Vous êtes sur la page 1sur 12

Laboratoire d’Analyses et de Recherches sur

les Dynamiques Economiques et Sociales

Département d’Economie et de
AU CŒUR DES Sociologie Rurales (DESR)
DEFIS DE Faculté d’Agronomie ; Université de
DEVELOPPEMENT Parakou BP: 123 Parakou, Bénin
Tél: (+229) 97 32 08 56 ou 65 45 54 41
Email : lardes@fa-up.bj
/lardes.up@gmail.com

Séminaire de formation

Rédaction de protocole de recherche et initiation au

logiciel d’analyse STATA

Formateur :

Prof. Dr Ir. Afouda Jacob YABI, Agroéconomiste, Professeur Titulaire (CAMES)


Tél : (+229) 97 32 08 56 ou 65 45 54 41
Email : ja_yabi@yahoo.com / jacob.yabi@fa-up.bj

Assistants :
Msc. Nouroudine OLLABODE, Agroéconomiste, Master professionnel
Tél : (+229) 97 96 20 60 ou 95 73 80 81
Email : nouroudineolabode@gmail.com

Msc. Martial I. AFOUDA, Agroéconomiste, Master professionnel


Tél : (+229) 97 16 26 46 ou 95 87 88 90
Email : mafouda@ymail.com

Juin 2020

1
TABLE DES MATIERES
I. CONTEXTE ...............................................................................................................................2

II. GENERALITES SUR LA RECHERCHE ...............................................................................2

III. LE PROTOCOLE DE RECHERCHE......................................................................................3

IV. CONCLUSION .......................................................................................................................8

V. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES .....................................................................................8

VI. ANNEXES ..............................................................................................................................9

1
I. CONTEXTE
Dans les écoles supérieures et centres universitaires, la fin des formations initiales de base est marquée
par la soutenance pour l’obtention d’un diplôme (Licence, Master ou Doctorat). Cependant, à la fin de
cette formation initiale de base, les étudiants sont contraints à rédiger un mémoire (dans lequel le thème
choisi est développé) en vue de la soutenance. C’est à cette étape du travail de recherche et au moment
de la soutenance publique des résultats de son travail que le manque de connaissances en méthodologie
de la recherche et en rédaction scientifique est constaté par l’étudiant lui-même suite aux interventions
des membres de son jury. Au fil du temps, le manque de prérequis dans la conduite des travaux de
recherche et en rédaction scientifique est à l’origine des difficultés à structurer le mémoire, à choisir et
développer une bonne méthodologie et à présenter les résultats originaux obtenus qui sont très souvent
de bonne qualité (issus des données primaires ou des enquêtes de terrain). Ces lacunes découlent du
protocole de recherche qui est mal rédigé au départ. Le protocole de recherche est, en effet la base du
mémoire. Ainsi, pour amener les étudiants à mieux structurer leur mémoire tout en respectant le schéma
scientifique axé sur la recherche action-développement, le LARDES a jugé nécessaire de réaliser un
séminaire de formation sur la rédaction du protocole de recherche et quelques outils d’analyse. Le but
de ce séminaire est de rappeler aux étudiants la démarche à suivre pour rédiger un bon protocole de
recherche encore appelé projet de recherche.

II. GENERALITES SUR LA RECHERCHE


Avant de décrire les différentes parties constituantes du protocole de recherche, il est nécessaire de
rappeler la définition de certains concepts et les étapes d’une activité de recherche en vue d’une
meilleure compréhension du contenu du protocole de recherche.

2.1. Définitions

La recherche scientifique est une activité que l’on (chercheur/étudiant) entreprend en vue de la mise en
évidence d’un fait ou d’un phénomène nouveau et, le chercheur est toute personne réalisant des études
en respectant une méthodologie rigoureuse en vue d’apporter des connaissances nouvelles (Bossali et
al., 2015).

2.2. Étapes de la recherche

Pour faire une recherche, les six étapes chronologiques ci-dessous sont indispensables :

1- Naissance de l’idée de recherche


2- Rédaction du protocole de recherche
3- Collecte des données
4- Dépouillement, compilation, analyse et interprétation des résultats
5- Rédaction du rapport de l’étude

Page | 2
6- Publication de l’article scientifique (Pas nécessaire pour la licence)

2.3. Différentes catégories de la recherche

On distingue deux catégories de recherche :

- la recherche fondamentale consiste en des travaux expérimentaux ou théoriques entrepris


principalement en vue d'acquérir de nouvelles connaissances sur les fondements des
phénomènes et des faits observables, sans envisager une application ou une utilisation
particulière ;
- la recherche appliquée, consiste en des travaux originaux entrepris en vue d'acquérir des
connaissances nouvelles. Cependant, elle est surtout dirigée vers un but ou un objectif pratique
déterminé.

