Vous êtes sur la page 1sur 3

Elimination des amortissements dérogatoires

 Principe en compte individuel :

On appelle amortissement dérogatoire la fraction de l’amortissement qui ne correspond pas à la


constatation d’une perte de valeur normale d’un actif due à son utilisation, mais qui est constatée
comptablement pour bénéficier d’un avantage fiscal. Cela peut ainsi être l’écart entre l’amortissement
dégressif et l’amortissement linéaire. L’amortissement dérogatoire est assimilé à une provision
réglementée, il ne correspond pas à l'objet normal d'un amortissement et est comptabilisés en
application des textes fiscaux.

La différence entre le montant de l’amortissement fiscal dégressif et le montant de l’amortissement comptable


linéaire ou économique constitue un « amortissement dérogatoire ».

Si la dotation fiscale déductible est > à la dotation comptable ou économique Alors => Dotation aux Amortissements
Dérogatoires (DAD) c’est à dire constitution d’une provision réglementée.

Sinon (dotation économique > dotation fiscale déductible) => Reprise d'Amortissements Dérogatoires (RAD) soit
réduction ou annulation de la provision réglementée.

Ecriture comptable d'amortissement dérogatoire

 Tant que la dotation fiscale est supérieure à la dotation économique ou comptable et pour la différence :

65941 Dotations non courantes pour amortissements dérogatoires D

1351 Provisions pour amortissements dérogatoires


C
Dotation dérogatoire

 Lorsque la dotation fiscale est inférieure à la dotation économique ou comptable et pour la différence :

1351 Provisions pour amortissements dérogatoires D

75941 Reprises sur amortissements dérogatoires C

Reprise d’amortissement dérogatoire

Dotation économique + Dotation dérogatoire = Dotation fiscale déductible

 Retraitements de consolidation

Les comptes consolidés sont établis dans le but de fournir une image fidèle des comptes du groupe, pour aboutir à
cette image il convient donc de neutraliser les enregistrements qui ont été effectués exclusivement pour des raisons
fiscales.

Les amortissements dérogatoires correspondent à la quote-part d’amortissements pratiqués uniquement pour


bénéficier des avantages fiscaux qu’ils procurent.

Les amortissements dérogatoires pratiqués dans les comptes individuels doivent donc être annulés dans les comptes
consolidés, car ils ne correspondent pas à une consommation d’un avantage économique.

La provision réglementée est extournée et les dotations/reprises sont annulées (avec prise en compte de l’impô t
différé éventuel) donc conserver un mode d’amortissement linéaire.
Du fait de cette extourne, seul l’amortissement économique est maintenu dans les comptes consolidés. C’est le but
recherché. La ligne « provisions réglementées » dans les capitaux propres disparaît et se trouve reclassée en réserves
consolidées (après prise en compte de l’impô t différé éventuel).

Donc il convient donc de neutraliser les enregistrements qui ont été effectués exclusivement pour des raisons fiscales.

Exemple :

La société visa est consolidée par intégration globale au sein du groupe RALIM. Cette société a acquis au début de l’exercice
N-1 une immobilisation de 500000 (HT). Elle décide de l’amortir sur 10 ans. Sur le plan fiscal, elle bénéficie d’un
amortissement exceptionnel de 50% au titre de l’année d’acquisition, le reliquat fera l’objet d’un amortissement sur 10
ans.

Corrigé :

 Plan d’amortissement établi pour les 2 premières années :

Année Amortissement fiscal Amortissement pour Amortissement dérogatoire


dépréciation Dotation Reprise
N-1 275000 (1) 50000 225000
N 25000 50000 25000
(1) 500000*50% + (500000-250000). 10%= 250000+25000=275000

 Ecriture de retraitement au 31/12/N-1

Ecritures de retraitement du bilan  :

Provisions pour Amortissement dérogatoire 225000


Résultat VISA (225000*(1-30%))
Etat impôts différés passif (225000*30%) 157500
67500

Ecritures de retraitement du CPC  :

Impôts sur les bénéfices (225000*30%) 67500

Résultat global (225000*(1-30%)) 157500


D.N.C aux provisions réglementées 225000

 Ecriture de retraitement au 31/12/N

Ecritures de retraitement du bilan  :

L’annulation de la dotation de l’exercice N-1 conduit à la majoration des réserves. Inversement, l’annulation de la reprise
de l’exercice N conduit à la minoration du résultat.

Provision pour Amortissement dérogatoire 225000-25000 200000

Résultat visa (25000*(1-30%)) 17500

Réserve visa (225000*(1-30%)) 157500


Etat impôts différés passif (200000*30%) 60000

Ecritures de retraitement du CPC  :


Reprises .N.C sur provisions réglementés 25000

Impôt sur résultat (25000*30%) 7500


Résultat global (25000*(1-30%)) 17500