Vous êtes sur la page 1sur 7

intégration

de La CFAO directe
au cabinet dentaire

François BOUQUET
DCD, Ex-Assistant à Paris Descartes
Cyril FONTENEAU
DCD

L
mots clés a CFAO directe, c’est la Conception Présentation
CFAO directe
et Fabrication Assistée par Ordina-
teur d’éléments prothétiques par le
du système
Empreinte optique
Séance unique praticien, directement au fauteuil. et intégration
Restaurations tout céramique Tout le monde en parle ou en entend parler, au cabinet
mais peu d’entre nous la pratiquent (moins
de 2 % des praticiens en France). Le système est constitué d’une unité d’ac-
KEY WORDS Il y a les pour, les contre, ceux qui aime- quisition et d’une unité d’usinage.
Chairside CAD-CAM raient bien… L’unité d’acquisition (fig. 1a) comprend
Optical impression Quels aménagements cela suppose-t-il, une caméra 3D intrabuccale (fig. 1b) pour
Single visit faut-il se former, est-ce à la portée de tout la prise d’empreinte, connectée à un ordi-
All-ceramic restorations le monde ? nateur dédié. L’ordinateur (PC Windows®)
Nous allons vous exposer, dans cet arti- exploite le logiciel capable d’analyser les
cle, comment nous avons intégré la CFAO images de la caméra, de les assembler
directe, avec le système Cerec, dans notre et permet la conception des restaurations
exercice d’omnipraticiens. par le praticien (fig.  2). L’unité d’acquisi-
tion est d’encombrement réduit et mobile
(fig.  3). Elle trouvera sa place naturelle-

243
1a b 2

Fig. 1 -
a) Unité d’acquisition.
b) Caméra intrabuccale.
Fig. 2 - Modélisation d’un inlay. 4 5
Fig. 3 - L’unité d’acquisition reste disponible
dans la salle de soin.
Fig. 4 - L’unité d’acquisition peut être ble de la machine (fig. 7). Elle peut rester accessible pour
déplacée dans une autre salle sans l’éteindre en faire un outil de communication avec le patient (fig. 8).
grâce à l’utilisation d’un onduleur. Les consommables nécessaires au bon fonctionnement
Fig. 5 - L’unité d’usinage MCXL. du système ne sont pas très encombrants, tout peut pren-
dre place dans un ou deux tiroirs que l’on réservera à la
CFAO (fig. 9) :
• spray de poudrage,
• fraises de rechange et liquide lubrifiant “Dentatec ®” pour
ment à côté du fauteuil, à portée du praticien. On pourra l’unité d’usinage,
y adjoindre un onduleur permettant de partager l’unité • assortiment de blocs de céramique dans des teintes et
de prise d’empreinte entre plusieurs salles de soins sans tailles variées (fig. 10),
éteindre l’ordinateur (fig. 4). • kit de maquillage (fig. 11).
L’unité d’usinage (fig.  5) est une machine-outil capable Il faut également un emplacement pour un four céramique
de tailler avec précision dans un bloc de céramique la avec un plan de travail permettant le maquillage et dis-
pièce prothétique conçue sur le logiciel. La pièce pro- posant d’un éclairage satisfaisant pour la caractérisation
thétique est usinée par 2 fraises diamantées spécifiques des pièces prothétiques (fig. 12 et 13).
(fig. 6a) ayant une durée de vie comprise entre 10 et 25
cycles. Leur remplacement est demandé par la machine Formation et installation,
frais d’utilisation
en cas de fracture ou d’usure d’une des fraises (fig. 6b).
Un liquide lubrifiant est nécessaire pour éviter l’échauffe-
ment et l’usure des fraises au cours de l’usinage et pour Les praticiens désireux d’acquérir le système peuvent
préserver la durée de vie des moteurs. L’unité d’usinage, assister à des séances de démonstration au cours des-
reliée par onde radio (wifi), est volontairement déportée quelles ils manipulent la caméra, utilisent le logiciel et pro-
en dehors de la salle de soin en raison du bruit désagréa- cèdent à l’usinage de la restauration.

