Vous êtes sur la page 1sur 138

Révisez Votre Bac

Notre site « www.BAC.org.tn » vous donne accès à :

1- Des Examens de baccalauréat

2- Des Devoirs de contrôle et synthèse ‘’ Sfax et Autres ‘’

3- Des Cours et des résumés ‘’ Facile A comprendre ’’

4- Des Séries avec corrigés

5- Des Quiz et des tests d’intelligence avec score

6- Des Groupes de discussion privée pour résoudre vos problèmes

7- Vous Pouvez Gagnés D’argent Facilement


S V T ---rr--- 4ème année dg l' secondaire -----rr------ Section Sciences

Prof. Mr Châabouni Sami


Résumé II Année Scolaire | 201612017
La fonction reproductrice féminine Classe : 4ème

* La folliculogenèse est l'évolution des follicules à partir d'un stade initial (follicule primordial)
jusqu'à un follicule mûr ou de Graaf
* L'ovulation est l'éclatement d'un follicule mûr et expulsion du gamète femelle ovocyte II bloqué en
M II vers le pavillon
.3. L'origine du corps jaune : Le corps jaune provient de follicule mûr éclaté : les cellules restantes de
la granulosa et de la thèque interne se multiplient. Les cellules de la granulosa se chargent d'un
lutéines
Gamète Zone Cellules Cavité Thèque Thèque
Follicules
femelle Rellucide folliculaires folliculaire interne externe
Follicule Quelques cellules
Ovocyte I folliculaires
primordial
aplaties
Follicule (Jne seule couche
Ovocyte I
primaire
Plusieurs couche
Follicule Non Non
Ovocyte I + appelée
§econdaire differencié differencié
granulosa
Follicule Plusieurs couche
Quelques cavités Bien Bien
tertiaire ou Ovocyte I + appelée
dans le granulosa differencié differencié
cavitaire granulosa
Plusieurs couche {Jne seule cavité
Follicule mû Bien Bien
Ovocyte I + appelée très grande
ou de Graaf granulosa
differencié differencié
appelée antrum
Plusieurs couche
Follicule Ovocyte I Bien Bien
+ appelee
nompu ou Il
granulosa
diffenencié ffi
Une thèque externe est formée de cellules aplaties et de fibres conjonctives (rôle protectrice).
Une thèque interne est formée de cellules glandulaires (rôle sécrétrices hormonales).
* Gamète femelle = il en II
Le gamète femelle est de forme sphérique,
2 immobile, volumineuse et de structtre
3 complexe (constituée de plusieurs types de
4 cellules)
5
Le cytoplasme de l'ovocyte II est riche en
6 substance nutritive appelée (vitellus).
7
Le cytoplasme de l'ovocyte II contient des
granules corticaux intervenant au moment
de la fecondation.
A Comparaison avec gamète mâIe
Gamète mâle Gamète femelle
Cellule sexuelle haploide po{" chacun la moitié de f information
Points communs génétique
Forme Allongée Sphérique
Taille Petite Grande
Points
Réserue Pauvre Riche
différents
Mobilité Mobile Immobile
Suruie 3à5 jours 2 iours
Sciences de la Vie et de la Terre - Page I sur Créé Dar Prof. Mr Châabouni Sami
S V T -------r 4ème année de l' secondaire ------------- Section Sciencgs
Nombre produit 60 10o par éiaculat I seul par cycle
Cytoplasme Pauvre Riche
Maturation Mature Immature
[Jn noyau haploïde à n :23 [Jnnoyauhaploïdeàn-23
Particularité
chromosomes simples chromosomes dupliqués
chromosomique
n-22+X ou n-22+Y n - 22+X
.:. L'ovogenèse est la \lîn qtir des gamètes femelles
L'ovogenèse coürmence avant la naissance, puis elle poursuive entre la puberté et la ménopause d'une façon
cyclique (lgamète par cycle).
* avec la
Ovogenèse Spermatoqenèse
Temps . Avant Ia naissance o De la puberté à la mort
o De la puberté à Ia ménopause + phénomène contenu
o Après fecondation
+ phénomène dis contenu
Lieu Ovaire fætal, ovaire adulte, trompe Tube séminifère
Multiplication Définitivement terminé avant la naissance Très active à partir de la puberté
Accroissement Accroissement très marqué (important) Accroissement peu marqué (faible)
Maturation Méiose dis contenue avec blocage Méiose contenue sans blocage
1*' blocage en prophase I
2eme blocage en métaphase II
La méiose ne donne qu'une cellule La méiose donne 4 cellules
fonctionnelle ( ovotide) fonctionnel le s ( spermatides)
Différenciation Pas de differenciation Différenciation
* Relation entre structures et fonctions
Structures Fonctions
Cytoplasme abondant Abondances substances de réserve (vitellus)
Vitellus abondant Nutrition de l'embryon
Transfère la moitié de l'information génétique à
Un noyau haploïde
l'origine de l'æuf
Assure la pénétration d'un seul spermatozoïde :
Granules corticaux
monospermie (blocage de polyspermie)
'l' Maturation
Ovcrcyte tt hlrqué cn
rn*taphasc tt
üvotide fécondé
II

I
I

Ovoüyts I I

I t
I

t
i
I

q*
ÿ
SFz-
P
\
-->
tcP IGP IGP
Sciences de la Vie et de Terre - Page2 sur 3 - Créé Dar Mr Châabouni Sami
S V T 4è" année de l'enseignement secondaire Section Sciences Expérimentales
* I)éroulement de l'
Vie foetsle
Erapus Schôrnâs Ccllulcs Momcnt Licu

Entrc Ia Ç** et la
Multiplicatiorr üvus*nic ] f emr ssrnâine de
HffiI§§§SSs
r

I
I
üvaire
t

DÉhut I _._- .a,, ,


I
Entrs la 2tr§ttlt f.trctsl
d'accroissernent
st rnatrrfltian
i.t) ...""-
-,. *.,"P
I
Ovocytc I
bloqué en PI
ssmains et la
nül§§aüct

Repus: §ntre lainaissance et Ia puhrté


Vie adulte: entie pubeùté et ménopause de façon cyclique
I
I I

t
3 à 4 rnmis
I

'*#-ffiM
üvmyte I
ftvftrlt
drw*mwtlû
chmqum cytlu
I
.â\ tr
(} I 24 heurcs
rfr
/r
üvçcytc [l
V globulc avant
r1f
r$ DR üvairc
F polaire
F
F. I'or,ulation adult*
ra\J
*
ItIl

ü
-U
ÊJ
rr.
I üvocytc trl 6 heurc,q
r!Ë
l- DE tl; htrnqud en MII avant
Ë.
I*r
dJ I'ovulaticn
t'\-' I
l-,

r'
F
h En sns de 0n
hrl
r;I I
{r * T ÿ
t.J
L*
rl{
a)
(* rÜ üvrtide #rr 3rl. h*ur*x
Fd
nË flFrüs
lr'

F
!.'il
fir,ule t+*c*nd*
à ['rlvulmti*n

Sciences de Ia Vie et de la Terre - Pase 3 sur 3 - Créé par Prof. Mr Châabouni Sami
S V T ---rrr-- 4ème année de t'enseignement secondaire ------------- Section Sciences Expérimentales
, Prof. Résumé III Année Scolaire : 2016/2017
Mr Châabouni Sami L" cycle sexuel de Ia femme et sa régulation Classe : 4è" expérimentale
1. Le ovarren
a

1Ë a ?I nîrrl
#
., ÿ'
l È

]
Aâ4 rrrr?T I
?

l{-üF

t
rl
a
*
t
i:r.:r t i i5
.'.1 L.t "i ti

i' .4
:.'*
,ü"Llrg
;rh,a)üÈ folliçulairru ouulation pha*a luttiniqur Elu
çyçl#
Phase folliculaire ou phase pré ovulation
Une dizaine de jeunes follicules tertiaires, ayarfi commencé leur évolutioru 3 à 4 mois avant le cycle,
poursuivent leur croissance mais un seul devient un follicule mûr à la fin de cette phase. Les autres se
dégénèrent : c'est l'atrésie folliculaire
Phase ovulatoire
Le follicule mûr éclate et expulse I'ovocyte II bloqué en métaphase II dans le pavillon.
Phase lutéale ou lutéinique ou post ovulatoire
Un corps jaune se forme à partir du follicule rompu, atteint le maximum de développement au milieu de
cette phase (i21).
Si il n'y a pas fécondation le corps jaune régresse à la fin du cycle ; c'est un corps jaune cyclique
Si il y a fecondation le corps jaune persiste et se développe davantage pendant les l"'mois de la grossesse ;
c'est un corps jaune gestatif
Remarque : la phase lutéale est toujours constante est égale 14 jours
2. Le cycle utérin
:le d'endomètre
4 l/ vaisseaux sanguins
/. ,
'
"',"
'.
' l''
5-
2l glandes en tube droit

\H,I
,-

3 3l vaisseaux sanguins spiralés


4l glandes en tube ramifiés
l 6

--E =- 14 21
5/ endomètre ou muqueuse utérine
(aspect dentelle
dentelle utérine)
on parle de
PHASE PHASE DE
MENSTRUELLE PROLIFERATIOH PHASE SE§RETOIRE 6/ myomètre ou muscle utérin

Elle correspond à la destruction partielle de la partie supérieure de l'endomètre (44; et se manifeste par un
écoulement sanguin

Elle est caractérisée par

Elle est caractérisé par :

glycogène
Sciences de la Vie et de la Terre - Pase 1 sur 4 - Créé par Prof. Mr Châabouni Sami
\

SV T 4è" année de I'enseignement seeondaire Section Sciences Expérimentales


Au 21è" jour du cycle, la muqueuse prend un aspect favorable à la nidation : c'est la dentelle utérine.
A partir 21"-" jour du cycle, (en absence de fecondation) la muqueuse subit un tassement progressif à cause
d'un ralentissement de son
Cycle non fécondant (pas de nidation) Cycle fécondant (il y a nidation)
Evolution du corps jaune à Régression du corps jaune Persistance du corps jaune
la fin du cycle
Evolution de l'endomètre à Régression de l'endomètre Persistance de l'endomètre
la fin du cycle
Conséquence sur Ie cycle Nouveau cycle déclenché par la Blocage du cycle remarqué par
utérin présence de la menstruation l'absence de la menstruation
b) Cycle de myomètre
Le myomètre ne subit pas de modification structurale.

c) Cycle de la glaire cervicale


La glaire cervicale est un mucus secrété par l'épithélium du col de l'utérus elle est formée de filaments
en réseau. Son abondance et ses sont variables suivant le moment du sexuel

t1
t

I
Pendant la nhase ovplatoire Pend?nt la phase follic$laire et lgtéale
La glaire cervicale est claire, filante, de maillage La glaire cervicale est dense, épais, de maillage serré
Iâche et de PH alcalin ; elle est perméable aux SPZ et de PH neutre ou acide faible ; elle est imperméable
AUX SPZ
3. Cycle thermique
Durant la phase folliculaire la température corporelle est inférieure à 37oC (entre 36.5 et37)
Durant la phase lutéinique la température est supérieure à 37oC (entre 37 et37.5)

4. Déterminisme hormonal de la menstruation ou le rôle des hormones ovariennes dans la


menstruation
Àh fin du cycle, et en absence de fecondation, la régression du corps jaune entraîne la chute des taux des
hormones ovariennes, ce qui déclenche la menstruation.
5. Déterminisme hormonal de l'ovulation ou le mécanisme de l'ovulation
En l2h" jour du cycle (cycle de 2Sjours) ; le follicule mûr secrète une forte des oestrogènes, ces derniers
exercent un RC (+) sur le complexe H-H en stimulant la sécrétion de FSH et surtout de LH (pic de FSH et
un pic très important de LH). Ces pics déclenchent I'ovulation
Le jour pré de l'ovulation peut être déterminer sur l'écographie le diamètre de follicule passe de 1.6 à2.7cm
* Rétrocontrôleovarien
I)ates 4"*" jà 10"*' j 11u-" jà 14u-" j 15è'" jà 26u'" j 26**" jà 4'** j
Rétrocontrôle RC (.) RC (+) RC (-) Levée de l'inhibition
Le taux des Le taux des Les taux des Oestrogènes Très faible dose des
Justifications Oestrogènes est Oestrogènes est et surtout de la hormones ovariennes
faible fort progestérone sont forts
Freine Stimule Freine Levée de f inhibition
Conséquences sur la sécrétion de la sécrétion de la sécrétion de GnRH, sur la
Ie complexe H-H GnRH, LH et FSH GnRH, LH et FSH LH et FSH la sécrétion de GnRH,
(pics) LH et FSH
Conséquences sur Atrésie Ovulation Régression du corps Stimule le
Ie cycle ovarien folliculaire jaune à la fin du cycle folliculogenèse

Sciences de la Vie et de la Terre - Pase 2 sur 4 - Créé par Prof. Mr Châabouni Sami
S Y T -------- 4ème année de It secondaire -----------rr Section Sciences
4t*t j t lot" j 11t*'i 14t-" + j

finRü finRü

â fëih}* drm* h {ir$* *Elrr


t.§H LH F§H I- LH
R{:* Itt_' +

,
t i' i',\' ' i-"ii,','1. '. 1, ii , I ': "'1i1 i' r {.}r airor; tirlliculk n:rtir i

\ ltle*trügeure +
tlearrrg*f:c I
I

tjterus Uterus

Conséquence : atrésie folliculaire Conséquence : ovulatiqn


15è*' j 26è** j t 26èr. j t 4ème1

ypotha
ünRü + CinRfi

i fuih}* d*rx*
FS[f+ {LH ["§H LH
R{"*

)rstr*gr'nc +
'i 1-
1 It. : i,

Lltérus
Utérus
Réeression du corps iaune à Ia fin du cycle Levée de I'inhibition

Bilan
Fmrte dt'xe F*rtt dttsc
+
l*mihle dt-rse
+ {-inffi}{ R('.
R{'-

F§TI r;§H L"$l L ll


+ +
r;

+
:'
ll ïrii' ., li, i {-}estradinl
Pr*gestÉrfirT*
Sciences de la Vie et de la Terre - Pase 3 sur 4 - Créé par Prof. Mr Châabouni Sami
\

S V T 4è" année de l'enseignement secondaire Section Sciences Expérimentales

Substances Organe Organes ou


Action
chimiques sécréteur cellules cibles
GnRH Stimule la sécrétion de gonadostimulines
Hypothalamus Hypophyse
(neurohormone) FSH et LH
1/ Ovocyte ll Stimule la reprise de la méiose de
l'ovocyte I en ovocyte II.
LH 2l En synergie avec la FSH déclenche
(hormone) 2l follicule mûr
l'ovulation (pic de LH)
Pic très
important juste
Hypophyse
3/ follicule rompu
3l Permet la transformation du follicule
rompu en corps iaune.
avant l'ovulation
(entre 13 et 14) 4l Stimule le développement
4l corps jaune 4'I Stimule la sécrétion des æstrogènes et
surtout la progestérone
FSH
l/ follicules en ll Assure le développement des follicules
(hormone) ovariens : hormone de folliculogenèse.
croissances
Pic moins Hypophyse l'I Stimule la sécrétion des æstrogènes
important juste
2l follicule mûr
2l En synergie avec la LH déclenche
avant l'ovulation l'ovulation (pic de FSH)
1l Stimulent l'accroissement de l'endomètre
1/ follicules et Ie 1'l Stimulent la formation des glandes en tube
Oestrogènes thèque interne 1/ endomètre
l" l Sensibilisent les cellules de I'endomètre à
(hormone) (1"j à 14'*I) l'action de la progestérone.
Pic très 2l myomètre 2l Stimulent les contractions
important en 2l eorps jaune
3/ Stimulent la sécrétion d'une glaire
12èmej et un pic (ceIIuIe thécales) 3l col de l'utérus perméable aux sperm atozoïdes
moins important (14'*T à 2g'*I)
en 21t*t j
4l Cellules cibles 4/ Assurent le développement et le
de caractères maintien des caractères sexuels
(secrétés durant 3/ placenta
sexuels secondaires.
tout le cycle) (Pendant la
gestation) 5/ Complexe H- 5/ À faible dose RC(-)
H 5'lÀ fone dose RC(+;
ll Assurent la formation de la dentelle
Progestérone 1/ Endomètre ou utérine.
1/ corps jaune
(hormone) muqueuse utérine l'I Stimule la sécrétion de mucus et de
(cellples lutéales)
Nul pendant la glycogène par les glandes en tube.
(14'*î à 2g"I)
phase folliculaire
2l Myomètre ou 2l Inhibe les contractions
et un pic très
important au
2l placenta muscle utérin ')SilenÇe utérin
(Pendant la 3/ Stimule la sécrétion d'une glaire
milieu de la 2è:me 3l Col de l'utérus
gestation) imperméable aux spenn atozoïdes
phase
4l Complexe H- H 4/ RC (-)
La progestérone est une hormone gestative, elle assure le bon déroulement de la grossesse ; c'est l'hormone
de la mère
Les æstrogènes sont des hormones sexuelles féminisantes, elles sont responsables de l'apparition,
développement et maintien des CSS ; ce sont des hormones de la femme
* La neuro hormone GnRH, la FSH et la LH sont sécrétées d'une façon pulsatiles
clll existe une relation de causalité
Exemple: la GnRH stimule la sécrétion de LH qui stimule la sécrétion des oestrogènes et la progestérone
par le corpsjaune

Sciences de la Vie et de la Terre - Page 4 sur 4 - Ciéé par Prof. Mr Châabouni Sami
Taw mech na9raw 7aja mochtarka bin l’homme w el
femme w hiya ‘’la procréation’’ w eli hiya par déf ‘’
ensemble des méthodes permettant d’engendrer un
nouvel être par la reproduction sexué : l’union d’un
gamète femelle avec un gamète mâle’’
Nebdew bel fécondation ma tsiir w ma tet7a9e9 ken ma
yetwaffrou 3andna les conditions hedhom :
a/ un sperme normal et fécondant :
* volume de sperme entre 3 et 4 ml / éjaculation
* pH alcalin =7.3
* viscosité facilitant la mobilité des spzs
* numération >60 millions / ml
* taux > 40% de spzs de forme typique normale ya3ni

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù


b/ des spzs capacités
c/ rapport sexuel pendant la période de la fécondité
ya3ni ma bin 9ème au 16ème jour de cycle sexuel
w na3rfouha b’hal 7ajet :
* la date d’ovulation 14 jours avant la menstruation
* wa9t el 7ayet mta3 les gamètes : 2 j pour l’ovII w 5 j
pour le spz
* la perméabilité de la glaire cervicale à maille lâche
d/ des voies génitales féminines labes 3lihom w ykounou
perméables
e/ des sécrétions vaginales mahomch acide bech la
yo9tlouch les spzs
Ba3d ma kamelna les conditions net3adew lel les étapes
de la fécondation :
Hal fécondation tsir fel 1/3 supérieur de la trompe w
ysirou fiha hal les étapes :
1ère étape : Rencontre ovule-spz : l’ov tahbet par des
contractions de la trompe ba3d 24 à 30h mel ovulation

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù


Les spz t3adew stage el glaire cervicale :p w y3oumou fel
les sécrétions de l’utérus w les trompes
W taw les spzs 7oslou fel les cellules de la corona radiata
w phénomène nsamiwah ‘piégeage’
2ème étape : Reconnaissance et pénétration d’un spz :
W fiha 3 petites étapes : reconnaissance mech tsir bel
fixation de l’antigène eli 3and el spz sur les récepteurs eli
mawjoudin 3al zone pellucide w awel spz yo7sel howa eli
3andou chance bech tsirlou fécondation c tt
réaction acrosomique hna l’acrosome eli 7kina 3lih fih
des enzymes mech ysayebhom bech y3awen 3la zone el
pellucide tet7all w twalli 9abla bech tsir la pénétration
d’un spz w hna yod5el ken el noyau w el be9i kollou
yo93ed el barra :p
3ème étape : Activation de l’ovocyte II Réveil
physiologique : aussi mech ysirou 3 7ajet : la formation
des 2 pronuclèi , caryogamie , formation de la cellule
œuf .
Net3adew taw lel les étapes embryonnaires et la
nidation : 1/ ovulation 2/ fécondation mel 1er jour 
3ème jour : fel 1er j : stade 2 cellules, 2ème j : stade 4
cellules w 3ème j : stade 32 cellules
Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù
3/ segmentation : stade morula 4ème j
5ème et 6ème j : blastocyste
4/ nidation : 7ème j : trophoblaste w bouton
embryonnaire w ba3d futur placenta
Njiw l’rôle trèèèès important du placenta : 11ème
semaine de grossesse : tkawnet l’placenta w eli hiya des
liens ma bin l’corps maternel w l’embryon tsir binet’hom
des échanges d’eau , oxygène… w protection
Béh el placenta 3and’ha 3 rôles : 1/ Rôle trophique : bien
sur fama 7ajet lezemha tet3ta lel embryon kifma (eau
,nutriments, oxygène…) w fama 7ajet lezem tetna7a
menou (urèe,CO2…) qui circulent dans le sens inverse
2/ Rôle protecteur : le placenta assure une immunité au
cours des premiers mois de la grossesse et s’oppose au
passage de certaines substances toxiques de microbes
(sauf les virus)
3/ Rôle endocrinien : les cellules de trophoblaste
sécrètent la HCG l’action mta3 l’hormone hedhi kifma LH
w tet3ada fel damm mta3 mra w temna3 la régression
du corps jaune qui continuent à produire des doses
d’œstrogènes et progestèrone bech t5alli la grossesse
tsir fi a7san 7alet’haa.
Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù
Béhy 3la fekra ennajmou net7akmou fel
procréation kifech ??
3andna méthode nsamiwha contraception hormonale :
la pilule combinée :
Chniya la contraception : hiya par déf ‘’ l’infécondité
volontaire et temporaire provoquée par l’utilisation de
méthodes contraceptives visant à espacer ou à éviter les
naissances’’
Chnouma les pilules : houma des comprimés composés
d’œstrogènes et progestatif de synthèse. Ces comprimés
houma des plaquettes de 21 ou 22 pilules w te5edh’hom
el mra fi awel nhar lel cycle mti3ha kol youm te5ou un
comprimé w ba3d kif te9ef 3la chorb hal dwa b’6 wala 7 j
mech tsirelha hémorragie de privation hormonale
techbah lel menstruation.
Le composé œstro-progestatif freine la sécrétion
hypophysaire des gonadostimulines par rétrocontrôle
négatif w hnaa la croissance folliculaire est bloqué d’où
blocage de l’ovulation.
Aywah hedha el composé agit sur l’endomètre w hnaa
ywalli mouch 7adher lel nidation.

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù


Famma 3bed ma yjibouch s8ar ma3rouf ama fama el
FIVETTE presque 7allet mchekel barcha 3bed : w eli hiya
par déf ‘’ est l’ensemble des techniques qui permettent
de réaliser <<in vitro>> qui se déroule normalement
dans le trompe’’
Béhy nchoufou e5er 7ajaw eli hiya les étapes mta3 hal
FIVETTE :
1/ Induction de l’ovulation : injection pour une patiente
des substances analogues à la FSH bech net7asslou 3la
nombre kbir de follicules murs w ba3d na3tiwha LH pour
obtenir des ovII .
2/ Prélèvement des ovII
3/ Recueil et traitement du sperme
4/ Mise en contact des gamètes
5/ Mise en culture des œufs
6/ Sélection des embryons ayant atteints les stades 2 et
4 cellules
7/ Transfert de (ou des) l’embryon(s)

** Remerciement Pour Notre Cher Amie **


Oumaima Rekik w Nchalah Rabi inaj7ek <3

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : Bac – Tunisie Admin Fb : Saber Gù


Bon el génétique des diploïdes : parmi les chapitres
elli obligé 3la ay telmidh bac sciences bech yrivzou
5ater kol 3am tji wa7da mel les 2 génétiques qq soit
hedhi diploïdes wala humaine w kol 3am w
9asmou :p .
Beh taw mech na7kiw 3al génétique des diploïdes w
nchoufou les bases mti3ha : houma 7ajtin lezemna
na3rfouhem : eli fama fel dihybridisme : 2 gènes
indépendants ya3ni porté par deux paires de
chromosomes (2n=4) w deux gènes liés.
Njiw lel cas mta3 2 gènes indépendants : une fois
l9ina fel 2ème croisement (F2) les cas hedhom ya3ni
automatiquement indépendants chnouma les cas :
**D-D : hiya dominance absolue pour les deux
caractères mech net7asslou 3la résultat : 9/16 ;
3/16 ; 3/16 ; 1/16
**D-C : hiya dominance pour un caractère et
codominance pour l’autre w nel9aw résultat : 1/16 ;
1/16 ; 2/16 ; 3/16 ; 3/16 ; 6/16
**C-C: hiya codominance lel les deux caractères
nel9aw résultat : 1/16 ; 1/16 ; 1/16 ; 1/16 ; 2/16 ;
2/16 ; 2/16 ; 2/16 ; 4/16
Rq s8ira : kif nel9aw caractère jdid dh’hor fel les
résultats w ma 3tahoulnech fel les données
automatiquement mech na7kiw 3al codominance [
exple : croisement d’un fleur rouge avec un fleur
blanc w 3tatna rose])
Njiw l’7ala o5ra fel génétique w tjina zeda mel (F2)
w elli hiya le test cross w esmou zeda back-cross
bech ken jetkom el kelma ma testa8rbouch menha :
w fel cas mta3 gènes indépendants nel9aw 4 cas lel
test cross w kol cas ta3tina résultat selon le
croisement eli 3melneh :
+1er cas : ne5dhou un double hétérozygote A//a
B//b w na3mloulou croisement m3a un double
récessif a//a b//b w ta3tina résultat : ¼ ; ¼ ; ¼ ; ¼ .
+2ème cas : ne5dhou un simple hétérozygote A//a
b//b w na3mloulou croisement m3a un double
récessif a//a b//b w ta3tina résultat : ½ ; ½ .
+3ème cas : ne5dhou un simple hétérozygote pour un
caractère A//a b//b w na3mloulou croisement m3a
un simple hétérozygote pour un caractère a//a
B//b w ta3tina résultat : ¼ ; ¼ ; ¼ ; ¼
+4ème cas : ne5dhou un double hétérozygote A//a
B//b w na3mloulou croisement m3a un simple
hétérozygote A//a b//b ta3tina résultat : 3/8 ; 3/8 ;
1/8 ; 1/8.
Kamelna mel cas mta3 deux gènes indépendants :
njiw lel partie el théniya w eli hiya 2 gènes liés :
aussi el cas hedhi nel9aw fiha deux cas :
• 1er cas : linkage absolue : (pas de crossing-
over) absence de recombinés chez seulement
le male de drosophile ya3ni une fois 9allekchez
un male de drosophile ya3ni lezmek t’thabbet
elli enti fel cas mta3 gènes liés w linkage
absolue ou nn .
Beh ba3d ma na3mlou un croisement mta3 double
hétérozygote AB//ab * double hétérozygote AB//ab
nel9aw résultat de ¾ ; ¼ .
W aussi hedha fih test cross : na3mlou croisement
d’un double hétérozygote AB//ab * un double
récessif ab//ab tjina résultat de ½ ; ½.
• 2ème cas : linkage partiel : (hna fama crossing-
over) : kif kif fel F2 mech na3mlou croisement
l’un double hétérozygote A B//ab * un double
hétérozygote A B//ab hna mech nel9aw
résultat 3-P/4 ; 3-P/4 ; P/4 P/4.
W fel cas mta3 test cross kif kif na3mlou croisement
hedha : un double hétérozygote AB //ab * double
récessif ab//ab w hna nel9aw résultat 1-P/2 ; 1-P/2
hedhom nsamiwhom parentaux majoritaires w P/2 ;
P/2 hedhom nsamwihom recombinés minoritaires
Rq : sa3at nel9aw résultat : ¼ ; ¼ ; ¼ ; ¼ fil cas mta3
2 gènes liés w hedhi résultat nel9awha men joret un
croisement de 2 gènes liés Ab//ab * aB//ab
 Globalement hedha chlezem ta3ref fel
génétique des diploïdes . By : Oumaima Rekik
SABER Gù
Bon bel tari9a hedhi wselt fahamt drous s3ab 7ata mel
génétique des diploïdes w taw mech net3adew lel
génétique humaine.
Chniya génétique humaine ??
hiya bech nchoufou kif ensen yel9a mardh w y9ollou el
tbib hedha wirathi ychouf bouh wala jadou.
Behy 9bal ma nebdew na7kiw 3al génétique humaine
nchoufou les problèmes rencontrés en génétique
humaine : sont :
• Faible fécondité, faible nombre de descendants par
couple
• La durée longue d’une génération
• Impossibilité de diriger les croisements
• Complexité du caryotype humaine

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : BAC – TUNISIE ADMIN : SABER Gù


Beh na3rfou kol mochkla w lilha 7all w el 7al mta3 hal
mchekel : l’établissement d’un arbre généalogique ou
pédigrée
Net3adew taw kifech mech na9raw pédigrée :
• A7na lezemna ntall3ou fi hal génétique : la relation
de dominance w la localisation du chromosome .
Nebdew taw bel dominance et récessivité :
1) Kif yebda 3andna maladie récessive : (N>m) :
ya3ni deux parents labes 3lihom w 3tawna s8ar
mordha : n9oulou les parents sont
phénotypiquement sains or ils ont eu un descendant
malade d’où au moins l’un des deux parents porte
l’allèle de la maladie à l’état récessive.
2) Kif yebda 3andna maladie dominante : (M>n) : :
ya3ni deux parents mordha w 3tawna s8ar labes
3lihom : n9oulou les parents sont phénotypiquement
malades or ils ont eu un descendant malade d’où au
moins l’un des deux parents porte l’allèle de la
normal à l’état récessive.

