Vous êtes sur la page 1sur 32

06/11/2018

Association française
de l’éclairage

Les évolutions de
la sécurité
électrique en
éclairage public

Centre Régional AFE


Grand Paris IDF

22 juin 2018
Paris

Programme de la matinée du 22 juin 2018

• NORME NF C 17-200
• Laurent JOUANNET, Responsable technique - EVESA

• PROTECTION SURTENSION DES ECLAIRAGES LED


• Christian MACANDA Responsable Produits & Normalisation - Groupe CITEL
• Daniel GARZITTO, Kam Outdoor OEM - SIGNIFY

• RETOUR D’EXPERIENCES
• Stéphane BOURRIER Responsable service éclairage public – SDESM

• ECHANGES AVEC LA SALLE

1
06/11/2018

Association française
de l’éclairage

La norme NF C 17-200

Laurent JOUANNET

EVESA
Responsable technique

22 juin 2018
Paris

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

Les nouvelles règles à prendre en compte

1. Le changement du titre,
2. L élargissement du domaine d’application,
3. Mise en conformité de circuits existants,
4. Identification de l’installation électrique extérieure,
5. La sélectivité devient une règle,
6. Liaison équipotentielle,
7. Règle du pouvoir de coupure,
8. La chute de tension,
9. Protection contre les surtensions,
10. Infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE),

2
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)


Les nouvelles règles à prendre en compte

1. Le changement du titre

Devient

Norme NF C17-200 (septembre 2016)


Les nouvelles règles à prendre en compte

2. L’élargissement du domaine d’application

a. les installations d’éclairage extérieures basse tension (BT) et haute tension (HTA-EP)
b. le balisage lumineux des voies privées et publiques ;
c. le mobilier urbain ;
d. les installations de régulation du trafic routier, y compris la signalisation de chantier, les feux de
balisage et d’alerte ;
e. les édicules de la voie publique ;
f. les installations d’illumination permanente de l’espace public (mise en valeur patrimoniale) ;
g. les candélabres situés dans un espace couvert mais à l’air libre (par exemple, quai de gare couvert);

h. les installations de vidéoprotection et/ou de vidéosurveillance alimentées à partir d’installations


extérieures ;
i. les dispositifs de contrôles routiers alimentés à partir d’installations électriques extérieures ou
d’installations de panneaux lumineux ;
j. les IRVE : infrastructures de recharge des véhicules électriques alimentées à partir d’installations
extérieures ;
k. les enseignes alimentées à partir d’installations extérieures BT ;
l. les coffrets prise de courant permanents (par exemple, marchés, événementiel) ;
m. les installations d’illumination par guirlandes et motifs lumineux ;
n. les installations des bassins et fontaines sèches.

3
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)


Les nouvelles règles à prendre en compte

3. Mise en conformité de circuits existants,

Les circuits existants devront être mis en conformité uniquement si les modifications ou
extensions impliquent :
– soit le changement du calibre minimal (théorique) des dispositifs de protection contre les
surintensités à l’origine du ou des circuit(s) concerné(s) ;
– soit le changement du schéma des liaisons à la terre.

Exemple : un circuit existant consomme à l’allumage un courant Ia =14A.


=> le calibre minimal théorique du disjoncteur ou du fusible est 16 A.

A la suite du remplacement de tous les luminaires du départ: Ia = 9A


=> Le calibre minimal théorique du disjoncteur est 10A

Mise en conformité à la norme NF C 17-200 (version 2016) du départ complet.

Norme NF C17-200 (septembre 2016)


Les nouvelles règles à prendre en compte

4. Identification de l’installation électrique extérieure

Dans sa dernière version, la norme NF C 17-200 demande que les installations neuves et
modifiées soient parfaitement identifiées.

L’identification doit permettre de connaître l’affectation des éléments suivants :


- les tableaux de distribution et coffrets divisionnaires
- les matériels électriques
- chaque extrémité des câbles

L’identification d’une installation électrique extérieure est toujours complétée des documents
suivants:
- le plan des câbles enterrés (de classe A)
- les schémas électriques unifilaires de puissance avec les calibres et le réglage des
protections,

4
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

5. La sélectivité devient une règle

La sélectivité entre les DDR:

- IΔn amont ≥ 10 x IΔn aval ;


- IΔn amont ≥ 3 x IΔn aval et un DDR amont de type S.

