Vous êtes sur la page 1sur 16

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/300125419

Pratique des S.I.G. (Systèmes d’informations géographiques)

Book · September 2010

CITATIONS READS

0 5,785

2 authors, including:

Hammoum Hocine
Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou
40 PUBLICATIONS   37 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Vulnerability analysis of the reinforced concrete storage structures View project

Contribution à l’etude de la vulnérabilité des retenues collinaires vis - a- vis des aléas naturels, dans un système d’information géographique (sig). View project

All content following this page was uploaded by Hammoum Hocine on 09 April 2016.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Co l l e ct io n : L e s Ma n u e l s d e L ’é t u d ia n t

Pratique des S.I.G


(Systèmes d’Informations
Géographiques)

Applica tio ns so us MapInfo

Hocine HAMMOU M
Maître assistant, chargé de cours,
Université Mouloud Mammeri, Tizi Ouzou

Réd ha BOU ZIDA


Ingénieur hydraulicien, directeur technique,
African Geosystem campany, Alger.

© Copyright E url Pages Bleues Internationales

1
© Co pyrig ht Eurl Pag es Bleues I nt ern at io nales
M aison d’édition pour l’ens eigne ment et l a formation

Siège social : Raffour 10041 Bouira Algérie


Tél : (026) 95-59-79
Annexe : 182 Rue Saidi Ahmed, Bordj El Kifane Alger Algérie
Tél/Fax : (021) 20-58-31 / (021) 20-18-22
Librairie : Cité 2068 Lgts Smail yefsah bt 73 Bab Ezzouar Alger
Tél : (021) 20-83-30
E-mail : pagesbleues@yahoo.fr
mc.belaid@pagesbleues-editions.com
editions@pagesbleues-editions.com
auteur@pagesbleues-editions.com
Site Web : www.pagesbleues-editions.com

ATTENT ION !!

© Les Pages Bleues Internationales


Septembre 2010

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le


consentement de l’auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle et
une contrefaçon réprimée par le code pénal.
Nous mettons en garde les librairies ou tout autre organisme utilisant des moyens
de reproduction (Photocopieur, Duplicopieur, Imprimerie, …) que la reproduction
de nos ouvrages est strictement interdite.
Nous faisons appel aux lecteurs afin de les alerter sur la menace que représente la
contrefaçon pour l’avenir de l’écrit et de la production intellectuelle,
particulièrement dans le domaine de l’édition scientifique et technique. Pour cela
nous les prions de nous signaler toute fraude en nous contactant par :
Tél : (026) 95-59-79 ou par l’E-mail.

ISBN : 978-9947-850-67-1
D é p ô t l é g a l : 2 1 6 8 - 2 0 10

2
Préambule
Le présent ouvrage est destiné aux ingénieurs évoluant en bureaux d’études,
aux élèves ingénieurs et tous ceux qui s’intéressent aux systèmes d’information
géographiques (SIG). Les domaines d’application des SIG sont très vastes, pour
n’en citer que quelques uns, l’architecture, l’urbanisme, le génie civil, l’hydraulique,
l’aménagement du territoire, l’agriculture, la biologie et la sociologie … etc.
Le domaine d’application des SIG appliqué au métier de l’ingénieur est une
discipline récente introduite depuis peu suite à la reforme LMD de l’université.
Au début, c’était dans les publications périodiques que l’on a pu suivre sa
progression, et seuls quelques articles récapitulatifs relayés par certaines formations
continues spécialisées ont pu faire la synthèse des développements nouveaux des
SIG.
Il manquait un livre conçu à la fois pour un cours de forme conventionnelle et un
ouvrage traitant de l’aspect pratique de l’application des SIG.
Cet ouvrage sur les SIG est le fruit d’une longue expérience mise à la
disposition de l’ingénierie. Je suis convaincu que les ingénieurs en exercice
apprécieront cette mise au point exhaustive qui traite un ensemble de problèmes
pratiques liés à l’information géographique, d’une si grande portée. Les exemples
traités dans cet ouvrage sont tirés de projets concrets du domaine du génie civil et
de l’hydraulique, mis à notre disposition par African Geosystem Campany et
Geosystem Consult.
Ce livre est structuré autour de quatre parties principales, qui peuvent se
résumer comme suit :
 Dans la première partie, après une introduction sur les systèmes d’information
géographiques et leurs fonctionnalités en général, nous présentons les notions
de bases du logiciel MapInfo.

