Vous êtes sur la page 1sur 44

3,00 € mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO - N° 23 700 - www.lefigaro.

fr - France métropolitaine uniquement Première édition

lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais

MODE DE VIE MGR AUPETIT


QUAND LES HÔTELS PROPOSENT LES MÉDITATIONS DE
LE COUVERT ET LE GÎTE POUR L’ARCHEVÊQUE DE PARIS
OUBLIER LE COUVRE-FEU PAGES 28 ET 29 SUR LA VIE ET LA MORT PAGE 20

ÉTATS-UNIS
La Pennsylvanie,

Peut-on
champ de bataille
et baromètre d’une
Amérique divisée
PAGE 10

reconfiner
DIPLOMATIE
Islamisme : le
combat solitaire
de la France PAGE 12

sans ruiner
SÉCURITÉ
Darmanin accélère
la traque de l’islam
politique PAGE 13

l’économie ?
PROCÈS
Prison avec sursis
pour les squatteurs
de Théoule PAGE 14
HABILLEMENT Les chefs d’entreprise s’alarment
La baisse de
la consommation d’un durcissement brutal des mesures
se généralise PAGE 22 sanitaires, qui compromettrait les espoirs
ÉLECTRICITÉ de reprise. Emmanuel Macron doit s’adresser
La France face à des ce soir aux Français. PAGES 2 À 9, 18 ET L’ÉDITORIAL
risques de délestage
cet hiver PAGE 25
POOL/REUTERS

À Saint-Ouen,
CHAMPS LIBRES

le couvre-feu
n’a pas éteint
les trafics
L’exécutif penche Les entreprises Le sport français
de drogue pour des mesures craignent un se bat pour sa survie
L’hémorragie
strictes et nationales deuxième choc fatal
n

K.-O. debout depuis le début de la crise sanitai-


des députés re, le sport français peine à retrouver ses es-
de la majorité Emmanuel Macron s’exprimera ce soir pour pré- Très affaiblis par le confinement du printemps prits. La deuxième vague du virus et le tour de
senter le nouveau dispositif. Prenant acte de dernier, de nombreux secteurs d’activité sont vis attendu de l’exécutif pourraient à nouveau
est-elle inédite? l’échec du couvre-feu, l’exécutif n’exclut plus un aujourd’hui en danger. Les chefs d’entreprise mettre en péril les compétitions et l’avenir des
n
Un grand confinement généralisé à l’ensemble du pays. Les tirent le signal d’alarme : si le gouvernement dé- clubs professionnels. Exsangues sur le plan fi-
entretien écoles resteraient cependant ouvertes ainsi que cide de reconfiner le pays, un grand nombre de nancier, les dirigeants ne voient pas le bout du
croisé avec certaines activités économiques jugées essentielles. PME et de commerces ne s’en relèveront pas. tunnel.
Nicolas
Baverez
et François ÉDITORIAL par Gaëtan de Capèle gdecapele@lefigaro.fr
Lenglet
bellross.com

n
La chronique
de Bertille
Derrière le confinement

L’
Bayart impensable est-il sur le point le sort de milliers d’entreprises et de centai-
n
La tribune de de se produire ? En juin der- nes de milliers de salariés se trouve aujour-
Boutique Paris +33 (0)1 73 73 93 00

Gilles-William nier, au sortir de deux mois d’hui entre les mains de l’État, qui a dépensé
passés en vase clos, la France des dizaines de milliards pour éviter que
Goldnadel exsangue reprenait enfin son tout s’effondre. Avant même le retour de
PAGES 16 À 19
souffle. Retrouver sa famille, retourner à l’épidémie, chacun se demandait déjà dans
son travail, sortir entre amis, aller au res- quel état nous sortirions de cette situation.

@
taurant, partir en vacances apparaissaient Comment les
comme autant de luxes auxquels il était dit
Beaucoup PME et les
FIGARO OUI
FIGARO NON que l’on ne renoncerait plus jamais. Le gou- n’auront pas la commerçants
vernement, soulagé par cette première vic- rembourse-
Réponses à la question toire, promettait de tout mettre en œuvre force d’affronter raient leurs
de mardi :
Êtes-vous favorable
pour faire face à une possible deuxième va- une deuxième prêts. Com-
gue de l’épidémie. Hors de question, disait- ment le gou-
à un reconfinement ? on alors au sommet de l’État, d’infliger un épreuve vernement
40mm

OUI NON nouveau confinement au pays, qui ne le s’y prendrait pour éponger des déficits et
37 % 63 % supporterait pas. Trois mois plus tard, les lits une dette exponentiels.
et les personnels manquent toujours aussi C’est dire si l’éventualité d’un recloisonne-
TOTAL DE VOTANTS : 274 202 cruellement - mais qu’a-t-on donc fait cet ment généralisé est lourde de menaces.
Automatique

été ? - pour affronter le virus. Au train où Dans l’hôtellerie, la restauration, la culture,


Votez aujourd’hui
3’:HIKKLA=]UXUUW:?l@a@m@i@a";

vont les choses, de couvre-feu en couvre- le tourisme et ailleurs, beaucoup de ceux qui
sur lefigaro.fr feu, nous nous engageons, hélas, à nouveau résistent tant bien que mal n’auront plus les
Faut-il laisser les écoles sur le chemin périlleux du reconfinement. forces nécessaires pour affronter une
M 00108 - 1028 - F: 3,00 E

ouvertes en cas de En avons-nous les moyens ? Rien n’est deuxième fois pareille épreuve. Derrière le
reconfinement ? moins sûr. La mise à l’arrêt quasi complet de premier confinement se cachait une violen-
l’activité au printemps a provoqué une dé- te crise économique. Derrière le second
JULIETTE PAVY/LE FIGARO flagration économique inédite. Au point que pointe une dangereuse crise sociale. ■
JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO
BR 05 Black STEEL
AND : 3,20 € - BEL : 2,90 € - CH : 4,20 FS - CAN : 5,70 $C - D : 3,60 € - A : 3,60 € - ESP : 3,20 € - Canaries : 3,20 € - GB : 2,90 £ - GR : 3,40 € - DOM : 3,20 € - ITA : 3,30 €
A

LUX : 2,90 € - NL : 3,40 € - PORT.CONT : 3,30 € - MAR : 23 DH - TUN : 4,40 DT - ZONE CFA : 2.400 CFA ISSN 0182.5852
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

2 L'ÉVÉNEMENT
LES ÉCOLES DEVRAIENT RESTER OUVERTES
Selon le scénario privilégié par l’exécutif, les écoles et les collèges resteraient ouverts. Car il faut bien que les parents
Il faut s’attendre
puissent continuer à travailler – notamment s’ils sont en télétravail - et éviter que l’économie ne sombre un peu plus. à des décisions difficiles.
Le nécessaire lien social des enfants avec l’école fait aussi pencher la balance vers ce scénario. « Le distanciel a fait À un moment, il faut prendre
beaucoup de ravages », confie un ministre. Pour les lycéens, ce sera visiblement une autre affaire. Ils pourraient avoir
cours moitié à distance, moitié dans leurs établissements ; ils sont plus autonomes et plus contaminants. Selon les
des décisions dures (...) comme
données scientifiques, le degré de contamination est moins important chez les moins de 15 ans, en raison de leur système tous nos voisins européens »

REUTERS
immunitaire. À l’université, enfin – où, dans les zones fortement touchées, le présentiel a déjà été réduit à 50 % -, GÉRALD DARMANIN
les cours en amphi n’auraient lieu qu’à distance. Dans les TD, les groupes seraient réduits de moitié. CAROLINE BEYER MARDI MATIN, SUR FRANCE INTER

Face à l’urgence, l’exécutif


se convertit au reconfinement
Emmanuel
Macron
annoncera
ce mercredi soir
à la télévision
de nouvelles
mesures
plus strictes
et nationales.
ARTHUR BERDAH £@arthurberdah
ET MATHILDE SIRAUD£@Mathilde_Sd

LE NOMBRE de personnes contami-


nées explose. Les hôpitaux peinent à
résister. La situation est pratique-
ment hors de contrôle. Au pied du
mur de la deuxième vague de l’épi-
démie de Covid-19, l’exécutif n’a
plus le choix. Il faut agir durement et
rapidement. Le couvre-feu annoncé
par Emmanuel Macron il y a deux
semaines est déjà obsolète. Jean Cas- débattues et votées jeudi par le Par- Le premier ministre, épisode, il n’y avait pas un jour sans Selon plusieurs sources gouver- jorité. Aussi, la liste des activités di-
tex a admis, mardi matin lors du tra- lement : à l’Assemblée nationale à Jean Castex (à droite), qu’un article ne fasse état du monde nementales, le nouveau confine- tes « essentielles » pourrait être
ditionnel petit déjeuner de la majori- 9 h 30, puis au Sénat à 14 h 30. Jean et le ministre d’après. Désormais, on a complète- ment envisagé par l’exécutif serait complétée et élargie à toutes les
té, que le dispositif ne permettait pas Castex a déjà consulté les responsa- de la Santé, Olivier ment abandonné l’idée d’imaginer la nettement différent du premier. professions en extérieur, comme les
de contenir la progression de l’épi- bles des groupes parlementaires, Véran, lors d’une visite vie post-virus. Cette incapacité à Donner l’impression d’un strict re- travaux publics ou l’agriculture, par
du service d’urgences nous projeter individuellement et
démie. « Le couvre-feu devait servir à des partis politiques et les partenai- tour à la mi-mars serait un cruel exemple. Cet assouplissement vise-
de l’hôpital Nord,
limiter les interactions sociales. Or il res sociaux, mardi après-midi. À ce à Marseille, collectivement est très compliquée. » aveu d’échec. « Ce ne sera pas le rait à amoindrir les « coûts sociaux
les a simplement décalées. Au lieu de moment-là, la piste d’un confine- le 24 octobre. schéma de mars. On ne pas rajouter et sociétaux » du confinement, se-
se retrouver après 21 heures, les gens ment total du pays, de 2 à 4 semaines NICOLAS TUCAT/AFP
Un aveu d’échec une crise économique à la crise sani- lon un proche du premier ministre.
se voient à 18 heures, déplore un mi- reconductibles, prenait de l’am- L’exécutif n’échappera pas à une re- taire. Il faut que les gens continuent à Une chose est sûre, l’exécutif est
nistre. On a un problème pour inciter pleur au sommet de l’État. « Dès mise en cause de sa gestion du dé- travailler. Mais ce sera métro, boulot, déterminé à prendre des mesures
les Français à réduire leurs contacts. l’instant où l’on considère que la si- confinement et de l’apparition de la dodo ou télétravail », décrit un mem- fortes très rapidement, notamment
L’entre-deux ne fonctionne pas. Entre tuation d’aujourd’hui est similaire à deuxième vague. Jusqu’à la semaine bre du premier cercle d’Emmanuel dans la perspective des fêtes de fin
l’esprit et la lettre, il faut durcir la la situation de mars dernier, je ne vois dernière, Emmanuel Macron et Jean Macron. « Tous les scénarios sont à d’année. « On ne pourra pas interdi-
lettre, car l’esprit ne suffit pas. » pas comment l’on pourrait dire que Castex disaient « tout faire » pour l’étude : l’objectif est de casser la forte re aux Français de se retrouver à ce
L’exécutif va donc sévir. « C’est les mêmes causes ne produisent pas éviter un reconfinement et permet- propagation du virus », se conten- moment-là. Ils ne l’accepteraient
indispensable », a tranché Jean Cas- les mêmes effets », rapporte un in- tre de « vivre avec le virus ». Mais la te-t-on de dire à l’Élysée. pas », anticipe un conseiller de
tex mardi soir. Lors d’un Conseil de terlocuteur régulier du président. stratégie de riposte « graduée et ter- Vers une sorte de reconfinement l’exécutif. « Passer Noël seul ou en
défense sanitaire prévu ce mercredi « Depuis le début de la crise sanitaire, ritorialisée » portée par le premier « light » ou à « l’irlandaise », donc ? visio, c’est juste le summum de la
matin, Emmanuel Macron prendra une seule solution a fonctionné contre ministre, à un moment où le virus Les écoles et les collèges pourraient glauquitude », consent un ministre.
donc de nouvelles mesures restric- l’épidémie : le confinement », ajoute- circule dans tout le pays, n’est plus rester ouverts. Le sort des élèves de L’exécutif espère que le contexte
tives, qu’il présentera dès le soir t-on de même source. Autrement d’actualité. « Avec toutes les mesures lycée n’est pas encore tranché, tan- européen - certains de nos voisins
même à 20 heures sous la forme dit, le pire des scénarios, qui replon- qu’on a prises, je ne comprends pas dis que les universités pourraient sont eux aussi contraints de recon-
d’une allocution télévisée. « Le pré- ge les Français dans le huis clos du pourquoi l’épidémie reprend à ce rester fermées après les vacances de finer - permettra aux Français d’ac-
sident a montré qu’il ne se dérobait printemps. « Cette fois, ce sera plus point », lâche, dépité, un cadre de la la Toussaint. « Le problème, c’est que cepter plus facilement les mesures.
jamais quand il s’agit d’annoncer des difficile à accepter, redoute un majorité. « La deuxième vague a pris les enseignants vont vouloir exercer « Il y a de toute façon une attente
décisions difficiles », souligne un membre de l’exécutif. Tout le monde tout le monde de court », reconnaît un leur droit de retrait. Ça va être ingé- forte pour des mesures nationales »,
ministre. Celles-ci seront ensuite en a déjà marre. Lors du premier conseiller en première ligne. rable », redoute un cadre de la ma- rapporte un ministre. ■

Toutes les décisions se prennent dans le huis clos du Conseil de défense


IL PEUT être écologique, sécuri- Consacrées à la gestion de la et qui découvrent les arbitrages Autour du président, certains un effacement progressif du gou-
taire ou sanitaire. Depuis le dé- deuxième vague du coronavirus, en direct - ou presque - à la télé- proches reconnaissent toutefois vernement et du premier ministre
but du quinquennat, Emmanuel ces deux réunions successives ont vision. « La frustration existe, ad- qu’il a pu participer lui-même à qui sont, pourtant, responsables
Macron a décidé de décliner le permis à Emmanuel Macron de met un ministre. Mais ça ne me la désacralisation de l’instance devant le Parlement, pointe
Conseil de défense sous presque calibrer son plan d’action. choque pas que le gouvernement qu’il chérit tant. Car en relé- Hugues Renson, vice-président
toutes les formes possibles et D’abord en examinant les trois ne soit pas totalement associé. guant le Conseil des ministres au La République en marche de
imaginables. Installée dans le scénarios entre lesquels il hésite, Ce ne sont généralement pas des rang de chambre d’enregistre- l’Assemblée nationale. Cela doit

4
« PC Jupiter » - le bunker antia- et leurs éventuelles conséquences décisions qui se prennent avec nous interroger. Devant l’ur-
tomique de l’Élysée, à plusieurs sur la vie économique et sociale 40 personnes autour de la table. » gence, nous avons pris l’habitude
dizaines de mètres sous terre -,
cette instance ultraconfidentiel-
le se réunit a minima toutes les
du pays (lire ci-dessus). Et pouvoir
trancher ensuite, dans un second
temps, l’option qui semble être la
Surtout, Emmanuel Macron a
petit à petit décidé de privilégier
ce cénacle plutôt que le Conseil
“ On assiste à un
effacement progressif
de multiplier les organes politico-
administratifs ad hoc qui ne re-
posent sur aucun fondement insti-
semaines (nos éditions du 20 mai plus appropriée à la situation. Conseils des ministres, car les discussions
du gouvernement tutionnel, aucune base légale, ce
2020). Quand ça n’est pas beau- Entouré du premier ministre y sont toutes placées sous le et du premier ministre qui accentue la perte de pouvoir
coup plus. Jean Castex, et d’une dizaine de de défense sceau du secret-défense. Cela lui qui sont, pourtant, démocratique. Tout converge vers
Ces quinze derniers jours ont membres du gouvernement - ont été convoqués permet d’être libéré de la crainte l’Élysée. »
en effet été marqués par une ac- dont Olivier Véran (Santé), ces quinze derniers de voir ses propos se retrouver
responsables devant Pour le parlementaire, ce glis-
le Parlement
célération du rythme de convo-
cation de ce rendez-vous par le
président. Entre l’assassinat de
Bruno Le Maire (Économie),
Jean-Michel Blanquer (Éduca-
tion), Élisabeth Borne (Travail),
jours, dont deux
en deux jours
dans la presse. En tout cas sur le
papier. Car le président n’a pas
supporté la récente fuite, dans Le

HUGUES RENSON, VICE-PRÉSIDENT LREM
DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE
sement implique une « clarifica-
tion ». «Nous n’échapperons pas,
en conséquence, à un débat sur
Samuel Paty par un terroriste Gérald Darmanin (Intérieur) -, le Figaro (nos éditions du 16 sep- l’adaptation de nos institutions
islamiste le 16 octobre dernier, président apprécie ce format res- tembre 2020), de la colère qu’il a ment, et en multipliant les aux conséquences du quinquen-
et l’aggravation de la situation treint, qui solennise sa fonction, piquée contre Olivier Véran sur Conseils de défense au vu et au nat », écrivait-il déjà dans Le Fi-
épidémique, le chef de l’État en et où il est libre de prendre toutes les tests. Le chef de l’État n’a su de tous, Emmanuel Macron en garo, le 24 septembre, à l’occa-
a organisé quatre, dont deux en les décisions qu’il souhaite. Au d’ailleurs pas manqué de le faire a fait un objet de communication sion de l’anniversaire des vingt
A

deux jours - mardi et mercredi risque de provoquer l’agacement savoir aux quelques participants politique. Avec tous les travers ans du quinquennat. ■
matin. de ceux qui n’y sont pas invités, présents ce jour-là. que cela implique. « On assiste à A. B. ET M. S.
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

L'ÉVÉNEMENT
TAUX D'INCIDENCE (nombre de cas de Covid-19 en semaine LE PARAMÈTRE R (taux de reproduction effectif du virus. Il représente
3
Un redécollage spectaculaire de l’épidémie en France glissante pour 100 000 habitants)
358,1
le nombre moyen de nouveaux cas causés par une personne infectée)
300 1,5
1,37
250 1,4
30 000 Nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 1,3
200
1,2
150
25 000 1,1
100 1
20 000 50 0,9
17 761 0 0,8
17 580 26 octobre
1er juin 23 octobre 1er juin 20 octobre
15 000 28 mars Source : Santé publique France Infographie

+142,82 % +42,83 %

Une deuxième vague plus lente,


10 000
Variation sur 7 jours
5 000

0
18 mars
2 972
mais potentiellement plus meurtrière
velles hospitalisations tous les 10 national : plus d’un lit sur deux est
TRISTAN VEY £@veytristan jours, et des admissions en réanima- occupé par un patient Covid. À ce
tion tous les 14 jours. Ces délais se rythme, la saturation serait atteinte
7 000 EN QUELQUES semaines, le débat sont néanmoins raccourcis depuis dès novembre. Et nous dépasserions
épidémiologique a lentement glissé début septembre, où ils étaient de bien avant Noël le pic de début avril,
6 000 Nombre de patients Covid-19 en réanimation de « fait-on face à une seconde va- deux à trois semaines. Le taux de re- lorsque les capacités avaient été aug-
gue ? » à « sera-t-elle plus grave production R (nombre de personnes mentées de 40 % (plus de 7 000 lits
5 000 que la première ? » La croissance contaminées en moyenne par une contre 5 000 en temps normal). Si
exponentielle du nombre d’hospi- personne infectée) semble se stabili- rien n’est fait, les médecins pour-
4 000 talisations, puis de réanimations et ser autour de 1,4, quand il était esti- raient devoir très prochainement
maintenant de décès, a logique- mé à 3 au début de l’épidémie : cela faire un tri entre les malades éligibles
3 000 ment suivi celle du nombre de nou- veut dire qu’il « suffirait » d’un effort à la réanimation, ce qui avait pu être
2 761 veaux cas (voir infographie). Même collectif supplémentaire pour repas- évité de justesse au printemps. Si l’on
2 935 26 octobre les plus fervents vendeurs d’espoir ser sous 1, condition pour entamer en arrivait à cette extrémité, le taux
2 000 25 mars
+27,35 % des plateaux télévisés n’ont plus un reflux de l’épidémie… C’est tout de mortalité pourrait s’envoler…
+192,91 % grand-chose en magasin pour le sens des mesures qui doivent être Cela annihilerait les progrès de prise
1 000 rassurer le public. Les prochaines prises cette semaine. Autre motif en charge qui ont permis de réduire
0
771 semaines s’annoncent brutales. d’espoir, la baisse du taux d’inciden- de moitié la mortalité en réanimation
Avec près de 18 000 patients Co- ce (nombre de cas pour 100 000 ha- entre mars et aujourd’hui.
18 mars vid hospitalisés, nous sommes déjà bitants) entre le 20 et le 30 septem- Autre source d’inquiétude :
au même niveau que le 28 mars, bre, qui pourrait être un effet des l’épidémie était localisée au prin-
onze jours après le début du confi- mesures prises mi-septembre à Bor- temps dans trois régions principa-
500 nement du 17 mars… Le nombre ac- deaux et Marseille. La vague de froid les (Ile-de-France, Hauts-de-
tuel de personnes en réanimation de fin septembre pourrait au France et Grand Est). Cela laissait
(2 761) avait été franchi entre le 24 et contraire être responsable du brutal une certaine souplesse pour effec-
400 Nombre de décès quotidiens (lissé sur 7 jours en semaine glissante) le 25 mars, de même que le nombre rebond qui a suivi, ce qui n’est pas tuer des transferts de patients entre
de décès quotidiens enregistrés (en- très rassurant avec l’hiver arrivant… les régions et recourir au renfort de
viron 200). La photographie de soignants venus de zones épar-
300 l’épidémie est donc déjà bien pire Dynamique exponentielle gnées. Ce sera plus complexe cette
qu’elle ne l’était le 14 mars dernier, Si elle est moins brutale, la dyna- fois-ci, tous les territoires étant
lorsque Emmanuel Macron avait mique n’en reste pas moins expo- frappés par l’épidémie. Si l’on y
200
170 solennellement pris la parole pour nentielle et donc, dangereuse. Nous ajoute des personnels épuisés par la
déclarer « la guerre » au virus… étions au printemps face à une va- première vague et le rattrapage des
172 26 octobre
Mais la dynamique de cette se- gue scélérate, très haute et soudai- déprogrammations de soins du
100 25 mars
conde vague n’est heureusement ne, vite cassée par le confinement. printemps, on peut craindre une si-
pas la même. Alors que l’on était sur Nous sommes cette fois-ci face à tuation plus catastrophique encore.
0 un doublement des chiffres quoti- une potentielle montée des eaux Concrètement, cela signifie que des
diens tous les trois-quatre jours en- plus lente, mais inexorable. personnes qui auraient pu être sau-
viron, nous sommes aujourd’hui sur Le taux d’occupation des réani- vées au printemps, ne le seront pas
Source : Santé publique France Infographie un doublement du nombre de nou- mations est déjà de 55 % au niveau cet automne. Tout simplement. ■

