Vous êtes sur la page 1sur 5

FICHE N°01

DEMARCHE POUR LE TRAITEMENT COMPTABLE ET


FISCALE DES CHARGES ET PRODUITS DES EXERCICES
ANTERIEURS
1er CAS 2ème CAS
MONTANT DES CHARGES ET PRODUITS MONTANT DES CHARGES ET PRODUITS DES
DES EXERCICES ANTERIEURS EXERCICES ANTERIEURS
- NON SIGNIFICATIF- - SIGNIFICATIF-

1) Charges et produits "NON SIGNIFICATIFS", 1) Avoir l'autorisation de l'organe de gestion,


non comptabilisés ou comptabilisés en moins avant la transcription des écritures de
en "n-1": A comptabiliser dans les comptes de régularisation .
charges et produits par nature (1) de l'exercice
2) Impacter le solde du report à nouveau de
"n".
la réouverture de l'exercice "n".

2) Charges et produits "NON SIGNIFICATIFS" 3) Fiscaliser UNIQUEMENT la montant du


comptabilisés en plus en "n-1": : A produit des ex. ant. affecté au report à
régulariser respectivement, avec les sous- nouveau, ou les charges des ex.ant.
comptes 757 et 657 "charges et produits "comptabilisées en plus" (constatation de la
exceptionnels de gestion". dette défférée vis-à-vis l'Admnistration
fiscale). (3)

3) TRAITEMENT FISCALE: 4) -A- Réintégrer ou déduire fiscalement


3.1) Produits comptabilisés en "plus" ou dans le résultat fiscal "n", le montant du
en "moins" en "n-1" : aucun traitement produit, pour imposition .
dans le tableau n°09 de la liasse fiscale de -B- Réintégrer fiscalement dans le résultat
l'exercice "n", puisque le produit a été fiscal "n", le montant des charges des
déjà viré dans un compte de l'exercice "n". exercices antérieurs "comptabilisées en
3.2) Charges comptabilisées en "plus" en plus".
"n-1" : aucun traitement dans le tableau -C-Les charges des exercices antérieurs
n°09 de la liasse fiscale de l'exercice "n", "non comptabilisées " ou "comptabilisées
puisque la charge a été régularisée par un au moins",NE DOIVENT PAS êtres
compte de l'exercice "n". déduites du résultat fiscal de l'exercice
3.3) Charges non comptabilisées ou "n", car le droit fiscal n'admit pas leur
comptabilisées en moins en "n-1": déductibilité . (2)
Réingrer les montants des charges des
exercices antérieurs "en plus" (non 5) Neutraliser le changement de l’IBS de
significatifs), dans le résultat fiscal de "n", suite à la réintégration ou la déduction
l'exercice "n", colonne "réintégrations" de fiscales des produits des ex. ant. ou les
la liasse fiscale de l'exercice "n"; car le charges des ex.ant. "
droit fiscal n'admit pas leur déductibilité 6) Corriger en pro forma les données de
(charges ne concernent pas l'exercice "n"). l’exercice "n-1" figurantes dans les états
(2) financiers de l'exercice "n", relatives aux
écritures qui devaient êtres comptabilisées
en "n-1".

4) AUCUN traitement en pro forma, des 7) donner dans l'annexe des états financiers
données de l'exercice "n-1" , figurantes de l'exercice "n", toutes les informations
dans les états financiers de l'exercice "n". nécessaires sur les charges et produits des
exercices antérieurs signéficatifs (4).