3
 La seconde partie qui s’étale sur plusieurs chapitres, traite du calage des
images raster, de l’importation d’un fichier topographique de format Excel, de
son semi sur une carte, de la construction de bases de données et enfin de la
production de cartes. Chaque chapitre est illustré par une application pratique.
 La troisième partie est consacrée à la méthodologie de construction d’un SIG
dans le domaine de l’hydraulique (réseaux d’eau potable et d’assainissement),
où des cas concrets sont abordés.
 La dernière partie propose un problème et un mini projet qui résument en
forme d’application les différentes parties traitées dans le livre.
Ce livre n’a pas l’ambition de donner une réponse à tous les problèmes posés
dans l’ingénierie liée aux SIG, mais constitue une modeste contribution à
l’enrichissement des publications universitaires.

Hocine HAMMOUM
Maitre assistant, chargé de cours
Département de génie civil
Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou

4
Remerciements
Nous remercions madame HAMMOUM née Karima BOUZELHA, Maitre de conférences à la
faculté du génie de la construction de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, pour avoir bien
voulu relire le manuscrit et l’avoir corriger.
Nous tenons à présenter nos respectueux remerciements à Messieurs Ali HAMZA et
Mohammed DJEMAI, Maitres de conférences { la faculté du Génie de la construction de l’Université de
Mouloud Mammeri Tizi Ouzou, qui ont bien voulu lire et être rapporteurs de cet ouvrage au comité
scientifique du département de génie civil de Tizi Ouzou.
Que Monsieur Ramdane SAID, Maître assistant, chargé de cours { l’Université Khemis
Meliana, trouve ici nos remerciements, pour avoir bien voulu lire et être rapporteur de cet ouvrage au
comité scientifique du département de génie civil de Tizi Ouzou.
Un grand merci à Monsieur Malek ABDESSELEM, Maitre de conférences à la faculté
d’agronomie de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, pour les documents mis { notre
disposition et ses encouragements.
Qu’il nous soit permis de remercier Monsieur Boualem AISSANI, docteur ingénieur de
l’université de Nancy et gérant de la SARL Geosystem Consult d’Alger qui nous fait l’honneur de
rédiger la préface de cet ouvrage.
Nous exprimons notre profonde gratitude à monsieur Mouloud TOUAT, ingénieur hydrogéologue et
gérant de la SARL African Geosystem Campany d’Alger pour ses encouragements et pour l’aide qu’il nous a
apporté en mettant à notre disposition des exemples pratiques que nous avons pris le soin d’introduire dans ce
manuel.
Nous n’oublierons pas de remercier monsieur Mohand Cherif BELAID gérant de la maison
d’édition « les Editions pages bleues internationales» pour ses orientations pédagogiques et
méthodologiques, et pour avoir placé en nous sa confiance en publiant notre ouvrage.

Les auteurs

5
Table des matières
Préambule 03
Remerciements 05
Table des matières 06
Préface 10

Chapitre 1 : Notions générales sur les S.I.G. 15


1. Introduction 16
2. Définition d’un SIG 16
3. Qu’est-ce qu’une carte ? 19
4. L’information géographique 21
5. Les Systèmes d'Information Géographique (S.I.G.) 22
6. Bref historique : les premiers SIG 24
7. Applications des SIG 24
8. Intérêt des SIG 25
9. Organisation des informations dans un SIG 26
10. Les entités géographiques d’un SIG 27
11. Notion d’échelle 29
12. Fonctionnalités d'un SIG 31
13. Eléments et fonctions d’un SIG 35
 Questions de révision (avec solution) 36

Chapitre 2 : Notions de base de MapInfo 37


1. Qu’est-ce que MapInfo ? 38
2. Fonctionnalités d’un SIG Bureautique 39
3. L’interface MapInfo 42
4. Données géographiques et tables MapInfo 43
5. Tables attributaires 44
 Application 01 : Notions de base 46

6
Chapitre 3 : Qu'est-ce qu'une image raster ? 53
1. Calage d'une image raster 57
2. Boîte de dialogue « Calage de l'image » 59
3. Choix des points de calage sur une carte existante 61
 Application 02 : Calage d’une image raster 62

Chapitre 4 : Cartographie d’un levé


69
topographique
1. Importation d’un fichier Excel 70
2. Affichage du semi de points 74
3. Analyse thématique des points topographiques 75
 Application 03 : Cartographie d’un levé
77
topographique
Chapitre 5 : Notion de couche et de colonne
83
dans MapInfo
1. Notion de Couche dans MapInfo 84
1.1. Affichage sélectif des couches 84
1.2. Le contrôle des couches 85
1.3. Boîte de dialogue « Contrôle des couches » 86
1.4. Utilisation de la couche Dessin 88
1.5. Etiquetage des couches 89
1.6. Boîte de dialogue « Options d'Etiquettes » 90
1.7. Etiquetage à l'aide d'expressions 92
 Application 04 : Notion des couches 93
2. La mise à jour des colonnes 97
2.1. Mise à jour d’une colonne 98
2.2. Ajout d'une colonne temporaire 100
 Application 05 : Mise à jour des colonnes 102