Grand Merci Pour : OUMAIMA REKIK

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : BAC – TUNISIE ADMIN : SABER Gù


Taw bech nchoufou la liaison :
Idhaa ken 3rafna el relation de dominance w l9ina (N>m)
ou (M>n) nektafiw bech n7allelou 3 hypothèses :
• Hyp 1 : allèle de la maladie lié à y
• Hyp2 : allèle de la maladie lié à x
• Hyp3 : allèle de la maladie lié à un autosome
W ken ma na3rfouch la relation lezemna ne5dmou 3la 5
hypothèses :
• Hyp1 : allèle de la maladie lié à y
• Hyp2 : allèle de la maladie dominant lié à XN>
• Hyp3 : allèle de la maladie récessif lié à XN>
• Hyp4 : allèle de la maladie dominant autosomal N>
• Hyp5 : allèle de la maladie récessif autosomal N>
Net3adew l’kifech mech na3mlou rejet lel hypothèse bel
wa7da bel wa7da : il suffit d’un contre exemple pour
rejecter l’hypothèse
Nebdew bel Hyp1 : allèle de la maladie lié à y : fama
deux cas : un fois l9ina tofla mridha fel pédigrée
donc hypothèse à rejeter
(dans ce cas la maladie ne touche que les garçons or
la fille est malade)

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : BAC – TUNISIE ADMIN : SABER Gù


W idha l9ina tfol mridh fel pédigrée w bouh labes 3lih
n9oulou hypothèse à rejeter
(le père est normal or son fils est malade d’où l’allèle de
la maladie n’est pas lié à y)
Pratiquement la liaison à y dimaa hyp à rejeter
Net3adew lel rejet de la liaison à X :
Ken fel état récessive : (N>m) : avec N : normal , m :
malade
Rq : hna mech na3mlou raisonnemet w na3tiw le
génotype :
1* Dans ce cas la mère aura pour génotype Xm//Xm
elle donne Xm à tous ses fils qui seront Xm//y donc
malades or son fils est normal donc => hyp à rejeter
2* Dans ce cas le père aura pour génotype XN//y elle
donne XN à tous ses filles qui seront toutes normales or
sa fille est malade donc => hyp à rejeter

Grand Merci Pour : OUMAIMA REKIK

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : BAC – TUNISIE ADMIN : SABER Gù


W ken fel état dominant : (M>n) : avec M : malade , n :
normal
1* Dans ce cas la mère aura pour génotype Xn//Xn elle
donne Xn à tous ses fils qui seront Xn//y donc malades or
son fils est normal donc => hyp à rejeter
2* Dans ce cas le père aura pour génotype XM//y elle
donne XM à tous ses filles qui seront toutes normales or
sa fille est malade donc => hyp à rejeter
Rq w barcha ma ya3rfouhech hal remarque : ma 3andna
7atta pédigrée ya3mel rejet lel cas du maladie lié à un
autosome ya3ni dima à retenir w une fois 3taak un
information kifma l’électrophorèse heka el wa9t ta3mel
raisonnement mti3ek w testa7fedh bel hypothèse eli
7ajtek biha
9bal ma nensa fama technique ysamiwha le diagnostic
prénétal ta7fdhouhaa mel cours kemla w fama les cas
aussi de la trisomie 21 ta7fdhouha mel cours aussi w
lezem ta3rfou tersmou la méiose anormal et normal en 2
cas de la trisomie 21
Nchallah najjemt nfahamkom el génétique humaine et
bien sur pratiquéz-vous par les exercices 5ater dima
fihom des trucs enti tet3allem menhom <3 =D

Site Web : www.BAC.org.tn Page Facebook : BAC – TUNISIE ADMIN : SABER Gù


.! ~·
i
I
. .....
. . .. .....
. ... .....
......... .. .

--------- .. ·-·-·-··--

: : : : : : : :~~~~~~~ f~~tj~:; :~~~i~~:t~~~ :~~: ~~~~~~~~~~~ (~~~i~~}::::::::


.............................. t .

Vous repondez aux qQestions A et 8 et C sur la page 5 ci-Jolnte


All QCM: (3 points)
Pour chacun des items suivants, ii ya une ou deux affirmation (s) exacte (s). Relevez eurvotre copie le
nurnero de la question et la (ou les) lettre(s) qui correspond (ent) a.la (ou fas) affirmation (s} exacte (s).

Toute erreur annule la note attrlbuee a l'item correspondant

1) Le document ci-contre est un extra It de calendrler sur leguel une fe.,:.me rep6re les lours de ses a
regles. Chez cette femme a cycle reguller {duree constante):·
· a. une ovulation s'est produite le 17 septembre.
b. une ovulation s'est produite entre le 18 et le19 septembre. L
1 ......
Septembre cctobre
2 9 16 23 30

1""25
c, la prochaine menstruation ·surviendra le 1 er Novembre. M 1219 2G 3 ·10 17 24 31
Mc 13 2027
d. la prochaln_e menstruation surviendra le .3 Novembre. J 14 21. 29 12 19 26
v 'I 8 15 22 29 13 20 27
2) La teratospermle correspond a: s 2 9 16.23 30
·o 3 1017 24 1 8
14 21 28
15 22 29
a. une absence de spermatozoTdes dans le sperrne.
b. une numeration tres lnferieure a 60.109 spermatozoides par millilitre de spenne.
c. un pourcentage de spermatozordes anormaux superieur a 40%.
d. un pourcentage trop faible de spermatozoides mobiles.

3) Lors de la fecondatfon, la reaction acrosomlgue et la reaction cortlcale ont en commun :


a. !'intervention d'hormones.
b. !'intervention d'enzymes.
c. l'.a.ctlon sur la zone .pellucide. l!§-JANVIEit"
d. l'~c:tion sur les granules ecrtlcaux, Rue Tahar Kmrnoun Imm Rahma
SFAX 3000· T,t:22. 740.480
WWW.SAC .org.tn
Page: BAC·TUNISiE
4) Le trophoblaste:
r T~l: 25 361197 / 53 371.502
a. est un constltuant de la morula.
b. comporte des cellules matemelles.
e, secrete des enzymes et des hormones.
d. secrete uniquement des hormones.

5) Le SAF:
www.BAC.org,tn
Page: BAC-TUNiSiE
a. est une affection congenitale. · T~I: 25 361197 / 53 371502
b, est favorise par le tabagisme.
c. est favorise par l'alcoolisme.
d. peut atre prevenu par 1a.vacplnatio11.
' I
6) La frequence de recombinaison :
a. est de plus en plus faible que la.distance entre les genes lies est grande.
b. est egale a Yz pour les g~nes lndependants.
c. est egale a zero pour les gen~ independants ..
d. est toujours constante pour 2 g~nes donnes.
Page I sur 5 :Ji \

~ i2 740 485 : u:it+Jl -4 r.J:1A1 r~l -~..,..s yU:JI ~) 4...=..}I ii.J'-= ~4- is 41~s4 't
; ~ ..i.~tti. .. ~ ~Lhll ~ --- c}i'4- 18 : . • }
'. .: .:· ®
Bl/ Procreation : (3.5 points)
Le document 1 represents, chez une femme, l'evolution du taux de trois-horrnones intervenant clans la
procreation, durant 40 semaines environ.
Les figures©, ® et 02 du document 2 representent schernatlquement, darts le desordre, les evenements
successifs 1, 2 et 3 indiques dans le document 1.

Tam: de !'hormone (us)


Duree d3
Dureed1

·O 15 0 25 540
Semalnes apr6s les
dern .. res regles
Perlode 1
..-----------------~P~e~rl~o~de~2=--------------.

....,.. . .

Figure CD

I'

Sur la page i\ rendre, .


1) completez le tableau 1 pour identifier les hormones, les evenements et les periodes du document 1.
2) cornpletez le tableau 2 pour identifier les evenements reprasentes par les figures ID,@ et® du
document 2 et les elements fleches de ce document
3) cornpletez le tableau 3, se rapportant aux hormones du document 1.

Cl/ Brassage de l'information genetique : (1.5 points)


. .. . . . '. · ... ( ·_._ . . ~ . ' . "'· :-· .~ ..
le tableau
-~

Completez 4 (page 5) relatif aux brassages genetiques iors de la meiose.

PageZ stirs
... i ..•.. ~.: ··-- .;.~ ...
fAiirii : : ~~~.i.j~4ri~~:~~~:~~~i~~~~~~~
(p,~ij~i~~i: J1~ :;~i~i~i::: ·
E:acercice1 : preereatten (6 points)
On se propose d'etudier quelques aspects de la Procrbtion Medlcalement Assistee .
. AJ(Mr.- et. Mme Ab., mari~s de~iUIS unan~-n,amvenrpas a procreer:11sontalors eonsulte un
gynecologue.
Celui-ci a present un spermogr'3mme a Mr Ab. et un examen radiologique a Mme Ab., apres Introduction
d'un liq.uide opaque dans ruten1s peri.11ettant d'avoir une vue des voies genitales.
Le document 3 rassemble Jes resultc,ts obtenus: ·

~. . . .j·v;/' '·- = . '1·~i\ . .


=
Re$Ultats des er.alyses •. ' -· tlOfllpe
Pour Mr Ab ft Dossier N.0:1
·~~ t . .
Ex1:1men pratiqu~ le:11111/ 2011
A la demandedu Dr: ..................... \ : . . . :-~del'uterus
./ \.
Volume 3,5ml I\ IORPHOLOGIE :

pH 7,3 Farr nes normales : 62%


Numeration/ml 83. 10D, For mes anormales: 38% eouc YD! femtm: nQrm§I§ :
Pour Mme Ab

Extralt du spennogramm e de Mr Ab R6sultat de !'examen radlologlque dee voles genltales


•IIfTlil .. ~IDII .

.1) En examlnant le spermo gramme de Mr Ab., le gyni!cologue le juge nonnal. Justifiez ce jugement en
vous limltant a !'analyse de l'extralt du spemiogramme presenti! et en utilrsant vos cormalssences,
2) Quella anomalle pouvez -vous degager i partir de !'analyse des resultats de rexamen radiologique de
MnieAb;?

Bl/ Au vu des resultats, le r• iedecin propose au couple Ab. la· "f6condation In vltron..
Cetta technique necesslte · .m traitement hormonal de Mme Ab. qui permet a l'equipe medicate de prendre .
en m::lin lo contrflle h.ormor.al de son eycle sexuel. ·
Le traitement hormonal dL tre a peu pres une vingtalne de jours, eommencant huit jours avant ta fin enm
cycle et se poursulvant juE .qu'au prel~vement des ovocytes au milieu,du cycle suivant; ii falt intervenir trois
hormones dent la chronol JQie de !'utilisation figure dans le document 4:

lnjectl· >n en continue d'un analogue de GnRH


4-~~~~~~~

Injections quotlcstennes de FSH (a forte dose) ·

Injection unique Prelevement des


de HCG ovocytes
••

· ·1 )· · -L 'lnlectfon ·d'll; rral'laloque


de GnRH ( ayant une ·conflguratior,'tres'proehe. de celle de la GnRH) a pour
objectif le bloc; ;ige du cycle ovarien nature! et d'etablir un cycle ovarien artificiel commande par les
autres hormor .es injectees.
Proposez un e explication du mode d'actlon de •.'analogue de GnRH.

i 't,
l
22 740 4P,S: u:i~l -4 f.Y.yil:11 rkt -~ _y.lkil ~} ~.)I i.Jl...c:. ~~ 18··~
.} -... ..1.lf.~ i ..ui,.s Jo'Uil) aJ .r.,# Qi 9 i,1'·'+ 18 _SJ;.;-..,:::::1.,1!----
2)
®
Penda.nt la phase d'injection de FSH, l'equipe medicale realise un comptage de follicules et une
mesure de leur diametre (par echog~aphie) ainsi qu'un dosage clµ faux sanguin de l'cestradiol.
Les resultats obtenus sont ccnslqnes dans le tableau sulvant (document 5)

Jour de traitement
Diametre moyen · 11. follicules· · - · 11 folllc
des follicules de 12 mm
Dosage s.anguin de l'cestradiol (en pg.mL-1) 1441

NB: on consldere qu'a 15 mm de diametre, le folllcule a attelnt sa maturite.


a. En vous limitant a !'analyse des resultats qui concement le nombre et la taille des follicules, degagez
l'inte~t de cette phase du traitement hormonal. ·
_b •.. ~liquez pourquoi un tel resultat n'est-ll pas obtenu dans un cycle ovarien naturel ?

3) L'injectlon d'une dose unique de HCG slmule (remplace) un evenement honnonal qui se produit au
milieu d'un cycle nature!. . .
a. Precisez, a partir de vos connalssances, cet evenement hormonal et l'effet de ia HCG lnjectee.
·!·':
.b. Dites pourquol cet evenement hormonal ne se prodult pas chez cette femme trait$e, malgre
revolution du taux d'cestradiol consignee dans le tableau du document 5.
4) Apras leur prelevement, les ovocytes sont mis en contact avec des spermatozoTdes tra~ de Mr Ab.,
en vu de fiK:ondatlons in vitro. · · ·
a. A quoi consiste le traitement subi par les spermatozoi"des de Mr Ab. ?
b. Faites un schema qui illustre l'activation d'un ovocyte sulte a la ~netration d'un spermatozoTde.

All
Exercice 2: genetique des diploides (6 points)
ill JANVIER
Rue Taha, Kmmoun Imm Rahma
o On crcise 2 races de criquet differant par 2 caracteres. SFAX 3000-Ttll:22.740.480
Un caractere C1 contrOle par un gene Gi ayant 2 formes allellques (A1, A'l) ..
Un caractefl:I.~ c;;;ontrole par un gene Cz ay::mt :iU££12 tonnes all~IIQues (81. B:i).
Ce premier crolsement donne des descendants (F1) tous de phenotype [A1 81].
o . Le croisement des indMdus F1 avec des indivldus [A2, 82] donne:

294 criquels.[-'1 Bz] 306 criquets [A2. B1] 195 crlquets [A1 B,J 206 crlquets [A2 Bz].

1. a) Quelles deductions peut-on degager a partlr de !'analyse d1,;1 resultat du 1er croisement?
b) Quels peuvent etre Jes phl!notypes des parents dans ce croisemsnt ?
2. a) Analysez les resu ltats du 2mn~ croisement afin de :
dedu.ire la relation entre les 2 genes G1 et G2 (lndependance ou ljaison).
- etablirJa carte factorielle en cas de linkage.
faire une interpretation gQn&tique de ~ croisemant
b) Schematisez un spermatocyte I en prophase I d'un criquet de la generation F1. (Vous localiserez
·,l~s all~les SUf las ctiromosomes en VOUS limltant 8 la (OU les) paire(s) de chromosomes portant
les 2 genes etudies.).
Bl/ On dispose de 3 criquets: er 1, cr2 et cr3 de mame·phenotype [A1Bd et de genotype Inconnu. Le crlquet er,
-est un male, alors que les crlquets cr2 et cr-3 sont des femelles.
Pour preciser les genotypes de ces 3 criquets, on realise les crolsements suivants : ·
Crolsements cr1x cr3 CF2Xcr1

·: ;_; .· . , Resultats .... -c ; .,,1,.·,,;',.""·.-,z .. :, .• -; ,§%r4J ~riquets(A2 B.zl ..9% d,.~cigl,l!,t~JA.2.~zl,


(Seul le poun:entage du ph6notype [Ai Bal a 6t6 pr6cls6)

1. A partir d'une exploitation des resultats prec:eaents et


en Justifiant votn:: nf:poniso, dbt&l'Mlnez lea
. ..;~-genotypes de ces 3 trois crlquets.
«,
~. . .
2. Prevoyez le resultat du croisement de cr2 avec _un criquet male·de ~me genotype que cr3- L
· i .
(Seul le pourcenta9e du pheno[.pe [A:i Bil sera pr6clse). ·l
·- Pag_e4s r 5 '.ft.r · ... _ .. -· ···---, .. _

1 z2 740 485 : i.J:i~l-4 ryJJ:ill rlAl


.b.lhll ~. • · ~·
~.-·•
-~.,..s .JAU:.ll ~}
"" - ~.L'l,
t-.)1 O.J~ ~4-- 1s ~
-'!,-- - ·
1!. --...-.. ........
"-" 5F.&V ......e ..r
,.1..n ... u.,,- . 18 ~• -··.~;..r:::i!-,,111 _
-
I: CoR ..'Rl'f~ J:)1,t ])f5VOIR. ])~

PREMIERE PARTIE
syNTHti.sf5 N":1. -,.sc.. Eixp. Ptc.eVvi.bre :2Di:2
' BAIU:ME

A//QCM AI.J .. J

Nurnero de l'item 1 2 3 4 5 I 6
-;c -t·:i•t
Lettre(s) bol c be c RC.
I bo!
Bl/ Procreation
hormon1 hormone 2 hormone3 Evenement1 evenement2 evenement3 periode I periode II
·-· . #•-··----. -·· _._ -- . --
--······-· ·- ..

O\MIQtio111. ~at:Lo111, Cl:JC.l.e


~ 'Proeesttro~ ~tmoltoL ftc.o1W!t:1o111. . 0rosst.SSe :>·'l-:i . ·,,·
ftc.o~
2)
flgure<D figure®
•JDmD Figure®
evimement : ..w:IRl:io"" evenement : ovuJ.at!.o .... evenement : ftc.o~at:Lov..
1 : eMlovutrt -+ :OVll!.re r : '3..a e,t.,bi.u.e pol.al.re tL~i:(d
2:tn,phobl.ll.s!:t 5:fiiL~ro,..,.,,... ~ : sptrYWltoZDtrile · ---·- --·--·-·---·
3: b!J!stor.~ €> :911111<& ~ ftc.oll\.dt:1i'\.t
• I
.
3
hormone(s) structure(s) cible(s)
secretee(s) secretrlce(s)
astrAdiol. FoU.f.c.i.de ttrt:1.ai.rc - ore,t:1111.e.£ ~~l\t Les e.11111~ .wtwd.s suo"'-1:lt:1!.res 9
Duree d1 . tl:l'IUU' -~ (~*1:jO~tet:ooL)
- COl"o(.i,wct hJ..fpothalat\l.O-hH'flophJ'1SC!tre
1b·.;., ':A
..
csstrAoliol. eorps jeiuv..t -~ (~~ tK.1:JO~ et:oo!.)
Duree d2 i>r-oeesttro~ eorpsjt:11t111.t - CO~'fll.Dct hm,otnt:1Lc!~hl:J'POJ>hl:JSRf.rt
HC4 tyophobi.Rstt -uwpsjt:1~ (ovatre) -
Duree d3 cestrRdtol. 'P!.aUlll.tll -~ (~o~ ~ao~ ti: coL ldtrf.v..)
i>ro0estlrol'loe - ~l.e,l:e hl:J'PothALc!mo-hl:J'PDl'hl:JSlltre
......
C//Brassage de l'information genetiQue
Le brassage lnterchromosomlque Le brassage intrachromosomlque

Signification
ft,~ cile rltf{bflll*tS eo~.Ji!.II\Q!.£o~ (wJLa~es) fom.At:tDy.. dt d!.f{lrtlll*tS comb!.vwltsoi'\& 11Ui!Lqi.u.s ll .
elll.tn r.hromosoJ/11.tS ~rl'ltl.s et c.hro~l1'\tS -p«ttrl'ltl.s L1~"'r.dllS r.hrrmc.osomtS.
Moment du
deroulement
Aio.crphwr Proplmse I ~&~i
stp111111:icir.111.iat:Dtreet LM~11111.t:t des c.hrrmi.oSDJ/11.tS -- - . ".
Mecanlsme ho.wi~i.ctS ole ~11q_we bt11111.ti,,.t
c.rowv.e-over
Consequences t)!.verstti ~we r.les ea~ (011~ ~rs cow.b!.11\Ql.sov..s ~1'1>1'11.DSO~wes ti: 11U.~i.<es)

DEUXIEME PARTIE hR
-=xeccu:;1: a - a.... JANVtt;H
.
Rue Tahar Kmmoun Imm Rahme ,,,,;,,,.,-.,:,,:;q
A/ 1.. Le sperw..oerti!KUM.edt Mr Ab. estjwe! ~L IL tKOl'\trt: Mr
SFAX 3000·Tel:22.740.480
IG\- Vo!.t.ov..e "'"' sperw.e (=3.5w.L); U qwL est M.Om.RL -pi<l.sq1ot'U. est C.01'.1.pn& el'ltrt 3 et-t-m.

• a"'
w.. l>k sperme ='J-.3; ee qwL est v..omtt:1L 'P~"',u. est t1Lc.11Lt111, et eompri& ell\.tre rel: 8 .
• 1AJ11.t l",l.l.rdml:ic111, = 80 W"' spZ'm jw.e,l ~rw.al.t eAr el.Le est si..q,lriti.tre ll eo :l06/m.
,. A,,_,,..,_
•... "•• d,- '.-.r....--'!".J-. ,:1,,.&,.-,,.,,• ••A:,.,.,.,..J c ~""\O'-tun.Su111,
--
_ _..~nl an.,fl ,-L.&

2. I.a mdto. de Mw.e Ab. 11<.0i'ltrt L'i.d:t™' l'K./.I~ 'J'IIS Les ~ et les 'Pwc.U.o..s c.ov..trAtwM.ev.t ll eeue de I.a ftmw.l 111.0rmal.t. eel.cl
1·-··•., .......___ ._•.. N?.!W!ii-:W
t:r111:li.dt w.v..e ~ des tro~ ehez Mw.eAb.

,~
B/ / 1. L't:11M1!.b9we cte lll <:;111,R.l-f"se fi,u SW' les uUw.ts kl:JPoph1;1satrtS (aw. v.lvt11w. des rtcq>ttw.rs S)>lc.tf!.'lw.es dt I.a 4'-,R.tt) tm'Ptc.kt:111\.t IA .-,_,, .. ,.,,,.,. ,J
c:;v..R.H- r:J.t s'~ tf.J<tr et de ~r I.a sl~Yaiol'I. des 1:1Dlll4dcst£mw.l!v.(S ct'oi:t Le bl.oc.a"'e /Aw. c.um ov11ri.tl'I.. .. ~· ·- .
:2. a) ~111\t ui plricde tiles ~ec;tf.ot'.S cte FSH; Lt do~ s t'Mhl'lbt qw."iJ. 1:111 r.ro!.ssal\U pr110rtSSLve r:J.t 1:L ~ qwL 0111.t ~ tolo(S
Le s:ttide IIMAY. ov. e111. dull<Lt qwe L'l.i,itlr!t £!•,- t:tL t:rtil~ est i•obttmo"" dt pL~rs ~ f14.l<r Aftv. Dl'obtt...trp!Mstew.rs ov~~ 11. i~'~tttllirll~ .. ~,. . ~ ...
rJJ .Ai.t cow.rs &i'loU'I- t.tic.l.t 111.0nw:IL, LttalQC. S£l~~ ae f'Sltcs.proll!IDW:~111.tpLUS ~WU aepl.l(S 1.1.1:J II IMI\. RC- swr Lt C.Ompl.W Htt-plilr LtS
czstro~ w.r/;rl,s ll fa!.bLe Dlous «tt l\4.U£ei.t de t&! 'flhase'fo~trt u qi.d rull<Lt !&! sb.rtl:tovl- de FSlt et 11r.ttvt po. GOl'ldq1.ttll\.UJ.'eitrWe
foU.t.r.~tre DI'~ !&I ~111, Dl'LU1. stld. fotUr.i.d.t -r.
3. 1,1) rL s•110ttdi.t'fl!.c. de u+. AttloSt !&! ~ t~er.tu t:fJ>DW-Yr6Le dt:prtpar:er L'IJVl.tU¢klin-: tUeprll'loq_r.u: Le ~Clkemev.t des ovoc.~ r ctcs j ,,. , _ .· :1U
01'11vi.wosa i:tcs ~w.Lts -rs et La rti>ri&e de La -l'lll'r.ose de ces Gtl.l.ul.es Dlevi!lll,!tv.t: ov~~ 11 b!.oqi.c!s ~ ~we 11 ~ on.deibLti;) . ,,;;1!;1,7,!!i "''- ...
.. . .. . .. . ........... - . . --· .
:

~· c.et M~ 111.t st 'P~l"'S, IIKl,ll.grt I.a fortt dOSt ilt'IZStrla;(wl. ~rttte J>II" tes ~ , '141.U'S (l'KDYlotl"U 'J"i" ~ dool<>'l<ev.t 6) et qr4 ,k;JJ;:,,5,;.i;i
' : ~mi.A~l'lt-prw'°'f.rA.e it -pie, ~ l-lt'f"IY RC+ sw.r It Cfitt ~ UIWSt "'' L'al'I.Q.l.ogue ,u ,::;v..RJ-t 't~ J \IQ t!IM.p~ Ge RC+. . .-
.,r..a) j;Ygf.terH.erJ:: ~111. et Gllpl,l~111. tits spe~~ ~ l ,;,,.;.l~.~...:.>
b) SMJN d•i,m PY~ fl qr.tt.yls! rtac.ttD111. c.ortteaLt + ~rl<>t rile La 'J:)6. ~--------------'-+-f-_-··-· _--_. _·-·- ·1
xcrc1ce
A//:L)a)
.-----------:----------r----=-
A L1:1s e 1>€Dli.t J11.£1 ~Ill&

- 0111. ttw.d!.t La tr&1111,smt.&sf.o111, de !2 U1r&1r-tues.... - eas de ll1Lh1:11: rl.Dltsme


- 1es 'f"lrtlllts, uJ,fflrtvits poi.tr tes !2 cam~res, evi,e~rtl!l.t - t>'apns. La .,_, ;a I.tit ae Mel/1.D!eL, Les -parel'lts solllt l'i.tr.s et la
wv..t rilesW\Mue F.. ko1MD9W Die -phl~ LAa. '!..] d~all\U estfomde d'kl:!b~
-· ·us ti:,i;i.tWulws F.l "f'rlse...t:elllt 1(111,"Phl~-c.d~v.t ollez · -· -· · -tes !2 O&lf'Rt Aires U·tr&il'I&~ par,ruii'M.I.Nil'IU absotue·:
1es -pArtv.ts.-powr uiaqwt U1raoltrt +uimottre c... ~Lt-par ~ Al) / ~> ~ .
+CAmetm C... ooll\tr3!.t-par ~ ~ / 111:.> '&:i_
b) 't)ewJt l)QS SOM.t-posstbles: IA..'!..J )t ~"&:J IIW. lA..'t-:iJ )(. ~t!,J
e) ~ orotsew.tv.t:
AJM!l,MU:
-o'tst i.uo.tut oross ,u dth1:1brufuw.t; k1:1llrw.e IU F..lA.. 'B,,] x ~tf I.A:, 1':21
• I.a ~IIIU llSI: h~m.t CIIKlfllrtllv.t +-p~ !