L’opposition dénonce
un manque d’anticipation
duquel plusieurs chefs de parti, dont Mari-

Menace islamiste,
MARION MOURGUE£@MarionMourgue ET ne Le Pen, ont dénoncé le manque d’« an-
TRISTAN QUINAULT-MAUPOIL £@TristanQM
ticipation » de l’exécutif. « Vous aurez
compris une chose : être premier ministre,

immigration non maîtrisée,


AVANT MÊME qu’un reconfinement soit c’est se faire engueuler ! », a ironiquement
acté par l’exécutif, certains élus le récla- lancé François Bayrou au chef du gouver-
maient de plus en plus fort. « Ne valait-il nement. « Sans doute faut-il arriver à des
pas mieux un confinement général tout de mesures plus restrictives, je le comprends.

justice dépassée : il est urgent


suite pour deux ou trois semaines ? Mainte- Mais ça n’exonère pas le gouvernement de
nant, à la période la plus creuse de l’année, sa responsabilité, déplore le président des
pour arriver au mois de décembre et aux Républicains Christian Jacob. Tout s’est fait
fêtes de Noël dans une situation bien dans l’urgence, l’improvisation, l’approxi-
meilleure ? », interrogeait dès vendredi le
maire de Nice, Christian Estrosi, sceptique
sur l’efficacité du couvre-feu. Lundi, le
maire de Nice se faisant de plus en plus
mation ». « Qu’est-ce qui a été fait depuis
mars ? Pourquoi n’a-t-on pas créé des lits
en réanimation ? Pourquoi n’est-on pas en
situation d’avoir des hôpitaux éphémè-
de restaurer l’autorité !
pressant : « Si dans huit jours nous ne re- res ? », interroge-t-il. « Notre conviction
passions pas en dessous des 150 (cas) pour profonde, c’est que le déconfinement a été
100 000 habitants, je serai amené à prendre raté. Raté parce que le “tracer, tester, iso-
de nouvelles mesures restrictives très ler” n’a pas marché et que l’on n’a toujours
fermes : je mettrai en œuvre un confinement pas de mise en œuvre des tests antigéniques.
économique la semaine, et total pour le Sur les masques, les tests, le gouvernement a
week-end », annonçait-il. Manière de manqué d’ambition », ajoute Damien
pousser le gouvernement à réagir vite. Abad, le président du groupe LR à l’As-
Si Christian Estrosi est le premier élu à semblée nationale.
avoir posé la question d’un reconfinement
pour faire face à l’aggravation de la situa- « Faire bloc » « Un constat concret, étayé avec brio.
tion sanitaire, il est loin d’être seul. Di- L’exécutif se sait attendu au tournant. D’où
manche soir, le président LR de la région sa volonté de mener une large consultation Pour Thibault de Montbrial,
Grand Est et médecin urgentiste Jean Rot-
tner se montrait tout aussi catégorique.
en amont des annonces pour s’assurer une
plus large acceptation sociale du tour de le politique doit s’émanciper
« J’ai la certitude que nous allons vers un
confinement. Différent du premier. Mais
vis. « Quitte à perdre 24 heures, il faut
converger vers une union nationale », expli- de cette gouvernance de l’émotion
nous allons devoir anticiper, écouter, inven-
ter et aider », expliquait-il après avoir réu-
que un haut cadre de La République en
marche. Au gouvernement, on a vu les
et s’engager sur une voie morale
ni son exécutif pour leur demander
« d’être prêts dès cette semaine ».
images des manifestations violentes en Ita-
lie ou Espagne provoquées par les nouvel-
permettant à notre peuple
En regardant les chiffres ce week-end –
cas positifs supplémentaires, nombre
les restrictions de ces derniers jours. « Je ne
crois pas à une acceptation sociale plus fai-
de relancer l’aventure collective. »
d’hospitalisations et d’entrées en réanima- ble. Maintenant tout le monde connaît quel-
tion -, Jean Rottner appelait à un « reconfi- qu’un qui a subi le virus. Les gens prennent Aziliz Le Corre, Le Figaro Magazine
nement régionalisé adapté aux situations lo- conscience du danger », se rassure une mi-
cales ». « Le couvre-feu n’est pas suffisant nistre. « Il y a trois semaines à Marseille on
pour casser les chaînes de contamination », nous traitait de tyrans. Là, la peur monte »,
juge le président de région, convaincu que abonde un député LREM. Avant même la
« l’épidémie est devant nous ». « Nous présentation des prochaines restrictions, a
avons un ou deux trains de retard », s’in- été annoncée l’organisation d’un débat
quiète Jean Rottner. Un constat partagé parlementaire à l’Assemblée et au Sénat
par plusieurs participants à la réunion en- jeudi, suivi d’un vote. Il n’empêche, la
tre Jean Castex et les principaux responsa- perspective d’un nouveau reconfinement
A

bles de l’opposition, mardi soir à Mati- effraie. Valérie Pécresse « le redoute » et


gnon. Un rendez-vous houleux à l’issue craint une « crise sociale dramatique ». ■
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

4 L'ÉVÉNEMENT
Écoles fermées, télétravail, couvre-feu :
quelle efficacité contre l’épidémie ?
Pour ralentir la course du virus, il faut réduire les occasions de contamination, donc nos contacts sociaux.

PAULINE FRÉOUR £@p_freour uRenforcer


le télétravail uInterdire les grands
rassemblements
s’additionner, parfois plusieurs à la
fois, ce qui rend plus complexe l’ana-
5 heures du matin. Le week-end, il
commençait à 13 heures le vendre-
Depuis le 14 octobre, la pratique est Dans les 54 départements placés lyse de leur impact respectif », expli- di et finissait à 5 heures le lundi.
L’ÉPIDÉMIE de Covid-19 enregis- fortement encouragée, à raison de sous couvre-feu, les établissements que au Figaro le Pr Harish Nair. « Un couvre-feu n’est rien d’autre
tre une telle accélération en France 2 ou 3 jours par semaine, dans les recevant du public en plein air qu’un confinement nocturne, analy-
qu’il ne semble même plus possible
d’attendre de connaître l’impact
territoires en état d’urgence sani-
taire avec couvre-feu. Le président
comme les stades peuvent encore
recevoir jusqu’à 1 000 personnes. Il uAvancer l’heure du couvre-
feu ou confiner le week-end
se Antoine Flahault. Plus vous l’al-
longez, plus il a d’efficacité en ré-
du couvre-feu imposé à 54 dépar- de la République avait alors recon- n’est plus possible en revanche Imposé à l’Île-de-France et 8 mé- duisant les contacts sociaux.
tements pour réfléchir à un nouvel nu que télétravailler n’est pas tou- d’utiliser de salles de réception tropoles le 16 octobre, puis élargi à L’étendre au week-end ne fera que
arsenal de mesures. « Nous som- jours évident selon le contexte fa- pour organiser une fête, et les réu- 54 départements depuis samedi renforcer cette dernière. »
mes nous-mêmes surpris par la milial, et qu’on peut éprouver le nions de plus de 6 personnes dans dernier, le couvre-feu est un peu Les experts le martèlent d’ailleurs
brutalité de ce qui est en train de se « besoin d’échanger avec (ses) col- l’espace public sont interdites sur trop récent pour que ses effets sur pour toutes les mesures : elles ne vi-
passer depuis dix jours », a admis lègues ». Mardi, toutefois, la mi- tout le territoire. Une étude récente la courbe épidémique soient mesu- sent qu’à une chose, réduire nos
lundi le président du conseil scien- nistre du Travail, Élisabeth Borne, publiée dans le Lancet Infectious Di- rables. Néanmoins, l’expérience contacts contaminants. Il est possi-
tifique, Jean-François Delfraissy. a estimé sur Franceinfo que la si- seases par des chercheurs de l’Uni- guyanaise de l’été dernier aurait, ble d’y arriver de deux façons : en
Mais si le mot « reconfinement » tuation sanitaire actuelle impose versité d’Édimbourg estimait que semble-t-il, convaincu le chef de rendant nos interactions moins ris-
n’est plus tabou dans la bouche d’aller « à fond » sur le télétravail l’interdiction des événements pu- l’État sur son utilité. Dans le dé- quées grâce aux gestes barrières,
d’Emmanuel Macron, l’espoir est lorsque le poste occupé le permet. blics était la mesure la plus efficace, partement ultramarin, en deux déjà largement adoptés, ou en ré-
encore d’éviter que celui-ci soit « Travailler à distance est une très devant la fermeture des écoles, le mois (juin-juillet), le R était re- trécissant notre « bulle sociale », ce
aussi large et pénalisant qu’au bonne façon de réduire le nombre de télétravail, et les restrictions aux tombé de 1,7 à 1,1 (-36 %), ce qui à quoi visent toutes les mesures de
printemps dernier. Pour cela, dif- contacts dans l’entreprise mais aus- déplacements dans le pays, pour avait permis de relâcher la pres- confinement. « Avec un R à 1,37 et
férents leviers de réduction de la si dans les transports en commun », faire baisser l’indicateur R, reflet de sion sur les services de réanima- non à 3 comme en mars, nous ne
vie sociale existent, qui ne sont rappelle Antoine Flahault. Le la vitesse de propagation de l’épi- tion. D’aucuns remarquent toute- sommes pas si loin de pouvoir contrô-
rien d’autre que des composantes Pr Delfraissy a par ailleurs appelé à démie. Selon leurs calculs basés sur fois qu’il est là aussi difficile de ler l’épidémie, estime Mircea Sofo-
Le personnel médical
du confinement que l’on a connu, la plus grande prudence dans les 131 pays, en un mois l’interdiction distinguer l’efficacité du couvre- nea. Beaucoup de réflexes ont déjà
de l’unité d’infectiologie
et sur l’efficacité desquels les restaurants d’entreprise. de l’hôpital de Gonesse, des événements publics avait feu guyanais, des autres mesures été adoptés, mais il faudrait moduler
connaissances ont progressé grâce Les clusters recensés dans le milieu en banlieue parisienne, abaissé la valeur de R de 34 %. Les l’ayant accompagné (confine- le message selon les âges, car les ef-
à la recherche scientifique et aux professionnel, privé comme pu- se prépare dans auteurs de l’étude précisent toute- ments localisés, fermeture de la forts attendus ne sont pas les mêmes
retours d’expérience. blic, s’élevaient à 916 sur 4 365 au un couloir avant fois que l’efficacité de la mesure frontière avec le Brésil…). En pour les jeunes ou pour les plus de
15 octobre, soit davantage que d’aller visiter un patient pourrait tenir à ce qu’elle fut sou- Guyane, le couvre-feu a d’abord 65 ans. Il nous reste enfin à faire un

uFermer les établissements


scolaires et les universités
dans les établissements scolaires,
selon Santé publique France.
victime du Covid-19.
C. ARCHAMBAULT /AFP
vent la première mise en place.
« Toutes les autres viennent ensuite
été mis en place de 21 heures à
6 heures, puis de 17 heures à
effort dans la sphère privée, jusqu’à
ce que les beaux jours reviennent. » ■
C’est l’un des points de débat les
plus sensibles. Faut-il fermer les
établissements scolaires, et si oui,
de quel niveau ? « La fermeture des
lycées et universités peut être un im-
portant levier d’action contre l’épi-
démie », estime Mircea Sofonea,
épidémiologiste à l’Université de
Montpellier, qui rappelle qu’« un
lycéen a le même impact épidémio-
logique qu’un adulte ». Déjà, depuis
le 6 octobre, les universités fran-
çaises ne peuvent plus dépasser
50 % de la capacité d’accueil de
leurs locaux. Antoine Flahault, di-
recteur de l’Institut de santé glo-
bale à l’Université de Genève, plai-
de pour la fermeture physique
totale des établissements d’ensei-
gnement supérieur et secondaire,
pendant « environ deux semaines,
afin de casser la courbe de progres-
sion du virus sans causer de décro-
chages scolaires irréparables ».
La question des jeunes enfants est
davantage débattue. « On ne
connaît pas bien leur rôle dans la
chaîne de transmission du virus »,
rappelle l’épidémiologiste. On sait
en revanche qu’ils présentent peu
de symptômes lorsqu’ils sont
contaminés. Associé au handicap
que représente leur garde pour les
parents en activité, ce dernier ar-
gument a jusqu’à présent plaidé en
faveur d’une ouverture des écoles
primaires. Antoine Flahault estime
néanmoins souhaitable que les élè-
ves portent le masque dès 6 ans, et
que la ventilation dans les écoles et
les crèches soit améliorée.

Comment les CHU s’organisent pour isoler les patients infectés


patient Covid+ là où la pathologie nérale par intérim de l’établisse- sée de 15 à 55 places », explique le mission médicale d’établissement.
GUILLAUME MOLLARET dominante exige des soins », expli- ment ligérien. directeur général, Nicolas Best. Si un patient atteint d’un cancer est
£@Newsdusud
que la directrice générale, Marie- C’est une tout autre stratégie À Montpellier, c’est une troisiè- positif au Covid-19, il est orienté
Noëlle Gérain-Breuzard, qui qui est préférée au CHU de Nîmes me voie qui a été choisie en raison vers le service de maladie infectieu-
LES PATIENTS positifs au Covid- concède une contrainte : « Nous (Gard). Là, l’hôpital dit avoir ap- de l’éclatement géographique des se. Et c’est son cancérologue qui se
19 et nécessitant une hospitalisa- n’avons pas les moyens de dédier pris de l’expérience du printemps. hôpitaux constituant ces CHU, déplace », précise-t-il.
tion pour une autre raison doi- un bâtiment aux patients Covid. » À l’époque, une organisation si- mais aussi des expertises médica- Au-delà de ces organisations,
vent-ils être hébergés dans un L’approche est semblable à milaire à celle des Stéphanois les en présence. Ici, les patients différentes partout dans l’Hexago-
service dédié au Covid ou de la Saint-Etienne, où la pandémie sé- avait été mise en place. Mais l’hô- Covid+ sont adressés en première ne, demeure la question de la coo-
spécialité médicale dont ils relè- vit particulièrement cet automne. pital étant organisé autour de pa- intention vers le service de mala- pération locale avec les établisse-
vent ? La question ne se pose pas Le CHU, dont le plus clair des ac- villons indépendants, cela avait dies infectieuses… sauf s’ils relè- ments des secteurs privés lucratifs
pour ceux nécessitant une intuba- tivités est concentré sur un seul engendré une surmobilisation de vent prioritairement de la psy- et non-lucratifs. Au printemps, le
tion (ils sont dirigés en réanima- site, crée à chaque étage, à mesure personnels et une déprogramma- chiatrie ou de la gériatrie, où les président de la Fédération de
tion-soins continus) ou les partu- que le besoin s’en fait sentir, des tion massive de la chirurgie non- services locaux ont développé une l’hospitalisation privée, Lamine
rientes. Pour les autres patients, secteurs de haute densité virale urgente. compétence particulière au cours Gharbi, s’était largement plaint du
tous les CHU n’ont pas tranché la (pour les patients positifs au Co- des derniers mois. fait que les capacités de réanima-
question de la même façon. vid-19) et d’autres de basse densi- Coopération locale avec Ces choix différents selon les tion des cliniques ne soient pas ex-
« Je ne pense pas qu’il y ait une té virale. les établissements privés spécialités peuvent aussi s’impo- ploitées en renfort de l’offre publi-
méthode meilleure qu’une autre. « Les services de rhumatologie et Fort de cette expérience, le CHU ser lorsque l’épidémie prend de que de soins.
Sinon, elle serait reprise partout. de neurologie sont voisins. Ils ont nîmois a décidé d’en prendre le l’ampleur. Ainsi à Nîmes, face à Si des guerres stériles demeu-
Nous avons tous des contraintes l’habitude de travailler ensemble. contre-pied en hospitalisant prio- l’afflux de cas, un « secteur Co- rent dans certaines villes, on a su,
architecturales et de personnel dif- Les patients positifs au Covid-19 de ritairement les patients positifs au vid » a récemment été créé en gé- ailleurs, passer outre. Ainsi, à
férentes qui nous obligent », résu- ces deux services sont hospitalisés nouveau coronavirus dans un bâ- riatrie, un autre en chirurgie. Ce Saint-Etienne, le CHU coordonne
1

me Julie Durand, directrice des dans une même aile de bâtiment, les timent à part, où place a été faite ne sera en revanche pas le cas en quotidiennement une réunion re-
affaires générales du CHU de négatifs de l’autre. Nous essayons au service d’infectiologie. « Nous cancérologie. « Les choses sont groupant onze hôpitaux publics et
Montpellier. À Tours (Indre-et- également de faire en sorte que les avons déménagé un service de soins claires : la cancérologie doit rester privés avec « le souci de nonsatura-
Loire), le nombre restreint (à ce soignants n’interviennent que dans de suite et de réadaptation sur un un secteur à basse densité virale, tion d’un établissement pour per-
A

jour) de patients hospitalisés hors un seul des deux secteurs », détaille autre site pour transformer des lits. précise le Pr Jean-Emmanuel de la mettre la montée en charge pro-
réanimation permet de « garder le Pascale Mocaër, la directrice gé- La capacité d’infectiologie est pas- Coussaye, président de la com- gressive de chacun d’eux ». ■
“Grâce à la Fondation,
je réalise mon rêve :
j’enseigne une langue
qui me passionne.”
Mylène,
professeure agrégée d’allemand
à Châlons-en-Champagne.
Agrégation obtenue en 2018.

Boursière de 2012 à 2017

Depuis 2005, la Fondation


d’entreprise Francis Bouygues
accorde des bourses d’excellence
d’études supérieures à des
bacheliers motivés et confrontés à
des difficultés financières.
Pendant son cursus, chaque élève
boursier est accompagné par un
parrain, collaborateur du groupe
Bouygues, ou un ancien boursier
de la Fondation.
Depuis sa création, la Fondation a
soutenu 989 étudiants.
www.fondationfrancisbouygues.com
Photo : Capa Pictures - Sophie Loubaton
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

6 L'ÉVÉNEMENT
Les chefs d’entreprise affolés à l’idée d’un
reconfinement dont ils ne « se remettraient
Entrepreneurs, commerces, restaurateurs… Tous alertent le gouvernement sur les conséquences économiques et sociales

MARIE VISOT £@MarieVisot


ET MATHILDE VISSEYRIAS
£@MVisseyrias « Les entreprises
sont aujourd’hui
beaucoup plus
IL MONTE comme un vent de pa- fragiles qu’au
nique chez les chefs d’entreprise. mois de mars
Au fur et à mesure que sont dis- et beaucoup
tillés les divers scénarios de re- d’entre elles,
confinement partiel ou total, les
cris d’alarme se font de plus en
notamment
plus intenses. Dès lundi, alors les plus petites,
qu’Emmanuel Macron et Jean seraient dans
Castex n’avaient pas encore dé- l’incapacité
jeuné pour mettre sur la table tou- d’assumer
tes les options, le président du
un endettement
Medef mettait en garde le gouver-
nement contre un effondrement
économique si les entreprises
supplémentaire
CPME
»
étaient empêchées de travailler.
« Si on reconfine totalement comme
en mars, on va vers un écroulement
de l’économie française, on risque
de ne pas s’en remettre », a ainsi
lâché Geoffroy Roux de Bézieux,
qui devait être reçu par le premier
ministre ce mardi soir, aux côtés
des autres partenaires sociaux.
Au Medef, on plaide pour que le
gouvernement prenne des déci-
sions sanitaires « économie-com-
patibles ». En d’autres termes que
l’on ménage les services de réani- Les fêtes de fin d’année
mation, mais aussi la santé des en- représentent
treprises. Pour Geoffroy Roux de une période cruciale
pour les commerçants
Bézieux, leur état du moment est
(ici un magasin de
comparable à celui d’un « orga- vêtements à Bordeaux),
nisme affaibli » après avoir « résis- certains y réalisant
té au choc » de la première vague. jusqu’à 60 % de leur
La Confédération des petites et chiffre d’affaires annuel.
moyennes entreprises (CPME) ne LAURENT PERPIGNA IBAN/
pense pas différemment. À ses HANS LUCAS VIA AFP
yeux, « il est indispensable que les
entreprises puissent conserver une entreprises qui en ont bénéficié, semble, pour les maintenir ouverts cer, pour éviter une catastrophe coûts à payer, se souvient Sven
activité, même si celle-ci doit 89 % sont des TPE. Le patronat afin de ne pas pousser les consom- économique ». En d’autres ter- Boinet, président d’Alliance
s’exercer dans un cadre encore craint que, dans ce contexte, elles mateurs à se rendre sur les plate- mes, il estime qu’un reconfine- France Tourisme (qui regroupe
plus contraint ». Et pour cause : ne puissent recourir à de nou- formes des grands acteurs inter- ment signerait la mort de nom- des sociétés comme Accor, ADP,
« Les entreprises sont aujourd’hui veaux prêts en cas de nouveau nationaux pour reporter en ligne breux commerces. Galeries Lafayette…). Cela s’est à
beaucoup plus fragiles qu’au mois coup dur et soient condamnées. leurs achats de fin d’année. Cela peu près confirmé à l’exception des
de mars et beaucoup d’entre elles, Le Conseil du commerce de créerait une véritable distorsion de Annuler les loyers loyers, qui sont le plus gros poste
notamment les plus petites, se- France est tout aussi inquiet. Il concurrence dont nos entreprises Et à coup sûr celle aussi de nom- de dépenses des restaurateurs et
raient dans l’incapacité d’assumer rappelle que les fêtes de fin d’an- ne se remettraient pas. » William breux restaurants, déjà considé- des hôteliers après les salaires. S’il
un endettement supplémentaire », née représentent une période Koeberlé, président du CdCF rablement affaiblis par les six der- devait y avoir un reconfinement, il
insiste le représentant des PME. cruciale pour les commerçants martèle qu’« il est important de niers mois qui viennent de faut reporter ou annuler ces loyers.
À ce jour, les entreprises ont eu car certains y réalisent jusqu’à donner la possibilité à tous les s’écouler. « Au début de la crise, La proposition de Bruno Le Maire
recours à plus de 123 milliards 60 % de leur chiffre d’affaires an- commerces, y compris ceux qui Emmanuel Macron avait promis de mettre en place un crédit d’im-
d’euros de prêts garantis par nuel. Lui aussi craint le pire : avaient été considérés comme non qu’en l’absence de recettes, les pôt pour les bailleurs, va dans le
l’État (PGE). Parmi les 600 000 « Nous devons tout faire, tous en- essentiels de continuer à commer- professionnels n’auraient plus de bon sens. »

