Vous êtes sur la page 1sur 44

CNAM

Partie 2
Moyens de transmission

13/01 Généralités sur les transmissions.


20/01 Codage de source et modulation.
27/01 Canal de transmission.
03/02 La Boucle Locale : poste téléphonique, modem téléphonique.
10/02 Le câble coaxial.
17/02 La fibre optique.
02/03 Propagation radio.
09/03 Les faisceaux Hertziens.
16/03 La communication par satellites.
23/03 La communication radio-mobile.

Samedi 27/03 (à confirmer) Examen de 9h à 11h

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission
Système de communications : acheminer des messages entre 2 points

signal signal
Emetteur Canal de transmission Récepteur

expéditeur message messager message destinataire

Expéditeur et destinataire : même représentation symbolique de


l’information transmise
Canal de transmission : transparent, adapté à la source d’information
et au destinataire
L’information transmise doit être mise sous une forme compatible avec
les caractéristiques du canal
2

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission
Codage Codage Canal
Source Modulation
de source de canal de transmission

Décodage Décodage
Démodulation
de canal de source

Traitement du signal

Codage de source : numérisation, compression (adaptation du signal pour faciliter la transmission)


Codage de canal : codage, transcodage, cryptage, brouillage (adaptation du signal aux
caractéristiques du canal)

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Capacité
Définition :

Capacité de transmission en bits/s d'un canal


•de bande passante W (en Hz)
•de rapport signal sur bruit S/B :

  S 
C = W.log2 1+  
  B 

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission
Le débit binaire (en bits.s-1 ou bps) est
le nombre d’éléments binaires émis sur un support par unité
de temps.

La rapidité de modulation est


l’inverse de la durée Ts d’un symbole (en baud).

Le débit est lié


à la quantité d’information transmise.

La rapidité de modulation est liée


à la bande passante des supports de transmission

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission
Taux d’erreur binaire Te (ou BER - Bit Error Rate)

Te = nbre d’information erronées (bit)


nbre d’information transmises (bit)

Soit le signal émis : «100110000111010110011101»


et celui reçu : «101100000101010110011101»

alors Te = ?

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission
Taux d’erreur binaire Te (ou BER - Bit Error Rate)

En pratique : 10-9< Te < 10-4

Réseaux locaux Liaisons RTC


!
Il s’agit d’un taux statistique, l’erreur affecte aléatoirement n bits et non 1
bit tous les x bits . La répartition des erreurs dans le temps peut, par exemple,
être gaussienne ou en paquets.

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

La chaîne de transmission

Taux d’erreur trame (Frame Error Rate)


nombre de trames erronées
Fe =
nombre de trames transmises

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage de source

Faire correspondre à un signal utilisateur une représentation binaire en

* transcrivant les informations sous une forme permettant d’élaborer le signal


qui supportera les informations
Numérisation

* réduisant la quantité de symboles nécessaires à la représentation des


informations
Compression de données

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage de source
Transmission analogique : le paramètre significatif du signal
transmis est une fonction continue du temps

Transmission numérique : transmission de nombres, représentant


soit des données codées, soit un signal analogique échantillonné, puis
numérisé.

Techniques numériques utilisées depuis les années 1970, quelle


que soit la nature de l’information à l’origine.

Numérisation des signaux analogiques


(Echantillonnage, Quantification, Codification)
10

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Numérisation des signaux analogiques


- Echantillonnage -
Analyse temporelle
Prélever la valeur instantanée du signal s(t), à des intervalles réguliers
séparés par une période d’échantillonnage, notée Te.

+∞
δ(t) : signal échantillonneur en peigne de Dirac
se ( t ) = s( t ). ∑ δ ( t − nTe ) s(t) : signal analogique
n =−∞
se(t) : signal échantillonné

s(t)

t
Te
11

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Numérisation des signaux analogiques


- Echantillonnage -

S e ( f ) = E ( f )∗ S ( f ) Se ( f ) = E ( F )S ( f − F ) dF
+∞
Analyse spectrale ∫
−∞

La convolution a pour effet de répéter périodiquement le spectre du signal


S(f) autour de toutes les fréquences multiples de fe.

s(f) Condition de non-repliement : fe > 2fmax

f
fmax fe Spectre du signal continu
s(f)

f
fe 2fe Spectre du signal échantillonné
12

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Numérisation des signaux analogiques


- Quantification - Codification -

Quantification :
à l’amplitude de chaque échantillon, on fait correspondre une valeur

Codification :
Cette valeur est transformée en valeur binaire

5
4
3
2
avec 3 bits,
1
0 t on peut coder 23 niveaux
2 3 4 3 3 2 1
010 011100 011

Te
Modulation par Impulsion Codée (MIC)
13

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Numérisation des signaux analogiques


- Quantification - Codification -

Puissance lexicographique d’un code : nombre de niveaux qu’il est


possible de représenter à l’aide de ce code.

En logique binaire, avec n éléments binaires, on peut représenter 2n


niveaux ou symboles.

