Vous êtes sur la page 1sur 15

MODULE 2

AFD - Loi fédérale sur l'alcool


 

 COURS
 TESTS
 LIENS UTILES

Téléchargez votre cours ci-dessous et prenez le temps de le lire


attentivement :

   T1 M2 - AFD global 2020

   T1 M2 - Tableau d'interdiction de servir d'après l'âge

1. Question

Pour faire de la pub dans votre bar vous proposez une soirée “Happy
Hours”. L’argument de vente est “un verre de whisky ou de vodka, le
deuxième verre est offert”. Est-ce légal ?

 Oui, sans aucune restriction particulière. C'est un plus


commercialement parlant.
 Oui, elle est permise mais avec un horaire restreint. Soit de
17h00 à 18h00 les lundis, mardis, mercredis et dimanches. et
de 18h00 à 19h00 les jeudis. vendredis et samedis Soit tous les
jours de la semaine de 17h00 à 18h00

 Non, elle n'est pas autorisée car elle n'exclue pas toute
promesse de spiritueux.

 Non, car elle n'a pas été communiquée 7 jours à l'avance et


qu'elle n'a pas été approuvée par le PCTN.

Inexact

Les manifestations énumérées ci-dessus sont illégales, si elles


incluent également des spiritueux et des boissons à base de
spiritueux: «Happy hours», «Deux consommations pour le prix
d’une», «Tre per uno», «Mezzo Prezzo», «All inclusive», «Soirée tout
à cinq francs», «Bourse aux boissons» (prix variables en fonction de
la demande), les périphrases suivantes «De x à y heures, tous les
cocktails à z francs seulement», «Entrée à x francs – boissons
offertes», «Tous les vendredis, boisson x et tous les samedis,
boissons y à z francs seulement» ou «Bon pour une boisson offert à
toutes les personnes déguisées», etc.

Tous les alcools contenant des alcools de plus de 15°C doivent être
exclus de ces offres promotionnelles.

2. Question

Vous venez d’acheter de l’éthanol pour votre restaurant et de l’alcool


de bouche. Le(s)quel(s) est soumis à la taxe unique sur l’alcool ?

 L’alcool de bouche est soumis à l’imposition, tandis que


l’éthanol est exempt de charge fiscale.
 L’éthanol et l’alcool de bouche ne sont pas soumis à
l’imposition tant que les alcools ne soient pas mélangés à
d’autres.

 L’alcool de bouche et l’éthanol sont tous deux soumis à


l’imposition.

 Ni l’éthanol, ni l’alcool de bouche sont soumis à l’imposition.

Inexact

La Division Alcool et Tabac à Delémont surveille l’usage de l’éthanol


dans l’industrie des spécialités pharmaceutiques et celle des produits
cosmétiques ainsi que son emploi à des fins techniques. Il assure la
séparation des marchés : d’un côté́ celui de l’éthanol exempt de
charge fiscale, de l’autre celui de l’alcool de bouche soumis à l’impôt.

3. Question

Depuis le 1er juillet 1999, quel est le montant d’imposition fixé par
litre à 100 % d’alcool pur à tous les spiritueux d’origine indigène ou
étrangère ?

 26 francs

 29 francs

 116 francs

 Le montant est en fonction de la catégorie de spiritueux


achetée

Inexact

Depuis le 1er juillet 1999, un taux unique d’imposition fixé à 29 francs


par litre à 100 % d’alcool est applicable à tous les spiritueux, qu’ils
soient d’origine indigène ou de provenance étrangère. Pour une
bouteille d’eau-de-vie de 7 dl titrant 40% vol d’alcool, l’impôt perçu
s’élève à quelque huit francs. Le Conseil fédéral fixe le taux de
l’impôt. Les agriculteurs sont exonérés de l’impôt sur la quantité
d’eau-de-vie nécessaire aux besoins de leur ménage et de leur
exploitation agricole.

4. Question

Des contrôleurs des douanes se présentent spontanément dans votre


nouvel établissement pour effectuer le contrôle de votre stock :

 Ils n’ont aucun droit de venir sans demander l’autorisation


au préalable auprès du gérant.