7
Chapitre 6 : Réalisation des mises en pages
109
cartographiques
1. Qu’est ce qu’une mise en page cartographique 110
2. Conception d’une mise en page cartographique 111
3. Création d'une fenêtre Mise en Page 113
4. Boîte de dialogue Nouvelle Fenêtre de Mise en Page 114
5. Description de la fenêtre Mise en Page 115
6. Classement des objets dans une Mise en Page 115
7. Définition des options de mise en page 116
8. Mise en page de plusieurs cartes 118
9. Modifications d’une mise en page 120
10. Configuration de l'Impression 123
 Application 06 : Mises en page cartographiques 125

Chapitre 7 : L’usage des S.I.G. dans les réseaux


131
hydrauliques
1. Introduction 132
2. Préparation des données 132
3. Architecture du SIG 133
4. Application pour un projet d’AEP 133
5. Le modèle numérique de terrain 133
6. Intégration du réseau d’AEP dans le SIG 140
7. Structure de la base de données 141
8. Exigences au prélèvement des données 147
Annexe 1 : Etude de cas 149
1. Traitement numérique des cartes 149
2. Création des couches « Tables » 151
3. Les bassins versants 153

8
4. Le réseau hydrographique 154
5. Modification des couches 155
6. Mise à jour des données géographiques 159
7. Création d’une carte thématique 162
Annexe 2 : Mini projet 165
1. Enoncé du problème 165
1.1. Étape 1 : Calage de l’image raster du lotissement de la
166
zone d’activité
1.2. Étape 2 : Construction de la table de données de la zone
167
d’activité
1.3. Etape 3 : Construction de la carte vectorielle de la zone
168
d’activité
1.4. Étape 4 : Construction des liens entre la table lots et la
168
base de données
1.5. Étape 5 : Fabriquez vos cartes 169
2. Solution du problème 170
2.1. Étape 1 : Calage de l’image raster de la zone d’activité 170
2.2. Étape 2 : Construction de la table de données de la zone
174
d’activité
2.3. Étape 3 : Construction de la carte vectorielle de la zone
175
d’activité
2.4. Étape 4 : Construction des liens entre la table ilots et
180
base de données
2.5. Étape 5 : Fabrication des cartes 194
Annexe 3 : A propos du CD-ROM 197

Bibliographie 198

9
Préface
Mon ami Hocine HAMMOUM m’a demandé de rédiger une préface à
son ouvrage d’initiation aux SIG en ma qualité de témoin de l’évolution de
cet outil depuis la fin des années 70. C’est une occasion de me remémorer
les différentes périodes de développement de cette discipline. En effet, bien
des choses se sont passées depuis les premières utilisations de la
bibliothèque CARTOLAB, de l’Institut Universitaire de Calculs
Automatiques de Lorraine, développée par le professeur Mallet, de l’Institut
Polytechnique de Lorraine. Cette bibliothèque était constituée d’un
ensemble de routines écrites en langage Fortran, commandant la plume d’un
traceur (plume levée et plume baissée) et utilisant des cartes perforées.
Beaucoup de génie et beaucoup de temps étaient nécessaires pour
confectionner un simple dessin. Ainsi, ont eu lieu les prémisses du dessin
automatique. A la même époque, sont apparus, les écrans graphiques
Tectronix, les premières consoles alphanumériques et les premières tables
traçantes.
C’était avec ces équipements que je me suis engagé dès 1979 à réaliser
dans le cadre de ma thèse de doctorat, l’un des premiers modèles
numériques de terrain à cette époque. Sous le contrôle du professeur Jean
Pierre LABORDE de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie de Nancy,
j’ai construit à partir des cartes topographiques au 1/200 000 è de la région
algéroise une grille régulière de points cotés connues en latitude, longitude
et altitude (Informatique géologique n°17). L’exploitation de la bibliothèque
CARTOLAB m’a permis d’élaborer les premières représentations
graphiques filaires du Modèle Numérique de Terrain (MNT) en différents
bloc-diagrammes isométriques de la région algéroise ainsi que l’ensemble
des calculs automatiques des paramètres morphométriques tels que les
altitudes lissées, les angles solides sous lesquels on peut voir l’horizon, les
pentes, les convexité, les courbures, les limites de bassins versants, les
réseaux de drainages, … etc.