? Combien de bits sont nécessaires


pour coder toutes les lettres de l’alphabet?

14

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage de canal

* Lutter contre les dégradations amenées par le canal conduisant


à des erreurs de décision Détection, correction d’erreurs

* Lutter contre les dégradations amenées par le canal conduisant à des


blocs d’erreurs Brouillage

* Assurer un secret dans la transmission des informations


Cryptage

15

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Décodage
Le décodage implique que l’on soit :
• en mesure de séparer les mots-codes dans la suite reçue
• que le codage soit lu sans ambiguïté.
Ceci conduit à l’utilisation de codes réguliers et déchiffrables.

Exemples de codes dont on va vérifier certaines propriétés :

Messages pi C1 C2 C3
m1 0.5 1 0 1
m2 0.25 1 10 01
m3 0.125 0 01 001
m4 0.125 00 11 000
16

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage
Code régulier :

• un mot-code n’est associé qu’à un seul message


Si mi ≠ mj ⇒ Mi ≠ Mj

Messages pi C1 C2 C3
m1 0.5 1 0 1
m2 0.25 1 10 01
m3 0.125 0 01 001
m4 0.125 00 11 000
17

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage
Code déchiffrable :
• deux textes distincts conduisent nécessairement à des codages
distincts.

Messages pi C1 C2 C3
m1 0.5 1 0 1
m2 0.25 1 10 01
m3 0.125 0 01 001
m4 0.125 00 11 000

18

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage avec détection d’erreurs


sans correction

Introduction d’un bit supplémentaire tel que le nombre de bit à


transmettre égaux à ‘1’ soit

pair ⇒ Bit de parité


impair ⇒ Bit d’imparité

10011111

5 bits à ‘1’ Bit de parité

19

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM
Codage avec détection/correction d’erreurs
- Code de Hamming -
n
u(a1, a2,..., an)
u'(a'1, a'2,..., a'n)
d ( u, u' ) = ∑a
i =1
i ⊕ a'i

distance de Hamming
d(0010,1011) = ? d(0000,1110) = ?

Détecter des erreurs de r fautes dmin ≥ r +1


Corriger des erreurs de r fautes dmin ≥ 2r +1

Mot-code de n bits
m bits d'information k bits de contrôle
20

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM
Codage avec détection/correction d’erreurs
- Code de Hamming-

Pour la correction d'une seule erreur, la marge de Hamming est

2k ≥ 1 + n , soit : 2k ≥ 1 + m + k

Si m = 4 k=?

21

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Code de Hamming (7,4)


Information Parité
0 0 0 0 0 0 0

0 0 0 1 0 1 1

0 0 1 0 1 1 0

0 0 1 1 1 0 1

0 1 0 0 1 1 1

0 1 0 1 1 0 0

0 1 1 0 0 0 1

0 1 1 1 0 1 0

1 0 0 0 1 0 1

1 0 0 1 1 1 0

1 0 1 0 0 1 1

1 0 1 1 0 0 0

1 1 0 0 0 1 0

1 1 0 1 0 0 1

1 1 1 0 1 0 0

1 1 1 1 1 1 1

22

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM
000 010 110 100
0001 0011 0010 0110 0111 0100 1101 1111 1110 1010 1011 1000
0 1 0 1

000 X X

001 X X

011 X X

010 X X

110 X X

111 X X

101 X X

100 X X

Code de Hamming (7,4)

Une erreur unique sur un mot du code (X) le transporte dans l'une des cases hachurées adjacentes. En
aucun cas, ces cases hachurées ne peuvent se recouvrir. Donc toute erreur simple peut être corrigée.
23

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage avec brouillage

• Transmettre le quotient Q(x) et le reste R(x) ; le récepteur,


ayant connaissance du diviseur d(x), retrouve les données
D(x) = Q(x) d(x) +R(x)

Application :
L’avis V22 (modem V22) met en œuvre un circuit
brouilleur-débrouilleur, utilisant le polynôme suivant:

1+x14+x17

24

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Codage avec cryptage

• Une séquence aléatoire est générée, une addition bit à bit est opérée lors
de l’émission

• Cette même addition bit à bit est opérée à la réception

25

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Procédé de transmission

• Bande de base
• Modulation
- Analogique : amplitude, phase
- Numérique : par impulsions codées
• Multiplexage

Adaptation du signal à transmettre


au canal de transmission

26

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Procédé de transmission
• Bande de base
- Transmission des signaux
dans leur bande de fréquence originale
- Support de transmission individuel à chaque communication

Ex : Téléphonie (300 Hz - 3,4 kHz) sur paire de cuivre


TV signaux vidéo caméra (50 Hz - 5 MHz) sur coaxial

27

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Transmission en bande de base

• Transcodage (ou codage en ligne)


Opération qui consiste à substituer au signal numérique un signal
électrique mieux adapté à la transmission.

