Vous êtes sur la page 1sur 28

H D É J O U E R L A R É S I G N AT I O N , p a r F r a n ç o i s R u f f i n – pages 22 et 23

BONNE SIESTE
À LA
BIBLIOTHÈQUE
PAR ÉRIC DUSSERT
ET CRISTINA ION
Page 27.

5,40 € - Mensuel - 28 pages N° 771 - 65 e année. Juin 2018

AU MÉPRIS DU DROIT INTERNATIONAL

BOULEVERSEMENT Le diktat iranien


DÉMOGRAPHIQUE de Donald Trump
EN EUROPE Le 8 mai dernier, le président des États-Unis a choisi, confor-
mément aux vœux d’Israël et de l’Arabie saoudite, de renier
la signature de son pays et d’engager une épreuve de force
avec l’Iran. L’ancien promoteur new-yorkais est un habitué
E N 1900, l’Europe abritait un Terrien sur
quatre. En dépit d’un gain de 180 millions
d’habitants entre 1950 et 2000, elle n’en abrite 1800
201
millions 646
des paris hasardeux, du dédain de la loi et des clés de bras à
ses partenaires en affaires. Mais, cette fois, c’est la paix de
950 millions 14
aujourd’hui plus qu’un sur dix. Sur tout le 1 toute une région qui s’en trouve menacée.
13
continent, la croissance démographique 73
s’essouffle, une majorité de régions
1900 401 PAR IBRAHIM WARDE *
connaissant même une décroissance. Mais

M
1,6 milliard millions 905
cette évolution globale cache de fortes dispa-
97
rités. Les habitants de l’Ouest n’ont guère 6
51 ONSIEUR Donald Trump a bâti sa traiter avec l’entreprise Trump, a connu
pris conscience du chaos qui a suivi, dans 124
carrière sur le principe que tout est rené- une expérience édifiante. En 2008, au plus
l’Est, la chute du mur de Berlin, avec
l’explosion des inégalités, de la pauvreté et 2018 EUROPE
ASIE
gociable. Une fois un immeuble terminé,
le promoteur invoquait la piètre qualité des
fort de la crise financière, elle avait pour-
suivi le promoteur en justice pour un
7,6 milliards 4 544
de la mortalité. Si les « thérapies de choc » 744 travaux (ou d’autres prétextes) pour éviter impayé de 40 millions de dollars. Celui-
dictées par les experts financiers occidentaux millions Russie
AMÉRIQUE Chine d’honorer ses engagements. Il imposait ci contre-attaqua, réclamant en retour la
DU NORD France
n’ont pas achevé le malade, elles l’ont rendu alors de nouvelles conditions aux divers coquette somme de 3 milliards de dollars.
495
anémique et très dépendant du carburant corps de métier, en leur déclarant par exem- Son argument : ses problèmes de liqui-
États-Unis
économique de l’Ouest. Dénatalité et exode ple : «Je ne vous paierai que 75 % du mon- dités s’expliquaient par la crise finan-
conduisent à un bilan démographique sévère : Brésil tant dont nous avions convenu.» C’était à cière ; or la Deutsche Bank comptait au
AMÉRIQUE prendre ou à laisser. Ceux qui refusaient nombre des responsables de la crise... La
vingt-quatre millions d’habitants en moins CENTRALE Nigeria Australie
OCÉANIE
sa proposition n’avaient qu’à le traîner banque lui accorda un répit de
depuis 1989 dans les anciens pays de l’Est, ET DU SUD AFRIQUE devant les tribunaux, prenant ainsi le cinq ans (2). Le futur président n’a pas
515 1 286 40
hors Russie. Un garçon qui naît aujourd’hui risque de procédures judiciaires coûteuses tardé à comprendre que la menace d’un
en Ukraine peut espérer vivre soixante-six et à l’issue incertaine face à des avocats recours devant les tribunaux pouvait avoir
ans, soit treize de moins qu’un Suisse ou un
Suédois. Treize années, c’est aussi ce qui
2050 717
millions
5 255
aussi retors que coriaces. Dans son livre
Trump : Think Like a Billionaire (« Penser
des effets dissuasifs. On estime qu’il a
été impliqué, comme plaignant ou comme
9,8 milliards ?
sépare l’espérance de vie d’un Français riche comme un milliardaire »), en 2004, il accusé, dans plus de 3 500 procès.
de celle d’un Français pauvre. 599 conseillait à ses lecteurs de « toujours
contester les factures». Ses procédés de Novice en politique, M. Trump avait pro-
610 mauvais payeur étaient bien connus des mis de mettre ses talents de «plus grand
fournisseurs et des banquiers, dont négociateur de l’histoire » au service de
Lire notre dossier 56 beaucoup refusaient de traiter avec lui (1). l’Amérique. Il annonçait que, sitôt élu, il
pages 13 à 18. Source : calculs de la
fondation Gapminder.
2 525 s’emploierait à « déchirer l’horrible
Dans Think Big and Kick Ass : In Busi- accord» de Vienne sur le nucléaire iranien,
ness and Life (« Être ambitieux et déchirer tout comme l’accord de Paris sur le climat.
en affaires comme dans la vie », 2007), il Que ces décisions soient prises au mépris
dit aimer «écraser l’autre camp et encais- du droit international ou que les autres
ser les profits», et bien se moquer des ban- signataires s’y opposent lui importait peu.
quiers qui ont perdu les sommes qu’ils lui
avaient avancées. « C’est leur problème ; (Lire la suite pages 6 et 7.)

Paillassons de Washington pas le mien. Je leur ai dit qu’ils n’auraient


pas dû me les prêter. » La Deutsche Bank,
seule grande institution qui continue de
(1) Alexandra Berzon, « Donald Trump’s business

L
plan left a trail of unpaid bills », The Wall Street
Journal, New York, 9 juin 2016. Lire aussi «Triomphe
ES SUPPLIQUES et les marques d’affection de trois dirigeants * Professeur associé à la Fletcher School of Law du style paranoïaque », Le Monde diplomatique,
PA R S E R G E H A L I M I and Diplomacy (Medford, Massachusetts), auteur de décembre 2016.
européens – M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel
Propagande impériale et guerre financière contre (2) Richard Cohen, « Why Trump’s handling of a
et M. Boris Johnson – venus cajoler M. Donald Trump le terrorisme, Agone - Le Monde diplomatique, Deutsche Bank loan is so foreboding», The Washington
n’auront servi à rien : le président des États-Unis a riposté coll. « Contre-feux », Marseille-Paris, 2007. Post, 19 juillet 2017.
en les humiliant. Il les menace de représailles commerciales caines. (...) Et nous n’allons pas contraindre les entreprises
et financières s’ils ne violent pas l’accord qu’ils ont eux- [françaises] à rester [en Iran] ; ça, c’est la réalité de la vie des
mêmes conclu il y a trois ans avec l’Iran. Les États-Unis affaires. Le président de la République française n’est pas le
ayant radicalement changé de position sur le sujet, leurs président-directeur général de Total (1). » Lequel obéit par
alliés n’ont plus qu’à s’aligner. Aux yeux de M. Trump, Paris, conséquent aux ordres de la Maison Blanche...
Berlin et Londres ne pèsent pas lourd, beaucoup moins en
Nos sempiternels moulins à prières ont conclu de cet
tout cas que Riyad ou Tel-Aviv.
épisode qu’il faudrait davantage d’Europe (2). Mais plus
« Un homme qui se condamne lui-même, on a toujours envie celle-ci s’élargit et s’institutionnalise, moins elle résiste aux /oDFWXDOLWÄ GÄFU\SWÄH
de taper dessus (...) pour briser en mille morceaux le peu de injonctions américaines. En 1980, les neuf membres de la SDU 3DVFDO %RQLIDFH
dignité qui lui reste », écrivait Jean-Paul Sartre dans Les Communauté économique européenne prenaient position
Chemins de la liberté. Son observation vaut aussi pour les sur le Proche-Orient en faisant droit aux aspirations nationales '«M¢  OHFWHXUV 
États. Ceux de l’Union européenne, par exemple. M. Macron du peuple palestinien ; le 14 mai dernier, en revanche, quatre
proclame son refus de parler « avec un fusil sur la tempe », et États de l’Union (Autriche, Hongrie, République tchèque et
Mme Merkel regrette que Washington rende les choses « encore Roumanie) étaient représentés à l’inauguration de l’ambassade
plus difficiles » au Proche-Orient. Mais ni l’un ni l’autre ne des États-Unis à Jérusalem au moment précis où les forces
semblent prêts à répliquer autrement que par des lamentations. armées israéliennes exécutaient des dizaines de civils
Et les grandes entreprises européennes ont compris à qui gazaouis. Mieux – si l’on ose dire – : parmi les vingt-huit
elles devaient obéir, dès lors que même l’envoi d’un courriel membres actuels de l’Union, quinze ont envahi l’Irak aux
transitant par un serveur américain ou le recours au dollar côtés des troupes américaines.
dans une transaction avec l’Iran les expose à des amendes
L’Union européenne ne cesse de durcir ses critères de
extravagantes (lire l’article d’Ibrahim Warde ci-contre).
convergence. Mais elle en oublie toujours un, que M. Trump
HV
 SDJ
Sitôt annoncé l’ultimatum de M. Trump, Total – anciennement vient de lui rappeler : la nécessité pour ses adhérents d’être
Compagnie française des pétroles – a annulé ses projets indépendants et souverains.
d’investissement en Iran. Le président Macron cherchait
pourtant au même moment à préserver l’accord conclu avec (1) Conférence de presse, Sofia, 17 mai 2018.  b
ce pays. Mais il précisait : « Je le dis très clairement : on ne va (2) Un credo que le commentateur de France Inter Bernard Guetta ressasse
pas sanctionner ou contre-sanctionner des entreprises améri- chaque matin depuis plus de vingt ans, quel que soit le sujet de sa chronique.

H S O M M A I R E C O M P L E T E N PA G E 2 8
Afrique CFA : 2 400 F CFA, Algérie : 250 DA, Allemagne : 5,50 €, Antilles-Guyane : 5,50 €, Autriche : 5,50 €, Belgique : 5,40 €, Canada : 7,50 $C,
Espagne : 5,50 €, États-Unis : 7,50 $US, Grande-Bretagne : 4,50 £, Grèce : 5,50 €, Hongrie : 1 835 HUF, Irlande : 5,50 €, Italie : 5,50 €, Luxem-
bourg : 5,40 €, Maroc : 35 DH, Pays-Bas : 5,50 €, Portugal (cont.) : 5,50 €, Réunion : 5,50 €, Suisse : 7,80 CHF, TOM : 780 CFP, Tunisie : 5,90 DT.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
2
N OUVELLE LIVRAISON DE « M ANIÈRE DE VOIR »

L’escalade C O U R RIE R DES LE C TE U R S

Gaz lacrymogène Mite », pour enfumer les souterrains où classes dominées, par les classes domi-

C
E QUI S’EST PASSÉ à Salisbury est
périrent non seulement des soldats Viet- nantes n’est d’ailleurs pas un phénomène
« digne du roman 1984, mais à la M. Marcel-Francis Kahn a souhaité
cong, mais aussi des femmes et des enfants. nouveau dans l’art et constitue une double
sauce russe », s’est emportée en peine pour les classes dominées, qui non
apporter divers compléments à
avril dernier la représentante britannique l’article d’Anna Feigenbaum consacré Appropriation culturelle seulement subissent une exclusion des ins-
titutions culturelles, mais en plus voient
aux Nations unies, après l’empoisonne- à l’histoire du gaz lacrymogène (mai) :
ment de l’ex-agent double Sergueï Skri- En désaccord avec l’article leurs expériences appropriées par des
[Lors de la conférence de Genève de Walter Benn Michaels « “Vous artistes non concernés qui construisent leur
pal. Imputée au Kremlin, cette tentative en 1925], le chlore, produit chimique
d’assassinat a provoqué une nouvelle n’aurez pas ma souffrance” » (mai), renommée sur ces souffrances, ces expé-
simple, ne fut pas mentionné spécifique- un lecteur nous envoie ce courrier : riences ou ces corps. Par deux fois, ces indi-
vague de sanctions économiques occi- ment. Mais, dans les interdictions promul-
dentales contre Moscou, la quatrième M. Benn Michaels a évoqué une « priva- vidus sont privés de parole, d’expression et
guées en 1993 (entrées en vigueur en 1997), de subjectivité. Il convient de les leur redon-
depuis l’annexion de la Crimée en 2014. il était compris. À noter que, sur les tisation de la souffrance » : les Blancs n’au-
Mais les punitions semblent plutôt raient pas le droit d’exprimer leur empathie ner, en écoutant leur indignation (...) et en
197 nations, trois refusèrent de signer ce travaillant activement à leur redonner une
galvaniser le président russe. Lors de son texte (Égypte, Corée du Nord et Soudan du pour l’histoire des afrodescendants. Outre
discours annuel à l’assemblée fédérale, le fait qu’il me paraît douteux d’avoir place dans les institutions culturelles occi-
Sud). Israël le signa mais ne le ratifia pas. dentales, non comme objets d’art, mais
en mars dernier, quelques jours avant sa De ce fait, il se soustrayait à l’obligation de recours à un champ sémantique économique
réélection, M. Vladimir Poutine a fait (« privatisation ») pour décrire la colère des comme sujets de leurs propres histoires.
déclaration des centres de recherches sur
défiler une heure durant les images d’en- intéressés, il y a là un manque total d’écoute
gins de guerre. « Écoutez-nous, mainte-
l’arme chimique, alors qu’il est notoire qu’il
existe un tel centre près de Tel-Aviv. des afrodescendants. Si le monde de la cul- Éducation
nant ! », a-t-il lancé. ture était égalitaire, peut-être cette ire serait-
Le CS [2-chlorobenzylidène malonitrile, elle alors indigne. Mais, à l’heure où il est Réagissant à l’article d’Annabelle
Comment en est-on arrivé à ce niveau La reconstruction d’un adversaire qui entre dans la composition du gaz lacry- extrêmement difficile de se faire reconnaître Allouch sur la sélection à l’université
de tension, inédit depuis la fin de la guerre représente une aubaine pour le complexe mili- mogène] est une poudre qui se sublime, en tant qu’artiste ou même de travailler dans (avril), Laurent de Galembert
froide ? Pour le comprendre, ce numéro de taro-industriel américain, qui prospère sur les c’est-à-dire qui passe directement de l’état s’interroge sur la mission de
le monde culturel lorsqu’on est racisé (vic- l’éducation :
Manière de voir (1) propose d’examiner les menaces, réelles ou imaginaires. Le président solide à l’état gazeux, à partir d’une cer- time de racialisation, non blanc) (...), il ne
causes et les dimensions de ce nouvel Donald Trump a promis au Pentagone une taine température. (...) Le CS sous forme convient pas de balayer d’un revers de main Certaines affirmations semblent évi-
affrontement Est-Ouest, qui se déroule tant enveloppe supplémentaire de 54 milliards de de poudre fut l’agent utilisé par l’armée la colère des hommes et des femmes prin- dentes et pourtant ne vont pas de soi, parmi
sur le terrain militaire que dans l’opinion. dollars, soit presque l’équivalent du budget américaine au Vietnam, celle-ci excipant cipalement concernés. Il ne convient pas de lesquelles celle qui voudrait que l’école
annuel total de l’armée russe. Si la confron- du fait que c’était un incapacitant, non un croire que l’identité des artistes n’est pas doive favoriser l’égalité et l’ascension
Le malentendu sur lequel s’est achevée tation directe entre les deux puissances gaz mortel. Les Américains l’utilisèrent importante dans la réception de leurs sociales. Depuis quand l’école devrait-elle
la guerre froide explique une grande partie nucléaires reste peu probable, un embrase- notamment grâce à une machine de pulvé- œuvres. L’appropriation de souffrances et être un instrument de justice sociale ?
de l’hostilité actuelle. En ouvrant ses portes ment à partir d’un conflit périphérique n’est risation agricole surnommée « Mighty d’expériences, ou même des corps des L’école est avant tout un lieu d’éducation
au marché et à la démocratie libérale, la plus tout à fait à exclure – notamment en qui a pour fonction de former des citoyens
Russie pensait rejoindre la famille occi- Syrie, un terrain instable investi par éclairés capables d’un jugement critique,
dentale. De leur côté, les pays de l’Ouest Washington, Moscou et par de multiples condition de base du vote et donc de la
interprétèrent la fin de l’URSS comme une
reddition qui verrouillait leurs gains stra-
acteurs régionaux (chapitre 3). À nos lecteurs démocratie (Condorcet). Elle n’est pas là
Réaliste, la Russie se sait incapable de La réglementation applicable aux https://www.monde-diplomatique.fr/ pour corriger les inégalités sociales et le
tégiques. En dépit des promesses faites à
rivaliser avec la puissance militaire améri- données personnelles évolue, avec diplo/rgpd. Nous vous invitons à en fait de ne l’envisager aujourd’hui quasi-
M. Mikhaïl Gorbatchev, l’Organisation du
caine. Elle dénonce pourtant l’unilatéralisme l’entrée en vigueur, le 25 mai 2018, du prendre connaissance. ment que sous cet angle peut laisser crain-
traité de l’Atlantique nord (OTAN) se rap-
des États-Unis en faisant preuve d’une assu- règlement général sur la protection des dre qu’elle n’ait abandonné et perverti sa
procha des frontières russes (chapitre 1). Nous tenions à vous informer préci-
rance qui contraste avec la taille modeste de
données (RGPD), adopté par le
sément et en toute transparence de ces
fonction primordiale : celle d’instruire.
L’Union européenne pensait en outre Parlement européen. Pour ma part, j’essaie de développer chez
son économie. Moscou ne veut plus laisser changements.
remplir son devoir historique en accédant aux médias occidentaux le privilège de don- C’est l’occasion pour Le Monde chacun de mes élèves le maximum de ses
aux demandes d’intégration des anciens Nous avons également désigné un capacités : certains iront plus loin que d’au-
ner son avis sur les affaires du monde. Sa diplomatique de réaffirmer ses engage-
délégué à la protection des données, tres, favorisés sans doute par leur milieu
satellites de Moscou, soucieux de s’arrimer chaîne publique extérieure RT diffuse une ments en matière de confidentialité de
interlocuteur privilégié pour répondre d’origine, mais ce n’est pas la mission de
à l’Ouest pour se protéger d’une résur- vision multipolaire de l’ordre international, vos données personnelles et de
à toutes vos questions en la matière. l’école d’y remédier – et d’ailleurs, le vou-
gence de la puissance russe. Ce rejet de la mais aussi des thèses xénophobes. Le Krem- respect de vos choix s’agissant de leur
Russie aux marges de l’Europe alimenta lin fait ainsi connaître ses préférences pour utilisation. Pour le contacter : dpo@monde- drait-elle qu’elle ne le pourrait pas.
le revanchisme qu’il était censé prévenir. des candidats européens de la droite identi- diplomatique.fr, ou DPO - Le Monde
En prévision de l’entrée en vigueur
Isolé, Moscou finit par mettre le pied dans diplomatique, 1, avenue Stephen-
taire – lorsqu’ils sont prorusses (chapitre 4)... du RGPD, nous avons mis à jour notre Vous souhaitez réagir
l’entrebâillement de la porte européenne Pichon, 75013 Paris.
politique de protection des données à l’un de nos articles :
qui se refermait : ce fut l’annexion de la (1) « La nouvelle guerre froide », Manière de voir, personnelles, que vous pouvez Nous vous remercions de votre
Crimée en 2014 (chapitre 2) et la guerre consulter à l’adresse suivante : confiance. Courrier des lecteurs,
no 159, juin-juillet 2018, en kiosques ou sur
au Donbass. https://boutique.monde-diplomatique.fr 1, av. Stephen-Pichon 75013 Paris
ou courrier@monde-diplomatique.fr

PRÉCISION
Contrairement à ce que mentionnait l’article
«Alliance pragmatique entre Moscou et Téhé-
ran » (mai), le parti Toudeh ne faisait pas partie
de l’alliance gouvernementale du premier minis-
tre Mohammad Mossadegh en 1951, mais il sou-
EUPHÉMISMES l’association de critique des médias n’oublions pas que – quel que soit de retracer l’histoire antique tint son retour au pouvoir lors des événements
Fairness and Accuracy in Reporting, l’impact qu’a eu la Russie sur l’élection (ScienceDaily, 14 mai) : de juillet 1952.
En Palestine, les manifestants ne sont a répondu au message de CNN : [américaine] de 2016 (les preuves jusqu’à
pas tués par l’armée israélienne : « Comme la plupart des émissions
« Celui-ci les cumule. “Le nombre présent suggèrent qu’il fut faible) –, Édité par la SA Le Monde diplomatique.
ils « meurent » lors de simples au cours de ces périodes ont résulté
de morts a augmenté” : personne n’a été « notre démocratie » est attaquée depuis Actionnaires : Société éditrice du Monde,
« affrontements ». C’est en tout cas de l’extraction et de la fusion des minerais Association Gunter Holzmann,
tué, le nombre de morts a simplement des décennies par des ennemis internes : Les Amis du Monde diplomatique
ce qu’ont rapporté les grands médias, de plomb et d’argent, les émissions
mystérieusement “augmenté”. contrôle des deux grands partis par 1, avenue Stephen-Pichon, 75013 Paris
notamment américains, après les de plomb peuvent être considérées comme Tél. : 01-53-94-96-01. Télécopieur : 01-53-94-96-26
“Affrontements” : ce mot efface la finance, domination des médias privés,
massacres commis à Gaza le 14 mai un indicateur indirect de l’activité Courriel : secretariat@monde-diplomatique.fr
l’asymétrie entre les deux camps. soumission des démocrates à Wall Street, Site Internet : www.monde-diplomatique.fr
(Consortiumnews.com, 14 mai) : économique globale », explique
“2 400 personnes ont été blessées” : éviction, dans certains États républicains, Directoire : Serge HALIMI,
Joe McConnell, le responsable de cette
les 2 400 étaient des Palestiniens, des électeurs de couleur et de la jeunesse, président, directeur de la publication
Ce tweet envoyé par CNN pour relater recherche. Les résultats montrent que Autres membres : Vincent CARON, Bruno LOMBARD,
mais allons-y pour “personnes”. » système électoral archaïque protégé Pierre RIMBERT, Anne-Cécile ROBERT
les événements de Gaza, où des soldats les émissions de pollution par le plomb
par les deux partis, etc. J’aimerais Directrice des relations et des éditions internationales :
israéliens ont tué plus de cinquante ont commencé à augmenter dès Anne-Cécile ROBERT
que seulement 10 % de la couverture
manifestants palestiniens, est DIVERSIONS du « Russiagate » par MSNBC soient
900 avant J.-C., alors que les Phéniciens Secrétaire générale :
Anne CALLAIT-CHAVANEL
caractéristique de la couverture proposée étendaient leurs routes commerciales
Jeff Cohen expose l’envers des discours consacrés à l’une de ces questions,
par les grands médias américains : « Selon vers la Méditerranée occidentale. Directeur de la rédaction : Serge HALIMI
sur l’ingérence russe dans les processus mais je ne me fais guère d’illusion.
les responsables palestiniens, le nombre Les émissions de plomb s’accélèrent Rédacteur en chef : Philippe DESCAMPS
électoraux occidentaux (Extra !,
de morts lors des affrontements à la au cours d’une période d’activité minière Rédacteurs en chef adjoints :

frontière entre Israël et Gaza a augmenté


mai 2018) : GLACES PLOMBÉES accrue due aux Carthaginois
Benoît BRÉVILLE, Martine BULARD, Renaud LAMBERT
Cheffe d’édition : Mona CHOLLET
pour atteindre au moins 52 personnes. Quand on entend chaque soir sur CNN L’argent n’a pas d’odeur, mais il laisse et aux Romains, principalement dans Rédaction : Akram BELKAÏD, Evelyne PIEILLER,
Plus de 2 400 personnes ont été blessées. » et MSNBC parler des « attaques de des traces jusqu’aux glaces la péninsule Ibérique, et atteignent Hélène RICHARD, Pierre RIMBERT,
Anne-Cécile ROBERT
Adam Johnson, qui écrit pour Poutine contre notre démocratie », du Groenland, dont l’étude permet un maximum sous l’Empire romain. Cartographie : Cécile MARIN
Site Internet : Guillaume BAROU, Thibault HENNETON

Informez-vous, abonnez-vous
Conception artistique :
Maria IERARDI, Boris SÉMÉNIAKO
(avec la collaboration
de Delphine LACROIX pour l’iconographie)

...et contribuez à l’indépendance du Monde diplomatique Rédacteur documentaliste : Olivier PIRONET


Mise en pages et photogravure :
Jérôme GRILLIÈRE, Patrick PUECH-WILHEM
Correction : Xavier MONTHÉARD, Sarah ZHIRI
À renvoyer, accompagné de votre
■ 2 ans - 24 numéros pour 109 € règlement, à l’adresse suivante : Directeur de la gestion : Bruno LOMBARD
Directeur commercial,
Le Monde diplomatique, service abonnements, chargé de la diffusion numérique : Vincent CARON

■ 1 an - 12 numéros pour 59 € A 2300, 62066 Arras Cedex 9


Tél. : 03-21-13-04-32 (numéro non surtaxé)
Contrôle de gestion : Zaïa SAHALI
Secrétariat : Yuliya DAROUKA (9621),
Sophie DURAND-NGÔ, attachée communication
Coordonnées : RMD18BA006
Règlement : ■ Chèque bancaire
et développement (9674), Eleonora FALETTI (9601)
Courriel : prénom.nom@monde-diplomatique.fr
à l’ordre du Monde diplomatique SA
M. ■ M ■me Fondateur : Hubert BEUVE-MÉRY. Anciens directeurs :
François HONTI, Claude JULIEN, Ignacio RAMONET
Nom ...................................................................... ■ Carte bancaire Le mensuel en version imprimée
Numéro de carte bancaire directement dans votre boîte aux lettres Publicité : Brigitte ANTOINE (01-57-28-39-29)
Prénom ......................................................................
Diffusion, mercatique: Brigitte BILLIARD, Sophie GERBAUD,
Adresse ................................................................. ✚ Accès offert à la version Carole MERCERON, Saveria COLOSIMO-MORIN
Expire fin numérique et aux Relations marchands de journaux (numéro vert) :
............................................................................... 0805-050-147
Notez les trois derniers chiffres du numéro 24 derniers numéros Service relations abonnés
Code postal l Depuis la France : 03-21-13-04-32 (non surtaxé)

Ville ..................................................................
inscrit au dos de votre carte ✚ NOUVEAU : Les articles www.monde-diplomatique.fr
l Depuis l’étranger : (33) 3-21-13-04-32
en version audio lus par
Courriel ................................................................. Date et signature des professionnels (podcast) Reproduction interdite de tous articles,
J’accepte de recevoir des offres du Monde diplomatique : Oui ❍ Non ❍ obligatoires➨ sauf accord avec l’administration

J’accepte de recevoir des offres des partenaires du Monde diplomatique : Oui ❍ Non ❍ Plus simple et plus rapide : © ADAGP, Paris, 2018,
pour les œuvres de ses adhérents
Offre réservée à la France métropolitaine, valable jusqu’au 31/12/2018 ; pour l'étranger, merci de nous consulter. En application de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous bénéfi- retrouvez cette offre sur Prix de l’abonnement annuel à l’édition imprimée :
ciez d’un droit d’accès et de rectification des informations vous concernant (s’adresser au service des abonnements). Ces informations peuvent être exploitées par des sociétés partenaires du www.monde-diplomatique.fr/abo France métropolitaine : 59 €
Autres destinations : www.monde-diplomatique.fr/abo
Monde diplomatique. Si vous ne souhaitez pas recevoir de propositions de ces sociétés, merci de cocher la case ci-contre ■ Le Monde diplomatique SA – RCS Paris B400 064 291
3 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

L’ ÉCOSOCIALISME , UNE IDÉE QUI VIENT DE LOIN

Karl Marx et l’exploitation de la nature


Pour certains, la crise écologique invaliderait les analyses
de Karl Marx, coupable d’avoir délaissé la question
environnementale. Le productivisme débridé des régimes se
réclamant de lui a paru conforter cette critique. D’autres,
tel l’intellectuel américain John Bellamy Foster, suggèrent
au contraire que socialisme et écologie forment, chez lui, les
deux volets d’un même projet.

PAR JOHN BELLAMY FOSTER *

PHOTOGRAPHIE : PETER COX - ZENO X GALLERY, ANVERS


C ES DERNIÈRES ANNÉES, l’influence
croissante des questions écologiques s’est
la société capitaliste, tant en Europe qu’en
Amérique du Nord. L’inquiétude suscitée
notamment manifestée par la relecture à par ce problème ne pouvait être comparée
travers le prisme de l’écologie de nom- qu’à celle provoquée par la pollution
breux penseurs, de Platon à Mohandas croissante des villes, la déforestation de
Karamchand Gandhi. Mais, de tous, c’est continents entiers et les craintes malthu-
sans aucun doute Karl Marx qui a suscité siennes de la surpopulation. Dans les
la littérature la plus abondante et la plus années 1820 et 1830, au Royaume-Uni,
polémique. Anthony Giddens a ainsi et peu après dans les autres économies
affirmé que Marx, bien qu’il ait témoigné capitalistes en expansion de l’Europe et
d’une sensibilité écologique particulière- de l’Amérique du Nord, l’inquiétude
ment développée dans ses premiers écrits, générale concernant l’épuisement des sols MICHAËL BORREMANS. – « Red Hand, Green Hand » (Main rouge, main verte), 2010
avait ensuite adopté une « attitude conduisit à une augmentation phénomé-
prométhéenne » envers la nature (1). De nale de la demande d’engrais. Le premier d’égouts modernes. Dans Le Capital, il été donnée par le rapport Brundtland : Certes, Marx s’accordait avec les éco-
la même manière, Michael Redclift bateau chargé de guano péruvien débar- a cette remarque : « À Londres, par « Un développement qui répond aux nomistes libéraux pour dire que, selon la
remarque que, pour lui, l’environnement qua à Liverpool en 1835 ; en 1841, exemple, on n’a trouvé rien de mieux à besoins du présent sans compromettre la loi de la valeur du capitalisme, aucune
avait pour fonction de « rendre les choses c’étaient 1 700 tonnes qui étaient impor- faire de l’engrais provenant de quatre capacité des générations futures à satis- valeur n’est reconnue à la nature. Comme
possibles, mais toute valeur découlait de tées et, en 1847, 220 000. Au cours de millions et demi d’hommes que de s’en faire leurs propres besoins (7). » Pour lui, dans le cas de toute marchandise dans le
la force de travail (2) ». Enfin, selon Alec cette période, les agriculteurs retournèrent servir pour empester, à frais énormes, il est nécessaire que la terre soit capitalisme, la valeur du blé découle du
Nove, Marx croyait que « le problème de les champs de bataille napoléoniens, la Tamise. » Selon lui, les « résidus résul- « consciemment et rationnellement traitée travail nécessaire pour le produire. Mais,
la production avait été “résolu” par le comme ceux de Waterloo et d’Austerlitz, tant des échanges physiologiques natu- comme la propriété perpétuelle de la col- pour lui, cela ne faisait que refléter la
capitalisme et que la future société des dans une quête désespérée d’ossements rels de l’homme » devaient, aussi bien lectivité, la condition inaliénable d’exis- conception étroite et limitée de la richesse
producteurs associés n’aurait donc pas à répandre sur leurs champs. que les déchets de la production indus- tence et de reproduction de la série des inhérente aux relations marchandes capi-
à prendre au sérieux le problème de trielle et de la consommation, être réin- générations successives ». Ainsi, dans un talistes, dans un système construit autour
l’usage des ressources rares », ce qui [S’intéressant aux États-Unis, le chi- troduits dans le cycle de la production, passage fameux du Capital, il écrivait de la valeur d’échange. La véritable
signifie qu’il était inutile que le socia- miste allemand] Justus von Liebig au sein d’un cycle métabolique com- que, « du point de vue d’une organisation richesse consistait en valeurs d’usage – qui
lisme ait une quelconque « conscience remarquait qu’il pouvait y avoir des cen- plet (5). L’antagonisme entre la ville et économique supérieure de la société, le caractérisent la production en général, au-
écologique » (3). Ces critiques se justi- taines, voire des milliers, de kilomètres la campagne, et la rupture métabolique droit de propriété de certains individus delà de sa forme capitaliste. Par consé-
fient-elles ? entre les centres de production de qu’il entraînait étaient également évi- sur des parties du globe paraîtra tout quent, la nature, qui contribuait à la pro-
céréales et leurs marchés. Les éléments dents au niveau mondial : des colonies aussi absurde que le droit de propriété duction de valeurs d’usage, était autant une
Au cours des années 1830 à 1870, la constitutifs de l’humus étaient donc entières voyaient leurs terres, leurs res- d’un individu sur son prochain ». source de richesse que le travail. Dans sa
diminution de la fertilité des sols par envoyés très loin de leur lieu d’origine, sources et leur sol volés pour soutenir Critique du programme de Gotha, Marx
la perte de leurs nutriments constitua la rendant d’autant plus difficile la repro- l’industrialisation des pays colonisa- On reproche aussi souvent à Marx tance les socialistes qui attribuent ce qu’il
préoccupation écologique majeure de duction de la fertilité des sols. teurs. « Depuis un siècle et demi, écrivait d’avoir été aveugle au rôle de la nature appelle une «puissance de création surna-
Marx, l’Angleterre a indirectement dans la création de la valeur : il aurait turelle» au travail en le considérant comme
exporté le sol irlandais, sans même développé une théorie selon laquelle toute la seule source de richesse et en ne prenant
Empester la Tamise accorder à ceux qui le cultivent les
moyens de remplacer les composantes
valeur découlerait du travail, la nature
étant considérée comme un « don » fait
pas en compte le rôle de la nature.

L OIN d’être aveugle à l’écologie, Marx


devait, sous l’influence des travaux de
écologique, lequel est ancré dans sa
compréhension du procès de travail.
du sol (6). »

Les considérations de Marx sur l’agri-


au capital. Mais cette critique repose sur
un contresens. Marx n’a pas inventé
l’idée que la terre serait un « cadeau » de
(1) Anthony Giddens, A Contemporary Critique
of Historical Materialism, University of California
Press, Berkeley, 1981.
Liebig de la fin des années 1850 et du Dans sa définition générique du procès culture capitaliste et la nécessité de res- la nature au capital. C’est Thomas Mal- (2) Michael Redclift, Development and the Environ-
début des années 1860, développer à pro- de travail (par opposition à ses manifes- tituer au sol ses nutriments (et notamment thus et David Ricardo qui ont avancé cette mental Crisis : Red or Green Alternatives ?, Methuen,
pos de la terre une critique systématique tations historiques spécifiques), Marx a les déchets organiques des villes) le idée, l’une des thèses centrales de leurs Londres, 1984.
de l’« exploitation » capitaliste, au sens utilisé le concept de métabolisme pour conduisirent ainsi à une idée plus générale ouvrages économiques. Marx avait (3) Alec Nove, « Socialism », dans John Eatwell,
du vol de ses nutriments ou de l’incapa- décrire la relation de l’être humain à la de durabilité écologique – idée dont il conscience des contradictions socio- Murray Milgate et Peter Newman (sous la dir. de),
The New Palgrave : A Dictionary of Economics,
cité à assurer sa régénération. Marx nature à travers le travail : « Le travail pensait qu’elle ne pouvait avoir qu’une écologiques inhérentes à de telles concep- vol. 4, Stockton, New York, 1987.
concluait ses deux principales analyses est d’abord un procès qui se passe entre pertinence pratique très limitée dans une tions et, dans son Manuscrit économique (4) Karl Marx, Le Capital, livre I, Éditions sociales,
de l’agriculture capitaliste par une expli- l’homme et la nature, un procès dans société capitaliste, par définition incapa- de 1861-1863, il reproche à Malthus de Paris, 1978.
cation de la façon dont l’industrie et lequel l’homme règle et contrôle son ble d’une telle action rationnelle et cohé- tomber de façon récurrente dans l’idée (5) Karl Marx, Le Capital, livre III, Éditions
l’agriculture à grande échelle se combi- métabolisme avec la nature par la rente, mais idée au contraire essentielle « physiocratique » selon laquelle l’envi- sociales, 1978.
naient pour appauvrir les sols et les tra- médiation de sa propre action. Il se pré- à une société future de producteurs asso- ronnement est « un don de la nature à (6) Karl Marx, Le Capital, livre I, op. cit.
vailleurs. L’essentiel de la critique qui sente face à la matière naturelle comme ciés. « Le fait, pour la culture des divers l’homme », sans prise en considération de (7) « Notre avenir à tous », rapport rédigé en 1987
en découle est résumé dans un passage une puissance naturelle lui-même. Il met produits du sol, de dépendre des fluctua- la manière dont cela était lié à l’ensemble par la Commission mondiale sur l’environnement et
le développement de l’Organisation des Nations unies
situé à la fin du traitement de « La genèse en mouvement les forces naturelles de tions des prix du marché, qui entraînent spécifique de relations sociales mis en sous la direction de la première ministre norvégienne
de la rente foncière capitaliste », dans le sa personne physique, ses bras et ses un perpétuel changement de ces cultures, place par le capital. Gro Harlem Brundtland [note de la rédaction].
troisième livre du Capital : « La grande jambes, sa tête et ses mains, pour s’ap- l’esprit même de la production capitaliste,
propriété foncière réduit la population proprier la matière naturelle sous une axé sur le profit le plus immédiat, sont en
agricole à un minimum, à un chiffre qui forme utile à sa propre vie. Mais, en contradiction avec l’agriculture, qui doit
baisse constamment en face d’une popu-
lation industrielle concentrée dans les
agissant sur la nature extérieure et en
la modifiant par ce mouvement, il modi-
mener sa production en tenant compte de
l’ensemble des conditions d’existence  
    
grandes villes et qui s’accroît sans cesse ; fie aussi sa propre nature. (...) Le procès permanentes des générations humaines
elle crée ainsi des conditions qui provo- de travail (...) est la condition naturelle qui se succèdent. »
quent un hiatus irrémédiable dans l’équi- éternelle de la vie des hommes (4). »
libre complexe du métabolisme social En soulignant la nécessité de préserver
composé par les lois naturelles de la vie ; Pour lui comme pour Liebig, l’inca- la terre pour « les générations suivantes »,
il s’ensuit un gaspillage des forces du pacité à restituer au sol ses nutriments Marx saisissait l’essence de l’idée
sol, gaspillage que le commerce transfère trouvait sa contrepartie dans la pollution contemporaine de développement dura-
bien au-delà des frontières du pays consi- des villes et l’irrationalité des systèmes ble, dont la définition la plus célèbre a
déré. (...) La grande industrie et la
         
   

grande agriculture exploitée industriel-


lement agissent dans le même sens. Si, à
l’origine, elles se distinguent parce que
la première ravage et ruine davantage
la force de travail, donc la force naturelle 
  

de l’homme, l’autre plus directement la
force naturelle de la terre, elles finissent,  
  


en se développant, par se donner la  , # *.  + ( *. * +#$&$
main : le système industriel à la cam-   
  -

 
 "+, #$(  , +  ! )
ZZZYLVLRQVQRXYHOOHVFRP

pagne finissant aussi par débiliter les ,2  ,   


ouvriers, et l’industrie et le commerce,         

  ¡ !$'. & $1#'&/ #&1.&1#'&$/ *,2+
 6$ & $1#'&/ &1.&1#'&$/ *,+
¡ 35#%
- 

<; 

de leur côté, fournissant à l’agriculture 
         )#$#/1#'&/ 
31. /)#$#/1#'&/
les moyens d’exploiter la terre. »  %## # #  #    .  /1.
+ $  #$    !       # 
   %  .  /1. 

