Vous êtes sur la page 1sur 70

Chapitre 3

Introduction aux protocoles TCP / IP


Objectifs
• Identifier et expliquer les fonctions des principaux
protocoles TCP / IP

• Expliquez le modèle TCP / IP et comment il


correspond au modèle OSI

• Discutez des schémas d'adressage pour TCP / IP


dans IPv4 et IPv6 et expliquez comment les
adresses sont attribuées automatiquement à l'aide
de DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol)

2
Objectifs (suite)

• Décrire le but et la mise en œuvre du DNS


(Domain Name System)

• Identifier les ports connus pour les clés de


services TCP / IP

• Décrire comment dans la couche Application les


protocoles TCP / IP sont utilisés

3
Caractéristiques de TCP/IP
(Protocole de contrôle de la transmission/Protocole Internet)

• Protocole (Suite )
– Appelé "IP" ou "TCP/IP"
– Les sous-protocoles incluent TCP, IP, UDP,
ARP

• Développé par le département américain de la


Défense
– ARPANET (années 1960)
• Précurseur d'Internet
4
Caractéristiques de TCP/IP (suite)
• Avantages de TCP/IP
– Ouvert
• Ne coûte rien à utilisateur
– Flexible
• S'exécute sur pratiquement n'importe quelle plate-forme
• Connecte des systèmes et des périphériques
d'exploitation différents
– Routable
• Les transmissions contiennent des informations
d'adressage de la couche réseau
• Convient aux grands réseaux

5
Le Model TCP/IP

➢ Quatre couches

➢ Couche d’application
➢ Couche de transport
➢ Couche Internet
➢ Couche d’accès réseau (ou couche link)

6
Figure 4-1 Le modèle TCP/IP par rapport au modèle OSI

7
Les protocoles de base TCP/IP

• Sous-protocols de suite TCP/IP


• Fonctionne dans les couches Transport ou Réseau
du modèle OSI
• Protocoles les plus importants dans la suite TCP/IP
TCP
IP

8
TCP (Transmission Control Protocol)

Protocole de couche de transport


Fournit des services fiables de livraison de données
Sousprotocol orienté connexion
Établir la connexion avant de transmettre

Utilise le séquençage et les checksums


Fournit le contrôle du débit
Format de segment TCP
Encapsulé par un paquet IP dans la couche Réseau
Devient les « données » du paquet IP
9
Figure 4-2 A TCP segment
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

10
Table 4-1
Fields in a TCP segment

11
Figure 4-3 TCP segment data
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

12
TCP (cont’d.)

• Three segments establish connection


• Computer A issues message to Computer B
– Sends segment with SYN bit set
• SYN field: Random synchronize sequence number
• Computer B receives message
– Sends segment
• ACK field: sequence number Computer A sent plus 1
• SYN field: Computer B random number

13
TCP (cont’d.)

Segments établissent une connexion entre deux ordinateur

Ordinateur A envoi un message de problèmes à l’ordinateur


Envoie un segment avec un jeu de bits SYN
Champ SYN : numéro de séquence de synchronisation aléatoire

L’ordinateur B reçoit un message:


Envoie un segment
Champ ACK : numéro de séquence Ordinateur A envoyé plus 1
Champ SYN : numéro aléatoire de l’ordinateur B

14
TCP (cont’d.)
• Computer A responds
– Sends segment
• ACK field: sequence number Computer B sent plus 1
• SYN field: Computer B random number
• FIN flag indicates transmission end

L’ordinateur A répond:
Envoie un segment
Champ ACK : numéro de séquence Ordinateur B envoyé plus 1
Champ SYN : numéro aléatoire de l’ordinateur B Le drapeau
FIN indique la fin de transmission

15
Figure 4-4 Establishing a TCP connection
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

16
UDP (User Datagram Protocol)

• Transport layer protocol


• Provides unreliable data delivery services
– Connectionless transport service
– No assurance packets received in correct sequence
– No guarantee packets received at all
– No error checking, sequencing
– Lacks sophistication
• More efficient than TCP
• Useful situations
– Great volume of data transferred quickly
17
UDP (User Datagram Protocol)
• Protocole couche transport

• Fournit des services de livraison de données peu fiables


• Service de transport sans connexion
• Aucun paquet d’assurance reçu dans la séquence correcte
• Aucun paquet de garantie reçu du tout
• Pas de vérification de séquence d’erreurs,
• Manque de sophistication
• Plus efficace que TCP

