Vous êtes sur la page 1sur 7

SETIT 2009

th
5 International Conference: Sciences of Electronic,
Technologies of Information and Telecommunications
March 22-26, 2009 – TUNISIA

Mise à Niveau du Système de Comptage


Gaz Naturel d’une Centrale Thermique
Mohamed Najeh LAKHOUA
ISSAT, Route de Tabarka 7030, Mateur, Tunisie
Unité de Recherche : Analyse et Commande des Systèmes, ENIT
E-mail: MohamedNajeh.Lakhoua@enit.rnu.tn

Résumé: L’objet de cet article est de présenter dans une première partie le système de supervision SCADA (supervisory
control and data acquisition) et dans une deuxième partie le contexte industriel d’une centrale thermique de production
de l’énergie électrique. C’est ainsi qu’une étude de mise à niveau du circuit de comptage gaz naturel d’une centrale
thermique a été réalisée. Cette étude a porté sur l’analyse du circuit existant de comptage gaz d’une part et l’interfaçage
et la configuration de ce circuit au système SCADA, d’autre part.
Mots-clés : SCADA, Centrale thermique, Comptage gaz, Mise à niveau.

INTRODUCTION toutes les conditions d'alarme : perte d'écoulement,


Le système SCADA (supervisory control and haute température... La boucle de remontée des
data acquisition) est un système de télégestion à informations d'alarme est fermée par le RTU ou le
grande échelle réparti au niveau des mesures et des PLC ; un système SCADA surveille l'exécution
commandes [BAI 03][MUN 08]. Des systèmes globale de cette boucle [CLA 03] [HEN 96].
SCADA sont employés pour surveiller ou Les évolutions récentes concernent principalement
commander le produit chimique ou pour transporter le Web pour permettre la visualisation, la commande
des processus, dans les systèmes municipaux et le contrôle à distance [BAI 03].
d'approvisionnement en eau, pour commander la Les évolutions actuelles et futures concernent
génération d'énergie électrique, la transmission et la principalement le M2M (machine-to-machine en
distribution, les canalisations de gaz et de pétrole, et anglais permettant la télémesure, la communication et
d'autres protocoles industriels. le contrôle à distance, sans fil, par ex. grâce aux
Les systèmes SCADA incluent le matériel, les technologies GSM/GPRS) ; la mobilité (services de
contrôleurs, l'interface utilisateur, les réseaux, la gestion mobile sur assistants personnels numériques
communication, la base de données et le logiciel de (APN ou PDA en anglais) communicants ; la sécurité
signalisation des entrées-sorties. Il fait essentiellement des personnes, des systèmes et des installations
partie de la branche des technologies de (authentification forte par biométrie et/ou cartes à
l'instrumentation. Le champ d’application SCADA se puce et/ou jetons, gestion des utilisateurs centralisée
reporte habituellement sur un système central contrôlé par une connexion LDAP au répertoire de l'entreprise
par des moniteurs et des commandes sur un (Active Directory en anglais), intégration de la vidéo-
emplacement complet ou un système étendu sur une surveillance, etc.) ; ou encore la gestion et
longue distance. La majeure partie de la commande l'optimisation de l'énergie [AYD 08] [AVL 04].
d'emplacement est en fait effectuée automatiquement Dans cet article, nous nous intéressons à l’étude du
par l'Unité du Terminal à Distance (RTU, Remote circuit gaz naturel d’une centrale thermique en vue de
Terminal Unit en anglais) ou par un automate contribuer à sa mise à niveau. C’est ainsi que nous
programmable industriel (API ou PLC, Programmable présentons une application sur le système SCADA.
Logic Controller en anglais). Des opérations de
service de centre serveur sont presque toujours 1. Supervision SCADA
limitées au dépassement de base d'emplacement ou Les outils de supervision ou SCADA s’adressent à
aux possibilités de niveau de surveillance. Par tous les industriels ayant des nécessités de pilotage et
exemple, un PLC peut commander l'écoulement de de visualisation de leurs équipements. Situé sur la
l'eau de refroidissement par une partie d'un processus couche Niveau II du modèle du CIM (Computer
industriel, mais le système de SCADA peut permettre Integrated Manufacturing), ces outils « temps réel »
à un opérateur de modifier le point de consigne ont pour principaux buts la représentation graphique et
"écoulement" et également, d'enregistrer ou d'afficher la prise en charge de fonctions avancés du procédé.

