Vous êtes sur la page 1sur 38

ANIMATION ET ÉVALUATION DES ACTIVITES

SERIE N°04

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUE :
À l’issue de cette leçon, le stagiaire doit être capable de réaliser l’activité et favoriser l’éveil
de l’enfant.

PLAN DE LA LEÇON :
I. LES OBJECTIFS DE L’ÉCOLE MATERNELLE

II. LES GRANDS DOMAINES DE L’ACTIVITÉ DE L’ENFANT À LA


MATERNELLE
III. L’ORGANISATION MATÉRIELLE DES SALLES
IV. LA PÉDAGOGIE DE TRAVAIL
V. MATÉRIEL ET PRODUITS NÉCESSAIRES À LA RÉALISATION
DE L’ACTIVITÉ
VI. DES CRITÈRES EN QUALITÉ DE RÉSULTAT

VII. RÉALISATION DU PROJET D’ANIMATION


VIII. LE TRAVAIL D’ÉQUIPE

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 1


I.LES OBJECTIFS DE L’ÉCOLE MATERNELLE :
L’objectif général de l’école maternelle est de développer toutes les possibilités de
l’enfant, afin de lui permettre de former sa propre personnalité et de lui donner les
meilleures chances de réussir à l’école et dans sa vie au plus tard.

1. Scolariser l’enfant :
L’habituer à une nouvelle vie, nouveau milieu, le mettre en contact avec des membres qui ne
font pas partie de sa famille (père, mère, frère, sœur…) dans le but de compléter le rôle de
la famille envers l’enfant ; bien accueillir l’enfant, le présenter au groupe d’enfants de son
âge, lui proposer des activités ; l’enfant apprendra à se retrouver au milieu de nouvelles
repères d’organisation du temps et de l’espace différent à celui de sa maison, ainsi sa vie est
ponctuée de nouvelles habitudes, de nouveaux rites et rythmes.

2. Socialiser l’enfant :
L’enfant va apprendre à établir des relations avec les autres (enfants et adultes), coopérer
avec eux ; participer à des activités, des jeux, construire des projets, tenter des
expériences ; l’enfant s’intègre à des habitudes collectives : déplace, range des matériels,
procède chaque jour à des contrôles, à des mesures ; les comportements exclusifs, agressifs,
inhibés ou excessivement émotifs tendent à se tempérer progressivement. Des moyens sont
donnés aux enfants pour élargir, enrichir leurs relations sociales, ils se sentent à l’origine de
nouveaux liens, cette socialisation prend sens d’acculturation pour les enfants, leurs donne
accès à une culture : prendre conscience de leurs culture et bien d’autres, par les
documents, présence d’enfants étrangers, manifestations de traditions régionales, contes,
récits, fêtes, danses, musique, œuvres d’art de l’artisanat…ect…

3. Faire apprendre à l’enfant et l’exercer :


Exercer l’enfant par divers activités pour développer ses capacités de sentir, d’agir, de
parler, de réfléchir, d’imaginer ; élargir son expérience par l’exploration du monde et
augmenter ses connaissances, et stimuler son apprentissage.

II. LES GRANDS DOMAINES DE L’ACTIVITÉ DE L’ENFANT À LA


MATERNELLE :
1. Les activités physiques :
L’activité physique a pour but de maintenir l’enfant en bonne santé, d’exercer sa motricité,
et de faciliter sa prise de conscience pour l’image de son corps dans l’espace ; elle favorise
le développement de ses capacités d’adaptation et de coopération ; chaque activité est
déterminée en fonction de priorités :
 Activité de motricité globale : qui incite à produire des mouvements d’une certaine
amplitude (expansion), exige parfois la vitesse, la capacité de répondre à une consigne,
surmonter un obstacle, résoudre un problème, réagir à un signal : marcher, courir,
sauter, ramper, grimper, lancer, porter, se tenir en équilibre… ;
 Activité de coordination motrice : qui propose des enchaînements de gestes ou
d’actions maîtrisés : jeux d’adresse, de rythmes, d’opposition, danse et rondes
chantées ;

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 2


 Activité d’expression corporelle : qui joue sur la gestualité de l’enfant à interpréter des
thèmes, ou inventer et suivre des rythmes.

2. Les activités de communication et d’expression orales et


écrites :
L’éducatrice doit tenir compte de l’âge des enfants ; installer une activité de dialogue entre
enfants, et entre enfants et adultes ; l’enfant porte l’intérêt, la curiosité des choses, aie
confiance ce qui entraîne des échanges, que l’éducateur intervienne, accepte, ou modifie et
enrichie. Des situations de communication diversifiées facilitent ces échanges : jeux
d’identification d’objets, commentaires, illustrations montrées et commentées en même
temps, recours à des marionnettes… afin de susciter le dialogue de l’enfant. L’enfant
découvre par le jeu des sonorités, la voix de la poésie, il saisit la relation de la langue avec
d’autres modes d’expression, l’image, la musique, la mise en scène…des difficultés
phonétiques peuvent apparaître, qu’il ne faut ni dramatiser ni négliger ; des exercices, des
comptines, des jeux auditifs… ; le système graphique est exercé avec les enfants par des
signes graphiques rapprochés à l’écrit.

3. Les activités artistiques et esthétiques :


L’éducation artistique recouvre des activités de production et des activités de perception :
 Les activités de production artistique : elles concernent le corps par lequel l’enfant
signifie et exprime (gestes, posture, voix, déguisement, mime, danse), ces activités mettent
les enfants en contact de matières diverses, accroissent leurs possibilités sensorielles,
permettent l’expression de leurs imaginaires, faire découvrir les différentes techniques, le
développement de l’imagination créatrice et la connaissance du monde.
 Les activités de perception esthétique : elles concernent les arts les plus divers de toutes
les époques et de toutes les cultures : peinture, photographie, chant, musique
instrumentale,…les éléments naturels, les objets, les observations de livres ; aussi on peut
ménager un contact avec des artistes (plasticiens, ou musiciens), la visite des lieux
(expositions, spectacles), des promenades pour recueillir des impressions sensorielles, ou
pour photographier, filmer…

4. Les activités scientifiques et techniques :


Le but de ces activités est de poser et de résoudre un problème, dont l’enfant y parvient en
fonction de son âge et développe ses capacités et ses connaissances, elles permettent à
l’enfant d’explorer, de découvrir et de fabriquer. De construire des relations spatiales : il
perçoit et représente la position d’un objet par rapport à un ou plusieurs autres, il
appréhende (saisit par compréhension), nomme, représente des formes et des itinéraires.

III. L’ORGANISATION MATÉRIELLE DES SALLES :


La répartition des enfants dans les diverses classes à l’école (maternelle) est en fonction du
nombre d’enseignants (éducateurs) et du nombre d’enfants par tranche d’âge et des choix
pédagogiques. Les objectifs à poursuivre demeurent identiques (les mêmes) quel que soit le
mode de regroupement adopté ; l’aménagement du matériel et la nature des activités
offertes aux enfants doivent répondre à l’évolution de leurs intérêts et de leurs capacités ;
une aire de regroupement (la classe), des zones d’activités différenciés et évolutives (des
ateliers de travail), il convient d’adapter le mobilier des salles en mesure d’obtenir des
espaces assez larges pour la circulation des enfants les jeux de déambulation qu’ils aiment
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 3
(marcher et circuler sans avoir un but précis). La plupart du matériel doit être placé en salle
à une certaine hauteur, il doit y avoir aussi une certaine évolution dans l’aménagement et
l’équipement du matériel de salle, accommodé et recommandé suivant la différence d’âge
des enfants (PS< MS< GS) et leurs besoins (déjà vu et détaillé dans la série (3) : aménager et
équiper l’espace des enfants).

