Vous êtes sur la page 1sur 3

CHAPITRE 2 : L’ENERGIE CINETIQUE

Objectifs :

- Définir l’énergie cinétique et exprimer l‘énergie cinétique d’un solide en mouvement de


translation combinée à la rotation.
- Énoncer le théorème de l’énergie cinétique, puis l’utiliser pour résoudre les problèmes
simples.

1. Énergie cinétique d’un solide en translation.

1.1 Définition.

On appelle énergie cinétique, l’énergie qu’un corps possède à cause de sa vitesse.

L’énergie cinétique d’un solide de masse m animé d’une vitesse V est :


Ec = 1mV2/2. Ec (J), V
(m/s), m (kg).

Exercice : calculer l’énergie cinétique d’un bateau porte-avion de masse 5400t ayant une vitesse de
75km/h. de combien sera multiplier l’énergie cinétique si le navire doublait sa vitesse.

2. Énergie cinétique d’un solide en rotation.

L’énergie cinétique d’un solide de moment d’inertie JΔ


tournant à une vitesse angulaire w par rapport à l’axe de
rotation (Δ) est donnée par la relation :

1 2
EC= J ∆ ω EC(j) ; JΔ (Kg.m2) ω (rad . s−1)
2

Le moment d’inertie d’un solide rend compte de la


difficulté à mettre un corps en mouvement.

2.1 Moment d’inertie de quelques solides :


 Circonférence pesante (poulie, anneau, cerceau, cylindre creux…) de masse m et de rayon R

 Sphère de masse m et de
rayon r.
JΔ = mR2
 Disque et cylindre homogène de masse m et de rayon R.

JΔ = 2mR2/5

JΔ = 1mR2/2
1
 Tige mince de masse m et de longueur L

JΔ = 1mL2/12

2.2 Généralisation : Solide animé d’un mouvement de rotation et de translation combiné.

Lorsqu’un solide est animé des deux types de mouvements combinés alors, son énergie cinétique est
égale à la somme des deux termes :

- Une énergie de translation du centre de gravité ou toute la masse serait concentrée.


- Une énergie cinétique de rotation autour de l’axe de rotation (Δ), passant par son centre de
gravité.

L’énergie cinétique totale est donc :


Ec = 1MV2/2 + 1JΔ  2/2
Exercice d’application.

Une boule sphérique de masse m = 1kg et de rayon roule sans glisser sur une table horizontale son
centre d’inertie est animé d’un mouvement de translation de vitesse V=5m/s. Calculer son énergie
cinétique.

3. Théorème de l’énergie cinétique.


3.1 Énoncé du théorème de l’énergie cinétique d’un solide :

«La variation de l’énergie cinétique d’un solide dans un intervalle de temps donné est égale à la
somme algébrique des travaux de toutes les forces extérieures appliquées au solide pendant cet
intervalle de temps. »

ΔEc = EcB – EcA = ∑WAB(F)

Remarque :

- Si ΔEC >0, alors WAB(F)>0, le mouvement du solide est accéléré.


- Si ΔEC <0, alors WAB(F)<0, le mouvement du solide est retardé.

Exercice d’application :

EXERCICE 1.
On réalise un pendule simple en attachant à l’une de des extrémités d’un fil inextensible de
masse négligeable et de longueur 70cm une bille de masse 120g. L’extrémité supérieure du fil
est attachée à un plafond.

2
1. On écarte le fil de sa position d’équilibre stable A pour une position B d’angle θ=40° par
rapport à la verticale. Quel est pendant cette opération le travail de chacune des forces
agissant sur la bille ?
2. En B on abandonne la bille sans vitesse initiale et à l’instant où elle arrive au point C
d’angle α=25° par rapport à la verticale, Déterminer:
2.1. La distance verticale h entre B et C. θ
2.2. Le travail effectué par le poids pour arriver en ce point.
α B
2.3. La vitesse de la bille à cette position
2.4. En déduire de l’expression de cette vitesse, la vitesse h
de la bille à la position d’équilibre.
C
A
Exercice 2

B. Une platine de tourne disque de moment d’inertie de masse 100g et rayon 20cm est lancé à la
vitesse de 30trs par minute. On coupe l’alimentation du moteur, la platine effectue 20tours avant de
s’immobiliser. Calculer le moment de la force de frottement supposée constante qui s’exerce au niveau
de l’axe de rotation (Δ).

EXERCICE 3:
Une piste est constituée d’une partie rectiligne AB de
longueur L = AB = 1m, inclinée d’un angle α = 60°
sur l’horizontale et d’une partie circulaire BCD raccordée
tangentiellement en B à la partie AB. Le rayon de la
partie circulaire est r = 20cm.
Un solide ponctuel de masse m = 200g, de dimensions
négligeables, est abandonné en A sans vitesse initiale.
On donne g = 10N/kg
1.1. Énoncer le théorème de l’énergie cinétique.
1.2. On néglige les frottements sur la piste ABCD. Calculer :
1.2.1. La vitesse VB du solide lors de son passage en B.
1.2.2. La vitesse VC du solide lors de son passage en C.
1.2.3. La vitesse VD du solide lors de son passage en D.
1.3. en fait, sur la partie rectiligne AB, existent des forces de frottement assimilables à une
force f constante. Le solide lâché sans vitesse initiale du point A arrive au point B avec une
vitesse V1 = 2 m.s-1 et s’engage dans la partie circulaire.
Calculer l’intensité f de la force de frottement.