-1-
SETIT2009

Les systèmes de supervision permettent d’obtenir grands constructeurs, les éditeurs mettent à disposition
des vues synthétiques des équipements ou ensembles une offre progicielle en y ajoutant parfois une
d’équipements afin de visualiser leurs états physiques spécialisation « métier » [HOR 02][LAM 99].
ou fonctionnels. Situés dans des salles de commande
ou en pied de machine, les systèmes de supervision 2. Contexte industriel
offrent la possibilité de déporter et de centraliser la
vision et le pilotage des organes physiques (capteurs, Durant ces dernières années, la Société Tunisienne
actionneurs) parfois très éloignés. Appelés à dialoguer de l’Electricité et de Gaz (STEG) a évolué dans une
avec des systèmes de contrôle commande (API, conjoncture internationale difficile caractérisée par la
SNCC, machines spéciales, etc.), les contrats flambée du prix des hydrocarbures qui a frôlé les 100
d’interfaces mis en place sont supportés par des $ pour le baril de brent en fin d’année 2007. Malgré
protocoles industriels de communication standards ou cette conjoncture, les efforts déployés par la STEG
propriétaires. Premier moyen technologique ou dans les différents domaines de son activité lui ont
informatique de traitement de l’information issue du permis d’enregistrer des résultats remarquables. C’est
procédé, les systèmes de supervision sont dédiés aux ainsi que la croissance de 4,8% de la production
opérationnels et exploitants « terrain » [WIL 08a]. nationale d’électricité en 2007 a permis de répondre à
Pourvus de fonctions avancés et génériques, les l’évolution de la demande du pays dans les meilleures
systèmes de supervision offrent la possibilité d’un conditions de continuité et de sécurité.
premier niveau d’organisation et d’agrégation de A niveau de la qualité, un programme ambitieux de
données (ex : mises à l’échelle, gestion de bandes mise en place de la démarche qualité couvrant la
mortes, etc.) [WIL 08b] [MIL 88] [VIT 81]. période 2007-2009 a été entamé. Il s’agit de mettre en
Les principaux objectifs des systèmes de place de nouveaux systèmes de management dans près
supervision sont [POO 89] [RAL 07] [WAR 97]: de 40 unités de la STEG d’une part et de mettre en
place un programme d’amélioration des systèmes
• Concentrer les données, déporter ou centraliser le
certifiés dans 40 unités, d’autre part [RAP 08].
pilotage du procédé
Au niveau de l’activité veille technologique,
• Apporter une vision temps réel des états
diverses actions ont été réalisées par la STEG
permettant aux opérateurs de réagir et de décider
notamment : la conclusion de conventions de
rapidement
coopération entre la STEG et divers organismes de
• Apporter les premiers outils d’analyses recherche portant l’étude et l’analyse d’un certain
nécessaires aux contrôles des équipements nombre de thèmes intéressant l’énergie électrique ;
concernés l’initiation de projets en nouvelles technologies tels
• Les systèmes de supervision sont des concentrés que le développement de la climatisation au gaz, la
de technologies réunissant des savoir faire mise à niveau du réseau de télécommunication de la
diverses pour répondre dans un environnement STEG, etc. [RAP 06] [RAP 07].
unique, aux seuls besoins des industriels. L’année 2006 s’est marquée par la certification du
La liste suivante, non exhaustive donne un aperçu Centre de production de l’électricité de Radès
des principaux atouts d’un système de (C.P.E.R) pour le système de management intégré
supervision [DAR 97] [WIL 08c]: Qualité / Environnement selon les normes ISO
• Les outils de graphisme apportent tout le 9001:2000 et ISO 14001:2004 [RAP 07].
nécessaire afin de représenter les procédés Le C.P.E.R est l’un des centres les plus
concernés importants de la STEG au point de vue puissance
• Les « moteurs » d’animation permettent de installée (700 MW). Il a été inauguré le 30 Mai 1986.
définir les différents choix de dynamismes des Il produit au voisinage de 37% de la production
objets graphiques nationale.
• La gestion de la base de données temps réel En effet, le C.P.E.R est une centrale thermique
(parfois propriétaire), permet de définir des produisant de l’électricité en utilisant de la vapeur
variables typées internes, ou en liaison avec le d’eau sèche pour entraîner l’alternateur en rotation,
système de contrôle commande en leur attribuant cette vapeur est générée dans une chaudière qui
des propriétés. transforme l’énergie chimique du combustible (gaz
• Des traitements internes initiés par des naturel, fuel lourd) en énergie calorifique (Figure 1).
déclencheurs multiples (temporels, changement
d’état, équation combinatoire, ouverture d’une
fenêtre, etc.) permettent d’appliquer des premiers
niveaux de traitement informatique plus ou
moins évolués.
• Une gestion de la sécurité pour un contrôle des
accès applicatifs est généralement proposée.
• Certains superviseurs intègrent également les
possibilités de s’interfacer avec une base de
données relationnelle.
Les solutions de supervision disponibles sur le Figure 1. Constitution du centre de production
marché sont nombreuses et bien représentées par les d’électricité de Radès

