Vous êtes sur la page 1sur 30

LE RALENTISSEUR

SUR LES SOUPAPES D'ECHAPPEMENT

A. O. C. D. D Date d'impression Réf. module

Corporation des mécaniciens – Epône 6 août 2020 21


TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Préface

Le ralentissement des matériels mobiles, véhicules utilitaires, camions routiers ou engins de Travaux
Publics peut être réalisé en utilisant le moteur Diesel.

Plusieurs techniques permettent le ralentissement ;


Les systèmes de freinages des roues,
- les freins de service et freins de secours
Les ralentisseurs sur la chaîne cinématiques de transmission
- les ralentisseurs hydrauliques
- les ralentisseur électrique,
Les freins (ralentisseur) moteurs
- le frein moteur qui est installé sous le cache culbuteur de la culasse,
- le frein d'échappement installé sur la pipe d'échappement du moteur.

Le présent document présente ;


- le rôle,
- la technologie
- le fonctionnement des freins installé sur les moteurs.

Ce document est construit principalement à partir de documents d'origine Jake Brake


(www.jakebrake.com) et de documents Caterpillar.

Les exemples utilisés concernent l'application sur les gros tombereaux articulés Caterpillar

Un autre fournisseur Pacbrake (www.pacbrake.com) propose des systèmes équivalent à Jake Brake

Rédigé par : Vérifié par: Approuvé par:


Roger LECULLIEZ
A. O. C. D. D. Référence Document Version
Corporation des mécaniciens 1
Epône Transmission / Ralentisseur JAKE BRAKE août 2004
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Sommaire

Présentation................................................................................................ pages 4 et 6
Principe de fonctionnement .......................................................................... page 8
Le circuit hydraulique ................................................................................... page 10
L'alimentation et la vidange .......................................................................... page 12
Fonctionnement............................................................................................ page 14 et 16
La commande électrique "manuelle" ............................................................ page 18
La commande électrique "automatisée"........................................................ page 20
Application au moteur Caterpillar 3176 ......................................................... page 22
Description d'un module ............................................................................... page 24
Conditions de fonctionnement ...................................................................... page 26
Circuit électrique, tombereau articulé 740 Caterpillar ................................... page 28
Notes personnelles .................................................................................... page 30

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 3
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Présentation

Le ralentisseur Jake Brake également connu sous le non de Jacobs' est un produit réalisé par la
société Jacobs Vehicle Systems TM, elle possède un site Internet www.jakebrake.com

La société fabrique également des freins sur l'échappement.

Le frein moteur souvent désigné ralentisseur moteur est surtout appliqué aux moteurs de camions
routiers, bus, gros utilitaires et gros véhicules de loisir (camping car).

Ce type de ralentisseur équipe les engins de Travaux Publics Caterpillar tel que les gros tombereaux
articulés et en option certaines grosses chargeuses sur pneus qui parcourent de grandes distances sur
pistes.

Le ralentisseur Jake Brake est un ralentisseur qui absorbe de la puissance pour ralentir le véhicule en
transformant le moteur Diesel en compresseur d'air.

L'utilisation du ralentisseur réduit l'usage des freins et limite les risques de sur-régimes du moteur
Diesel.

Le fait de retenir le véhicule sans l'usage des freins permet d'en réduire l'échauffement, ceux ci reste
performant.

Le ralentisseur réduit l'usure des systèmes de freinage ce qui améliore la sécurité et diminue les frais de
maintenance.

Le ralentisseur moteur ne permet pas l'arrêt complet, il ne peut pas être considéré comme un frein de
service ou de stationnement, il constitue une assistance au ralentissement du véhicule.

Il permet de maîtriser la vitesse de déplacement du véhicule sur des rampes descendantes.

Adaptation

Le ralentisseur peut être installé sur un moteur standard; le montage d'usine est cependant préférable
car mois cher et profite de la garantie du constructeur.

L'adaptation nécessite quelques remplacements de pièce sont nécessaires.

Réglages

Les différents réglages sur les courses des pistons et culbuteurs nécessitent un suivi minutieux des
procédures et des ajustements, il est donc important d'obtenir la documentation technique du
constructeur.