7,5 millions d’euros pour


les entrepreneurs des quartiers
Un nouveau choc pour des finances publiques déjà
une potion aussi radicale qu’en croissance négative au quatrième Pour les secteurs déjà les plus
Avec l’arrivée de la deuxième les deux tiers ont constaté ANNE DE GUIGNÉ £@adeguigne avril. Le coût pour l’économie du trimestre 2020. Autant dire qu’un touchés par l’épidémie - l’aéro-
ET MANON MALHÈRE
vague, le gouvernement une baisse de leur chiffre £@ManonMalhere confinement du printemps était nouveau confinement ferait plon- nautique, les services de trans-
a décidé de donner un d’affaires après la reprise. en effet largement supérieur à ces ger le PIB de plusieurs points sous port, l’hébergement-restaura-
nouveau coup de pouce aux La prime exceptionnelle vise estimations, 2 milliards d’euros les -10 %, anticipés jusqu’ici. tion, les activités culturelles et
entrepreneurs des quartiers. à abonder les fonds propres UN NOUVEAU confinement ? par jour, soit 60 milliards par La mesure risquerait surtout de sportives -, un nouveau tour de
Ce mercredi, la ministre et renforcer les dispositifs Bruno Le Maire en mesure les mois. Bruno Le Maire entrevoit grever la capacité de rebond de vis serait encore plus dramatique.
de la Ville va annoncer existants, comme le fonds conséquences. « Si nous avions un sans doute un confinement où la l’économie hexagonale en 2021 car Il réduirait drastiquement leurs
la mise en place d’une prime de solidarité et les prêts reconfinement généralisé, le coût majorité des actifs continueraient les nouvelles restrictions touche- derniers espoirs de reprise de
exceptionnelle de 1 500 euros d’honneur. Malgré les serait, en fonction de la réaction du à travailler et où les écoles reste- raient des entreprises déjà affai- l’activité. Or l’ensemble de ces
pour 5 000 d’entre eux mesures d’aides déjà monde économique, de 15 à 20 mil- raient ouvertes. Même dans cette blies. « Nous n’avons pas absorbé entreprises pèse lourd dans la
en grande difficulté. existantes, la situation liards d’euros par mois », a indi- version « améliorée », l’option le choc précédent, analyse Mathieu structure de l’économie française.
« Nos entrepreneuses et pour certains entrepreneurs qué le ministre de l’Économie, il y peine à emballer les économistes. Plane, directeur adjoint du dépar- Elles représentaient en 2018 envi-
entrepreneurs des quartiers des quartiers reste a quelques jours sur BFMTV. Des « Le confinement a eu des consé- tement prévision de l’Observatoi- ron 9 % de la valeur ajoutée de
ont besoin d’être écoutés, « extrêmement fragile alors reconfinements localisés pèse- quences dramatiques sur le plan re français des conjonctures éco- l’économie du pays, selon l’Insee.
mais ils ont encore plus qu’ils ont un accès plus difficile raient, de leur côté, 5 milliards économique, social, éducatif, fi- nomiques (OFCE). Pour l’instant,
besoin d’être soutenus et aux financements et aux d’euros, tandis que les mesures de nancier, psychologique… Et pour beaucoup d’entreprises tiennent Des comptes dans le rouge
accompagnés », indique Nadia crédits bancaires », assure couvre-feu coûtent 1 milliard. Des quel gain ? Six mois plus tard, nous grâce aux prêts garantis par l’État Ce nouvel à-coup serait aussi un
Hai. C’est une enveloppe le ministère, se basant sur chiffres à prendre avec des pin- en sommes au même point », (PGE), mais cela ne suffira pas en coup dur pour les finances publi-
de 7,5 millions d’euros enquête de Bpifrance selon cettes tant il est difficile d’antici- s’alarme ainsi Bruno Cavalier, cas de reconfinement. La question ques, qui sombreraient un peu
qui va ainsi être débloquée. laquelle la grande majorité des per les comportements des entre- chef économiste d’Oddo. de la solvabilité des entreprises de- plus dans le rouge. Avant le cou-
Dans les quartiers prioritaires entrepreneurs des quartiers preneurs et des particuliers face à L’institut Rexecode avait calculé viendra alors très sensible. Pour vre-feu, le déficit public était déjà
de la ville, le ministère estime se reposent principalement ces nouvelles difficultés. que le seul couvre-feu étendu à éviter des faillites en cascade, le estimé à 10,3 % du PIB cette an-
que sept entrepreneurs sur sur leurs ressources Leur ordre de grandeur indique 54 départements coûterait de 0,7 à gouvernement doit muscler son née. L’ampleur des dépenses sup-
dix ont dû arrêter leur activité personnelles pour développer néanmoins que le gouvernement 0,8 point de croissance en moins soutien en prenant notamment en plémentaires dépendra de la sé-
durant le confinement et que leur entreprise. M. VT. - ou du moins Bercy - ne souhaite au 4e trimestre. L’exécutif s’attend compte la question des coûts fixes vérité des nouvelles mesures de
pas infliger à l’économie du pays aussi depuis plusieurs jours à une des entreprises. » restrictions. « Nous travaillons

E AU
UV
NO
PRÉSENTE
Un personnage hors normes réincarné en président des États-Unis, en homme le plus puissant du monde !
Un scénario invraisemblable que l’Histoire retiendra de toutes les manières.Toutes les clés pour comprendre
ce phénomène inédit et les enjeux des élections américaines…

12,90 EN VENTE ACTUELLEMENT


chez tous les marchands de journaux et sur www.figarostore.fr
A

180 pages
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

L'ÉVÉNEMENT 7

possible Les managers sous pression sont


à nouveau sur le pied de guerre
pas » FRÉDÉRIC DE MONICAULT
fdemonicault@lefigaro.fr
travail à distance. Pour les centra-
les nucléaires, l’entreprise peut
opérer en toute sûreté avec 25 %
émotionnelle » ? Comment géné-
rer des profits dans une économie
à nouveau très incertaine ? « Pour
d’un durcissement des restrictions. GOUVERNER, c’est prévoir. Les
de l’effectif absent en même temps
pendant douze semaines, idem
répondre à ces enjeux, certains ca-
dres ont suivi des formations telles
entreprises n’ont pas attendu les avec 40 % de l’effectif absent pen- que “Comment manager à distan-
supputations des derniers jours dant un pic de l’épidémie qui peut ce” ou “Comment motiver ses équi-
LES PRÉVISIONS pour se mettre en ordre de bataille durer de deux à trois semaines. pes en temps de crise”. C’est un dé-
ÉCONOMIQUES en prévision d’un reconfinement. but mais c’est loin d’être suffisant,
POUR LA FRANCE Beaucoup se disent parées à af- Difficultés émotionnelles poursuit Sarah Heckmann. La
AVANT LES MESURES fronter la vague à l’instar de Del- D’une entreprise à l’autre, le de- question qui mériterait d’être posée
DE COUVRE-FEU
ville Management, cabinet de ma- gré de préparation n’est pas le est la suivante : pourquoi ces for-

-10 %
nagement de transition basé à même mais, au moins, le senti- mations ne produisent pas de résul-
Paris et qui emploie une trentaine ment de sidération a disparu. tats sur le long terme ? »
de personnes. « Nous sommes Dans le baromètre Opinionway Pour l’ancien DRH d’Orange,
Recul du PIB en 2020
(selon Bercy) prêts à nous redéployer à 100 % en réalisé pour l’assureur QBE et pu- Bruno Mettling, qui pilote aujour-
distanciel dans les meilleurs délais, blié mardi, si 82 % des PME et ETI d’hui le cabinet de conseil Topics,

-10,3 %
explique son président fondateur, françaises n’ont pas anticipé cette l’essentiel pour affronter le recon-
Patrick Abadie. Nous sommes crise, 8 sur 10 se disent prêtes à finement est d’abord de rappeler le
d’autant plus sereins que chacun a gérer un second confinement. El- sens de l’action collective et que
Déficit public à la fin eu le temps de prendre ses marques les sont 81 % à avoir réorganisé chacun puisse y projeter sa contri-
de l’année (selon Bercy) et de s’adapter lors de la première leurs locaux et 70 % ont mis en bution individuelle. Premier im-
vague. » En attendant, les règles place une nouvelle organisation pératif opérationnel : « Que les ma-

117,5 % au sein de l’entreprise n’ont pas


changé depuis le déconfinement.
Depuis le mois de mai, par pru-
du travail. À l’arrivée, 80 % des
dirigeants estiment être prêts à af-
fronter un nouveau confinement
nagers puissent être disponibles
pour leurs équipes. » Bruno Mett-
ling martèle aussi la nécessité d’al-

du PIB
Niveau de la dette
dence et pour éviter trop de pro-
miscuité dans les locaux, les sala-
riés de Delville Management
et 32 % d’entre eux tout à fait sûrs
de pouvoir le gérer. Un optimisme
qui peut paraître surprenant au
léger la charge des managers en
supprimant par exemple les tra-
vaux de reporting inutiles. Il re-
fin 2020 (selon Bercy)
s’inscrivent en ligne pour indi- regard de l’empilement des mau- commande encore de suivre de
quer leur présence au bureau deux vaises nouvelles. En attendant, très près les nouveaux risques liés

9,7 %
Taux de chômage à la fin
jours par semaine. Les trois autres
jours, ils sont en télétravail.
Chez un géant comme EDF,
Élisabeth Borne ne donne pas le
choix. Mardi, la ministre du Tra-
vail a averti qu’il « faut aller au
au télétravail : risques émotion-
nels, sédentarité, sous ou surchar-
ge de travail, temps de décon-
de l’année (selon l’Insee) l’heure est déjà au reconfinement maximum sur le télétravail ». nexion… « Pour cela, dit-il, il existe
dans certains cas. Dans les zones La préparation opérationnelle des outils de monitoring en temps
dites de « couvre-feu », le groupe au travail à distance est une chose, réel, bien plus pertinents que les
indique que tous les salariés dont l’approche humaine en est une grandes enquêtes annuelles censées
l’activité le permet ne se rendent autre. « Cette perspective de re- maintenir le lien avec le terrain. »
plus sur leur lieu de travail qu’un confinement génère chez les sala- Dans les prochains jours, com-
seul jour par semaine. « Ces mesu- riés des perceptions négatives, voi- me au début du printemps, cellu-
res évoluent selon les exigences re très négatives », souligne la les de crise, comités de pilotage ou
fixées par les pouvoirs publics », consultante Sarah Heckmann. Et encore états-majors restreints re-
précise le groupe. Depuis le début de lister les préoccupations im- fleuriront. D’ores et déjà, les ca-
de la crise, EDF affine sans arrêt médiates des managers : com- dres dirigeants se plaignent de de-
son adaptation à la nouvelle don- ment gérer les émotions pertur- voir à nouveau multiplier les
ne. Et de rappeler que ses bant le bon fonctionnement de visioconférences. « Il faut juste se
3 000 conseillers clients ont été l’entreprise ? Comment continuer dire qu’on n’a pas le choix, résume
équipés en un temps record pour de motiver les collaborateurs, l’un d’entre eux, en espérant que
télétravailler alors que ce métier alors que ces mêmes managers la durée de cette pause obligée sera
Représentant 7,3 % du PIB, le l’orage. Le couvre-feu imposé n’était initialement pas éligible au sont eux-mêmes en « difficulté la moins longue possible. » ■
tourisme fait vivre 2 millions de dans la majorité des départe-
personnes, travaillant dans ments a été un nouveau coup de
220 000 établissements (cafés, massue. S’il fallait remettre tout
restaurants, hôtels, clubs de va-
cances…). Depuis des mois, les
entreprises du secteur ne survi-
le monde à l’arrêt pour des
questions sanitaires, les établis-
sements plus fragiles ne rouvri-
Charles Michel : « L’Europe
vent que grâce au soutien massif
de l’État (chômage partiel, PGE,
fonds de soutien, exonérations
ront jamais plus. Début octobre
déjà, l’Union des métiers et des
industries de l’hôtellerie (Umih),
doit maintenant éviter le drame »
de charges…). Au fil des mois, le principal syndicat professionnel,
PROPOS RECUEILLIS PAR
gouvernement a prolongé ces redoutait 30 000 fermetures sur ANNE ROVAN £@AnneRovan
aides, les élargissant même afin tout le territoire, ce qui CORRESPONDANTE À BRUXELLES
d’éviter une casse sociale. Pour représenterait 200 000 emplois
autant, certains ne passeront pas en moins. ■
LE PRÉSIDENT du Conseil euro-
péen, Charles Michel, appelle les
Vingt-Sept à coopérer davantage

fortement dégradées pour faire face à la pandémie.

LE FIGARO. - Comment décririez-


JOHANNA GERON/REUTERS

actuellement sur beaucoup d’hypo- treprises en grande difficulté qui vous la situation actuelle en Europe
thèses de coûts », explique-t-on à ont notamment été dans l’obliga- sur le front du Covid-19 ?
Bercy. Mais le ministre de l’Éco- tion de fermer, devrait, quant à Charles MICHEL. - Nous devons
nomie prépare déjà les esprits. elle, indéniablement coûter de dire la vérité. La situation est grave.
« Si de nouvelles mesures sanitai- plus en plus. L’Europe en est maintenant à de-
res devaient être prises dans les La dégradation spectaculaire voir éviter le drame. C’est pourquoi
jours qui viennent, nous vous pro- des comptes de la sécurité sociale il est urgent d’agir au niveau euro-
poserions, avec Olivier Dussopt suscite également de vives in- péen. Il y a un lien entre le niveau « J’espère que les discussions permettront d’encourager les États membres
à converger, à coopérer et à se coordonner », explique Charles Michel.
(ministre délégué aux Comptes pu-
blics), d’augmenter les crédits des
dispositifs de soutien à notre éco-
quiétudes. Évalué à 44,4 milliards
d’euros pour 2020, le déficit va
grimper à 46,8 milliards d’euros,
« Si de
nouvelles
d’intensité des mesures restrictives
que les États membres sont en train
de prendre et la question de l’effica- important que la Commission euro- Certains vaccins pourront être
nomie », a indiqué Bruno Le Maire l’exécutif ayant annoncé une en- cité de notre stratégie commune. péenne lance des marchés publics conservés dans des réfrigérateurs
aux députés, lundi, lors de l’exa- veloppe supplémentaire de
mesures Deux solutions peuvent être utili- pour les rendre accessibles à tous les classiques mais d’autres demande-
men du projet de budget 2021. 2,4 milliards pour soutenir les hô- sanitaires sées pour limiter la propagation du États membres. Par ailleurs, les ront une température de - 80 °C. Si
« Aucun euro ne manquera pour les pitaux face à la deuxième vague. devaient être virus. La première, la plus facile à États membres ont développé au nous nous préparons trop tard à
entreprises et les salariés qui en ont Plus largement, face à cette si- décider, est le verrouillage qui a niveau national des applications cela, nous serons ridicules.
le plus besoin », a par ailleurs réaf- tuation très tendue pour les finan-
prises dans d’énormes conséquences politi- afin d’améliorer le traçage en cas de
firmé le patron de Bercy. ces de la France, la question de la les jours qui ques, économiques, sociales, psy- contact étroit avec une personne Êtes-vous optimiste
Depuis le début de la crise du soutenabilité de la dette publique viennent, nous chologiques, voire démocratiques. contaminée. Il faut mettre en sur la capacité des Vingt-Sept
coronavirus, Bercy a mobilisé qui devrait atteindre plus de 115 % L’autre option, c’est une plus gran- œuvre dès que possible ce qui a été à mieux se coordonner ?
460 milliards d’euros de mesures cette année se pose avec acuité. Et
proposerions de coordination dans le testing, le proposé par la Commission euro- Je suis avant tout pragmatique et
d’urgence pour lutter contre la c’est la crédibilité de la France sur d’augmenter traçage et dans les vaccins. péenne pour coordonner et réaliste. Je sais que les chefs d’État
crise du coronavirus, dont les marchés qui est en jeu. les crédits connecter les applications pour les et de gouvernement doivent pren-
64 milliards de dépenses sèches Aujourd’hui, « nous n’avons pas Qu’attendez-vous personnes qui voyagent en Europe. dre en considération leur propre
qui auront un impact sur le déficit d’inquiétude à avoir sur le finance-
des dispositifs de la visioconférence des processus national, les avis de leur
public. Cet argent n’a pas été en- ment de notre dette. Le soutien de de soutien Vingt-Sept qui aura lieu jeudi ? Quelle peut être la stratégie comité de consultation et des ex-
tièrement consommé. Par exem- la BCE et les décisions fortes prises à notre J’appelle à une Union pour les tests de l’UE sur les vaccins ? perts. Et c’est pourquoi il est parfois
ple, sur les 31 milliards d’euros
dédiés au financement du chôma-
ge partiel, seuls 22 milliards ont
par Christine Lagarde nous prému-
nissent contre toute difficulté », a
récemment soutenu le ministre de
économie
BRUNO LE MAIRE, LUNDI,
» et les vaccins. Et j’espère que les
discussions permettront d’encou-
rager les États membres à conver-
Il est essentiel d’anticiper car il ne
sera pas si facile de fournir des
vaccins partout en Europe avec la
difficile de se mettre d’accord.

Comment va l’ex-première
DEVANT LES DÉPUTÉS
été déboursés. l’Économie, dans un entretien au ger, à coopérer et à se coordonner. bonne impulsion. Notre stratégie ministre belge Sophie Wilmès,
À l’inverse, les experts du mi- Figaro. Toutefois, la politique ul- J’espère un signal politique clair des doit être bien préparée pour être hospitalisée mercredi dernier
nistère de l’Économie envisagent tra-accommodante des banquiers leaders. Prenons l’exemple du tes- certain que tous les États membres en soins intensifs ?
déjà de relever l’enveloppe de centraux ne pourra pas répondre ting. De nombreux États membres aient accès aux vaccins et que cer- Son état est stable. Il y a eu quelques
9 milliards d’euros dédiée au à tous les maux de l’économie. envisagent la possibilité, parallèle- taines populations soient vaccinées améliorations. Nous espérons
Fonds de solidarité. Renforcé fin Conclu début juillet entre les ment au test PCR, de recourir aux en priorité. Ce seront les plus qu’elle pourra bientôt quitter l’hô-
septembre, ce dispositif indemni- pays de l’Union, le plan de relance tests antigéniques. Et cela pose na- vulnérables et les agents de santé. pital. Elle a été traitée de manière
se de plus en plus de petites entre- européen - qui doit financer une turellement des questions sur leur Mais il ne suffit pas de le dire. très sérieuse. En tant qu’ex-pre-
prises, d’indépendants ou encore partie du plan français de fiabilité, leur homologation et la re- D’autres difficultés, d’ordre logisti- mière ministre belge, il y a eu beau-
de micro-entrepreneurs affectés 100 milliards d’euros - a été un si- connaissance mutuelle de ces tests que, vont se poser. En effet, certains coup de pression et une fatigue gé-
par les mesures de restriction. gnal politique fort. Mais encore entre États membres. Nous devons groupes pharmaceutiques tra- nérale. Elle a probablement été
L’exonération des charges socia- faut-il le déployer rapidement. Or probablement conserver le test PCR vaillent sur le développement de fragilisée par les batailles politiques.
A

les, d’un montant évalué à


5,2 milliards d’euros pour les en-
les négociations à Bruxelles res-
tent particulièrement difficiles. ■ + » Lire aussi
PAGE 18
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
et compléter la stratégie avec un
test rapide. Dans ce contexte, il est
vaccins à une dose quand d’autres
sont sur des vaccins à deux doses.
Je lui souhaite un rétablissement
très rapide. ■
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

