Vous êtes sur la page 1sur 12

Générateurs – Courants et

tensions périodiques –
Puissance en régime
harmonique

Rappel d’un certains nombres de points importants

 Générateurs
 Courants et tensions périodiques
 Notion de puissance en régime harmonique
Rappels : Générateurs

 Générateurs de tension continue - Alimentations


Délivrent une tension continue constante quelle que soit la charge
I + - Puissance P=E.I

E
Rappels : Générateurs
 Générateurs de tension alternative

Sources de tension idéales : délivrent une tension sinusoïdale constante


e(t) quelle que soit la charge ZL
+ -
Impédance interne nulle

Sources de tension réelles : sources de tension idéales en série avec une


e(t) impédance interne Zg non nulle
+ -

Zg
+

Zg
v(t) = e(t)  |Zg| << |ZL|
ZL
e(t) v(t)
-
Rappels : Générateurs

 Générateurs de courant alternatif

Sources de courant idéales : délivrent un courant sinusoïdal constant


i(t) quelle que soit la charge ZL

Impédance interne infinie

Sources de courant réelles : sources de courant idéales en parallèle avec


une impédance interne Zg non infinie

i(t) Zg

i1(t)

i1(t) = i(t)  |Zg| >> |ZL|


i(t) Zg ZL
Rappels : Théorème de superposition
La réponse résultante (courant et tension) produite dans un réseau linéaire par
plusieurs excitations simultanées s’obtient en calculant séparément la réponse
du réseau à chaque excitation distincte ; la somme de ces réponses séparées
constituera la réponse résultante.

 Exemple
i2(t)
+

+
Z1 Z2 Calcul de i2(t) ?
e1(t) Z3 e2(t)
-

-
i2 ’’(t)
I2’(t)

+
Z1 Z2

+
+

Z1 Z2
Z3 e2(t)
e1(t) Z3 -
-

I2(t) = i2’’(t) - i2’(t)


Rappels : Théorème de Thévenin
Tout réseau ou dipôle linéaire contenant des éléments passifs et des générateurs
indépendants se comporte comme un générateur de tension idéal de fem UAB(t) en
série avec une impédance ZAB.
• UAB(t) est égale à la différence de potentiel apparaissant aux bornes du dipôle
lorsqu’il est en circuit ouvert (A et B non reliés à d’autres éléments).
• ZAB est l’impédance vue des bornes de l’entrée A et B, les générateurs étant
annulés (les sources de tension idéales sont court-circuitées et les sources de
courant idéales sont remplacées par des circuits ouverts).
A
A

+
ZAB
Dipôle avec ZL
générateurs ZL
UAB(t) -
B B

A A
 UAB(t)  ZAB
Dipôle avec Dipôle sans
UAB(t) ZAB
générateurs générateurs
B B
Rappels : Théorème de Norton
Tout réseau ou dipôle linéaire contenant des éléments passifs et des générateurs indépendants
est équivalent à une source de courant idéale délivrant une intensité i0(t) montée en parallèle
avec une impédance Z0.
• I0(t) est l’intensité que délivre le dipôle lorsque les bornes sont court-circuitées.
• Z0 est l’impédance vue des bornes du dipôle, les générateurs étant annulés
(les sources de tension idéales sont court-circuitées et les sources de courant idéales
sont remplacées par des circuits ouverts).

A A

Dipôle avec Z0
générateurs ZL i0(t) ZL

B B

A A
 I0(t)  Z0
Dipôle avec Dipôle sans
I0(t) Z0
générateurs générateurs
B B
Rappels : Courants et tensions périodiques
Soit un signal périodique x(t) de période T (x(t) = x(t+T))

 Valeur moyenne
T


1
xmoy = x( t ) dt
T
0

 Valeur efficace
T


1
xeff = x 2 ( t ) dt
T
0
Rappels : Courants et tensions périodiques
Soit un signal périodique x(t) de période T (x(t) = x(t+T))

 Décomposition en série de Fourier de x(t)

x( t ) = A0 + A1 sin ωt + A2 sin 2ωt + ... + B1 cos ωt + B2 cos 2ωt + ...


1
A0 = x ( t ) dt A0 valeur moyenne du signal
T
0
T T

∫ ∫
2 2
An = sin nωt x ( t ) dt Bn = cos nωt x( t ) dt
T T
0 0
Rappels : Notion de puissance en régime
harmonique

 Amplitude complexe d’un signal sinusoïdal

Soit le signal x( t ) = X̂ cos( ωt + ϕ )

Amplitude complexe X = X̂ e jϕ

Et donc (
x ( t ) = ℜ e X e jω t )

 Soit un élément d’un réseau :

i(t) v ( t ) = V̂ cos( ωt + ϕ v ) V = V̂ e jϕ v

v(t) i ( t ) = Î cos( ωt + ϕ I ) I = Î e jϕ I
Rappels : Notion de puissance en régime
harmonique
Puissance en régime harmonique
 Puissance instantanée
p( t ) = v ( t ) i ( t )

 Puissance complexe
1
P= V I*
2
 Puissance active
T
p( t ) dt = ℜe ( P )

1 Unité Watt
Pa =
T A une signification physique
0
 Puissance réactive Unité Volt Ampère réactif
Pr = ℑm ( P ) Échange d’énergie entre
éléments réactifs
Rappels : Notion de puissance en régime
harmonique

 Puissance active maximum fournie par un générateur  puissance


disponible

+ Zg = Rg + j Xg

ZL = RL + j XL e( t ) = Ê cos( ωt + ϕ e )
e(t) v(t)
-

Puissance active Pa maximum lorsque


ZL = Zg*