Vous êtes sur la page 1sur 31

TER CONSTRUCTION DES TABLES BLACK-OIL

Construction des Tables Black-Oil


Auteurs

- Ahmed GRIM / Réservoir / grimahmed92@gmail.com


- Aghiles DJAFOUR / Réservoir / a.djafouraghiles@gmail.com

Résumé
La compréhension du comportement volumique des fluides de
réservoir est cruciale dans le monde pétrolier. Ceci a conduit plusieurs
chercheures à proposer des outils de travail qui permet la représentation
des différents propriétés PVT de ces fluides. La connaissance de ces
propriétés est impérative pour la simulation réservoir. Ce travail vise à faire
le point sur plusieurs corrélations qui ont été faites et qui ont abouties à
une meilleure description des fluides réservoir. La situation géographique
joue un rôle important dans le choix du modèle car la nature des fluides
change d’une région à une autre, c’est pour cela que les corrélations sont
basées sur des centaines d’échantillons prélevés dans des réservoirs dans
plusieurs régions dans le monde. La construction des tables Black-Oil est
fonction des corrélations choisi et donnera par la suite l’évolution des
paramètres PVT (GOR, CGR, Bo, Bg) en fonction de la pression du réservoir.
Ce travail va aussi porter sur l’étude des propriétés PVT d’un réservoir
carbonaté, et l’élaboration d’un workflow permettant la génération de tables
Black-Oil pour l’utilisation dans la simulation réservoir.

Mots clefs
- Black-Oil Model
- Extended Black-Oil Model
- Propriétés PVT des fluides réservoir
- Equation d’état Peng Robinson

Dédicace/Remerciement : on tient à remercie en premier lieu notre


encadreur M. Guillaume Galliero et l’ensemble du personnel de l’UPPA qui
assurent notre formation.

UPPA 2019/2020
Sommaire
Résumé
Dédicaces et remerciement
Introduction générale……………………………………………………................ 1

Chapitre -1- Equations d’états


1.1 Introduction………………………………………………………………………………… 2
1.2 Equation de Van Der Waals……………………………………………………….. 3
1.3 Equation de Redlich-Kwong……………………………………………………….. 3
1.4 Equation de Soave Redlich-Kong………………………………………………. 4
1.5 Equation de Peng Robinson……………………………………………………….. 4
1.6 Conclusion…………………………………………………………………………………… 5

Chapitre -2- Corrélations du modèle Black-Oil conventionnel


2.1 Introduction………………………………………………………………………………… 6
2.2 Les paramètres constituant du modèle Black-Oil……………………… 6
2.3 La pression de bulle……………………………………………………………………. 7
2.4 Les corrélations PVT pour les huiles saturées…………………………… 8
2.5 Les corrélations de Standing……………………………………………………… 9
2.6 Les corrélations de Vasquez-Beggs…………………………………………… 9
2.7 Les corrélations de Petrosky et Farshad……………………………………. 11
2.8 Les corrélations de La viscosité pour les huiles saturées…………. 11
2.9 Les corrélations PVT pour les huiles sous-saturées………………….. 12

Chapitre -3- Corrélations du modèle Black-Oil modifié


3.1 Introduction………………………………………………………………………………… 14
3.2 Définition…………………………………………………………………………………….. 14
3.3 Corrélations pour la pression de saturation………………………………. 15
3.4 Corrélations des propriétés PVT………………………………………………… 16
3.4.1 En-dessous de la courbe de saturation…………………………. 16
3.4.2 En-dessus de la courbe de saturation…………………......... 17

Chapitre -4- Génération de tables des propriétés PVT pour un


réservoir carbonaté
4.1 Réservoir étudié…………………………………………………………………………. 18
4.2 Objectif de l’étude………………………………………………………………………. 18
4.3 Changement des propriétés du réservoir………………………………….. 18
4.4 Workflow général……………………………………………………………………….. 20
4.5 L’équation d’état utilisée et résultats observés………………………… 21
4.6 Génération de la table PVT black-oil ............…………………………… 22

Conclusion et perspectives……………………………………………………………… 24
Nomenclatures
Références bibliographiques
Annexes

UPPA 2019/2020
TER INTRODUCTION GENERALE

Introduction générale

Aujourd’hui, le monde consomme environ 89 millions baril


d’hydrocarbures par jour, soit environ 32 milliards de barils par an. Ces
chiffres stupéfiants expliquent pourquoi le pétrole est comparé à un élément
vital de la civilisation industrielle. Il devient alors évident d’étudier la
production et la récupération de cet or noir.

Avec l’augmentation de la demande énergétique, l’exploitation pétrolière


progresse en développant de nouvelles technologies et méthodes
d’exploitation et analyse des systèmes pétroliers, parmi ces technologies la
construction de tables black-oil et analyse PVT.

Les compagnies pétrolières recherchent toujours de nouvelles


méthodes et approches pour améliorer et optimiser la récupération des
hydrocarbures, notamment la construction de table black-oil qui est un
élément clé pour la réussite de l’exploitation des réservoirs pétroliers. Ces
méthodes ont été largement discutées dans plusieurs articles et revus de
littérature.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’objectif de ce travail, qui consiste à


décrire la construction des tables black-oil ainsi que son intérêt dans la
simulation réservoir.

Pour atteindre ces buts, notre travail se structure comme suit : dans
le premier chapitre nous présenterons les équations d’états, le deuxième
chapitre est consacré aux différentes corrélations du modèle Black-oil, dans
le troisième chapitre, un modèle Black-oil modifié adapté pour les huiles
volatiles et les gaz à condensat.

Ensuite, le dernier chapitre traite une étude de cas d’un réservoir carbonaté,
enfin nous terminerons par une conclusion et perspective.

UPPA 2019/2020
TER EQUATIONS D’ETATS

Chapitre -1- Equations d’états

1.1 Introduction

L'état d'un système est la situation, la configuration, ou l'expression


d'un système à un moment donné. Pour pouvoir le spécifier, on établit la
relation existant entre divers paramètres qui le concernent (et qui sont
nommés variables d'état, comme par exemple ses coordonnées, la pression
et la température régnantes, etc....)

Les équations d’états cubiques sont des équations qui relient entre
trois paramètres (Pression, Volume, Température). Ces équations
permettent de décrire le comportement volumique et le comportement de
phase des composés purs et des mélanges, ça permettent également de
calculer les propriétés des différentes phases.

Le comportement volumique est calculé en résolvant une équation


𝑃𝑉
cubique exprimée sous la forme 𝑍 = 𝑅𝑇.