            
       #
 # # #   %#  #1.   #43 ( -
La clé de toute l’approche théorique # # 
#  %    # " 
 
    +# "   $$         


de Marx dans ce domaine est le concept £ £ 
£  
 !    
de métabolisme (Stoffwechsel) socio- `





---  +,#$ #
* Rédacteur en chef de la Monthly Review, New 7( 7 2 77  $&
   % $&!    QTMZQNZ
York. Ce texte est extrait de Marx écologiste, Éditions .  . %. %.
Amsterdam, Paris, 2011.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
4
UN PROJET D ’ ACCAPAREMENT DE TERRES

Les paysans mozambicains


Les agro-industriels du Sud Grosso au milieu de l’Afrique, avec des terres
gratuites, peu d’obstacles environnementaux et
ressemblent à ceux du Nord : ils rêvent PAR NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL des coûts de transport des marchandises vers la
Chine beaucoup plus bas », affirme ainsi M. Carlos
de profits faciles en développant STEFANO LIBERTI * Ernesto Augustin, président de l’Association des
les cultures commerciales au détriment producteurs de coton du Mato Grosso.

de la paysannerie vivrière. C’est ainsi TANZANIE Quoi qu’en dise le discours imaginé par GV Agro
et répété comme un mantra par les promoteurs du
qu’est né le projet ProSavana, projet, le corridor de Nacala n’a cependant que peu
qui associe le Japon et le Brésil au o
à voir avec le Cerrado. Si les deux territoires se
sal trouvent à la même latitude, la zone ciblée par
es
Mozambique. Mais la résistance inédite ProSavana est beaucoup plus fertile, et donc plus

M
Pemba
des paysans des trois États a permis MALAWI
importante pour la paysannerie locale, que son
ZAMBIE vague équivalent brésilien. Et surtout, contrairement
Nacala
de stopper l’opération. au Mato Grosso, qui, dans les années 1970, n’était
Malema
l a pas très peuplé, elle est habitée par cinq millions
aka
k
Nakarari

N
Nampula de personnes, pour la plupart de petits agriculteurs
Moatize qui produisent une bonne partie de la nourriture
Angoche consommée dans le pays...
Za
AKARARI, village perdu dans la brousse dans mb
èze
le district de Malema, à deux mille kilomètres au
nord de Maputo. Sous le manguier, assis à même
Une terre vierge...
le sol ou sur des bancs en bois chancelants, une
quarantaine d’hommes et de femmes accueillent
Quelimane
Océan
Indien
habitée par cinq
ZIMBABWE
les visiteurs. Autour d’eux, un groupe d’enfants millions de personnes
sautent comme des ressorts chaque fois qu’un fruit Chimoio Pastoralisme, cultures éparses
tombe des branches. Le secrétaire du village prend Au Mozambique, comme dans de nombreux
la parole. Le visage marqué par le soleil et les mains Beira Cultures vivrières pays d’Afrique, la terre appartient à l’État et ne
calleuses de ceux qui travaillent la terre depuis Cultures irriguées peut pas être vendue. Cette prérogative, conférée
longtemps, M. Agostinho Mocernea se montre
MOZAMBIQUE Zones humides à l’indépendance, en 1975, est garantie par la
e
sévère : «Nous ne devons pas croire ce que dit le Sav Parc national, réserve Constitution de 1990. Selon la loi, le gouvernement
gouvernement. Nous devons continuer à dire non.» accorde aux communautés ou aux individus un
Coton Tabac Sisal
Puis il passe la parole aux représentants des organi- C « droit d’usage et d’exploitation de la terre » (direito
sations paysannes fraîchement arrivés des villes Terres accaparées de uso e aproveitamento da terra, DUAT) pour
ha
nga

voisines. « Le gouvernement est dans l’impasse, cultiver leurs machambas, les petites parcelles
Lim

Gisement de phosphate
ne
pop

affirme M. Dionísio Mepoteia, de l’Union nationale Inhambanee Exploitation de charbon


agricoles. Mais, dans les zones rurales, tout le
o

des paysans (UNAC). Notre lutte nous a permis de monde ne possède pas de DUAT, un document
remporter une première victoire historique. Nous AFRIQUE Projet ProSavana dont l’importance est parfois sous-estimée par
avons empêché le pillage et réaffirmé que la terre DU SUD les paysans. Il peut donc arriver que la terre change
Corridor de Nacala
n’appartenait qu’à nous, qui la cultivons depuis des (route et voie ferrée) de mains insidieusement.
générations.» Et le quadragénaire à la voix légère Maputo
d’ajouter : « Ce n’est que grâce à notre unité que Route Voie ferrée La communauté de Wuacua, à environ quinze
SWAZILAND
nous avons pu atteindre ce résultat. Il faut que nous 0 150 300 km Port Aéroport minutes de route de Nakarari, en est, pour sa part,
restions unis.» Agnès Stienne Barrage hydroélectrique bien consciente. Un jour de 2012, des fonction-
naires du district sont venus demander aux
Sources : Alex Shankland, Euclides Gonçalves and Arilson Favareto, « Social movements, agrarian change
La mobilisation populaire dont Nakarari est l’épi- and the contestation of ProSavana in Mozambique and Brazil », Future Agricultures Consortium, novembre 2016 ; habitants de signer des documents. En retour, ils
centre a porté un coup, qu’ici on espère fatal, au Autrepart, Presses de Sciences Po, nº 73, 2015 ; www.landmatrix.org ; http://maps.elie.ucl.ac.be ; leur ont promis une somme d’argent et la
plus grand projet agro-industriel de toute l’Afrique : www.cnpm.embrapa.br ; Atlas de l'Afrique, Les Éditions du Jaguar, 2011. réalisation de « projets sociaux ». Mais il s’agissait
ProSavana. La rencontre sous le manguier n’est de tout autre chose : la renonciation explicite au
que la dernière d’une longue série. M. Mepoteia fait droit à l’alimentation du Conseil des droits de par l’ancien ministre de l’agriculture Roberto DUAT. « Ils ont été trompés. On leur a dit qu’ils
fréquemment le déplacement pour informer les l’homme des Nations unies (4). Rodrigues, qui se veut le champion du dévelop- allaient prendre part à un programme de dévelop-
communautés rurales de ce qui se passe «en ville». pement agro-industriel de toute la bande située pement rural et on leur a fait signer des documents
En effet, Internet n’est encore qu’un mirage dans Immense (799 000 kilomètres carrés) et peu entre les deux tropiques en Afrique. Par ailleurs qu’ils ne comprenaient pas. Ils ont reçu une
cette partie du Mozambique, et les téléphones peuplé (28 millions d’habitants), le Mozambique consultant pour la compagnie minière Vale, qui compensation, entre 4 500 et 6 000 meticals [60 à
portables ne captent que par à-coups. s’est imposé comme une destination-phare dans extrait du charbon dans la région de Tete, l’ancien 80 euros], et ont été forcés de déménager »,
cette ruée néfaste. En 2010, déjà, lors d’une confé- ministre fait figure d’éminence grise de ProSavana : s’indigne M. Mepoteia. Peu après, Agromoz – une
rence internationale à Riyad, en Arabie saoudite, le c’est à lui qu’on doit le parallèle entre le Mato Grosso entreprise à capital mixte brésilien et portugais
Un « partenariat ministre de l’agriculture José Pacheco promouvait et le nord du Mozambique, ainsi que la légende d’un avec l’implication d’une compagnie mozambicaine
innovant », selon son pays en bradant ses terres avec des baux de
cinquante ans au prix de... 1 dollar par hectare :
développement des monocultures sur ces «terres
inexploitées (7) ». C’est encore lui qui organise des
détenue par l’ancien président Armando
Guebuza – a obtenu une concession de neuf
la Fondation Gates « C’est notre prix, car nous croyons au dévelop- visites sur le terrain pour de potentiels investisseurs mille hectares, sur lesquels elle cultive principa-
pement partagé. Nous devons lancer ensemble une brésiliens. On doit aussi à GV Agro le plan directeur lement du soja. « Ils ont profité du fait qu’une
Résultat d’une coopération triangulaire entre le nouvelle révolution verte (5).» de ProSavana et son mécanisme de financement. grande partie de la population ici est analphabète
gouvernement du Mozambique, l’Agence japonaise Lancé avec un investissement initial de 38 millions et que peu comprennent le portugais. »
de coopération internationale (JICA) et l’Agence Derrière la «modernité» d’une coopération Sud- de dollars venant principalement du gouvernement Aujourd’hui, Wuacua est un village fantôme,
brésilienne de coopération (ABC), ProSavana vise Sud « au service du développement », ProSavana japonais, le projet doit encore être soutenu par un entouré des plantations d’Agromoz. Des vigiles
à implanter des exploitations agricoles commerciales renverse les relations de production dans les fonds ad hoc baptisé Nacala, censé attirer 2 milliards recrutés par l’entreprise ne laissent personne
le long du corridor de Nacala, qui traverse dix-neuf campagnes, change les petits paysans en de dollars d’investissements privés. L’objectif déclaré approcher. La terre est nue, dans l’attente d’être
districts de trois provinces dans le nord du pays. contractuels des grandes entreprises et fait du du fonds est de «générer des rendements à long semée. Le contraste est frappant avec le paysage
D’une superficie de 14 millions d’hectares, soit un Mozambique une plaque tournante de produits agro- terme pour ses investisseurs, en stimulant le de Nakarari, où s’étendent de petites parcelles de
quart de la France métropolitaine, la zone est consi- industriels à exporter dans le monde entier. Conçu développement économique local et régional ». haricots et de manioc, où poussent des manguiers
dérée comme propice aux «cultures de rente» (soja, en 2009 au sommet du G8 à L’Aquila, en Italie, au Parallèlement, Maputo et Tokyo créent un Fonds et où des bandes d’enfants courent de tous côtés.
coton, maïs) destinées au marché mondial. Le port cours d’entretiens privés entre le premier ministre pour l’initiative de développement ProSavana afin
de Nacala, sur l’océan Indien, relié à la région par japonais Taro Aso et le président brésilien Luiz Inácio de «soutenir divers modèles d’intégration des petits Sans lien direct avec ProSavana, l’affaire
le chemin de fer, offre des débouchés vers la Chine. Lula da Silva, le projet prétend reproduire une agriculteurs». Agromoz éclaire toutefois les intentions de ses
expérience légendaire : la transformation, entre les promoteurs. Dans toute la région, l’histoire de
ProSavana s’inscrit dans la grande course aux années 1970 et 1990, de la savane tropicale humide Wuacua et de l’expropriation des terres se répand
terres agricoles qui, depuis 2008, ravage l’hémi- du Mato Grosso en la principale région productrice
Les agriculteurs par le bouche-à-oreille. Forts de cette expérience,
sphère Sud et l’Afrique subsaharienne (1). Depuis
la crise alimentaire mondiale, qui a vu doubler,
de soja de la planète. À l’époque, la conversion du
Cerrado brésilien, « la plus importante zone
ont appris la nouvelle les représentants des paysans défient le gouver-
nement. « Des fonctionnaires nous ont convoqués
voire tripler, le prix des produits de base, l’acqui- d’expansion agricole du monde», selon le père de par les journaux au siège du district pour parler de développement.
sition d’espaces pour la production à grande la révolution verte Norman Borlaug, avait été menée Ils ont fait une belle présentation avec des diapo-
échelle séduit les investisseurs et les aventuriers avec l’aide d’ingénieurs japonais et d’un financement Ces plans de transformation et de dévelop- sitives. Nous avons posé des questions
à la recherche de rendements faciles. Le secteur important de Tokyo. La coopération triangulaire de pement rural s’élaborent bien loin des petits agricul- concernant Agromoz, mais ils ne nous ont pas
attire non seulement les groupes agroalimentaires, ProSavana s’en inspire, avec pour objectif de teurs qui vivent dans la région. « La première fois répondu. Alors nous avons quitté la pièce », relate
mais aussi des acteurs issus de la haute finance : développer le nord du pays grâce à des technologies que nous avons entendu parler du programme,
sociétés de courtage, fonds spéculatifs, fonds brésiliennes, confiant aux entreprises japonaises la c’était en août 2011, lors d’un entretien accordé
d’investissement de toutes sortes, mis en place commercialisation des produits, notamment sur les par le ministre de l’agriculture Pacheco à un journal
par des individus qui travaillaient jusqu’alors pour marchés asiatiques. brésilien (8) », se souvient M. Jeremias Vunjane, (1) Lire Joan Baxter, « Ruée sur les terres africaines », Le Monde
diplomatique, janvier 2010.
des banques commerciales, telles que Goldman directeur de l’Action académique pour le dévelop-
(2) Cf. Ward Anseeuw, Liz Alden Wily, Lorenzo Cotula et Michael
Sachs, Merrill Lynch et d’autres (2). De l’Éthiopie Dès son lancement, le projet a recueilli les pement des communautés rurales (Adecru), une Taylor, « Land rights and the rush for land. Findings of the global
à la République démocratique du Congo, du louanges d’influents dirigeants mondiaux. En association de Maputo qui soutient la paysannerie commercial pressures on land research project », International Land
Sénégal au Soudan, des centaines de millions novembre 2011, lors du 4e Forum de haut niveau familiale. « Ce fut un choc. Notre gouvernement Coalition, Rome, 2012.
d’hectares ont été vendus, pour des productions sur l’efficacité de l’aide, à Busan, en Corée du Sud, vendait à l’étranger quelque chose dont il n’avait (3) Cf. la base de données Land Matrix, www.landmatrix.org
destinées non pas au marché intérieur, mais au la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton saluait jamais parlé au pays ! », s’indigne cet ancien journa- (4) Olivier De Schutter, « How not to think of land-grabbing :
marché étranger, plus rentable (3). Peu intégré à l’effort de «ces économies émergentes qui travaillent liste à la longue barbe noire et à l’éloquence de Three critiques of large-scale investments in farmland », The Journal
of Peasant Studies, vol. 38, no 2, Routledge, Abingdon (Royaume-
l’économie locale, un projet tel que ProSavana ensemble pour trouver des solutions aux défis prédicateur. « Cette interview nous a ouvert les Uni), 2011.
« réduit la terre à un simple bien marchand et ne communs ». Le magnat Bill Gates, qui mène yeux. Nous avons mené des enquêtes et compris (5) Cf. Main basse sur la terre. « Land grabbing » et nouveau
tient aucunement compte de son importance pour plusieurs programmes de développement en Afrique qu’il s’agissait d’un programme-cadre visant à colonialisme, Rue de l’échiquier, Paris, 2013.
les petits producteurs ruraux », explique M. Olivier à travers la Fondation Bill et Melinda Gates, l’érige ouvrir les portes de notre pays aux multinationales (6) Jun Hongo, « ODA transforming Mozambique », The Japan
De Schutter, ancien rapporteur spécial pour le en «exemple de partenariat innovant (6) ». de l’agro-industrie. » Les enquêtes ne s’avèrent Times, Tokyo, 6 janvier 2012.
pas trop compliquées à conduire : dans le même (7) Cf. Alex Shankland et Euclides Gonçalves, « Imagining
* Journaliste et réalisateur. Ce reportage a reçu une bourse du Dans les coulisses du « partenariat innovant » article, des entrepreneurs brésiliens se déclarent agricultural development in South-South Cooperation : The contes-
Pulitzer Center on Crisis Reporting. Il s’inscrit dans le cadre d’un tation and transformation of ProSavana », World Development,
s’active GV Agro, une société de conseil liée à la enthousiastes à l’idée d’émigrer dans le pays vol. 81, Amsterdam, mai 2016.
documentaire sur l’industrie mondiale de la viande et les monocultures
de soja, réalisé par l’auteur et par Enrico Parenti, dont la sortie est Fondation Getúlio Vargas, think tank et école de africain, où on leur promet des terres pour des (8) Patrícia Campos Mello, « Moçambique oferece terra à soja
prévue pour l’automne 2018 (www.soyalism.com). formation renommée du Brésil. GV Agro est dirigé loyers dérisoires. « Le Mozambique est un Mato brasileira », Folha de São Paulo, 14 août 2011.
5 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

DÉGUISÉ EN PROMESSE DE DÉVELOPPEMENT

font reculer l’agro-industrie


M. Mepoteia. Le district de Malema devient dès à ceux qui la cultivent depuis des décennies.» Sans des caravanes pour informer les communautés et n’avons jamais eu l’intention d’exporter le modèle
lors le symbole d’une contestation qui, au fil des perdre le fil de son discours, il creuse des trous dans les encourager à ne pas accepter les promesses brésilien du Cerrado. Nous avons toujours voulu
mois, gagne tout le pays et dépasse rapidement la terre avec une houe et sème du maïs dans sa vides des fonctionnaires, raconte M. Vunjane. Ça a promouvoir un développement rural adapté à notre
les frontières nationales. petite machamba, à une demi-heure de route de été dur. Nous avons parcouru des distances pays, en favorisant les petites, moyennes et grandes
Nampula. «Quand nous avons finalement vu le plan énormes. Mais nous avons obtenu un résultat extra- entreprises. La souveraineté alimentaire de notre
directeur, nous avons compris que ce qu’on nous ordinaire : pour la première fois, le gouvernement peuple est notre priorité», affirme-t-il, péremptoire.
Campagne proposait était une véritable arnaque.» Révélé par mozambicain a dû écouter le peuple, qui lui a dit Selon lui, le projet va avancer, «malgré les retards
de résistance une fuite, le document élaboré par GV Agro et par
deux cabinets de conseil japonais, Oriental
haut et clair qu’il n’accepterait pas un modèle de
développement imposé par le haut.»
et les malentendus».

internationale Consulting et NTC International, confirme les inquié- Mais, le long du corridor de Nacala, ProSavana
tudes des organisations paysannes. On y parle de En effet, les promoteurs du grandiose projet de ressemble à un fantôme. Solitaire comme une cathé-
«Tout a commencé par un voyage au Brésil», « pousser les agriculteurs des pratiques tradi- transformation du corridor de Nacala en un nouveau drale incongrue au milieu de la savane, à la périphérie
raconte M. Vunjane. Ayant pris connaissance du tionnelles de culture et de gestion des terres vers Mato Grosso commencent à se dégonfler. Soucieux de Nampula, s’élève un laboratoire d’analyse des
programme et de ses similitudes avec ce qui s’est des pratiques agricoles intensives basées sur des de ne pas apparaître comme les agents d’un sols, l’une des rares entités construites dans le cadre
passé au Mato Grosso trente ans plus tôt, les organi- semences commerciales, des intrants chimiques et nouveau colonialisme agraire, les Japonais sont les du plan. Dans le bâtiment vide et désolé, quelques
sations mozambicaines décident de se rendre des titres fonciers privés (10) ». premiers à émettre des doutes sur sa pertinence. étudiants et une agronome proposent sans entrain
compte par elles-mêmes. En novembre 2012, une Les entrepreneurs brésiliens qui avaient visité le la démonstration de leurs appareils. M. Americo
délégation de cinq personnes part pour l’arrière- D’abord simple mouvement local, la mobilisation pays à l’invitation de GV Agro annoncent qu’ils ne Uaciquete, responsable de ProSavana dans la
pays brésilien. Les participants reviennent en état prend rapidement de l’ampleur. Au Brésil, au Japon sont plus intéressés. Les techniciens de l’ABC province, récite la thèse officielle : «Le programme
de choc. «Nous avons parcouru des centaines de et au Mozambique, les mouvements paysans et les rentrent au pays. Et le Fonds Nacala, qui était censé est bon, mais il n’a pas été compris. Tout est gelé,
kilomètres et nous n’avons vu que des méga- associations partagent les informations et lever 2 milliards de dollars, est discrètement fermé. maintenant.»
étendues de soja. Pas un seul paysan ni aucune coordonnent leurs actions. Vingt-trois organisations ProSavana est suspendu.
communauté rurale », se souvient M. Abel Saída, mozambicaines écrivent une lettre ouverte aux À quelques heures de route, sous le manguier
de l’Association rurale d’aide mutuelle (ORAM). gouvernements japonais, brésilien et mozambicain, de Nakarari, il suffit de prononcer le mot
«L’ensemble du territoire est déboisé. Il n’y a aucune dans laquelle elles dénoncent «l’absence totale d’un
« Le programme « ProSavana » pour voir les visages s’assombrir de
forme de vie, car l’utilisation intensive de pesticides
et d’engrais a créé un désert. La perspective de voir
débat public large, transparent et démocratique »
sur une question «d’une grande importance sociale,
n’a pas été compris » rage. « Ils peuvent venir mille fois, ils ne nous
convaincront jamais», martèle M. Mocernea. À ses
notre terre transformée en un paysage aussi vide économique et environnementale, ayant un impact côtés, M. Vunjane, qui affiche sa satisfaction d’avoir
nous a semblé un cauchemar.» Un documentaire direct sur [leurs] vies» (11). Une quarantaine d’orga- «Nous avons commis une erreur d’évaluation», remporté une « victoire historique », se montre
tiré du voyage, traduit dans les langues locales, nisations internationales cosignent le document et reconnaît M. Yokoyama Hiroshi, responsable de néanmoins prudent : «Le gouvernement a changé
circule dans tout le Mozambique (9). le font circuler. Le même M. Estêvão se voit alors ProSavana à la JICA. Au siège de l’agence, dans de discours. Mais nous restons vigilants, car il
catapulté de la brousse mozambicaine aux corridors un bâtiment moderne du centre de Maputo, le reviendra à l’attaque.»
«Nous avons décidé de passer à l’action, car fastueux de la Chambre des représentants de Tokyo. fonctionnaire admet franchement qu’aucune étude STEFANO LIBERTI.
on continuait à ne pas nous donner d’informations», « J’ai été invité à rencontrer des parlementaires de faisabilité n’avait été menée. « Au début, nous
explique le président de la section régionale UNAC japonais. Je leur ai dit que nous critiquions pensions qu’il serait possible de reproduire l’expé- (9) Face oculta do ProSavana, 7 octobre 2013, www.youtube.com
de Nampula, M. Costa Estêvão. Portant fièrement ProSavana parce que cela remettait en question rience du Mato Grosso. Ensuite, nous nous sommes (10) « Leaked ProSavana master plan confirms worst fears »,
les insignes de son organisation, un tee-shirt jaune notre mode de vie.» rendu compte que les deux contextes étaient très 30 avril 2013, www.grain.org
et une casquette de baseball, il s’en prend différents et qu’il n’était pas approprié de mettre en (11) « Open letter from Mozambican civil society organisations
and movements to the presidents of Mozambique and Brazil and
violemment au gouvernement. «Nous ne sommes Les manifestations, les missions à l’étranger, la œuvre le modèle de développement brésilien ici.» the Prime Minister of Japan », 3 juin 2013, www.grain.org
pas contre le développement, mais nous croyons lettre ouverte, un mouvement d’opinion qui unit les M. Yokoyama invoque aujourd’hui un nécessaire
que les agriculteurs doivent être impliqués et organisations paysannes mozambicaines à celles « soutien aux petits producteurs » et rejette toute
consultés, déclare-t-il. Au lieu de cela, ils ont d’abord
échafaudé tout le plan sans nous en informer. Puis
du Brésil, aux universitaires et aux organisations de
la société civile japonaise et européenne : tout cela
agriculture à grande échelle, ce qui était pourtant
le cœur du projet. «Nous sommes en train de réécrire
Repères
ils ont essayé de nous l’imposer en parlant de achève de fragiliser le projet. « La protestation a le plan directeur, avec un mécanisme de consultation Population : 28 millions d’habitants.
développement rural, mais en soustrayant la terre atteint toutes les provinces. Nous avons organisé des communautés rurales concernées.» GV Agro
Superficie : 799 000 kilomètres carrés.
ne fait plus partie du processus. Les promoteurs
affirment avoir retenu la leçon et proposent un retour Rang sur l’échelle de développement humain :
à la case départ. 180 sur 184.
Économie :
Près de dix ans après son lancement officiel au – Agriculture : 21 % du produit intérieur brut
G8 de L’Aquila, ProSavana évoque un mariage (PIB), 25 % des exportations, 80 % des emplois.
naufragé avant même la cérémonie. Si les Japonais – Commerce et services : 12 % du PIB.
ont investi trop d’argent et de prestige pour se retirer, – Secteur manufacturier : 8 % du PIB.
les Brésiliens ont déjà plié bagage. Et Maputo, qui
– Charbon et mines : 4 % du PIB.
rêvait de transformer le pays en plaque tournante
de l’agro-industrie africaine, se retrouve à gérer un Principaux partenaires commerciaux :
simple plan de coopération, encore sur le papier, – Importations : Afrique du Sud (49 %),
auquel il ne semble plus beaucoup croire... Chine, Pays-Bas, Portugal.
– Exportations : Pays-Bas (45 %),
Il suffit de se rendre au ministère de l’agriculture Afrique du Sud, Inde, Chine.
ENRICO pour constater ce déclassement. Le siège de ce qui Exportations : aluminium (27 %),
PARENTI. avait été conçu comme le plus grand projet de
– District
charbon de bois (11 %), électricité (10 %).
de Malema, développement agricole d’Afrique est relégué au Importations : machines (21 %),
Mozambique, fond d’une aile secondaire du bâtiment. Dans une matériaux de construction (8 %),
2017 pièce nue, sans ordinateur ni téléphone, derrière un navires et structures flottantes (7 %).
bureau sur lequel se détachent deux minidrapeaux
Croissance : 4,7 %.
du Mozambique et du Japon, se tient le coordinateur
national de ProSavana. M. Antonio Limbau s’est vu Inflation : 16 %.
confier la pénible tâche de nier l’évidence : «Nous Pauvreté : 49 %.
Sources : Commission économique pour l’Afrique (Nations
unies), Fonds international de développement agricole.

En quelques dates
1498. Vasco de Gama aborde les côtes du futur
Mozambique. Début de l’installation
des comptoirs portugais. Ce n’est
qu’au XIXe siècle que commence
l’exploration des terres de l’intérieur.
1951. Le Mozambique devient une province
d’outre-mer portugaise.
1962. Plusieurs mouvements nationalistes
fusionnent pour former le Front de libération
du Mozambique (Frelimo).
1964. Début de la lutte armée de libération
nationale.
25 juin 1975. Le Mozambique accède
à l’indépendance.
1976. Début de la rébellion de la Résistance
nationale mozambicaine (Renamo),
soutenue par l’Afrique du Sud.
1977. Troisième congrès du Frelimo,
qui se transforme en parti marxiste-léniniste.
4 octobre 1992. Accords de paix.
Fin de la guerre civile.
1994. Adoption du multipartisme.
2013-2015. Affrontements sporadiques entre
la Renamo et les forces gouvernementales.
Avril 2016. Un audit révèle que trois
entreprises – Ematum, Proindicus
et Mozambique Asset Management –
ont secrètement contracté des emprunts
sur les marchés internationaux pour plus
de 2 milliards de dollars.
Janvier 2017. Le Mozambique est en défaut
de paiement.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
6
VOIE ÉTROITE POUR LA

La politique du
M. Donald Trump a annoncé le 24 mai à M. Kim Plus que les menaces, c’est la rupture plus longuement le 6 juillet, lors d’une et Roh Moo-hyun –, M. Moon reprend
Jong-un l’annulation de la rencontre américano - nord- avec cette stratégie du « tout ou rien » qui conférence à Berlin. La capitale alle- donc le flambeau, à Berlin, deux jours
a amené le dirigeant nord-coréen à la table mande, divisée durant la guerre froide, après un nouveau tir balistique nord-
coréenne prévue pour le 12 juin. Au-delà des ruses rhé- coréen. Il dit vouloir « s’engager dans
des négociations. Pourtant habitué à jouer n’a pas été retenue par hasard : dix-sept
toriques visant à arracher des concessions à l’autre partie, les va-t-en-guerre, M. Trump, trop heu- ans plus tôt, Kim Dae-jung – président un voyage audacieux en vue d’établir
tous deux divergent sur la méthode pour dénucléariser la reux de tourner le dos à la politique de de 1998 à 2003 – y avait défini la « doc- un régime de paix dans la péninsule
son prédécesseur, ne dédaigne pas la poli- trine de Berlin », qui avait abouti à une coréenne, avec un rôle prépondérant du
péninsule. Le président sud-coréen Moon Jae-in, lui, ne tique des petits pas. « Chaque étape poignée de main historique avec le diri- gouvernement coréen ». Des mots
ménage pas ses efforts pour aboutir à un traité de paix. compte, assure son secrétaire d’État geant du Nord, Kim Jong-il, en minutieusement choisis : le « voyage »
Michael Pompeo. L’objectif reste le juin 2000, inaugurant près d’une décen- suppose plusieurs étapes et une autono-
même : un désarmement complet, véri- nie de dialogue et d’échanges. Mais cette mie vis-à-vis de Washington. Et de
fiable, irréversible. C’est le but de cette « politique du rayon de soleil » (sun- préciser : « Nous ne souhaitons pas l’ef-
PAR SUNG IL-KWON * administration (2) » – le but, et non une shine policy) s’était heurtée à l’intransi- fondrement de la Corée du Nord, et
condition préalable. Il précise, avec un geance américaine, avant de sombrer nous n’œuvrerons pas à une quelconque
ET MARTINE BULARD
brin d’emphase, qu’il s’agit là d’une avec le retour au pouvoir des conserva- réunification par l’absorption du Nord

D
« occasion sans précédent de changer le teurs à Séoul en 2008 (7). dans le Sud. » (8) De quoi rassurer à la
cours de l’histoire ». De toute évidence, fois Pyongyang et sa propre population,
ANS le monde entier, on le voyait sanctions. Comment expliquer un tel et même si on peut le regretter, ce retour- Proche collaborateur de deux anciens peu favorable à une fusion qui serait
en dictateur affreux, débile et méchant ; retournement ? nement (espéré) n’aurait pu être amorcé présidents démocrates – Kim Dae-jung fort coûteuse.
il s’est montré souriant, aimable et ouvert. sans l’arsenal nucléaire de Pyongyang.
En quelques jours, le dirigeant de la Sans surprise, M. Trump et ses parti-
République populaire démocratique de sans y voient la réussite de leurs méthodes Quoi qu’il en soit, l’idée d’inscrire son Derrière la guerre des boutons
Corée (RPDC) est passé du statut de « Lit-
tle Rocket Man » (« petit homme fusée »),
selon l’expression peu amène du prési-
musclées (« tweetonades » comprises) et
la preuve du bien-fondé de leur slogan
favori : imposer « la paix par la force ».
nom dans l’histoire tout en se démarquant
de M. Obama a sans doute beaucoup
compté dans la volte-face de M. Trump.
B IEN ENTENDU, le président sud-coréen
n’ignore pas le poids décisif des États-
Washington, et, surtout, il annonce : «2017
a été une année de grande victoire, une
dent américain Donald Trump, à celui de Seules les menaces d’un déluge de feu D’autant qu’il espère bien obtenir rapide- Unis, auxquels il vient alors de concéder année où nous avons posé un jalon indes-
chef d’État responsable, à la hauteur de sur la Corée du Nord auraient fait plier ment la destruction des missiles balistiques le déploiement du système antimissile tructible (9)», signifiant ainsi que son pays
son homologue sud-coréen. L’offensive le maître de Pyongyang. La fable est plai- capables d’atteindre le territoire américain : Terminal High Altitude Area Defense dispose de l’arme nucléaire et peut
de charme de M. Kim Jong-un franchis- sante, mais, si elle était vraie, il y a long- « Nous avons l’obligation d’engager des (Thaad), qu’il avait gelé un mois plus tôt. désormais jouer dans la cour des grands.
sant la ligne de démarcation main dans temps que la dynastie Kim serait rentrée discussions pour essayer de trouver une Néanmoins, il craint des interventions Puis il accepte l’invitation aux JO et y
la main avec M. Moon Jae-in, plaisantant dans le rang. Au contraire : le premier tir solution pacifique assurant que les Amé- intempestives comme celles qui ont fait envoie une délégation conduite par sa sœur
et riant, le 27 avril dernier, a pleinement de missile nord-coréen, en 1993, a eu lieu ricains ne courent plus de danger», a d’ail- capoter l’ouverture des années 2000. Il aînée, Mme Kim Sul-song. Le 27 avril, il
réussi. Dans une partie de l’élite sud- après le refus américain de discuter avec leurs expliqué M. Pompeo (3). est bien placé pour s’en souvenir, lui qui franchit la ligne de démarcation, conscient
coréenne, on frôle la Kim-mania, et le le grand-père, Kim Il-sung. La décision a occupé plusieurs fonctions dans le cabi-
dirigeant du Nord n’est plus considéré du président George W. Bush de ravaler Sans sous-estimer la portée d’une éven- net du président Roh et participé aux
comme un paria – ce qui est tout de même la RPDC au rang d’« État voyou » et de tuelle rencontre entre les dirigeants nord- négociations avec le Nord. Sans attendre (1) Lee Jeong-ho et Minnie Chan, « Korea summit
could help clarify denuclearisation process ahead of
préférable pour engager des négociations. consolider l’embargo, en 2002-2003, a coréen et américain – qui serait la pre- de feu vert, il invite la RPDC à participer Kim-Trump talks, says South’s ex-unification
poussé le père, Kim Jong-il, à renforcer mière depuis 1953 –, le changement aux JO d’hiver. minister », South China Morning Post, Hongkong,
Depuis les Jeux olympiques (JO) d’hi- son programme nucléaire. d’attitude des deux côtés du Pacifique 25 avril 2018.
ver de Pyeongchang, en février 2018, le tient avant tout à l’opiniâtreté du président Cependant, souligne-t-il à Berlin, « il (2) Entretien sur la chaîne American Broadcasting
Company (ABC) News, 29 avril 2018.
ballet diplomatique s’est emballé : après Le fils a accéléré la course, tandis qu’à sud-coréen. Lequel s’était fait tancer l’été faut être deux pour danser le tango». Rien
cette rencontre sur le 38e parallèle à Pan- Séoul le pouvoir conservateur (M. Lee dernier dans un tweet de M. Trump : « La n’aurait été possible, en effet, sans la méta- (3) Hamish Macdonald, «A bad deal with North
Korea is not an option, Pompeo says », 2 mai 2018,
munjeom, un sommet historique, finale- Myung-bak, puis Mme Park Geun-hye, stratégie d’apaisement ne mène à rien » morphose de M. Kim Jong-un. Certes, www.nknews.org
ment annulé, devait se tenir entre les diri- actuellement en prison pour corruption) (3 septembre 2017) (4). Au printemps dans ses vœux pour l’année 2018, ce der- (4) Lire Martine Bulard, « Négocier sans préalable
geants nord-coréen et américain à fermait toutes les portes, avec la bénédic- précédent, déjà, durant la campagne pour nier s’est lancé dans une diatribe classique avec Pyongyang », Le Monde diplomatique,
Singapour le 12 juin. tion du président américain Barack l’élection présidentielle qui avait suivi la contre les États-Unis : « Le bouton octobre 2017.
Obama, qui faisait de l’abandon du « révolution des bougies » – ces immenses nucléaire est à portée de main sur mon (5) Lire Sung Il-kwon, « “Révolution des bougies”
à Séoul », Le Monde diplomatique, janvier 2017.
Pour mesurer l’ampleur du boulever- nucléaire un préalable – ce que l’on a manifestations ayant mené à la destitution bureau en permanence» – déclaration qui
sement, il faut se rappeler qu’il y a moins appelé, à tort, la « patience stratégique » de Mme Park (5) –, M. Moon s’était suscita ce tweet désormais légendaire de (6) JH Ahn, « Following in Kim Dae-jung’s
footsteps ? Moon’s June 15 speech, in summary »,
d’un an M. Kim envoyait ses missiles de l’administration américaine. Comme engagé à favoriser la reprise du dialogue M. Trump : « J’ai moi aussi un bouton 16 juin 2017, www.nknews.org
dans le Pacifique et testait ses armes l’explique l’ancien ministre de l’unifica- intercoréen. C’est peu dire qu’il a dû sur- nucléaire, et il est bien plus gros et (7) Cf. Philippe Pons, Corée du Nord. Un État-
nucléaires, tandis que le président amé- tion sud-coréen Jeong Se-hyun, «ce n’était monter bien des obstacles. beaucoup plus puissant que le sien» (3 jan- guérilla en mutation, Gallimard, coll. « La suite des
ricain le bombardait de tweets vengeurs pas une politique. On ne pouvait pas s’at- vier 2018). temps », Paris, 2016.
et que le Conseil de sécurité de l’Organi- tendre à ce que la Corée du Nord aban- Un mois après son entrée en fonctions, (8) « Discours du président Moon à la Fondation
Körber », Berlin, 6 juillet 2017, http://overseas.
sation des Nations unies serrait la vis des donne volontairement l’arme atomique il annonce clairement : « Nous sommes Mais derrière la guerre des boutons se mofa.go.kr
sans aucune compensation». Et d’ajouter : décidés à engager un dialogue incondi- profile le changement. M. Kim Jong-un (9) Cf. Park Jong-hee, « Six things you should know
* Responsable de l’édition sud-coréenne du Monde « Ironiquement, cela lui a donné le temps tionnel si la Corée du Nord cesse ses ne qualifie plus la République de Corée de about Kim Jong Un’s 2018 new year address », East
diplomatique. d’affiner sa technologie nucléaire. » (1) provocations (6). » En vain. Il récidive « marionnette » entre les mains de Asia Institute, 7 février 2018.

AU MÉPRIS DU DROIT

Le diktat iranien
(Suite de la première page.) ainsi que par l’Allemagne, après plusieurs nale de l’énergie atomique ainsi que les par des « faucons », respectivement ton finit par céder ; les sanctions sont
années d’âpres négociations. Il a par ailleurs certifications périodiques du gouvernement M. Michael Pompeo et M. John Bolton, levées en novembre 1982.
Ses méthodes de patron de droit divin, été avalisé le 20 juillet 2015 par la résolu- américain. Cela explique d’ailleurs pour- que M. Trump a enfin eu les coudées
ainsi que son ignorance de l’histoire et de tion 2231 du Conseil de sécurité, adoptée quoi le président Trump, qui a pris ses fonc- franches. Même si aucun des autres pays Après la guerre froide, on assiste
la diplomatie se conjuguaient à son désir à l’unanimité. En échange d’un arrêt du tions le 20 janvier 2017, n’a dénoncé l’ac- signataires n’a suivi les États-Unis dans cependant à une intensification des reven-
de défaire l’héritage laissé par son prédé- programme de recherche nucléaire militaire cord que le 8 mai 2018. Tant le secrétaire leur retrait, la décision de Washington sera dications extraterritoriales, au prétexte
cesseur. Soucieux de rompre avec les et de contrôles internationaux qui s’éten- d’État Rex Tillerson que le général Herbert lourde de conséquences pour ses rapports que la mondialisation doit s’accompagner
conventions, il se fierait à son instinct et se draient jusqu’en 2025, les sanctions impo- Raymond McMaster, conseiller à la sécu- avec l’Europe, en raison du rétablissement de règles communes. Rien qu’en 1996,
contenterait de transposer au champ des sées par le Conseil de sécurité à la Répu- rité nationale, admettaient les mérites du des sanctions contre les entreprises améri- les États-Unis votent deux législations
relations internationales les pratiques peau- blique islamique depuis 1995 devaient être texte et s’opposaient à un retrait. Ce n’est caines ou étrangères qui continueraient à fondées sur ce principe. La loi Helms-
finées durant sa carrière de promoteur et progressivement levées. qu’après les avoir congédiés et remplacés commercer avec l’Iran. Burton vise les sociétés étrangères qui
de vedette de la télé-réalité. investissent sur le territoire cubain tandis
Les retombées économiques attendues que la loi d’Amato-Kennedy s’applique
Le Plan d’action global commun a été représentaient une composante essentielle En 1982, la riposte de Margaret Thatcher à l’Iran et à la Libye. L’Union européenne
signé à Vienne le 14 juillet 2015 par l’Iran
et les cinq membres permanents du Conseil
de sécurité des Nations unies (États-Unis,
de l’accord. Mais, si les échanges de l’Iran
avec l’étranger ont bien augmenté, on est
resté loin du boom escompté il y a trois
L A QUESTION de l’application extra-
territoriale des lois des États-Unis remonte
lois de blocage interdisant à leurs entre-
prises de se soumettre aux lois étrangères.
réplique par un dispositif de blocage qui
interdit une nouvelle fois à toute personne
européenne physique ou morale de se
Russie, Chine, France, Royaume-Uni), ans, notamment à cause du maintien de à la guerre froide. Après l’imposition de Bien que grande alliée du président Rea- soumettre à des actes administratifs, légis-
sanctions antérieures, adoptées par le la loi martiale en Pologne, le 13 décem- gan, Margaret Thatcher, la première latifs ou judiciaires décidés par une puis-
Congrès au lendemain de la révolution isla- bre 1981, le président Ronald Reagan ministre britannique, se montre intraita- sance étrangère. Elle ouvre par ailleurs
L’Imprimerie mique de 1979. Pour bon nombre d’Ira- interdit dans un premier temps aux socié- ble. Elle déclare que, pour des raisons de un contentieux devant l’Organe de règle-
79, rue de Roissy
93290 niens, la mauvaise foi des États-Unis sautait tés américaines de participer à la construc- principe, les entreprises du Royaume-Uni ment des différends de l’Organisation
Tremblay-en-France aux yeux : les autorités américaines main- tion d’un gazoduc qui devait alimenter les doivent honorer leurs engagements com- mondiale du commerce (OMC) afin de
tenaient l’ambiguïté sur la question des pays européens à partir de la Sibérie. En merciaux. Elle invoque une loi de blocage contester l’application extraterritoriale de
Origine du papier : Allemagne. Taux de fibres transactions en dollars afin de décourager juin 1982, l’embargo est étendu à leurs (le Protection of Trading Interests Act), ces lois. La Commission européenne éta-
recyclées : 100 %. Ce journal est imprimé sur les investisseurs et les exportateurs poten- filiales, ainsi qu’aux sociétés étrangères votée en 1980, qui leur interdit de se sou- blit même une liste d’entreprises améri-
un papier UPM issu de forêts gérées durablement,
porteur de l’Ecolabel européen sous le n° FI/37/001. tiels. Pour les pays exportateurs, les progrès travaillant sous licence américaine, au mettre aux injonctions des États-Unis caines susceptibles d’être frappées à leur
Eutrophisation : Ptot = 0,007 kg/t de papier n’étaient cependant pas négligeables. Le motif que l’Union soviétique pourrait tirer lorsque l’intérêt national est en jeu. En tour par des sanctions miroirs. Cette déter-
Commission paritaire des publications montant des exportations françaises vers parti des technologies nationales. France, M. Jean-Pierre Chevènement, mination paie : les États-Unis acceptent
et agences de presse : nº 0519 D 86051 l’Iran, par exemple, a triplé, passant de alors ministre de la recherche et de l’in- une suspension de leurs dispositifs de
ISSN : 0026-9395 500 millions d’euros au moment de l’ac- Cette décision suscite un tollé ; les dustrie, s’appuie sur une ordonnance sanction dans le cas des Européens, qui
PRINTED IN FRANCE
cord à 1,5 milliard en 2017. mesures de rétorsion des États européens de 1959 édictée par le général Charles retirent alors leur plainte à l’OMC.
À la disposition des diffuseurs de presse concernés contraignent les États-Unis à de Gaulle et donne ordre à la société
pour modification de service, demandes de réassort Bien que souvent qualifié d’« État se rétracter. Car, si Washington détient Dresser-France, filiale d’un groupe amé- Que s’est-il passé depuis ? Certes, il y
ou autre, nos numéros de téléphone verts :
Paris : 0 805 050 147 voyou», l’Iran a respecté ses engagements, bien l’arme de l’extraterritorialité, les ricain de mécanique, de passer outre aux a eu l’effet 11-Septembre. Le caractère
Banlieue/province : 0 805 050 146.
comme en ont attesté l’Agence internatio- pays d’Europe peuvent riposter par des injonctions de sa maison mère. Washing- mondial du terrorisme a paru justifier, par
7 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

DÉNUCLÉARISATION EN CORÉE

rayon de soleil
lui aussi de sa place dans le monde : «Une tuaire nord-coréenne située de l’autre côté
nouvelle histoire commence aujourd’hui, du fleuve Yalu. En quête de nouveaux
une période de paix », écrit-il sur le livre moteurs de croissance créateurs d’emplois
d’or de la Maison de la paix. Dans la fou- (le chômage des jeunes dépasse 11,5 %),
lée, il annonce en grande pompe la des- le président sud-coréen table sur ce qu’il
truction du site de Punggye-ri, où furent appelle la «nouvelle ceinture économique
effectués six essais nucléaires depuis 2006, de la péninsule». Celle-ci comprend aussi
et qui disparaît le 24 mai sous l’œil de jour- bien des recherches énergétiques en mer
nalistes étrangers. Les experts internatio- de l’Est (où du pétrole serait présent) que
naux ne sont pas conviés – ce qui empêche des projets de grandes infrastructures et
de vérifier la réalité de l’activité abritée l’essor de vastes zones touristiques des
dans ces tunnels. deux côtés de la frontière.

Il est désormais avéré que la RPDC n’a En interne, M. Moon a conforté sa posi-
plus besoin d’expérimentations souter- tion. À la veille des JO, 70 % des Sud-
raines et maîtrise la technologie (10). Le Coréens interrogés exprimaient leur
maître de Pyongyang peut donc espérer mécontentement après la mise en place
traiter d’égal à égal avec les États-Unis – le d’une équipe féminine unifiée de hockey
grand rêve de la dynastie Kim – et passer sur glace, qu’il avait imposée. Au lende-
au second pilier de sa politique, l’essor main du sommet de Panmunjeom, 78,3 %
économique, afin que «le peuple n’ait plus approuvaient son action, et 64,7 % décla-
jamais à se serrer la ceinture», ainsi qu’il raient faire confiance à la Corée du Nord
avait promis en arrivant au pouvoir. Pour pour maintenir la paix, contre seulement
l’instant, tout le monde suit, y compris 14,7 % avant son ouverture (16).
l’armée, que M. Kim a fait « rentrer dans
ses baraquements », selon l’expression Sont-ils trop optimistes, comme le pen-
d’un des grands spécialistes français de la sent certains experts sud-coréens? Il n’est
péninsule coréenne, Patrick Maurus – sous pas sûr qu’une hypothétique rencontre
le régime de Kim Jong-il, elle était omni- entre M. Trump et M. Kim ouvre la voie
potente. Quant à la nouvelle couche aisée, Affiches dans le quartier Shoreditch, à Londres, 2017 à de véritables négociations pour établir
qui a déjà profité de l’assouplissement de une feuille de route, dont l’élaboration sera
la politique économique (11), elle a, sans de toute façon très difficile... ce qui laisse
aucun doute, poussé à ce tournant straté- guère M. Kim à emprunter cette voie, La vision de Pyongyang repose plutôt deux Corées et les États-Unis – ou à qua- toute latitude pour d’éventuelles provoca-
gique, voyant d’un fort mauvais œil la même si, à la différence du dirigeant sur une série de « mesures progressives et tre – avec la Chine ». Un flou entretenu, tions des deux côtés du Pacifique.
perspective d’un repli dû au renforcement libyen, il détient la technologie qui lui per- synchronisées ». Les concessions du dit-on à Séoul, par les « proaméricains de
des mesures d’embargo. mettrait, si besoin était, de revenir dans la Nord – démantèlement des installations, Pyongyang », qui espèrent s’émanciper S UNG I L - KWON
course atomique. Bien sûr, les deux négo- acceptation du contrôle international, etc. – (un peu) de la tutelle économique chi- ET M ARTINE B ULARD .
Le chemin vers la paix n’en apparaît ciateurs américains s’entendent cependant seraient suivies de concessions améri- noise en misant sur Washington, comme
pas moins semé d’embûches. Tout le sur l’objectif final : une Corée du Nord caines et sud-coréennes : signature d’un leurs ancêtres avaient joué tantôt la Russie
(10) Cf. Sipri Yearbook 2017 : Armaments, Disar-
monde est d’accord pour une dénucléari- purgée de toute bombe nucléaire, de tout traité de paix en bonne et due forme, nor- et tantôt la Chine, alors frères ennemis, mament and International Security, Institut international
sation de la péninsule, mais aucun des missile et de toute arme chimique. malisation des rapports avec les États- pour garder leur indépendance. Voilà au de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), 2018.
protagonistes ne s’accorde sur son Unis, levée des sanctions, réduction puis moins un point d’accord avec les diri- (11) Lire Patrick Maurus, « La Corée du Nord se
contenu. À commencer par les Américains Il s’agit de désarmer la seule RPDC, fin des exercices militaires communs entre geants américains, qui cherchent à conte- rêve en futur dragon », et Martine Bulard, « Voyage
entre eux. M. Pompeo croit en la signature quand Pyongyang parle, à l’instar de le Sud et les États-Unis. C’est quasi la posi- nir la puissance chinoise dans la région. sous bonne garde en Corée du Nord », Le Monde
diplomatique, respectivement février 2014 et
possible d’un traité de paix en lieu et place Séoul, de dénucléariser toute la péninsule. tion de Séoul. Pékin, alarmé, a rappelé dans un éditorial août 2015.
de l’armistice en vigueur depuis 1953, et La déclaration commune adoptée le cinglant du très officiel Global Times : (12) Yi Yong-in, «Pompeo and Bolton offer different
à une « réelle chance de dénucléarisa- 27 avril à Panmunjeom précise sans ambi- N’entendant pas rompre son alliance « La Chine est indispensable à la dénu- stances regarding Northe Korea’s denuclearization »,
tion » grâce à des « actes concrets de la guïté : « Le Sud et le Nord confirment leur historique avec Washington, le président cléarisation de la péninsule (15). » The Hankyoreh, Séoul, 1er mai 2018.
Corée du Nord» pouvant laisser envisager but commun de parvenir à une péninsule sud-coréen espère contenir les ardeurs M. Kim est allé en personne rassurer (13) Cf. Rémy Hémez, « Corée du Sud : une
puissance militaire entravée », Monde chinois, no 53,
une levée partielle de l’embargo (12). sans arme nucléaire»... et donc sans para- autoritaires des négociateurs américains M. Xi Jinping quelques jours plus tard. Paris, avril 2018.
Mais le conseiller à la sécurité nationale pluie américain. L’affaire n’est pas gagnée, en s’appuyant sur... Pékin. « Le rôle de la (14) Ock Hyun-ju, « Complex calculations over
John Bolton, qui a aussi l’oreille du pré- car on ne voit pas comment Pyongyang Chine est vital pour établir la paix dans Quant au président Moon, il n’attend signing peace treaty », The Korea Herald, Séoul,
sident, imagine plutôt un « scénario à la pourrait renoncer au nucléaire. Il le consi- la péninsule », a cru bon de réaffirmer un pas seulement l’appui politique de la 2 mai 2018.
libyenne », en référence à l’ancien prési- dère comme son assurance-vie face à une membre du cabinet présidentiel (14). Une Chine, mais aussi son aide sonnante et tré- (15) « China’s role indispensable in resolving North
dent Mouammar Kadhafi, qui, en 2003, Corée du Sud qui possède la sixième précision d’autant plus utile que le com- buchante. Les deux pays ont déjà convenu Korea nuclear crisis », Global Times, Pékin,
14 mai 2018.
avait renoncé à tout arsenal nucléaire et armée du monde et qui peut compter sur muniqué de Panmunjeom mentionnait de développer la ligne ferroviaire reliant
(16) Sondages effectués par Realmeter et publiés
chimique. Le sort de ce dernier, chassé du 28 500 GI installés à demeure avec leurs que les négociations pour aboutir à un Séoul au port chinois de Dandong, en pas- notamment par l’agence de presse Yonhap, Séoul,
pouvoir puis tué huit ans plus tard, n’incite armements dernier cri (13). traité de paix se feraient « à trois – les sant par Pyongyang et Sinuiju, ville por- 30 avril et 3 mai 2018.