-2-
-2-
SETIT2009

Le C.P.E.R a pour rôle de produire l’énergie 3. Etude de cas du circuit gaz naturel
électrique à partir de l’énergie chimique dégagée par d’une centrale thermique
une combustion dans un générateur de vapeur
« chaudière » qui permet de transformer l’eau en Le gaz naturel est l’un des combustibles les plus
vapeur sèche et de la surchauffer pour qu’elle atteigne utilisés dans les centrales thermiques du fait qu’il est
la saturation 540°, 138 bars. Il s’agit d’un passage de plus maniable, plus propre que le charbon ou le fuel
l’énergie chimique en énergie calorifique (Figure 2). lourd ; par contre il présente des dangers et des risques
Cette vapeur surchauffée entraîne le rotor HP d’explosion plus grands. L’exploitation du gaz naturel
(haute pression) de la turbine en rotation et se détend nécessite une structure, des appareillages, des
à la sortie du corps HP de la turbine, ainsi, elle revient instruments et une commande automatique spéciale.
de nouveau dans la chaudière pour être resurchauffée L’utilisation du gaz naturel dans les centrales
jusqu’à 540° après, elle sera renvoyée au corps MP thermiques présente par rapport aux autres
(moyenne pression) puis au corps BP (basse pression) combustibles de nombreuses particularités :
de la turbine pour subir une détente. • Absence de déchets solides, donc absence de
Ce resurchauffe de la vapeur pour augmenter le salissures et d’érosion des faisceaux échangeur
rendement thermique de la tranche ainsi d’éviter des générateurs de vapeur.
toutes contraintes thermiques sur l’arbre de la turbine. • Absence de formation d’un hydride sulfureuse,
Pendant ces détentes successives, l’énergie donc absence de corrasions des parties basses
calorifique est transformée en énergie mécanique température du circuit de gaz de combustion.
disponible sur l’arbre de la turbine. Ainsi, cette • Combustion très souple se prêtant facilement aux
énergie mécanique sera transmise à l’alternateur, étant commandes automatiques.
un générateur de courant alternatif, dans le but de • Possibilité de combustion a très faible excès d’air
produire l’énergie électrique avec une tension de avec une régulation plus élaborée.
15.5KV. • Réduction de coût d’entretien.
La vapeur d’échappement de la turbine (corps BP) • Amélioration du rendement des générateurs de
pénètre dans le condenseur pour la condenser par le vapeur.
phénomène de conduction qui est du à la présence Le C.P.E.R est alimenté en gaz naturel à partir du
d’une source froide « eau de mer » refoulée vers ce réseau national de distribution 20 bars. Le gaz subit
condenseur par l’intermédiaire des pompes de plusieurs opérations de préparation (Figure 3) avant
circulation. d’être introduit dans la chaudière, il doit être filtré,
Après la condensation, l’eau sera transmise grâce réchauffé, détendu et compté.
aux pompes d’extraction au poste de réchauffage BP
pour être progressivement réchauffée avant d’être
renvoyée à la chaudière par l’intermédiaire des
pompes alimentaires.
Cette réchauffe progressive de l'eau a pour but
d’augmenter le rendement de la chaudière et d’éviter
toutes contraintes thermiques sur ses parois. Et ce
poste d’eau est composé d’un certain nombre
d’échangeurs qui sont alimentés en vapeur par
soutirage des trois corps de la turbine. Enfin, le cycle
se reproduit indéfiniment puisque la vapeur et l’eau
circulent dans un circuit fermé.