Depuis l’introduction de l’équation de Van Der Waals, plusieurs


équations d’états ont étés développées, dont la plupart les termes répulsif
et attractif de Van Der Waals ont étés gardés.

Dans la suite de ce chapitre, nous allons décrire les différentes


équations d’états cubiques qui ont fait l’objet de développement.

2
UPPA 2019/2020
TER EQUATIONS D’ETATS

1.2 Equation de Van Der Waals


L’équation de Van Der Waals fut la première équation cubique à être
proposée (en 1873). Cette équation exprime de manière basique la relation
entre la pression, le volume et la température. Cette équation décrit le
comportement non idéal des gaz ou l’écart de l’idéalité exprimée dans
l’équation des gaz parfait.1

𝑅𝑇 𝑎
𝑃= − … (1)
𝑣−𝑏 𝑣2

27 𝑅 2 𝑇𝐶2
𝑎= Terme attractif de Van Der Waals
64 𝑃𝑐

1 𝑅𝑇𝑐
𝑏= Terme Répulsif de Van Der Waals
8 𝑃𝑐

𝑇𝑐 : Température au point critique

𝑃𝑐 : Pression au point critique

𝑅: Constante universelle des gaz parfaits

On peut estimer le volume critique :

3 𝑅𝑇𝑐
𝑣𝑐 =
8 𝑃𝑐

On peut aussi écrire l’équation de Van Der Waals en fonction de facteur Z

𝑍 3 − (𝐵 + 1)𝑍 2 + 𝐴𝑍 − 𝐴𝐵 = 0 … (2)

𝑃 𝑃
𝐴 = 𝑎 (𝑅𝑇)2 , 𝐵=𝑏
𝑅𝑇

1.3 Equation de Redlich-Kwong


Cette équation d’état est exprimée comme suit 2

𝑅𝑇 𝑎
𝑃= − … (3)
𝑣−𝑏 𝑣(𝑣+𝑏)

En fonction de facteur Z s’écrit

3
UPPA 2019/2020
TER EQUATIONS D’ETATS

𝑍 3 − 𝑍 2 + (𝐴 − 𝐵 − 𝐵 2 )𝑍 − 𝐴𝐵 = 0 … (4)

Les différentes constantes dans cette équation d’état sont :


2
0 𝑅 2 𝑇𝐶 0
𝑎 = Ω𝑎 𝑎(𝑇𝑟 ) Avec Ω𝑎 = 0.42748
𝑃𝑐

𝑃 0 𝑃𝑟
𝐴=𝑎 2
= Ω𝑎 2 𝑎(𝑇𝑟 )
(𝑅𝑇) 𝑇𝑟

𝑎(𝑇𝑟 ) = 𝑇𝑟−0.5

𝑃 0 𝑃𝑟 0
𝐵=𝑏 = Ω𝑏 Avec Ω𝑏 = 0.08664
𝑅𝑇 𝑇𝑟

1.4 Equation de Soave Redlich-Kong


C’est une amélioration de l’équation de Redlich-Kong, elle permet de
mieux décrire l’équilibre liquide vapeur VLE, et ce par l’introduction d’un
terme de correction a.2

Soave a proposé d’appliquer l’expression suivante

2
𝑎 = (1 + 𝑚(1 − 𝑇𝑟 0.5 )) … (5)

Le paramètre m est spécifique du constituant considéré mais sa valeur


a été corrélé en fonction du facteur acentrique w.

𝑚 = 0.480 + 1.57𝑤 − 0.176𝑤 2

1.5 Equation de Peng Robinson


En 1976 Ding-Yu et Donald Robinson proposent une nouvelle
modification du terme attractif de l’équation de Van Der Waals, cette
équation est de la forme :

𝑅𝑇 𝑎
𝑃= − … (6)
𝑣−𝑏 𝑣(𝑣+𝑏)+𝑏(𝑣−𝑏)

Elle a pour forme polynomiale

𝑍3 − (1 − 𝐵)𝑍2 + (𝐴 − 3𝐵2 − 2𝐵)𝑍 − (𝐴𝐵 − 𝐵2 − 𝐵3) = 0 … (7)

4
UPPA 2019/2020
TER EQUATIONS D’ETATS

Avec : 𝑍𝑐 = 0.3074

Les constantes de cette équation sont données par


2
0 𝑅 2 𝑇𝐶 0
𝑎 = Ω𝑎 𝑎 Avec Ω𝑎 = 0.45724
𝑃𝑐

0 𝑅𝑇𝑐 0
𝑏 = Ω𝑏 Avec Ω𝑏 =0.07780
𝑃𝑐

2
𝛼 = (1 + 𝑚(1 − 𝑇𝑟 0.5 )) Avec 𝑚 = 0.37464 + 1.54226𝑤 − 0.2699𝑤 2

En 1979, Robinson et Peng ont proposé une modification de


l’expression de m pour les corps ayant un facteur acentrique w > 0.49

𝑚 = 0.3796 + 1.485𝑤 − 0.1644𝑤 2 + 0.01667𝑤 3

Cette équation de Peng Robinson 1 nécessite la connaissance de 𝑇𝑐 𝑃𝑐 et 𝑤.

1.6 Conclusion
Les meilleurs modèles qui décrivent mieux l’état du système sont le
modèle de Soave Redlich-Kong (SRK) et Peng-Robinson qui sont employés
pour les cas suivants 2 :

 Utilisés pour les hydrocarbures légers (C1-C4) et pour les


hydrocarbures lourd (C5 et +)

 Utilisés pour le CO2, CO et H2S (jusqu’à 25% en mole) dans les


hydrocarbures légers
 Peng Robinson : T> -456 °F (271 °C) et P<15000 psi
 Redlich-Kwong-Soave : T> -225 °F (143 °C) et P<5000 psi
 Dans la région critique, l’équation de Peng Robinson est la meilleure

Par conséquent, le modèle du Peng Robinson est le plus employé grâce à


sa flexibilité dans l’utilisation, donc la simulation Réservoir notamment la
construction des table black oil repose sur ce modèle d’équation d’état.

5
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

Chapitre -2- Corrélations du modèle Black-Oil


conventionnel

2.1 Introduction
Il existe plusieurs corrélations PVT permettant la prédication des
propriétés Black-Oil. L’objectif de ces corrélations est simplement la
compréhension et la prédiction des quantités de gaz dissoutes dans l’huile
en conditions de réservoir et de combien le volume d’huile va changer quand
il est ramené en condition de surface (stock tank conditions).

