Vous êtes sur la page 1sur 1

Université Nice Sophia Antipolis L3 Info, L3 Math-MI

Automates & Langages 2017–2018

TD no 10

Clôture des langages algébriques

Exercice 1) On se propose de construire l’intersection de 2 langages, l’un rationnel, l’autre algébrique non
rationnel. Pour cela, on utilise la même idée que pour faire l’intersection de 2 langages rationnels.
1. Plaçons-nous sur l’alphabet {0, 1}. Soit L le langage des mots contenant le facteur 11. Donnez
l’automate minimal pour ce langage.
2. Soit K le langage des palindromes de longueur impaire sur l’alphabet binaire. Trouvez un automate
à pile (avec reconnaissance sur états finals) pour ce langage.
3. Construisez un automate à pile reconnaissant l’intersection L∩K en effectuant le produit des graphes
des automates.

Exercice 2) Montrez grâce au lemme de l’étoile pour les langages algébriques que les langages suivants ne
sont pas algébriques :
1. K = {w ∈ {0, 1, 2}∗ tels que | w |0 =| w |1 =| w |2 } ;
2. L = {ww, w ∈ {0, 1}∗} ;
3. P = {1p , p premier }.

Exercice 3) Considérons la grammaire contextuelle G suivante :

Grammaire G
Axiome = S
N = {S, A, B, C}
T = {1}
P={ S →BAB
BA→BC
CB→AAB
CA→AAC
A →1
B →ε}

1. Quel est le langage L(G) engendré par la grammaire G précédente ?


2. Quelle est la nature de ce langage L(G) (rationnel, algébrique ou non-algébrique) ?