Objectif du transcodage :
- adapter le spectre au canal de transmission
- maintenir la synchronisation de l’horloge de réception
- supprimer la composante continue

28

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Principaux codes en ligne


• NRZ ( No Return to Zero)
- ‘1’ représenté par une valeur +V
- ‘0’ représenté par une valeur -V

Signal numérique 1 0 0 1 0 1
t

+V
Signal transcodé NRZ t

-V
29

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Principaux codes en ligne


• Manchester
- présente une transition au milieu de chaque temps bit
- Front montant pour le codage d’un ‘1’
Front descendant pour le codage d’un ‘0’

Signal numérique 1 0 0 1 0 1
t

+V
Signal transcodé
Manchester
t
-V
30

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Principaux codes en ligne


• Bipolaire
- ne code qu’un type de bit (0 ou 1) en alternant leur polarité pour
éliminer la composante continue
Réduction significative du spectre
Cependant Risque de perte de l’horloge

Signal numérique
1 0 0 1 0 1
t

Signal transcodé
bipolaire t

31

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Procédé de transmission
• Modulation
- Transposition d’un signal représentant une information en un autre
signal sans modifier sensiblement l’information qu’il porte.

- But : adaptation aux conditions particulières d’un milieu de


transmission (portée, largeur de bande, ...)
* modulation analogique
* modulation numérique

32

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation analogique
• Modulation d’amplitude à porteuse sinusoïdale

s( t ) = (U P + ∆U ( t ) ) cos(ω P t )
Spectre signal modulant

f
f1max
- avec porteuse : AM
Spectre signal modulé - sans porteuse : AM-P
- à bande latérale unique : SSB ou BLU
supérieure (ou inférieure)

f
fP-f1max fP fP+f1max
33

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation analogique
• Modulation de fréquence (porteuse sinusoïdale)
Spectre du signal modulant

f
f1max
Spectre du signal modulé

∆f
[
y = asin ω0t + msinΩt ] avec m =
F

f
fP
B = 2(∆f + fm )
34

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Spectre d'une onde modulée sinusoïdalement en


fréquence
[
y = a sin ω 0 t + m sin Ωt ]
[
y = a sin ω 0 t cos(m sin Ωt) + cos ω 0 t sin(m sin Ωt) ]
(
sin z sin θ = 2∑) (z) sin[(2q − 1)θ]

On démontre que J
q=1 2q−1

( )
cos z sin θ = J0 (z) + 2∑ (z) cos 2pθ

J
p=1 2p

avec Ji, fonction de Bessel de première espèce.


Le spectre est donc infini mais, en pratique, limité à la bande de Carson

∆f+fm)
B=2(∆ avec ∆f déviation de fréquence
fm fréquence maximum en bande de base
35

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation analogique

• Modulation de phase (porteuse sinusoïdale)


spectre identique FM

ϕ = ϕ m sin Ω t

= Ω ϕ m cos Ω t
dt

36

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation numérique

• QAM (sans mémoire)

• CPM (avec effet mémoire)

• OFDM/DMT

37

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation numérique

• Modulations binaires élémentaires :


- signal modulant = information numérique (binaire, m-aire)
- porteuse sinusoïdale
- variation discrète de l’amplitude, fréquence, ou phase de la porteuse
 π
Ex : s( t ) = U P cos ω P t + a k  , a k = 1,2,3,4
 2
ASK, PSK, FSK

38

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation numérique
• Modulation QAM

Modulation de phase et amplitude-phase

A chaque état est associé un point.

Ex : BPSK , QPSK, 8 QAM, …

39

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Modulation numérique
• Modulation QAM

Compromis entre faible largeur de bande spectrale


et amplitude la plus constante possible

OQPSK, π/4 DQPSK, 3π


π/8 DQPSK

40

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Procédé de transmission
Multiplexage :

Utilisation simultanée du même milieu de transmission (câbles,


faisceaux hertziens ou satellites) par plusieurs communications sans
qu’elles ne se mélangent ou ne se perturbent entre elles

- multiplexage fréquentiel
- multiplexage temporel

Impératif économique

41

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Multiplexage

• Multiplexage fréquentiel :

Juxtaposition fréquentielle des voies (superposition dans le temps)

1 2 3 ... n
f

Transposition par modulation de la voie i en bande de base vers sa


place dans le multiplex

42

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Multiplexage

• Multiplexage temporel :
Répartir n voies périodiquement dans le temps par une modulation PCM
(échantillonnage synchrone des voies avec des impulsions décalées)

t t

t
43

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2


CNAM

Bibliographie

- « Technologie des télécoms »


de Pierre Lecoy, Ed. Hermès,

- « Bases de transmissions numériques » - Cours Electronique B3,


de Mr Vu Thien

- « Digital Modulation in Communications Systems


An introduction » Application note 1298 HP.
http://www.educatorscorner.com/tools/lectures/appnotes/pdf/5965-7160E.pdf

44

Cours B11 - TRANSMISSION DES TELECOMMUNICATIONS - Partie 2 - Chapitre 2