De manière générale les paramètres qui permettent de faire ces


prédictions sont le rapport gaz/huile et le facteur de volume d’huile et de
gaz. Ces paramètres sont estimés par des corrélations Black-Oil et on
pourra ensuite obtenir toutes les autres propriétés PVT à savoir la viscosité
et la densité. 3

Dans la suite de ce chapitre, nous allons décrire quelques corrélations


qui permettent la construction des tables Black-Oil.

2.2 Les paramètres constituant du modèle Black-Oil


Le modèle Black-Oil est le modèle le plus répondu dans le monde de
la simulation des réservoirs.

Trois propriétés ont étés utilisées pour relié ce qui se passe dans le
réservoir à ce qui se passe en surface ; le GOR ou (Rs solution gas/oil ratio),
le facteur de volume d’huile Bo et le facteur de volume de gaz Bg ou (FVF
Gas Formation Volume Factor) :

 GOR (Gas Oil Ratio, ou Rs)


Défini comme étant le volume en ft3 de gaz (en conditions de surface)
qui pourrait se dissoudre dans un baril d’huile (en conditions de
surface) quand les deux sont ramenés aux conditions de réservoir.3

6
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑𝑒 𝑔𝑎𝑧 𝑑𝑖𝑠𝑠𝑜𝑢𝑡 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑠𝑐𝑓. 𝑔𝑎𝑠


𝑅𝑠 = [ ]
𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑′ ℎ𝑢𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑠𝑡𝑏. (𝑜𝑖𝑙)

 Le facteur de volume d’huile Bo


Défini comme étant le nombre de baril (huile + gaz dissout) en
conditions de réservoir contenu dans un baril d’huile en conditions de
surface.3

𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑′ ℎ𝑢𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑟é𝑠𝑒𝑟𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑟𝑏. (𝑜𝑖𝑙 + 𝑑𝑖𝑠𝑠𝑜𝑙𝑣𝑒𝑑 𝑔𝑎𝑠)


𝐵𝑜 = [ ]
𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑′ ℎ𝑢𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑠𝑡𝑏. (𝑜𝑖𝑙)

 Le facteur de volume de gaz Bg


Défini comme étant le volume en baril qu’un volume d’un ft3 de gaz
en conditions de surface occupera comme gaz libre (free gas) en
conditions de réservoir. 3

𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑𝑒 𝑔𝑎𝑧 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑟é𝑠𝑒𝑟𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑟𝑏. (𝑓𝑟𝑒𝑒 𝑔𝑎𝑠)


𝐵𝑔 = [ ]
𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑑𝑒 𝑔𝑎𝑧 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑠𝑐𝑓. (𝑔𝑎𝑠)

2.3 La pression de bulle


La pression de bulle est généralement mesurée durant la déplétion du
réservoir ou à partir des expériences dans les laboratoires PVT. Cette
propriété est fonction de 𝐺𝑂𝑅 au point de bulle (𝑅𝑠𝑏 ), de la densité de gaz
𝛾𝑔 , la densité 𝐴𝑃𝐼 de l’huile et de la température T du réservoir.

𝑃𝑏 = 𝑓(𝑅𝑠𝑏 , 𝛾𝑔 , 𝐴𝑃𝐼 , 𝑇)

La pression de bulle est un paramètre très important pour les deux


raisons suivantes :

- Ce, permet d’estimer les autres paramètres PVT.


- Il définit le point de transition d’huile de réservoir d’une huile sous-
saturée à une huile saturée, ce qui impacte le comportement des
fluides à l’intérieur du réservoir. 5

7
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

2.4 Les corrélations PVT pour les huiles saturées


A partir des corrélations PVT, on va pouvoir évaluer la pression de
bulle Pb, le GOR (Rs), le facteur de volume d’huile Bo et de gaz Bg, la
viscosité et la densité de l’huile.

Avant de décrire ces corrélations, on va commencer par les hypothèses


simplificatrices du modèle Black-Oil :

1- L’huile du réservoir est composée de le l’huile en condition de


surface (Stock Tank Oil) et le gaz en condition de surface.
2- Le gaz du réservoir ne libère pas du liquide quand il est ramené en
condition de surface.
3- Le gaz dissout libéré en surface a les mêmes propriétés que le gaz
de déjà libre en conditions de réservoir.
4- Les propriétés de l’huile et de gaz en conditions de surface ne
changent pas en fonction de la déplétion du réservoir. 5

Figure 1 Schéma du modèle Black-Oil reliant les conditions réservoir et surface 1

8
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

Ce schéma illustre clairement les hypothèses explicitées ci-dessus, le gaz


en conditions de réservoir donne que du gaz en conditions de surface, l’huile
en conditions de réservoir donne en surface une quantité d’huile et une
quantité de gaz.

2.5 Les corrélations de Standing


Standing a développé la première corrélation de point de bulle, elle
est basée sur 105 expériences sur 22 échantillons d’huiles de Californie. Ces
corrélations présentent une marge d’erreur de 4.8% 4

0.83
𝑅𝑠𝑏
𝑃𝑏 = 18.2 ∗ [( 𝛾 ) ∗ 10(0.00091 𝑇−0.0125 𝐴𝑃𝐼) − 1.4] … (8)
𝑔

Ainsi, la corrélation du GOR pourrait être calculée en résolvant la


corrélation de point de bulle pour Rs. On obtient alors :

𝑃 1.2048
𝑅𝑠 = 𝛾𝑔 [100.0125 𝐴𝑃𝐼−0.00091 𝑇 (18.2 + 1.4)] … (9)

A partir du même échantillon, Standing a construit une corrélation


pour le facteur de volume de l’huile FVF avec une erreur de 1.2%.

1.175
𝛾𝑔 0.5
𝐵𝑜 = 0.972 + 0.000147 [𝑅𝑠 (𝛾 ) + 1.25 𝑇] … (10)
𝑜

Remarque

Pour obtenir ces données expérimentales, Standing a utilisé le test de


libération flash et a observé une huile exempte de N2 et de H2S avec moins
de 1% en mole en CO2.