La sélectivité entre dispositifs de protection contre les surintensités:

- Calibre du fusible gG amont ≥ 2,5 x calibre du fusible gG aval


- Pour les disjoncteurs, consulter les tables de sélectivité des constructeurs

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

6. Liaison équipotentielle

Tous les supports conducteurs sont reliés aux conducteurs de terre par un conducteur en
cuivre nu de 25 mm² ou un conducteur isolé de 6 mm², afin d’assurer la liaison équipotentielle.

Exemple d’un carrefour à feux avec des signaux alimentés par des câbles 12G1,5 mm²
La section du conducteur de terre du câble 1,5mm²< 6mm²

=> Obligation de poser une liaison équipotentielle en cuivre nu 25mm² (ou 6mm² isolé).

Dérogation: les supports équipés de matériels de classe II peuvent ne pas être reliés à la liaison
équipotentielle s’il n’existe pas de connexions des conducteurs actifs au pied des supports.

5
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

6. Liaison équipotentielle

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

7. Règle du pouvoir de coupure

Pour les installations alimentées depuis le réseau public de distribution, le pouvoir de coupure
du disjoncteur de branchement est satisfaisant compte tenu de l’existence de fusibles de type
AD en amont du comptage.

Une attention particulière doit être portée sur le pouvoir de coupure


des disjoncteurs modulaires à l’origine des circuits.

À proximité des postes de transformation HT/BT des réseaux


publics de distribution, le pouvoir de coupure minimale doit être
de 20 kA,

6
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

8. La chute de tension.

Norme NF C17-200 (septembre 2016)


9. Protection contre les surtensions,

La mise en œuvre d’une protection PARAFOUDRE est nécessaire lorsque la distance maximale
entre l’armoire d’alimentation et le matériel électrique le plus éloigné est supérieure à :

- 2 500 m / Ng pour les matériels


électroniques de catégorie 3 (tenue au
CHOC 4 kV) ou supérieure,

- 200 m / Ng pour les matériels


électroniques de catégorie 2 (tenue au
CHOC 2,5 kV),

- 30 m / Ng pour les matériels


électroniques de catégorie 1 (tenue au
CHOC 1,5 kV).

Ng: nombre de point de contact de foudre au sol/an/km² (voir UTE C 17-108 ou organismes météorologiques).

7
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

9. Protection contre les surtensions,

Exemple

L’utilisation de parafoudre n’est, dans ce cas,


pas nécessaire

Si Ng = 2,1 et une tenue aux chocs =


6 kV
Alors : 2500/2,1= 1190 m

Distance max de 300m < 1190m

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

10. Infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE),

Il existe trois modes d’alimentation des IRVE :

a. alimentation depuis le réseau public de distribution (BT ou HT),

b. alimentation à l’origine d’une armoire extérieure,

c. alimentation en dérivation d’une installation électrique extérieure (réservé aux IRVE de


faible puissance).

8
06/11/2018

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

10. Infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE),

Norme NF C17-200 (septembre 2016)

Les nouvelles règles à prendre en compte

9. Infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE),

Nécessite un départ en
régime permanent et un
pilotage au point lumineux

Ce mode d’alimentation
nécessite souvent la mise en
conformité du départ en cas
d’installation existante

9
06/11/2018

MERCI

Association française de l’éclairage


www.afe-eclairage.fr
afe@afe-eclairage.fr

Centre régional Grand Paris Ile-de-France


parisiledefrance@afe-eclairage.fr

Association française
de l’éclairage

Protection
« Surtensions »
des Éclairages LED

Christian MACANDA

CITEL
Responsable Produits &
Normalisation Groupe CITEL
22 juin 2018
Paris

10
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

• Les surtensions affectant les matériels d’éclairage


• Surtensions Foudre
• Surtensions de manœuvre
• Surtensions temporaires
• Surtensions électrostatiques
• Les solutions
• Le Risque « Surtensions »
• La solution « Parafoudre »
• Protection « surtension » des réseaux d’éclairage
• Mise en œuvre des parafoudres

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Les surtensions transitoires « Foudre »

Source : effets indirects de la Foudre


Description : impulsionnel (x100µs), plusieurs dizaines de kV
Conséquences  Destruction Drivers / LEDs
Solutions  Parafoudre

11
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Les surtensions transitoires « Manœuvre »

Source : commutations sur réseau BT, alim ferromagnétiques , cohabitation


avec autre réseau (traction, HT..)
Description : impulsionnel (x100µs), plusieurs kV
Conséquences  Vieillissement Drivers / LEDs
Solutions  Parafoudre

