Vous êtes sur la page 1sur 11

THEME : LES DIFFERENTS LANGUAGES DE PROGRAMMATION

INTRODUCTION La
programmation est une branche de l’informatique qui sert à créer des programmes. Tout ce que
vous possédez sur votre ordinateur est un programme : votre navigateur Internet (Internet
Explorer, Firefox, Opera, etc.), votre système d’exploitation (Windows, GNU/Linux, Mac OS X,
etc.) qui est un regroupement de plusieurs programmes appelés logiciels, votre lecteur MP3,
votre logiciel de discussion instantanée, vos jeux vidéos, etc.Notre ordinateur contient un
composant électronique particulier, spécialement conçu pour exécuter ces instructions : le
processeur. Ce qu’il faut retenir, c’est que notre ordinateur contient un circuit, le processeur, qui
permet d’effectuer de petits traitements de base qu’on appelle des instructions et qui sont la base
de tout ce qu’on trouve sur un ordinateur. Les instructions sont stockées dans notre ordinateur
sous la forme de chiffres binaires (appelés bits en anglais), autrement dit sous forme de zéros ou
de uns. Ainsi, nos instructions ne sont rien d’autre que des suites de zéros et de uns conservées
dans notre ordinateur et que notre processeur va interpréter comme étant des ordres à exécuter.
Ces suites de zéros et de uns sont difficilement compréhensibles pour nous, humains, et parler à
l’ordinateur avec des zéros et des uns est très fastidieux et très long. Autant vous dire que créer
des programmes de cette façon revient à se tirer une balle dans le pied. Pour vous donner un
exemple, imaginez que vous deviez communiquer avec un étranger alors que vous ne connaissez
pas sa langue. Communiquer avec un ordinateur reviendrait à devoir lui donner une suite de
zéros et de uns, ce dernier étant incapable de comprendre autre chose. Ce langage s’appelle le
langage machine.Une question doit certainement vous venir à l’esprit : comment communiquer
avec notre processeur sans avoir à apprendre sa langue ?

L’idéal serait de parler à notre processeur en français, en anglais, etc, mais disons-le clairement :
notre technologie n’est pas suffisamment évoluée et nous avons dû trouver autre chose. La
solution retenue a été de créer des langages de programmation plus évolués que le langage
machine, plus faciles à apprendre et de fournir le traducteur qui va avec. Il s’agit de langages
assez simplifiés, souvent proches des langages naturels et dans lesquels on peut écrire nos
programmes beaucoup plus simplement qu’en utilisant le langage machine. Grâce à eux, il est
possible d’écrire nos programmes sous forme de texte, sans avoir à se débrouiller avec des suites
de zéros et de uns totalement incompréhensibles. Il existe de nombreux langages de
programmation et l’un d’entre eux est le C. Reste que notre processeur ne comprend pas ces
langages évolués et n’en connaît qu’un seul : le sien. Aussi, pour utiliser un langage de
programmation, il faut disposer d’un traducteur qui fera le lien entre celui-ci et le langage
machine du processeur. Ainsi, il ne vous est plus nécessaire de connaître la langue de votre
processeur. En informatique, ce traducteur est appelé un compilateur.

PROBLEMATIQUE : Quel langage de programmation


choisir ? A travers c'est differents language de programmation nous
verrons celui qui est le plus adapte à nos besoin.
HISTORIQUE : Les langages
de programmation généraux ont connu une évolution laborieuse et étrange depuis 1946. Pour
montrer l'évolution de la syntaxe, des fonctionnalités, les voici classés par date d'implémentation.
Quand Pascal, C++, Python, sont apparus, qui les a imaginés, pourquoi les langages ont-ils ces
différences?

Les dates retenues correspondent au moment ou le premier programme à pu être écrit et compilé
dans le langage. Il est fourni quand c'est possible le site d'un compilateur ou interpréteur pour le
langage ou une fiche détaillée pour les principaux d'entre eux. L'historique concerne surtout les
langages d’application ou de script universels, mais je mentionne certains langages spécialisés
importants et tous ceux qui ont eu une influence majeure dans la conception ultérieure d'autres
langages de programmation.Les principales catégories de langages (à ce jour), sont les langages
fonctionnels et procéduraux (dits aussi impératifs), et les langages logiques.