IV. LA PÉDAGOGIE DE TRAVAIL :


L’enseignant éducateur doit organiser et programmer son travail et l’inscrire dans le projet
de l’école maternelle, afin d’assurer la progressivité des apprentissages des enfants. Il définit
son programme d’activités pour la journée, la semaine, le mois, par module, par projet…il
détermine les domaines de son travail (exp : lecture, écriture, Mathématiques, arts
plastiques…), ses objectifs particuliers, les évaluations possibles.
La pédagogie propre de l’école maternelle repose sur des principes issus de la philosophie de
l’éducation et de la connaissance théorique et empirique des enfants :
 L’enfant doit participer activement et de façon consciente aux tâches d’activités, il tire
profit d’une pédagogie de l’activité et de l’expérience ; et ses progrès doivent être
appréciés d’abord d’après les compétences acquises et les performances réalisées (de tout
le groupe).
 L’enseignant (l’éducatrice) doit encourager sans cesse l’expérience de l’enfant, ses
représentations, ses savoirs, son savoir-faire déjà acquis.
 Encourager la communication libre à l’intérieur de la classe (entre enfants, et entre
l’animatrice et les enfants).
 L’activité de jeu est fondamentale à l’école maternelle. Les types de jeux n’ont pas la
même fonction ;
La mise en œuvre de l’action éducative implique :
 L’observation des comportements et des intérêts des enfants, l’identification de leur
savoir-faire et des procédures qu’ils utilisent, afin d’orienter l’action éducative auprès de
chaque enfant et de chaque groupe de la classe.
 L’aménagement des situations qui permettent de centrer l’attention des enfants sur les
différents domaines d’activité.
 La mise à la disposition continue des enfants : de jouets, de jeux, de matériaux et
d’accessoires divers ; adaptés à leur âge.
 Une organisation temporelle et spatiale de la classe, les activités en effet doivent être :
collectives, semi-collectives, individuelles, distribuées de façon continue au long des
semaines pour réaliser une éducation progressive ; l’éducateur connait les signes de
fatigue et de désintérêt chez l’enfant, il doit porter une attention particulière à la durée
de l’activité proposée à l’enfant et qui doit être variable à son âge et suivant l’intérêt qu’il
porte à la tâche.

V. MATÉRIEL ET PRODUITS NÉCESSAIRES À LA RÉALISATION


DE L’ACTIVITÉ :
Les activités s’organisent selon une démarche de recherche et de tâtonnement (essai,
tentative) nécessaires.
 C’est donc au cours des activités interdisciplinaires (l’enfant mène le jeu de plusieurs
disciplines dans ses activités) que les enfants vivent une situation et résolvent les problèmes

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 4


posés par cette situation : la situation est un problème à résoudre dans un but précis, ce qui
suppose de bien poser le problème :
 définir le projet de l’activité ;
 définir les buts ;
 émettre des hypothèses de solution, de les expérimenter ;
 de comparer les démarches, vérifier, verbaliser,…
Le matériel sera bien choisi et suffisamment riche :
 matériel usuel de la vie courante ;
 matériel propre aux enfants (vêtements, jouets…) ;
 matériel des coins-jeux (vaisselles, vestiaire des poupées…) ;
 matériel occasionnel (ingrédients utilisés en cuisine…) ;
 matériel éducatif du commerce : jeux éducatifs, matériel EPS,…
 -matériel structuré (blocs logiques) : par ses caractères perceptifs (couleur, forme,
épaisseur, taille) conduit l’enfant à l’abstraction.
 matériel imagé : photos, images, gravures de magazines…
 matériel fabriqué par le maître : itinéraires, puzzles, cartes à jouer,…
 matériel simple fabriqué par les enfants (bandes de papier, formes découpées…).
 matériel informatique et électronique.
 Les jeux éducatifs sont des matériels didactiques structurés qui épurent la complexité du
réel.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 5


Les jeux éducatifs : nature et fonction
Prolongements
Jeux et matériels Conseils
Nature et Activités Pour apprendre à (enrichir le milieu, les
présentation productions ; réinvestir
des gestes, des acquis)
Jeux de  De création ; Construire ;  Introduire :
construction et Monter, - Des éléments
d’assemblage : démonter ; hétéroclites
Cubes, blocs, Agencer une (multicolores) : tubes,
briques ; Éléments surface, un chutes de bois,
emboîtables ; volume ; polystyrène…
village, ferme, Assembler, - des outils : marteaux,
chalet ; organiser ; clés, vis, clous…
Circuit (voitures,  De motricité - des éléments
train)… fine ; d’assemblage : ficelle,
Se servir d’outils, fil de fer, élastique…
assembler, visser,
dévisser ;
Élaborer un
échafaudage ;
 D’ordre
mathématiqu
e et Rechercher un
Mosaïques : perceptif, équilibre, une
Formes identification symétrie ;
géométriques de formes, Organiser un
(plates et en couleurs, plan ;
épaisseur). positions, Trier, classer ;  Coder une
dénombremen réalisation : élaborer
t; Reproduire un une notice.
 De logique ; motif, une
 De lecture ; réalisation ;
Pavages Lire une notice,
(alignement) une consigne ;
Pions (emboîtables) Déchiffrer un
avec grilles schéma.
perforées.

Jeux  De motricité Empiler,  Utiliser :


d’emboîtement fine ; emboîter ; - des ustensiles de
Jeux gigognes : Aligner ; cuisine : série de
- boîtes Enfiler ; casseroles, gobelets
(emboîtements Ouvrir : dévisser ; emboîtables, boîtes à
simples) ; Fermer : visser ; épices ;
- tonneaux, œufs - des boîtes de
(emboîtements récupération.
complexes) ;
Poupées gigognes  D’ordre  Réinvestir les mêmes
(Matriochka) ; mathématiqu Ranger dans types d’activités
e: l’ordre croissant avec
ou décroissant du matériel différent :

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 6


- notion d’ordre Mettre : avant… ;
après…entre et…
Au-dessus / au-
dessous de
- socles à formes en bas / au
(de taille croissante sommet
à emboîtement sur
tige) ;
- pyramides ;
- anneaux (clowns,
sapins…).

- notion de
grandeur Monter : l’objet
plus grand que…
L’objet plus petit
Abaques : que…, l’objet de
- boules et disques même taille que…
(même taille,
couleurs - construction du Comparer des
différentes) ; nombre, « collections »
- disques plastiques dénombrement, d’objets.
(formes et couleurs résolution de
différentes). problèmes,

- de mesure Évaluer des - boîtes et récipients de


capacités et des différentes
- tri, classement, volumes. contenances :
sériation, Classer (enfiler - verres doseurs ;
sur les tiges) :
- des boules de Matériel EPS : cerveaux
même couleur ; de circonférences
- des disques de différentes, anneaux.
même forme ou
de même couleur.

- notion de Alterner les


rythme couleurs, les
formes.
Jeux d’enfilage
Perles :  De Enfiler, nouer ; 
Introduire d’autres
- formes, couleurs, coordination éléments :
tailles et matières oculo- - polystyrène ;
différentes. motrice ; - boules de cotillon
fils : perforées ;
- de longueurs Organiser les - capsule à perforer ;
variées (plastique  D’ordre éléments ; - boutons ;
rigide, nylon, esthétique ; trouver un - pâtes alimentaires :
coton, élastique). arrangement naturelles, peintes et
décoratif ; vernies, grillées ;
Lacets avec bouts  fabriquer des perles
métalliques. dénombrer (pour en papier collé,
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 7
 D’ordre le plaisir de argile, pâte à sel.
mathématiqu compter) ;  Réaliser des
e; trouver des enfilages sur fil de
alternances, des fer plastifié ; donner
algorithmes ; des formes (espace).
Reproduire un  Créer des mobiles.
rythme donné ;
Trier (pour le
besoin).

Jeux de laçage :
Cartes perforées en  De motricitéRepérer les deux  Introduire des « jeux
carton fort, uni ou fine et de faces de la carte ; d’aiguilles » sur gros
représentant un coordinationEnfiler et tirer le canevas,
sujet simple oculo- lacet (dessus- toile de jute… :
Lacets de couleur manuelle ; dessous) : en -
avançant, en
 De repérage arrière, en
dans croisant)
l’espace ; Suivre un contour initiation aux travaux de
précis. couture et de tapisserie.

Jeux de
fermetures :  D’initiation Fermer un  Donner de
Jouets avec quotidienne à vêtement, l’autonomie :
différents systèmes l’habillage et l’ouvrir : - responsabiliser,
de fermetures au boutonner- s’entraider aux
(glissières, boutons, déshabillage : déboutonner, moments de
lacets, pressions, - développement fermer-ouvrir la déshabillage,
agrafes) selon les de l’habileté fermeture à déchaussage.
vêtements et les manuelle ; glissière, nouer-
accessoires (clown, dénouer,
poupée de s’exercer,
chiffon…) s’entraîner.
Boutonnières et
boutons.