Figure 3. Schéma du circuit gaz naturel d’une


centrale thermique

La pression du gaz naturel alimentant les brûleurs


et les allumeurs varie en fonction du taux de
combustion demandé de 1.5 à 2.2 bars, le gaz arrive
au C.P.E.R à une pression comprise entre 15 et 20
bars. Il est donc nécessaire de la détendre de manière à
avoir une pression voisine de 4bars avant la vanne
régulatrice. Une deuxième détente distincte pour
chaque générateur de vapeur réglant la pression de
Figure 2. Principe de fonctionnement d’une tranche l’ordre de 2 bars a l’amont de la vanne régulatrice de
thermique débit gaz naturel.

-3-
-3-
SETIT2009

La détente du gaz peut provoquer, selon les types qui sont commandées mécaniquement par la pression
de détendeur et la conception des postes de détente, du gaz dans le circuit aval où elles sont installées.
des bruits qui sont transmises et parfois amplifiée par Le gaz est un combustible qui présente des dangers
les canalisations, peuvent atteindre des nivaux et des risques d’explosion. Le poste détente gaz est
inadmissibles pour l’homme et pour la bonne tenue du une zone interdite aux fumeurs et aux ouvriers
matériel. Dans les cas critique, on diminue utilisant des appareils à flamme nue ou générateur
l’importance de ce phénomène en étouffant les bruits d’étincelles ces instructions doivent être
dans des silencieux places immédiatement après les scrupuleusement respectées. Les postes de lutte contre
détendeurs. l’incendie doivent être de nombre suffisant et en
Toute détente du gaz naturel entraîne par effet parfait état de fonctionnement. En cas d’incendie, les
joule Thomson une baisse de température de consignes doivent être parfaitement connues de tout le
0.4°c/bars et qui dépend de la chute de pression dans personnel. En cas des travaux de maintenance sur la
le détendeur et du débit de gaz demandé. tuyauterie ou les appareils du circuit gaz, celui-ci sera
Une baisse de température peut provoquer : complètement purgé, l’outillage utilisé doit être en
• La formation de cristaux d’hydrates de méthane, bronze. L’usage des explosimètres est impérative au
pouvant obstruer complètement les tuyauteries si voisinage des appareils de détente, pour détecté toute
le gaz n’est pas parfaitement sec. présence de gaz dans l’atmosphère et indiquant s’il y a
• Le givrage extérieur des détendeurs et des ou non risque d’explosion.
vannes pouvant gêner leur fonctionnement.
• La perturbation du fonctionnement des 4. Instrumentation de comptage du gaz
compteurs à diaphragme (correction de Le problème de mesure de volumes de fluides
température). gazeux a commencé à se poser industriellement avec
Il est donc nécessaire pour éviter ses inconvénients la création de l’industrie gazière. En effet celle-ci s’est
de réchauffer le gaz avant sa détente. Par l’emploi de trouvé dans l’obligation de mesurer le gaz fourni à ses
réchauffeurs classiques à eau ou à vapeur alimentés clients pour en établir la facturation. Cela suscite
par les postes d’eau ou les générateurs de vapeur de la l’apparition de plusieurs technologies de comptage
centrale lorsqu’il s’agit du réchauffage du gaz axées sur le déplacement du volume élémentaire
alimentant une turbine de récupération. Le Une des caractéristiques principales de l’utilisation