 Ils ne peuvent que contrôler les stocks qui se trouvent dans


le bar.

 Ils ont le droit de vous demander toutes les pièces


justificatives ainsi que de contrôler votre réserve.

 Les contrôleurs de la régie fédérale des alcools ne sont pas


admis d’allée dans les locaux d’entreposages, mais peuvent à
tout moment vous demander les documents de votre stock.

Inexact

Droit d’accès et de consultation de la AFD

Quiconque exerce le commerce de boissons distillées doit accorder


aux organes de contrôle de l’Administration Fédérale des Douanes
libre accès aux locaux de vente et d’entreposage, leur fournir tous
renseignements utiles, leur montrer les réserves et leur présenter les
livres de commerce et les pièces justificatives. Les documents
doivent être conservés tant que les spiritueux se trouvent au sein de
l’exploitation, mais pendant dix ans au minimum (art. 962 du code
des obligations : « Durée de conservation »), afin de pouvoir être
présentés sur demande.
5. Question

Vous faites vos courses dans un grand supermarché à Genève. Vous


achetez des bouteilles de bière à 4,8°C ainsi que des bouteilles de
vin bon marché à 13 % en volume d’alcool plus 7 bouteilles de
spiritueux à plus de 40°C, 3 bouteilles de vodka et 4 bouteilles de
whisky.
Cochez la bonne réponse :

 Vous avez une imposition sur toutes les bouteilles d'alcool


que vous avez acheté.

 Vous avez une imposition sur le vin, la vodka et le whisky.


La bière n'est pas soumise à l'imposition.

 Vous avez une imposition que sur la vodka et le whisky. La


bière et le vin ne sont pas soumis à l'imposition en tant que
boissons fermentées.

 Vous avez une imposition de 29.- fs par litre de vodka et de


whisky et de la moitié, 14,50 fs par litre de bière et de vin.

Inexact

Le montant unique d’imposition est de CHF 29.- par litre d’alcool pur
pour toutes les boissons de plus de 15% en vol. d’alcool.

6. Question

Quel est le montant perçu en déclarant une bouteille d’eau-de-vie de


7 dl titrant 40% vol d’alcool ?

 4,10 francs

 6,15 francs

 8,12 francs
 10,53 francs

Inexact

Pour une bouteille d’eau-de-vie de 7 dl titrant 40% vol d’alcool, l’impôt


perçu s’élève à quelque huit francs. Le Conseil fédéral a fixé le
montant de l’impôt à 29.- Fs. par litre d’alcool pur.
Calcul : 29 x 0,7 x 0,4 = 8,12 Fs.

7. Question

Pouvez-vous faire déguster dans votre propre établissement un


whisky irlandais qu’un ami vous a rapporté de ses dernières
vacances ?

 Oui, si votre ami a déclaré la bouteille en trafic touristique.

 Oui si vous la déclarez à L'A AT pour qu'elle soit imposée


par l'AFD.

 Uniquement si vous la faîtes déguster ce breuvage à des


connaisseurs de whisky.

 Uniquement si vous l'offrez, aucune transaction financière


est admise.

 Non, vous ne pouvez vendre que des boissons que vous


avez acheté dans le commerce.

Inexact

En aucun cas une eau-de-vie non taxée par la AFD peut être servie
ni entreposée dans les locaux de votre établissement.

8. Question

Quelles boissons alcoolisées sont soumises à la loi fédérale sur


l’alcool ?
 Toutes les boissons contenant de l'alcool

 Toutes les boissons contenant plus de 0,5% de l'alcool

 Toutes les boissons contenant plus de 15% de l'alcool

 Toutes les boissons contenant entre 12% et 15% de l'alcool

 Que les alcools forts

Inexact

Uniquement les boissons avec un titrage égal ou supérieur à 15°C.


Le taux d’alcool est augmenté à 18°C pour les vins indigènes si la
matière première vient exclusivement de Suisse.

9. Question

Je viens d’acquérir un nouveau stock de boissons distillées. Puis-je


faire de la publicité sur les bâtiments publics et à la radio pour faire
venir de la clientèle ?