Un langage est dit fonctionnel, au sens mathématique du mot fonction, si chaque opération est
indépendante du contexte, et si le résultat d'une fonction dépend exclusivement de ses arguments.

Haskell, Lisp, sont des langages fonctionnels de genres différents. Ils sont plutôt destinés à
l'intelligence artificielle. Lisp utilise le principe de réduction de problème, Prolog le principe de
résolution par des prédicats de premier ordre, c'est un langage logique.

On oppose aussi le style impératif au style déclaratif. En fait on considère déclaratif un système
qui énonce des connaissances, l'énoncé d'un problème, et fournit un mécanisme de résolution.
Prolog se dit déclaratif.

Pratiquement tous les langages, fonctionnels ou impératifs sont maintenant orientés objets, et
utilisent des classes décrivant des objets réels ou purement informatiques.

On distingue 4 générations de langages de programmation plus au moins deux nouvelles


tendances.

Langages machine.

Langages symboliques et autocodes.

Langages indépendants du matériel, comme Basic, C, Cobol, Algol...

Langages conçus pour décrire le problème, comme Simula et autres langages à objets .

Les langages à programmation logique prétendent représenter la cinquième génération, mais leur
utilisation est marginale. La cinquième génération pourrait être celle des langages Internet, donc
fonctionnant sur toute machine et compilés en code intermédiaire (dit virtuel).

Les langages "Markup" inspirés de XML sont la dernière tendance, ils intègrent le code et les
données sous une forme extensible, et qui fonctionnent sur le web.

Indépendamment de ces générations théoriques, les grandes dates sont les suivantes:

Années 50: Création des langages de haut niveau (plus proches de l'homme).

Années 60: Foisonnement de langages spécialisés. Forth. Simula I. Lisp, Cobol.

On essaie sans succès d'imposer des langages généraux: Algol, PL/1.

Années 70: Duel entre programmation structurée avec Pascal et l'efficacité du langage C (cela
dure encore en 2000). Généralisation du Basic interprété sur les micro-ordinateurs apparus en
1977, usqu'à la fin des années 80.

Années 80: Expérimentation d'autres voies et notamment des objets. ML. Smalltalk. Sur les
micro-ordinateurs, on utilise maintenant C, Pascal, Basic compilé.

Années 90: Généralisation de la programmation objet grâce aux performances desmicro-


ordinateurs. Java, Perl, Python s'ajoutent aux langages micros.

Années 2000: Programmation Internet (et les innovations à venir, voir en fin de texte).

Années 2010: Concurrence et asynchronisme. Les langages JavaScript, Go, Julia entre autre
aident à créer des applications en ligne fluides. Quel langage
de programmation choisir ?

C’est bien beau de vouloir apprendre un langage de programmation, mais il faut savoir lequel
choisir…

Connaître un langage de programmation est un atout de plus en plus important sur le marché du
travail, puisque la demande en développeur de logiciels va augmenter de 17% dans les
prochaines années.

Cependant, quand on débute dans la programmation, on peut être confus face aux centaines de
langages que l’on peut choisir. C’est pour cela qu’un article publié sur The Muse, donne des
conseils pour bien choisir son langage de programmation.

The Muse explique les débutants en programmation doivent se poser deux questions : « Qu’est-
ce qui m’a fait m’intéresser à cela ? », et « Qu’est-ce que je veux faire en tant que
programmeur ? »

Les réponses à ces questions guideront leurs premiers pas, et peut-être même toute leur carrière,
puisque leur choix de langage dépendra de ces réponses. En parlant des langages, voici une liste
des plus connus, pour vous aider à vous décider :

PYTHON
Python est un langage de programmation open source interprété côté serveur et non compilé.
Créé par Guido van Rossum, il est utilisé pour le développement web, le développement de jeux-
vidéos et autres logiciels, ainsi que pour les interfaces utilisateur graphiques. Il a notamment été
utilisé dans la création d’Instagram, de YouTube et de Spotify, et est l’un des langages de
programmation officiels de Google.

Python a plusieurs avantages: il est le langage de programmation le plus facile à apprendre; Il a


de nombreux outils et fonctionnalités qui facilitent la programmation.

