Vous êtes sur la page 1sur 31

CHAPITRE II

MESURE DE L’ACTIVITÉ
ÉCONOMIQUE

Introduction à l’économie
INSAT
Les agrégats macroéconomiques

 Les agrégats sont des grandeurs synthétiques qui


mesurent le résultat de l’activité économique
 On utilise ces agrégats pour mesurer l’évolution
de l’activité économique dans le temps ou pour
comparer les performances des différents pays.
 Les agrégats les plus utilisés sont les agrégats
relatifs à la production et au revenu
Le produit Intérieur Brut (PIB)
 Le PIB est l’un des indicateurs les plus utilisés, c’est un
indicateur clé permettant de prendre le pouls de
l’économie.
 Produit intérieur brut (PIB) :

Valeur de marché de tous les biens et services finals*


produits sur le territoire d’un pays dans une période
donnée

 * Il n’est pas tenu compte de la valeur des biens


intermédiaires pour éviter une double comptabilisation
Les composantes du PIB
 Le PIB comprend :
- Le PIB marchand qui se mesure par la somme
des valeurs ajoutées des entreprises résidentes

- Le PIB non marchand qui correspond à la


richesse produite par les administrations
publiques (ETAT) que l’on évalue par leurs
coûts de production.
Le PIB: 3 optiques
On peut envisager le PIB selon trois approches:

 Production : il s’agit de calculer comment elle a été


réalisée
 Revenus : on cherche à déterminer comment il est
distribué (répartition primaire des revenus)
 Demande : on veut savoir à quoi servent les
différentes productions
Le PIB : 3 optiques
a- L’optique de la production ou de la
valeur ajoutée :
 La valeur ajoutée est la mesure de la production
nouvelle réalisée dans une entreprise, càd ce qu’elle
a effectivement produit.

 Il s’agit de la différence entre la valeur des biens et


services produits et la valeur des biens et services
utilisés au cours du processus de la production qu’on
appelle consommation intermédiaire (càd la valeur des
produits achetés à d’autres entreprises pour être
incorporés dans la production)
a- L’optique de la production ou de la
valeur ajoutée :

 VA = Production – Consommation intermédiaire

 Le PIB est donc la somme des VA créées pendant une


période (flux) et évaluées au prix du marché (TTC). La VA
étant calculée hors taxe, on doit ajouter les impôts sur
produits et soustraire les subventions car elles permettent
aux entreprises de vendre à un prix différent de la valeur
du marché :
 PIB = Σ VA + Impôts sur les produits (TVA+ droits de
douane) - subventions
 PIB = Σ VA + Impôts Indirects Nets des Subventions (IINS)
Application: Calcul de la VA
 Une entreprise fabrique 10 000 vélos qu'elle vend 300 dinars pièce.
Pour réaliser sa production, elle fait un certain nombre de dépenses (en
TND)

- achat d'acier : 350 000
- paiement de l'électricité nécessaire à la production et à: 210 000
- paiement des impôts liés à la production : 75 000
- paiement des pneus à Michelin : 15 000 Euros - achat de selles : 15 000
- achat de peinture : 180 000
- paiement des salaires : 1 445 000
- achat de câbles : 10 000

 Calculez le chiffre d’affaire de cette entreprise, sa valeur ajoutée ainsi


que ses bénéfices.
Valeurs ajoutées par secteur
d'activité aux prix courants en
Tunisie
 http://www.ins.tn/fr/themes/compte-de-la-
nation

PIB par secteur (2016)


Agriculture : 10,1 %
Industrie : 28,3 %
Services : 61,6 %)
PIB: Approche du Revenu
 Comment est-il réparti ?
 Le PIB correspond aux richesses produites. Il est donc réparti entre les
différentes agents qui ont participé à la production, c’est à dire :
Les salariés Le travail

Les créanciers Car ils


ont fourni : Des capitaux
(pour acquérir
Les propriétaires
du capital fixe)
L’entreprise elle même

Infrastructures,
L’Etat qualifications...
PIB: Approche du revenu
 PIB = Revenus du travail (rémunérations salariales
RS)
 + Revenus du capital et revenus mixtes (bénéfices,
intérêts, dividendes, honoraires…)
 + Revenus de l’Etat (Impôts sur la production et les
importations – subventions)

PIB = RS + EBE (Excédent Brut d’Exploitation) +


IINS
VA et Revenus
Répartition de la Valeur ajoutée
c- L’optique de la dépense (ou de la
demande)
 Cette optique reflète l’équilibre comptable entre la
provenance (les ressources) et l’utilisation (les
emplois) des biens et des services.

 Les biens et les services proviennent soit de la


production intérieure, soit des importations. Ils sont
demandés pour la consommation (privée ou
publique), pour l’investissement (privé ou public) ou
pour les exportations.
L’équation Ressources = Emplois
 Equilibre Ressources/ Emplois :
Y+M=C+G+I+X
Y: Production Intérieure – M: Importations –
C: Consommation (privée) , G: Dépenses Publiques
(consommation publique + investissement public)
I: Investissement (privé) – X: Exportations

 PIB = C + G + I + (X –M )
Ressources et emplois de biens et
services aux prix courants (en MD)
Année 2013 2014 2015
PIB (aux prix courants du marché) 75 151,6 80 816,0 ?
Importation des biens & services 42 443,9 45 205,3 43 139,3
TOTAL RESSOURCES -EMPLOI 117 595,4 ? 127 795,5
Consommation finale globale ? 70 971,0 76 951,5
...Consommation publique 14 010,4 15 115,5 16 548,7
...Consommation privée 51 199,2 55 855,5 60 402,8
Formation Brute du Capital Fixe (FBCF) 16 465,7 16 608,9 16 822,9
Variation des stocks 627,5 2 113,2 80,9
Demande Intérieure 82 302,8 89 693,1 93 855,3
Exportation des biens & services 35 292,6 36 328,2 33 940,3
2- Le PIB par tête (ou par habitant)

 Comme le PIB est aussi la somme de tous les


revenus, on utilise le PIB/ habitant (ou par tête)
pour comparer les niveaux de vie moyens dans
des pays de taille différente ou encore pour
constater l’évolution du niveau de vie dans le temps.