8 L'ÉVÉNEMENT
Le sport français
au bord
du gouffre
Sur tous les terrains, le sport professionnel
ou amateur vit un casse-tête face à la crise sanitaire.
Éclairage sur une industrie angoissée,
en passe d’être sinistrée.
fédéré (fédérations et associations)
JEAN-JULIEN EZVAN pourrait estimer ses pertes au-delà
£@JeanJulienEzvan
du milliard », résume Denis Masse-
gila, le président du Comité natio-
DE L’INITIATION au plus haut ni- nal olympique et sportif français
veau, qu’il s’agisse des disciplines (89 fédérations délivrant des li-
d’été ou d’hiver, de pratique occa- cences, 170 000 clubs, 15 millions
sionnelle ou régulière, le monde
du sport en France tremble à tous
les étages. Après la valse des annu-
« organiser
On n’a pu
de licenciés).
« Pour les sports professionnels, il
y a le problème de la billetterie. Ima-
lations et des reports, le couvre- ginez le Stade Vélodrome de Mar-
feu, la jauge de spectateurs limitée
le Tour seille, qui peut rassembler 60 000
ou les huis clos, comme l’incerti- de France personnes, si vous comptez des pla-
tude sur le versement des droits cet été ces à 20 euros en moyenne, cela fait
télévisuels (dans le sacro-saint entre 1 et 1,5 million d’euros de re-
football) livrent un présent étri-
(dans un cettes perdues à chaque match. Pour d’alerte maximale) rappelle : de la Santé en juin et qu’ils étaient de l’AFP que cet ajout des 10 mil-
qué, laissent se dessiner un avenir environnement le seul football, on peut estimer les « Nous avons été fermés trois mois déjà très poussés. Nous sommes fâ- lions d’euros n’était qu’un « tour de
à très court et plus long terme in- sanitaire strict) pertes entre 500 millions et 1 milliard au printemps et on nous annonce chés, très en colère, très inquiets. » passe-passe budgétaire » et « un jeu
certain quand s’empilent les ques- d’euros. Et pour le rugby, le basket, une nouvelle fermeture de trois La grogne et la détresse transpi- à sommes nulles », et plaidé en
tions et les angoisses, amplifiées
que parce comme pour d’autres, en termes de mois. Nous avons déjà perdu plus de rent aussi dans la lettre ouverte au commission en faveur d’un « plan
ces derniers jours par le spectre qu’on tisse billetterie, c’est une vraie catastro- 50 % du chiffre d’affaires annuel, président de la République du d’urgence » pour le sport. « Il faut
d’un possible reconfinement. « La des liens phe. Au stade, on limiterait les dé- comme toutes les enseignes du sec- Mouvement sportif français dont que le “chèque sport” arrive rapide-
rentrée est délicate. On a vu une gâts s’il y avait une place sur deux. teur. Nous avons un modèle avec les 95 fédérations qui le compo- ment », a-t-il insisté.
montée des difficultés de fréquenta-
de confiance Je ne comprends pas pourquoi ce beaucoup de charges fixes. La pre- sent dénoncent « une application En attendant, les sportifs tentent
tion dans les clubs jusqu’à la décla- et souvent n’est pas le cas, alors que c’est auto- mière vague a été en partie prise en excessive et injustifiée des mesures de s’adapter, pour résister. Les
ration du ministre de la Santé sur les d’amitié depuis risé au cinéma en milieu fermé. Et il y charge sur le plan social avec le chô- sanitaires par les autorités locales » scolaires se plient aux mesures et
premières mesures, et en particulier a des jauges dans les stades en milieu mage partiel. Le PGE (prêt garanti et contestent « les décisions très aux recommandations, avec la dif-
la fermeture des salles de sport, à la
des années ouvert. J’ai des questions par rap- par l’État) a été une réponse d’ur- disparates des préfectures et des férence existant entre la pratique
fois secteur marchand et associatif. avec les élus port aux décisions prises, aux limi- gence pour nous aider face aux pro- ARS (agences régionales de santé) extérieure et intérieure (port du
À partir de là, le fait qu’on ait parlé et parce tations pour les événements en plein blèmes de trésorerie à court terme. qui tuent le sport à petit feu ». masque dans les piscines jusqu’au
des salles comme lieux de contami- air », se lamente Denis Masseglia. Mais en vague 2, on est confrontés à Face à l’avis de tempête, la ral- bassin, sur le terrain de handball
nation, c’est un peu anxiogène. On
qu’on a eu une difficulté nouvelle. À part les longe de 10 millions d’euros à des- jusqu’au match). Comme les orga-
s’oriente vers une chute de 25 % des
licenciés, soit à peu près quatre mil-
de la chance
CHRISTIAN PRUDHOMME,
» Grogne et détresse
Le sport en France, une filière qui
discothèques et les bars, il n’y a pas
d’autre activité qui soit fermée de
tination de l’Agence nationale du
sport (ANS) votée au cours du dé-
nisateurs d’épreuves qui, entre
tradition et fragilité, vivent avec
lions en moins. Si vous estimez à PATRON DE LA GRANDE pèse 91 milliards d’euros (448 000 manière administrative. Nous trou- bat budgétaire pour l’enveloppe l’angoisse de ne jamais savoir de
50 euros le prix moyen d’une licen- BOUCLE emplois) selon une étude de la vons cela injuste. Il y a eu 200 cas de consacrée au sport (le budget du quoi sera fait demain. C’est le cas
ce, cela ferait 200 millions d’euros. BPCE publiée par Les Échos en Covid pour 23 millions de passages sport, placé sous la tutelle de l’Édu- de Christian Prudhomme, qui pré-
Et si on compare avec le prix d’une mars dernier. Un secteur en plein dans nos clubs depuis la réouverture cation nationale, est de 802 mil- sentera ce dimanche, dans l’émis-
cotisation club, qui est cinq à six fois essor devenu un géant aux pieds en juin, soit 0,0008 %. Aujourd’hui, lions d’euros), n’a pas éteint l’an- sion Stade 2, le parcours du Tour de
le prix de la licence, là on dépasse le d’argile. Céline Rémy, cofondatri- on nous demande d’améliorer enco- goisse qui ronge les acteurs et les France 2021 (du 26 juin au 18 juillet)
milliard d’euros. Si la situation de- ce de Neoness (une quarantaine de re les protocoles d’accueil alors observateurs. Régis Juanico, le dé- et a dû se résoudre « avec tristesse »
vait perdurer, l’écosystème du sport clubs de sport dans les zones qu’ils ont été validés par le ministère puté apparenté PS, a estimé auprès à ne pas organiser Paris-Roubaix

Le football tricolore se bat Privé de recettes, le rugby


pour éviter l’effondrement craint la banqueroute
tion » entamé avec la Ligue de foot- belles paroles, à eux d’assumer. La autour de 3,5 millions de pertes.
BAPTISTE DESPREZ £@Batdesprez ball (LFP) pour tenter de trouver messe n’est pas encore dite. » ARNAUD COUDRY £@ArnaudCoudry Soit 10 % de notre budget. »
une solution. La situation plonge le Pour les clubs professionnels, Contrairement à d’autres clubs
DES STADES quasi vides, un diffu- foot français, déjà particulièrement l’équation du diffuseur est venue CONTRAIREMENT aux clubs de du Top 14 et de Pro D2, le club pa-
seur mauvais payeur et des clubs touché, dans l’inquiétude, la colère s’ajouter à une situation déjà peu football dont les budgets dépen- risien a la chance d’avoir depuis
aussi inquiets qu’agacés par la crise et l’incompréhension. « Mediapro reluisante. Absence de billetterie dent essentiellement des droits 2017 un propriétaire, Hans-Peter
des derniers mois. Comme tous les s’est tiré une balle dans le pied, esti- avec des matchs disputés quasi tous télé, les équipes professionnelles Wild (patron notamment des bois-
pans de la société, le football souf- me un président de club de Ligue 1. à huis clos, baisse du merchandising de rugby ont bâti leur modèle éco- sons Capri Sun), capable de com-
fre, tangue et se questionne sur les Ça ressemble à un suicide. » Les avis et une balance des transferts moins nomique sur les « recettes stade » bler les déficits. D’autres comme le
mois à venir. « Cette pandémie nous divergent. « La confiance s’est brisée à leur avantage… Pour des consé- (billetterie, loges, partenariats). Racing 92 (Jacky Lorenzetti) ou
plombe, ce foot ne fait pas rêver avec les clubs, mais elle peut se re- quences importantes sur les finan- Depuis le début de la crise, les clubs Toulon (Bernard Lemaître) ont des
grand monde, sans ambiance, sans modeler grâce aux chèques, pointe ces, que vous vous appeliez PSG, sont donc en grandes difficultés fi- présidents mécènes. « Nous som-
chaleur, résume Laurent Nicollin, Vincent Chaudel, économiste et Lyon ou Brest. Et une perte du chif- nancières. Thomas Lombard, di- mes en danger au même titre que les
président de Montpellier. Le week-
end devant ma télévision, je ne vibre
pas plus que ça. Mais il faut avancer,
fondateur de l’Observatoire du
sport business. En revanche, dans sa
quête de séduire un public, une telle
fre d’affaires globale déjà chiffrée à
605 millions avant la reprise de la
saison. Cela pourrait être bien pire
« leEnmodèle
France, recteur général du Stade Français
Paris, fait un état des lieux plus
qu’inquiétant : « La situation est
autres clubs. À la différence qu’on a
la chance d’avoir un propriétaire
qui, pour le moment, est derrière
des milliers d’emplois sont en jeu. Ça attitude semble fatale pour Media- dans les mois à venir. Un club com- des clubs critique. Depuis le mois de février et nous, reconnaît Lombard. Sur ses
vaut pour le cinéma, la culture et le pro. » Avec 600 000 abonnés re- me Montpellier perd 500 000 euros est basé, pour notre dernier match à domicile deniers propres, il accepte de com-
foot. » Et le fils du regretté et tru- vendiqués, le diffuseur reste loin par affiche à domicile à cause du la plupart, sur contre La Rochelle, on n’a pas eu un penser les pertes. Sauf qu’au départ,
culent « Loulou » d’ajouter, opti- des objectifs annoncés (3,5 mil- huis clos et les droits TV représen- seul revenu. Ça fait sept mois sans ce n’était pas prévu comme ça. »
miste : « Aujourd’hui il pleut, de- lions). Un autre débat. tent 50 à 60 % d’un budget estimé à l’importance argent qui rentre, si ce n’est des
main il fera soleil. » 55 millions par an. des droits TV. droits télé, qui ne sont pas significa- « Impasse totale »
Après avoir définitivement stop- Absence de billetterie Si la situation perdure, les clubs tifs par rapport à d’autres sports, et Confinement, saison arrêtée, dé-
pourraient réfléchir à des baisses de
Si ça continue,
pé sa saison mi-mars, la Ligue 1 a Élu récemment à la présidence de la des réengagements de partenaires. confinement puis couvre-feu. La
repris fin août en se réjouissant de LDP, Vincent Labrune doit gérer un salaires ainsi qu’à des aménage- les clubs C’est insuffisant… » situation change en permanence en
bénéficier au plus vite des droits TV dossier dont il se serait bien passé ments de charges. « On n’en est pas seront D’autant plus qu’avec le renfor- fonction de l’évolution de la crise.
de Mediapro. Le nouveau diffuseur pour son début de mandat. Deux encore là », rassure Nicollin. « En dépendants cement des mesures sanitaires « Chaque semaine, des mesures de
avait remporté l’appel d’offres de emprunts successifs ont été sous- France, le modèle des clubs est basé, (matchs à huis clos après 21 heures), plus en plus coercitives s’appliquent,
façon fracassante en mai 2018 (le crits par la LFP, un prêt garanti par pour la plupart, sur l’importance des de la surface l’avenir s’assombrit encore. « Des constate le DG du Stade Français.
groupe sino-espagnol s’est engagé à l’État (PGE) de 224,5 millions droits TV, rappelle Vincent Chau- financière mesures intermédiaires sont prises. Pour le match face au Racing, on n’a
verser 814 M€ par saison sur la pé- d’euros au printemps dernier pour del. Si ça continue, les clubs seront de leurs Et puis une semaine ou dix jours pas pu ouvrir nos buvettes. C’est en-
riode 2020-2024, NDLR). Comme
un rêve de jours meilleurs. Aujour-
d’hui, le champagne a un goût
aider les clubs, et un autre de
172 millions auprès d’une banque
anglo-saxonne pour pallier le non-
dépendants de la surface financière
de leurs actionnaires. » Autant dire
qu’au PSG ou à Rennes, le Qatar et la
actionnaires
VINCENT CHAUDEL,
» après, on prend la vraie mesure. On
est dans l’inconfort le plus total »,
déplore le dirigeant parisien.
core une source de revenus qui s’en-
vole… Si tous les robinets s’arrêtent,
potentiellement tout peut s’arrêter. »
amer. Mediapro, après un premier versement du diffuseur. Un troisiè- famille Pinault ont les reins suffi- ÉCONOMISTE Pour le Stade Français, comme Le président du Stade Toulou-
ET FONDATEUR
paiement, a refusé de régler les me est dans les tuyaux. « Il est dans samment solides pour supporter la pour tous les clubs pros, le man- sain, Didier Lacroix, craint que son
DE L’OBSERVATOIRE
172 millions du deuxième verse- son élément, maîtrise le sujet, connaît note. Sans doute moins chez les DU SPORT BUSINESS que à gagner est colossal. « Si on club (le plus titré du rugby français)
ment et compte en faire de même beaucoup de monde, c’est un pun- trente-huit autres clubs profession- arrive à accueillir 1 000 personnes, ne soit en cessation de paiements
pour le troisième. Pour le nouvel cheur qui ne se laissera pas acculer nels en France. La FFF, aux comptes on perd 50 000 euros par match. Si au mois de janvier, si la situation
argentier du foot français, le produit dans les cordes, avance Laurent Ni- positifs ces dernières années, avan- on est à huis clos, on passe entre perdure. « Pour nous, c’est pareil,
est dévalué par le Covid-19 et il veut collin, qui connaît bien Labrune du ce de son côté un manque à gagner 150 000 et 200 000 euros de pertes plante Thomas Lombard. On est en
obtenir une baisse des droits, tout temps où ce dernier officiait à l’OM. de 20 millions en raison de l’absen- par rencontre », détaille Thomas potentielle situation de cessation de
du moins pour la saison en cours. Ce On est tous rassurés que ce soit lui à ce de billetterie sur les matchs des Lombard. Et de se projeter sur la paiements très rapidement… » Les
A

que ne souhaite personne en Fran- la gestion de ce dossier. Il y a des Bleus. Autre preuve d’un football suite : « Si on reste sur ce format baisses de salaires décidées dans la
ce. D’où le « processus de concilia- contrats signés. Mediapro a eu des français qui roule sur la jante. ■ sur l’ensemble de la saison, on sera quasi-totalité des clubs pour-
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

L'ÉVÉNEMENT 9

Patrick Wolff : « Il y aura des faillites, « Les sports qui ne sont pas
financés par des droits TV
sont tout aussi en danger dans

dans tous les sports » la mesure où quand ils ne jouent


pas, ils n’ont pas de recettes »,
déclare Patrick Wolff.
sors, qui ont fait preuve de beau-
PROPOS RECUEILLIS PAR
MARTIN COUTURIÉ
coup de patience et qui com-
£@martincouturie mencent à s’agiter parce qu’il
faut bien qu’ils vivent aussi.
Aujourd’hui si je raisonne en
PATRON de l’Association natio- termes sportifs, financiers, et en
nale des ligues de sport profes- n’engageant que moi, la situa-
sionnel (football, rugby, basket, tion actuelle est tolérable, à dé-
handball, volley-ball et cyclis- faut d’être supportable, jusqu’à
me), Patrick Wolff tire la son- mi-novembre. Je pense qu’au-
nette d’alarme. delà, il y aura des dégâts qui ne

JEAN-PAUL THOMAS/ICON SPORT


pourront pas seulement être in-
LE FIGARO. - Le sport demnisés par des chèques de
professionnel est-il vraiment l’État. Des dégâts durables, des
au bord du gouffre ? faillites de clubs dans tous les
Patrick WOLFF. - Je dirai plutôt sports. Et un club qui fait faillite,
qu’il a des difficultés très fortes il arrête la compétition immé-
avec des impacts significatifs. diatement, donc il fausse cette
Trois questions essentielles se po- compétition.
sent : combien de temps cela peut-
il encore durer ? Que va-t-il se Que faut-il faire concrètement
passer ensuite ? Et quelle est la pla- pour éviter les drames ?
ce du sport professionnel dans Il faut que les Français prennent à moyen terme si la situation
l’architecture du sport en général ? conscience que le Covid n’est pas s’éternise. Il faut revenir le plus

448 000
On ne peut pas aborder une ques- une plaisanterie et que les enjeux rapidement possible à un fonc-
tion sans traiter les deux autres. économiques sont phénomé- tionnement normal de la vie
naux. Le problème, ce n’est pas quotidienne dans ce pays. L’État
Quels sont les sports
les plus en danger ?
le public dans les stades. On a
établi depuis le mois de mars des
ne peut pas tout faire, il y aura
bien un jour ou l’autre une addi- emplois
Ce sont les sports qui ont le plus protocoles qui font que les gens tion à payer. dans le secteur
d’argent. Et pour cause. Mais ce sont plus en sécurité au stade sportif en France
qui est très significatif à Paris Le basket,

«
peut l’être tout autant à Mont- Je ne vois pas comment le handball
de-Marsan toutes proportions et le volley ont-ils

15
prévu en avril, reporté au 25 octo- Un supporteur portant gardées. Chaque équipe profes- financièrement les clubs les mêmes
un masque à l’intérieur
bre, puis finalement annulé en rai-
du stade Roazhon Park
sionnelle dans chaque sport re- peuvent survivre à moyen inquiétudes
son d’une situation sanitaire qui se
dégradait dans les Hauts-de-Fran-
ce. Le patron de la Grande Boucle
lors du match Rennes-
Reims, dimanche
4 octobre, à Rennes.
présente quelque chose pour
l’endroit où elle est implantée en
termes d’animation, d’attracti-
terme si la situation s’éternise » que le football
et le rugby ?
Ces trois sports millions
assure : « Ce qui m’a frappé dans ce STÉPHANE MAHE/REUTERS vité et d’économie. qu’ailleurs. Mais quand vous fai- n’étaient pas dans une situation Nombre de Français
contexte, c’est la manière dont tous tes un match à huis clos et que de danger extrême jusqu’à ce
les acteurs ont su travailler ensem- Le football est le sport vous avez 6 000 personnes qui que la jauge descende en dessous
licenciés dans un club
ble. J’ai en tête cette formule : “Il ne ayant le plus d’argent… sont sur les parvis autour du sta- de 5 000 spectateurs. Aujour- de sport affilié
faut compter que sur soi, mais on ne Il est en danger comme les autres de en train de faire n’importe d’hui, avec une jauge à 1 000 à une fédération
peut rien faire sans les autres.” On parce que ses clubs ont des bud- quoi, cela ne va pas. voire avec des huis clos, ils sont
n’a pu organiser le Tour de France gets très importants mais il est significativement impactés mais
cet été (dans un environnement sa- aujourd’hui le seul sport qui peut, L’État aide-t-il suffisamment pas dans les proportions du foot

1,153
nitaire strict) que parce qu’on tisse entre guillemets, s’offrir le luxe le sport ? et du rugby.
des liens de confiance et souvent de jouer à huis clos parce qu’il est Après une première phase, en
d’amitié depuis des années avec les arrivé à un degré de développe- mars, où les prêts garantis par Les ennuis financiers
élus et parce qu’on a eu de la chance. ment qui fait qu’il est à 85 % fi- l’État et le chômage partiel ont du sport professionnel
J’ai eu, de mars à maintenant, bien
plus souvent en ligne les élus que les
nancé par des droits TV. Les
sports qui ne sont pas financés
permis d’éviter les grands chocs,
on sent bien, et c’est normal,
auront des conséquences
pour le sport amateur…
milliard
autres années. Pour prendre des
nouvelles. On ne peut pas appeler
par des droits TV sont tout aussi
en danger dans la mesure où
qu’on commence à atteindre le
point maximum de ce que l’État
Un sport, c’est un arbre. Il y a
l’équipe de France, les clubs pros
d’euros
Montant annuel
uniquement pour quémander. Les quand ils ne jouent pas, ils n’ont peut faire. Et on voit un certain et les clubs amateurs. Si vous
conversations sont beaucoup plus pas de recettes. nombre de sponsors eux-mêmes coupez le milieu de l’arbre, vous
des droits télé sur
longues que d’ordinaire avec un étranglés qui commencent à ré- avez forcément le bazar en haut la période 2020-2024
maire, un président de département Combien de temps le sport duire la voilure. Tout cela néces- et en bas. Il existe de fait une so- destinés aux clubs
ou de région. On sent la préoccupa- peut-il vivre comme ça ? site de passer à un modèle plus lidarité qui relève des fédéra- de Ligue 1
tion et l’inquiétude… » ■ On ne peut pas reporter les évé- raisonnable. Cela a été fait avec tions entre le secteur profession-
nements à l’infinie. Toutes les les diminutions de masse sala- nel et le monde amateur. La base
saisons se finissant en mai ou riale. Il n’est pas dit qu’il ne fau- du sport professionnel, c’est le

professionnel 605
juin, on est coincé par le calen- dra pas en faire d’autres. Je ne monde amateur. Donc si les
drier. On est aussi coincé par le vois pas comment financière- clubs pros sont secoués, le mon-
degré de fidélité des gros spon- ment les clubs peuvent survivre de amateur le sera aussi… ■

millions
raient-elles s’inscrire dans la du- Le plaidoyer de Kevin Mayer d’euros
Pertes estimées

pour la pratique du sport


rée ? « On en est à un point où, si on
ne peut plus payer les joueurs, il ne
des clubs de Ligue 1
sera même plus question de baisses en raison de l’arrêt
de salaires », s’inquiète-t-il. de la saison
Les clubs de rugby ont donc solli- « C’EST catastrophique, on vient aider les gens beaucoup plus ré- Zinedine Zidane et les signatai- en mars dernier
cité l’aide de l’État. Mais, là encore, de perdre 4 millions de licenciés gulièrement. Mais le propre de la res d’une tribune dans le JDD :
les choses sont compliquées. « La dans les clubs. » Si Kevin Mayer, nature c’est de s’adapter à son « En tant que sportif, j’aimerais
Ligue fait tout pour se mobiliser, as- le recordman du monde du dé- environnement, je pense qu’il va que les salles rouvrent. Ce Covid
sure Lombard. J’ai fait partie des cathlon et leader de l’athlétisme nous falloir montrer notre capa- est très compliqué. Je regarde
commissions qui ont été reçues par français avec Renaud Lavillenie, cité d’adaptation à la situation, beaucoup les courbes de mortali-
Nicolas Revel, le directeur de cabinet avoue que la situation du sport trouver des solutions pour conti- té, de transmission du virus… Je
de Jean Castex. Le problème, c’est en France en pleine pandémie nuer à bouger. » n’aimerais pas être le gouverne-
que le signal d’alarme n’est pas uni- de Covid-19 le préoccupe, il ment à l’heure de prendre des dé-
quement tiré par le monde du sport. Il ajoute : « J’ai l’impression que le Inquiet mais optimiste cisions. Je suis inquiet mais opti-
est tiré partout. On nous parle d’une confinement a été source d’éveil Découvrir et pratiquer le sport miste. En tant que sportifs, en
enveloppe pour le monde profession- sur le fait que le mouvement était loisir, vivre et partager le haut ni- tant qu’entraîneurs, il va falloir En tant
nel, mais est-ce qu’elle va compenser
les pertes ? Sachant que cette enve- « J’ai l’impression
nécessaire pour le bien-être.
D’un côté on a donc moins de li-
veau, Kevin Mayer espère qu’en
France, dans les clubs, les fédéra-
se rendre compte qu’on est pré-
curseurs, qu’il va falloir s’investir
que sportifs,
loppe avait été estimée sur une jauge que le confinement cenciés mais d’un autre j’ai l’im- tions, le sport va continuer à pour faire avancer les choses et il va falloir
a été source d’éveil
à 5 000 personnes, et que depuis on
est passé à 1 000 puis à huis clos. sur le fait
pression que les gens se prennent
plus en main pour bouger. À long
s’inscrire au cœur des priorités.
Pour des questions de santé publi-
ne pas attendre bien gentiment
que la maladie passe. Cela va du-
s’investir pour
C’est devenu ingérable… »
que le mouvement
était nécessaire terme, cela peut être problémati- que, d’émulation et d’inspiration. rer longtemps, il faut trouver un faire avancer
Ce qui amène l’ancien interna- que parce que les gens ne se bou- L’athlète ne veut pas oublier, nouveau système. »
tional français à s’interroger : « On
pour le bien-être »,
geront pas tout le temps tout comme il le rappelle dans un livre Et à court et plus long terme,
les choses
déclare, Kevin Mayer
est en extérieur, dans un stade de (ici le 15 août 2017 seuls chez eux. C’est sûr qu’une qui vient de sortir Mes 10 com- celui qui se prépare pour les Jeux et ne pas
20 000 places… Je ne suis pas cer- association, une structure, un mandements (Éditions Solar- olympiques de Tokyo (du
tain que les mesures de précaution
à Paris).
S. SORIANO/LE FIGARO horaire, un entraîneur peuvent L’Équipe) : « Je dois au sport 23 juillet au 8 août 2021) glisse au attendre
extrême que l’on nous impose soient d’avoir fait l’homme que je suis. » sujet du haut niveau : « Le sport bien gentiment
imposées à tout le monde. Et qu’el- Et d’assurer face aux questions est porteur de valeurs, il faut
les n’amènent pas le sport profes- que peuvent se poser les parents à qu’on continue à pouvoir s’expri- que la maladie
sionnel dans une situation d’impas- l’heure d’inscrire leurs enfants ou mer à travers le sport. Bien sûr, passe. Cela va
se totale. Tu ne sais déjà pas ce qui de les accompagner dans les clubs c’est mieux de le vivre en direct
va se passer demain, alors raison- de judo, de football ou d’athlétis- dans le stade mais s’il doit se dé- durer longtemps,
ner sur une fin de saison potentielle,
c’est un vrai casse-tête. »
me : « Il faut trouver la solution
pour que la pratique soit encore fai-
rouler à huis clos, avec tous les
moyens de retransmission qu’on a
il faut trouver
Le rugby professionnel français a sable sans inquiéter les parents, les aujourd’hui, on peut vivre le mo- un nouveau
la tête sous l’eau mais « il faut garder
un peu d’optimisme, rebondit Tho-
mas Lombard. On arrive quand
structures, les mairies. Il ne faut
pas se dire “cela va passer”, il faut
se dire “voilà la situation dans la-
ment. J’ai regardé les finales NBA
et j’ai vibré. On vit peut-être
même plus proche des athlètes que
système
KEVIN MAYER
»
même à jouer des matchs. Il faut sur- quelle nous sommes, il faut qu’on lorsqu’on est dans une enceinte. Il
tout sauvegarder cela le plus long- trouve des solutions pour avancer faut continuer à organiser les
temps possible. » Un nouvel arrêt et faire face à cette situation”. » grands événements, même si le
A

des saisons de Top 14 et Pro D2 serait Au sujet de la réouverture des public ne peut plus rentrer dans
en effet fatal à de nombreux clubs. ■ salles de sport, il assure comme les stades… » ■ J.-J. E.
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

10 INTERNATIONAL
La Pennsylvanie, champ de bataille
et baromètre d’une Amérique divisée
Dans cet État crucial, les zones rurales restent farouchement pro-Trump, tandis que villes et banlieues se
mobilisent pour le chasser du pouvoir. La Maison-Blanche pourrait se jouer ici, à quelques milliers de voix.

