Vous êtes sur la page 1sur 24

Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale

1 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur


Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
REGION MARRAKECHE SAFI
*******

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

PROJET DE CONSTRUCTION DE LA ROUTE RELIANT


LA ROUTE RÉGIONALE R214 AU PK 48+500 (DE
SMIMOU) AU DOUAR TASSILA IZGARN SUR ENVIRON
3.747 KM COMMUNE TAHLOUANTE
à LA PROVINCE D’ESSAOUIRA

(Lot Unique)
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
2 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
REGION MARRAKECHE SAFI

Marché N° ……………..
RELATIF AUX :

PROJET DE CONSTRUCTION DE LA ROUTE RELIANT LA ROUTE REGIONALE R214 AU PK 48+500


(DE SMIMOU) AU DOUAR TASSILA IZGARN SUR ENVIRON 3.747 KM COMMUNE TAHLOUANTE
à LA PROVINCE D’ESSAOUIRA .

Passé par Appel d'offres ouvert N° 02/2020. En application de l’alinéa 2 § 1 articles 16 et §1 de l’article 17 et
l’alinéa 3 § 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du 8joumadaI 1434 (20 MARS 2013) relatif aux marchés
publics.
Entre:
Monsieur le président de la REGION MARRAKECHE SAFI désigné ci-après par le terme « Maître d’Ouvrage
»
D'une part:
Et:

1. cas d’une personne morale

Monsieur :
……………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Agissant au nom et pour le compte de :
……………………………………………………………………………………………………………………
………………
Faisant élection de domicile à
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………
Inscrit au registre de commerce sous le N° ……………………………………………..………… à
……………………………………………..…………………
Affilié à la C.N.S.S. sous le N° ……………………………………………..…………………………..
……………………………………
Taxe professionnelle :……………………………………………..…………………………..
…………………………………IF:……………………………..…………………………..
………………………………
Titulaire du compte courant N°
……………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………
Ouvert à ……………………………………………………………………………………………………

2. cas d’une personne physique


Monsieur…………………………………………………………………….………
Agissant au nom et pour le compte de ………………………….…………… ……………………..
Registre de commerce de …………………..….…….n°…………………….…….…………………..
Patente n° ……………………………………………………………………….……………………...
CNSS ……………………..……………………………….…...………………………………………
Faisant élection de domicile au ………………………………………………………………………..
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
3 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Compte bancaire (RIB)………………………………...………………………………………………
Ouvert au nom de………………………………….A…………………………………………
3. cas d’un groupement
Les membres du groupement soussignés constitué aux termes de la convention ….……………. (Les
références de la convention) ………………………………
Membre 1 :
Monsieur …………………………………………………………………….………………………
Agissant au nom et pour le compte de ……………… en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés.
Capital social ……………………………………………………………………….………………….
Registre de commerce de …………………..….…….n°…………………….…….…………………..
Patente n° ……………………………………………………………………….……………………...
CNSS ……………………..……………………………….…...………………………………………
Faisant élection de domicile au ………………………………………………………………………..
Compte bancaire (RIB)………………………………...………………………………………………
Ouvert au nom de…………………………………....………………………………………………….
Membre 2 :
(Service les renseignements le concernant) …………………………………………………….
………………………
Nous nous obligeons (conjointement ou solidairement, selon la nature du groupement) ayant M
…………………. (Prénom, nom et qualité) …… en tant que mandataire du groupement et coordonnateur de
l’exécution des prestations, ayant un compte bancaire commun sous n° (RIB sur 24 positions) ...………………
Ouvert auprès de …………………………………………………………………………………………
Désigné ci-après par " L'entrepreneur".
D’AUTRE PART

Il a été décidé et convenu ce qui suit :


Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
4 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira

Chapitre I
Indications générales et descriptions des ouvrages

Article I.1 - Objet du Marché

Le Présent Marché à Pour Objet : PROJET DE CONSTRUCTION DE LA ROUTE RELIANT LA ROUTE


REGIONALE R214 AU PK 48+500 (DE SMIMOU) AU DOUAR TASSILA IZGARN SUR ENVIRON 3.747
KM COMMUNE TAHLOUANTE à LA PROVINCE D’ESSAOUIRA .
Article I.2 - Procédure de Passation du Marché
Marché passé après appel d’offre ouvert sur offres de prix séance publique N°…………, conformément aux
dispositions de l’alinéa 1§ 1 de l’article 16 et l’alinéa 3 § 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du 8 joumada I
1434 (20 MARS 2013) relatif aux marchés publics.
Article I.3 - Pièces Constitutives du Marche
Les pièces constitutives du marché sont celles énumérées ci-après dans l’ordre de priorité indiqué au
cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés des travaux exécutés pour le compte de
l’Etat (C.C.A.G-T) :
- l’acte d’engagement,
- le présent cahier des prescriptions spéciales (CPS),
- les plans, notes de calcul, …..
- le bordereau des prix - détail estimatif,
- Le sous détail des prix unitaires (pour les prix cités ci-après);
- le mémoire technique,
- le cahier des prescriptions REGION s (CPC) applicable aux travaux routiers courants du Ministère de
l'Equipement et du Transport et édité par lui en vertu de l'arrêté n° 451-83 du 06/12/82, tel qu’il a été
modifié ou complété ;
- le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés des travaux (C.C.A.G-T) exécutés
pour le compte de l’Etat.
En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent
dans l’ordre où elles sont énumérées ci-dessus.
Par le fait même de la signature de l’acte d’engagement, l'entrepreneur est réputé avoir lu et accepté les
conditions et clauses prévues au présent CPS ainsi que celles prévues par les autres pièces rendues
contractuelles par ce même document.
Article I.4 : Textes Généraux et Textes Spéciaux
RÉFÉRENCE AUX TEXTES GÉNÉRAUX ET SPÉCIAUX APPLICABLES AU MARCHE
Le titulaire du marché est soumis aux dispositions des textes suivants :
A- Textes généraux :
-Le Décret n° 2-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
● Décret N°2.16.394 du 6chaabane 1437(13 MAI 2016) approuvant le cahier des clauses
administratives générales applicables aux marchés de travaux.
● Le dahir N°1-15-05 du 29 rabii II 1436(29 FEVRIER 2015) Portant promulgation de la loi N°112-
13 relatif au nantissement, des marchés publics.
● Le décret n ° 2-16-344 des 17 chaoual 1437 (22 juillet 2016) fixant les délais de paiement et les
intérêts moratoires relatifs aux commandes publiques ;
● Le Dahir N°1.85.347 du Rabia II 1406 (20.12.85) portant promulgation de la loi N°30.85
relatif à la taxe sur la valeur ajoutée T.V.A rendue applicable par le Décret N°2.91.885 du 30-12-
1991 modifiant le Décret n°2-86-99 du (14-03-1988 )
● Le dahir n°1-56-211 du 11 Décembre 1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires
et adjudicataires des marchés publics ;
● Le dahir n° 1-03-194 du 14 rajeb 1424(11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n°65-99
relative au code du travail ;
● Les Dahirs du 25 Juin 1927, 15 Mai 1961 relatifs aux accidents prévus par la législation du travail.

● -lacirculaire n°123/4013/001174 du 23 Mars 1987 relative à l'application des formules de révision


