Vous êtes sur la page 1sur 5

I.2.1.

Cas d’un astable :


Les multivibrateurs (Astables, Monostables)

I. Généralités :

l
I.1. Définitions :

ia
Multivibrateur astable : le terme astable désigne une structure ne possédant pas d’état
stable, c'est-à-dire un oscillateur. Le signal délivré oscille continuellement d’un état à l’autre

Tr
sans jamais se stabiliser.

Multivibrateur monostable : le terme monostable désigne une structure qui en sortie


possède deux états complémentaires l’un de l’autre :

8
- Un état stable ou l’état de repos.
- Un état pseudo stable.

m
Le passage vers l’état pseudo stable nécessite une excitation appropriée à l’entrée I.3. Exemples d’utilisation en électronique :

o
e
monostable. Au bout d’un temps réglable par l’utilisateur la sortie retourne à son état

.c
stable. - Le monostable : Mise en forme d’impulsions brèves.

u t
- L’astable : Rythmer le fonctionnement des circuits électroniques séquentiels

ce
Multivibrateur bistable : ils possèdent deux états stables : se sont les bascules.

a
Exemple : générateur du signal d’horloge.

an
I.2. Chronogrammes de fonctionnement : II. Structure d’un multivibrateur :

w e
I.2.1. Cas d’un Monostable : Il existe de nombreuses possibilités pour réaliser les multivibrateurs, on trouve

r
.n
principalement :
C
- Association des amplificateurs avec des résistances et des condensateurs.
- Utilisation d’un circuit intégré spécialisé.
w
w
F
II.1. Fonctionnement en astable :
PD

Il s’agit d’un générateur de signal carré, appelé aussi oscillateur à relaxation :


à t T / 2
L’Aop travaille en régime de commutation
T
Vc(T / 2)  Vsat (1  (1  k )e 2 RC )  kVsat
k 1
T  2 RCLn( )
1 k
R1
T  2 RCLn(1  2 )

l
R2

ia
II.2. Fonctionnement en Monostable

Tr
R1
V  Vs  kVs
R1  R 2
T
Si 0  t 
2

8
Vs  Vsat

m
t
Vc (t )  Ae RC  Vsat

o
e
A  (1  k )Vsat (à t  0 Vc(0)  kVsat  A  Vsat )

.c
t

u t
Vc (t )  Vsat (1  (1  k )e RC )

ce
a
an
T
Si t T

w e
2
Vs  Vsat

r
.n
 ( t T /2)
Principe de Fonctionnement :
Vc (t )  Be RC
 Vsat
C
à t  T / 2 Vc(T / 2)  B  Vsat  kVsat w -Lorsque Vimp passe de +E à –E, V- passe à (Vref-2E) qui est négative donc V-<V+ -> ԑ>0
Vs passe de –Vsat à +Vsat.
B  (1  kVsat )
w
F
 ( t T /2)
-Au bout d’un certain temps V- rejoint Vref alors que V+ évolue de 2Vsat à Vréf pendant une
Vc (t )  ((1  k )e RC
 1)Vsat durée θH ԑ a tendance d’être négative et Vs passe de +Vsat à –Vsat.
à t  T Vc (t )   KVsat  Vc (0) Vs bascule à  Vsat
PD

- Le passage de Vimp de –E à +E n’a aucun effet sur l’état de Vs qui reste Vs=-vsat
Lorsque Vimp passe de +E à –E Vs passe de –Vsat à +Vsat.
Le signal carré obtenu est de rapport cyclique ½ et de période T tel que : La durée de l’impulsion :

2Vsat
 H  RCLn( )
Vréf
III. Le circuit intégré spécialisé NE555 :

III.1. Description :
Le NE555 est un circuit intégré utilisé en mode multivibrateur ou pour la temporisation. Ce
composant est très utilisé en raison de sa facilité d’utilisation, sa stabilité, et son faible cout.

l
Brochage :
Le circuit NE555 se présente sous forme d’un boitier de 8 broches décrites par le tableau

ia
suivant :

Tr
8
o m
e
.c
u t
ce
a
an
w e
r
.n
C
w
w
F
PD

Caractéristiques principales :

-Tension d’alimentation 4.5V à 16V (compatible TTL).


: - Fréquence maximale 2MHZ.
- Intensité maximal de sortie :200mA.
III.2. Décomposition fonctionnelle :

l
ia
Tr
8
Principe de fonctionnement :

m
Le NE555 en mode monostable permet de générer une impulsion d’une durée
réglable à l’aide d’une résistance et d’un condensateur.

o
e
En effet après l’application d’un front descendant à l’entrée du circuit TRIG la

.c
Contenu : bascule interne est activée (S=1) et la sortie est à niveau haut. Le transistor de

u t
ce
- 1 deviseur résistif. décharge est désactivé ce qui permet au condensateur C de se charger à travers

a
- 2 comparateurs. la résistance R en forme d’exponentielle.

an
- 1 bascule RS. Lorsque cette évolution atteint une valeur égale à 2/3 VCC la bascule est

w e
- 1 transistor de décharge. désactivé (R=1).
=1). Ainsi, la sortie se retrouve à l’état bas et le cond
condensateur de
décharge formant une impulsion d’une durée :

r
.n
Les tensions spécifiques: tw= 1.1 .R.C
Va= 1/3Vcc
C
Vb= 2/3Vcc w Les formes d’ondes sont données dans la figure ci-dessous.
Les entrées spécifiques :
- Seuil (force R à 1 lorsque V6>Vb)
w
F
- Déclenchement ( Force S à 1 lorsque V2<Va)
PD

III.3. Modes de Fonctionnement :

III.3.1. Fonctionnement en monostable :


condensateur se décharge à travers Rb jusqu’à 1/3 VCC ce qui remet la sortie au
niveau haut (S=1).
La fréquence d’oscillation ainsi que le rapport cyclique sont donnés par les
relations suivantes :

1.44
f 
( Ra  2 Rb)C

l
ia
Ra  Rb

( Ra  2 Rb)

Tr
Les formes d’onde sont données dans la figure ci
ci-dessous :

8
o m
e
III.3.2. Fonctionnement en astable :

.c
u t
ce
a
an
w e
r
.n
C
w
w
F
PD

Principe de fonctionnement :

La configuration du circuit NE555 en mode astable permet de créer un


oscillateur dont la fréquence d’oscillation et le rapport cyclique sont réglable par
le condensateur et les deux résistances Ra et Rb.
En effet, le condensateur se charge jusqu’à 2/3 VCC à travers Ra et Rb ainsi la
bascule internee est désactivé (R=1) eett la sortie se met à niveau bas
bas. Ensuite le