244 Réalités Cliniques vol. 20 n°4 2009


6a b 7

8 9 10

11 12 13

Pour le praticien qui vient d’acquérir le système, la « mise en Fig. 6 -


route » est assurée par le fabricant qui effectue les réglages a) Le bloc de céramique en place avant usinage par deux fraises
de la machine et propose une formation « initiale » d’une diamantées de formes différentes.
journée dispensée par des formateurs agrées. b) Le logiciel indique quand une des fraises d’usinage doit être changée.
La maîtrise de la CFAO directe ne présente pas de diffi- Fig. 7 - L’unité d’usinage est déportée dans la salle de radiographie
culté majeure car les phases les plus délicates (prépara- panoramique pour réduire les nuisances sonores liées à son
tion et collage) sont déjà connues et intégrées dans notre fonctionnement.
exercice quotidien. L’empreinte optique (fig. 14a et 14b) Fig. 8 - La patiente vient assister au début de l’usinage de son inlay.
est très proche de la prise d’une photo et la modélisation
est assistée par un logiciel clair ne demandant aucune Fig. 9 - Les consommables pour CFAO directe organisés par tiroirs : blocs
compétence informatique. Il reste néanmoins une phase de céramique, nécessaire de maquillage.
d’apprentissage inhérente à toute nouvelle procédure et Fig. 10 - Différents blocs à usiner (fabricant, taille, teinte et composition).
il est conseillé aux nouveaux utilisateurs de commencer Fig. 11 - Kit de maquillage et de glaçage (produits VitaR).
par la réalisation d’inlays-onlays avant de se lancer dans
des cas plus complexes de restaurations antérieures. Fig. 12 et 13 - Four à céramique et plan de travail pour maquiller dans
une zone suffisamment éclairée.

F. BOUQUET et C. FONTENEAU 245


14a b 15

16 17
Fig. 14a et b - Utilisation de la caméra pour
la prise d’empreinte au fauteuil.
Fig. 15 - Visualisation des épaisseurs de
céramique.
Fig. 16 - La patiente assiste avec intérêt à la
phase de modélisation de son inlay.
Fig. 17 - L’assistante prépare le dossier
patient pendant l’anesthésie.
Fig. 18 et 19 - L’utilisation de “tubs”
spécifiques permet un gain de temps lors
des séances cliniques.
18 19

De nombreuses formations de perfectionnement (payan- Apports de la CFAO directe


tes) sont organisées tout au long de l’année sur des sujets au quotidien
spécifiques.
En dehors de l’acquisition de la machine, des frais L’organisation des rendez-vous est changée. En effet, ce
annexes sont à prévoir : nouvel outil apporte des contraintes liées à la durée des
• les consommables : blocs de céramique, fraises d’usi- séances de traitement. En un seul rendez-vous allant de
nage, liquide lubrifiant, nécessaire de maquillage, 45 minutes à 2 heures selon l’expérience et le cas clini-
• la maintenance logicielle : les mises à jour sont gratuites que, nous réalisons toutes les étapes de la préparation
la première année puis payantes avec un coût variable à l’assemblage de la pièce prothétique. La CFAO directe
selon l’importance de l’évolution, nous permet donc de nous affranchir des étapes de tem-
• la maintenance matérielle : révision annuelle de l’unité porisation parfois difficiles à mettre en œuvre et souvent
d’usinage, remplacement tous les 3-4 ans de l’unité cen- chronophages.
trale dans l’unité d’acquisition, La diminution du nombre de rendez-vous pour un même
• assurance : comme pour tout matériel, il faudra décla- traitement couplée à l’allongement de leur durée, repré-
rer le système à votre assurance pour qu’il soit couvert sente des avantages en termes d’ergonomie. Le cahier
notamment pour le bris de machine (la caméra est fragile de rendez-vous est allégé, en effet une seule séance par
et très chère à remplacer). quadrant est envisageable. Après avoir établi un plan de

