Vous êtes sur la page 1sur 4

CINÉMATIQUE RELATIVISTE

I)Postulats.

1 . Mesure des longueurs.

Mesurer un segment dans un référentiel (R), c'est déterminer simultanément les positions des extrémités de ce
segment dans (R).
Si le segment est fixe dans (R), la longueur mesurée est dite longueur propre.
Si le segment est mobile dans (R), la longueur mesurée est dite longueur impropre.
La notion de simultanéité n'étant pas absolue, la longueur propre est toujours différente d'une longueur impropre.

2 .Mesure d 'une durée .

La date d'un événement n'est pas absolue: en chaque point d'un référentiel, elle est donnée par une horloge fixe
dans ce référentiel.
Il est possible de synchroniser toutes les horloges d'un même référentiel.

Un signal lumineux émis en O milieu de M1 M 2 , parvient en


M 1 à la date t 1 , lue sur H1 , et en M 2 à la date t 2 , lue sur H2. H1 H2
Les horloges H1 et H 2 sont synchronisées si t 1 = t 2.
M1 O M2
3 .Quadrivecteur événement .

Dans (R), un événement E est décrit par la position (x, y, z) du point M où il se produit et par la date t
indiquée par les horloges (synchronisées) de (R): E(x, y, z, t).
A cet événement on associe le quadrivecteur OM = x , y , z , t = 
OM .
ct  
II) Changement de référentiel galiléen .

1 . Transformation spéciale de LORENTZ 1 883.


y y'
u = u i
Soit (R') un référentiel galiléen animé de la vitesse 
par rapport au référentiel (R) galiléen également. (R) (R')
Les origines des dates sont choisies au même instant dans (R) u x
et (R'): t = t' = 0 quand O' coïncide avec O. O O' x'
z z'
L'événement de coordonnées (x, y, z, t) dans (R) a pour coordonnées dans (R'):


c = vitesse de la lumière dans le vide, mesurée par rapport à un référentiel galiléen
x ' = γ x−u t γ = facteur de Lorentz du référentiel R '
y'= y 1 1 u
z' = z avec γ= = avec β = .
 1−β c

2 2
u
 ux
t ' = γ t− 2
c  1− 2
c
γ n 'est défini que si ∣u∣  c et on a toujours γ  1.

  
x' γ 0 0 −β γ x
0 1 0 0
O' M = y' =
Dans (R'), le quadrivecteur événement s'écrira:  y
z' 0 0 1 0 z
ct ' −β γ 0 0 γ ct
 
ou encore O'M = L  OM ; L est la matrice de Lorentz.
La transformation inverse s'obtient directement en changeant u en - u ou β en −β :
x = γ x 'u t '

 
γ 0 0 βγ
y = y'
 =  L−1  0 1 0 0
z = z' ou bien OM O' M avec L −1 =
0 0 1 0
 u x'
t = γ t ' 2
c  βγ 0 0 γ

1
La transformation de Lorentz traduit bien l'invariance de la vitesse de la lumière lors du changement de
référentiel galiléen:
• dans (R), un signal lumineux émis en O à la date t = 0 parcourt r =  x 2y 2 z2 , pendant la durée t telle
que r = c t.
• dans R ', ce signal parcourt r ' =  x '2 y '2 z '2 pendant t ' d 'où r ' = c t '.
r r' 2 2 2 2 2 2
Donc on doit vérifier que = = c , c 'est −à−dire r −c t = r ' −c t ' = 0.
t t'
2
2 2 2 2 2 2 2 2
Or x ' y ' z ' −ct ' = γ x−ut  y z −c γ t− 2 2 2
  ux
c
2
= γ x 1−
u2
2

c2  
y
2
z
2
−c
2 2 2
γ t
 
1−
u2
c2
2 2 2
= x y z −ct .
 = x 1 , x 2 , x3 , x 4  est définie par ∥
2

La ''norme'' d'un quadrivecteur V V∥2 = x 21 x 22 x 23 −x 24 .