de prix à Index globaux.
● L’arrêté du chef du gouvernement n° 3-205-14 (9juin 2014) fixant les règles et les conditions de
révision des prix des marchés publics.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
5 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
-la circulaire ministérielle n°31/0716 du 22/02/94 relative aux mesures de sécurité dans les chantiers
de bâtiment et de travaux publics Bâtiment et Travaux Publics.
- Arrêté du Ministre de l’économie et des finances N° 1814-13 du 09 Moharram 1435 (13 novembre
2013) pris en application de l’article 160 du décret 2-12-349 du 20-03-2013 relatifs aux marchés
publics.
-Arrêté du ministre de l’intérieur n° 3573-13 du 10 décembre 2013 fixant les cahiers des clauses
administratives générales applicables aux marchés des régions, des préfectures, des provinces et des
communes.
-L’arrêté du Ministre de l’intérieur N° 3574-13 du 6 safar 1435 (10 décembre 2013) fixant les
cahiers des prescriptions communes applicables aux marchés des régions, des préfectures, des
Province et des communes.
● Le décret royal n° 330-66 du 10 moharrem 1387 (21 avril 1967) portant règlement général de
comptabilité publique tel qu’il a été modifié et complété ;
● Tous les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi, les salaires de la main d’œuvre
A- Textes spéciaux :
● Le devis général d’architecture (édition 1956) du royaume du Maroc approuvé par la décision du
ministre de l’habitat et de l’urbanisme du 27 février 1956 et rendu applicable par le décret royal
n° 406- 67 du 17 juillet 1967 ;
● La loi n° 12-90 du 15 hijja 1412 (17 juin 1992) relative à l’urbanisme ;
● Le décret n° 2.02.177 du 22 février 2002 approuvant le règlement parasismique (RPS 2000)
applicable aux bâtiments, fixant les règles parasismique et instituant le comité national de génie
parasismique ;
● Les règles de calcul de béton armé CCBA 68 et BAEL ;
● Tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date de
signature du marché.
L’ENTREPRENEUR DEVRA SE PROCURER CES DOCUMENTS S’IL NE LES POSSÈDE PAS ET
NE POURRA EN AUCUN CAS EXCIPER DE L’IGNORANCE DE CEUX-CI ET SE DÉROBER AUX
OBLIGATIONS QUI Y SONT CONTENUES.
Article I -5 : Définitions
En complément aux définitions données par le décret n° 2-12-349 sus visé et par le CCAGT, on
entend  par « ouvrage » : le travail à réaliser quelque soit sa nature (terrassement, chaussée, ouvrage
d’assainissement, etc...)
Article I -6 : Etendue des Obligations Contractuelles.
Le marché comprend l'exécution et l'achèvement des travaux dans les conditions spécifiées dans les
cahiers des charges, ainsi que l'entretien des ouvrages tel que défini dans le Cahier des Prescriptions jusqu'à la
date de la réception définitive.
A ce titre le marché comprend :
- La fourniture de la main d’œuvre et son encadrement ;
- La fourniture de tous les matériaux nécessaires à la construction
- La fourniture et l'exploitation durant le chantier de tout le matériel de travaux publics et autre si nécessaire,
- La construction d'ouvrages et d'installations provisoires et d'une manière générale, toutes les prestations à
caractère provisoire ou définitif nécessaires à la réalisation et à l'achèvement des travaux et à l'entretien
des ouvrages telles que la nécessité de ces fournitures et prestations est spécifiée par le marché ou qui en
découle raisonnablement.
L'entrepreneur doit en outre remplir les obligations suivantes :
- Vérifier la présence et la cohérence des documents techniques contractuels qui définissent de façon précise
et sans équivoque les ouvrages à réaliser.
- Procéder aux études complémentaires et à l'établissement de tous documents techniques (note de calculs
ou plans de détail) nécessaires à l’exécution des travaux ou qui sont demandés dans le présent CPS.
Article I.7 - Consistance des Travaux
Les travaux à exécuter au titre du présent marché consistent en ce qui suit :
1- Travaux de terrassements
2- Travaux de construction des ouvrages d’assainissement
3- Travaux de construction du corps de chaussée
4- Travaux de rechargement des accotements
5- Ouverture des fossés. 
6- travaux de revêtement
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
6 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Article I.8 - Description des Travaux
Les travaux à exécuter au titre du présent marché comprennent :
1 - Travaux de terrassements:
- La préparation des emprises des déblais et emprunts et la préparation initiale des terrains sous remblais (y
compris décapage de la terre végétale et démolition de la chaussée existante) ;
- L’exécution des déblais et des remblais (y compris ceux des ouvrages d’assainissement) ;
- L’exécution des fossés ;
- Le réglage des talus et de la plate-forme conformément aux plans visés « Bon pour exécution ».
2 - Travaux de construction des ouvrages d’assainissement et de soutènement:
- Les terrassements pour fouilles d'ouvrages, fossés et tranchées, …
- La réalisation des fondations;
- La réalisation des gabions et des maçonneries de toutes natures en moellons, béton et béton armé ;
- La confection des ouvrages busés ;
- La construction de petits ouvrages hydrauliques.
- La fourniture et la mise en œuvre des enrochements.
- La fourniture et la pose de buses armées 1000, 800 et 600 de la série (135A)
- La fourniture et la mise en œuvre de béton de ciment pour têtes des ouvrages, fossés bétonnés etc...
3 - Travaux de construction de chaussée:
- La reprise éventuelle du réglage et du compactage du fond de forme dans le cas où les travaux n’ont pas
démarré juste après les terrassements et cela quelque soit les raisons ;
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux pour couche de fondation ;
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux pour couche de base ;
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux sélectionnés pour accotements ;
- La fourniture et l’épandage des liants hydrocarbonés pour l’imprégnation et l’enduit superficiel, y compris
la fourniture des dopes éventuels ;
- La fourniture et la mise en œuvre des gravettes pour enduit superficiel ;
- Les épaisseurs des couches, les pentes et dévers doivent être réceptionnés contradictoirement par des levés
topographiques consignés dans le cahier de réception topographique.
4 - Accotements et fossés :
- La reprise éventuelle de l'encaissement et le compactage du fond de forme ;
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux de rechargement sur la largeur prescrite par le profil en
travers type visé "Bon pour exécution",
- L’exécution des fossés conformément aux plans visés « Bon pour exécution ».
Article I.9 – Documents A Fournir Par L’entrepreneur
L'entrepreneur devra fournir dans les délais prescrits les documents mentionnés dans le tableau ci-
après tels qu'ils sont définis dans le présent CPS et dans les fascicules du CPC pour les travaux routiers
courants :

Désignation du document Délai Références aux dispositions du


CPC

Mémoire technique 15 jours après la notification


de l’ordre de service de
commencement des travaux

Cahier de chantier Dès commencement travaux Fascicule n° 1 article n° 22

Cahier de réception topographique Dès commencement travaux

Plan de recollement 3 mois avant la réception Fascicule n° 1 article n° 37


définitive
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
7 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Chapitre II

Provenance - Qualité et Préparation des Matériaux

Article II.1 - Provenance des Matériaux

Les matériaux dont la fourniture fait partie de l’entreprise proviendront des gisements des carrières et
usines proposés par l'Entrepreneur à l'agrément du Maître d’ouvrage.
La demande d'agréments accompagnée des pièces justificatives doit être présentée quinze (15) jours
avant la date prévue pour l'utilisation du matériau.
Comme il est spécifié aux articles 10.4 et 10.5 du fascicule 3 du CPC,
L’Entrepreneur doit veiller à ce que l’extraction des matériaux ou leur dépôt ne puissent nuire, de quelque
façon que ce soit, à la qualité de l’environnement et à l’écoulement des eaux .
Article II.2 - Qualité des Matériaux
La qualité des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages objet du présent marché est celle
définie par :
2-2-1 Matériaux pour remblai
- La qualité des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages objet du présent marché est celle définie
par :
Le fascicule n°3 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux travaux de terrassement (complété par
les dispositions du Guide Marocain pour les Terrassements Routiers « GMTR ».
2 2-2 Ouvrages d’assainissement
La qualité des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages objet du présent marché est celle définie
par :
- Le fascicule n°4 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux ouvrages d’assainissement et de
soutènement ;
- Les buses pour ouvrages d’assainissement seront des buses armées.
2-2-3 Matériaux pour chaussée
- Les cahiers des fascicules n°5 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux chaussées
complétés par la note circulaire de la DRCR N° 21422/50.5/238/340 du 11/12/1998 relative au contrôle et suivi
des travaux routiers.
Il est en outre signalé que :
Le grave non traitée pour couche de fondation GNF2 à utiliser doit satisfaire les spécifications suivantes :
 Granularité : Les fuseaux de spécification sont le suivant :

% Passant au tamis de (mm)


0/60 80 60 40 20 10 6,3 2 0,08
- - 100 68 43 35 22 4
GNF 90 78 64 43 11
0/40 - 100 60 40 20 33 2
100 90 90 70 48 64 14

Propreté : selon les indications du CPC.

SPECIFICATION RELATIVES AU GRAVES NON TRAITEE TYPE D :

Granularité : Selon les spécifications du CPC

Résistance mécanique :
LA <30
MDE <20 (non en zone D)
Autres Caractéristiques :
Angularité
GNB IC>30%
GNAIC>30%
Propreté :
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
8 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
ES (0/5) > 30 OU
ES (0/2 > 45 sinon VB <1.5
EN DUIT SUPERFICIEL :

Nous choisirons dans note cas la classe TPL1 (moins de 50 points de plus de 08 tonne par jour suivant de
rapport géotechnique
A . GRANULATS
Classe granulaire : 10/14-6.3/10-4/6 .3 et 14/20
TRAFIC TPL5 TPL3 TPL3 TPL2 et TPL1 OBSERVATION
LA MDE (1) <20 <25 <30 <35 Avec compensation
<15 <20 <25 <30 De 5points
FORME <20 <25 <25 <30 Voir le pouvoir
couvrant
POLISSAGE >0.5 >0.5 >0.45 >0.45 facultatif
PROPRETE <1 <1 <1 <1 impératif
ADHESIVITE A 6h 24h 24h
L’IMMERSION APRES
SECHAGE
(1) en zone de la MDE est remplacé par le MD

Liant hydrocarbonés :

Les liants hydrocarbonés seront de la catégorie suivante :


Nature des travaux Désignation de la catégorie de liant Observations

Imprégnation C.B 0/1 800/1400


. émulsions de 65% de bitume

Les conditions d’exécution des travaux sont celles définies par les cahiers constitutifs des fascicules 3,
4 & 5 du CPC applicable aux travaux routiers courants, complétées comme il suit :

1- Imprégnation et enduit superficiel.

Le revêtement superficiel sera réalisé conformément aux prescriptions du prix n° D, 3,1 du fascicule
n° 2 du CPC
En cas d'impossibilité de dévier provisoirement la circulation et en cas de déviation avec difficulté
d’assurer un arrosage convenable, il sera procédé au sablage de l'imprégnation à raison de 5 L/m² de sable 0/5.
2- Dosage pour enduits

Les dosages en liant et granulats sont proposés par l'Entrepreneur. Ils sont arrêtés à la suite de la
réalisation d'une planche d'essai effectuée aux frais de l'Entrepreneur sous le contrôle d'un laboratoire agréé par
le maître d’ouvrage. La longueur minimale de la planche d’essai sera fixée par le maître d’ouvrage.
Si la nature des granulats fournis par l'Entrepreneur nécessite un dopage, celui-ci est réalisé suivant les
modalités proposées par l'Entrepreneur et acceptées par le maître d'ouvrage.
L'élimination des rejets et des granulats roulants sera effectuée par balayage.
La reconnaissance des voies sera faite par les représentants de l'administration en présence de
l'entrepreneur. Un plan de masse de la ville sur lequel figure toutes les voies sera remis à l'entrepreneur.