INTERNATIONAL

de Donald Trump
exemple, la surveillance planétaire des États-Unis à Cuba, à l’Iran et au Sou- dollars en 2014) ou l’allemand Siemens vise à neutraliser les effets extraterrito- erreur. L’intimidation extraterritoriale a
flux financiers. Votée à la suite des atten- dan (4). Ces dernières années, un certain (800 millions de dollars en 2008). Il suffit riaux des sanctions américaines. Le généré des tensions inutiles entre l’Amé-
tats, la loi USA Patriot (Uniting and nombre de multinationales européennes d’un lien, même ténu, pour que la justice ministre de l’économie français Bruno rique et ses principaux alliés et a menacé
Strengthening America by Providing sont également tombées dans les filets du américaine s’estime compétente : dans Le Maire a proposé le 11 mai des dispo- l’ordre international de libre-échange
Appropriate Tools Required to Intercept Foreign Corrupt Practices Act (FCPA), l’affaire BNP Paribas, les transactions illi- sitifs de financement indépendants pour que les États-Unis ont promu pendant
and Obstruct Terrorism, « Unir et renfor- une loi de 1977 qui interdit de soudoyer cites étaient libellées en dollars. Détenir les investissements en Iran et l’indemni- tant de décennies (5). »
cer l’Amérique en lui fournissant les des dirigeants de pays tiers pour engran- un compte aux États-Unis, voire échanger sation par l’Union des entreprises qui
outils appropriés pour intercepter et ger des contrats. Plusieurs entreprises doi- des courriels qui transitent par un serveur pourraient être victimes du mécanisme de I BRAHIM W ARDE .
empêcher le terrorisme ») accorde à l’exé- vent s’acquitter d’amendes importantes, installé dans ce pays, ouvre également la sanctions secondaires réactivé par les
cutif des prérogatives supplémentaires. dont le français Alstom (772 millions de voie à des poursuites. États-Unis. Mais rien ne dit qu’il convain- (3) Cf. « L’internationalisation de la compliance à
Nouvel aspect du « privilège exorbitant » cra ses homologues européens, tandis que, l’américaine», Audit, risques et contrôle, no 004, Paris,
quatrième trimestre 2015.
de la monnaie américaine dont parlait pour une entreprise, l’ensemble de ces
autrefois le général de Gaulle, toutes les Une stratégie contre-productive mesures ne pèse guère face à la menace (4) Lire « Les États-Unis mettent les banques à

P
l’amende » et Jean-Michel Quatrepoint, «Au nom de
transactions en dollars deviennent passi- d’être coupée du marché américain. la loi... américaine », Le Monde diplomatique, respec-
bles de la loi des États-Unis, même OUR AUTANT, l’affaire des sanctions « secondaires », levées par l’accord de tivement juillet 2014 et janvier 2017.
lorsqu’elles n’interviennent pas sur leur contre l’Iran marque une rupture. Le jour Vienne, seront rétablies dans un délai de Depuis son élection, M. Trump n’a (5) Zbigniew Brzeziński, Brent Scowcroft et Richard
territoire. On parle alors d’une ère de même de la dénonciation de l’accord sur quatre-vingt-dix jours (c’est-à-dire à par- cessé de prendre ses distances avec l’Eu- Murphy, « Differentiated containment », Foreign
Affairs, New York, mai-juin 1997.
« mondialisation de la compliance à le nucléaire, le nouvel ambassadeur amé- tir du 6 août prochain) pour le secteur rope. Son affinité avec les régimes auto-
l’américaine ». ricain à Berlin, M. Richard Grenell, automobile et de cent quatre-vingts jours ritaires et son alignement sur les positions
publiait un tweet en forme d’oukase : (4 novembre) pour le secteur pétrolier. d’Israël et de la plupart des États du
Entre diktat et mimétisme, les lois et « Les entreprises allemandes qui font des Les sociétés qui refuseraient de se sou- Golfe pour tout ce qui touche à l’Iran
pratiques des États-Unis s’internationa- affaires en Iran doivent se retirer immé- mettre aux nouveaux règlements pour- laissaient présager une confrontation
lisent. Qu’il s’agisse de lutte contre le diatement ! » (Il plaidera par la suite qu’il ront, sur décision de M. Trump, se retrou- majeure avec ses alliés transatlantiques.
blanchiment d’argent, contre le finance- s’agissait dans son esprit d’une obligation ver sur une liste d’entreprises (Specially Mais les leçons de l’histoire montrent ACCÈS ILLIM ITÉ

9€
ment du terrorisme ou de campagnes morale.) Le nouveau secrétaire d’État, Designated Nationals List) dont les actifs bien les risques de l’unilatéralisme pour
contre la corruption, les législations adop- M. Pompeo, a quant à lui promis de met- sont susceptibles d’être bloqués et avec l’hégémonie américaine. Il y a un peu
tées à travers le monde sont calquées sur tre à genoux les États qui aideraient lesquelles les entités et les citoyens amé- plus de vingt ans, en 1997, trois proches
les leurs (3). Et c’est souvent la justice l’Iran, à moins que Téhéran ne consente ricains n’ont pas le droit de traiter. conseillers diplomatiques des présidents
de ce pays qui déclenche les poursuites à douze conditions qui s’apparentent à James Carter, George H. W. Bush et Wil- p o ur 5 j o ur s
et qui sanctionne des entités étrangères une capitulation en rase campagne. Dans Lors du sommet de Sofia, les 16 et liam Clinton, respectivement Zbigniew
pour des infractions commises hors du une circulaire de dix pages, le service de 17 mai, les dirigeants européens ont Brzeziński, Brent Scowcroft et Richard Toutes les archives
territoire national. En juin 2014, la banque contrôle des actifs étrangers (Office of déclaré leur volonté unanime de rester Murphy, avertissaient : « La politique des
BNP Paribas est ainsi condamnée à verser Foreign Assets Control, OFAC) du Tré- dans l’accord – un vœu pieux –, sans sanctions américaines unilatérales
du journal
8,9 milliards de dollars au Trésor améri- sor a publié la liste des réglementations même évoquer un recours devant l’OMC. envers l’Iran s’est avérée inefficace, et depuis sa création
cain pour avoir enfreint, à travers sa filiale qui doivent régir le rétablissement des Seule annonce concrète : la mise en œuvre la tentative de forcer les autres à suivre
www.monde-diplomatique.fr/5j
suisse, les embargos imposés par les sanctions. Celles qui sont qualifiées de d’une loi de blocage (votée en 1996) qui l’exemple des États-Unis a été une
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
8

CUADRO GALLERY, DUBAÏ


Une libération très calculée
pour les Saoudiennes
« N OUS DEVENONS enfin un pays normal »,
s’exclame Mme Najat T., étudiante en architecture
à Riyad. Une réflexion entendue de toutes parts.
Empêtrée dans sa guerre au Yémen et désireuse de faire
porter le chapeau de l’obscurantisme à l’Iran, l’Arabie
hommes couards qui ne veulent pas prendre d’ini-
tiative ni dire ce qu’ils pensent ».

Les Saoudiens sont-ils, dans leur majorité, prêts


Dans le royaume saoudien, connu, entre autres, saoudite met en avant ses efforts pour améliorer la condition à accepter ces changements, ou restent-ils arc-
pour la dureté de la condition féminine, les boutés sur leur passé, au nom de coutumes
annonces de changements se multiplient. Telle des femmes dans le royaume. Des réformes à pas comptés, ancestrales ? Personne n’a de réponse univoque.
femme a été nommée à un poste à responsabilité ; qui restent fragiles et qui ne répondent que partiellement Très utilisés – 93 % de la population a accès
une salle de cinéma a été rouverte, après trente- à Internet –, les réseaux sociaux, Instagram,
cinq ans d’interdiction, et le public est mixte. à une grande attente en matière de changement. Snapchat, Facebook et surtout Twitter, font office
L’armée et la police recrutent des femmes, à d’instituts de sondage, faute de mieux. Ces espaces
présent, et les autorités envisagent de permettre de liberté sont toutefois surveillés, et la population
la mixité dans les lieux publics. se méfie. « Beaucoup de gens ici trouvent les
PAR NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE FLORENCE BEAUGÉ * changements actuels anti-islamiques. Mais d’autres
Chaque semaine, on proclame la fin d’un voix peuvent à présent s’exprimer. Jusque-là, on
nouveau tabou, le plus marquant étant l’interdiction ne les entendait pas, ou alors elles étaient diabo-
de conduire pour les femmes : en principe, à partir de personnes, dont un tiers d’étrangers) est très Pour les plus instruites, le prochain objectif est lisées », explique Hatoon Al-Fassi. Si elle se dit
de ce mois de juin, un permis pourra leur être délivré atomisée. Les jeunes paraissent satisfaits – 70 % l’abolition du tutorat masculin. Cette disposition de « confiante dans l’avenir », un fait l’inquiète : ces
sans l’accord de leur mahrâm (tuteur masculin). de la population a moins de 35 ans. Pourtant, la charia, en vigueur dans le pays, et qui fait des changements sont dus «à une seule personne», ce
L’annonce a été faite en septembre dernier, dans le beaucoup de femmes se disent fatiguées qu’on Saoudiennes des mineures à vie, a été allégée qui ne lui paraît «pas très sain». Allusion au prince
cadre du vaste programme de réformes écono- juge l’Arabie saoudite à travers leur seul statut. en février 2018. Les femmes peuvent enfin se héritier, qui décide souverainement – et souvent
miques et sociales imposées par le prince héritier «Qu’on porte sur nous ce regard supérieur me rend passer de l’aval de leur tuteur (mari, père, frère, fils brutalement – des réformes à mener, sans laisser
Mohammed Ben Salman (dit « MBS »), 32 ans, fils malade. On veut nous dicter notre conduite, or nous ou tout autre homme de la famille) pour accomplir espérer la moindre ouverture sur le plan politique.
du roi Salman (82 ans). Même le port de l’abaya, ce sommes un pays de tribus et de traditions. Nous leurs démarches administratives, travailler ou créer
long vêtement noir dans lequel les Saoudiennes se avons le droit d’évoluer à notre rythme!», s’exclame leur entreprise. Mais il faut toujours sa permission
drapent de la tête aux pieds dans l’espace public,
est remis en question. En février, un clerc a déclaré
l’universitaire Hoda Al-Helaissi, l’une des trente
femmes membres du Majlis Al-Choura, l’assemblée
pour se voir délivrer un passeport, voyager, et
surtout se marier.
« Les Bédouines
à la radio que s’habiller « modestement » pouvait consultative dont le rôle est de faire des propositions conduisent
suffire. Quelques semaines plus tard, pendant son de lois au gouvernement (ses cent cinquante Si, pour Hatoon Al-Fassi, féministe de longue
voyage officiel aux États-Unis, Mohammed Ben membres sont désignés par le roi, et les femmes y date et professeure associée en histoire des femmes depuis trente ans »
Salman lâchait, au détour d’une interview, qu’une ont été admises pour la première fois en 2013). à l’université du Roi-Saoud, l’atmosphère actuelle
musulmane sans abaya restait une musulmane est « positive », chaque jour qui passe est une Contrairement à leurs voisins iraniens, qui élisent,
« comme les autres ». À l’heure où le royaume «En deux ans, on a obtenu ce qu’on réclamait bataille à mener. « Les hommes eux-mêmes sont sous contrôle, un président et un Parlement, les
cherche coûte que coûte à se démarquer de son depuis une trentaine d’années. Les changements sous pression. Ils ignorent quelle est leur marge de Saoudiens et les Saoudiennes ne votent pas pour
rival iranien en cultivant de bonnes relations avec sont énormes. Il faut venir ici pour y croire», estime manœuvre », dit-elle. Elle le mesure chaque choisir leurs députés ; la monarchie concentre tous
l’Occident, le statut des femmes est un élément Fawziah Albakr. Cette enseignante en sociologie de semaine, quand elle remet sa chronique au les pouvoirs, ou presque. Le régime s’est même
essentiel de la communication du prince héritier. l’éducation à l’université du Roi-Saoud, à Riyad, quotidien progouvernemental Al-Riyad. Parfois, il durci, et la peur est palpable. Pour asseoir son
Des agences occidentales (Publicis, Image Sept, fait partie des quarante-sept pionnières qui, le lui faut attendre trois semaines avant de voir son pouvoir, Mohammed Ben Salman n’hésite pas à
Edile Consulting) ont été appelées à la rescousse. 6 novembre 1990, ont pris le volant dans la capitale article publié, car le sujet est délicat, et la mettre sous les verrous ses opposants, qu’ils soient
Leur mission : tenter d’améliorer l’image très pour attirer l’attention sur l’interdiction de conduire, direction – exclusivement masculine – craint de conservateurs ou progressistes. Plusieurs vagues
dégradée du royaume dans le monde et, au un anachronisme unique au monde. Mais, pour les déplaire au pouvoir. La réaction des religieux est d’arrestations ont eu lieu entre juin et mai 2018,
passage, celle de Mohammed Ben Salman (1). femmes, le réel tournant a été sans conteste la mise également redoutée. Même s’ils sont passés sous parfois pour un simple message à caractère politique
au pas, il y a deux ans, de la police religieuse, appelée la coupe du pouvoir politique depuis l’ascension sur Twitter, et beaucoup sont encore sous le choc
Les Saoudiennes se réjouissent-elles de ces Mouttawa, qui les traquait dans tous les lieux publics. de Mohammed Ben Salman, ils demeurent un parte- de l’affaire du Ritz-Carlton, du nom de cet hôtel de
changements ? Difficile de le savoir. La liberté «Cela nous a changé la vie. Avant, chacune regardait naire-clé de la monarchie et pourraient ressurgir, si Riyad où de nombreuses personnalités ont été
d’expression n’existe pas, et la société (30 millions l’autre pour savoir si elle était “dans la ligne”. Nous besoin était (2). «On tâtonne, mais chaque avancée séquestrées (lire l’encadré ci-contre). L’arrestation,
nous sentions harcelées dans la rue. Notre vie est est une victoire », dit encore Hatoon Al-Fassi, avant en mai 2018, de plusieurs militants a aussi créé la
* Journaliste. devenue plus heureuse», ajoute Fawziah Albakr. de lâcher quelques phrases cinglantes envers «ces stupéfaction (lire l’encadré page 9).

Dans le souk populaire de Swakah, au sud de


Riyad, les femmes s’inquiètent de l’évolution de la

Sortir du « tout pétrole » situation. Toutes sont hermétiquement couvertes


d’abaya, de hidjabs et de niqabs noirs. Aucune ne
parle sous son véritable nom. Ici, le changement

P
ASSER d’une économie rentière à une économie productive, c’est l’objectif de Porter la part des femmes dans la population active à 30 % d’ici à 2030, contre est perçu comme une menace. « Je suis contre la
« Vision 2030 », le plan de développement promulgué par le prince héritier 15 % aujourd’hui (et 40 % dans le reste du Golfe), permettrait d’augmenter le revenu conduite des femmes et tout ce qui se passe ces
Mohammed Ben Salman (dit « MBS »). Totalement dépendante des hydro- des ménages, d’améliorer la croissance et de remplacer les 11 millions d’étrangers derniers temps », dit une femme d’une soixantaine
carbures, l’économie saoudienne vacille. Entre fin 2014 et début 2015, le prix du qui suppléent les Saoudiens dans le secteur privé. «“MBS” a le mérite de la cohérence. d’années dont les yeux, seul élément visible à
pétrole est passé de 100 dollars à moins de 45 dollars le baril. Résultat : le royaume Il ne parle pas de religion, mais d’économie. Le changement économique ne pourra travers le niqab, s’emplissent de larmes. Voici vingt-
a vu son taux de croissance chuter à 1,4 % en 2016, contre 7 % deux ans plus tôt. venir qu’avec un changement sociétal, et en y associant la main-d’œuvre féminine», deux ans qu’elle vend des vêtements. « Le travail
En 2017, il est même entré en récession. souligne Stéphane Lacroix, chercheur et enseignant à Sciences Po. pour les femmes, ce n’est pas contre l’islam. Mais
Dès 2015, les autorités ont réagi : suppression des subventions, augmentation à Annoncée depuis des années, la « saoudisation » se fait désormais à marche tout le reste va à l’encontre de la chasteté que nous
plusieurs reprises des tarifs publics et introduction d’une taxe sur la valeur ajoutée forcée. Les étrangers et leurs familles sont soumis à des taxes de plus en plus devons observer. » En parlant, elle jette des regards
(TVA) de 5 % à partir de janvier 2018. La famille royale a créé en parallèle un compte lourdes. Du côté des immigrés pakistanais et indiens – taillables et corvéables à furtifs autour d’elle et ajoute à voix haute : « Mais
citoyen. Onze millions de Saoudiens touchent ainsi une allocation mensuelle (entre merci –, c’est l’exode. longue vie au prince héritier ! »
80 et 240 dollars). Le produit intérieur brut (PIB) par habitant s’élève à 21000 dollars Investisseurs et chefs d’entreprise restent quant à eux traumatisés par l’affaire du
par an, alors qu’il est de 37000 dollars aux Émirats arabes unis et de 61000 dollars Ritz-Carlton : pendant trois mois, l’hiver dernier, cet hôtel de luxe de Riyad a été À deux pas de là, Mme Nurah L., 25 ans, dont
au Qatar. Dans le même temps, l’État, jusque-là pourvoyeur de 70 % des emplois, converti en prison dorée pour l’élite économique et politique du royaume, prise on ne distingue que les yeux maquillés et les ongles
a accéléré son désengagement pour passer la main au secteur privé. Pour diversifier dans ce qui a été présenté comme une vaste campagne anticorruption. Les détenus peints en blanc, se dit, elle aussi, « contre le droit
son économie, l’Arabie saoudite mise sur les mines (potasse, cuivre, uranium, or), (parmi lesquels le milliardaire Al-Walid Ibn Talal) ont été relâchés après avoir conclu de conduire» accordé aux femmes. Son mari assure
la pétrochimie, les énergies renouvelables et le tourisme. De 8 millions de pèlerins à un arrangement financier avec les autorités, ou ont été blanchis. Si la jeunesse et ses déplacements, matin et soir. « Notre vie nous
La Mecque chaque année, le royaume espère passer à 30 millions d’ici à 2030. Par les classes populaires ont applaudi à cette opération « mains propres », la haute convient comme ça. Nous ne sommes pas des
ailleurs, le projet Neom (500 milliards de dollars), dans le Nord, vise à construire la bourgeoisie de Riyad et de Djeddah l’a interprétée comme un racket du prince Occidentales», argue la jeune femme. Elle se réjouit
ville du futur, dotée de toutes les technologies les plus avancées. héritier pour forcer certaines grosses fortunes à s’associer à ses projets ruineux.
Officiellement, le chômage est aujourd’hui de 12,8 %. Un jeune de moins de 30 ans Bilan de cette affaire : 106 milliards de dollars « récupérés », mais une méfiance
(1) Lire Gilbert Achcar, «Au Proche-Orient, la stratégie saoudienne
sur trois est inactif. Presque deux tiers des femmes chercheraient un emploi. En accrue des investisseurs, alors même que l’entrée en Bourse du géant pétrolier dans l’impasse », Le Monde diplomatique, mars 2018.
février, le département des passeports aux aéroports et aux frontières a ainsi reçu Saudi Aramco – si elle se fait – ne suffira pas à financer tous les besoins du royaume. (2) Lire Nabil Mouline, « Petits arrangements avec le wahha-
107 000 candidatures féminines pour 140 postes proposés en priorité aux femmes. F. B. bisme », Le Monde diplomatique, janvier 2018.
9 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

Les œuvres qui accompagnent cet article sont de Manal


AlDowayan. Elles sont extraites des séries « The Choice »
(Le choix) et « I Am » (Je suis), datant de 2005
(page de gauche) ; et « The City and I » (La ville et moi),
Nouveau tour de vis
T
datant de 2010, et « The Choice » (page de droite). RAÎTRESSES ! », « Votre trahison n’a aucune chance de réussir ! » : c’est par ces manchettes
L’inscription sur l’œuvre « I Am an Educator » « qu’une partie de la presse saoudienne a salué l’arrestation, le 18 mai dernier, de plusieurs
(Je suis une éducatrice) signifie
« l’ignorance est ténèbres » (page 8, à droite). militants des droits humains, dont six femmes qui, par le passé, s’étaient élevées contre l’interdiction
www.manaldowayan.com faite aux Saoudiennes de conduire (1). Les motifs avancés pour justifier ces arrestations rappellent
ceux habituellement employés dans d’autres pays autoritaires : « atteinte à la sécurité nationale,
à l’unité et à la stabilité du royaume » et « contacts suspects avec des parties étrangères ». Le
tour de vis du pouvoir, décidé aux premiers jours du ramadan, a coïncidé avec la multiplication
de travailler : « Mon mari m’a donné la permission de rumeurs concernant des tentatives de coup d’État ou d’assassinat contre le prince héritier
sans problème. Je rapporte de l’argent à la maison Mohammed Ben Salman. Il conforte les contempteurs du royaume, qui ne cessent de dénoncer
et j’ai cessé de m’ennuyer. » une modernisation en trompe-l’œil.
Les rapports publiés par les organisations de défense des droits humains témoignent de
Non loin de là, au souk Hijab, les réactions des l’absence de progrès en la matière. Selon Human Rights Watch, le recours à la peine de mort
femmes diffèrent peu. On a cependant quelques demeure fréquent : quarante-huit exécutions capitales au cours des quatre premiers mois de
surprises. Conduire ? Mmes Ibtissam S. et Norr K., 2018 (cent cinquante en 2017). L’organisation note aussi que plusieurs milliers de Saoudiens
la cinquantaine, éclatent de rire sous leur niqab : subissent une « détention arbitraire », sans avoir été jugés. Parmi eux, une quinzaine de journalistes
« Ça fait trente ans que nous conduisons ! Chez les qui ont eu l’heur de ne pas s’enthousiasmer pour les réformes annoncées par le prince héritier.
Bédouins, les femmes estiment qu’elles en ont le Selon les rares informations que l’organisation Reporters sans frontières a pu recueillir, la plupart
droit. Et, d’ailleurs, comment pourrions-nous faire ont été visés pour « manque de loyauté », l’un d’entre eux ayant par exemple critiqué le projet de
autrement, loin de tout ? » Toutes deux vivent dans privatisation du géant pétrolier Aramco (lire l’encadré page 8). La chasse aux voix discordantes
des villages ou des campements à une cinquantaine semble désormais être une priorité : début mai, M. Saoud Al-Qahtani, un conseiller royal qui
de kilomètres au nord de la capitale. dirige le « centre de guerre idéologique », enjoignait à ses compatriotes de signaler sur les réseaux
sociaux les journalistes saoudiens et étrangers qui médisent de l’Arabie saoudite.
« Je travaille parce que j’ai besoin d’argent. Le A KRAM B ELKAÏD .
travail est un don de Dieu. Le Prophète nous y a
d’ailleurs encouragées », déclare une veuve, mère (1) Al-Jazirah, 19 mai 2018.
de huit enfants. Son amie ajoute : « Tant que ce
n’est pas contre l’islam et que nous ne fréquentons
pas les hommes, nous faisons ce que nous 21 ans, par exemple, on devrait pouvoir s’en passer», film. La réalisatrice avoue avoir été « sidérée » par
voulons ! » Elles sont quatre, à présent, à se estiment-elles. Les jeunes femmes écoutent leurs les réflexions des jeunes lors du débat qui a suivi.
confier – avec prudence – autour d’un étal de sous- mères et leurs tantes, et n’hésitent pas à donner leur «Ils osaient parler de leur propre expérience devant
vêtements. «Si, jusque-là, on interdisait aux femmes avis. Étudiantes, la plupart disent vouloir «partir deux des inconnus. “Mon petit ami m’a quittée parce
de conduire, c’était pour les protéger. L’homme ou trois ans à l’étranger, et revenir ici ensuite». Toutes que je ne portais pas le hidjab”, a raconté une
doit assumer ses responsabilités », assène l’une. ont l’intention de travailler et de se marier, «mais pas adolescente. Une autre a raconté l’expérience
Les autres approuvent vigoureusement. avant 30 ans, et sans avoir plus de deux ou trois inverse : son copain refusait qu’elle le porte. Une
enfants». L’abaya ? «C’est pratique et élégant, un autre encore a dit : “Je suis chrétienne” [la pratique
peu comme un manteau», disent-elles. d’autres cultes que l’islam est interdite en Arabie
À Taëf, saoudite]. À ce moment-là, un garçon d’une
une ségrégation Mme Nurah F. regrette de n’avoir pas pu suivre
des études vétérinaires, encore inaccessibles aux
vingtaine d’années s’est levé et a dit : “Votre film
parle finalement de l’acceptation de l’autre, et c’est
rigoureuse femmes. À défaut, elle fait des études scientifiques, ce qui nous manque ici” », se souvient-elle.
et, surtout, elle monte à cheval. Un jour, elle en est
Mmes Jasmeen D. et Mariam N., étudiantes en persuadée, elle représentera son pays aux Jeux Première guide touristique du royaume, Mme Abir
économie, sont vendeuses à temps partiel au souk olympiques. « Mon frère me dit : “D’accord pour Abusulayman fait découvrir Al-Balad comme
Hijab. Elles pianotent à longueur de journée sur les compétitions, mais pas question que tu passes personne, même si les touristes ne se bousculent
leurs téléphones portables. La seconde est fiancée à la télévision ou que tu t’exprimes dans les pas. Elle déplore les « stéréotypes » plaqués selon
à un étudiant en médecine qu’elle a rencontré à journaux !” Moi, je lui réponds : “C’est ma vie. elle par la presse occidentale sur les Saoudiennes.
une fête de mariage. Il l’a aperçue de loin, alors Occupe-toi de ce qui te regarde !” » Les inégalités « Quand on me dit : “Vous allez enfin être libre,
qu’elle avait retiré son niqab, et a ensuite demandé entre hommes et femmes en Arabie saoudite ? puisque vous allez pouvoir conduire”, cela me
sa main à ses parents. « Les changements actuels « Elles tiennent aux traditions, pas à la religion », choque ! Oui, mon pays est différent, mais il évolue
vont dans le bon sens. Et, grâce au permis de estime-t-elle, établissant une distinction nette entre par étapes. Il y a dix ans, personne n’aurait pu
conduire, nous serons bientôt autonomes ! », dit les deux termes. imaginer qu’on en arriverait là. »
son amie en souriant et en faisant le « V » de la
victoire. Les deux jeunes femmes tiennent, en Mme Reema B., la cousine de Mme F., s’est lancée En 2005, il est vrai, la parution du roman de
revanche, au principe du tuteur : « On se sent dans la confection et la vente d’abaya sur Internet. Rajaa Alsanea Les Filles de Riyad (3) avait fait
protégées. » L’avenir ? « Je veux surtout me sentir Modernes et colorées, ses créations ressemblent scandale. À travers des échanges de courriels,
importante dans la société ! », déclare Mme N. à des robes de princesse ou de mariée. Bien vite, quatre amies y racontent leur vie et leurs amours.
grâce aux réseaux sociaux, les demandes ont afflué. Al-Amri, chercheur en sciences sociales. Il a lancé Rien de très choquant, mais le quotidien de
Ambitieuses, les Saoudiennes le sont, et elles Plusieurs de ses amies ont elles aussi opté pour le récemment un cri d’alarme dans la presse, évoquant femmes laminées par les traditions. Publié initia-
ne s’en cachent pas. «Elles sautent sur toutes les commerce en ligne, secteur en pleine expansion, un problème « lourd de conséquences pour la lement au Liban, ce livre avait vite circulé sous le
occasions. Elles sont plus dynamiques que les surtout chez les femmes. L’une propose des plats société ». Mme Khadija S., 28 ans, une amie de manteau dans le royaume. En 2015, Deux
hommes, comme si elles avaient une revanche à cuisinés, l’autre des bijoux. Une autre encore est Mme T., est divorcée. Son mari la battait. Elle habite Femmes de Djeddah, de la romancière et médecin
prendre!», observe un jeune chef d’entreprise. Les maquilleuse professionnelle. La plupart s’en sortent. désormais avec son frère, devenu son tuteur. Elle Hanaa Hijazi (4), a lui aussi secoué la société,
filles sont scolarisées à 97 %. À l’université, elles Le week-end, elles se retrouvent dans certains lieux travaille dans un salon de coiffure. « Ce qui inquiète mais il n’a pas été censuré. Dans ce roman, deux
représentent 60 % des effectifs. En réalité, la devenus mixtes récemment, comme le Café Bateel, mon frère, c’est le regard des voisins. Ici, le qu’en- amies, écrasées par les interdits, finissent par se
libération – très relative – des femmes a commencé et dévoilent leur visage. C’est l’occasion dira-t-on est la seule chose qui compte ! » Les deux suicider. Le livre a été lu et bien reçu dans
sous le règne du roi Abdallah (2005-2015). C’est lui – rarissime – de rencontrer des garçons. amies regrettent l’époque de la police religieuse : l’ensemble, « y compris par des hommes »,
qui les a autorisées à travailler dans les commerces, « Au moins, on ne nous harcelait pas dans la rue. souligne l’auteure. Mais beaucoup de lectrices
notamment. Des emplois souvent modestes de À 750 kilomètres à l’ouest, Taëf ferait presque Maintenant, si ! Les hommes nous pourchassent en ont critiqué l’issue tragique. « Elles auraient
caissière ou de vendeuse, mais qui ont ouvert la passer Riyad pour une ville libérale. La Mecque pour avoir notre numéro de téléphone!» Elles rêvent voulu une autre fin pour les deux héroïnes, et cela
voie dans tous les domaines, à l’exception de la n’est qu’à soixante-cinq kilomètres. Mais, à l’inverse de partir dans un pays « où les femmes ont des m’a réconfortée. Elles imaginaient donc des
magistrature, le wahhabisme considérant, comme de Djeddah, qui s’est ouverte au contact des droits». À Taëf, estiment-elles, il faudra encore «une perspectives pour les femmes. »
d’autres courants de l’islam, que la fonction de juge pèlerins venus du monde entier, Taëf, un million génération au moins ».
est interdite aux femmes par la charia. Dans le même d’habitants, est restée très conservatrice. La ségré- Dans le fait de conduire, Mme Lina Al-Maeena
temps, Abdallah a distribué des bourses pour des gation des sexes y est rigoureuse. Aucun restaurant, voit surtout un symbole : « Conduire nos vies, et
études à l’étranger à des centaines de milliers de
jeunes, dont 30 % de femmes. « Tout cela a
aucun café ne déroge à la règle. Et le noir est
omniprésent...
« Jamais pourquoi pas, un jour, le pays!», espère-t-elle. Rien
ne résiste à cette femme d’une quarantaine
contribué à l’ouverture des esprits. Les jeunes sont la répression n’a été d’années, qui croit à l’émancipation par le sport. Il
connectés au monde extérieur avec les réseaux « Ici, tu ne peux rien faire. Il y a toujours un y a douze ans, elle a créé la première équipe féminine
sociaux, souligne l’universitaire Hoda Al-Helaissi. homme pour te contrôler. On ne te laisse jamais aussi féroce » de basket du pays, alors que le sport était interdit
Avec la crise économique, on ne peut plus vivre tranquille !, soupire Mme Salwa T., 26 ans, étudiante aux femmes. Aujourd’hui, elle siège à l’assemblée
avec un seul salaire, et les femmes ont l’intention en sciences islamiques, vive et drôle. Moi, j’ai de Avec sa corniche, sa vieille cité – Al-Balad, consultative. Depuis un an, le sport est obligatoire
de faire carrière. Très souvent, elles sont soutenues la chance, mon père me fait confiance, mais ce classée au patrimoine mondial de l’Unesco –, ses pour les filles dans les écoles publiques. Une
moralement par leur mari, leur frère ou leur père.» n’est pas le cas de mes amies. Chaque fois qu’elles sculptures en plein air et ses restaurants de toutes urgence : selon l’Organisation mondiale de la santé,
supplient leur tuteur : “Laisse-moi sortir”, il dit “non”, les nationalités, Djeddah, 4 millions d’habitants presque 70 % des Saoudiennes sont en surpoids,
En fait, tout dépend des familles, du milieu, du et souvent il les bat. » Beaucoup ont des petits (dont 840 000 étrangers), cité marchande située au et 40 % souffrent d’obésité.
lieu... Chaque fin de semaine, les femmes de la copains, raconte-t-elle. Leurs parents les croient bord de la mer Rouge et passage obligé vers
famille Mansour se retrouvent pour un dîner autour en cours, alors qu’elles se font déposer à un La Mecque, donc soumise à d’innombrables Le processus de modernisation du pays est-il
de l’aïeule, sous une gigantesque tente bédouine domicile privé par leur chauffeur. Bien que influences, est sans doute la ville la plus sédui- irréversible ? Mme Al-Maeena en est persuadée :
plantée dans le jardin de la villa familiale. Le bruit condamnées, les relations sexuelles avant le sante – et la moins conservatrice – d’Arabie « C’en est fini des conservateurs. Ils donnent de la
des voitures qui encombrent Riyad ne parvient que mariage sont courantes. Si l’avortement est stric- saoudite. En outre, selon la légende, n’est-ce pas voix, mais ils sont minoritaires », assure-t-elle. Et,
de très loin. La capitale (six millions d’habitants) tement interdit, sauf en cas de danger avéré pour là qu’Ève, la « mère de l’humanité », a été enterrée ? surtout, l’entrée massive des femmes sur le marché
est une ville immense et plate, construite en plein la vie de la mère, toute femme peut obtenir la pilule du travail représente un impératif économique.
désert. Pas d’immeubles d’habitation, mais des en pharmacie, même sans ordonnance. Ici aussi, les avenues sont démesurées et le Reste qu’il n’est jamais question, dans les décla-
villas couleur sable à l’infini, des avenues bordées nombre de centres commerciaux invraisemblable. rations du prince héritier, de démocratisation. De
de palmiers trapus et poussiéreux, des gratte-ciel D’après Mme T., si les filles se marient à Mais les femmes respirent mieux que nulle part fait, les élections municipales sont le seul scrutin
futuristes et d’innombrables centres commerciaux Taëf – des mariages toujours arrangés –, c’est par ailleurs dans le royaume. Les abaya sont souvent du royaume (5). « À l’étranger, on présente “MBS”
à l’américaine où les femmes déambulent. dépit, « pour obtenir leur liberté ». Une fois mariée beiges, bleues, gris pâle, agrémentées de perles, comme un jeune prince réformateur qui lutte contre
et mère, la femme a autorité dans son foyer. de fermetures Éclair... La coquetterie est de mise, la corruption. Or jamais la répression n’a été aussi
Chez les Mansour, vieille famille bourgeoise et Éducation des enfants et dépenses sont de son et le recours à la chirurgie esthétique très fréquent. féroce, confie une journaliste d’une quarantaine
fortunée, on est plutôt conservateur. «Je me méfie ressort. Quant à la polygamie (entre 8 et 10 %), elle La société, on le sent, est en ébullition. Voilà d’années. Oui, j’ai plus de liberté en tant que femme,
des changements actuels. “Ils” veulent qu’on devient rare dans la jeune génération, même si des longtemps qu’ici, plus encore qu’ailleurs, les mais notre espace d’expression à tous s’est rétréci.
devienne Dubaï. Moi, je tiens à nos valeurs, et je ne voix s’élèvent régulièrement pour plaider en sa Saoudiens ont trouvé dans l’art – cinéma, peinture, Je n’ai plus peur de marcher dans la rue, mais j’ai
me passerai pas de mon niqab, dit une femme d’une faveur, afin de « remédier » au célibat des femmes. littérature – le moyen de s’exprimer ou de s’évader. peur de vous parler à visage découvert. Je crains
cinquantaine d’années. Je suis musulmane, c’est que l’arbitraire ne règne ici comme jamais. »
mon identité. » La conduite ? Elles sont pour, « à Lorsqu’elle n’est pas en cours, Mme T. passe Trois mois avant la réouverture officielle d’un FLORENCE BEAUGÉ.
condition qu’on ne nous y force pas!». Pour elles, son temps devant la télévision. Elle adore les feuil- cinéma à Riyad, Mariam, un film de Faiza Ambah
l’important, c’est «d’avoir le choix», et dans tous letons turcs et indiens. Sur les hommes saoudiens, consacré à une adolescente française désireuse
les domaines. L’une, qui a vécu six ans aux États- elle est sans illusion. «Ils ne savent pas ce que c’est de porter le voile à l’école en dépit de la loi qui (3) Rajaa Alsanea, Les Filles de Riyad, Plon, Paris, 2007.
Unis, préfère garder son chauffeur : « C’est cher, que l’amour. Ils ne veulent que le sexe... » l’interdit, avait été projeté en public à Djeddah, à
(4) Hanaa Hijazi, Deux Femmes de Djeddah, L’Harmattan, Paris,
mais moins fatigant.» Comme elle, des milliers de l’Arbab Alheraf. Dans cet espace culturel unique, 2017.
Saoudiennes ont un chauffeur pakistanais, indien Arrangé ou pas, près d’un mariage sur deux se ouvert en 2017 par un Saoudien rentré d’Australie, (5) Aux élections de 2015, ouvertes pour la première fois aux
ou bangladais. Le tuteur? «À partir d’un certain âge, termine aujourd’hui en divorce, avance Mohammed quelque soixante jeunes des deux sexes ont vu ce femmes, 14 ont été élues, pour 2 106 sièges à pourvoir.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
10
LE PRIVILÈGE DYNASTIQUE EN QUESTION DANS LES UNIVERSITÉS AMÉRICAINES

Comment papa m’a fait entrer à Harvard


Pour sélectionner leurs étudiants, les universités améri- les quartiers chics où sont concentrées de l’université de Princeton démontre, à favoriser les héritiers, ne compte que 1,5 %
caines prennent en compte divers critères : les résultats les meilleures écoles : elles se servent de partir d’un échantillon de dix établisse- d’enfants d’anciens élèves.
leur nom comme d’un passe-droit. ments parmi les plus huppés du pays,
scolaires, l’origine ethnique, le lieu de résidence ou encore « Papa ne nous aide plus seulement en qu’être un « fils de » équivaut à un bonus On entend parfois dire que le privilège
le sexe. Les établissements les plus prestigieux considèrent jouant au catch avec nous dans le jardin, de 160 points (sur un total de 1 600 points dynastique renforce l’attachement des
écrit-il. Maintenant, papa graisse la patte possibles) au test d’aptitude scolaire anciens élèves à leur établissement, ce qui
également la filiation du candidat. Ils favorisent les à l’arbitre (3). » (scholastic assessment test, SAT), les encourage à lui verser des donations
enfants d’anciens élèves, pratiquant ainsi une forme de l’épreuve standard à laquelle doivent se plus généreuses. Mais aucune donnée
Solidement établi aux États-Unis, ce soumettre la plupart des postulants à une empirique ne valide cette affirmation. Une
discrimination positive… pour les riches. droit de succession universitaire est « pra- université américaine (6). En 2011, une équipe de chercheurs dirigée par Chad
tiquement inconnu partout ailleurs », recherche menée sur trente établissements Coffman, de l’institut Winnemac Consul-
observe le journaliste Daniel Golden, qui d’élite a conclu que, à qualifications ting, a examiné les donations effectuées
le considère comme « presque exclusive- égales, les enfants d’anciens élèves par d’anciens élèves aux cent universités
P A R R I C H A R D D. K A H L E N B E R G * ment américain » (4). Comment un pays avaient des chances d’admission supé- les mieux classées entre 1998 et 2007. Il