Pour un quadrivecteur événement, on voit que cette norme reste nulle lors d'un changement de référentiel
galiléen.

Remarque : si u ≪ c ⇒ γ ≈ 1 ; t ' ≈ t et x ' ≈ x−ut mécanique classique.

1 .Conséquences immédiates .

a .Simultanéité de deux événements .

Soient deux événements simultanés dans (R): E 1 x 1 , y1 , z 1 , t et E 2 x 2 , y 2 , z2 ,t .


Dans (R'), les dates de ces deux événements seront:

 ux
c  
ux
c  c
u
t '1 = γ t − 2 1 et t '2 = γ t− 2 2 ⇒ t '2 −t '1 = γ 2 x1 −x 2 .

Ces deux événements ne sont donc pas simultanés dans (R') sauf s'ils se produisent au même point
x 1 = x 2 dans R.
Ainsi un choc entre deux particules dans (R) est aussi un choc dans (R').

b .Relation de causalité .
Soient deux événements dans (R), E1  OM1 ,t 1  et E 2  OM2 , t 2 , E 2 étant une conséquence de E 1 donc
postérieur à E1 : t 2  t1 .


Dans R ': t '2−t '1 = γ t 2 −t 1 −
c 2 
u x 2 −x1 
 u x −x
= γ  t 2 −t 1  1− 2 2 1 .

c t 2 −t 1
Or le ''signal'', parti de M1 à la date t 1 et arrivé en M 2 à la date t 2 , s'est propagé avec une vitesse
x −x
inférieure à c: 2 1  c.
t 2 −t 1
D'où t ' −t '  0 : dans R ' l 'événement 
2 1 O' M , t '  est postérieur à l 'événement 
2 2 O' M , t '  et peut
1 1
être une conséquence de celui-ci.

c .' ' Dilatation '' des durées .

Soient 2 événements E1  OM , t 1  et E2 
OM , t 2  se produisant successivement au même point M dans (R).

 
ux
Dans (R'), les dates de ces événements seront t '1 = γ t 1 − 2 et t '2 = γ t 2 − 2
c  ux
c 
t '2−t '1 = γ t 2 −t 1  ; or γ  1 ⇒ t '2 −t '1  t 2 −t 1 .

Une durée impropre est toujours supérieure à la durée propre: ∆ t ' = γ ∆ t .

Une horloge en mouvement semble ralentie par rapport à une horloge fixe et par conséquent retarde par
rapport à celle-ci.

Pour un observateur de (R), on ''vieillit moins vite'' dans (R').

2
Exemple: durée de vie du muon .

Le muon est une particule instable dont la durée de vie, mesurée au repos, est T = 2,3 µs.
Or les muons, produits dans la haute atmosphère par les rayons cosmiques, arrivent au sol après avoir
8 −6
parcouru plus de 10 km avec une vitesse u proche de c, alors que c T = 3 10 ×2,3 10 ≈ 700 m.
En réalité dans un repère lié au sol, la durée de vie (impropre) T ' du muon paraît dilatée par rapport à
la durée de vie propre: T ' = γ T ≫ T si u ≈ c.
Les muons peuvent donc parcourir la distance uT ' ≫ cT.

d .'' Contraction ' ' des longueurs.

Soit un segment fixe dans (R) dont les extrémités ont pour abscisses x 1 et x 2 .
Les mesures des abscisses dans (R'), faites au même instant t ', donneront x '1 et x '2 telles que :
x −x
x 1 = γ x '1 ut ' et x 2 = γx '2ut ' d 'où x 2−x 1 = γ  x '2 −x '1  ⇒ x '2 −x '1 = 2 1  x 2 −x 1 .
γ
∆x
Une longueur impropre est toujours inférieure à la longueur propre: ∆ x ' = .
γ
Remarque : y ' = y et z ' = z ; il n'y a pas de contraction pour les longueurs perpendiculaires à  u.

