Vous êtes sur la page 1sur 28

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/342897688

Conception D'un Hacheur Buck -Boost

Thesis · January 2017


DOI: 10.13140/RG.2.2.19050.95683

CITATIONS READS

0 286

2 authors, including:

Ilyas Bennia
Ferhat Abbas University of Setif
3 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   

SEE PROFILE

All content following this page was uploaded by Ilyas Bennia on 13 July 2020.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


M.E.S.R.S
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE
DE CONSTANTINE
DEPARTEMENT EEA
Spécialité : ELECTROTECHNIQUE

RAPPORT MINI PROJET


Sujet
Conception D’un Hacheur Buck--Boost

Étudiants : BENNIA ILYAS


MEHERHA DJIAD
Enseignant encadrant : Dr MAKHLOUF

Année Académique 2017/2018


ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Sommaire
INTRODUCTION GENERALE………………………………………………………………………………2
GENERALE………………………………………………………………………………2

1. GENERALITES SUR L'ELECTRONIQUE DE PUISSANCE .............................................


................................ 4
1.1. Introduction................................
................................................................................................
..................................... 4
2. Applications................................
................................................................................................
............................................ 6
2.1. Alimentations à découpage : ................................................................
.......................................... 6
2.1.1. Commande d’un Moteur à courant continue : ........................................
................................ 6
2.1.2. Alimentation de PC : ................................................................
................................................ 6
2.1.3. Système photovoltaïque : ................................................................
........................................ 7
2.1.4. Variateur de Machine
Machi Asynchrone : ........................................................
........................ 7
2.2. Composants actifs ...........................................................................................
........................... 8
2.2.1. Rendement et pertes ................................................................
............................................... 8
2.2.2. Les pertes en conduction : ................................................................
....................................... 8
2.2.3. Les pertes en commutation : ................................................................
................................... 8
3. Convertisseur Buck-Boost
Boost : ................................................................
.................................................... 9
3.1. Schéma théorique ...........................................................................................
........................... 9
3.2. Principe de fonctionnement ................................................................
........................................... 9
3.3. Formes d’ondes. ............................................................................................
............................ 10
3.3.1. conduction continue ................................................................
.............................................. 10
3.3.2. conduction discontinue ................................................................
......................................... 11
3.4. Calcule des grandeurs électriques
élec (En
En régime de conduction continue):
continue) ... 11
3.4.1. Calcule de la tension de sortie en fonction du ) ...................................
................................ 11
4. Circuit de commande ...........................................................................................
........................... 13
4.1. Circuit intégrer N555 : ................................................................
................................................... 13
4.2. Montage
age Astable à base de N555 : ...............................................................
............................... 13
4.2.1. Pour un rapport cyclique ) constant .....................................................
..................... 13
4.2.2. Pour un rapport cyclique ) variable (MLI) :...........................................
................................ 14
5. Cahier de charge : ................................................................................................
................................ ................................ 15
5.1. Dimensionnement du circuit de puissance : .................................................
................................ 15
5.1.1. Calcul de αmax et αmin : ................................................................
............................................ 15
5.1.2. Calcul de la valeur de l’inductance L : ....................................................
................................ 15

2017/2018 Page 2
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

5.1.3. Calcul de la valeur maximale du courant Imax pour αmax : ...................... 15


5.1.4. Calcul de la valeur minimale du courant Imin pour αmin : ................... 15
5.1.5. Calcul de la valeur minimale du condensateur Cmin : ............................. 15
5.1.6. Choix du transistor : ................................................................
............................................... 16
5.1.1. Choix de la diode : ................................................................
.................................................. 17
5.2. Dimensionnement du circuit de commande :................................
............................................... 17
5.2.1. Calcul de la valeur du condensateur C1 :...............................................
................................ 17
5.2.2. Optocoupleur : .......................................................................................
....................... 17
6. Simulation : ................................................................................................
................................ .......................................... 18
6.1.1. Simulation du circuit de commande : ....................................................
................................ 18
6.1.2. Simulation du circuit
c de puissance : ......................................................
...................... 19
7. Réalisation du Circuit de commande et résultats pratique : ............................... 24
8. Conclusion : ................................................................................................
................................ .......................................... 26
9. Référence bibliographique :................................................................
................................................. 27

2017/2018 Page 3
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

INTRODUCTION GENERALE :
Dans le cadre de notre formation au sien de l’école polytechnique et pour avoir une
grande flexibilité dans notre domaine
domaine on a fais ce mini projet conception d’un
convertisseur DC/DC et pour gérer les acquis théorique avec la pratique ce mini
projet était l’opportunité pour faire ça

1. GENERALITES SUR L'ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

1.1. Introduction
Actuellement, l'énergie électrique
électrique est essentiellement produite et distribuée sous
forme alternative, de fréquence 50Hz. Au niveau
niveau de l'utilisateur, par contre,
beaucoup d'applications (en particulier les variateurs de vitesse) nécessitent des
formes différentes d'énergie électrique.