L
né d’une révolution contre l’aristocratie rieures de 45 points à celles des candidats en ressort que les établissements qui
a-t-il pu se révéler un terreau aussi fertile non héritiers (7). Autrement dit, un étu- reconnaissent un droit de succession reçoi-
ES AMÉRICAINS l’apprennent dès leur vigueur dans les trois quarts des cent uni- pour la sélection par la filiation ? Quelles diant qui aurait 40 % de chances d’être vent certes, en moyenne, une somme plus
plus tendre enfance : depuis la guerre d’in- versités américaines les mieux cotées, justifications permettent à celle-ci de admis sur la base de ses mérites et de son élevée par ancien élève (317 dollars contre
dépendance (1775-1783), les États-Unis publiques et privées. Ils règnent également s’imposer au vu et au su de tous et avec profil (résultats au SAT, qualités spor- 201), mais cet écart est dû au fait que leurs
rejetteraient l’ordre héréditaire au profit dans les cent meilleures écoles d’arts libé- une apparente rationalité ? tives, genre, etc.) voit celles-ci grimper donateurs sont plus riches que les autres.
de la loi établie « par et pour le peuple ». raux du pays. Outre les résultats scolaires, à 85 % en cas d’hérédité favorable. Les auteurs de l’étude n’ont trouvé
Thomas Jefferson, l’un des pères fonda- la couleur de peau, le sexe et l’origine géo- La sélection par l’hérédité fut introduite « aucune preuve démontrant que les poli-
teurs du pays, n’a-t-il pas écrit que ses graphique, ces établissements prennent en au lendemain de la première guerre mon- « Dans les universités sélectives, les tiques de favoritisme familial influent sur
concitoyens aspiraient à une «aristocratie compte la famille des candidats, sans diale, dans le but de contenir l’afflux d’étu- enfants d’anciens élèves représentent le comportement des donateurs ». Ils ont
naturelle » reposant sur « la vertu et le dévoiler le poids qu’ils accordent à chacun diants immigrés – en particulier juifs – généralement de 10 à 25 % de la popula- également passé au peigne fin les contri-
talent» plutôt qu’à une «aristocratie arti- de ces critères. La concentration des reje- dans les établissements cossus de la côte tion étudiante, estime Daniel Golden. Le butions versées aux sept institutions qui
ficielle» fondée, comme au Royaume-Uni, tons d’anciens élèves croît à proportion du Est. Mécontents de voir les nouveaux fait que ces proportions varient peu d’une ont renoncé à ce mode de sélection au
sur la fortune et la naissance ? prestige de l’établissement. Selon une venus humilier la fine fleur des élites année à l’autre suggère qu’il existe un sys- cours de leur enquête. Là encore, ils n’ont
récente enquête du Harvard Crimson, anglo-saxonnes sur le terrain de la méri- tème informel de quotas internes.» À l’op- trouvé « aucune trace significative d’une
Parmi toutes les violations de ce principe 29 % des nouveaux étudiants de première tocratie, les recteurs ont d’abord adopté posé, une grande école comme le Califor- baisse consécutive à l’abolition du pri-
cardinal, la plus lourde de conséquences année ont un parent qui a lui-même fait des quotas de Juifs. Quand ces dispositifs nia Institute of Technology, qui refuse de vilège familial ».
fut assurément le système de discrimination ses études à Harvard (2). sont devenus indéfendables, les universités
raciale infligé à la population noire. Plus ont commencé à user de moyens indirects
discrète, une autre transgression décisive Cette reproduction des élites par voie pour exclure les Juifs, notamment la mise Une atteinte à la Constitution
fut mise en place au début du XXe siècle :
la prise en compte de la filiation dans les
critères d’admission des principales uni-
familiale se superpose à un manque de
diversité socio-économique de plus en plus
criant dans les établissements huppés. Si
en place de critères aussi farfelus que le
«caractère», la «diversité géographique»
ou l’« ascendance familiale ».
A NCRÉ aux États-Unis depuis un siè-
cle, le bonus accordé aux héritiers se heurte
embarrassant. D’autant que la justifica-
tion brandie par ses défenseurs – l’effet
versités du pays. Au moment de s’inscrire, l’université Harvard claironne qu’à la ren- néanmoins à des remises en question qui supposément incitatif sur les dona-
les jeunes postulants bénéficient en effet trée prochaine ses nouveaux inscrits seront Un siècle plus tard, les critères d’héré- font douter aujourd’hui de sa viabilité à teurs – se révèle à double tranchant :
d’un traitement de faveur lorsqu’un de leurs majoritairement non blancs, une étude dité continuent d’agir comme une arme long terme. En février 2018, des groupes l’administration fiscale pourrait y trou-
parents – généralement leur père – a fré- parue en 2017 signale que plus de la moitié de discrimination massive. Selon les avo- d’étudiants d’une douzaine d’universités ver un motif pour lever les réductions
quenté l’établissement. «En réservant des des étudiants appartiennent aux 10 % des cats John Brittain et Eric Bloom, les de prestige ont commencé à se mobiliser d’impôts concédées à ces mêmes dona-
places d’office aux membres de la pseudo- familles les plus fortunées du pays. Ceux étudiants appartenant aux minorités contre les passe-droits héréditaires. À Prin- teurs. En effet, si l’on reconnaît qu’ils
aristocratie “de fortune et de naissance”, issus des 1 % de foyers les plus riches sont (Noirs, Hispaniques, Amérindiens) comp- ceton, Yale, Cornell, Brown, Columbia et reçoivent un avantage en échange de leur
écrit l’essayiste Michael Lind, le droit de presque aussi nombreux que leurs cama- tent pour 12,5 % des candidatures aux uni- Chicago, des organisations réclamaient don, leur arrangement avec les univer-
succession universitaire a introduit le ser- rades des 60 % les plus modestes. versités sélectives, mais pour seulement – en vain – la tenue au printemps d’un réfé- sités se heurte aux règles sur les déduc-
pent aristocratique dans le jardin d’Éden 6,7 % des candidatures retenues, au béné- rendum afin de demander aux étudiants tions fiscales régissant les œuvres de
de la république démocratique (1).» Dans un milieu déjà marqué par la pré- fice de ceux qui peuvent faire valoir leur s’ils trouvent juste le système de bonifi- charité : une donation ne doit pas enri-
gnance des inégalités sociales, le privi- filiation (5). cation réservé aux « fils à papa ». chir le donateur.
Aujourd’hui, ces critères de sélection lège dynastique représente un niveau
héréditaire (legacy preferences) sont en encore plus élevé de favoritisme. Comme Ses partisans affirment parfois que le Hors des campus, la mobilisation reçoit En attendant, l’absurdité de ce mode de
le souligne l’auteur britannique Richard filtre héréditaire n’est qu’un moyen parmi des soutiens parfois inattendus. En octo- sélection illustre l’enjeu crucial que repré-
* Chercheur à la Century Foundation, spécialiste Reeves, chercheur à la Brookings Insti- d’autres de départager des candidats éga- bre 2017, le président de la Réserve fédé- sente l’accès aux grandes universités. Les
des questions d’éducation. Coordinateur de l’ouvrage tution, les classes moyennes supérieures lement qualifiés. En réalité, il ne se réduit rale de New York, M. William Dudley, bénéfices d’un cursus dans l’une de ces
Affirmative Action for the Rich : Legacy Preferences
in College Admissions, The Century Foundation, ne se contentent plus d’avantager leur pas à un simple coup de pouce du destin. déclarait dans un discours que les préro- institutions dorées sont faramineux.
New York, 2010. progéniture en achetant des maisons dans Une étude conduite par des chercheurs gatives familiales étaient « parfaitement D’abord au niveau de l’enseignement : une
injustes » et que « mettre à la poubelle ce université moyenne consacre 12 000 dol-
genre de politique ne pourrait que favo- lars par an à la formation d’un de ses étu-
riser la mobilité sociale ». Et de s’inter- diants, contre 92 000 dollars pour les plus
roger : « Est-ce que nous tenons réelle- sélectives. En termes de revenus, ensuite :
ment à encourager dans nos grandes à qualifications égales, ces diplômés tou-
universités ce qui n’est rien d’autre, au chent un salaire supérieur de 45 % en
fond, qu’une politique de l’“admission moyenne à celui de leurs pairs sortis d’éta-
contre donation” ? » blissements moins renommés – un écart
qui explose si l’on considère uniquement
Il se pourrait que la justice finisse tôt ou les étudiants d’origine modeste. D’après
tard par trancher la question. Curieuse- le livre de Thomas Dye Who’s Running
ment, à ce jour, le droit de succession uni- America ?, devenu un classique, plus de
versitaire n’a fait l’objet que d’un seul la moitié des grands patrons et environ
litige devant une cour fédérale. C’était 40 % des responsables gouvernementaux
en 1975, à l’initiative d’une postulante ont fait leurs études dans l’une des douze
malheureuse à l’université de Caroline du universités les plus cotées (9). L’histoire
Nord à Chapel Hill. Jane Cheryl Rosen- ne dit pas combien ont été admis grâce à
stock estimait que ses droits constitution- leur nom de famille...
nels avaient été bafoués par les faveurs
consenties à d’autres candidats – parmi
(1) Michael Lind, « Legacy preferences in a
lesquels des enfants d’anciens élèves, mais democratic republic », dans Richard D. Kahlenberg
aussi des personnes de condition modeste (sous la dir. de), Affirmative Action for the Rich, op. cit.
ou issues des minorités. Sa plainte fut reje- (2) Jessica M. Wang et Brian P. Yu, « Meet the class
tée. Les résultats médiocres obtenus par of 2021 », The Harvard Crimson, 2017,
www.thecrimson.com
la plaignante au SAT (850 points sur 1600)
(3) Richard V. Reeves, Dream Hoarders : How the
n’ont certes pas joué en sa faveur, mais le American Upper Middle Class Is Leaving Everyone
juge n’a pas apprécié non plus la mise en Else in the Dust, Why That Is a Problem, and What
cause de ces privilèges, reprenant l’idée to Do About It, Brookings Institution Press,
'+ "!+!  /' !," ( 

reçue selon laquelle ils étaient indispen- Washington, DC, 2017. Lire également « Classe sans
risque », Le Monde diplomatique, octobre 2017.
sables au financement des universités.
(4) Cf. Daniel Golden, The Price of Admission :
How America’s Ruling Class Buys Its Way Into Elite
À l’instar de Steve Shadowen, Sozi Colleges – and Who Gets Left Outside the Gates,
Tulante et Shara Alpern (8), nombre d’avo- Three Rivers Press, New York, 2007.
cats soutiennent pourtant que cette discri- (5) John Brittain et Eric L. Bloom, «Admitting the
truth : the effect of affirmative action, legacy prefe-
mination universitaire porte atteinte à la rences and the meritocratic ideal on students of color
Constitution, en particulier au quatorzième in college admissions », dans Affirmative Action for
amendement. Conçu initialement comme the Rich, op. cit.
  
        "  un frein aux discriminations visant les (6) Thomas J. Espenshade, Chang Y. Chung et Joan

 
             ! Noirs américains, cet amendement s’étend L. Walling, «Admission preferences for minority
students, athletes, and legacies at elite universities »,
plus généralement aux « préférences fon- Social Science Quarterly, vol. 85, no 5, Hoboken (New
' ( ",( , ( &(+ '' (   (! (     "!,' dées sur la lignée », selon la formule de Jersey), décembre 2004.
!' ( "'(! (  +'(( -!""'  '( , & ,(  l’ancien juge à la Cour suprême Potter Ste- (7) Michael Hurwitz, «The impact of legacy status
!,' (  !,+%,( (! '+  (+  ,. ( ( ' !'' + wart. Il affirme que les individus doivent on undergraduate admissions at elite colleges and
' ' & + +  + '   
,(  ! (+',' ( ! +( universities», Economics of Education Review, vol. 30,
être jugés selon leurs propres mérites, et no 3, Amsterdam, juin 2011.
& ('+! -  "'!'  
!+( & !' $ ,' (!  &(+
non en fonction de leur ascendance. (8) Steve D. Shadowen, Sozi Pedro Tulante et Shara
,' )# , ! + +  -!+' !  +  !  +!  ''
'! , &,++ ",%,$ L. Alpern, « No distinctions except those which merit
Le Congrès pourrait lui aussi avoir son originates : the unlawfulness of legacy preferences
mot à dire. Avec des sondages montrant in public and private universities », Santa Clara Law
        ! !% ##!# Review, vol. 49, no 1, 2009.
que trois Américains sur quatre lui sont
(9) Thomas R. Dye, Who’s Running America ? The
hostiles, le droit de succession uni- Obama Reign, Paradigm Publishers, Boulder
versitaire est devenu politiquement (Colorado), 2014.
11 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

LE CANDIDAT L ÓPEZ O BRADOR CONTRE « LA MAFIA AU POUVOIR »

Au Mexique, la tentation de l’espoir


Le 1er juillet, les Mexicains ne pas revenir sur la loi de sécurité intérieure, votée
en décembre 2017, qui entérine la présence des
éliront 500 députés, militaires dans les rues et élargit leurs prérogatives
128 sénateurs, 9 gouverneurs au point de provoquer l’inquiétude des Nations
unies et des organisations de défense des droits
et un nouveau président. Favori humains (7). Son programme a par ailleurs séduit
des sondages, le candidat certaines franges du secteur privé, qui estiment
désormais, avec le Financial Times, que M. López
de gauche Andrés Manuel Obrador « ne serait pas aussi dangereux que
beaucoup l’imaginent » (24 janvier 2018).
López Obrador propose
une réponse modérée L’hostilité demeure néanmoins vive au sein
d’un patronat peu habitué à ce qu’on le taquine.
au cocktail explosif qui ravage « Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Morena
représente la meilleure option pour les entrepre-
le pays : violence, corruption neurs », s’évertue à rassurer M. Martí Batres, l’un
et misère. Mais l’élite – dont les des dirigeants du parti, avant d’en égrener le
programme : « En finir avec les extorsions et les
franges économique, politique pots-de-vin, qui entravent les affaires », « ne pas
et mafieuse ont désormais augmenter les impôts », « conserver les équilibres
macroéconomiques » et « créer des zones franches
WWW.IMAGESLATINES.COM

fusionné – acceptera-t-elle pour faciliter l’investissement privé avec des


avantages fiscaux » (El Universal, 6 mars 2017).
le jeu démocratique ? « Pas de confiscations, pas d’expropriations, pas
de nationalisations. Pas de corruption. Pas de
problème », a résumé le candidat devant les
banquiers du pays réunis pour leur conférence
UNE ENQUÊTE GUILLAUME MONCEL. – « Cuatro fantásticos » (Les quatre fantastiques), 2007
annuelle (8). M. López Obrador demeure toutefois
trop à gauche pour bien des chefs d’entreprise,
DE RENAUD LAMBERT qui tentent de le discréditer en le comparant à un
autre « populiste » : le président américain Donald
poursuite des hauts fonctionnaires coupables un État antidémocratique et autoritaire. Je ne me fais Trump, que les Mexicains exècrent (9).

C
d’enrichissement personnel. Plus récemment, le aucune illusion, j’ai déjà pâti de la fraude électorale.
tribunal électoral a entériné la candidature à la prési- Mais je n’ai pas renoncé à l’espérance. » Reproche inverse de l’autre côté de l’échiquier
dence du gouverneur de l’État de Nuevo León, politique : « Morena, la droite déguisée en gauche »,
’EST UN PLATEAU de télévision comme les M. Jaime Heliodoro Rodríguez Calderón, alors que Pessimisme de la raison et optimisme de la résume une caricature qui circule sur les réseaux
autres. À l’image de ce qui se passe ailleurs dans 58 % des signatures requises pour valider sa volonté ? Pas uniquement. « Le Mexique traverse sociaux. Certains auraient sans doute préféré voir
le monde, des journalistes mexicains ont réuni les nomination avaient été jugées frauduleuses. « Le une crise d’une extrême violence, analyse le socio- arriver au pouvoir un nouveau Hugo Chávez. À
candidats à la présidence du pays pour un débat. règlement précise qu’il faut un nombre suffisant de logue Mateo Crossa. Cette situation touche l’évidence, M. López Obrador n’est pas l’ancien
Les costumes, les coupes de cheveux, les sourires signatures, a justifié l’un des magistrats. Il ne dit évidemment les populations les plus pauvres. Mais dirigeant socialiste. Mais le Mexique de 2018 ne
travaillés, rien ne distingue la scène de ses décli- pas que les signatures doivent être valides » (El elle a fini par affecter également la bourgeoisie. ressemble pas non plus au Venezuela du milieu
naisons française, allemande ou américaine. País, 12 avril 2018). Celle-ci se déchire. Pour la première fois, elle des années 2000, lorsque les prix des matières
Jusqu’à ce que l’un des prétendants se mette à multiplie les candidats, ce qui profite à “AMLO”.» premières s’étaient envolés. Au pouvoir, « AMLO »
fouiller derrière son pupitre. Lorsqu’il se redresse, Selon certaines estimations, les foyers mexicains Ni le PAN ni le PRI ne sont en effet parvenus à s’unir. devra piloter un État affaibli. Milices et cartels lui
M. José Antonio Meade, candidat du Parti révolu- consacrent en moyenne 14 % de leurs revenus à Au sein du premier, la candidature de M. Anaya n’a contestent le monopole de la violence légitime
tionnaire institutionnel (PRI, droite), exhibe une satisfaire les exigences de fonctionnaires corrompus pas convaincu les proches de l’ancien président dans certaines régions. L’armée et les services de
pancarte à peine lisible qu’il présente à la caméra : – un chiffre qui atteint 33 % pour les familles Calderón, dont l’épouse, Mme Margarita Ester Zavala renseignement de son puissant voisin du Nord
barré de flèches et de noms, le document démon- dont les membres ne perçoivent que le salaire Gómez del Campo, s’est présentée en tant qu’in- encadrent, financent et parfois chaperonnent ses
trerait l’enrichissement illicite de celui qui vient de minimum (3). Du côté des entreprises, plus d’un dépendante, avant de renoncer le 16 mai. Au sein propres services de sécurité. Les institutions
l’interpeller, M. Ricardo Anaya Cortés, candidat tiers déclarent avoir dû verser des pots-de-vin pour du PRI, la nomination de M. Meade par l’actuel administratives, électorales et fiscales souffrent
d’une coalition emmenée par le Parti d’action obtenir un contrat public, et 36,7 % pour un simple président Peña Nieto – discrédité et soupçonné d’un discrédit rare. Et, depuis les années 1980,
nationale (PAN, droite) et le Parti de la révolution raccordement à l’eau courante (contre respecti- d’enrichissement illicite – a provoqué une fuite de l’économie a été restructurée dans l’unique objectif
démocratique (PRD, centre gauche). Sans se défaire vement 15,8 % et 8,5 % en moyenne en Amérique cadres vers le Mouvement de régénération nationale de fournir une main-d’œuvre bon marché aux trans-
de son éternel sourire, ce dernier plonge à son tour latine et dans les Caraïbes) (4). Certains vident la (Morena, gauche), la formation de M. López Obrador. nationales américaines, transformant le pays en
dans ses dossiers, puis brandit une liasse de piñata, les autres la remplissent... usine à pauvreté. Avec ou sans Chávez, la marge
papiers dactylographiés : ils apporteraient la preuve de manœuvre s’avère limitée...
des manipulations frauduleuses orchestrées par Un tel contexte explique sans doute l’avance
l’homme qui vient de l’accuser. Rassemblés à du candidat Andrés Manuel López Obrador, dit « S’ils te font chanter, « Imaginez que nous gagnions, a lancé le
l’image, les cinq candidats s’agitent bientôt derrière
leurs pupitres, compulsent diverses fiches,
« AMLO », dans les sondages (5). Depuis toujours,
l’homme s’illustre par son combat contre « la mafia
exproprie-les ! » romancier Paco Ignacio Taibo II à des militants de
Morena, dont il est membre. Le Congrès sera contre
réclament la parole... Tout au long de l’émission, qui s’est approprié le Mexique » – titre d’un de nous, parce que nous y disposerons d’un groupe
les accusations de malversations fusent d’un bout ses nombreux livres, publié en 2010. Cette En dépit de ces désaccords (et des échanges minoritaire, 35 % au grand maximum. La majorité
à l’autre du plateau sans jamais sembler désar- constance a fini par convaincre qu’elle traduisait d’amabilités de leurs candidats lors du débat d’avril), des gouverneurs ? Des gens du PRI et du PAN,
çonner leurs cibles. Le principal thème sur lequel une conviction. un pacte entre le PRI et le PAN n’est pas entièrement ou, pis encore, du PRD. (...) Alors, voilà : Andrés
les candidats s’étaient mis d’accord pour débattre exclu. Mais Crossa avance un deuxième facteur qui Manuel est à Los Pinos [résidence du chef de
ce 22 avril 2018 ? Les mesures qu’ils prendraient, Mais les Mexicains décident-ils vraiment du joue en faveur de M. López Obrador. « Jamais le l’État], le jour qui suit sa prise de fonctions. Il reçoit
une fois au pouvoir, pour lutter contre la corruption... destin du Mexique ? « Chaque fois qu’il s’est pays n’avait autant souffert du discrédit de la classe une commission de grands patrons qui lui disent :
présenté, “AMLO” était en tête dans les sondages, politique, de la corruption. La situation actuelle ne “Attention Andrés, parce que si vous continuez
rappelle l’historien Massimo Modonesi. Et, peut pas durer. Or “AMLO” dispose de quelque comme ça, nous délocalisons nos entreprises au
pourtant, le candidat du système est toujours sorti chose que l’élite convoite : la légitimité.» Dans une Costa Rica.” (...) Ce jour-là, à cette heure-là, il faut
Des pots-de-vin vainqueur. » Et ce bien avant la première tribune publiée le 27 mars dernier, M. Valeriano que nous soyons deux ou trois millions dans la rue
pour accéder candidature de M. López Obrador. Suárez, vice-président de Coparmex, l’un des
principaux organismes patronaux, ne disait pas
à dire : “S’ils te font chanter, Andrés, exproprie-
les. Qu’ils aillent se faire foutre !” (...) La pression
à l’eau courante 1988 : le trouble-fête se nomme Cuauhtémoc autre chose : «Il est vrai que l’exemple d’un président que ces gens-là peuvent exercer sur un dirigeant,
Cárdenas. Dissident interne du parti au pouvoir, il déterminé à se montrer incorruptible serait idéal aussi radical, compétent et honnête soit-il, est
en rejette l’orientation droitière. Le soir du scrutin, pour impulser la transformation du système qui régit immense. Il faut un mouvement social qui pousse
Aux yeux de ses dirigeants politiques, le alors qu’il tient la corde, le système de comptage notre monde politique et ses appendices du secteur au changement (10). »
Mexique ressemble à une immense piñata, cette « tombe en panne ». Lorsque les résultats sont enfin privé» (El Sol de México).
figurine en carton garnie de bonbons et de jouets annoncés, son adversaire Carlos Salinas de Gortari La capacité de mobilisation de Morena existe :
que les enfants éventrent à coups de bâton lors caracole en tête. 1994 : le candidat du PRI Luis De là à soutenir un dirigeant politique situé à elle a été minutieusement construite pour répondre
des fêtes d’anniversaire. Une piñata que chaque Donaldo Colosio Murrieta menace de rompre avec gauche, il y a un pas qu’une partie de l’électorat aux sollicitations de son dirigeant. Enfin parvenu
élection viendrait farcir à nouveau. Au cours du la ligne de son prédécesseur. Il est assassiné. 2000 : répugne à franchir. M. López Obrador semble au pouvoir, celui-ci exhorterait-il ses militants à
mandat de l’actuel président Enrique Peña Nieto cette fois, la normalité institutionnelle ne subit s’être donné pour mission de l’y encourager en pousser le système dans ses retranchements ?
(PRI), une ribambelle de scandales ont conduit aucun accroc. La « transition démocratique », dont multipliant les gages de modération. Son slogan
seize gouverneurs (ou anciens gouverneurs) devant le pouvoir célèbre l’irruption après soixante et onze préféré ? « Amour et paix », celui qu’avait également
la justice, et parfois derrière les barreaux. L’un années de règne sans partage du PRI, troque un choisi M. Luiz Inácio Lula da Silva pour rassurer
d’entre eux, M. Javier Duarte, s’est distingué en représentant du système pour son sosie politique, les élites brésiliennes en 2002. « Étant donné la (1) Sergio Meana, « Corrupción representa 9 % del PIB : Banco
mundial », El Financiero, Mexico, 5 novembre 2015.
détournant plus de 3 milliards de dollars lors de encarté au PAN : l’ancien dirigeant de Coca-Cola gravité de la situation, la profondeur de la crise,
(2) Lire Anne Vigna, «Au Brésil, les ramifications du scandale
son passage à la tête de l’État de Veracruz. Vicente Fox. 2006 : dès sa première campagne, nous prévoyons une espèce de trêve, (...) pour Odebrecht », Le Monde diplomatique, septembre 2017.
Lorsqu’elle aligne autant de zéros, la corruption a M. López Obrador propose de quitter l’ornière faire en sorte que les choses restent en l’état », a-
(3) « La corrupción costó 1,600 mdp a las empresas en 2016 :
depuis longtemps cessé d’être un hobby pour néolibérale dans laquelle s’est engagé le Mexique. t-il ainsi expliqué lors de l’émission organisée par Inegi ; 65 % de las mordidas son para trámites », 3 juillet 2017,
dirigeants politiques sans scrupules : elle s’est Une fraude massive le prive de la victoire. 2012 : Milenio. Ce qui a suscité une réaction enthousiaste www.sinembargo.mx
élevée au rang d’activité économique à part entière. « AMLO » tente de nouveau sa chance. Les de l’éditorialiste Jesús Silva-Herzog Márquez : (4) Enquête « Business environment in Mexico », Enterprise
En 2015, la Banque mondiale estimait sa contri- manœuvres du PRI (et le soutien des grands « J’ai le sentiment que vous assumez pleinement, Surveys, Banque mondiale, Washington, DC, 2010.
bution au produit intérieur brut (PIB) à 9 % (1), soit médias) portent M. Peña Nieto à la présidence. et avec un certain orgueil, un penchant (5) 41,2 % d’intentions de vote, contre 28,2 % pour M. Anaya
et 21,9 % pour M. Meade, selon une enquête d’El País, Madrid,
davantage que le tourisme. ouvertement conservateur. » 31 mars 2018.
M. López Obrador n’ignore pas ce contexte.
(6) La législation varie d’un État à l’autre au sein de la fédération :
Pour certains, la situation présente des «Pour changer les choses, il n’y a que deux options : S’il demeure le seul candidat à évoquer la certains l’autorisent, souvent sous conditions ; d’autres le punissent
avantages. Après avoir dorloté la société espagnole la lutte armée ou la voie électorale, a-t-il déclaré souveraineté alimentaire du pays, à vouloir traiter sévèrement.
Iberdrola (notamment spécialisée dans l’exploitation lors d’une émission de télévision du groupe de les racines sociales de la violence, à dénoncer la (7) Paulina Villegas, « Missing Mexicans’ case shines light on
du gaz) lors de son passage à la présidence, presse Milenio, le 21 mars 2018. Je pense qu’il est faiblesse des salaires, à promettre d’améliorer military’s role in drug war », The New York Times, 30 avril 2018.
M. Felipe Calderón (2006-2012) savoure désormais possible de transformer le Mexique de façon l’accès à l’université, « AMLO » a rassuré les franges (8) Cité par Jude Webber dans «Mexico leftist AMLO vows no
nationalisation, no expropriations », Financial Times, Londres,
l’épaisseur des moquettes de son conseil d’admi- pacifique. (...) Et donc, bien que les dés soient pipés, conservatrices de la société en s’alliant au Partido 9 mars 2018.
nistration. Préoccupés par une enquête sur des je me lance dans la bataille électorale. Ce n’est pas Encuentro Social (PES, droite), évangélique et
(9) Lire Andrés Manuel López Obrador, « “Nous ne sommes pas
faits de corruption liés à l’entreprise brésilienne de une contradiction, c’est simplement que je n’ai pas opposé à l’avortement (6) – comme une grande un protectorat américain” », Le Monde diplomatique, avril 2017.
construction Odebrecht (2), une majorité de députés le choix. (...) Parfois, c’est un chemin plus difficile partie de la population et la plupart des formations (10) « Deben expropiarse las empresas que no cooperen con
mexicains ont, en mars dernier, voté contre la que la voie armée. Parce qu’on se heurte à l’État ; politiques. Il a amadoué l’armée en promettant de AMLO : Paco Ignacio Taibo II», 28 avril 2018, www.sdpnoticias.com
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
12
T RENTE ANS APRÈS LE COMBAT POUR L’ INDÉPENDANCE

Le second printemps arménien


Après trois semaines de manifestations pacifiques et de disposent à Gumri d’une base de
désobéissance civile, un jeune député de l’opposition est trois mille hommes, dont le bail a
été reconduit jusqu’en 2044. Le
devenu premier ministre d’Arménie, le 8 mai dernier. Une Kremlin contrôle l’enlisement du
population urbaine, créative, polyglotte a réussi à renverser processus diplomatique, qui entérine
de fait le statu quo : ni guerre ni paix.
un pouvoir verrouillé, typique de l’espace postsoviétique, Acteur central du groupe de Minsk,
dans un mouvement qui évoque davantage celui de l’indé- fondé en 1992 (avec les États-Unis
et la France), Moscou conserve un
pendance que les « révolutions de couleur ». levier de pression en armant Erevan
ou Bakou au gré de ses intentions ou
intérêts du moment. Le rapproche-
ment récent de Moscou et Ankara a
PAR TIGRANE YÉGAVIAN * laissé craindre, côté arménien, de
nouvelles pressions pour la restitu-

T
tion des territoires azéris occupés.
Des ventes d’armes à l’Azerbaïdjan
EE -SHIRT camouflage, casquette à festations écologistes et nationalistes ont été perçues par une grande partie
large visière et sac à dos de campeur, de 1987 et 1988 à Erevan, qui préfigu- de l’opinion arménienne, tradition-
M. Nikol Pachinian est un marcheur rèrent l’éclatement de l’Union sovié- nellement russophile, comme une
aguerri. Barbe poivre et sel, la voix cassée, tique. Comme le note l’ethnologue trahison après l’offensive sur la ligne
ce député de second rang représentant une Levon Abrahamian, on retrouve à trente de front qui a coûté la vie à 94 sol-
opposition atone s’est révélé un orateur de ans de distance une même dimension dats arméniens en avril 2016, selon
talent, capable de redonner le goût de la festive, artistique, et cette étincelle allu- la représentation du Haut-Karabakh
politique à une jeunesse arménienne qui mée par une poignée d’intellectuels et en France. Mais, en octobre 2017, le
ne rêvait plus que d’exil. Lorsqu’il part de de militants peu connus. M. Pachinian gouvernement arménien annonçait
Gumri, le 31 mars 2018, il n’a réuni qu’une n’avait que 13 ans à l’époque. Avec lui, que Moscou allait lui concéder un
dizaine de partisans dans cette ville du les enfants de la « génération 1988 » nouveau prêt de l’ordre de 100 mil-
Nord, sinistrée depuis le tremblement de demandent aujourd’hui des comptes à lions de dollars, pour financer l’achat
terre de 1988 et la désindustrialisation. leurs parents qui se sont battus en faveur d’armes russes à prix d’ami...
Mais son slogan « Merjir Sergin » de l’indépendance, puis lors de la guerre
(« Refuse Serge ») fait mouche : président du Haut-Karabakh (1988-1994) pour La dépendance stratégique se
de la République depuis dix ans, M. Serge arracher à l’Azerbaïdjan cette ancienne double d’une dépendance écono-
Sarkissian tente de s’accrocher au pouvoir république autonome majoritairement mique, des intérêts russes s’étant
par un tour de passe-passe constitutionnel peuplée d’Arméniens (1). emparés de secteurs-clés de l’écono-
qui fait de lui un premier ministre aux pré- mie arménienne : nucléaire, gaz, élec-
rogatives renforcées. Quelques semaines Si elle a nourri des élans de fierté tant DESSIN DE SELÇUK tricité, transports, etc. La Russie
et 250 kilomètres plus tard, lorsque les en Arménie que dans la diaspora, cette contribue à 39,5 % des investisse-
marcheurs arrivent aux portes de la capi- guerre – victorieuse sur le terrain mais ments directs étrangers dans le pays,
tale, Erevan, ils sont plusieurs dizaines de sans solution diplomatique – a ruiné le rend finalement à la justice et sera incar- Le conflit du Haut-Karabakh a enfin et plusieurs oligarques arméniens sont liés
milliers à lui dire : « Dégage ! » pays, tout en l’installant dans une situa- céré jusqu’en 2011. placé l’Arménie dans une dépendance à leurs homologues russes. Quand il était
tion géopolitique précaire. Il a subi un étroite à l’égard de la Russie. Alliés stra- député de l’opposition, M. Pachinian ne
Dans un pays d’un peu moins de trois double blocus, turc et azéri, et s’est Armature du système, le Parti républi- tégiques dans le cadre de l’Organisation s’était pas privé de critiquer en 2013
millions d’habitants, on estime qu’envi- retrouvé dépendant de ses alliés : la Rus- cain d’Arménie (HHK), affilié au Parti du traité de sécurité collective (OTSC), l’adhésion à l’Union économique eura-
ron une personne sur cinq a participé à sie pour sa sécurité et l’Iran pour son populaire européen, revendique une idéo- les deux pays ont un système de défense siatique, sous la direction de Moscou, au
ce ruisseau devenu rivière, puis fleuve. approvisionnement, notamment en gaz. logie ultranationaliste et conservatrice, aérienne commun. En vertu d’un traité moment où son pays s’apprêtait, comme
Le 23 avril, ils étaient au moins 150 000 Les principaux acteurs de la guerre ont qu’il a puisée dans les écrits du combat- signé en 1992, des soldats russes protè- l’Ukraine, à rejoindre le partenariat orien-
dans la seule capitale, pour obtenir la pris les commandes, non seulement dans tant nationaliste Gareguine Njdeh (1886- gent aussi la frontière arméno-turque, et tal de l’Union européenne.
libération de M. Pachinian, brièvement la petite république autoproclamée, mais 1955), apôtre de la « religion de la race »
interpellé par la police. « Nikol Pachi- aussi à Erevan. Président de la « Répu- (tserakron). Le HHK a progressivement
nian avait raison. Et moi, je me suis blique du Haut-Karabakh » de 1994 pris le contrôle des principaux leviers du Canaliser l’énergie de la jeunesse
trompé », a fini par lâcher M. Sarkissian
en s’inclinant et en démissionnant le soir
même, six jours seulement après son
à 1997, M. Robert Kotcharian est ainsi
devenu premier ministre, en 1997, puis
président de la République d’Arménie,
pouvoir. Pas un directeur d’établissement
scolaire ou maire de village n’échappe à
sa clientèle de 140 000 membres. Le prag-
Q UAND les manifestations d’avril ont
pris de l’ampleur, le Kremlin a opté pour
ser avec un Parlement encore dominé par
le HHK, peu pressé de remettre ses sièges
investiture. La veille, une rencontre de 1998 à 2008. Avant de lui succéder, matisme tous azimuts de ce parti qui la prudence. Signe fort : les dirigeants en jeu et de modifier la loi électorale. Il
improbable avait réuni les deux hommes M. Sarkissian a été son chef d’état-major, domine le Parlement s’accommode par- russes ont accordé un plus grand crédit devra aussi négocier des contreparties
devant les caméras et révélé l’ampleur puis son ministre de la défense. Tous deux faitement des relations d’interdépendance aux rapports de leurs diplomates qu’aux avec certains de ses nouveaux alliés,
du choc générationnel. sont nés à Stepanakert, la capitale du tissées entre petits ou hauts fonctionnaires avertissements des émissaires du pouvoir comme l’oligarque Gaguik Tsaroukian,
Haut-Karabakh, et ont commencé leur et puissants hommes d’affaires. arménien dépêchés à Moscou pour pré- chef de file d’Arménie prospère (BHK,
Cette mobilisation et ce basculement carrière politique au sein du Parti com- senter les événements en cours comme conservateur), le deuxième parti au Par-
de l’histoire rappellent les grandes mani- muniste, du temps de l’URSS. En matière économique, les mandats de une répétition des « révolutions de cou- lement. Plus complexe encore : il lui fau-
MM. Kotcharian et Sarkissian ont été mar- leur », ces mouvements de rue qui condui- dra mettre en place une séparation des
qués par l’accélération des privatisations sirent dans les années 2000 à des régimes pouvoirs, assurer un renouvellement des
Collusion entre oligarques amorcées sous la présidence de M. Ter- hostiles aux intérêts russes en Ukraine, générations et trouver une solution
Petrossian. Les concessions aux intérêts en Géorgie ou au Kirghizstan. durable au Haut-Karabakh.

A PRÈS avoir écarté du pouvoir les


figures de l’indépendance, dont le premier
administratives » ainsi décrit par la com-
mission de Venise au sein du Conseil de
privés russes ou arméniens ont fait office
de politique d’investissement et conduit
à brader les richesses, en particulier
Si Erevan et les principales villes du
pays ont pris part au mouvement, le Sud,
Sur le plan extérieur, la realpolitik s’im-
pose déjà. Hier critique de l’adhésion de
président Levon Ter-Petrossian, les l’Europe : « Les ressources administra- minières, en sacrifiant l’environnement. davantage contrôlé par le HHK, et surtout son pays à l’Union économique eurasia-
hommes du Haut-Karabakh, les « Kara- tives sont des ressources humaines, finan- Une quarantaine d’oligarques, dont le Haut-Karabakh n’ont pas bougé. tique, l’ancien député d’opposition a
bakhis», ont mis en place un système poli- cières, matérielles, en nature et autres plusieurs députés, contrôlent l’essentiel Jouant sur la corde sensible et martelant revêtu son habit neuf de premier ministre
tique verrouillé qui aura tenu vingt ans, ressources immatérielles dont disposent des activités industrielles, commerciales l’impératif de la cohésion nationale, les pour rejoindre à Sotchi, le 14 mai, les
en s’appuyant sur trois piliers : la maîtrise les candidats sortants et les fonction- et bancaires. L’Arménie occupait en 2017 dirigeants du HHK n’ont cessé d’annon- chefs d’État de l’organisation, qui lui ont
des élections, le contrôle des affaires et naires lors des élections grâce au la peu enviable cent septième place du cer une prochaine attaque azérie. Mais réservé un accueil des plus chaleureux.
de bonnes relations avec la Russie. contrôle qu’ils exercent sur le personnel, classement de perception de la corruption cet épouvantail a eu davantage d’impact La composition du nouveau gouverne-
les finances et les affectations au sein du de Transparency International, et l’orga- dans la diaspora que dans la population ment de transition, caractérisé par la jeu-
En matière électorale, l’Arménie illus- secteur public, à l’accès dont ils jouissent nisation Freedom House, qui étudie les arménienne, échaudée par les scandales nesse et l’inexpérience, jette aussi un
tre à merveille le concept de « ressources aux équipements publics, ainsi qu’au nations en transition, la range dans la caté- de corruption qui minent l’appareil de voile d’incertitude sur ses chances
prestige ou à la visibilité publique que gorie des « régimes autoritaires semi- défense. Conscient de l’importance de d’aboutir à des résultats probants. S’il ne
* Journaliste, auteur des ouvrages Arménie. leur confère leur statut d’élu ou de fonc- consolidés (3) ». Cette captation des l’enjeu, M. Pachinian a voulu prouver veut pas décevoir ceux qui l’ont porté au
À l’ombre de la montagne sacrée, Nevicata, coll. tionnaire (2). » Si les protestations régu- ressources entraîne l’aggravation des iné- qu’il maîtrisait ce dossier et a effectué pouvoir en revenant à l’immobilisme de
« L’âme des peuples », Ixelles (Belgique), 2015, et
Diasporalogue (avec Serge Avédikian), Thaddée, lières aux soirs des résultats furent vaines galités. En dépit de la croissance retrouvée son premier déplacement de chef du gou- la génération 1988, le nouveau premier
coll. « Essai/dialogue », Paris, 2017. avant le printemps 2018, elles ont rythmé au cours de la dernière décennie, près d’un vernement à Chouchi, pour l’anniversaire ministre devra avancer vite sur trois
la vie civique depuis deux décennies, et tiers de la population vit encore en dessous de la prise de cette ville, le 9 mai 1992, fronts : l’organisation d’élections trans-
permis à M. Pachinian d’apparaître du seuil de pauvreté, et le taux de chômage qui avait marqué un tournant décisif de parentes, le combat contre les prébendes
Calendrier des fêtes nationales comme un chevalier blanc. atteignait 18 % en 2016 (4). la guerre. et l’établissement d’un partenariat plus
équilibré avec la Russie.
1er - 30 juin 2018 En 1998, celui-ci était rédacteur en chef Conséquence : l’exode a saigné le pays La société civile arménienne s’est
du journal Oraghir (« Quotidien »). Il est à blanc, tout en servant de soupape au consolidée par strates successives, (1) Lire Philippe Descamps, « État de guerre
1er SAMOA Fête nationale
ensuite devenu celui de Haïkakan jama- mécontentement politique. Près d’un tiers gagnant en maturité à chaque mouvement permanent dans le Haut-Karabakh », Le Monde diplo-
2 ITALIE Fête nationale matique, décembre 2012.
nak (« Le Temps arménien »), proche de de la population aurait quitté le pays. L’Ar- de contestation : élection de 2008, oppo-
5 DANEMARK Fête nationale (2) « Rapport sur l’abus de ressources administra-
l’opposition à M. Kotcharian. Conscient ménie compte aujourd’hui, au mieux, sition aux aménagements urbains à Ere-
6 SUÈDE Fête nationale tives pendant les processus électoraux », Commission
des limites de son action en tant que jour- 650000 habitants de moins qu’à la fin de van en 2011, à la hausse des tarifs de bus européenne pour la démocratie par le droit
10 PORTUGAL Fête nationale
12 PHILIPPINES Fête de l’indépend.
naliste, il se lance en politique et fonde l’époque soviétique (5). Les revenus de en 2013, à la hausse de ceux de l’électri- (commission de Venise), Conseil de l’Europe, Stras-
RUSSIE Fête de l’indépend.
en 2006 Aïlentrank (« Alternative »), un transfert, envoyés par les émigrés installés cité en 2015, etc. M. Pachinian a su cana- bourg, 20 décembre 2013.

14 ROYAUME-UNI Fête nationale


mouvement de la société civile. Il s’en en Russie ou en Occident, représentaient liser à son profit l’énergie et la mobilisa- (3) Rapport 2018 sur les nations en transition,
sert comme d’un tremplin pour se pré- près de 20 % du produit intérieur brut (PIB) tion des jeunes étudiants et militants, et www.freedomhouse.org
17 ISLANDE Fête de l’indépend. (4) Comité statistique de la République d’Arménie,
23 LUXEMBOURG Fête nationale senter aux élections législatives de en 2013, et encore 13 % en 2016 (6). Ils leur maîtrise des réseaux sociaux. Le
http://armstatbank.am
25 CROATIE Fête nationale mai 2007 sur une liste proche de l’ancien profitent bien peu aux investissements, mouvement de 2018 a même trouvé sa
(5) L’Arménie comptait 3,6 millions d’habitants
MOZAMBIQUE Fête de l’indépend. Mouvement national arménien (MNA, mais beaucoup à la consommation de pro- bande-son avec la chanson Kaïlum em de jure en 1992, contre 2,9 en 2017, selon les statis-
SLOVÉNIE Fête nationale au pouvoir entre 1991 et 1998). Lorsque duits d’importation, dont les oligarques (« Je marche »), interprétée par le chanteur tiques officielles, probablement très optimistes.
26 MADAGASCAR Fête de l’indépend. M. Ter-Petrossian conteste la victoire de contrôlent la distribution. Cette déprime de rock Haïk Stver, dont les paroles ont (6) « Migration and remittances data » et données
27 DJIBOUTI Fête de l’indépend. M. Sarkissian à la présidentielle de 2008, démographique accroît aussi la menace sur été écrites par M. Pachinian lui-même. générales sur l’Arménie, Banque mondiale,
M. Pachinian anime les manifestations à la sécurité du pays, alors que l’Azerbaïdjan Washington, DC, avril 2018.
29 SEYCHELLES Fête nationale
Erevan. Après l’instauration de l’état d’ur- enregistre 3,5 fois plus de naissances par Lui qui n’a jamais vraiment fait autre (7) Ce budget est de 1529 millions de dollars, contre
30 RÉP. DÉMOCRAT. 444 pour l’Arménie en 2017. « Military expenditure
DU CONGO Fête de l’indépend. gence, il passe dans la clandestinité. an et est doté d’un budget militaire près de chose que du journalisme et de la poli- by country, in constant », Institut international de
Recherché pendant plus d’un an, il se trois fois supérieur (7). tique de rue va cependant devoir compo- recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), 2018.
DOSSlER POPULATlON 13 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

BOULEVERSEMENT DÉMOGRAPHIQUE EN EUROPE


Longtemps terre d’émigration, l’Europe est devenue désertification (lire page 16). La longévité progresse en
une terre d’accueil, fortement attractive dans sa partie même temps que la médecine, mais le rêve d’une plus
occidentale. Mais, dans sa partie centrale et orientale, grande espérance de vie pour tous bute sur la dégra-
l’exode coupe les perspectives de rebond, comme dans dation des conditions et du cadre de vie (lire page 18).
les Balkans (lire page 14). La crainte du déclin nourrit Au total, l’Europe a connu au cours des trois dernières
le discours nationaliste en Hongrie, tandis que même décennies un apogée démographique, marqué par les
certaines régions d’Allemagne n’échappent pas à la bouleversements politiques et sociaux (lire ci-dessous).