Jeux de tissage :  L’organisation Réaliser des  Initiation aux travaux


Cartes de plastique, d’une « tapis » en de tissage (tapisseries
de carton, de surface ; tissage : décoratives) et de
papier découpées : - passer dessus- vannerie (objets en
chaîne et bande de dessous, osier, en rotin exp :
trame. - alterner des corbeille, panier...
points de départ ;
- alterner les
couleurs, les
matériaux
utilisés.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 8


Jeux  De repérage Rapprocher la
d’encastrement : et lecture forme à emboîter  Utiliser des objets
Socles de bois avec d’indices et sa case (loge) ; divers pour réaliser
encoches et nombre visuels ; Placer des empreintes
variable d’éléments  De motricité correctement dans :
à emboîter. fine ; l’élément dans sa - pâte à modeler,
Type loge.
d’encastrement : - plâtre réalisation
- positions  Logiques ; Rapprocher deux -argile durables.
relatives ; éléments
- éléments complémentaires
géométriques ;  Réaliser des
(forme complète ou panneaux décoratifs
scindée en deux Organiser une (bas-reliefs).
parties surface donnée ;
symétriques) ;
- sujets Plusieurs jeux
thématiques (la étant mélangés,
rue, la ferme, la retrouver les
maison…) ; éléments d’un
- encastrements même thème ;
« découvertes » :
chaque pièce Rapprocher
encastrable cache l’élément
une scène ou une Correspondant à
image sa loge, à
correspondant au l’image.

Mémoriser les
éléments cachés

thème.
Puzzles
Puzzle géant de  De repères Rapprocher la  Fabriquer des
grand visuels ; forme de puzzles pour enrichir
encombrement, à l’élément à celle le coin-jeux de la
reconstituer sur le du support. classe ou pour offrir,
sol. Rapprocher à partir de :
Puzzles-cubes. l’élément de - cartes postales,
l’extrait d’image - dessins,
du support. - gravures de magasines
(chaque élément sera
 De lecture ; « codé » au verso, pour

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 9


Puzzles à nombre « lire » l’image- faciliter les tris et les
variable modèle. rangements).
d’éléments, de Reconstituer la
difficultés scène :
croissantes (4 à 40 - avec modèle ;  Compléter, réparer
morceaux). - sans modèle ; les puzzles
 De logique et incomplets ou
Puzzle « debout ». d’organisation Trouver un mode détériorés.
spatiale ; d’agencement
Puzzle « découverte rapide.
du corps ». Organiser un plan
de 3 ou 4
joueurs ;
Organiser une
construction en
trois dimensions à
partir de ses
éléments.
Imagiers  Spontanées Regarder des  Constituer des
Images « à d’observation images pour le imagiers pour les
parler » : et de plaisir. classes :
- série de tableaux découverte ; Lire. - apports de documents
(scènes familières) ; en liaison avec les
- paysages-images ;  De langage : Parler de projets ;
- photos. - communication, l’image : - classement de
échanges, - spontanément ; documents.
descriptions ; - avec
l’enseignant ;  Enrichir la
Parler sur le sujet bibliothèque :
évoqué par - enrichissement du
l’image (ex : la coin-images (images à
toilette…) regarder pour le plaisir,
images à classer).

 Création et
illustration
d’histoires simples
 Logiques : avec des dessins ou à
Suites logiques
- perception partir d’images, qui
(séries de 4 à 8 temporelle ; permettent des
éléments - classements Observer les reconstitutions
séquentiels) : (définition de images et les logiques (en GS, on
- de photos ; critères) ; remettre en ordre ajoutera un
- d’images. chronologique. complément
Tirer et classer d’étiquettes
Des images et des  De lecture : les images par écrites) ;
mots. - photos-images ; thème.  Chercher des critères
- photos ou de classement.
images et mots ;  Utilisation des
Reconnaitre et dictionnaires.
nommer les  Verbalisation :
objets inventer une histoire
représentés. à partir d’images.
Reconnaitre et
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 10
associer les
images et les
étiquettes-mots.
Lotos ; Mémos
Planches  D’observation Observer.  À partir de plusieurs
représentant ; Identifier, revues (ou
chacune 6 ou 8 d’attention ; retrouver catalogues)
sujets, avec un d’identificatio Rapprocher les identiques, réaliser
nombre d’images- n; de images des jeux
jetons mémoire. correspondantes : d’identification et de
correspondants. cartes-planches. rapprochement :
 De lecture ; Accepter une - trouver la même
Scènes règle du jeu. image…
thématiques : Modifier la règle. - découper la même
Ex : loto des fleurs ; image…
loto des animaux. - coller la même image…
Mémo des objets - se remémorer la place
familiers. d’une image…

Dominos  D’observation, Observer et ;  Introduire des jeux


- dominos-puzzles ; d’attention, - rapprocher deux fabriqués par
- dominos d’association et éléments l’enseignant :
d’initiation : de identiques ; - dominos thématiques
couleurs, chiffres, rapprochement - associer les (utilisation de
lettres, textures… ; ; deux parties d’un tampons) ;
- dominos  De lecture ; élément - dominos fabriqués en
d’association (compléter) ; liaison directe avec les
d’idées ; - rapprocher deux acquisitions : les
- dominos géants. éléments par prénoms des enfants,
association leurs initiales, les jours
d’idées (ex : de la semaine, les
l’animal et son symboles retenus pour
petit). représenter le matériel
Organiser un EPS (sportif)
plan.

Jeux de parcours  D’ordre Reconnaitre  Créer des jeux à


Grands plans social : globalement les partir de visites…
cartonnés, pions et - acquisition de constellations du  En motricité :
dé à jouer (2 à 4 règles ; dé. - parcours orienté dans
joueurs) : - respect des Observer et la cour ;
- jeu de l’oie ; règles ; repérer le circuit. - parcours orienté dans
- jeu des petits - respect de la salle de jeux, avec
chevaux. l’ordre des matériel.
joueurs ;

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 11


Itinéraires
Plans tracés au sol :  D’ordre Dénombrer :  Jeux de
jeux de marelle. mathématiqu avancer sur les déplacements : en
e: cases (1 à …). rondes, en ligne, en
Labyrinthes - collections de 1 Explorer farandole, en
à ... ; l’espace : rangée.
Damiers - parcours - suivre un  Jeux d’itinéraires
Jeux de l’oie. orienté ; itinéraire précis, avec utilisation de
- analyse de - suivre un pions et dé à jouer,
l’espace itinéraire orienté. fabriqués :
(orientation et - jeu de l’oie ;
repérage) ; Suivre un circuit - escargots,
complexe - itinéraires à partir
(observer et d’un thème ou d’une
repérer). histoire,
- quadrillages, damiers.
Jeux de cartes
Jeux de cartes à  De lecture : Observer,  Création de jeux
jouer traditionnels - observation, identifier les pour la classe :
(32 et 52 cartes). relevé d’indices ; cartes ou les - jeux de cartes (ex : au
- reconnaissance images : moment des rois)
Jeux de 7 familles. des images d’une - repérer les - jeux de 7 familles,
même famille ; ressemblances, - jeux d’appariements
- reconnaissance - repérer les selon différents
des différences au critères : même figure,
constellations cours de association d’idées,
des « figures » manipulations texte et image ; familles
des cartes libres, puis de sons…
traditionnelles. dirigés,
 Logiques : - décrire.
- approche des Organiser des
notions : d’ordre, jeux à partir des
d’ordre constatations
chronologique, spontanées :
de couple, de 7 familles :
symétrie, - établir des
d’ensemble, séries,
- approche du - mise en ordre
nombre cardinal chronologique,
(constellations : - ranger les
quantités) ; images par deux
(ex : grand-père-
grand-mère),
- constituer des
ensembles (ex :
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 12
tous les enfants).
Cartes
traditionnelles :
- approche du
nombre : repérer
les constellations
(carte la plus
forte…), les
chiffres,
 D’ordre - notion de
social ; symétrie des
figures.
Acquérir des
règles.
Les respecter au
cours de jeux à 2,
3 ou 4 joueurs
(ex : la bataille,
les mariages).