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Les surtensions temporaires

Source : erreur de branchement, rupture de neutre, qualité réseau


Description : Tension alternative de longue durée ou permanente, augmentation de la
tension de 30% à 100% de la valeur nominale.
Conséquences  Destruction Drivers / LEDs
Solutions  Parafoudre (mode défaillance), Protection contre les surtensions prolongées
(POP)

12
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Les surtensions « Electrostatiques»

Source : Charge par frottement (vent+particules) des enceintes


métalliques Classe II.
Description : Charge faible énergie, haute tension > 10 kV
Conséquences  Destruction Drivers / LEDs
Solutions  Conception adaptée, protection Electrostatique

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Les Solutions
Perturbations Parafoudre POP * Protection
ESD **

Surtensions
Foudre X o o
Surtensions
Manœuvre X o o
Electrostatique
o o X
Surtensions
temporaires X X o
* POP : Protection contre les surtensions prolongées (Permanent Overvoltage Protection)
** ESD : Décharge électrostatique

13
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Perturbations impulsionnelles de forte


Les Surtensions amplitude, générées notamment par la Foudre
Transitoires (effet indirect) et se propageant sur les réseaux
filaires (effet indirect).

Ondes de test normalisées en courant :


• 8/20 µs : effets indirects en courant
• 10/350 µs : impact direct en courant

Ondes de test normalisées en tension :


• 1.2/50 µs : effets indirects en tension

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Conséquences

• Destruction
• Claquage de composants des drivers
• Fusion de piste de circuit-imprimé
• Destructions des Leds

• Perturbation
• Fonctionnement dégradé (perte de l’asservissement)
• Extinction inopinée

• Vieillissement accéléré
• Réduction notable de la durée de vie des composants
• Réduction notable des performances d’éclairage

14
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

La Solution Parafoudre
Parafoudre :
«Dispositif de protection contre les perturbations d’origine
atmosphérique et de manœuvre».

Rôle :
Limiter des surtensions transitoires d’origine «foudre» et
industrielles à un niveau acceptable pour les équipements d’une
installation.

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Fonctionnement des Parafoudres

15
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Le parafoudre doit être conforme aux normes :


• NF EN 61643-11 (réseau Basse Tension)
• NF EN 61643-21 (réseau télécom, data, radiocom)
• NF EN 50539-11 (réseau photovoltaïque)

• Les 2 paramètres essentiels pour l’efficacité :


• In : Courant nominal de décharge
NF C15-100 => In > 5 kA pour le parafoudre de tête d’installation

Up : Niveau de protection
NF C15-100 => Up < 2.5 kV pour réseau électrique 230V

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

La Règle des 50 cm
La longueur cumulée L1 + L2 + L3 doit être inférieure à 50 cm
pour limiter la dégradation du niveau Up du parafoudre

Conducteur actif

Il est impératif de respecter cette


règle pour garantir l’efficacité du
parafoudre !

Réseau de masse
TERRE

16
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Installation des Parafoudres BT

 Parafoudre conforme à norme NF EN 61643-11

 Choix du courant « In » adapté aux normes et au risque

 Choix du niveau « Up » adapté aux normes et à la robustesse de


l’équipement à protéger

 Localisation pertinente du parafoudre : < 10 m de


l’équipement à protéger

 Câblage optimisé du parafoudre  Règle des 50 cm

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Protection « parafoudre » de chaque luminaire:


• soit au niveau de la boite de jonction (ou lanterne)
• soit au niveau de la lanterne

• Protection « parafoudre » au niveau de l’armoire générale


de distribution.

• Protection « parafoudre » sur le réseau de données


si le réseau est équipé de circuit de commande filaire (0-10V,
Dali, DMX..), des parafoudres appropriés devront être
installés en complément sur ces circuits de commande.

17
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Problème
Les drivers d’alimentations pour éclairage LED ont une robustesse en
surtension (tenue 1.2/50 µs) comprise entre 2.5 et 8 kV, alors que les
amplitudes probables peuvent atteindre et dépasser 10 kV….

 une action peut être nécessaire pour tenir les normes et la réalité des
phénomènes.

Solutions
• 1ère solution : Améliorer la robustesse des équipements
• 2ème solution : Utilisation de parafoudre extérieur

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

18
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Critères de choix du parafoudre :


• Localisation  Pied de poteau / Lanterne
• Classe d’isolement du luminaire  Classe I /Classe II
• Courant de décharge In  5kA / > 5kA
• Connectique  Vis / Ressort / Fils
• Degré IP  IP20 / > IP65

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Parafoudres en fonction de la classe d’isolation


Fonctions Sélection Connexion du parafoudre à la Terre de
essentielles In et Up protection

Normes de NF EN 61643-11 NF C15-100- IEC 60598-1


références 5-534 NFC 17-200
Parafoudre intégré Déconnecteur, > 5 kA Oui, connexion à la Terre de
dans Luminaire signalisation
< 2.5 kV Protection
Classe I d’état….

