Vous êtes sur la page 1sur 6

1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

1- Notion de travail d’une force


1-1 Effets d’une force sur un corps solide
La présence d’une force se reconnaît souvent à l’effet qu’elle produit.
Une force exercée sur un solide dont le point d’application se déplace, peut :
- mettre ce solide en mouvement.
- modifier sa vitesse, son altitude ou sa température.
- déformer ce solide.
1-2 Notion de travail d’une force
Il ne faut pas confondre la signification courante du travail qui peut être
musculaire, cérébrale ou autre et la notion de travail d’une force en physique.
a
En effet, dans certaines situations, il y a travail des muscles et pourtant le
travail de forces correspondantes est nul. (L’haltérophile dans la position b)
Pour qu’une force effectue un travail il faut que :
- Son point d’application se déplace.
b
- Sa direction ne soit pas orthogonale au déplacement.
1-3 Unité du travail
Dans le système international, l’unité du travail est le joule dont le symbole est J.
Le joule est le travail d’une force constante d’intensité 1N dont le point d’application se déplace
d’un mètre dans la direction de la force.
2- Travail d’une force constante localisée
Une force F est constante si elle conserve la même direction, le même sens et la même intensité.
2-1 Cas d’une translation rectiligne
Dans un référentiel donné, le travail d’une force constante F
noté W ( F ) , lors d’un déplacement rectiligne de son point A B
A B

d’application de A vers B est défini par la relation suivante :


Fig. 1
W ( F )  F . AB  F . AB.cos 
A B

 étant l’angle que fait le vecteur force F avec le vecteur déplacement AB


Le travail d’une force est une grandeur algébrique :

- Si 0    alors W ( F )  0 : le travail est dit moteur.
2 AB


- Si     alors W ( F )  0 : le travail est dit résistant.
2 AB


- Si   alors W ( F )  0 : on dit que la force ne travaille pas.
2 AB

1
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD
1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

Exercice d’application 1 :
Un enfant tire une luge sur un sol horizontal par
l’intermédiaire d’une corde formant un angle   45
avec le sol. Il exerce ainsi une force F constante
d’intensité F  100N ,
Calculer le travail de la force F lorsque son point A B
d’application se déplace de la position A à la position
B telle que: AB  200 m .
Solution :
Le travail de la force F est: W ( F )  F . AB  F . AB.cos 
AB

A.N.: W (F )  1, 414.10 J  14,14 KJ


4
A B

2-2 Cas d’une translation curviligne


Nous décomposons la trajectoire curviligne en une succession
de petits déplacements élémentaires  li suffisamment petits B
pour être considérés comme rectilignes.
A
Le travail élémentaire  Wi fourni par la force F au cours du
déplacement élémentaire est:  Wi  F . li Fig. 2

Le travail global fournis par la force F au cours du


déplacement de A à B est égal à la somme des travaux élémentaires.
W ( F )   Wi   F . li  F.( l1   l 2  ......   l n )  F .   li
AB

sachant que:   li  AB donc W ( F )  F . AB .


A B

Le travail d’une force constante est indépendant du chemin suivi, il ne dépend que de sa position
initiale et de sa position finale.

3- Travail du poids d’un corps


Le travail du poids d’un corps lors du déplacement de son
centre d’inertie de G1 à G2 est: W ( P)  P .G1G2
G1 G2

Dans un repère R(O, i , j , k ) , nous posons :


 0   x2  x1 
   
P  0  et G1G 2  y2  y1 
 m g   z z 
   2 1
Donc: W ( P)  0.( x2  x1 )  0.( y2  y1 )  mg.( z2  z1 )
G1 G2

Fig. 3
D’où: W ( P)  m g.( z2  z1 )  mg z
G1 G2

Remarque :
Le travail du poids ne dépend pas de chemin suivi, on dit que le poids est une force conservative.