Cependant, il est plus lent que les scripts compilés, est peu adapté pour le développement de
logiciels pour mobiles. Ses utilisateurs se plaignent souvent de son design, qui nécessitent plus
de tests que pour les autres langages, et qui a des erreurs qui n’apparaissent que lors de la mise
en marche. Comparé à plusieurs langages de programmation actuellement disponibles,
Python est de loin le plus facile à étudier. La syntaxe des lignes de code présente une certaine
clarté, ce qui en facilite la lecture et la compréhension, même si vous n'êtes pas un expert en
Python. Venkatesan soutient que l'apprentissage et l'enseignement de Python à travers des cas
pratiques constituent une très bonne approche, car la syntaxe de Python obéit à moins de règles
par rapport à d'autres langages. En effet, l'accent est principalement mis sur l'objectif à atteindre
en exécutant votre code.Python est un langage de programmation interprété, interactif, orienté
objet et de haut niveau à usage général. Selon l'ingénieur Venkatesan , Python est aujourd'hui le
langage de programmation le plus populaire. Les développeurs ont aujourd'hui la latitude de faire
de Python leur langage privilégié dans presque tous les domaines de l'informatique, y compris le
développement Web, le cloud computing (AWS, OpenStack, VMware, Google Cloud, etc.),
l'automatisation, les tests de logiciels, Big Data (traitement de gros volumes de données),
Hadoop, etc.Python permet aux développeurs de créer des fonctions avec moins de lignes de
code, ce qui ne serait pas le cas avec d'autres langages de programmation. C'est un langage facile
à apprendre et avec la pratique, il devient possible de créer rapidement un jeu rudimentaire en
deux jours. Un autre facteur qui fait de Python un langage de programmation intéressant pour les
novices est sa lisibilité et son efficacité.« Python est actuellement âgé de 28 ans. Même s'il est
plus vieux que beaucoup de mes lecteurs, il reste très intéressant, car il peut s'appliquer à peu
près à tous les types de développement en l'occurrence la conception de logiciels, le
développement Web, etc. », a affirmé l'ingénieur Venkatesan. Il ajoute qu'il est également
possible d'utiliser Python pour gérer des infrastructures en local ou se trouvant dans le cloud,
pour travailler sur des bases de données, pour créer des fonctions personnalisées intégrées aux
logiciels d'analyse de données comme Hive ou Pig. Venkatesan soutient également que pour
construire un outil à usage personnel, Python est un excellent choix.« En résumé, investir un peu
d'effort pour apprendre Python vous donnera des compétences qui ne feront que vous valoriser
sur le marché de l'emploi », déclare Venkatesan.Python est utilisable sur plusieurs plateformes et
est open source il y a de cela plus de 20 ans. Si vous avez besoin d'un code qui fonctionne sur
aussi bien Linux que Windows et MacOS, pensez à Python.

L'ingénieur informaticien en l'occurrence Venkatesan a également tenu à mettre en évidence la


flexibilité du langage Python. Il rappelle qu'il existe plusieurs implémentations robustes de
Python qui sont intégrées à d'autres langages de programmation. Parmi celles-ci, nous avons :

CPython, une version avec C. Pour rappel, CPython est l'implémentation de référence du langage
Python. C'est un interpréteur de bytecode écrit en langage C ;

Jython, ou Python intégré avec Java. Ce dernier, anciennement nommé JPython, est un interprète
Python écrit en Java et créé en 1997 par Jim Hugunin ;

IronPython qui est conçu pour être compatible avec .NET et C#

PyObjc, ou Python écrit avec le langage ObjectiveC ; RubyPython, ou Python combiné avec
Ruby.
JAVA

Java est sûrement le langage de programmation le plus connu. Il est utilisé par les développeurs
pour créer et faire fonctionner des applications pour ordinateurs. Il est probablement donc en
fonction sur votre ordinateur et sur votre navigateur web. Il est également utilisé sur la plupart
des autres supports numériques (smartphones, consoles, logiciels).

