Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet n° 25 : Qu’est-il possible de reprocher aux produits laitiers ?

par quoi remplacer


les laitages pour une femme soucieuse de ses apports calciques ?

Critique portant essentiellement sur les laitages de vache. « Le lait de vache est destiné au veau
uniquement »

Il n’est pas assimilable (ou n’est pas bien assimilé) par le système digestif humain pour les
raisons suivantes :
- La protéine la CASEINE   est une grosse molécule. Pour la dégrader, l’enfant est obligé de produire
une enzyme/ lactase - la PRESURE- aux détriments des autres activités organiques
- La présure disparaît en partie ou totalement à l’âge adulte. La caséine ne peut donc être
entièrement dégradée par l’organisme.
- Les lipides sont composés essentiellement d’acides gras saturés à très longues chaînes d’atome et
très peu d’acides gras insaturés.
- Le glucide – LE LACTOSE- permettant une meilleure assimilation des nutriments et minéraux
(Mg, Ca, Zn) est insuffisant.
- Le lait , lui-même aujourd’hui ne contient plus de vitamine, ni d’enzymes car stérilisé à très haute
température, pour être conservé longtemps
- Les hormones, des pesticides, des antibiotiques présents augmentent le coté toxique

Conséquences aux niveaux :

De l’intestin :
- Perméabilité de l’intestin aux bactéries et toxiques : les protéines passent la paroi, la détériorent
(écartement des fibres) ;
- Détérioration de la flore intestinale
- Inflammation de l’intestin ,
- Acidification de l’organisme ( excès d’acides lactiques, augmentation de l’acidité gastrique..
- Affaiblissement des capacités d’assimilation des autres nutriments dont celle du calcium pourtant
très présent dans le lait (1.2g /l) . Ce dernier est en majorité rejeté dans les selles.
- Gastrites, Colites, Diarrhées, ballonnements, fermentations, parasitose,.

Du foie :
Il doit faire face à l’excès en acides gras et aux toxiques (acide butyrique, pesticides… notamment )
aux détriments de ses autres fonctions. Sa suractivité l’affaiblit.

Des systèmes cutané  puis respiratoire puis urogénital


Le foie et les intestins affaiblis, la peau et les poumons prennent le relais pour évacuer l’excès d’acides
gras saturés ,des toxines et des surcharges en acidité d’où
- eczéma, acné juvénile
- rhinites, sinusites, conjonctivites , bronchites, trachéites, asthme
- pertes blanches, cystites…

Du système nerveux et du cerveau :


Les acides gras insaturés ainsi le lactose indispensables au développement, à la maturation et au bon
fonctionnement sont insuffisants.
Cela peut provoquer selon les terrains de la fatigue, problème de concentration, nervosité, migraines,
spasmophilie, voire des maladies psychiatriques comme la schizophrénie, dépression, autisme.

Du poids / obésité: Toujours à cause des acides gras saturés associée à une mauvaise hygiène de vie
(raffiné., sédentarité..)

Du système cardiaque  :

1/2
Les grandes chaînes de lipides saturés passant directement dans l’organisme (perméabilité Intestin)
associées à l’insuffisance des acides gras insaturés et à la « fatigue » du foie peuvent entraîner des
problèmes de cholestérol, de tension

Du système immunitaire :
Il s’affaiblit à plusieurs niveaux :
- l’intestin grêle produit des ImmunoGlobulines réagissant au passage des bactéries et de ces
molécules protidiques non dégradées considérées comme des toxiques par le corps
- le foie affaibli n’est plus aussi efficace dans la production du système de surveillance et de 1ère
défense de l’organisme: le SRE (système réticulo-endothélial)
- Une protéine inflammatoire - la lactoglobine- stimule le système et contribue aux allergies
Au final, on peut aboutir à des infections graves , voire des cancers, à des maladies auto-immunes

Du système hormonal :
Les laitages véhiculent des hormones adaptées au veau et non à l’homme comme celle de croissance.
Ces hormones, selon certains médecins, freinent l’hypophyse et peuvent entraîner des mastoses,
stérilités, SPM, problèmes de règles, de kystes mammaires voire de cancer.

Du tissu osseux et de la minéralisation :


- Le calcium et autres minéraux contenus ne sont pas assimilés correctement faute d’appareil digestif
adéquat chez l’homme. Il en résulte une déminéralisation des os et dents
- L’excès de phosphore du lait va stimuler la parathyroïde qui va sécréter plus de parathormone
incitant les cellules osseuses -OSTEOCLASTES - à dégrader le tissu osseux.
- La vitamine D indispensable à la fixation du Calcium sur la trame protéique est insuffisante.
- Le lait contribue donc au développement de l’ostéoporose.

Du terrain en général :
Les laitages entretiennent l’inflammation générale du terrain , participent à la baisse de vitalité, à la
fatigue de tous les émonctoires, à l’encrassement général, accentuent le niveau de toxicité du corps à
plus ou moins long terme selon le terrain , l’hygiène de vie de chacun, l’environnement …
Tout cela risque d’entraîner au final plus de maladies lésionnelles et de dégénérescences comme les
cancers ou pathos auto immunes. Les liens ont été établis pour la SEP (cf : Dr Kousmine) ou la
polyarthrite rhumatoïde (cf : Dr Seignalet) .

=> Concernant les autres laits animaux (chèvre, brebis, jument +++), ils sont en général plus tolérés
par l’organisme humain.

Où trouver les apports calciques  ?

 Les algues, les fruits de mer  Sésame


 Les graines germées  Sardines avec arêtes
 Le jus d’herbe (Kamut + alfalfa)  Amandes, noisettes
 Légumes crus essentiellement et mais aussi  Jaune d’œuf
cuits dont le cresson, le persil, le pissenlit ,  Châtaignes
le brocolis …  Boissons végétales (riz, châtaignes,
 Légumineuses, dont les pois chiches, amandes, …)
haricots blancs Voir ci-joint liste plus détaillée dans les
 Fruits secs et frais documents à communiquer à nos futurs
 Pollen (selon Dr Valnet) consultants/clients
Et pour favoriser son assimilation : soleil , exercices physiques, oxygène, et bonne santé du foie !

2/2