10
C’est à l’Agence Nationale des Ressources Hydrauliques (ANRH), à
partir de 1983, que le MNT a été élargi, pour la réalisation de la nouvelle
carte pluviométrique de l’Algérie du Nord. Il fallait gérer une grille de
plusieurs millions de points. C’est l’explosion de la cartographie
automatique numérique avec le développement de la micro informatique et
des premiers langages micro informatiques (basic, qbasic, … etc.).
Le projet des limites territoriales auquel nous avons pris part au niveau
de l’INCT, où j’ai été affecté dans le cadre du service militaire, utilisait
toujours la cartographie automatique numérique avec les outils développés
dans différents langages. Par contre, le DAO connaît déjà de nombreuses
applications industrielles, pour ne citer que la photogrammétrie analogique
assistée par ordinateur. Les tables traçantes connaissent un essor et de
nombreux formats apparaissent.
C’est à partir de 1990 que la véritable rupture s’effectue avec
l’introduction des logiciels commerciaux utilisant le dessin automatique, la
cartographie et les premiers SIG. Les logiciels comme AutoCad, MapInfo,
ArcView, … etc font leur apparition et sont reconnus par les initiés.
Les SIG se démarquent des produits logiciels de dessin et de
cartographie automatique par des fonctionnalités qui leur sont propres : les
sélections d’objets, les sélections multicritères utilisant le langage SQL,
l’analyse thématique, les intersections, les buffers, … etc. Les SIG
deviennent intelligents par rapport aux produits dits «CAD» où les objets
restent inertes.
Le premier projet développé par GEOSYSTEM Consult, le bureau
d’études que je dirige, et concernant le bassin versant du Zahrez utilisait ces
produits : nous avons mis en place une véritable base de données sur les
ressources en eau pour le compte de la société Cosider (limites de bassins,
chevelu hydrographique, pluviométrie, climatologie, géologie, forages,
sources, … etc.) sous MapInfo, avec toutes les possibilités de sélection et de
représentation cartographique. Les premières cartes numériques en
hydrogéologie, en hydrologie, en géomorphologie font leur apparition.

11
S’en suivent d’autres applications dont une a attiré l’attention du
représentant de la Banque Mondiale en Algérie qui nous a rendu visite
malgré la période d’insécurité manifeste. C’est le premier projet de mise
place d’un SIG pour les réseaux et infrastructures de distribution
d’Alimentation en Eau Potable (AEP) pour l’agglomération d’Oran avec
l’Entreprise EPEOR. Nous devons souligner, à cet effet, la vision de son
PDG qui présentait déjà l’intérêt et les avantages d’un tel système.
Dès cette période, nous avons initié une campagne de sensibilisation
auprès des structures de l’Etat pour l’utilisation de l’approche SIG dans les
projets de développement.
L’approche SIG dans les études devient incontournable. Nous l’avons
introduite, dès le début des années 90, dans tous les projets d’études. Nous
devons une reconnaissance particulière aux Directeurs de l’Hydraulique et
de l’Urbanisme des wilayas de Béjaia, Médéa, Tindouf, Tamanrasset et
Tizi-Ouzou qui les premiers ont pressenti l’intérêt des SIG dans les schémas
directeurs hydrauliques et les études des plans de Développement et
Aménagement Urbain (PDAU) et Plans d’Occupation des Sols (POS).
Le tracé de l’Autoroute Est-Ouest, initié en études dans les années 90,
nous a offert une très bonne opportunité pour l’utilisation des SIG et
principalement des MNT en réalisant pour le compte de l’Agence Nationale
des Autoroutes (ANA), une vue tridimensionnelle de l’ensemble de
l’Autoroute basée sur un MNT de l’Algérie du Nord, amélioré avec une
maille plus serrée. Des dizaines de petits projets de modélisation du relief
ont été établi pour des tronçons de l’Autoroute en réalisant des vues en 3D
drapées soit avec les cartes d’Etat Major soit avec des orthophoplans à
différentes échelles.
Mon ami et associé, Mouloud TOUAT, Hydro-climatologue, Master of
Science de l'Institut d'Hydro-climatologie d'Odessa (ex. URSS), dans le
cadre des activités de notre Bureau d’études, a contribué à l’intégration de
cet outil de travail dans les études d’impact sur l’environnement (SIGE), des
transferts en eau et des voies de communication, plus particulièrement à