 Vrai

 Faux

Inexact

Les limitations de la publicité

Les limitations de la publicité́ en faveur des boissons spiritueuses


constituent l’une des mesures d’accompagnement. La loi sur l’alcool
n’autorise que la publicité́ qui a directement trait au produit. La
représentation d’un style de vie impliquant l’alcool est illicite. La
publicité́ pour les boissons distillées est interdite notamment à la
radio et à la télévision, dans et sur les bâtiments destinés à des
usages publics, sur les places de sport ou lors de manifestations
sportives. La publicité́ est également interdite sur les objets usuels
qui n’ont aucun rapport avec l’alcool.

10. Question

Quel est l’âge minimum pour que la remise d’alcopops puisse être
remise à des jeunes sachant qu’ils les boiront chez eux ?

 14 ans

 16 ans

 18 ans

 21

Inexact

Les dispositions régissant la vente

Règle générale : pas d’alcool fermenté aux moins de 16 ans, pas de


spiritueux (les alcopops entrent dans cette catégorie) aux moins de
18 ans.

11. Question

Des jeunes rentrent dans votre commerce. Ils vous demandent une
bouteille de vin à moins de 15° d’alcool. Que faite vous ?

 Vous la leur vendez sans leur demander une pièce


d’identité.

 Avant de la leur vendre, vous leur demandez une pièce


d’identité, car vous avez des doutes sur leurs âges.

 Nous pouvons donner des bouteilles à tout le monde tant


qu’ils boivent leurs bouteilles ailleurs que dans la rue.
 Vous appelez la police car vous présumez qu'il n'ont pas
l'âge légal.

Inexact

En cas de doute sur l’âge des personnes à qui vous servez de


l’alcool, la loi vous oblige à demander une carte d’identité avant de
les servir.

12. Question

Vous venez d’importer plusieurs bouteilles de vermouth, ainsi que


des bouteilles de vin dont la teneur en alcool est de 17,5°. Quel sera
le taux d’imposition ?

 5,50 francs

 29.- francs

 14,50 francs

 116,. francs

Inexact

Pour les vins naturels, les vins de fruits, de baies, pour les spécialités
de vin, les vins doux, les mistelles, le vermouth et les autres vins
aromatisés, dont la teneur en alcool est de plus de 15 % mais pas
plus de 22 % volume (% vol). Dans tous ces cas, l’impôt s’élève à
CHF 14.50 par litre d’alcool.

13. Question

Pour vendre plus vite mon stock d’alcool distillé, ai-je le droit de
mettre ces bouteilles dans un distributeur automatique accessible au
public ?
 Je peux le proposer car ils sont dans mon restaurant.

 Je peux le proposer car ils sont dans mon restaurant


uniquement si je contrôle l'âge des personnes qui l'utilisent.

 Je ne peux pas proposer des bouteilles d'alcool de 15°C ou


plus dans des distributeurs automatiques accessibles au public.

 En aucun cas je ne peux proposer tout type d'alcool dans


des distributeurs automatiques de boissons.

Inexact

Restrictions de commerce publicité


Limitation de la publicité

Interdictions de faire le commerce


La vente au moyen de distributeurs automatiques accessibles au
public.

14. Question

Une boisson obtenue par fermentation telle que de la bière, du vin et


le cidre, est-elle soumise à la législation sur l’alcool ?

 Oui

 Non

Inexact

Champ d’application

Hormis les spiritueux, tous les produits contenant de l’alcool


éthylique. Le vermouth, le vin-vermouth et d’autres vins ayant une
teneur en alcool supérieure à 15% vol. sont soumis à là législation
sur l’alcool. Les boissons alcooliques, comme la bière, le vin et le
cidre, n’y sont pas soumises du moment qu’elles ont été obtenues
que par fermentation.

15. Question

Un représentant d’une grande marque de whisky me donne des


casquettes, cendriers et briquets. Puis-je les distribuer à mes
clients ?

 Vrai

 Faux

Inexact

La publicité est interdite sur les cendriers, les briquets, les stylos, les
bougies, les porte-clés, les miroirs, les parasols, les sacs, les articles
de sport, les enveloppes de disques, les sachets de sucre, les godets
de crème, etc. et tous les autres objets qui n’ont pas de relation
directe avec les spiritueux.