Document élaboré par RADJAH Toufik


1/2 -Aboudjaber - Commissaire Aux Comptes (Version 1.0)

FICHE N°01 (suite)


FICHE N°01 (suite)
DEMARCHE DUTRAITEMENT COMPTABLE ET FISCALE
DES CHARGES ET PRODUITS DES EXERCICES
ANTERIEURS
Références:
Arrêté du 26/07/2008, article n°138-4 "L’impact sur les résultats des exercices antérieurs d’un changement de
méthode comptable ou d'une correction d’erreur fondamentale, doit être présenté, après approbation par les
organes de gestion habilités, comme un ajustement du solde à l’ouverture des résultats non distribués (imputation sur
le montant du poste « report à nouveau » de l’exercice en cours, ou à défaut sur un compte de réserve correspondant
à des résultats non distribués).
Les informations de l’exercice précédent sont alors adaptées afin d’assurer au niveau des états financiers la
comparabilité entre les deux périodes.
Lorsque cet ajustement du solde d’ouverture ou cette adaptation des informations de l’exercice précédent ne peuvent
pas être effectués de façon satisfaisante, des explications sur cette absence d’adaptation ou d’ajustement sont
données dans l’annexe. " Fin de citation.

Arrêté du 26/07/2008, page 34 "L'annexe comporte les informations suivantes sur les règles et méthodes comptables
dès lors qu'elles sont significatives:
..........................................................................................
g) l'indication d'éventuelles erreurs significatives corrigées au cours de l'exercice : nature, impact sur les
comptes de l'exercice, méthode de comptabilisation, retraitement des informations comparatives de l'exercice
précédent (compte pro-forma)". Fin de citation.
Glossaire de l'arrêté du 26/07/2008
Erreurs découvertes pendant l'exercice en cours et qui sont d'une telle importance que
Erreurs financiers d'un ou plusieurs exercices antérieurs ne peuvent plus être considérés
fondamentales comme donnant une image fidèle de l'en té à la date de leur publication.
Importance Une information est significative si le fait de ne pas l'indiquer peut avoir une incidence sur
relative les décisions économiques prises par les utilisateurs sur la base des états
états financiers.
financiers.
Pertinence Qualité de l'informa on lorsquelle peut influencer les décisions économiques
des utilisateurs en les aidant à évaluer des événements passés, présents ou
futurs ou en confirmant ou corrigeant leurs évaluations passées.

(1) VOIR PAGE 05 ET 06 DE LA NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SCF, SUR LES CHARGES ET
PRODUITS HORS EXPLOITATION : http://www.cnc.dz/fichier_regle/66.pdf
Il est à noter que le manuel de comptabilité financière édité par la CNC, édition 2013, prévoit que les charges et
produits des exercices antérieurs seront enregistrés temporairement dans les subdivisions des comptes 657 et 757
"charges et produits exceptionnels de gestion", et le total de ces charges et produits est viré au compte 11 report à
nouveau en fin d'exercice s'il est significatif, mais sans préciser le sort à réserver si le montant à la clôture n'est pas
significatif: maintien dans les comptes 657 et 757, ou à virer aux comptes de charges par nature (comme prévu par le
PCG français, à titre d'information).
(2) voir le guide pratique du contribuable 2017 page 09 publie dans le site de la DGI: www.mfdgi.gov.dz
et voir aussi la réponse de la DGI à la réquête de la CAAT sur les charges des exercices antérieurs:
http://www.up-9.com/imagef-151491834144231-jpg.html
(3) Le compte report à nouveau et mouvementé par la contre partie du compte "impôt différé" (manuel de
comptabilité financière édité par la CNC, page 377), par contre "la Commission de normalisation des pratiques
comptables et de diligences professionnelles", propose l'utilisation du compte 695 "IBS" au lieu de l'impôt différé:
http://www.cnc.dz/fichier_regle/151.PDF (page 09 ).
(4) "..en général (la détermination du seuil de signification) sou forme de poucentage du produit ou de la charge
omis ( e ) ou erroné ( e ) par rapport au résultat de l'exercice concerné", manuel de la comptabilité financière
édité par la CNC, page 260.
« Les erreurs ou les omissions sont généralement dues à :
erreurs de calcul, des erreurs dans l'application des méthodes comptables, une mauvaise interprétation des faits,
des fraudes, des négligences. » IAS 08 Méthodes comptables, changements d’estimations comptables et erreurs.
De manière générale, les niveaux du seuil de signification global sont souvent pris dans l’une des
fourchettes suivantes, en fonction de la nature et des particularités de l’entité concernée :
• Résultat net : 3 à 10 %, Actifs : 1 à 3%, Capitaux propres : 3 à 10 %, Chiffre d’affaires : 1 à 3%
Le seuil de signification est fixé par les dirigéants ou les organes de gestions.