2
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD
1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

Exercice d’application 2 :
Un corps solide ( S ) de masse m  20 Kg se déplace sur un plan
incliné d’un angle   30 par rapport à l’horizontal sous l’action
d’une force F d’intensité F  140N . Nous donnons :
1
g  10 N .Kg
1- Calculer le travail fourni par la force F au cours d’un
déplacement de longueur l  3m .
2- Calculer le travail du poids du solide ( S ) au cours du même déplacement.

Solution :

1- Travail de la force F : W ( F )  F .AB  F .l.cos 0  F .l A. N:


AB

W ( F )  420 J
A B
l
2- Travail du poids: W ( P)  m g.( z2  z1 )  mg h
G1 G2

Or: h  l sin  soit : W ( P)  mg l sin 


G1 G2

A. N: W ( P)  300 J
G1 G2

4- Travail d’un ensemble des forces constantes agissant sur un solide en translation
On considère un corps solide soumis à trois forces F1 , F2 et F3 dont les points d’application se
déplacent successivement de A1 à B1 , A2 à B2 et A3 à B3
W ( F )  W ( F1 )  W ( F2 )  W ( F3 )
A B A1  B1 A2  B2 A3  B3

F étant la résultante des forces agissant sur le solide.


W ( F )  F1. A1B1  F2 .A2 B2  F3 .A3 B3
AB

Comme le solide est en translation alors A1B1  A2 B2  A3 B3  AB


Alors : W ( F )  F1. AB  F2 .AB  F3 .AB  AB.(F1  F2  F3 )  F .AB
AB

Remarque : si le solide est en mouvement de translation rectiligne uniforme alors :


F  F1.  F2  F3  0 (Principe d’inertie)
Donc : W ( F )  0
AB

Exercice d’application 3:
Un solide (S), assimilable à un point matériel de O
masse m  200 g se déplace sur la piste représentée r
θ
ci-contre.
La portion AB est un arc de cercle de centre O A (S)
d’angle   60 et de rayon r  1, 5 m ; la portion
BC est un segment de droite horizontal. B C
1- On suppose que les frottements entre le solide

3
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD
1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

et la piste, sont négligeables sur la portion AB.


1-1 Calculer le travail du poids de (S) pendant le déplacement AB.
1-2 Calculer le travail de la force de réaction exercée par la piste AB
2- Entre B et C la piste exerce des frottements sur le solide qui sont assimilables à une force
constante colinéaire au vecteur vitesse et d’intensité f  10 N
Calculer les travaux des forces exercées sur le solide (S) pendant le déplacement BC  5 m .
On prend : g  10 N .Kg 1

Solution :
1- O
1-1 Le travail du poids :
r
W (P )  m g .(z B  z A )  mg h
A B

Avec h  r  r cos A
h
D’où : W ( P)  mgr (1  cos  )
A B
B C
A.N : W (P )  1,5 J
A B

1-2 Le travail de la force de réaction :


Les frottements sont négligeables donc : W ( R)  0
A B

2- * la piste BC est horizontale donc le poids ne travaille pas : W (P )  0


B C

 W ( R ')  W ( RN )  W ( f )  0  f .BC   f .BC


B C B C B C

A.N : W ( R ')  50 J


B C

5- Travail d’une force de moment constant exercée sur un solide en rotation autour d’un
axe fixe
5-1 Moment d’une force par rapport à un axe fixe
Le moment d’une force F par rapport à un axe de rotation (  )

 
perpendiculaire à sa droite d’action est: M(  ) F   F. d

F étant l’intensité de la force F , et d la distance entre la droite d’action


de la force F et l’axe de rotation (  ) . Fig. 4
En système international des unités, M est exprimé en: N.m
5-2 Travail d’une force de moment constant
Au cours de la rotation élémentaire  d’un solide autour +
de son axe, la force F effectue un travail élémentaire
W  F . l .
 l étant le déplacement élémentaire du point d’application
r
de la force F , considéré comme rectiligne.
M
soit: W  F. l.cos  Fig. 5

4
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD
1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

d
Sachant que  l  r et cos  
r
Alors : W  F.r.cos .  F.d. d’où:  W  M(  ) ( F ) .
Le travail total est la somme algébrique de tous les travaux élémentaires :
W    W   M(Δ) ( F ) .
Et puisque le moment est constant nous pouvons écrire : W  M(Δ) ( F ).  