Paysage après la transition


PAR PHILIPPE DESCAMPS

U NE AFFAIRE D’AMOURS, de vies et de morts... mais pas


seulement. Les chiffres et les mots des démographes – nuptia- Attraction occidentale
dictées par les experts occidentaux, et organisé la création
d’un tissu dense de petites et moyennes entreprises. Enfin,
lité, fécondité, natalité, mortalité – révèlent avec une précision quelques pays balkaniques (Albanie, Bosnie-Herzégovine,
déconcertante l’histoire du temps présent, ses tourments et ses Solde migratoire Macédoine, Monténégro et Kosovo) ont un solde naturel
tournants. L’Europe arrive à un nouvel âge. Sa population de 1987 à 2017 positif, et un solde migratoire (très) négatif sur la période
en pourcentage
n’augmente globalement plus depuis 1993 et devrait lentement de la population de 1987 (– 37,6 % de la population pour l’Albanie). Ces pays pour-
décliner dans quelques années, comme on l’observe déjà dans + 46 raient bientôt rejoindre le troisième groupe, si on en croit
une majorité de pays (1). + 25
l’évolution récente de leur fécondité, passée en dessous de la
moyenne européenne.
+ 10
Le point d’inflexion historique se situe à la fin de 1989, avec
la chute du mur de Berlin. Ce symbole puissant de la réunifi- 0 Russie Pénurie de main-d’œuvre, poids des retraités et des personnes
cation du continent marque rétrospectivement l’apparition de − 10 dépendantes, certains défis du vieillissement seront communs
nouvelles divisions, en particulier dans la répartition du travail − 18 à tous les pays européens, même si une mortalité précoce le
et des richesses. Celles-ci ont provoqué en Europe centrale et retarde dans l’Est. Mais les situations apparaissent bien diffé-
− 37,6
orientale un cataclysme démographique plus aigu et plus tenace Royaume-Uni Pologne rentes entre ces trois groupes. Les moyens d’y répondre seront
que ne le fut celui de la première guerre mondiale en Europe sans commune mesure, quand, par exemple, le revenu moyen
Principales destinations Allemagne
occidentale. des émigrants
Ukraine d’un Moldave représente – selon la Banque mondiale – à peine
des pays déficitaires un trentième de celui d’un Luxembourgeois.
Durant les années 1950 à 1970, la coexistence de deux Somme des départs
entre 2000 et 2015 Roumanie
grands systèmes géopolitiques n’empêchait pas une forte

L
convergence. Au-delà des démarcations régionales, partout,
la mortalité s’inclinait, largement dépassée par la natalité, plus de 1 000 000
tandis que les courbes de l’espérance de vie s’envolaient. Avec Italie A RECHERCHE d’un meilleur équilibre entre les généra-
30 millions de personnes d’écart en 1989, contre 60 millions de 200 000 à 600 000 Espagne Albanie tions suppose de balayer les vieux schémas de la famille ou
en 1950, la population de l’Est (2) rattrapait lentement celle de 30 000 à 200 000 de la place des femmes dans la société. Les pays où naissent
de l’Ouest. Par la suite, le paysage a été entièrement cham- le plus d’enfants sont ceux où l’on enregistre le plus de nais-
boulé, non seulement du fait de l’achèvement de la transition sances hors mariage et où les femmes sont les plus actives
démographique – les courbes de la natalité rejoignent celles (groupe du Nord-Ouest). Comme le relève le démographe
de la mortalité –, mais surtout en raison de la transition écono- Alain Monnier, en Scandinavie, «un ensemble de dispositions
mique et sociale dans l’Est. Pour s’en convaincre, il suffit de offre la possibilité de travailler aux femmes qui ont des enfants,
Sources : OCDE, « Perspectives
comparer la population de la France et celle de l’Ukraine (voir des migrations internationales 2017 » ; États-Unis avec une protection sociale étendue qui permet d’envisager
0 300 600 km
les graphiques page 17). Jusqu’en 1989, leur progression était Eurostat ; Service des statistiques russe. l’avenir familial avec sérénité, et enfin une conception plus
parallèle. Depuis, la première a gagné 9 millions d’habitants ; égalitaire des rapports entre hommes et femmes (4) ». Un rôle
la seconde en a perdu autant... déterminant revient aux hommes, la fécondité restant atone
Le troisième groupe rassemble pratiquement toute l’Europe centrale lorsqu’ils ne prennent pas leur part dans la sphère privée (garde, congé
Plus en détail, l’évolution des trente dernières années dessine trois et orientale, en mettant de côté la Russie et ses particularités (3). Cette parental, tâches quotidiennes), en particulier dans le sud de l’Europe.
groupes assez distincts. Dans le premier, celui du Nord-Ouest (pays région cumule un solde naturel négatif et un solde migratoire qui l’est
nordiques, îles Britanniques, Benelux, Suisse et France), le nombre tout autant. Comme le résume une boutade locale : « Le plus dur dans le Les mesures purement natalistes, à l’exemple de celles mises en œuvre
des naissances dépasse toujours celui des morts. Ce solde naturel dura- communisme, c’est la fin du communisme ! » En trente ans, la Roumanie en République démocratique d’Allemagne en 1976 ou en Suède dans les
blement positif se double d’un solde migratoire positif – un excédent a perdu 3,2 millions d’habitants, soit 14 % de sa population de 1987. années 1980, peuvent avoir des effets, mais ils sont rarement immuables.
des entrées sur les sorties du territoire. Résultat : la population a L’hémorragie a été encore plus intense chez ses voisins : 16,9 % en C’est la concordance des politiques sociales permettant aux parents
progressé d’au moins 10 % depuis 1989. En dépit d’un indice de fécon- Moldavie, 18 % en Ukraine, 19,9 % en Bosnie, 20,8 % en Bulgarie et d’avoir autant d’enfants qu’ils le désirent qui compte, précise un collectif
dité supérieur à la moyenne européenne, ces pays n’échapperont pas en Lituanie, ou encore 25,3 % en Lettonie. Peut-on imaginer une France de démographes : « Les politiques ayant un impact sur les décisions des
au vieillissement, notamment du fait des classes d’âge pléthoriques qui aurait perdu le quart de sa population de 1987 et qui n’aurait plus couples sont celles qui se maintiennent durablement en contribuant à un
des années 1945 à 1965 et des gains d’espérance de vie. que 41 millions d’habitants ? climat social favorable aux familles et qui assurent un soutien cohérent
et continu tout le long de l’enfance (5). »
Dans les pays du deuxième groupe, germaniques et du Sud, le solde

G
naturel est devenu nul, voire négatif, mais il est compensé par un solde Sur le plan géopolitique, le poids démographique n’est peut-être pas
migratoire positif. Dès la fin des années 1960 pour l’Allemagne, et dès sans importance. La Révolution française n’aurait sans doute pas eu le
le début des années 1970 pour l’Italie et l’Autriche, l’indice de fécondité LOBALEMENT un peu plus féconde que l’Europe occidentale même écho si le pays de Robespierre n’avait pas été le plus peuplé
s’est effondré, pour se fixer durablement entre 1,4 et 1,5 enfant par avant 1989, cette région était toutefois affectée par une mortalité plus d’Occident à l’époque. Avec 28 millions d’habitants (6), la France comp-
femme – soit bien en dessous du seuil de renouvellement des générations forte et par le plafonnement de l’espérance de vie dans les décennies 1970 tait en 1789 trois fois plus d’habitants que l’Angleterre et le Pays de
(2,1). L’Allemagne n’a évité le dépeuplement qu’en attirant en masse et 1980. Efficace contre les maladies infectieuses, le système de soins Galles (8 millions au total), pratiquement autant que tout l’Empire russe
des travailleurs étrangers, dont beaucoup venus de pays voisins (voir la s’était révélé impuissant à réduire le nombre de maladies cardiovasculaires ou que les deux Amériques réunies. Mais, à la même période, la Chine
carte ci-dessus). Depuis 1987, son solde migratoire connaît un excédent et de cancers. Le décalage sanitaire se creusant dans les années 1970, les représentait plus du tiers de la population mondiale, soit dix fois plus
cumulé colossal : 10 millions de personnes... autorités soviétiques décidèrent même de suspendre en 1975 la publication que la France, avec un rayonnement limité à l’Asie (7). Depuis deux
de certaines données... siècles, le poids démographique relatif de la Chine sur la planète a diminué
L’Espagne, le Portugal et la Grèce ont connu au début des années 1980 de moitié, mais pas son poids géopolitique.
la même chute de la fécondité, puis un afflux d’étrangers dans les Après la chute du mur de Berlin et l’imposition du capitalisme sauvage,
années 1990. L’Espagne a ainsi attiré 6 millions de personnes de plus la mortalité sous toutes ses formes a bondi, en particulier chez les hommes, Essorés par les guerres napoléoniennes, la révolution industrielle et
qu’elle n’en a perdu. Celles-ci venaient principalement du Maroc, d’Amé- tandis que la fécondité s’écroulait. On pourrait citer de nombreux exem- l’exode rural, les Françaises et les Français furent les premiers en Europe
rique latine et d’Europe centrale, sans oublier de nombreux retraités britan- ples, comme celui de l’Allemagne de l’Est, qui a observé un doublement à réduire leur fécondité. À tel point que, en dépit d’une émigration restée
niques ou allemands, ni les émigrés rentrant au bercail. Selon plusieurs des cirrhoses en trois ans, ou des accidents de la route dès 1990, alors faible, la France n’était plus que le cinquième pays du continent par sa
indicateurs (mortalité infantile, espérance de vie, etc.), ces trois pays, que le nombre d’enfants par femme était divisé par deux. Loin de se population en 1950, avec 4 millions d’habitants de moins que l’Italie.
soumis à des dictatures jusqu’au milieu des années 1970, étaient alors à rapprocher de ceux de l’Ouest, beaucoup d’indicateurs s’en sont d’abord Aujourd’hui, les «déclinologues» devraient relire les alarmes intempes-
la traîne vis-à-vis de l’Europe centrale et orientale – qu’ils ont largement éloignés, notamment l’espérance de vie. tives de leurs ancêtres Michel Debré ou Pierre Chaunu, qui prédisaient
dépassée depuis. Après avoir connu l’émigration jusqu’à la fin des dans les années 1970 l’arrivée d’une « peste blanche » : la « société sans
années 1980, puis une forte immigration, ils voient de nouveau une partie L’Europe centrale et orientale se distingue surtout du reste du continent enfants». La France est déjà redevenue troisième, avec 67 millions d’ha-
de leur jeunesse chercher un emploi à l’étranger depuis la crise financière par l’exode qu’elle subit, et qui est souvent celui de la frange la plus bitants, et pourrait doubler l’Allemagne d’ici à vingt-cinq ans (8). À l’ho-
de 2008 et seront confrontés à un vieillissement très rapide. jeune, la plus instruite, la plus entreprenante sur le plan économique, rizon 2050, les Européens ne représenteraient plus qu’un Terrien sur
politique ou social. Profitant d’une liberté de déplacement et d’installation treize. Mais on se gardera de prendre les projections pour des inventaires :
nouvelle, beaucoup y voient la solution pour échapper au déclassement qui avait prévu la chute du mur de Berlin ?
SOMMAIRE DU DOSSIER et à l’appauvrissement promis. C’est toujours une réponse au dumping
social quand, pour le même travail, le salaire représente à peine le tiers (1) L’apogée est un peu plus tardif si on ne compte que l’Union européenne. Sauf mention
PAGES 14 ET 15 : Cet exode qui dépeuple les Balkans, de celui pratiqué de l’autre côté de la frontière, comme entre Bratislava particulière, les données sont celles de l’Institut national d’études démographiques (INED),
par Jean-Arnault
Jean-Ar nault Dérens
Dérens et Laurent
Laurent Geslin. et Vienne. Cette émigration dépasse celle que l’on observe en Afrique, Paris.
avec un solde migratoire cumulé qui dépasse partout 10 % de la population (2) Partie européenne de l’URSS, Albanie, Allemagne de l’Est, Bulgarie, Hongrie, Pologne,
PAGES 16 ET 17 : Un fonds de commerce de 1987, voire 16 % en Lettonie, 17,1 % en Moldavie ou 17,8 % en Roumanie, Tchécoslovaquie et Yougoslavie.
pour les nationalistes hongrois, par Cor
Corentin
entin Léotard Lituanie ! Marginalisés par la logique d’attractivité des politiques euro- (3) Lire «La Russie en voie de dépeuplement», Le Monde diplomatique, juin 2011.
et Ludovic Lepeltier-Kutasi.
Lepeltier-Kutasi. péennes, soumis à la volonté des entreprises étrangères sur leur sol et (4) Alain Monnier, Démographie contemporaine de l’Europe. Évolutions, tendances, défis,
Armand Colin, Paris, 2006.
Spirale du vide dans l’est de l’Allemagne, rétifs à l’immigration, ces pays semblent aspirés dans une spirale.
(5) Alexandre Avdeev (sous la dir. de), «Population et tendances démographiques des pays
par Rachel Knaebel. européens (1980-2010) », Population, vol. 66, no 1, INED, 2011.
Le parcours singulier de la Slovénie, qui, par sa démographie, se (6) Michel-Louis Lévy, «La population de la France en 1989 et 1789», Population & Sociétés,
PAGE 18 : Longévité, les limites d’une espérance, rapproche davantage du deuxième groupe, rappelle son refus des thérapies no 233, INED, mars 1989.
par Claude Aubert. de choc et son choix d’une approche beaucoup plus gradualiste dans l’in- (7) Jean-Claude Casanova et Béatrice Dedinger, «L’Europe de 1800 à 2055», Commentaire,
troduction de l’économie de marché. C’est en partie vrai aussi pour la no 161, Paris, printemps 2018.
Cartographie : Cécile Marin. Tchéquie, qui a rompu dès 1992 avec les politiques de restriction salariale (8) Organisation des Nations unies, projections de la population mondiale, 2018.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
14 DOSSlER POPULATlON

Cet exode qui dép


canton de Tuzla et hoche la tête avec désolation, tient ses propres
Membres ou non de l’Union européenne, tous comptes, ceux du chômage, qui révèlent en creux l’ampleur du
les pays du sud-est du continent sont frappés mouvement. En 2017, 98 600 personnes avaient un emploi dans le Fractures Est-Ouest
canton, tandis que 84 500 en étaient dépourvues, mais le nombre de
par une crise démographique sans précédent : chômeurs régresse : ils étaient 91 000 en 2016. « Notre bureau offre
à un solde naturel négatif s’ajoute une des emplois en Autriche et en Slovénie, car nous avons des accords
avec ces pays. L’an dernier, cependant, seules 1 500 personnes ont
émigration massive. Le départ des plus été embauchées par l’entremise de nos services. Les autres ont disparu
Islande
0,3
entreprenants compromet des statistiques, ce qui signifie qu’elles sont parties à l’étranger sans
nous le signaler. C’est comme cela que l’on fait croire que la situation
l’avenir économique et politique. économique s’améliore. » Cet exode ne semble guère incommoder
les dirigeants politiques du pays. Bien au contraire : il fait baisser les
chiffres du chômage et sert d’exutoire aux tensions sociales. Ceux
qui partent sont autant de citoyens qui auraient pu exprimer leur colère
lors d’élections auxquelles, de l’étranger, ils risquent fort de ne pas
PAR NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX prendre part.
J E A N -A R N A U L T D É R E N S Les candidats au départ sont plutôt des jeunes, diplômés ou Norvège

O
ET LAURENT GESLIN * disposant de qualifications techniques qui auraient pu être utiles à 5,3
Su
leur pays. « Il y a trois groupes », explique le démographe Aleksandar
Čavić, qui est aussi vice-président du Parti progressiste (conservateur) : 10
« Ceux qui n’ont pas de travail ; ceux qui en ont un, mais très mal payé ;
LGA, Petar, Marko, Goran, Svetlana... En quelques heures, et ceux qui ont un bon emploi, correctement rémunéré, mais qui Danemark
un « mur des lamentations » improvisé, dressé le 17 octobre 2017 en redoutent l’insécurité politique et jugent impossible d’élever conve-
plein centre de Banja Luka, la principale ville de la Republika Srpska, Royaume-Uni 5,7
nablement leurs enfants dans un pays comme la Bosnie-Herzégovine. » Irlande
l’entité serbe d’une Bosnie-Herzégovine toujours divisée, s’est couvert Analyste politique à la Fondation Friedrich Ebert à Banja Luka, Tanja
de centaines de noms, formant un monument éphémère à une commu- 4,8
Topić met en exergue le délabrement du système éducatif du pays, Pays-Bas
nauté en train de disparaître. L’organisation ReStart Srpska avait 65,8 Allemagne
appelé les citoyens à venir inscrire les noms de leurs proches « partis 17,1
à l’étranger dans l’espoir d’une vie meilleure », comme l’explique son
animateur, M. Stefan Blagić. Ce jeune homme de 27 ans n’en finit Répartition par âges Variation annuelle Belgique 11,4 82,5
plus de compter ses amis qui ont pris la route de l’exil. « Même les
plus diplômés sont prêts à accepter n’importe quel emploi. Il vaut FRANCE milliers
400
mieux travailler pour 1 000 euros par mois dans un supermarché en ANS
100
Luxembourg
France 0,6
Occident que pour 400 euros ici. » Parmi les destinations les plus 95 350
courues : l’Allemagne, l’Autriche, mais aussi la Slovénie.
90
Suisse Autrich
85
80 300
75 67,0 8,4
Ce mouvement d’exode frappe toute la Bosnie-Herzégovine. 70 Slovén
250
M. Paša Baraković, 25 ans, habite Tuzla, dans la Fédération de Bosnie- 65 2
60
Herzégovine (croato-bosniaque), l’autre entité du pays. Cette grande 55 Italie
200
ville ouvrière en déshérence fait toujours figure de bastion de la gauche 50
45
antinationaliste. Ici, Bosniaques (musulmans), Croates et Serbes ont 40 150
vécu ensemble, même durant les années les plus noires du conflit Espagne 60,6
35 Portugal
30
(1992-1995). Enfant de l’après-guerre, M. Baraković a grandi dans un 25 100
pays ravagé par une interminable transition qui s’est soldée par un 20 10,3
15 46,5
pillage systématique des ressources publiques à travers les privati- 10
50
sations. Avec, en guise de démocratie, une monopolisation du pouvoir 5
par les formations nationalistes de chaque communauté : le Parti 0 0
8% 6 4 2 2 4 6 8% 1987 1995 2000 2005 2010 2015
d’action démocratique (SDA, musulman), le Parti des sociaux-
démocrates indépendants (SNSD, serbe) et la Communauté démocra- 1987 Femmes 2017 Hommes 2050 Solde naturel Sources :
tique croate (HDZ). Source : World Population Prospect 2017. Solde migratoire Eurostat ; Insee.

« Les gens ont perdu tout espoir. la généralisation des universités privées qui vendent leurs diplômes,
0 300 600 km

Ils ne croient plus le moindre ou encore l’impérieuse nécessité du piston et des recommandations
changement possible » politiques pour obtenir n’importe quel emploi. Le constat est le même
dans les deux entités du pays. « Autrefois, grince M. Jasmin Imamović,
maire de Tuzla et figure emblématique de la gauche bosnienne, nous ALLEMAGNE
M. Baraković s’est déjà rendu à plusieurs reprises en France, à avions un système de parti unique, mais, pour attribuer un emploi, on ANS milliers
Besançon, pour travailler au noir dans le bâtiment. Au pays, il était regardait les diplômes et les compétences. Aujourd’hui, nous avons 100 1 000
95
parfois employé dans des stations-service, pour 300 euros par mois. trois partis ethniques qui tendent à se comporter comme des partis 90
« Il faut payer son essence pour se rendre au travail. Avec le repas de uniques au sein de leurs communautés respectives, et c’est par eux 85 800
80
midi et les cigarettes, on dépense plus qu’on ne gagne. » Il a finalement qu’il faut passer pour obtenir un job. » 75
décidé de s’inscrire dans une école médicale privée, sésame pour 70 600
65
obtenir un contrat de travail en Allemagne, dont les maisons de retraite « Les gens partent parce qu’ils ont perdu tout espoir. Ils ne croient 60
embauchent massivement dans les Balkans. « J’ai payé ma formation plus le moindre changement possible », assure Mme Jasna Jašarević, 55
400
50
2 600 marks convertibles [environ 1 300 euros] et j’ai pris des cours de la Fondation citoyenne de Tuzla. En février 2014, la ville a été l’épi- 45
d’allemand qui m’ont coûté 465 marks, plus 265 marks pour m’inscrire centre du « mouvement des plénums » (1), une puissante révolte sociale 40
35 200
à l’examen de niveau B2. » Il attend désormais son visa et le permis contre la corruption de la classe politique et la gabegie des 30
de travail promis par une clinique de Düsseldorf. On lui a garanti un privatisations. La mobilisation avait débuté dans des usines mises à 25
20 0
salaire mensuel de 1 900 euros les six premiers mois, puis de l’encan, dont les travailleurs n’étaient plus payés depuis des mois, 15
2 500 euros, ce qui lui permettra de faire venir sa femme et sa petite avant de gagner l’ensemble de la société. Mais, si le mouvement a 10
5
fille, âgée de quelques mois. La Bosnie-Herzégovine ? M. Baraković vite obtenu la démission des autorités cantonales, il n’a pas tardé à 0
– 200
y reviendra tant que ses parents travailleront – sa mère est institutrice, se décomposer en querelles intestines. « 2014 a été une année de 8% 6 4 2 2 4 6 8% 1987 1995 2000 2005 2010 2015
son père policier –, mais, quand sonnera l’heure de leur retraite, il basculement, analyse Mme Jašarević. L’échec des plénums a sonné
espère pouvoir aussi les accueillir en Allemagne. le glas de nos espoirs. Puis, au mois de mai, la région a été ravagée
par des inondations meurtrières, sans que les autorités réagissent.
Les écoles de langue privées se multiplient à Tuzla. Dans une Les gens savent que de telles catastrophes se reproduiront et que nos Aujourd’hui encore, des familles entières quittent la Bosnie-Herzégovine,
salle de l’une d’entre elles, la Deutsch als Fremdsprache (« allemand institutions ne seront pas plus efficaces. Comment imaginer son avenir et même la Croatie voisine, pourtant membre de l’Union européenne
comme langue étrangère »), une vingtaine d’étudiants planchent sur dans un tel pays ? » depuis 2013. Dans ce dernier pays, seules la capitale, Zagreb, les
des exercices de grammaire. « Il y a trois ans, le réseau Glossa de
villes côtières et les zones les plus touristiques tirent à peu près leur
Banja Luka, qui compte déjà une douzaine d’écoles à travers la
épingle du jeu. Il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres du littoral
Bosnie-Herzégovine, a voulu en ouvrir une à Tuzla, et je me suis dit Les besoins en main-d’œuvre pour entrer dans des régions en voie de désertification rapide, tout
que je devais me lancer. Nous avons toujours plus d’élèves », se
réjouit M me Alisa Kadić, la directrice, par ailleurs professeure
de l’Allemagne semblent comme le centre et l’est du pays.
d’allemand dans le secondaire. Grâce à un accord passé entre inextinguibles Au lycée de Nova Gradiška, une petite ville de Slavonie adossée à
l’Agence allemande de coopération internationale pour le dévelop- l’autoroute qui file vers la Serbie, les comptes sont vite faits : 343 élèves
pement (GIZ) et le gouvernement de la Fédération de Bosnie-Herzé- à la rentrée scolaire 2017, contre 465 en 2012, soit une diminution de
govine, certains employeurs occidentaux financent des cours intensifs 26 %. «Dans la commune, nous avons un cinéma, un théâtre, un hôpital,
«Nous voulons rester ici, nous ne voulons pas émigrer!», scandaient
de quatre mois et demi à leurs futurs salariés. « Tout le monde y deux maternelles, mais il n’y a pas de travail », soupire Mme Ljiljana
les partisans des plénums, tout comme les manifestants qui sont
gagne, à commencer par les entreprises allemandes, qui dépense- Ptačnik, la directrice de l’établissement. Quelques entreprises sont bien
descendus dans les rues de Serbie en avril 2017 pour protester contre
raient beaucoup plus en formant leurs employés sur place, commente venues s’installer dans le nouveau parc industriel de la ville, néanmoins
l’élection contestée de M. Aleksandar Vučić à la présidence de la
Mme Kadić. Des inspecteurs du Goethe Institut et de l’Österreich les salaires demeurent faibles. « Quand nous avons rejoint l’Union
République. La mobilisation, qui a duré plusieurs semaines, s’est très
Institut de Sarajevo viennent faire passer les tests tous les mois. » européenne, nous pensions que la situation allait s’améliorer, mais les
vite élargie à l’ensemble des défis de la transition libérale que connaît
Les candidats au départ doivent parfois accepter de revoir leurs jeunes n’ont plus la patience d’attendre un hypothétique avenir meilleur.»
la Serbie. Des revendications similaires se faisaient entendre lors de
prétentions à la baisse en fonction des besoins du marché : « Des Le lycée voit même partir ses enseignants : à la dernière rentrée, la
la « révolution des couleurs » de 2016 en Macédoine. Après l’échec
kinésithérapeutes sont partis travailler comme aides-soignants, car professeure d’arts plastiques a suivi son compagnon en Autriche – « et
enregistré dans tous les pays, les jeunes animateurs de ces
l’Allemagne n’a pas besoin de leur spécialité. » nous avons les plus grandes difficultés à la remplacer», précise la direc-
mouvements ont souvent été les premiers à s’en aller. Les départs
contribuent aussi à assécher les espoirs de changement. trice. La municipalité de Nova Gradiška comptait 17 071 habitants lors
Personne ne tient de statistiques des départs, ni les autorités
du recensement de 1991, 14 229 en 2011, et l’émigration serait encore
cantonales ni celles de l’État. Dans tous les pays de la région, ils sont
Dans les Balkans, l’émigration est une tradition ancienne. À l’époque plus marquée ces cinq dernières années, amputant toujours davantage
difficilement quantifiables, car ils ne donnent pas lieu à une déclaration
de la Yougoslavie socialiste, beaucoup d’hommes allaient déjà travailler les forces vives et emportant les jeunes générations qui auraient pu
officielle. M. Admir Hrustanović, qui dirige le bureau de l’emploi du
en Allemagne ou en Autriche comme Gastarbeiter – littéralement assurer le renouvellement de la population. « Avec l’entrée dans l’Union,
« travailleurs invités ». Devenu gastarbajter en serbo-croate, ce terme beaucoup de gens craignaient que des Occidentaux n’arrivent pour
* Journalistes au Courrier des Balkans. Auteurs de Là où se mêlent les eaux. Des Balkans a pris le sens d’« émigré » dans toute l’ancienne Yougoslavie. Puis les acheter toutes les terres. Mais ce sont les Croates qui partent en
au Caucase, dans l’Europe des confins, La Découverte, Paris, 2018. guerres des années 1990 ont provoqué d’importants exodes. nombre », déplore Mme Ptačnik.
DOSSlER POPULATlON 15 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

peuple les Balkans


et n’ont souvent qu’une courte durée. Quant aux travailleurs qui leurs derniers biens pour financer leur voyage. Néanmoins, le
Nombre d’habitants refusent les nouvelles formes de salariat précaire, ils n’ont pas d’autre 7 septembre 2017, des milliers d’entre eux se ruaient à nouveau vers
en 2017 solution que l’exil. la Serbie, au point que les autorités kosovares durent fermer pendant
En millions plusieurs heures la gare routière de Pristina. Trois jours plus tôt, une
Les besoins en main-d’œuvre de l’Allemagne semblent inextin- coalition gouvernementale avait été formée entre les partis issus de
La surface des disques guibles. Les entreprises comme les Länder, voire les communes,
est proportionnelle la guérilla de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK), enterrant les
au nombre d’habitants. organisent directement des campagnes de recrutement dans les espoirs de changement nés avec la percée électorale du mouvement
Balkans. Les médias de Bosnie-Herzégovine, de Croatie ou de Serbie de gauche Vetëvendosje (Autodétermination) (2) aux législatives
Évolution depuis trente ans annoncent régulièrement des rencontres express permettant d’obtenir du 11 juin.
Variation de la population une promesse d’embauche et un visa de travail. Début mars, le groupe
entre 19871 et 2017, en pourcentage Sozialwerk Heuser, de Bad Aibling (Bavière), qui gère des maisons Des vagues de départs similaires ont affecté le nord du
de retraite, faisait ainsi savoir qu’il recrutait en Serbie des infirmières Monténégro au printemps 2015. Les habitants de ces régions déshé-
et des techniciens médicaux. La société paie les frais d’installation ritées croyaient pouvoir trouver le salut en Basse-Saxe, un Land du
– 25 – 15 – 10 – 2 + 2 + 10 + 25 + 40 + 60
Finlande et garantit des salaires compris entre 1 900 et 2 500 euros par mois. nord-ouest de l’Allemagne, lui-même très touché par la déprise
5,5 Le 23 avril 2018, l’entreprise Küchen Aktuell, présente dans toute démographique. Des élus allemands avaient appelé les autorités
Prévisions de vieillissement en 2050
l’Allemagne, est venue, quant à elle, recruter trente installateurs de fédérales à leur envoyer le plus possible de candidats à l’asile. « Nous
Nombre de personnes âgées de plus de 65 ans
cuisines à Tuzla. avons besoin de nouveaux venus afin que notre communauté survive »,
pour 100 personnes âgées de 20 à 64 ans
expliquait ainsi le maire de Goslar, dont les propos étaient arrivés
Estonie moins de 50 jusqu’au Monténégro (3).
ède 1,3
de 50 à 55 « Un quart de la population
Lettonie Dans l’ouest de la Bulgarie ou le sud-est de la Serbie, des régions
0,0
2,0 de 56 à 65 croate pourrait disparaître entières sont aussi en voie de désertification, résultat d’une natalité
Lituanie plus de 65 en une décennie » déprimée et d’une forte émigration. Selon l’Office national des statis-
2,8 tiques, 160 000 personnes ont quitté la Serbie entre les recensements
Sources : Eurostat ; annuaires de 2002 et de 2011. Dans ce pays qui compte aujourd’hui 7 millions
9,5
9 ,5 statistiques nationaux. Souvent, des agences locales servent d’intermédiaires. Sise à
Pologne d’habitants (sans le Kosovo), l’âge moyen est déjà passé de 37,4 ans
Rijeka, en Croatie, la compagnie RIAdria Works recherche des maçons
Biélorussie en 1991 à 42,7 en 2015.
pour le Danemark. Dans cette même ville industrielle – sinistrée et
assez peu touristique – du nord de la côte adriatique, une autre Dans son petit bureau de la faculté de géographie de Zagreb, le
38,0
agence, Riječki Uslužni Servis, recrute en Serbie des femmes de démographe Stjepan Šterc se tord les mains en compulsant ses
Ukraine ménage pour les hôtels de la région. Les migrations se dédoublent, tableaux statistiques. « La baisse de la population croate est le seul
notamment dans les professions médicales, la construction, l’hôtellerie et unique problème auquel nos dirigeants politiques devraient
10,6 Rép. tchèque et les services : Bosniens, Macédoniens ou Serbes vont travailler en s’attaquer, car elle conditionne toutes les politiques publiques »,
5,4 Slovaquie Moldavie Croatie ou en Slovénie, tandis que Croates et Slovènes partent pour souligne-t-il, avant de réciter une litanie de chiffres. Selon ses estima-
3,6 l’Allemagne – « les Allemands n’ont qu’à aller travailler en Suisse », tions, la Croatie a enregistré 18 000 morts de plus que le nombre de
e 8,8 lance avec humour M. Blagić, à Banja Luka.
Hongrie naissances en 2017, tandis que le taux de fécondité reste bloqué à
1
19,6
9 Roumanie 1,4 enfant par femme. Avec une population estimée à 4,1 millions
nie Croatie d’habitants (4), le pays a perdu 627 000 habitants depuis l’indépen-
2,1 dance, en 1991, soit 13 % de la population de l’époque. L’émigration
Bosnie-
7
7,00 Serbie
,0
BULGARIE affecte à son tour la natalité, puisque les premières classes d’âge à
Herz. ANS milliers
3,5 Kosovo 77,1 Bulgarie
7,1 100 0 partir sont celles qui sont les plus susceptibles de procréer.
95
6 Monténégro 1,8 90
0,6 Macédoine 85 Le pays souffre aussi toujours des conséquences de la guerre,
– 50
Albanie 2,1 80 notamment de l’exode forcé d’environ 200 000 Serbes à l’été 1995.
75
2,9 70 « Si ces évolutions se poursuivent, c’est un quart de la population
65 – 100 croate qui pourrait disparaître en une décennie », ajoute Šterc, qui,
Grèce 60
55 proche des milieux conservateurs, milite pour des politiques natalistes
10,8 50 – 150 musclées. « Il est primordial que des mesures soient prises pour
45
40 Le solde protéger les femmes qui travaillent et qui veulent avoir des enfants.
35
– 200
migratoire Il faut interdire les licenciements pour cause de grossesse, organiser
Chypre 30 de 2001
25 correspond à la flexibilité du travail, distribuer des allocations aux familles
0,9 20 un ajustement nombreuses, baisser les impôts dans les régions qui se vident. L’Alle-
15 – 250 statistique
Malte 10 des années magne va sans aucun doute continuer d’aspirer les forces vives de
0,5 1. Sauf : Monténégro et Serbie, 1991 ; Biélorussie, Moldavie et Ukraine, 1989. 5 précédentes. l’est de l’Europe ; il faut donc les renouveler. »
0
8% 6 4 2 2 4 6 8% 1987 1995 2000 2005 2010 2015

Les gouvernements se bornent


P YRAMIDES INVERSÉES à durcir la législation
À l’instar des pays du nord-ouest de l’Europe, la France enregistre plus CROATIE milliers
100 sur l’avortement
ANS
de naissances que de morts (solde naturel positif) et accueille plus 100
95
d’individus qu’elle n’en perd (solde migratoire positif). Sa pyramide des 90 50
85 En guise de solution au problème démographique et à la catas-
âges est devenue une tour, avec des générations désormais sensiblement 80 trophe sociale qui se prépare, les gouvernements des Balkans se
de la même importance jusque vers 70 ans, avec l’arrivée à l’âge de la 75
contentent de donner des gages aux courants conservateurs et de
70 0
retraite des premiers bataillons du baby-boom. 65 rendre l’avortement plus difficile. Le 16 mars, le président serbe,
60
M. Vučić, n’a pas hésité à implorer « les mères et les femmes de
La pyramide allemande, elle, voit sa base rétrécir sévèrement, les moins 55 – 50
50 comprendre les besoins de la Serbie (5) », tout en demandant aux
de 10 ans étant presque deux fois moins nombreux que les 45
médecins de montrer l’échographie du fœtus à celles qui souhaitent
40
quinquagénaires. Son déficit de naissances s’est approfondi au cours des 35 – 100 interrompre leur grossesse et de leur faire entendre les battements
années 2000, mais il est plus que compensé par une forte immigration, 30 de son cœur. De son côté, le ministre de la défense, M. Aleksandar
25
qui culmine en 2015. 20 – 150
Vulin, s’est engagé « à mettre l’armée au service de la lutte contre le
15 dépeuplement de la Serbie (6) », tandis que le ministère de la culture
Elle aussi en forme de losange, la pyramide bulgare enregistre un fort 10
lançait un concours de slogans visant à stimuler la natalité...
5
déficit de naissances à partir de 1990, soit un solde naturel négatif, qui se 0 – 200
8% 6 4 2 2 4 6 8% 1987 1995 2000 2005 2010 2015
double d’une forte émigration, probablement mal évaluée par les En Croatie voisine, sous la pression de mouvements conservateurs
statistiques officielles. très structurés, une nouvelle loi sur l’avortement pourrait bientôt
remplacer celle de 1978, rendant obligatoires des « séances de
Le solde migratoire de la Croatie traduit les importants mouvements de L’hémorragie de travailleurs qualifiés prend de telles proportions conseil » aux femmes demandant une interruption de grossesse et
population liés à la guerre : fuite lors des premiers combats en 1991; qu’elle met en péril les entreprises locales. La chambre de commerce instaurant une période d’attente avant l’intervention. Cette mobilisation
retour après leur fin ; départ des minorités serbes lors de l’opération de la Fédération de Bosnie-Herzégovine a récemment tiré la sonnette nataliste, dont les médias ont beaucoup parlé, permet d’éluder toute
«Tempête» de reconquête de la Krajina en 1995. Depuis l’adhésion à d’alarme, le pays manquant de cadres formés. Son président, réflexion sur les causes réelles de l’exode des populations des
l’Union européenne, en 2013, le déficit de naissances et l’émigration M. Mirsad Jašarspahić, pointe la responsabilité du système éducatif, Balkans : la faillite généralisée des classes politiques, gangrenées
qui ne formerait pas des professionnels adaptés aux besoins du par la corruption, et les médications néolibérales infligées aux
s’aggravent.
marché. Ce constat ne semble guère partagé en Allemagne. En économies exsangues de tous les pays de la région.
mars 2018, des élèves de l’école secondaire technique de construction
navale de Rijeka, qui effectuaient un stage à Francfort, se sont vu Il est bien peu probable que ces gesticulations parviennent à
offrir des emplois d’électriciens, de chauffagistes ou de menuisiers enrayer la chute démographique, tandis que les délocalisations indus-
de marine. Il est vrai que les chantiers navals du 3-Mai, qui firent trielles ne ralentissent pas les départs. « J’ai vécu cinq ans en
Pourtant, la tradition industrielle et la main-d’œuvre bien formée autrefois la gloire de Rijeka, attendent toujours un repreneur, la priva- Allemagne, et je sais que, là-bas, ce n’est pas le paradis, témoigne
de Slavonie sont connues des investisseurs. De petites entreprises tisation totale de ce secteur industriel ayant été posée comme une Mme Kadić, dans son école de langue de Tuzla. Mais il est impossible
autrichiennes, hongroises ou italiennes s’installent dans la région, condition de l’intégration européenne de la Croatie. d’arrêter le mouvement. Tout le monde veut s’en aller. Comme je
où l’on assiste aussi à une explosion du travail à domicile, notamment serai peut-être la dernière à partir, j’éteindrai la lumière en quittant
pour des réseaux internationaux de centres d’appel, avides de travail- Aucun État de la région n’est épargné. Les départs prennent les Balkans. »
leurs maîtrisant les langues étrangères. Il en va de même de l’autre parfois l’allure de véritables mouvements de panique. Durant
JEAN -A RNAULT D ÉRENS ET L AURENT G ESLIN .
côté de la frontière, dans la Posavina bosnienne. Derventa, en l’hiver 2014-2015, plus de cent mille personnes, soit près de 7 % de
Republika Srpska, affiche ainsi depuis plusieurs années un taux la population du pays, ont quitté le Kosovo en quelques semaines.
record de création d’entreprises : il s’agit de petites unités de main- La conclusion d’un accord entre Belgrade et Pristina venait de
d’œuvre délocalisées par des entreprises autrichiennes, hongroises permettre aux ressortissants kosovars d’entrer en Serbie avec une (1) Lire « La Bosnie enfin unie... contre les privatisations », Le Monde diplomatique,
mars 2014.
ou italiennes, principalement dans les secteurs du textile et de la simple carte d’identité. Aussitôt, des autobus ont roulé vers la
(2) Lire « Essor d’une gauche souverainiste au Kosovo », Le Monde diplomatique,
sous-traitance automobile. La région est facile d’accès par l’autoroute Voïvodine, et des dizaines de milliers de personnes ont franchi illéga- décembre 2017.
qui mène à Zagreb ; le droit du travail, un concept purement théorique. lement les frontières hongroises pour continuer leur route vers l’Alle-
(3) « Grand exode du nord du Monténégro : la Basse-Saxe, nouvelle terre promise »,
Les salaires peinent à dépasser l’équivalent de 200 euros par mois, magne – le Kosovo étant le seul pays des Balkans toujours soumis Le Courrier des Balkans, 6 mai 2015.
et la flexibilité absolue reste la règle. Tous les gouvernements de la à l’astreinte des visas pour l’espace Schengen. Faute de permis de (4) Selon les données de l’Institut des statistiques croate, www.dzs.hr, et Eurostat.
région sont prêts à faire des ponts d’or aux investisseurs étrangers, travail ou d’études, la majorité des Kosovars ont demandé l’asile (5) « Serbie : politiques natalistes vs droits des femmes ? », Le Courrier des Balkans,
quitte à pratiquer un véritable dumping fiscal et social. Ces politique en Europe occidentale, mais ils ont été expulsés dans les 30 mars 2018.
délocalisations ne s’accompagnent d’aucun transfert de technologie mois qui ont suivi – surtout les plus pauvres, ceux qui avaient vendu (6) B92, 21 mars 2018.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
16 DOSSlER POPULATlON

Un fonds de commerce
Amorcée dès le début des années 1980, « réunion de la nation » par-delà les frontières imposées à la Hongrie Cette politique de naturalisation n’a toutefois aucun impact sur le
après la première guerre mondiale ; la valorisation de la famille tradi- déclin démographique – une tendance lourde. Après avoir atteint un
la baisse de la fécondité conduit tionnelle par des politiques natalistes visant à enrayer une chute ancienne pic de 10,8 millions d’habitants en 1980, la Hongrie n’a cessé d’en
la Hongrie à un déclin, aggravé par de la fécondité ; et, enfin, une posture paranoïaque à l’égard des groupes perdre et en comptait moins de 9,8 millions en 2017. Selon la projection
« autres », qu’il s’agisse des minorités de l’intérieur (Roms, Juifs) ou, médiane des Nations unies, ils pourraient être moins de 8 millions
une forte émigration. Avec un million plus récemment, des migrants extraeuropéens. avant 2060 (4). En septembre 2010, quatre mois après la prise de pouvoir
d’habitants en moins depuis trente ans, du Fidesz, l’Association nationale des familles nombreuses avait mis
La montée de l’irrédentisme a marqué l’entre-deux-guerres et conduit en scène le passage du pays sous la barre symbolique des 10 millions
le dépeuplement nourrit tous le régent Miklós Horthy dans les bras de l’Allemagne nazie. L’amnésie d’habitants, avec un compte à rebours géant installé sur une artère du
les fantasmes et les démagogies. imposée ensuite par le pouvoir communiste se dissipe dès sa chute, et centre-ville de Budapest.
la question magyare ressurgit. Le 2 juin 1990, le nouveau chef du gouver-
nement, le conservateur József Antall, déclare se sentir « affectivement Lors des élections de 2010, la profession de foi du Fidesz accordait
et spirituellement premier ministre de quinze millions de Hongrois »... une place de choix à la famille : « La santé intellectuelle et mentale de
PAR CORENTIN LÉOTARD alors que le pays ne compte que dix millions d’habitants. Ce signal fort la Hongrie et de l’Europe dépendra de notre capacité à restaurer et à
adressé aux cinq millions de locuteurs du hongrois vivant hors des fron- préserver la santé des familles tant dans notre patrie que dans une Europe
ET L U D O V I C L E P E L T I E R -K U T A S I * tières sera amplifié par le Fidesz, la formation libérale-conservatrice commune. (...) Nous devons dépasser l’approche bornée consistant à

C
parvenue au pouvoir en 1998. Son chef, M. Orbán, se pose en protecteur ramener la question des familles et celle de la maternité exclusivement
« OMMENT se fait-il qu’après mille ans nous soyons encore là ?
des Hongrois de Serbie durant le conflit kosovar de 1999. Puis, renvoyé
dans l’opposition, il soutient en 2004 l’initiative d’octroyer la citoyenneté
à la sphère personnelle», affirmait ainsi son «Programme de coopération
nationale » (5). Diverses mesures ont été envisagées – sans être mises en
Peut-être parce que nous avons toujours su que notre existence avait aux ressortissants magyarophones de Roumanie, Slovaquie, Serbie, œuvre – pour stimuler la natalité : accorder des ristournes sur les prêts
un sens, qu’il y avait ici une culture, un esprit et une âme qui ont élevé Ukraine, Autriche, Croatie et Slovénie. Mais le référendum imposé par étudiants pour récompenser les diplômés qui ont procréé pendant leurs
nos cœurs pendant des siècles. Nous avons gardé notre idéal d’unité la Fédération mondiale des Hongrois à la majorité sociale-libérale de études, attribuer des points retraite en fonction du nombre d’enfants, et
et d’unification, ainsi que notre fierté nationale. » En ce jour de Fête l’époque est invalidé faute de participation. même octroyer un droit de vote élargi aux familles nombreuses. Le
nationale, le 15 mars 2018, M. Viktor Orbán fustige les « forces mondia- gouvernement a finalement opté pour une politique d’allocations fami-
listes » devant des dizaines de milliers de ses partisans. Le premier liales plus classique et largement inspirée du système français, ainsi que
ministre hongrois prophétise la disparition de l’Europe occidentale et La naturalisation des des avantages fiscaux et une batterie de mesures permettant de mieux
en appelle à la jeunesse émigrée pour défendre la patrie menacée dans magyarophones de l’étranger, concilier vies familiale et professionnelle. Sa mesure-phare : l’attribution
sa survie par les flux migratoires : « Nous avons droit à l’existence. (...) d’un capital de 10 millions de forints (un peu plus de 30 000 euros) pour
Si la digue cède, l’inondation sera là, et l’invasion culturelle ne pourra aucun impact réel l’achat d’un logement neuf aux foyers ayant déjà trois enfants et aux
plus être repoussée. » couples qui s’engagent à en avoir autant dans les dix prochaines années.
Après huit années de social-libéralisme, le retour au pouvoir de
Chaque année, les célébrations de la révolution de 1848 représentent M. Orbán en mai 2010 marque un tournant. Dès sa prise de fonctions, L’indicateur conjoncturel de fécondité est tombé en dessous de deux
un moment paroxystique dans la vie politique du pays. Trois semaines il fait voter – par un Parlement qui lui est acquis aux deux tiers – une enfants par femme dès le début des années 1980. Au plus fort des crises
avant les élections législatives du 8 avril, le ton employé par le chef procédure simplifiée de naturalisation des magyarophones de l’étranger. économiques et sociales des années 1990 – lorsque 1,5 million d’em-
du gouvernement frappait par sa radicalité. Mais il s’inscrivait dans Le succès est immédiat en Roumanie, en Serbie (deux pays qui prati- plois furent détruits – et 2000, il est même descendu en dessous de
une obsession ancienne : la peur de disparaître en tant que nation. quent également une politique d’octroi de passeports à leurs propres
Depuis le traité de Trianon, en 1920, et le démembrement du royaume minorités extraterritoriales) et en Ukraine. En sept ans, la Hongrie
de Hongrie (1), la droite a développé une rhétorique puissante autour naturalise plus d’un million de personnes. Pour le Fidesz, le coup est (1) Voir la cartographie d’Agnès Stienne « Des frontières mouvantes », Le Monde diplo-
matique, novembre 2016.
d’une « magyarité » (magyarság) vulnérable dans tout le bassin des doublement gagnant : il permet de gonfler le nombre de ressortissants
(2) Anne-Marie Losonczy et András Zempléni, «Anthropologie de la “patrie” : le patriotisme
Carpates, en raison d’une histoire mouvementée et d’un fort sentiment hongrois tout en s’assurant un solide vivier électoral (3). Lors des élec- hongrois », Terrain, no 17, Nanterre, octobre 1991.
d’isolement linguistique et culturel (2). De longue date, elle a donné tions législatives du 8 avril, 378 000 Hongrois de l’étranger s’étaient (3) Corentin Léotard, « La Hongrie a naturalisé un million de personnes en sept ans ! »,
corps à un nationalisme démographique fondé sur trois points : la inscrits et pouvaient voter sur la liste nationale, seuls les résidents Le Courrier d’Europe centrale, 18 décembre 2017.
disposant du second bulletin prévu par le système électoral pour le (4) Eurostat et Bureau central des statistiques hongrois, Kirchberg (Luxembourg) et
* Respectivement journaliste, rédacteur en chef du Courrier d’Europe centrale, et doctorant vote par circonscriptions. En définitive, 225 000 ont pris part au scrutin Budapest, 2017.
en géographie, directeur de ce même site d’information. et 96 % d’entre eux ont voté pour le Fidesz. (5) Bureau de l’Assemblée nationale, Budapest, 22 mai 2010.