• Situations utiles
• Un grand volume de données transférées rapidement
18
Figure 4-5 A UDP segment
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

19
IP (Internet Protocol)
Protocole de la couche réseau
Comment et où les données sont fournies, y compris: l’Adresses
de source et de destination des données

Permet à TCP/IP d’accèder à Internet


-Traverser plus d’un segment LAN
Plus d’un type de réseau via le routeur

Données de la couche réseau formées en paquets


Paquet IP
- Enveloppe de données
- Contient des informations pour que les routeurs puisse
transfèrent des données entre différents segments LAN
20
IP (cont’d.)
Deux versions
IPv4 : protocole non fiable et sans connexion
IPv6
Version plus récente d’IPv6
IP prochaine génération.
Sorti en 1998.
Avantages d’IPv6
Fournit des milliards d’adresses IP supplémentaires.
Une meilleures dispositions en matière de sécurité et de
hiérarchisation.

21
Figure 4-6 An IPv4 packet
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

22
Figure 4-8 An IPv6 packet header
Courtesy Course Technology/Cengage Learning

23
IGMP (Internet Group Management Protocol)

- Fonctionne à la couche réseau du modèle OSI

- Gère la multidiffusion sur les réseaux exécutant IPv4

- Multidiffusion
- Méthode de transmission point à point
- Un nœud envoie des données à un groupe de nœuds
- Utilisé pour la téléconférence ou la vidéoconférence sur
Internet

24
ARP (Address Resolution Protocol)

• Protocole de couche réseau


• Utilisé avec IPv4
• Obtient l’adresse MAC (physique) de l’hôte ou du nœud
• Crée une base de données qui mappe MAC à l’adresse
IP de l’hôte
• Tableau ARP
– Tableau des correspondances d’adresses MAC à IP
reconnues
– Enregistré sur le disque dur de l’ordinateur
– Augmente l’efficacité
– Contient des entrées dynamiques et statiques
25
ICMP (Internet Control Message Protocol)
Protocole de couche réseau
Rapports sur la réussite ou l’échec de la transmission des
données

Annonce les défaillances de la transmission à l’expéditeur


Congestion du réseau
Les données n’arrivent pas à destination
Données rejetées : TTL expiré

ICMP ne peut pas corriger les erreurs


Fournit des informations critiques sur le dépannage des
problèmes réseau

ICMPv6 utilisé avec IPv6 26


IPv4 Addressing
Les réseaux reconnaissent deux adresses
Logique (couche réseau)
Adresses physiques (MAC, matériel)

Le protocole IP gère l’adressage logique

Paramètres spécifiques
- Numéro unique 32 bits
- Divisé en quatre octets (jeux de huit bits)
séparés par des points
- Exemple : 144.92.43.178

- Classe réseau déterminée à partir du premier octet


27
Table 4-4 Classes TCP/IP couramment utilisées

28
IPv4 Addressing (suite)
• Classe D, classe E rarement utilisée (ne jamais attribuer)
– Classe D : valeur comprise entre 224 et 239
• Multidiffusion
• Classe E : valeur comprise entre 240 et 254
• Utilisation expérimentale
• Huit bits ont 256 combinaisons
– Utilisation des réseaux de 1 à 254
– 0 : réservé comme espace réservé
– 255 : réservé à la diffusion

29
IPv4 Addressing (suite)

Dispositifs de classe A
- Partager le même premier octet (bits 0 à 7)
- ID réseau
- Hôte : deuxième à quatrième octets (bits 8 à 31)
Dispositifs de classe B
- Partager les deux premiers octets (bits 0 à 15)
- Hôte : deuxième à quatrième octets (bits 16 à 31)
Dispositifs de classe C
- Partager les trois premiers octets (bits 0 à 23)
- Hôte : deuxième à quatrième octets (bits 24 à 31)

30
Figure 4-11 Adresses IPv4 et leurs classes

31
IPv4 Addressing (suite)

• Adresse de retour en boucle


– Le premier octet est égal à 127 (127.0.0.1)
• Test de bouclage
– Tentative de connexion à sa propre machine
– Puissant outil de dépannage
• Windows XP, Vista
– commande ipconfig
• Unix, Linux
– commande ifconfig

