Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche mémo Kobus

MYOLOGIE DE LA MAIN
Le système musculaire
La main est le lieu d’insertion terminal de nombreux
muscles extrinsèques, qui ont pour origine l'humérus, au
niveau diaphysaire ou au niveau des épicondyles (médiaux
et latéraux), le radius et/ou l'ulna.

Les muscles fléchisseurs du poignet se divisent en trois


plans : superficiel, intermédiaire et profond.
Le compartiment des muscles extenseurs a deux plans :
superficiel et profond.

On retrouve ainsi des muscles :


• épicondyliens latéraux (CERC, EUC, Extenseur du 5e, Extenseur des doigts),
• épicondyliens médiaux (FRC, Long palmaire, FUC, FSD),
• diaphysaires des os de l'avant-bras (Long abducteur du pouce, Long et court
extenseur du pouce, extenseur de l'index, long fléchisseur du pouce, FPD).

D’un point de vue fonctionnel


En ce qui concerne les actions des groupes fonctionnels des muscles de l'articulation du poignet, les règles
biomécaniques suivantes s'appliquent :

Le muscle aura une action (flexion/extension par exemple) grâce à la traction qu'il va réaliser sur son
tendon. Cette action sera définie par le mouvement que son tendon va produire au niveau des articulations
qu'il croise (cette action se fait en fonction de son rapport avec le centre de rotation de l'articulation).

Exemples :
• Si un tendon croise l'articulation du poignet face antérieure, le muscle sera un fléchisseur du poignet
(exemple : le tendon commun du Fléchisseur Superficiel des Doigts).
• Un autre dont le tendon croise la face postérieure du poignet sera le tendon d'un muscle extenseur du
poignet (exemple : le tendon de l'extenseur de l'index participe à l'extension du poignet).
• Si un tendon croise l'articulation du poignet du côté radial (en latéral) et fait une inclinaison radiale
(abduction) de la main dans l'articulation du poignet, son muscle sera un fléchisseur radial du carpe ou un
abducteur du carpe/poignet (exemple : le tendon du Fléchisseur Radial du Carpe (FRC)).
• Si un tendon croise l'articulation du poignet du côté ulnaire (en médial) et fait une inclinaison ulnaire
(adduction) de la main dans l'articulation du poignet, son muscle sera un fléchisseur ulnaire du carpe ou un
Auteurs : Benoit Sibileau et Margaux Dacquin

adducteur du carpe/poignet (exemple : le tendon du Fléchisseur Ulnaire du Carpe (FUC)).

En ce qui concerne les actions des groupes fonctionnels des muscles des doigts croisant plusieurs
articulations :
• Un muscle, par son tendon croisant les articulations MCP, IPP et IPD, mobilise le doigt dans les trois
articulations.
• La colonne du pouce possède trois articulations : CMC, MCP et interphalangienne (IP). De la même
manière que pour les doigts, un muscle mobilise le pouce dans l'articulation ou les articulations qu'il croise
(exemple : le tendon du long fléchisseur du pouce qui fait de la flexion de P1).
Auteurs : Benoit Sibileau et Margaux Dacquin Muscles intrinsèques : Système musculaire intrinsèque de la main
Muscles Localisation Origine/Terminaison Action Remarques Innervation
Adducteur du pouce Loge thénare O : (3 origines) trapézoïde, Adduction du pouce X Nerf ulnaire
capitatum et M3 (2 faisceaux Stabilisation MP du pouce
obliques et transverses)
T : (2 terminaisons) P1 et
sésamoïde médial
Court fléchisseur du Loge thénare O : (3 origines) trapèze, Flexion de P1 X Faisceau superficiel :
pouce trapézoïde et capitatum (2 Stabilisation MP du pouce nerf médian
faisceaux superficiel et Faisceau profond :
profond) nerf ulnaire
T : (2 terminaisons) P1 et
sésamoïde latéral
Opposant du pouce Loge thénare O : Trapèze Flexion + adduction + pronation X Nerf médian
T : M1 Stabilisation de la
trapézo-métacarpienne
Court abducteur du Loge thénare O : Scaphoïde Abduction et flexion P1 Terminaison avec Nerf médian
pouce T : P1 et sésamoïde latéral Extension de P2 (par la dossière) expension à la dossière
Fiche mémo

Stabilisation MP du pouce des interosseux


Opposant du 5e Loge hypothénare O : Hamatum Porte M5 en avant, en dehors et en X Nerf ulnaire
doigt T : 5e méta supination
Stabilisation carpo-métacarpienne du 5
Court fléchisseur du Loge hypothénare O : Hamatum Flexion MP du 5e X Nerf ulnaire
5e doigt T : P1 du 5e Stabilisation MP du 5e
Kobus

Abducteur du 5e Loge hypothénare O : Pisiforme Abducteur du 5e X X


doigt T : P1 du 5e Stablisation MP du 5e
IOD - Interosseux Face dorsale O : 2 méta adjacents Abduction des doigts La dossière est formée Nerf ulnaire
Dorsaux (4) T : P1, dossière et tendon ED Flexion MP d’une partie du faisceau
Extension IPP et IPD superficiel de deux IOD
adjacents
IOP - Interosseux Face palmaire O : tous les méta sauf M3 Adduction des doigts X Nerf ulnaire
Palmaires (4) T : P1, dossière et tendon ED Flexion MP
Extension IPP et IPD
Lombricaux (4) Face palmaire O : FPD (Fléchisseur Profond Proprioception des doigts, flexion MP Ils sont tendus de 2 latéraux : nerf
des Doigts) niveau méta et extensions IPP, IPD tendons à tendons, pas médian
T : ED (extenseurs doigts) de lien/d’accroche 2 médiaux : nerf
niveau P1 + P2 osseuse directe ulnaire
Fiche mémo Kobus

Intérêt clinique
• La tabatière anatomique : c'est la zone
morpho-topographique avec un passage vasculaire,
formée par les tendons du long et court extenseur du
pouce (le long abducteur du I lui est accolé). En
profondeur on retrouve la styloïde radiale et le
tubercule du scaphoïde. Ainsi, une douleur
caractéristique déclenchée par la palpation du fond
de cette tabatière anatomique peut orienter vers une
fracture du scaphoïde, un conflit des tendons vers
une tendinite de Quervain. Celle-ci sert également de
repère anatomique pour prendre le pouls radial.

• L'opposition du pouce et du 5e doigt assure les prises d'opposition.

• La cotation clinique de l'opposition et de la contre-opposition du pouce selon Kapandji (1986) vous


permettra un suivi des déficits de mobilité ou de contrôle moteur et motricité fine.

• L'effet ténodèse : la flexion/extension du poignet est liée à celle des doigts, de part le passage anatomique
des tendons des muscles FSD et FPD dans les coulisses des doigts longs. Ainsi, une flexion des doigts est
associée à l'extension du poignet et vice versa. Cet effet peut être pertinent à utiliser dans certaines
situations cliniques, notamment pour les prises dans la paralysie radiale.
Auteurs : Benoit Sibileau et Margaux Dacquin

• Prise de finesse : se fait du bout des doigts longs par opposition avec le pouce, les muscles de la loge
thénarienne aidés de l'index.

• Prise de force : se fait côté ulnaire, les muscles de la loge hypothénare assurent la prise de force,
notamment les trois derniers doigts longs.