Vous êtes sur la page 1sur 100

Faisceaux

 Ultrasonores  et  sondes  


échographiques  
DIU  Echographie  Région  IdF  
 
Bases  physiques  et  technologiques  
 
F.  PADILLA  Unité  Inserm  1032,  Lyon.  
ApplicaAons  ThérapeuAques  des  Ultrasons  
frederic.padilla@inserm.fr  
 
F.  PATAT  Unité  Inserm  930  -­‐Université  François  Rabelais  
 
1   29  octobre  2015  /  Paris  
Crédits  et  remerciements  pour  certains  documents  à  :  
 
Emmanuel  BOSSY  
David  MELO-­‐DELIMA  
Marielle  DEFONTAINE  
Frédéric  OSSANT  
Marc  LETHIECQ  
Jean  Pierre  REMENIERAS  
Pascal  TRAN  HUU  HUE  
Pascal  LAUGIER  
Mickael  TANTER  
Nicolas  FELIX  
Stuart  FOSTER  
 
…et  publicaTons  scienTfiques  +  sites  commerciaux  

2  
Plan  de  l’exposé  

•  IntroducAon  :  les  différentes  sondes  pour  l’imagerie  


•  FormaAon  d’images  
•  FoncAons  des  sondes  
•  FocalisaAon  
•  Balayage  
•  Conclusions  

3  
PAS D’IMAGERIE DE QUALITE
SANS UN BON CAPTEUR    
 
Formes  et  fréquences  diversifiées  selon  usage  
•  Abdomen  
•  Obstétrique  
•  Cardiologie  
•  Vasculaire  
•  Endo-­‐cavitaire  
•  Endo-­‐vasculaire  
•  Suivi  chirurgical  
•  Muscles,  tendons  
•  Oeil  
•  etc...  
4  
Echo  était  une  nymphe  …  
FORMATION D’IMAGE
ECHOGRAPHIQUE  

Principe  de  l’échographie  

P  

6  
P  

7  
d  

d
t= Rupture  d’impédance     Z = ρ c
c (variaAon  de  vitesse  du  son  et/ou  de  densité)  
Coefficients  de  réflexion  et  de  transmission  en  amplitude  
Z 2 − Z1 2Z 21
R= T=
Z 2 + Z1 Z 2 + Z1 8  

d  

9  
t  

d   2×d
t=
c

€ 10  
t  

d   2×d
t=
c
Hypothèse  de  vitesse  du  son  constante  

€ 11  
t  

Tissu   Vitesse  moyenne  (m/s)  


Tissus  mous  humains  moy.  
d   1540   2×d
Foie   1550  
t=
Muscles   1580  
c
Graisse   1450  
Hypothèse  de  vitesse  du  son  constante  
Cerveau   1541  
Sang   1570  
Os  corAcal   4000  
Eau   1485  
Air   330  
€ 12  
t  

Tissu   Vitesse  moyenne  (m/s)  


Tissus  mous  humains  moy.  
d   1540   2×d
Foie   1550  
t=
Muscles   1580  
c
Graisse   1450  
Hypothèse  de  vitesse  du  son  constante  
Cerveau   1541  

2.d c.t
Sang   1570  

€ c= ⇔ d=
Os  corAcal   4000  
Eau   1485  
Air   330  
t 2 13  
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Time  (μs)  
c.t
d mm = ≈ 0.75 × t µs
2
Space  (mm)  

7.5                      15                    22.5                30                      37.5                  45                    52.5                60                        67.5                75  
Pulse-­‐Echo  /  Principe  de  l’échographie  

Les  ondes  ultrasonores  sont  émises  dans  le  corps,  puis  les  échos  provenant  des  Assus  
sont  enregistrés  et  leur  origine  calculée  à  parAr  d’algorithme.    

Cehe  technique  est  spécifique  aux  ultrasons,  comparé  aux  autres  modalités  qui  uAlisent  la  
transmission  (X-­‐ray,  CT)  où  qui  enregistrent  des  radiaAon  émanant  de  l’intérieur  du  corps  
(PET,  SPECT).    
Mode B (B=brillance)

Signal Cibles

Echelle
de gris
Détection
d’enveloppe 0 10 20 30 40 50 60 70

Tir N°1
Tir N°2
Tir N°3 Tir N°4
Codage en 0 10 20 30 40 50 60 70
niveaux de gris

Ligne d’écran
Compensation d’atténuation en profondeur

d.d.p

t
0  

I(z)=I0e-2αz
comme 2z=ct
I(z)=I e-αct  
0
Compensation d’atténuation en profondeur
Amplification variable en profondeur  

d.d.p

t
0  

Comme
I(z)=I0e-αct  
Gain=e+αct Gain (dB)= 4.34α ct
Compensation de l’effet d'atténuation
en fonction de la profondeur

Courbe de gain : TGC (Time Gain Compensation)


Dynamique de l’image
Différence entre les échos les plus plus faibles et les plus forts utiles au
diagnostic, il existe un rapport d’amplitude au moins égal à 100, même après
compensation d’atténuation en profondeur.

