Vous êtes sur la page 1sur 1

PARTIE 2 :

Pour commencer, revenons quelques instants sur la notion même de science économique. La
science économique, aussi appelée sciences économiques ou plus simplement économie, est
une discipline scientifique qui étudie selon des procédés scientifiques le fonctionnement des
échanges de biens et services dans notre société ainsi que leurs processus de production. Elle
peut se diviser en deux corps d’études distincts : la microéconomie d’un côté et la
macroéconomie de l’autre.
A travers les deux axes suivantes “ l’économie une science humaine “ et “ l’économie une
science sociale", nous verrons si l’économie et une science et à quel genre de science elle
appartient .
La science économique fait partie des sciences humaines parce que son objet d’étude porte
directement sur l’être humain. La science économique ne constitue donc pas une science
isolée des autres sciences. En effet, il est difficile de bien comprendre les activités
économiques sans prendre en compte les phénomènes de pouvoir (science politique), le
contexte historique (histoire), le milieu géographique (géographie), les comportements des
acteurs économiques (psychologie), l’interaction entre les acteurs (sociologie), la culture et la
mentalité des acteurs (anthropologie). De plus, pour trouver l’origine des problèmes
économiques, il faut comprendre la façon dont la société s’organise pour produire des biens
nécessaires à la satisfaction de ses besoins.
Si l’on se penche sur la science économique, on se rend très vite compte que la seule barrière
justifiant sa considération comme une science sociale réside dans son sujet d’étude :
l’humain. En effet, l’humain est par nature imprévisible. Aucun modèle mathématique ou
scientifique ne peut prédire un comportement avec l’assurance que celui-ci s’applique à coup
sûr. Le fait qu’il existe autant d’exception aux règles des modèles économiques justifie à lui
seul la non-considération des sciences économiques comme une science sérieuse. Si tous les
modèles mathématiques ou scientifiques des sciences économiques et sociales étaient vrais,
nous vivrions dans une société sans cycles. Les crises économiques seraient prévisibles et
endiguées, de même que les crises sociales et politiques. Ce n’est pas le cas et par
conséquent, on ne peut décemment pas classer la science économique comme une science
brute et irrévocable au même titre que la science du vivant ou la science physique.
on peut conclure en disant que l’économie est une science, à la fois une science humaine et
une science sociale car elle se divise en 2 corps d’études distincts qui sont, La microéconomie
qui s’attache à l’étude des phénomènes économiques internes aux entreprises et aux individus
tels que la propension des ménages à épargner, les interactions des entreprises entrent-elles,
la part de responsabilité des entreprises dans le marché de l’emploi ou les différentes
tendances de consommation propres aux individus ,et La macroéconomie qui elle étudie les
grands phénomènes économiques tels que les cycles économiques, la croissance économique,
l’investissement, l’épargne et les grandes tendances de la consommation.

Vous aimerez peut-être aussi