B-Matériaux pour ouvrages d’assainissement  :


La qualité des matériaux pour ouvrages d’assainissement est Celle définie par le fascicule 4 du C.P.C.
La granulométrie des sables et agrégats sera proposée par l’entrepreneur et agréé par le maître d’ouvrage
et l’ingénieur maître d’œuvre.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
9 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
BETON  :

Conformément à la norme marocaine, n°10.01 F.OO4 homologuée par arrêté n°1137-85 du


21 Safar 1406(05/11/85) circulaire n°3/124/4126/DNRT du 06/02/89 relative à l’usage des
ciments portland (C.P.J), le dosage des différents types de bétons doit être conforme aux
indications du Tableau suivant
RESISTANCE DU CYLINDRE A 28 JOURS
DÉSIGNATION DE LA CLASSE NOMINALEEN BARS
CLASSE
ET DÉSIGNATION COURANTE Traction par flexion sur
DU CIMENT Compression sur
DU BÉTON éprouvettes prismatiques à
cylindres à 28 jours
28jours.
CLASSE B3
Bétons de résistance mécanique
CPJ 45 Dosage : 23 Minimum
assez élevée (éléments des 250
350 kg par m3 25.0
ouvrages en béton armé
normalement sollicités)
CLASSE B5
Bétons de résistance mécanique
faible (éléments non armés, peu CPJ 45 dosage :
130 Non définie
sollicité, béton coulé en grande 200 kg par m3
masse, gros massif de fondations,
béton de remplissage...).

Les quantités des agrégats, entrant dans la composition des bétons seront déterminées par les études de
formulation et d’essais de convenance effectuée par le laboratoire sur la base des matériaux à approvisionner.
Les frais de ces études sont à la charge de l’entrepreneur, et elles doivent être remises au B.E.T avant le
coulage du béton.
Tous les mortiers et bétons seront fabriqués mécaniquement, les caisses à dosage pour les mortiers et bétons
sont exigées.
Article II.3 - Contrôle des Matériaux
La nature et la périodicité des essais de contrôle des matériaux sont fixées par les fascicules 3, 4 et 5 du
CPC relatifs aux terrassements, ouvrages d’assainissement et chaussées complétés par la note circulaire n°
214.22/50.5/238/340 du 11/12/98 relative au contrôle et suivi des travaux routiers

Désignation du Qualité à Nature de l’essai Fréquence de


matériau Contrôler l’essai
Matériaux pour - Granularité - Granulométrie - Chaque 1 000 m3
accotements - Propreté - I.P. - Chaque 1 000 m3
- Teneur en CaCo3* - Chaque 5 000 m3

Matériaux anti- - Granularité - Granulométrie - Chaque 1 000 m3


contaminants

Matériaux drainant - Granularité - Granulométrie - Chaque 1 000 m3


- Propreté - I.P. - Chaque 1 000 m3
* Pour les matériaux carbonatés uniquement et pour lesquels les essais relatifs à la propreté ne sont pas
effectués si la teneur en Ca C03 est supérieure à 70%. En cas de retard des travaux, les frais de contrôle
de travaux éventuels (forfait mensuel du laboratoire) sont à la charge de l’entreprise, ils sont prélevés
directement sur le décompte sans mise en demeure ni réclamation de l’entreprise
Les frais des essais de contrôle de la qualité des matériaux sont à la charge du maitre d’ouvrage.
Article II-04- Documentation photographique.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
10 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
L’entrepreneur devra constituer une documentation photographique relatant les différentes phases de
réalisation du chantier. A cet effet, il sera constitué un album de photographies en couleurs. L’album sera
remis à l’administration en 1 exemplaire.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
11 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Chapitre III
Mode d'Exécution des Travaux
Article III-1 Ouvrages Provisoires :
Les plans et notes de calculs des éventuels ouvrages provisoires sont à la charge de l’Entrepreneur qui
les soumet à l’approbation du maître d’ouvrage et du BET, quinze jours avant le début de réalisation des dits
ouvrages.
Article III-2- Installations Générales de Chantier:
L'Entrepreneur soumettra au maître de l’ouvrage le projet de ses installations de chantier dans un délai
de 15 jours à compter de la date de notification de l’approbation du marché.
En général les installations de chantiers tiennent compte des éléments suivants :
1- Généralités
L'installation et l'aménagement du chantier font l'objet de plusieurs articles regroupés en une seule
position. Cette position comprend l'installation propre à l'entreprise, ainsi que des aménagements destinés au
maître d’ouvrage. Avant de remettre son offre, l’entrepreneur est tenu de se renseigner sur l'emplacement
du chantier, les chemins d'accès, la place disponible pour le stockage, ainsi que les possibilités de réaliser les
raccordements à l'électricité et à l'eau. En outre, il doit reconnaître les difficultés qui se posent lors de
l'exécution. Les travaux se feront sous circulation et l'entrepreneur ne pourra interrompre la circulation sur
les pistes que dans le cas où le maître d’ouvrage en reconnaîtrait la nécessité absolue et lui en donnerait
l'autorisation pour une époque et un délai déterminé.
Cette prestation ne donnera droit à aucune indemnité spéciale de la part du maître d'ouvrage.
La circulation pour piétons et pour les véhicules prioritaires tels que les ambulances, pompiers, etc. doit
être garantie en permanence.
2- Aire de chantier et gardiennage
L'entrepreneur définira, en collaboration avec le service technique communal et le BET chargé du suivi :
BET, l’emplacement exact de la clôture de chantier. Il définira, en accord avec le représentant du maître
d’ouvrage, la superficie de l'aire de chantier et son emprise sur la voie publique, permettant l'enlèvement des
déblais et décombres de démolition, la livraison des matériaux de chantier, l'installation des engins de lavage,
etc... Cette aire de chantier devra permettre le stockage de la totalité des fournitures, la réalisation des
installations de chantier entier, y compris celles nécessaires pour abriter le matériel et les équipements de
l’entreprise, l’atelier garage.
3- Repli du chantier
Après la fin des travaux les installations seront repliées et le site remis en état et nivelé. Tous les débris
et déchets résultant du repli du chantier seront évacués dans des lieux de décharge indiqués par le maître
d’ouvrage dans le délai indiqué au présent marché.
Les frais du repli du chantier et des installations du chantier sont à la charge de l’entrepreneur et ils sont
compris dans les du BP-DE.
4- EMPLOIS DES EXPLOSIFS
L’emploi des explosifs est régi par l’article 24 du fascicule n° 1 du CPC pour les travaux routiers courants.
L’entrepreneur ne pourra se prévaloir des délais nécessaires à l’obtention des autorisations réglementaires pour
justifier d’un allongement du délai d’exécution
Article III.4 - Conditions Particulières d’Exécution
Les conditions d’exécution des travaux sont celles définies par les cahiers constitutifs des fascicules 3, 4 &
5 du CPC applicable aux travaux routiers courants,
(*) La nature du liant à utiliser doit être proposée par l’entreprise en précisant les conditions de son utilisation.
En cas d'impossibilité de dévier provisoirement la circulation et en cas de déviation avec difficulté
d’assurer un arrosage convenable, il sera procédé au sablage de l'imprégnation à raison de 5 L/m² de sable 0/5.
III.4.1 - Ouvrages d’Assainissement:
Les classes de mortier et de béton seront les suivantes:
- Mortier M1 pour les joints de buses;
- Béton B3 pour les têtes d’ouvrages, enrobage des buses, et puisards ;
Les coffrages seront de type soignés.
- Béton B2 pour les d’ouvrages dalots, seuils et radiers, Les coffrages seront de type soignés.
-Béton B5 pour toutes sortes d’ouvrages.
En outre, l’entrepreneur devra se conformer aux prescriptions suivantes :
Article III.5 - Contrôle des Travaux
1- La nature et la périodicité des essais de contrôle des travaux sont fixées par le fascicule n° 3 du
CPC relatif aux travaux de terrassement, et complétées par les nouvelles dispositions adoptées par le
présent CPS.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
12 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
La périodicité peut être augmentée si la commission de suivi l’estime nécessaire.
2- La nature et la périodicité des essais préliminaires d’information (catégorie A), du contrôle de
qualité (Catégorie B), et du contrôle de réception (catégorie C) des ouvrages d’assainissement, de
soutènement et des assises de chaussée sont fixées par le fascicule n°4 ainsi que par les cahiers
constitutifs du fascicule n°5 du CPC pour les travaux routiers courants et par la circulaire de la DRCR n°
214.22/50.5/238/340 du 11/12/1998.et de la note circulaire N°214/40900/2425/2004 du 14/07/2004.
3- Aucune tolérance en moins ne sera acceptée en ce qui concerne les épaisseurs des assises non
traitées pour chaussées et accotements. Si un contrôle d'épaisseur fait apparaître une insuffisance de
matériaux par rapport aux prescriptions du présent CPS, aux plans visés " bon pour exécution " ou aux
ordres de service, l'Entrepreneur sera tenu de faire l'apport complémentaire de matériaux de qualité
équivalente ou supérieure et de reprendre la finition de la couche.
Article III-6- Essais de Laboratoire :
1-Tous les essais de laboratoire, sans exception, sont à la charge du maitre d’ouvrage ; notamment : Agrément,
essais de recette, essais d’identification, essais de contrôles, de qualité et propreté, compacité, dosage et
d’autres essais éventuels.
2- Dans le cas de deux ouvrages enchaînés, qui nécessitent des essais, l’entreprise ne sera autorisé à entamer
les travaux du second ouvrage qu’après remise des essais concluants du premier .Les rapports y afférents seront
remis à l’administration et au BET en double exemplaires.
3-Avant leur mise en œuvre, tous les matériaux seront soumis aux essais de réception. Ces essais
s'opéreront dans la mesure du possible sur les lieux de stockage ou en cours de livraison, selon la nature
des matériaux.
4-Le Maître d'ouvrage et le BET, se réservent un délai de 8 jours après les résultats des essais pour
refuser ou agréer les matériaux.
Article III-7- Inspections des Essais :
L'administration, ou son représentant et le BET a le droit d'inspecter, de contrôler et d'essayer les
travaux et ouvrages pour s'assurer qu'ils sont bien conformes aux spécifications du marché. Le cahier des
prescriptions spéciales précise les inspections, les contrôles et les essais qui seront effectués.
Les inspections, contrôles et essais peuvent être effectués indépendamment dans les lieux de
fabrication, les locaux de l'entrepreneur et/ou de son ou de ses sous-traitants s'ils existent, et au chantier.
Lorsque ces inspections et essais seront effectués dans les locaux de l'Entrepreneur ou du chantier et/ou
de son ou de ses sous-traitants, les inspecteurs se verront donner toute l'aide et assistance raisonnablement
exigibles y compris l'accès aux engins, matériels, matériaux, aux dessins et aux données concernant la
production sans qu'il en coûte rien à l'Administration. Si l'un quelconque des matériaux, travaux ou ouvrages,
matériels et diverses fournitures inspectés ou contrôlés, ou essayés, se révèle non conforme aux spécifications,
l'administration le refusera. L'entrepreneur devra alors soit remplacer les matériaux, matériels et ouvrages
refusés, soit y apporter toutes modifications nécessaires pour les rendre conformes aux spécifications du
présent CPS.Le droit de l'administration d'inspecter, d'essayer et lorsque cela est nécessaire, de refuser les
matériaux, matériels et ouvrages après leur arrivée sur le site, ou l'ouvrage exécuté, ne sera en aucun cas limité,
et l'administration n'y renoncera aucunement, du fait que elle-même ou son représentant les aura
antérieurement inspectés, contrôlés, essayés et acceptés auparavant. Rien de ce qui est stipulé dans le présent
article ne libère l'entrepreneur de toute obligation de garantie ou autre, à laquelle il est tenu à raison du présent
marché.
Article III-8 - Réunions de Chantier
L'Entrepreneur ou son représentant est tenu de se rendre personnellement aux convocations du maître
d’ouvrage et d'accompagner les représentants de ce dernier sur les chantiers lors des visites périodiques et de
leur donner les explications sur les travaux. La périodicité des visites est fixée par le maître d’ouvrage ou par
le technicien chargé du suivi du chantier en collaboration avec le BET qui pourra dans les mêmes conditions
fixer toute visite exceptionnelle sous préavis de vingt quatre heures. Il sera dressé, pour chaque réunion, un
procès-verbal qui sera contresigné par le maître d’ouvrage et l'Entrepreneur en fin de séance. Dans le cas
où l'Entrepreneur est absent ou refuse de contresigner le Procès verbal, celui-ci lui est notifié par ordre de
service.
Ces procès-verbaux étant appelés à remplacer autant que possible les échanges de correspondances entre
le maître d’ouvrage, le technicien chargé du suivi et l'Entrepreneur, ce dernier veillera à y faire inscrire au fur et
à mesure du déroulement des travaux, ses observations, ses réclamations ou réserves. L’inscription de ces
dernières au cahier de chantier ne saurait remplacer la présentation des réclamations dans les formes et
conditions prévues par les clauses du C.C.A.G-T.
Lors des visites de chantier, l'Entrepreneur est tenu de prendre toutes dispositions pour rendre
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
13 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
accessible la totalité des lieux d'opérations dans des conditions de sécurité totale. Il devra faciliter toute
opération de mesure et tenir à disposition tout document nécessaire à la bonne conduite des travaux et toute
fiche d'essai de matériaux reçu sur le chantier ou mis en œuvre.
Article III-9 : Suivi des travaux.
Le suivi technique de l’exécution des travaux objet de ce marché est confié au service technique de la
REGION MARRAKECHE SAFI et le BET.
Chapitre IV