• :2 -pl'll~ ~DrlttlLrts IA:i.'t-:il et IA:it!.J A~ po~ee s VD!sti,.s nspeottfs ~,-,.iz; et so,"'t:


• !2-pn~ ~£res :£Ai.t!,J et fA:i'B.:J Aw.It 'f'D~0 !S \lofst~ ~tc.t£fs ~,+~ et :w4
bldw;tu,VI.& :
• Lt& 2 eb<ts tb<IAUs v.e SDv.t:7"'S ~· }'~wt tes proportt.,111&1'~ *l:1P~WLS ,u la ~v.ce dw. tut oross sov.t
dJ.fftrev.tts &At Cu'-+, V-+, Vf, '-/-4-) ; U.S sov.t al.Drs IUs (~ sw.r LA ~ e -pal.Ye Die ohrllmDSOw.t&).
- ~ ~ee tst~ l'IC!uti.t'tl. i:J" des phlM>&tS reco~ (qr.a doLvei-.t an~ ph~ ~ J'A..'B,,] tt CA::.'&al
- Ul dfsttl~ ~ IG 2 0~ est ,u -to CM ~we DI (9!M.e- ~) =pJr. :i oo = poi.truv.tll9e • rUD~t....at.soM. '\wt 1111rrespo!MA tlliliM
ct 04' AW.~ IU~ reeow,b~ qr.a est Qt: (:i.-'5+2(:•S~+30E>+.t.-'5+!2DS)X:LOD=+o~ (cl< ~,-1-i +2t>~)
~ :< +o% . !

Lt 0~ Dlt LW!.v'~w. F~ estA,t'B.,//~~ 'fl"Wlw.t I.es 'Phlv.ot&Pts IA:i."&:J et IA:i'!.J SDlllt ~orti:Rtras et WM'J'Arev.t'AWX.
. 1>kl~ Hijbri.r;lt IA,.'8.1 X. btreowtf ~-g,J

I I!§ JANVIER
Rue Tahar Kmmoun Imm Rahma
SFAX 3000-Ttll:22. 740.480

p/2~ p/2 ~

zdf§ TA:,'g,] ~,[A.. l!\J ~ TA:."&:J


'------'-------!.-

d) S~r.~ I tV!.-p~hl!SeI
·.·'.·-·
{,u L~w. ll tuter)

V/:t. l!D~ tar.( pht~ I'°"2 't-:i1 dlWL& I.a ~~, lw. o~ or.t.x er:2 ~ q_w.e ees tatrlllLt~ .so~ dow.blt htt6:uzt10rites.
dOJll.l'll q_w.e 'P = o.+; 1~-p= 0.1,, et La ~w.eMe !ile ee -phi~t
· · - -etalllt ODmspollld ll o~ c.e '\wt~~ ll (1.--pl:2) ~ (1-p/:2) do1'\0 1es
0Rl'Utes ~) protai.d.ts-par-or.ttt.or:2soM.tpart~dol'l.o tt. e~edt us dtwx mqw.ets est A:i'B:2 ,-
L'o~filw. -ph~ J:'°"2 '8:2J lllAIII& I.a ~Qlll,I) ! AA~ C.r.l)t 013 KI.D..tre 'l,w.t US~ so~ dow.b!.t
hltlrozaeotes· etei...t ~ 'l,i.te LA fd'l&Ctvta.otl'h ~~MA 0.1)6 u ctr.d ~~ A (1.--pJ:2) }( (-p/2) doM ~
0Rl'Utes (A:2~ prodld.ts J>AY C.1'3 SIIM: reeom1Jtlll6; do M lt 0lM.Ol:J.1pt dw. lll'Ulwd: C.13 est ~
:2. A..'!!I:. A..'8:2
~ x ~-
I
....
"~(11 ... ~) ~~,
,
J,!
;!>:,]
. ·-- - -:-··. __,... -~~.
,-- ~
'I \
-~
-., J ·-~ . ···-
i
.. . ,., •i
. ;J. ·.:?JBeticiiFbc·~~11fI1e~e ti:0 1 :.{;::··
.

f ,·
;
. ··:: .
')"Jfa,ree l!ilot: be ~fax .. . ...
.-.
·.~

l
.. e
I ;ftl,r lt~arrat s: ;ff.l.r et :ffimc ~bbclmoula science, be la l1ie et be la '<Eern 4 .
·

:!
I 4
•I
I
I
••
4cmr sciences' <ex~frimcntales : 21 3 & 4 5 '113ecembre 2015
I ~urce : 3 ~cures'
j
I

••I
I

'
i
i
I
I 1,
•I A) Controi.e des fonctions testiculaires et ovariennes : 3,5 points
I
i
i
••
i
Le document suivant montre des interactions hormonales ex:istantes entr·e 3 organes A, B et C ;
I I
I intervenant dans la fonction reproductrice humaine. t

•I
I

I
;
I
I
I 'I I

'
I
I
I
I
. I
I
·1.
i
I t
I ·•i'
*II ;j
I
tI i
I

Ii •
.I
'•
• I 1. En considerant le cas de l'homme, reproduisez ce schema en indiquant les nems des organes, des ;
!

I
hormones et le type de l'interaction. (une legende est exigible) (1 point) i
: 2. En considerant le cas de la femme (cycles de 28 joursl; ~t afin de :::-reciserles effete }?OSsiblesde l'organe C ; _
t
i
I
.
sur Ies organes A et B reproduisez et completes le tableau suivant (2 5 points)
'
Consequences SUI':·
:·· .•
i
i
l Structure I
I
I Nom possible de Moment de Type de·· I
4
responsable de la i
I
I lb et sa dose !'interaction !'interaction A= ••••••. BI~.•••••••• C= ••••••••
secretion de lb
t
I I :I''

Procreation: 4,5 points


On conaidere les quatre structures S1, S2, $3 et $4 intervenant au cours de'la procreation.

A
~
D"onnee 3 · 'MmeR a annonc6 gu'_elle a subi des avortements spontanes.
••
3) Montrez, a partir des donnees 2 et 3, que Mme R n'est pas sterile.
t

,i.
(O,75 point)
DEVOIR DE synthese N° 1 4SC2,3lk4 2015 / 2016 Page2sur4
. ,-" .....
lD
;
i

'i Donnee 4 : Caryotype etabli a partu d'une . Donnee 5 Examen microscoplaue d'un
•• cellule d'embryon expulse lors d'un gamete de Mr R {son spermogramme montre
•t avortement spontane de Mme R. 76% de gametes atyplques) ·
•t
:
I
t
I
}ll t)( J<< ))( Ill s
I
1 2 3 4

i
II
1(1 )i) Ill HI >JI U< ii'<
6 7 8 9 10 11 l2
:
I lit HI
13 14
Ill ,11 Ill Ill
I 15 16 17 18
I
I
t
t
I
8CI
19
IU
20 ••• 21
IU
22 I ••
x yy Grossissement x7500
I
i
•I
I
4). a) Quelle anomalie presente le caryotype de la cellule embryonnaire de la donnee 4 ? (0,5 point)

• bl. En observant ce caryotype, quelqu'un affirma que: « le gamete femelle a ete feconde par deux
:• gametes males» .

t Montrez que cette affirmation pourrait expliquer le caryotype _etudie, mais ne serait pas en accord

:• avec vos connaissances relatives ala fecondation. (1,25 points)

i•
I
5) En quoi l'observation d'un tel spermatozoide de la donnee 5 pennet- elle d'expliq~er le caryotype de la

• cellule embryonnaire de la donnee 4? (0,75 point)

'
•It
I
I
I
I
6) Deduisez ainsi la cause de l'infertilitc du couple ? (0,5 point)

I
I
I
j
B) Dihybridisme : 4 points
I
•t
I
On etudie la transmission de deux couples d'alleles (a1 , a2) et (b1 , b2) chez une espece vegetate en
I
effectuant les deux croisements suivants.
t

tI croisement
l!lr

. .
j
I
iI Parents Variete pure (a1 b1) · x Variete pure (a2 b2] 'i
: •.- ' i

.
F1 100% des plantes de phenotype [a1a2 b1b2]·
I :
: 1) Precisez la relation de dominance entre les alleles de chaque gene. (0,5 point) !
: !;
.•
i 2). Ecrivez les genotypes possibles des parents et des plantes de la F1. (0,75 point)
I
I I
:
I t

•i I
•I iI
t •
I I

.
I •
t I
I t
I I
:f
I I

.
Les plantes A et B sont d'origine inconnue. J
f 3) Exploitez les resultats du 2aac croisement afin de preciser si les 2 genes sont independents lies.
:i
OU t

I (1,75 points)
I

4) Ecrivez les phenotypes et les genotypes (possibles)des plantes A et B et expliquezles resultats du 2=e •
t
•t croisement. {l point),. !

I -4: :
: ~ !

i· " surrs er ? page 4 !i


!a..,..
I
DEVl;>IRDE synthase
......:.. ,;...,_....,_;._.,__,_
N° 1
.-..~4-<-.._,.._
4 SC 2, 3 &. 4
-...
2015
_.,_,.
I 2016
~ --..-<..J.-
Page 3 sur 4
__..~
1
.... I

••
·. r:,;

••
C) Brassage meiotique : 3 points

I
On se ~~opos¢cl'etudier le brassage chromosomique au cours d.; l'ovogenese.

•:• Le document 1 suivant represente l'equipement chromosomique et allelique d'une ovogonieen reduisant

•: le nombre de chromosomes a 2n = 4 chromosomes dont deux autosomes et 2 chromosomes sexuels .

:••
A1, A2, B1 et 82 sont des alleles portes par les deux autosomes .

•• Document 1
•:

9
I
J A2
•+
!*
:•
l x x·
i
i• •:• Le document 2 suivant represente deux equipements chromosomiques et alleliques possibles du
I
deuxieme globule polaire issu de la maturation de l'pvocyte I.

I
Document 2
·.
Equipement 1 Equipement 2

I ' 0
~
A1 i- A2
..

.·.·.
i "' ..

*• . .. .... -·.:

•• . B1 • -··

••• . '-) X'


J B1 •
u .....
X'

i ....

i
I
NB : pour tous vos schemas de chromosomes, utilisez deux coulelirs differentes.

En se b1a)santsur le document+ et:

: en considerant l'equipement 1 du document 2, schematisez, dans un rectangle, la gamiture


• chromosomique et allelique de :
t• • L'ovocyteII.
J • Premier globule polaire, (1 point)

•i 2) en considerant l'equipement 2 du document 2, expliquez, schemas a l'appui, les phenomenes

i:
meiotiques aboutissant a l'equipement 2 du 2eme globule polaire. (2 points)

••
:
I
i ,i..-
•i
i DEVOIR DE synthl!se N° 1 4SC2, 3 &4 2015 / 2016 Page4 sur4
·+5

Q)
G) Cl) .!: c:
0
II .!: ·-
VI -
IO :.:;
~:::, ltl
u~ ...., ~ '3
0 ct = >
.E 0

.i---+-----+-----~---_..
:::c
i m ti
8 11,g>
Cl) 't'
VJ
:c :c
Cl) ...J
"C Q)

....,CII cm o
U,J::
~~
_. I/}
Q) u, .,, ....,
a, "O
"C Q) .!!? (lj
e G) 0, ~
·-0 ::,
er
1
~..
.J:.
a:, u "O
0:
IO
a:, (/)
:C
u,

.,
Q ~--i------t-------+----- ......
a)
c
c-, :11 :c :er
(.J exc a:
E o :c c:
c,
II .!!II a:
c Q)
c,
Cfi u
"C

!
.c
0: ~
.!!!
IO
CD

-- -
+
~
I

cu
c:
::::,
.•
..IO...
e-
VI

8 £3
.. ~ u
U) u '
IO CO
a:
G) c
.., :e
·,:, 0 ......
.......
N
c " 1' E :E
E0..,
QI -a, OU
c zo
LJ")

---
.......

Ill
J:E ·-0
....,

...c:
<O "'a..
,cv
--
Cl)
I.. QI ev- c
e
(1J
C: VI e cu u

-
0 ,Cl) VI
,Cl)
o-8 ....,
•Q) 0 ..... N
e
-
o"O
u
0
e~ Q.J VI
J..
Cl.
·--
Q)

- -
....,.0
~~
e
C)
VI -
,....
ct ..... l:I if l:I .E ca
0.

M l
...
er
• • •
· 1u,
- - -
sc
ro
ct>
3
O"
~:::,
::,
QI
~-
(/l
(1)
--·-·
QJ
)!l.
QI
::, 0
-·"'
0
.., :J
3
QI
e,
n>
(/l
n
,.... 0
:J. :s
'O :s
QJ
s
(1)
3
0
::,
,....
al::,
,....
w
::,
n
::r
ul
II
c.
0
::,
,....
n
::r
a
3
0
,ct>. . IQa
~ w~
Ill ct>
3 O Ill
:::, Ill
rn ,.... ct>
0 0
~o :..,; ~o
U1 V1 V1
V1
I
Lt'l ,.....
Lt'l
o' 0
VI ....,
C1) c:
a. 0
c0 Ill

-.B
II)
c 0 Q)
•Cl)
.c c
a. c .uC'1 ,(IJ

v
:::,
.
N 0
i ....
CX>

-
IIS N
Cl) ~ ~ td m
"Cl cu > ....' VI

- ..
"C l'O ~
.fil:::, ·c: QJ
D ...., .0
>- E N
0
~
~ .a Q)

.... -
s:
II ti
c c:::, "C
'C .E 0
<O
II -(1J
..::
.0 0 .c ~ 'C
1
-'
-(1J
u > M
>

-. . E"~ -.
u ~ s:
c
Q)
>
Q) ......
c 0 Ill i (X)

:::, IO
c c Q) Q)
(',I
tiQ)

-
C1) •
...., ,(1)

g
Q)
............ N Ou E
N
ftl co
.a E c: 0

-:!=
Ill .!!?
... s ..c
.0 Q)
... :::, C'O
(',I
,(l) L.
c

-
"O II Ill

....
•Cl)
u ...... .a ·c Q)
... 0

.
"C ·-
ro II ro
N •Cl)
s:
t,s
Q) 0 NE0
u..
.0
>
N
....
<O t'1
(\1
0a.
.0 en .!!! E s: IIS
u: ...
-
D ~
... ru
Cl)
cu 2o C'O "O 0 .....
IIS
>
I u -0 <,
ro c u.c C1) u c .c
ro II IO ro ~ c 0 '

- ......
"Cl
c :;; :::, 'i. "C
.....co E
...
,:::,
"a b
II
s "O x 0
...
-
Cl)
·-
•• .0
N
II ~ u ...... :! :::, '.:: 0 '

.
cu
...
.. .Q 'Cl
cu 19 c.::s
::,
.a ~o
.
N Q)
.0 .0 Vl ... .Q ;;:
a.::,
II)
Cl) "O
a.
....i .,co....MN
t'1

-~
.Q - ....
N "'O :iII) •Cl)
'- QJ .Q .. vi
II ro
N 113 -~ IO
- as Q)
ro 0 "C
8
Cl) :::,
u ~ ...... .. as as-
. .0
c:::, cr
.! \ ,GJ
-
ti 's ~~ :0
...... .! ~......
.0 II .D ·c ... .... v "O
2 t'1 ~ f
.. l !
II a.
e: ... i
II)

----- A0
... L.
ftl a.
u
Q)
:::,
Q.
l'O
.E Vi
cu ~ .E ~o 0)

-
ltl II ro ...... cu H~ C')

co c 'co... ......
IO
"Cl
~ Ill
Q) i ~
......
(1J
VI
....,
VI VI
:9:!
C1) c
~ 1: II)
......
t'1

8
Q)
II c c

-.. -
QJ
a.
Vl <( a. 0 '$.
x
c0 •Q) .. u
Cl) It) 0
'°c:
~ e i e "$. "$.
IO c"Cl II)
VI '$. "'O C'1 :::,
,Cl) c Cl)
....,
Q) "'O
c:
II II
c ltl

'$. 11
0
.a
c s 11
Cl C1)
c a. ,Cl) c ..... ~ II <O
....
0)

-
II II Ill
....
•(1) ·- -(1J Cl IO '4.1 ••
.c 0
IJ'l "Cl 0 H Q)

-
IIS
0.
'° 0 "C a,i-...~.-
E
-
c ii> 0 .b I! f! ..... 0

g 5 oO e '° ...... -c: >


0.. \0 ~

'° ! ..... -
- - °'
Ill
IO l/1
Vl II .....
II .-4 :::,
.Ec
...
Q)

...,. ~g
QJ
"'O
..., c .....
IO
c
,Q) VI '"
(1)"
'°...............
..........
Cl I... ....
Clo
N N
c C"II CX) ,Q) J!l u,
8
x:::, + + u,

-...... - -.....
+ .....
Cl)
II) . I ,QJ
~ Q1 cu
Q)
;a:; . ,,,.,.. EQ) ~ ...........
- co C1) II),L....1.....JL..-J ::, ::s
,l'O
·e
Ill
C1) IO
"C
II)
I...
ro
u
C"II+
+ .....
0\
.-4 C"II M

II
"'O ~
Cl) ,Cl)
E~ -! er
·.:::
0
i...
... J!la
"C 0\ ...,. II ftl
~ II
u Vl M + ~E gJ -GJ

-......... -...
r-.
~ +N
.N N .8 :g B "a
S!
'E: 0\ .0 .0
....... ........ .E
..... .g_N c J!l
·-5
..-I
0
I:I ~::s
!ti II .r;Ill
I II ......
N
co
·- Cl)
"C_
u,
Vl
~ 'E:

-
Ill
..........l'O !E 1 ~
Ill
0 ltl C1J IO
:::, c:
cr:c -GJ
>
N ~E -
~8
Cc
ow

n
..._,
~ ,:,.
·1 - . ...
"
><:X:
~::x:
.....
<, tD
n
::r
.,
0
3
0
VI
0 N
3
Pl .
-.co .
w
-go""
0
5· ><
.....
VI
N
- -
5'
,,t t,, ;;
n
:7 Oil
"'I "'I
O Al
3 Ill
0 :c
Ill 'la
O ID
3
sc
.ID
...- . - , , - . --·~----- ,·-·QJ~L.
__ . _L
Lycée Mongi Slim Sciences de la Vie et de la 4u"sciences
§akiet E,ruit §fax Terre expérimentales(123)
Devoir de contrôle no2
Durée: 2h Le23-l-24É

Première partie (12 points )


Exercice NoL : ( 3 points )
Four chacun des items suivants, éenvez sur vote copie le numéro de la question et la(ou les2)
lethe (s) qui correspond ( ou ent ) à la (ou aux2) affrmation (s) exacte (s) :

1) trzoici le earyotype d'un enfant touché par une maladie et


f( »K Ttr Ir I$
dont les parents sont sains . Peut -on affirmer sans doute qme: ïlK )t{ tf*r[
a- la maladie est réoessive autosomale ? I ri filf T(L
b- la maladie est récessive portée par X? lI rÏ i{r
c- la maladie est récessive portée par Y ?
d- I'enfant présente une anomalie au niveau
Ix ïr ,x
XX xx
du chromosome No2l? lÊsx xx t

2) Les différences en acides aminés des protéines homologues appartenant à 2 espèces


actuelles :
a- sont les conséquences des mutations géniques ayant affecté le gène ancestral
b- constituent une preuve anatomique de l'évolution
c- sont d'autant plus nombreuses que I'ancêtre commun des 2 espèces est éloigné dans le
temps
d- sont les conséquences d'une ampliflrcation génique .

3) Le document présente l'histoire évolutive des


gènes codants pour des hornnones hypophysaires g (FSH) g {TSH) e (tg) Marnmifères

chez les vertébnés. Ce document montre que le


117
H1
gène ancestral GTH a subi : c (FSH) e {TSH) g (LH) AmPhibicns

a- 2 duplications et 3 mutations.
I GSH) g (CTll) Poissons osseut
b- 2 duplications et 2 mutations.
c- 3 duplications et 2 mutations.
d- une amplification génique g : gèng
g (GTFI) Poissors agruthes

4) L'espèce drosophila pseudobscura 2n=10 est apparue suite à une:


a- mutation chromosomique
b- mutation génique
c- fusion des chromosomes
d- amplification des chromosomes
5) La substance grise :
a- est exteme dans le cerveau.
b- est formée turiquernent de fibres nerrreuses centrales '
c - comporte des cellules gliales
d- comporte des cellules de sertoli
6) La substance blanche de la moelle épinière contient des :
a- fibres nerveuses centrales.
b- fibres nen/euses périphériques
c- a\ones
d- cellules de Schwann
Exercice No2 : ( 2.5 points )
.4.u cours d'un diagnostic prénatal , un médecin a réalisé le Ë" 1 f
caryotlpe d'un fætus ( voir document ) .
» ô éi"rles techniques de prélèvement qui ont permis
;'q- fll
,*^ 1'r
f,j
fl* l{Ï*
"t t
'
de réaliser ce caryotype . G 3 45
b) Quelle(s) information (s) peut-on tirer de ce docurnenl
*\âq^1lI
É

2) Sachant que l'anomalie observée est le résultat d'une erreur au Ç


&
d
I
iiq
Qq 1î
10 11
;{ {{
cours de la spermatogenèse , schématisez la phase montrant
12
I At
I'erreurpendani: Il t Ë
4N L'
4Ë 4L !t
* la prernière division . 13 14 l) 1€ 17 æ,-f
* la deuxième division . 4.6 ât ttfi à e\
(on considère uniquenneut les chromosomes concemés et les ig fr 2tæ yr
chromosomes sexuels )

Exercice No3 : ( 3 +3.5 points ) )


All L'escargot Cepoea nemoralis , très fréquent ( abondant) dans les bois et les jardins,
présente une coquille très variable par sa coulepr et par le nombre de bandes brunes ou vertes
qui la marqtrent. Il existe une relation étroite entre certaines formes de la coquille et les
habitats occupés. En effet, les escargots jaunes sa::s bau$es sont abondants r{ans les terrainr à
herbe sèche, alors que les escargots à coquilies rayées en bandes brunes et vertes sont très
fréquents dans les terrains à végétation dense
A partir de I'analyse de ce texte, et vos connaissances expliquez le trien entre Ie
phénofype des coquilles et le milieu occupé en précisdnt le mécanisme évoqué et son
importance.

Bll Le document suivant représente l'arbre phylogénétique de cinq espèces actuelles ainsi
que les différentes innovations évolutives ayant accompagné leurs évolutions

Bonite Xénope Crocodile Cobaye


Actuel Kixr.i
(poisson) $atracien) (reptile) (oiseau)
(mammit'ere)

A4

Gésier

d^3
L2
A1 Placenf,a
Amnios
Doigts
Machoires
fD Innovation évolutive f Aacestre coff''nun

Gésier: une poche au niveau de I'estomac


fnnovation : caractère app:iru
1) Enoncez la théorie de l'évolution .
2) Que représente Al et A4.
3) En considérant les innovations du document , reproduisez puis complétez le tableau
süvant par les numéros (1) si le caractère est présent et ( 0) s'il est absent

caractères chez les de vertébrés


Caractère Bonite Xénope Crocodile KiYgi Cobaye
htlâchoires
,l
I ,h

Doigts I I
Placenta 0
Gésier
Amnios 0

4) Pourquoi dit-on que << rnâchoire )


est le caractère ancestral ?
5) Le caractère << placenta >> est-t-il un caractère pemrettant de précisez des relations de
parenté entre ces espèces ? Justifiez

6) A votre avis quelles sont nes deux espèces les plus apparentées ? Argumentez

Ileuxième partie ( I points )

Exercice N"1 : { 3 points I

Chaque affi.rrnation de la première colonne correspond une ou plusieurs propositions de la


deuxième colonne
I re colonne 2èt" colonne
A-der»r parents sains donnent naissance à une fille atteinte
d'une anomalie génétique l) La tare peut être récessive autosomale

B- un garçon de phénotype atteint est issue d'une mère 2)Lafare peut être récessive liée à X
hetérozygote et phénotype de sain
3) La tare peut être dominante liée à X
C- deux parents de phénotype atteint d'une tare génétique
donne naissance à un garçon de phénotype sain 4)Latare peut être dominante
autosomale
D- une mère homozygate de phénotype atteint d'une tare
héréditaire donne naissance à un garçon de phénotype
sain

Complétez le tablear-l en le reportant sur votre copie A B C D


Exercice N'2 : l5 points I

Le document I représentE I'arbre généalogique de la famille Fr . Les individus 1 et 4 sont


atteints par une maladie héréditaire

L
r
3 4
Document I
1) En exploitant les données du document I discutez chacune des hypothèses süvantes :

-Itrypothèse I : allèle de la maladie dominant autosomal


-Hypothèse 2 : allèle de la maladie recessif autosomal
- Itrypothèse 3 : allèle de la maladie donoinant porté par X
- Ilypothèse 4 : altèle de la maladie récessif porté par X.

L'arbre généalogique du document 2 se rapporte à trne autre famille F2 dont certains membres
sont atteints par la même maladie héréditaire

1 2
t
:r':'ii .

3 i i;,
Document 2
4

2) Quelles hlpothèses restent encore valables ? justifiez

Sr.rite à une dennande médicale , les individus 1,2 e14 de la farnille Fz ont réalisé l'analyse de leurs
ADN . Le résultat de la femme} aété perdr.l .On a récupéré les résultats des individus 1 et 4

atrXèIe A
7I
atrtrèIe B

Document 3
1 z 4

3) a) Décrivezlatechnique qui a permis d'avoir le document 3 .


b) Identifiez l'allèle malade en justifiant
c) Ecrivez les génoÿpes des indiüdus des deux familles
d) Schérnatisez le résultat de l'analyse de I'ADN de la femme2 de la famille F2 et justifiez
Correetion du devoir de contrôle no2 janvier 2015

I 2 3 4 5 6
a-d a-c a-c a-c 6x0.5=3
QCtux d a-c

Exerciee 2
a) Les techniques sont : - 0.75
amniocentèse - prélèvement des
0.5
villosités choriales - prélèvement
du sang ftrtal .
b) caryotype d'un garçon - 1.25
trisonnie 2l

Ana hase I Ana lt

0.5
0.5
Crocodile Kirvi
Llaractère Bonite 1
1 1
1
hlâci:oires I 1
1
1
i)oi +.r
L5 0 0
0 0
i'l:cEflta 0 1
0
1
{-iésier 0 0 1
1
1
0 0
r\rnuios û.5
4) Jar c'esl Ie Pius ancien 0.5
les autres especes
s) r1ofl oat'it eit absent chez 0.5
Z\
()I kl*.ietcrocodilecarleurancêtrecommunestleplusprochedansletemps
Excn'ciee 1

t\ B C D
I t-2 3-4 1 0.5
1-1-.0.5
Exercice 3

1) Hl : soit ( A, a) avec A: allèle dominant maladE a: allèle sain


f irrdi.,rid,, 3'de génotyp e a,l/ a, hérite un allèle a de son père malade de géno§pe
Nla ( possible) 4x0.5

et un allèle a de sa mère saine de génotype alla Donc Hlà retenin

H2 : soit ( A, a) atec A: allèle dominant sain a: allèle malade


un allèle a
L,individu 4 de géno§,p e al! a, hérite un allèle a de son père malade de génotype alla et
de sa mère saine de génotype A fla (possible Donc IüDà retenir

FI3 : soit ( A, a) avec A: allèle dominant malade a: allèle sain


L,individu 3 de génoÿpeXallXa , hérite un allèle Xa de son père de génotypeXalY sain ce

n'est pas le cas Donc E{3à rejeter

H4 : soit ( A, a) avec A: allète dominant sain a: allèle malade


sa mère saine
L,individu 4 de génotype Xa/fl{ , hérite un allèle Y de son père et un allèle Xa de
ds génotype XA/lXa ( possible ) Donc H4à retenir

2) D,après le document 2 ; deux parents sains ont donné un enfant malade done
I'allèle de la
H2 H4 sont à retenir 0.5
nralaclie est récessif alors i'hypotLèr. Hl est à rejeter et les I'hypothèses et

3) a) anatyse biochirnique de I'ADN ( r'oir cours )


0.75

b) I'individu 1 de la famille 2 est sain et possède seulement l'allèle A donc l'allèle A est sain
et
0.5
1'allèle B est l'allèle malade

peut pas
c) famille 2 : le père 1 possède l'atlèle A qui est absent chez son fils donc la maladie ne
êire autosornale alors I'hypothèse H2 à rejeter et H4 à retenir
Conclusion :l'allèle de la nnaladie récessif porté par X
1

A: allèle sain B: allèle malade

2 3 4
famitrle A :
1

XB/IY XAII)(B XA}XB )(B/flr

2 J 4
famille B :
1

XA/IY XA/DG xAi,ixB XB//Y

d) la femrn e 2 de Ia farnille F2 possède les deux allèles A et B


0.5
www.BAC orq.tn
Page. BAC-TUNISIE
Tel: 25 361197 / 53 371 5o2·
o~::AS'~ oH-- .

bo..i~e_.
~~L-

. ·If Kb
"ii.I R~\iii)'\ &~l~-~.
A-d.\- I A-~ . Ka.i ~ k.b,. .
?h,\\ l f\i. k~ ; Kb.J.