2/2
FICHE PRATIQUE N° 02
Traitements comptable et fiscale des PRODUITS des exercices antérieurs
- Cas des produits non comptabilisés ou comptabilisés "en MOINS" -

Exemple: Non comptabilisation d'une vente (*) de 2016 à terme pour 10 MDA , taux IBS appliqué par l'entité
19%.
ECRITURES COMPTABLES
1)Avoir l'autorisation de l'organe de gestion, avant la transcription des écritures de
régularisation.
2) Impacter le solde du report à nouveau au 01/01/2017 411 à 11: 10 MDA
3) Fiscaliser le montant du produit a affecté au report à nouveau (constatation de la "dette
défférée" vis-à-vis l'Admnistration fiscale).
* Au 01/01/2017: 11 à 134 : 1,9 MDA ( 10 X 19%)
4) Réintégrer fiscalement le montant du produit dans le résultat fiscal de 2017, pour rajouter
l'BS constaté en moins en 2016.
* A porter le montant 10 MDA dans la colonne « réintégrations» tableau n°09 de la liasse
fiscale 2017.
5) Neutraliser le changement de l’IBS, suite à la réintégration fiscale du produit de l'exercice
2016, dans la base fiscale pour calculer l'IBS 2017:
* Au 31/12/2017: 134 à 693: 1,9 MDA (10 X 19%)
a) 411 à 70 : 10 MDA
6) Rajouter en "extra" les écritures suivantes, dans les colonnes du bilan et CR de 2016 (n-1),
fugurantes dans le bilan et CR de l'exercice 2017 : b) 695 à 442: 1,9 MDA (10 X 19%)

7) Donner dans l'annexe des états financiers de l'exercice 2017, toutes les informations
nécessaires sur les produits des exercices antérieurs signéficatifs

FICHE PRATIQUE N° 03
Traitements comptable et fiscale des PRODUITS des exercices antérieurs
- Cas des produits comptabilisés "en PLUS"-
Exemple: comptabilisation en double d'une vente (*) de 2016 à terme pour 10 MDA , taux IBS appliqué par
l'entité 19%.
ECRITURES COMPTABLES
1)Avoir l'autorisation de l'organe de gestion, avant la transcription des écritures de
régularisation.
2) Impacter le solde du report à nouveau au 01/01/2017: 11 à 411: 10 MDA
3) Fiscaliser la montant du produit a affecté au report à nouveau (constatation de la "Créance
défférée" vis-à-vis l'Admnistration fiscale):
* Au 01/01/2017: 133 à 11 : 1,9 MDA ( 10 X 19%)
4) Déduire fiscalement le montant du produit du résultat fiscal 2017, pour compenser l'BS
constaté en plus en 2016 :
* A porter le montant 10 MDA dans la colonne « déductions 10 MDA» tableau n°09 de la liasse
fiscale 2017.
5) Neutraliser le changement de l’IBS, suite à la déduction fiscale du produit de l'exercice 2016,
dans la base fiscale pour calculer l'IBS 2017:
* Au 31/12/2017: 692 à 133: 1,9 MDA (10 X 19%)
6) Rajouter en "extra" les écritures suivantes, dans les colonnes du bilan et CR de 2016 (n-1), a) 70 à 411 : 10 MDA
fugurantes dans le bilan et CR de l'exercice 2017 : b) 442 à 695: 1,9 MDA (10 X 19%)

7) Donner dans l'annexe des états financiers de l'exercice 2017, toutes les informations
nécessaires sur les produits des exercices antérieurs signéficatifs
(*) Par mesure de simplification, en considère que la vente n'est pas soumise à la TVA et la TAP.
Document élaboré par RADJAH Toufik
-Aboudjaber - Commissaire Aux Comptes
Version 1.0
FICHE PRATIQUE N° 04
Traitements comptable et fiscale des CHARGES des exercices antérieurs
- Cas des charges non comptabilisées ou comptabilisées "en MOINS" -

Exemple: Non comptabilisation d'un service (*) de 2016 à terme pour 10 MDA, taux IBS appliqué par l'entité
19%).