réchauffage est effectué avant détente au moyen de du gaz naturel dans une centrale thermique est
réchauffeurs. Une régulation d’arrivée du flux constituée par l’importance des volumes consommés.
calorifique (fluide de chauffage) est nécessaire afin de La recherche de précision dans la mesure des volumes
maintenir une température comprise entre 15°c et 20°c du gaz est alors devenue une nécessité autant pour le
après détente. Cette température correspond à celle du fournisseur que pour le consommateur.
comptage. Le premier intérêt du comptage précis du gaz est le
Un séparateur, placé en tête du poste, assure une contrôle de facturation. Le deuxième intérêt, propre à
1ère élimination des impuretés pouvant être véhiculés la centrale thermique est l’établissement du contrôle
par le gaz naturel, généralement le séparateur est économique complet de la centrale. Le troisième
menu d’un pot de décantation. Des filtres assurent intérêt est d’avoir une image de la charge produite
l’opération finale. Ces filtres ont un rôle important en Actuellement, les débits importants sont en
début d’exploitation. Les poussières et oxyde de fer générale mesurés par des compteurs volumétrique,
contenus dans les canalisations du gaz sont Ceux-ci sont une extrapolation des compteurs
progressivement entraînés vers le poste de détente d’abonnés dont ils ont :
primaire.
• grande durée de vie sans entretien.
Toute fois, dans les installations où le gaz circule à
• très grande étendue de mesure (précision
grande vitesse ces filtres demeurent indispensables du
garantie pour des variations de débit).
fait de l’entraînement continu d’oxydes qui
risqueraient de détériorer les détendeurs et les • faible perte de charge.
brûleurs. Un dispositif manométrique est installé de Les compteurs volumétriques à membranes ont des
manière à contrôler l’encrassement. Certains appareils débits maximaux de 250 m3/h. Ils peuvent être placés
peuvent par leur conception, jouer à la fois les rôles de dans une enveloppe résistant à une pression élevée (16
séparateur et de filtre. bar ou plus). Dans cet emploi, il est important d’éviter
Les vannes de sécurité sont utilisées dans les toute surcharge, en particulier à la mise sous pression
installations à lignes multiples, elles sont placées en ou hors pression du compteur et des conduites. Un by-
amont de chaque détendeur, elles servent à isoler la pass et des circuits d’équilibrage doivent être
ligne de détente en cas de défaut. La vanne de sécurité obligatoirement installés. Ces compteurs à membranes
est commandée par la pression du gaz du circuit aval, sont très encombrants, et leur débit est limité à
donc la fermeture de cette vanne dépend uniquement quelques centaines de mètres cubes par heure. Ils ne
de la consigne de pression de déclenchement de la peuvent pratiquement être utilisés qu’en basse
vanne et doit se faire en considération de l’influence pression.
des pertes de charge et du statisme éventuel du Un compteur à turbine est un dispositif de
détendeur en fonction du débit de gaz. mesurage des écoulements de fluides dans lequel les
L’évacuation d’une surpression en aval des forces dynamiques du fluide en mouvement entraînent
détendeurs se fait au moyen des soupapes de sécurité, la roue turbine à une vitesse à peut près