Mode d'Evaluation des Ouvrages


Article IV.1 - Mode de Mesurage
Toutes les quantités d’ouvrage exécutées seront évaluées par le système des métrés dressés après exécution
Les surépaisseurs en matériaux pour corps de chaussée ou aux accotements pour sa mise en profil ne seront pas
prises en compte. Les frais occasionnés par ces surépaisseurs sont réputés inclus dans les prix correspondants
du bordereau des prix - détail estimatif.
Article IV.2 - Définition des Prix
Les définitions des prix sont celles données par les listes des prix annexées au fascicule n° 2 du CPC relatif
aux clauses financières REGION s applicables aux travaux routiers courants complétées par les notes DRCR
n°214.22/50.5/238/340 du 11/12/1998 et n°214.3/IT/411/01/1992 relative au MS.
Les prix unitaires sont présentés par l’entrepreneur hors TVA. Cette dernière est rajoutée par la suite au
total hors TVA.
Il est rappelé qu’en cas de changement du taux de la TVA durant la période du marché, ce changement est
pris en compte par la révision des prix par l’adoption de l’index correspondant.
Les prix non prévus par cette liste sont définis ci-après :
BORDEREAUX DES PRIX

Prix Désignation Unité Quantité P.U. HT P.T. HT


1- piquetage km 3,75
TERRASSEMENTS
2- Déblais m3 16636,00
3- Remblais m3 7893,00
CHAUSSEES
4- Couche de base G.N.F2. m3 3818,00
5- Couche de base G.N.C. m3 2283,00
6- Matériaux sélectionnés m3 1270,00
7- fourniture du liant en émulsion de bitume pour t 24,00
imprégnation,
8- mise en ouvre de l'imprégnation m2 15200,00
9- fourniture du liant en émulsion de bitume t 43,00
pour revêtement superficiel
10 - Mise en œuvre du revêtement superficiel m² 15220,00
11 - Accotement bétonné ml 435,00
12 - Fossé bétonné ml 289,00
OUVRAGES HYDRAULIQUES
13 - Déblais pour fouilles m3 250,00
14 - Buse Ø1000 ml 102,00
15 - Buse Ø800 ml 16,00
16 - Buse Ø600 ml 16,00
17 - Béton B3 m3 150,43
18 - Béton B5 m3 21,53
19 - Gabion m3 109,00
20 - Lit de sable m3 16,57
DIVERS
21 - Panneaux standards y/c support galvanisé u 8,00
22 - Aménagement du carrefour F 1,00
TOTAL (H.T)
TVA 20%
TOTAL GENERAL (T.T.C)
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
14 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira

DEFINITION DES PRIX


PRIX N° 1:PIQUETAGE

Ce prix rémunère le piquetage de l’axe de la route et du tracé et toutes sujétions

Payé par KM....................................................................... AU PRIX.N°1

Prix n° 2 : Déblai

Ce prix rémunère, au mètre cube, l’exécution des déblais pour ouverture de plate-forme, ce prix
comprend l’extraction des matériaux en terrain de toute nature, le dessouchage et le dégagement des cactus,
l’élimination et le dégagement de clôture en pierres sèches, de part et d’autre de la voie pour dégager la plate-
forme, il comprend également le chargement des matériaux, des cactus et des pierres sèches, transport,
évacuation et leur déchargement aux lieux désignés par Le maître d’ouvrage et l’ingénieur maître d’œuvre et
décapage de la terre végétale sur une épaisseur de 20 Cm et réglage et compactage de fond de forme et
aménagement des fossés suite au profil en travers type y compris toute sujétions.
Payé au mètre cube.................................................................. AU PRIX.N°2

