Vous êtes sur la page 1sur 36

Les outils de

planification d’achat
Préparé par :
Othman karra
plan
INTRODUCTION

I. Rôle des stocks dans la fonction achat


1. définition des stocks
2. avantages et inconvénients des stocks
3. types de stocks

II. Lé méthodes de gestion des stocks


1. notion de la fonction des stocks
2. les coûts de stockage
3.les méthodes de gestion des stocks
a. la méthode ABC
b. La méthode Wilson et la quantité économique

III. Les méthodes de réapprovisionnement des stocks


1.Définition
2 .les méthodes de réapprovisionnement

CONCLUSION
INTRODUCTION
Apprécier les quantités à acheter et le moment
d’acheter sont deux opérations difficiles, cela est
plus vrai lorsque les commandes sont irrégulières

La personne responsable d’achat doit connaître précisément


quand il faut déclancher une commande et savoir les besoins
réels de l’entreprise compte tenu des délais de livraison et du
niveau du stock
I. Rôle des stocks dans la
fonction achat
1. définition des stocks
 Le stock est un quantité de biens accumulée dans l’attente
d’une utilisation future il a pour but de constituer des réserves (flux
d’entrée) et les transformer en flux de sortie avec des rythmes
différents.

Un système de gestion des stocks est un ensemble de


règles de décision qui permet de gérer un stock et de
déclancher la procédure de passation de commande en date
et en quantité.

La fonction achat a pour principal objectif d’assurer la


continuité des entrées de flux.
2. Avantages et risques des stocks

Avantages

Les stocks permettent de faire face à la pénurie.


permet de dégager des gains
l’achat de grandes quantités est bénéfique pour l’entreprise
éviter la durée longue des livraisons

Risques

caractère périssable de certains produits


existence des produits qui ne se vendent pas et qui constituent des charges
de stockage pour l’entreprise
risque de perte de clientèle lors d’une ruptures
3. Types de stocks
stock d’alerte : c’est le niveau de stock qui déclanche le
réapprovisionnement qui permet de déterminer la commande
pour les consommations régulières.

Stock de sécurité : c’est le niveau des stocks disponible pour


répondre à des situations imprévues telles que le retard
d’approvisionnement ou commandes exceptionnelles. ce stock
doit donc correspondre à la quantité de produits nécessaire
pendant le délai de livraison

Remarque: Lorsque le stock atteint le point de commande et que


l’on a passé la commande le délai de livraison peut être :
Question : si l’on se trouve dans le cas
n°3 avec une consommation pendant le
délai de livraison supérieure à ce qu’on
avait prévu, quelles en sont les
conséquences ?
Réponse : la quantité commandée va arriver, on se
retrouvera avec un stock plus important que prévu
puisqu’il comportera en plus de la quantité livrée, le
stock de sécurité qui n’aurait pas entamé et la différence
de la consommation qu’on avait prévu pendant le délai
de livraison et la consommation réelle pendant le même
délai cela permet de d’atteindre le prochain point de
commande un peu plus tard et la consommation
porterai sur longtemps .
stock maximum : c’est le niveau de stock qui
correspond à la capacité maximale de
stockage . au dessus de ce seuil le stockage
devient onéreux.

stock mort : c’est le niveau de stockage qui


correspond à des produits finis, ils sont soit
soldés soit détruits.

. stock moyen : (stock initial + stock final) / 2 :


c’est le stock qui a séjourné en moyenne dans
l’unité commerciale.
II. les méthodes de gestion des
stocks
1.notion de fonction des stocks :
Rappel : un stock est une accumulation des
biens en attente
Fonction de régulation : protection contre
les aléas de production et de
consommation
Fonction économique : réduction du coût
d’achat
Fonction commerciale : délais rapides de
livraison
2. les coûts de stockage
Coût de possession du stock :
C’est l’ensemble des coûts relatifs au coût de possession appliqué sur le stock
moyen. Il comprend :
Coût d’entretien
Coûts de personnel
Dotations aux amortissements
Coûts de perte sur le stock

Coût de passation des commandes


Relatif aux nombre de commandes, ils sont dits fixes parce qu’ils
ne dépendent pas de la quantité commandée. Il comprend :

Frais de personnel achat du service achat, réception, comptable


Coût de rafraîchissement : courrier, fax, télex, de déplacements
Les frais de suivi des commandes.

