Vous êtes sur la page 1sur 3

TRAVAUX PRATIQUES

ECUE_RISQUES HYDROLOGIQUES

EXERCICE 1

L’Agence de gestion des routes de la Côte d’Ivoire (AGEROUTE) a entrepris la réalisation du bitumage
de l’axe routier Bouafoukro-Fronobo (région du IFFOU). Pour ce faire, votre bureau d’étude est
chargé de l’étude hydrologique des zones de traversé des cours d’eau sur le tronçon routier.

Les termes de références sont les suivants :

- Délimiter le bassin versant sur l’axe routier Lengbré-Adjouassou.

- Calculer les caractéristiques physiographiques du bassin versant (altitude minimum ; altitude


maximum ; longueur du talweg ; superficie ; périmètre)

- Estimer la crue décennale, vingtennale et centennale pour le dimensionnement des ouvrages


de franchissement à réaliser dans le cadre de l’étude hydraulique.

NB : les données nécessaires à la réalisation de l’étude sont sur la clé USB.

EXERCICE 2

L’on souhaite réaliser des ponts sur la rivière N’zi. Les stations hydrométriques les plus proche sont
fêtêkro, Dimbokro, N’Zianoua, Bocanda, M’bahiakro. On vous demande de déterminer :

- La crue décennale

- La crue centennale.

EXERCICE 3

Les précipitations tombées d’une localité ont été enregistrées sur une période de 10 ans environ. Le
dépouillement de ces observations a été effectué de manière à déterminer les courbes "intensité -
durée - fréquence" (IDF): cela signifie que pour chaque averse, on a mesuré l'apport pluviométrique
maximum pour différentes durées de référence (t=6, 15, 30, 45, 60 minutes). Cette analyse est
résumée dans le tableau 1, donnant les dix valeurs d'intensité maximales observées sur les 10 années
considérées et classées dans l’ordre décroissant. Dans le cas des donnes du tableau 1, on vous
demande de :

- Dresser un tableau donnant les intensités (mm/h) en fonction de la durée de référence t et


de la période de retour T. On adoptera les périodes de retour suivantes : 1, 2, 5 et 10 ans.

- Représenter graphiquement ces résultats par des courbes i=f(T) pour les différentes durées
de référence t et par des courbes i=f(t) pour les différentes périodes de retour.
- Calculer les paramètres des courbes i=f(t) pour T= 2 et 5 ans, selon l'expression analytique
donnée par Montana.

Données de l’exercice

Les données nécessaires à la réalisation de cet exercice se trouvent dans le tableau 1.


Tableau 1. Dix plus grandes intensités pour chaque durée de pluie à la station de Sousse classées dans l’ordre
décroissant

Durée Intensités I
[min] [mm/h]
6 1120 120 108 96 95 92 90 80 78
15 5120 93 80
1 60 58 57 54 48 47
30 3
178 74 57 52 43 39 38 34 32
45 0
868 47 37 36 28 26 26 25 23
60 1
756 42 32 27 24 23 21 19 18
1

EXERCICE 4

On mesure la précipitation maximale (pour une heure) sur une période d’une année.
Chaque année est considérée indépendante. On effectue le design d’une digue basé sur la
période de retour 50 ans de la précipitation maximale (i.e. p=0.02 de dépasser le seuil de
design à chaque année).

- Quelle est la probabilité d’excéder au moins une fois la capacité de la digue sur une période
de 30 ans ?

- Si le design est basé sur une période de retour de 100 ans ?

EXERCICE 5

Une maison est construite à la limite de la zone délimitée par une crue d’une période de
retour de 20 ans.
- Quels sont les risques hydrologiques de cette maison au cours des 10 et 30 ans
prochaines années (au moins une inondation) ?
- Quels seraient ces mêmes risques si cette maison avait plutôt été construite à la
limite de la zone délimitée pour une crue d’une période de retour 100 ans.

EXERCICE 6
Une étude d’avant-projet en vue de la réalisation d’une structure de contrôle d’inondation
est basée sur les deux hypothèses suivantes : la structure a une vie utile de 50 ans et le
risque hydrologique du projet est fixé à 30%.

- Quelle est la probabilité de dépassement de ce projet ?

EXERCICE 7

Si un ponceau doit être installé temporairement pour permettent le passage des camions sur
un chantier qui devrait durer cinq ans.
- Calculer la période de retour corresponde à un risque d’inondation de 5% ?

EXERCICE 8

Un ingénieur de la voirie est prêt à encourir un risque égal à dix pour cent qu’un drain
spécifique soit submergé au cours des quatre prochaines années.
- Quelle période de retour doit-il utiliser dans l’analyse fréquentielles ?