La clé de réussite du mémoire de soutenance ou d’un article scientifique est le protocole de recherche
qui comporte onze phases obligatoires et chronologiques.

III. LE PROTOCOLE DE RECHERCHE


3.1. Définition

Le protocole de recherche est un document rédigé par un chercheur (étudiant) où il décrit les différentes
phases de la rédaction de son mémoire ou de l’étude. Ce document décrit aussi les règles qui seront
observées dans les relations entre le monde scientifique, les pouvoirs publics et la population concernée
par l’étude. Ainsi, le protocole de recherche est un engagement, un cahier de charges, une convention,
un guide qui dicte les règles de conduite de l’étudiant pendant tout le processus de la rédaction de son
mémoire. Puisque l’étude n’est pas encore réalisée mais que tout ce qui doit se faire est annoncé à
l’avance, le protocole de recherche est considéré comme un projet et le temps grammatical de rédaction
du protocole de recherche est le futur.

3.2. Les composantes du protocole de recherche

Selon Bossali et al. (2015), la composition d’un protocole de recherche est conçue en s’intégrant dans
la logique de la structuration du futur papier original de type IMRAD. L’abréviation IMRAD correspond
à : I=Introduction; M=Matériel et Méthode; R=Résultats; A=AND; D=Discussion.

Un protocole de recherche complet contient ces parties à savoir : Titre de l’étude (thème du mémoire),
introduction, problématique, Objectifs et hypothèse de l’étude, cadre conceptuel, cadre théorique,
matériel et méthode d’étude, calendrier de l’étude, budget de l’étude, bibliographie et conflits d’intérêt.

N.B. Les parties ci-après : titre de l’étude (thème du mémoire), introduction, problématique, Objectifs
et hypothèse de l’étude, cadre conceptuel, cadre théorique, matériel et méthode d’étude du protocole de

Page | 3
recherche sont souvent condensées dans une seule partie dans le mémoire (1ère partie appelée revue de
littérature) et même sous-entendues dans le chapitre introduction et le chapitre clarification des concepts,
cadres théorique et méthodologie du mémoire.

Enfin, pour une meilleure compréhension de notre propos, nous allons développer quelques points
essentiels de chaque composante ci-dessus énumérée avec les innovations que nous apportons.

- Titre de l’étude

Il doit être écrit avec une clarté et une complétude permettant sa compréhension sans recours au texte
intégral du projet d’étude. Il ne doit pas trop long (au maximum 20 mots) et un bon titre doit contenir
quatre items. Pour mémoriser cette règle, Bossali et al. (2015) proposent de retenir « le titre OTLP » :
1. Objet, 2. Temps, 3. Lieu, 4. Personne.

Exemple: Evaluation de la viabilité technico-économique (Objet) des mairaîchers (Personnes) de la


Commune malanville au Nord du Bénin (Lieu) en saison sèche (Temps)

- Introduction

L’introduction annonce l’objet de la recherche, fait un bref rappel des données antérieures,
circonscrit le sujet à l’étude en décrivant la situation actuelle et termine par l’exposition du manque
de connaissances ou du vide existant, ce qui montre un intérêt à la recherche qui va être menée pour
apporter des nouvelles informations.

- Problématique

Encore appelée énoncé du problème ou justification, elle consiste à décrire le contexte actuel et la
justification de l’intérêt de mener des recherches sur le sujet choisi. Tout en reprenant quelques
éléments de l’introduction, dans le paragraphe problématique, l’étudiant fait références aux données
antérieures, expose la situation actuelle et montre l’ampleur ou la gravité du problème et ses
conséquences. La rédaction de l’énoncé du problème se termine par l’annonce du but visé par l’étude
(objectif général de l’étude). Ainsi, pour réussir à bien exposer le problème, l’étudiant doit faire une
revue de la littérature sur le sujet afin de s’assurer que la solution nouvelle qu’il croit apporter n’a
pas été déjà publiée par d’autres chercheurs.