100   16  
Comment représenter ces 100   16  
images ?
(œil ≈ 64 niveaux de gris)

50   10  

10   2  
Compression  
1   1   1  
logarithmique 1  

Échelle linéaire Échelle logarithmique


Dynamique de l’image
Différence entre les échos les plus plus faibles et les plus forts utiles au
diagnostic, il existe un rapport d’amplitude au moins égal à 100, même après
compensation d’atténuation en profondeur.

100   16  
Comment représenter ces 100   16  
images ?
(œil ≈ 64 niveaux de gris)

50   10  

10   2  
Compression  
1   1   1  
logarithmique 1  

Échelle linéaire Échelle logarithmique


Cadence d’image
Profondeur d'exploration z=15 cm
Tir N°1
c=1500 m/s=1.5 mm/µs Tir N°2
Image formée de 200 lignes Tir N°3 Tir N°4

Cadence d’image?
t=2z =200µs
c
1- temps de vol total des échos
Fr=1= 1 =5000Hz
Fréquence de répétition
ou PRF (Pulse Repitition Frequency)
t 200x10 −6

2- Pour une image formée de 200 lignes de tirs


durée de formation de l'image
timage=200x10-6x200=4x10-2 secondes

25 images/secondes    
Formation de l’image 1/2

Transmission Réflexion

Réception Focalisation (alignement des rf)

Σ Processeur  

Sommation pour former le signal Détection d’enveloppe


Formation de l’image 1/2

env  
Log  

Compression logarithmique et
Répétition pour d’autres lignes du scan
traitement du signal

Arrangement géométrique des lignes Construction de l’image à partir


de tir des lignes interpolées
Mode  B  (B=brillance)  :  formaAon  de  l’image  

Balayage  du  faisceau  et  construcAon  de  l’image  

Tir N°1
VisualisaAon   Tir N°2
Tir N°3 Tir N°4
Mode  A  et  Mode  M  (mouvement)  

•  ReprésentaAon  d’une  ligne  en  foncAon  du  temps  


•  Ex:  mouvement  des  parois  des  valves  cardiaques  

Fetal  heart:  Fetal  


heart  shown  with  
Anatomical  M-­‐Mode  
 
(GE  Voluson)  
•  Fetal  heart,  four-­‐chamber  heart  view  rendering  (GE  Voluson)  
Autres  modes  

•  Doppler   Cet  après-­‐midi  


•  Imagerie  harmonique  
•  Elastographie   Demain  
•  Imagerie  de  contraste  
Capteur  (Transducteur)  ultrasonore  
DescripAon  générale  d’un  transducteur  
Les  3  foncTons  des  capteurs  

E/R  
FocalisaTon  

Balayage  

31  
Les  3  foncTons  des  capteurs  

1 - Emission – Réception :

Transformer une impulsion électrique en déplacement

Puis réciproquement, transformer l’onde acoustique retour


en signaux électriques.

32  
GénéraAon  des  ondes  ultrasonores  

Le  son  est  produit  par  tout  ce  qui  bouge  avec  une  accéléraAon.  PraAquement,  les  
matériaux  uAlisés  en  imagerie  médicale  sont  piézo-­‐électriques.    

Piézo-­‐électricité:  
Capacité  d’un  matériau  à  accumuler  une  charge  (générer  une  tension  électrique)  sous  
l’effet  d’un  stress  mécanique  (déformaAon)  
Effet  inverse:  applicaAon  d’un  champ  électrique  provoque  une  déformaAon  mécanique.  
Une  lame  de  matériau  est  uAlisée  afin  de  créer  une  surface  pour  la  généraAon  et  la  
récepAon  des  ondes  ultrasonores.  
Une  lame  de  matériau  est  uAlisée  afin  de  créer  une  surface  pour  la  généraAon  et  la  
récepAon  des  ondes  ultrasonores.  
Une  lame  de  matériau  est  uAlisée  afin  de  créer  une  surface  pour  la  généraAon  et  la  
récepAon  des  ondes  ultrasonores.  