LAURE MANDEVILLE
£@lauremandeville
ENVOYÉE SPÉCIALE EN PENNSYLVANIE

ÉTATS-UNIS Sur la route 982, à


Latrobe, dans la verte campagne
de Pennsylvanie occidentale, se
dresse une grande maison en bois,
peinte aux couleurs du drapeau
américain, devant laquelle une sil-
houette de Trump d’au moins qua-
tre mètres de haut sourit au vi-
siteur. Chaque jour, plusieurs
centaines de citoyens américains –
et jusqu’à 1 500 les samedis et di-
manches - y font la queue pour
s’approvisionner en pancartes,
casquettes « Make America Great
Again » et autres attributs du par-
fait trumpiste, distribués gratuite-
ment. À la gauche du porche, une
silhouette de Biden masqué, en
train de descendre dans son sous-
sol et disant « Désolé pas de ques-
tions », fait rire les fans qui patien-
tent en portant leur masque.
« L’engouement reste massif, cela
ne s’arrête pas ! », raconte Leslie
Rossi, une jolie brunette républi-
caine de 47 ans au caractère trem-
pé de Calamity Jane pennsylva-
nienne, propriétaire de l’endroit,
qui accueille ses visiteurs le visa-
ge… sans masque.
En 2016 déjà, l’initiative de cette
conservatrice de choc, mère de 8
enfants, avait défrayé la chronique
pour avoir transformé cette an- Des partisans Cette plongée dans un pays qu’en 2016, mais ils ont voté pour

200 000
150 km
cienne ferme en lieu de ralliement de Donald Trump trumpien en pleine mobilisation Hillary, car « Trump est un être hu-
des fans de Trump. L’histoire était se tiennent au côté donne une idée du rébus que de- main horrible », expliquent-ils.
remontée jusqu’aux oreilles du d’un supporteur de Joe VER. meure le décryptage de l’élection Mary, la femme, ne s’estime pas
candidat lui-même, qui avait re- Biden, en août à Old américaine, à une semaine du menacée par les émeutes qui ont
mercié Leslie sur Twitter. L’en-
Forge, en Pennsylvanie.
SHANNON STAPLETON/
CANADA
Lac On
tario ÉTATS- scrutin. État très convoité et très nouveaux électeurs secoué le pays, affirmant que les
droit était devenu une « sorte UNIS divisé, qui offrira 20 grands élec- se sont inscrits sur les listes médias exagèrent. « Une partie de
REUTERS
d’agora » rurale où les gens ordi- NEW YORK teurs au gagnant, la Pennsylvanie républicaines contre environ ma famille a fait les guerres révolu-
naires venaient pique-niquer et rié est un condensé des dynamiques 90 000 sur les listes démocrates tionnaires de 1776. Il y a toujours eu

débattre, nous avait-elle confié La New York nationales. Toute la partie centrale, cette année en Pennsylvanie des désordres pour progresser, les
alors, persuadée que son champion PENNSYLVANIE rurale, pense peu ou prou comme statues démantelées ce n’est pas si
allait gagner. Une illustration plu- Leslie Rossi, tandis que les deux grave », renchérit son mari.
Harrisburg Philadelphie
tôt rassurante de la survivance des extrémités de l’État, grâce à Pitts- comté de Lancaster, qui se définit Installé sur sa terrasse, leur voi-
initiatives civiques locales et de Pittsburgh N.J. burgh à l’Ouest et Philadelphie à comme une « femme de la banlieue sin Lou Graziano, lui, s’inquiète
l’esprit démocratique tocquevillien MAR. l’Est, sont massivement démocra- aisée violemment anti-Trump », « un peu » de la gauche radicale.
au XXIe siècle. D. tes, un peu comme les côtes Ouest dont elle « déteste tout ». Womble Mais il juge « l’extrême droite ré-
VIRG. OCC. Washington et Est américaines. prédit néanmoins un résultat dé- veillée par Trump plus dangereu-
Le vote des Toute la question est de savoir si vastateur pour le président « chez se ». Depuis 2018, il a d’ailleurs
« femmes éduquées » Infographie les « femmes éduquées des ban- les femmes éduquées. La question est changé son affiliation, passant des
Or, depuis qu’elle a rouvert le local lieues » de ces grandes villes, et les de savoir quel côté pèsera plus lourd : républicains aux démocrates.
au printemps, la Maison Trump ne qu’elles sont contentes des actions minorités latinos qui y vivent en les nouveaux trumpiens ou les ban- « Quand Trump disparaîtra, tout se
désemplit pas. Exhibant fièrement de Black Lives Matter ? », rétorque nombre, se mobiliseront en masse lieues aisées », résume-t-elle. calmera, c’est lui qui enflamme les
de gros classeurs, épais de centai- Leslie, qui raconte s’être fait « cra- pour donner la victoire à un Joe Bi- esprits », espère Lou. Près de l’im-
nes de pages, qui tiennent registre cher dessus » par des manifestants den pourtant peu enthousiasmant. « La violence à Philadelphie meuble du tribunal de Doyles-
des dates de passage des visiteurs, d’extrême gauche en furie, lors de La participation massive des élec- a été horrible » town, toutes les personnes qui pa-
Leslie Rossi parle d’une affluence la party clôturant la Convention teurs démocrates au vote anticipé Arrivée à Doylestowne dans le tientent en file indienne pour
« trois fois supérieure » à celle d’il républicaine à la Maison-Blanche semble indiquer que oui. Mais la comté de Bucks, coquette banlieue déposer leur bulletin de vote avant
y a quatre ans ! « Ce qui se passe ici en août. Elle dit que leur action n’a question des réservoirs de voix que de Philadelphie où se nichent les le 3 novembre disent voter démo-
est un baromètre. Le cœur du peuple rien à voir avec l’amélioration de la Leslie a vu surgir sur le pas de sa réservoirs de voix que Joe Biden crate et veulent voir le président
américain bat toujours pour Trump ! condition des populations noires et Maison Trump, et le resserrement courtise. Rue de l’Union, les mai- tourner les talons. « C’est le mal in-
Il va gagner bien sûr ! », affirme- montre les messages de menaces de l’écart entre les deux candidats – sons, cossues et savamment déco- carné, sait-il faire autre chose que
t-elle, convaincue. « Seuls les mé- Ce que l’on que des militants de Black Lives entre 4 et 5 % en Pennsylvanie - rées d’énormes citrouilles et de maltraiter les gens ? », s’interroge
dias aveugles et hypocrites seront Matter lui envoient. « Mange ta entretiennent le suspense. « Ce que toiles d’araignée à l’occasion de Carole Borneman, 72 ans, profes-
surpris. » ne dit pas merde… sale Ku Klux pute… Tu es l’on ne dit pas assez, c’est que la Halloween, sont hérissées de pan- seur de mathématiques à la retrai-
Leslie Rossi estime que les obser- assez, c’est une salope de suprémaciste blan- branche locale du Parti républicain a cartes Biden-Harris. « Toute la rue te, avouant « n’avoir jamais autant
vateurs sous-estiment « à des- que la branche che », lui a écrit une certaine Mary fait un travail énorme de porte-à- est démocrate ou presque », confie haï quelqu’un ». Pam, une Améri-
sein » un élément clé de la dyna- Atherton. Leslie dit qu’elle est ar- porte depuis des mois, dans le but un couple d’enseignants qui rentre caine d’origine iranienne, votera
mique électorale : les nouveaux locale du Parti mée, au cas où. « J’ai grandi dans d’élargir leur base, cela a payé », de promenade avec un golden re- démocrate car elle veut de « la ci-
votants qui se sont inscrits massi- républicain a une ferme ! Je les attends », lâche- avertit ainsi Ann Womble, ex-ca- triever bondissant. Le mari comme vilité », mais elle se demande si Bi-
vement sur les listes républicaines fait un travail t-elle. dre du Parti républicain dans le la femme étaient républicains jus- den saura réconcilier le pays frac-
cette année, dans un rapport de 2 à turé. « La violence à Philadelphie a
1 par rapport aux démocrates. En énorme de été horrible, pas sûr que Biden soit
Pennsylvanie, le chiffre est de porte-à-porte capable de stopper ça », dit-elle,
quelque 200 000 nouveaux élec-
teurs « rouges », contre environ
depuis des Les républicains tentent de réveiller le vote amish perplexe. Dans la nuit de lundi à
mardi, de nouvelles violences ont
90 000 « bleus » démocrates. Do- mois, dans éclaté dans cette ville après la mort
nald Trump l’ayant emporté de le but d’élargir Au village de Bird-in-Hand, près Trump, ce sera un réservoir de voix dit que « balancer de la boue d’un homme noir de 27 ans tué de
44 000 voix à peine dans cet État leur base. de Lancaster, la vie suit un cours inespéré », raconte Ann Womble, sur son rival politique a toujours quatre balles par la police.
clé de 9 millions d’électeurs, que
tous les analystes considèrent
comme le principal champ de ba-
Cela a payé
ANN WOMBLE,
» paisible en cette fin octobre
illuminée par l’été indien. Dans
les champs, des fermiers amish
ex-présidente du comité
républicain local. Quelque 56 000
amish vivent en Pennsylvanie,
existé ». Et puis, Trump, tout
divorcé qu’il est, défend à présent
les valeurs chrétiennes. « On se
Pour la démocrate Teresa Marse-
glia, l’une des trois commissaires
élus qui superviseront les élections le
taille de l’élection, ces chiffres ne EX-CADRE DU PARTI à longue barbe labourent la terre dont 30 000 dans le comté prend à rêver d’un retour des bibles 3 novembre dans le comté de Bucks,
sont pas à négliger. « J’ai participé RÉPUBLICAIN DANS LE avec des herses tirées par des de Lancaster, sur lesquels 15 000 dans les écoles », dit Fischer, le résultat sera sans doute « beau-
à ce processus d’enregistrement COMTÉ DE LANCASTER chevaux. On aperçoit des carrioles sont éligibles pour le vote. Seuls tout en précisant qu’il ne faut pas coup plus serré qu’on ne le dit ».
tout l’été, pour des milliers de per- conduites par des femmes 1 000 ont voté en 2016, quasi s’attendre à un apport massif « Toute la partie basse du comté, plus
sonnes, nouveaux votants ou démo- aux coiffes de dentelles. Mais uniquement pour Trump. Devant de voix amish car beaucoup populaire et moins riche, est pro-
crates migrant vers nous ! », té- les amish, une communauté le magasin qu’il possède, Mike de membres du « vieil ordre » Trump, et on y voit énormément de
moigne Rossi. très religieuse fuyant la modernité, Fischer, pantalon à bretelles, resteront à l’écart. Dans le hangar pancartes pour lui », s’inquiète-elle,
Les banlieues républicaines ne ne sont pas à l’abri de la tornade se dit décidé à voter Trump où ils construisent une maison de pas certaine que « tant de femmes
vont-elles toutefois pas virer dé- Trump. Ils ont fait l’objet ces « car il a amélioré l’économie ». bois, Jacob Esh et Isaiah Ebbersol républicaines changeront de camp ».
mocrates comme en 2018, lors des derniers mois d’une offensive « Il a aussi supprimé plein confient avoir de la sympathie pour Diana explique aussi que les démo-
élections de mi-mandat ? « Vous massive du parti républicain local, de petites régulations, sur Trump mais ils ne voteront pas. crates ont commencé « très tard »
vous imaginez que les femmes répu- via le Congressman Smucker, les ruisseaux et autres détails, « Si on s’engage pour Trump, leur action de terrain chez les Hispa-
blicaines vont soutenir un vieil hom- un ancien amish. Le président qui nous bridaient », dit-il. Certes, n’allons-nous pas nous retrouver niques, alors que les républicains
me racorni comme Biden, qui bute a même reçu des membres de la la rhétorique virulente de Trump au milieu de la mêlée ? demande travaillent au corps l’électorat noir
sur ses mots ? Vous croyez que les communauté à la Maison-Blanche. n’est pas en phase avec l’humilité Jacob. Cette élection ressemble et latino depuis des mois. « Nous de-
A

femmes des banlieues aiment les


émeutes qui ont dévasté nos villes, + » Lire aussi
PAGE 19
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
« S’ils arrivent à les motiver pour que cultivent les amish. Mais Mike à une guerre. » L. M. (À LANCASTER) vrions gagner mais tout cela me rend
nerveuse », soupire-t-elle. ■
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

12 INTERNATIONAL

Islamisme : le combat solitaire de la France


Erdogan cherche à diviser les Européens et à isoler Emmanuel Macron pour cacher ses difficultés intérieures.
appelant au boycott des produits
ISABELLE LASSERRE £@ilasserre français. D’Istanbul à Islamabad en
passant par Rabat mais aussi par les
DIPLOMATIE En attaquant de front banlieues françaises, les popula-
Emmanuel Macron, le président tions se sont laissé convaincre
turc, Recep Tayyip Erdogan, avait qu’en voulant lutter contre les dé-
au moins trois objectifs en tête. Faire rives sectaires de l’islam, Emma-
diversion pour chasser les mauvai- nuel Macron s’en prenait à tous les
ses nouvelles économiques et la musulmans.
baisse de popularité de son parti Le discours islamo-nationaliste
l’AKP en flattant la fibre nationaliste d’Erdogan, ses excès et sa suren-
et religieuse de ses partisans. Se pré- chère qui lui font comparer la situa-
senter comme le défenseur des mu- tion des musulmans français à celle
sulmans opprimés en Europe pour des juifs européens avant la Seconde
refaire de la Turquie le chef de file Guerre mondiale rencontrent une
du monde sunnite. Diviser l’Union oreille complaisante dans le monde
européenne et l’Otan et isoler le arabe, où les appels au boycott ont
président français, le plus actif sur la été relayés par les courants proches
scène diplomatique. Profitant de des Frères musulmans. Les mêmes
l’effacement américain, Erdogan est qui ne s’intéressent ni à la répres-
passé maître dans l’art d’exploiter sion des Ouïgours en Chine ni à la si-
les faiblesses européennes, comme tuation des Rohingyas en Birmanie,
il le fait depuis 2015 avec la question sans parler des questions syriennes
migratoire. et palestiniennes…
Sur ce dernier point au moins, la
stratégie du président turc a échoué. Risque d’attentat
L’été dernier, les alliés de la France à C’est une mauvaise nouvelle pour la
l’Otan avaient continué à faire France, qui est déjà la cible privilé-
l’autruche après l’incident naval giée du terrorisme. Son histoire co-
ayant opposé une frégate française à loniale, le fait qu’elle héberge la plus
un navire turc en Méditerranée grosse communauté musulmane
orientale. C’est tout juste si la Fran- d’Europe, son attachement à la laï-
ce n’avait pas été désignée elle-mê-
me comme un fauteur de troubles
au sein de l’Alliance. Mais cette fois,
cité, sa diplomatie active, son sou-
tien aux dictatures arabes, ses opé-
rations extérieures l’ont depuis
Un portrait d’Emmanuel
Macron brûle lors de
manifestations hostiles
Le monde arabo-musulman
face aux mensonges et aux débor-
dements du président turc, les alliés
ont soutenu Emmanuel Macron.
longtemps placée dans le collima-
teur des islamistes radicaux. « Le
risque d’attentat en France est très
au président français,
mardi près d’Hébron,
en Cisjordanie. MUSSA
en ébullition contre les caricatures
ISSA QAWASMA/REUTERS
Même Angela Merkel, d’ordinaire important », a reconnu mardi Gé- Syrie, dans la bande de Gaza ou en deur des croyants, le roi ne pouvait
très prudente, a dénoncé les « dé- rald Darmanin. Le ministre de l’In- NICOLAS BAROTTE £@NicolasBarotte Libye, des portraits du président pas faire moins. Le roi de Jordanie,
clarations diffamatoires et inaccep- térieur a rappelé qu’un attentat français ont été brûlés. Au Pakistan, gardien des Lieux saints, est dans la
tables » d’Erdogan. Même le minis- était déjoué chaque mois par les LA COLÈRE et l’embarras ont saisi le l’ambassadeur de France a été même obligation. Dans ces États, les
tre britannique des Affaires services de sécurité et de rensei- monde musulman. À Dacca, au Ban- convoqué. Le président turc, Recep forces politiques les plus radicales
étrangères Dominic Raab, tout à son gnements depuis 2017… gladesh, plusieurs milliers de mani- Tayyip Erdogan, tenté de prendre le poussent à durcir le ton, malgré la
Brexit, a affirmé que les alliés de
l’Otan devaient « soutenir, côte à
côte, les valeurs fondamentales de to-
La France lutte contre le terroris-
me islamiste au Sahel depuis 2013.
Mais son combat contre l’islam po-
« deUnepolitique
question
festants se sont retrouvés mardi aux
alentours de l’ambassade de France à
l’appel de l’Islami Andolan Bangla-
leadership du monde musulman,
s’est interrogé, quant à lui, sur la
« santé mentale » du chef de l’État.
volonté des dirigeants.
« Une question de politique inté-
rieure française, le droit à la caricatu-
lérance et de liberté d’expression et litique à l’intérieur du pays est desh (IAB), l’un des principaux par- Il a appelé au boycott. re, est en train de cannibaliser la poli-
ne jamais offrir aux terroristes le ca- d’autant plus difficile à mener qu’il
intérieure tis islamistes bangladais, choqué par tique étrangère », souligne Wassim
deau de notre division ». a longtemps été empêché par française, le droit à la caricature défendu par le « Le démon de Paris » Nasr, spécialiste reconnu du monde
Pour autant, la crise ouverte entre l’aveuglement ou la complaisance le droit à président de la République Emma- L’enjeu est politique. Pour défendre arabe et auteur du livre État islami-
la France et le monde musulman par d’une grande partie de la classe po- nuel Macron. « Nous, les musulmans, son leadership face à la Turquie que, le fait accompli (Plon). En rap-
Recep Tayyip Erdogan laissera des litique française. Et que cette classe
la caricature, nous n’avons jamais caricaturé les auprès des musulmans, l’Iran attise pelant les principes fondamentaux
traces. À l’extérieur comme à l’inté- politique a délégué la gestion de l’is- est en train autres religions », a lancé Rezaul Ka- lui aussi la colère de la rue. Emma- de la liberté d’expression, la France
rieur du pays, tant la lutte contre les lam à des puissances étrangères qui de cannibaliser rim, l’un des leaders de l’AIB. « J’ap- nuel Macron est dépeint dans la a aussi fait, paradoxalement, le jeu
dérives radicales de l’islam, à l’ori- luttent, sur le sol français, contre les pelle tous les musulmans du monde à presse ultraconservatrice de Téhé- des extrémistes qui se servent de
gine des dernières tensions franco- valeurs de la République…
la politique boycotter les produits de France. Nous ran comme « le démon de Paris ». À tous ces prétextes pour recruter des
turques, est un sujet qui mêle politi-
que internationale et politique
Pourtant, malgré l’unité de faça-
de manifestée ces derniers jours,
étrangère
WASSIM NASR,
» leur donnerons une leçon », a-t-il
promis. Dans la foule, un portrait
l’inverse, les critiques venues d’Ara-
bie saoudite sont très modérées. Le
fidèles indignés. « Ces manœuvres
sont récurrentes de leur part », pour-
nationale. Depuis Charlie Hebdo, le rien ne dit que les alliés de la France SPÉCIALISTE RECONNU d’Emmanuel Macron, accusé royaume est soucieux de ses rela- suit le journaliste de France 24.
débat sur la liberté d’expression est passeront du verbe à l’action. An- DU MONDE ARABE « d’adorer Satan », a été brûlé. tions diplomatiques avec la France. « Mais le spectre des individus sus-
ET AUTEUR DU LIVRE
devenu un enjeu de politique étran- gela Merkel a les mains liées par une « ÉTAT ISLAMIQUE,
Depuis l’hommage rendu au pro- « Diffamer les prophètes ne peut pas ceptibles de passer à l’acte s’élar-
gère qui ressurgit sans cesse. grosse communauté d’origine tur- LE FAIT ACCOMPLI » (PLON) fesseur d’histoire Samuel Paty, leur nuire », a relativisé le Conseil git », prévient-il. Lors des derniers
Ce fut une surprise, en France, que. Les pays d’Europe centrale et sauvagement assassiné par un fana- des oulémas. attentats, devant les anciens locaux
pour beaucoup. Même les partenai- orientale ne se sentent pas concer- tique, les manifestations d’indigna- Les gouvernements des pays mu- de Charlie Hebdo ou à Conflans, « on
res musulmans modérés de la Fran- nés par la menace islamiste. Quant tion et de violence pullulent dans le sulmans sont mal à l’aise. Le Maroc a est plus dans du fanatisme que dans
ce, comme le Maroc ou la Jordanie, aux États-Unis, ils sont aux abon- monde arabo-musulman contre la « vigoureusement » condamné les du terrorisme à des fins politiques »,
ont rejoint le camp d’Erdogan en nés absents. ■ liberté d’expression française. En caricatures. En tant que comman- estime-t-il. ■