-4-
-4-
SETIT2009

proportionnelle au débit. Le nombre de tours effectués • calcul du volume V dans les conditions de
par la roue turbine est la base servant à indiquer le mesurage,
volume passant à travers le compteur. • calcul du facteur de correction,
Le compteur doit présenter au moins une prise de • calcul du volume V b dans les conditions de
précision de mesurage pour mesurer la pression base,
statique au niveau de la roue turbine du compteur dans • incrémentation du totalisateur de volume dans
les conditions d’écoulements du fluide. Il est équipés les conditions de base.
de générateurs d’impulsion montés sur la roue turbine
fournissent la possibilité de détecter la perte d’une
5. Mise à niveau du circuit de comptage
pale de roue. On peut le constater par l’observation du
train d’impulsions de sortie ou bien en comparant les gaz naturel
impulsions de sortie données par le générateur monté Le C.P.E.R est équipé d’un SCADA. Les stations
sur la roue turbine aux impulsions données par un appartiennent à un réseau supérieur Ethernet (10
disque suiveur solidaire de l’arbre de la roue turbine. Mb/s). Principalement, il permet d’effectuer les
On peut également utiliser un générateur d’impulsions échanges de fichiers entre les stations.
monté sur l’aubage de la roue turbine ou en tout autre L’objectif du système SCADA est de collecter les
lieu du train d’entraînement, situé entre la roue turbine données instantanément de leurs emplacements et de
et l’index du compteur, pour vérifier l’intégralité du transformer en signaux et impulsion numérique et les
train d’entraînement. envoyer à travers le réseau de communication vers les
Certain dispositifs de conversion de volume stations principales et secondaires. En effet, les
associés aux compteurs à turbine indiquent aussi le données reçues par le système SCADA présentent
volume dans les conditions de mesure. La variation de seulement 20% de la totalité des données existantes. Il
volume enregistrée sur le dispositif de conversion permet d’ordonner et de classifier toutes ces données
devrait être la même que la variation de volume pour :
indiquée par l’index mécanique du compteur à turbine • Impression instantanée.
dans le même intervalle de temps. • Visualisation sur écran sous forme de table de
La définition de débit est évidemment la même données de schéma synoptique.
pour les liquides et pour les gaz, le problème est • L’enregistrement des échanges instantanés des
comment exprimer une quantité de gaz. Les débits données numériques.
maximal et minimal doivent être spécifiés pour les • Calcul instantané tel que les corrections des
masses volumiques auxquelles le compteur doit débits des gaz, la consommation spécifique
fonctionner dans les limites des caractéristiques de moyenne directe, les valeurs moyennes
fonctionnement (m3/h). • Archivage des informations analogiques du
Les compteurs de gaz à turbine sont généralement processus.
conçus pour un débit maximal Qmax, de façon à ne • Calcul des rendements et des pertes du
pas dépasser une certaine vitesse de rotation de la processus.
roue-turbine et une certaine perte de pression, il varie
• Surveillances des signaux SOE (entrées
essentiellement avec la racine carrée de la masse
contactes rapides 1ms)
volumique de gaz.
• Interface homme/machine interactive pour la
Le compteur doit porter l’indication du nombre
surveillance du système et la conduite de
d’impulsions par mètre cube. La valeur des
procédés (synoptiques, courbes vue d’alarme).
impulsions doit être clairement indiquée sur le
Le système SCADA est constitué par des modules
compteur, on parle d’ensembles de correction ou de
qui échangent les informations entre eux via le réseau
dispositifs de conversion, cet ensemble est constitué
de communication. Il existe 3 niveaux dans le système
d’un calculateur électronique, d’un transducteur de
SCADA : acquisition ; traitement ; Interface
pression statique et d’une sonde de température
homme/machine.
Le calculateur dispose de plusieurs entrées dont
Dans cette partie, nous présentons les différentes
deux sont destinées, d’une part, à la transmission du
étapes de notre application :
signal issu du transducteur de pression statique et,
d’autre part, à la transmission du signal issu de la • branchement des compteurs gaz allumeur au
sonde de température. système SCADA ;
De même que pour la correction en fonction de la • programmation du comptage général de gaz
température, le volume V dans les conditions de allumeur ;
mesurage est transmis au calculateur sous la forme • configuration d’un nouveau synoptique du circuit
d’impulsions de volume constant. gaz naturel contenant les nouvelles informations.
Le programme de calcul est détaillé comme suit : Nous avons effectué le choix de la carte
• acquisition de données, d’entrée/sortie, la programmation et le choix des blocs
• réception de N impulsions provenant du nécessaires. Cette opération est réalisée par des
compteur de volume de gaz, algorithmes standard appelés blocs fournis par
Foxboro.
• acquisition et mémorisation de la température et
Le C.P.E.R dispose d’un compteur à turbine à
de la pression statique provenant respectivement
afficheur mécanique destiné pour le comptage du débit
de la sonde de température et du transducteur de
gaz vers allumeurs pour chaque tranche. En effet, le
pression,