-2,-
.O~--~
-,

,. !:)o ~"1\ ~ Q.l de_,


l_\\3t)+:\> l_o\(~ ~ r" <. !f'~c. /
• $€>~~'Yl bo~~\Ue__
l_Q\-\-J > \_\-\ (Y]=r pH>
3 e~c.
0
/ -~o_9C.

• $ctu--1Lo'l\ ~e..- ~~c.-t1'Uu~ J.~ ck;Jc., t~~·\.


loH-J = \__\-\30,.]-'7 P'-' = p±c. eo;;.~JJ,..e.J.UUt 1. . ~e.CDi~~J.i,..'"clw-r-1.
_:!>~ \~&:-m) M ~ c:L.~'Y>

;:::~<~;:~~
L-~ ~ a~ U')"' ~~~
~F~ ~ .=}(s~>t~:~vA
d_e_ lJs ti~] .. ~o.n~ c::L-fu..~l'\ ryi\..\-" :=. - ~o 5 c.t
~ ~~ ~~ ~o-;\u;'Y1 _ ,,w ., e:.P'"Q c:L~\lC"'Q 'P "2. = - ~ °d ~
~H ~ _ ~~!b((\='1' l_~Oj:1o. ~-~~C;.+~~Ao
T /-P-J+d. Ll -ri ~)?-o U:>"t\ o._r ~ . 9 ~ = y H.,1 ~ 1.
d 'a~ d.€- ;::\ o'f'.\. ~ vcv~·l'.\ de_. 'fH t ~ pµ::. rpH:l - p k1-=
:z. \.\.:2.0 ~ ~ \-\30++ o\-\- ~~~W:i.~e. &~c:L.~ ~f>\o
~\.\ + ~.;tO ~ H5()+ + fi- r.p\-\~ = pl-t.4 + ~~n_. .

~-:o C. ex~ ...Ao P-~ o ~ J...-1 ~ ct Q.t ~ + c:L."-fu.bYl ~ 'P J-t ..J (< ~)
~ c.,.ft ~xJ; _A;;f>H Yf -It' JL/rp HJ~~d.',.o.iJ.,_4wb~._
~ lHoO*j-: l~.so+Je_nu +\_~CY'"]~~~ 4c:Ub~~~~
-=- l_o H-J-\- l_t1-J A ~J~4u.tb~e_,\1\~ ~~ >-
. . : l.~H-J +Yr . . ~ < S-</o --'r .A-!f ~ ~
t_ cnule.u~~a.~de.- e} p\-\ <G-.> Aµ+ i-G_O ~o++ R-
L.0\\-3 <<1J·\30-+] ~~=o C ex® ~p~ c
~>- l)hl:i+J = 1:t ,.,.Pl! ,H~ c-fr -excih fa P" Y..f
"'° ~ =-1.L = \..%oT3 = .,11.,Q [%0-;-J = [%0.;.]ea.u+ l~o·r]~l'..\~
~

C c.. c_ ~ l_O\-l-3 + t_~-J

~L ~C-\·J.e.. ~'r 1 °'<' ~ ! ~~ = 1. -:: L0\-\ ~J ~'Ir


:= > _k; PH= 1 =-r J.~ pH = c_ ~ ~ (mi. ~w «t ~ e;.Je.- el-p H < £
C-b v o \-\- ]< <. l}\3 OT] .
q>H: -c~C. L -;-----.....a-
~ www.BAC org.t
_A6J.e..;f4;)v-i: -:p\+ = - ~ c_ Page: BAC~TUNISIE
Tel: 25 3 I
_...,_
-2-
www.BACorg.tn
Page. BAC-TUNISIE
=- l»30-~ ·t [N&.t J Tel: 25 361 197 I 53 371 502

l? ~-J-=- LH:, \}~] ·~ t f


,h ~ en\- ba.~-r""- e~ paw< pH> )I {ly\" [_ %0~ << Lo wJ
~> \_o\-\-j = 1{- ©

• ~El ba,~ e,oMm\e.. c. - 11 ""o =r Cs = it @

©cl-® Q, -=- \_o \-\J


r>. - A ~pH-·- pk'e. ~ u
':5 /'-P ;>- id Cs = 'P l-1- p ""e.-
lq>I+ = p J-<e__ + ~d cs I

-3 -
pH
71-1= -:{lf~<:s) ~ LWUL-

dwL~"'-itr'<c_ de-
~{:f.\ cllnd~ L
1 0 2

c Uc.

Uc(t) ; URo(t)

t 0~
• I
. .r--,

/
.- -. ! ;,. . ~-. t
\. /
\ /V
v
1 r-R~
~
wwwBACorg.t
Page BAC-TUNISIE
Tel: 25 361197 I 53 371 50
.. ~

.vJ0:1~.k i ..Lfi .... ~~vJ-


d.'~~L ~ C1m ~ c:.r-(2.Uh.. VtM ~9.._.

~~rte_ J;£~?vm~ ck~~~


Q._~~L-·

E."n~mL &fCu..a~ ,...t~ ~~


~ ~°""w~..,,ct~d..u"""' b"J.....-
VW> \.,. \.o ~ V\.__ ~ ... s d... ~.. d.fiS.o.~e·
''
I
..
I
''
I
..
I
.I
'
I
.
t
.
I

· - - ·: - - · -1- - · - -r - - - - ·r · · - - - - - - ~ - - - - -:- - - - - -:- · - - - ~ - - - - -


I I I ' I I • I

-\

.'
t
'
''
I'
.
'
'
I
...
I
-Er
l Circuit 2 I I Circuit 3 I
t ': 0 ~ E]o•tl
Uc)o /W\OU. ~ Uc:o

I Clrcutt4 I I Clrt:U It 5 I

+ ~ 1~; I[
Uc. <o onAlb \uel J u c -= - Uc.(llVii x

www BAC org.tn


Page BAC-TUNISIE
Tel: 25 361 197153 371 502
l1

Y\ O'l\ OJW\.OV' ~

L
,.. ke-n! :' ~
G.i Jew,o.k i f ------~ J<.

~~!:!::e<l~E
(ca~
I
M-.:.5'tz.5AC~c) ,
~1---T""-

._____}
~ K e.n ~ z .
£t=o f .J.,\e = E
. l.1 ::o ~...Ll1t=O
~( t+)
.2~ rm~~ck.
E z: J:::. e, + EL = uJc...
i'Xt =j~+~L~.V 1
2 L.Im
2
~----=-~~-
~--1-
EL
e, .
------~~i'
Im2
Urm = u.tv'
. A
~1~1

·~·
,.
J .
cccc
a-· () f:l
~1~l
r-.
~
I

B )

1'" i-f
~1~

"
~r~
G ,-
y
r
0
~! 11~ .
4-r ~ (
.E .
~~
E)(e.,\npl2~- a-mp ~~h.JL ~©...-

~~Y\ d~ MesflJ.
w.BAC orq.tn
Page. BAC-TUNISIE
I: 25 361197 I 53 371 502
U c. l'th,u.. l( U)... ri-u.. )'A
~=
Un1\A< >'- s: \.)mus.- x ={f--t-r
)-l-0-<:f:..;

_ Lu ..J c _ A fLT
- · R~r - ~+v Jc ·
~fa' CCV< J_ :.p-oL~~keM/.~l'\
~ ~>6... -=>- UQm, )>. lJ~y : .
.i_ p Q ... rRf~om""" ,k_}w-J 01w<on e.,

...CLU Y.. be,.,~ Ju (:_,C·(\&\.l.DCX\e.U..i~ . . .

- ~ ~ ~ ~ Unn.T,~ °f" l~u-CQ)