Ainsi les corrélations de Standing sont valables pour des huiles qui
contiennent des traces des composants non hydrocarbonés. 4

2.6 Les corrélations de Vasquez-Beggs


Vasquez et Beggs ont proposé des corrélations empiriques pour
l’estimation du GOR. Ces corrélations sont basées sur une analyse par
régression faite sur plus de 6000 mesure de GOR, facteur de volume et de

9
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

viscosité à différentes pressions. Ces mesures sont obtenues à partir de


plus de 600 laboratoires d’analyses PVT et de différents champs pétroliers
dans le monde. Avec tout ce recensement de données, Vasquez et Beggs
ont essayé de standardiser les formulations PVT du Black-Oil. Cependant
leurs modèles présentent toujours des anomalies et des grosses
incertitudes comme les compositions des huiles diffèrent d’une région à une
autre.5

Vasquez et Beggs ont fourni deux corrélations pour le GOR, une pour
des huiles avec un degré API >30 et une autre pour des huiles avec un
degré API <= 30.

𝐴𝑃𝐼
𝑅𝑠 = 0.0362 𝛾𝑔𝑐 𝑃1.0937 exp [25.724 (𝑇+460)] 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝐴𝑃𝐼 ≤ 30 … (11)

𝐴𝑃𝐼
𝑅𝑠 = 0.0178 𝛾𝑔𝑐 𝑃1.187 exp [23.931 (𝑇+460)] 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝐴𝑃𝐼 > 30 … (12)

Dans ce modèle, on remarque que la densité du gaz 𝛾𝑔 est remplacé


par une densité de gaz corrigée 𝛾𝑔𝑐 , et ce est une normalisation faite par
Vasquez et Beggs après qu’ils ont constatés que les conditions au
séparateur affectent la valeur de la densité de gaz, alors ils ont converti la
densité de gaz à une densité de gaz corrigée pour un séparateur à 114.7
psi 5. Cette conversion est faite par la formule suivante :

𝑃𝑠𝑝
𝛾𝑔𝑐 = 𝛾𝑔 [ 1 + 5.912 ∗ 10−5 𝐴𝑃𝐼 ∗ 𝑇𝑠𝑝 log(114.7) … (13)

Remarque : Si la pression et la température du séparateur sont inconnues,


on prend les conditions standard (𝑇 = 60𝐹°, 𝑃 = 14.7 𝑝𝑠𝑖)

A partir de la corrélation du GOR et après quelques réarrangements on


obtient les corrélations pour la pression de bulle et le facteur de volume
d’huile :

−11.172 𝐴𝑃𝐼 0.914328


𝑅
𝑃𝑏 = [27.642 (𝛾𝑠𝑏) ∗ 10 𝑇+460 ] 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝐴𝑃𝐼 ≤ 30 … (14)
𝑔𝑐

−10.393 𝐴𝑃𝐼 0.84246


𝑅
𝑃𝑏 = [56.18 (𝛾𝑠𝑏) ∗ 10 𝑇+460 ] 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝐴𝑃𝐼 > 30 … (15)
𝑔𝑐

10
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

𝐴𝑃𝐼 …
𝐵𝑜 = 1 + 4.677 ∗ 10−4 𝑅𝑠 + (𝑇 − 60)( 𝛾 )(1.751 ∗ 10−5 − 1.811 ∗ 10−8 𝑅𝑠 ; 𝐴𝑃𝐼 ≤ 30 (16)
𝑔𝑐

𝐴𝑃𝐼
𝐵𝑜 = 1 + 4.67 ∗ 10−4 𝑅𝑠 + (𝑇 − 60)( 𝛾 )(1.1 ∗ 10−5 − 1.337 ∗ 10−9 𝑅𝑠 ; 𝐴𝑃𝐼 > 30 … (17)
𝑔𝑐

2.7 Les corrélations de Petrosky et Farshad


Petrosky et Farshad ont proposé des corrélations au point de bulle
basées sur 81 analyses de laboratoires sur des huiles en provenance du Gulf
de Mexique. Ces corrélations sont semblables à celles de Standing mais
ajustées avec des paramètres permettant l’amélioration de la précision. Ces
corrélations présentent une marge d’erreur de 3.28%.6

𝑅 0.5774
𝑠𝑏
𝑃𝑏 = 112.727 (𝛾0.8439 − 12.34) … (18)
𝑔 ∗10𝑥

Ainsi, la corrélation du GOR pourrait être calculée en résolvant la


corrélation de point de bulle pour Rs. On obtient alors :

𝑃 1.731884
𝑅𝑠 = [(112.727 + 12.34) ∗ 𝛾𝑔0.8439 ∗ 10𝑥 ] … (19)

Avec : 𝑥 = 7.916 ∗ 10−4 𝐴𝑃𝐼1.541 − 4.561 ∗ 10−5 𝑇 1.3911

La corrélation pour le facteur de volume d’huile est donnée comme suit :

3.0936
𝛾0.2914
𝐵𝑜 = 1.0113 + 7.2046 ∗ 10−5 ∗ [𝑅𝑠0.3738 (𝛾𝑔0.6265 ) + 0.24626 𝑇 0.5371 ] … (20)
𝑜

2.8 Les corrélations de La viscosité pour les huiles


saturées
En 1959 Chew et Connally ont proposé une corrélation pour la
viscosités d’huile, ils ont ajusté la viscosité d’huile lourde (dead-oil) à la
pression de bulle ou en dessous de la pression de bulle. Ils ont obtenu
l’expression suivante :

A noté que cette corrélation est valable pour un GOR inferieur a 1000 scf/stb

𝐴 𝑆𝑐𝑓
𝜇𝑜 = 𝐴1 ∗ 𝜇𝑜𝐷2 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑅𝑠 < 1000 𝑆𝑡𝑏 … (21)

11
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

Il existe plusieurs relations fonctionnelles pour les paramètres A1 et


A2, mais Beggs et Robinson ont donné la meilleure estimation de ces
termes :

𝐴1 = 10.715 (𝑅𝑠 + 100)−0.515, 𝐴2 = 5.44 (𝑅𝑠 + 150)−0.338 5

2.9 Les corrélations PVT pour les huiles sous-saturées


On parle d’huile saturée lorsque la pression est au point de bulle ou
en dessous. Une huile sous-saturée est lorsque la pression est au-dessus
de celle de point de bulle. Les corrélations qui existent dans la littérature
décrivent principalement les propriétés des huiles saturées. Pour le cas des
huiles sous-saturées les propriétés PVT peuvent être déduites à partir de
celle de huiles saturées avec des corrections par rapport au point de bulle.

Pour le GOR, il n’y a pas de termes de corrections à ajouter, il suffit


juste de le calculer à la pression de bulle car il reste le même en dessus de
point de bulle.