Déconnecteur, Pas de connexion à la Terre


Parafoudre intégré > 5 kA fonctionnelle (masses métalliques
signalisation
dans Luminaire non-reliés à la Terre de protection)
d’état, isolement < 2.5 kV
Classe II
Classe II….  connexion L/N seulement
Parafoudre en pied
de poteau
métallique (Classe I) Déconnecteur, > 5 kA Oui, connexion à la Terre de
signalisation
< 2.5 kV Protection
d’état….

19
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Parafoudre pour luminaire Classe II


Interdiction de connecter un parafoudre à la Terre Fonctionnelle
(masse métallique non reliée à la Terre de protection) dans un
Luminaire Classe II.
Rapport technique CENELEC CLC /TR 50656 (2016)
Repris dans la norme NF C17-200

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Parafoudre
Classe I
connecté
à la terre de Class I I
ParafoudreAC Class
l’installation Classe I LED
LEDDriver
Driver

 Parafoudre dans la lanterne


 Connexion à la Terre de protection
Luminaire Classe I I
métallique(ClasseI)I)

Luminaire Classe
métallique(Classe

Installation des parafoudres


OU
ok
pour Luminaire de Classe I
MâtMât

Parafoudre
Classe I
connecté
à la terre de
ParafoudreAC

l’installation

 Parafoudre dans la logette


 Connexion à la Terre de protection

20
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Installation des Class II


LED Driver

parafoudres pour
Luminaire de Classe II Luminaire Classe II

Mât métallique(Classe I)
ok
Parafoudre
Classe I
connecté
à la terre de

ParafoudreAC
l’installation

 Parafoudre Classe I dans la logette


 Connexion à la Terre de protection
(mat métallique)

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Parafoudre Classe II
connecté entre L et N

ParafoudreAC
Class II
Classe II LED Driver

Installation des parafoudres


Luminaire Classe II
Mât métallique(Classe I)

pour Luminaire de Classe II

ok
 Parafoudre Classe II dans lanterne
 Connexion L/N uniquement

21
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Parafoudre Classe I connecté
à la «terre fonctionnelle»

Installation des parafoudres ParafoudreAC


Classe I
Class II
LED Driver

pour Luminaire de Classe II


Luminaire Classe II

Mât métallique(Classe I)
Installation des parafoudres
Luminaire Classe II

 Parafoudre Classe I dans lanterne


 Connexion à la « terre fonctionnelle » (masses
métalliques non-reliées à la terre de protection )  NON !

MERCI

Association française de l’éclairage


www.afe-eclairage.fr
afe@afe-eclairage.fr

Centre régional Grand Paris Ile-de-France


parisiledefrance@afe-eclairage.fr

22
06/11/2018

Association française
de l’éclairage

Protection
« Surtensions »
des Éclairages LED

Daniel GARZITTO

SIGNIFY
Kam Outdoor OEM

22 juin 2018
Paris

Sécurité électrique Parafoudre


C 17-200

Il est nécessaire de réaliser un état des lieux du patrimoine (armoires, réseau,


supports et points lumineux) :

23
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Différents types de surtensions

During lightning
storms

ESD could be caused


by dry air together
with wind

Surges induced by Protection level current outdoor


switching components
Philips Xtreme

Rated impulse voltage withstand


levels according IEC 60364

Minimal required Surge immunity


level according IEC 61547

Normal Overvoltage

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Différents types de surtension

24
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

La première protection se trouve dans


le driver de leds et le module led

• les meilleurs drivers du marché offrent


ont des valeurs d’isolation en mode
commun de 8 à 10 kV CM et en mode
differentiel 6 kV DM.

• Les modules leds les mieux conçus sont


spécifié à 6kV.

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Surtension dans un luminaire classe I

Driver
• En mode commun et differentiel le
Line driver Xitanium Xtreme à une protection
LED
Isolation

DM
Neutral SPD
board Electrical Field d’isolation renforcée à 10kV CM et 6 kV
DM.
CM Equi-
Potential


PE
Les modules Fastflex via leur conception
Class-I et leur liaison équipotentielle sont
Metal fixture
Conductive pole spécifié à 6kV.

• Pour une protection optimale en Class-I


un protection de surtension peut être
utilisée pour dériver le courant en mode
commun vers la terre. Plus on sera
proche du driver mieux on sera protégé y
compris contre les décharges
électrostatiques. Le SPD est spécifié
pour 10kV/5kA.