- Objectifs de l’étude

L’objectif de l’étude est défini à partir du problème identifié à résoudre ou diagnostiquer par notre
étude pour apporter des solutions ou des implications. Cet objectif est général ou global pour l’étude
et il est écrit en des termes génériques globalisant en utilisant les verbes appropriés. De cet objectif
découle des sous objectifs appelés les objectifs spécifiques de l’étude et sont écrits avec une

Page | 4
précision maximale permettant d’identifier les moyens exacts pour les atteindre. C’est ainsi que les
objectifs spécifiques sont énoncés à l’aide des verbes d’action.

- Hypothèse(s) de l’étude

Les hypothèses de l’étude découlent des objectifs émis. A cette étape de rédaction, on émet une ou
plusieurs hypothèses sous forme d’affirmations. Il base ses affirmations sur son observation de
l’existant et son expérience: c’est tout simplement son idée de l’étude. C’est dans cette partie du
protocole que l’on retrouve la courageuse prise de risque de l’étudiant (émetteur) qui avance une
hypothèse de recherche qu’il s’engage à vérifier.

Après avoir établi la problématique et la (ou les) question(s) de recherche, il est important de
déterminer les théories, les concepts clés et les idées préexistantes en lien avec le sujet choisi. Ces
informations donnent « un cadre » à nos recherches et prouve que l’on connait les éléments
théoriques liés au sujet.

- Cadre conceptuel/clarification des concepts

Ici, l’étudiant fait une mise au point complète des connaissances acquises sur le sujet à l’étude au travers
la revue de littérature. Ensuite, il doit faire une définition claire des mots qui pourront faire l’objet
d’interprétations différentes par les lecteurs. La clarification des concepts fait une revue abondante de
la littérature qui permettra à l’étudiant de sélectionner les travaux qui lui serviront de références dans le
mémoire.

- Cadre théorique

Le cadre théorique amène une justification scientifique à notre étude. Il démontre que celles-ci ne sortent
pas de nulle part et qu’au contraire, elle possède de solides fondations scientifiques. Pour déterminer le
contenu d’un cadre théorique, il faut deux mots : citer et définir. Il est important de citer les théories et
les idées préexistantes pertinentes dans le cadre théorique et définir également les termes clés de votre
problématique ainsi que nos questions de recherche ou hypothèses. Ainsi, le cadre théorique appuie et
renforce la problématique, sert à clarifier des concepts et permet de définir un concept et le modifier
pour l’arrimer à notre problème de recherche.

En effet, le cadre théorique est le résumé ou la synthèse (Compte-rendu) des idées disponibles dans la
littérature et d’une justification de la rétention de certaines définitions au détriment des autres que l’on
a trouvés dans la littérature. Il permet d’organiser les informations en un ensemble cohérent tout en
mettant en exergue les approches théoriques développées dans les études antérieures en relation avec
notre sujet de recherche.

"Une approche théorique est une structure potentielle d’explication qui comporte un certain nombre
d’éléments. Elle comprend d’abord des postulats qui traduisent la vision des choses sur laquelle elle

Page | 5
s’appuie ainsi que des concepts qui permettent de cerner et de classifier les phénomènes à étudier. Elle
précise, par des propositions, l’ensemble des relations postulées entre les différents concepts et sous-
concepts de l’approche et pose quelques hypothèses sur des relations entre concepts qui, si elles peuvent
être vérifiées et confirmées, pourront être transformées en lois générales ou en généralisations
théoriques. Ce n’est que lorsqu’on aboutit à de telles lois générales que l’on peut parler de théories."
(Mace, 1992). « Le cadre théorique sert principalement à présenter un cadre d’analyse et à généraliser
des relations théoriques déjà prouvées dans d’autres contextes pour tenter de les appliquer au problème.
» (Laramée et Vallée, 1991).

Les modèles théoriques sont des parties intégrantes du cadre théorique. « Le modèle est la représentation
de l’explication d’un phénomène » (Laramée et Vallée, 1991).