Spirale du vide dans


Pôle d’attraction et principale destination Évolutions régionales contrastées
des migrants en Europe, l’Allemagne connaît
une désertification dans certaines régions.
Depuis la réunification, le Land
de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale Variation Variation
naturelle migratoire
a vu sa population fondre et prendre entre 2007 entre 2007
et 2016 et 2016
quinze ans d’âge.

PAR NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE M M

RACHEL KNAEBEL * *

L ONGTEMPS, Anklam, dans l’extrême nord-est de l’Allemagne, a


dû sa notoriété à sa scène néonazie (1). Mais la ville souffre aussi d’un
* *
autre mal, moins visible : le vide. En 1990, elle comptait 19 000 habi-
tants ; elle en compte un tiers de moins aujourd’hui, et ils devraient être *
seulement 10 000 en 2020 selon les prévisions. Entre 2000 et 2012, la
part des 15-25 ans a chuté de moitié, quand celle des plus de 65 ans a
augmenté de 20 %.

Pourtant, les rues pavées, la place du marché, les maisons typiques M : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
du Nord semblent comme neuves. « Beaucoup a été fait au niveau de
0 500 1 000 km
l’urbanisme pour rendre la ville attractive », confirme Mme Jeannine – 10 % –4 –2 0 +2 +4 +7 + 10 + 14 + 27 %
* Données
Rösler en marchant dans le centre. « Mais tout cela n’est qu’une façade : Source : Eurostat. incomplètes
il manque la vie derrière, souffle cette députée de La Gauche au Parle-
ment de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, également élue à l’As-
semblée du canton dont dépend Anklam. C’est la même chose dans les L’échelle régionale fait apparaître la désertification des anciennes régions industrielles, le renforcement des aires métropolitaines... ou la quête de soleil.
villes voisines de Demmin et de Pasewalk. Et partout dans la région. »

La situation d’Anklam reflète celle de tout ce Bundesland (État tère régional de l’agriculture. Nous étions le Land le plus jeune en 1989 ; minimum Hartz IV. « Ces dernières années, la politique communale
fédéré) encastré entre Lübeck, la mer Baltique et la frontière polonaise. nous sommes aujourd’hui le plus âgé ». dans la région s’est essentiellement résumée à gérer la décroissance :
Entre 1990 et 2015, la population y a baissé de 16 %, quand la Bavière, fermer des jardins d’enfants, fermer des écoles, fermer des adminis-
dans le Sud-Est, voyait la sienne croître de 13 %. Il est aujourd’hui le trations... Il fallait tout déconstruire », raconte M. Tilo Lorenz, chef du
moins densément peuplé du pays, avec une moyenne de seulement « Fermer des jardins d’enfants, groupe CDU à l’Assemblée du plateau des lacs mecklembourgeois.
69 habitants par kilomètre carré, pour 233 dans l’ensemble du pays. fermer des écoles, Les distances s’allongent : pour l’agriculteur qui demande un permis
Depuis la chute du mur de Berlin, en 1989, les régions de l’ex-Répu- de construire, le quidam qui dépose une réclamation, l’élu qui visite
blique démocratique d’Allemagne (RDA) ont perdu près de trois fermer des administrations... » ses administrés, chaque trajet prend plus de temps.
millions d’habitants, du fait de la migration vers l’Ouest et de la déna-
talité. « Les jeunes, et les jeunes femmes surtout, sont partis faire leurs Cette transformation démographique complique la vie de ceux qui L’une des causes de cette distorsion du rapport entre population et
enfants ailleurs », se désole Mme Ulrike Dörnbrack, employée de la restent. « Nous n’avons plus de crèche depuis des années déjà, sans administration tient à la réforme territoriale de 2011, qui a redessiné la
section locale de l’Union chrétienne-démocrate (CDU, conservatrice) même parler d’une école, énumère M. Holger Klukas, maire depuis carte des Landkreis de la région, ces cantons ou arrondissements ruraux
dans la ville de Neubrandenburg. Résultat, « l’âge moyen a augmenté douze ans de Gallin-Kuppentin, à soixante kilomètres de Schwerin, la qui assument des compétences aussi essentielles que l’aide sociale,
de quinze ans depuis 1990 : il est passé de 34 à 49 ans, déclare capitale du Land. Il n’y a plus non plus de possibilité de faire ses courses
M. Thomas Reimann, directeur du développement du territoire au minis- ici. Il n’y a rien. De temps en temps, un coiffeur passe. C’est tout. » La
(1) Hubertus Buchstein et Gudrun Heinrich, Rechtsextremismus in Ostdeutschland.
commune ne compte plus que 437 administrés, contre 600 il y a une Demokratie und Rechtsextremismus im ländlichen Raum, Wochenschau Wissenschaft,
* Journaliste, Berlin. dizaine d’années, dit le maire, qui survit lui-même avec le revenu Francfort, 2014.
DOSSlER POPULATlON 17 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

pour les nationalistes hongrois


1,3 enfant, avant de remonter un peu, pour atteindre 1,5 enfant par contrer le référendum de 2004 sur l’octroi de la citoyenneté aux magya- genre” et à l’attaque de notre “espace de vie” par d’autres civilisa-
femme au cours des deux dernières années. « C’est en partie grâce au rophones, les sociaux-libéraux au pouvoir ont brandi la menace d’une tions », a déclaré le président du Parlement, M. László Kövér, confirmant
message délivré par Orbán : “Faites des enfants.” On sait que les invasion de travailleurs étrangers. Mais c’est le passage par la Hongrie le tournant nationaliste de la droite hongroise (7). Devenu un modèle
messages comptent en la matière, analyse Attila Melegh, démographe d’un demi-million de migrants en route pour l’Allemagne au cours de à suivre pour une large frange de l’extrême droite européenne, qui l’a
de l’université Corvinus de Budapest. Mais c’est surtout en raison de l’année 2015 qui a provoqué un séisme. Avec une cote de popularité en chaudement félicité pour sa victoire aux dernières législatives, M. Orbán
l’état du marché du travail, qui est bien meilleur aujourd’hui : on berne au début de la même année, M. Orbán a choisi d’exploiter la situa- a fait sienne la rhétorique du « grand remplacement », dans le sillage
compte désormais près de 4,5 millions tion en présentant ces réfugiés comme un nouveau péril pour la nation. des identitaires français et de Renaud Camus (8).
d’emplois, contre seulement 3,8 millions Accréditer l’idée d’une Hongrie luttant seule pour sa survie n’a pas été
en 2010. » Pas de quoi enrayer le déclin, une tâche insurmontable, dans la mesure où il existe dans le pays un Ce discours prend corps alors que la Hongrie se trouve frappée de
5
toutefois : le nombre de naissances reste terreau fertile pour ce genre de discours, avec un roman national qui plein fouet, depuis le tournant des années 2010, par un tout autre phéno-
inférieur à celui des décès, notamment consacre ses principaux chapitres aux occupations successives : tatare, mène : une émigration massive vers l’ouest. Eurostat dénombrait au
parce que les femmes en âge de procréer ottomane et soviétique (6). 1er janvier dernier 460 000 citoyens hongrois installés dans un autre
sont peu nombreuses. pays de l’Union européenne – et encore ce nombre est-il largement
4,5 sous-évalué, puisqu’il ne prend en compte que les personnes enregistrées
La question migratoire a fait une « Le monde tel qu’il existe dans leur pays d’accueil. Un problème de taille pour la droite au pouvoir,
première irruption dans le depuis des milliers d’années à la fois en raison du déficit de main-d’œuvre qu’il implique et de la
débat public au début des portée symbolique de cette fuite des cerveaux. Ironie du sort, le parti
4 années 2000, quand il s’est agi est en train de s’effondrer » radical Jobbik, dépassé sur sa droite par le Fidesz, lui rétorque
de resserrer les liens entre la aujourd’hui que la question n’est pas de savoir si la Hongrie deviendra
«mère patrie» et les « Le monde tel qu’il existe depuis des milliers d’années, fondé sur ou non un pays d’immigration, mais bel et bien si elle restera un pays
Hongrois d’« outre- des valeurs traditionnelles, est en train de s’effondrer. (...) Tôt ou tard, d’émigration... Trois jours après sa victoire aux législatives d’avril,
frontières ». Pour cela conduira à une invasion. (...) Ce déclin est lié à la “théorie du M. Orbán a présenté la lutte contre le déclin démographique comme
3,5
le grand chantier de son nouveau mandat de quatre ans.
C ORENTIN L ÉOTARD
ET L UDOVIC L EPELTIER -K UTASI .
3
Déclins inégaux Europe
France (6) Catherine Horel, « L’histoire en Hongrie aujourd’hui à travers l’interprétation du
de la fécondité Suède régime Horthy », Histoire@Politique, no 31, Paris, janvier-avril 2017.
Nombre moyen d’enfants par femme Royaume-Uni (7) Entretien sur la station InfoRádió, 15 décembre 2015.
2,5 Allemagne (8) Ludovic Lepeltier-Kutasi, « Viktor Orbán et l’obsession du “grand remplacement” »,
Espagne Le Courrier d’Europe centrale, 29 juillet 2016.
Hongrie
Bosnie-Herzégovine

Seuil de renouvellement
H ISTOIRES PARALLÈLES
de la population : 2,1 À la veille de la seconde guerre mondiale, l’Ukraine et la France avaient
1,5 non seulement des superficies quasi équivalentes, mais aussi le même
nombre d’habitants : 41 millions. Davantage marquée par le conflit,
l’Ukraine connut ensuite et durant plus de trois décennies une progression
très proche de sa jumelle démographique. L’avantage d’une population
1 plus jeune était atténué par une moindre fécondité par rapport à une
1950- 1955- 1960- 1965- 1970- 1975- 1980- 1985- 1990- 1995- 2000- 2005- 2010- 2015- France en plein baby-boom. Rattrapée au début des années 1960 en
1955 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
matière d’espérance de vie, la France reprenait de l’avance à la faveur de
Source : « World population prospects : The 2017 revision », division de la population des Nations unies.
la stagnation économique et sociale qui caractérisait l’Union soviétique
au temps de Leonid Brejnev. Puis tout bascula... Près de trente ans après
le chaos qui suivit l’effondrement de l’URSS, l’Ukraine ne compte plus que

l’est de l’Allemagne
42,5 millions d’habitants, soit guère plus qu’en 1939 et 24,5 millions de
moins que la France. Cette dernière pourrait même abriter deux fois plus
de personnes qu’elle à l’horizon 2050.

l’aide sociale à l’enfance, l’entretien d’un certain nombre de routes, la néonazi, avait en outre réuni 3 % des suffrages au niveau du Land, et Population
gestion des déchets, les services de secours... Sous prétexte d’adapter jusqu’à 8 % dans l’une des circonscriptions orientales (3). Une réaction en millions d’habitants
65
les structures administratives à l’évolution démographique – et surtout à l’immigration ? C’est peu probable : moins de 6 000 demandeurs
pour faire des économies –, la fusion des cantons a donné naissance à d’asile se sont installés en 2016 en Mecklembourg-Poméranie- 60
des espaces géants. « Nous sommes aujourd’hui le plus grand canton Occidentale ; l’État-région compte 4 % d’habitants étrangers, contre
du pays, plus étendu encore que la Sarre », souligne M. Lorenz. plus de 11 % à l’échelon fédéral (4). Deux mois après le scrutin, les 55 France
métropolitaine
autorités du Land ont créé pour la Poméranie un secrétariat d’État spéci- 50
Quatre ans plus tard, le Land a également regroupé les tribunaux fique. La secrétaire d’État dispose d’un fonds pour subventionner des
administratifs. N’étant plus chef-lieu de canton, la ville d’Anklam a projets, mais de 3 millions d’euros seulement. 45 Ukraine
perdu les emplois administratifs qui allaient avec ce statut, mais aussi
40
son tribunal, sans compter le lycée professionnel, qui a fermé et laissé « Les facteurs qui expliquent le niveau du vote pour l’AfD dans la
vacant un vaste bâtiment en béton près du centre. « Le départ de ces région sont évidemment nombreux. Mais la réforme territoriale de 2011 35
structures se ressent directement sur le pouvoir d’achat, regrette est souvent citée », souligne Felix Rösel, économiste à l’antenne de Estimation
Mme Rösler. Avec la réforme, les élus des conseils cantonaux se sont Dresde de l’Institut d’analyses économiques (CES-IFO) et auteur d’une 30 de la population
aussi éloignés des gens. Les distances à parcourir sont devenues telle- enquête sur les effets politiques de la recomposition administrative en sur le territoire actuel
25
ment importantes qu’on ne sait plus forcément quels sont les problèmes Mecklembourg-Poméranie-Occidentale. « Dans les communes qui se 1925 1935 1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
à l’autre bout du canton. » trouvent dans les cantons les plus étendus créés par la fusion de 2011, Espérance de vie
l’AfD obtient des scores plus forts qu’ailleurs. Les économies engendrées en années
par la réforme sont plutôt minimes, car l’allongement des distances 90
Les habitants de l’est du pays coûte de l’argent. Le seul point sur lequel on économise vraiment, c’est 80
gagnent toujours 25 % le personnel. Or c’est grâce à lui que la relation se maintient avec les
70
administrés, qui se plaignent de ne plus connaître leurs représentants. »
de moins que ceux de l’Ouest L’étirement de la carte et l’éloignement des services publics accroissent 60
ainsi le discrédit du monde politique, déjà accusé d’être coupé de la
50
« Aujourd’hui, sincèrement, quel conseiller cantonal connaît encore population. «Avec la réforme de 2011, les gens se sont dit : “Nous ne
les villages ? », s’interroge M. Hartmut Kühn, retraité d’Anklam. Ce valons donc même plus assez pour avoir des administrations sur notre 40
jour d’avril, l’annexe administrative qui a survécu dans la petite ville, territoire”, explique Mme Rösler. Et les nombreux habitants qui se sont
30
mais qui pourrait elle aussi fermer bientôt, inaugure l’exposition d’un engagés contre cette réforme ont été tout simplement ignorés. »
dessinateur local. On retrouve des employés, quelques adolescents, des 20
personnes âgées... et M. Dietger Wille, élu conservateur et chargé des M. Lars Tschirschwitz, responsable d’une antenne de la centrale 10
finances du canton : «Avec la réforme territoriale, les temps de décision régionale pour la culture politique, travaille justement à l’organisation
0
des administrations sont devenus beaucoup plus longs. Je pense qu’il d’un débat avec les candidats à l’élection cantonale, qui a lieu quelques 1925 1935 1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
faut adapter les structures administratives au nombre d’habitants, mais semaines plus tard. L’AfD y sera présente. Mais le trentenaire se veut
la réponse n’est pas la bonne. Le véritable problème, c’est celui du optimiste. « À un moment, on disait presque qu’on allait bientôt éteindre Nombre moyen d’enfants par femme
financement des communes. » Et c’est un homme de droite qui le dit... la lumière ici. C’est exagéré. Le tourisme se développe. Des gens des 4
Estimation
grandes villes, de Berlin [distante de 180 kilomètres], viennent s’ins-
Le gouvernement régional a bien tenté d’aller au-delà du simple remem- taller dans la région. C’est un développement que le politique n’avait
brement administratif, par exemple en offrant une bourse de 300 euros pas vu venir ni planifié », commente ce géographe de formation. De 3
par mois à des étudiants en médecine qui s’engageaient à s’installer dans fait, la population du Land s’est plutôt stabilisée ces dernières années,
les zones les plus touchées par la désertification médicale. Il a également prenant le contre-pied des prévisions les plus pessimistes. « Dans ma
lancé un programme de redynamisation des villages, ainsi qu’une ville, nous perdions en moyenne 100 habitants par an, témoigne 2
campagne pour attirer de jeunes enseignants... « Des gouttes d’eau dans M. Michael Sack, le maire de Loitz, une commune de 4 300 habitants.
la mer !, tranche Mme Rösler. Le vrai obstacle, ici, c’est le niveau des La tendance a changé l’année dernière : nous en avons gagné 8 ! Cela
revenus. Ils sont trop bas.» Plus d’un quart de siècle après la réunification, peut sembler peu, mais, pour nous, c’est déjà quelque chose. » 1
les habitants des régions orientales gagnent environ 25 % de moins que
leurs concitoyens de l’Ouest. Et, dans les zones les plus à l’est du Land, R ACHEL K NAEBEL .
près de la frontière polonaise, le chômage dépasse toujours 10 % (contre (2) «Jahresbericht zum Stand der Deutschen Einheit 2016», ministère fédéral de l’économie, 0
8,8 % dans l’ensemble de la région et moins de 5,5 % dans le pays) (2). Berlin, 2016 ; Agence fédérale pour l’emploi, Nuremberg ; « Statistisches Jahrbuch 1925 1935 1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Mecklenburg-Vorpommern 2017 », Bureau des affaires intérieures de Mecklembourg-
Poméranie-Occidentale, bureau des statistiques, Schwerin, 2017, www.laiv-mv.de Sources : France Meslé, Gilles Pison et Jacques Vallin, « France-
En 2016, aux élections régionales, le parti d’extrême droite Alternative Ukraine, des jumeaux démographiques que l’histoire a séparés »,
(3) Aux élections législatives de 2017, l’AfD a aussi obtenu en Mecklembourg-Poméranie- Population & Sociétés, no 413, INED, juin 2005 ; Eurostat.
pour l’Allemagne (AfD) a récolté 20 % des voix dans l’État fédéré. Occidentale un score (18,6 %) largement supérieur à celui de l’ensemble du pays (12,6 %).
Son score montait à 26, 27 et même 32 % dans les circonscriptions les (4) Bureau des affaires intérieures de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, bureau
plus à l’est. Le Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD), le parti des statistiques, www.laiv-mv.de
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
18 DOSSlER POPULATlON

Longévité, les limites d’une espérance


deux, à moins que la médecine ne fasse des
progrès fulgurants et ne soit radicalement
Une vie toujours plus longue : telle était
réorientée vers la prévention.
la promesse des « trente glorieuses », Espérance de vie, le grand écart
L’incidence du diabète, maladie qui fait baisser
donnant la mesure des progrès sociaux
et médicaux acquis depuis la seconde l’espérance de vie, a augmenté de 5,4 % par an
dans la période 2006-2009 et de 2,8 % par an
dans la période 2012-2015. La France compte
guerre mondiale. Les gains d’espérance
de vie forment le socle de nombreuses 3,3 millions de diabétiques traités médicalement,
et probablement 700 000 diabétiques qui s’igno-
Espérance de vie
rent. Alors que le tabagisme tend à diminuer chez
politiques, notamment du recul à la naissance en 2016,
les hommes, le taux de personnes hospitalisées
en années
de l’âge de départ à la retraite.
de 71 à 73
pour une broncho-pneumopathie chronique
obstructive a augmenté, entre 2000 et 2012, de
Pourtant, ils ne sont pas immuables...
88,4 % chez les hommes et de 30,5 % chez les

E
de 73,1 à 76

de 76,1 à 79 femmes (9).

Certaines maladies étaient inconnues ou rares


PAR CLAUDE AUBERT * de 79,1 à 81

il y a encore cinquante ans. La maladie d’Alz-


heimer touche aujourd’hui près de 1 million de
de 81,1 à 83

N FRANCE comme dans la majorité des pays européens, la plupart


de 83,1 à 85,2
personnes en France, et celle de Parkinson
des prévisionnistes annoncent une augmentation continue de l’espérance environ 150 000. On sait que cette dernière n’est
de vie à la naissance. Certes, cette croissance serait moins rapide qu’au pas sans lien avec l’environnement, notamment
* Absence
de données
cours des dernières décennies, mais elle pourrait conduire à une longé- l’exposition aux pesticides. Le grand public
vité de 93 ans pour les femmes et de 90 ans pour les hommes en 2070, ignorait la stéatose hépatique non alcoolique,
selon le « scénario central » de l’Institut national de la statistique et ou « maladie du soda », jusqu’à ce que les
des études économiques (1). Les projections restent un exercice péril- médias révèlent que le chroniqueur sportif
*

leux (2), compte tenu des nombreuses données inconnues, telles que Pierre Ménès en était atteint. Sans symptômes
l’évolution du contexte social et environnemental. Dans le passé, chaque spécifiques, et incurable dans l’état actuel des
fois que des démographes s’y sont essayés, ils se sont trompés en connaissances, elle toucherait de 20 à 30 % de
prévoyant des augmentations inférieures à ce qu’elles furent réellement. la population européenne et de 27 à 34 % de la
Aujourd’hui, ne tomberaient-ils pas dans l’erreur inverse ? population américaine (10). Il s’agit d’une
surcharge du foie en graisses, les malades déve-
0 500 1 000 km
Sources : Eurostat ; base de données de la Banque mondiale.

Récemment encore, plusieurs régions du monde ont connu des loppant une sorte de foie gras, principalement
épisodes d’effondrement de l’espérance de vie, généralement passagers à cause d’un diabète de type 2, de l’obésité et
et dus à des bouleversements politiques ou à des maladies qu’on ne sur la santé ne se manifeste en général qu’au bout de plusieurs dizaines de l’hypertension. Une étude américaine a conclu que la consomma-
savait pas combattre. Cela a été le cas en Afrique de l’Est et du Sud d’années, ce qui explique qu’il ne se traduise pas encore par une tion de plus d’une canette de soda par jour augmentait de 50 à 60 %
après l’apparition du VIH-sida, mais aussi pour les hommes des pays augmentation de la mortalité. le risque de la contracter (11).
de l’ancien bloc communiste après la chute du mur de Berlin en 1989.
En Russie, il a même fallu attendre 2013 pour que l’espérance de vie Les habitudes alimentaires des Français se sont profondément modifiées Déjà, l’espérance de vie en bonne santé (ou sans incapacité) n’aug-
masculine retrouve le niveau de 1988 (3). Plus révélateur encore : le pendant la seconde moitié du XXe siècle. Non seulement ils mangent mente plus depuis une dizaine d’années (64,1 ans pour les femmes et
fléchissement enregistré aux États-Unis pour les deux dernières années plus, mais la proportion de chaque type de produit consommé a beaucoup 62,7 pour les hommes). Nous passons un nombre croissant d’années
connues (2015 et 2016) et après quatre ans de stagnation (4). En France, évolué. Entre 1960 et 2001, les changements les plus marquants sont de notre vie – vingt et un ans pour les femmes et dix-sept pour les
on observe déjà un effritement. Après une augmentation assez régulière l’accroissement considérable des produits transformés (+ 158 % de prépa- hommes – avec au moins une incapacité. On observe aussi une augmen-
d’environ trois mois par an de 1980 à 2010, l’espérance de vie n’a rations et conserves de légumes, + 98 % de viandes préparées, + 60 % tation constante du nombre de personnes en affection de longue durée,
progressé en moyenne que d’un mois par an. À compter de 2014, elle de confiseries, pâtisseries et boissons sucrées), au détriment des produits passé de 8,3 millions en 2008 à 10,4 millions en 2015.
plafonne pour les femmes et ne croît que très peu pour les hommes. frais (– 36 % de légumes frais, – 21 % de fruits frais, – 59 % de produits
Alors, quelle courbe faut-il prolonger ? bruts traditionnels) (5). L’impact de la part croissante des aliments trans- Cet état des lieux vaut pour l’ensemble des pays industrialisés, en
formés et sucrés s’avère indiscutablement négatif. Cela conduit à une particulier pour les autres pays européens, dans lesquels la courbe de
La baisse de la mortalité va-t-elle se poursuivre, et, si oui, au même baisse importante des apports de constituants utiles (vitamines, l’espérance de vie évolue en moyenne comme celle de la France. En
rythme ? Pour les deux premières causes de mort – cancers et maladies antioxydants) et à une inflation des indésirables (sel, sucre, matières revanche, elle varie considérablement selon la catégorie sociale et le
cardiovasculaires –, on peut le penser. La médecine continue à grasses saturées, conservateurs et additifs de toutes sortes). Une étude niveau de diplôme. En France, les hommes appartenant aux 5 % les
progresser et permet de guérir de plus en plus de personnes touchées récente, effectuée sur une cohorte de plus de 100000 personnes, a conclu plus aisés financièrement peuvent espérer vivre treize ans de plus que
par ces maladies ou de prolonger leur existence. Mais nul ne peut qu’une hausse de 10 % de la consommation de produits ultratransformés les 5 % les moins aisés (12). De même, les diplômés de l’enseignement
préjuger des avancées à venir, tandis que le nombre de se traduisait par une augmentation de 12 % des cancers (6). supérieur vivent sept ans de plus que les non-diplômés. Ces écarts ont
malades augmente. plusieurs causes : meilleure hygiène de vie chez les cadres et les
Par ailleurs, on sait que la sédentarité représente un important facteur diplômés, moindre exposition aux polluants chimiques, meilleur suivi
Qu’en est-il de maladies qui ont commencé à se développer à la fin de risque de maladies chroniques. Même si on manque d’éléments de médical – ce qui se traduit par une moindre incidence du surpoids ou
du XXe siècle et au début du XXIe – ce qui n’est pas un hasard, compte comparaison précis avec le passé, on peut affirmer que l’exercice quoti- de certaines maladies, notamment le diabète, et par une meilleure prise
tenu de la modification radicale du mode de vie en quelques décennies ? dien, notamment pour se déplacer, a considérablement diminué. en charge des maladies chroniques. La différence d’espérance de vie
Trois facteurs principaux ont fortement changé : l’alimentation s’est L’exemple le plus frappant est celui des enfants et des adolescents. entre les quartiers défavorisés et les plus aisés a été bien étudiée dans
dégradée, le niveau d’exercice physique a baissé et l’exposition aux Jusqu’aux années 1970, beaucoup rentraient chez eux à midi, à pied la ville de Glasgow, en Écosse, où les écarts sont très importants : seize
polluants chimiques a augmenté. L’impact négatif de ces trois éléments ou à vélo, pour déjeuner. Avec la fermeture de nombreuses écoles de ans pour les hommes et onze pour les femmes (13).
village, et plus récemment la crainte des accidents ou des enlèvements,
* Ingénieur agronome, spécialisé en agriculture biologique. la majorité d’entre eux empruntent aujourd’hui l’autobus ou la voiture, Qu’en conclure pour les prochaines années ? Toute prévision chiffrée
ou mangent à la cantine. En 1982, 60 % des déplacements vers le lieu serait imprudente, mais l’optimisme qui transparaît dans les discours
d’études étaient effectués sans moyen motorisé, mais seulement 36 % publics ou les statistiques officielles mérite d’être discuté, et même
en 2008 (7). Par ailleurs, le temps passé devant un écran a fortement largement tempéré ; une prise de conscience émerge d’ailleurs chez
augmenté : pour la tranche d’âge 18-44 ans, il était de cinq heures et une partie des consommateurs. Plusieurs tendances de fond, confirmées
Indicateurs concordants vingt-six minutes par jour en 2014-2015 (8). par des indices récents, laissent penser que l’espérance de vie stagnera
bientôt, voire diminuera si nous ne changeons pas rapidement et rigou-
reusement notre mode de vie. Deux modifications paraissent prioritaires
millions de dollars

pour prolonger notre existence en pleine capacité de nos moyens :


constants de 2010 BELGIQUE ans
50 000 80
Les effets encore inconnus de
davantage d’exercice physique et une alimentation débarrassée des
Espérance de vie
pesticides comme des transformations et adjonctions délétères (sucres,
masculine la malbouffe, de la sédentarité
sel, conservateurs chimiques, etc.).
45 000 75
et des cocktails chimiques
Les dernières enquêtes montrent que le niveau d’activité physique
40 000 70
Produit
intérieur reste très inférieur aux recommandations. Par exemple, seules 5 % des
filles de 15 ans atteignent un niveau satisfaisant – alors que le sport est (1) « Projections de population à l’horizon 2070. Deux fois plus de personnes de 75 ans
35 000 65
brut
déterminant chez les adolescents pour la solidité des os à l’âge adulte. ou plus qu’en 2013 », Insee Première, no 1619, Institut national de la statistique et des études
économiques (Insee), Paris, novembre 2016. Sauf mention particulière, toutes les statistiques
D’après diverses enquêtes, la moitié des hommes et deux tiers des de cet article viennent de l’Insee.
30 000 60

femmes ne bougent pas suffisamment, ce qui augmente le risque d’obé-


1990 1995 2000 2005 2010 2015

(2) Dans Espérance de vie, la fin des illusions (Terre vivante, 2006), nous avions un peu
BIÉLORUSSIE sité, de diabète et de certains cancers. Il a ainsi été démontré que l’ac- vite pronostiqué un plafonnement, puis une diminution de l’espérance de vie dès 2013.
tivité physique réduit de 58 % le risque de survenue d’un diabète dans Cette date était heureusement erronée.
10 000 70

une population intolérante au glucose, alors qu’un traitement médica- (3) Lire Philippe Descamps, «La Russie en voie de dépeuplement», Le Monde diplomatique,
menteux ne le diminue que de 31 %. Un exercice régulier réduit aussi juin 2011.
8 000 68

l’incidence d’accident vasculaire cérébral de 25 %, et d’autant le risque (4) Lire Maxime Robin, «Overdoses sur ordonnance», Le Monde diplomatique, février 2018.
de cancer du côlon.
6 000 66
(5) « La consommation alimentaire depuis quarante ans. De plus en plus de produits
4 000 64 élaborés », Insee Première, no 846, mai 2002.
L’industrialisation généralisée de la production dans tous les (6) Collectif, « Consumption of ultra-processed foods and cancer risk : results from
NutriNet-Santé prospective cohort », British Medical Journal, Londres, 14 février 2018.
domaines s’est traduite par une invasion des produits chimiques dans
2 000 62
(7) Corinne Praznoczy, Céline Lambert et Charlotte Pascal, « État des lieux de l’activité
notre environnement quotidien : pesticides, hydrocarbures, métaux physique et de la sédentarité en France. Édition 2017 », Observatoire national de l’activité
lourds, phtalates, bisphénol A et des milliers d’autres composés jamais physique et de la sédentarité, Paris, février 2017. Les autres chiffres sont tirés du même
0 60

évalués. La plupart d’entre eux ont des effets cumulés à très long document.
1990 1995 2000 2005 2010 2015

terme encore mal connus. « On estime que les maladies causées par (8) « INCA 3. Évolution des habitudes et modes de consommation, de nouveaux enjeux
BULGARIE
la pollution de l’air ont été responsables de neuf millions de morts en matière de sécurité sanitaire et de nutrition », Agence nationale de sécurité sanitaire, de
12 000 75

l’alimentation, de l’environnement et du travail, Maisons-Alfort, 2017.


prématurées en 2015, soit 16 % de l’ensemble des morts dans le (9) Michel Vernay, Christophe Bonaldi et Isabelle Grémy, « Les maladies chroniques :
monde », affirmait la revue The Lancet en octobre 2017 ; mais on ne
10 000 70

tendances récentes, enjeux et perspectives d’évolution », Santé publique, vol. 27, supplément
dispose malheureusement encore que de peu de données sur les consé- n 1, Laxou, janvier-février 2015.
o
8 000 68

quences des autres pollutions. (10) « Stéatose hépatique non alcoolique et stéato-hépatite non alcoolique », World
Gastroenterology Organisation, Milwaukee, juin 2012.
6 000 66

Nul ne peut prédire de façon précise l’impact de l’augmentation de (11) Collectif, « Sugar-sweetened beverages, diet soda, and fatty liver disease in the
Framingham heart study cohorts », Journal of Hepatology, vol. 63, no 2, New York, août 2015.
ces trois facteurs de risque. On sait en revanche que la première géné-
4 000 64

ration exposée dès la plus tendre enfance à la malbouffe, à la sédentarité (12) « L’espérance de vie par niveau de vie : chez les hommes, 13 ans d’écart entre les
plus aisés et les plus modestes », Insee Première, no 1687, février 2018.
et aux cocktails chimiques est née dans les années 1980. Elle est encore
2 000 62

(13) Ruairidh Nixon, « Comparisons of aspects of Glasgow’s 56 neighbourhoods »,


1990 1995 2000 2005 2010 2015

trop jeune pour être décimée par les maladies chroniques. Mais prévoir Glasgow Centre for Population Health, février 2016. Lire Julien Brygo, « Vivre riche dans
qu’elle pourra massivement vivre après 70 ans relève d’un pari hasar-
Sources : Eurostat ; base de données de la Banque mondiale ;
une ville de pauvres », Le Monde diplomatique, août 2010.
Comité national de statistiques de Biélorussie.
19 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

U NE LUTTE ANTICORRUPTION SOUS PRESSION INTERNATIONALE

Vaine réforme policière à Kiev


Présentée comme une réponse aux aspirations des
manifestants de 2014, la réforme de la police ukrainienne
s’est focalisée sur la corruption des agents de terrain, laissant
intacte l’instrumentalisation de l’État par des clans poli-
tiques. Pour y remédier, les bailleurs internationaux exigent
la création d’organes judiciaires ad hoc. Une solution qui
comporte le risque d’une mise sous tutelle du pays.

PAR SÉBASTIEN GOBERT *

L E 31 OCTOBRE 2017, à Kiev,


M. Oleksandr Avakov, 29 ans, était arrêté
vivait sans frémir à un vote de défiance
à la Rada, le Parlement ukrainien. Cri-
par les enquêteurs du Bureau national tiqué pour son échec à réformer la police
anticorruption d’Ukraine (NABU). Il était nationale – pourtant l’une des priorités
soupçonné de complicité dans une affaire du programme postrévolutionnaire –, il
VOLODYMYRKUZNETSOV.COM

de fraude liée à la livraison de sacs à dos assurait n’avoir « aucune raison de quit-
aux forces armées et portant sur un mon- ter son poste ». Depuis sa nomination,
tant d’environ 450 000 euros. L’opération en février 2014, cet homme d’affaires à
était inédite : le jeune homme n’est autre la réputation sulfureuse, actif de longue
que le fils unique de M. Arsen Avakov, date en politique, s’est imposé comme
le puissant ministre de l’intérieur. Dans le second personnage le plus important
les minutes qui suivirent l’intervention, de l’État, après le président Petro
des unités de la police et de la garde natio- Porochenko, lui-même milliardaire,
VOLODYMYR KUZNETSOV. – « These » (Celles-ci), détail d’un panneau mural, 2015
nale furent dépêchées pour empêcher les arrivé au pouvoir au lendemain des
perquisitions et pour gêner le travail des manifestations.
enquêteurs du NABU – un organisme qui, « l’ingérence » du ministère, du Parle- nouvelle police de patrouille n’était pas des sources du « bricolage institution-
né en avril 2015 d’une campagne anti- Très évasif au sujet des policiers qui ment et de la présidence dans son travail. qu’une stratégie de communication : nel » ukrainien. Les exemples de la Mol-
corruption menée par des organisations ont volé au secours de son fils, M. Avakov c’était nécessaire », explique M. Udo davie, de l’Arménie, du Kirghizstan ou
non gouvernementales (ONG) et par les aime à se donner une image de réforma- L’ex-cheffe de la police reste persua- Moeller, son directeur des opérations, du Tadjikistan, où des missions d’assis-
Occidentaux, est considéré comme l’ins- teur éclairé. « Aujourd’hui, nous avons dée que seuls des changements radicaux pour qui la méthode adoptée « laissait tance à la réforme de la police se pour-
titution la plus indépendante dans son sec- réalisé 25 à 30 % de la réforme de la peuvent transformer l’Ukraine : « Il faut prévoir des complications ». Il préfère suivent depuis des années, démontrent
teur. Les entraves à cette enquête ont police », affirmait-il le 11 novembre, en se débarrasser du personnel et du mode évoquer d’autres « avancées impor- que, en l’absence d’une réelle volonté
prouvé de façon flagrante que, quatre ans redisant sa détermination à la mener à de fonctionnement de l’ancien système, tantes » et de véritables chantiers, qui politique d’aboutir, cette situation de
après le renversement du président Viktor terme (1). Pour ses détracteurs, comme sur le modèle de ce qui a été fait pour restent à venir, comme la modernisation « bricolage » peut se prolonger indéfini-
Ianoukovitch, « le pouvoir politique se Denys Kobzine, directeur de l’Institut de la police de patrouille. » Et ce aussi bien de la cyberpolice ou la refonte de la ment. De son côté, le gouvernement
sert encore de nos forces de l’ordre recherche sociale de Kharkiv, c’est le dans les autres départements des forces police criminelle. Héritage de l’époque invoque la priorité de la lutte contre l’en-
comme d’un bras armé pour défendre ses contraire : « La réforme telle qu’on l’avait de l’ordre qu’au bureau du procureur soviétique, la structure de cette dernière nemi extérieur, ainsi que la nécessité de
intérêts », déplorait le député Moustafa espérée en 2014 n’a pas encore com- général ou dans les tribunaux. « Il faut « pose des problèmes évidents », selon ne pas déstabiliser l’appareil d’État par
Naïiem, instigateur des premières mani- mencé. » Il dénonce un échec dissimulé permettre l’émergence d’une nouvelle lui, « mais elle est tellement gravée dans des réformes intempestives.
festations, en novembre 2013. derrière une série d’« éléments décora- génération, avec une nouvelle mentalité, la mentalité de [ses] collègues ukrai-
tifs », comme la nouvelle police de comme nous y sommes parvenus en niens que l’on ne peut attendre des chan- Considérée comme l’une des vitrines
Quelques jours plus tard, un tribunal patrouille, ces unités chargées du main- Géorgie. » gements immédiats ». de la lutte anticorruption, la réforme de
relâchait M. Avakov sans exiger de cau- tien de l’ordre sur la voie publique, à pied la police ne s’attaque pas aux fondements
tion. Puis, le 7 novembre, son père sur- ou en véhicules motorisés. À partir de l’été 2015, des commissions Pour faire évoluer les choses, le direc- du système oligarchique. L’État reste le
mixtes de « réattestation », composées de teur des opérations dit traiter avec « ceux terrain d’un affrontement entre des clans
représentants de la société civile et de qui sont de l’autre côté de la table ». Il politico-économiques qui cherchent à
Un climat de confusion membres de la hiérarchie, ont évalué l’ap- ne croit pas au scénario géorgien du contrôler les institutions-clés, au premier

C ’EST sous un soleil radieux, place


Sainte-Sophie à Kiev, le 4 juillet 2015,
vernement d’afficher un certain volonta-
risme sans réellement toucher au système
titude des agents à rester dans la nouvelle
police. Ils ont été 68 135 anciens à subir
cette procédure qui visait à tester leur
renouvellement radical des effectifs
« dans un pays aussi grand que l’Ukraine,
a fortiori en état de guerre ». L’EUAM
rang desquelles le ministère public (Pro-
kouratoura). Entamée en 2015, la
réforme qui visait principalement à
que les autorités avaient dévoilé le « nou- préexistant. Dans un contexte de crise loyauté, leurs connaissances en droit, et mise donc plutôt sur les cours, les sémi- découpler celui-ci du pouvoir exécutif
veau visage de la police », selon l’expres- économique, de guerre hybride à l’est du à établir leurs antécédents en matière de naires, les entraînements ou encore les est loin d’être achevée. Le NABU, l’ins-
sion utilisée dans leur communication. pays et donc de hausse de la circulation corruption ou de violences – y compris projets-pilotes qu’elle offre aux représen- titution ad hoc, n’a pas annulé le pouvoir
Des centaines de jeunes agents, dont près d’armes à feu, la criminalité a augmenté en analysant les traces qu’ils avaient pu tants ukrainiens des forces de l’ordre, du procureur général. Le titulaire actuel
de 30 % de femmes, avaient prêté ser- chaque année de 15 % entre 2014 et laisser sur les réseaux sociaux. En défi- anciens ou nouveaux ; des dispositifs qui de ce poste, M. Iouri Loutsenko, est
ment, alignés le long de leurs Toyota 2017 (2). Or les nouveaux policiers se nitive, 5 256 ont été licenciés, soit 7,7 %. doivent permettre l’émergence progres- décrié pour les pressions qu’il exerce sur
Prius flambant neuves. Un parterre de sont retrouvés à consacrer une grande par- Un résultat non négligeable au regard sive d’une nouvelle culture de la police. des opposants politiques, ou parce qu’il
dignitaires ukrainiens et internationaux tie de leur temps « à traiter des infractions d’autres expériences historiques, mais qui freine les poursuites à l’encontre d’alliés
affichait son enthousiasme, sous le regard mineures, régulées par un vieux code n’a guère convaincu en Ukraine. Pour Pour le chercheur Cornelius Friesen- de M. Porochenko, tels le député et
de la vice-ministre de l’intérieur Ekaterina soviétique de 1984, plutôt que des délits M. Kobylinsky, « c’était un des signes dorf, l’EUAM n’est qu’un des nombreux homme d’affaires Ihor Kononenko ou
Zgouladze-Glucksmann, une réformatrice plus importants », explique Ievhen clairs qu’Arsen Avakov avait choisi de acteurs internationaux promouvant « des l’ancien chef de l’administration fiscale
géorgienne présentée comme celle qui a Krapyvine, expert de l’organisation s’appuyer sur la vieille garde au lieu priorités et des modèles différents ». Roman Nasirov, suspendu pour corrup-
réussi à épurer et à moderniser une police Paquet de réanimation des réformes. d’apporter du sang neuf », ce qui « aurait Cette concurrence, selon lui, est l’une tion, mais dont le procès s’enlise.
notoirement corrompue dans son pays. À pu menacer sa mainmise sur le ministère
l’instar de leur ancien président, Le mécontentement à l’égard de la de l’intérieur ».
M. Mikheïl Saakachvili, de nombreux « police selfie » s’est aggravé au fil du Réseaux parallèles
Géorgiens se sont impliqués dans la poli-
tique ukrainienne à partir de 2014.
temps, chez les citoyens mais aussi chez
les agents eux-mêmes, de sorte qu’envi-
ron 20 % des postes de la police de
Ni M Dekanoidze ni M Zgouladze-
me me