36  
37  
38  
39  
Fréquence  :  f  =  1/T  (Hertz)  
Période  T  (secondes)  
Longueur  d’onde  λ  :  c/f  (mètres)  

40  
GénéraAon  des  ondes  ultrasonores    

L’épaisseur  de  la  lame  et  la  vitesse  du  son  dans  le  matériau  vont  fixer  la  fréquence  
de  résonnance.    
Epaisseur  de  la  lame  choisie  à  λ/2.  

Matériaux  piézo-­‐électriques  

Matériau Coef. de couplage Impédance


acoustique (Mray)
Quartz 0,01 15
Céramiques (PZT) 0,45-0,5 32
Polymères 0,25 4
Piezo-Composites 0,5-0,7 8-12
Eau 1,5

Ex.  Epaisseur  de  lame  d’un  transducteur  en  céramique  (c=4400m/s).  

Frequency  (MHz)   1   4   10  
Epaisseur  (mm)   2,2   0,55   0,22  
FabricaAon  de  l’élément  acAf  piézoélectrique  

1-­‐  Corps  féroélectriques  ou  plasAques  rendus  piezoélectriques  arAfiellement:  


chauffés  puis  refroidis  tout  en  étant  polarisés.  

2-­‐  Découpe  +  dépôt  d’électrodes  


GénéraAon  des  ondes  ultrasonores    

L’épaisseur  de  la  lame  et  la  vitesse  du  son  dans  le  matériau  vont  fixer  la  fréquence  
de  résonnance.    
Epaisseur  de  la  lame  choisie  à  λ/2.  

Matériaux  piézo-­‐électriques  

Matériau Coef. de couplage Impédance


acoustique (Mray)
Quartz 0,01 15
Céramiques (PZT) 0,45-0,5 32
Polymères 0,25 4
Piezo-Composites 0,5-0,7 8-12 Rupture  d’impédance  importante  
Eau 1,5 =>  Mauvaise  transmission  dans  les  Assus  
Lame  d’adaptaAon  d’impédance  

Epaisseur lame
d’adaptation d’impédance =
1/4 longueur d’onde

Z lame = Z tissu Z piezzo


Milieu  arrière  

AmorAr  les  vibraAons  de  


la  lame  piezzo-­‐électrique  
=>  Réduire  la  durée  des  
impulsions    
Bande  Passante  (Fréquence)  et  résoluAon  axiale  
Le  pulse  ultrasonore  
1 1

0.8
0.5
0.6
0
0.4
-0.5
0.2

-1 0
0 2 4 6 0 1 2 3 4

Temps  (μs)   Fréquence  (MHz)  

Pour  réaliser  une  imagerie  en  pulse-­‐echo,  on  uAlise  des  ondes  pulsées:  courte  durée.  
La  ‘fréquence’  désigne  plutôt  la  fréquence  centrale.  

ExcitaAon  impulsionnelle  

t t
Impulsion  électrique   Résonance  mécanique  amorAe  
Bande  Passante  (Fréquence)  et  résoluAon  axiale  
Pulses  well  separated   Pulses  begin  to  overlap   Targets  non  resolved  

0 10 20 30 40 0 10 20 30 40 0 10 20 30 40

0 10 20 30 40 0 10 20 30 40 0 10 20 30 40

Time/Distance Time/Distance Time/Distance


Bande  Passante  (Fréquence)  et  résoluAon  axiale  
1

Les  deux  cibles  sont  résolues  si:     0.5

la  différence  de  temps  entre  les  deux  échos  >  durée  du  pulse   0

-0.5

-1
0 2 4 6

Durée  du  pulse  est  inversement  proporAonnelle  à  la  bande  passante   ΔT  

La  résoluAon  axiale  croît  avec  la  «  fréquence  »  


 
Durée  écho  en  µs  
 
Bande  passante  en  MHz,  par  exemple  1  à  4  MHz  
 
Parfois  dénominaAon  des  sondes  :  C1-­‐  4    (courbe)  
ou  LA  (5-­‐10)  :  Linear  Array  5  à  10  MHz  

Compromis  résoluTon  axiale  /  profondeur  d’exploraTon  


LenAlle  

Focaliser  (concentrer)  
l’énergie  ultrasonore  à  une  
profondeur  de  Assu  
donnée,  dépendante  de  
l’applicaAon.  
Les  3  foncTons  des  capteurs  

2 – Formation de faisceau :

Obtenir la répartition d’énergie acoustique dans l’espace sui


soit la plus favorable :
Le plus souvent en un faisceau bien focalisé

50  
FocalisaAon  et  résoluAon  latérale  

Les  images  2D  (et  3D)  sont  reconstruites  le  long  de  lignes  parallèles  à  la  direcAon  de  Ar  

Est-­‐ce  que  les  ‘lignes’  ultrasonores  existent?      