rp~,,, 'h- lR+v')'r.~
~~~ ·j .
- ?5 c: ~ lR-1-i"')-::Gii_
~ (\QJ) ~~ n (.Q._ 4 t. "'~ e')'v~Jce.. T l1¥\
F~~F ):' ~ 'il uvn u..\i'tt\ c «:
97~\-J::;mp'f P51"'?"'-~~e__
ck . v ~'Y>(LOJ.\lm ~'"'-~
~
www.BAC org.tn
~)( vmt.U..rm t.. b\- tsi n c.s:z__
Q. ~191'\~
Page BAC-TUNISIE
Tel: 25 361 197 I 53 371 502
dta.... f~a. V\ C!.Q.__
':R ~n Mt. e- ,le_ c..~~

!:J gyucc\ioY) ~V\ci\i~


. ~ l\-\
. .

~en a. n Ce- Je_ C.


·.-

· www.BACorg.tn ·
Page BAC-TUNISIE
Tel: 25 361 197 I 53 371 502
' i :i.:.:., ,.:..:i...::,i'j:: :;:,:,:,,. :, i.:.:..
: r, :i;.i:,jij.j:
:;:,j;;!,i::j :.,r,,.: t,:...i::::;::.:,r;:tir.: L:;,::,iji:,:::.i:ij::.::i,
I i:1,.,'

I
.:. f, He Ci {ha bot LEnu
Sf;êX
:
Ë

Devolr de synthèse i
{U"J
I
Décembre ?0'!.1 I
I

s
i:.1

§eetion Scaence trxgtér,irneÊÏfæfes coefficienr : Ëi Duréç: s


H
i:,:
ftæg.l;,eg
É

.:..i.:.-;:. I
li

',:., ..:.:',;,, ::
l

,j

s
r
ir !-e rlevolr ccnaporte ,.lt,ux erercir:es I
de chim ie el ejeux exsrcrces.Ce physrque
i nur,nér'orées cie j /S à SÆ. La page r$par;is s::r ci:-:rg FÊgos ,]
SiS'est à re mplir. p:ir tr'élève e$ à reffieÉt.*, ur.o la copie.

,
J

ij
S.et !?iq I - Docurrrent scientifl{ues

f
r
rl
- Ëquililrre chirniolle"
Y**':iï:i,rff- I
I
l]

)
Çlh|/44/€(*}.0pornfs) I
r

i
l
l]
L
I §xercjc_e;M.! {s"ûü pornrs} f,æ færmpe â g#de .I

t,

l
ccr:'siriéroirs d'abrrrd ),2 Jan:pe à ii-rcandesce*ce I

I
I représentée sur ra frg,ie-r-. EI]; esi corlstiruée f'1r*rt
cj,ulne
ampoule cle
1

t 0a:i-" Iaquerie c'n a ïeflprecé l,air pal.


rln .gaz i*e*e.'el'l'e tstr
u

I-in Iirariierrt rie tr-rngsiène uri pu..r.rru paï
A
f
tl

un co,ifant électriqr:e ei esT porié à tr.è_- i:aule


tempdraiul'e. ce q,i génè:'e ra ii:n:ière.
i
,|

I
j: irdispe*sahie que I'air soit rernpracd par Lrn gaz,
il est
ir,erte
i si;:on le rungstÈne l;rulerait pâj: ox:\,da.riùïl
I
avec
l'cix1-gène
i
l,
fufaïg:-., cefie c;.ecaurilrn, ls. l ampe
à une dur.ée de ,,,ie
d
!
Iirnitée (*L
i0C0 h). car le tungstène se sublinie \,F TJ

t s4ta ,f+ls!tyr{i,
I
iSubii;nation pîrsSsllc de ia phase solide à ia pf ielse
I gazeuse ). Cette subiirre.tion entraîne
I
un amrnciss !tlrt.LlL
I
rl
du fil ament qui finit psr se brriser.. Le tu:tgslène gazeux Fiqure-'i- %-
f
,I
va se dÉposer sur ia paroi ,Ce i 'ampoule qui
i der,ient noire, car celie plrioi sst plus
ûn a donc r-rn équiiibre 1^: § fi-oicie
!
!
i)

(1) ii,i ;
)

li I)ans Ia iampe à iccle. le gaz inene esl re::rp.l


I acé par i'iode qui ,;a réagir avec ]e
.l
gazeu.\ : I, ,'-', -. Itr,.._,., tu ngsrène
Celte réaction est exotlienri qae. ür au I
niveau d Lr fria:rrent ia ten-lpér.atut-e est très éievée.
,
d

Far conséquer:t. l.é quili[:re \,i1 se


cléiri acer vers Ia gauche : l,jodure de
i tunqstène se decomLrose: Conc augnrentati,cn
L
concentt'atlr-,[i eri tur-rgstène gazeu,\: nrès de la
I du tilarnent, e: li nalemerrt I'éüuiiitrre cie i,équatiou
{ i i ) est depiacée .iers la droi te. T-ine panie du rui,gstèn*
( gazeux :ie redépose sur le fljament
ir
La pldseilce d'iace prorege donc le fiJament.
il
tL-"ui en produisant plus ,Je lumière.
I
h

li
t
d

I
t

=+. '*,
"1 22 74S 48S : eW! -4 ps;rtitt pLi ;:é _r.ro'.lJt e+ ) 4*-jr Ë;.*c. é.+ Lg â+:S*
e .tl
c+ - .*......,....,.,...ôJ^s JÀ (s- siu'+ la 4
;+
1l

I
{
t
T
Ç4 tl

t
:

I
b
ri

l J

I
\o.t En se L.rasant sur le iexte. définir une iampe à iocie t
T .1

il oi
)
2 I

rf

I âo,' Enoncer Ie loi ri'action de rnasse' I

b,/ Donne,.-l'expression de la constante C'équiiibr"e Fl reiative à la réaction (2)-


) t
I
1

i
En s'appttl'ant sur le texle, préciser le sens rie la rêaction qui se produit dans uir
I
I
t

en équilibrc fcrn-né par tre tungsTène, I'iocle e'; f iodure de tungstène sujîe à une.
I
i
s1,stèr-ire
{ /
augnlentation tls sa telnpéraluiÊ.
l,
,}

I i
4"/ û* lit 6ans le texte le phrase suivente : ..,. I-â présence d'iode protège donc le filarnEnt, I

iour en prodr.risant piurs de lun-iière » Expliqirer cornn'ient f iode protège le filan:ent'


Ii
t)

ru'3 (S,00 polnts)


d
i
e :l

I
On prépare à I'instant cle date t == 0 i;rïl{ tube à essa.i contenar.,t Jes cluaatités i

éthairoi.que rle fbrrn*le brute dzB4}z et I'I2 : L,6.i-0-2 mol


t
I

n,
A

-'2,i.10-z mcl ,l'acide


i I
I ri

cje métiranol cje fcn::ule bruie CH4O. On scelle ie tuTre à essai puis on place ce dernier tl
I

dans un bain rnarle de température constatrte 0 = 80'C'


ll

l
,1.'l Expliquer I'intérêt des opéraiions suivantes :
l / On sceile le tub: à essai.
{ Cnpoite le tu'ne à essai à rine tempé;auu;:e éie"'ée'
:

20.l
i
).

l
eot En -,.lrilisant ies flormules semi-déveicp"'pées, écrire X'équarion chirriqlre Ce ia
I
t réacriori limitée qui se produit rians ie tu'se à essa;. hicmmer 1'ester (E) obtenu'
I
t Dresser ie tabieau descriptif ci'évolution riu s.v-stètne contenu dans le tube à essai.
b.l
3"1 La réaction cfuirnlque etudiée a ui'r t-aux d'avancemettt fural Tr: Ü,75.
i
E

ri

I
É
aoi Déterrrriner I'avalcÈment tiaal xr de cette réaction'
: bo,, Caiculer la consianre ci'équilibre K reiati.,,e à la réaction C'estérificatr,rn.
I
I
4o,, A un instant de are tr. on reu'oidit le Çonte11u cil-r tube à essai. puis. on dose la
i
quantiié d'acicie restant par une sotrution aqueuse '.S) d'hyCrcxyde de sodiulii cie
I concentraiion l:rolaire Cs : 2 mbl^ I-,-1 en présence cie phénotrphtaiéine.
A 1'Équivaler.ce acitlc-baslque. ie voiuuie ct'hy'Croxycie de scdtunt ajcuté est
I

Vae = 5 ntL'
a"/ I)éter:rriner à la riate I'a.,'ancerneilî xr de la réaction rl'estérification. En
t,
déduire Ia composition du sysrèrne à ceite date-
b.i Monrrer que Ia date tr ne correspcnd pas à un état d'équiiibre chirrique
Cynamique du st'stème chirnique ::éaiisé.
5"r ûn prépare un svstèn:,e chimique fonné par les quantitéi; 0,i. rnol d'acicle éthanr-rïque,
A,2 rncl cie niéti-ranol, O, 3 rnol d'ester(E) et 0,4 moi d'eau
ao,t N.{ontrer que le s)'stème obtenii n'est ilas en état o'équilibre dynamique.
fuo/ Prrjciser. en.ir"rstillan-" ia réponse. |e sens dé.iolution spontané.

â 1^-i1 ;-.r"'^' é'"+ f g i'üS* ei,


1 Z? Vy.fr 4BS : ".üt4Jl 4 ees41 e*î ;-yS -Ê'ül e-É.r ) =-À
it
.a{
.t_
ç -*;.e"...,".... '..', +uLH,e+ trÀi+ rg
ji

I
3c: I
il
I'
I

I
I
fltrÏ'§leUg q'd x.0 poirlrs) t
,]
t

I §xerc rV"T (4,75 polnts) l


I

^
J
I
{ i'aidc <i'un conder.}saiÈur cre capacité c, d'une boj:ine ir, c
i
ii
c'inrlucta,'lce L ct cl,r: risistarice interne r = L0 o. d'uin
,,

! I

t
I
1.. {

rl ,',<)r :
I
lrL
j crrrrrnriristeur K, ii'r"rn coi:.iiucter-ir ohl:rique de résistarre +I
ti
I
i

i-i * 40 fi et d',-iu crr:,ôle grj^éra.ier-rr iiiéal de tensrori


i
..
I
q
*i 1l I t
li r.. / ri t._ "., ÿ
/ LI
!
I
ct f. e. m, E,-;, arr réalrse ie r--ircuit éiectrique schénratisé I itil
i
l,
s,-iria figure-2-. I il, I
I .s t ,
i
I (-)n place le coiiri"nur3tÈLrrii e* p+sition (ii puis on i,:
rli
'l l
I
r-_ I t
J!

I l:ascule cn pcsition iZi ei erl inême tijlxts cn ciécienche I


!
t I
lrn svstàn'e ri'acçuisitior-r eie dc,.nnÉg.s à rrr:e dat-e prlr*
ÿ-
I
i ;

I tl

È comme orieine du lemps. Fitture-2: i

i
)
l"/ QHei est ie pt-'énomàne ph1'sique gui se produir dans le cirsuit eu rnc.rîent où K est en ii

:
I
positior-r i2) ? .Iirsriiler la réponse. l1

i,'
I
! i:"1 L'éqi:aliorl dirïér'elttieile qui rérit les.,,ariations de la tension u: âux bon:es du
I
J
ll

oirt1.
, -'L :
iJ

cr:r.d.en:c.[*,-]r pÈ:lr s écr.ii-e sous la f,,rrnre


d.t
+ of lE - r fru,. û
dt l
L

'I ;
l!
!
f)ételrrriner ;'exprlssiot: de a et ceile oe § en fonclioi; des dr-,n1ées de I'e:rei-cice. t
t
l i
1

I
:
z"l Dorinsr 1'exr::ession de l'énergie dleciriquc E du circu;t RLC eri fcl.ction i

de C. L. uç et j ci i rent'e::ente i'rr.rteir.siré du rcurant éiectrique qui circule


il
i] L
I
I dans
i le c:rcuit. t

:
I
Â
J boi Eia.blir qlre ElJ.c-Éi ; rl

i
!:

!
intenrrérer cette relatiol.
f, 4"i {,..es courbes de la tîgure-_i-
J

ll

; représenient 1'évoiutict: au cours dit II


ten:tFs cle i'énergie éiectr:que j: et de
't

I
l
$

Ja tensicu uç.
il
.1
I
o
d
,l
11
a Déieniliner graphiquemenl el
t
l à t - 0. l'er;iergre ;jiectrique Er.
o ü-5 I ;5 2 25 3 3.5 .d
ie tension Ur aux 'L.c,rrres du + üc
4.5 r n- j

I
c,;ndensateur ei la ps,eudo-
11

I
r:éi-iode T. En déduire ia .,'aleui I

de C et cr:.lje cie Ëp. I


I
T I

Fn se sen,anl de la ccurbe
I

t,
E : f (t) er rje ia ;angenTe (Â),
ri
il dq 5 3s
t

T
I t..ll)- I

-2 I
ll
t;

I
irolrver à !; cj:te t: -= 3.1û-3s ia 1
,i

I
I
",aieur
de l'én*rgie rtragnétioile ll

l E'1 rn:ir.:rarasinire C;ii-,s lii bobine .o ,:

l
l Fint tra-'l-
a.
e# ) ;*;li
'x 22. Vqt 485 : c*fir"É-jl -rl â_j'Lrs ,,Fü,+ LS ASS,. &
e.-ç-r-Ji Ê'.'*i r,-e^S JÀ'JJI

Lr 1i
YJf ---b lX @----- l?
I
3lL
f iniensité élcctriqile ir. En déciuire la valeur de L'
et celle cle
'-trgure-2- et nour <iifférents conductertis
s., o;r reprenci ie ci,;curt elecri'iqr-ie d; I:l U6' On Obtier-ri
t:n 1eprt{setlte ]es t'ariaiions aLr' cOUrs du remps rie la tenSiÙI1
ohlniq,-les,
tableau du cii,cu;'nent-1- e;i
res courbes dr, dccu:rent-r-,re ra page 515. cornpréter"re
associani à ciiaque cc,r;rhe la ,é=i"i.on.. R et ie nclilL
iu régil,re ci'oscillatiotr
cûi'respondants.

§Xg,cfee ë"? {4,25 Pointsi


ff
4. i,aide ,J'une bob,i:re d'in,juctancr: l, et c're résistal^,ce
iniel::c i, c'Lr;i *-onilucter:r oh:::ique de résistiince R', d'ilh ,i
I!
t À

ciipôle généi.ateur iciéal ie tensi.on rie f. i. rn. E et d'un


L
tta

interr.rpteur K, orr réaiise le circuit éiecf.rique -sché:iatisé sur


j
la frgure-:}-. Ao I'instant de' date t = 0, oll fei-ine 4,
r
I

f interrupteltr I'i- +t

1o/ Préciser Ie phén.cniène prli;,'5ique qui se proclr'rit daiis ie


i
I

"§ U5
circuit éiect:'ique'ju documenl-2- page 5i5' I
I

?'/ Err appliqr-la;ri ia loi des lnaiiles, nronlrei qt":: régirae I

pernlanenl i'itrrens;té Cu courant est i =: * et le


FlWre-$'"
;ensicp ?":..rx bo5nes de Ie i:obine est l-i5 = àî
-,'ariaticns au cÛurs Cu tenips de f i::tensité i clu
JI I-'équaiicn ciilîérentieile qur régi'. ies
gp + i=' avcc Ct et G sont Ccs
couiiant élec.,riqi,re ueut s'écriie so'-is ia fi:r;ne t tt ii
constanles pos iti';es"
reirrésente s' pûur le
anj Ex.p-r.n:er.« ei B en foliciicir,Ces données Ge i'e:;et'cîce- QUe
cil'curir I.:L étuclé.
sttivantes j(ï)-(j-e - Rrr t.
-F
r-')
b"l Qr-ieile esï panni les fcnciiorrs R+r'
--_ el_

iit't
' \-'r
: -I-
R+:-
e-Tt celle qui constitue r:ne sc,lut,on ae l'équaticn diftërentieiie
-r.ro:rvée ?
Jusilfier 1a réPonse.
,+"i ï;n svstôine d'acquisition non représenté:-rur la l-igure-3- suit l'ér'oiution au cours cui
relnïls i.e la tension u6(tr) au:< bcn:es cle ia bol-rir:e et d,e I'ir.tensiré i du
couiai;l

électr-ique. on r:btient ies courbes du docunrerrt*2- page 515


cle tentps'r CLi
aoi i)étern:iner, graphyquet:rent, il':, t'aleurs I,ÏJb, E *t ia conslimie
diPÔte I{-L.
b"r'En deduiire r, R, et L
du résisl'or et
Do/ I]onner. en ionction dutemps, i'expressicn de latensioi'l ?.lr âux borrres
représenter son allure sur le tjocurr;.ent-2- de la p:rge 5i5
't
=
3q.
ZZV4û485 : .r*'<ir -4 rslir ,*i ;3§ jtjJl ʧ.l)4"*-il â--'L"c çi:r= 18 a''':S'
-
. {'l

ê I
I
-t*......,..."'.'..ùJ*s -r H'c+.l
E-,
E
&* eée h{edË Çhaaker §fax li

t
Eprearve §ctences FÂ,lys Eq ue 0écemâre 2û11 f,#. Abdmouleh
I

l
DevoEr dæ sSrnthèse Ë{ab§l I
tl
F

I
I
FU 0m Frtâ n0fI? Çlasse i

t
I
T
t- it

t *'" ii" ; :li'g '-


;i
'f v!'e aat
'-t - j
zrt'r'i.-tj ll

I { I I I
i
I Ë
I
{
I .l

\ I \1
û
{
I
z:
I,
c ;i
L
-)
+
ir t" **tt!_
ii
i L
,t_
U 'T \. ü
t ï (.7rr5.;
-? T
-Z
E ,.L ;Ir"?§:
f ,f
I
I

I -4 ,l

I iI ! {
i
I

-t:. {: t r i

!
t
\-a:*r-ir ,l.e i;.
r'*sisia:rc.- ,rt ifl j Ë,5t 3il l§,j
I

ri
l
R:girne I {
!

cl'c'sciiietio;: I
J
i
I
I

j
Ë ig.cwment-'§-
i

:,

i
r
*r ,l

r,-1û -3,r: I
I er3 {i.'; i

2$r --j--:- +-- iti I


I
I
i
i
I
t,
t,

1e(r
i i -L--* {i I I I

I I
ii
!
i

it
I
t{û I I I

,s |.' I
I
I
I

I
!L! i1

:
I
I i
!?n I I E I

1æ iil I

I
I

I
L
I
I

i
s ir
8S I I
t
I i; I
1
I
:
Ëil
+U
ll
I Itti I i:l
I
I
i
il I

I
I
I

2
I
I

I
t,

rl
J ii
?È I I I
I t;

!
I i
r-t

3sj ?ii ?t 3i] 1r0 §, üÈl


I

rt -t û-- f.iû-3s: li
il

0oquisrenÉ-2- J

, t
t
I
I

ii

:
I

t
5
?:
?2 74fi 4gS : *à;.$f _z| 2s_r^Lji
rLf i-r.S JêiÀJl -+- I L-Jl i_jr*e L8;s§.
i
\.

{+ ---:#.,..".,.....,..

,,.ôJ+ rs .dI
-ii
I
t a< a54 Üad*'aaçE*^
$ ea La*.nu
t't^{, 6,.
{_ V1,
,fu'-§
.' Ue
E*îrtg*'L e* *-/*nnn*,É l' wpi.€fu
§"
.d
æ'
L Î L* UP* à 'PnJe"
*t'**üfrrà qw &u *fe4'e*e *Üi'tn'* a*É
/ T- § .ç'exw,t ânn'ê
'*l tan* t?fraÿewr*
*{u *de 'r*": fr' - à'P "."ru
Le €Ië
"{ sY'u -.
'*frriâ.
{*r; {-t"'' *' * "a^^P{'-'E
tr- r* I §h^r-ü**rr,L,é a) o,{#'^*t
fi*ii*Jb
r û!n*aÉ *
wt- y*iu**,Y:*
ûiÿ>ÿ&*f *{"*errf A ÜL{sYut>
e&'s-

Jrr^ie é'r v'* de'{ &mYu *


I
tu*,*[-üe æTn4=
i,J.*u *{*'d1"'- Y*t-: o*r*b^.Ëu qe- *M Je {"4r*Ye'
6^o-fi;*e-
#,*^È*
'*f al *r-o,zâ,i>+a*t*
Ë {etç-ta-,*'§,'

al æ"u* * bt*,*-
fu
fI
nfib. t- *, f
t '\fb- ,ÿ-,fur* J*& t-+qÂ, (Y71,t-

*L*,t **4* u*
'La§.-
n

J*rc" gyt-
.{, r*s'.do ,**L*# é*,*\
ü*
.À{bff, -{ É-ée-*:. *æÜ; ÿ* ,,
/:æc.{e,r*üeL ,â 'Wyeÿ'^" ""
*Ë a'îirt'*''
%
tnnYeË'a
n^^{-a {Yu*
y *.€'7t fu f:*r: \= E' ûwh w*,nl*
L*,!*o t {ro J
"co{*n; {P' *f
vlr-= [*i:-i4 -
xt #*
Ë*4u Jn c. Fn V*b 4
â"9" à-
Lt"Jq L*b,
s/ §*-i* i*r* *fi* *'-6 {*^ *ù {' g*s>& Ë $4te- t
-
àP*f'*^* zéæu
'/ /*fhÆY.;f?Ë.æ ÿ,'tru -8' t*ciA&*n
dif {eæ è .{-'*.
a*{' '*^ 1u ét- Y*o'i*{
W
"f-o trt
*k\-rg
*f * b^' €n* ài4 P'a! *rd- {-*ll *, utt€-u*r 5 W,.
'ü"t]^u, **-æ -* * *'h,
g
ÿ
6 -{''-tJe- g -M*r,*ra/u J* nnàted{-
''n'
\
g) Ptwê,'-t'','
Ie.vl*,*l â'sbt-g-**' Lu
t çff{'e,{* Ç1î{ r*" î: tr
{ \i
3
\U \ (, s.c
C=l
\, ,§
\
x \
:E-
§
-3E\
tt'.iÿ R
o *f- {!:N;
§i § 1§ ''l
\_- É:ǧ NoS rrt
**T lf
È è -s
fl',. §l-Ft
rl
rl i,
rrlt\ot
r,A.,ÿ( JL
ti
§\ -.\ tr §' P1
li Ê
fl È r
-o ô

k )&'s
--ui§ Ài s- C} x -à* I .r, ç§
§'

= P' *
(L-"ù
dq È e Gr
ÀtriiB
\\ è
§ à -\* §l* .b §
t.i'"§ Ç, r l' '-\. .t'\' \- _-§ ,. 11 .t- § NXY R a §

È- \ü {, N F
ç\r
§lr ?&§
àltN" §" it îo: [ §'§ §
î, §.ê
A}*.F .r§'

N -ro \\J
*1" tÀ: \ §)b rl

I'è
cl :*n -F§
:t -è§
rô. o1.
L-
trt( 6r ;',
F&è
q-
Êl'
I'

I l^'
\ § 1t t \{
(.)l
e 'Jl
ft. È.

oS d
N fl

r §-
rl §br ,a3
pc§ :\ .\
-.\ (t
+
§
t!
5
\c N' rl
6-F
F§_
rf,
r§ F
e, §
§
Ê, )s
r ô
r\:
\_- + ) Ç* \ iÇâ($'l Ê, ir
§ ,r 1, r
ti
s ls l5? x
[n {t
IT lt( §
\]h- ll ?
r§[ c
^ §n
,, jl G\ L'
fc§ .:3 6S

; lr-'
r,
r§ It
f
ù,
ô,
,\; - Ê
,ç o
o
I ?,
re LJ §.-
Ë
il
t *.

,, J.'
I' §r-"\ ir
â \3- §
+
§- \ )-.
*-^<
rY
o. ,, rtlN §
"f\ \- \i_).s 1
ls'
§l. f(
te6L' r§
Ê c, ll
q\ J F
\il. -.& *d
d -§\ Ê. s \t§ ÿ
..
4 lp"
lri
§
§ t
Nt tt. l-.
I IC \
_.H
il §.
f,
L §
tJ ll)
§. s\ ÿ è.
\
(9\.
l:' F ?'§
-,3 È-, a§./ § è1
I
ct LêB
r \ È \
'*) t
\r. .*,- --"l]1;1*if - ,.il.j :î"r i --"d ^r'*
.J^#"ié

, rr',llirÉ'..,4i f;f '"r.a '- "

i '""''.- în',,",.ï ï.is'll!;.'' i '-: r" d


,
' " '-'
,.' lli

i, ;:;;u1 .'*: r 1"1i*..i;i


. .::r.:
i,-, -.+,
1 ,'.-
*^ És;d.*"r+!'

g
"-

§ \i l'' s^ I
r(fr§ïTF
J
\
#*
\ÿ F.§
S --§ * :r\ È
N f'
s J qF § §
{ fi,, *\

r* xr§_qt
r\* d § ii tf
§-
§r
§

§|$ §T '(l
ùn\
û $
J §'
i^Q
tr§
IJ
t*È
-fiî
r{
t.-

§'J; nà(
È
Àô d (t
§§.§
-À, P
\. \ T,

:,) t
§ lt §. ù r{
E ë/ 'Àr { Ë.= lf"
"..\§
ù\ §'*', §
NÊ. $ c\
\ h N &
-t'§*
FiJ
§ i?
I
s J
d,
=J
fi .S^
tl- t\l*\ l/
\i"
(\ § §) t\
§\ I(\ riF
+§ § .lt r,

r
{}
ê-
^

ott
r§.Ë ù
F
§
{
-*{r
fr\ <+à
1

tt
ld "t l§I

\.ê =
/a^
§
Y -§

Ê\
'n!Àl
p. f\
,5 \\ §. §\
b F
U i!( 0r
,\i
ÿ-
,Ul § §\
§
É 3 i{ \ ê

§
§ Â.
^l l\§

lo
N{
t*. f*-
r\
r.
r!ü n
g

\ rl-. -\l
H {.1\ {i
c }J
l*
.R \J
§ïlti"*§
Êr
fȧ -§
ij§b\
rÈr) -\
Ë ,l
rlT t i.r
\ \{,s \t§.
-s ,+
t\ lÂ
À
It
Ii ., (\ tû-
l{ ,§- /ü r^t h
I

l. È,th ,.tl iè, lË


-
rlith} *f.\il eÈ* +
+ * c.
À'r- skÈb*[r[§ tt' I

.lf Trr
t{
\'r I
I I
1 IJ lt
-(
rF p
f-
(_
i§_ +,r
(n{
i-Ê

r §lr si- ï
e
f
B t=Fr ÿ)'r§ § I F,-'
ue
s
p
Irrl P Iï'
À:os t \lt
\ r§ rt f§
hlt- i
*' lliË i til
o. \_ È-,
\§f'' ^ ,. I

t l1 l\ ll (\. I

rl-
tt
rl
AG
ï.r
È
.

F{*
C<:
+
+
t"
ll §tg
(-*

rL 6\
§j§.1 §*P ï
"; il 0
A
'i. L
:id j 'r* è f{5
l) .. $,
I

i .t\l -.
r
\:! l.J
. .rL,

._i ï l:
a
r

e ?
-c-
\
I
-\j ,. i

'*iq xi \-3 .a \) F,,
\
\t
.sSl
\ ---rv ,'tuli. 1ï
rl (L -..ii- ri!r<
t\
'\-i
§
il
* '§ l,- .:r'r , tl §i

lri
'l i'T r+\} 'i
<t'
I .,
i"5 + -$.i -.y- 1 ir:ltj --j
.-r*'-§
{ ; '..t
u
l{J Ê"lP
Çr
i\
L-j jL '*';" t It-
,(:
,. .ir.à
-,i - J
+I Y-i ry r'. . ,
ïv:-
lJ
.

,.-)>-l
"( A,J ,} a lr lr,
§q
a r\
-,.l
.-r \(
T
'_ .:
r .i*
-n;l-È. +.' :q

;:
\
:û- §
s!-- t
( -i\ (\ I
I
,J T,
.i-,t
d5
."} \.n"r
-t'* ! \it v .sl \ È- 'l {! ?
§i _\* : "\j
q -.t- ù '{$
Lr I ;i .i ;rt L: +\'r \iJ \J .{ .a Èt ù
V,
.§," rlJ h a d -.s } r\:
^\. Y
*-ü
ê-_.J -*
e.r
ri i
r,t
-: i:- .,.-é§ .J ^.
.J
iÉ.1-tr -' è *'
a\ I
i, \".
-\u \.i
is

-ft§
iiÈ
ù rJ
§\:,\ ü \#-<l
3;-\ . --1-- J
o'I \J
rtr\ 'i FU

,) -.i ÿ-l i) L'r


io,. §
\'à-Y i) .+-, i,.1
Êÿ il -{drr '
'.' \ili_ l\.*
i.i. ] .i §
,j i ,* I ; ii-§
-l h:-
\).1
T
i,
+ -(v
j

{ Ir' \ *.1- \
-" 'çl§
'1 )

:i'i
.{Y .,J ù ïî::**è .\$
l- ,,r)
ïi\ l-i ÿù'§
\ ^, " lu
.^-l
,.1 \J i .-\
*;Ï 'i i
§ (' .§.J
'1 ù §
i' '. § Ï tl rl
, ..1
è
J
)
{i{

t.-.
* LL,i
i+
i"\-'
!:,
\ ,I
r
-t.
'J
j;
§
F.-i
..
,J;
li-
I
i +.

t:* ,.11^' §§ *i,*'t


J u
.i
.{ \: i'
' -l -i }i
à ï I +'
cg ,} .,
L
.i
{l:
,{a.*
.L

l.r. i+
'J
r .'i 't
_i, il a
r tr-:
li rl

:"i§.{},--,S : ^' lr \
\l

-{ 'i ^fI
I
''r ''l
:. l\.É
'ar I

I
I .lr* j
ÿ
it I
i -\J ) .J
i *r.u -v i -"
rj
) \J

j
. J' x
I

{l
i
I
i
;;}ii f L;
.-,* ,c r L ,-' ;* -'r kl
1i
jii
ï
s
ri i, (\
i..
\ll\ù
{J

r
.+È*\
§iii i:\
t,
.J

)ÿ') r.a) tii' I


v *13f-
,])
.'ln-r
-\ l.r : s '.] Éi ' ÿ'.,"'.
§'* . f"
iu'
t- .',
.i

,'i -..i
î\ rr !.'(>
4éC'

ü
I
,{(
.i \1 5 (a
I
f

ilnI *.
'.tJ
U
fi
\l
.J
*l.x §-a
-lrn l l .,
a: ,è
't
Llv*
dt
.l br
r-J iè ./
I
i
'î i,j trl r

-J I r ..iil.'. hr
-it ù c{. | i"
rL j ..v," . *r.Y ..-?*1L/
r l i
,, (,.i ii -i
rl
ol&I I
tl oi^/,
.-l
0 li {) i
.i_ I
l, llJ 1S'
.- 1...r * I
Fi i\ *' lt H-
-(; Ù
,
é ii
I
I
L";i ., i
,,* "!' \a,'
t,
J
.J",]
t.
,-r,, . lr 'i i'
-.; rl J I ({ (Y
,§, .J
r.,)
.J"
rJl "l'v {.
.)
.J -) l!.;iu
€l "
-+
t\ 5.

\s
.r i
\: ;
,ï*: -1\ .:
({{ i
.\
-3È
\j
*..i*> 1_+
ïlc"tr: \
'(
J
:r"
::4
b .-rl, -1
l \w ., §**
.) \:
i
. '' ''|
'ri
'.\ -r -.Il T ^'ï
: d -:
tt:lL -:i
-i)
i, € c
-j,'1 t1\1 2r
E\ù .r V {i,J

ïi î ïriÈI'
a-' -+
-ii §! \u ,\. -s-. ',i§ t'r
.!
i,l, - ! l.

'rLv -*,, \l§


-4
-1..r
.lr{ ÿ:. 'r .g- 'l' : *:T: ti r!
el
i\
J
§
\r '-'
,,7,:,,J
]. , '-r.j il.} j LU
,. t + .: ci :.r* i"i-" ï,J
È 'ir
L
.t :.
'i-* "ï rT; \- !al

{ §iùl'q*, *lriE)*:)' "i I §-ii ti ,,i \.1 -j.J ,i_: !,; §
o

-L-
l+l
i'
''; \ll"' .ît 'J--:' §:'S tt.,i t:

;.r w ..) .], Tl* !T-" ' ï)f \ +ilr\J


'î :
I

*-j.v )i à :,lJ
+ \J
,,
?
,ÿ .J
]ft,,:.i vv\
kr*
1t
': jïu :- tbl" i -ï§ rt r'.J§--
'-Li' ül);
..y I
tl ') *1i a.

l:-r
.rr.. s >l =ï Ï
:) I 'j
{,:j
i §\ -1i:l
ï\
,

.+>. ',i vd-


3.\. i
L E"r h,/ /a[a,"
#rqc P.
fJ
erbr- ff.ns+- r'": - ; }LJ. ts
f
7* uft- ÂL-"t:üod
Wnr'
1',8 =E*Üt=
ri.
rff: br sW ÿ,=Ü8.=y
,{-.,L -- =&È*
r- T
i{+( -*î-t &a.f e
fr:,,tt=+
i :': Ê W-[er,- u& t-
h cI {,---'æ E
r
*æL €' î = -E* =D G# 'T'
v1" e*+ Lpu & æ dËn'J H"-+ ts
€,§ÿt '"r""1* *r*io>*..
t-ft
r l] . L üâb ttiwux* €
À
{'r*io,*li # v= §-L L-

ütM
J'} tæ wa-t-rt
çrf
jb{"t*^ I
I
Àe"
r *---
t?

-G =tlo
}L

Jarc lt
kJ uéâ ,i,u'{& erf ff,L I â\4
i ri Ê: i
f { /2
L dL[&, È-
L lrj

§
i L L \ È) + rlY
I

b nr \ L-
§l.
Z*æ '-in
I g_

h
1/
F-+ {
4) *"L if = oi'é H
wLJ' ubnu Lo' üa'&*' hhj i
J-> L üo: xW
t l--,J. : J*o. tu-îi =

.* J'o'P'n*
j
t"";' dt* ü4
A e"!
i;"L
v Llsir)=ELffrJ Er,, t-
4ulr, E u-{tt.-S =*J E= ï L{ - à-E
=rz.
r*1ü*1,!", tç= "q'ÿ .t-
L'

= Ë Ll"L*{,
L-i
,t
* r/lâ&"q di ?} +€*P
' \
'Æ &';rl-q *a'{u b:.§' *1.;15tu 'Â W
:)-" *f*r*
à â ï**r*- qq.,L {t=#W}) uslÿj = '{n { "1 '* *
Lrrn- Jj.'ç1*t4o.,J'çre * k-t/e-
- fi
Læ a-rî_k_ on
u*o*Jl *i'a'&s*u*
§ j
L :4o' iv' .b
{: lJ
r tsr rP
É q,ut* ivp-M* d,*, 3
=' C- tJ, {''*-' Q orLS r tu
l-

.{J 6 § 3 â,, a{i
.lrJ {rü
,fÔ &
"= = """ldi
F=\ -,,'
I

1 d{.Ë r-}fr
-c {^- f*6r, i*- â{*U* ( t"r*ffj (r=t"tô'd
& uo*nËc rf# {
uè: $f
ry
o {."cu'p

{e.
I cee H#di Chaker §fax
Epneuve §ciences Fhyslque Décen'rhre 2011 M. Ahdrnouleh
Nabil
Nom Prél-.orn : U as§ â

33
d

t I
I
t
i
l1 I

I
i
.t 4
I
l\. I

.1
I I\d f
n
î.' l-'"ii;- '.J rÊ -î-T .at
1 ,..é li ?
i !
-t t.
I

J I i I I I
I
I

il
I
I
4: I i
t I I

Figii: c r,
,. r|:..-. .':
s 4 ü1t
l-.
n,èi1---r-lr-a ,-l
\i
S{it _- t_/ ::,J
of ê**n iyæ-udn eâæ

Dacument-'!-

+ 4
i:'i0 -5é I aa.; . r'

