Vous êtes sur la page 1sur 6

Khouloud besbes

Groupe1/tp1

Mécanique des fluides Etude des


forces de poussée
I. Introduction :

Le but de ce TP est d’étudier l’impact d’un jet d’eau sur deux obstacles de formes
différentes pour estimer l’effet de la forme de l’auget sur l’absorption de la force portée
par le jet d’eau.

II. Méthodologie et instrumentation :

Pour effectuer l’expérience, on se dispose d’un banc hydraulique muni d’une pompe à
débit contrôlable à travers une vanne. Cette pompe conduit l’eau jusqu’à un gicleur situe
au-dessous d’un dispositif expérimental pour la mesure des différents moments de forces
de pesanteur appliqués sur la masse amovible et la force appliquée par le jet d’eau sur
l’auget .l’ensemble auget gicleur est place dans un réservoir muni d’un orifice pour faire
retourner l’eau au banc et créer un cycle ferme de la circulation d’eau.

Figure 1 : schéma de l’appareil


III. Partie théorique :
1. Calcul de la vitesse u0 du jet à la sortie du gicleur en fonction du débit m:

m = ρ*u0*s d’ou =u0=m.*d024


.

2. Détermination de la vitesse u1d'impacte du jet sur l'auget en fonction de la vitesse


u0 de sortie du gicleur et de h:

u /(2g) + P /(ρg) + z = u / (2g) + P / (ρg) + z AVEC  P =P =P


1
2
1 1 0
2
0 0      1 0 atm

u / (2g) = u / (2g) + (z -z )    


1
2
0
2
0 1

                                       
Alors  u1 u02-2gh  = u02- 0.7
=

3. La relation entre la force Fexp et la distance y dont on doit déplacer M pour obtenir
l'équilibre pour un débit donné:
On applique la conservation des moments des forces: M=0
MT+ MP=0 alors T.d0 - P.d1=0   
Fexp= P.yd1= m.g.yd1

4. Détermina de l'influence de la direction de la vitesse de sortie du jet u 2 sur la force


d'impact et calcul des valeurs des forces théoriques Fth pour les deux angles: plat et
hémisphérique :

On a Fth= m.(u0- u1.cos  )


  
a. Cas de l’auget plan (disque) :

b. Cas de l’auget hémisphérique :


IV. Mesures et Résultats :

1. Pour l’obstacle plat :

Plat
masse(kg) temps(s) debit(kg/s) position (mm) u0(m/s) u1(m/s) m_dot*u0(N) Fexp(N) Fth(N)
12 25 0,48 70 6,111535523 6,055094 2,933537051 2,7468 2,933537051
12 28 0,428571429 60 5,456728146 5,393439 2,338597777 2,3544 2,338597777
12 33 0,363636364 50 4,629951154 4,555189 1,683618601 1,962 1,683618601
6 21 0,285714286 35 3,637818764 3,542178 1,03937679 1,3734 1,03937679
6 32 0,1875 25 2,387318564 2,238881 0,447622231 0,981 0,447622231
6 40 0,15 15 1,909854851 1,720711 0,286478228 0,5886 0,286478228

2. Pour l’obstacle sphérique :

Hémisphérique
masse(kg) temps(s) debit(kg/s) position(mm) u0(m/s) u1(m/s) m_dot*u0(N) Fexp(N) Fth(N)
12 32 0,375 90 4,774637128 4,702176 1,790488923 3,5316 3,526632045
12 37 0,324324324 70 4,129415894 4,045414 1,33927002 2,7468 2,62405242
12 45 0,266666667 50 3,395297513 3,29262 0,90541267 1,962 1,756063898
6 29 0,206896552 35 2,634282553 2,500549 0,545023977 1,3734 1,034709871
6 37 0,162162162 25 2,064707947 1,891116 0,334817505 0,981 0,613334849
6 65 0,092307692 15 1,175295293 0,833438 0,108488796 0,5886 0,153865491
Pente expérimentale Pente théorique Rendement
O1 0,423 0,95 0,445263158
O2 0,4939 0,577 0,855979203

V. Travail demandé :

1. Comparaison des pentes :

On remarque que la pente théorique de la force récupérée par l’auget spherique est double
de celle de l’auget plat. Ceci est prévisible car la culotte sphérique a tendance à récupérer
une grande partie de l’énergie émise par le jet d’eau.

Cependant, les pentes expérimentales et théoriques sont très différentes et ceci est dû à des
éventuelles erreurs de mesures dont on analysera l’impact par la suite.

2. Incertitudes :

On constate lors d’une variation minimale de l’un des paramètres intervenants dans le
calcul de la force expérimentale qu’on obtient une variation notablement remarquable des
résultats finaux (Masse, position Y, la distance axe-auget L).

3. Sources d’erreurs probables :

Parmi les sources d’erreurs possibles, on distingue l’orifice du gicleur qui peut présenter
un coefficient de contraction considérable, la forme de l’auget sphérique qui peut ne pas
être vraiment une demi-sphère et par suite influant l’angle beta, La rainure qui permet de
détecter l’équilibre présente une marge d’erreur importante et la présence d’une masse de
dimensions spécifiques assez larges peut influer sur le point réel d’application de la force
de pesanteur.

4. Solutions suggérées :

L’utilisation d’instruments automatises utilisant des capteurs a laser peut réduire


énormément les marges d’erreurs. En effet la présence d’une photo capteur au niveau de la
rainure d’équilibre peut éliminer une grande partie de l’erreur cause par l’observa