Problème:  la  diffracAon  rend  impossible  la  réalisaAon  de  faisceaux  collimatés  longs  et  ‘fins’  

13  longueurs  d’onde  
30  longueurs  d’onde  

Courtesy  from  E.  Bossy  -­‐ESPCI  


Cible 2

Cible 3
7  wavelengths  

Cible1

RésoluAon  latérale  :  distance  minimale  


séparant  deux  cibles  sur  l’axe  pour  que  leurs   E1 +E3
images  soient  séparées.    

La  résoluAon  latérale  dépend  de  la  largeur  du  faisceau  

SoluAon:  focaliser  les  ultrasons  ….  mais  comment?    


7  wavelengths  

En  ‘retournant’  l’onde,  on  focalise  sur  la  source!  


  Comment   f ocaliser   l es   u ltrasons?  
1-­‐  UAliser  un  transducteur  mono-­‐élément  sphérique:  
focalisaAon  géométrique  
Formes  de  faisceau  
Transducteur  focalisé  mono-­‐élément  
The  region  where  the  ultrasound  amplitude  is  "significant"  has  a  cigar  shape  
 
If  significant  means  "more  than  half    the  maximum  amplitude",  the  dimensions  of  
the  cigar  shape  are  given  by  :  
 
  L  
F
l−6 dB ≈ λ. D   l  
D
F  
2
⎛ F ⎞
L−6 dB ≈ 7.λ.⎜ ⎟
⎝ D ⎠ Example  
f  =  3.5  MHz   l  =  1  mm  
D=3.0  cm   L  =  16  mm  
F  :  focal  length    
D:  transducer  diameter   F=7.0  cm  
Faisceau  expérimental  (3.5  MHz  
transducteur)  
Maximum  amplitude  as  funcAon  of  space  
 (mm)  

Amplitude  >  -­‐6  dB  


 (mm)  

Distance  from  the  probe  (mm)  


Faisceau  simulé  (  E.  Bossy)  

F
l−6 dB ≈ λ.
D

Diamètre  de  la  source  =  30  λ   Diamètre  de  la  source  =  13  λ  
RésoluAon  latérale  

Rlatérale = λ . Focale / Ouverture


Améliorer  la  résoluTon  latérale  :  
 
•   Diminuer  la  longueur  d’onde  soit  augmenter  la  fréquence  :  Pb  profondeur    
 =>  Intérêt  harmonique  
•   Diminuer  la  focale,  mais  elle  dépend  de  la  profondeur  de  la  cible  
•   Augmenter  l’ouverture  (Pb  taille  du  contact  sonde  –  paAent)  
 
Par  ailleurs,  des  écarts  dans  la  vitesse  de  propagaAon  peuvent  venir  rompre  
la  sphéricité  des  ondes  (mauvais  paAents,  nodules  graisseux):  intérêt  de  
l’imagerie  harmonique  naAve.  
 
Une  focalisaAon  trop  poussée  donne  une  profondeur  focale  faible  
 
FormaAon  de  l’image  :  focalisaAon  électronique  

Transducteurs  
❏   Mono-­‐éléments  
Barrehe  mulA-­‐éléments  
❏   MulAéléments  
 
Matériaux  
❏   Céramique  
❏   Polymères  
❏   Composites  

Réseau  annulaire  
Structure  d’une  barrehe  échographique  
FocalisaAon  à  l’émission  

•  Reproduire  avec  des  retards  sur  l’émission  par  les  différents  


éléments    
¡ S ans  focalisaAon   barrehe  

Onde  émise  :  
En  un  point  de  l’axe  de  la  
Signal  électrique  
sonde,  les  ondes  arrivent  les  
unes  après  les  autres  
FocalisaAon  à  l’émission  

•  Reproduire  avec  des  retards  sur  l’émission  par  les  différents  


éléments    

Signaux  
électriques  en  
phase  

Onde  émise  :  
En  un  point  de  la  zone  
focale,  les  ondes  
Signaux  électriques   s’addiAonnent,  formant  une  
déphasés  par  les   seule  onde  de  forte  
lignes  à  retard  
amplitude  
FocalisaAon  à  l’émission  

•  Reproduire  avec  des  retards  sur  l’émission  par  les  différents  


éléments    
FocalisaAon  à  l’émission  

DirecAon  de  
ExcitaAon   propagaAon  

65  
Ultrasonic  focusing  

How  can  ultrasound  be  focused?  