t; ii: r--i-l--i-
2fr
I
I I
i

,rm JJ Ir !
I
iii I I

1ffi
il
I
I
;_Li.

#;
}LJ
Éd ii
ifr tr
ri rl
.Jâ]
liit
,I lrl
it! 4
iliI il!
8d I I
I
f,r\
I

ti l.l
I
é. iii
4,1
Ir I
I
i 1

rl'; ;l-^ jr: :r


?r: l
{i
I
I ril I I i;,1
i! )
tt
l

t
'ii
I
0
t.'.1û-3s
Iû 2t 3fJ .$Lr 50 çi1
r,L0_is

Dacument-2-

l
T\ * - :;a
i '{,
22 74û 485 : "dÇl -4 py;+L.jl pLî ; "é _êLH' a+, ) 4*-_,li ËJi*e ér"F 1g ;+É" i
È.i

L ?
I{' X.8 r*:s" 4
I AvrII I 9 3 I SF,' ÀX
n
Devoin ctrc s uthèse n"tr Ànvréc scolnire 201 1 l2t1?-
Ctrasses : 4è-'Tec-Math
Sciences ues
Da te 9- 1 2-201 1

cHIMTE: (7ets)
Exercice n"L :
esrer (E) de formule brute CrHaoz donne un alcool (A) et un acide carboxylique CB)
ffi;if;dlun
f2 ssnstante d'équilibre relative oà vLLrv
lurg lLlauyv réaction est
cette rvuvrrvrr K = :-
(trS),

reste constante durant la réaction chimique qui se termine après 2 heures


La temperature du milieu réactionnel
l'équation de la reaction d'h-vdrolyse sachant que (A)
D p"fu; en utilisant les formules semidéveloppées
est un alcool secondaire
2) a- Donner à pa*ir des données les caractères de cette réaction'
b.Comment peut-on accélérer cette reaction chimique ?
3) Dans une première expérience on part à r0
d_'un mélange équimolaire contenant nr mol de l'ester G) et
n1 mol d'êau- a t'equifiUre on obtient 2'10-2 mol d'aicool'
Dresser Ie tableau descriptif de la réaction d'hydrolyse.
a_
b- Déterminer nr
c- En déduire la composition du méiange à l'équilibre'
d- Calcuter le taux d'avancement finaltç'
4) Déterminer la vaieur du tau-x d'avancement de la réaction lorsque x:.0!5-
si pa"i une deurième expérierice on part à F0 d'un rnéiange .oni.n*t i0-2 mol de I'ester (E). 2-10-r mo! de
l'alcool (A) et 2JA-2 mol de l'acide (B)'
2- lans quel sens évolue ce système chimique?
b- Calculer le pourcenrage Ce i'esler dans le rnéiange lorsque i'équilibre est atteint.
c- O1l,eut augmenter ce pourceïtlÀge obtenu à 1'équilibre. En utilisant Ia fonction des concentrations-
dire si à l'équilibre il faut a_iouter ou din:inuer la quantité d'eau.
Exercice nlZ :
En solurion aqueuse les ions I 3=
réagissent avec les ions B - pour donner les ions C
stlcn l'équatiDn : B - +-+ fi 2*
,13* +
L3 consranre d'équilibre relatire à cette réaction esl Id': 10i10 à itne tempéral.rrc T-
l) A r:0 et à ia tempéraiure T. on mélange: 2.10-i rnol d'ions ,4
i' avec 2.10r mol ri'it-.ns B -

On obtient une soiutio;l cle r olrrne Y : {50 mL.


a- Dresser ie tabtreau desuriptif de cette réaction.
b- Drtnner I'expression de la fonction des ccncenEations en tbnctton de l'avancement x.
^ 2-
2) Sachant qu'à t : r1 le nombre Ce nroles cl'ions B - est égalvHnirUt. cle rnoles d'ions C
a- Le système est- il en état d'équilibre chimique à I'instant de date t1?
b- Déter,ainer Ia composition du méianse à l'écr-rilibre chimique.
3) Arr nrélange ob...enu à I'eqirilihrÈ on ajoLrt('sans rcriation cie voittme à la ter,rp"<raR:rc T
10
-5
mol d'ions C
2* et 10 -s nrol d'ions B -
a- Commeni varie ie nonrbre cle molesr.f ions .{
i't cians ce ntc<}ange? Justifier.
-jirnn.. lÀv lcrsque 1'équilibre est alieini slchanl
b- Détern:iner la uou';e!1 s ^^rr:ô,\.-it;n^ ri': :rrl,9. ':l'-r.'
le nombre de nroies d :ions totirl à l'énuilit,re est égai à 3,7.1-10-{mol .

A
PHY'SI J -v
Erercice n"l :
Un circuit est conrposé d'un générateur de trnsion constante E, d'une bobinc
)F:4 {1.
d'inductance L:0J H et de Ésistance r, d'un intemrpteur K, de deux
I
I rÀ
i I

conducteurs ohmiques Rr: 200 Ç) et R2 inconnue et une diode (Figure 1)


I

^I
A wr instant pris comrne origine des temps on ferme K et on suit avec un R:

oscilloscope à mémoire l'évolution au cours du temps de la tension rr^, (/)


B
aux bornes de et la tension u s(t) aux bornes de la bobine. On obtient les
Ri figure n" 1
enregistrements de la hgure 2. '
à Ia lersion ri n, (I )
) a- IvIonUÈr que I'OSCillograurûte (a) con'csPouiJ
du courant dans le circuit ?
b- euelle est I'inJluence de la bobine lors de l'établissement
de la tension u*, (t ) '
I a- Ètablir l'équation différentielle régissant l'évoiution
t
F La solution de cette équation différentielle est : ur, (t) - U | ' I -e t

Déterminer les expressions des constantes U1 et 7 '


i) a- Déterminer graPhiquement :
* La fe m E du générateur'
* L'intensité du courant en regime perrnanent'
* La valeur de Ia tension aux bornes de la bobine en régime pernanent. Déduire ]a valeur de r
i

i
* La constante de temPs 7 ' I
I

b- Dédufue de deux façons ia valeur de R:'


I

t) calculer l'énergie emrnagasin$g dnns la boirlne en régime P€rmânenL :

temps t': 0, on ouwe l'intemrpteur K


i) Le régime perrnanent etant établi. A une nt.'':r'elle origine des
a- Donner I'expression de Ia constante de ten'.-s 7 r du dipole
AB- 1

ôu la rupture du courant da-irs Ie dipôie AB ? Justifier


I

b-. euel est le phénomène le plus rapide , I'ér:,i-]i55gment i


e-n précisant les points remarquables
c- Représenter I'allure de la iension u*, (t) i:, cours de cette ruprure
pour l'énergie qui était .ins la bobire ? calculer la partie qui apparaît dans chaque dipole.
d- Que se passe -t-il
rtslo.ïxs

__ifigure 2

4_-i-

0 2 ia

Exercice ncZ :

l,o'rasc perûlettant d'éiudier expérimerrtr,..:ireni ]es oscillatii;ns


i.c- lil-;res d"irn circ'.lit R.LC séie ccrnpcrte
*Un générateur idéal de tension de f e m consli)nte E:lS\/'
+Un condensateur de capacité C : 4 pF .
I-r
n Une bobine purement inductive d'inducuurcc I-= 1 H. I L
-t-
* Un résistor de résistance R:'254 A .
E
+ Un cornmutateur K. (voir figure ci-contre) B

On charge complèternent le condensateur- }I


.Exercice n"3 : Une larnpe rie poche qui ne nécessite aucune pile

En 1821 M. Faraday a déeouvert l'induction élecbromagnétique: Le principe générai est qu'un aimant
pâssant dans un bobinage de fll produit un courânl
I
i
i

La lampe à industion est une lampe de poche qui ne nécessite aucune pile.
Cette lampe se charge en la secouant Il n'est pas nécessaire de secouer avec force ry12i-s plutô-t avec
I

régularité. L'objeclif est d'obtenir le déptacernent de faimant principal a travers le bobinage.


Le rnouvement de.vas et vient de I'airnanI lorsclue on secouê Ia lampe produil une énergie qüi.est
ti-ansformée en électricité .L'énergie électrique produite est alors.stockée dans un condensateur'capable
de 1a ccnserver pendant des mois et capable d'êrre rechargé plus d'un million de fois.
Le ccpdensateur se charge puis se décharge dahs une diode électroluminescente [DELJ. La DEL à utte
il
dlrée cle rie estimée d'au moins 50 000 heures, même exposée à des chocs répétés.
il

il
La iarnpe à induction peut déli',zrei- rie 30 à 50 ;ninutes de ]uminosité pour 20 à 30 min ci'agitation
;l

De cefait la "l'ilghr Star-" foui-nira tcujours une lumière efficace sa.ns utiliser de piie ni nécessiter Ie ir

'I
ir
chan emeilf ,j'aucune pièce

Secouer : agiter rapidement et plus'ieurs fois.

Ouestions:

i) Ei;pliquer le phénomène ph,v-sique origine du co'.tranL dans ia lamp:.


2; Préciser i'inducietLr ei I'inCuit darrs cefte lampe.
3) Quelles sont les lbrmes d'énergie qui apparaissent dans cette la::tpe. Justifier.
.i) Donner lei avantages d'une- iampe à indtrction pilr rapport à une lr,rnp.: dc- poche t'raditionnelle
t/ À t- 0, on bascule K sur Ïa Position
On observe, sur l,oscilloscope, Ia tension
up(t) aux bornes du resistor (t-lgure 3)'

l) a- Pourquoi la tension up(t) est dite grandeur oscillante?

b- De quel régime oscillaroire s'agiril ? Justifier'


2) Etablir l,équation différentielle régissant liévolution
temporelle de la tension uc'-

3) a- Calculer la valeur algébrique de la charge Qr.,r de lnarmattxe M du condensateur à f instant f0'


periode È.op.e du même osciliateur
5- Déterminer la pseudo-period.e T des oscillations puis la comparer à To
non amorti. comment peut-on qualifrer cet amortis**îir,?,,,
' un(t )
c- pour, f.-l , q.r"t est le signe de I'intensité du courant'
= lo ,',41
L
dans le circuit? Représenter sur un schéma le sens de i el le

sens de déplacement des éiectrons dans le circuit RIC fermé. t (urs)

4) a- Donner I'expression de i'énergie totaie El dans Ie c'rcuit, puis

monfrer qu'elle diminue au cours du temps'


b- sous queiles fornles se trouve l'énergie dans I'osciilater:r à
:-..-§ Figure-3-
chacune des dates -4 0 et t,: I
h: ?

c- calculer la variation de l'énergie dans I'oscillateur entre les


deux instans h et t1 lnterpréter cette variation'

d- Sachant que i'osciliateur perd 6 "/, de son ént-rgie chaque demi-oscillation:


- Caiculer l'énergie totale de l'oscillateru'à t: T'
- Déduire la valeur dc- la t(:nsion a». bcrnes liu cc",ndensaleur à cette iiate.

nI / Dans unc 2"" expéi-ierrce. on réalise un ci'-ctrit (l-, C) fi>r-mé par ic conic:sati:urje teplc;li' (- -4 uF

chiugé sous la tension U:l0V et la bobine :-lrcmenr. inducti tl'intluctante L:i I-l

I) Quelie est la nature des osciiiations electriques dans ce circuit ?

Z) a- Etablir l,équation difiëreniieiie régissant l'évolution temporelie de ia charge q du condensateur.

b- I-a solution rle cette équation difiérentieile est : Q(t) =Q*,, sin (too t + 9q)

Déterminer les valeurs de o0,Q,r, et (ps ,en prenanl pour crigine des temps I'instant otl q= - Qmar.

c- I)éterminer 1'expression de i'intensité du courani dans le circuit.


3) a- i\4on'|f.er que l'énergie tota]e se conser\'e, caicuier sa vaieu-r-
b- Donner les expressions,le Eç (énergie électrostatiq,iel ùt de E; (én.'rgie mag.nétique) erl Èrtctitrn d': lr
charge q dtr cond*nsateur. Pour quelles valeurs de q a-t-on Eç:E1?

c- Représenter les courbes de Ec et de El en fonction de q en précisant ies points remarquables.


rFE.C .a{4-c4e YO,(r:_ &.e.. -5 .l 5<

r'
4 .44
,-
ttle c
=e.s
t.
(<-<
ft Boz
(E) 4a ;æà), à;r-;)t^
_>. - /_ ='g . .<â: _'_..1ÿ2æ_. ..-
€ $)
K 4
---I = ca-n,la,*fe. , .(-t,î)z erz{
dr.r"éZrZ.- à./r-r'- z #&.r.,
r/ L.
eq 4ezül\
-- (A/ , ol*{ -a{e
l
4.,. acà-'n ?
H
{o.K , r" c-n/ -otï< j::r- - Rr--_? -. oH
OL- r,.<zlq-u* /551a:+a {;.t .-..-.-.-4. L
+ L"bà" o -€;?.--?- z-nL'ort .z Ca-i

:: ---- ..* |---


-\
' - ît4-.tx- -
t.- - '
ar.î.(.n n - -x.) :'v-.... .

/dqoot>- -/- â ld.mr- ord--. =',. 2< r'.


-- - . tr.5 -:z - -_ or4l.zn
.etk-(É) + ea,a.- -._l .ga--'- - o,{ .rn^-) z
a-? 415 -4.--t-- .rTzat
s--cîr'-+ tl.O--- ' u- LtaH.
H- <--o '-+ CH-3 -êd-q/
-o-€
cHz

ê, u uÊ r"2râ'
Crt

* -2 d
= l; -;,i,
,.- ?/ Q f-.* o..n 2*ané/à.-d. €: 4^nn 4n
ün - Crrt
4n. a. -/22,, 4 CH.9, )
o4-
7T
A- = .rhr4.
- /4:z:--- rL -= Q.ngt
-o z *t
Craa .Or. aêr e Oa t'*f 4e.t r a/<ÿaâ)>- {:1- ^J (?" - o.Z) z = (! - z)z r
a / !r, ac-.ac,tc'r < -. Z7_ ê cé&' 1< bcLL--l
o.4 r on L? -ze.
.- /.-
t ô.^
',.
"
&.lz (Jurü =zlc,-z,eç)
3/
4+ar. :.+ = o,7a3 -
{eK r(fu :'r71€
7' |(
^^
r*-( -àdsà< Qt 1')4 471ê
z
J
f.!cg--
t/)
Aé:-*
r
<>/1 A
I tJ-

/a. ,4; t! c t-c


-o
a/ - lzb<ea.u d-eç Lrt Pq7
+ HLo+
o{e C.el/e
|L( -o
-
4*-g
lo4: +- C!/^-
t<_
cH-
i/ -.4-c$t , 'a t
.tia c15
Q [ =o .n O (mi
4
(-> . 4r- ÿ a(.
t/ a,- x{ q,- x(
? */ =2.b-
L1 ,, -iT"r,4a
=? ê)'.r.[ A7.î (+)(+)
/> K : =
c
=
lo.A .

tdirCe*-Ji, (+3)?:r/) bt f*.. rren là1 t de 4nià 4.., Z"


K =*) ,l
4 -7 q'6À7e< '4d7-.dâ/r<
I
=---à r

Q.-'tr) z (:1,{)' x/ -4 (Ê) d. laz< F (t) .+ (8) t


.na-d/ =4
4rS
.4.'t= o -4n 1 -o- 2 -t -?. -.- ?.1o. C".
-f ) -o b: I n. ..É - : - ..2-z-:.\.-. --..z.a:Yt
, t;r\+-a{ -a? .z-.r.-\n, -z-c\"
,,tf
na= 6* -2 f, z. t;|r"{ =. Ç.àz.mo{. ( z' àL- x t)z
I K :Tt-a 4 ^ .= .
,49.
,a@ 61îr)Y
t<-4 - î1r
q
çr,,1)"
- ---;,\ z.. ltl = t5.,4fii+1-
t Ra .:{i+*
-' "" jün
I
1

É^ E Rn E a./ .ê r p re s* d< & -..rns fo-


é>n
+ R2-yr
-:,-. !81.
R
/ry' t 1,. d,4»€e ,io
t- l- '
7/ o/ Oe'/Zrrr.ù.--ts 4f4
d
l/Uq4c'/rc4/t : I
2 4nF' \L,r)
l"
.^
1 ." -----
-.--
I u^.
I

ÿ-*- c = 7.--
'18-
'/'-;):
!ï-= -2v
d.h. / 4g---== Y {,ora, --':2 -*- !h--= zÿ
ê\A
--bo-.,.i
- .dntz" -n-=-{_q-& --r-----. - ..- .- ..'
-
e-: -r.:z 4 «*r--!un(n'- .-n)
6>
,_,-r;Z-tt7.n..= ü, -= o;É3. B-V
.6/É3 = 4"+
4-" = 4'ro çv Z: aà5 3
= 4à- 5.
à.4-Pa

_t / d-eZrr/:.-. ol-.<
-(<. qnnôo1-',

Rr{ rlRa+rtZ -L -
6
Rr-Z .= L -l€4+n)æ U.
7{.,

R- = E - @n+r) o,v
- z;3 (r= * îo ) o
6

- -8Y

R-= 7oo';:'Zdo ={o{1- -f_ _t-
,{o- -sz- An,(t )- -- üa e- z = 9e-
R
- =- .

o é4 t ET
.tt

d/ !é-trqL€ æ)aqa-tL'-a"6 /a.o<t


-?o LoLta'< €tf dLsç|be.'e »-r- e',qej
Ja..(e -ta-1t -C L-/rra < ('r 4o)'l
-zL 4aat .4 ,4eç.'s/>. R. . -
EL .-.ef 4eînx ,7.ü( /-/-5uFé -(aa5
('4n '
*2 r; ni:;ur*'- , ,' -+1)

w
/;

E a;f
--------:-.
'R^
€cR) = Rtfr .8,4 = -1...
z''ÿo
-L,rt.,to-\ =4,92§+5
@
+ -. - -2!2 d
(" .4;.1-
x/ | --' ç,c;-. * ?.) y
2,2{( +..d4n nll- ç o,-ï/ o *;
";221) -
s - ):4 + z,?{ T\- s.*-tr/ = ,..}4 + ÿ
4te-f-of - ar4 x7 a 9.t;Ç: o
a *f -* + .b +- cl- o a,c< ( q ='lr 2'1 V :or*fL
T t7
____,.._ )L:_o,4 A/ -f-4?e*4 .{ es cr ci
- -o --[1 çor-=.ora11--*droo!çî-".-i =- = S'-,6-\ (o,ry,
:<'i=-o na!- .+-.8:- .<- c2+
- -Â --.-5-.î-.-6-\ ---;.-» l b .- -+, çz- -tn--z z-àtt 2 ià- ç
o ( oao',
-- [dr)---
./i
].=+€
= ea =-
-4 - .+--o, o4 (:
uJ o4 I t>o. Z.r;!. :x ÿ
;2 <i -à( x
2rd- -
I

I
tl - -.-..2.2; ç- *r -- E.t;ç- *{ - _a{
-4t) 2. i aro'.1
_2*_- 2rî L7 7r fr -s ?
.= - oro Z,. : -..-, x
. - - cÂ-
-o-.. <oÉ-< : 2. t5-.1 -
1T = --C LzrJl
G,. -----ftr*j.Ce-3
..-. . da..-é a.=*ç-?.*-t-,n ( a.o€)cs -v v
Yf fdQ-t 4j O, -p, o"o{.'.-?n _z*
96-e.-!bc-- --r--a-'.J o i7 -zna
,/ _z : -z{D -..

._2. Z/-a!.t-=ta-on
/: -4+ - ,<à-L- z.e- z ". - -.4' a,- .n

1ô-.
L;no:(.
-(- Ys(L-n.- ort-.-/c-. o'.ü
-Ç-û-r*---'a.' "'i-*'€'/",
{o,à
\<:--/i --)
Z ,(à +-'-- 'y'_4
Ç xn '* 4- x4 - z-z;&
-
4-t z
.1
ç .o-4*-{ = {. *-5.nrr1
ô ..<o Z
-T'r1ê t.
/, = 1Ç .,ro-ç.ro/,

1* ora { - o,4-5
ct'a,n s d. z.;-'-rnj ./r, "r(.. 2. l..ruu.- o,U./;q)'
./7 4{rL. -/T.
4-l :4a3,42î
,: +o)
4on, (" ed s
/- -o1.
és(Z- Tfn ; Xo\' -1 l< : zooù
* */' e /1
o
'iT^ 4 K 4" o*{à) ( a6
a)1< e41 (@r-< n 2.2ô-L
r.z;1. -z_^/. .çlt
s ?-:. €lrs
%.,/;?'Ç,

Â'= G1. *-9 2_


31-<.4-ro-8=
A ttt 24. ,a.F- a(. *-8 '{€l 2{. i;8
,tî - tt â lo' -t+
( "rtu\ ) -) tl
?r. I 5-/Lo
..... .?
à-4a ç
a
= ? -.<o-l'f
(f). = or{''6-+ "no/'
@
t:ÿ-{Jl '_ -., -a --l\;-4-.o-a'a
\ /z- o

?>{l{ g. z-- Ç nni'


t L./L :
a:r-\-___-_

,.ô < x- <- 2-./.Ë- +);


dzrrc L-
..C< -à €-r.rYÿk-L-- v usrr-4-l -sÿ o'
.v z,ie.Le<-
u) o d^,
-
_-n( /;! )"1
\^n"*\t?*?l z z.-Q_zgt; z

-/ ;/fose-'Pa<-r2an *-'/o"-to'nt.'-/' ------


----/-rtç<<-tæ<.-sa--trle--.æ-4ér-b-r.'d/.i-.o,rà

- da--2.ç. --&.-a-
TT y1 , -1 ,o, ç{-. or â .'.lo ct
- or/.,ti* .
ol'r?-c;
" /é -.-.o--
/(+
7t {.6 ! +e./89-- ---4,,d-4 ( i-

1Tl = .4..{25.- -) rc' :-21êoê:'--.-- -:-


:)_._-. û'o.. -..- -.+.
. '-f\Ë (Jn t'C
-1" --tîD -
daors fat.S--t-olt+l l2=e - - -'
s
-' D
n_
î)-^ n+ -_ a-u/4n€-a, lc.-.
fi
Rl

I
Â"'J-et. orife-s: .-
uâffi+ 4ng 1 4ÉO + 4oft = o
(lt --+ .4., .' t .

,;"u ig^i R, L ï.a,.1 =Ë o--


up.= Pn.t
:â i:9
L +(H),/ln+_,k.=€
A-,.

( -t1
à1 1rd, 4ô ïo*, n 1,{-<;ççx1' +'rt'a!1, 4, *,
t_ +-r.j
früt */n i,4..6ç
),Iç- 4;-ç, v. 4., ?::_.-,
:) *{ =Q, 7 q 3,{o) -e;ç. :oto
- ÿ.
Lü:
/r 1 (A.^*fr.-+n) ttR. = ,4.r8 o1-<

'xy' o oÇ.'4- Ç^o/ : 8. ro-{,no(. (R ,, *P2 4r) 4ln


ô dqp, -l-
=R',r
4t', I
L

q'. e - -4pr-:
t.
-,. -+-æ
'k';'* -(-(,
-- as &ei' aY
*?' = '-' 'o'tt?oc.-
: 4;:E * ç<,:t-u;u" 1r, -;i1 = +ê
n,+*ty) 4, t, 1- 1a{r4r4 = 8,É
vr
,t
- ,L8:-t!.Èt = o
e.î .

@ , +-Pz
L
r &Ê
L
Ex 1_,. -asa ù-m.t 2ù 1e-î 4 -1-,
-
;// !-;*-.- r; i;, i1 , *i): l,_-, -
un.ro.l .R LL seîta 4 -ttole-nt si i'e' ùr' tcat<-ra4t _ ". _
E 40 v -,, c= Çrrrf =Ç.rz;6r - '4p
1o -2 L' 1o
L obt',n < y;r e-a o-t t '&<r GÙ e L =4 H ..lo* g _,4 L___
-r rtrc-,t4 aàt 4:'rq;
t .r-onfroire
L'1o :>
R = 2.6.4 sz-
or, t'". &
-- /e *..rort.
c I o. * orl
& se-aç 65 -
r'tr o. î ;€*,]-
L s9 a s à-, Lr'fr;;" *
-
-
.-

,.eL/.
" ùr*{,
)y 7].uzzs.17 I
L'--
.a,-t'razter.t {<
A +
.clycuzÿ . .
- --n
--e- R
;'4ù;-";
-- - - urarz-(-<-o{o.--s.--. -----. -_i--9 €-rt.t r{.{ - -
.e" - 9 e.zt s --zln u e- r. ÿ < - ê/A-Gz< .o, /'--"; (,

.-9/ É 704 h.zo, o!, L'r-&-*--o.!-


ç2 a
---î-æ :oLc--cn 42. r-esstL-,t -1, l"U (r?(. e
...,-1\:. qù4i-QrtA rUA4 -+F.t
-àa-t r.-{a-.,cth aef
et: 4. <- 4R.-i---4L--.o L
-L- a;Î:-
:8. +
2_
-q 4-_
z 4
2-
Ltz -
L(jc._ 4t t!2ae_ -.u-#- t'4t -- ..r'=<41-
u. a Rt + L{,'-=o .,
-- .
----
-lt'
-l
+- L
{r -d7
dt qR I
n I

d./.1aç7;:4 -l I
\y
R,
1 ê{r
\q-C.e-
:) .' * c 4u- <-l /,' C 2r.
dr {r C
7-t:-
:r- Lc. d.|q. + Re
7-r t at
1L
ædltc1_ R du.- .- ,rl
a- O do.< = €.-s- E, -l=
--ë-t:
'
t-7t I
L<- {
o/ r L

z'? "Lf/- &. se-.-,no1 o.Jr. 1^ -a. _


Ër.lt
a-cLec- aeronJ on"..rlL". -of - 4P.roærn:>
.7r1 eJ\
3/ a/ ?n =2 l- -oa' tt E ,rtaiu:r-o(. E. Dr<lL4
- z<-en1 C.i--

'.-..(a
o' l- =O {e- c.rro(e-rt so /* nrl .-l.ar7.' d-^
tt çc cA 4,. o< tt
q
1* c'u. .C pf ».., Lt
l.!-..._...--1--
r-- t .>4-a en
".Za
; .-
,i-.1 aÊ 4.-r;6..o +
c/ AÊ -- E^- Eo
a" :
q.T.r-=
*-c +-
c.
.
E'= I .+.';"tz.i
L
"
_9
12-

= 2..Q''5
tr
-a
*4lTL-6.4ta --:4 t (' 14g.\t=L L. qL
- 1- Z- ,< ../ -2. ntl/
Rz-
E^ a- {-r\t)
'' - 2- (2x21;e-\
i=, = 4,
g7+r. ,1. \ I
-= 2-,i+ -,r;4 s'
A,E:. Ën-Eo = (4,9k - 2').a;4,
ôÊ -- - o. A625. .645 .=-€.r; É5
-f =-T. - Çi|oxs. ?a.Zo.LSr.-o rol'
-2 7;î4. - Lr^*'.t; ;J -J-o, ?.;a44 de*
@
{Ç, }
4.?u'e<é oo-r. É.'.,?/-e/ -*<!: /.o.t I ?e c"tu
^, cà) t i cl o "1, .Ë:* z-.fr,., ,.
lil r xo.
, - --d/ 4--o5c1iui.L?zrL-fzzrd- 6Z_ê1 (._-aam .__.
' e.^ c-(4t,( clag.t'e- --{r_-r-'_ oso_-Pot_;_-, - "e/ t (?-)
. * b(F:'r)=? .--->(( t-)
aq
4so @oQoro, Ga(u/rt l-. «^
.?
-r. b.z^ /
, \r--û t) uo?ono< (-otT ut t71
E'(1_\ :Eo- aroéî,= ar9Ç E aàaÂ
l+
?_
i(t) doo-- Ç,za

L'Lf ô oZ oo t)
/-; c'(t) =.T- o* ü L*r" b +- qr.) e-u a ç
{PrJj T.,ral; 'arAZ-Ê.-'
.= (o,9+)1 z .zo-!-=1, 7<-{2.4;+J , '4t'-= o
0o .= {ao. t<d., S--,
E tr)= 4t44. .b- Ç, = o,4* + 4\-
o
*--. 4-.=-l 7o.r< -t.-- f ..

U -z
/'; .)9set --c----
ü-:'k onoxtl -ï<+z-.26-k
= 9, !ç-V..
"ry
t ---- -_ -. _
Lf . .{;-
'-: -- --z-i'::-- -* - -
._L{
L: 9t.u.v-* at É-r E 4 --t 1* -(oroz)
L
z 4
-4 a

L=
Ç a_ Clt Z
z<-
t -,,|
a-
q-L
4nL
=--9.
- - ln
ao7
z'I
,q'= /'\Z
,wnl
a-{-
l-- Q*"
k<,* q l'
Q
41 : o .{f,)
: ! 2,ÿ Z9«-{ I
.A t / _o
I
4, Çati
_ ac , Ld4, q. cl t, _/'
,/1;
q .--u
t ,l tl4 l'r 2tg 1_ -.1à - <_ .

r-l_;
ë, ô? '-f,.F
,'- +

:> Ê-= y'cql €,r4 =?(q)


c1 /es æ..rLe.,
4k +
"L d-l-'z
ÀI
a = O
I
.C.tz< â. =!- qt Lr"-rt2
'd" i^ruloAo,!.)''
I
e,f/ 2<
t
*7 bn'.o lJ' r- 2,r,r),
d3 .T 4
"L<
: o. ç<+,n/ ozJr <- Ê,r- = - Ê
1-ez+, <É1s 4" 4-r,1t7:_
ZF, Lc 7 z-c t '{Z'
,
fl<z<rna( I. ÊL -er/ o". ,/r.*,../. 7<^*/*Cq.r< "/<
I
D /" ;.4r,lbn c{, *4 -ela.â>,, ç,f, r.'rrcor.É' a/< i'the'él21/ Z bot L4S
o,..f )
% o^à(u"f+o.z) I
: (," e-( 7 ê G?.," , .q".-j z'
? / o,t=,
I

I
q o À
1 3 - ?^or -Q.-
ôf .{o r'al .5-'r E. Ë.-o. ô î
--t.qn«
o ra.4. ç-a L ô o
%=r= cE = Ç,.a;-{.ta --Y€7s e.n{-rlL'<
E
4'l- =o , \q : Q^o*4 Af ) _
l1=-?,nq-t i):> @ =€ô

a<-t'C(7 =
-4 o _qf .E 'Ë.
/o,,a ? ffl - ç.r.-ÿr-'(roo l- 1L-1
I

j - ?on*t é Q^,1.
r/ z- @
. €x.@- rl
/1 I t. nroou erï) ertt 4.
.a-' t îaL/-e15 -/" . bo Lc'rne- --Dîo.I-;/
--Ltzt...b4na,r1 t.t .rnlCtij' -- )-.rt {.
e /ocL'ort
eÉ fM)a

ILL
_*_+/_ _ s..alî_Jerk- Z*,ap-

,s --pL'&---:- rl
...'- --Sa.rl
s-!yt'tlc-c-- à|-re..loo',î. -
' ,.

I
I

i
I

I
I
I
I
I
I

i
I
I
t-
I
-- r.e M-Sc
AS2012-2013
- Resume du chapitre Prof ;_MOALLA MOHAMED
Nombres complexes
Z E C,] ( X, Y) EIR.2 / Z= X + j Y; X: partie reelle; Y: partie imaginaire
Z=x- i y est le coniugue de Z
- -
Z+Z'=Z+Z'.
,
ZZ'=ZZ'.
,
(!__)=!__.
Z' Z''
Z"=z" ·z
'
Z =x2+v2
J

Z+Z=2x et Z-Z=2y
Z est reel c» y = tJ c» Z =Z
Z est imaginaire pur c» x = 0 c» Z = - Z
Le plan complexe est rapporte a un repere orthonorme ( 0 , u, v ) ;
M( X , Y) OU M(Z) ; I Z I = OM = .J x: + y2 ; IZ I2=Z Z
A(ZA ) , B( ZB) ; AB ( Zs - ZA) et AB = I ZB - ZA I
FORME TRJGONOMETRJQUE D'UN NOMBRE COMPLEX£ NON NUL
z = x + i y ' I z I = ,J X + y 2 2 = r ' cos e= x et sin e= )' OU e est 1 'argument de z
r r
z = r ( cos e + i sin e ) = [r' e] = r 1 , e I = cos e + i sin e = ei
O

fl fl
Forme trigonometrique forme polaire forme exponentielle
Exemple : a= 1 + i ,· Iaj= '2
-../L , J2
cos 8 = -1- , sin 8 = J2 done 8 = !!..[21r]
-1-
4

.a = ..J2 ( cos(
,- 7" .

4 J + 1 sm (
. . ,

4) )
i[
= [ ...;2
r::
,
i[
] = J;::.1.. e ;'!. 4
4
J=[l,Oj=e;
iO
(-l)=[J,1rj=e
i,c •
; 1=[1, J=e2; 2 7[ ;'!. •
(-1)=/1,- J=e 2 7[ _,'!.
~

Z = [ r , 8 ] et a > 0 · a Z
'
= [er ., 8 ] '· -aZ = [a.r 8 +
'
1t ] ·
'
iaZ = [nr
'
8+ ,r
2
]
'
-iaZ = [ar 8 - r. ]
' 2
[r,e] =/r.-eJ
e
j(J