246 Réalités Cliniques vol. 20 n°4 2009


20 21 22

23a b

traitement, nous pouvons planifier des longues séances. Fig. 20 - Kit de fraises pour préparations d’inlays-onlays céramiques.
Le temps d’usinage (allant de 7 à 20 minutes selon la com- Fig. 21 - L’assistante prépare le plateau pour l’assemblage.
plexité de la pièce et le type d’unité d’usinage) sera utilisé Fig. 22 - L’assistante place le bloc dans l’unité d’usinage.
pour la modélisation des autres pièces prothétiques ou la
réalisation d’autres actes (composite, détartrage…). Fig. 23 a et b - Le maquillage des pièces simples peut être délégué à
Les patients sont très sensibles à la diminution du nombre l’assistante.
de rendez-vous qui leur permet de passer moins de temps
dans les transports et en salle d’attente. Tous préfèrent
un seul rendez-vous d’une heure trente à deux rendez- céramique. Ainsi, en cas d’insuffisance, la préparation est
vous de 45 minutes. Ils mettent en avant la diminution du retouchée et une nouvelle empreinte optique faite ; tout
nombre d’anesthésies et l’absence de restaurations pro- ceci sans modifier de façon significative le temps de notre
visoires, avec leur moins bonne intégration esthétique et séance de travail. Plus on pratique la CFAO et plus on
fonctionnelle. devient exigeant. Cet outil nous permet un “audit” immé-
La CFAO directe permet une amélioration de nos traite- diat de notre travail et nous incite à perfectionner la phase
ments. C’est une certitude clinique. L’empreinte optique la plus délicate de nos traitements tout céramique : la
est très rapidement convertie en maître modèle virtuel. préparation. Les pièces prothétiques sont extrêmement
Cette image en 3 dimensions fortement grossie à l’écran précises et surtout prévisibles et reproductibles. Avec un
(jusqu’à plus de 20 fois) nous permet une analyse critique peu d’expérience, l’essayage n’est plus qu’une formalité.
de notre préparation. Le tracé des limites de préparation Les restaurations s’insèrent avec précision, les points de
est d’autant plus facile et rapide que nos limites sont net- contacts proximaux et d’occlusion sont identiques à ceux
tes et précises. définis sur le logiciel.
Très rapidement, le logiciel nous propose une restauration Il est très agréable de constater à quel point les patients
(par un calcul mathématique issu d’une base de données adhérent à cette technique. Ils sont souvent très intéres-
dite « Biogénétique ») qu’il est toujours possible de modi- sés et fascinés par la phase de modélisation (fig.  16).
fier. Sur la pièce prothétique modélisée (fig. 15), le logiciel Cette étape laisse un grand champ de discussion et pour
indique les zones de trop faible épaisseur en rouge. Il est peu que l’on travaille sur des éléments antérieurs, nous
également possible d’afficher des coupes de l’élément pourrons déterminer ensemble la morphologie la mieux

F. BOUQUET et C. FONTENEAU 247


adaptée à la personnalité de notre patient. Notre image
change. Les patients nous perçoivent comme des profes-
Le point de vue
sionnels de santé modernes avec des outils efficaces et des assistantes
de haute technicité. Nos restaurations sont jugées “confor- C’est une technique très valorisante pour nos cabinets
tables et esthétiques”, ce qui correspond à la demande et pour l’ensemble de l’équipe soignante.
d’une majorité croissante de nos patients. Les multiples Après la création du dossier patient dans le logiciel
rendez-vous sont jugés “chronophages” par les patients. (fig.  17), l’utilisation de «  tubs  » spécifiques (fig.  18)
Leurs emplois du temps sont identiques aux nôtres : sur- permet de préparer facilement l’ensemble du matériel
chargés et ils apprécient la possibilité offerte d’une ou de nécessaire (fig. 19 et 20).
plusieurs dents soignées en un seul rendez-vous. Nous assistons nos praticiens pendant la phase de
La CFAO directe permet de réaliser un grand nombre de poudrage et de prise d’empreinte au fauteuil.
nos restaurations unitaires en céramique, du simple inlay Pendant que le praticien dessine la pièce prothétique
à la couronne périphérique en passant par des facettes. sur le logiciel (quelques minutes), nous préparons le
Nos traitements répondent aux concepts actuels de pré- plateau pour l’assemblage ou pour un autre soin prévu
servation tissulaire. Cela se traduit au cabinet par une sur le même patient (fig. 21).
diminution significative du nombre de couronnes et une Nous plaçons le bloc de céramique, de taille et teinte
plus grande préservation de la vitalité pulpaire. adaptées, dans l’unité d’usinage (fig. 22).
Lorsque celui-ci est terminé, le praticien peut nous
confier l’étape du maquillage-glaçage pour laquelle
nous avons suivi une formation (fig. 23 a et b). Avant le
maquillage nous observons (praticien et assistante) les
dents adjacentes et décidons ensemble des maquillants
qui seront utilisés. La CFAO facilite notre travail : pas de
EN PRATIQUE porte-empreinte à nettoyer et stériliser, moins de pâtes
à empreinte à commander, trier et ranger. Pas d’envoi
L’installation d’une unité de traitement CFAO au cabinet au laboratoire donc moins d’appels téléphoniques, pas
dentaire, pour un exercice en omnipratique, implique : de feuille de prothèse à éditer, classer...
1. une unité d’acquisition (caméra) au fauteuil à portée du Cette technique nous a apporté des connaissances
praticien, nouvelles en prothèse et nous nous sentons très
2. une unité d’usinage (machine-outil) dans un local ou impliquées dans le processus d’élaboration jusqu’à la
pièce séparé pour éviter la pollution sonore, mais acces- phase d’assemblage.
sible pour le patient (communication),
3. un espace bien éclairé avec un plan de travail associé
au four à céramique et un rangement des consommables Conclusion
dévolus à la CFAO. La CFAO qui prend une place de plus en plus importante
Une formation spécifique avec une courbe d’apprentis- dans notre «  arsenal thérapeutique professionnel  » doit
sage progressive est nécessaire. rester un outil au service de nos traitements.
La CFAO directe au cabinet présente des avantages : L’utilisation de la CFAO directe (aujourd’hui Cerec ® et E4D)
• ergonomiques : diminution du nombre de rendez-vous, au cabinet n’implique pas de modification importante dans
• de précision et de reproductibilité prédictible des pièces l’aménagement du poste de travail. Les changements
prothétiques, sont essentiellement organisationnels notamment pour la
• de valorisation de l’image du professionnel de santé du gestion de l’agenda.
cabinet dentaire. La prise en main simple de la machine permet d’obtenir
rapidement des restaurations céramiques avec des résul-
tats prévisibles et reproductibles.
La CFAO directe permet de répondre aux attentes de nos
patients en matière d’esthétique, de confort, de longévité
et cela en un seul et même rendez-vous.

