Vous êtes sur la page 1sur 2

PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T

52
Les micro-organismes en façades
Qu’elles soient de couleur verte, rouge, bleue, brune, jaune orangé, grise ou noire,
les salissures des façades sont la manifestation de la présence de certains
micro-organismes vivant sur, ou au dépend, des revêtements de façades.
Afin de limiter le développement de ces salissures et des dégradations mécaniques
ou esthétiques qu’elles provoquent, il est nécessaire de connaître la composition
et les modes de vie de ces micro-organismes, mais également leurs points faibles
pour mieux les vaincre.

La plupart des algues microscopiques sont entourées de


gaines muscilagineuses hygroscopiques qui retiennent l’eau.
La présence d’une couverture d’algues à la surface d’un
matériau poreux va entraîner une élévation du taux d’humi-
dité du matériau sous-jacent.
Leur teinte varie du vert au rouge, et du bleu au noir.

• Les champignons
Les champignons sont des organismes hétérotrophes (se
nourrissent de substances organiques), qui sécrètent des
acides organiques pouvant attaquer le support, et qui pro-
duisent surtout des enzymes puissants qui peuvent dégra-
der les chaînes carbonées pour libérer le carbone, l’oxyder,
et l’assimiler pour leur développement.
Les champignons, très tolérants vis-à-vis de la tempéra-
ture, engendrent des salissures de couleur brune à noire.

• Les lichens
Union harmonieuse d’un champignon et d’une algue, vivant
collés à la surface, mais dont les tailles peuvent s’enfoncer
de plusieurs millimètres à l’intérieur du support en exploitant
les fissures et les pores.
Ces lichens sécrètent de l’anhydride carbonique et des
produits acides qui peuvent réagir avec les carbonates du
support, produisant des sels solubles, comme le carbonate
acide de calcium. Ils produisent également des substances
Les coulures sur les façades s’observent du côté des vents lichéniques qui, par phénomène de chélation, s’emparent
dominants. d’atomes métalliques, détruisant ainsi les minéraux sans for-
mation de sel.
Les salissures engendrées par les lichens sont de cou-
Les principaux micro-organismes leurs très variées : jaune orangé, gris...
• Les bactéries
Micro-organismes unicellulaires, vivant avec ou sans air, • Les mousses
mais avec toujours de l’eau liquide et pouvant avoir une Elles se développent sur un substrat organique, et, si elles ne
action corrosive sur les revêtements de façades. C’est le cas sont pas fixées directement au support, elles contribuent à
de l’association de bactéries sulfo-oxydantes et sulfatoré- sa destruction par la production d’acides organiques.
ductrices, qui, par le cycle biologique du soufre, engendrent Les mousses affectionnent les milieux humides.
la détérioration de parement pierres, mortier ou béton.
Les bactéries sont présentes dans les salissures de cou-
leurs variées : verte, noire... Développement des micro-organismes
A chaque famille de micro-organismes est associé un envi-
• Les algues ronnement compatible avec leur mode de vie et dont les
Les algues, principalement autotrophes (ne vivant pas aux principaux facteurs influents, sont :
dépens du substrat), sécrètent des acides organiques qui
dissolvent le carbonate de calcium présent dans le support, • L’eau
le calcium étant nécessaire à leur métabolisme. Elément indispensable à la vie des micro-organismes et spé-
Ces algues peuvent également agir sur le support par cialement des algues.
insertion de cellules dans les pores, qui, après alternance de L’eau joue un rôle dans les échanges gazeux, dans le trans-
cycles humidification/dessiccation, gonflent et se rétractent, port des substances nutritives et reste le vecteur de conta-
produisant une influence mécanique sur les pores. mination par excellence (eau de ruissellement).
Pour leur croissance, les algues ont avant tout besoin
d’une forte humidité et se nourrissent de l’acide carbonique • La température
de l’air. Si les champignons sont très tolérants vis-à-vis de la tempé-
PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T 52
1 2 3

1. Micro-organismes sur
enduit monocouche projeté
2. Évacuation des EP
d’un balcon
3. Ouvrage en saillie
de façade
4. Nez de balcon
mal protégé
5. Absence de couvertine
4 5

rature, les algues y sont très sensibles, et les bactéries pré- Et sont dues à une mauvaise gestion du cheminement de
fèrent une température comprise entre 25 et 40 °. l’eau, à partir d’un défaut en phase de construction ou en
Seul le gel lent peut provoquer la disparition des micro- phase de conception.
organismes. Au niveau des revêtements de façades, les enduits mono-
couches présentent des facteurs de propagation :
• Le pH • Porosité : celle-ci est variable selon la finition et le diamètre
Celui-ci joue un rôle important dans le développement des des spores.
micro-organismes puisque chaque espèce possède une • Finition rugueuse qui favorise l’accroissement et le stoc-
zone optimale de pH : kage des spores.
- 3 à 11 pour les champignons • pH relativement bas favorisant le développement des
- 6 à 9 pour les bactéries champignons.
- 7 à 8 pour les algues
En dehors de ces intervalles, la croissance des micro-orga- Sur le plan aspect, il est à noter que les champignons ont un
nismes est fortement ralentie et même parfois bloquée. développement concentrique, les algues et certaines bacté-
ries connaissent une propagation sous forme de traînées
Eléments chimiques de croissance coniques. Quant à la couleur des salissures, l’examen de ce
Tous les micro-organismes ont besoin de grandes quantités seul critère ne permet pas de déterminer la nature du ou des
d’eau, de carbone organique ou minéral, d’azote organique micro-organismes. Une analyse biologique sera nécessaire
ou minéral. Ils ont besoin aussi de soufre, de phosphore, de pour connaître le spectre des salissures.
sodium, de potassium, de chlore...
Conclusion : S’il est toujours possible d’effectuer un traite-
Propagation et prévention ment biocide curatif après analyse des salissures, il semble
Le vecteur de propagation le plus important des micro-orga- évident que le choix architectural et le bon traitement des
nismes est l’eau de ruissellement à partir de points singuliers points singuliers des façades seront de nature à éviter la pro-
de l’enveloppe des bâtiments : près d’une arête (chevron- pagation des micro-organismes, voire même à éviter leur
nière ou haut d’un mur). apparition.
Les salissures se retrouvent donc au niveau de certaines
surfaces :
• acrotères
• angles
• souches de cheminée 9, boulevard Malesherbes
• allèges des ouvertures 75008 Paris
• extrémité des appuis de fenêtres
• bandeaux et toute surface horizontale pouvant jouer le rôle
de réservoir
• éléments situés à l’extérieur du plan de façade 114, avenue Émile Zola
Michel HOUEIX

• barbacane 75739 Paris Cedex 15


• tête de mur non protégée
• ventouse des chaudières R EPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION DES ÉDITEURS