ECRITURES COMPTABLES
1)Avoir l'autorisation de l'organe de gestion, avant la transcription des écritures de
régularisation.
2) Impacter le solde du report à nouveau au 01/01/2017 11 à 401 : 10 MDA
3) Les charges des exercices antérieurs "non comptabilisées " ou "comptabilisées au
moins",NE DOIVENT PAS êtres déduites du résultat fiscal de l'exercice "n", car le droit
fiscal n'admit pas leur déductibilité.

a) 62 à 401 : 10 MDA
4) Rajouter en "extra" les écritures suivantes, dans les colonnes du bilan et CR de 2016 (n-
1), fugurantes dans le bilan et CR de l'exercice 2017 : b) 442 à 695: 1,9 MDA (10 X 19%)

5) Donner dans l'annexe des états financiers de l'exercice 2017, toutes les informations
nécessaires sur les charges des exercices antérieurs signéficatifs

FICHE PRATIQUE N° 05
Traitements comptable et fiscale des CHARGES des exercices antérieurs
- Cas des CHARGES comptabilisées "en PLUS"-
Exemple: comptabilisation en double d'un service (*) de 2016 à terme pour 10 MDA, taux IBS appliqué par
l'entité 19%.

ECRITURES COMPTABLES
1)Avoir l'autorisation de l'organe de gestion, avant la transcription des écritures de
régularisation.
2) Impacter le solde du report à nouveau au 01/01/2017: 401 à 11: 10 MDA
3) Fiscaliser la montant du service a affecté au report à nouveau (constatation de la
"dette défférée" vis-à-vis l'Admnistration fiscale):
* Au 01/01/2017: 11 à 134 : 1,9 MDA ( 10 X 19%)
4) Réintégrer fiscalement le montant de la charge dans le résultat fiscal 2017, pour
rajouter l'BS constaté en moins en 2016. :
* A porter le montant 10 MDA dans la colonne « réintégrations» tableau n°09 de la liasse
fiscale 2017.

5) Neutraliser le changement de l’IBS, suite à la réintégration fiscale du montant du


service de l'exercice 2016, dans la base fiscale pour calculer l'IBS 2017:
* Au 31/12/2017: 134 à 693 : 1,9 MDA (10 X 19%)

6) Rajouter en "extra" les écritures suivantes, dans les colonnes du bilan et CR de 2016 (n- a) 401 à 62 : 10 MDA
1), fugurantes dans le bilan et CR de l'exercice 2017 : b) 695 à 442: 1,9 MDA (10 X 19%)

7) Donner dans l'annexe des états financiers de l'exercice 2017, toutes les informations
nécessaires sur les charges des exercices antérieurs signéficatifs
(*) Par mesure de simplification, en considère que la service n'est pas soumise à la TVA.

Document élaboré par RADJAH Toufik


-Aboudjaber - Commissaire Aux Comptes
Version 1.0
2ème CAS CHARGES ET PRODUITS SIGNIFICATIFS DES EXERCICES ANTERIEURS
1er CAS: CHARGES ET
PRODUITS SIGNIFICATIFS CHARGES SIGNIFICATIVES
PRODUITS NON
2.1) PRODUITS SIGNIFICATIFS DES 2.2) PRODUITS SIGNIFICATIFS DES 2.3) CHARGES SIGNIFICATIVES DES 2.4) CHARGES SIGNIFICATIVES
SIGNIFICATIFS DES EXERCICES ANTERIEURS "NON EXERCICES ANTERIEURS EXERCICES ANTERIEURS "NON DES EXERCICES ANTERIEURS
EXERCICES ANTERIEURS COMPTABILISES" OU COMPTABILISES COMPTABILISES "EN PLUS" COMPTABILISEES" OU COMPTABILISES "EN PLUS"
ETAPES "EN MOINS" COMPTABILISEES "EN MOINS"
Comptabilisation en double d'une
Non comptabilisation d'une vente (*) vente (*) de 2016 à terme pour 10 Non comptabilisation d'un service Comptabilisation en double d'un
de 2016 à terme pour 10 MDA, taux MDA, taux IBS appliqué par l'entité (*) de 2016 pour 10 MDA, taux IBS service (*) de 2016 pour 10 MDA,
EXEMPLE IBS appliqué par l'entité 19%. 19%. appliqué par l'entité 19%. taux IBS appliqué par l'entité 19%.