Sécurité

Un mauvais réglage peut occasionner la destruction des systèmes situés sur le haut de la culasse, voir
même de la cylindrée lors de la mise en service.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 4
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Présentation, suite

Le ralentisseur Jake Brake est réalisé en modules installés au-dessus des culbuteurs du moteur, sur
chacune des culasses.

Le ralentisseur Jake Brake est conçu par rapport à un type de moteur particulier, il doit s'adapter aux
culasses, rampe de culbuteurs et soupapes.

Sur les moteurs anciens à 6 cylindres en ligne qui comporte deux culasses recouvrant chacune trois
cylindrées, le fonctionnement permet sur - zéro cylindre, pas de ralentissement
- trois cylindres, 50% de la puissance de ralentissement
- six cylindres, 100% de la puissance de ralentissement

Sur les moteurs récents équipés de trois culasses recouvrant chacune deux cylindres, le fonctionnement
permet - zéro cylindre, pas de ralentissement
- deux cylindres, 33% de la puissance de ralentissement
- quatre cylindres, 66% de la puissance de ralentissement
- six cylindres, 100% de la puissance de ralentissement

Le ralentisseur Jake Brake est un système hydraulique à commande électrique.

Le ralentissement du véhicule ne peut se faire que si la chaîne cinématique est liée mécaniquement au
moteur par la prise directe pour supprimer l'action du convertisseur de couple (si équipé).

La puissance absorbée n'est pas fonction de la puissance nominale du moteur, elle est déterminée par
la cylindrée des cylindres participant au ralentissement.

Un moteur de cylindré déterminé peut fonctionnement sur une plage de puissance importante en
fonction des réglages de l'injection en carburant.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 6
Gamme des produits Jacobs Vehicle Systems TM
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Principe de fonctionnement

L'injection est neutralisée ou réduite au minimum pendant le ralentissement.

La mise en service d'un ou plusieurs modules transforme les cylindres moteurs correspondants en
compresseur d'air.

Le ralentisseur agit sur les soupapes d'échappement en fin du deuxième temps moteur, en fin de
compression, juste avant le point d'injection ou en place du début d'injection.

La compression est détendue dans le collecteur d'échappement.

La détente rapide de l'air comprimé dans l'atmosphère empêche un retour d'énergie sur le piston en
phase descendante, le troisième temps moteur ne peu pas avoir lieu.

Application aux moteurs Caterpillar 3406 conçus avec 2 culasses recouvrant 3 cylindres

Le système comprend ;

- un ensemble de pièces mécaniques installé au-dessus de la culasse,

- un circuit hydraulique alimenté en huile moteur par le circuit de lubrification,

- un circuit électrique de commande et de puissance.

L'ensemble de pièces mécaniques

Il contient les composants du circuit hydraulique.

Certains éléments d'origine tel que les vis de réglage des culbuteurs sont remplacées.

Une jupe permet de rehausser le cache culbuteur pour fermer le haut de la culasse.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 8
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Le circuit hydraulique

Le circuit hydraulique est constitué de trois sous circuits alimentés à travers un électro-distibuteur
commun.

Chacun des sous circuit comprend;

- un clapet, control valve, il assure l'alimentation et la vidange du circuit correspondant,

- un piston principal, master piston, il agit en élément de pompage sous l'action d'une tige de
culbuteur d'échappement,

- un piston d'asservissement, slave piston, il agit en vérin sur une soupape d'échappement.

Un piston principal n'est pas en liaison avec le piston d'asservissement qui lui fait face, les trois circuits
se croisent.

Le piston principal 1 alimente le piston d'asservissement 3


5 6
3 2
6 4
2 1
4 5

Les relations entre pistons sont représentées sur une plaque rivetée sur le corps du ralentisseur.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 10
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : L'alimentation et la vidange

Electro-distributeur au repos

Le circuit de lubrification moteur est isolé des circuits internes du ralentisseur.

Les valves de contrôle sont en position de repos sous l'action de leur ressort, les clapets anti-retours
internes aux valves sont fermés.

Les chambres des pistons sont à la vidange;

le piston principal est en position de repos par l'action d'un ressort à lame,

le piston d'asservissement est en appui sur une vis de fin de course réglable par l'action d'un
empilage de ressorts.

Electro-distributeur en action

Le circuit de lubrification moteur alimente les valves de contrôle.

Les valves font restriction, la pression installée agit contre leur ressort de rappel.