Glucksmann ne souhaitent commenter le


bien-fondé de leur approche réformatrice
S OUCIEUX d’assurer la sécurité juridique
de leurs investissements, les États-Unis et
l’intérieur depuis l’indépendance ukrai-
nienne », constate le député Serhiy
Les centaines de jeunes recrues patrouille sont aujourd’hui vacants. ni assurer son suivi. Leur politique en leurs alliés mettent Kiev à l’épreuve. « La Leshchenko, élu sur une liste du Bloc
devaient remplacer les agents de la très Beaucoup se plaignent de surmenage, Géorgie a pourtant été critiquée : on leur lutte de l’Ukraine contre la corruption Petro Porochenko, mais désormais très
controversée administration d’inspection ainsi que d’une faible cohésion avec les a reproché d’avoir renforcé les ministères n’est pas moins essentielle que le combat critique à l’égard du président. « Il s’im-
de la route (DAI) et sonner le glas de autres départements des forces de l’ordre. de l’intérieur et de la justice au point d’en contre l’agression russe », déclarait pose comme l’une des figures incontour-
l’ancien système, discrédité par des « Ils ne nous ont pas donné les instru- faire des instruments aux mains de M. John Sullivan, secrétaire d’État adjoint, nables de la verticale du pouvoir, allié
décennies de mauvaise gestion, de cor- ments législatifs pour être efficaces », M. Saakachvili, lui permettant de com- lors de son dernier déplacement dans la mais aussi rival potentiel [du président]. »
ruption et de violences. Ce jour-là, la accuse M. Andri Kobylinsky. Comme battre efficacement opposants et mani- capitale ukrainienne, le 21 février, avant Car, pour se différencier, M. Avakov
foule massée sur la place s’était répandue nombre de ses collègues, cet ancien poli- festants. En Ukraine, le « groupe des de prôner la création d’une cour spéciale entretiendrait aussi, selon lui, une « hori-
en embrassades et en clichés avec les cier de Kiev avait voulu croire à la bonne Géorgiens », très soutenu par l’ambassade anticorruption – une mesure pour laquelle zontale du pouvoir (4) », en coordonnant
jeunes assermentés, ce qui allait valoir volonté des pilotes de la réforme, des États-Unis, a cependant bataillé pour militent également des associations des démonstrations de force de bataillons
au nouveau corps le surnom médiatique en 2015. Mais il a claqué la porte en octo- imposer son projet de loi sur la police locales. Le projet de loi, actuellement en nationalistes – comme celles des
de « police selfie ». « Il y avait un senti- bre 2016. La dévaluation constante de nationale. discussion au Parlement, ne garantit pas Escouades nationales issues du régiment
ment d’euphorie, se souvient Kobzin. son salaire par rapport à la forte inflation l’indépendance de cette cour, selon le FMI, Azov, une unité paramilitaire d’extrême
Mais il n’a pas été utilisé pour changer lui fait aussi craindre que ses ex-collègues Si la tentation géorgienne de l’Ukraine qui a suspendu le versement de la pro- droite active sur le front du Donbass – ou
les choses en profondeur. » « renouent rapidement » avec des pra- postrévolutionnaire semble aujourd’hui chaine tranche d’aide. Le rôle des experts des provocations violentes de groupes
tiques du passé. se résumer aux aventures rocambolesques internationaux, estime l’institution finan- radicaux, telle l’attaque contre la chaîne
À l’origine du désenchantement crois- de M. Saakachvili, expulsé en Pologne cière, devrait être « crucial et pas seule- de télévision d’opposition Inter, en sep-
sant de la population, un climat de confu- Les désillusions suscitées par la en février dernier et désormais installé ment consultatif». M. Porochenko a répli- tembre 2016 ; c’est-à-dire en soutenant
sion : les anciens de la DAI sont long- « police selfie » traduisent un coup de aux Pays-Bas, les Occidentaux persistent, qué début mars, dans un entretien accordé des réseaux parallèles aux forces de l’or-
temps restés actifs pour assister les douze froid plus général sur la ferveur réforma- eux, dans leur soutien à la transformation au Financial Times : « Imaginer que des dre à des fins politiques. Des groupes qui
mille nouvelles recrues, perpétuant ainsi trice de l’après-révolution. Tandis que le du pays. Leur assistance financière, en donateurs étrangers forment des tribunaux peuvent compter sur la passivité, voire
un système que l’on croyait aboli. Pour régime de M. Porochenko est accusé de association avec le Fonds monétaire inter- ukrainiens est contraire à la Constitution, sur la bienveillance, de la « police selfie ».
beaucoup, les policiers de patrouille ont faire preuve d’un autoritarisme croissant, national (FMI), s’élève à plus de 35 mil- car seul le peuple ukrainien peut y jouer
semblé se diluer dans la masse des la plupart des réformateurs radicaux, ukrai- liards d’euros ; il s’y ajoute une multitude un rôle décisif (3). » La pression occiden-
128 000 employés de la police nationale. niens et étrangers, se sont effacés du pay- de projets de coopération. tale n’ira certainement pas jusqu’à désta- (1) Site du ministère de l’intérieur ukrainien,
Centrée sur les agents directement en sage politique, découragés par les obstacles biliser un gouvernement auquel Washing- 11 novembre 2017.
contact avec la population, cette réforme qu’ils rencontraient. Mme Zgouladze- Loin de la précipitation géorgienne, ton a promis en décembre dernier une (2) Viktor Betchatniy, «Analyse criminologique
du niveau de criminalité en Ukraine », État et droit,
n’a guère eu d’effets sur la corruption des Glucksmann a ainsi démissionné en la Mission de conseil de l’Union euro- livraison d’armes. 2017 (en ukrainien).
élites. Elle a au contraire permis au gou- mai 2016, suivie en novembre par sa péenne sur la réforme du secteur de la (3) « Transcript of interview with Petro Poro-
compatriote Khatia Dekanoidze. Celle- sécurité civile en Ukraine (EUAM) veut À un an de l’élection présidentielle, shenko », 6 mars 2018, www.ft.com
* Journaliste, cofondateur du collectif Daleko- ci, après un an passé à la tête de la police croire dans les effets des changements «Arsen Avakov contrôle aujourd’hui l’un (4) Selon l’expression de l’éditorialiste Serhiy
Blisko. nationale, expliquait sa décision par à long terme. « La création d’une des plus puissants ministères de Lyamets.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
20
AUTODISSOLUTION D ’ETA, SURDITÉ DU GOUVERNEMENT ESPAGNOL

Bataille pour la paix au Pays basque


Après un demi-siècle de lutte armée marqué par de nom- basque d’Espagne. Dans le même temps, Face au refus des deux États d’organi- de l’homme Michel Tubiana – qui devait
plusieurs organisations pacifistes, comme ser ou de faciliter cette initiative, des être avec eux – dénonce « un grand men-
breux attentats et par plusieurs tentatives de résolution le Centre Henry Dunant pour le dialogue acteurs de la société civile prennent les songe » : « Visiblement, ni les autorités
pacifique du conflit, l’organisation basque Euskadi ta humanitaire (Suisse) et la Fondation choses en main en France. Une scène de françaises ni les autorités espagnoles
Berghof (Allemagne), ont joué les entre- comédie se joue le 16 décembre 2016 n’ont voulu que les choses apparaissent
Askatasuna (ETA) a annoncé début mai sa dissolution. Le metteuses entre les protagonistes du conflit. à Louhossoa, dans les Pyrénées- pour ce qu’elles sont. »
gouvernement conservateur espagnol parie sur une défaite Atlantiques. À l’issue d’une vaste opéra-
Le 17 octobre 2011, six personnalités tion policière, le ministre de l’intérieur Dès le lendemain, des milliers de per-
totale des indépendantistes, mais son refus de tout geste de
de renom se retrouvent à Saint-Sébastien Bruno Le Roux évoque dans un commu- sonnes descendent dans les rues de
conciliation pourrait empêcher les plaies de se refermer. pour décortiquer les échecs précédents, niqué « un nouveau coup dur porté à Bayonne. « Ce que nous avons fait était
afin de proposer un nouveau scénario. ETA ». Un viticulteur, une journaliste, un tellement légitime que cette situation
Cette conférence d’Aiete réunit l’ancien ancien président de la chambre d’agricul- absurde posait un problème à l’État
secrétaire général des Nations unies et ture, un vidéaste, un militant écologiste : français : nous avions une organisation
PAR LAURENT PERPIGNA IBAN * Prix Nobel de la paix Kofi Annan, les cinq personnes arrêtées sont en fait armée qui souhaitait se désarmer, et

L
M. Adams, M. Powell, les anciens pre- des « artisans de la paix » venus procéder deux États qui l’en empêchaient », com-
miers ministres Bertie Ahern (Irlande) et à la neutralisation et à la remise d’une mente l’un des cinq militants, l’alter-
E MOMENT est solennel. Ce octobre 2011 au palais d’Aiete, à Saint- Gro Harlem Brundtland (Norvège), ainsi partie du stock d’armes d’ETA. Le pré- mondialiste basque Jean-Noël « Txetx »
4 mai 2018, des personnalités du monde Sébastien. Ils mesurent le chemin par- que le Français Pierre Joxe. Ils présentent sident d’honneur de la Ligue des droits Etcheverry.
entier se pressent à la villa Arnaga de couru depuis par Euskadi ta Askatasuna une liste de cinq recommandations pour
Cambo-les-Bains, dans les Pyrénées- (Pays basque et liberté, ETA), qui vient « impulser un processus de paix » et pro-
Atlantiques, à l’occasion de la rencontre d’annoncer sa dissolution. posent leur médiation. La première
internationale pour avancer dans la réso- recommandation, négociée en amont, Une attitude revancharde
lution du conflit au Pays basque (1). Elles
sont accueillies par M. Jean-René Etche-
garay, président de la communauté d’ag-
Cette décision a été prise à l’issue d’un
long débat interne. Sur 1 077 militants
ayant participé à la consultation, 997 se
invite ETA « à déclarer publiquement
l’arrêt définitif de toute action armée et
à solliciter le dialogue avec les gouver-
D ÉBUTE alors une discorde entre
Paris et Madrid, qui éclate à l’abri des
la revendication historique de l’amnistie
des prisonniers au profit du rap-
glomération Pays basque, et par l’avocat sont prononcés en faveur de la dissolution : nements d’Espagne et de France ». Trois regards lors du sommet franco-espagnol prochement ».
sud-africain Brian Currin (2). M. Gerry «ETA veut mettre un terme à un cycle dans jours plus tard, ETA annonce la fin de ses de Málaga, le 20 février 2017. « Paris
Adams, l’ancien chef du parti nationaliste le conflit qui oppose le Pays basque aux actions armées. a fait passer le message que, à compter Peu disert sur le sujet, l’État français
irlandais Sinn Féin, se tient aux côtés de États, caractérisé par l’usage de la vio- de cette date, la France ne poserait plus a toutefois procédé à un léger assouplis-
M. Jonathan Powell, directeur de cabinet lence politique (...). ETA est née du peuple Dans le plus grand secret, une déléga- d’obstacles à la remise des armes par sement de sa politique en transférant une
du premier ministre britannique Anthony et, à présent, elle se dissout en lui», affirme tion de l’organisation se rend à Oslo. Elle ETA », résume l’historien basque Iñaki dizaine de prisonniers dans des établis-
Blair lors des négociations avec l’Armée son ultime communiqué, le 3 mai 2018. y attendra pendant plus d’un an un dia- Egaña. La crédibilité du désarmement sements plus proches de leurs familles.
républicaine irlandaise (IRA) à la fin des Quelques jours plus tôt, l’« organisation logue avec des émissaires espagnols. Le unilatéral d’ETA est ensuite assurée par La sénatrice Frédérique Espagnac
années 1990, et de M. Michel Camdessus, socialiste révolutionnaire basque de libé- nouveau chef du gouvernement, le diverses institutions, dont le groupe de insiste : « Ce travail de négociation sur
ancien directeur général du Fonds moné- ration nationale » avait reconnu sa « res- conservateur Mariano Rajoy, et son Parti résolution des conflits du Vatican, avec le rapprochement a commencé sous le
taire international (FMI). Tous sont venus ponsabilité directe » dans la « souffrance populaire (PP) n’entendent rien négocier : en point d’orgue, le 8 avril 2017, la gouvernement socialiste, et je suis heu-
renouveler leur soutien au processus démesurée », et les « dommages irrépara- alors qu’ETA apparaît plus affaiblie que remise de près de trois tonnes et demie reuse que le gouvernement actuel ait pris
d’abandon de la lutte armée entamé en bles » causés au cours du conflit (3). jamais, Madrid concentre ses efforts sur d’armes aux autorités françaises, au le relais. » M. Rajoy, lui, reste inflexible
la répression en proclamant sa « victoire terme d’une journée historique et sin- et déclarait encore début mai : « Les ter-
sur le terrorisme ». gulière : des civils venaient de procéder roristes n’ont rien obtenu en tuant, ni en
De multiples médiateurs Malgré tout, la Commission interna-
au désarmement d’ETA. arrêtant de tuer il y a quelques années,
et ils n’obtiendront rien en annonçant
« F AIRE LA PAIX, c’est tout un chemin »,
rappelait M. Adams à la villa Arnaga.
contexte de ces échecs diffère, ETA s’est
chaque fois réfugiée derrière l’immobi-
tionale de vérification du cessez-le-feu
au Pays basque (CIV), créée en septem-
bre 2011 à l’initiative de M. Currin, fait
Depuis, la fin de parcours d’ETA s’est
transformée en enjeu politique. Les
plaies non suturées d’une société espa-
leur dissolution. »

« Toute partie qui recherche à obtenir


Depuis près de trente ans, plusieurs ten- lisme des autorités espagnoles pour jus- état dès le printemps 2012 de la ferme gnole polarisée compliquent la réconci- une victoire totale risque de voir le conflit
tatives de conciliation ont échoué : négo- tifier la reprise des attentats. volonté d’ETA de désarmer. Grincements liation. Des associations telles que le réapparaître, comme nous en avons été
ciations bilatérales entre des émissaires de dents du côté du gouvernement espa- Collectif des victimes du terrorisme au témoins dans bien d’autres situations »,
du gouvernement de M. Felipe González Dans un contexte international d’aban- gnol, qui déclare par la voix du ministre Pays basque (Covite) et l’Association affirme la déclaration finale de Cambo-
et des membres d’ETA à Alger en 1989 ; don de la lutte armée, en particulier en de l’intérieur Jorge Fernández Díaz, en des victimes du terrorisme (AVT) exer- les-Bains. En l’absence de justice transi-
accords de Lizarra-Garazi impliquant Irlande du Nord, la gauche abertzale mai 2012, « ne pas avoir besoin de véri- cent une pression de tous les instants sur tionnelle, la position espagnole risque fort
en 1998 de nombreux syndicats, partis et (« patriote ») a entrepris une profonde ficateurs internationaux ». La lutte contre Madrid. Une large partie de la société de compliquer le travail de vérité et de
associations des deux côtés de la fron- réflexion stratégique depuis les ETA s’est en effet révélée un précieux espagnole accuse ETA de réécrire l’his- réconciliation. ETA a tué 837 personnes,
tière ; et enfin les négociations entamées années 1980. En s’engageant pleinement levier pour souder le pays derrière ses ins- toire et de mettre en scène sa sortie. Pour dont 358 dans des circonstances encore
en 2005 entre ETA et le gouvernement de dans le jeu démocratique et en récusant la titutions. Côté français, l’arrivée de M. Rajoy, c’est la pression policière qui inexpliquées, selon l’association Covite.
M. José Luis Rodríguez Zapatero. Si le violence, Euskal Herria Bildu (Réunir le M. Manuel Valls au ministère de l’inté- a précipité la fin de l’organisation : Ce sont autant de familles qui attendent
Pays basque, EH Bildu) est ainsi devenue rieur, en 2012, puis à Matignon, en 2014, « Aujourd’hui, les protagonistes ne doi- des éclaircissements. Beaucoup de ques-
* Journaliste. la deuxième force politique au Parlement conforte Madrid dans son intransigeance. vent pas être les assassins, mais les vic- tions restent également sans réponse sur
times. Les enquêtes sur les crimes d’ETA les 4113 cas de torture recensés entre 1960
continueront ; ses délits continueront à et 2014 (4), ainsi que sur les assassinats
être jugés, et les condamnations à être non élucidés, en particulier durant la
exécutées », a déclaré le chef du gouver- période où sévissaient les Groupes anti-
nement espagnol tandis que se tenait la terroristes de libération (GAL). De 1983
rencontre de Cambo-les-Bains. à 1987, ces commandos paramilitaires

   


&# , &# %"(# pilotés par Madrid ont éliminé plusieurs
À la villa Arnaga, ceux qui participent dizaines de militants basques. Ils ont cessé
#    %" &" &"" à la réunion insistent sur le sort des leurs activités en contrepartie de la colla-
 !& % % "%" # &"# dizaines de personnes toujours en fuite et boration antiterroriste des deux pays mise

   
des 279 prisonniers soumis à une poli- en place par Charles Pasqua, alors ministre
&) "## %  #% %  ( #% tique pénitentiaire d’exception : « La dis- de l’intérieur.
 # " # %# #  # persion et l’éloignement compliquent les
visites. C’est une manière de couper les Figure historique de la gauche aber-
% # %#%"# %&"#    prisonniers de leurs attaches, ce qui viole tzale, M. Arnaldo Otegi prévient : « Le

  

 % (% "%  # le droit au respect de la vie privée et fami- conflit politique basque est antérieur à
liale », déclare Maritxu Paulus Basurco. la création d’ETA et ne s’arrêtera donc
""# ## &%" # "%
Cette avocate défend depuis plusieurs pas à sa dissolution. Notre pays a droit
&  # ## (%&) % # années des prisonniers gravement à la paix autant qu’à la liberté. »

  
malades, qui ne sont selon elle que « rare- M. Etcheverry abonde : « La capacité de
& #& #& 
ment libérés ». mobilisation et d’organisation de la jeu-
!&% nesse et de la population basques est
"#  #
Âgé de 24 ans, M. Unai Arkauz n’a assez exceptionnelle en Europe. Elle peut

  


jamais vu son père ailleurs que derrière constituer demain une force de rupture,
% &) & les barreaux : « Le coût humain et finan- municipaliste, solidaire et féministe de
&#  "##% cier est énorme pour ma famille. Sans premier plan. »
parler des obstacles rencontrés, comme
# ### quand nous apprenions, après avoir « Construire la paix est bien plus dif-

  


  #&" # "#&) # &) #*+ parcouru un millier de kilomètres, que ficile que faire la guerre », témoignait
mon père avait été transféré à l’autre M. Adams à la villa Arnaga. Le chemin
 #'"# !& # # (&# (&# bout de l’Espagne. » Le Mouvement sera d’autant plus long que plusieurs des
"%"&(+ & &"     # # & pour l’amnistie et contre la répression raisons qui ont mené une partie du peuple



(Amnistia ta Askatasuna, ATA), créé basque à s’engager dans le combat pour
&#  # &# "# %&% %" ## &" en 2014, s’est enraciné dans ce contexte. le droit à l’autodétermination persistent.
(&# ("           Bien que minoritaire, ATA juge difficile L’État espagnol, qui n’a eu de cesse d’ins-
de « faire la paix tandis que des prison- trumentaliser la lutte armée afin de dépo-
     
   
niers de guerre meurent en détention, litiser la question basque, prend le risque
     
       
 comme l’explique un de ses porte- de voir apparaître un second processus
parole, M. Sendoa Jurado. Si le souverainiste, en plus de la Catalogne.
problème de fond de l’Espagne ne se
résout pas, cette situation sera amenée
(1) Organisée par le Groupe international de contact
à se reproduire. L’exemple catalan est (GIC), le Forum social permanent et la plate-forme
révélateur : des gens sont encore incar- Bake Bidea (Le chemin de la paix).
cérés pour délit d’opinion. Face à toute (2) Initiateur de la Commission vérité et réconci-
résistance, qu’elle soit violente ou liation dans son pays. Lire Brian Currin, « Choisir la
paix au Pays basque », Le Monde diplomatique,
pacifique, l’État espagnol répond par juin 2011.

       la répression ». Considéré actuellement (3) Lire la chronologie sur notre site : www.monde-
comme le mouvement le plus radical, diplomatique.fr/58713
ATA porte un regard très critique sur les (4) Selon le département des droits de l’homme
partis abertzale, qui auraient « abandonné et du vivre-ensemble du gouvernement basque.
21 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

DE GAUCHE À DROITE , CÉLÉBRATIONS DE L’ IDENTITÉ

Le terroir ne ment pas


L’aspiration à la transformation du monde passe parfois par plus largement, elle incarne l’offensive
un retour à des valeurs qu’on croyait périmées. Ainsi, le terroir, contre « l’idée du détachement de tout
lien », attribuée traditionnellement par
auquel on prête une capacité à nourrir l’identité individuelle

© ADAGP, PARIS, 2018 - PHOTOGRAPHIE : SAŠA FUIS, COLOGNE - COLLECTION PRIVÉE, COURTESY GALERIE KARSTEN GREVE
l’extrême droite à l’universalisme, et que
et collective, une authenticité qu’on oppose à la mondialisation retrouve ainsi une certaine gauche
radicale.
capitaliste, sinon au progrès, est à nouveau tendance. Des
conservateurs comme des révolutionnaires font son éloge. L’« anthropologie du monde occi-
dental », qui inventa « la vision d’un sujet
libre de tout attachement, d’un sujet raison-
nable et indépendant, mais qui finalement
PAR EVELYNE PIEILLER est un sujet amputé du monde», est vigou-
reusement dénoncée (10). C’est là

C
confondre la raison, l’universalisme, et
le capitalisme, sur fond d’essentialisme
ÉLÉBRER le terroir est longtemps des « sentiments qui donnent un prix à la anti-«occidental»; c’est là postuler qu’il
passé pour réactionnaire. Les chantres de vie » (2). Aujourd’hui, c’est précisément n’est d’identité que du groupe, d’authenticité
la tradition, de l’irréductible spécificité au nom du refus d’une nouvelle que dans la proximité avec un environ-
d’un coin de terre, se montraient hostiles « décadence », suscitée par les consé- nement, de vérité que dans les affects (11) :
aussi bien à l’État centralisateur et à son quences du capitalisme financiarisé et de la désaffiliation de toute appartenance est
nivellement des différences régionales ses auxiliaires politiques, destructeurs de peut-être bien d’ailleurs « la base des
qu’à la conception du citoyen abstrait, la diversité de la vie, condamnant au maladies qu’on dit de civilisation» (12).
dépouillé de ses caractéristiques d’indi- nihilisme faute de donner sens à l’exis- Allons bon. Voilà donc la solution à la
vidu singulier, riche de ses attaches à son tence, réduisant chacun à une solitude décadence. Voilà où peut se dissoudre enfin
histoire. Les provinces avaient, pour leurs impuissante, que surgissent de nouvelles la question sociale, dans un bel élan
défenseurs, une authenticité que la moder- versions du retour au local, censées mystique, rassemblant ceux qui se ressem-
nité ne pouvait effacer – cette modernité s’opposer aux forces mortifères du libéra- blent... Le terroir ne ment pas?
que symbolisaient la Révolution française lisme mondialisé. Reste à savoir si ce
et la République « jacobine », coupée des néorégionalisme antisystème est exempt
racines multiples qui auraient fait l’iden- de toute vieille ambiguïté. (1) L’inscription de l’antisémite Charles Maurras
(dont une anthologie, L’Avenir de l’intelligence et
tité d’une patrie constituée de petites autres textes, vient de paraître chez Robert Laffont)
patries. Contre un État hors sol, le sens Ils sont nombreux, et de tous bords, à au Livre des commémorations nationales 2018, signe
charnel de l’appartenance à une terre s’af- s’en réclamer. Ainsi, Patrick Buisson, d’une certaine décomplexion, est aujourd’hui effacée,
firmait comme le garant d’une vérité ancien conseiller de M. Nicolas Sarkozy à la suite d’une vague de protestations. Celle du
JEAN DUBUFFET. – « Le Géographié », 1955 romancier Jacques Chardonne, également antisémite
humaine, liée à la mémoire, porteuse de et journaliste à l’hebdomadaire d’extrême notoire et amoureux des provinces, tant apprécié de
valeurs ancestrales, sensible et vibrante. droite Minute dans les années 1980, salue François Mitterrand, est restée.
Ce à quoi faisait écho le maréchal Phi- avec bonheur le retour, né de la « grande « écolos » branchés, et qui, selon son texte ce qui ressort chez tous, c’est l’impor- (2) Zeev Sternhell, Maurice Barrès et le nationa-
lippe Pétain, dans son discours du mutation du capitalisme », du « village de présentation, refuse « le double empire tance de retrouver les « racines » ; ce qui lisme français, Pluriel, Paris, 2016 (1re éd. : 1972).
25 juin 1940, quand il affirmait : « La coutumier contre le village planétaire » de la technique sans âme et du marché pose alors, entre autres, la question de (3) Patrick Buisson, La Cause du peuple. L’histoire
interdite de la présidence Sarkozy, Perrin, Paris, 2016.
terre, elle, ne ment pas. » et des « vertus de la solidarité commu- sans loi», se montre favorable à la défense l’identité. Question intrinsèque à la
nautaire », naturelle, à l’opposé des et à la « préservation des modes de vie droite réactionnaire. Question plus sur- (4) Louis Gibory, «Aéroport de Notre-Dame-
des-Landes, un enjeu de société », 27 janvier 2016,
Ces points de vue, Charles Maurras (1) « sociabilités contractuelles » (3). Dans traditionnels, de l’ancrage local, de prenante à l’autre bout du spectre. http://revuelimite.fr
(1868-1952), fondateur de la Ligue la mouvance de la Manif pour tous l’enracinement et quelque part de la (5) Militants en faveur de la « zone à défendre »
d’action française et soutien ardent de la (opposée au mariage homosexuel), la décroissance » (4)... ce qui la conduit à Cette identité, ce sera, sous le (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes et contre le projet
« révolution nationale » contre les valeurs revue Limite, animée par des chrétiens soutenir les zadistes (5). parrainage plus ou moins discret de d’aéroport.
de la révolution de 1789, et Maurice Martin Heidegger – revendiqué par (6) Groupe de jeunes gens poursuivis pour parti-
cipation à une association de malfaiteurs en vue de
Barrès (1862-1923), romancier lyrique Buisson comme par les auteurs de
et fiévreux par ailleurs, les avaient, chacun « L’enracinement contre l’anéantissement » Constellations –, celle de la communauté,
la préparation d’un acte de terrorisme après que des
caténaires de chemin de fer ont été endommagées
à sa manière, théorisés, pour aboutir à un
nationalisme xénophobe et antisémite.
Mais, avant de dénoncer la toxicité de
P ROCHE de M. Julien Coupat et du
groupe de Tarnac (6), le Comité invisi-
butions du recueil Constellations (8),
récits d’expériences cherchant à réin-
où « appartenir aux lieux autant qu’ils
nous appartiennent », où bruit le passé,
où il est clair que « ce qu’il y a dans la
à l’automne 2008. Ils ont été relaxés en avril 2018.
(7) Comité invisible, Maintenant, La Fabrique,
Paris, 2017.
l’étranger ou du cosmopolite, une part ble l’affirme : « Il n’y a pas moi et le venter les outils d’un possible mouve- vie, ce sont des attachements, des agence- (8) Collectif Mauvaise troupe, Constellations.
Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle,
de cet éloge du terroir renvoyait, monde, moi et les autres, il y a moi, avec ment révolutionnaire, proposent des his- ments, des êtres situés qui se meuvent L’Éclat, coll. « Poche », Paris, 2017 (1re éd. : 2014).
notamment chez Barrès, au « refus de la les miens, à même ce petit morceau de toires « de transmission contre la dans tout un ensemble de liens » (9). Cette (9) Comité invisible, Maintenant, op. cit.
décadence, de la société industrielle et monde que j’aime, irréductiblement » ; dépossession, d’enracinement et de identité liée à une communauté sensible (10) Collectif Mauvaise troupe, Constellations, op. cit.
des valeurs bourgeoises », et à la quête c’est « ici, maintenant, dans cette ville voyage contre l’anéantissement des ter- est revendiquée contre la nation abstraite,
(11) Cf. Jean-Luc Chappey, « Constellations :
familière, devant ce vieux Sequoia sem- ritoires ». Il y a bien d’autres tenants du et engage à soutenir les identités Radicalités irrationnelles », Agone, no 61, Marseille,
pervirens » (7), que se vit l’expérience local, de Jean-Claude Michéa à Michel concrètes : celles des régions, ou des 2017.
de la communauté. En écho, les contri- Onfray, et les horizons sont divers. Mais tribus affinitaires, par exemple. Mais, (12) Collectif Mauvaise troupe, Constellations, op. cit.

BRETAGNE projection du film de Rune Denstad Langlo Les enjeux de la protection sociale (Éditions avec Linda Lompret autour du film de Pierre
Bienvenus !, suivie d’un débat avec Patrick du détour). (eveleveque@wanadoo.fr) Pezerat Les Sentinelles. Le 7 juin, à 20 h 30,
RENNES. Le 7 juin, à 19 heures, au Knock, Chamoiseau et Guy Gabon. À l’occasion de la salle du Sénéchal, rencontre avec Sarah
48, rue de Saint-Brieuc : « café-Diplo » autour remise du 3e prix Charles-Henry Salin : le Mazouz pour son livre La République et ses
de l’article de Bernard Friot « En finir avec 8 juin, à 15 heures, au lycée de Port-Louis, NORMANDIE autres. Politiques de l’altérité dans la France
les luttes défensives » (novembre 2017). projection du documentaire de Jean-Pascal des années 2000 (ENS Éditions). Le 14 juin,
(amd.rennes@gmail.com) CAEN. Le 28 juin, à 19 heures, émission des
Bublex Les Naufragés de l’île Jean-Charles. AMD14 à écouter sur www.zonesdondes.org et à 20 h 30, à l’American Cosmograph, projec-
(danimaginaire@yahoo.fr) http://radio-toucaen.fr. (duboisbo@yahoo.fr) tion du film consacré à Noam Chomsky
Requiem pour le rêve américain, suivie d’un
CENTRE-VAL DE LOIRE débat avec Kelly Nyks, coréalisateur. Le
ORLÉANS. Le 7 juin, à 20 heures, à la Maison ÎLE-DE-FRANCE NOUVELLE-AQUITAINE 27 juin, à 18 heures, à la librairie Ombres
des associations, rue Sainte-Catherine : « École, PARIS. Le 5 juin, à 20 heures, au Tarmac, blanches, rencontre avec Benoît Borrits pour
éducation : quelles conséquences inégali- GIRONDE. Le 7 juin, à 20 heures, salle Aragon son livre Au-delà de la propriété. Pour une
scène internationale francophone, 159, avenue à Port-Sainte-Foy : « café-Diplo » sur l’Iran,
taires ? » (lesamdorleans@outlook.fr) Gambetta : « Tarmac diplomatique », avec la économie des communs (La Découverte).
précédé d’un repas partagé à 19 heures. Le (amdtoul@gmail.com)
TOURS. Du 2 juin à 18 heures au 3 juin à lecture publique de l’article de François Misser 15 juin, à 20 h 30, au cinéma Utopia, place
6 heures : Nuit des Studio. Le 15 juin, à « L’Église congolaise contre Kabila » (avril), Camille-Jullian à Bordeaux : projection du film
20 h 30, au Foyer des jeunes travailleurs, suivie d’un débat avec l’auteur. Le 26 juin, à consacré à Noam Chomsky Requiem pour le PAYS DE LA LOIRE
16, rue Bernard-Palissy : « La faillite de la 19 heures, au Lieu-Dit, 6, rue Sorbier : « café- rêve américain, suivie d’un débat avec Kelly
maison France ? Histoire économique de Diplo » autour du dernier numéro de Manière Nyks, coréalisateur. Le 18 juin, à 12 h 30 : NANTES. Le 7 juin, à 19 heures, à
Vichy », avec Cédric Perrin. Le 21 juin à de voir, « La nouvelle guerre froide », avec « déjeuner-Diplo », et le 27 juin, à 19 h 30 : l’Altercafé, 21, quai des Antilles, « café-
19 heures et le 25 juin à 11 heures sur Radio Hélène Richard et Jean-Robert Raviot. « café-Diplo » au Théâtre Le Levain, 26, rue de Diplo » autour des articles « Épineuse indé-
Premier « Café-Diplo Béton (93.6), présentation du numéro du mois. (amis.diplo.75@gmail.com) la République à Bègles. Le 22 juin, à 20 heures, pendance syndicale », de Michel Pigenet, et
étudiants » Paris (pjc.arnaud@orange.fr) SEINE-SAINT-DENIS. Le 7 juin, à 19 heures, à la Maison des associations, 47, boulevard de « L’Afrique dépouillée de ses poissons », de
Kyle G. Brown (mai). (claudie.desfosses@
Quinault à Libourne : « café-Diplo ».
Sciences et Lettres à La Belle Étoile, 14, rue Saint-Just à La Plaine
Saint-Denis : projection du documentaire de (amis.diplo33@gmail.com) wanadoo.fr)
Le 6 juin, à 18h30, salle L 109, Mines GRAND EST Manue Mosset Dis-leur que j’existe. Une LA ROCHELLE. Le 5 juin, à 20 heures, à la
ParisTech, 60, boulevard Saint-Michel : METZ. Le 8 juin, à 19h30, au cinéma Caméo histoire sahraouie, suivie d’un débat avec librairie Les Rebelles ordinaires, rue des Trois- PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
Ariel, 24, rue du Palais : projection du docu- Claude Mangin-Asfari, Oubi Bouchraya Bachir Fuseaux, « café-Diplo » autour d’articles du
rencontre avec Sylvain Leder et Hélène et Lise Trégloze sur le Sahara occidental. AIX-EN-PROVENCE. Le 9 juin, au parc Saint-
mentaire de Gilles Balbastre Vérités et men- numéro de mai. (jose.dacunha5@free.fr) Mitre, journée de lancement des Rencontres
Richard autour du Manuel d’économie songes sur la SNCF, suivie d’un débat. Le (amis.diplo.93@gmail.com)
POITIERS. Le 5 juin, à 18 h 30, à la librairie déconnomiques 2018. À 18 heures : «Les médias
critique. 14 juin, à 18 h 30, petite salle des Coquelicots, VAL-D’OISE. Le 7 juin, à 20 heures, au dominants font-ils de la propagande antiso-
1, rue Saint-Clément, « café-Diplo » : « La La Belle Aventure, 12-15, rue des Grandes-
cinéma Le Palace, 6, avenue Anatole-France à Écoles : « Énergie, rail... la privatisation est- ciale ? », avec Thomas Guénolé. Le 14 juin, à
présidence Trump : révolte de “petits Blancs” Beaumont-sur-Oise : projection du film 18 heures, à la Cité du livre, salle Armand-Lunel :
humiliés, sursaut d’un empire menacé ». elle inévitable ? », rencontre avec Aurélien Ber-
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES d’Apostolos Karakasis Prochain arrêt : Utopia, nier. (dominique.leblanc@wanadoo.fr) rencontre avec Daniel Mermet, et, à 20h30, pro-
(pollmann@univ-metz.fr) suivie d’un débat avec Benoît Borrits. jection de son film Howard Zinn. Une histoire
CHAMBÉRY. Le 27 juin, à 18 h 30, à l’Atelier STRASBOURG. Le 9 juin, à partir de (amd95@orange.fr) populaire américaine. (d.bruet@orange.fr)
137, 137, faubourg Montmélian : « L’éducation 15 heures, au Centre de la rencontre, 20, rue OCCITANIE
populaire ». (huclin@orange.fr) YVELINES. Le 2 juin, à 17 heures, salle Mont-
de la Charité : lancement de la Plate-forme golfier, hôtel de ville de Versailles : rencontre MONTPELLIER. Le 6 juin, à 20 heures, salon HORS DE FRANCE
VALENCE. Le 7 juin, à 19 heures, au Cause alsacienne pour la Palestine, avec débats et avec Richard Monvoisin et Nicolas Pinsault du Belvédère au Corum : rencontre avec Julien
toujours, 8, rue Gaston-Rey : « café-Diplo » sur concerts : programme détaillé sur le site de pour leur livre La Sécu, les vautours et moi. Baldassarra autour de son article « À Bure, la GENÈVE. Le 11 juin, à 18 h 30, à la Maison
la guerre d’Algérie. (suzanne.dejours@ l’association. (flament@evc.net) fabrique du consentement » (janvier). Rencontre internationale des associations, 15, rue des
wanadoo.fr) organisée avec ADN 34 (Arrêt du nucléaire). Savoises : « café-Diplo » autour de l’article de
Frank Pasquale « Mettre fin au trafic des
GUADELOUPE Assemblée générale (amis-diplo34@orange.fr)
données personnelles » (mai). (claude.sumi@
BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ PERPIGNAN. Les AMD66 se réunissent gmail.com)
Le 6 juin, à 19 h 30, au cinéma Robert-Loyson L’assemblée générale de l’association chaque troisième jeudi du mois, à 19 heures,
NORD FRANCHE-COMTÉ. Le 22 juin, à au Moule, « Cash diplomatique » : projection aura lieu samedi 30 juin, de 9 heures à résidence Habitat Jeunes Roger-Sidou, 5, place LUXEMBOURG. Le 14 juin, à 18 h 30, au
20 h 30, au cinéma Espace Méliès à Lure : pro- du film de Gaël Morel Prendre le large. Dans Alain-Gerbault. (am.bordas@laposte.net) Citim, 55, avenue de la Liberté : « Les jeudis du
jection du film de Jean-Luc Magneron Mai 68, le cadre de la 4e édition du prix des marins- 13 heures, à la Maison de l’Amérique latine, Diplo » : discussion autour de l’article de Frank
la belle ouvrage, suivie d’un débat avec Gérard pêcheurs guadeloupéens (6-10 juin) : le 7 juin, 217, boulevard Saint-Germain, à Paris. TOULOUSE. Le 3 juin, à 11 heures, à Pasquale « Mettre fin au trafic des données per-
Deneux. (odile-mangeot@wanadoo.fr) à 19 h 30, au ciné-théâtre du Lamentin : l’American Cosmograph, projection-débat sonnelles» (mai). (amdluxembourg@gmail.com)

3, avenue Stephen-Pichon, 75013 Paris. Tél. : 01-53-94-96-66 www.amis.monde-diplomatique.fr


JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
22
E N F RANCE , L’ AUDACE

Déjouer la résignation,
Il y a un an, les élections législatives françaises offraient à La théorie, je la connais :
le « divorce des deux cœurs
M. Emmanuel Macron une très large majorité parlementaire. sociologiques de la gauche »
Pourtant, dans la Somme, un candidat de gauche, M. Fran- cher à Emmanuel Todd, les
« périphéries atones » de
çois Ruffin, parvenait contre toute attente à battre le candidat Christophe Guilluy, le
du parti du président et celui du Front national. La chronique « populisme de gauche » de
Chantal Mouffe, les « pas-
de sa victoire locale livre des leçons plus générales sur le sions populaires» d’Antonio

© ADAGP, PARIS, 2018 - PHOTOGRAPHIE : CHRISTIE’S IMAGES - BRIDGEMAN IMAGES


militantisme de terrain et sur les coalitions sociales. Gramsci, etc. Mais, en pra-
tique, saurons-nous être
« populaires », justement ?

PAR FRANÇOIS RUFFIN * D’abord, animer le « pre-


mier cercle ».

« L E CHOC », titre Le Figaro du


7 décembre 2015, au lendemain du pre-
habitée par une fougue et une foi qui ne
sont plus des nôtres... « On croise les
J’étais peu connu dans la
circonscription, moins qu’un
maire ou un conseiller dépar-
mier tour des élections régionales. « Le doigts pour dimanche ! », conclut-elle. temental. Certes, je publiais
Front national est arrivé en tête (...) dans Là, c’est signé : elle espère un change- depuis une quinzaine d’an-
six régions, avec plus de 30 % des voix ment, elle y croit, c’est donc qu’elle est nées un journal, Fakir, mais
sur l’ensemble de la France. » Juste à frontiste. Dans la Somme, Mme Le Pen «Fâché avec tout le monde»,
côté, dans le kiosque, même « une » pour engrangea 41 % des suffrages au pre- son slogan de « une », ne se
L’Humanité : « Le choc ». mier tour des élections régionales, et révélait guère un atout : com-
45 % dans la municipalité ouvrière de bien de susceptibilités frois-
« Mais quel choc ?, me suis-je aussitôt Flixecourt. sées, y compris dans les
demandé. Pour qui, le choc ? » médias locaux, jusqu’à
Il faut partir de là, je crois. De notre CORNEILLE. – « L’Heure du réveil. Le chat », 1975 essuyer des procès en série ?
Depuis des semaines, ça montait : « À désarroi dans ce train. « La gauche » était Je comptais sur des sympa-
Oisemont, hier, il y avait des centaines de alors représentée, à l’Élysée, par un pré- thisants, des partisans, qui,
personnes pour accueillir Marine sident socialiste qui avait signé sans renâ- bancaire » si dérisoire que les financiers moins dans l’impuissance. Un cataclysme eux, appréciaient mon travail à la radio,
Le Pen... » À Oisemont, 1 175 habitants. cler le pacte d’austérité, allouait 20 mil- eux-mêmes n’y voyaient pas la moindre muet. Derrière ces noms d’entreprises, sur France Inter, ou dans Fakir... C’est ce
La dirigeante du Front national (FN) par- liards d’euros de crédit d’impôt annuel gêne. Et il avait poursuivi dans cette voie des travailleurs licenciés, mais surtout, premier cercle qu’il me fallait rassembler,
venait à soulever les campagnes, à Condé- aux entreprises, flexibilisait le marché du avec M. Manuel Valls à Matignon et de façon moins visible, leurs enfants qui enthousiasmer, galvaniser, étendre. Ce fut
Folie, à Soissons, à la Fête du haricot. Des travail avec l’accord national interprofes- M. Emmanuel Macron au ministère de galèrent de stages en intérim. un travail souterrain. Des soirées à projeter
colleurs se dressaient à sa suite, jusqu’à sionnel (ANI), optait pour une « réforme l’économie. Merci patron ! (2) dans un coin de salon,
Daours, Bussy-lès-Daours, Querrieu. Un Cette mondialisation, ce libre-échange dans une salle des fêtes, devant dix per-
peuple des campagnes sortait de terre, se se sont installés grâce à la complicité des sonnes, parfois moins, mais qu’importe.
mêlait des affaires publiques. Malheureu- Complicité des diplômés et des cadres diplômés, des cadres, des enseignants. Ces Certains me disent que mon « baratin » les
sement, c’était pour Mme Le Pen. classes intermédiaires les ont acceptés, ne indiffère, que « les élections, on s’en

Une scène, aussi, dont je me souviens,


dans le train Paris-Amiens : « Hier soir,
« M AIS ÇA, ce n’est pas la gauche !,
dira-t-on. Ce n’est pas notre gauche ! »
rain, à Lille aussi, peut-être. Mais, dans
les bourgs alentour, les petites com-
se sont pas révoltées contre eux : elles ont
encore voté majoritairement « oui »,
en 2005, au traité constitutionnel euro-
fout », que « mieux vaut cultiver des
carottes bio dans son jardin ». Ils rejoin-
dront néanmoins le premier cercle après
j’ai collé jusqu’à minuit. Je me les cail- Soit, que proposait « notre gauche » ? Des munes, les zones périurbaines devenues péen. En revanche, le taux de chômage une projection.
lais, je suis restée des heures à convain- divisions infinies, des appareils qui se le refuge des classes populaires, les des non-qualifiés, cinq fois supérieur à
cre les gens. Ils n’avaient pas reçu de chamaillent entre PC, PG, EELV, avec leçons antifascistes données en ville celui des cadres, les incline assez peu à Cependant, ce premier cercle reste lar-
tract, on avait oublié mon secteur ! » Ma LO et le NPA à côté (1) ? Et qui consti- n’auraient aucun effet. Ou un effet attendre la « mondialisation heureuse », gement composé de diplômés du
voisine de banquette crie presque, assez tuent des listes séparées, avec la garantie contre-productif. ou même l’« altermondialisation heu-
énervée, à un autre passager. Pour qui de scores ridicules ? reuse ». Maintenant, à leur chute écono-
milite-t-elle ? Je m’en doute : elle est De Goodyear à Flodor, de Magneti mique et sociale il faudrait ajouter une
Notre implantation locale, également, Marelli à Honeywell, de Parisot à Abélia autre condamnation : politique et morale. (1) Respectivement : Parti communiste, Parti de
gauche, Europe Écologie - Les Verts, Lutte ouvrière
nous condamnait. Dans des municipali- Décors, j’avais assisté comme reporter à Qu’ils votent FN, se reconnaissent dans et Nouveau Parti anticapitaliste.
* Député (La France insoumise) de la première tés un peu bourgeoises, comme Amiens, des fermetures en cadence, à un séisme un parti ostracisé, et leur exclusion en sera (2) Lire Frédéric Lordon, « Un film d’action
circonscription de la Somme. sans doute pourrait-on regagner du ter- social vécu, sinon dans l’indifférence, du légitimée. La double peine. directe », Le Monde diplomatique, février 2016.