Les développeurs connaissant Java sont très demandés. Le langage évolue sans cesse, alors le
défi est permanent. Cependant, le langage Java consomme beaucoup plus de mémoire que le C+
+ et ses simulations sont lentes. De plus, ce n’est pas le langage le plus facile à apprendre (même
si ce n’est pas le plus difficile non plus). Contrairement à la plupart des autres langages (sauf la
plateforme .Net), Java met à la disposition du développeur une API très riche lui permettant de
faire de très nombreuses choses. Contrairement à des langages comme le C, où il fallait coder par
nous même des fonctionnalités basiques comme le chargement d'images, ou bien d'avoir recours
pour quasiment n'importe quoi à une librairie de code tierce, Java vous propose à peu près tout ce
dont vous avez besoin directement dans le JDK. Ceci est un énorme avantage, qui augmente
encore une fois grandement votre productivité de développement. De plus il existe énormement
d'API tierces de très bonnes qualités, pour des fonctionnalités qui viendraient à manquer au JDK.
Mais Java ne se limite pas à la plateforme développée par Sun. Il existe de nombreuses
implémentations du JDK, de JVM ou même de compilateurs qui permettent d'obtenir des
exécutables natifs, mais vous trouverez bien plus d'informations dans un article consacré à toutes
ces implémentations et JVM. Prenez un code C compilé il y a 8 ans et lancez le aujourd'hui. Soit
il se lance et a les mêmes bugs et performances qu'il y a 8 ans, soit il ne se lance pas du tout.
Faites pareil avec un code Java compilé en Java Byte Code. Il se lancera très certainement mais
cette fois-ci vous avez de grandes chances que le programme possède beaucoup moins de bugs et
soit beaucoup plus performants. Java conserve une compatibilité assez bonne avec les anciens
codes, compilés avec une version antérieur. Java est en constante amélioration. Chaque nouvelle
version apporte son lot de nouveautés au niveau de l'API et apporte de nettes améliorations au
niveau des performances et de la stabilité. C'est pourquoi il faut comparer ce qui est comparable.
Quand vous voulez parlez de Java, ne vous référez pas à un Java 1.3 ou même au JRE 1.1 de
Microsoft incorporé par défaut dans tous les naviguateurs IE, car il ne s'agit pas du tout de la
même chose. Alors pensez toujours à utiliser une version récente du JRE comme Java 5.0 ou
même Java 6.0 encore en développement. Et si vous voulez aller plus loin, lancez la JVM server
plutôt que la JVM client. Résumé des avantages de Java

Portabilité excellente

Langage puissant

Langage orienté objet

Langage de haut niveau

JDK très riche

Nombreuses librairies tierces

Très grande productivité

Applications plus sûres et stables

Nombreuses implémentations, JVM et compilateurs, libres ou non

IDE de très bonne qualité et libres : Eclipse et Netbeans par exemple

Supporté par de nombreuses entreprises telles que Sun ou encore IBM et des projets comme
Apache.
C

Créé entre 1969 et 1973, C est l’un des plus vieux langages de programmation. Il supporte la
programmation structurée, les variations de lexique et les récusions, tandis qu’un système de
type statique empêche beaucoup d’opérations accidentelles. Ce langage est utilisé pour les
systèmes d’exploitation, le développement de logiciel, et le hardware. Le langage C a l’avantage
de permettre le développement de logiciels pouvant fonctionner sur différentes plateformes sans
trop de modifications. De plus, il est assez simple et peut donc être intégré sur presque n’importe
quel microprocesseur moderne.

Le plus grand avantage de ce langage est que les langages de programmation contemporains en
sont quasiment tous plus ou moins dérivés. Ainsi, une fois que l’on connaît le langage C, les
autres langages deviennent beaucoup plus simples. Mais le langage C n’a aucun mécanisme de
vérification concernant l’exécution, ne supporte pas la programmation orientée objet. l faut
reconnaître que sur le marché actuel, le langage C n'est peut-être plus celui qui est le plus utilisé.
Entre le Java qui possède une grande part de marché et la plateforme .Net regroupant divers
outils et langages mais plus orientée Windows, le C possède quant à lui une part de moins en
moins grande. Cependant, le C peut être encore utilisé dans bien des domaines où l'on cherche
performance et rapidité ou si on a des ressources limitées, comme :

développement de systèmes embarqués ;

jeux vidéo (plus trop dans le monde professionnel comparé au C++) ;

programmation système ;

développement d'applications temps réel ;

bibliothèques de fonctions.
C++

C++ est un langage de programmation orientée objet (comblant les lacunes du langage C)
considéré comme le meilleur langage quand il s’agit de créer des applications à grande échelle. Il
est notamment utilisé pour développer des logiciels, des systèmes d’exploitation, des jeux vidéos
et des moteurs de recherche. Apprendre ce langage vous fera remarquer et vous permettra de
programmer une application qui fonctionnera tout en respectant les capacités de votre ordinateur.