= e-iO I
-- !
-/r,e/=/r. e+. .-. I - e' B = /(B+rrj I
fr, «i.tr.
B'J= [rr", e+ O'] e; e e' e· = e' r~ B')
1 1 1
-=[-.-BJ «"
I
ill -
[r,e] r
e
[r' e] i8
=f~,e-e·1 e =ei(B-0')
[r',8'] r ill'
e
fr, er=frn ,nB! (eiBJ"= e in B
iB -iB 2 COS 8 = ei B +e-i B
Cose= e +e
2
jf) -iO 2 i sine= /8 -
e-i B
-e
Sin B= e
2i
e o "

2 ....,,./2 ( a demontrer)
] + e18= 2 cos ( - ) ] _i.ei B = - 2 i sin (8) ei~ ( a demontrer)
2
~ppe{s

(Jjranclies in.ftnies
Asymptote horlzontale :

Srirtf une fonction definie sur un intervaUe de la forme I a ; + ro { ou a est un reel et l. un reaU dom,re .
Si lim f(x) = L alors la drone d'equation y =lest asymptote horizontale
.x-e-e-c
www.BACorg.tn
Page BAC- TUNISIE
Tel: 25 36119( I 53 371 502
Asymptote verticale :

j Soat f illlne foociliol!'I • ·----------- .n... - ------


Ii• Su« J { xJ_est aussi grand~ l"on veut des que x est assez proche de a».,

Il'""" ~f JS cm dtt que fa pour fimite ~ co en a . !'

i
I
x~a f( x ] = + oo Ii
'
; Cm ~mt:de a meme fa,;on xffjzya f { x.] = - a»
I• On dit que la droite d'equation x = a est asymptote verticale
!a la courbe Cf.

I I
Asymptote oblique :

Soit a { a * 0 ) et b deux reels et C la cow-be representant urn: fuoctcon f daas un


repsre.

mre que Ila droite d'equation y = ax+ best asymptote oblique a c en+ ~
, ( respectivement en - oc ) revijent a dsra que : I
l x
x~"l-oo ( f( x}-{ ax+ b)) = 0
I
( respectiivement !im
X~--00
( f ( x ) - { a x + b )) =0} I .

~-------=------
Continuite et B:mite tI'un.efonction composie

Definition

Sort f une function definie sur un ensemble let g une fonction definie sur ensemble J tel que f (!) c J .

la fonction notee g <1 f, definie sur I par go f(r) = g(f(x)], est appelee fonction composee def et g.
Theoreme:

Seit f une fonction definie sur un intervalle ouvert I contenant un reel a et g une fonction deflnie sur
un intervalle ouvert J contenant le reel f(a).

Si f est continue en a et g est continue en f(a), alors g o f est continue en a .

Consequence :

f est continue sur I


Si g est continue sur J alors go fest continue sur I.
{
f(l) cJ

Theoreme:

Soit f et g deux fonctions. Soit a,h et c finis ou infinis.

Si Jimf(x)=b et Jimg(x)=c a1ors Iimgof(x)=c.


x----+-a x_,,.t, x-e-a

Li-mites et orare

Theoreme:

Soit f , g et h trois fonctions definies sur un intervalle I sauf peut etre en un reel a de I.

Soit deux reels f. et t".

Si f(x) s g(x) pour tout x Er et si lim f = e et lim g = e' , alors f ~ f.'.


"<> a a

Si h(x)::;;:; f (x)::; :; g(x) pour tout x E r~


et si limh = Iimg
u a
= t , alors lim f = P..
a

Si .f(x):?:g(x)pourtout xe T etsi limg=+oo,alors lim.f=+oo.


'o a a

Si f(x)$g(r)pourtout xe T,,, etsi limg=-oo,alors lim.f=--oo.


a a

Ces resultats restent aussi valables lorsqu'on remplace a par ±oo ou par a" ou a>,

Imaoe a'un intervalfe par unefonction continue


Theoreme:

L'image d'un intervalle par une fonction continue est un intervalle.

Theoreme des valeurs intermediaires : ,,

Soit f une fonction definie et continue F(h)---------}


sur un intervalle I.
k .. ·······.····· ···j
Soient a e I et b e I .

Pour tout reel k compris entre f(a) et f(b), f(•)1: c


a
6 c I,
ii existe au moins un reel c compris entre a et b f n'est pas fest
strictement strictement
monotone monotone
tel que .f(c) =k

Si de plus f est strictement monotone sur I, alors c est unique.


Image d'un intervalle ferme borne par une fonction continue :

Theoreme:

Si f estcontinuesur [a,b] alors .f([a,b])=[m,M]

Ou m est le minimum de f sur [ a,b] et M est le maximum de f sur [ a,b].

Cas des fonctions monotones :

Theoreme:

* Soit f une fonction definie sur un intervalle de type [a,b[ ( b fini ou infini ).

Si f est croissante et majoree alors f possede une limite finie en b.

Si f est croissante et non rnajoree alors f tend vers +oo en b.

* Soit f une fonction definie sur un intervalle de type [a,h[ ( b fini ou infini).

Si f est decroissante et rninoree alors f possede une limite finie en b .

Si f est decroissante et non minoree alors f tend vers --oo en b.

Theoreme:

L'image d'un intervalle I par une fonction continue et monotone sur I est un intervalle de merne nature.

Consequence :

Soit f une fonction continue sur un intervalle I.

Si f ne s'annule en aucun point de I alors elle garde un signe constant sur I.

lntervalle 11 f est strictement croissante sur I f est strictement decroissante sur I


i
l=[a,b]
II f(I) = [f(a),f(b)] f(I) = [f (b ), f(a)]

l=[a,b[ f (I)= [f(a), l~i:11 _r[ f(I) = }~_nf,f(o) J


I= [a,=[ I f(I) = [f (a), l:1;1 .r[ /(]) = ]i~;1f,/(o) J
I= ]a,b[ r (J) = },1:11 r, 1~~-n .r[ /(]) = }iIJ1
b
t.lim .r[
a

I
Soit f une fonction et (~f )sa courbe representative clans un repere

orthonorme ( 0),7).

limf(x)=
X--';00

§]

La droite d'equation y = b est

une asymplole a ( 4'1) lim


I
f(x)
X
=

/ \
x--';00

0 §]

1 •

,~~lf(x)-ax J=I ~f admet un branche ( ~f) admet une branche

parabo lique de parabo lique de

direction ( 0, i) direction ( O~ 1)

{A): y=ax+b est une ( ~f )admet une branche parabolique

asymptote oblique a( ~J) de direction y = ax


§I
./
/

('l\ ~
~
~ ~
F'"
~
} ~-

I H ~-
,:.
e,
"... '
I;

Jl
'11, .
~
"- ~-'- "'-
t~
.>.

i ~ ~ ~ ~
-~

0
Fi'
~
~ j f•
~
~
~
II ~ r·

l'I } r-'~~ !'- ....


~-
k
'-
~

~--~-' r·.
r
F. ~ Ii.
\I"--. ~
~ ~ ~
f>
.
~ }' p . •
.. ~
N
C!'
t,
~
sr-;
~- ? II.

& \. -~. ~'

~
.·~ '··
.. -...:::..

-
.
~~\

'

..
'
1 ....I

...

---
~
~ .

-L ~
8 F""

-
~

~
~
I

~
4.
~ II
~ .. ,. ,. 11 I

l
11
'6
C)
0..
(I)
0..
(I) .,
sr r
p., * * * ~
+0 0.. § o
;,,<-
;,,<-
I-·
x- ~
s:: =r o
::r-
0 H-!3
.J.. -·
iS ..J,11)1+3

a-
8
a

(I)
I (I)
I-+) ~
,-.....
I-+) ~
f3 0::s "'O
e;
(I)
~- x x ,-.....
x
,,-....
:.i< ~
0.. '-' '-' ~

.g-
,,-.... (I) "-'
~


0 0 H; II ,_,... II II
e!..,.
I+ ~
'-' I+ ~
p., 8 8
-·e.
~

l-
c:: (I) (1)
.-+
<0
.... ::s
-·::s
I'll
::i1
~
I.

l-
(1)
p.,
~
0..

-·'u""
(I)

0
,-+
(I)

0.. 0..
(I) .,er r
p., ..
(I)

+ 0.. § p.,
=;· {")
'<
{")
::r- 0
Et I
r.8 a-·
0
a- -·u
('I)
II

-
(1)
p., 0

I
::s 0 "o
e; (I) *
;,,<-
(I)
Ill
ft
o,

-· .g-
,,-.... .J,H-8

,.0 ~ (I)

~- 8 § ..
.....
0 H;

s
p., I-+) i>< i,.,.,-
(I) i><
'-' ,-..... p., c:s
x .J, ~· II
~
<0 -·
(I)

::sl:j'.
(l)
.-+
x
'-' i+S
8
'<
Ill
p.,
(I) ~
C,5
..... s:: II ~ tll
.-+
~ ~ 0
::s..... 0 §
-
~
-
f
tll (I)
~
Er ft
..._,,
(1) (I)
~ ::r-
~(I) p.,

s
0 Cl.l
::t.
II N
0 ~
I+ "'O

-
.-+

- - i~ i~
0 ~·
I I
8 ~
(I)
.-+
(I)
~

a-·
(I)
I'll p., p.,, -e
~ -. (I)

o ~

-·s·
<0 ~
§
-
..._,, ,-.
n ~
x
(I) !-+') ~ p., ~
fl.)
ft 0 ~ (I)
~
u
-
,._.

<e
..
\.:_.,' lo-
< p.,,

w+
~(I) I I 0 ,,-....
~ '< o

fl.)
~
p..
(I)
a II II * '-'

+ er
>'· -
cfJ

.g-
(I)
~ J..H-9

$
0 ('!)


0
c::
I
r:r + 8 p..

f3 r:r II
x
I-+)
,-.....
(l)
,-..,
x . +
8
(I) '-'
-
-·-·e
<0
-
p.,
sr -
p.,
i~
II
~
~

f3
I
~
~

i
rJn
-·-
Cl.l n
0
E;-
a-
!-+')
(JQ
(l)

0..
0
(I)
g-
g.
(I) ,_~ EI

I
(I) '< 0..
(I)

-·-§ a
II 0..
0
I
=;· 1-t, ~
i8 ~
('1)
o
p., II
~
~
1$

. --------------
--- - I
I
'

.._,
- -t:
~'

\
,. Jt H II

/1 I+
8

/ / ~
J+
8
l 0

-
-~

0...
)-lo·•

,.0
~
(y
'-·

~-'
,..,\l

i
- ----
L ' •
"- "
---~ .....±. -
~
a

~-
-·-
-

--
»->:":

------
i-
--

r-;
er ·~II
e-
..

+ ~
,,-..,
~
(JQ
N
'-'

.. -.~-~-~ .:...~-. I
I - Fonctions réciproques :
FONCTTONS RECTPROQUES
l
:
1) Définition Soit I un intervatte de R et f une fonction définie sur | .
.'/(f est une bijection de I sur f.'lr)Ssi(v yef<l> l'équation f(x)=y admet une unique sotution dans l)
./ On appette fonction réciproque de f , [a fonction f-1 définie sur f.l,
et qui à tout yef<l> associe l''unique sotution dans lde l'équation f(x) = y d'inconnue xel.
2)Exercice-1r"1: Soit f [a fonction définie sur ]-co;0lpar f(x) = Lxz -3 .

1) Déterminer : f(l-oo;01).
2) Montrer que pour tout y€ f(]--; 0l), l'équationf(x)=y d'inconnue x admet une ol
3) En déduire [a fonction f-1 .
Réponses :
1) xr+Zxz -3 est dérivabte sur R. en particulier sur ]-*; 0]
Donc f est dérivabte sur ]-*;0] et pour tout x<0, f'(x) = 4xS 0 sur
Donc : f est strictement décroissante sur ]-oo;0let f(]-oo;0])= -3 ;+oo[ .
2) f est continue e[ strictement décroissante sur ]-oo; 0].
donc : pour tout ye fl-*;01)= [-3 i**[, i[ existe un unique que f(x)=Y.
Conctusion : Pour tout y e f(l-oo;01), ['équation f(x)=y sotution dans l-oo;01.

3)
xel-oo;01.

lrl

q.r'

o
x

3)Théorème : Fonction d'une strictement monotone ! t§


,l
Soit f une fonction défi t. i-

^.
5II
rf est continue ators ( f réatise une bijection de I sur f.lr). ^T
\ sur ) t3
c,â 9s
I

4)Activité@ :page7
WWW BAC Or.g.tN
Page BAC-rUrui"srr
5) Définition : Tél:25 361 197 t53St1S0Z
Soit f u
qP
On appette fonction récproque de f ta fonction notée f'1
i^
Si ators définie sur f(l) et qui à tout réet y e f(l) associe ü
['unique sotution dans I de f(x) : Y
de
t§e
l':
6 J trl
+iü
f-1 est une bijection de f(l) sur I

f une bijection
Si ators Pour toutx elet pour tout y ef(l), (f(r) =V)Ssi(f '1y)=r)
de I sur f(l)
Pour tout x e I et pour tout y e f(l), f'lof(x) : X €t fof-1(y) = y =((xr
7)Activité@ : page 56
*f-t-,l)=.x éq à: f(x;=-1 et xe[-Z;*æl éq à: x=-2, conctusion f-'(-1)=-?. (f-11t;=g et f-1(3)=1 )

r(-,
8)Exercice n"2: Soitf : x*Vxz+ t.
1) Montrer que f réatise une bijection de [0; +*[ sur [1; +oo[.
2) Déterminer [a fonction f-1.
!;'" '

f :i*.::9*Lt-ffi r§gnfr tt:-eu--ff eÊfu a*rd'it*n:fi ar',Tctrà;4x;pnna,c:


a/lntroduction : Soient f une bijection de I sur f(l;.
Gel G 'courbes représentatives de f et f-1 dans un repère orthonormé
Les points M(x;y) et M'(y;x) sont symétriques par rapport à ta droite y=x.

M(x;y)e «Ssi s,i M'(v ;x)e «'


{';i'l' "' {'.r=J;f)
b/Conséquence :
Dans [e ptan muni d'un repère nf" 'o ((â orthonor.mé, '
tes courbes représentatives d'une fonction ':-u(( À" 3=x et
sa réciproque sont svmétriques par rqpport à [a droite A:y-x.

1O)Exercice n"3 : Soitf tafonction définie sur


l:,;l , Par f(x) = sin x .

1) Montrer que f réatise une bijection O"


[- i;i)tu, un intervatte J que ['on pr:écisera
:

2) Donner res vareurs de : f-1(i) , t-'(f), t-'(-f) et f-1(-1).


3)Dans te ptan rnuni d'un repère orthonormé (0;if tracer les courbes ta de f et f-1.

Répense! :
v ,2 ît 1î
1) f est définie cont. et dériv. sur iR en particutier sur ) z0 sur 2'2
Donc : f est continue et strictement croissaflte sur !)
r.p5
ît !
D'ou : f réatise une bijection de [-;,;] t, 'f(
-o
o=, eqa:i ( rr*> -i sin(x
è t-
,,{;: -r- r o'n éqà: It
1T ÿ
Conctusion 1-r
1

)=;
I-v.rl
I
z'z) l.,l-i,i) .,;";{1i
6

fr-' (+) =. eqa:{ ( r(x) - eqa: Mt éo' à x - r.


3 conctusion' t-r (J3)
\2i =r.
3
1,. l-;':) Ix 2t
x
z' z.

.r:l:ii .'12

l,-, ( -+) x d,.


I sin(x) = 2
*)
ît

l.,. ît ît
2t 2
x
ît îc
2' i *el-, ':)lt 4

-L(_t) _ y
f stn(x) 4
I

xe fi

éqà
,. [- r 4
_._t éqà
. x: -{. Conctusion: f-1(-1) = -'r.
2' :l
2
,,^'L

)L

d -i t+
t-
3) 2nl-c

f '(rer: c-151
( "trr: r s,àr
.,
[ -a *4
_-:E*
4
zc -Ç46 -= ù I
o i
J^ t{rr'- Yfzo *fl
ts?"1 ü
ir:1:,;i1#''S3ry39,,di.,m-r"S:§ti§,ut|&.f §ue
1)Théorèmq
Soit f une fonction strictement monotone d'un intervatte ouvert I sur f<l>, a un réetde I et b = f(a)
f-' est dérivabte en b = f(a)
f est dérivabte en a
Si
et f'(a) * 0
a ors
er (r,),{rl=#={ürl
2)Corollaire :Soit f une bijection d'un intervatte I sur f<1,
f-' est dériva ble sur f (l)
/f est dérivabte sur l\
Sil lators 1 1

IetVxel f (x) *0) et Vy e f (l), (f ')'(V)


f '(x) f' f '(y)
,.ÿ7a1:-:'
Ren!êIqqe : Je i€l :,

f est continue f-1 est continue , strictement sur,i111;

Si et ators et
strictement monotone sur I de mâme sens de va e
./5
3) Sui b'1'(2
5) Étudier ta dérivabitité de f-1à gauihË en 1.
6) Expticiter 1f-1;'1x1 pour
Répon

4) f-' ît f I "t, dértvable enI donc f-L


LT
(f) 76 T -)
irG) =cos(î) =i*o
J
2

1T
est dértvable à droite en
5) fr (- 1)
I 1',(i)=cos(i) =o 8r -=r
(-^(-^l = -Ë I n.nl (r
t 'u'-(, , -' :
h f-'(x)- f-'(-1) v-(- croissante sur
t'1'1) 1
ô
tim
{,*l- Iim
x+-l
- (-1)
x 7l n IL
= +oO.

x>-1 t
üzt=, I 2 t 2
ît (r" €( ",
v-(- 2 o ('-*o
::êTl=
,,:i:iit
-o
' lrl ff est Ie
"d onc f'1 n'est pas dérivabte à gauche en 1.
lrlo.

t 1b s
n f est croissante sur
L7t
1rt
f-,(x -1 (1) v
ett tim tim
1
=+oO.
x<-
rrvr-r(f) f(y)
-f 1
îE
Y'i f v ) f IL

»s 1t
1
ttrfr[;) Y'z
ît
v
2

f est d.értvable trr, ] -i,il


6) donc f -1 est dérivabte surl-1; 1[
f '(x) - cos(x) * 0 pour tout x e
l-i'i;l
(|-\',rù = h a
L

stny - x
cos(y)
éqà COSÿ =
U-\'(x) - --1-
cos(y)

L - stnzy - iÇE
x e)-L;tlety e
)-;':l x € l-1,;LIety e
l-;';l x e l-1; ::.let y ,l-it;l
Conctusion : f -1 est dérivabte sur l-r; f I et pour tout xe] -1;1[ , (f -1)'(x) = :
1

J ç*z
5'Jrt T ta Tonctton delrnre sur L0;n), par i1x1=6q51x1
1) Montrer que f réatise une bijection de [0; n] sur un intervatte J que ['on précisera .

2)a/ Étuciier [a dérivabitité de f-1 en 0 puis déterminer f-1(O).


b/ Étudier [a dérivabitité de f-1 à droite en (-1) et à gauche en 1.
3)Dans te ptan muni d'un repère orthonormé (0;i;l) tracer les courbes représentatives de f et f-1

Réponses :

'1) x'---+cos(x)est définie cont. et dériv. sur IR. en particutier sur [0;z] et f'(x; = -sin(x)<0 sur [0;n].
Donc : f est continue et strictement décroissante sur [0;z] . v o (l
D'où : f réatise une bijection de [0;n] sur f ([0;n]) = [-1; 1] (5

4at 1(:) -0
..---.-__ +r
f est déri-uable en ! L
.:.:

2
donc f-t est dérivabte en 0 et (f-1)'(0
t, (:) = -sir? (:) = -1. + o ft
.:.

l est dértvable à gauche enr


bt il fj(n)--sln(n):0 donc f-1 n'est pas dérivabte à d n (:1.)

,.,nf-'(x)-f-1(-t) _ tim y-T,. f est décroissante sur [0;n]


tim
x+-1 x-(-1) f(y)+f(r)f(y)-f(æ)
x>-1 f(y)rf(z)

o
ii/ lt ""li;;'!::,1i;i'!u o" don. : f-1 n,est pas env gauche en 0 .
|
,., t-'(x) - f-'(t) _ -0 1
= -oO.
x+'1 X-1 of(y)-f 0
x<1 f(y)<r(0)
y-0
3)

-0.5
nl-
Fonc ne XH ÿx
1) nitio t rème : Soit n un entier n reI n>2.
f : x r+ xn est continue et strictement croissante sur [0; +*[
Donc : x réatise une bijection de [0; +ooI sur f([0;+*[) - [0; f oo[ .
Sa récip est [a fonction notée V-
Oéfinle continue et strictement croissante sur [0; +oo[.
{- , [0;+oo[ ---+ [0;+oo[
xHW
W : se lit racine nième de x.
{f" =üî = u'Iî
ConséquenceQ : Soit n un entier natureI avec n 2 2. z 2.t
Pour tous réets positifs x et y . (y : xn) .Ssi (x :Jù .
)'=L
:§ t :,^ a
Pii e6o )\
= A'
l.
a\--sen-) /. €)
=s 6tÇ
www BAC org.tn
EsQ_o...ce Page BAC-TUNISIE
Tel: 25 361 197 I 53 371 502
Pr"dv~ \.. S.cu \~;~<

~\;) · v'(~) ~ ....·-. bb-, cc'

~--
.r,;
-'){itv,-~)
- -2. -

A~,\'-\~ - ':l. =»
'+)
AB/,
&'(~ '192.

1,
B
- "'-
Op,
\_4
vecteur
AB ::- ~ ( )t F?. - ~fl ) 1-r l~s ~) \_. l},e, - ~ y-·

--- -:.~Irl:,}-t-(-~)1. '-:.~

u~i) v'(;,) wf:) - ~t!:)


\'\t,rv.-e
I\ i:i"' \\-: ~ 4-\-<.-2 \ ";. r/ : : \[sG

cl,,t -) -~) -;: \'-'lt It,


lu),11,2
6 -"

~p)cn\c:\iu~ . . . _ v-tk -,
U, W ~ ~.....t~aj cop I"".'"•ttt
cJ..U:- l -\
\A I V 1 ~..., \ :f: 0 ":::) ...... .
t."', v\ w ") """~ b.k,-
\ u\ », w..,:) = ( ~; "") .c: ~ ~( ~. v1, w"')=- - Gl,
I~,
{A,~ '~ I ~ ) ,A- w-. -1\.e.~
l\ l\ \\
eke l \A C'\} -:; \:> -::. ') ~ 1
\f ek: ~ s.,wt° lvt''°'"-~~ . . e ( v; W~Iv.")-=.(~'/\,,))• i;"_ ~ ~(:::?. \,,,?, U))-:_- b(.,

I
l\
I
\\
( c ct v) = l w I\ \,' • v
_..., -"'\) -) I
\I
I -) ~ -'I)
-:. c,la,t \ w I v- I v -:: • b
I'
)

rt\..o'{Jo"'"'-\~\:.(
• u'tJ iil(]=4·•
O

+l-'\•l-·) + ,,l-·), o =J t.i' ..11. J


-)
ic
-)
l}. • V ::. ,n. - "'i - 6 ~ - 1. 7F
-)
O :;::.. ) l..l izk"
-)
"I 'N. s.-,\: f<' I
..
ort\."tl""'-~,
'
Professeur NA/FAR
(
Med
ac
Resume Mathematiques Sciences

eo et te 'es
experimental es
et Techniques

( Ca/cul de distances, hauteurs, surfaces et volumes)

Distance entre un point I et une droite D( A, u): d= IILi /\ u:11.


, 11a11

Distance entre deux droites D( A, u) et D'( B, v) : d = !ctet(u, v, Afi)I.


ua /\ vii

Aire d 'un parallelogramrne ABCD A= I AB /\ A"cll .

Aire d'un triangle ABC : A= t IIAB /\ A"cll .-


Volume du parallelepipede ABCDEFGH : V= ldet( AB, AD, AE )I.

Volume d'un tetraedre ABCD\J-c:- ~ [~ /\fii_). Al) \ 1 1


V=6 det(AB, - - - I
AC, AD).

La hauteur du tetraedre ABCD issue de A : h = !ctet(Afi, R, AD.)I.


I ~ /\wll
Cette derniere represente exactement la distance entre un point A et un plan ( BCD ).

Et on se rappelle en plus
Aire du triangle Base x hauteur
A=
2

-,

Volume du tetraedre Base x hauteur


V=
3

Aire du parallelogramme Base x hauteur


t?) ..... (:;::.) d... :: - IJ..

.Y
'""'
IJ"-
I.
/). (\ r . 1 }( 2, I-/\, °?>)J

Al1:-",IJ) f: Q -:::::.) 2.-t-l\-O -r-cJ:. o -:::.-) cA :.-"'?,


=-) Q! ')t_-~-'cr-::>::o
-l) I h.L.. C:"\
"· t{ -€ h -O·~
1. \A"'- P-() 1,._-\ r
.e,. t V__::._ IC..."'-
1.(>to, ~.,b~ J

d(_:t, .P)::d::? I"d::: (a: .... ~1o:; .... 11;,~J.1


v "/.-
I
"l 2'
'-·~'°)•':i,~cl," a-,,b-tCI
r

6. (\ ~ .' - ( -ol,\ 1: ( '1..-hl \ + 2. ~ \.) (?) (/,.. ~ -2

y' c)._ 6 (\ £ :: 1 J"( 2, ! t, I 3)} Re 'fv'\t..r '.\ ve.


@ Qw.. n~ :t._ pw.,,t, y f>v,A.. l P.k D,?
-) l. J Jr,.. t ori,Je.te
r- -
ort\. . ..r~"'"""'\ c.uz. l
--u- ~<\IA. ~.
., di 1 •A~~\Alo,1,1 ');LA"(-;)~ - J\IA_: "v; \\
. \ l) \\ v- \\
@ c~ tJ:tc-."ct_ IT~ 4f cl(I, t,) ·
d(T.,b):: i:r::~1.:>"l.-t-lJ"-t4\.-, -:-4,
2~ 'M~tl~c.le_: \eu._'Me.il/evrt) ·t"l
, M ( _,;.. i'
StrJc 2..+~ ·, ~) <=:-6 ~ ~,i) --- u, (-1)ti
J "'o
>...I

--- -') '!..


[) Cc.Q.uA_ IM . U'6 6
-")(-tJ.'L4""-2..) .v'ti
-', IM 7:', 1-1\)
~ ::.rl..-t'2.kl."\".l-.-t0-=..2a...-1-4

® 1)~1"'-'._ ~ ~ w,. pw4 j3 r-Jili


ort~"t~ c.Le.. I Y-- ~, .

-) J tfr: t,_ r~ f'~~ .e-LL M ~ v~~


-" J_ -,
(:CJ ) l. .6 1:-) lJ \)'6 ~ 0
Lycée'Pilote Sfax Devoir de syntfièse C/asses . 4'æ Sc1*2*,
N"1 Mme 'Fakhfakh
Le 05 -12- 2012
Durée : 2 heures Mrs : Smaoui et Boukhrts

Exercicel (4points) r
l. Résoudre dans C l'équæion Z5 -7.
2. On se propose dans cette question de déærminer les solutions dans C de l'éq,ratiq6 {f ):(Z -1)'= (Z+t15
a. Monter que si Z est une solution de l'équation (E) ators )Z-tl--lZ+tl.
b. En dâluire que les solutions d. (E) sont des imaginaires.
c. Soit x un reel et 0 m reel différent de kn,k eZ .

Monferque
' J1tr -eio si etseulementri ,:+.
l+ix lân
-z
d- En deduire les solutions de i'equation (E).

Exercice2(Spoints) www BAC org'tn


P aoe BAC-TUNISIE
Le plau est mrmi d'un repàre orthonorrré direct (O, ;, ;) .
I ét: zË gor rgz i 53 3?1 5l)?

Soit g le ccrcle tigonométrique de cenfie 0 et s, e I O, Zr [ .


On désigne par M le point d'affixe p* A le point d'affrxe I +i
l. a Placer Ie point A. "io "t
io
A parfir d'un poinr M, constuire le poi:rt 1rd'd'affixe -Ze
b- .

2.a Monuer que AM': ,"" +r-i j.


|
b. Montrer que AM x AM ' :l2""" - 2 - (l + :i) etu
l.
3-a-Mmtrerquepourtout aefO,Znf ,2ieio siao - "12o-l-
b. En déduire que AMxÂM': +(-:++sina)2
t
c. Détersriner alors la position du point M de € pur laquelle le reel AM x AM' est maximal.

Exercic-e3{4points)
Soit f la fonction définie srn [ 0 , 1[par f (x) = f-
{ 1-,.
1- Etudier la d#ivabilité de f à droite en 0.
2]Monner que f est strictemeü croissante sur {O , t [.
3. Dresser le tableau de variation de f.
:l
4. soit g Ia fonctioa définie ,* -2L'
o,* [* s(x) - r11- r' *,
)
1t
a Montrer que g est dérivable sur 0
1
et calculer g'(x).
b- Dreser le tableau de variation de g.
Exercice 4 (7 points)
Soit fune fonction dérivable sur IR telle que f(2) - 2et E sacourbe dans un repère orthonorrné (O I l)

lr. Danslegraphiquecidessous 8' esllacourbe delafonctioridérivée f'defdans (O r. JJ

L'axe des abscisses est une asymptote à €' .

l.a Etudier la monotonie de f sur IR. .

b. Etudier lamonotonie de f' sur R. -

2. Monlrer qre e admet exactemetrt deur< points d'inflexiom dont on précisera leurs abscisses

3, Montrer que g aûrlrtet exactement deui tangentes horizontales-

4. Montrer que [a tangente T à I au point d'abscisse 2 passe par le point A (0,1) .

5- Montrer que l'équation \/ : I8 *o


f'(*) au moins une solution dans ] -2, 2 [-

5
6. Monter que f(3) <
2
t 5
uo
7- Soit la suiæ U définie par 2
Un*r:f{U,),n>0.
a Montrerquepourtout n>0, Ur 22.
1 ,l
b. Montrerque pourtout n > 0, I
Ur*, - 2l Un
2

c. Monfrer que pour tout n > 0 , I Uo - 4={:)


d- fttemriner alors lim g n
n-+{æ

æ'

OJ

-5
5
1 2 3 I 5
l^
E l'1

e
itB r. grrzr'i,tr\ 'q;a,6(Z
t) P. >) ?

s20;-*-^ *t,. (eJ À"*-[-


ÿ
{ lr l- i9-'1 iq| i8tt o.!r- ./-
3< =\r, € ÿ e 1t\
1)
(-{
)lo til19i' oc-^
ces


- 1 + t(
L o
-2 ,s"Q;Y '..^ c,tt (t) -' e ,9
= fzt r)" 4+^r^ a*i n.^
tA- ç)

<) c- 4 )
, 4* urÂ
,e,

=[ z-*\ \
4
D e-i&+
e \=-r\b ',5
/L 1^ -
^}(eI