32
Notation décimale binaire

• Notation décimale
– Moyen commun d’exprimer les adresses IP
– Nombre décimal entre 0 et 255 représente chaque octet
– Point (point) sépare chaque décimale

• L’adresse décimale a un équivalent binaire


– Convertir chaque octet
– Supprimer les points décimaux

33
Subnet Mask (Masque sous reseau)

• 32 bits est l’identifiant le sous-réseau d’un dispositif

• Combinaison avec l’adresse IP de l’appareil

• Informe le réseau sur le segment, le réseau où


l’appareil est connecté

• Quatre octets (32 bits)


– Exprimée en notation décimale binaire ou pointillée

• Attribué de la même façon que les adresses IP


– Manuellement ou automatiquement (via DHCP)

34
Subnet Mask (suite)

Table 4-5 Masque de sous reseau par défaut

– 35
IPv6 Addressing
• Composé de 128 bits

• Huit champs de 16 bits

• Typiquement représenté en nombres hexadécimaux


– Séparé par un côlon
– Exemple : FE22:00FF:002D:0000:0000:0000:3012:CCE3

• Abréviations pour plusieurs champs avec des valeurs nulles


– 00FF peut être abrégé FF
– 0000 peut être abrégé 0

36
IPv6 Addressing (suite)

• Adresse multidiffusion
– Utilisé pour transmettre simultanément des données
à de nombreux appareils différents

• Toutes les adresses


– Représente n’importe quelle interface d’un groupe
d’interfaces

• Les appareils et les systèmes d’exploitation


modernes peuvent utiliser IPv4 et IPv6

37
Attribution d’adreses IP

• Organismes parrainés par le gouvernement


– Distribution des adresses IP
– IANA, ICANN, RIRs

• Entreprises, particuliers
– Obtenir les adresses IP des FSI (Fournisseur de service internet)

• Chaque nœud réseau doit avoir une adresse IP unique


– Sinon Message d’erreur

38
Attribution d’adreses IP (suite)
• Adresse IP statique
– Attribué manuellement
– Pour modifier : modifier les propriétés TCP/IP de la
station de travail cliente
– L’erreur humaine provoque des doublons

• Adresse IP dynamique
– Attribué automatiquement
– Méthode la plus courante
• Protocole de configuration d’hôte dynamique (DHCP)

39
DHCP (protocole de configuration dynamique hôte)
• Assigne automatiquement au périphérique une
adresse IP unique
• Protocole de couche d’application
• Raisons de la mise en œuvre
• Réduire le temps et la planification pour la gestion des
adresses IP
• Réduire le risque d’erreur dans l’attribution des adresses IP
• Permettre aux utilisateurs de déplacer des postes de travail
et des imprimantes
• Rendre l’adressage IP transparent pour les utilisateurs
mobiles

40
DHCP (suite)
• Processus de location DHCP
– Le dispositif emprunte (loue) une adresse IP lorsqu’il est
connecté au réseau
• Durée du bail
– Déterminé lorsque le client obtient l’adresse IP à l’ouverture
de session
– L’utilisateur peut forcer la résiliation du bail
• Configuration du service DHCP
– Préciser la plage d’adresses louées
– Configurer la durée du bail
• Plusieurs étapes pour négocier le premier bail du client

41
Figure 4-14 Le processus de location DHCP – 42
DHCP (suite)
• Résiliation d’un bail DHCP
– Expire en fonction de la période établie dans la configuration
du serveur
– Terminé manuellement à tout moment
• Configuration TCP/IP du client
• Configuration DHCP du serveur
• Circonstances exigeant la résiliation du bail
– Échec et remplacement du serveur DHCP
• Les services DHCP s’exécutent sur plusieurs types de
serveurs
– L’installation et les configurations varient

43
Adresses privées et locales
• Adresses privées
– Permettre aux hôtes de l’organisation de
communiquer à travers le réseau interne
– Ne peut pas être routé sur le réseau public

• Plages d’adresses IPv4 spécifiques réservées


aux adresses privées

• Lien-adresse locale

– Adresse provisoire
– Possibilité de transfert de données uniquement sur le
segment réseau local
44
Adresses privées et locales (suite)

• Configuration zéro (Zeroconf)


– Collecte de protocoles attribuant des adresses de
liaison locale
– Fait partie du logiciel d’exploitation de l’ordinateur