Par contre, il faut savoir que le C++ est un langage très difficile à apprendre, car très complexe.
Le C++ n'est pas très récent : il a été développé dans les années 1980 pour apporter plus de
fonctionnalités au langage C, développé dans les années 1970. La compatibilité entre les deux
langages est de plus en plus limitée. Toutefois, le principal inconvénient du C++ réside dans son
haut degré d'abstraction. A la différence des langages comme Python ou Ruby, qui sont
relativement plus accessibles au grand public, le C++ est considéré comme un langage de bas
niveau, plus proche du fonctionnement de la machine, et donc moins compréhensible et intuitif
pour l'humain. En revanche, le C++ offre des avantages pour ses utilisateurs :

Plus de performances dans le programme créé, il fait partie des langages les plus puissants et les
plus rapides. Cela explique son succès dans le secteur concurrentiel des applications pour
smartphone

Très populaire, il est abondamment commenté et enseigné sur le web, à travers les forums
spécialisés et les plateformes de formation en ligne. Bien que ce ne soit pas le langage le plus
simple, il reste, de ce fait, accessible à des débutants en auto-formation

Portable d'un système d'exploitation à l'autre, il n'a pas besoin d'être retravaillé pour passer de
Windows à Linux ou Mac OS

Bien fourni en bibliothèques, puisque la bibliothèque standard du C++ comprend la plupart des
éléments de la bibliothèque standard du C et de la Standard template Library (STL). Ce point lui
assure une diversité de fonctionnalités très intéressante. Bien que les langages Java et C# soient
aujourd’hui les plus complets, le C++ reste très utilisé pour :

La plupart des applications graphiques : création de programmes en 3D, par exemple


Lu traitement de texte

Les jeux vidéos

La mise en place d'outils financiers

La création de certains programmes militaires.


JAVASCRIPT

JavaScript est souvent utilisé comme un langage de script côté client, ce qui signifie que son
code est inscrit dans une page HTML. Quand un utilisateur affiche une page ayant JavaScript, le
script est envoyé au navigateur, qui doit alors réagir. On retrouve JavaScript dans les devantures
de sites, les outils analytiques, les widgets et les interactions web. Ce langage de programmation
est très facile à apprendre, et peut être utilisé avec d’autres langages. En plus, ses fonctions
peuvent être exécutées immédiatement. Les seuls inconvénients sont le fait que JavaScript peut
être exploité en tant que brèche de sécurité, et le fait qu’il peut être interprété différemment selon
les navigateurs. Quels sont les principaux frameworks JavaScript ?

Il existe de nombreux frameworks JavaScript orientés vers les interfaces web (ou "orientés
client"). Les trois plus connus sont Jquery, AngularJS (qui a été initialement développé par
Google) et React (qui, lui, est né chez Facebook). Il existe néanmoins quelques infrastructures
JavaScript open source orientées serveur, même si ce langage n'avait pas été conçu dans cette
optique au départ. La plus célèbre d'entre elles n'est autre que NodeJS. Quels sont les
principaux usages de JavaScript ?

Le langage JavaScript est principalement employé pour améliorer l'ergonomie d'un site Internet
et/ou d'une interface applicative utilisateur. Il sert également à intégrer des effets esthétiques,
toutefois rarement indispensables. Son principal intérêt réside dans son mode de
fonctionnement : le langage JavaScript offre en effet la possibilité d'exécuter un code sans être
contraint de recharger une page web. En cela, il joue un rôle dans l'amélioration de la rapidité de
chargement des pages, un critère d'ergonomie et de référencement de plus en plus important.