Dans ce cas, il faut prévoir un dispositif permettant de transformer l'énergie


disponible.

Au départ, cette conversion d'énergie a été réalisée à l’aide de montages complexes


à base de machines tournantes (convertisseurs dynamiques). L’essor des semi-
semi
conducteurs de puissance au début des années 60 a permis le rapide développement
des convertisseurs statiques d’énergie électrique (par opposition aux convertisseurs
dynamiques).

Les convertisseurs statiques sont donc désormais utilisés pour mettre en forme
l’énergie électrique et permettre ainsi d’adapter les différentes sources d’énergies
aux différentes charges.

Ces convertisseurs statiques sont constitués d’interrupteurs électroniques à base de


semiconducteurs et d’éléments passifs. Ils permettent le transfert
transfert d’énergie tout en
garantissant un rendement correct. Et Ils sont capables de modifier la tension et/ou
la fréquence de l'onde électrique. On distingue deux types de sources de tension:

-Sources
Sources de tension continues caractérisées par la valeur V de la tension.

-Sources
Sources de tension alternatives définies par les valeurs de la tension efficace V et de
la fréquence f.

On différencie quatre types de convertisseurs dont


dont les schémas suivant :

2017/2018 Page 4
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Image1 – Les convertisseurs statiques

Convertisseur alternatif-ccontinu : redresseur ;

Convertisseur continu-continu
continu : hacheur ;

Convertisseur continu-alternatif
alternatif : onduleur ;

Convertisseur alternatif-alternatif
alternatif : c'est un gradateur lorsque seule la valeur efficace

de la tension alternative est modifiée, sinon c'est un cycloconvertisseur.


cycloconvertisseur.

Notons que de nos jours, la conversion AC/AC est généralement réalisée à l’aide de 2

convertisseurs (AC/DC puis DC/AC) séparés par un bus de tension DC.

Image 2– Classification des modes de conversion

2017/2018 Page 5
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

2. Applications
2.1. Alimentations à découpage
déco :
(Téléphone portable, PC, alim de la carte mère, alimentations sans Interruption,
panneaux PV, éoliennes, variateurs de vitesse (pompage, traction), Interconnexion ,
FACTS … Le graphique suivant illustre les divers modes de conversion envisageables,
envisageables
selon la nature des sources d'énergie électriques. En voici des exemples :

2.1.1. Commande d’un d’u Moteur à courant continu :


Le synoptique simplifié d’un variateur de vitesse d’un moteur à courant continu est
représenté à l’image3 .Il est réalisé a l’aide d’un redresseur
redresseur commandé qui permet
de varié la tension continue au bornes de la machine. La force électromotrice de
l’induit d’une machine à courant continu étant proportionnelle à la vitesse de
rotation de l’arbre mécanique (à flux inducteur donné), il est donc possible de faire
varier cette vitesse en pilotant le redresseur

Image3 – Variation de vitesse d’un MCC

2.1.2. Alimentation de PC :
Le synoptique simplifié d’une alimentation de PC est représenté à l’image 4 après un
premier étage de filtrage, un convertisseur
convertisseu permet de réaliser la conversion AC/DC, il
s’agit de la fonction redresseur. L’étage suivant ce redresseur monophasé est un
étage de conversion DC/DC de façon à abaisser le niveau de tension pour aboutir aux
spécifications de tensions de sortie (notons que
que l’isolation galvanique est réalisée par
cet étage).