Pour les socialistes en déroute,


l’appui des écologistes – que 6,3 % des cis. Ainsi, M. Cazeneuve nous confie que, choix de l’Europe. » La chose le navre, que nous devons ensemble changer
Confrontés à un désastre voix. La plupart des électeurs de M. Hol- onze jours avant le premier tour de l’élec- mais pas pour la raison qu’on pourrait l’orientation de l’Europe vers la crois-
électoral, la plupart lande en 2012 lui ont en effet préféré soit tion présidentielle de 2017, « François imaginer : « Personne ne nous en cré- sance et dans le lancement de grands tra-
M. Emmanuel Macron, soit M. Jean-Luc Hollande se montre préoccupé de la dite, et c’est une injustice. » Terrible vaux. » Bilan : néant. Dans un livre-
des responsables politiques Mélenchon (2). Depuis cinquante ans, la montée dans les sondages de Jean-Luc injustice assurément que de n’être pas réquisitoire, son ancien conseiller Aqui-
remettent en question les choix distance entre les « deux fleuves » n’a Mélenchon ». « Je n’ai aucune difficulté « crédité » d’un choix stratégique effec- lino Morelle dévoile à ce propos que, «dès
jamais été aussi immense. à concevoir qu’il faille le combattre », tué sans débat. Et à rebours des engage- février 2012, juste après son discours du
qu’ils ont faits. Mais opine alors son premier ministre, dont on ments électoraux pris devant le pays. Bourget, Hollande envoyait, dans le plus
les socialistes français Dès lors que quelques-uns des princi- aurait pu imaginer qu’il se réjouisse plutôt grand secret, Emmanuel Macron à Berlin
paux acteurs du quinquennat écoulé ont du tassement de l’extrême droite. Dans M. Hollande avait en effet annoncé ceci afin d’y rencontrer Nikolaus Meyer-
semblent incapables d’imaginer pris la plume pour en livrer sans délai le couple exécutif, l’aversion pour ce qu’il dans son discours du Bourget (22 jan- Landrut, le conseiller d’Angela Merkel
une autre stratégie la chronique – l’ancien premier ministre appelle « la gauche radicale » l’emporte vier 2012) : « Sur le plan européen, si les pour les affaires européennes, et, par son
Bernard Cazeneuve (3) – ou en tirer cependant sur le reste. Pour l’ancien pré- Français m’en donnent mandat, mon pre- truchement, rassurer la chancelière sur la
que celle qui les a condamnés. « les leçons » – l’ancien président Hol- sident, celle-ci « ne forge aucun système mier déplacement sera pour rencontrer la réalité de ses intentions (6) ». Elle n’eut
lande (4) –, on aurait pu attendre de leurs alternatif, n’a ni propositions crédibles chancelière d’Allemagne et pour lui dire plus jamais motif à s’inquiéter.
ouvrages quelques autocritiques de fond. ni alliés. Elle est l’adversaire rêvé du
On les cherche en vain. capitalisme ».
PAR SERGE HALIMI Le chantage de Bernard Arnault
Dans ses Mémoires, M. Cazeneuve ne
livre presque rien de ses « cent cinquante
jours sous tension à Matignon », excepté
Mais s’opposer au capitalisme
conserve-t-il un sens quand on est social-
démocrate ? Lire les ouvrages de
O R, sur ce plan aussi, M. Hollande ne
regrette rien : « Jusque-là, on se réfugiait
reprendre les termes de l’ancien prési-
dent, a également trouvé des relais insis-

I
son observation des « résultats spectacu- MM. Hollande et Cazeneuve, ou celui derrière l’idée d’une “autre Europe” qui tants au cœur de l’appareil d’État. La
laires du régime alimentaire » de M. Mar- de M. Pierre Moscovici – qui, lors du satisferait aux critères du socialisme. description glaçante que livre M. Mos-
L Y A DOUZE ANS, M. François Hol- tin Schulz, alors président du Parlement quinquennat écoulé, précéda M. Macron Mais avec qui la construire ? (...) Mon covici de l’administration qu’il a dirigée
lande, alors premier secrétaire du Parti européen. Ou le détail de ses sensations au ministère de l’économie (5) –, dissipe expérience m’a confirmé dans cette cer- permet de le comprendre. Détaillant la
socialiste (PS), tirait les leçons de l’évic- olfactives lorsque, dans une forêt, il hume le moindre doute, au moins sur ce point. titude : il ne s’agit plus de rêver d’une toute-puissance de Bercy (le ministère
tion de M. Lionel Jospin au premier tour « les parfums de terre mouillée et riche Les trois auteurs ne voient jamais dans Europe nouvelle (...). Il s’agit de savoir de l’économie et des finances), ses
de l’élection présidentielle de 2002. Et il qui sont comme des promesses pour les leur résultat électoral – ou social – la s’il faut partir ou rester. Il n’y a plus de « 160 000 fonctionnaires (...), plus de
adjurait tous les éléments situés à la jeunes pousses du prochain printemps ». sanction de leur adhésion au néolibéra- demi-mesure. » Actuel commissaire
gauche du PS de « ne pas laisser la social- Nulle trace dans son témoignage d’une lisme. Tout juste concèdent-ils des mala- européen aux affaires économiques, (1) Lire «Quand la gauche de gouvernement raconte
démocratie seule avec elle-même ». Faute espérance (autre que botanique), d’une dresses de méthode, des erreurs de M. Moscovici appuie cette théorisation son histoire », Le Monde diplomatique, avril 2007.
de quoi, il redoutait que les « deux grande ambition. Ni, à vrai dire, d’un pro- rythme ou un défaut de « pédagogie ». de l’impuissance : « Quitte à décevoir, (2) Selon le politologue Jérôme Fourquet,
fleuves » de la gauche, le sien et le plus jet quelconque. M. Cazeneuve gouverne, Les objections de fond à leur « politique je ne veux bercer personne d’illusion M. Hamon n’a rassemblé que 16 % des électeurs de
radical, « ne se rejoignent plus, y compris voilà tout. Il préside des réunions, inau- de l’offre » ou à leur soumission aux pré- (...). L’Europe sociale – autre serpent M. Hollande du premier tour de 2012, M. Macron
48 %, M. Mélenchon 26 % (« Sur la gauche radicale :
à l’occasion des confluences électo- gure des locaux, débite des discours. Et, férences de Mme Angela Merkel sont trai- de mer – restera une belle intention tant le vote Mélenchon », Commentaire, no 159, Paris,
rales (1) ». Ce n’était pas si mal vu... Pen- quand rien ne va, ce qui fut souvent le tées par le mépris (« discours », « incan- que l’on n’aura pas rompu (...) avec la automne 2017).
dant cinq ans, M. Hollande, élu président cas, il attribue son impopularité à la divi- tations », « invectives ») plutôt que logique de l’unanimité. » Mais, pour (3) Bernard Cazeneuve, Chaque jour compte.
de la République en 2012 grâce à la puis- sion de ses « amis », à leurs « petites discutées. M. Moscovici dévoile même cela, il faudrait renégocier les traités, 150 jours sous tension à Matignon, Stock, Paris, 2017.
sance du rejet suscité par son prédéces- haines recuites », au « gauchisme » des implicitement l’enfermement intellec- une option qu’il écarte résolument... (4) François Hollande, Les Leçons du pouvoir,
seur, a gouverné seul, et il a disposé de frondeurs du PS. tuel – la sclérose ? – de ses amis poli- Stock, 2018.
tous les leviers politiques. Au bout de tiques : « Certains nous le reprocheront, Et ce n’est pas le seul verrou, ou le (5) Pierre Moscovici, Dans ce clair-obscur
surgissent les monstres. Choses vues au cœur du
cette route, il a tellement « déçu » qu’en À l’époque, les socialistes identifiaient mais nous n’avons pas même eu ce débat seul prétexte, autorisant à ne rien faire. pouvoir, Plon, Paris, 2018.
avril 2017 M. Benoît Hamon, le candidat pourtant leur ennemi ailleurs que dans [sur la priorité accordée à la réduction « La domination des marchés avec (6) Aquilino Morelle, L’Abdication, Grasset, Paris,
officiel de son parti, n’a récolté – avec leurs rangs. À leur gauche, pour être pré- des déficits], et avons d’emblée fait le laquelle nous avons dû composer », pour 2017.
23 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

OU LA SOUMISSION

retour sur une victoire électorale


supérieur, de militants aguerris. Or ces pédagogie, c’est le réflexe d’organisa- ouvrier écrasé, et une lutte se livrait, en ouvrant une autre voie aux colères, à ratoires » : sur l’éducation, la santé, le
militants ne savent plus toujours parler tions habituées aux « candidatures de qu’on ne devait pas laisser au FN. Aus- l’espoir. En offrant un autre conflit que social, les transports, l’écologie. Nous
aux non-militants. Ils voudraient, par témoignage », qui visent à « faire avancer sitôt, je publie une vidéo mettant en celui entre Français et immigrés. élaborons des tracts spécifiques, diffusés
exemple, qu’on insiste sur l’unité réali- des idées », pas à gagner du pouvoir. Il cause l’Union européenne, la libre cir- à l’entrée des écoles, des collèges, des
sée entre La France insoumise, le Parti nous fallait plutôt repérer, parmi nos culation des marchandises, et réclamant Et l’autre cœur sociologique de la lycées, des hôpitaux. Et, pour conforter
communiste, les Verts, Ensemble. C’est thèmes, ceux qui font d’ores et déjà écho « une surtaxe spéciale, de plus 50 % ». gauche : les instruits ? Je fais le pari que notre capital culturel, et ouvrir notre
oublier que, pour les gens, l’unité devrait chez les électeurs. Et sans nécessité Mais Mme Le Pen aussi, et elle trouve convaincre la classe intermédiaire exige horizon au-delà de l’industrie menacée,
aller de soi. Divisés, on a simplement de pédagogie. nettement plus d’écoute. Quand nous moins d’efforts : elle m’est plus proche nous faisons venir des intellectuels à nos
l’assurance de perdre. arrivons sur le site, l’accueil est mitigé. socialement. Et, pour elle, ma récom- meetings : Hervé Kempf, Patrick Pel-
À défaut d’un programme, je défen- Cependant, M. Frédéric Chantrelle, le pense artistique vaut reconnaissance. loux, Denis Robert, Michel Pinçon et
Ou encore, on me réclame un pro- dais une ligne binaire : nous contre eux, délégué de la Confédération française Ensuite, nous tenons des « réunions labo- Monique Pinçon-Charlot...
gramme. J’accepte ceux de La France nous, les petits, les travailleurs, le bas, démocratique du travail (CFDT), se sou-
insoumise, du Parti communiste, des contre eux, les gros, les actionnaires, le vient de mon reportage à l’usine, il y a
Verts... Je prends tout. Je redoute que haut. C’est ce canevas que j’ai répété quinze ans déjà, en 2002, pour le dossier Fanfare, tambours et casseroles
ce premier cercle, intellectuel, passe
trop de temps à rédiger des textes sur
l’éducation ou le théâtre, ou, pis, à faire
mille fois en faisant du porte-à-porte :
« Bonjour. Vous savez qu’on vit dans un
monde où 1 % de l’humanité détient plus
de Fakir sur la délocalisation des lave-
linge en Slovaquie. Et notre camion
punk séduit, toute l’équipe syndicale se
C ES RENCONTRES constituent surtout
une gratification pour nos militants achar-
Les ouvriers ne sont pas condamnés au
vote d’extrême droite.
des ateliers constituants, à se disputer de richesses que les 99 % restants ? [La fait photographier devant notre fresque : nés, leurs semaines entières à tracter, à
sur le nucléaire, à claquer la porte pour dame approuve, entre dans le jeu : je Lafleur bottant le cul d’un patron à haut- faire du porte-à-porte. Ce sont eux qui, La nuit même, nous imprimons à
un smic à 1 500 euros au lieu de 1 800, marque un point.] Peut-être que vous de-forme. Au fil des semaines, on va res- immeuble après immeuble, rue après rue, 70 000 exemplaires un tract de quatre
plutôt que d’aller convaincre, dans les appartenez aux 1 % les plus riches et serrer ces liens, inviter les salariés de zone après zone, vont secouer la résigna- pages : «Dites non à Macron! Dimanche,
rues d’Amiens, de Berteaucourt, de que pour vous tout va très bien... [La Whirlpool à nos meetings, répéter que tion, réveiller l’espérance. Nos réunions faites barrage à la finance!» Durant la jour-
Pont-Rémy. dame rigole : deux points.] Sinon, il y a « l’adversaire, c’est l’actionnaire, pas publiques, les concerts ont pour vocation née, nous faisons du porte-à-porte, grim-
un moyen de se défendre, ce n’est pas le l’étranger ». On les conseille, une com- de redonner un sens à leurs efforts. Offrir pons les cages d’escalier, avec frénésie. Et
Des camarades auraient également seul, ce n’est pas le meilleur, mais ça plicité se noue. de la joie, comme un avant-goût du le soir, chaque soir, nous organisons une
souhaité que je mène une « campagne reste la politique, le bulletin de vote, monde que nous préparons... manifestation festive. Aucune minute ne
pédagogique sur la réduction du temps c’est quand même avec ça qu’on a En février, décrochant un César, salle sera perdue. Le lundi, nous serons quatre-
de travail ». Mais la Confédération géné- obtenu les congés payés, la Sécurité Pleyel à Paris, pour Merci patron !, je leur Au soir du premier tour de la présiden- vingts, avec fanfare, tambours, casseroles
rale du travail (CGT) s’y était employée, sociale, le congé maternité... Parce que adresse une spéciale dédicace : «Pourquoi tielle, Mme Le Pen obtient 29 % des voix et sono, à Saint-Maurice. Le lendemain,
et elle avait échoué, se heurtant au fata- les riches, eux, ils n’oublient pas d’aller ça dure comme ça depuis trente ans ? dans la circonscription ; M. Macron, nous manifestons à la fois à Abbeville et à
lisme. Nous ne disposions que d’une poi- voter et de défendre leurs intérêts ! » Et Parce que ce sont des ouvriers qui sont 23 %. M. Jean-Luc Mélenchon arrive Amiens. Et puis à Longueau, à Flixecourt,
gnée de semaines, pas assez pour parve- là, souvent, la dame concluait : « C’est touchés, et donc on n’en a rien à faire. juste derrière, à 22 %, en tête dans les à la Salamandre, à Rouvroy, au Soleil-
nir à renverser l’idéologie du pays. La bien vrai, ça. » [Trois points.] (...) Imaginons qu’on dise : “Les députés quartiers populaires, loin derrière dans Levant. La veille du scrutin, nous distri-
ne sont pas assez compétitifs, il faut délo- les campagnes. Un pour cent d’écart, ça buons des poèmes, et affichons «Laissez
caliser l’Hémicycle à Varsovie”, eh bien, se rattrape ! Il nous faudrait simplement parler votre cœur» sur la banderole.
Ouvrir une autre voie immédiatement, il y aurait des débats à vaincre l’« abstention différentielle » des

À CETTE LIGNE se mêlait une attitude.


Comme bannière, nous avions ainsi
ne me dégonflerai pas. Je ne courberai
pas l’échine. Je ne serai le petit soldat
l’Assemblée nationale et il y aurait un
projet de loi. Là, parce que ce sont des
ouvriers, il n’y a pas de débat et pas de
pauvres, des ouvriers, des jeunes, qui
délaissent les premiers les urnes. Vaincre,
surtout, l’inertie qui, toujours, fait des
Dimanche 18 juin, nous l’emportons
avec 56 % des voix, 74 % à Flixecourt.
En une semaine, nous avons gagné
choisi « Picardie debout ! ». Comme ni d’un gouvernement ni d’un parti. Je projet de loi. » législatives une vague donnant une vaste 10 000 bulletins. D’où sortaient-ils ?
emblème, une marionnette locale, ferai entendre votre voix. (...) Si vous majorité au président, à base de « Il faut Comment sommes-nous parvenus à moti-
Lafleur. Nous adoptions des accents m’accordez l’écharpe tricolore, ma voix « Populaire », je le deviens un peu ce bien lui donner sa chance... ». ver notre camp, malgré une puissante abs-
régionalistes, car, comme si le marasme sera alors forte de vos milliers de voix. soir-là, avec cette vidéo qui tourne sur les tention ? Qu’est-ce qui les a convaincus ?
industriel ne suffisait pas, la réforme ter- Pour les secouer, ma légitimité sera ren- réseaux sociaux. Puis, lors de mes deux À l’issue du premier tour, nous lami- Dans notre débauche d’initiatives,
ritoriale de 2015 avait rayé la Picardie forcée. Devant eux, grâce à vous, je confrontations avec M. Macron, notam- nons le FN : 16 % pour lui, 24 % pour laquelle s’est révélée efficace ? Et, sur-
de la carte : absorbée dans les Hauts-de- tremblerai moins. Je serai fier de vous ment lorsqu’il se rend devant l’usine nous. À Flixecourt, une municipalité tout, que pourrait-on reproduire ailleurs ?
France, vassalisée par Lille, méprisée représenter. » Whirlpool et que je le salue d’un : « Vous communiste où Mme Le Pen avait triom-
par Paris. Notre devoir était, et demeure, êtes ici parmi les vaincus de la mondia- phé quelques semaines plus tôt, nous « On ne gagne pas une élection avec
de rendre un peu de fierté à ses habitants. L’occasion, malheureusement, ne va lisation... » C’est au fond le seul que j’aie obtenons 41 % des voix. Dans la cir- des casseroles », se moquaient, durant la
pas tarder. Fin janvier 2017, Whirlpool pris pour adversaire. Le FN, je l’attaquais conscription, le candidat macroniste campagne, les fins politiques. Qui sait ?
Dans ma profession de foi aux élec- annonce la délocalisation de son usine peu. Comment des gens qui vont mal, caracole loin devant nous, à 34 %. Nous Qui connaît la recette pour donner foi et
teurs, j’écrivais donc : « Demain, comme d’Amiens. L’entreprise ne se situe pas socialement, économiquement, croiraient- avons 4 000 voix de retard. Mais c’est fougue aux gens ? Et pour sortir un peuple
député, je ne vous promets pas la lune. dans ma circonscription, plutôt à la ils que Mme Le Pen ou son père, qui n’ont déjà une victoire : c’est démontré, les du sentiment d’impuissance ?
(...) En revanche, je m’engage à ça : lisière, mais je mesure l’enjeu : Whirl- jamais gouverné le pays, sont responsa- classes populaires, même celles des
devant les ministres, devant les PDG, je pool devenait le symbole d’un monde bles de leurs malheurs ? Le FN se combat campagnes, peuvent revenir à gauche. FRANÇOIS RUFFIN.

l’échec, c’est les autres...


cinq fois les effectifs de la Commission aussi l’ensemble des sites français du exceptionnelle des revenus supérieurs LVMH, raconte M. Moscovici, me dit en saire pour... remporter l’élection. » Ini-
européenne, ou l’équivalent d’une ville groupe, dans lesquels sont employés à 1 million d’euros par an. M. Mosco- substance : “Si vous taxez à 75 % tous maginable ? Pas tout à fait, puisque l’an-
comme Nîmes », l’ancien ministre relève quelque 20 000 salariés. Car il se reti- vici analyse la manœuvre : « François les revenus à plus de 1 million d’euros, cien ministre ajoute aussitôt : « Nous
d’emblée (dans un style assurément per- rera du pays. » L’onctuosité l’emporta Hollande, en bon tacticien, a voulu évi- eh bien, je délocaliserai tous mes cadres. étions pressés d’enterrer cette ficelle
fectible) : cette administration est « la sur la « fermeté » : Florange ne fut pas ter que ne se produise, en 2012, ce qui Parce que (...), si je veux attirer des électoraliste. (...) Autant dire que nous
plus convaincue que la France a le plus nationalisé. s’est passé en 2017. C’est-à-dire l’en- créateurs en France, je ne peux pas les n’avons pas été fâchés que le Conseil
à gagner de l’intégration européenne. » volée d’une gauche nationaliste, aux rémunérer correctement avec vos 75 %. constitutionnel la censure. » La Com-
L’épisode de la taxe à 75 % sur les accents populistes. » (...) Tout le monde partira. Donc il faut mission européenne, l’Allemagne, le
Une telle conviction s’accompagne de très hauts revenus est encore plus éclai- absolument que cette mesure ne soit pas ministère des finances, le Conseil
quelques autres, au moins aussi problé- rant. Début 2012, alors que sa campagne L’élection remportée, il entreprend de appliquée.” » M. Moscovici commente : constitutionnel : les intérêts du capital
matiques pour un éventuel gouvernement patine et qu’il redoute d’être rattrapé mettre en œuvre une idée dont il pres- « Y renoncer sur instruction de Bernard ne semblent jamais manquer de puis-
réellement de gauche : « L’administration par M. Mélenchon, M. Hollande décide sentait pourtant « qu’elle serait un peu Arnault ? Inimaginable ! C’était l’une sants avocats. D’autant plus assurés de
des finances peut paraître arrogante, de gauchir sa ligne. Pour donner consis- radioactive ». Et, cette fois, ce n’est pas des mesures – il y en avait peu – qui l’emporter que face à eux se tiennent
dure, rigide, voire hostile aux projets tance à la dénonciation de son « vérita- M. Mittal, mais M. Bernard Arnault qui avaient créé un électrochoc dans la cam- des socialistes pleins de prévenance à
politiques progressistes. Son inclination ble adversaire, (...) la finance », il enté- se dresse sur ses ergots. L’homme le plus pagne, et elle avait sans doute été néces- leur endroit...
spontanée la pousse plutôt au conserva- rine la proposition, avancée par un de riche de France morigène le nouveau
tisme. Ainsi en va-t-il des arbitrages bud- ses conseillers (7), d’une imposition ministre de l’économie. « Le patron de
gétaires, qui ont tendance à cibler prio- Congédiés par ceux qu’on a servis
ritairement toutes les politiques
publiques à finalité sociale, environne-
mentale ou éducative, et de beaucoup de « Armé d’un crayon
L ’ ANCIEN président a intitulé ses
Mémoires Les Leçons du pouvoir. On
ainsi M. Moscovici. Cette hostilité des
milieux économiques restera constante
notes du Trésor, qui vont toujours, au peut en tirer d’autres que les siennes (8). et sans réserve, pendant tout le quin-
nom de l’exigence des réformes structu- et d’une gomme » Dans leur histoire, les socialistes ont quennat. (...) Ces milieux-là n’ont jamais
relles, dans le sens du libéralisme éco- Dans ses Mémoires (1), l’ancien président François Hollande, souvent velléitaire rarement autant déféré aux exigences laissé aucune chance au nouveau
nomique et de la dérégulation. » ou impuissant sur les grands dossiers européens, raconte comment, lorsqu’il des industriels et de la finance que lors gouvernement ! »
fallut procéder au redécoupage des régions françaises, il décida en majesté. du quinquennat écoulé. Ils ont emboîté
Un État confié à de telles mains n’est de ruineux abattements fiscaux au profit Même si ce n’est certainement pas
pas enclin, on le conçoit, à imposer les
choix du suffrage universel à de grands J E PROCÈDE aux consultations indispensables, j’associe le premier ministre
et les principaux ministres à cet exercice. Mais, à la fin des fins, je dois
rendre moi-même l’arbitrage ultime. J’étale la carte de France sur la grande
des chefs d’entreprise (« pacte de res-
ponsabilité ») avec une loi travail qui a
l’intention des auteurs de ces ouvrages,
leur lecture confirmera à ceux qui espè-
industriels étrangers. En conserve-t-il détricoté les droits des salariés. Aucune rent une véritable politique de gauche la
table de mon bureau et, armé d’un crayon et d’une gomme, après avoir
d’ailleurs les moyens ? Le récit par de ces deux mesures essentielles ne figu- nécessité d’identifier au préalable ses
écouté les avis les plus divergents, je propose au Parlement un nouveau
lequel M. Hollande s’exonère de ne pas découpage administratif de la nation. La Bretagne ne voulait pas se fondre
rait pourtant dans le programme du can- véritables adversaires. Non pas pour les
avoir tenu sa promesse électorale de avec les Pays de la Loire, le Languedoc-Roussillon refusait de se marier avec didat élu. Malgré ces génuflexions, les convaincre, mais pour les combattre.
rouvrir les hauts-fourneaux lorrains fer- Midi-Pyrénées, l’Alsace voulait rester seule, la Picardie préférait rejoindre le classes supérieures que le PS espérait
més par ArcelorMittal permet d’en dou- ainsi séduire l’ont congédié au profit de SERGE HALIMI.
Nord-Pas-de-Calais. Je prends en compte certaines demandes. J’en écarte
ter : « Je juge nécessaire d’établir avec d’autres. L’opposition fustige « l’arbitraire », la « logique obscure » de certains M. Macron, qui, lui, ne dissimule ni son
lui [M. Lakshmi Mittal] un rapport de rattachements, la restriction des responsabilités du département, et la mise jeu ni la clientèle qu’il sert. On sent (7) M. Morelle, qui confirme par ailleurs dans son
fermeté. Je lui demande de chercher un en cause de la commune. Mais très vite le débat s’arrête de lui-même. (...) qu’une telle ingratitude accable parfois ouvrage qu’elle lui fut inspirée par un article du Monde
repreneur et, en cas d’échec, je laisse C’est ainsi que la plus grande réforme territoriale depuis les lois de décen- les dirigeants socialistes. « Je ne me sou- diplomatique sur le plafonnement des fortunes.
entendre que l’État est prêt à nationa- tralisation de 1982 fut décidée et mise en œuvre. viens pas, après des décisions pourtant (8) Cf. Quand la gauche essayait. Les leçons du
liser les activités de Florange, obli- exceptionnellement favorables, d’un seul pouvoir (1924, 1936, 1944, 1981), Agone, Marseille,
2018 (1re éd. : 2000).
geant ainsi Mittal à s’en séparer. De sa communiqué, d’une seule expression
(1) François Hollande, Les Leçons du pouvoir, Stock, Paris, 2018. (9) Deux organisations patronales, le Mouvement
voix onctueuse, Lakshmi Mittal répond positive, sans réserve, de la part du des entreprises de France et la Confédération générale
que nous devrions en ce cas acquérir Medef ou de la CGPME (9), se désole des petites et moyennes entreprises.
JUIN 2018 – LE MONDE diplomatique
24

AFRIQUE ASIE GÉOPOLITIQUE


L I T T É R AT U R E S
HISTOIRE DES RÉVOLTES PANAFRI- LA CHINE DANS LE MONDE. – Sous la THE IMPROBABLE WAR. China, the United
CAINES. – Cyril Lionel Robert James direction d’Alice Ekman States and the Logic of Great Power Conflict.
Éditions Amsterdam, Paris, 2018,
160 pages, 15 euros.
CNRS Éditions, Paris, 2018,
272 pages, 23 euros.
– Christopher Coker
Hurst & Company, Londres, 2017, Tribulations d’octogénaires
rajeunis par la colère
Cette première traduction française d’un Huit spécialistes pour cet ouvrage, extrêmement 240 pages, 12,99 livres sterling.
ouvrage publié en 1938, enrichi d’un épilogue documenté, sur l’évolution tant de la position de Pour analyser les relations actuelles entre la Chine
écrit en 1969, s’inscrit dans l’air du temps d’un la Chine dans le monde que de son action depuis et les États-Unis, Christopher Coker plonge dans
nouveau panafricanisme transcontinental. Elle la réforme et l’ouverture engagées par Deng Xiao- l’histoire. Dans cette version actualisée de son
révèle aux lecteurs francophones un courant ping en 1979. Si, comme le montre Alice Ekman, essai de 2015, il analyse les rapports de forces à la Défense de nourrir
révolutionnaire à la fois marxiste, antillais et
africain. Il s’agit ici, au fil d’une histoire
les «facteurs domestiques [notamment les besoins
en énergie et en matières premières] occupent
veille de la première guerre mondiale – d’où il
conclut que l’interdépendance économique, les vieux
transatlantique, de « s’attaquer au mythe du une place prépondérante» dans sa politique étran-
“Noir docile” »... Cyril Lionel Robert James gère, les facteurs régionaux demeurent détermi-
comme celle qui existait alors entre l’Allemagne
et le Royaume-Uni, ne suffit pas à préserver la
d’Adam Biles
(C. L. R. James, selon l’appellation usuelle), nants. De plus, investissant dans des régions poli- paix. Il revient sur la guerre du Péloponnèse (431-

J
né dans la colonie britannique de Trinidad tiquement instables, Pékin se dote des moyens de 404 avant notre ère) entre Athènes et Sparte, afin Traduit de l’anglais
en 1901 et mort à Londres en 1989, avait protéger ses intérêts économiques et d’assurer la de nuancer le fameux «piège de Thucydide» censé par Bernard Turle, Grasset,
conscience de mener dans le champ de l’histoire sécurité de ses cinq millions de ressortissants hors conduire inéluctablement à l’affrontement entre Paris, 2018,
mondiale un « combat à mort » contre les cher- de Chine, ainsi que le souligne Agatha Kratz. De la puissance dominante (aujourd’hui, les États-
cheurs dominants, dont le travail portait prin- son côté, Jean-Pierre Cabestan analyse « l’acti- Unis) et la puissante montante (la Chine) – les va-
528 pages, 23 euros.
cipalement sur les empires coloniaux. Sa grande visme diplomatique de Xi Jinping », et sa concen- t-en-guerre se trouvant en fait du côté des alliés
originalité est de relier les « cent cinquante tration du pouvoir par la mise en concurrence des de chaque camp. « La Chine, interroge Coker,
révoltes noires aux États-Unis » à l’insurrection divers courants. Un suspense : M. Xi pourra-t-il peut-elle accepter et continuer de négocier avec
des esclaves durant la guerre de Sécession, aux réussir sa nouvelle «route de la soie» en imposant un pays qui veut changer son régime? Les États-
mouvements insurrectionnels des Antilles et à sa vision de l’organisation du monde ? OLI NOM, Les Chênes verts, voilà
Unis peuvent-ils traiter de manière constructive
« quatre siècles » de révoltes en Afrique. Même avec une Chine profondément rancunière?» Les qui respire le calme. Cette maison de
ZHANG ZHULIN
programmatique, la recherche de James se fait chances d’éviter un conflit armé seraient minces. retraite de la campagne anglaise devrait
ici fondatrice. Il est également l’auteur de l’ou- être un havre pour ses pensionnaires. Mais
vrage Les Jacobins noirs (Éditions Amsterdam, MARTINE BULARD
2017), qui relate l’épopée de Toussaint Lou- EUROPE LE SIÈCLE BALFOUR. 1917-2017. – Philippe
elle appartient à un conglomérat privé,
verture à Saint-Domingue. West Church, dont la priorité est de faire
Simonnot
des économies. Le personnel est aussi
MICHEL GALY Éditions Pierre-Guillaume de Roux, Paris,
LE DESTIN DE L’EUROPE. – Ivan Krastev réduit que dépassé. Les familles et les visiteurs ne sont pas autorisés à apporter la
HISTOIRE ET CULTURES DE LA DIAS- 2018, 250 pages, 24,50 euros. moindre nourriture. En bref, la résidence ne correspond en rien au prospectus qui
Premier Parallèle, Paris, 2017,
PORA AFRICAINE. – Patrick Manning 160 pages, 16 euros. Ce livre explore le malentendu sur lequel s’appuya la vantait. Résultat : d’un côté, des personnes âgées qui deviennent des enragées,
Présence africaine, Paris, 2018, le mouvement sioniste, très minoritaire à ses débuts livrées à elles-mêmes, contraintes de se battre contre la société et la sénilité, et, de
À quoi tient la montée des populismes en Europe? au sein des communautés juives européennes, pour
450 pages, 24 euros. l’autre, des aides-soignants – ou plutôt des « amis-soignants », comme il convient
À plusieurs faits concomitants, selon le politiste obtenir le soutien britannique à un foyer national
La synthèse monumentale de l’historien améri- bulgare Ivan Krastev, et notamment à la sécession juif en Palestine : quelques lignes dans la déclara- de les appeler – qui ont ordre de mater les rebelles.
cain Patrick Manning, issue des études afro- des élites nationales, prophétisée par l’Américain tion de lord Arthur Balfour, ministre des affaires
américaines menées aux États-Unis, couvre six Christopher Lasch. De moins en moins solidaires étrangères, dont les conséquences furent, et demeu- C’est dans cette sorte de guerre du troisième âge qu’arrive Dorothy, 74 ans,
siècles, trois continents, et propose des centaines de leurs sociétés d’origine mais très solidaires rent, incalculables. Les autorités britanniques, écrit « alias Dotty pour les intimes, la plupart décédés ». Pas vraiment la gentille grand-
de références universitaires. Elle concerne sur- entre elles, les catégories privilégiées susciteraient l’auteur, poursuivaient en effet des objectifs sans mère, « une vieille matrone enfumée et pugnace, avec un humour acerbe, deux
tout les nations anglophones, sans toutefois aujourd’hui une défiance généralisée, qui condui- grand rapport avec le sort des Juifs d’Europe :
oublier les Antilles, tendant ainsi un miroir au rait les citoyens à leur préférer des dirigeants d’un mesures Oscar Wilde, trois mesures London Gin ». Elle vient rejoindre son mari,
sécuriser la route des Indes (canal de Suez) ;
monde francophone. Cette recherche fonction- nouveau genre, considérés comme plus loyaux renforcer leur présence au Proche-Orient, en y Leonard, sans illusion – au chauffeur de taxi qui l’emmène aux Chênes verts et qui
naliste minimise parfois les luttes ou les mou- car promettant «non pas de sauver le peuple mais contrant la France; assurer l’approvisionnement a le mauvais goût de sortir le cliché « La vie continue, non ? », elle rétorque :
vements de résistance : le chapitre succinct sur de rester à ses côtés ». Le discours de réhabilita- de leur pays en pétrole grâce au gisement de « Ferme ta gueule et conduis ! »... Mais l’époux n’est pas là.
les Black Panthers, par exemple, fait l’impasse tion – voire d’exaltation – de l’échelon national Mossoul; et, enfin, satisfaire les protestants sio-
sur le rôle des services de renseignement dans serait l’un des facteurs de leur succès, les citoyens nistes, pour qui l’établissement des Juifs en Pales- Entre disparitions inexpliquées et brimades incessantes, la seule issue possible
leur liquidation. Son caractère novateur réside désirant « nationaliser leurs élites ». Le but ? Les tine répondait à un commandement divin. «Ce
dans l’attention portée aux représentations et contraindre à assumer leurs responsabilités et à devient l’évasion. Car nos énergumènes sont peut-être retraités, mais on aurait tort
chef-d’œuvre de la diplomatie, écrit Simonnot, a
aux interactions entre les sociétés. L’ouvrage rendre à la collectivité une part au moins de ce été la cause de plusieurs centaines de milliers de de les croire retirés de l’existence pour autant. On les pense quasi morts ? «Attendez
est centré sur l’esclavage atlantique, au détri- qu’elles en ont reçu. Krastev fait œuvre originale morts et en causera probablement bien d’autres...» voir. » Ils retrouvent le goût de la révolte même à 80 ans, emmenés par l’un d’eux,
ment de la traite arabo-musulmane. Le combat en présentant les caractéristiques propres aux pays le fantasque Dylan Prometheus Ruggles, qui s’autoproclame « Capitaine ». Défense
pour la citoyenneté jusqu’en 1960 mêle habile- d’Europe centrale et orientale. Quelques intuitions CLAIRE BRISSET
de nourrir les vieux racontera donc les turpitudes d’octogénaires aux idées claires,
ment la question noire aux États-Unis et le mou- auraient toutefois mérité d’être développées.
vement de décolonisation en Afrique. Une der- mais néanmoins confrontés à leurs corps, qui ne suivent plus leurs envies à la lettre.
nière partie sur l’égalité permet de discerner des
CORALIE DELAUME POLITIQUE
évolutions récentes et encore indécises sur les UN CONTINENT DERRIÈRE POU-
Entre nos énervés se trament de nombreuses et étranges choses. Si bien
droits culturels et les injustices sociales. TINE ? – Anne Nivat que, progressivement, le roman digresse vers des récits parallèles. Comme celui
M. G. LES JEUNES GENS. – Mathieu Larnaudie de Leonard, justement, ou de Ruggles, persuadé d’être retenu en otage dans une
Seuil, Paris, 2018, 192 pages, 18 euros. prison nazie. Le Capitaine se pose en général des lieux et va mener son petit
DOWNFALL OF AN EMPEROR. Haile Si la Russie soutient le président Vladimir Poutine, Grasset, Paris, 2018, 208 pages, 18 euros.
groupe à la reconquête de sa dignité perdue. Il raconte sa version de la présente
Selassie of Ethiopia and the DERG’s Creeping elle ne se résume pas à lui. Ce livre propose une La trentaine de portraits d’énarques de la promo- escapade sous la forme... d’un roman-feuilleton immiscé dans le présent livre.
Coup. – Michael Ghebrenegus Haile salutaire « dépoutinisation » et raconte une autre tion Senghor (2002-2004) valait bien un titre roma-
Russie : celle des gens ordinaires, dans un récit nesque, sinon le label «promotion Macron» sur
Intitulé Air Souls, c’est un véritable pulp, un de ces récits bon marché à gros
Africa World Press, Trenton (New Jersey), qui entraîne le lecteur français au loin. Il lui fait tirage avec illustrations et publicités factices. Qui s’imbrique efficacement dans
2018, 350 pages, 34,95 dollars. le bandeau du livre. La plume est habile : les
visiter ces villes et ces villages éloignés de «jeunes gens», désormais quadragénaires, sont la trame principale et nous balade entre démence et rébellion.
Ce livre étonnant sur la chute de la monarchie plusieurs fuseaux horaires, entre Vladivostok et généralement bien nés, toujours intelligents, sym-
éthiopienne n’est pas une nouvelle étude érudite, Saint-Pétersbourg, et qui pourtant partagent la pathiques, accueillants et simples. Ils sont souvent Le huis clos campagnard mute en un objet pop savamment ficelé, mais
mais plutôt un recueil de « choses vues », au même culture, la même histoire et la même fils et petits-fils d’énarques (bien nés...), en tout c’est aussi un pétaradant récit social sur les dérives de la privatisation et un
sens de Victor Hugo, qui en donne une vision langue. Une institutrice, un entrepreneur, une étu- cas de milieux très aisés, même s’il y a quelques concentré d’humour (très) noir sans tabou sur les espoirs, les frustrations, la
très réaliste. Michael Ghebrenegus Haile fut diante ou un retraité : la journaliste Anne Nivat promus de milieux populaires. Tous ont la capacité
membre du DERG, le comité révolutionnaire nous invite dans le salon ou sur le lieu de travail de penser la phrase suivante avant d’avoir fini solidarité et les désirs des « aînés ». Parfois trop expérimental, mais toujours rusé,
qui renversa Hailé Sélassié en 1974 et instaura de Russes ordinaires, en les interrogeant sur leur celle en cours. Ils ont même dressé un bilan à épatant, et grinçant. Ah oui, la vie continue !
un régime républicain. Érythréen, marginale- rapport au pouvoir, à leur président et à la politique charge de leur scolarité à l’École nationale d’ad-
ment militaire et social-démocrate modéré, il en général. Entre les inconditionnels de M. Pou- ministration (ENA), accusée de ne rien apprendre Une réussite d’autant plus remarquable qu’il s’agit là d’un premier roman,
avait tout pour déplaire dans une assemblée par- tine et les opposants farouches, on découvre tout à ses étudiants. Impertinence sans conséquence. dont l’auteur est un Britannique vivant à Paris. Adam Biles travaille pour Shakespeare
tagée entre aristocrates réactionnaires et mili- un nuancier de positions, de l’abstention bien- Reproduction sociale, concentration des positions & Company, la grande librairie anglophone de la capitale française. Insuffler un
taires se réclamant du marxisme-léninisme. veillante au conformisme électoral sans passion. dominantes, inanité des études ne suscitent cepen-
Inconfortablement coincé entre celui qui devien- « Qui étions-nous pour donner des leçons de dant aucune critique, car l’ENA apprendrait en vent frais avec une histoire de vieux est un sacré défi, relevé de plume de maître
dra le président du pays, Mengistu Hailé Mariam démocratie?», s’interroge l’auteure, qui, cas rare, réalité l’essentiel : un style; une «scène de parole», dans ce roman aussi littéraire que picaresque, aussi riche que détonnant.
(dont il dresse paradoxalement un portrait plutôt s’interdit tout jugement de valeur. risque l’auteur, conquis.
sympathique), et des nobles qui voudraient sau-
ver l’Empire, il observe, éberlué, une montée
CHRISTOPHE TRONTIN ALAIN GARRIGOU H UBERT A RTUS .
aux extrêmes qui culmine avec l’assassinat de
soixante dignitaires de l’ancien régime et du
chef du DERG, le général Aman Andom, dont
la seule erreur était de tenter de faire la paix en
Érythrée. Le « bolchevisme militaire » éthiopien
H I S TO I R E
entre dans la spirale sanglante dont il ne sortira

Révolution allemande, une trahison meurtrière


plus jusqu’à sa chute, en 1991.
GÉRARD PRUNIER

MAGHREB
A
VEC l’Histoire d’un Allemand (1), Sebastian à leur tête Friedrich Ebert, futur premier président de la corps francs, ces milices formées par d’anciens officiers
Haffner (1907-1999) évoquait une période république de Weimar, pour qui il n’a pas de mots assez démobilisés, marquées politiquement à droite, pour écraser
cruciale de l’histoire de son pays à travers les durs. « Même si la social-démocratie ne désirait plus des masses qui, affirme Haffner, ne souhaitaient que
ŒUVRES. Écrits politiques, théâtre, poésie souvenirs d’un « petit individu anonyme et inconnu » : l’enfant qu’elle avait “si longtemps attendu”, c’était l’application du programme traditionnel de la social-
et nouvelles. – Mohamed Boudia l’enfant puis l’étudiant en droit qu’il était à l’époque. son enfant. Elle était sa mère et elle l’a tué. Cela démocratie. Là se situe la trahison fondamentale qu’il
Premiers matins de novembre Éditions, Écrit en 1939 au Royaume-Uni, où il venait de s’exiler, s’appelle un infanticide. » L’accusation est rude et le dénonce et qui, selon lui, a éteint la tradition révolutionnaire
Toulouse, 2017, 310 pages, 17 euros. ce témoignage incomparable sur la montée du nazisme, livre suscita un tollé. Lors d’une réédition, dix ans plus de la classe ouvrière allemande et généré une « haine
dont la guerre empêcha la parution, fut retrouvé dans tard, Haffner s’excusa de son « attitude narrative trop inextinguible entre communistes et sociaux-démocrates».
Le 28 juin 1973, à Paris, Mohamed Boudia monte
dans sa voiture. Elle explose ; il n’en réchappera ses archives après sa mort et publié en Allemagne passionnée », mais sans revenir sur l’essentiel.
pas. L’attentat, non revendiqué, est vraisembla- en 2000. Haffner y dépeint notamment avec une acuité Si les faits n’ont pas confirmé toutes les thèses de
blement l’œuvre des services secrets israéliens. saisissante les méthodes insidieuses de la propagande Si le régime parlementaire est décrété en Allemagne Haffner, ni ses sombres pronostics sur l’absence d’avenir
Ancien membre des groupes d’action de la Fédé- nazie et le « délabrement moral et nerveux » de citoyens en septembre 1918, et si la social-démocratie accède de la social-démocratie en Allemagne, il n’en reste pas
ration de France du Front de libération nationale ainsi au pouvoir après cinquante ans d’attente, c’est par moins que son travail a contribué à la réflexion des
(FLN), militant impliqué dans l’action et la théo- ordinaires soumis à des conflits intérieurs « déconcertants
et pervers », exhortés jour après jour à trahir leurs la volonté du commandement militaire, en la personne Allemands sur leur histoire. À la fin des années 1990,
rie révolutionnaires, il était rentré en Algérie dès
l’indépendance, en 1962, et avait été l’un des convictions les plus profondes et cherchant refuge dans du quasi-dictateur Erich Ludendorff : transmettre le l’implication de Noske dans l’assassinat de Liebknecht
fondateurs du Théâtre national algérien. Outre l’aveuglement, le déni. pouvoir à l’opposition, c’est lui faire assumer politiquement et Luxemburg, en janvier 1919, a été officiellement
ses écrits politiques, ses pièces, sa poésie et ses une capitulation devenue inéluctable et sauver ainsi reconnue par le Parti social-démocrate d’Allemagne
nouvelles, on trouvera ici une tentative de recons- De retour à Berlin en 1954, Haffner devint un jour- l’honneur de l’armée. La révolution qui se déclenche (SPD). Aussi, la phrase qui clôt le livre reste à méditer :
titution de son parcours. Comme ses camarades
de la gauche du FLN, ce journaliste pugnace
naliste et un historien reconnu. En 1969, il publiait ensuite, avec la constitution de conseils d’ouvriers et de « Ce ne sont pas les révolutions victorieuses, mais les
s’opposa au putsch du colonel Houari Boume- Allemagne, 1918 : une révolution trahie, qui paraît soldats, résulte d’un soulèvement spontané, sans révolutions étouffées et réprimées, les révolutions trahies
diene en juin 1965, qu’il considéra comme réac- aujourd’hui en France (2). Il entendait y dénoncer un meneurs – Liebknecht et Luxemburg ne feront, selon et reniées, qui rendent un peuple malade. »
tionnaire. Exilé à Paris, il travailla pour le Théâtre certain nombre de mensonges. Selon lui, la révolution Haffner, que prendre le train en marche. Elle ne s’oppose
de l’Ouest parisien le jour, et la nuit pour le Ras- D OMINIQUE A UTRAND.
de 1918, désignée à tort comme « spartakiste » – c’est- nullement au nouveau gouvernement, mais au pouvoir
semblement unitaire des révolutionnaires, un
groupe d’opposition à Boumediene. Son mili- à-dire issue de la ligue fondée par Karl Liebknecht et militaire, qui continue à s’exercer dans l’ombre, avec sa
(1) Sebastian Haffner, Histoire d’un Allemand. Souvenirs, 1914-
tantisme internationaliste, et en particulier pro- Rosa Luxemburg, qui devint en 1918 le Parti communiste censure, ses violences et ses arrestations. Ebert, devenu 1933, Actes Sud, coll. « Un endroit où aller », Arles, 2003.
palestinien, le mènera à rejoindre les rangs du d’Allemagne –, n’était pas d’essence communiste, mais chancelier après la fuite et l’abdication de l’empereur en
groupe Septembre noir en Europe. (2) Sebastian Haffner, Allemagne, 1918 : une révolution trahie,
principalement sociale-démocrate. Or elle fut écrasée novembre, s’alliera pourtant aux forces contre-révolu- Agone, coll. « Éléments », Marseille, 2018, 280 pages, 12 euros
AREZKI METREF par les dirigeants sociaux-démocrates eux-mêmes, avec tionnaires. Son ministre Gustav Noske fera appel aux (1re éd. : 2001).
25 LE MONDE diplomatique – JUIN 2018

IDÉES SOCIÉTÉ
DU MONDE
ANDRÉ GORZ. Une philosophie de l’éman- HOMME AUGMENTÉ, HUMANITÉ DIMI-
cipation. – Françoise Gollain NUÉE. D’Alzheimer au transhumanisme, la

Le poète à se libérer et prend le


L’Harmattan, coll. « Ouverture
philosophique », Paris, 2018,
science au service d’une idéologie hégémonique