Prix n° 3 : Remblais

Ce prix rémunère au mètre cube l'exécution de remblai en matériaux sélectionnés y compris transport
depuis la zone d'emprunt, la mise en place, répond age, arrosage et compactage, les prix comprend la mise en
forme des talus et des accotement après l'exécution de la couche de roulement, il s'applique au mètre cube de
volume de remblai, mesuré après compactage à 95% de l'OPM réalisé aux dimensions du projet et
conformément aux plans d'exécution.
Payé Au mètre cube................................................................. AU PRIX.N°3
PRIX N° 4: GNF2 :
Ce prix rémunère au mètre cube la fourniture et la mise en place des graves non traitées de type GNF2
pour couche de fondation, y compris arrosage, compactage et réglage ainsi que toutes sujétions
contractuelles.
Payé Au mètre cube................................................................. AU PRIX.N°4
PRIX N° 5  : GNC :
Ce prix rémunère au mètre cube la fourniture et la mise en place des graves non traitées de type GNC
pour couche de base, y compris arrosage, compactage et réglage ainsi que toutes sujétions contractuelles.
Payé Au mètre cube....................................................... AU PRIX.N°5
PRIX N° 6 : Matériaux sélectionnés MS TYPE 1
Ce prix rémunère, au mètre cube, la fourniture, le transport et la mise en œuvre des matériaux
sélectionnés pour rechargement des accotements tel que défini à l'article II-2 du présent C.P.S y compris
arrosage et compactage à au moins 95% de l’O.P.M.
Payé Au mètre cube................................................................. AU PRIX.N° 6
PRIX N° 7 : Fourniture du liant en émulsion 55 % pour imprégnation,
Ce prix rémunère, à la tonne, la Fourniture d’une couche d’imprégnation y compris sablage. Il
comprend la préparation du support, la fourniture, le transport de L’émulsion 55% à un dosage de 1.5
kg/m² et sablage et toutes sujétions contractuelles. Le liant étant à la charge de l’entreprise.
Payé à La Tonne.............................................. AU PRIX.N° 7
PRIX N° 8 : Mise en œuvre de l'imprégnation
Ce prix rémunère, à la mètre carre, la mise en œuvre de L’émulsion 55% à un dosage de 1.5 kg/m²  Le
liant étant à la charge de l’entreprise.
Payé à La mètre carre.............................................. AU PRIX.N° 8
PRIX N° 9 : Fourniture et mise en œuvre du liant en émulsion 65% pour revêtement superficiel
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
15 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Ce prix rémunère, à la tonne, la Fourniture et la mise en place d’une couche d’imprégnation y compris
sablage. Il comprend la préparation du support, la fourniture, le transport et la mise en œuvre de L’émulsion
65% à un dosage de 2.8 kg/m² et sablage et toutes sujétions contractuelles. Le liant étant à la charge de
l’entreprise.
Payé à La Tonne................................................... AU PRIX 9
PRIX N° 10 : Mise en ouvre de Revêtement superficiel.
Ce prix rémunère au mètre carré, la réalisation du revêtement superficiel (gravillons 6/10 et 10/14)
Suivant les prescriptions du prix n° D, 3,5, e du fascicule n°2 du CPC y compris la fourniture et le
transport du liant ainsi que toutes sujétions contractuelles.
Payé au mètre carré........................................................ .. AU PRIX.N°10
Prix n° 11 : accotement bétonné
Ce prix rémunère au mètre linéaire la construction de l’accotement bétonné de section trapézoïdal (1,5 m
d’ouverture ; 0,50m de hauteur et 0,50m de base) en béton de classe B3 dosé à 300 kg/m3. Il comprend les
terrassements nécessaires (remblais et déblais en terrain de toute nature y compris le rocher), ainsi que la
fourniture et mise en œuvre du béton de propreté en béton B5 de 10cm d’épaisseur.
Prix n° 12 : Fossé bétonné

Ce prix rémunère au mètre linéaire la construction de fossé bétonné en béton de classe B3 dosé à 300 kg/m3 avec
10 cm de proies et des treillis soudés. Il comprend les terrassements nécessaires (remblais et déblais en terrain de
toute nature y compris le rocher), ainsi que la fourniture et mise en œuvre du béton de propreté en béton B5 de
10cm d’épaisseur.
PRIX N°13 – DEBLAI POUR FOUILLES
Ce prix rémunère l’exécution des travaux de déblais en masse, en puits ou en tranchées
et nivellement aux côtes reconnues quelque soit la nature du terrain y compris rocher.
Le matériau qui en résulte sera récupéré et stocké dans un lieu indiqué par l’Administration
ou évacué à la décharge publique y compris toutes les sujétions de mise en œuvre.
Payé au mètre cube………………………………………………….AU PRIX.N°13
PRIX N°14- Buse armée F 1000 (135 A)
Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la pose des conduites d’assainissement en béton armé
centrifuge classe 135 A de Ø 1000 y compris, raccordement, terrassement, remblaiement des tranchées, lit de
pose et toutes sujétions de mise en œuvre
Payé au mètre linéaire………………………………………………… Au Prix N°14
PRIX N°15- Buse armée F 800 (135 A)
Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la pose des conduites d’assainissement en béton armé
centrifuge classe 135 A de Ø 800 y compris, raccordement, terrassement, remblaiement des tranchées, lit de
pose et toutes sujétions de mise en œuvre
Payé au mètre linéaire………………………………………………… Au Prix N°15
PRIX N°16- Buse armée F 600 (135 A)
Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la pose des conduites d’assainissement en béton armé
centrifuge classe 135 A de Ø 600 y compris, raccordement, terrassement, remblaiement des tranchées, lit de
pose et toutes sujétions de mise en œuvre
Payé au mètre linéaire……………………………………………….. Au prix N°16
PRIX N°17 : Béton B3 dosé à 300 Kg/m3 y/c coffrage
Ce prix rémunère la mise en œuvre d’un béton classe B3 dosé à 300 kg/m3, y compris fourniture des
matériaux rentrant dans la composition de béton, adjuvants nécessaires coffrage soigné et décoffrage et
toutes sujétions de mise en œuvre
Payé au mètre cube……………………………………………………. Au prix N°17
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
16 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
PRIX N°18 : Béton de propreté B5 (dosé à 200 Kg/m3 y/c coffrage)
Ce prix rémunère la mise en œuvre d’un béton de classe B5 dosé à 200 Kg /m3
Localisation : sous tous les ouvrages en béton.
Sous tous les ouvrages BA, reposant directement sur le sol, il sera interposé un béton de propreté en béton B4
N°1 (250kg) comme il est décrit dans le tableau des dosages et dans les généralités en débordant de chaque côté
des ouvrages suivant les plans B.A.
Y compris toutes sujétions de mise en œuvre et de finition conformément aux règles de l’art et aux instructions
de la Maîtrise d’œuvre.
Payé au mètre cube……………………………………………………. Au prix N°18
PRIX N° 19- Gabion
Ce prix rémunère au mètre cube et comprendra la fourniture des cages, le façonnage et la mise en place y
compris fouilles conformément au plan d’exécution, remplissage, le remblai nécessaire et toutes sujétions.
Le grillage constitutif du gabion sera à mailles hexagonales double torsion.
Pour le remplissage des cages de gabion, il convient d’utiliser les cailloux issus de roches dures à
moyennement dures. Ce matériau devra être propre, avoir une forme homogène et être constitué de
matériaux roulés ou concassés, les cailloux de petites dimensions ne pourront pas être utilisés ,
Payé au mètre cube ………………………………………………… Au Prix N°19
PRIX N° 20 : LIT DE SABLE
Ce prix rémunère la fourniture et mise en œuvre de lit de sable d’épaisseur de 10cm y compris réglage
et compactage.
Payé au mètre cube ………………………………………………… Au Prix N°20
PRIX N°21 : panneau de signalisation verticale et de direction
Ce prix rémunère à l’unité la fourniture et la pose avec socle en béton B3 de panneaux de signalisation
verticale et d’indication (ou de direction) en tôle réflectorisé, selon les plans fournis par l’administration, y
compris supports de 2,5 m, ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
PAYE A L’UNITE…………………………………………………..AU PRIX N°21
PRIX N°22 : Aménagement du carrefour.
Ce prix rémunère au forfait toutes les aménagements nécessaire au carrefour selon les règles de l’art
y/compris les plaques de signalisation et d’orientation, ainsi que toutes les sujétions.
PAYE AU FORFAIT…………………………………………………..AU PRIX N°22
Article IV.3 – Condition de Règlement des Travaux
Le règlement des travaux s’effectuera par l’application des prix unitaires du bordereau des prix aux
quantités d’ouvrages réellement exécutées et régulièrement constatées.
Les acomptes pour approvisionnements sur chantier ne seront pas réglés à l’Entrepreneur.
Article- IV-4 : Caractère Général des Prix
Les prix du Présent marché comprennent le bénéfice, ainsi que tous droits, impôts, taxes, frais
généraux, faux frais et d’une façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et directe
des travaux.
Article IV.5 – Révision Des Prix
Les prix du présent marché sont révisables conformément à l’article 12 du décret 2.12.349 précité en
application de la formule suivante, Cette révision s’applique au prix TTC quel que soit le résultat des calculs.
P/Po = (0,15+ 0,85 (TR3bis/TR3biso))
Po = Etant le montant hors taxe des travaux au moment de l’offre
P = Etant le montant hors taxe des travaux révisés
TR3biso = Etant la valeur de l’index Global des travaux de chaussée à la date de l’offre.
TR3bis = Etant la valeur de l’index global des travaux de chaussée à la date d’exigibilité de la
révision des prix.
Les règles et les conditions de révision des prix sont celles fixées dans l’arrêté du chef de
gouvernement N°3-302-15 du 27/11/2015.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
17 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Chapitre V
Prescriptions Diverses
Article V.1 - Délai d’exécution – Pénalité de Retard
Le délai d’exécution global du présent marché est fixé à : Cinq (05) mois à compter de la date fixée par
l’ordre de service prescrivant à l’Entrepreneur de commencer les travaux. Ce délai comprend le délai de
repliement des installations du chantier et la remise en état des terrains et des lieux.
En cas de non-respect de ce délai par l’entrepreneur des pénalités de retard  d’un montant de 1/1000
(un pour mille) du montant du marché (DH/jour de calendrier) seront appliquées.
En application des dispositions de l’article 65§7 du C.C.A.G-T, le montant des pénalités est plafonné à
huit pour cent (8%) du montant initial du marché éventuellement majoré par les montants correspondants aux
travaux supplémentaires et à l’augmentation dans la masse des travaux.
Article V. 2 – Cautionnement Provisoire et Définitif