• Adressage IP privé automatique (APIPA)


– Service qui fournit l’adressage link-local sur les clients
Windows

45
Prises et ports
• Processus d’attribution des numéros de port uniques

• Prise du procédé
– Numéro de port et adresse IP de la machine hôte

• Numéros de port
– Simplifier les communications TCP/IP
– Assure la transmission correcte des données

• Exemple
– Numéro de port Telnet : 23
– Adresse de l’hôte IPv4 : 10.43.3.87
– Adresse de la prise : 10.43.3.87:23

46
Figure 4-15 Une connexion virtuelle pour le service telnet

– 47
Prises et ports (suite)
• Plage de numéros de port : 0 à 65535
• Trois types
– Ports bien connus
• Plage : 0 à 1023
• Utilisation du système d’exploitation ou de l’administrateur

– Ports enregistrés
• Plage : 1024 à 49151
• Utilisateurs du réseau, processus sans privilèges spéciaux

– Ports dynamiques et/ou privés


• Portée : 49152 à 65535
• Aucune restriction

48
Table 4-6 Numéros de port TCP/IP couramment utilisés
49
Noms d’hôtes et DNS
(Domain Name System)
• Adressage TCP/IP
– Des chiffres longs et compliqués
– Bon pour les ordinateurs
• Les gens se souviennent mieux des mots
– Les autorités Internet ont établi un système de
nommage de nœud Internet
• Hôte
– Appareil Internet
• Nom de l’hôte
– Nom décrivant le dispositif
50
Domain Names (Nom de domaine)
• Domaine
– Groupe d’ordinateurs appartenant à la même
organisation
– Partager une partie commune de l’adresse IP

• Nom de domaine
– Identifie le domaine (loc.gov)
– Associé à une entreprise, une université, un
organisme gouvernemental

• Nom d’hôte pleinement qualifié (blogs.loc.gov)


– Nom d’hôte local plus nom de domaine
51
Domain Names (suite)
• Étiquette (chaîne de caractères)
– Séparés par des points
– Représente le niveau dans la hiérarchie des noms de
domaine
• Exemple : www.google.com
– Domaine de premier niveau (TLD - top-level domain) : com
– Domaine de deuxième niveau : google
– Domaine de troisième niveau : www
• Domaine de deuxième niveau
– Peut contenir plusieurs domaines de troisième niveau
• ICANN a établi des conventions de nommage de
domaine
52
Table 4-7 Certains domaines de premier niveau bien connus 53
Domain Names (suite)

• ICANN a approuvé plus de 240 codes pays

• Restrictions sur les hôtes et les noms de domaine


– Toute combinaison alphanumérique jusqu’à 253
caractères
– Inclure des tirets, des tirets bas, des points dans le nom
– Pas d’autres caractères spéciaux

54
Host Files (Fichiers hôtes)
• Fichier HOSTS.TXT utilisé par ARPAnet
– Noms d’hôtes associés avec adresses IP
– Hôte apparié par une ligne
• Identifie le nom de l’hôte, l’adresse IP
• Alias fournit un pseudo

• Ordinateur UNIX/Linux
– Fichier hôte appelé hosts, situé dans le répertoire /etc

• Ordinateur Windows
– Fichier hôte appelé hosts
– Situé dans le dossier des pilotes etc system32 de
Windows
55
Figure 4-16 Exemple de fichier hôte
56
DNS (Domain Name System)
• Hiérarchique
– Associer des noms de domaine à des adresses IP

• DNS désigne :
– couche Application, service qui réalise association
– Système informatique organisé, bases de données
permettant l’association

• Redondance DNS
– Le nombreux ordinateurs à travers le monde liés de
manière hiérarchique
– Serveurs racines
• 13 ordinateurs (autorités maximum)

57
DNS (suite)
• Trois composantes
– Résolveurs
• Tout hôte sur Internet ayant besoin de rechercher des
informations sur le nom de domaine
– Serveurs de noms (serveurs DNS)
• Bases de données des noms associés, adresses IP
• Fournir des renseignements aux organismes de
résolution sur demande
– Espace de noms
• Base de données abstraite des adresses IP Internet,
noms associés
• Décrit comment les serveurs de noms du monde
partagent les informations DNS

58
59
DNS (cont’d.)
• Dossier de ressources
– Décrit un élément d’information de base de données
DNS
– De nombreux types différents
• Dépend de la fonction