Donc: W ( F )  M(Δ) ( F ). 

Exercice d’application 4:
Pour démarrer le moteur d’une pompe à eau, nous enroulons une +
corde inextensible autour du tambour cylindrique d’un moteur de
rayon r  5 cm , puis nous tirons en appliquant une force constante
d’intensité F  100 N .
Calculer le travail fourni par la force F après que le tambour ait
effectué 20 tours.
Solution :
Le travail de la force: W ( F )  M(Δ) ( F ).  . D’où: W ( F )  F.r.

A. N: W ( F )  100  5.102  20  2  628 J

5-3 Travail d’un couple de moment constant


a- Définition
Le couple est un ensemble de forces présentant les caractéristiques suivantes:
- Leur somme vectorielle est nulle.
- Leur moment par rapport à l’axe de rotation perpendiculaire au plan qui les contient est
constant.
Exemple : couple de deux forces, couple de torsion, couple de freinage, couple d’un moteur,...
b- Travail d’un couple de moment constant
Au cours de la rotation d’un corps solide autour d’un axe fixe d’un angle  , nous pouvons
exprimer le travail du couple de forces par : W  M(Δ) . 
où M(Δ) est le moment du couple par rapport à l’axe (  ) .
6- Puissance d’une force
6-1 Puissance moyenne
W (F )
La puissance moyenne d’une force F est définie par: Pm 
t
Son unité en SI est le Watt (W ) qui correspond au (J .s 1 ) .
6-2 Puissance instantanée
a- Cas d’une translation
La puissance instantanée d’une force constante F appliquée sur un corps solide en translation est
définie par l’expression suivante :

5
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD
1ére Année du Baccalauréat Travail et Energie Mécanique

W l
P ; Sachant que: W  F.  l d’où: P  F .
t t
l
Et puisque: V  avec V est le vecteur vitesse instantanée du solide, on obtient : P  F . V .
t
b- Cas d’une rotation autour d’un axe fixe
Nous considérons un corps solide en rotation autour d’un axe fixe avec une vitesse angulaire 
sous l’action d’une force F , sa droite d’action est perpendiculaire à cet axe.
W 
La puissance instantanée de la force F : P   M(  ) ( F ) .
t t
D’où: P  M(  ) ( F ) . .

Exercice d’application 5 :
Un treuil soulève une plaque métallique de masse m  200 Kg avec une
vitesse constante V  0,3 m.s 1 de la position A à la position B pendant la
durée t  10 s . Nous donnons: g  10 N .Kg 1 .
1- Faire le bilan des forces appliquées sur la plaque.
A
2- Calculer le travail de chaque force au cours du déplacement AB.
3- Déterminer la puissance du treuil.

Solution:
1- Bilan des forces :
- P : le poids de la plaque.
- F : l'action du treuil.
2- Calcul des travaux :
- Travail du poids :
AB
W ( P)  m g.( zB  z A )  mg AB et on sait que : v 
AB t

D’où: W ( P)  mg.V t A.N.: W ( P)  6000 J


A B A B

- Travail de l’action du treuil :


Puisque la vitesse de la plaque est constante, d’après le principe d’inertie, nous écrivons:
F  P  0 ; d’où: W ( F )   W ( P) . A.N : W ( F )  6000 J
A B A B A B

3- Puissance du treuil :
W (F )
Nous savons que: P  .A.N : P  600 W
t

6
Chapitre 1 Prof : BENDAOUD