Vous êtes sur la page 1sur 2

Lutter contre l’humidité Résumé des fiches 2.4 & 3.

Traitement des plancher hauts sur caves (PHC) Alto.Btp P 1/2

1-Structure des PHC concernés


Les planchers hauts sur caves dans de nombreux bâtiments fin 19ème et début XXème, présentent fréquemment la structure
suivante:

 Armature principale : solives/ poutrelles acier de type IPN de 14 à 15 cm de hauteur et de 5 cm de largeur pour les plats,
positionnées tous les 70 en moyenne. Les portées n’excèdent généralement pas 5 m.
 Armature inférieure (partie hourdis entre poutrelles): Cavaliers en acier posés perpendiculairement aux poutrelles tenant
lieu d’entretoises et fentons en acier (ou nappe d’armature inférieure) posés sur les cavaliers parallèlement aux poutrelles.
Cet ensemble forme une manière de treillis de 20 x 40 positionnée à 4 cm environ au dessus du nu inférieur de la dalle.
 Matrice de plâtre/chaux/moellons d’environ 25 cm d’épaisseur, coulée sur platelage et noyant les aciers d’armature.
 Revêtement de surface, généralement assuré ou par un dallage sur chape ou par un plancher sur lambourdes (non ventilé
généralement.)

NB : Nous n’abordons pas ici le cas des voûtains en briques ou en plâtre/ chaux, configuration permettant de faire
l’économie des cavaliers et des fentons (nappe d’armature inférieure.)

2- Causes et mécanisme de la dégradation des PHC


Causes

Les dégradations sont toujours liées à une augmentation du degré hygrométrique des caves. Le cas se présente si la ventilation
de ces dernières n’est pas (ou mal) assurée (soupiraux bouchés suite à des travaux d’aménagements de magasins par
exemple...) et en présence d’infiltrations provenant des terres saturées et/ou de canalisations fuyardes.

Mécanisme

La condensation au droit des poutrelles associée à la saturation de la matrice en plâtre/ chaux, provoque la corrosion des
poutrelles et de la nappe d‘acier inférieure.

Garges 5 - 47 bd de la Muette - 95140 Garges-lès-Gonesse - Tel: 01.34.45.87.49 - Fax: 01.34.45.87.42


E-mail: contact@alto-btp.com - Capital: 46 000 Euros -RCS: Paris B 410 495 261 -APE: 452A
Lutter contre l’humidité Résumé des fiches 2.4 & 3.4

Traitement des plancher hauts sur caves (PHC) Alto.Btp P 2/2

Les conséquences de cette corrosion sont les suivants:

 Perte d’inertie des poutrelles et donc de leur reprise du moment de flexion et de l’effort tranchant.
 Augmentation de volume des aciers (1 à 4 dans certains cas) qui provoque l’éclatement de la sous face de la matrice.

3- Traitement

Outre l’amélioration de la ventilation des caves (généralement toujours insuffisante) qui abaissera l’hygrométrie de l’air, la
solution à apporter dépend de l’état de gravité du problème :

 Piochement de la sous face afin de purger les parties soufflées de la matrice


 Passivation simple et préventive des poutrelles des parties accessibles à la brosse (grattage des plats inférieurs et
application d’anti-rouille) et des parties inaccessibles par injection sous pression (brevet Alto-Corrosion 16475 à l’INPI –
voir encadré ci-dessous.)
 Fermeture de la sous face dans le profil existant à l’aide de plâtre/chaux (plâtre antique Vieujo, matériau identique à celui
de la matrice.)
 Doublage des poutrelles en place et noyées dans la matrice par des poutrelles de même inertie calées par plots. La partie
hourdis est reprise par des entretoises généralement positionnées tous les mètres et calées également par plots

La ventilation de la nouvelle structure acier positionnée en sous face, est rendue possible par le principe du calage par
plots.

NB : le doublage en sous face de la dalle existante par une dalle pleine en poutrelles et hourdis préfabriqués est contre-
indiqué. Il emprisonne l’humidité du PHC d’origine et ne permet pas le traitement de la nouvelle structure du fait de la
présence des hourdis.

Alto-Corrosion – Procédé breveté de passivation des fers inaccessibles par injection

Le procédé consiste à injecter sous pression de 5 à 10 bars, un inhibiteur de corrosion afin de stopper la corrosion des poutrelles. Il
permet de traiter les parties inaccessibles de ces dernières (âmes et plat supérieur.)

Le procédé consiste à forer tous les 30 cm un trou de 10 mm de dia. de part et d’autre de l’âme et à injecter un produit passivant sous
basse pression.
Le procédé est également appliqué (en cour de validation par le bureau VERITAS) dans les bétons armés.

Les produits injectés, amino-alcool de PH neutre (ARTS, KCI,…) migrent sous forme
mono moléculaire et créent un film protecteur autour des aciers.

Fin de fiche

Garges 5 - 47 bd de la Muette - 95140 Garges-lès-Gonesse - Tel: 01.34.45.87.49 - Fax: 01.34.45.87.42


E-mail: contact@alto-btp.com - Capital: 46 000 Euros -RCS: Paris B 410 495 261 -APE: 452A