Le facteur de volume de l’huile est calculé en ajoutant un terme de


correction au facteur de volume de l’huile au point de bulle. Ce terme est
fonction de la pression de bulle, la pression de réservoir et la compressibilité
de l’huile en conditions de réservoirs.

𝐵𝑜 = 𝐵𝑜𝑏 [ 1 − 𝐶𝑜 ( 𝑃 − 𝑃𝑏 )] … (22)

La compressibilité est définie uniquement pour des pressions


supérieures à la pression de bulle car selon la définition de la
compressibilité, la masse reste constante.5

Pour estimer le coefficient de compressibilité, Vasquez et Beggs ont


proposé l’expression suivante :

5 𝑅𝑠 𝑏 +17.2 𝑇−1180 𝛾𝑔 𝑐 +12.61 𝐴𝑃𝐼−1433


𝐶𝑜 = … (23)
105 𝑃

De même pour la viscosité de l’huile sous-saturée, elle est estimée en


ajustant la viscosité de point de bulle à la pression de réservoir.

12
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL CONVENTIONNEL

Standing a proposé une estimation de la viscosité et a donné l’expression


suivante 5 :

𝜇𝑜 = 𝜇𝑜 𝑏 + 0.001( 𝑃 − 𝑃𝑏 )(0.024 𝜇𝑜1.6𝑏 + 0.038 𝜇𝑜0.56


𝑏 ) … (24)

13
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL MODIFIE

Chapitre -3- Corrélations du modèle Black-Oil modifié

3.1 Introduction
Les gaz à condensat et les huiles volatiles sont souvent simulés par le
modèle compositionnel, mais il existe aussi une autre technique qui permet
de faire cette simulation.

La méthode conventionnelle de Black-Oil, fait de bon résultats pour les


estimations des propriétés volumiques des fluides de réservoir. Mais les
hypothèses sur lesquelles est basée font qu’il est limité lorsqu’on veut faire
des estimations des huiles volatiles et des gaz à condensat. C’est pour cette
raison que des nouvelles corrélations avec des hypothèses font apparition
sur le model Black-Oil afin de répondre à cette problématique.

Pour la suite de ce chapitre, nous allons aborder une approche d’un


modèle Black-Oil modifié pour le cas des huiles volatile et les gaz à
condensat. Ce modèle est applicable uniquement lors de la séparation des
fluides en surface par des séparateurs à deux ou trois étages.

Nous allons donc présentés des corrélations pour les quatre principales
propriétés PVT (GOR, CGR, Bo, Bg) en fonction de la pression de saturation.

3.2 Définition
On appelle MBO (Modified Black-Oil), une nouvelle approche qui
permet de traiter les huiles volatiles et les gaz à condensat. La différence
majeure entre cette méthode et la méthode Black-Oil conventionnelle,
repose sur la manière de traitement du liquide dans la phase gazeuse. La
méthode MBO considère que l’huile en condition de surface est présente
dans la phase liquide et dans la phase gazeuse en conditions de réservoir.
Une nouvelle propriété s’ajoutes qui est le CGR (Condensate Gas Ratio) qui
présente le volume d’huile volatilisée dans le gaz en conditions de réservoir
et qui devient liquide en surface.

14
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL MODIFIE

Remarque : Séparateur de surface


Les séparateurs de surface sont conçus pour faire des séparations
successives de l’effluent produit pour avoir à la fin deux phase distinctes
(Huile et gaz). Généralement des séparateurs à deux ou trois étages sont
utilisés. Avec comme conditions finale la pression atmosphérique et la
température ambiante. 7

Figure 1 Schéma du modèle Black-Oil Modifié reliant les conditions réservoir et surface 1

3.3 Corrélations pour la pression de saturation


Plusieurs corrélations ont été développées pour la pression de
saturation, celles qui donnait de meilleurs résultats sont les corrélations de
Standing et les corrélations de Vasques et Beggs. 8

 Corrélation de la pression de saturation (point de bulle) en huile


volatile
𝐴
𝑃𝑠𝑎𝑡 = [(𝐴0 ∗ 𝑅𝑠𝑖 𝐴1 )] ∗ [(𝑋 + 𝑌) 𝐴2 ] ∗ [(𝑆𝑇𝑂 𝐴3 )] ∗ [(𝑇𝑟 4 )] … (25)

 Corrélation de la pression de saturation (point de rosée) en gaz à


condensat
𝐴
𝑃𝑠𝑎𝑡 = [(𝐴0 ∗ 𝑅𝑣𝑖 𝐴1 )] ∗ [(𝑋 + 𝑌) 𝐴2 ] ∗ [(𝑆𝑇𝑂 𝐴3 )] ∗ [(𝑇𝑟 4 )] … (26)

Les deux corrélations sont identiques sauf que la première est fonction
de GOR et la deuxième est fonction de CGR.

15
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL MODIFIE

3.4 Corrélations des propriétés PVT

3.4.1 En-dessous de la courbe de saturation


Les corrélations suivantes sont valables pour des pressions de
saturation connues.
 GOR (Solution Gas Oil Ratio Rs)
[(𝐴0 ∗𝑃2 )+(𝐴1 ∗𝑃)+𝐴2 ]∗[𝐸𝑋𝑃(𝐴3 ∗𝑋+𝐴4 ∗𝑌)]
𝑅𝑠 = … (27)
[𝐸𝑋𝑃 (𝐴5 ∗𝑉)]∗𝑃𝑠𝑎𝑡

 CGR (Condensate Gas Ratio)


Ce paramètre n’est présent dans le modèle Black-Oil conventionnel
car le gaz associé à ce modèle est considéré sec et ne produit pas
d’huile.
𝑅𝑣𝑖 = 𝐴0 ∗ 𝐸𝑋𝑃(𝐴1 ∗ (𝑋 + 𝑌)) + (𝐴2 ∗ 𝑆𝑇𝑂2 ) + (𝐴3 ∗ 𝑆𝑇𝑂) + 𝐴4 + (𝐴5 ∗ 𝑇𝑟 ) … (28)

Cette expression présente la corrélation de CGR à pression de


rosée, qui est nécessaire pour l’estimation de la pression de saturation
et le CGR à pression donnée. 8