Jeux des aimants  De Déplacer, à l’aide  Jeux de coordination


La piste magique : coordination de l’aimant motrice en activités
- piste plastique ; motrice magique sous la physiques qui
- sujets aimantés ; (latéralisation piste, les sujets favorisent :
- aimants. ) et d’ordre aimantés : - les gestes simultanés
scientifique ; - expériences des deux mains ;
libres, - des gestes différenciés
- respect d’un pour chaque main ;
itinéraire. - l’indépendance de
Organiser chaque main (faire
l’espace. changer de main, droite
ou gauche

Jeu de pesées  D’ordre Jouer à la  Introduire d’autres


La balance : mathématiqu marchande. outils de mesure :
- à plateaux ; e et Réaliser une - verre doseur,
- à bennes ; scientifique : recette culinaire - balance domestique de
- Roberval. - approche de la qui nécessite cuisine,
notion l’usage de la - pèse-lettres.
d’équilibre et de balance (utiliser
masse ; différentes
balances)
Jeux de  De Vider, remplir.  Compléter les jeux
transvasement manipulation, Transvaser. de transvasement :
Tables, bacs (à eau qui favorise - par des contenants
et à sable) et l’habileté variés ;
récipients (matériel manuelle ; - en introduisant

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 13


du commerce)  Travail sur la Mouler,... d’autres contenus
conservation (graines).
des
quantités ;

Jeux de jardinage
Mini serre (du  Expérimental Réaliser dans la  Activités d’éducation
commerce). es classe des à l’environnement
- actions, expériences de (voir : le jardinage à
- observations plantations, de l’école).
quotidiennes ; semis.
Jeux multimédias  Favorisant  Familiariser l’enfant
Tortue-logo. l’approche Faire des projets. avec le matériel de
Jeux-vidéo, disque des : Les programmes technologie
CD-Rom technologies dans un langage moderne :
contemporain donné. - magnétophone,
Jeux électroniques es - téléphone,
individuels :  De lecture, En fonction des - jouets téléguidés,
- jeux sur des  De différents - jeux électriques,
déplacements dans classement, programmes ; électroniques,
l’espace de  Établissement Identifier des informatiques,
l’écran ; de relations formes et des - jeux vidéo,…
- jeux musicaux,… logiques ; couleurs, des
sons.

Mettre en
- acquisition relation textes et
d’une forme de images.  Éditer.
pensée
algorithmique ; Mémoriser des
- approche de la comptines.
géométrie
(exploration de Reconstituer des
l’espace) ; histoires.
- réflexion,
anticipation, S’orienter sur des
rapidité des itinéraires.
coordinations et
mémorisation.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 14


VI. DES CRITÈRES EN QUALITÉ DE RÉSULTAT :
Les productions et les stratégies des enfants dépendent d’un certain nombre de capacités
mises en œuvre. Il s’agit de toutes les opérations cognitives, socioaffectives, psychomotrices
construites et exercées à travers la multiplicité des activités proposées : recueillir de
l’information, discriminer, trier, classer (analyser), détruire, comparer (faire une synthèse),
démontrer… ; les capacités mises en œuvre ne sont pas directement observables lors des
séances d’enseignement-apprentissage. Ce sont cependant ces capacités qu’il faut aider à
construire pour parvenir à la maîtrise du savoir-apprendre et des contenus de l’apprentissage.
La mise en œuvre de ces capacités témoigne de l’activité réelle de l’apprenant, de ses
démarches intellectuelles.
Les capacités en termes d’actions, une typologie des démarches intellectuelles, d’après Louis
d’Hinault :
 Démarche inductive :
 Observation d’exemples variés d’un concept, d’une notion, d’une règle.
 Première élaboration d’une définition.
 Observation de nouveaux exemples et contre-exemples.
 Élaboration d’une définition plus fiable, plus complète.
 Démarche déductive :
 Observation d’une règle, d’un principe, d’une donnée.
 Élaboration d’exemples variés ou de cas particuliers, « conséquences possibles » de la
règle (si….alors).
 Démarche scientifique :
 Face à une situation-problème, formuler des hypothèses.
 Choisir une hypothèse et inventer l’expérience qui permettra de vérifier celle-ci.
 Réaliser l’expérience.
 Confronter le résultat de l’expérience à l’hypothèse de départ.
 Améliorer l’hypothèse de départ ou choisir une nouvelle hypothèse.

 Démarche technologique ou d’anticipation :


 Définir le « produit » à fabriquer.
 Rechercher des solutions, des procédures, des moyens de fabrication.
 Rechercher les étapes de fabrication.
 Organiser la fabrication.
 Fabriquer.
 Confronter le produit et sa définition et rectifier la fabrication si nécessaire.
 Démarche de résolution de problème :
 Représenter la situation-problème : données connues et inconnues à rechercher.
 Repérer les étapes de la recherche.
 Choisir et utiliser des « outils » de résolution.
 Valider le résultat final en le confrontant à la représentation initiale.
 Démarche créative :
 « Tripatouiller » librement, manipuler sans projet bien défini.
 Observer.
 Réaliser, expérimenter de façon plus réfléchie, plus consciente, en conformité avec un
projet personnel qui s’élabore peu à peu.
 Observer.
 Combiner/organiser/créer, conformément au projet personnel mieux élaboré.
 Communiquer son projet. Interpréter les projets d’autrui.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 15


VII. RÉALISATION DU PROJET D’ANIMATION :
1. Les situations de base à l’école maternelle :
1.1. Les jeux de découverte :
 jeux de découverte des objets :
- Jeux de manipulation divers – constructions, démolitions – agencements variés…
 jeux de découverte de soi et des autres :
- Jeux en écho (TPS-PS) : l’enfant reproduit le geste que l’adulte lui a adressé - l’enfant
échange un objet (prend/donne).
 Jeux de nourrices (TPS-PS) : sauts sur les genoux, chatouilles, marionnettes, jeux de
mains, de doigts, comptines, jeux ritualisés composés d’un ensemble de règles assez stables.
 Jeux de séparation-retrouvailles (TPS-PS) : caché/coucou, cache-cache, miroir, chasse au
trésor.
 Jeux d’imitation des actions.
 Jeux « de faire semblant » (se développent bien en l’absence de l’adulte) :
téléphone/cuisine/papa/maman/maîtresse/docteur…
 Jeux de « pas pour de vrai » : héros divers de contes, de feuilletons télévisuels…

1.2 .Les jeux pour expérimenter :


La situation d’activité est conçue, organisée, conduite par l’enseignant, elle vise des
apprentissages ciblés, la construction de compétences définies. Le dispositif pédagogique épure
la complexité du réel - les jouets éducatifs sont conçus selon ce principe – sollicite le désir
d’apprendre.

1.3. Les jeux pour s’entraîner à transférer :


Reprise des jeux connus ; répétition (réécouter un conte, une musique, une histoire,
redessiner sa maison, sa famille, réécrire son prénom, recommencer un parcours d’EPS,
refaire un puzzle).

2. Compétences transversales :
2.1. Construction de la personnalité, acquisition de l’autonomie et
apprentissage de la vie sociale :
L’enfant découvre un autre milieu de la vie collective à la maternelle ; qui est différent à
celui de la famille :
 Il affirme son autonomie dans l’espace par rapport aux objets, aux personnes ; il connait
son corps, adapte ses comportements à l’activité exercée et manifeste de l’aisance
corporelle ;
 Il coopère, établit des relations de plus en plus nombreuses, reconnait l’autre, l’écoute et
le respecte ;
 Il comprend et respecte le rythme et les règles de la vie collective ;
 Il imagine et crée des histoires, des situations, des jeux, des objets ; il commence à
différencier le réel de l’imaginaire ;
 Il est sensible à des valeurs esthétiques et exprime ses préférences ;
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 16
 Il prend la parole à bon escient ;
 Identifie divers aspects de son patrimoine, de sa culture ;
 Il enrichie ses références artistiques, développe son sens esthétique et manifeste son
besoin de créer.

2.2. Désir de connaître et envie d’apprendre :


 L’enfant s’intéresse aux questions concernant les hommes, les animaux, les plantes, le
cycle de la vie, les phénomènes naturels, des objets techniques ; il est capable, à
l’occasion des activités qui lui sont propres, d’observer, d’interroger, de verbaliser ce
qu’il comprend, ou de le traduire par un dessin, une ébauche de schéma ou de report
de résultats.
 Il accepte des activités contraignantes pour acquérir des savoirs nouveaux ; il
commence à argumenter pour justifier un avis.
 Il émet des suppositions, fait des choix et les explique ;
 Il contrôle ses réponses par rapport au projet et aux données initiales.

2.3. Construction des concepts fondamentaux d’espace et de temps :


Au cours d’explorations d’espaces de plus en plus étendus et nombreux, dans des durées
diversifiées, l’enfant :
 Se situe dans un espace donné (classe, cour, rues, quartier…) ;
 Sait parcourir un itinéraire simple ;
 Se donne des repères et les code ;
 Se situe dans le temps proche (le temps présent, la journée, la semaine), et commence
à repérer des déroulements chronologiques différents ;
 Situe les évènements de la vie quotidienne les uns par rapport aux autres, qu’ils se
produisent soit dans un même temps et dans des lieux différents, soit dans un même
lieu et dans des temps différents ;
 Exprime le temps et l’espace (temps des verbes).
 Il se situe dans le passé et le futur proche et progressivement par rapport à un passé et
un futur plus lointain ;
 Il connait différents calendriers qui organisent et rythment l’année (année civile,
année scolaire, cycle des saisons…
 Il commence à réaliser des représentations simples de l’espace familier puis d’un
espace plus abstrait, éloigné d’une expérimentation concrète ;
Ces concepts fondamentaux d’espace et de temps se construisent dans toutes les activités
pratiquées à l’école primaire (plus tard).