Remarque : il est plu rapide de contrôler une grosse livraison au lieu


plusieurs petites factures.)
Coût d’achat des produits :
Pour calculer la situation la plus économique

Coût de rupture ou de pénurie :


Coût d’arrêt de fabrication, manque à gagner sur les ventes non
réalisées
EXEMPLE
Le prix d’achat des pommes de terre :
0.22 £ / Kg ( remise 20% sur commandes d’au moins 30
tonnes)
Frais lors de chaque commande :
+ Livraison : 100£
+gestion des achats : 5£
Coût de possession du stock :
+ location d’entrepôt : 20£ par tonne
correction
3. les méthodes de gestion des stocks
A. la méthode ABC
Cette méthode est issue des analyses faites par
l’économiste italien : vilfre patéro (1824-1923)

C’est une technique quantitative de base qui


consiste à s’intéresser en priorité aux produits
et aux composants qui représentent la majeur
partie dans la consommation de l’entreprise

le principe de cette méthode est de diviser les


produits stockés en 3 groupes distincts et de
placer les activités par ordre de priorité

cette classification permet au gestionnaire de


prendre des décisions qui dépendent de
l’importance du produit en stock
La classe A : réunit les articles stockés qui représentent un coût important pour
l’entreprise.
Articles A : on investit beaucoup d’efforts de gestion des stocks et des achats
On cherche à prévoir leur demande le mieux possible
On effectue un bon calcul des coûts de stockage et de pénurie de ces articles
On utilise les méthodes les plus précises pour décider des quantités à acheter
et des stocks de sécurité à conserver
On réalise un inventaire permanant afin d’éviter tout accroissement des coûts
L’utilisation de l’informatique est très conseillée afin d’éviter des pertes
importantes
La classe B : réunit les articles intermédiaires du point de vue de leurs
participation au coût total de stockage, ils sont moins important que ceux de
la classe A. Pour ce groupe, il faut choisir une gestion plus simple, sans
pour autant le négliger.

La classe C : regroupe la plus grande partie des références stockées mais


qui représente un faible pourcentage du coût total de stockage. Les articles
C sont considérés par le gestionnaire comme les moins importants, leur
stock de sécurité est élevé. Pour ce groupe, la méthode

« ABC consiste simplement à contrôler le niveau


du stock minimum ou stock d’alerte pour
déclencher la commande. »
EXEMPLE
 B. la méthode WILSON
Robert Wilson a élaboré cette méthode en 1915

Principe : elle consiste à obtenir un niveau optimum de


satisfaction

Objectif : minimiser le coût global de gestion de stockage par


le calcul de la quantité économique

Hypothèses : +on considère que a demande est stable


(demande annuelle stable et certaine)
+la consommation est régulière
+les quantités commandées sont constantes
+on ne tient pas compte des imprévus :
évolutions des prix , risques de rupture de stocks, variation des
coûts de commandes …etc.
Le calcul de la quantité
économique
1.Coût d’obtention des commandes :
ce coût est proportionnelle aux nombres des
commandes

C o = a * d/q
a : coût de passation ou de lancement d’une
seule commande en Dh
D/Q : nombre de commandes
D : demande annuelle en quantité
Q quantité de chaque commande
Le coût de possession de stocks :
proportionnel au niveau moyen des
stocks
C po = PU * t * Q/2
Pu : prix unitaire de produits en stock
T : taux de possession de l’entreprise en
%
Q/2 : stock moyen
III. les méthodes de
réapprovisionnement
1. définition :
L’approvisionnement c’est un processus qui permet à l’entreprise de
spécifier son besoin en bien et services et prendre la décision la plus
optimale.

2. les méthodes de réapprovisionnement


A. la méthode de point de commande : quantité fixe date
variable

Elle consiste à commander une quantité fixe appelée point de


commande donc à date variable(rappel de point de commande) qui
permet de déclancher l’ordre d’achat.
Calcule :
PC = ( Q * DL ) / T
Point de commande = quantité en stock
après livraison * délai de livraison )/ temps
de consommation de la quantité stockée
B. la méthode de réapprovisionnement à quantité
variable et date fixe
Quand commander ? : à intervalle de temps égaux (i0)
Combien commander ? : on commande la quantité QC pour atteindre
le niveau recherché par l’entreprise
3.méthode de réapprovisionnement à quantité fixe à date fixe
D. méthode de réapprovisionnement à quantité variable à date
variable.
Conclusion

La gestion de stocks dit être réalisée


dans toutes les entreprises quelque soit
leur taille ; moyennant des méthodes
aisées à mettre en œuvre d’un coût
générateur de profit et qui aident à
planifier l’achat