La corrélation du CGR à une pression donnée est donnée comme


suit :
𝑅𝑣 = (𝐴0 ∗ 𝑃2 + 𝐴1 ∗ 𝑃 + 𝐴2 ) ∗ 𝐸𝑋𝑃(𝐴3 ∗ 𝑋 + 𝐴4 ∗ 𝑌) ∗ 𝐸𝑋𝑃(𝐴5 ∗ 𝑉) ∗ 𝑅𝑣𝑖 … (29)
 Facteur de volume d’huile Oil-FVF (Bo)
((𝐴0 ∗𝑃)+𝐴1 )∗(10𝐴2 ∗𝑋+𝐴3 ∗𝑌 )∗𝐸𝑋𝑃(𝐴4 ∗𝑉)
𝐵𝑜 = 𝑃𝑠𝑎𝑡
… (30)

 Facteur de volume de gaz Gas-FVF (Bg)


𝐵𝑔 = (𝐴0 ∗ 𝑃 𝐴1 ) ∗ 𝐸𝑋𝑃(𝐴2 ∗ 𝑋 + 𝐴3 ∗ 𝑌) ∗ 𝐸𝑋𝑃(𝐴4 ∗ 𝑉) … (31)
A noter que cette expression est valable pour une pression
supérieure à 1000 psi, au-dessous les résultats sont moins précis.
Le facteur de volume de gaz augmente avec la diminution de la
pression, cette augmentation devient très importante à des pressions
inférieures à 1000 psi. 8

16
UPPA 2019/2020
TER CORRELATIONS DU MODELE BLACK-OIL MODIFIE

3.4.2 En-dessus de la courbe de saturation


 GOR (Solution Gas Oil Ratio Rs)
Comme il n’y a pas de libération de gaz pour des pressions
supérieures à la pression de bulle, le GOR reste constant au-dessus
de point de bulle. Alors le GOR est calculable en utilisant le modèle
précédent à P = Pbulle.
𝑅𝑠 = 𝑅𝑠𝑖 … (32)
 CGR (Condensate Gas Ratio)
Aussi, pour ce paramètre on va utiliser le modèle en dessous de
point de rosée car il n’y a pas de formation de condensat au-dessus
de point de rosée.
𝑅𝑣 = 𝑅𝑣𝑖 … (33)
 Facteur de volume d’huile Oil-FVF (Bo)
𝐵𝑜 = (𝐴0 ∗ 𝑃) + (𝐴1 ∗ 𝑉) + (𝐴2 ∗ 𝑃𝑠𝑎𝑡 ) + (𝐴3 ∗ 𝐵𝑜𝑠𝑎𝑡 ) + (𝐴4 ∗ 𝑋) + (𝐴5 ∗ 𝑌) … (34)

 Facteur de volume de gaz Oil-FVF (Bg)


Le facteur de volume de gaz diminue avec l’augmentation de la
pression, sans tenir compte en quelle situation on est (en dessous ou
en dessus de point de bulle), alors la corrélation de ce facteur prend
la même forme que le modèle en dessous de point de bulle.

Les paramètres 𝐴0 , 𝐴1 , 𝐴2 , 𝐴3 , 𝐴4 , 𝐴5 𝑋, 𝑌, 𝑉 sont donnés en annexe


pour des séparateurs en deux et en trois étages.

Le modèle présenté dans ce chapitre pour le (MBO PVT Corrélation),


n’est pas le seul utilisé pour la simulation des propriétés PVT pour les huiles
volatiles et les gaz à condensat. Mais il présente un avantage par rapport
aux autres méthodes de calcul, car ce modèle ne nécessite pas des
expériences en laboratoires ni un modèle d’équations d’états pour faire les
corrélations. Il prend en considérations la configuration et les conditions du
séparateur.8

17
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

Chapitre -4- Génération de tables des propriétés PVT


pour un réservoir carbonaté
Dans ce chapitre, nous allons décrire une approche suivie afin de
générer des tables représentatives des propriétés PVT le cas d’un réservoir
carbonaté fracturé.

4.1 Réservoir étudié


Le réservoir étudié est un réservoir d’huile sous saturée produit avec
un débit provenant de plusieurs unités. Ce réservoir est exploité à partir de
500 puits environ, et plusieurs échantillons PVT ont été collectés à partir de
différentes profondeurs. L’analyse de ces échantillons montre une variation
importante des propriétés PVT, tant sur le direction verticale qu’horizontale.
Ces variations sont principalement causées par ségrégation gravitaire, ce
réservoir s’étale sur plusieurs pieds en profondeur et la modélisation
géologique révèle que c’est un réservoir carbonaté fracturé.9

4.2 Objectif de l’étude


L’objectif principale de ce travail est d’illustrer l’application d’un
workflow pour la modélisation PVT, afin de générer les tables de variation
des propriétés PVT du réservoir.

4.3 Changement des propriétés du réservoir


Le développement du champ a commencé par le forage de puits au
sommet du réservoir, qui a révélé une bonne connectivité entre les
différentes mailles du réservoir. Cependant, plus tard les mesures des
diagraphies MDT et RFT effectués à des côtes plus profondes montrent la
non connectivité de la pression des compartiments du réservoir.

L’échantillonnage des compartiments inferieures montre une densité


API inférieure et une viscosité plus élevée, ainsi qu’un changement de
composition.

18
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

La figure (3) montre en pourcentage l’écart des valeurs de mesure


par rapport à la valeur maximale, et illustre comment les propriétés des
fluides telles que la pression de saturation (Psat), le facteur de formation de
volume (Bo), le degré API de l’huile et le GOR varient en fonction de la
profondeur.

Figure 3 variation des propriétés PVT

Les nuages de point présentent chaque propriété pour une même


profondeur donnée, ces points reflètent les valeurs des propriétés PVT pour
chaque compartiment.

Cela indique que le réservoir a plusieurs compartiments avec des


paramètres PVT différents.

Par conséquent l’objectif de ce travail est d’intégrer diverses données


de PVT du laboratoire ainsi que les informations géologiques afin :

 D’identifier les compartiments géologiques de propriétés PVT


différentes.
 De développer un modèle PVT représentatif à utiliser dans la
simulation réservoir.

19
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

 De représenter la variation de la composition du fluide en fonction de


la profondeur dans la simulation réservoir basée sur le modèle PVT.9

4.4 Workflow général 9

Test de la qualité et fiabilité

Tester la qualité et fiabilité des données rebellées avec les méthodes de QC.

Données PVT laboratoire

Identification des propriétés GOR, Psat, la viscosité… en fonction de la profondeur


et la direction horizontale.

Paramétrage des Equation d’états EOS

Paramétrer l’EOS pour chaque compartiment, et matcher les données


expérimentales.

Détermination du gradient compositionnel

Déterminer la composition de l’huile en utilisant le gradient compositionnel


expérimental pour chaque compartiment.