PASCAL
"Le langage C est un des langages les plus utilisés actuellement. Cela
est dû au fait que le langage C est un langage comportant des instructions et des structures de
haut niveau (contrairement à l'assembleur par exemple) tout en générant un code très rapide
grâce à un compilateur très performant.

Cela est dû en réalité au fait que les instructions du langage sont faites de telle façon à être assez
proches du langage machine, ce qui se traduit par un programme compact (donc rapide) dans la
mesure où le programmeur respecte une syntaxe proche des spécifications...

Ainsi, les programmes en C sont très peu long. La contrepartie est bien évidemment que le
langage C reste un langage assez compliqué.

Toutefois, son apprentissage est désormais nécessaire pour quiconque s'intéresse à la


programmation, et cet apprentissage vaut le coup !"

Pareil pour le Pascal, mais en un peu moins. Le Pascal est un langage de développement le plus
utilisé pour l'enseignement, et un des plus utilisé en programmation professionnelle sur micro-
ordinateur. D'une manière générale, il se raconte que le PASCAL est le langage des "amateurs" et
le C celui des professionnels. Cela énerve beaucoup la multitude de très bons programmeurs en
PASCAL, et valorise les développeurs C (qui peuvent d'ailleurs être tout aussi bons !). La grande
famille des PASCALIENS est extrêmement vivante, à travers des forums et des listes de
diffusion.

Le Pascal permet de manipuler tout type de variable au même titre que le C, sauf en ce qui
concerne les accès directs à la mémoire (pointeurs) pour lesquels il est un peu fastidieux. Malgré
tout, il est possible de programmer en Pascal tout ce qu'il est possible de faire en C.

Le Pascal impose une structure de programme cohérente, avec la définition systématique des
variables et des types, ce qui permet d'avoir un contrôle maximum à l'exécution. Le fait que le
recours aux pointeurs ne soit pas sa tasse de thé oblige à faire dès le départ une bonne analyse, en
forçant le programmeur à respecter sa philosophie et à garder une bonne transposition
algorithme/programme. Le code est relativement compact mais permet une très bonne lisibilité,
donc une maintenance aisée (en théorie...). Enfin, la structuration permet de découper le
programme en unités de travail, chacune ayant ses propres variables et types. La conception
descendante de la structure du programme permet ce découpage et augmente la logique de la
structure et la lisibilité. Il y a beaucoup moins de possibilités d'écrire un programme en Pascal
qu'un programme en C, car l'utilisation à outrance des astuces de programmation (rendant le code
illisible) est limitée.

La rapidité d'exécution d'un programme écrit en Pascal est très bonne, à peine moins élevée que
celle d'un (bon) programme écrit en C, et la taille des exécutables est relativement compacte,
bien que cet aspect soit de plus en plus anodin au regard des applications Windows où la taille du
programme est conditionnée par les "ressources", c'est-à-dire les images et autres icônes.

RUBY

Ruby est un langage de programmation d’usage général, orienté objet, dynamique et réflectif. Il
est utilisé pour les interfaces utilisateur graphiques, les applications web et le développement
web. Ruby est apprécié des débutants en codage car il est l’un des langages de programmation
les plus faciles à apprendre, et a une bibliothèque d’outils et de fonctionnalités bien fournie. De
plus, il y a une véritable communauté autour de ce langage, les adeptes de Ruby se rencontrant
autant sur Internet qu’en personne. Cependant, même ces adeptes reconnaissent que Ruby est
lent, qu’il y a peu de bonne documentation dessus, et que les applications développées avec sont
moins performantes que celles développées par Java ou C. Une des premières choses agréables
avec Ruby on Rails repose sur le langage Ruby en lui-même. La syntaxe est simple, peu
verbeuse, proche de la langue anglaise et très souple. Pour les développeurs chevronés, Ruby
ouvre la voie à la meta-programmation (le fait d'écrire du code pour que votre service génère
d'autres morceaux de code automatiquement) de manière unique. Intellectuellement, c’est un
plaisir de structurer sa pensée et d'écrire du code dans ce langage. Rails est un framework, c'est-
à-dire un cadre dans lequel le développeur doit s'inscrire. Il s’agit également d’un outil unique et
parfaitement adapté aux développements d'applications web. Pour une startup, aller vite, pivoter,
itérer, changer d’avis, scaler, faire et défaire fait partie du quotidien. Rails offre une flexibilité
extraordinaire pour encaisser sans broncher tous ces changements. Quel que soit le domaine dans
lequel vous souhaitez vous investir, votre besoin sera généralement le suivant : une base de
données, un front (la partie visible de votre application) et un back-end (le code côté serveur). La
réunification et l’agencement sans douleur de ces trois éléments sont définitivement le sweet spot
de Rails. PHP