3. Compétences méthodologiques :
3.1. Mémoire : l’enfant utilise sa mémoire à partir de situations familières ; il s’exerce
à retenir comptines, textes, histoires, chansons, poèmes, enchaînements… ; il sera capable
de mémoriser :
 Des textes courts, des poèmes, des chansons, des mélodies… ;
 La graphie des mots d’usage courant.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 17


3.4. Traitement de l’information :
 l’enfant identifie les informations données par ses sens.
 Il discerne des analogies (ressemblances), des différences (formes, couleurs, grandeurs,
sons, bruits isolés ou dans un ensemble…) ;
 il comprend et exécute une consigne, élargit le champ de ses sources d’information ;
 Il doit être capable de rechercher des informations pertinentes non seulement à l’oral
(interroger des personnes ressources), mais aussi dans certains écrits ; ex : utiliser un
tableau à double entrée, lire un plan simple, exploiter une documentation
touristique… ; utiliser un mode d’emploi, une notice, un manuel ;
 il doit pouvoir restituer et réorganiser les
informations qu’il a réunis ;
Exemple : raconter une visite (à l’oral ou par écrit,
ça peut être par représentation de dessin) ;

3.3. Méthodes de travail :


 Au cours du cycle d’apprentissage, l’enfant apprend
à fixer son attention, à observer, à se concentrer sur
une tâche ; il commence à pouvoir soutenir un
effort, à rechercher le soin et la qualité de présentation d’un travail (dessin, écrit…) ; il
respecte, en particulier, l’organisation de la classe et des ateliers.
 Il est possible de lui demander d’élaborer un projet individuel et de le mener à terme
(construire une maquette, faire un album…) ;
 prévoir les tâches, les outils, les matériaux. De la même manière, il doit pouvoir
participer à un projet dont il connaît l’objet.
 Il doit commencer à maîtriser des connaissances par l’entrainement scolaire : identifier,
analyser et corriger ses erreurs avec l’aide de l’adulte.
 Acquérir de premières méthodes : c’est ainsi qu’il sera capable de mener un travail à son
terme, appliquer les consignes (ex : un travail écrit : soin, mise en page, illustrations…) ;

3.4. Construire des compétences méthodologiques : (des jeux pour apprendre à


traiter l’information)
 Recourir aux jeux de Kim : ces jeux perceptifs, à la vue, à l’ouïe, au toucher, au goût, à
l’odorat, développent l’observation et l’attention ; ils permettent l’identification et la
discrimination, la catégorisation (catégorie de couleurs, de formes, d’animaux,
d’objets,…), leur pratique affine les capacités sensorielles, la vigilance ; permet à l’enfant
de comprendre les inter-relations entre organes, fonctions et environnement.

4. Un tableau pour une programmation :


Dans le tableau qui suit, nous proposons un ensemble pédagogique comprenant :
 le rappel des principales notions mathématiques et les intentions pédagogiques ;
 les situations à privilégier et les moyens qui nous paraissent les mieux adaptés pour résoudre
les problèmes ;
 des types d’activités possibles ;
 des remarques et des conseils.
 les niveaux sont donnés à titre indicatif ; c’est à l’enseignant de définir ses propres critères
en fonction de l’évaluation des acquis de chacun.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 18


Années Observations

Notions
Situations proposées
Compétences Activités possibles
(matériels-moyens)
1 2 3 Conseils
Distinguer les Activités de jeux qui permettent de : Les jeux « perceptifs »
propriétés : jeux sollicitant : - manipuler et observer des préparent à la pensée
- d’un objet ; - l’observation ; objets et matériels divers ; mathématique selon les
-d’une collection - l’attention ; - découvrir avec tous ses possibilités de
d’objets. - la mémoire. sens des propriétés des l’enfant :
objets ; - d’abord, il se
observer Matériels mis en - mémoriser et retrouver la contente de mots ; il
place : nature ou la place des objets nomme la qualité
reconnaître les - objets de la vie dans une série. reconnue (ex : la
qualités sensibles : courante ; couleur) ;
- d’un objet - matériel didactique ; - puis, il compare, il
-d’une qualité - matériel géométrique. peut juger ;
d’objets. - enfin, il possède déjà
Moyens : des facultés d’attention
- jeux de Kim ; et de raisonnement, il
- jeux perceptifs et peut prévoir.
éducatifs.
Trier : Situations diverses jeux libres ou jeux faire acquérir un
-découvrir les Qui permettent à organisés pour : vocabulaire précis.
propriétés d’un l’enfant d’observer, - regrouper pour les besoins Éviter ou écarter les
objet ; d’apprendre à désigner d’une activité ; ensembles mal définis
-savoir réaliser des des objets, des - trier selon la forme, la (ex : enfants ayant des
collections en collections d’objets, à couleur, la famille… cheveux blonds).
fonction d’une les classer à partir des : - des objets réels ; exemples de jeux
propriété donnée. - leurs représentations ; préparatoires à une
- enfants eux-mêmes : - accéder à la notion de bonne perception des
classer : (leur appartenance de critère : propriétés :
- définir des sexe, (classer selon un critère - jeu d’identification
critères de défini ou plusieurs critères ; rapide ;
Logique

classement ; - définir l’appartenance ou - jeu de l’intrus ;


- réaliser des leurs vêtements, leurs la non-appartenance par - jeu de devinettes ;
groupements selon jouets, leurs rapport au critère choisi ;

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 19


un ou plusieurs productions… ; - organiser l’information ;
critères de - matériel EPS ; - schématiser par :
classement ; - matériel éducatif de - des collages (images,
- définir une la classe : éléments vignettes, gommettes…).
collection d’objets géométriques, perles, - des dessins représentatifs
par la propriété jetons, photos, images, puis stylisés.
commune à ses petits sujets (animaux - des tableaux, des
éléments. du zoo, de la ferme…) ; diagrammes.
- objets usuels :
ustensiles de cuisine,
scripteurs… ;
- éléments naturels :
graines, fruits,
feuilles…
Ranger : problèmes pratiques Aligner des objets de Ne pas confondre :
- constituer des - constituer une file même nature ; - classement :
suites ordonnées ; ordonnée, une série - aligner selon un ordre regroupement d’objets
- compléter des ordonnée, une rangée ; croissant ou décroissant ; en collection-notion
suites ordonnées ; - construire un - ranger par emboîtements, d’ensemble.
- coder des suites algorithme à partir de, empilements : ordre > ou < et
ordonnées à l’aide des : de taille (gigognes, - rangement : mise en
de l’ordinal. - objets usuels des pyramides, casseroles, ordre d’objets d’une
coins-jeux, ustensiles poupée Matriochka..) collection-notion
sérier : de cuisine, vêtements - par tâtonnements d’ordre.
- constituer des des poupées, voitures… successifs ; ex : regrouper tous les
rangements : - jeux éducatifs : - par rapprochements scripteurs dans sa
-par ordre de abaques, gigognes, progressifs ; trousse, toutes les
taille de nuance, de pyramides… - par estimation (utilisation images dans une boîte,
poids, d’intensité - jeux de société : de la transitivité du c’est effectuer un
(bruites, sons…) ; jeux de cartes, jeu de 7 rangement) ; classement ;
- par ordre familles… - constituer des séries - placer les crayons par
chronologique. - petit matériel : ordonnées par alignement ordre de taille ou de
jetons, perles, d’objets, enfilage ou collage. nuance, les images par
Approcher le gommettes, bandes de ordre chronologique,
nombre ordinal : carton, rubans… l’enfant peut : c’est effectuer un
- savoir - se donner une règle simple. rangement ;
reconnaître et
réaliser des - l’alternance simple
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 20
algorithmes ; ex : succession régulière est succession régulière
qui ne tient compte que
d’une différence
et
- l’algorithme (de type
répétitif) impose une
- se donner une règle plus règle plus complexe,
complexe : ex : plusieurs éléments
couleur couleur et consécutifs sont pris en
couleur compte
forme quantité simultanément :
et taille - rythme
binaire