z=) \z-r\'- =4 e ei9r- 1

./JtL ( 4
1e,,.* a
\,-.^ e r. a/
+ 1
-)t
Y5 L l t "l 4 ")
.i( .- 8l
/\
1a a^"Q^*i.',. àc .o\ L

J '')\
-i§..
,J,o iar, e
,g/z y€
I
x -1- -)L
,U/z e -tDzt a{ D/.
Z-\ 1 I z- z-
-L e (
z- +\
b 2 .o= 9-2_
Z -^^ .'G (e .l
1"Q."ü
.t (-ô)ertz
?
\^ * -2t'*'
ll..- u.
fn tot{ z -n*) 2-
4
[z-r \= lz+r . a
Z s.>
ol-
2 4.*Da-

tL+ ,) 1
z+ï +'1 \ J LL)'e-^)" Q'+t )
\

t tJ\
x*4 + ïl u*, l',) <) 7-1
b
1_
\*-n ----a-1
L"''{-h - z- +\
(.*{)t *J' L
(* -^)
(
r_1"
*Jr
Z:
(
*s' Q*')' ;q e* \ T,ï-',,8,9\
-,\

e -\ ) J t4
*'/- L a.-+ I *{* r^+ ( Z+\
Z e. t'lL => b=là,8È'Ê
O .-l'.;L'o- Pt"'-V ."0
qrt = t (A ,(:
) §:j -e- âë = àl^g2-
,) +1
=)z e-,' tJ?
4S( \ * -L
Cr-! h"* rt t,o§,ir.l"fl, iJrr)
r-j
clo
Ë7. ÿl -,*
2e tb,l U +r;1
.-,
l
$ (
"id
ÿ I e 1
--\

x
,,ft
Â
fr 3
ô
-â^ I C-
-\

.,lr
.) --
\, -.{
 -r i.x: 'l = -L ij'r. +(i (ei1 e )
0 ,TL Q. ":t-
e)rol - "i'
) e-Lo( t ,(.
1""
ik.' ê 4
-ri ù,.1^.
\* li.'' *" ^.,
..\
e^d
n
I -i
3n n PLu,
,) e l' 1,rr-
'j
o 11 :c b
AIxAï' = [{e..12 -L'*"]n'\
,\-
r,{ir-'r )
: - ft+r..)tia\
,l -'l;t(
e e e ( n
ân, -Ge
__) tt'e ?ço,* ) .t:(+f il f.ir)
\a
l\ "t'L \
)
_z l= = [e-(».'
€i4r- d) - fu-',)"to)
lz-
ÿ )
AN = ân, à A
z, .12
:l u'* )v: d "14 - 0 *trtiol
i"{
e 4
4 L \ ,{.
2 e
_[ ( 4iÈd, -'1 -Br
.)
\
'l- +À X ei"(
d.
f 4 +{- \
(.-on '*»')l
Le 4
\ ?
L-| [ -.
L d,
+ 1 tL *t, "t '(J
§- e \
\ t^
_F-
rt L
i o(
+ d,ÉL" 2
t_ 2 e 4
;!
\
\ = \2.
r\ -.1 3'Iÿ" "( -
z\ \7
\e {n-'\
I d r-'-\x
,t

< qË4
(q
b) A ï\x {\ n = \e^ \
(\ »- ,d .\ tt
+

(, ^x-
g.,1) (rj"* l -._) -I
rl I
1

\ (+ *"(-f esL ,.w'o


2 ".'r'^*[ '.
,).id -te*i)ui'(
,.fd -,rn:.,(-3 ---+ z .ii-
\
2e, -+ (
^'r*d_--1 ê J='!
.?e
izol
+ ('r -. - etd - 2
'-*..)
( ô
) ) tc-^"-( r( 0 e
1
,..-t.* J.^ T on.. Sr,) L .t ç1o[
,-V,-ar-]rt,,,f

,-&r-, t(or,t) e T -aTç'"r»t,x^# ,,Q,*-,


4U"\ ) BC.)

ÿ
I
ot[..nn\-inuo g^ L-2r (-
L
l -u vr+ r
)z>
)z e-'
b
tQe rr'^l-z/
zL tr*J u/,',t= 4v ) L),.
(,5lr J'r^* ^
r
'^P<,_iil c eS'z)l t es\ ou^^:*tto '* t"t"f
o!-u-
{
f 4 ou
Ure f", *^ \{c-r \
+1 I (")
6
,)
(")
Ë
,r-[- ,J *,) t Lortt t
-z ( L)

o 5 o {
\.q'\'--f\
lgtt-t(y) ')r'
ll L

û
(.) .{8 6L é nt-IN )
_u vt
4 LL
-z- Iur-tl, /, éil
o! u- \.#(""\ - Le)
(t-,^,) | a "ï 6"d=là*v
cclr'e p1.- bn+l -{ \
LLL lu^ -ti ,/'aw
()ÿ' *^iu--" -* 5'Q'Q"" u,-

ô l_
ê fo,t^ f ,o(df-t(vr
b 2. I L. o
6, , uo -L \ L
tJ .,- o
\u" - "\(U
7-
V u..- <
Urno fs I Lriîtn ,L ç- V,t) [^a nJ

b"Jt ) L ô n rffoo T* \
L\ 4
@)"'. n*,
\ é,k*..(ir
(j' tf
tu^ {t -t- \ .eJ
{
{r C)'Y1
1
U.telf,rt,è 't") \z_
s c\ LJ n 2 \ 1 È)"
a.0- 0 ( g@) i b) \z'
<Ll) )
t^/)
{
Z
LJ yr L \ < e)^.

(
*-- ûtl -2 LL e-V co"-e \un* '
-\ < t-lu n -L

Je
ô
J*" lrÀf^*r -è\ .G)^"'
EO) 15- zl ^

T
ô
oso= Z>" ÿze.^ e C ir" ,l r/ /1 e a) lu.- +)
. Sri [.' n e N , <zn rt.^çQù5( \), â
J rr,, -z \ 4(.L)^ ^.Arnttn. L =o
,lr; LL)n - o l'-
rrr\
1\ +l 1rz n +tc
n

,0.* un
-_+ l.<,,J

L
=iL n ---t t)
7
o l>.r.; ."[ nll,ix ( e; a"U)
{+)
...

Èxn-) o
.4
À
D
P) 2. r-a1 ,20*l
4
);( (") - e (a -*) \E{ çrxel
d.
) 4
-y1
.x 4ôt -o

t;
1\4 ot
1-É
---'-14'
ù(

d"'!tiy,*:,*';l
^*<Q.-, etV 'a
1

fi
x ç"'- f "' 1f
), À. -^ <l6
-*a: "'\"to*"^-
e" --i o I 1L _L #J-I' 6n".ss.,Je
1-1{.
-r6
$"sl
t" ,
,1
q""- 1
,t ); .r( L
'*-ti t") x 4-^ /t ot
4 J"J.E
5
,1

I (^\
'-rê o
--)-
.ÿ tO l"P* Jr.,*,-^t"/-c

"-L- {
8u)
-gnlo'
,ro \ no\,,*tü çbu^l& o

? , \---+ i:î
..t- ,,x

l//l *.-er-L-u *'l


rl o
/;(
/- l -t^
ÿ
4{. r.\ t \ I j -t* Tr-14' 4
4
* -.À) ,1-9 ÿ
.)(-

.-t\ o[r'r" d*
tr
À -, L
a1-5-t- È*
Ji^ "'U #*il ?.^-I "J[ LA
1-(
a-) cgv--€'
1 J,- l'*V)
{
1-r(.
100

,1 1-----» $ G)
e J .'u**Qo*1+
ù) t L
6^f IL 4 IT-

LR, :- J"'
\) -z-
..
EJ V .,b-.. a ( »:"t\L4
(+J/ -^ <
-;)4-
-À;.,( Ô

* n 11
4 ,,2-
'{
1-,( ÿr. e] §, rl
Z\-
I 4 -,*Àx e l () IL
)
rC') 'x -rL(i) c-'J
a (a -'t\ - L
-l

,l -.}t N"'') ()S


4 0-
e
14
1 -1t
"l *â :'x l--J
\.-2t ç* J ÿ,
,'=-19à't".
-1
-1
x
c--,,ÿ .2-
4 -a(
t- o
^)" {/ ( .t - |»^n +qo
3'(^) = Q-- .I(

/1 6(
- cos* (
t fu.,ri») À
4-4 /Èlt
Bt-t

,!.*\ "l ./ * )-'"'-']


J ,
-
Cô-g'x
,*:*1x 4-Èn
3 *-l -'\. 't;\
r- t-"'Ü
r"* c" toL
"2-
,4nÀ rt $:i
»
'l)'1\§- J g'(^) b ,I,L *ù)
_^ a
1to

- cOS,% l\-) --t-


e.\^ --L; ÿ*
ÿ- J
{r"t o
j't"ll o)
-t -_t-
è
j(,) J Ilaiz ù dü§'
o
,1 <-i' 2 e'n "0^,y1r.'* L ",h 13"*.
*A L\.4:) 3
,, - a-'b^* :
d\/>
4 aÿr"rl* 6
** .-k- ,x P*\Z
r-o ot 4> !:
ot J
=,+,^1 ZL-['""a U edL Jr^o"'V
n^ q(- n , ((-,) ) "-L ,^
); $(") , +G J'À
.rt D :1
+Le,ie),)
Ài 1t -_ C)

»
4
!; iJ =o 1
L l\ r^.u',^lc <s r.clL^ -L
rn-r -E
/o
/\/'*
2
t
ô
=)
r L
01,^Jÿru4_

J^^ ûb tm -2
{
e l. r4t O

r
0
\ »o
a,0"., ooi^.-l' 4')t ct
'frJ
o \ ? J
ê*A'

e tg I (r,tl olrrrl"l2
.-(4
u,Ï) .fr" ,y I
T^*
b( -2t
-/.Q
( 4^ r* 6t"))
6'rt >" el,. (",f tl),
Jlxt,"^'- :t, ( rrÏ
) 'T,ü=€(")(".-r)tÉe)
aI ()4 4
o

I
g' à
f (-)
-
<o
8l.lg r+L
(--t

Ut') , û
'osL ,*! .T.J : "r5(n-z) -fè
'--T -- ui5x -1+L = or5x+.1
C9 3
/

t
J
•.. r
'l. .s.: .~"-r;»: ~-- ...

Lycee 9Avril1938 Sfax · Devoir de synthese n° 1 Classes 4eme Sciences Techniques


****·**************·***** Mathematiques 261112012. 07 /12/20 ll '
Duree: 2h

Exercice 1 ( 4 points) 35~

... !
r~~:~~:: ~1~~~t~::e · ~Etl-l~~~:i~i'Ttiif lfi_LPd
. 'ff pr~~ente oe.ux .a~~ymptotes. '
d'equations respectives x = -3
1

et-y;;; o .. P-ar.unelecture_
graphique-repondre aux·
questions suivantes
1. a) Determiner fim'. . J(;) ;
· -x4:....3+ ·
· uin°JCx) ;
X-++«>
J(-1) et F(-1)
puisdhterminerun~ ..
equation deIa tangente (T) a
-+ (@")au point d'abscisse ~ 1
,.~·
'
! •.
bj Determiner lim f(x)-2 et lirn 1-(.i)-2 ..
·· · _• · ' · · · . · -· - :X'->'T X - 2. .T-+r' X - 2
c) Dresser le tableau de variation de f .
2. · Soitg la restriction de f a l'intervalle ]-3, 2 J .

. . a) Montrer que g adrnet une fonction reciproque g-1 donton preelsera son ensemble de
definition.
b) Dresser le tableau de variation de~ g-1 .
c) Construire sur l'Arinexe (1) la courbe representative· (~J de: g-1
Exereice 2· C6 points)

1. a) Verifier que · (1+3i)2 = -8 + 6i .


b) Rescudredans C l'equation z2+(1-i)z+2(1..:_i)::Q. .
2. On pose pour tout nombre complexe z P(z) ~ z3 +(5-:-i)z2+6(l . . :.i)z-+8(l-i):
. . \

a) Verifier que (-4) est une solution de l'equation Ptz) = 0. . .


_.,!
b) Determiner les nornbres complexes a et b tels que pour tout nombre cornplexe z on 'a :
P(z) = (z + 4)(z2 + az + b). · t
. c) Resoudre dansl'ensemble des nombres complexes !C l'equation P(z) = 0. Ecrire !es

solutions. sous forme exponentielle, . 'I
3. Dans le plan cornplexe-rapporte a un repere orthonorrne direct ( o,u, ~)on considere les ~
points A ; B; C et D d'affixes respectives 2i;-1-i ; -4 et a , (a E C):
a). Montrer que ABC est un triangle isocele et rectangle.
a
b) ·Determiner - pour que A.BCD soit un carre:

'r
,.l

...... -
- ~ ......
.-.$J.
-
. ~
•·i -~-· •• • .. 1.... .

Exercice 3 ( 4 points)

· Soit e un reel d~ l'intervalle Jo,~ et pour tout nombre cornplexe · z

f(z) = z2-(1 + cosB)z-i sin B(l + e;61).


1. a) Verifier que f(~isinB)=O. .
b) En deduire l'autre solution z2de i'equation f(z)_ = o.
c) Ecrire sous forme exponentielle !es solutions z1 .et z2•
2. Dans le plan complexe rapporte a un repere orthonorrne direct ( o,~, ~)on considere les

... points Met A d'affixes respectives z1 =-isinB et z , = 1-!i.


. 2
· a) Determiner l'ensernble E des points M lorsque e varie dans Jo,~[· c.{i;4"18 ~
b) Calculer AM en fonction de B.
c) Determiner la valeur de· e .:
pour laquetle la distance AM est rnlnimale.
. ,t,V1~ es ~u.ii *'
.,., 740 485'-'. ';~
~

Exercice 4 { points)

~oit f ta foncti~n d~flni~ suril(.-par '.. "": ~+ 1, .On designe par (.re) la courbe .

· -{-representative. de f r~lativenient a un repere orthonorrne ( o,J, )) .


' t
1. a) Calculer lim /(x)' et lim
X~--oO ..l'.-t+ct:
f (x).
' . . . . . . 1
b) Moritrer·que pour toutreelx f'(x}:;:.
. . . .··.· • . . . . . . . .
·
( '11+x2
~ ·
r
c) Dresser.le tableau de variation de f.
• 2. a) Montrer que la fonction. fest une bijection de ~ sur J0,2(. On note par ri la fonction
reciproque de f.
b) Etudier la continuite et le,sens de variation de F' sur )0,2[.
· · · · x~l . · . .
3. Pour.tout x e ]0,2[ On pose ~(x) = ~ et la fonction h =fog .

a) Montrer que g est derivable sur ]0,2( et calculer g'(x) et dresser le tableau de variation·
. deg.
b) Calculer lim h(x) et lim h(x) .
. x~o+ . x4-r .

c) Montrerque h estderivable sur )0,2[ et calculer h'(x).


4. -Calculer fog(x) pour tout )(E ]0,2[. Deduire !'expression de F'(x) ...

2
r
.
ANNEXE{1) ·

I
·! Norn et prenorn .. _ ~ ,.Classe ~··········

I
1· ~Yt I
I

I II

I
i lI I
I I I
! f.'

I I l
! I I I .:
!
I i
! i ~ I
'
i. l
l I i
I I _, i I! i
i
.
...,
I
i
l/L I
I ·1
i


I
. I
I
I
. /~-
"
\

!

'
.,I I
! -n n Vi
.
I l
v I
- -
t'J_ I.
I
[3
I
I
I -~ .I~
I/
0
II
I
I: l
!
I
)
I
I
,

3
I
I

I .x.1
r
l.
i
-L
t

I
.. ! I /.
'I
,I I I I
/v;
I
-1
I
· 1 j
?. I
! I. f

I
'
--.!· v.' ., l
-i
·1 I
I
1. I
·<
I
.
·l
-·~;- 1· !·. 1/1 I I ! ·l I I:
I I .. / ·111 i : I ...,i i I I
• I I
I
L
j, V- I
-j
i
I
I
l
1.. .
I

,I
., !
:
·!
!
i j
I ~ !' .!
i
'. I! I ·!
I
i
I! i
I

J .. II i
I

;
(
I
r
. I II
i
I I !
i !
I.
I t I ! l l I .i
I i
I
I
·I. ·f- I l ~i I I
! I. l ..
I ·i·
i
I I.

·..
-.
---·----·-·-·· -··· -··~··. --
.''-.i
. ·:; .
.......

:_Q:
__ :·'·,
..

. '. 'cs:
. :., : . . , · -·1 ·
:._ ~-

'. ::_·.:

·':·.

. J.

E
a
"C
~-
.c,
.....Q)
E
Q.·
z
Lvcee Habib Thameur. Sfax I A.S :2014/2015 - Duree: 21,
Prof: Elloumi Abdallah Classe : r=sc 3
Devoir de contriile N°2

EXERCICE N°1 (4 points) 3 ~ k:J Cj ...


La courbe (C) ci-dessous est la representation graphique d'une primitive F d'une fonction J _
definie , continue et derivable sur ]-oo , 2[. La droite /J,,: x = 2 est une asymptote verticale a (C) et
la droite D: y = - x - 2 est une asymptote a ( C) au voisinage de "'""'.OO •

: : '. : '. : : : '. ; : : : : : .)" ; : : : : : : : : : : : : :

•••••},n••J,•••••:•n• :•••••••on! •H•:••uo :•••••'i•n••i•··-• • ••t••n•l•••••J•••••J.••••• ---•}•••• }••••: •••• ••••{ ••••,•OHO ,-•••~nH•l•---••--••Juuo!••n•)•••••t•••••, •••••

l t I i l l ; ~ \ 1 l : l l 1 a 1 1 ! 1 i ; l 1 ; i ~ l ! f x
1 -? ; -,6 i -,s : -,~ i -? f -, ; ? i O
l ~ I ! P ! ~ ! F i :6 ! :1 i

· .· i-1--i f ! i-i· ·. !· ·1-·· r. ·. 1-i · .; ;. ~- .. f ! i t-i· · ! . -!- ! [· / !. r L I--


· -l··. \·····l···-l····l· ·· l····\ \ \-·· ·l····-\·-··.i .l \ \ . J> ····) \ \ \··+···l··-+-:··l· ·+·-· \- . - [-----l··· ·\ .. --\··· ..

1 )Determiner :
a) limx-2-F(x) ; Q)mx..... -co F(x) ;\_ ~mx--a/~) et'.)imx--co(F(x) + x)
b) F(O) et f(O) .
2)Determiner le signe def (x) pour tout x E]-oo , 2[.
:!On admet que f(x) = -1 - (x~2)3• Determiner F(x).
t1}'calculer l'aire de la partie du plan limitee par la courbe def, l'axe des abscisses et les droites
d'equations respectives x 0 et x = 1. =
EXERCICE N'2 (6points) ,
L'espace est rapporte a un repere orthonorme direct (0 ,t ,j, k).
On considere les points A(-1,1,1) ,B(l,-1,0), C(l,O,l)et D(3,3,
l)a) Calculer les composantes du vecteur =AB/\ AC. u
b) En deduire que les points A , B et C ne sont pas alignes.
c) Calculer J'aire du tria.nwJB( -;,
2)a)Montrer que Jes points A , B , C et D sont les sommets d'un tetraedre. Jek--
b)On note v le volume du tetraedre ABCD. Montrer que v 2. =
c)En deduire la distance du point Dau plan (ABC).
3)0n donne le point H(3, -2, 0).
a)Montrer que ABRC est un parallelogramme,
b)Calculer Je volume de la pyramide DABHC.

EXERC/CE N'03 (4 points) ~


Soit la fonction f definie sur [l, +oo[par f (x) = ./xx 1
2- .

l)Montrer que f admet des primitives sur[1, +oo(.


2)Soit0 primitive de~ s~~fq,lqui s'annul~-,-.·.'""'t"""J) r (,"I =-;)

[o .~[2 par G(x) = F (-


Soit G la fonction definie sur 1-).
COSX

a)Montrer que Gest derivable sur [o .~:[ etque G'(x) = tan x. 2

b)En deduire gue pour tout x E [o .~-[ on a: G(x) = tam: - x.


3) a)Calculer F(2) et F(-/2)
b)Deduire la valeur de I'irrtegrale I= f~ v'x:-l dx.
EXERCICEN°4 6 points)
Soit la fonction/ definie sur )-1, +oo[par f(x) = 1 + ~. On designe par (C1) sa courbe
vx+l
representative clans un repere orthonorme ( 0 r J)• 1 I

l)Calculer ltm, ...... -i+ f(x) et lim, ...... +o.,f(x). Interpreter graphiquement les resultats obtenus,
2)a)Montrer que fest derivable sur )-1, +oo[ et que pour tout x E )-1, +oo[
on a : f
I
(x) = 2rxrr
-1
x+l
.
b)Dresser le tableau de variation de f .
3) a)Montrer que l'equation f(x) = x admet dans ]-1, +oo[ une unique solution a
et que a E ] 1 , 2 [.
~~Montrer que f realise une bijection de J-1 , +oo[ sur un intervalle I que l 'on precisera .
On note 1-1 la fonction reciproque def et on designe par (Cr1) sa courbe representative dans le
meme repere (O, t ,J).
~ontrer que 1-1 est derivable en 2 et calculer (f-1)'(2).
~Expliciter 1-1(x) pour tout EI.
~Construire (C1) et (Cr1).
'1Calculer ,en u.a, l'aire de la partie du plan limitee par ( c1), (C,-1) , I'axe des abscisses et l'axe
des ordonnees.a-, r~ c:le.. ~

·--,· ...
.. Q . .. ·-.4, L .. )J .. 9a., . . ;; ·
·"
'!:'

~
. 3A8 ~
~c.ic.. Ho.\,i\:,1:to.'O\e.tu~. S~c.tc t.t~~sc .e.xp.
......... .................... ']).~~- Je.. Ccmtr~t... N;_,t .
E x.e.r~Crt.... Ng i : : . --

iJ.o) .. ~ . f(')C;):.~.O!). ;.~ .. f:0c.).:."'o.,;.t\W\ ..F~> :.-:-:1.; ~ .fC~+~=.-:.t ....


X.~J.- , 'X.-l-00 x -- X.. X. _. __

... b.). .. f'(.o): .-.1.;. ,.(o) e. o .

~- cm. 0. .~ .. ic~):: .f.'(?C:). i· ?'.€.] ~.CfO.,. 2.(. .


. 1~181 ::~ -
·:;: .. :1•: ::· .• ~
i:~<-:• f i. : : : : : : : : : '~ :W~?=-::
,-.:Jt~ ~ .

~s + 2 7

?). . i(:(.):;. ftx)::.-:-.1.- . .-!.- ... J~C'... F.(~):. .,.:x. . .,.. 4 ·+ ~ .;. x.E.]:--."', z..[ ...
(x.-.t)'3 (x.-t)Z.

st
..L . ; x.~}~.i[ .

r) .
.f.(q).: .-..i(. 7 .k.. .=. ~ .2.. .. .J~.,\A. . f(x.).:: .~:x. :-.%..~
(x.-l.)Z-
~ ul. ·=· -~.(~).J.x. :..[. f(zj]~;:;.f(:!} .. .f:(o) .•. ~ ~:;.t.·"'-~·..tis .. J~o.i(J! .
·r 1 . -:- t)
~l ti J: . ~~: ·:: .: : : : : : : : : : : : ·: : ~-ruaCP
E: x.e..t'u'..Ce. .N.! 1. 1.

i) ~>. ~t:H 1\1.\'}~t :::


, .... -'> , --i) ... _, .i _ h. - • v.. 1 - L 11.0.in.11 ,
.d.cu..A,.Su.t..lti.~
#

... ~ . ...U..:=t=,9.. c:1~ .AB .eA.-.A.C...l\L)~W.\,lcra.b~Y\e,o..v\tA

. . c.) . .JLAa· . ~ . ..:1... (I Ai h.Ac.\\~ .:1..\\.\t\\:.:i..~.~;_.!.~-t.i~1:. .'a..................... .'


,_\
~.~ .. __.
/\]).( a.. )
ec
.t
.L
,. d u..(l\.&.,.ftC.
, i. - --, ,ftD-
.,2.
) --,-
,t

-i.
z:
-i
.t
~
L
1-" .
t ! \ -1 --f ·1
.t I { ·Ji·:..·t +. It ) 1 0
4 ,.-- . .2. ···.:.i·t"\'J
0 - - ..

..' -t . '. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..:,. ~- .. ~.l. ' ·_ :. .' :.......... .

~- .2. x a .-..t..>t 1.~ ~ ,(i.);:;4f,.::f:.o . J. . ~~- .~ t ~ .•. C el.1) J1'\e.~f~ ~Ml-VleA¥' au..
. &. -~- -~~. SO'ft\m~.d' u.~. Utta.i.dr~ .
'"'t(....,,
.. I..t>), .'V:".--6,4 . f a.e -, ;:" )I-
.f\6.,f\C,~1.0, -r-
\-\2.\ -.t l
~~· .
. . . c.) .. 'It & .• JI.Ase.• ~(Jl;Q\Bcl) .;,. . .t.. J u!(D,tR~l),..L.:!!. L. ~"*l~.:..!cS'i,,_ ·
3). .a.) .. c Ht-~)
-£3-
4 All . ..d""'- ..M,I\C. ...t.. u"--rac-a.\\m,3r~-..L
! 3 ~~~
"""'-
· · · · ·~············································································-··
.... A 1·g·1.:1·c-=· .U. M A.ftC..1L-;; .lli1.\h.3 . ~l.Jt =-·'-AsHc.x ~.l.~;.~~E::."3 "-~ =~
P Tl ' l>f\SKC 3 3

:~
~-
.: rn~
r . .~
\$" :' \e. ~~
. .~- . o.s:.,
+,( ...
,.. ,,
.,.,_.
""""' 4-\ N ri.
.!!. ..
:"' l. ifl
. .,
.... -s: f,p...
I ~ .:~J.4--
.
I ~
ti' 't,- .
~ !
... ...g ,. . LJ
ff :i-,
. ':J. Jo ._,,,
:N ~0---
; ~r
:i ~ i.:..:.i
.,: fl. . . . tI"' :c,6p~
:: ::, ,· .... -:..:!... ~:'
: !l... 6 :
. r.-, .
:..._i,
: IT· 1 iL: :
=
;: !lf,I ~ "'~-, i
: :
.: . "':0- .
: : ~ :
:
: :
: <" ~
~;
: : 1'° :

..= ..: ..:
: : l...;..J :
I
~ -
f
r-,
'i!.'1· ...
'-1.·
4"
~
Ill''
...
-=-""t"
3w

lO

...'
.,,.II .

"(-

'

N
I

(")
I
.. 7 , ,-,··- .. :v-, , ,-···-,..-----8.::.-~-,.- · · ,~-.v· .. •· '·

~··. ·_ · - . - __ : -~-------. .. - -- ... t


'biasses :'4aine'sc1..-2+s
... . . - . .

:. Lycee Pilote Sfax . .· Devolr de controt« N°2 '


Mme : Fakhfar.11
Le 13 -02- 2013 Duree : 2 heures
~rs : Smaoui et Bookhris .

. Exerciee 1 ( 7.pts) . · .. £,o · , ·


.
~
L aanexe.represeate.ae-repere orthonor-me ·~
, . "' . " " ~
? , -1;. - _;;_)
.
3.,-k ;---~- .·

1.a. Placer ces points dans I'annexe ci-jointe.


b. Calculer les volumes des tetraedres SOAB et SOBC.
- --,;; 'Bii'dMwre-le de -vofome iar>'ramide soXBc~. .
2.a. Determiner une equation cartesienne du plan (SEF).
·-······-·-·-·-·~---------·
·.. ·--·--·- ·-----
. . . .. ·- ... ------·-
... :,- .... . .... .-. ....
---·-
....· · ----- ---~ . ··-· ·.. ,..,
' .

b. Seit A'1e point telque AA' = -AS .et P le plan parallele a (SEF}et passant par A' .
...,, ,. ,· . , . ~·"• ., ~-·- 4 ,.,, _ --.--"-·· "... ,/ .
. Montrer .qu 'une equation csrtesienne de P est 4x + 3 y + -6z -11 == :0 .
3 .:: p coupe-Iesareses -{So) ,:{SAl ;{ S-BJet-{SCJ deIapyramide SOABC respectivemenr
,,

aux points O', A', B' et C'.


a Determiner Ies coordonnees de O' .

b. V.eri:fie,-que c .. pour ooordonnt\es(o • J.; )- r WWW.SAC org tn-,


c, Determiner les coordonnees de B'. • t ~ge · BAC-TUNisie
·~··2536. 1197 /5337.1.502.
d. Verifier que O'A 'B'C' est ua parallelogramme et calculer son aire ..
----
cxercice 2·( 7pts)

Smt·r·1atonction . · · J .-'i .oo·[-nar


defuii.e'suri-:!.,+
. ..
r
f(.x·,. =l+
.
x-l
~
'>J2X + 1
.
...... ··-·-· . .

On designe par Cr ·!2 courbe def daas un repere orthonorme (0, T, }) .


L Dresser le 'tableau de variation def.
2. Etudier la position <le Cr p_.auapport.ala_droite .&.£equation y-=-x . . r WWW.SAC .o~g.tn I

3. Tracer Aet ·Cr. i 1i Page BAC·TUMSIE


• I: 25 361197 153 371 502
4. So11. I=
·~ fl 1-x
~dx-
.
1.
.;o '\( LX + 1
a. !).~im~IJID~i~ftew_r~ori graphjque de J.
b. Calculer I.
. .t.-1:
., 5.a..Mon.tr.er . que. f r~se.une· i~··
?iJ~tmn~
• .i-J - 2~+oo 1 [ -sur un mtervane
. -'11
s'fl'que on precssesa.
..

b. Tracer rums (0, I,}) la courbe W' de lafonction reciproque def.

c, Determiner 1 '.aire-jl. de la partie du plan limitee par .Cr et W'.


Exercice 3 ( 6 pts

:,J
r- ~

S0it le. fonction f definie su.rlD, par f (x) = tan x.

~!,,.. fn
'- "..-i--'
11 J
I \..-' ~ ~
,!... ..:

2. On designe par f-l la fonciion reciproque def.


1 ,,,...-1. r r . -, l
a. Montrer que f-' est derivable sur 10.] i ei que pour tout x. El O, 1} • 11--
Ir "l ...

- ) 1,.. ,,, =----


1..;.. x.?.

1..,. 1 ,.J-
- que iI
b. Verifier , ===-
_,!:.
-- --
~10 l+C ""
1

dt -
3. On considere Ia suite { J TI } ae1u~:ue par J<J =
'l I,'""' • T
t
fi
--~:;d.t et
,){; I+r ..

a, \./i().ntrer que pour tout n ? 1 et 1:~011r tout l E O ~ 1] _ 0 < f


1
0 5
1 + 2n

_,· ,.,.·;Ll

4·~ On considere la suite(Ur1) pas l}n ... +\-l.i


l + Lil
1
a. Moarrer que pour tout 11. ~ 0: =----
1 + 2n
\
l
li
l
l

.
i
j c
;i- -

»<>
(/ t ; {

\,_//
F
L. t
~cie.. ~, t\~'<- .S.~,
0o..'I. 2..4 . . . . . . ~-~we.. .. SC .. e.x.?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . ]):e.\J'O'V\.- .J.e ~~- \'l ~ 2... . . . . . . . . . . . . .

.E -::x.e.~ C:..Ci!- . i. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . · 1· .
:!./ d) : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. .. . . . . . . . . . . . . . . . $.

c. r

............ 'A ..

O o o o • 0 o • .,,,,,,.. 0 0 0 0 o ' o o o O O O o O o O • 0 0 o O O I O o o I O O o O O O o O O o

t:

'l_{. .v- \.1 .s.o.~<-):. ~b \ x~! c· e>1.., -~-, :.s) \ :..1..


'!Ji
.C:).

~-<9· ...
'I;.
6
.'li"'( .SoP..8<;) =- ~ + \~
.\ ·\· 1 ..
*
-~(c> ..... {·1~;.
-t-·{-;-}
0
; . L~ \ i·=·.i_6 x 11 .2.,: ·I 1.; J.1 ::.i,Cb
0

~tf. ~- ·-·\'· ~ ). · · · · · · · · · ·
6
=1 z

r
·3· ...
....
--o {
51: ~:
\
r; S. \ f" )
~ ~
IV .
(-l.: -; !..l . ,_,y ~: .. =f. ~.
-> I
.,i,,,.c_ ...

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • . • • \. c:::> • .4. \. .I . . . . . . . . . . . . . . . . . .
,l
'7t.
\\

-.
:,-0,

-.,. ...
<I I{

....... r+» ..
::r()
~

~,~ 1/~
e ~ <l
...-1--i ~: ·----..:. ....
>l -\-t
a
1'-
'u
:'"I"' : ..-(~ ..-(~
Q,
~ i

II
. J:,.
sf"~
C{> \

1; ·- .,
U)
. ..........._.
~ ~ 't~ \....J ,-0
~. +- )I . ~ a
...~ •:i E: " "" "" .
. ~8 t.. ~
~,.
,111 0- ---
JI,_
~ <..·. -·-· n i i' i.:, j.)
~ . ... . a"""t~-1..j
:. 1,"°u ~: ,... -:.•~ ' :
-0 :,. ·-
..... ~
0 .... '"'~ 11" 'o' !'.;'
,,
.,
\,>. .
. ;:::::::. o -:t' ;'"'.'-1..J....j..j O -t!. '"' -.~6
,..s. .JI, ' ti ~ --:- _..... - :.. .!*"11 ~:M . ""'\,O .
~ : 1::r- _i_-.
tS . Of ., i a+' ..
r-71 ,II
"'H ~
' . : ~ =-- -
1! ,. •. L.,J
• Cl( ·. •
. 4 f. 'Jt ·"
;
" . t-1