bibliographie
1. Baltzer A. All-ceramic single- 2. Fasbinder DJ. Clinical perfor- Dent. 2002; 23(10): 911-916, 918, 5. Zimmer S, Göhlich O, Rütter-
tooth restorations: choosing the mance of chairside CAD/CAM 920 passim; quiz 924. mann S, Lang H, Raab WH,
restorations. J Am Dent Assoc. Barthel CR. Long-term survival
material to match the prepa- 2006; 137 Suppl:22S-31S 4. Gozdowski S, Reich S. A compa- of Cerec restorations: a 10-year
ration--preparing the tooth to rison of the fabrication times of study. Oper Dent. 2008; 33(5):
3. Fasbinder DJ. Restorative mate- all-ceramic partial crowns: Cerec 484-487.
match the material. Int J Comput rial options for CAD/CAM res- 3D vs IPS Empress. Int J Comput
Dent. 2008;11(3-4):241-256. torations. Compend Contin Educ Dent. 2009; 12(3): 279-289.

248 Réalités Cliniques vol. 20 n°4 2009


L’outil pour mieux connaître...
...votre patient
Résumé
integration de la cfao
directe
au cabinet dentaire
La CFAO directe prend une place de plus
en plus importante dans nos cabinets.
Quelles sont les nouvelles perspectives
et les alternatives à nos thérapeutiques
traditionnelles que nous offre cet outil ?
Comment les intégrer dans notre pratique
quotidienne ?
Dans cet article, nous avons demandé à
deux cabinets équipés en CFAO directe de
nous faire part de leur expérience.

abstract
INTEGRATING CHAIRSIDE
CAD-CAM IN THE DENTAL
OFFICE
CAD-CAM is becoming of greater and
greater importance in our dental offices.
What are the new perspectives and the
alternatives to our traditional treatments
that this technique offers us? How can we
integrate them into our daily practice?
In this article, we have asked two offices
which are equipped with chairside CAD-
CAM to share their experiences with us.

resumen
INTEGRACIÓN DEL DFAO
DIRECTO EN LA CONSULTA
DENTAL n1 bloc 16,50 E
El DFAO directo toma un lugar cada vez
más importante en nuestras consultas.
n2 blocs 25,50 E
¿Cuáles son las nuevas perspectivas y
las alternativas a nuestras terapéuticas n5 blocs 45,50 E
tradicionales que nos ofrece esta
herramienta? ¿Cómo integrarlas a nuestra
práctica diaria?
n10 blocs 74,50 E
En este artículo hemos solicitado a dos Port inclus
consultoras equipadas con DFAO directo
que compartan con nosotros su experiencia.

www.information-dentaire.fr

Correspondance : ESPACE ID - 40 avenue Bugeaud -


François Bouquet 75784 Paris Cedex 16
105, boulevard Murat
75016 Paris Tèl. 01 56 26 50 00 - Fax 01 56 26 50 01
email : bouquetfrançois@free.fr
abon@information-dentaire.fr
F. BOUQUET et C. FONTENEAU 249