Table 4-8 Types d’enregistrements DNS courants 60


Configuring DNS

• Grandes organisations
– Maintient souvent deux serveurs de noms
• Primaire et secondaire
– Assure la connectivité Internet

• Le service DHCP attribue aux clients les adresses


appropriées

• À l’occasion, il peut être utile de configurer


manuellement
– Suivez les étapes des pages 172 à 173 dans le texte

61
DDNS (Dynamic DNS)
• Utilisé dans l’hébergement de sites Web
– Modification manuelle des enregistrements DNS non
gérables
• Processus
– Le fournisseur de services exécute un programme sur
l’ordinateur de l’utilisateur
• Avise le fournisseur de services lorsque l’adresse IP change
– Le serveur du fournisseur de services lance la routine pour
mettre à jour automatiquement l’enregistrement DNS
• Efficace sur Internet en quelques minutes
• Pas de remplacement DNS
• Les grandes organisations achètent une adresse IP
assignée statiquement
62
Protocoles de la couche Application
• Travail sur TCP ou UDP plus IP
– Traduire les demandes des utilisateurs en format lisible
par le réseau

• HTTP
– Protocole de couche d’application essentiel à l’utilisation
du Web

• DHCP
– Attribution automatique des adresses

• Des protocoles de couche d’application


supplémentaires existent
63
Telnet
• Protocole d’émulation de terminal
– Se connecter aux hôtes distants
• Utilisation de la suite de protocoles TCP/IP
– Connexion TCP établie
• Les touches sur la machine de l’utilisateur agissent
comme les touches sur la machine connectée à
distance
• Relie souvent deux systèmes différents
• Peut contrôler l’hôte distant
• Inconvénient
– Insécurité notoire

64
FTP (File Transfer Protocol)
• Envoyer et recevoir des fichiers via TCP/IP
• Hôte exécutant la partie serveur FTP
– Accepte les commandes de l’hôte exécutant le client
FTP
• Commandes FTP
– Invite de commande du système d’exploitation
• Aucun logiciel client spécial requis
• Les hôtes FTP permettent des connexions
anonymes
• Secure FTP (SFTP)
– Version plus sécurisée de FTP
– Sera traité au chapitre 11

65
TFTP (Trivial File Transfer Protocol)
• Permet le transfert de fichiers entre les ordinateurs
– Plus simple (plus trivial) que FTP

• TFTP s’appuie sur la couche Transport UDP


– Sans connexion
– Ne garantit pas une livraison fiable des données

• Aucun ID ou mot de passe requis


– Risque de sécurité

• Aucune navigation dans le répertoire autorisée


• Utile pour charger des données, des programmes sur
une station de travail sans disque
66
NTP (Network Time Protocol)
• Synchronise les horloges de l’ordinateur réseau

• Dépend des services de la couche UDP Transport


– Avantages de la nature rapide et sans connexion d’UDP
• Temps critique
• Impossible d’attendre la vérification des erreurs

• Importance de la synchronisation temporelle


– Routage
– Méthodes de sécurité horodatées
– Maintien de la précision et de la cohérence entre
plusieurs systèmes de stockage

67
PING (Packet Internet Groper)
• Assure la vérification
– TCP/IP installé, lié à NIC, configuré correctement,
communiquant avec le réseau
– Réponse de l’hôte
• Utilise les services ICMP
– Envoyer des messages de demande d’écho et de
réponse d’écho
• Déterminer la validité de l’adresse IP
• Ping adresse IP ou nom d’hôte
• Adresse de bouclage Ping : 127.0.0.1
– Déterminer si les services TCP/IP de la station de
travail fonctionnent
68
PING (suite)
• Le système d’exploitation détermine les options de
commande PING, les commutateurs, la syntaxe

Figure 4-19 Sortie de PING réussie et non réussie 69


Summary
• Les protocoles définissent les normes de communication
réseau
– Suite TCP/IP la plus populaire
• TCP : sous protocol orienté connexion
• UDP : un service efficace, sans connexion
• IP: fournit des renseignements sur la façon et l’endroit de
transmettre les données
• Adresses IPv4 : numéros uniques 32 bits
• Adresses IPv6 : composées de huit champs 16 bits
• DHCP attribue automatiquement les adresses
• DNS suit les noms de domaine et leurs adresses

70