 
2)  Using  arrays  of  elements  to  simulate  curved  surface:  electronic  focusing.  
 
Ultrasonic  focusing  

How  can  ultrasound  be  focused?  


 
2)  Using  arrays  of  elements  to  simulate  curved  surface:  electronic  focusing.  
 
Ultrasonic  focusing  

How  can  ultrasound  be  focused?  


 
2)  Using  arrays  of  elements  to  simulate  curved  surface:  electronic  focusing.  
 
FocalisaAon  et  déflexion  
FocalisaAon  à  la  récepAon  
FocalisaAon  dynamique  à  la  récepAon  
Stratégies  pour  améliorer  la  résoluAon  

Pour  améliorer  la  résoluAon  latérale:  


•  FocalisaAon  dynamique  en  récepAon  
•  FocalisaAon  par  zones  en  émission  
•  FocalisaAon  dynamique  en  émission  
FocalisaAon  par  zones  et  focalisaAon  dynamique  
à  l’émission  
MulAple  zone  focusing  in  transmission.  Each  line  
is  interrogated  in  several  secAons,  there  being  
one  transmission-­‐  recepAon  sequence  for  each  
secAon,  with  the  transmit  focus  at  the  mid  point  
of  that  secAon  

Dynamic  transmission  focusing.  In  this  two  foci  


example,  each  element  is  excited  by  the  sum  
of  two  voltage  waveforms,  one  that  would,  by  
itself,  lead  to  a  focus  at  F1  and  one  that  would  
lead  to  a  focus  at  F2.  Two  wavefronts  are  
therefore  transmihed  simultaneously,  one  
which  converges  at  F1  and  one  which  
converges  at  F2.  
Les  3  foncTons  des  capteurs  
3 - Balayage :
Le faisceau ultrasonore doit pouvoir balayer l’espace de
façon à permettre une exploration 2D ou 3D de la région
anatomique à explorer.

74  
Balayage  mécanique  
Le  balayage  électronique  est  généralement  préféré  au  balayage  mécanique  
qui  reste  uTlisé  pour  des  sondes  parTculières  :  

• sondes  haute  résoluTon  (  fréquence  >  20  MHz  barrefes  difficiles  à  réaliser)    
•   sondes  cathéter  pour  l  ’exploraTon  vasculaire  (miniaturisaTon)    

Mé ca nism e de Mé ca nism e
ba la ya ge de ba la ya ge Motorisa tion
Pivot Tra nsducte ur
non foca lisé m iroir

Ax e de
rota tion

z
Im a ge Im a ge Im a ge
re cta ngula ire se ctorie lle disque z

a b c

75  
Catheter-­‐based  ultrasound  probes  (Boston  ScienTfic  Corp.)  

76  
Intravascular  ultrasound  :  Atherosclerosis  

Atheroma  morphology  by  IVUS  :  soh,  mixed  fibrous  and  calcified    


and  heavily  calcified  theromas  

From  Nissen  and  Yock,  (CirculaTon,  30,  2001)  

77  
Balayage  mécanique?  
y  

x  

y'  
La partie de l'image avec l'ID
de relation rId3 n'a pas été
trouvée dans le fichier.

Visualisation

x'  
Balayage  mécanique?  
y  

x  

y'  
La partie de l'image avec l'ID
de relation rId3 n'a pas été
trouvée dans le fichier.

