Vous êtes sur la page 1sur 5

Quoi faire face à cette crise sanitaire qui s’est

glissé vers nos secteurs économiques?

Notre équipe du travail


Messouab Yassmine Ouassiri Abdelkhalek Louai Akram
Missour Yassine Nassi Kawtar

Encadré par le professeur AKHLAFFOU MOHAMED


Introduction
Après cette crise sanitaire que le monde a vécu depuis
5 mois, l’économie de tout pays sera différente de ce
qu’ on souhait ou même dépasser nos craintes ; une
hausse du chômage, faillite des milliers d’entreprises,
déclin du PIB aussi bien dans les pays développés que
dans les pays en voie de développement.
Et que, d’après les économistes, La situation ne puisse
pas retourner à la normale dans les brefs délais, ce
problématique est expliqué par le fait que les
virologues et les experts dans ce domaine ne puissent
pas fournir un vaccin capable de nous faire échapper
de cette crise avant quelques mois encore.
Le Maroc ne fait pas l’exception, la cartographie de la
pauvreté devrait s’élargir pour atteindre la classe
moyenne qui est le moteur de la consommation. Et les
partenaires historiques du Maroc (France, Espagne et
les pays de l’UE) sont fortement impactés par la crise
sanitaire devenue économique. Le Royaume ne peut
pas compter sur eux pour assurer ses exportations,
drainer des investissements ou attirer des touristes Les
effets pervers sur l’agriculture, l’industrie, le tourisme
et les services au niveau national seront nettement
visibles.
Les conséquences de la crise actuelle sur l’activité
économique et sociale au Maroc.
D’après les dernières estimations du FMI ( fonds
monétaire international), le PIB reculerait de 3,7%
avec un accroissement du taux de chômage qui
passerait à plus de 12,5%.

Au Maroc on retrouve:
Des effets exogènes:
Comme les fermetures des frontières et cela s’agit
principalement des branches liées aux partenaires du
Maroc, ce qui prive certaines entreprises des marchés ou
d’approvisionnement en marchandises ou de matières
premières.

Des effets endogènes:


Comme les décisions prises par l’Etat tel que le
confinement qui se traduit par l’arrêt de plusieurs activités,
On retrouvera beaucoup d’entreprises en difficultés suite au
mesure prise , comme les entreprises qui appartiennent au
secteur informel tel que le commerce ambulant, le travail
journalier…. ,
Et comme résultat de tout cela impactera au final sur les
fondements des nouveaux modèles de développement
économique susceptible de relever les défis sociaux et
économiques que le Maroc connait ses mois à cause de la
pandémie, malgré l’existence de nombreux atouts qui
pouvait aspirer à une ambition d’évolution ou de
croisement
Les defis sociaux et economiquesdu maroc

LES DEFIS SOCIAUX


Démographie
Un ralentissement du taux de croissance
démographique, sous l'effet de la baisse de la fécondité
Santé publique
La régionalisation du système sanitaire pour le
réhabiliter dans le cadre de la politique de
décentralisation.
La rareté et l inefficacité des équipements des
laboratoires au Maroc présente aussi un véritable défi
pour la recherche scientifique.

LES DEFIS ECONMIQUES

Déficit budgétaire et endettement.


Les finances publiques présentent aussi des sources de
risque de ne pas retourner à la situation normale avant
quelques années encore.
Défis exogènes
Drainer les investissements ou attirer les touristes du
nouveau peut prendre plusieurs années.
LES FONDEMENTS D’UN MODEL DE DEVELOPPEMENT
ECONOMIQUE AU MAROC :

Un nouveau model de développement doit s’imposer pour stopper la


chute. Bien qu’il doit être aussi conçu selon une approche participative,
incluant toutes les composantes de la société, y compris les parties
politiques, la société civile, l’administration publique et l’entreprise.

Ce pilier repose sur :

Investir dans la fourniture de capacités humaines et techniques


Adopter un développement industriel basé sur des secteurs intégrés
et lié à un système économique spécialisé
Adopter de véritables politiques d’industrialisation visant à changer
la structure économique.
Adopter un système fiscal alternatif basé sur les principes de
solidarité et d’équité, d’égalité, de motivation et de transparence entre
les classes sociales.
Réviser le système de passation des marchés publics pour définir les
obligations de toutes les institutions publiques de se conformer au
système.
Le déclenchement de ruptures structurelles a détruit le système
actuel de profiteurs composé d’investissements de la plupart des pays.
Ces ruptures ont jeté les bases d’un système économique alternatif
basé sur la concurrence, l’innovation et l’égalité des chances.

Il n’est cependant pas certain que ces actions, certes de grande


ampleur suffisent à contenir la crise économique qui se profile. Mais
d’autres plans de soutiens doivent être prise en considération et être
annoncer pour mettre face à ce choc soudain qui est de source ; l’arrêt
des activités, les difficultés d’approvisionnement aux quelles souffre
l’industrie…