Le montant du cautionnement provisoire est fixé à : Trente mille Dirhams (30 000,00 DH).
Le cautionnement définitif est fixé à 3 % du montant initial du marché TTC arrondi au dirham supérieur. Ce
cautionnement doit être constitué dans les vingt (20) jours suivant la notification de l’approbation du marché, le
cautionnement définitif sera restitué sur demande écrite, après prononciation de la réception définitive.
Article V.3 – Nantissement
Dans l'éventualité d'une affectation au nantissement du marché, il est proclamé que :
1-La liquidation des sommes dues par la REGION MARRAKECHE SAFI en exécution du
présent marché sera opérée par les soins de Mr le président de la REGION MARRAKECHE SAFI
2-Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du présent Marché ainsi qu'au bénéficiaire des
nantissement ou de la subrogation les documents et les informations prévus à article 8 du Dahir n° 1-15-
05 du 29 rabia II 1436 (19 Février 2015) portant promulgation de la loi n° 112-13 relative au
nantissement des marchés publics est le président de la REGION MARRAKECHE SAFI.
3-Les paiements sont effectués par le Trésorier Provincial de Marrakech, seul qualifié pour
recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
4- En application de l’article 04 paragraphe 1 du Dahir n° 1-15-05 du 29 rabii II 1436 (19
Février 2015) portant promulgation de la loi n° 112-13 relative au nantissement des marchés publics le
maitre d’ouvrage remet au titulaire du marché une copie du marché portant la mention «  exemplaire
unique » dûment signée et indiquant que ladite copie est délivrée en unique exemplaire destiné à former
titre pour le nantissement du marché
Les frais de timbre de l'exemplaire remis au fournisseur ainsi que les frais de l'original conservé
par l'Administration sont à la charge de l’entrepreneur.
Article V.4 – Sous Traitance
Les conditions de sous traitance sont régies par les dispositions prévues à l’article 158 du décret n° 2-12-349 du 8
Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics.
Article V.5 – Emplacements mis à la disposition de l’entrepreneur
L’Entrepreneur pourra disposer pour les installations de son chantier, le stationnement de son matériel et
le dépôt provisoire des matériaux, du domaine public constituant les emprises des routes classées à condition
que les emplacements choisis ne présentent aucun danger ni gêne à la circulation et aux riverains.
Ces emplacements seront remis en leur état initial dans un délai de 30 jours. Cette remise en état
conditionne le prononcé de la réception provisoire des travaux.
Article V-6 – Signalisation temporaire de chantier
Le plan de signalisation temporaire du chantier sera établi par l’Entrepreneur.
En cas de carence de l’entrepreneur dans la mise en place et dans le maintien de la signalisation
temporaire du chantier routier conformément à la directive de la DRCR, le maître d’ouvrage peut prendre, aux
frais de l’entrepreneur, les mesures nécessaires après mise en demeure de celui-ci restée sans effet.
En cas de dépassement du délai contractuel, l’entreprise maintiendra, à sa charge et sans indemnité, la
signalisation temporaire du chantier jusqu’à l’achèvement des travaux.
L’intervention du maître d’ouvrage ne dégage pas pour autant la responsabilité de l’entrepreneur.
Article V -7- Sujétions diverses d’exécution :
 Sujétions résultant du maintien des communications.
Pendant l’exécution des travaux, la circulation routière au droit du chantier pourra être soumise aux
restrictions ci-après :
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
18 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Il ne sera procédé à des déviations provisoires que sur autorisation du maître d’ouvrage au droit des
travaux afin de permettre l’exécution de ceux-ci dans de bonnes conditions. Ces déviations auront une longueur
au plus égale à deux (2) km et seront bien soignées (nivellement, arrosage, signalisation,..).
2- Sujétions résultant de l’exécution simultanée de travaux étrangers à l’entreprise  :
En cas d’exécution des travaux simultanés, l’entrepreneur ne peut se prévaloir ni pour éluder les
obligations de son marché ni pour élever aucune réclamation.
Article V -8– Déplacement des réseaux :
l’entreprise procédera à la découverte des réseaux en réalisant des tranchées par ses propres moyens et
en présence des représentants des organismes concernés et le maitre d’ouvrage pour éviter les risques de
détériorations de ces réseaux.
L’entrepreneur reste seul responsable en cas de détérioration ou dégâts causés à ces réseaux au moment
de la réalisation des travaux.
Article V – 9 – Protection des employés.
Les dispositions de l’article 23 du C.C.A.G-T sont applicables pour la protection des employés de
l’entrepreneur.
Article V- 10 – Mesures de sécurité et d’hygiène
Les mesures de sécurités et d’hygiène sont celles prévues par les dispositions de l’article 33 du
C.C.A.G-T.
Article V- 11 – Cas de force majeure.
Le traitement du cas de force majeure est spécifié dans l’article 47 du C.C.A.G-T.
Article V-12 – Résiliation
Dans le cas ou l’entrepreneur ferait preuve d’une activité insuffisante ou en cas d’inexécution des clauses
du présent marché, l’administration le mettrait en demeure de satisfaire à ses obligations dans un délai qui ne
devrait pas être inférieur à quinze (15) jours à dater de la notification de la mise en demeure, Passé ce délai, si
la cause qui a provoqué la mise en demeure subsiste, le marché pourra être résilié sans aucune indemnité.
Le marché pourra être résilié dans tous les cas prévus par le C.C.A.G-T.
Article V-13 –délai de notification de l’approbation :
L'approbation du marché doit être notifiée à l'attributaire dans un délai maximum de soixante-quinze (75)
jours à compter de la date fixée pour l'ouverture des plis.
Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai, l'attributaire est libéré de son
engagement vis-à-vis du maître d'ouvrage. Dans ce cas, mainlevée lui est donnée de son cautionnement
provisoire.
Les conditions de maintien de l’attributaire de son offre pour une période supplémentaire sont spécifiées à
l’article 153 du décret N° 2-12-349.
Article V-14 – Réception Provisoire
La réception provisoire des travaux sera prononcée conformément aux dispositions de l’article 73 du CCAG-T.
Article v-15 – Réception définitive – restitution du cautionnement définitif – paiement de la retenue de
garantie.
A l’expiration du délai de garantie défini à l’article V-16 du présent CPS, il sera procédé à la réception
définitive des travaux conformément aux dispositions de l’article 76 du C.C.A.G-T.
La retenue de garantie sera libérée après exécution complète du marché et une fois la réception définitive
prononcée.
Il en sera de même du cautionnement définitif.
Article V-16 – Retenue de garantie – délai de garantie.
La retenue de garantie prélevée sur les acomptes mensuels est de dix pour cent (10%) et elle cessera de
croître lorsqu’elle aura atteint Sept pour cent (7%) du montant initial du marché, augmenté, le cas échéant, du
montant des avenants.
Le délai de garantie est fixé à un (1) an à compter de la date de la réception provisoire.
Article V-17 –Validité du Marché
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après son approbation par le président du
conseil communal.
Article V-18 - Approvisionnement :

Les approvisionnements des matériaux en chantier ne seront pas réglés à l’entrepreneur.


Article V-19 : - Frais de timbre et d’enregistrement.

L’entrepreneur devra supporter les frais de timbre et d’enregistrement des différentes pièces du marché.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
19 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Article V-20 : - Assurances
Conformément à l’article 25 du C.C.A.G-T, l’entrepreneur doit avant tout commencement des travaux,
objet du présent marché adresser au maître d’ouvrage, les attestations d’assurances par un établissement agrée
pour couvrir les risques inhérents à l’exécution du marché et précisant leur date de validité, à savoir ceux se
rapportant :
a) aux véhicules automobiles et engins utilisés pour les besoins d’exécution du marché conformément à
la législation et à la réglementation en vigueur.
b) aux accidents de travail survenant à ses agents conformément à la législation et à la réglementation
en vigueur.
c) a la responsabilité civile en cas d’accident survenant à des tiers ou maître d’ouvrage ou aux agents
de ce dernier par le fait de l’exécution du marché.

ARTICLE V-21 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES.


En cas de différends survenus entre le titulaire et le maître d’ouvrage au cours de l’exécution du marché,
il sera fait application des dispositions des articles du chapitre IX du C.C.A.G-T précité.
En cas de désaccord, le litige entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur sera soumis aux tribunaux compétents.
ARTICLE V-22 : DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR.
A défaut par l’entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l’article n°20 du C.C.A.G-T, toutes notifications
relatives à l’entreprise lui seront valablement faites dans l’adresse indiquée dans son acte d’engagement.
ARTICLE V-23 : ATTACHEMENTS ET DECOMPTES PROVISOIRES.
Les dispositions applicables en matière d’attachements et décomptes provisoires sont celles stipulées au C.C.A.G-
T.
RTICLE V-24 : VARIATION DANS LA MASSE DES TRAVAUX.
En cas d’augmentation ou de diminution dans la masse des travaux, il sera fait recours aux procédures prévues
aux articles 57 et 58 du C.C.A.G-T.