A comptabiliser dans les comptes


de charges et produits par nature
de l'exercice 2017 à la date de
constatation de l'erreur, voir plus 411 à 11: 10 MDA ET 11 àà 134
134 :: 1,9
1,9 133 àà 11
11 à 411: 10 MDA ET 133 11 :: 401 à 11: 10 MDA ET 11 àà 134
134 ::
AU 01/01/2017 de détail dans la fiche n° 01). MDA (10 X 19%). 1,9 MDA ( 10 X 19%) 11 à 401: 10 MDA 1,9 MDA (10 X 19%)

Réintégrer le montant des


charges des exercices antérieurs A porter le montant 10 MDA dans A porter le montant 10 MDA dans
AUCUN TRAITEMENT
non comptabilisées ou A porter le montant 10 MDA dans la la colonne « Déductions» du la colonne «Réintégrations» du
LIASSE FISCALE AU comptabilisées en moins, dans la colonne «Réintégrations» du tableau tableau n°09 de la liasse fiscale tableau n°09 de la liasse fiscale
31/12/2017 colonne "réintégrations" n°09 de la liasse fiscale 2017. 2017. 2017.
AU 31/12/2017 AUCUN TRAITEMENT 134 à 693: 1,9 MDA (10 X 19%). 692 à 133: 1,9 MDA (10 X 19%) AUCUN TRAITEMENT 134 à 693: 1,9 MDA (10 X 19%)
Rajouter en "extra" les écritures Rajouter en "extra" les écritures Rajouter en "extra" les écritures Rajouter en "extra" les écritures
DONNEES 2016 "n- suivantes, dans les colonnes du bilan suivantes, dans les colonnes du suivantes, dans les colonnes du suivantes, dans les colonnes du
1" DES ETATS AUCUN TRAITEMENT et CR de "n-1" 2016: a) 411 à 70 : 10 bilan et CR de "n-1": 2016: a) 70 à bilan et CR de "n-1" :2016: a) 62 à bilan et CR de"n-1": 2016/ a) 40X
FINANCIERS DE MDA/ b) 695 à 442: 1,9 MDA (10 X 411 : 10 MDA b) 442 à 695 : 1,9 40X : 10 MDA b) 442 à 695 : 1,9 à 62 : 10 MDA b) 695 à 442 : 1,9
2017 19%). MDA (10 X 19%) MDA (10 X 19%) MDA (10 X 19%)
Donner dans l'annexe des états
ANNEXE DES financiers de 2017, toutes les Donner dans l'annexe des états Donner dans l'annexe des états Donner dans l'annexe des états
AUCUN INFORMATION
ETATS informations nécessaires sur les financiers, toutes les informations financiers, toutes les informations financiers, toutes les informations
PERTINENTE A DONNER
FINANCIERS DE produits des exercices antérieurs nécessaires sur les produits des nécessaires sur les charges des nécessaires sur les charges des
2017 signéficatifs. exercices antérieurs signéficatifs. exercices antérieurs signéficatives. exercices antérieurs signéficatives.

Document élaboré par RADJAH Toufik


(*) Par mesure de simplification, en considère que la vente n'est pas soumise à la TVA et la TAP, et le service non soumis à la TVA. -Aboudjaber - Commissaire Aux Comptes (Version 1.0)