ZOOM
Israël a choisi l’Azerbaïdjan face à l’Arménie Cour suprême : Coney
Barrett a prêté serment
L’État hébreu ne fait pas que livrer des armes à sous-munitions Donald Trump a salué lundi
soir la confirmation par le
et des drones aux Azerbaïdjanais dans leur guerre au Haut-Karabakh. Sénat de la juge Amy Coney
Barrett à la Cour suprême
comme un « jour historique
arme mortelle à l’Azerbaïdjan », de- dogan à la petite République auto- pour l’Amérique », lors
THIERRY OBERLÉ £@thierryOBERLE mande Nicolas Aznavour, au nom de cratique caucasienne considérée par de la prestation de serment
CORRESPONDANT À JÉRUSALEM
la Fondation Aznavour. « Israël a été Ankara comme l’un de ses satellites. de la magistrate à la Maison-
créé par des survivants de l’Holocaus- Il n’a jamais hésité entre Bakou et Blanche. Le président
GÉOPOLITIQUE Human Rights te, il ne peut pas fermer les yeux sur le Erevan. Israël n’a ainsi jamais re- républicain a loué « les
Watch (HRW) a démontré ce qui génocide que les Azerbaïdjanais, aidés connu le génocide arménien, le pre- qualifications impeccables »,
était un secret de polichinelle : par la Turquie, projettent de commet- mier du XXe siècle et ne veut surtout « la générosité dans la foi »
l’Azerbaïdjan a recours à des armes à tre en Arménie », poursuit-il. Voici pas entendre parler d’un Haut-Ka- et « le caractère en or »
sous-munitions de fabrication is- trois ans, il avait accompagné son rabakh indépendant. « Si les Armé- de la juge conservatrice.
raélienne dans sa guerre au Haut- père venu recevoir à Jérusalem des niens étaient autorisés à créer un État
Karabakh. HRW évoque notamment mains du chef de l’État israélien la dans le Haut-Karabakh, cela pour-
des roquettes de type LAR-160, dont
des débris ont été retrouvés dans des
médaille Raoul Wallenberg, pour
avoir avec sa famille, sauvé à Paris
rait ouvrir la voie aux Palestiniens
pour qu’ils puissent faire de même », aucune partie ». Les experts n’en Devant le ministère EN BREF
secteurs bombardés de Stepanakert, des Juifs durant l’Holocauste. estime l’analyste politique Rachel sont pas convaincus. En 2016, le pays israélien des Affaires
la capitale de la République armé- Avraham. a signé un contrat de près de 5 mil- étrangères, des membres Un Américain
nienne autoproclamée du Haut-Ka- Bakou principal fournisseur L’Azerbaïdjan est le principal liards de dollars avec des entreprises de la communauté enlevé au Niger
rabakh. Ces armes explosent dans le en pétrole de l’État hébreu fournisseur en pétrole de l’État hé- israéliennes d’armements. Outre les arménienne manifestent Un Américain, décrit
ciel et se dispersent en des dizaines Bien que jouant sur la corde sensible breu. Il couvre environ 40 % de ses bombes à fragmentation, les sociétés contre les ventes d’armes comme un missionnaire,
de minibombes qui peuvent se de la mémoire, Nicolas Aznavour a besoins en hydrocarbures. Et surtout israéliennes fournissent à Bakou des
à l’Azerbaïdjan, le a été enlevé dans la nuit
22 octobre à Jérusalem.
transformer au sol en mines terres- peu de chances d’être entendu. Rien sa position géographique lui offre un drones armés, dont des drones ka- AMMAR AWAD/REUTERS
de lundi à mardi par des
tres dans des zones peuplées de ci- ne semble en effet pouvoir remettre balcon avec vue sur l’ennemi ira- mikazes. Ces engins télécommandés hommes armés dans le sud
vils. Elles sont proscrites par une en question la solidité de l’alliance, nien. Le pays a une longue frontière ont contribué à donner une supério- du Niger, près du Nigeria,
convention internationale non rati- en apparence à front renversé, entre avec l’Iran, une zone qui intéresse rité militaire aérienne à Bakou. Au une zone prisée des bandits.
fiée par l’Azerbaïdjan, Israël mais Israël et l’Azerbaïdjan. L’Arménie l’a particulièrement les services de ren- cours des dernières semaines, plu-
aussi par l’Arménie. bien compris. Erevan a rappelé le seignements israéliens. Soucieux de sieurs avions-cargos ont décollé Israël va construire
Vendredi, Nicolas Aznavour, le fils 1er octobre dernier, dès le début du « sécuriser son territoire », Téhéran d’une base israélienne pour Bakou. de nouveaux logements
de l’artiste, a, lui, adressé une lettre dégel de ce vieux conflit plus natio- vient d’y déployer des unités des Selon l’Institut international de re- pour des colons
1

ouverte au président israélien, Reu- naliste que religieux, son ambassa- gardiens de la révolution. cherche sur la paix de Stockholm Selon une ONG, Israël va
ven Rivlin. « En ma qualité de des- deur installé depuis peu à Tel-Aviv. Selon le président israélien, Reu- (Sipri), entre 2015 et 2019, Israël a li- construire pour la première
cendant de mon grand-père et de mes L’État hébreu a, au nom d’intérêts ven Rivlin, « l’État hébreu entretient vré 60 % des armes de l’Azerbaïd- fois en près de vingt ans des
parents, je vous demande, honorable bien compris, un tropisme pour des relations de longue date avec jan, contre 31 % pour la Russie, qui logements pour les colons
A

président, de prendre une position qui l’Azerbaïdjan, en dépit du soutien l’Azerbaïdjan, et la coopération entre fournit la quasi-totalité du matériel juifs à Hébron, ville poudrière
assurera l’arrêt des ventes de cette du régime turc de Recep Tayyip Er- les deux pays n’est dirigée contre militaire de l’Arménie. ■ de Cisjordanie occupée.
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

SOCIÉTÉ 13

Darmanin
accélère
la traque de
l’islam politique
Le ministre de l’Intérieur propose
la dissolution par décret de BarakaCity
et du Comité contre l’islamophobie
en France. Au total, une cinquantaine
d’associations sont dans le collimateur
des services. Le stand de l’association de BarakaCity à la Foire musulmane, en 2015, au parc des expositions du Bourget. L. ABIB/DIVERGENCE

Merah en twittant en août dernier qui poursuit sa vindicte contre l’« isla- source informée, pour qui la structure gion musulmane, qui a toute sa place dans
CHRISTOPHE CORNEVIN £@ccornevin « aimer la mort comme ils aiment la vie », mophobie d’État ». « C’est une officine is- « fait la promotion, sur son site internet, de la République, c’est l’idéologie fondamen-
son président répondait en 2016 sur le lamiste qui prend la parole pour soutenir prêcheurs connus pour leur radicalisme taliste. » Cinq jours après l’attentat de
SÉCURITÉ La lutte contre l’islam politi- plateau de Canal+ qu’il « n’est pas équi- systématiquement ceux qui appellent au islamique, ou leurs connexions nombreu- Conflans-Sainte-Honorine, le collectif
que est menée tambour battant. Alors table, pas juste, de poser la question à un djihad », a taclé le ministère de l’Inté- ses avec des organisations djihadistes ». Cheikh Yassine, présidé par l’islamiste
que l’assassinat de Samuel Paty hante musulman » lorsqu’on lui demandait s’il rieur sur France Inter, évoquant notam- Ainsi, cette même source relève que, radical Abdelhakim Sefrioui, déféré
encore tous les esprits et appelle aux condamne Daech. En septembre 2015, ment le soutien affiché sur Facebook le le 24 mai 2013, le CCIF faisait la promo- pour « complicité d’assassinat terroris-
actes, Gérald Darmanin a décidé de souligne-t-on de mêmes sources, ce 4 juin 2014 du directeur et porte-parole tion d’Hani Ramadan, prédicateur radi- te » en lien avec la décapitation de Sa-
frapper fort en annonçant la fermeture responsable de BarakaCity avait lancé du CCIF à l’association Anâ Muslim qui a cal ayant fait l’objet d’une interdiction muel Paty, a été dissous sur décision
de deux associations « séparatistes » qui sur les réseaux sociaux : « Je pense que la inspiré de nombreux djihadistes et fait du territoire français en 2015, et connu d’Emmanuel Macron.
étaient dans le viseur des autorités. Dès musique peut être dangereuse, la polyga- l’objet d’une mesure de gel des avoirs. de longue date notamment pour ses po- Sans attendre, les stratèges du minis-
ce mercredi, l’hôte de la Place Beauvau mie une alternative à l’adultère et le voile sitions contre les homosexuels. En outre, tère de l’Intérieur ont dans le collima-
va proposer en Conseil des ministres la un signe de pudeur. Suis-je fou ? » Avant « L’apologie du terrorisme » l’association a fait à « plusieurs reprises la teur une cinquantaine d’associations
dissolution par décret de BarakaCity. de révéler que « certains donateurs de Rappelant qu’un responsable a écrit : « Si promotion de M. Aïssam Aït Yahya, pré- prônant peu ou prou l’islam politique.
Après une procédure contradictoire, BarakaCity étaient en lien avec des activi- leurs avoirs sont gelés, soyons de ceux qui dicateur salafiste bien connu pour ses « Des suspicions très fortes pèsent sur
cette structure est visée pour « provoca- tés terroristes ». Selon nos informations, compenseront ces pertes », Gérald Dar- propos antidémocratiques et ses liens avec certaines d’entre elles », confie-t-on Pla-
tion à la discrimination et à la haine ». l’un d’eux aurait été impliqué dans l’at- manin a conclu, sans appel : « Cette asso- de nombreuses personnes et organisations ce Beauvau, où l’on signale que chaque
« Son dirigeant, poursuivi pour cyberhar- taque djihadiste de Magnanville (Yveli- ciation n’a rien à faire sur le sol de la Ré- prônant le djihad armé ». Cet individu cas fait l’objet des « contrôles poussés »
cèlement, a été placé sous contrôle judi- nes) qui avait coûté le 13 juin 2016 la vie à publique. » « Comptabilisant les mesures étant d’ailleurs désigné comme « mem- des services spécialisés et des agents de
ciaire », a rappelé le ministre de l’Inté- un couple de policiers. de lutte antiterroristes comme des actes bre, en qualité de trésorier, de l’associa- la direction générale des finances publi-
rieur, mardi, sur France Inter. Des « Sur le sol national, il y a un islamisme islamophobes, le CCIF a maintes fois pris tion Anâ Muslim ». ques, pour « nourrir des dossiers très
sources proches du dossier précisent au rampant qui arme idéologiquement des publiquement position contre des mesures « Les officines islamistes sont trop charpentés et répondre au droit français,
Figaro que l’association a harcelé des gens qui passent à l’action et qui commet- à l’encontre d’associations ou d’individus nombreuses, les financements étrangers très protecteur sur la liberté des associa-
journalistes, comme Zineb El Rhazoui, et tent des attentats atroces », fustige Gé- faisant l’apologie du terrorisme et pro- trop importants » pour avancer masqué, tions ». Outre de prochaines fermetures
diffusé « certains messages qui incitent à rald Darmanin, qui devrait proposer la mouvant l’engagement djihadiste, insi- a lâché Gérald Darmanin, manifeste- envisagées par décret, les autorités en-
la haine », tels que : « Darmanin a son dissolution, toujours en Conseil des mi- nuant systématiquement qu’il s’agissait de ment prêt à en découdre jusqu’au bout. tendent multiplier les actions sur les ré-
plan ! Allah, Lui, a le sien . » Accusé de nistres et d’ici à quinze jours, du Comité mesures d’intimidation prises à l’encontre Avant d’insister, une fois encore : « Ce seaux sociaux et les visites domiciliaires,
paraphraser ouvertement Mohamed contre l’islamophobie de France (CCIF) de musulmans », assure au Figaro une que nous combattons, ce n’est pas la reli- jusqu’à terrasser l’hydre radicale. ■

Angers s’oppose à la cession d’une mosquée au Maroc


Le chantier, interrompu faute de moyens, devait être relancé après un rachat du terrain par le ministère marocain chargé de l’Islam.
mosquée à un pays étranger ne corres- propriété du terrain et des murs. L’im- de culte, via des associations 1901 à vo- en France. » Ce que Ditib France nie for-
JEAN-MARIE GUÉNOIS £@jmguenois pond pas à la neutralité souhaitée pour la broglio est administratif mais il est aussi cation culturelle, est une pratique en mellement : « Le financement des mos-
réalisation et le fonctionnement futur politique. France. Elle n’est pas courante mais elle quées repose sur des associations toutes
LAÏCITÉ C’est un fait rare. Un conseil d’un tel équipement ». existe dans plusieurs régions. À chaque indépendantes », y affirme-t-on.
municipal, celui d’Angers, vient de Techniquement, le maire s’est ap- Un dossier « politique » fois le schéma est identique : les musul- Le même expert conclut : « Le signal
s’opposer formellement et à l’unanimi- puyé sur le non-respect par l’Associa- « C’est devenu un dossier “politique” au mans de la communauté locale finan- le plus intéressant dans l’affaire d’Angers
té à la vente, par l’association proprié- tion des musulmans d’Angers (AMA), sens noble du terme, confie un connais- cent sur leurs propres deniers le début est que les fondateurs de l’association se
taire d’un terrain sur lequel une mos- porteuse du projet depuis 2010, du seur du dossier, il dépasse ce cadre juridi- de la construction de leur mosquée. sont opposés à cette cession de propriété à
quée est en construction, au ministère contrat qu’elle avait pourtant signé en que et intéresse tous les habitants de la Puis, à court d’argent, ils se tournent leur pays d’origine. Ils se sont même fait
marocain chargé de l’Islam dans le 2011 avec la Société d’aménagement de ville. La preuve en est le vote à l’unanimité vers leur pays d’origine pour le complé- exclure de l’association pour cette raison.
royaume du Maroc, le ministère des la région angevine lors de la vente du du conseil municipal constitué pourtant de ment nécessaire. « Le Maroc, l’Algérie, Mais leur opposition contre la nouvelle di-
Habous et des Affaires islamiques. terrain à l’association. Cette dernière trois courants d’opposition de gauche. » via leur ministère des Habous et des Af- rection de l’association démontre que
Lors de la séance de lundi, le conseil s’était en effet engagée à ne pas reven- À présent, Christophe Béchu va pouvoir faires islamiques, sont déjà intervenues beaucoup de musulmans refusent désor-
municipal a voté à l’unanimité une dé- dre la propriété du terrain et de la mos- s’appuyer sur ce consensus politique dans ce type de montage, explique un mais la mainmise des pays d’origine sur
libération proposée par le maire, quée avant la fin de la construction de pour trancher la question juridique avec expert de l’islam, la Turquie également leur lieu de culte, notamment par la pro-
Christophe Béchu (ex-LR, DVD) contre cette dernière. Elle aurait également dû l’association musulmane, au titre de via le Ditib (l’union turco-islamique des priété de la mosquée. » Interrogés, l’ac-
cette vente. Le motif est le suivant : informer les autorités urbaines avant l’association d’aménagement territoria- affaires religieuses), qui a ses bureaux à tuel président de l’Association AMA, à
bien qu’« attaché au libre exercice des d’agir. Mais, à court de financement le que le maire préside. Paris mais dépend du “Diyanet Isleri Bas- Angers, Mohamed Briwa, en faveur de
cultes et respectueux du souhait de la pour finir le lieu de culte - le budget est Plus globalement, ce refus de céder la kanligi” le ministère des Affaires reli- cette cession de propriété, tout comme
communauté musulmane de disposer de 6 millions d’euros, il manque envi- propriété d’une mosquée à un pays gieuses de la République de Turquie. Cela l’ancien président, Mohamed El Hourch
d’un lieu de culte digne permettant aux ron 4 millions -, l’association s’est étranger par un conseil municipal est ne se voit pas en surface, car il y a des publiquement opposé à cette cession,
croyants de pratiquer leur religion », il tournée vers le Maroc pour l’aider à fi- relativement neuf dans les usages politi- associations écrans, mais la Turquie n’ont pas voulu répondre aux questions
apparaît que « la cession de la future naliser la mosquée, en échange de la ques français. Mais la propriété de lieux contrôle ainsi de près ses 250 mosquées du Figaro. ■

« Nous sommes déterminés à défendre nos valeurs »


Le ministre et président d’Agir, Franck Riester, plaide en faveur de la création d’un délit de radicalisation.
en France, visés comme l’étaient les juifs pour que ces mosquées puissent voir le de propositions. Tant mieux si le gouver-
TRISTAN QUINAULT-MAUPOIL dans les années 1930. « Des amalgames jour. « C’est un équilibre que nous devons nement nous suit », a expliqué Franck
£@TristanQM
absolument scandaleux », a réagi Franck avoir », a argué le ministre délégué. Il a Riester.
Riester. « Ce sont des citoyens bien évi- dénoncé « la tentative de l’islam politique Ce dernier a regretté les mots de Jean-
GOUVERNEMENT Ministre délégué char- demment à part entière. La France est un de manipuler les esprits et de faire passer Luc Mélenchon, qui a vivement remis en
gé du Commerce extérieur et de l’At- pays ouvert, un pays de liberté, mais pour la loi de l’islam avant la loi de la Républi- cause l’approche du chef de l’État. « Plus
tractivité, Franck Riester ne craint pas autant, nous sommes déterminés à défen- que. C’est hors de question. » « Nous al- rien ne me surprend de la part de Monsieur
les appels au boycott contre les produits dre nos valeurs et à lutter avec force et dé- lons défendre nos idées » au sein de la Mélenchon, qui dit tout et son contraire. Il
français dans plusieurs pays du monde termination contre le terrorisme islamis- majorité, a précisé le président d’Agir a sûrement la pression en interne d’un cer-
musulman. « Pour l’instant, ce boycott te », a poursuivi le ministre délégué, alors que le groupe à l’Assemblée natio- tain nombre de militants qui veulent aller
est très circonscrit, limité à un certain référence à la volonté de l’exécutif de nale propose de créer un délit de radica- toujours plus loin dans l’excès, dans cette
nombre de produits alimentaires, de façon faire adopter une loi sur le séparatisme lisation. « Il faut pouvoir mieux mettre en idéologie islamo-gauchiste qu’on a très
très limitée », a-t-il indiqué mardi lors islamiste. « Ni Monsieur Erdogan ni qui- état de nuire ces individus-là. Permettre à bien identifiée et que lui-même n’arrive
du « Talk Le Figaro ». Surtout, le prési- conque ne nous empêchera de le faire », a des fichés S étrangers, qui aujourd’hui ne plus à endiguer au sein de son parti », a
dent du parti de droite Agir - membre martelé Franck Riester. peuvent avoir une incrimination suscepti- estimé le ministre délégué, se félicitant
de la majorité - a « condamné avec une Il sera notamment question de « veiller ble d’entraîner une reconduite à la frontiè- que « le reste de la classe politique fran-
grande force les propos du président turc à un meilleur contrôle du financement des re, d’être incriminés et ensuite condamnés çaise est uni derrière le président de la
A

Franck Riester, mardi, dans le studio Erdogan », qui a attaqué Emmanuel lieux de culte (dont) ceux venus de l’exté- éventuellement par la justice. Aujourd’hui République » après les attaques de Recep
du Figaro. SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGARO Macron et jugé que les musulmans sont, rieur » tout en trouvant « des solutions » il y a un vide juridique. Nous sommes force Tayyip Erdogan. ■
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

14 SOCIÉTÉ

Les parquets
alertent sur
la violence de
la délinquance
Pour les magistrats, les peines alternatives ne
correspondent pas à la réalité des dossiers. Les procureurs ont rappelé à Éric Dupond-Moretti la brutalté de la délinquance actuelle. J.- C. MARMARA/LE FIGARO