- rythme
ternaire
couleur, forme et quantité
- respecter une consigne - rythme
verbale, écrite.
- représenter sa production quaternaire
(collage, dessin).
- sérier. à force de
Ex : remise en ordre manipulation, les
Ranger chronologique (photos, enfants sont capables
situations qui images, dessins). de réaliser ces
représentent une algorithmes dès la MS.
scène vécue : ces activités qui
en classe ou une scène mettent en place les
familière : notions d’ordre et de
- fiches illustrées ; chronologie, sont
- emballages de également des activités
denrées alimentaires - illustrer une sortie de lecture.
(coin-marchande)… éducative, une histoire
simple, un récit plus
complexe ; exemples :
- illustrer des étapes d’une - correspondre entre
recette par des photos, illustrations et
emballages d’ingrédients, légendes ;
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 21
dessins, symboles, écrits ; - prise des repères sur
- ordonner des objets : du les panneaux ou les
premier au dernier ; ex : fiches, accompagnés de
rangées d’enfants eux- textes…
mêmes, de sujets divers ;
- introduire des comptines
numériques.
ex : « Quand trois
poules au champ, la
première… »
Découvrir la Manipulations sur les  Résolution de problèmes les situations
notion de nombre objets de la classe et pratiques dans les activités fonctionnelles de
cardinal : de la salle de jeux. quotidiennes : lecture : permettent la
- établir des  Mettre en évidence - se déshabiller : prise de conscience de
relations ; des situations de ces relations entre les
- comparer ; résolution de problèmes porte-manteau : objets, les enfants et
- résoudre des pratiques au cours : les actions :
problèmes. - de situations photo - tableau des
Mettre en évidence quotidiennes de vie (qui image, présences ;
la notion correspond terme à Vêtement - tableau des
d’équivalence, ou terme) avec les objets dessin responsabilités ;
de non-équivalence coin-cuisine, garage, étiquette - étiquetage (porte-
- Verbaliser ; poupée, des vêtements manteaux, casiers à
- coder une et des accessoires de - signaler sa présence : dessins, matériels et
situation ; déguisements,… ; - enfant / photo / étiquette jeux…)
- représenter - de situations / case du tableau ;
occasionnelles : - ranger son dessin dans :
Nombre

son casier, son dossier ou


album.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 22


ex : au moment des  Relations entre les objets Au cours de ces jeux
jeux libres avec des usuels : d’imitation, le maître
éléments naturels, des au cours de jeux libres ou pourra intervenir
cubes, des images… ; d’activités organisées dans la occasionnellement pour
ex : au moment des classe : modifier, faire évoluer
activités organisées : - préparer le goûter ; la situation de départ
pots de peinture - mettre le couvert ; (ex : ajouter…,
pinceaux, - coucher la poupée ; enlever…,
pots de colle - ranger les voitures ; remplacer…) ; ceci a
ciseaux, 1voiture 1 place, 1 pour but de :
enfants tabliers, garage ; - poser un problème ;
peinture ;  Relations entre les - provoquer des
ex : au moment des éléments de 2 ensembles par moments de
activités motrices avec rapprochement terme à verbalisation.
matériel EPS. terme ;
- situations vécues :
 Dire, Désigner : formulation de l’enfant ;
- connaitre la
comptine :  Initiation à la  jeux pour :  Représentation
- utiliser des numération par : - mettre en évidence la graphique :
« mots-nombres », - des comptines notion de quantité : - ne pas utiliser des
pour désigner les numériques) - au cours de jeux de danse, flèches (qui indiquent
quantités ; - les jeux de doigts ; ex : se placer 2 par 2, une orientation).
- réciter la - des contes et des (référence au vocabulaire
comptine, la suite histoires (ex : la chèvre numérique) ;
logique des et les 7 chevreaux…) ; - au cours de jeux de
nombres naturels - des chants (ex : les 3 rythme : frapper dans les
(jusqu’à 31 la GS) ; petits chats) ; mains 2 fois, 3 fois… ;
- accéder à un - jeux d’appariement : ex :
codage, écrit des mettre ensemble tout ce qui - c’est après avoir pris
nombres. va par 2 (gants, moufles, conscience et énoncer
chaussons..) (notions de
paire, de symétrie) ;
- comparaison entre

 situations de calcul :
 Dénombrer MES: 0709/CYCLEII/SERIE04
- dés à jouer ; MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 23
- reconnaître des - dominos à différentes collections les attributs ou
constellations ; constellations, à d’objets : trouver ce qu’il y propriétés d’un
 Comparer des  Exploitation d’une  Réaliser une toise : - Exemples de la
longueurs ; situation : - Comparer la taille des réalisation d’une toise :
ordonner - la visite médicale : enfants par alignements, - Réaliser la silhouette
utilisation de la toise rangées ; de chaque enfant
(appareil de mesure de - mettre en ordre croissant (tracée au sol sur du
longueur) de ou décroissant (se mettre en papier Kraft) ;
l’infirmière (utiliser une ligne, en rang) ; - Comparer ces
règle, ou un mètre- - représenter silhouettes ;
ruban pour réaliser : la graphiquement ; - repères de la taille de
toise) ; - réaliser une toise chaque enfant sur une
- la préparation de personnelle sur une bande de bande de papier affiché
Mesure (longueur)

costumes de fête carton graduée (photo, au mur, utilisation de la


(utiliser d’une longueur dessin, nom de l’enfant…) grande règle, du mètre-
étalon pour les besoins pour une prise de conscience ruban ;
d’une fabrication) ; de sa croissance ;

- cette découverte des


grandeurs physiques
s’effectuera très
progressivement par
toute une suite de :
manipulations,
tâtonnements,
comparaisons, reports…

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 24


 Organiser  Organisation d’un  Réaliser un tapis :
 Composer : plan avec : - rechercher des assemblages
juxtaposer, paver. - feuilles de papier possibles
Kraft ; - par couleur,
- par texture) essais
libres avec échantillons
réduits : détermination
d’une règle et réalisation sur
papier Kraft ;
- échantillons de - rechercher le support
moquette ; définitif selon sa rigidité, ses
- supports de papiers dimensions ;
(différentes - organiser le plan sur les
dimensions) ; différents supports : essais
- morceaux de et choix du préférable ;
feutrine… - réaliser définitivement par
collage.

 Organiser des à l’école maternelle, on


Mesure (Surface)

 Agencer  Réaliser une tapisserie ne peut parler de


surfaces collective : véritable activité de
 organisation d’un (ex : projet de décoration de mesure, mais plutôt
plan avec : la salle de repos des petits) ; d’une simple
- des éléments de toile approximation de
de jute à décorer ; mesure
- des textiles variés :

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 25


tissus de texture - jeux manipulatoires Des évènements
variée, fibres diverses verbaux et sensoriels ; occasionnels dans
(ficelle, laine brute, - tri des matériaux l’école, favoriseront la
laine à tapisserie,…) ; disponibles : étiquetage ; mise en place de
- d’autres éléments : - projet arrêté : situations « vraies » (la
perles en bois ; - choix du support, performance) qui
- un support : doublure - choix des coloris, permettront des
de coton ; - choix des formes à activités de
- du papier Kraft de décorer ; découvertes.
même dimension que le - essais libres : techniques Toutes ces approches
support. retenues ; (initiations) seront en
- chaque enfant décore un un deuxième temps,
élément selon la technique complétées par les
de son choix, le motif de son manipulations
choix, en respectant le d’instruments de
nuancier retenu. mesure
(mètre-ruban, règles
diverses) (verre doseur)
(récipient gradué)
(balance) (pèse-
personne)
et pour la mesure du
temps (le sablier, le
minuteur, le réveil, la
montre) ;

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 26


 Découvrir des Manipulations de :  Manipulations pour : Pour Piaget, l’idée de
capacités : - remplissage - expérimenter : verser, conservation des
- expérimenter ; - transvasements (jeux remplir, transvaser avec quantités ne se
d’eau, de sable, de différents ustensiles : construit que très
graines avec pots - dans des récipients progressivement chez le
identiques, cuillères, divers ; jeune enfant (ex : une
louches…) ; - dans des récipients de même quantité de
 problèmes même contenance ; perles mise dans un
pratiques : - verbaliser au cours de ces pot, dispersée sur un
Mesure (Capacité)

- activités de manipulations ; plateau, ou enfilée sur


jardinage : emplir des une tige, n’apparaît pas
pots de terre ; de même quantité pour
- collation du matin, l’enfant dans ces
goûter : verser la différents cas d’emploi
boisson dans des
gobelets ;
- transvaser une même - représenter de mesures ; la même
quantité dans des graphiquement les résultats. chose pour une quantité
récipients différents. de liquide contenue
dans un récipient bas et
large, et transvasée
dans une bouteille
haute et étroite ;
- tous les jeux de
transvasement sont très
importants dès la PS,
pour la compréhension
de cette notion.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 27