-5-
-5-
SETIT2009

débit du gaz allumeurs est relativement faible (1) : lecture de l’impulsion à chaque 0.5s.
(inférieur à 2000 Nm3/h) et les cartes électroniques (2) : testeur d’impulsions.
existantes ne peuvent pas extraire la racine carrée au (3) : incrémentation du compteur x de la carte.
dessous de 2000 Nm3/h, donc on ne peut pas avoir un (4) : test de la valeur du compteur total.
débit instantané. De plus, le prélèvement du comptage (5) : test de la remise à zéro du compteur horaire.
gaz allumeurs se fait manuellement chaque minuit par (6) : test de la remise à zéro du compteur journalier.
les rondiers (le temps de prélèvement n’est pas Pour l’étape de configuration, nous avons utilisé
toujours ponctuel) ; les conditions de lecture ne sont le logiciel ICC (Integrated Control Configuration). Ce
pas toujours favorables (le plexiglas qui protège les logiciel permet de créer et de configurer les
roues de compteurs mécanique présentent parfois des programmes résidant dans le CP60.
gouttelettes d’eau) ; le prélèvement journalier des Pour l’étape de programmation des différents
comptages gaz allumeurs diminue la précision de blocs (AIN, ACCUM, etc.), nous avons identifié
calcul du rendement de chaque tranche. Pour l’étiquette, le compound et l’adresse du signal.
remédier à tous ces problèmes nous sommes amenés à
trouver une solution de lecture automatique du débit
gaz allumeurs. C’est ainsi que nous avons remarqué
que les nouveaux modèles du compteur à turbine
Schlumberger récemment installés par la direction
gaz de la STEG au C.P.E.R disposent de générateur
d’impulsions monté sur l’axe de l’afficheur à roues
mécaniques. La solution proposée est de faire le
comptage des impulsions par le SCADA et de
programmer des blocs de comptage horaire et
journaliers. Ces impulsions sont émises par le
générateur d’impulsions du compteur à turbine.
Le compteur à turbine du gaz allumeurs est installé
au niveau 7,5 m de la chaudière, la distance entre
celui-ci et le système SCADA est estimée à 160m, les
travaux de branchement sont effectués durant la
révision mineure de la tranche 1 du C.P.E.R, nous
avons rencontré des problèmes d’obstacles pour le Figure 5. Création du compteur gaz allumeur
passage du câble, alors nous avons orienté nos études
à utiliser des câbles de réserve d’autres systèmes, La dernière étape de cette application
Après ces travaux de branchement, nous avons d’interfaçage consiste à améliorer le synoptique des
programmé les différents blocs de comptage du compteurs et concevoir un nouveau synoptique du
volume gaz allumeurs. Un algorithme de comptage du circuit gaz naturel contenant les nouveaux compteurs
volume gaz naturel a été adopté (Figure 4). du gaz allumeurs à partir de logiciel Fox Draw. C’est
En effet, le Bloc AIN effectue la lecture de la ainsi que nous avons procédé de la manière suivante :
valeur brute (0 à 65535 points) d’une voie d'entrée création du du compteur gaz allumeur ; test de
d'un module FBM217 puis réalise sur une donnée lue fonctionnement du compteur ; configuration de
des fonctions de conditionnement (caractérisation, l’affichage des différentes alarmes ; configuration de
mise à l'échelle, limitation), de filtrage et d'alarme. Le l’overleay du compteur ; test de l’overleay du
bloc ACCUM réalise l’intégration de l’entre et délivre compteur [KSO 07] [DAK 08].
à sortie OUT une quantité. Le bloc COUT permet de La figure suivante présente le nouveau synoptique
piloter l'une des sorties tout ou rien d'un module d'E/S élaboré par le logiciel Fox-draw du circuit gaz d’une
FBM dans le mode bistable ou pulsionnel. Enfin, le tranche thermique contenant les nouveaux compteurs.
bloc MATH permet de réaliser des opérations
arithmétiques en chaîne définie dans un programme.