2017/2018 Page 6
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Image4 – Synoptique alimentation PC

2.1.3. Système photovoltaïque :


L’image 5 représente un système photovoltaïque associé à un stockage
électrochimique connecté au réseau le premier étage est composé d’un Hacheur qui
permet le contrôle de la tension continue pour le stockage Après quoi, un onduleur
de tensions va permettre de produire un système de tensions alternative triphasées
pour la connexion au réseau (consommateur)

Image – Synoptique d’un Système photovoltaïque


Image5

2.1.4. Variateur de Machine Asynchrone :


Cet exemple concerne un variateur de vitesse en U/f constant pour machine
asynchrone triphasée Là encore la mise en forme de l’énergie électrique du réseau
est nécessaire. Le synoptique simplifié du variateur
variateur de vitesse est spécifié l’image De
même que pour l’alimentation de PC, le premier étage est composé d’un redresseur
de façon à passer d’une tension alternative 50 Hz à une tension
tension la plus continue
possible.. Après quoi, un onduleur de tensions triphasées
triphasées va permettre de produire
un système de tensions triphasées (d’amplitude et de fréquence réglable) à partir du
bus DC.

2017/2018 Page 7
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Image6 – Synoptique d’un variateur de vitesse à U/f constant

2.2. Composants actifs

Les composants actifs en électronique de puissance fonctionnent


fonctionnent en mode saturé-
saturé
bloqué et se comportent donc comme des interrupteurs commandés à haute
fréquence pour faciliter le filtrage :

Image –composantes d’électronique de puissance


Image7

2.2.1. Rendement et pertes


En première approximation les pertes sont nulles grâce au fonctionnement saturé-
saturé
bloqué. en pratique, deux sources de pertes viennent dégrader légèrement le
rendement

2.2.2. Les pertes en conduction :


A l'état passant, les interrupteurs statiques ne sont pas parfaits, à l'état passant une
tension résiduelle Von à leurs bornes de quelques Volts provoque une dissipation de
puissance Pdiss= Von. I

2.2.3. Les pertes en commutation :


la durée non nulle des commutations provoque un pic de puissance à chaque
changement d'état. La puissance moyenne dissipée est donc d'autant
d'autant plus grande
que la fréquence de commutation est élevée.

Image 8–puissances des pertes

2017/2018 Page 8
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

3. Convertisseur Buck-Boost
Buck :

Il s’appel aussi (hacheur survolteur-dévolteur


survolteur dévolteur ou bien hacheur à accumulation
inductive)

3.1. Schéma théorique

Image 9–
9 Schéma théorique d’un convertisseur buck-boost

Un convertisseur Buck-Boost
Boost est une alimentation à découpage qui convertit une
tension continue en une autre tension continue de plus faible ou plus grande valeur
mais de polarité inverse.

3.2. Principe de fonctionnement


Le fonctionnement d'un convertisseur Buck-Boost
Buck Boost peut être divisé en deux
configurations suivant l'état de l'interrupteur S (voir figure 2) :

-Dans l'état passant,


ssant, l'interrupteur S (voir figure 1) est fermé, conduisant ainsi à une
augmentation de l'énergie stockée dans l'inductance.

-Dans
Dans l'état bloqué, l'interrupteur S est ouvert. L'inductance est reliée à la charge et
à la capacité. Il en résulte un transfert
transfert de l'énergie accumulée dans l'inductance vers
la capacité et la charge.

2017/2018 Page 9
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Image10 – Les deux configurations d'un convertisseur Buck-Boost


Buck Boost suivant l'état de l'interrupteur S

3.3. Formes d’ondes.

3.3.1. conduction
tion continue

Image 11– Formes d'ondes courant/tension dans un convertisseur Buck-Boost


Buck Boost

2017/2018 Page 10
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

3.3.2. conduction
tion discontinue

Image 12– Formes d'ondes courant/tension dans un convertisseur Buck-Boost


Buck Boost en conduction discontinue

3.4. Calcule des grandeurs électriques (En


En régime de conduction
continue):

3.4.1. Calcule de la tension de sortie en fonction du )


Lors 0<t<α S=1, D=0 :
*+, *+, 4+,
VL=Vi et on a VL=L. *- L *- = Vi
L. 95
= Vi /L ;

Δ/0Fermé= (Vi. αT)/L (1)

Lors αT<t<T S=0, D=1 :


*+, 4+,
+,
VL =VO L. *- =VO = VO/L
5678
89:

Δ/0ouvert= VO T (1-α)/L (2)

D’après (1) et (2)

Δ/0Fermé + Δ/0ouvert=0

(Vi. αT)/L=- VOT (1-α)/L

2017/2018 Page 11
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

8;< . 9
VO= (3)
789

α<0.5
<0.5 abaisseur (buck)

