Vous êtes sur la page 1sur 25

Electronique numérique

Présenté par
Dr. Césaire Ndiaye
1
Dr. Ndiaye Césaire
III- Les registres

Electronique numérique
L'UAL comprend des registres; Les registres sont aussi incorporés dans l'unité de commande
Dr. Ndiaye Césaire 2
III- Les registres
C’est quoi un registre ?

 Un registre est une association de N bascules


réalisant la fonction de mémoire N bits.
 Au front d’horloge, l’information A3A2A1A0 est
copiée dans Q3Q2Q1Q0 et y reste jusqu’au
prochain front:

Electronique numérique
 Un registre permet de mémoriser (
sauvegarder) une information sur n bits.
 et, pour certains types de registres,
d'effectuer des translations ou décalages sur
ces mots.

Plusieurs types de registres :


 Registres de mémorisation (stockage).
 Registres à décalage (mémorisation et décalage).
 Registres universels ( multifonctionnels).
Dr. Ndiaye Césaire
… 3
III- Les registres: 1- Registres de mémorisation
Registre
Réalisation
à écriture
avec
parallèle
des bascules
et lecture
D parallèle

Information emmagasinée sur un signal de commande et ensuite conservée


et disponible en lecture.

Electronique numérique
 Tous les bits du mot à traiter écrits et lus simultanément.
Dr. Ndiaye Césaire  Stockage et transfert en parallèle d’un mot de n bits 4
III- Les registres: 2- Registres à décalage

 Registre à décalage: décale bit par bit un mot binaire soit vers la gauche,
soit vers la droite.
Le registre à décalage peut être à écriture et à lecture série ou parallèle.

Bascules interconnectées de façon à ce que l'état logique de la bascule de


rang i puisse être transmis à la bascule de rang i+1 (ou i-1) quand un

Electronique numérique
signal d'horloge est appliqué à l'ensemble des bascules.

 Possibilité de charger l’information de deux manières:

-Entrée parallèle : comme dans le cas d'un registre de mémorisation.

- Entrée série : Information présentée séquentiellement bit après bit à


l'entrée de la première bascule. A chaque signal d'horloge un nouveau bit
est introduit pendant que ceux déjà mémorisés sont décalés d'un niveau
dans le registre.
Dr. Ndiaye Césaire 5
III- Les registres: 2- Registres à décalage

Electronique numérique
6
Dr. Ndiaye Césaire
III- Les registres: 2- Registres à décalage
Registre à écriture série et lecture série

Fonction décalage à droite

E sur Qn après
n fronts actifs

Electronique numérique
de H

Décalage à
droite de n
bits:
Division par 2n

Dr. Ndiaye Césaire 7


III- Les registres: 2- Registres à décalage
Registre à écriture série et lecture série
Fonction décalage à gauche

E sur Q1

Electronique numérique
après n fronts
actifs de H

Décalage à gauche
de n bits :
Multiplication par
2n
Dr. Ndiaye Césaire 8
III- Les registres: 2- Registres à décalage
Registre à écriture série et lecture parallèle

Lorsque l’entrée est stockée, chaque bit apparaît simultanément sur les
lignes de sortie.

Registre de 4 bits à entrée série et sortie parallèle

Electronique numérique
Rôle: Transformation d’un codage temporel (succession des bits dans le
temps) en un codage spatial (information stockée en mémoire statique).
Dr. Ndiaye Césaire 9
III- Les registres: 2- Registres à décalage
Registre à écriture parallèle et lecture série

Registre à décalage à entrée parallèle ou série et sortie série

Electronique numérique
Si X = 1 l'entrée parallèle est inhibée et l'entrée série est validée.
Si X = 0 l'entrée série est bloquée par contre le chargement par l'entrée
parallèle est autorisé.
Dr. Ndiaye Césaire Rôle: Transforme un codage spatial en codage temporel 10
III- Les registres: 3- Registre universel

 Le registre universel permet quatre modes de fonctionnement


commandés par deux variables S1 et S2.

 Entrées de sélection S1 et S2 : Entrées de sélection de multiplexeurs


connectés aux entrées des bascules.

Electronique numérique
 Multiplexeurs à quatre entrées permettant donc quatre modes de
fonctionnement : l’entrée D de chaque bascule est ainsi fonction du
mode de fonctionnement désiré.

11
Dr. Ndiaye Césaire
III- Les registres: 3- Registre universel

Registre universel = Registre multi-fonction

Electronique numérique
 Chargement série ou parallèle (MODE, ESD, ESG, Ei)
 Décalage à droite et à gauche (SENS)
 Lecture série ou parallèle (SSD, SSG, ou Qi)
Dr. Ndiaye Césaire  Initialisation (INIT) 12
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Caractéristiques techniques des mémoires

Principales caractéristiques d'une mémoire


 La capacité, représentant le volume global d'informations (en
bits) que la mémoire peut stocker ;

Electronique numérique
 Le temps de cycle, représentant l'intervalle de temps minimum
entre deux accès successifs ;
 Le débit, définissant le volume d'information échangé par unité
de temps, exprimé en bits par seconde ;
 La non volatilité caractérisant l'aptitude d'une mémoire à
conserver les données lorsqu'elle n'est plus alimentée
électriquement ;
 Le temps d'accès, correspondant à l'intervalle de temps entre la
demande de lecture/écriture et la disponibilité de la donnée.
Dr. Ndiaye Césaire 13
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Mémoires vives

RAM = Mémoire vive = Mémoire système = Mémoire volatile

Rapidité d'accès : Fournit rapidement les données au processeur.