 PIB/tête= PIB/population
Classement des pays selon le niveau
de vie moyen
 https://www.google.com/publicdata/explore?ds=d5bn
cppjof8f9_&ctype=l&met_y=ny_gdp_pcap_pp_cd#!ct
ype=l&strail=false&bcs=d&nselm=h&met_y=ny_gdp_
pcap_cd&scale_y=lin&ind_y=false&rdim=country&idi
m=country:EGY:TUN:MAR&ifdim=country&tstart=-
312771600000&tend=1486076400000&hl=fr&dl=fr
&ind=false

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_
(PPA)_par_habitant
Classement2015 par PIB/tête
http://fr.actualitix.com/pays/wld/pib-par-habitant-par-pays.php

Notion de PPA:
La parité de pouvoir d'achat (PPA) est un taux de conversion
monétaire qui permet d'exprimer dans une unité commune les
pouvoirs d'achat des différentes monnaies.
Ce taux exprime le rapport entre la quantité d'unités monétaires
nécessaire dans des pays différents pour se procurer le même
« panier » de biens et de services.

Ce taux de conversion peut être différent du « taux de change » ; en


effet, le taux de change d'une monnaie par rapport à une autre
reflète leurs valeurs réciproques sur les marchés financiers
internationaux et non leurs valeurs intrinsèques pour un
consommateur.
3- Le Produit National Brut (PNB)

 Le PIB mesure l’ensemble de la production créée à


l’intérieur du pays par les résidents. Le PNB mesure
la production nationale càd effectuée par les
résidents ou les non résidents mais qui profite à la
nation :
 PNB = PIB + Revenus reçus de l’extérieur –
Revenus versés à l’Extérieur
 PNB = PIB + Transferts Extérieurs Nets
Le PNB

 Exemple de revenus reçus du reste du monde =


épargne des travailleurs tunisiens à l’étranger
envoyée à leurs familles.
 Exemple de revenus versés au reste du monde :
bénéfices des sociétés étrangères installées en
Tunisie, rapatriés à leurs pays d’origine.
4- PIB nominal et PIB réel :
Le PIB peut être exprimé de deux
manières différentes

 en valeur ou nominal ou aux prix courants :


exprimé en valeur monétaire par rapport au prix
de l’année en cours :
 PIBt = ∑ Qit * Pit
 où Qit exprime la quantité produite du bien (final)
i pendant l’année t
 et Pit le prix du bien i au cours de l’année t
Le PIB peut être exprimé de deux
manières différentes

 L’intérêt d’exprimer un agrégat en volume est de


pouvoir éliminer, lors de comparaisons temporelles,
l’effet de variation des prix, jusqu’à chaque
période, l’agrégat est exprimé par rapport à une
seule et même période :
Le PIB peut être exprimé de deux
manières différentes
 - en volume (ou réel) ou aux prix constants ou
ajusté de l’inflation : exprimé par rapport aux
prix d’une année de référence dite année de base.

 PIB r (t /t0) = ∑ Qit * Pit0


 où Qit exprime la quantité produite du bien i pendant l’année t
 et Pit le prix du bien i au cours de l’année t0
Le déflateur du PIB= Indice des prix à
la production (IPP)
 L’indice de volume du PIB relatif à l’année t (ou
déflateur du PIB) est égal au rapport du PIB réel de
l’année t et celui nominal de l’année de base :

 I t/t0 = PIB nominal (t) / PIB réel t/t0)


Cet indice mesure l’augmentation des prix entre t0 et t

 Exemple : IPP (2016/2010)=1,29


Les prix ont augmenté en moyenne de 29% en 2016
par rapport à 2010
4- Taux de croissance du PIB en Volume
/ en Valeur

 La croissance est économique est définie comme


l’accroissement sur une longue période de la
production d’un pays

 Le taux de croissance annuel est mesurée par le


taux de variation du PIB …..
La croissance économique

 le taux de croissance réelle est le taux de variation


du PIB réel.

 Soit gt le taux de croissance annuel de l’année t :

 Gt = ((PIB réelt – PIB réelt-1)/ PIB réelt-1 ) * 100


5- Les limites du PIB
Bien qu’il soit le meilleur indicateur existant pour évaluer
le niveau de l’activité économique, le PIB n’est pas
parfait, il présente des défauts :
 Il ne contient pas la production non déclarée :
économie souterraine (ou informelle ou travail en noir),
les activités illégales, l’évasion ou la fraude fiscale ..
 La production domestique càd les richesses produites
et consommées par la même personne ;
 Il ne reflète pas toujours un bien être (les services
médicaux ou médicaments gonflent le PIB alors qu’ils
reflètent une mauvaise santé) ;
5- Les limites du PIB
 La manière dont les prix sont fixés ne reflète pas
toujours la valeur réelle des biens ;
 Le PIB mesure les richesses créées au cours d’une
année (il mesure des flux), il ne tient donc pas en
compte la richesse totale càd le patrimoine
économique qui peut influencer le niveau de vie
(effet de l’infrastructure…).
Généralement, on parle de hausse ou de baisse du
PIB au lieu de citer sa valeur afin de pallier à
certains problèmes relatifs à sa mesure…

Vous aimerez peut-être aussi