CHAPITRE VI
PRESCRIPTIONS ENVIRONNEMENTALES
Article VI - 1 - LE REPRESENTANT DU MAITRE D’OUVRAGE DELEGUE
Les compétences du représentant du maître d’ouvrage sont également celles de surveillance et de
contrôle de l’application des mesures prévues afin de protéger l’environnement et d’éviter les impacts négatifs
du projet sur l’environnement.
Article VI - 2 - OBLIGATIONS GENERALES DE L’ENTREPRENEUR VIS-A-VIS DE LA PROTECTION
DE L’ENVIRONNEMENT
L’entrepreneur respecte et applique les lois et règlements sur l’environnement existant et en vigueur
au Maroc. Dans l’organisation journalière de son chantier, il doit prendre toutes les mesures appropriées en vue
de minimiser les atteintes à l’environnement, en appliquant les prescriptions du contrat et veiller à ce que son
personnel, les personnes à charge de celui-ci et ses employés locaux, les respectent et les appliquent également.
Article VI – 3 - PRESCRIPTIONS GENERALES AU TITRE DE LA PROTECTIONDE
L’ENVIRONNEMENT
L'entrepreneur devra au titre de la protection de l’environnement :
- prendre toutes les dispositions nécessaires afin d'éviter les pollutions accidentelles des eaux, de l'air
et du sol pendant les travaux,
- nettoyer tous les dépôts et matériels abandonnés en fin de chantier et les entreposer dans un lieu
approprié,
- remettre en état les sites de gisements et dépôts de matériaux, des installations de chantier et des
déviations à l'issue du chantier. Cette remise en état intègre la remise en culture immédiate pour les zones
anciennement agricoles.
- choisir l'implantation des gisements (carrières, emprunts) et zones de dépôts de matériaux, de façon
à minimiser les impacts négatifs sur l'environnement.
Article VI-4- SAUVEGARDE DES PROPRIETES RIVERAINES ET INDEMNISATIONS DE BIENS
SITUES DANS L’EMPRISE
Avant toute démolition d'habitation, case, etc., l'entrepreneur devra s'assurer que le propriétaire ait été
informé et que les indemnisations ont effectivement été fixées et payées.
Dans le cas contraire, il devra informer le maître d’ouvrage du problème et ne pourra en aucun cas procéder
aux démolitions sans qu'un accord n'ait été négocié et avalisé par le maître d’ouvrage.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
20 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
L’entrepreneur devra, sous le contrôle du maître d’ouvrage, nettoyer et éliminer à ses frais toute forme
de pollution due à ses activités, et indemniser ceux qui auront subi les effets de cette pollution.
Article VI - 5 - UTILISATION DES RESSOURCES EN EAU
L'alimentation en eau nécessaire aux travaux routiers devra respecter les besoins des populations, du
bétail et de la faune tels qu'ils étaient satisfaits auparavant, qu'il s'agisse des eaux de surface ou des eaux
souterraines. En fin de chantier, les puits, forages, mares créés pour les besoins des travaux seront remis aux
populations usufruitières coutumières, dans l'état où ils se trouvent.
L’entrepreneur devra informer les autorités compétentes (administratives et coutumières), 15 jours
avant de dériver provisoirement, en tout ou en partie, l'eau d'un quelconque cours d'eau pour ses travaux.
Article VI - 6 - PROTECTIONS DES EAUX DE SURFACE ET DES EAUX SOUTERRAINES
Tout déversement ou rejet d’eaux usées, de boue, coulis, hydrocarbures, polluants de toute natures etc.
dans les puits, forages, nappes d’eaux superficielles ou souterraines, oueds, fossés, milieu marin, etc. est
strictement interdit.
Article VI - 7 - PROTECTIONS CONTRE LE BRUIT
L’attention de l’entrepreneur est spécialement attirée sur l’obligation de limiter les bruits de chantier
susceptibles d’importuner gravement les riverains, soit par une durée exagérément longue, soit par leur
prolongation en dehors des heures normales de travail.
Article VI - 8 - TRAVAUX NOCTURNES
Le maintien des chantiers en activité pendant la nuit sera subordonné à l'autorisation du maître
d'ouvrage. Si L’entrepreneur a reçu l'autorisation ou l'ordre d'exécuter des travaux pendant la nuit, il s'engagera
à les exécuter de manière à ne pas causer de trouble aux habitants et établissements riverains du chantier. Le
mode d'éclairage devra être soumis à l'agrément du maître d’ouvrage.
Article VI - 9 - GESTION DES DECHETS SOLIDES
L’intégralité des déchets solides et liquides générés par le chantier, y compris gravats, emballages,
déchets alimentaires devront être collectés et stockés dans un endroit adéquat. Si l’option d’enfouissement est
choisie, le site devra être éloigné de toute source ou de point d’approvisionnement en eau.
Tous les agrégats en surplus, ainsi que les surplus de mortier ou de béton seront récupérer et évacuer
dans des endroits adéquats.
On proscrira tout dépôt de matériaux issus d’éventuelles démolitions, ainsi que l’abandon de matériel et
d’épaves au bord de la route.
Article VI - 10 - DEBROUSSAILLEMENT
L'entrepreneur ne pourra débroussailler que les zones définies par le maître d’ouvrage ou proposées par
lui, en accord avec le maître d’ouvrage.
Lors du débroussaillement, il sera tenu, une semaine avant d'entamer les travaux, d'informer les
responsables des différents villages concernés, de la date du début des travaux et de la possibilité pour eux de
récupérer les bois et matériaux enlevés n'appartenant pas à des particuliers.
De plus, il devra vérifier que les propriétaires d'arbres fruitiers sont indemnisés.
Après récupération par les villages des matériaux réutilisables, l'entrepreneur devra enlever les débris
végétaux et les évacuer en un lieu de dépôt agréé par le maître d’ouvrage.
Les opérations d’abattage et d’élagage d’arbres sont des opérations à caractère exceptionnel. Ces
opérations seront réalisées après accord préalable du maître d’ouvrage.
Les arbres d’alignement qui seront conservés seront protégés en utilisant un dispositif simple s’ils sont
proches de la plate forme.
Les arbres dont le diamètre est supérieur à 20 cm mesuré à 1m de hauteur ne devront être abattus qu’en
cas d’absolue nécessité.
S’il y a nécessité d’enlèvement des souches d’arbres et d’arbustes, les trous formés par l’enlèvement
des souches et des racines devront être rebouchés à l’aide de matériaux utilisables pour les remblais
Article VI - 11 - OPERATIONS DE DECAPAGE – EMPRUNTS DE MATERIAUX – MOUVEMENTS ET
STOCKAGE DES TERRES