évaluer des  constructions en  Manipulations : Introduire des consignes
Comparer volume avec : les enfants peuvent faire des en rapport avec les
volumes à modeler boules des galettes, des outils et le projet de
- des pâtes à sel rouleaux… vie de la classe.
à tarte - évaluer la quantité en PS, les enfants sont
- de l’argile ; nécessaire à. en mesure de réaliser
- des éléments - comparer les différents des assemblages de
hétéroclites résultats obtenus avec la matériaux variés
(multicolores) apportés même quantité au départ ; préparés par le maître.
par les enfants et/ou le ex : en activité-cuisine, avec
maître ; la même boule de pâte,
- des éléments de jeux réaliser : tartes, galettes,
de construction. sablés…
- construire librement avec
les jeux de la classe.
- comparer les résultats
obtenus ;
Mesure (Volume)

- réaliser des « structures »


en 3 dimensions avec des
éléments divers (emballages,
tuyaux, tubes, boîtes de
conserve), des robots, une
structure sonore, une
maquette...
- l’encombrement de
chacune des réalisations.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 28


Manipuler Expériences avec Utilisation des balances : verbalisation au cours
Observer des l’utilisation de - rechercher un équilibre de ces manipulations :
évaluer différentes balances : avec des objets divers ; plus
masses - de Roberval (déjà vu), - peser différents ingrédients moins lourd que…
Comparer - à plateaux, en utilisant des poids
- à bennes. (masses) marqués ; même poids que…
Représenter. - comparer les masses :
- des ingrédients dans des
paquets (sucre, pâtes, riz…) ;
- des ingrédients dans des
paquets de même taille
(mêmes contenants).
Mesure (Masse)

 structurer  découverte de  Réaliser un parcours : L’enfant


l’espace l’espace - explorer librement un peut
- explorer ; - déplacements dans la espace (classe, salle de jeux, comprendre
- se situer ; classe, dans l’école ; cour de récréation…) ; et formuler

MS
GS
PS
- organiser ; - aider l’enfant à se - suivre un chemin tracé les rapports

P
- s’orienter. repérer simple, puis plus complexe - Sur/Sous * * *
- en liaison avec (balisé avec du matériel) ; - d’un côté/
l’éducation motrice et - suivre une direction (départ de l’autre * * *
la découverte de et arrivée signalés oralement - en bas/en * * *
l’espace

l’environnement avec des repères visuels), haut


(parcours balisés avec
matériel EPS :

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 29


Bancs, caissettes,
un parcours fléché de plus en - devant/ * * *
cerceaux cordes…), plus complexe ; derrière
- itinéraires fléchés, - s’orienter dans un - dedans/ * * *
- labyrinthes, labyrinthe ; dehors
- jeux de marelles ; - décoder un itinéraire, le - au-
construire ; dessus/ * *
- coder un itinéraire, le au-dessous * *
représenter graphiquement ; - en face
 jouer pour se repérer de * *
dans l’espace : - de
- se situer à l’intérieur, à chaque
l’extérieur (domaine, côté
frontière) ; loin/près * *
- se situer par rapport à un - à
objet fixe orienté ; l’intérieur * *
- se référer au vocabulaire /à
 Repérer des - jeux de repérage avec de base ; l’extérieur *
espaces matériels variés : - à
géométriques - qui ont une forme Reconnaître une ligne gauche/à *
rigide déterminée ouverte, une ligne fermée droite *
(cerceaux, anneaux, - reconnaître les 2 domaines - dos à
bâtons…) ; déterminés par une ligne dos/ face *
- qui peuvent dessiner fermée à face * *
différentes figures dans (intérieur/extérieur) ; - à droite
l’espace : lignes - repérer et utiliser les de /à
courbes ouvertes ou positions relatives de : gauche de
fermées… (bandes de - plusieurs objets sur une - ici/là
papier, rubans, cordes, ligne et dans le plan, - juste
ficelle, mètre articulé). - 2 ou 3 domaines dans le avant
plan ; /après
- suivre des chemins orientés - 1er, 2e,
ou non : 3e, 4e,
dernier

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 30


-sur des lignes (droites,
Reconnaître des Activités : courbes), -sur des
Se repérer dans Activités de « jeux Structuration du temps à la structuration du
le temps : de rythme » partir des activités de la temps se situe à la fois
Accéder aux notions classe : dans un contexte social
de : Sensibilisation aux - activités en ateliers ; et un contexte
- rythme ; appareils de mesure - éducation musicale ; physique.
- durée ; du temps : - EPS.
- lire des repères pendule murale, réveil,
temporels. montre, minuteur de Initiation à la lecture des
cuisine, sablier, appareils de mesure.
métronome
(forme/aspect,
Structuration du Temps

fonction).

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 31


5. Le travail du maître (l’éducateur) :
5.2. Avant la classe :
 Remarque :
- prendre en compte l’observation des comportements, des intérêts des enfants.
- tirer parti de l’expérience, des représentations, des savoirs et savoir-faire acquis par les
enfants.
 Préciser ses intentions (de l’éducateur) :
 Définir le programme d’activités de la journée, de la semaine :
- déterminer les objectifs particuliers en relation avec l’objectif général : prévoir les
capacités que l’on veut faire acquérir en fonction de la compétence à construire.
- déterminer les domaines de son travail (ex : domaine du vivant ; démarche scientifique) et
articuler les objectifs disciplinaires à l’objectif général pour permettre la mobilisation, la
construction des différents modes de représentation, l’appropriation de différents langages et
outils de la culture (d’activité).
 Ajuster sa démarche :

 Prévoir l’organisation matérielle du milieu et des situations afin

D’obtenir : de centrer l’intérêt sur de mettre à la disposition


les différents domaines des enfants des moyens :

- l’engagement dans l’activité - de découvrir


- l’identification de la tâche - d’échanger
- la compréhension de sa portée - de réinvestir

 Prévoir :
 La durée
 Les formes de travail : Collectif ; individuel ; de groupe.
 Les procédures d’évaluation adaptées : À l’âge ; à la capacité.

5.2. Pendant la classe : (rôle et attitudes de l’éducateur)


 Veiller à la qualité : de sa présence ; de sa voix ; de son élocution ; de ses déplacements ;
de sa gestuelle ; des supports utilisés pour la médiation.
 Offrir de multiples sollicitations à l’action de l’enfant : l’inciter à proposer, à suggérer,
à accueillir des suggestions, à se saisir de l’occasionnel avec discernement (vision) :
utiliser une situation, une question, un problème.
 Organiser le travail avec les enfants pour favoriser leurs interactions :
- laisser l’initiative possible ;
- respecter la recherche ; Phase d’exploration
- donner le temps de : Tâtonner, d’expérimenter ;
- observer : les essais, les erreurs ;

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 32


 intervenir dans le déroulement de l’activité :
Aider à entreprendre
À fournir un effort efficace
À tirer parti des échecs, des réussites Phase de structuration
À résoudre les problèmes
À identifier (les acquis, les besoins individuels)
À mener l’activité à son terme.

 Construire ses outils : d’observation ; d’évaluation ;

5.2. Après la classe : (évaluer)


Évaluer :
 Les attitudes ;
 Les acquis des enfants ;

VIII. LE TRAVAIL D’ÉQUIPE :


1. Les avantages du travail d’équipe :
Le travail scolaire par équipe correspond à une tendance naturelle des enfants, qui aiment se
regrouper, au cours de leurs jeux, ou en bandes ; ces avantages :
 Il favorise dans la classe, l’esprit communautaire, crée pour les enfants un climat actif,
amical, sympathique, corrige l’émulation excessive, lorsqu’elle entraîne des rivalités,
suspicions, jalousies, rancunes, découragements…
 Il prépare l’enfant directement à la vie de collaboration (ateliers, fermes, entreprises…).
Les méthodes du travail en groupe ont comme objectif : la mise en commun du savoir et des
capacités pour mener à bonne fin du résultat des tâches dont l’équipe est responsable, afin
de résoudre les problèmes posés, ou réaliser un projet ensemble. L’expérience a montré les
résultats positifs de telles pratiques : créer le sentiment collectif de responsabilité qui pousse
à donner le maximum d’efforts ; chacun participe à l’effort par ses propres capacités ; cet
ensemble d’efforts même est très utile à découvrir des aptitudes différentes, en outre
découvrir ses insuffisances ou ses compétences par rapport à l’autre dans tel ou tel domaine.
Sur le plan intellectuel et affectif, la collaboration favorise les échanges, les confrontations,
elle éduque le sens civique, révèle chez certains l’esprit de conciliation ou au contraire
l’esprit d’opposition qui traduit les particularités des caractères individuels ; elle fait naître
et connaitre : les meneurs, les leaders, auxquels l’éducateur doit vouer une attention
particulière.
Sur le plan du comportement, elle est la morale en action qui favorise par l’expérience
l’exercice de la collaboration, l’acceptation de la discipline personnelle à l’intérieur de la
discipline de groupe ; elle est l’éducation à la solidarité ; le travail par groupe est d’une
considérable importance car il répond aux impératifs sociaux et aux besoins de la vie