2019, permettent d’éviter le tout-carcé- mis pour les violences conjugales, la délin- bre de cambriolages et de violences urbai- ne Le Quéau, la question des stocks,
PAULE GONZALÈS pgonzales@lefigaro.fr ral au profit de toutes les alternatives, du quance est repartie à la hausse et nes… La délinquance du quotidien, en ré- d’autant plus importante que les greffiers
travail d’intérêt général au sursis proba- notamment celle dont les manifestations gion parisienne comme ailleurs, est une manquent, malgré les efforts reconnus
JUSTICE Au nom du réalisme, de l’effica- toire, sans oublier le bracelet électroni- altèrent le lien social et nuisent au pacte délinquance dure, violente, qui dégrade pour doter la justice de moyens supplé-
cité et de la sincérité. La semaine derniè- que à domicile. Il aura quitté la visiocon- républicain », a-t-elle insisté, au nom des considérablement la vie de nos conci- mentaires. Enfin, l’état de la justice des
re, Jean Castex, le premier ministre, et férence avant d’entendre la réponse des 36 procureurs généraux, rappelant au toyens », a-t-elle témoigné. « Il ne peut mineurs préoccupe les parquetiers : « Les
Éric Dupond-Moretti, le garde des magistrats de terrain qui ont rappelé le passage les récents événements d’Her- pas être demandé au ministère public de ne règles procédurales imposant l’assistance
Sceaux, n’ont pas ménagé leur peine seul premier ministre à la réalité de la dé- blay et de Champigny. plus déférer ni requérir de mandats de dé- d’un avocat et la présence d’assesseurs
auprès des chefs de juridiction et de chefs linquance actuelle. Tout en reconnaissant pôt. La nature de la délinquance que nous non-magistrats - qui n’ont pas toujours
de cour pour dispenser la bonne parole de la rareté de la démarche de ce dernier en- « Mise à l’écart de la société » traitons impose parfois la mise à l’écart de souhaité reprendre leur activité pour ne pas
leur politique pénale. Par visioconféren- vers le monde judiciaire. Un point de vue spontanément soutenu la société, que la détention à domicile ne être exposés à un risque sanitaire supplé-
ce, ils ont prêché en faveur de cette justi- « Naturellement nous souhaitons le plein par Catherine Champrenault, le procu- peut pas toujours satisfaire », a-t-elle pré- mentaire en dépit des mesures prises par les
ce de proximité visant à sanctionner ra- essor de cette justice de proximité, a expli- reur général de Paris, qui au cours de cet venu, loin de tout angélisme. Une façon juridictions - ont eu l’effet d’une déflagra-
pidement les infractions de basse qué Marie-Suzanne Le Quéau, présidente échange avec Jean Castex aurait alerté le d’expliquer à un monde politique parfois tion sur le stock des affaires à juger. Elles ont
intensité, « celles qui pourrissent la vie des de la Conférence nationale des procu- premier ministre, sur le fait que « la délin- éloigné que « le discours de régulation car- connu, pour la très grande majorité des tri-
Français », comme disent les politiques. reurs. Mais nous nous devons aussi, mon- quance du quotidien est actuellement une cérale peut apparaître en décalage avec ce- bunaux pour enfants, une augmentation
Une façon de réconcilier les Français sieur le premier ministre, de vous tenir un délinquance dure et violente », « en parti- lui de la gestion de délinquance que les par- exponentielle. Nous saisissons l’occasion
avec leur justice, accusée de trop de len- langage de vérité dépourvu de tout catas- culier dans les grandes agglomérations : les quets ont à connaître et la réalité du niveau pour vous dire que l’entrée en vigueur du
teur. « Usez du nouvel arsenal », a insisté trophisme, de tout misérabilisme et de tout vols par ruse, en baisse avec la diminution de criminalité qui est notre quotidien », code de la justice pénale des mineurs au
en substance le ministre de la Justice. Des défaitisme. » « Après une période d’accal- du nombre de touristes, remplacés par des aurait-elle précisé en substance. 31 mars 2021 est un non-sens et que la réfor-
mesures qui, depuis la loi du 23 mars mie observée pendant le confinement, hor- vols avec violence, l’augmentation du nom- Autre réalité rappelée par Marie-Suzan- me doit être reportée à l’automne. » ■

Prison avec sursis pour les squatteurs de Théoule


Une peine de trois mois a également été prononcée contre le mari, pour menaces à l’encontre de sa femme.
Henri Kaloustian avait eu la surprise de Henri Kaloustian, le retraité lyonnais gendarmes. Il tente, lors de sa rencon- maison de vacances. L’avocat des re-
VINCENT-XAVIER MORVAN trouver son logement occupé par ce de 74 ans, propriétaire de la villa de tre avec les squatteurs, de négocier une traités a beau jeu, dès lors, de dénoncer
£@vincentxaviermo
NICE jeune couple et sa famille. L’affaire avait Théoule, absent à l’audience, donne en nuit chez lui. « Ils m’ont dit non, que « une succession de déclarations men-
fait la une de la presse et a suscité une audition une tout autre version. « La cela allait gêner leur intimité », déclare songères et une mauvaise foi patente ».
réforme de la loi. Début octobre, un femme était menaçante, elle m’a dit de le propriétaire. Avec sa femme, ils doi- Le ministère public, de son côté, sou-
PROCÈS Ils sont arrivés discrètement amendement calquant le squat d’une partir sinon elle appellerait des gens avec vent donc dormir dans leur voiture, à ligne le côté très « désagréable » de la
au tribunal de Grasse ce mardi, se fon- résidence secondaire sur celui d’un lo- des kalachnikovs », déclare-t-il aux quelques dizaines de mètres de leur « volonté d’appropriation des biens de
dant parmi la quinzaine de prévenus gement principal est voté, permettant, à M. Kaloustian » dont les prévenus
qui comparaissaient à l’occasion d’une l’avenir, d’expulser plus facilement les auraient fait preuve, allant jusqu’à rési-
audience à juge unique, pour conduite occupants illicites de ce type de bien. lier le contrat d’électricité en cours
sous l’empire d’un état alcoolique ou pour en souscrire un nouveau à leur
blessures involontaires. Lui, Abdellah « Déclarations mensongères » nom. « C’était dans une bonne intention,
Zerhima, est un mince jeune homme né Alors qu’une avocate se dévoue pour al- c’était à nous de payer », se défend le
en 1996. Il se tient droit devant le ma- ler s’occuper des enfants dans la salle couple à la barre.
gistrat, en jean bleu délavé, baskets des pas perdus, l’audience démarre. Après un court délibéré, le mari et la
noires et blouson à capuche de la même Très vite, le juge fait part de son exaspé- femme ont écopé de huit moins d’em-
couleur. Son épouse se nomme Jihan ration à l’encontre des prévenus. « De- prisonnement avec sursis et doivent
Zidouli. Née en 1995, cette diplômée puis le début de l’audience, vous vous po- verser 5 000 euros au propriétaire au ti-
bac +3 en pharmacie est déjà mère de sez en victimes, vous n’êtes pas dans le tre du préjudice moral et 8 980 euros au
deux enfants en bas âge. Elle cache ses bon timing, si vous voulez, on va vous titre du préjudice matériel. Abdellah
cheveux sous un turban noir et une l’expliquer, le timing », menace-t-il à Zerhima est également condamné à
troisième rondeur sous une tunique l’encontre de Madame, qui a eu le mal- trois mois de prison avec sursis pour
ocre. heur de lui retourner une question. Le menaces à l’encontre de sa femme. Ces
Poursuivis tous deux pour violation couple évoque des menaces de la part menaces avaient permis, grâce à l’in-
de domicile, leur affaire a défrayé la du propriétaire lésé, élément qui ne fi- tervention de la gendarmerie venue ré-
chronique en août dernier. Propriétaire gure pas dans le dossier. « C’est lui qui gler ce différend familial, l’expulsion du
d’une résidence secondaire à Théoule- nous a menacés, il a dit qu’il allait faire Henri Kaloustian, le propriétaire de la maison squattée à Théoule-sur-Mer, a repris jeune couple après deux semaines d’oc-
sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, venir des Tchétchènes », assurent-ils. possession des lieux en septembre. P. LAPOIRIE/PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP cupation de la maison. ■

EN BREF
Des services funéraires pour chats et chiens Naufrage dans la Manche :
quatre migrants morts
Le bilan, encore provisoire,
Enterrement, crémation, choix de l’urne et cahier de condoléances… La demande augmente. du naufrage dans la Manche mardi
matin d’un bateau convoyant
première à avoir été déployée en France ce de base est également proposé : une d’1,8 million : 870 000 sont incinérés une vingtaine de migrants vers
ÉRIC DE LA CHESNAIS £@plumedeschamps par notre entreprise. Cinq nouvelles im- incinération collective, dans un créma- collectivement par des vétérinaires, et les côtes anglaises s’est alourdi
plantations suivront en 2021, dont une torium spécialisé, pour 61 euros. 150 000 seulement de façon individuel- à quatre morts, a indiqué
ANIMAUX Chats, cochons d’Inde, la- dans la métropole lilloise, à Seclin, et deux le. Un peu moins d’un million de cada- la préfecture du Nord.
pins… Les animaux domestiques occu- implantations en région parisienne. » Un bel avenir vres d’animaux sont donc « éliminés »
pent une place de plus en plus impor- Concrètement, dans cette agence Les propriétaires de gros animaux, com- directement par les familles. La marge Vesoul : un lycéen
tante dans les foyers. Aussi lors de leur comme dans celles qui seront inaugu- me les chevaux, ne sont pas oubliés. Les de progression est donc importante mis en examen pour
mort, le chagrin peut-être difficile à vi- rées, une équipe spécialement formée prestations sont plus onéreuses. « Nous d’autant qu’en Allemagne, au Canada apologie du terrorisme
vre pour les membres de la famille. Pour soutient et conseille les propriétaires allons chercher l’animal sur son lieu de dé- ou aux États-Unis, il est courant d’utili- Un lycéen de 16 ans a été mis
accompagner ces personnes affectées endeuillés dans l’organisation de la cé- cès au plus vite, l’enveloppons dans une ser des services funéraires pour son en examen mardi pour apologie
par la séparation avec l’animal tant rémonie : enterrement, crémation col- bâche et le transportons vers un crémato- chien ou son chat. du terrorisme et provocation
aimé, des vétérinaires proposent des lective ou individuelle, choix de l’urne rium spécialisé pour une somme forfaitai- « Les services funéraires représentent à commettre un acte terroriste
services funéraires comme il en existe et présence d’un cahier de condoléan- re de 1 500 euros auxquels s’ajoute le coût la suite logique des offres du marché des- après avoir appelé à faire « subir
pour les êtres humains. ces… Suivant les services retenus, le du transport, qui varie suivant la distance, tinées à améliorer la condition animale. le même sort que M. Paty » aux
« Les maîtres sont de plus en plus nom- coût de la prestation varie entre 61 et entre 2 000 et 3 500 euros, précise Phi- Ils répondent à une attente des proprié- « mécréants ». Des faits passibles
breux à vouloir bénéficier d’un accompa- 280 euros. « Pour 280 euros, le cadavre lippe Thomas. Il existe une relation très taires dans la peine qui, jusque-là, ne de 7 ans d’emprisonnement.
gnement complet après la disparition de de l’animal de compagnie - chien, chat, forte entre le cheval, qui peut vivre jusqu’à trouvaient pas de solutions adaptées en
leur animal de compagnie, remarque cochon d’Inde ou lapin - est préparé. La 30 ans, et son propriétaire. Il lui est bien France, affirme Jérôme Michalon, char- 25 ans de réclusion pour
Philippe Thomas, président du groupe famille peut le voir une dernière fois, il est souvent insupportable de le voir partir gé de recherche au CNRS, spécialiste de le meurtre d’un codétenu
Veternity, qui compte aujourd’hui incinéré et elle peut repartir avec les cen- dans un camion comme une vulgaire bête la question animale. La disparition d’un à Aix-en-Provence
2 000 vétérinaires dans toute la France. dres », détaille Philippe Thomas. Les té- alors qu’il a partagé avec sa monture animal de compagnie représente une Un Marseillais de 27 ans a été
Nous avons lancé un service de funérailles moignages des familles sont éloquents. beaucoup de moments forts. C’est pour rupture voire un traumatisme qu’une cé- condamné mardi à 25 ans
individualisées pour animaux de compa- « Merci pour votre accueil, votre discré- cette raison que nous avons mis en place rémonie de deuil peut permettre de sur- de réclusion criminelle pour
gnie quelle que soit leur taille. Nous pro- tion et votre bienveillance pour la prise en un cérémonial adapté et personnalisé. » monter. C’est aussi le premier contact le meurtre d’un codétenu,
posons deux offres : Esthima pour les pe- charge de Lola », peut-on lire sur le re- Au regard des statistiques, ces servi- avec la mort pour les enfants, dans une en août 2016 à la prison d’Aix-
tits animaux et Horsia pour les chevaux, gistre signé par la famille Guilbert-Colin ces funéraires pour animaux de compa- société qui n’aime pas parler de ce sujet. en-Provence, en présence
A

ânes ou poneys. L’agence funéraire de après la crémation de leur chien. Pour gnie semblent promis à un bel avenir. Il Mais jusqu’où doit aller l’anthropomor- de nombreux autres prisonniers,
Décines-Charpieu, près de Lyon, est la les portefeuilles moins garnis, un servi- en meurt chaque année en France près phisme ? », interroge-t-il. ■ tenus par la « loi du silence ».
mercredi 28 octobre 2020

LE CARNET DU JOUR 15
Châteaudun (Eure-et-Loir). Pornichet (Loire-Atlantique). Le capitaine de vaisseau Le président et les membres
Benoît Hédé-Haüy du conseil d'administration de
deuils Marie-Christine et Bertrand
Gernez,
Françoise et Dominique
Michel et Dominique Girard,
Françoise Huret
et Jean-Luc Chaize,
et Mme,
née Victoire de Nouaillan,
l'association
Les Ailes Brisées    
   
Jean-Michel, Marie-Laurence,
Jean-René (†), Lacambre, Florence et Serge Marcueyz, leurs six enfants, ont la tristesse
ses enfants, ses enfants, Grégoire, Anne, Charlotte, de vous faire part du décès du
Anne, Elisabeth, Dany, leurs enfants et petits-enfants Marguerite-Marie,
ses belles-filles, Florent, Tiphaine, Guillaume et Augustin, général de corps aérien
Marc, Marie, Jean-Baptiste, Antoine ont la douleur René PERRET
son gendre, et Thomas, de vous faire part du décès de ont la douleur administrateur de l'association
ses petits-enfants, de faire part depuis 20 ans
Mathieu, Deborah, Timothée, Mme René GIRARD du rappel à Dieu et président d'honneur.
Morgane, Nicolas, et ses douze née Brigitte Bouvattier, de leur beau-père, père,
ses petits-enfants, arrière-petits-enfants et grand-père, le Ils présentent
et leurs conjoints, survenu dans sa 97e année, leurs condoléances
Mael et Gabin, ont la tristesse le 27 octobre 2020, comte Gaston de NOUAILLAN à sa famille et à ses proches
ses arrière-petits-enfants, de faire part du décès de à Pornichet. et s'associent à leur peine.
le mercredi 21 octobre 2020,
Jean-Claude Leclerc, Mme Pierre DAGOIS dans sa 93e année,
son frère, née Georgette Fournier, muni des sacrements
ses enfants et petits-enfants de l'Église.
survenu le 25 octobre 2020, Ses beaux-enfants, Didier et Marie-Dominique
à l'âge de 99 ans, Lena Hall, La messe de funérailles a été Surre,
ont la tristesse
à Trie-Château (Oise). Alan Scuse célébrée le lundi 26 octobre, Caroline et Fulcran
de vous faire part du décès de
et leur fille Mélissa, en la chapelle Teisserenc Bonestève,
Nicole BADER La cérémonie religieuse Notre-Dame-de-l'Espérance, Isabelle et Pascal Trubert,
aura lieu en l'église ses cousins, cousines, à Versailles. Olivier et Véronique Surre,
née Leclerc,
Saint-Valérien de Châteaudun, neveux et nièces ses enfants,
survenu dans sa 91e année. le vendredi 30 octobre, 74, rue Royale,
à 14 h 30. font part du décès, dans sa 78000 Versailles. ses 13 petits-enfants,
soixante-dix-neuvième année, ses 16 arrière-petits-enfants
La cérémonie religieuse aura
le 24 octobre 2020, de
lieu le jeudi 29 octobre 2020,
à 14 h 30, Marie-France de Noüe, ont l'immense tristesse
Lady HALL de vous faire part du décès de
en l'église Notre-Dame, sa sœur,
née Marie-Colette Bach.
2, rue de l'Église, Veyrier-du-Lac Adrien et Irina
à Boulogne-Billancourt. (Haute-Savoie). de Durfort Civrac de Lorge,
Christian SURRE
En raison chevalier
des circonstances sanitaires, Alexandre et Audrey
Cet avis tient lieu de faire-part. Jean-François et Brigitte Stipanovich, de la Légion d'honneur,
la cérémonie religieuse chevalier
Fonlupt, sera célébrée ses neveux et leurs épouses,
Pierre et Sophie Fonlupt, Stéphane et Maxime de l'ordre national du Mérite,
dans l'intimité familiale,
les docteurs le vendredi 30 octobre, de Durfort Civrac de Lorge,
Paul Barot, rappelé à Dieu,
Bernard et Danièle Fonlupt, à 14 h 30, en l'église de Othello Stipanovich,
son fils, le 25 octobre 2020,
ses fils et belles-filles, Saint-Viâtre (Loir-et-Cher). ses petits-neveux,
Fina Craus, dans sa 101e année.
sa sœur, sa dévouée Suzanne Chenel
Charles et Carla, « Solvain »,
Edouard et Charlotte, ont la tristesse La cérémonie religieuse
ont la douleur 41210 Saint-Viâtre. sera célébrée
Louis et Marie, de vous faire part du décès de
de faire part du décès de le vendredi 30 octobre,
Guillaume et Anaïs,
Amélie, Alexandre (†), Guillaume de NOÜE à 10 h 30, en la paroisse
Rita BAROT Thomas et Maryline, Saint-François-de-Sales,
née Sfartz, rue Ampère, Paris (17e),
Marie et Romain, Christine Lambert-Houard, le 24 octobre 2020,
ancienne directrice suivie de l'inhumation,
ses petits-enfants son épouse, dans sa 83e année.
de recherche au CNRS, à 15 heures, au cimetière
et leurs conjoints,
veuve de de Bosguérard-de-Marcouville
Georges Barot Marie-Capucine et Daniel, La cérémonie religieuse
Capucine, Raphaël, aura lieu (Eure), dans l'intimité familiale.
Benjamin et Margot,
Madeleine, Victoire, Margaux, ses enfants et leurs conjoints, le vendredi 30 octobre,
survenu le 22 octobre 2020, Ni fleurs ni couronnes.
Carla et Valentine, Mahina et Emma, à 10 h 30, en l'église
à l'âge de 88 ans,
ses arrière-petits-enfants, ses petites-filles, Saint-Pierre-du-Gros-Caillou,
à Montoire-sur-le-Loir.
Paris (7e),
sa famille vous font part avec émotion suivie de l'inhumation
Les obsèques auront lieu
et ses amis du décès de dans l'intimité familiale,
au crématorium de Clamart
au cimetière de Nogent-sur-Marne
(Hauts-de-Seine),
vous font part Jean-Gabriel LAMBERT Bosguérard-de-Marcouville (Val-de-Marne).
104, rue de la
du rappel à Dieu du (Eure).
Porte-de-Trivaux,
survenu le 23 octobre 2020, Mme Danielle
le jeudi 29 octobre, à 13 h 15.
à l'âge de 81 ans, Cet avis tient lieu de faire-part. Van Cauwenverghe,
docteur Louis FONLUPT à Boulogne-Billancourt. son épouse,
chevalier Sabine Van Cauwenberghe,
Mme Alain Besse, da la Légion d'honneur, La cérémonie religieuse sa fille,
née Geneviève Paris, officier sera célébrée Sarlat-la-Canéda (Dordogne). et Laurent Essioux,
son épouse, de l'ordre national du Mérite, le vendredi 30 octobre, à 10 h 30, Simon et Garance,
le docteur et Mme ancien secrétaire général en l'église Notre-Dame Jean Nouvel, ses petits-enfants,
Guillaume Besse, du conseil d'administration de Boulogne-Billancourt. son fils,
M. Jacques-Edouard Besse, de l'Association nationale Bertrand Nouvel, ont la tristesse
ses enfants, membres de l'ordre national jeangabriel.lambert@ Pierre Nouvel, de faire part du décès de
Amaury et Mélanie Besse, du Mérite, club-internet.fr Sarah Nouvel,
Astrid, Hilaire, Côme, combattant volontaire Lou-Gaïa Nouvel, M. Christian
Louis-Adrien, Dauphine, de la Résistance, ses petits-enfants, VAN CAUWENBERGHE
Philippine, ses arrière-petits-enfants
ses petits-enfants, et toutes leurs familles le 25 octobre 2020,
le 23 octobre 2020, Charles et Sophie Marty, à l'âge de 90 ans.
vous font part dans sa 99e année. Laure et Oliver Perrin, ont la douleur
du rappel à Dieu de Marie Marty, de vous faire part du décès de La cérémonie religieuse
Ils rappellent le souvenir de ses enfants, sera célébrée
M. Alain BESSE Renée M. Roger NOUVEL en l'église Saint-Saturnin,
chevalier son épouse. Jean-Pierre Marty, inspecteur d'académie à Nogent-sur-Marne,
de l'ordre national du Mérite, son frère, honoraire, le vendredi 30 octobre,
La messe d'adieu aura lieu officier de la Légion d'honneur, à 10 h 15.
le 25 octobre 2020. le vendredi 30 octobre, Léo, Jean et Mathilde, Agnès, commandeur
à 15 heures, en l'église Louis, Etienne et Félicie, de l'ordre national du Mérite,
La cérémonie religieuse de Veyrier-du-Lac, Juliette et Gabrielle, croix de guerre 1939-1945
sera célébrée suivie de l'inhumation avec citation,
le vendredi 30 octobre 2020, au cimetière
ses petits-enfants,
médaille souvenirs
à 9 heures, en l'église de de Veyrier-du-Lac. Tia, Phoebe, Manon, Lana de la Résistance française,
Carquefou (Loire-Atlantique). et Loula, commandeur
La famille remercie ses petites-filles, des Palmes académiques, Le 28 octobre 2011,
Cet avis tient lieu de faire-part. toutes les personnes co-fondateur de l'Association
qui s'associeront à sa peine. ont la tristesse départementale de parents Jean-Charles
de vous faire part du décès de et d'amis des personnes GHAZAROSSIAN
Cet avis tient lieu de faire-part. handicapées mentales
Astrid et William, sarladaise (ADAPEI),
Claude MARTY nous quittait.
ses enfants,
Olympia, sa petite-fille, survenu le 26 octobre 2020,
le 23 octobre 2020, Que son vivant souvenir
M. et Mme Henri Chatin, dans sa 101e année.
dans sa 95e année. reste dans les cœurs
Mme Rémi Chatin,
de ceux qui l'ont connu et aimé.
Mme Boris Chatin, Annie-Claude Furstenberger, La cérémonie religieuse
Mme Anne-Yvonne Phélip, née Schribaux, son épouse, Il a rejoint son épouse Nicole.
aura lieu le jeudi 29 octobre, « L'homme est semblable
ses frère, sœur, belles-sœurs, Pierre-André Furstenberger, à 10 heures, en la cathédrale
Les obsèques auront lieu à un souffle,
et leurs enfants, son fils, de Sarlat, suivie
le jeudi 29 octobre, ses jours sont une ombre
les familles Chatin, Bechetoille, de l'inhumation, à 14 h 30,
à 15 heures, au cimetière qui passe. »
Gimbert, Montgolfier ont la peine de vous faire part au cimetière de Saint-Vite
du Montparnasse, Paris (14e). Psaume David 144, 4.
du décès, le 22 octobre 2020, de (Lot-et-Garonne).
ont la tristesse
de faire part du décès de Cet avis tient lieu de faire-part.
M. Jacques FURSTENBERGER
M. Luc CHATIN expert-comptable honoraire, 9, rue des Marronniers, Le professeur Claude
chevalier 75016 Paris. SUREAU Il y a sept ans,
survenu le 24 octobre 2020. de la Légion d'honneur, président honoraire le 28 octobre 2013,
officier de l'Académie
La cérémonie religieuse de l'ordre national du Mérite, nationale de médecine, Patrice PELAT
sera célébrée en l'église colonel ORSEM grand officier chevalier
Saint-Pierre-Saint-Paul, Corinne et Delphine Matouk, de la Légion d'honneur,
(officier de réserve spécialiste de la Légion d'honneur,
à Rueil-Malmaison, ses filles,
d'état-major).
le vendredi 30 octobre, à 14 h 30, Pierre-Henri et Romain Nadal, nous quittait.
a été rappelé à Dieu
suivie de l'inhumation ses beaux-fils,
le 24 octobre 2020.
au cimetière Alain Amar, Son épouse et ses enfants
La cérémonie religieuse
de La Celle-Saint-Cloud. son gendre, remercient ceux qui auront
aura lieu en l'église Une messe sera célébrée
Rebecca, Bethsabée, Perla, une pensée affectueuse
Sainte-Geneviève d'Asnières le vendredi 30 octobre 2020,
Yentl, pour lui.
(Hauts-de-Seine), à 11 heures, en la cathédrale
Justine, Gabin,
rue du Cardinal-Verdier, Saint-Louis des Invalides,
Rennes (Ille-et-Vilaine). Dario, Pablo,
ce mercredi 28 octobre 2020, à Paris (7e).
ses petits-enfants,