Non

Le gradient compositionnel
match bien avec la
tendance observée ?

Oui

Génération tables PVT


Générer les tables Black-Oil pour l’huile et gaz en utilisant les EOS
Répéter la procédure pour chaque palier du réservoir

Validation PVT

Utiliser la table des propriétés PVT générées pour les comparer avec celles du
laboratoire

20
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

4.5 L’équation d’état utilisée et résultats observés


Peng-Robinson EOS est l’équation d’état utilisée dans ce travail, le
calcul est effectué à l’aide d’un logiciel PVT.

Les coefficients de cette équation d’état ont été modifié :

 Les coefficients d’interaction binaire des pseudo-composants


 Tc et Pc des pseudo-composants et si nécessaire oméga et oméga B.
 Le changement de volume a été utilisé uniquement pour l’adéquation
de la viscosité 10

Figure 4 Comparaison des résultats obtenus par l'EOS et les données du laboratoire

La figure (4) illustre les résultats obtenus par la modélisation à l’aide


de l’équation de Peng-Robinson pour le premier compartiment du réservoir.
La croix verte représente les données observées et la ligne rouge est l’EOS
correspondante. 9

21
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

4.6 Génération de la table PVT black-oil


La figure (5) montre le GOR, Bo et la viscosité de l’huile, en fonction
de la pression et température constante.

Différents niveaux de profondeur sont représentés avec des couleurs


différentes. Les propriétés ont été générées en utilisant l’équation d’état de
Peng-Robinson. 9

Figure 5 propriétés Black-oil PVT

Analyse :

 On constate une augmentation du GOR en fonction de la pression


jusqu’à atteindre la pression de bulle, c’est dû au fait que le gaz se
dissout dans l’huile de manière proportionnelle à la pression. A partir
de point bulle, le GOR reste constant car l’huile est passée d’un état
saturé à un état sous-saturé.

22
UPPA 2019/2020
TER GENERATION DE TABLES DES PROPRIETES PVT POUR UN RESERVOIR CARBONATE

 Le facteur de volume d’huile augmente légèrement avec la diminution


de la pression jusqu’à atteindre le point de bulle car la détente
favorise l’augmentation de volume d’huile en réservoir, ceci est
valable pour une huile en état sous-saturée, car à partir de point de
bulle l’huile passe d’un état sous-saturé à un état saturé et par
conséquent on va observer deux phénomènes en compétition, le
premier est la diminution de la pression qui a tendance à augmenter
le volume d’huile, le deuxième est la libération du gaz dissout dans
l’huile qui a tendance à diminuer le volume d’huile. La contribution du
deuxième phénomène est dominante c’est pour cela que la variation
du facteur de volume d’huile prend la forme du graphe en-dessus.

 La viscosité de l’huile diminue avec l’augmentation de la pression


jusqu’au point de bulle, c’est dû à la dissolution de gaz dans l’huile.
Par contre, au-dessus de point de bulle, l’huile se comprime ce qui
engendre une augmentation de la viscosité.

23
UPPA 2019/2020
TER CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Conclusion
Lors de ce travail de recherche nous avons traité le sujet de la
construction des tables Black-Oil.

L’équation de Peng Robinson est la plus employée grâce à sa flexibilité


dans l’utilisation vu son large domaine d’application de température et de
pression.

Basées sur des hypothèses simplificatrices du comportement


volumique des fluides de réservoir, plusieurs corrélations ont étés élaborées
dont chacune développée sur la base des expériences aux laboratoires sur
des échantillons provenant des différents réservoirs dans le monde, tels
que :

- Standing a développé ses corrélations en Californie, avec une


marge d’erreur de 4.8%.
- Vasquez et Beggs ont récolté plus de 6000 échantillons à travers
le monde dans le but d’élaborer un modèle qui ne serait pas soumis
à la contrainte géographique, la marge d’erreur est d’environ 5%.
- Petrosky et Farshad ont développé leur corrélation dans le golf de
Mexique en se basant sur le travail de Standing, avec une marge
d’erreur de 3.28%.5

La deuxième partie de ce travail a été dédiée au modèle Black-Oil


modifié (ou Extanded Black-Oil Model) qui traite les fluides de réservoir qui
ont des propriétés thermodynamiques proches du point critique (les huiles
volatiles et les gaz à condensat) où le modèle Black-Oil conventionnel ne
donne pas des résultats satisfaisants pour ces types de fluides et dont la
nécessité de faire des corrections. Ce modèle est intermédiaire entre le
modèle compositionnel et le modèle Black-Oil conventionnel et ce permet
de gagner et temps et en coûts.

24
UPPA 2019/2020
TER CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Nous avons traité un cas réel d’un réservoir carbonaté, les résultats
obtenus par la génération des tables PVT révèlent une cohésion avec les
données expérimentales.

Perspectives
Malgré que le modèle Black-Oil donne des résultats satisfaisants, mais
son application est soumise à la contrainte géographique, cela est dû au fait
que les propriétés PVT des fluides réservoirs changent d’une région à une
autre.

L’intelligence artificielle est une technique révolutionnaire qui pourrait


être très utile si on trouve le moyen de l’intégrer dans la construction des
tables Black-Oil. Ceci, par la création d’un réseau neurone artificiel qui va
classifier les différents modèles et va aider à la prise de décision grâce à
une base de données qui va s’enrichir au fur et à mesure de son utilisation
par apprentissage. Cette technique fera certainement l’objet des études
futures qui vont ouvrir ce domaine vers plus d’adaptabilité et de
performance.11

25
UPPA 2019/2020
TER NOMENCLATURES

Nomenclatures
𝑃𝑏 ∶ Pression de bulle [Psi]
𝑃𝑠𝑎𝑡 ∶ Pression de saturation [Psi]
𝑃𝑠𝑝 ∶ Pression au séparateur [Psi]
𝑇𝑠𝑝 : Température au séparateur [°F]
𝐺𝑂𝑅 𝑜𝑢 𝑅𝑠 : Gas Oil Ratio [Scf/Stb]
𝑅𝑠𝑏 : Gas Oil Ratio à 𝑃 = 𝑃𝑏 [Scf/Stb]
𝐶𝐺𝑅: Condensate Gas Ratio [Stb/Scf]
𝐵𝑜 : Oil Formation Volume Factor [Rb/Stb]
𝐵𝑜𝑏 ∶ Oil Formation Volume Factor à 𝑃 = 𝑃𝑏 [Rb/Stb]
𝐵𝑔 : Gas Formation Factor [Rb/Scf]
𝛾𝑔 : Densité de gaz [Fraction]
𝛾𝑔𝑐 : Densité de gaz corrigée [Fraction]
𝛾𝑜 : Densité d’huile [Fraction]
141.5
𝐴𝑃𝐼 ∶ Degré API 𝐴𝑃𝐼 = − 131.5
𝛾𝑜