12
l’export en pays africains : Tchad, Mali, Sénégal, Mauritanie, Burkina-Faso
et Cap-vert (certains exemples sont extraits de ces travaux).
Mon passage à l’université en qualité d’enseignant au département de
l’aménagement du territoire à l’USTHB, m’a permis de renforcer cette
campagne en assurant le premier module de SIG en Algérie auprès des
étudiants. J’ai intéressé certains étudiants pour lesquels j’ai fais soutenir des
mémoires d’ingénieurs sur les thèmes des SIG. Plusieurs de ces étudiants
occupent aujourd’hui des postes de cadres dirigeants ou de responsables de
projets SIG dans différents ministères.
L’arrivée des GPS de géodésie dès 1994, donne à GEOSYSTEM
Consult une place particulière dans l’acquisition de données géographiques
précises et donne naissance à une discipline plus large qui est la
Géomatique. Une révolution vient de se faire en topographie
particulièrement dans les rattachements de longues portées (mode statique)
et dans le levé direct en temps réel (mode RTK).
De nouveau, GEOSYSTEM Consult se fait connaître à l’export dans
les pays du Maghreb, où plusieurs projets lui sont confiés dans les domaines
de l’imagerie spatiale (Mauritanie), et de la navigation au GPS (Egypte,
Libye, Tunisie, Maroc) est couplé au SIG.
Témoin de toute cette évolution, je suis particulièrement content de voir
le milieu universitaire interpelé et impliqué dans cette dynamique de
développement des SIG.
L’ouvrage que propose Mr Hocine HAMMOUM, le premier en son
genre dans cette discipline, s’articule autour des thèmes essentiels suivants :
 Une présentation des concepts,
 Une présentation d’un produit logiciel du commerce, intégrant les
concepts prédéfinis,
 Une sélection d’applications concoctées du monde professionnel pour
imager et vulgariser les fonctionnalités des SIG.

13
L’ouvrage est dans son ensemble cohérent mais reste non exhaustif. De
nombreux autres concepts pourraient être ajoutés dans une version amendée.
Les systèmes de projections posent un grand problème aux professionnels.
Des concepts de base tels que les fonctionnalités de sélections simples, de
sélections multicritères utilisant le langage SQL, d’intersection, de buffer,
etc qui sont des fonctionnalités propres aux SIG pourraient être développées
dans une prochaine version. Il serait utile de s’intéresser à l’aspect
« organisation des données» qui a également connu une évolution fulgurante
passant de simples tables, aux bases de données les plus sophistiqués telles
que les bases d’informations spatiales. Fions nous à un vieil adage de chez
nous qui dit « Ad d-illal ad t-nennal ad as-nsemmi hlal », ce qui se traduit
par « Commençons par le commencement ! ».

Boualem AISSANI
Docteur en Géologie de l’Ingénieur
INPL Nancy, France
Gérant de la Société GEOSYSTEM Consult

14
Remerciements

Nous remercions madame HAMMOUM née Karima BOUZELHA, Maitre


de conférences à la faculté du génie de la construction de l’Université Mouloud
Mammeri de Tizi Ouzou, pour avoir bien voulu relire le manuscrit et l’avoir
corriger.
Nous tenons à présenter nos respectueux remerciements à Messieurs Ali
HAMZA et Mohammed DJEMAI, Maitres de conférences à la faculté du Génie
de la construction de l’Université de Mouloud Mammeri Tizi Ouzou, qui ont
bien voulu lire et être rapporteurs de cet ouvrage au comité scientifique du
département de génie civil de Tizi Ouzou.
Que Monsieur Ramdane SAID, Maître assistant, chargé de cours à
l’Université Khemis Meliana, trouve ici nos remerciements, pour avoir bien
voulu lire et être rapporteur de cet ouvrage au comité scientifique du
département de génie civil de Tizi Ouzou.
Un grand merci à Monsieur Malek ABDESSELEM, Maitre de conférences
à la faculté d’agronomie de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, pour
les documents mis à notre disposition et ses encouragements.
Qu’il nous soit permis de remercier Monsieur Boualem AISSANI, docteur
ingénieur de l’université de Nancy et gérant de la SARL Geosystem Consult
d’Alger qui nous fait l’honneur de rédiger la préface de cet ouvrage.
Nous exprimons notre profonde gratitude à monsieur Mouloud TOUAT,
ingénieur hydrogéologue et gérant de la SARL African Geosystem Campany d’Alger
pour ses encouragements et pour l’aide qu’il nous a apporté en mettant à notre
disposition des exemples pratiques que nous avons pris le soin d’introduire dans ce
manuel.
Nous n’oublierons pas de remercier monsieur Mohand Cherif BELAID
gérant de la maison d’édition « les Editions pages bleues internationales» pour
ses orientations pédagogiques et méthodologiques, et pour avoir placé en nous
sa confiance en publiant notre ouvrage.

Les au teu rs

15

View publication stats