III) Transformation des vitesses.

Dans (R), un point mobile est en M 1  x , y , z  à la date t et en M 2  xdx ,y dy, zdz à tdt.
Dans (R'), les deux événements correspondant seront respectivement:
E '1 x ', y ', z ', t ' et E '2 x 'dx ', y 'dy ', z 'dz', t 'dt '.

avec x ' = γ x−u t  y' = y z'= z


 
t' = γ t− 2
ux
c

d 'où dx ' = γ dx−u dt  dy ' = dy dz ' = dz


  u dx
dt ' = γ dt − 2
c

dx ' dx−u dt dy' dy dz ' dz


v 'x = = v 'y = = v 'z = =
dt ' u dx dt ' dt '
dt − 2
c  u dx
γ dt − 2
c   u dx
γ dt − 2
c 
v −u 1 vy 1 vz
v 'x = x v 'y = v 'z =
uv γ uv γ uv
1− 2 x 1− 2 x 1− 2 x
c c c

La transformation inverse s'obtient toujours en changeant u en -u et v x en v 'x ... .

Remarques :
• Si v x  ± c alors v y  0 et v z  0 car ∥v∥ =  v 2x v 2y v 2z  c.
±c−u
v 'x  = ±c ; v 'y  0 ; v 'z  0 donc v '  ± c.
u
1∓
c
• Si v x , v y , v z sont constants ,le référentiel R 0  lié à la particule est en translation rectiligne uniforme par
rapport à (R) galiléen.

D'après les relations de transformation, v 'x , v 'y , v 'z sont aussi constants: R 0  est aussi en translation
rectiligne uniforme par rapport à (R').

Donc tous les référentiels galiléens sont en translation rectiligne uniforme les uns par rapport aux autres.

3
IV) Quadrivecteur vitesse .

a .Définition .

Soit une particule animée de la vitesse v par rapport à (R) galiléen.


1 y y'
Le facteur de Lorentz du référentiel R0  lié à la particule est Γ = . (R0) v


2
v
1− 2 (R) M (R')
c
Dans (R), la particule est en M à la date t et en M' à la date t + dt. u
 x
O O' x'
Son vecteur position a donc varié de 
MM ' = d 
OM pendant la
durée dt, durée impropre.

Cette durée est dilatée par rapport à la durée propre dt 0 , mesurée dans R 0 : dt = Γ dt 0 .

d OM dOM
On définit le quadrivecteur vitesse V de la particule par  V= =Γ .
dt 0 dt

 
x ẋ
= y ⇒ 
OM
z
V = Γ ẏ = Γ 

v .
c 
ct c

b .Changement de référentiel galiléen.

 est invariante par changement de référentiel galiléen:


Comme pour tout quadrivecteur, la norme de V

 2 = Γ2 v2 −c2  = −c2


∥V∥  '∥2 = Γ '2 v '2 −c2  =−c2 .
et ∥V

Lors du changement de référentiel galiléen R  R ', 


V se transforme en 
V ' en appliquant la
 
transformation de Lorentz: V ' = L  V.

On retrouve ainsi simplement les relations de transformation des composantes de la vitesse:

   
v 'x γ 0 0 −β γ vx Γ ' v 'x = Γ γ v x −β c 1
0 1 0 0 Γ ' v 'y = Γ v y 2
V' = Γ ' v 'y = Γ
 vy ⇒
v 'z 0 0 1 0 vz Γ ' v 'z = Γ v z 3
c −β γ 0 0 γ c Γ 'c = Γ γ c −β v x  4 


La relation (4) s'écrit aussi Γ ' = Γ γ 1−
u vx
c
2  ; en reportant dans (1), (2) et (3):

v x −u 1 vy 1 vz
v 'x = v 'y = v 'z =
uv γ uv γ uv
1− 2 x 1− 2 x 1− 2 x
c c c

Vous aimerez peut-être aussi