PHP est un langage de script côté serveur utilisé pour le développement web, mais également
comme langage de programmation d’usage général. Il est facile à apprendre, et possède une large
communauté. De plus, il fonctionne bien avec les bases de données, les systèmes de fichiers, les
images, etc. Néanmoins, ce code a de gros défauts : à cause de sa facilité, les novices ont
tendance à ne pas utiliser ce code correctement, sans compter le fait que certains des codes open
source sont très vieux. PHP est aussi plus lent que ses concurrents, et sa gestion des erreurs est
très mauvaise. Objective-C

Objective-C est un langage de programmation d’usage général et orienté objet, qui ajoute une
messagerie de style Smalltalk au langage C. C’est le langage de programmation principal
d’Apple pour les systèmes d’exploitation OS X et iOS, ainsi que pour leurs interfaces de
programmation. Objective-C a pour avantage de donner accès aux bibliothèques de
développement d’Apple. De plus, les programmes développés avec Objective-C sont plus
dynamiques, et peuvent prendre eux-mêmes des décisions concernant la mémoire et les données.
Cependant, ce langage ne peut pas être utilisé sur d’autres plateformes, et est long et difficile à
apprendre.

En résumé, Python est le langage le plus facile à apprendre, C++ est le plus puissant, Javascript
est le plus demandé, et Java a la meilleure longévité.
CONCLUSION :
Facilité d’apprentissage

Il n’est pas facile d’apprendre un nouveau langage de programmation, certains sont plus
difficiles que d’autres à apprendre. Il existe des langages dits de bas niveau et des langages de
haut niveau. Les langages de bas niveau comme l’Assembleur ou le langage C permettent de
créer des programmes très optimisés et proches du matériel sur lequel on exécute celui-ci. Avec
ces langages, vous devez par exemple gérer vous même l’utilisation de la mémoire, ce qui peut
être compliqué pour un débutant.
Quel langage de programmation choisir pour un jeu vidéo ?

Pour PC : le C++ (standard dans l’industrie du jeu vidéo), ou le JavaScript (en utilisant Phaser) si
vous voulez faire des petits jeux simples en 2D.

Pour les consoles (Xbox, PSX etc.) : il faut utiliser du C, du C++ ou le C#. Jetez un oeil sur les
Kits de Développement Logiciel (SDK) mis à disposition des développeurs par les constructeurs
de ces consoles pour en savoir plus.

Pour faire un jeu en ligne : c’est le JavaScript avec le HTML/CSS.


Quel langage de
programmation choisir pour le Web ?

Si vous voulez faire un site web côté frontend (= interface graphique), apprenez le HTML/CSS et
JavaScript.

Si vous voulez développer la gestion des données pour un site web, c’est-à-dire le côté backend
(= côté serveur), apprenez le PHP, Ruby, ou le JavaScript (en utilisant NodeJS).
Quel langage de programmation
choisir pour une application Android, iOS ou Windows Mobile ?

Pour Android : apprenez le Java (ou Kotlin).

Pour iOS : apprenez le Swift, vous pouvez toujours utiliser l’Objective-C mais il va être
remplacé par Swift dans le futur.

Pour Windows Mobile : c’est le C#, VB.NET, C ou C++.

Si vous voulez une application qui puisse se lancer sur toutes ces plateformes : apprenez le
JavaScript et un framework comme React Native, Ionic ou Cordova.
Quel langage de
programmation choisir pour une application de bureau ?

On peut utiliser beaucoup de langages différents pour développer une application de bureau, les
plus utilisés sont Java, C# et C++. Vous pouvez également utiliser JavaScript avec ElectronJS.
Des logiciels de bureau comme l’éditeur de code Visual Studio Code sont développés en
TypeScript (un superset du langage JavaScript) à l’aide d’ElectronJS.