α>0.5
>0.5 élévateur (boost)

Calcule des valeurs max et min du courant dans la bobine :

0<t<α S=1, D=0 :

ic=ir=VC/R

αT<t<T S=0, D=1 ;

iL=ic+ ir

Ps=Vi .ii = Vi. α. iL =Vo²/R

iL= Vo²/ (R .Vi. α) iL= Vi . α/R (1- α)² (4)

Imax = iL +Δ/0/2

Imax= Vi . α/R (1- α)² +(Vi. αT)/2L (5)

Imin= iL - Δ/0/2

Imin =Vi . α/R (1- α)² -(Vi. αT)/2


α (6)

Calcule du Lmin

D’après (6)

Imin=0 Vi. α/R (1- α)² -(Vi


(Vi. αT)/2L=0

Lmin=R (1- α)²/2f (7)

dans CCM L> Lmin

Calcule d’ondulation de la tension de sortie


*D 4D @A
Q=CVc ΔQ=C ΔVc avec ic= = =
*- 95 B

@A
Δ?= αT
B

4@A 95 4@A 9
= = (8)
@A BC @A BCE

2017/2018 Page 12
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

4. Circuit de commande
4.1. Circuit intégrer N555 :
Comme on a vu déjà l’interrupteur S besoin d’une commande
commande (état haut et état bas)
pour que on assure S=1 ou S=0, pour cela on utilise un astable à base d’un timer
N555

Circuit intégrer N555 : Le NE555 (plus couramment nommé 555)) est un circuit
intégré utilisé pour la temporisation ou en mode multivibrateur monostable et
astable, Ce composant est toujours utilisé de nos jours en raison de sa facilité
d'utilisation, son faible coût et sa stabilité

Image13 – Ic N555 Image14 – Schéma bloc simplifié du N 555

Le NE555 peut fonctionner selon


s trois modes : monostable, astable ou bistable

4.2. Montage Astable à base de N555 :

4.2.1. Pour un rapport cyclique ) constant


La configuration astable permet d'utiliser le NE555 comme oscillateur.. Deux
résistances et un condensateur permettent de modifier la fréquence d'oscillations
ainsi que le rapport cyclique.
cyclique. L'arrangement des composants est tel que présenté par
le schéma ci-contre.
contre. Dans cette configuration, la bascule est réinitialisée
automatiquement à chaque cycle générant un train d'impulsion.

Une oscillation complète est effectuée lorsque le condensateur se charge de 1/3 de


Vcc jusqu'à 2/3 de Vcc. Lors de la charge, les résistances R1 et R2 sont en série avec
le condensateur, mais la décharge s'effectue à travers
travers R2 seulement. C'est de cette
façon que le rapport cyclique peut être modifié. La fréquence d'oscillations ainsi que
le rapport cyclique suivent les relations suivantes :

ton= (R1+R2) C.ln2 toff=R2.C.ln2

2017/2018 Page 13
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

7 B7FBG
f=6B7FGBG:CHIG α=
B7FGBG

schéma théorique 555 à ) =cte


Image15-schéma Image16- tension du condensateur et signal
s de sortie

4.2.2. Pour un rapport cyclique ) variable (MLI) :


Pour que on puisse modifier la largeur d’impulsion on agit sur le temps de charge et
de décharge du condensateur en utilisant un potentiomètre
potentiomètre comme sur le schéma
suivant.

Image17- schéma théorique 555 à ) variable

Les relations précédente devient :

ton= (R1+kP) C.ln2 toff =(1-k)P.C.ln2

7 B7FKJ
f=6B7FJ:CHIG α=
B7FJ

Donc on aura une fréquence fixe avec


a un rapport cyclique variable

2017/2018 Page 14
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

5. Cahier de charge :

Tension d’entrée : Vi=15VDC

Tension de sortie variable : Vo=5 à 45 VDC

La fréquence : f=10kHz

Δ/0 T 20%
L’ondulation du courant :Δ
Δ@\
L’ondulation de laa tension : T 4%
;]

