Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 2 Oscillations libres des systèmes à un seul degré de liberté

Oscillations libres des systèmes à un seul degré de liberté

1- Définition :
On appel oscillations libres ou naturelles le mouvement d’un système isolé auquel on donne
une excitation initiale à l’aide d’un système de perturbation extérieure et on l’abandonne à ses
oscillations libres (à lui-même).
Un oscillateur est un système qui n’est immobile qu’à la position d’équilibre

2- Description et équation du mouvement :

Le régime libre est décrit le comportement de l’oscillateur élémentaire âpres un lâcher initial,
sans fourniture ultérieure d’énergie par une force extérieure, donc lorsque f (t )  0 .
Ce Lâcher est défini, au temps t  0 par une élongation initiale  ST  x(0)

Fig.4 Oscillateur libre non amorti (masse-ressort)

A l’équilibre :
 
0  FEXT  F0  P  0

 k ST  mg  0  k ST  mg (Condition d’équilibre)

En mouvement :
m x  FEXT  m x   k ( ST  x)  mg (4)

m x  k x  (k ST  mg )


 
Chapitre 2 Oscillations libres des systèmes à un seul degré de liberté

Connaissant qu’à l’équilibre k ST  mg

ceci implique que l’équation (4) devient


m x   k x  m x  k x  0
k
x  x0
m

k
C’est une équation différentielle du second ordre de la forme x   0 x  0 avec  0 
2
.
m
3- Représentations graphiques de l’oscillateur :

L’oscillateur est dit conservatif quand l’amortissement est nul, c  0    0

Donc : x   0 x  0
2

La solution de cette équation donne le déplacement de la masse :

x(t )  A cos  0 t  B sin  0 t


 A cos  0 t  B cos( 0 t  )
2
Ou
x(t )  X cos( 0 t   ) (5)

 X  A2  B 2

Avec  B
 tg  A

Donc la masse décrit un mouvement harmonique de pulsation  0 , fréquence f 0 et période T0 .

0 1 2
f0  , T0  
2 f 0 0

Fig.5 Vecteurs tournants Représentant le déplacement x(t)



 
Chapitre 2 Oscillations libres des systèmes à un seul degré de liberté

On obtient la vitesse par dérivation de (5)



x (t )   0 X sin( 0 t   )   0 X cos( 0 t    )
2
Une nouvelle dérivation donne l’accélération :
x(t )   0 2 X cos( 0 t   )   0 2 X cos( 0 t     )

Nous pouvons voir dans la figure ci dessous, la représentation en vecteurs tournants de x (t ) ,


x (t ) et x(t ) .

Fig.6 Vecteurs tournants Représentant le déplacement, la vitesse et l’accélération

 
La vitesse est déphasée de par rapport à x (t ) et l’accélération est déphasée de par
2 2
rapport à x (t ) . Nous pouvons voir dans la figure ci dessous, la représentation de x (t ) , x (t ) et
x(t ) .par rapport au temps.

Fig. 7 Déplacement, vitesse et accélération par rapport au temps.


 
Chapitre 2 Oscillations libres des systèmes à un seul degré de liberté

Ces trois grandeurs sont toujours en quadrature de phase de l'une à sa dérivée. En ce qui
concerne les valeurs de ces fonctions, il est à noter que les fréquences jouent un rôle très
important dans leurs évolutions.

 x(t )  X cos( 0 t   )  x MAX  X


  
 x (t )  X  0 cos( 0 t    )   x MAX  X MAX 2  f 0
 2 x
 MAX  V MAX 2  f 0  X MAX 4  f 0
2 2
 x (t )  X  0 2 cos( 0 t     )

On comprend alors qu'à basse fréquence, les déplacements sont plus faciles à lire et qu'à haute
fréquence les accélérations sont plus faciles à lire. On peut utiliser le calcul ou des abaques
pour convertir les amplitudes des signaux "déplacement-vitesse-accélération" en fonction de
la fréquence.
 


 

Vous aimerez peut-être aussi