16. Question

En tant que nouvel acquéreur d’un restaurant que devez-vous faire


au sujet des boissons distillées reprises ?

 Vous n’avez rien à faire, ces bouteilles ont déjà dues être
taxées et payées par le précédant gérant.

 Peut importe le stock, c’est l’ancien gérant qui risque d’avoir


des problèmes avec la AFD

 Vous devez vérifier la légalité des stocks de spiritueux que


vus reprenez, éventuellement auprès des revendeurs de
l'ancien propriétaire.
 Vous les écoulez au plus vite en espérant ne pas avoir dans
l'intervalle de contrôle.

Inexact

Obligation de fournir des preuves pour l’imposition

Le responsable de l’exploitation doit prouver que les spiritueux qu’il


commercialise ont été imposés. Sont considérés comme preuve les
livres de commerce et les justificatifs tels que les bulletins de
livraison, les factures, les tickets de caisse détaillés ou les quittances
douanières en cas d’importations personnelles. En cas de reprise
d’exploitation, de changement de propriétaire ou d’ouverture d’une
nouvelle exploitation, il faut vérifier la légalité des stocks de spiritueux
qui doivent éventuellement être repris. Le nouvel exploitant est
responsable de tous les spiritueux qui se trouvent dans ses locaux.

17. Question

Assis à la terrasse de votre restaurant, un ancien voisin reconverti à


la commercialisation de fruits et légumes régionaux vous propose
une eau-de-vie de poires Williams de sa production avec comme
seule indication sur l’étiquette « Poire Williams » :

 Vous acceptez avec grand plaisir car vous allez offrir ce


nectar à vos bons clients, sachant que vous ne pouvez pas la
vendre car elle n’a pas été imposée.

 Vous pouvez la vendre et vous verrez plus tard quand la


AFD vous enverra la taxe à payer.

 Vous le remerciez chaleureusement mais vous déclinez son


offre car elle n'a pas été imposée.

 Vous acceptez en le remerciant sincèrement, et en privé


dégusterez ce nectar entre amis .
Inexact

Vous pouvez déguster une bouteille de spiritueux non taxée dans un


cadre privé, mais pas la proposer dans un cadre professionnel.

18. Question

Laquelle de ces affirmations sur les boissons spiritueuses est vrai ?

 Leur vente à des prix couvrant les frais, sauf en cas de


liquidation.

 Leur vente impliquant des avantages ou des cadeaux.

 Leur remise à des jeunes de moins de 18 ans.

 Leur remise gratuite à un nombre indéterminé de


personnes.

 Une promotion particulière s’adressant spécialement à la


jeunesse.

Inexact

L’article 41 sur la loi sur l’alcool interdit l’exercice du commerce de


détail des boissons distillées notamment sous les formes suivantes :
la vente ambulante ou le colportage
la vente sur les voies et places accessibles au public,
la vente au moyen de distributeurs automatiques accessibles au
public;
la vente à des prix qui ne couvrent pas les frais,
la vente impliquant des cadeaux ou avantages pour séduire le
consommateur,
la remise à des enfants et des adolescents de moins de 18 ans,
la remise gratuite à des fins publicitaires à un nombre indéterminé de
personnes.
19. Question

Qui est, en principe, responsable de l’application de la loi fédérale sur


l’alcool pour les restaurants genevois ?

 Le PCTN

 Le DSE

 Les Communes

 L'AFD

Inexact

La Confédération peut confier certaines tâches d’exécution mais


reste responsable de l’application de toutes les lois fédérales.

20. Question

Quel est le principal objectif de la législation ?

 Augmenter la vente d'alcools en Suisse, spécialement les


spiritueux.

 Augmenter la production et la vente de boissons fermentées


suisses.

 Uniquement si vous l'offrez, aucune transaction est admise.

 Diminuer les abus de consommation de boissons distillées


en Suisse.

 Limiter la consommation en Suisse de tous les alcools par


l'imposition.

Inexact
La loi prétend uniquement tenter de limiter les excès de
consommations de spiritueux et non d’en faire la prohibition.