- Matériel et méthode d’étude

Ils constituent une étape cruciale de rédaction du protocole de recherche. Cette partie doit être
clairement expliquée et écrite de telle sorte que sa compréhension soit facile permettant sa
reproductibilité par d’autres chercheurs. Cette section comprend sept parties que l’on doit bien
exposer dans son protocole de recherche. La rigueur ici est de mise car une fois sur le terrain de
l’expérimentation ou de collecte des informations (pendant la réalisation de l’étude), l’on ne pourra
plus modifier la méthode en cours de route au risque de fausser les résultats mais aussi la perte du
temps…

Les 7 parties de la méthode d’étude sont :

1. Le cadre de l’étude

C’est la partie où l’on présente la zone d’étude en justifiant les raisons pour lesquelles elle a été choisie
pour la réalisation de l’étude. C’est à ce niveau qu’on situe géographiquement la zone d’étude (carte de
la zone d’étude) et quelques caractéristiques (climat, végétation, pluviométrie, etc.) nécessaires si elles
sont indispensables pour la compréhension des lecteurs de l’étude à réaliser.

2. Le type de l’étude

Ici, Il faut préciser sur quoi l’étude porte, c’est-à-dire le secteur dans lequel l’on veut mener l’étude. Est-
ce que l’étude porte sur une culture ? si oui quelle culture, etc.

3. La période de l’étude

On précise ici la période dans laquelle notre étude ou recherche sera menée.

4. La population de l’étude

Cette partie repose sur la méthode d’échantillonnage. Premièrement, il s’agit de présenter la population
sur laquelle nous voulons réaliser notre étude. Il faut faire une brève description de la population

Page | 6
concernée et être concis et précis. Ensuite, les critères d’inclusion et non inclusion sont également décrits
dans cette partie. Enfin, la méthode d’échantillonnage à utiliser est décrite.

5. Les techniques et outils de collecte

Les méthodes de collecte de données sont variées et le choix de l’une d’entre-elles dépend
essentiellement de la nature des objectifs et des hypothèses retenues. Pour chaque recherche, il faut
concevoir et construire un instrument et une technique adaptés. Le choix de la méthode dépend de la
stratégie de collecte des données, du type de variable, de la précision souhaitée, du point de collecte et
des compétences de l'agent recenseur. Les catégories de collecte de données qui peuvent être reconnues
et les plus utilisées sont : l'enregistrement, les questionnaires, les entretiens, les observations directes et
les déclarations.

6. Le plan d’analyse des résultats

C’est la phase d’opérationnalisation des hypothèses. Il est développé ici chaque méthode de vérification
des hypothèses relatives à chaque objectif spécifique fixé. Ainsi les outils d’analyse à utiliser pour
opérationnaliser chacune des hypothèses émises. Cette partie permet de faire des relations entre
objectifs/Hypothèses/données/méthodes.

7. Les difficultés possibles à rencontrer.

Les difficultés possibles à rencontrer constituent en effet les limites probables de notre étude.

- Le calendrier de l’étude

Une fois que l’idée de recherche est née et que l’engagement de réaliser l’étude est pris, l’on doit élaborer
un calendrier de travail. Le calendrier de travail établit un chronogramme des activités à mener en
précisant l’ordre des priorités, le type d’activité, la période de réalisation, le responsable de l’activité et
les moyens de vérification ou d’évaluation. Le calendrier de l’étude est notre tableau de bord qui prévoit
la réussite dans les délais souhaités. Le calendrier de l’étude conditionne le budget de l’étude.

- Le budget de l’étude

Il faut noter qu’il n’existe pas de recherche sans coût c’est-à-dire sans financement. Ce financement peut
être sur fonds propres ou subventionner par un partenaire. La mobilisation des ressources financières est
une condition obligatoire pour la réussite de la recherche action développement. Ainsi, tout
chercheur/étudiant doit être capable d’élaborer, de défendre et de mobiliser un budget d’étude avant de
s’engager sur le terrain.

Page | 7
- Bibliographie

A la fin du document du protocole de recherche, l’on doit mentionner la liste des articles scientifiques
et autres documents exploités qui ont permis de rédiger l’introduction, la problématique et les
généralités. La bibliographie constitue la dernière partie du corps du texte d’un protocole de recherche
bien rédigé.

IV. CONCLUSION
Le protocole de recherche est un projet de recherche rédigé avec précision par un chercheur/étudiant.
Ce document comprend les clauses qui imposent à l’étudiant/chercheur une conduite des travaux de
recherche selon la méthode retenue. Le protocole de recherche facilite la rédaction du mémoire ou du
rapport scientifique tout en garantissant la validité des résultats. La méthode d’étude qui constitue la
partie essentielle du protocole de recherche doit être reproductible permettant aux autres chercheurs de
répéter l’expérience et vérifier ainsi la véracité des résultats d’une étude publiée. Ainsi, tout étudiant en
fin de formation universitaire doit maîtriser la procédure d’élaboration d’un protocole de recherche qui
est un gage de crédibilité des rapports scientifiques qu’il aura à publier après la soutenance.

V. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Bossali F., Ndziessi G., Moussilao N. P., Ouendo E. M., Koura F. N., Houinato D., Kapo-Chichi J.,
Makoutodé M., Matongo H. A., Ibara J. R., Ngaporo A. I., 2015. Le protocole de recherche : étape
indispensable du processus de recherche garantissant la validité des résultats. Hegel 5(1) 6p

Laramée, A., & Vallée, B. (1991). La recherche en communication. Eléments de méthodologie.

Page | 8
VI. ANNEXES
ANNEXE 1 : Contenu de l’initiation au logiciel Stata 13

Partie 1 : GENERALITES SUR STATA

1.1. Utilité
1.2. Interface Windows de Stata 13
1.3. Types de fichiers sur Stata
1.4. Exportation de base de données lisible sur stata

Partie 2 : ELEMENTAIRES POUR TRAVAILLER SUR STATA

2.1. Fonctions et expressions


2.2. Commandes de gestion des variables
2.3. Fusion de bases de données
2.4. Création d’un fichier do

Partie 3 : ANALYSE DE DONNÉES SUR STATA

3.1. Statistiques descriptives

3.2. Tests statistiques basiques

3.3. Modélisation :

3.3.1. Modèle de régression linéaire multiple

3.3.2. Économétrie des variables qualitatives

 régression logistique/probit sur données transversales


 calcul des effets marginaux

Partie 4 : APPLICATION

TP1, TP2, TP3

Page | 9
ANNEXE 2 : Agenda de déroulement de la formation

ATELIER DE FORMATION DES MEMBRES DU LARDES SUR LA REDACTION DU PROTOCOLE DE


RECHERCHES ET INITIATION AUX LOGICIELS D’ANALYSE

PARAKOU, 11, 12, 13 JUIN 2020

Horaire Thème outils facilitation

Jour 1

08h30- 09h00 Installation des participants Assistant


LARDES

09h00-10h00 Ouverture (Présentation du cadre général Power point


de l’atelier)

Présentation des participants (composition)


Formateur
Adoption du programme de formation
(contenu et horaire)

Photo de famille

10h00-10h15 Pause organisateur

10h15-10h30 Diagnostic des contraintes/difficultés de la Power point + Formateur


rédaction de protocole de recherche brainstorming

10h30-12h30 Déroulement de Module 1 : Généralités sur Brainstorming + Formateur


la recherche Echange-Débat + manuel
de formation + Power
point

12h30-14h00 Pause organisateur

14h00-16h00 Déroulement de Module 2 : protocole de Brainstorming + Formateur


recherche + TP Echange-Débat + manuel
de formation + Power
point

16h00-16h15 Pause organisateur

16h15-17h00 Restitution des TP Brainstorming + organisateur


Echange-Débat + manuel
de formation + Power
point

17h00-17h15 Synthèse de la journée 1

Page | 10
Jour 2

8h00-08h15 Rappel des leçons retenues du jour 1 Papier, bloc note, etc. Formateur+
participant +
organisateur

08h15-10h00 Déroulement de Module 2 : Suite et fin +TP Power point, Bloc note, Formateur+
ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

10h15-10h30 Pause organisateur

10h30-12h30 Déroulement de Module 3 : initiation au Power point, Bloc note, Formateur+


logiciel d’analyse STATA ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

12h30-14h00 Pause organisateur

14h00-16h00 Déroulement de Module 3 : initiation au Power point, Bloc note, Formateur+


logiciel d’analyse STATA+TP ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

16h00-16h15 Pause organisateur

16h15-17h00 TP Power point, Bloc note, Formateur+


ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

17h00-17h15 Synthèse de la journée organisateur

18h00 Fin du jour 2

Jour 3

08h00-10h15 Synthèse des leçons retenues du jour 2 + Power point, Bloc note, Formateur+
TP + assimilation ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

10h15-10h30 Pause Organisateur

10h30-12h00 Présentation des travaux de groupe, Power point, Bloc note, Formateur+
échange+ débat ordinateur, manuel de participant +
formation, etc. organisateur

12h00-13h00 Synthèse de la formation, lecture et organisateur


amendement du rapport, liste des
participants et évaluation de la formation

13h00 Fin du séminaire

Page | 11