La résistance de la charge : R=90Ω

5.1. Dimensionnement du circuit de puissance :

5.1.1. Calcul de αmax et αmin :


αmax Vomax 45
Vomax=18αmaxVi αmax=VomaxFVi=45F15=0.75
Vomax

αmin Vomin 5
Vomin=18αminVi αmin=VominFVi =5F15=0.25
Vomin

5.1.2. Calcull de la valeur de l’inductance L :


L678αM<N:² PQ678Q.GR:²
Lmin= GO
= GS7QQQQ
=2.53mH

Pour que Δ/0 T20% → L=5.625mH

On prend : L=6mH

5.1.3. Calcul de la valeur maximale du courant Imax pour αmax :


Δ+, ;<SαMYZ
Imax=IL(αmax)+ G
avec IL(αmax)=L678αMYZ:²=2A

Imax=2.1875A

5.1.4. Calcul de la valeur minimale du courant Imin pour αmin :


Δ+, ;<SαM<N
Imin=IL(αmin)U avec IL(αmin)=L678αM<N:²=0.074A
G

Imin=0.0115A

5.1.5. Calcul de la valeur minimale du condensateur Cmin :


Δ;_ α
On a l’ondulation de la tension : = =4%
;_ L`O

α
Donc : : C= ΔWX
LO
WX

αMYZ
Cmin= ΔWX =20.83µF
LO
WX

2017/2018 Page 15
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

On choisit : C=47µF

5.1.6. Choix du transistor :


Pour le choix des transistors, nous avons opté pour des transistors Mosfet.

Image 18–gamme
18 des fréquences de différentes transitoires

5.1.6.1. Le Mosfet :
On a choisi
oisi une fréquence de 10kHz car c’est inaudible et on a le moins de pertes par
commutation.

Pour le choix de notre Mosfet, nous devons déterminer la tension inverse maximale
qu’ils devront supporter, ainsi que le courant nominal les traversant.

Notre montage
age est un Buck-Boost
Buck Boost avec une tension d’entrée de 15V. La tension
maximale à leurs bornes ne dépassera donc pas 15V.

Le courant maximal qui peut traverser le Mosfet est Imax=αmaxILmax=0.75×2=1.5A

Image 19–mosfet

5.1.6.2. Calculs des pertes théoriques dans le Mosfet:


Référence : 2SK4043LS

Pertes en conduction :Pcond= Rdson.(I)² avec Rdson = 16mΩ

Pcond= 16.10-3*(20)²

Pcond= 6,4W

2017/2018 Page 16
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Pcommut= (tr + tf).V.I.fd avec


Pertes en commutation :P vec I = 20A ; fd = 20kHz ; tr
=190ns ; tf= 280ns

Pcommut = (190.10-9 + 280.10-9)×24×20×20.103= 4,5W

Pertes totales :Ptot= Pcond+ Pcommut= 10,9W

5.1.1. Choix de la diode :


Pour le dimensionnement de la diode en entrée du Buck, nous devons nous servir
ser du
courant nominal et trouver une diode ayant la chute de tension la plus faible. Nous
prendrons donc une diode Schottky. I=30A.

Référence : STPS60L30CW

Vfmax= 380mV

I=30A

Pd=4w

5.2. Dimensionnement du circuit de commande :

5.2.1. Calcul de la valeur du condensateur


conden C1 :
7
C1=
6L7Fa:OSbNG

On a choisi : P=50kΩ
Ω et R1=10kΩ

C1=2.4nF

On ne dispose pas un condensateur d’une capacité de 2.4 nF parmi nos composants,


donc on choisit deux condensateurs d’une capacité de 1.2 nF montés en parallèle.

5.2.2. Optocoupleur :
Un photocoupleur, ou optocoupleur,
optocoupleur, est un composant électronique capable de
transmettre un signal d'un circuit électrique à un autre, sans qu'il y ait de contact
galvanique entre eux.

Image20 – schéma optocoupleur

2017/2018 Page 17
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

6. Simulation :

Pour simuler notre circuit, nous avons utilisé


ut le logiciel PSIM.

Nous avons choisi trois positions du potentiomètre pour notre simulation :

k=0.1→α=0.25

k=0.4→α=0.5

k=0.7→α=0.75

6.1.1. Simulation du circuit de commande :

Image – Schéma du circuit de commande (N555)


Image21

Les résultats du signal de commande


commande sont obtenus pour des différents positions ‘k’
du potentiomètre :

Pour k=0.1 →α=αmin :

Figure 1.1 – Signal de commande pour α=0.25


Pour k=0.4 →α=0.5 :

2017/2018 Page 18
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Figure 1.2 – Signal de commande pour α=0.5


Pour k=0.7 →α=0.75 :