Si l'entrepreneur doit exécuter un décapage de terre végétale, il devra stocker cette terre en un lieu de
dépôt agréé afin de pouvoir le réutiliser ultérieurement lors des opérations de remise en état.
Avant d'autoriser l'ouverture de nouvelles zones d'emprunts, les emprunts retenus pour les travaux
d'entretien devront être épuisés.
En cas d'ouverture nécessaire de nouveaux sites d'emprunts, les critères environnementaux suivants
devront être respectés:
- distance du site à au moins 30 m de la route,
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
21 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
- distance du site à au moins 100 m d'un cours d'eau ou d'un plan d'eau,
- distance du site à au moins 100 m des habitations,
- préférence donnée à des zones non cultivées, non boisées et de faibles pentes (les zones d'emprunt
à fortes pentes ne devront en aucun cas déstabiliser les talus),
- possibilité de protection et de drainage.
L'exploitation d'une nouvelle zone d'emprunt ne pourra commencer avant l'approbation du site et du
plan d'exploitation par le maître d’ouvrage.
L'entrepreneur devra demander les autorisations prévues par les textes et règlements en vigueur et
prendra à sa charge tous les frais y afférents.
Après prospection et identification, les sites destinés à l'emprunt de matériaux feront l'objet d'une
enquête préalable qui devra déterminer:
- la nature des droits fonciers coutumiers (propriété familiale, réserve villageoise indivisée, etc...);
- l'utilisation traditionnelle du site et notamment si elle est agricole, permanente ou en rotation avec
jachère de durée plus ou moins longue;
- la présence d'arbres plantés ou spontanés, objets d'une collecte régulière, fruitière ou autre;
- la destination, l'usage du site, agricole ou autre, après remise en état et souhaité par les
propriétaires.
- les données recueillies au cours de cette enquête seront partie prenante du plan général de
réhabilitation que l'entrepreneur doit soumettre.
L'entrepreneur devra soumettre au maître d’ouvrage la liste et la localisation des sites qu'il compte
exploiter, ainsi que pour chaque site, un plan de la zone d'emprunt montrant les aménagements concernant le
drainage et la protection de l'environnement et un plan de réaménagement.
Les emprunts seront déboisés, débroussaillés et essouchés. La terre végétale sera décapée ainsi que les
couches de surface inutilisables. Ces matériaux seront mis en dépôts séparés et de telle manière qu'ils ne
subissent une érosion rapide mais puissent être facilement réutilisés. Les emprunts seront aménagés de façon à
assurer l’écoulement normal des eaux hors du site mais sans entraîner d’érosion.
Les aires de dépôts devront être choisies de manière à ne pas gêner l'écoulement normal des eaux et
devront être protégées contre l'érosion.
La surface à découvrir doit être limitée au strict minimum et les arbres de qualité devront être préservés
et protégés.
Le fond des chambres d'emprunt sera réglé de manière que l'eau ne séjourne pas à proximité de la
route.
Dès que l'exploitation d'un emprunt ou gisement est abandonnée, la zone est réaménagée
conformément aux plans proposés, et un état des lieux est dressé en fin de réaménagement, en présence du
maître d’ouvrage.
L'entrepreneur devra au titre de la prise en compte de l'environnement:
- épargner les sites d'intérêt particulier, écologique, agricole, touristique ou sensible pour le respect
des cultures locales;
- préciser les modes d'évacuation des matériaux de dimension ne correspondant aux exigences
techniques,
- remettre en état les lieux à l’issue du chantier, en veillant notamment à revégétaliser la zone
d’emprunt et/ou à restituer un relief naturel.
- remettre en état les lieux en accord avec la destination d'usage du site après remise en état telle que
souhaitée par les usufruitiers coutumiers du site en tenant compte de l'usage du site avant son
exploitation ainsi que des aptitudes et contraintes du contexte écologique local. Cette destination
pourra être, suivant les cas, celle d'un milieu naturel ou un aménagement productif agricole ou
forestier.
La mise en dépôt sur les bords de la route et dans les zones qui n'ont pas reçu l'approbation du maître
d’ouvrage délégué est absolument interdite.
Un plan de remise en état de chaque site sera préparé par l'entrepreneur et soumis à l'agrément du
maître d’ouvrage.
Ce plan spécifiera les obligations de l'entrepreneur et les contributions éventuelles des populations
usufruitières à des aménagements productifs agricoles ou forestiers qu'elles auraient sollicités.
L'entrepreneur procédera à un remodelage de la topographie du site à réhabiliter tel que nécessaire pour
en contrôler les risques d'érosion et permettre l'implantation ou la restauration d'une végétation sylvo-pastorale
compatible avec la nature des terres du site et le contexte climatique local.
Carrières pour sables, gravillons, graves et matériaux rocheux
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
22 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
L'exploitation de sables, graviers, galets et tous matériaux prélevés dans les lits mineurs ou majeurs des
cours d'eau ou sur des zones littorales devra faire l'objet d'une demande d'autorisation particulière si nécessaire.
Celle-ci sera accompagnée si nécessaire d'une évaluation environnementale certifiant l'absence d'impact majeur
pour la stabilité de la rivière, les possibilités de restauration par alluvionnement naturel, des volumes et nature
de matériaux objets de la demande d'extraction. Dans le cas contraire, l'autorisation pourra être refusée ou
assortie de l'exigence de travaux de réhabilitation du type construction de seuils en rivière.
Ouverture et exploitation des carrières de matériaux
L'entrepreneur devra demander les autorisations prévues par les textes et règlements en vigueur. Il ne
pourra commencer à exploiter les carrières qu'après avoir reçu l'autorisation écrite du maître d’ouvrage. Dans le
cas où l’entrepreneur décide d’exploiter une carrière de matériaux, il devra présenter un document montrant les
aménagements concernant le drainage et la protection de l'environnement, la localisation de la carrière et des
couches utilisées, un plan d'exploitation que l'entrepreneur compte réaliser (front de taille), le mode d'extraction
(plan de tirs, nature des explosifs,) les traitements (lavage, criblage, concassage etc.) et les modes de stockage
et de transport prévus, les mesures de protection de l'environnement : entretien des pistes, limitation des
poussières lors des chargements et déchargements.
Il sera précisé également les protections lors des tirs, les modes de stockage des explosifs, la sécurité du
personnel, la signalisation sonore et visuelle des tirs, la protection des habitations riveraines, les plantations
d'un écran végétal lorsque la carrière est visible de la route ou d'habitation, stockage des hydrocarbures, les
mesures contre la pollution par les huiles et les hydrocarbures, les installations sanitaires et d'hygiène, le
drainage du site et des aires de stockage de matériaux.
L'entrepreneur présentera un programme d'exploitation de la carrière en fonction du volume à extraire.
En fonction de la profondeur exploitable il devra déterminer la surface nécessaire à découvrir en tenant compte
des aires nécessaires pour le dépôt des matières végétales, des matériaux de découverte non utilisables pour les
travaux, ainsi des voies d'accès et des voies de circulation.
Au sein de la carrière, les aires de dépôts devront être choisies de manière à ne pas gêner l'écoulement
normal des eaux et devront être protégées contre l'érosion.
La surface à découvrir doit être limitée au strict minimum et les arbres (supérieurs à 4 mètres de
hauteur) devront être préservés et protégés.
L'entrepreneur veillera pendant l'exécution des travaux :
- à la préservation des arbres lors du gerbage des matériaux,
- aux travaux de drainage nécessaire pour protéger les matériaux mis en dépôts,
- à la conservation des plantations délimitant la carrière,
- l'entretien des voies d'accès ou de service.

Les populations seront prévenues de l’utilisation d’explosifs pendant l’exploitation de la carrière.


L'entreprise exécutera à la fin du chantier, les travaux nécessaires à la remise en état du site et de ses
éventuelles annexes ayant servi à l’extraction de matériaux. La nature de ces travaux dépend en partie de
l'usage qui sera fait ultérieurement du site, et qui sera indiqué par le maître d’ouvrage après consultation des
populations riveraines.
Ces travaux comprennent:
- le repli de tous ses matériels, engins et matériaux et l'enlèvement de tous les déchets et leur mise en
dépôt dans un endroit agréé, - la suppression de l'aspect délabré du site en répartissant et
dissimulant les gros blocs rocheux.
- la remise en état de l'environnement autour du site, y compris des plantations si prescrites.
- le régalage des matériaux de découvertes et ensuite le régalage des terres végétales afin de faciliter
la percolation de l'eau, un enherbement et des plantations si prescrits ;
- le rétablissement des écoulements naturels antérieurs;
- l'aménagement de fossés de récupération des eaux de ruissellement afin d'éviter l'érosion des terres
régalées et la conservation de la rampe d'accès, si la carrière est déclarée utilisable pour le bétail ou
les riverains, ou si la carrière pourra servir d'ouvrage de protection contre l'érosion
- la remise en état de l'environnement autour du site, y compris des plantations si nécessaires.
Après la mise en état conformément aux prescriptions un procès verbal sera dressé et le dernier
décompte ne sera versé qu'au vu du PV constatant le respect des contraintes environnementales.
Article VI - 12 - STATION DE CONCASSAGE
Dans l’éventualité de l’installation d’une station de concassage, l’entrepreneur devra l’installer sous le
vent (à l’abri du vent) par rapport aux lieux d’habitation en un lieu se trouvant au 500m du village le plus
proche.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
23 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
Article VI - 13 - EMPLOI DES PRODUITS BITUMINEUX
Les centrales de fabrication d'enrobés ou d’émulsion doivent être situées suffisamment loin des habitations de
telle manière que les habitants n'en perçoivent pas les odeurs.
Il disposera sur le chantier de produits absorbants en cas de déversement de produits toxiques, afin de
limiter les risques de pollution des eaux ou des sols.
Article VI - 14 - TRAVAUX DANS LES COURS D’EAU ET MAINTIEN DU LIBRE ECOULEMENT DES
EAUX
Les travaux importants de terrassement en rivière seront réalisés en période d'étiage, leur durée sera
limitée dans le temps. L’entrepreneur s’assurera du bon rétablissement du régime hydraulique de la rivière
après travaux.
L’entreprise devra réaliser les ouvrages hydrauliques sans interrompre le libre écoulement des eaux.
Les ouvrages provisoires éventuels devront être suffisamment dimensionnés et bien positionnés pour assurer un
écoulement normal, en évitant en particulier une rétention d’eau en amont.
Toutes les précautions seront prises, pour éviter la pollution, même momentanée, des cours d’eau.
Toute végétation à l’entrée ou la sortie des ouvrages (pont, dalots, buses, …) sera coupée et sauf s’ils
servent à stabiliser un talus de remblais en ne menaçant pas les fondations de l’ouvrage, les arbres et les
arbustes seront déracinés de manière à faciliter l’écoulement de l’eau et à permettre les ultérieures inspections
régulières de l’ouvrage.
Objet : Projet De Construction De La Route Reliant La Route Régionale
24 R214 Au Pk 48+500 (De Smimou) Au Douar Tassila Izgarn Sur
Environ 3.747 Km Commune Tahlouante À La Province D’essaouira
DERNIERE PAGE

Marché N°…………………
Marché passé par appel d'offres ouvert N° 02/2020 en application de l’alinéa 2 § 1 articles 16 et §1de
l’article 17 et l’alinéa 3 § 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du 8 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif
aux marchés publics.
- L’objet du marché :
PROJET DE CONSTRUCTION DE LA ROUTE RELIANT LA ROUTE RÉGIONALE R214 AU PK 48+500
(DE SMIMOU) AU DOUAR TASSILA IZGARN SUR ENVIRON 3.747 KM COMMUNE TAHLOUANTE
à LA PROVINCE D’ESSAOUIRA

Montant du marché hors TVA :……………………………………………………………………….


Montant TVA :………………………………………………………………………………………………………
Montant TTC :………………………………………………………………………………………………………

DRESSE PAR L'ENTREPRENEUR

………………………..….
LE ………………………..…. ………………………..…..
LE ………………………..…..

PRESENTE PAR VISE PAR

REGION MARRAKECHE SAFI, le


………………………..….. , le………………………..…..

APPROUVE PAR :

REGION MARRAKECHE SAFI, le ………………………..…..

Vous aimerez peut-être aussi