Volatilité : Données perdues dès que l'ordinateur cesse d'être alimenté en
électricité.

Electronique numérique
 SRAM (Static RAM) :
 Utilise des bascules pour mémoriser l'info ;
 très rapide mais coûteux en composants ;
 temps d'accès : de l'ordre de 1 ns ;
 utilisée pour le cache, par exemple.
 DRAM (Dynamic RAM) :
 utilise des charges de condensateurs (plus économique) ;
 moins rapide que la SRAM, nécessite des rafraîchissements ;
 temps d'accès : de l'ordre de 10 ns ;
 utilisée pour la mémoire principale.
Dr. Ndiaye Césaire 14
III- Les registres: 4- Types de mémoires

Mémoires fixes

Mémoires non volatiles accessibles par adresses

 PLD (Programmable Logic Devices): Composants logiques


programmables.
 ROM (Read Only Memory) : ni réinscriptible, ni effaçable. Données

Electronique numérique
enregistrées à la fabrication. Moins chère que la RAM.
 PROM (Programmable ROM) : inscriptible une seule fois (à base
de fusibles).
 EPROM (Erasable PROM) : réinscriptible après effacement UV.
 EEPROM (Electrically EPROM) : effaçable (par octets) par
application d'impulsions. Plus facile à reprogrammer, mais plus lente
et de capacité plus faible que l'EPROM.
 PLA (Programmable Logic Array): Réseau logique programmable.
Connexions par fusibles programmables.
Dr. Ndiaye Césaire 15
III- Les registres: 4- Types de mémoires

Mémoires fixes

Mémoires non volatiles accessibles par adresses

Mémoires Flash :

Electronique numérique
 Effaçable et réinscriptible par blocs, sans démontage.
 Faible temps d'accès ( 50 ns)
 Dégradation rapide (par rapports aux disques).

 Mémoires de masse (disques durs, CDs, DVDs, ...) :

 Grande capacité
 Très lentes ( 10 ms pour les disques durs).

Dr. Ndiaye Césaire 16


III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Réseau logique programmable (circuit logique programmable)


 Circuit qui peut être configuré par l’utilisateur pour avoir une ou
plusieurs fonctions logiques.
 Circuit constitué d’un ensemble d’opérateurs ET et OU organisés sous
forme de deux matrices:

Electronique numérique
• Matrice des ET = Ensemble de portes AND qui permet de relier les
différentes variables d’entrées .
• Matrice des OU = Ensemble de portes OR qui permet de relier les
différents termes AND.
• Une matrice peut être programmable ( paramétrable ) ou figée
(préconfigurée ).
 La programmation consiste à faire bruler (sauter) les fusibles des termes
( ou des variables ) qu’on ne veut pas utiliser et à laisser les fusibles utiles .
 La programmation se fait une seule fois : une fois les fusibles brulés on
ne peut pas les réparer.
Dr. Ndiaye Césaire 17
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Electronique numérique
Dr. Ndiaye Césaire 18
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables
Une matrice ET non programmée
Principe des portes ET

Electronique numérique
Une matrice ET programmée

Dr. Ndiaye Césaire 19


III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables
Une matrice OU non programmée
Principe des portes OU

Electronique numérique
Une matrice OU programmée

Dr. Ndiaye Césaire 20


III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Selon le type des deux matrices


Schéma général d’un réseau on peut distinguer les trois types
logique programmable suivants :

 Matrice ET figée et OU

Electronique numérique
programmable: PROM
(Programmable Read-Only
Memory)

 Matrice ET programmable et
OU figée: PAL(Programmable
Array Logic)

 Matrice ET programmable et
OU programmable: FPLA (Field
Dr. Ndiaye Césaire
Programmable Array Logic) 21
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Les PROM

Exemple

Electronique numérique
 Matrice ET figée : les produits sont
déterminés.
 La matrice des ET permet de générer
toutes les combinaisons Possibles.
 La programmation consiste à choisir
des termes et les relier par des OU.
Dr. Ndiaye Césaire 22
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Les PLA

Exemple

Electronique numérique
 La matrice OR est figée : chaque
terme OU comporte un nombre
déterminé de termes ET.
 La matrice ET est programmable
Dr. Ndiaye Césaire 23
III- Les registres: 4- Types de mémoires
Les réseaux logiques programmables

Les FPLA
Exemple: Générateur de parité
f(A,B,C)=1 si (ABC)2 contient un
nombre impair de 1 et 0 sinon.

Electronique numérique
Les deux matrices sont programmables,
c'est le cas général des PROM et PAL
Dr. Ndiaye Césaire 24
CONCLUSION

Electronique numérique
Questions ?

25
Dr. Ndiaye Césaire

Vous aimerez peut-être aussi