Figure 1.3 – Signal de commande pour α=0.75

On remarque que pour tous les positions du potentiomètre :f≈10kHz

6.1.2. Simulation du circuit de puissance :

Image 22– Schéma du circuit de puissance

Pour voir les différents résultats en régime permanent, nous avons choisi un temps
de simulation ts=0.05s

La tension de sortie Vo :

2017/2018 Page 19
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Figure2– Schéma de la tension de sortie Vo en fonction de temps t

Les valeurs théoriques d’ondulation de tension pour différentes valeurs de ) on a


cde )
=fgh
de

4@\
Pour α=0.25 : l’ondulation
ulation de tension et @\
≈ 0.59%

4@\
Pour α=0.5 : l’ondulation de tension et @\
≈1%

4@\
Pour α=0.75 : l’ondulation de tension et ≈ 1.77%
@\
Pour voir l’ondulation de la tension dans chaque cas on fait un zoom :

Pour α=0.25 :

Figure 2.1 – L’ondulation de la tension pour α=0.25

4@\
L’ondulation de la tension est : ≈ 0.78%
@\

Pour α=0.5 :

2017/2018 Page 20
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Figure 2.2 – L’ondulation de la tension pour α=0.5


4@\
L’ondulation de la tension est : ≈ 1%
@\

Pour α=0.75 :

Nous avons changé le temps de simulation à ts=0.1s pour bien voir l’ondulation de la
tension

Figure2.3 L’ondulation de la tension pour α=0.75


Figure2.3–
4@\
L’ondulation de la tension est : ≈ 1.79%
@\

Conclusion :
4@\
Pour 0.25<α<0.75 l’ondulation de la tension de sortie : @\ <4%

Le courant IL de l’inductance :

2017/2018 Page 21
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Figure3.0– Schéma du courant de l’inductance IL en fonction de temps t


Pour voir l’ondulation du courant dans chaque cas on fait un zoom :

Pour α=0.25 :

Figure3.1 – L’ondulation du courant pour α=0.25


L’ondulation du courant est : Δ/0≈0.065A

Pour α=0.5 :

Figure3.2 – L’ondulation du courant pour α=0.5


rant est : Δ/0≈0.13A
L’ondulation du courant

Pour α=0.75 :

2017/2018 Page 22
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Figure3.3 – L’ondulation du courant pour α=0.5


L’ondulation du courant est : Δ/0≈0.20A

Conclusion :

Pour 0.25<α<0.75 l’ondulation du courant de l’inductance : Δ/0≤20%

2017/2018 Page 23
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

7. Réalisation du Circuit de commande


com et résultats pratique :

Image 23–circuit de commande


Les résultats pratique du signal de commande sont obtenus pour des différents
positions ‘k’ du potentiomètre :

Pour k=0.1 →α=αmin :

Figure 4.1 – Signal de commande pour α=0.25


Pour k=0.4 →α=0.5 :

Figure 4.2 – Signal de commande pour α=0.5

2017/2018 Page 24
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

Pour k=0.7 →α=0.75 :

Figure 4.3 – Signal de commande pour α=0.75

Pour α=0.9 :

Figure 4.4 – Signal de commande pour α=0.99

Les résultats obtenue sont presque les mêmes de la simulation avec une petite
certitude sur les extrémités qui est l augmentation ou la diminution de la valeur de
fréquence qui était définit fixe et ça à cause des contraintes du circuit intégré N555.

2017/2018 Page 25
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

8. Conclusion :

Dans ce mini projet nous avons introduit les


le différentes convertisseurs
ertisseurs de
puissances, et on a parlé sur leurs applications aussi on a fait la modélisation et la
simulation
ulation d’un convertisseur buck-boost
buck simulation de circuit de commande avec
un rapport cyclique variable et la simulation
simula du circuit de puissance, avec
vec la
réalisation pratique du circuit de commande, on a eu les mêmes résultats que la
simulation.

Ce mini projet aussi nous a permet de savoir gérer un travaille sur une durée
déterminée aussi comment travailler ensemble et répartir les tâches pour arriver
ar aux
objectifs déterminés.

2017/2018 Page 26
ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUIE DE CONSTANTINE

9. Référence bibliographique :

[1] convertisseur buck boost wikipidia

[2] Conception d’un hacheur Buck .PFE Polytech’Tours

[3] MAMMAR KHALED Cours d’électronique de Puissance et Application


.Université de BECHAR

2017/2018 Page 27

View publication stats