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 33


affective : travailler ensemble en se rapportant chacun de sa part à un effort commun,
prenant conscience de ses capacités et de ses limites et ceux de ses camarades.
Le travail par équipe ne demande pas des conditions particulières et des qualités spéciales à
l’instituteur. Chaque éducateur ou qu’il enseigne peut saisir la nécessité d’organiser la
coopération entre les apprenants, il comprend aussi l’esprit dans lequel cette coopération
doit s’instaurer ; il peut à sa manière et selon ses propres moyens dont il se dispose
expérimenter un mode de travail à celui qu’il emploie communément (collectif), répartir la
classe en groupes, parfois il sera possible ou mieux de laisser les apprenants se constituer
tout seuls en petits groupes de 4-5 éléments, tous les groupes recevront une consigne, une
tâche à accomplir dont ils seront responsables d’obtenir un résultat concret en fin de tâche ;
ici même chaque membre va ressentir une certaine responsabilité de travail à l’égard des
autres membres du groupe face à une réussite de tâche ou à l’échec.
Exemple de travail en groupe : supposant une classe avec 3 rangées, l’éducateur groupe
dans chaque rangée un nombre égal d’enfants dont les capacités sont équilibrées, poser à
chaque division de groupe un nombre de questions de calcul mental, de vocabulaire,
d’orthographe, de géographie…, ou chaque membre du groupe doit répondre à 1 ou 2
questions, il y aura 1 point pour chaque question, on additionne les points pour avoir la note
de chaque équipe, ainsi désigner l’équipe gagnante.
Cette expérience a comme but de démontrer l’entraide, les pressions, qui vont se manifester
à l’intérieur de chaque groupe ; on favorise aussi dans cette initiative de travail d’équipe : la
motivation à l’apprentissage, déclenchement de l’effort, port d’intérêt pour les
compétitions, ressentir une certaine plaisance en jeu.
D’autre part l’enseignant peut donner lieu à des activités de groupes : recherche de
documentation (images, article de revues, objets…).
« La collaboration du travail est plus vivante ; tour à tour, chaque membre du groupe est
chef, ouvrier, arbitre, correcteur, juge, initiateur, les situations changent, l’œuvre à
exécuter réclame d’autres qualités, l’état d’esprit de groupe varie, à toute cette activité
mouvante, l’enfant s’adapte d’autant plus vite que l’école favorise son instinct naissant
de coopération » (dit Cousinet).
Les activités d’une coopérative scolaire dépendent du milieu ambiant du groupe, de
l’imagination des membres, ou du maître ; ex : une récolte de plante, ramassage de papiers,
d’escargots, contribuer au reboisement, fabrication d’objets divers…

2. Mise en œuvre du travail d’équipe à l’école (maternelle) :


2.1. L’équipe des maîtres enseignants :

-le directeur ou directrice ;


-les instituteurs et institutrices. Leur rôle contient la mise en œuvre d’une
Pédagogie pour servir des objectifs éducatifs.

2.2. L’équipe éducative :


 L’équipe des maîtres enseignants (directeur, instituteurs) ;
 L’inspecteur départemental et les conseillers pédagogiques ;
 Les parents ;
 Les agents spécialisés d’école maternelle (les autres services : cuisine, administratif,
ménage) ;
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 34
 Les personnes des réseaux d’aide spécialisées :
- psychologue scolaire ;
- rééducateur en psychomotricité ;
- rééducateur en psychopédagogie ;
 Les médecins et les autres intervenants de secours.

2.3. Le travail en équipe pédagogique :


 Réaliser des connaissances des orientations officielles : pour être conscients du rôle
assigné, et de ses enjeux par une lecture-analyse des orientations, pour recenser les
intentions éducatives et définir les objectifs par une mise en comparaison avec les textes
antérieurs ; pour prévoir les activités par une mise en comparaison des programmes et
instructions de l’école élémentaire (primaire).
 Réaliser des connaissances générales des enfants : leur évolution, leurs besoins, pour
déterminer son champ d’intervention, le situer dans ses différentes perspectives de
travail par la référence aux apports de la formation initiale (en qualification), la
formation continue (en expérience), et la culture personnelle.
 Réaliser des connaissances des méthodes et des démarches pédagogiques : pour opérer
des choix pertinents, en fonction des intentions définis et des objectifs visés ;
 Réaliser l’observation du milieu Humain : des enfants pour déterminer les besoins
précis ; pour ajuster les objectifs (selon leur court de développement), et adapter les
activités (selon leurs capacités et les possibilités du milieu) ; par l’élaboration d’outils
d’observation et d’évaluation qui permettent de noter : les comportements sociaux,
moteurs, langagiers des enfants, leurs attitudes face aux activités ; des parents ; pour
connaitre leurs attentes, leurs besoins ; pour recueillir les informations que les parents
souhaitent à communiquer au sujet de leurs enfants, pour coordonner les efforts et co-
éduquer par la recherche des moyens d’une information mutuelle (par esprit d’échange) ;
de rencontre ( organiser des réunions, des visites de classes).
 Réaliser l’observation du fonctionnement des adultes de l’école : pour réfléchir
concernant sa pratique et l’adapter de mieux en mieux par des renseignements : des
fiches d’observations, des bilans quotidiens, des réajustements ; pour bien se répartir les
rôles et les responsabilités ; pour échanger des suggestions ; pour définir des attitudes
communes par la concertation entre enseignants.
 Réaliser l’observation du milieu matériel : de la classe pour connaitre et exploiter les
possibilités existantes des espaces communs par recensements, inventaires de
l’environnement commun ; les espaces communs pour déterminer les besoins par
observations des comportements dans ce milieu ; l’environnement local pour proposer-
suggérer par les projets de transformation, d’équipement, d’exploitation des lieux…
 Réaliser un travail de mise en commun : des observations, des réflexions, des
connaissances, des propositions : pour déterminer ensemble dans le cadre des
orientations, les objectifs prioritaires ; pour recenser et choisir les moyens d’action à
envisager ; pour organiser l’action pédagogique par l’élaboration et l’adoption de :
critères communs d’observation et d’évaluation, par la détermination des responsabilités
respectives ;…
 Rédiger un projet d’école : projet pédagogique qui est une programmation des objectifs
poursuivis et des actions envisagées ; projets d’activités qui est un recensement des
situations, des démarches, et des activités propres.
MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 35
 Organiser la concertation avec les partenaires de l’équipe éducative : intégrer le projet
pédagogique dans un projet éducatif efficace et cohérant.

2.4. Le travail en sein d’équipe éducative :


 Associer la réflexion et l’action de l’équipe pédagogique : aux efforts et compétences des
personnes qui prennent en charge les enfants dans différents moments de leur vie pour
coordonner l’action éducative dans la meilleure cohérence possible, par la présentation :
des besoins recensés par l’équipe pédagogique, des objectifs déterminés en conséquence,
des lignes directrices du projet pédagogique ; des projets d’activités avec les réalisations
envisagées.
 Faire converger (rassembler) différents points de vue sur les besoins des enfants : pour
opérer une synthèse de ces points de vue par l’écoute et la prise en compte : des
observations, des connaissances, des demandes, et des propositions des différents
membres de l’équipe éducative ; pour déterminer des objectifs communs par la définition
des situations pour atteindre ces objectifs.
 Participer au conseil des maîtres (instituteurs) ; participer au conseil de l’école.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 36


RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :
1) Josette Terrieux : « Programme, Projets, Activités », 5emeédition, Edt : Hachette ;
France, 1999.

2) R.Pierre : « Orientations-Projets-activités pour l’école maternelle, 1ereédition, Edt :


Hachette, France, 1991.

3) André Mareuil : « Guide pédagogique pour l’enseignement élémentaire »,1ereédition, Edt :


Hachette, Paris, 1971.

4) Robert Dottrens : « éduquer et instruire », Edt :Nathan, France, 1966.

MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 37


MES 0709/CYCLEII/SERIE04 MES0709.02.04.5.2 «PROPRIÉTÉ CNFEPD » 38

Vous aimerez peut-être aussi