Inconvénients :
•  distance focale fixe
Visualisation
•  cadence d’image limitée

x'  
From  Szabo,  2004  
Balayage  electronique:    
Formats  d’images  en  mode  ‘B’  
Sonde  linéaire  (linear  array)    
•   Typiquement  jusqu’à  15MHz,  entre  128  et  256  éléments  séparés  de  1.5λ.  
•   Seule  une  parAe  foncAonne  à  un  instant  donné  formant  l’ouverture  acAve  à  
l’émission,  ex.  30.  A  la  récepAon,  nombre  éléments  augmente  avec  la  profondeur.  
•   FocalisaAon  dans  le  plan  d’élévaAon  obtenue  avec  une  lenAlle  cylindrique  

Lignes  de  scan  parallèle,  image  rectangulaire    


FocalisaAon  azimutale  sur  barrehe  1D    
Epaisseur  du  plan  de  coupe  

LenAlle  cylindrique    

Barrehe  1.5D  

83  
Lobes  de  réseau  (graAng  lobes)    
Sonde  convexe  (curvilinear  or  convex  array)    

Field  of  view:  66º-­‐75°   Ob/Gyn,  fetal  echo,  vascular,  


2-­‐6  MHz   pediatric,  neonatal,  and  urology  
applicaAons  
5-­‐8  MHz  
hhp://www.healthcare.philips.com/main/products/ultrasound/  
Sonde  sectorielle  (phased  array  or  sector  scan)  
•  Typiquement  128  éléments,  séparés  par  λ/3  

•  Différence  majeure  entre  sonde  linéaire  et  sectorielle=  


déflecAon  du  faisceau.    
•  L’ouverture  acAve  de  la  sonde  sectorielle  est  toujours  centrée  
sur  le  milieu  de  la  barrehe.  
 
•  L’empreinte  de  la  sonde  sectorielle  est  peAte  (cardiologie,  Ar  
intercostal)    
Steering  and  stepping  

•  Sondes  peuvent  réaliser  à  la  fois  balayage  et  déflexion  


•  Ex  1:  Champ  de  vue  ‘trapézoïdal’  ou  ‘curvi-­‐linéaire  virtuel’  
•  Ex  2:  ‘Compound  Imaging’  

Intensity  plot  of  the  beam  


transmihed  along  one  scan  
line  by  a  phased  array  
probe.  A  weak  graAng  lobe  
is  evident  above  the  
downwardly  steered  main  
beam.  

•   Déflexion  avec  une  sonde  linéaire  peut  donner  lieu  à  des  


lobes  de  réseaux  
Compound  

No  compound   Compound  

Beher  delineaAon  of  interfaces  and  less  noise  and  speckle,  


at  the  cost  of  some  degree  of  persistence  
Imagerie  3D  

3  opAons:  
-­‐   Main  libre  
-­‐   Sondes  avec  faisceaux  mécaniquement  défléchi  
-­‐   Sondes  avec  matrices  de  capteurs  2D  
Main  libre   Système  de  
localisaTon  
Sondes  avec  faisceaux  mécaniquement  défléchi  
Sondes  avec  matrices  de  capteurs  2D  

6  to  1  MHz  extended  operaAng  frequency  


range  
Fully-­‐sampled  matrix  phased  array  with  9,212  
elements  -­‐  Philips  X6-­‐1  
 

General  purpose  abdominal,  obstetrical,  fetal  


echo,  and  gynecological  applicaAons  
Sondes  endocavitaires  
Anatomie  d’un  transducteur  ultrasonore  
Conclusions  

•  3  foncAons  essenAelles  des  sondes  :  transducAon,  focalisaAon  et  


balayage  
•  L’essenAel  du  marché  des  sondes  est  aujourd’hui  consAtué  de  
barrehes  1D  
•  La  qualité  des  transducteurs  a  été  et  reste  un  facteur  clé  de  
l  ’évoluAon  de  l  ’échographie:  grande  bande  passante  
(harmonique),  miniaturisaAon,  sensibilité  à  l’émission  et  à  la  
récepAon,  qualité-­‐fiabilité  
•   L’évoluAon  du  marché  des  sondes  bénéficie  très  vite  des  progrès  
technologiques  :  électronique,  matériaux  et  micromécanique    

98  
•     Les  sondes  matricielles  1,5D  et  2D  connaissent  des  progrès  
remarquables  
•     La  technologie  «  céramique  découpée  »  a  été  affinée  et  reste  
une  soluAon  uAlisée  par  de  nombreux  constructeurs  
 
•   Les  
  technologies  issues  de  la  microélectronique  font  la  preuve  de  
leur  applicabilité,  elles  présenteraient  des  avantages  importants  
pour  les  usages  uniques  
•     De  nouvelles  spécificaAons  avec  les  transducteurs  mixtes    
imagerie  +    thérapie  

99  
Echographes  

www.siemens.com   www.sonosite.com