25
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Surtension dans un luminaire classe II

Driver • En mode commun et différentiel le


driver Xitanium Xtreme à une protection
LED
Isolation
DM

board Electrical Field d’isolation renforcée à 10kV CM et 6 kV


Equi-
DM.
Potential

• Les modules Fastflex via leur conception


CM
Class-I et leur liaison équipotentielle sont
Metal fixture
Conductive pole spécifié à 6kV.

• Une protection complémentaire via un


surtenseur peut être prévue en pied de
poteau mais ne protégera pas contre les
décharges électro-statiques.

Protection « Surtensions » des Éclairages LED


Application testing
Xtreme Surge Protector

26
06/11/2018

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

Protection « Surtensions » des Éclairages LED

27
06/11/2018

MERCI

Association française de l’éclairage


www.afe-eclairage.fr
afe@afe-eclairage.fr

Centre régional Grand Paris Ile-de-France


parisiledefrance@afe-eclairage.fr

Association française
de l’éclairage

RETOURS
D’EXPERIENCES
SDESM

Stéphane BOURRIER

Responsable du service
éclairage public

22 juin 2018
Paris

28
06/11/2018

RETOURS D’EXPERIENCES

RETOURS D’ESPERIENCES du SDESM


Syndicat Départemental des Energies de Seine et Marne

• 1ère partie : les actions et les enjeux

• 2ème partie : la protection de réseau

RETOURS D’EXPERIENCES

Les actions et les enjeux

Il est nécessaire de réaliser un état des lieux du patrimoine (armoires, réseau,


supports et points lumineux) :

• Mise en conformité des armoires.

• Séparation du neutre commun ENEDIS (aérien).

• Protection différentielle (présence de mâts métalliques) et mise à la terre.

• Remplacement de mâts (section trop faible).

• Type de commande et gestion horaire

29
06/11/2018

RETOURS D’EXPERIENCES

Les actions et les enjeux

Les enjeux sont multiples :


• Investissement dans des luminaires à LED adaptés, performants et durables.
• Collecte et recyclage des équipements et sources déposés.
• Abaissement de puissance de 50% durant les heures creuses. En moyenne 75%
d’économies, mesures d’intensités avant et après travaux.
• Réduction du bilan carbone. Pas nuisance lumineuse ULOR <O%
• Eclairage dynamique avec des détecteurs autonomes ou communicants.

Les luminaires LED nous obligent à protéger des matériels électroniques (Vs
ballasts ferromagnétiques auparavant)
Une attention particulière doit être portée aux protections parafoudres.

RETOURS D’EXPERIENCES

La protection de réseau
Sur une moyenne de 80 installations annuelles (enfouissement de réseaux),
seulement trois installations équipées de luminaires LED ont été défaillantes :

• Cas n°1, erreur humaine de raccordement et du câblage de luminaire avec


destruction du drivers . Retour d’expertise « L’appareil a été endommagé par
une fuite de courant (par défaut d'isolement ou mise en contact accidentelle
avec un conducteur sous tension). » et non couvert par la garantie.

30
06/11/2018

RETOURS D’EXPERIENCES

La protection de réseau

• Cas n°2, surtension provoquée par le réseau de distribution électrique (rupture


de neutre). Conséquence : toutes les protections individuelles type varistance
(pastille rouge) ont joué leur rôle dans la protection du branchement entre
phases au niveau du réseau et se mettent en court-circuit (détruite).
Elles sont câblées en sortie de sectionneur-fusible.
Elles participent partiellement la tenue des appareillages contre les surtensions
transitoire.

RETOURS D’EXPERIENCES

La protection de réseau
• Cas n°3, surtension provoquée indirectement par la foudre canalisée par une
conduite métallique de gaz à proximité avec protection cathodique.
Conséquence : les drivers et les modules LED ont été remplacés en totalité en
plusieurs interventions.

31
06/11/2018

RETOURS D’EXPERIENCES

La protection de réseau

Conséquences : Installations de protections contre les surtensions transitoires et


des effets indirects de la foudre. En armoire : parafoudre modulaire 10kV.
En pied de mât : parafoudre type 2 (indicateur de fin de vie) et selon les
fournisseurs d’une varistance. Appareillage : driver en 5kV.

MERCI

Association française de l’éclairage


www.afe-eclairage.fr
afe@afe-eclairage.fr

Centre régional Grand Paris Ile-de-France


parisiledefrance@afe-eclairage.fr

32