𝜇𝑜 ∶ Viscosité de l’huile [cP]


𝜇𝑜𝑏 ∶ Viscosité de l’huile à 𝑃 = 𝑃𝑏 [cP]
𝐶𝑜 ∶ Compressibilité de l’huile [Psi-1]
𝑅𝑠𝑖 : Gas Oil Ratio à 𝑃 = 𝑃𝑠𝑎𝑡 [Scf/Stb]

𝑅𝑣𝑖 ∶ Condensate Gas Ratio à 𝑃 = 𝑃𝑠𝑎𝑡 [Scf/Stb]

𝑆𝑇𝑂 ∶ Densité d’huile en condition de surface [Fraction]

𝑆𝐺1: Densité de gaz à la sortie du premier étage du séparateur [Fraction]

𝑆𝐺2: Densité de gaz à la sortie du deuxième étage du séparateur Fraction]

𝑇𝑟 ∶ Température du réservoir [°F]

UPPA 2019/2020
TER REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Références bibliographiques

[1] CURTIS H. WHITSON AND MICHAEL R. BRULÉ, Phase Behavior,


MONOGRAPH VOLUME 20, 2000.

[2] http://www2.gch.ulaval.ca/cduchesne/Documents/ThermoHYSYS.PDF
[3] Miguel H. Schindler, Phases Envelopes from Black-Oil Models, SPE
106855, 2007

[4] Standing et M. B., A Pressure-Volume-Temperature for Mixtures of


California Oils and Gases, spring meeting of the Pacific Coast District
Division of Production, Los Angeles, California, 1947.
[5] A. U. Kanu et S. S. Ikiensikimama, Globalization of Black Oil PVT
Correlations, SPE-172494-MS, 2014

[6] Petrosky, G. E. and Farshad, F., Pressure-Volume-temperature


Correlations for Gulf of Mexico Crude Oils, SPE 51395, 1993.
[7] https://www.e-education.psu.edu/png520/m20_p3.html

[8] Ibrahim S. Nassar et al, Modified Black Oil PVT Properties Correlations
for Volatile Oil and Gas Condensate Reservoirs, SPE 164712, 2013

[9] Ajay Singh and Hasnain Khan, Generation of Black-Oil PVT Properties
Tables Using Tuned EOS Model by Integrating PVT Laboratory Test
Datasets, SPE-175563-MS, 2015

[10] Rafael Aguilar and William McCain, An Efficient Tuning Strategy to


Calibrate Cubic EOS for Compositional Simulation, SPE Annual Technical
Conference and Exhibition held in San Antonio, Texas, 2002

[11] Salaheldin Elkatatny and Mohamed Mahmoud, Development of a New


Correlation for Bubble Point Pressure in Oil Reservoirs Using Artificial
Intelligent Technique, Arab J Sci Eng, 2017

UPPA 2019/2020
TER ANNEXES

Annexes

Paramètres des corrélations de la pression de saturation

Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒
séparation
Huile volatile 2 Stages 0.064 1.00 -0.005 -5.77 1.73

Huile volatile 3 Stages 0.033 1.06 -0.004 -6.22 1.83

Gaz à condensat 2 Stages 729 -0.06 -0.007 0.97 0.38

Gaz à condensat 2 Stages 762 -0.06 -0.017 0.96 0.38

Paramètres des corrélations de GOR


Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒 𝑨𝟓
séparation
Gaz à condensat 2 Stages 1.51E-04 1.03 -43.99 -6.24 -10.10

Gaz à condensat 3 Stages 1.78E-04 1.13 -36.44 -774.33 332.73 -9.15

Huile volatile 2 Stages 4.88E-04 0.63 407.53 -8.32 3.48

Huile volatile 2 Stages 4.26E-04 0.55 356.32 1200.33 -524.59 4.00

Paramètres des corrélations de CGR initial


Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒 𝑨𝟓
séparation
Huile volatile 2 Stages -1.6E-08 6.7E-02 52.94 -93.73 40.36 4.7E-03

Huile volatile 3 Stages -9.9E-27 4.8E-02 63.82 -112.41 48.25 5.3E-03

Paramètres des corrélations de CGR


Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒 𝑨𝟓
séparation
Gaz à condensat 2 Stages 8.6E-08 -1.9E-04 0.606 1.2E-05 -5E-02

Gaz à condensat 3 Stages 8.7E-08 -2.0E-04 0.634 -1.2E-04 2.2E-04 -4.9E-02

Huile volatile 2 Stages 3.1E-07 -9.3E-04 1.493 -3.8E-04 -7.4E-02

Huile volatile 2 Stages 3.0E-07 -9.4E-04 1.554 -1.7E-03 2.3E-03 -7.2E-02

UPPA 2019/2020
TER ANNEXES

Paramètres des corrélations de facteur de volume d’huile (Bo)


Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒 𝑨𝟓
séparation
Gaz à condensat 2 Stages 5.55E-05 0.721 3191 1.6E-05 0.0022

Gaz à condensat 3 Stages 7.25E-05 0.690 3396 -3.0E-05 6.6E-05 0.0020

Huile volatile 2 Stages 1.81E-04 0.294 4382 1.6E-05 0.0007

Huile volatile 2 Stages 1.82E-04 0.268 4444 -1.1E-05 4.7E-05 0.0006

Paramètres des corrélations de facteur de volume de gaz (Bg)


Fluide Stages de 𝑨𝟎 𝑨𝟏 𝑨𝟐 𝑨𝟑 𝑨𝟒
séparation
Gaz à condensat 2 Stages 3626 -1.07 -3.1E-05 0.0024

Gaz à condensat 3 Stages 3695 -1.08 -1.4E-04 1.8E-04 0.0022

Huile volatile 2 Stages 3015 -1.07 -8.9E-05 0.0027

Huile volatile 2 Stages 2988 -1.07 -1.7E-04 1.5E-04 0.0029

Psep1
X= ∗ STO
SG1
Psep2
Y= ∗ STO
SG2
𝑉 = 𝑇𝑟 ∗ 𝑆𝑇𝑂

UPPA 2019/2020

Vous aimerez peut-être aussi