Vous êtes sur la page 1sur 2

-Tâ ches noires sous les bras, au niveau de la nuque : Acanthosis nigricans  signe de

résistance à l’insuline.

-Vergetures au niveau des cuisses, abdominales  Hypercorticisme.

-Lorsqu’on suspecte une hémolyse, qu’est ce qui peut le confirmer ? Les LDH, oui mais
surtout l’haptoglobine qui sera diminuée.

-Billi non conjuguée : DD- hémolyse, maladie de Gilbert, penser aussi à Mycoplasme 
Bronchite, agglutinines froides et hémolyse.

-Effet secondaire de la prise chronique de Furadantoïne  Fibrose pulmonaire.

-attention aux hyponatrémie chez les diabétiques  pseudohyponatrémie sur


Hyperglycémie. Donc toujours vérifier la glycémie.

-Phosphatases alcalines augmentées isolément  DD : ostéomalacie, maladie de


Paget, métastases osseuses.

-Tests hépatiques perturbés et bili direct augmenté : Cholestase, obstacle ? Hépatite ?


lithiase biliaire ? compression sur tumeur (tête du pancréas) ... Ne pas oublier la
cholangite sclérosante pour laquelle il faudra doser les ANCA.

-Bactrim, contient de la triméthoprime qui peut se fixer sur le canal de l’aldostérone,


l’inhiber et donner une hyperkaliémie.

-Quel est le risque chez un homme présentant un hypogonadisme ? Risque


d’ostéoporose.

-Qu’est ce qu’on regarde dans la biol d’un patient chez qui on suspecte une crise
d’épilepsie ? Hypocalcémie, hypoglycémie.

-Différence entre unidiamicron et novonorm ? Ce sont 2 sécrétagogues.


L’unidiamicron est éliminé au niveau du foie, le novonorm par le rein. L’unidiamicron
peut être donné chez les patient IR ou dialysé, tandis que le novonorm est contre-
indiqué dans ce cas.

-chez patients diabétiques sous metformine risque en plus du diabète, d’avoir une PNP
suite à la diminution de la vitamine B12.

-chez un patient qui s’infecte et se réinfecte  hypergamma, si hyponatrémie, penser à


pseudohyponatrémie sur hypergamma.

-patiente présentant une IC, on lui fait une écho où sa FEV est normale, le problème c’est
qu’à l’écho on peut rater des IC systolique, avec FEV diminuée. Prob dans ce cas, car c’est
un plus mauvais pronostic et dans ce cas on ajoute de l’aldactone au traitement de l’IC.
-chez un patient diabétique qui présente une protéinurie, comment être sû re que celle-
ci est bien du à son diabète ? Faire un Fond d’œil, car la rétinopathie arrive avant
l’atteinte rénale. +++++++++

- Diminution de la sat quand on passe d’assit à couché. Comment le diagnostiquer ?


prendre la saturation couché et assit . Quand couché bonne sat et quand assit mauvaise
sat. Orthodioxie : association de dilatation de la racine aortique + communication inter-
auriculaire. (peut passer inaperçu à l’écho, pour la voir : il faut injecter de l’air.)

- Lors d’une ponction articulaire de liquide synovial, si PNN augmentés  arthrite


bactérienne, mais également augmentés dans goutte et pseudogoutte.

- attention chez toxicomane qui présente des douleurs thoraciques, ne pas oublier
d’exclure un spasme d’une artère coronaire, faire ECG + tropo.