Vous êtes sur la page 1sur 22

TRAUMATISME VASCULAIRE

COU ET MEMBRES
ASSISTE PAR: Pr. SEDDIK
REALISE PAR: Dr. LAAMECHE
P LAN
• GENERALITE
– INTERET DE LA QUESTION
– ANATOMIE PATHOLOGIQUE
– MECANISMES, ETIOLOGIES
– conséquences physiopathologiques
– PRINCIPES DE TRAITEMENT
• LES TRAUMATISMES VASCULAIRE CERVICAUX
• LES TRAUMATISMES VASCULAIRE DES MEMBRES
• CONCLUSION
GENERALITE
INTERET DE LA QUESTION
• Traumatisme grave
• Urgence chirurgicale
• Pronostic fonctionnel et vital en jeu
• Priorité = arrêt de l’hémorragie et restaurer une
circulation normale
• Association lésionnelle – polytraumatisés – sujet
jeune – AVP
• Atteintes multiples :
– hiérarchisation thérapeutique
– prise en charge multidisciplinaire
GENERALITE
ANATOMIE PATHOLOGIQUE

 Respectant ou non la continuité


 Intéressant ou non la totalité des tunique pariétales

Ruptures circonférentielles
Plaies latérales
Rupture partielle sous-adventicielle ou simple
déchirure intimal (flap) isolée
Transfixiantes : Constitution d’une FAV si
lésion veineuse associée
GENERALITE
MECANISMES
Fermé
Ouvert (plaie cutanée associée)

Direct (plaie, contusion)


Indirect ( arrachement, élongation,
cisaillement)
GENERALITE
ETIOLOGIES
Arme blanche, arme à feu, acte
médical invasif ( iatrogène) 
plaie

Trauma direct appuyé


(écrasement) contusion
Lésion ostéoarticulaire 
arrachements, élongations
AVP, décélération 
cisaillements
GENERALITE
conséquences physiopathologiques
 Interruption du flux artériel  ISCHEMIE
La gravité en fonction de son degré et sa durée.

 Extravasation sanguine  HEMORRAGIE/ FISULE Artério-Veineuse


 Hémorragie active; ext. Int.  Risque de collapssus cardio-Vx

 Hématomes  phénomènes compressifs (géne du retoure veineux,


souffrance du troncs nerveux, souffrance cutanée…)

 Rupture Art. complète  Rétraction des berges  Hémostase temporaire


(plaies artérielles sèches)

 FAV  hypoperfusion art. d’aval, de la pression veineuse  surcharge


volumétrique du cœur droit => ICD=> IC globale
PRINCIPES DE TRAITEMENT
• Sur le lieu de l’accident :
– Compression manuelle si hémorragie
Pas de garrot ni de clamp !
– Pose voie veineuse
– Liberté des voies aériennes
– Remplissage si état de choc
– Immobilisation temporaire des fractures
PRINCIPES DE TRAITEMENT
• Prise en charge chirurgicale :
– Priorité au syndrome hémorragique et ses
conséquences :
• Remplissage
• Hémostase chirurgicale
– Polytro : hiérarchisation de la prise en charge
– Prise en charge multidisciplinaire si lésion
vasculaire et ostéoarticulaire
– Aponévrotomie de décharge
– Pas de restauration artérielle si > 6h
– Amputation
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
CERVICAUX
Les traumatismes artériels des artères à
destinée encéphalique ( artères carotides et
vertébrales) sont d’une gravité variable allant
du traumatisme sans retentissement clinique
jusqu’au traumatisme responsable d’une
complication neurologique pouvant mettre en
jeu le pronostic vital.
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
CERVICAUX FERMES
• Intensité du trauma variable

• Le plus fréquent = dissection carotidienne

• Clinique :
– Douleur cervicale simple
– Retentissement ischémique encéphalique inexistant ou
majeur
– Hématome cervical compressif rare mais rapidement
évolutif
– Atteintes associées
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
CERVICAUX FERMES
• Hématome compressif = urgence → intubation
ou trachéo
• Bilan : → échodoppler
→ angioscanner ou artério
• Traitement :
– Dissection carotidienne → héparinisation
– Lésion localisée → réparation chirurgicale –
endoluminale ou embolisation d’hémostase
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
CERVICAUX OUVERT
• Arme blanche ou arme à feu
• Lésions associées
• Iatrogènes de + en + fréquentes
• Clinique:
– Hémorragie extériorisée →compression manuelle
+ réanimation
+ hémostase chirurgicale rapide
– Hématome compressif
– Plaie sèche
– FAV
– Faux anévrisme
• ! Il faut toujours explorer chirurgicalement une plaie
cervicale en regard d’un trajet artériel ( risque
hémorragique et risque d’hématome compressif )
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
CERVICAUX

• Plaies cervicothoraciques : recherche de


lésions des troncs supra aortiques
proximaux

• Trauma veineux : risque d’embolie


gazeuse
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES
• Membres inférieurs
– Trauma direct ouvert ou fermé
– Trauma indirect 2° lésions ostéoarticulaire
– Trauma iatrogène au Scarpa
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES
• Membres inférieurs
– Interrogatoire important – circonstance
– Examen clinique :
• Comparé avec le MI controlatéral
• Coloration – chaleur
• Pouls – auscultation
– Lésions artérielles peuvent être
asymptomatiques
– Si symptômes → hémorragie – ischémie
– Bilan :
• Doppler et écho doppler non contributifs
• Artériographie avant ou per op
• angioscan
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES
• Membres inférieurs
– Traitement
• But : préserver le pronostic vital et fonctionnel
• Principes:
– Priorité au syndrome hémorragique et ses conséquences :
» Remplissage
» Hémostase chirurgicale
» Héparinisation postopératoire
– Polytro : hiérarchisation de la prise en charge
– Prise en charge multidisciplinaire si lésion vasculaire et
ostéoarticulaire
– Aponévrotomie de décharge
– Pas de restauration artérielle si > 6h
– Amputation
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES
• Membres supérieurs
– Pronostic fonctionnel + important que le
pronostic vital
Adulte → lésions par arrachement
Enfant → sur fracture de la palette humérale
– Adultes :
• véhicules à 2 roues – ski
• Ischémie souvent modérée
• Examen clinique – artério ou angioscan
• Lésions artérielles réparées par suture – pontage
ou méthodes endovasculaires
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES

– Enfants :
• Artère humérale si fracture palette humérale
ou décollement épiphysaire
• Lésion par compression – élongation –
embrochage
• Réparation chirurgicale si lésion confirmée à
l’artériographie
LES TRAUMATISMES VASCULAIRE
DES MEMBRES
• Membres supérieurs
– Syndrome de Volkman :
• Ischémie méconnue ou négligée du MS
(fracture ou luxation – plâtre trop serré )
• Douleur intense de l’avant-bras et de la main
• Déficit sensitivomoteur
• Rétraction des tendons fléchisseurs et main en
griffe
• Chirurgie : restauration artérielle et
aponévrotomie
DOGMES

• Membre traumatisé = examen vasculaire

• Plaie sur trajet vasculaire = exploration

• Trauma fermé à grand déplacement =

artériographie au moindre doute