En écrasant leur ressort, les valves de contrôle ferment la vidange des chambres des pistons.

Le débit alimente les circuits par les clapets anti-retours.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 12
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Fonctionnement

Chacun des circuits est gavé par le passage à travers l'électro-distributeur et le clapet anti-retour de la
valve de contrôle.

La pression installée agit dans les chambres et maintient les contacts du piston principal avec la vis de
culbuteur et du piston d'asservissement avec la soupape.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 14
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Fonctionnement, (suite)

Une des tiges de culbuteur remonte, elle agit mécaniquement sur le piston principal qui lui est en
contact.

Le piston refoule de l'huile dans la galerie fermée par le clapet anti-retour.

Le débit est contraint à alimenter la chambre du piston d'asservissement.

La force hydraulique écrase les ressorts et ouvre la soupape.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 16
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : La commande électrique, "manuelle"

Le ralentisseur est mis en service lorsque l'interrupteur de sélection est positionné sur le niveau de
ralentissement désiré, 3 ou 6 cylindres, mais à condition que plusieurs conditions soient satisfaites,
l'accélérateur est complètement relâché,
la transmission est engagée en prise directe.

Une diode verte s'allume à côté du contacteur de sélection de niveau de ralentissement pendant le
fonctionnement de celui-ci.

En règle générale, avant d'aborder une descente en charge, le conducteur doit faire rétrograder le
tombereau dans le rapport qu'il utiliserait pour monter en charge.

Pour aider le conducteur à rétrograder et à verrouiller la boîte avec le levier de vitesse, un affichage
digital en liaison avec le boîtier électronique de transmission indique le rapport de vitesse engagé.

Important, le ralentissement est correct lorsque le régime moteur est maintenu à 2100 tr/mn par l'action
de la charge.

Remarques liée à la gestion de la transmission des tombereaux articulés de la série E

Lorsque le ralentisseur ou les freins sont appliqués, le régime moteur de montée de vitesse passe de
2350 à 2600 tr/mn.

Pour protéger le moteur, la transmission outrepasse automatiquement le verrouillage de la boîte par le


levier pour passer dans le rapport supérieur ou désengager la prise directe lorsque le régime moteur
atteint 2900 tr/mn.

Schéma électrique des tombereaux D350E & D400E

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 18
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : La commande électrique, "automatisée"

Le conducteur utilise le levier de commande pour présélectionner le niveau de ralentissement qui serra
utiliser automatiquement lorsque les autres conditions seront satisfaites,
l'accélérateur complètement relâché,
la transmission engagée en prise directe,
machine en mouvement.

Le module EPTCII représente le module électronique de commande de la transmission

Le module électronique Jake Brake Control pilote également un ralentisseur hydraulique sur la
transmission avec les deux électro-distributeurs "Retarder Solenoid".

L'utilisation des deux ralentisseurs moteur et hydraulique à était utilisée sur très peu de machine, cette
technique n'est plus d'actualité.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 20
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Application au moteur Caterpillar type 3176

Le moteur 3176 à 6 cylindres en ligne est constitué de trois culasses recouvrant deux cylindres chacune.

L'injection de ce moteur est gérée électroniquement, elle utilise des modules individuels (élément de
pompage plus injecteur) manœuvrés mécaniquement (technologie dite MEUI, voir le document "Le
moteur à injection électronique").

Le ralentisseur Jake Brake comprend trois modules installés sur le dessus des culasses du moteur,
chacun des modules agit sur deux cylindres moteurs.

Le fonctionnement décrit précédemment avec le moteur type 3406E n'est pas possible.

Le croisement des lignes hydrauliques est impossible, la séparation des culasses ne permet pas de
conserver l'alimentation des vérins de commande des soupapes par les pistons de culbuteurs
correspondants (tableau de la page 21X).

Le système est adapté pour utiliser l'action du culbuteur d'injection correspondant à la soupape
d'échappement ce qui en fait un système plus simple.

Le ralentisseur Jake Brake utilise un circuit hydraulique dérivé du circuit de lubrification du moteur.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 22
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Description d'un module

Chacun des modules comprend ;


- un électro-distributeur, marche / arrêt, en relation directe avec le module électronique du moteur,
- deux valves de contrôle, une par cylindre,
- deux pistons émetteurs (pompe), en relation mécanique sur le culbuteur d'injection, un par cylindre,
- deux pistons récepteurs (vérin), en relation mécanique sur le culbuteur de soupape d'échappement, un
par cylindre.