Figure 4. Algorithme de comptage du volume gaz


Figure 6. Nouveau synoptique du circuit gaz naturel

-6-
-6-
SETIT2009

Le branchement des compteurs gaz allumeur de la [0ZD 06] Ozdemir E., Karacor M., Mobile phone based
tranche 1 et 2 du C.P.E.R au système SCADA a SCADA for industrial automation, ISA Transactions,
nécessité une programmation du comptage général, Volume 45, Number 1, January 2006, pages 67–75.
horaire et journalier de gaz allumeur d’une part et une [PAT 04] Patel M., Cole G. R., Pryor T. L., Wilmota N. A.,
configuration d’un nouveau synoptique circuit gaz Development of a novel SCADA system for laboratory
naturel contenant les nouvelles informations, d’autre testing, ISA Transactions 43, 2004, 477–490.
part. [POO 89] Poon H.L., Applications of Data Acquisition
Systems, Computers in Industry 13 (1989) 49-59.
6. Conclusion [RAP 08] Rapport Annuel 2007, Société Tunisienne de
Nous avons présenté dans cet article les systèmes l’Electricité et du Gaz (STEG), juillet 2008.
de supervision SCADA d’une part et une étude d’une [RAP 07] Rapport Annuel 2006, Société Tunisienne de
application industrielle de mise à niveau d’un circuit l’Electricité et du Gaz (STEG), juillet 2008.
de comptage de gaz naturel d’une centrale thermique,
d’autre part. Cette application consiste à effectuer un [RAP 06] Rapport Annuel 2005, Société Tunisienne de
interfaçage et une configuration des données de l’Electricité et du Gaz (STEG), juillet 2008.
comptage gaz naturel au système SCADA. La solution [RAL 07] Ralstona P.A.S., Grahamb J.H., Hiebb J.L., Cyber
proposée a permis le comptage du débit gaz naturel security risk assessment for SCADA and DCS networks,
vers allumeurs pour une tranche thermique de ISA Transactions 46 (2007), 583–594.
production d’énergie électrique [VIT 81] Vittet J. Eléments pour une conception intégrée
des salles de contrôle, Phd dissertation, Université
Scientifique et Médicale de Grenoble, Grenoble, France,
REFERENCES 1981.
[AVL 04] Avlonitis S.A., Pappas M., Moutesidis K.,
Avlonitis D., Kouroumbas K., Vlachakis N., PC based [WAR 97] Warcuse J., Menz B., Payne J. R., Servers in
SCADA system and additional safety measures for small SCADA applications, IEEE Trans. Ind. Appl. 9 -2, 1295–
desalination plants, Desalination 165 (2004) 165-176. 1334,1997.

[AYD 08] Aydogmus Z., Implementation of a fuzzy-based [WIL 08a] Wiles J., Techno Security's Guide to Securing
level control using SCADA, Expert Systems with SCADA: A Comprehensive Handbook On Protecting The
Applications, article in press, 2008. Critical Infrastructure, Elsevier, 2008.

[BAI 03] Bailey D., Wright E., Practical SCADA for [WIL 08b] Wiles J., Supervisory Control and Data
Industry, Elsevier, 2003. Acquisition: Techno Security's Guide to Securing SCADA,
2008, Pages 61-94.
[CLA 03] Clarke G., Reynders D., Wright E., Practical
Modern SCADA Protocols, Elsevier, 2003 [WIL 08c] Wiles J., Working with Law Enforcement on
SCADA Incidents, Techno Security's Guide to Securing
[DAK 08] Dahlaoui H., Tria K., Supervision sur SCADA et SCADA, 2008, Pages 171-187.
mise à niveau du système de comptage gaz de l’étape A du
Centre de Production de l’Electricité de Radès, Mémoire de
PFE, ISSAT de Mateur, 2008.
[DAR 97] Dario V. Boriani, Object-oriented development of
control software, ISA Transactions, Volume 36, Issue 2,
1997, Pages 131-138.
[HEN 96] Heng G. T., Microcomputer-based remote
terminal unit for a SCADA system, Microprocessors and
Microsystems, Volume 20, Issue 1, March 1996, Pages 39-
45.
[HOR 02] Horng J.H., SCADA system of DC motor with
implementation of fuzzy logic controller on neural network,
Advances in Engineering Software 33 (2002) 361–364.
[KSO 07] Ksouri I., Abda M.A., Rénovation de
l’instrumentation de comptage de la consommation des
eaux, Mémoire de PFE, ISSAT de Mateur, 2007.
[LAM 99] Lambert M., Riera B., MartelG., Application of
functional analysis techniques to supervisory systems,
Reliability Engineering and System Safety 64 (1999) 209–
224.
[MIL 88] Millot P., Supervision des procédés automatisés et
ergonomie, Paris, France, Hermès, 1988.
[MUN 08] Munro K., SCADA - A critical situation,
Network Security, Volume 2008, Issue 1, January 2008,
Pages 4-6.

-7-
-7-