Vous êtes sur la page 1sur 3

Le contrat de vente commerciale

Type de contenu : cours Matière : Droit Niveau : Terminale

Création : 01/09/1998 Dernière modification : 02/05/2005

I. Formation du contrat :

1) Définition du contrat de vente :

Art 1582 du code civil "La vente est une convention par laquelle l'un s'oblige à livrer une chose et l'autre à
la payer".

Il y a vente commerciale quand le vendeur a la qualité de commerçant. Le contrat de vente commerciale


est donc un acte de commerce.

Le contrat de vente est un contrat :

* Synallagmatique (deux parties au contrat)


* Consensuel (Le simple échange des consentement suffit à former le contrat, Cf. II-1 )
* A titre onéreux
* Commutatif (non aléatoire)

Le contrat de vente opère un transfert de propriété (La chose vendue change de propriétaire).

2) Conditions de validité du contrat :

Rappel : les conditions de validité de tout contrat sont capacité, consentement, objet, cause.

A. Capacité et cause :
Il n'y a pas de particularité spécifique au contrat de vente pour ces deux conditions.

=> Les contractants doivent être capables.


=> La cause doit être licite.

B. Caractéristiques spécifiques du consentement :


Le consentement ne doit pas être vicié (ni erreur, ni dol, ni violence)

Le droit considère que certaines techniques de vente faussent le consentement :

- Vente à la boule de neige : Le bien est vendu à un prix inférieur si l'acheteur fournit une liste d'autres
acheteurs potentiels.
- Vente forcée : Envoi de produit à un client sans commande préalable de sa part avec proposition de le
garder (en le payant) ou de le renvoyer à l'expéditeur.
- Vente subordonnée ou liée : vente d'un produit liée à l'achat d'un autre produit ou d'une quantité
minimale de produits.

Ces techniques sont donc interdites par le code de la consommation.


La vente à perte (dumping) est également interdite.

C. Caractéristiques spécifiques de l'objet :


L'objet du contrat désigne à la fois la chose vendue et le prix de vente.

Les Caractéristiques de la chose vendue :


Certaines choses ne peuvent être vendues (Corps humains, organes, produits dangereux, biens
appartenant à autrui…).

La vente de certaines choses est réglementée (médicaments, armes, cigarettes, électricité, ...)

Les Caractéristiques du prix : le prix est libre.


Le prix l doit obéir à certains critères et il doit être :

- déterminé (chiffre précis) ou déterminable (selon les cours du jour par exemple)
- suffisant (en accord avec la valeur de la chose)
- justifié (pas de vente à la tête du client)
- définitif (le prix convenu ne peut pas être changé au moment de la livraison)

Exceptions :
Une clause peut prévoir à l'avance une révision possible du prix.
Le prix peut être indexé (par exemple les matériaux en BTP indexé sur l'indice du coût de la construction).
Il est impossible d'indexer sur le SMIC ou l'indice général des prix.

II. Effets du contrat


1) Le transfert de propriété :

Le transfert a lieu au moment de l’échange des consentements, i.e. le transfert a lieu à partir du moment
où vendeur et acheteur sont d’accord sur l’objet et le prix.

Le transfert peut donc avoir lieu avant le paiement ou avant la livraison.

Exception : clause de réserve de propriété


Une clause du contrat peut prévoir que le transfert de propriété n'a lieu qu'au moment où le bien a été
entièrement payé.

2) Obligations des parties :

A. Obligations de l'acheteur :
- Paiement du prix
- Retirement de la chose (prendre la livraison de la chose dans les conditions prévues au contrat : ex, au
magasin)

B. Obligations du vendeur :
- Délivrance de la chose
- Garantie contre les vices cachés (garantie légale) : défaut non apparent antérieur à la vente et rendant la
chose impropre à l'usage auquel elle est destinée.

Rq : La garantie légale peut être complétée (mais non remplacée) par une garantie contractuelle, plus
avantageuse.

3) En cas de problème :

Si l'une des deux parties n'exécute pas son obligation : l'autre peut demander la résolution de la vente
(équivaut à l'annulation de la vente)

Lorsque le vendeur n'exécute pas ses obligations, l'acheteur peut également demander des dommages et
intérêts.

En cas de vice caché, l'acheteur peut demander l'échange du produit ou la restitution d'une partie du prix
plutôt que la résolution de la vente.

Si l'acheteur ne paye pas le prix, le vendeur peut retarder la livraison (Exception d'inexécution) ou faire
saisir les biens de l'acheteur pour être payé.