Vous êtes sur la page 1sur 9

Khouloud besbes

Groupe1/tp1

Mécanique des fluides


Etude des forces de poussée

Asus

25/06/2020
1. Objectif :
 Calculer la poussée hydrostatique expérimentalement pour une surface plane
(Dans le Cas d'une surface disposée verticalement et dans le cas d'une surface
incliné d'un angle donné).
 Analyser les résultats et les comparer avec les résultats théoriques.

2. Partie théorique :
1) Le moment par rapport à un point O est défini par:

2) a) La force élémentaire 𝑑𝐹 appliquée à cet élément de surface :

 𝒅𝑭 = 𝝆𝒈(𝒚 𝒄𝒐𝒔  − 𝒉 )𝒅y

Avec : ds =Bdy , B :la largeur du récipient, S : la surface de la plaque , 𝜌 : la masse
volumique de l'eau.

b) Le moment dM de df par rapport à O:


 𝒅𝑴 = 𝝆𝒈 𝑩𝒚(𝒚 𝒄𝒐𝒔 𝜽 − 𝒉) 𝒅𝒚

c) Le moment M dans le cas ou S est totalement immergée :

R2

On a : M tot =∫ dM
R1

R2

M tot =∫ ρgBy( y . cosθ ¿−h) dy ¿


R1

R2

¿ ρgB ∫ ( y 2 . cosθ−hy ) dy
R1

¿ ρgB ¿

R23−R13 R 2 −R12
M tot ¿ ρgB
( 3
. cosθ−h . 2
2 )
d) Le moment M dans le cas ou S est partiellement immergée :

R2

M part −imm = ∫ dM
h
cosθ

R2

¿ ∫ ρgBy ( ycosθ−h ) dy
h
cosθ

3 2
h h
¿ ρgB( [ R 23 − ( )
3
cosθ
] [
. cosθ−
R 12−( )
2
cosθ
] . h)
R 23 R22 1 3
M part−imm = ρgB ( . cosθ− . h+ 2
.h )
3 2 6.cos θ

e/ Position du centre de poussée :


M
On a: M =OC . f ⇒ OC =
f
Cas où S est totalement immergée   :
M tot
OC tot =
f tot

Cas où S est partiellement immergée   :


M part−imm
OC part −imm =
f part −imm

Calculons d’abord les forces f :


Θ = 0° :

Cas où S est totalement immergée :


On a déjà : df =ρgB ( y . cosθ−h ) . dy
R2

⇒ f =ρgB ∫ ( y . cosθ−h¿) dy ¿
R1

f tot−imm= ρgB¿

Cas où S est partiellement immergée :


R2

On a f =ρgB ∫ ( ycosθ−h ) dy
h
cosθ

Tout calcul fait, on aura :

f part−imm = ρgB¿

Θ =10° :

Cas ou S est totalement immergée :


R22−R12
f tot −imm= ρgB[cosθ( )−h .( R2−R1 )]
2

Cas ou S est partiellement immergée :

f part−imm = ρgB¿

g/ Lorsque la plaque S est verticale avec le niveau d’eau affleurant au bord supérieur

h=0
 {θ=0 °
Et la plaque est totalement immergée

M ¿t
Donc OC ¿t = imm

imm
f ¿t imm

R 23 −R13 R22−R12

¿
ρgB
3 ( . cosθ−h .
2 )
ρgB¿ ¿

On prend h=0 et Θ=0°


Après simplification on obtient :

3 3
2 R 2 −R1
OC ¿t = . 2
3 R 2 −R12
imm

masse m h(mm) OC
(g)
50 158 22,46
100 142 22,23
200 116 0,164
300 96 0,159
400 78 0,156
500 58 0,155
600 36 0,154
650 26 0,154
3. Etude expérimentale :

4. Pour θ=0°
M(g) H (mm) Mexp(j) Mth(j)
50 158 0.077 partiellement immergée
100 142 0.139 0 partiellement immergée
200 116 0.227 partiellement immergée
300 96 0.282 Totalement immergée
400 78 0.306 Totalement immergée
500 58 0.284 Totalement immergée
600 36 0.211 Totalement immergée
650 26 0.165 1 Totalement immergée
Traçage de la courbe M=f(h)

✓ La plaque est partiellement immergée

✓ La plaque est totalement immergée

1. Pour θ=10°

M(g) H (mm) M (j)


exp M (j)
th

50 152 0,09 0,077 partiellement immergée


100 139 0.19 0,18 partiellement immergée
200 118 0,29 0,3 partiellement immergée
300 98 0,39 0,41 Totalement immergée
400 79 0,588 0,63 Totalement immergée
500 60 0,68 0,71 Totalement immergée
600 32 0,88 0,96 Totalement immergée
650 24 1,07 1,2 Totalement immergée
Traçage de la courbe M=f(h)
✓ La plaque est partiellement immergée

✓ La plaque est totalement immergée :

Conclusion :
Les courbes expérimentales et théoriques (Pour θ = 0° et θ = 10°) traduisent le fait que la
hauteur du liquide et le moment de la force de la poussée sont inversement
proportionnelles. Le moment exercé sur la plaque en cas de θ = 10° est supérieur à celui du
cas θ = 0°.