La commande de chacun des modules se fait par un électro-distributeur (un par module) ce qui permet ;
- pas de fonctionnement, levier de commande au repos
- trois niveaux de puissance de ralentissement suivant la sélection effectuée par la position du levier, 2,
4 ou 6 cylindres utilisés en compresseur d'air.

Le fonctionnement du ralentisseur est géré par le boîtier électronique moteur en liaison avec boîtier
électronique de la transmission.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 24
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Conditions de fonctionnement

- Présélection d'un niveau de puissance de ralentissement par action sur le levier de commande situé
sous le volant de direction, côté droit.
- Relâchement de la pédale d'accélérateur en position ralenti.

Le module moteur coupe le fonctionnement de l'injection pendant la mise en service du ralentisseur.

La mise en service du ralentisseur fait agir le boîtier électronique de transmission pour ;


- modifier les régimes de passage des vitesses et la prise directe (environ 200 tr pour réduire les risques
de changement de vitesses intempestifs et les sur-régimes),
- suppression de la fonction anti-pompage (anti-hunt), (en fonctionnement normal, cette fonction
temporise sur 3 secondes la récupération d'un rapport qui vient d'être quitté).

Fonctionnement, hors service.

L'électro-distributeur n'est pas sous tension, l'alimentation des valves de contrôle est à la vidange, elles
sont en position de repos sous l'action de leur ressort.

Les circuits d'huile des pistons sont à la vidange par ouverture du passage au-dessus du tiroir.

Les quatre pistons sont en position de repos sous l'action de ressort, ils ne sont pas en contact sur les
culbuteurs.

Fonctionnement, en service.

L'électro-distributeur alimente le circuit du ralentisseur à partir du débit du circuit de lubrification du


moteur.

Le débit se présente face aux valves de contrôle puis cherche à traverser le clapet anti-retour qui est
verrouillé.

La force hydraulique soulève le tiroir, le débit trouve le passage vers le circuit des pistons.

Tous les pistons sont poussés sur les culbuteurs.

Le premier temps moteur, admission se fait normalement.

Le deuxième temps moteur, compression commence normalement puis ;


- la came d'injection agit sur l'élément de pompage mais l'électro-distributeur d'injecteur n'est pas activé,
- le culbuteur d'injection agit sur le piston émetteur, celui ci génère un débit d'huile qui ne peut pas sortir
du circuit, il y a un verrouillage par le clapet anti-retour de la valve de contrôle,
- le débit d'huile remplit la chambre du piston récepteur, celui-ci agit sur le culbuteur de la soupape
d'échappement,
- l'air se détend dans la tubulure d'échappement, la vitesse est telle que l'air ne peut pas être ré-aspiré
lors de la descente du piston pendant le troisième temps moteur.

La cylindrée est étanche entre le moment ou la came d'injection ferme hydrauliquement la soupape et
l'ouverture de la même soupape par l'action de la came d'échappement.

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 26
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Circuit électrique,
tombereau articulé 740 Caterpillar

Extrait modifié du schéma électrique du tombereau rigide 740, zone du module électronique du moteur.

Le fonctionnement du ralentisseur est automatisé.

Le conducteur utilise le levier de commande pour présélectionner le niveau de ralentissement qui serra
utiliser automatiquement lorsque les autres conditions seront satisfaites,
l'accélérateur complètement relâché,
machine en mouvement.

Une commande informatique avec l'intervention d'un ordinateur portable permet de rendre la commande
manuelle.

Le ralentisseur fonctionne si;


Le levier est sur l'une des positions de fonctionnement,
l'accélérateur complètement relâché,
machine en mouvement.

La borne J2 9 assure la masse des trois solénoïdes.

La borne J2 10 RETARDER SOL MED/HI alimente deux solénoïdes.

La borne J2 11 RETARDER SOL LOW/HI alimente un solénoïde

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 28
TRANSMISSION Chapitre : Les ralentisseurs sur les soupapes d'échappement
Modules de référence : 21 Sujet : Notes personnelles

A. O. C. D. D Corporation des mécaniciens Epône août.2004 Réf. Doc : Transmission / Ralentisseur Jake Brake Vers. 2 Page 30