LE CARNET
Christophe Cuénin, Chantal, Florence, Arielle,
à 14 h 30 6, rue de Bagatelle,
Arnaud et Laurence Cuénin, ses sœurs,
92200 Neuilly-sur-Seine.
ses enfants, sa belle-sœur Suzon,
et non à 10 h 30 comme indiqué
ses petits-enfants,
ses arrière-petits-enfants
dans notre édition
du mardi 27 octobre.
son beau-frère Jacques,
ses neveux et nièces
Le président
DU JOUR
ont la tristesse ont l'immense tristesse et le secrétaire perpétuel,
Cet avis tient lieu de faire-part.
de vous faire part du décès de de vous faire part du décès de les membres de vous accueille
Pierre CUÉNIN l'Académie nationale du lundi au vendredi
doyen honoraire Jean MATOUK de médecine
de l'Unité de formation officier de la Légion d'honneur, de 9h à 13h et de 14h à 18h
et de recherche d'odontologie Guy de Galard, officier ont la tristesse
de Rennes, son fils, et son épouse Kristin, de l'ordre national du Mérite, de vous faire part du décès (excepté les jours fériés)
professeur honoraire Gilles, Philippe et Olivier de leur très estimé confrère, le
des Universités, de Galard, et tous les dimanches
chevalier en union avec survenu le 25 octobre 2020, professeur Claude SUREAU de 9h à 13h.
des Palmes académiques, Laurent de Galard (†), à Nîmes, à l'âge de 83 ans. président honoraire
ses neveux, de l'Académie
survenu le 26 octobre 2020, et leur famille La messe d'enterrement nationale de médecine,
à l'âge de 89 ans. sera célébrée grand officier par courriel
ont la tristesse le samedi 31 octobre, de la Légion d'honneur,
La cérémonie religieuse de faire part du décès du à 9 h 30, à Nîmes, carnetdujour@media.figaro.fr
sera célébrée en l'église Sainte-Perpétue- survenu à Paris,
le vendredi 30 octobre, comte Jean de GALARD et-Sainte-Félicité, le 24 octobre 2020, par téléphone
à 10 heures, suivie de l'inhumation à l'âge de 93 ans.
en l'église Notre-Dame-
de-Saint-Mélaine de Rennes,
survenu le 22 octobre 2020,
dans sa 94e année.
au cimetière Saint-Baudile.
La cérémonie religieuse
01 56 52 27 27
suivie de l'inhumation, Cet avis tient lieu de faire-part. sera célébrée
au cimetière de Maël-Carhaix L'inhumation aura lieu le vendredi 30 octobre, sur notre site
(Côtes-d'Armor). dans l'intimité, famille.matouk@gmail.com à 11 heures, en la cathédrale
ce mercredi 28 octobre 2020, 4, avenue Feuchères, Saint-Louis des Invalides, www.carnetdujour.lefigaro.fr
Cet avis tient lieu de faire-part. à Courthézon (Vaucluse). 30000 Nîmes. à Paris (7e).
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

16 CHAMPS LIBRES
ENQUÊTE

La cité Charles-Schmidt,
à Saint-Ouen, mi-octobre.
STANISLAS POYET/LE FIGARO

À Saint-Ouen, le couvre-feu
n’a pas éteint les trafics de drogue
Stanislas Poyet Les habitants de la cité grandes barres d’immeubles que l’imaginaire collec-
tif assimile aux cités de la drogue. Les vols sont rares
sien mentionnait même un « pacte » passé entre les
habitants et les dealers pour nettoyer les espaces
£@stanislas_poyet
Charles-Schmidt doivent et la violence limitée aux règlements de comptes. « Ils
ont tout intérêt à ne pas faire parler d’eux, c’est mau-
communs et faire respecter le silence. « On discute
avec eux, on les enrôle dans nos opérations ménage,

toujours composer vais pour les affaires », explique-t-on à la police. approuve Hamza. Mais il n’y a pas eu de “pacte” au

I
Une fois le portail de la résidence passé, le décor sens d’accord officiel. » Sur les murs d’une cage d’es-
change. Dans les cages d’escalier, les ordures jon- calier, les chefs dealers ont tagué des injonctions au
l est 21 h 30 à Saint-Ouen, en Seine-Saint- avec les dealers. chent le sol, la peinture s’écaille. Sur les murs sont ta- silence et au respect des gestes barrières à côté des
Denis. Ici comme ailleurs en Île-de-France, gués les prix de la marchandise. « Les locataires ont prix de la marchandise. Plus que jamais en période de
le couvre-feu a vidé les rues. Seules quel-
ques voitures passent, quelques livreurs en
Les restrictions sanitaires baissé les bras, se désole Farida. Ils ont réparé l’ascen-
seur du bâtiment 2. Une semaine plus tard, il était à
couvre-feu, les dealers savent que de bonnes rela-
tions de voisinage profitent au business.
coupe-vent aux couleurs criardes. À l’en-
trée de la cité Charles-Schmidt, un petit en-
ont seulement déplacé nouveau en panne ! Imaginez pour les locataires qui ha-
bitent au dixième étage ! »
« Mais la question, ce n’est pas ça, tempère Hamza.
On vit au milieu de trafic, c’est invivable, et on a peur de
semble de trois tours, plantées à quelques
centaines de mètres du périphérique parisien, une
l’activité en journée. À ces nuisances s’ajoutent les va-et-vient inces-
sants dans les cages d’escalier, les files d’attente et les
se retrouver au milieu d’une fusillade. » Charles-Sch-
midt a été le théâtre de plusieurs affrontements armés
ombre continue de s’agiter. C’est un « chouf », un
guetteur, qui surveille l’entrée de la cité, où le trafic À bout de nerfs, « choufs » qui contrôlent les entrées. Le couvre-feu
apporte bien un répit nocturne que les habitants ne
récemment. Le dernier en date dans cette cité a eu lieu
le 24 août, en pleine rue, vers 22 heures. En septem-
de drogue continue.
« Tu veux pécho ? » Pour franchir le portail qui les riverains se sentent connaissaient pas auparavant. « Avant la nuit ce
n’était pas possible, explique Hamza, maintenant ça se
bre, dans un quartier voisin, à Soubise, deux jeunes
ont été froidement abattus dans une cave. Quelques

abandonnés.
marque l’entrée de la cité, il faut montrer patte blan- calme un peu, mais ils sont toujours là. » semaines plus tard, place du 8-Mai-1945, un groupe
che. « Pécho » veut dire acheter de la drogue. Assis La police continue ses interventions, de jour com- de jeunes était aussi ciblé par des tirs.
sur une chaise ou adossé au mur, les « choufs » mon- me de nuit. « On y interpelle une personne par jour
tent la garde nuit et jour, même en temps de couvre- quasiment », avance un policier. Mais s’attaquer à « Bunkerisé »
feu. Ces petites mains du trafic n’habitent pas ici, elles Charles-Schmidt, c’est le supplice de Sisyphe : « Le La lutte pour le contrôle des points de deals ne s’éteint
tournent et se remplacent. Beaucoup sont des mi- Voies de fuite habituelles HalIs des bâtiments de la rocher que vous montez chaque jour en haut de la mon- jamais, et le couvre-feu n’y change rien. « Il y a un an,
neurs isolés, parfois en situation irrégulière. Ils tra- Poste de guet résidence, points de deal tagne redescend chaque nuit », explique le fonction- le chef du secteur de Charles-Schmidt a été abattu, ex-
vaillent pour 40 ou 50 euros par jour quand les tarifs naire. Il précise : « Les jeunes se débrouillent pour plique un policier. Depuis, c’est la cité des Boute-en-
habituels avoisinent plutôt les 100 euros. « Ils sont ex- n’avoir que de petites quantités sur eux. Quand on les Train qui tient le territoire, mais il y a toujours des récal-
ploités : ils coûtent moins cher et sont interchangeables, interpelle, ils n’ont que 30 ou 40 grammes. Pour la Sei- citrants. C’est pour ça qu’ils ne veulent pas lâcher le
Marché
explique un policier de la ville, qui s’inquiète de ce ne-Saint-Denis, ce n’est rien, alors on les relâche. » terrain, même avec le couvre-feu ».
Ottino
phénomène nouveau. Ces mineurs sont dans des si- Passé 21 heures, à défaut de coincer les guetteurs pour Selon le fonctionnaire, depuis quelques années, la
tuations très précaires, parlent trois mots de français et détention de stupéfiants, ils distribuent des amendes situation s’est envenimée. « Avant, ils mettaient une
n’ont peur de rien. Le risque, c’est le coup de couteau », Rue pour violation du couvre-feu. balle dans la jambe, pour marquer le coup. Maintenant
explique le fonctionnaire. Charles Pour les habitants, l’impunité des trafiquants qu’ils ils tuent, constate-t-il. Sauf que ces jeunes-là ne sont
« Les jeunes sont toujours là, constate un habitant. Schmidt voient revenir dès le lendemain de leur arrestation est pas des professionnels du tir. Ce qu’on craint, c’est une
Le couvre-feu, ils s’en foutent. » Ici, les ventes se pas- insupportable. « Chez nous, les lois ne sont pas les mê- balle perdue. »
sent à l’intérieur, à l’abri des regards extérieurs, mais mes », se désole Hamza*. Terrifiés à l’idée de repré- Les rumeurs de reconfinement vont bon train à
pas de celui des habitants. « Ils font ça partout, dans Barrières sailles, les habitants n’osent plus appeler la police. Charles-Schmidt, rendant les défauts d’entretien
les halls, les escaliers, sur le pas des portes, couvre-feu installées par Vers « On sait qu’ils reviendront dès demain », explique des bâtiments plus insupportables encore. « On ne
ou pas couvre-feu, explique Hamza*, un habitant fati- le bailleur pour Paris Zeineb*, une autre résidente. Alors la loi du silence fait rien pour nous, on est oubliés ! », s’exclame Has-
gué de ces trafics. Vous ne pouvez pas sortir de chez empêcher la fuite Créche règne. On ne dit rien, ou bien on se contente de quel- san*. Patrice Roques se défend : « C’est très compli-
Ottino
vous, mais eux, ils dealent tranquillement. » des dealers ques remarques sur la saleté, le bruit. qué de faire des travaux. Les entreprises que nous
« Farid ! Ça se passe bien ici, on est d’accord ? » À missionnons sont intimidées, parfois agressées. On
Bruit, ordure et panne d’ascenseur l’entrée de la cité, l’un des dealers apostrophe un ha- doit engager des sociétés de protection privées pour
Passé 21 heures, l’activité baisse et avec elle, le nom- bitant. Bilal* ne veut pas dire quel rôle il occupe dans intervenir ! »
bre de dealers présents. « Il y en a beaucoup moins la le trafic, mais il est plus qu’un simple exécutant. C’est Depuis quelques années, un mur blindé de quatre
nuit, explique une source policière de la ville, quand il lui que le guetteur a appelé quand nous nous sommes mètres ceint désormais la résidence. La cité qui était
y avait six personnes avant, il n’y en a plus que deux. rendus sur place. « Les habitants font les malins de- ouverte sur deux rues est à présent un cul-de-sac. Sur
Mais ça ne veut pas dire qu’il y a moins de trafic, il s’est vant les journalistes, mais ça se passe très bien ici. On le toit de la crèche Ottino, des « glissières » empê-
juste déporté en journée », nuance-t-il. Effective- Infographie
fait attention, on nettoie, on aide à monter les cour- chant d’escalader ont même été installées. Des amé-
ment, les guetteurs sont bien plus nombreux le matin ses… », assure le jeune homme. nagements voulus par Seine-Saint-Denis Habitat. Les
que d’ordinaire. Charles-Schmidt est un des gros Les habitants de la résidence s’accordent sur la po- dealers s’en émeuvent bien peu. « Tout ça, c’est du
points de deal de la région parisienne. « Un vrai su- litesse individuelle des « jeunes ». « Ils s’excusent, ils vent, balaie Bilal. Ils font ce qu’ils veulent, nous, on fait
permarché. Le chiffre d’affaires avoisine les comprennent, mais ils recommencent », résume Ham- nos affaires. » Le bailleur social prévoit des travaux
20 000 euros par jour », avance le fonctionnaire de za. À défaut de vivre normalement, les habitants dès 2021. Pour Patrice Roques, « la réhabilitation devra
police. Selon Seine-Saint-Denis Habitat, le bailleur composent avec eux pour tenter de maintenir propre passer par une forme de “bunkerisation” ». « Ce n’est
social propriétaire des bâtiments, la résidence cara- la cité. Au mois de juillet dernier, le journal Le Pari- pas ce qu’on fait habituellement, se désole-t-il, mais le
cole en tête de son classement d’occupation des halls premier impératif est la reconquête de la tranquillité. »
d’immeuble par les trafiquants. « Charles-Schmidt Hamza partage cet avis. « La première des libertés,
présente les halls les plus difficiles parmi les halls les
plus difficiles », résume son directeur, Patrice Roques. Les jeunes se débrouillent pour n’avoir que c’est la sécurité », explique-t-il dans les rangs de la
marche blanche organisée quelques jours après le
De l’extérieur, ce tout petit ensemble ne se fait pour-
de petites quantités sur eux. Quand on les double assassinat de la cité Soubise. Son amie Latifa*,

»
tant pas remarquer, entre les magasins bios et les ca- elle, n’a que peu d’espoir. « Depuis quarante ans,
vistes d’un quartier qui se gentrifie. C’est là son inté-
interpelle, ils n’ont que 30 ou 40 grammes combien de marches blanches ai-je vues ? Qu’est-ce
A

rêt : proche de Paris et de sa clientèle aisée, l’endroit que ça a changé ? » ■


est rassurant. Le bâti alentour est plutôt bas, loin des UN POLICIER * Les prénoms ont été modifiés
mercredi 28 octobre 2020

CHAMPS LIBRES
LE FIGARO

POLITIQUE 17

L’hémorragie des députés


de la majorité est-elle inédite ?
Démissions, trick Lebreton, Dominique Chauvel),
les autres sièges en moins ayant
l’appel se révèlent être en majorité des
démissionnaires (35) d’abord issus
phe Castaner - n’ont pu s’appuyer ni
sur une unité idéologique, ni sur l’im-
Loris Boichot
exclusions… £@lboichot
d’abord été perdus à la suite d’échecs
aux élections législatives partielles.
d’une gauche sociale-écologiste, frus-
trés par une politique jugée trop libérale
possible fidélité de leurs troupes à un
trop récent parti, LREM, né en 2016.

Aucun groupe Les sécessions de Marcheurs sont aussi


d’une autre nature que la très brève
en économie ou trop ferme sur les sujets
régaliens (sécurité, immigration).
Cette absence de longue filiation politi-
que explique la facilité de certains

majoritaire ASSEMBLÉE Le candidat Macron


scission du groupe UMP, fin 2012, sur
fond d’élection contestée de Jean-
Les fortes réticentes opposées aux tex-
tes les plus clivants (loi « anticas-
« non-alignés » macronistes à rompre
avec leur étiquette partisane. Elle est le

n’avait perdu autant avait promis de faire entrer de « nou-


veaux visages » à l’Assemblée nationa-
François Copé à la présidence de l’UMP.
Quelque 70 élus pro-François Fillon
seurs », ratification du traité de libre-
échange entre l’Union européenne (UE)
plus souvent doublée d’une absence de
tradition parlementaire : 36 des élus

de députés avant le. Dans le sillage de son élection à


l’Élysée, une majorité pléthorique de
avaient alors rejoint le Rassemblement-
UMP, pendant un mois et demi, jusqu’à
et le Canada (Ceta), réintroduction
temporaire des néonicotinoïdes) tra-
démissionnaires ou exclus effectuent
leur premier mandat de député.

LREM, qui a vu 314 députés La République en marche un accord entre copéistes et fillonistes. duisent l’activisme de cette aile gauche.

❙LAL’ASSEMBLÉE
(LREM) s’est installée, en juin 2017, Dans la généalogie des groupes de droi- « Où est notre âme ? », avait par exem-

quarante-trois élus dans un Hémicycle renouvelé aux trois


quarts. Une aubaine, dès lors, pour le
te majoritaires, habitués à organiser
d’emblée leurs différentes sensibilités
ple interrogé dans l’Hémicycle, en no-
vembre 2019, l’élue Jennifer de Tem-
NATIONALE
PLUS MORCELÉE
lui échapper nouveau chef de l’État : nul besoin de
composer avec l’opposition, ni même
en divers groupes - l’UDF pour les libé-
raux et les pro-européens, le RPR pour
merman, dans un vif réquisitoire
contre la limitation de l’accès aux soins Les Marcheurs rebelles ont modifié le

en trois ans. avec son allié MoDem, la majorité abso-


lue des Marcheurs offrant au gouverne-
les gaullistes et les souverainistes - cet-
te éphémère division reste la plus im-
des demandeurs d’asile et des clandes-
tins - un prélude à sa démission.
visage de l’Hémicycle, jusqu’à porter à
dix le nombre de groupes parlementai-
ment toute latitude pour mener ses ré- portante. Exceptions parmi ces départs, quatre res à l’Assemblée nationale. Du jamais
formes. Elle fut plus massive que les vagues de députés ont été exclus : deux à la suite vu sous la Ve République. Trois nou-
Mais en trois ans, la mécanique macro- départs, entre 1959 et 1962, d’une tren- d’un vote contre (Sébastien Nadot, veaux attelages ont été constitués par
niste s’est grippée. Les premières fêlu- taine de députés gaullistes (22 démis- hostile au budget 2019, et Martine d’anciens élus LREM. Le plus fort
res sont apparues dans la majorité, sions et 7 exclusions) pro-Algérie fran- Wonner, opposée au plan de déconfi- contingent d’« ex » (16) a contribué, en
bientôt suivies de démissions et d’ex- çaise, en désaccord avec la proposition nement présenté en mai dernier) ; deux mai dernier, à la création de l’éphémère
clusions d’élus en désaccord avec la li- de l’autodétermination formulée par le pour d’autres raisons (Sabine Thillaye, groupe Écologie Démocratie Solidarité,
gne gouvernementale. Le parti prési- général de Gaulle - des sièges en grande qui avait refusé de céder son poste à la disparu mi-octobre faute d’effectifs suf-
dentiel a perdu sa majorité absolue en partie compensés par des ralliements et tête de la commission des affaires euro- fisants - ils siègent désormais parmi les
mai dernier, des sécessionnistes ont des réintégrations, précise l’historien péennes ; Agnès Thill, après ses propos non-inscrits. Une minorité de conjurés
créé de nouveaux groupes, l’Assemblée David Bellamy*. Un rare exemple de polémiques sur l’homosexualité et la (9) a participé, une semaine plus tard, à
nationale s’est révélée plus morcelée fracture dans des majorités gaullistes procréation médicalement assistée la constitution d’Agir ensemble, nouvel
que jamais. L’hémorragie des députés très stables et dévouées à la politique du (PMA) « pour toutes »). allié de LREM situé au centre droit de
de la majorité est-elle inédite ? Général, qui portaient en étendard leur Le cas de l’anti-PMA Agnès Thill illus- l’Hémicycle. Enfin, une poignée (7) fait
discipline de vote. tre le caractère hétéroclite du groupe désormais partie de « Libertés et terri-

❙ 43UNÉLUS DE MOINS, « Nous sommes les godillots du gGéné- majoritaire, ancien point d’attache toires », attelage hétéroclite placé dans
ral », osa même avancer l’un d’entre commun d’un élu mis en examen pour l’opposition et formé d’ex-radicaux de
RECORD eux, sans se douter que l’expression de- violences volontaires (M’jid El Guerrab, gauche, de centristes libéraux et de na-
Démissions, exclusions… Le parti viendrait plus tard un qualificatif honni premier démissionnaire du groupe tionalistes corses.
d’Emmanuel Macron a perdu 43 sièges par les députés de la majorité, soucieux LREM, en septembre 2017) ou d’un par- Ce morcellement inédit de la majorité
de députés en trois ans, soit environ de ne pas apparaître comme des soldats lementaire familier des photos loufo- présidentielle ne s’explique pas seule-
13 % de ses effectifs initiaux. Un record au garde à vous. Disciplinés au début de ques sur les réseaux sociaux, vêtu d’un ment par la facilité renforcée à consti-
sous la Ve République, où priment la la législature, les macronistes ont vu, gilet pare-balles, accompagné d’une tuer un groupe parlementaire à l’As-
stabilité des majorités et la rareté des moins d’un an après leur élection, des peluche ou armé d’un sabre laser (Joa- semblée - le seuil d’élus nécessaires,
déserteurs. Avant LREM, aucun groupe « frondeurs » manifester de plus en chim Son-Forget). d’abord fixé à 30 élus, est passé à 20 en
majoritaire n’avait vu lui échapper plus fort leurs dissonances avec la poli- Le revers du processus de recrutement 1988 et à 15 en 2009. Il exprime aussi la
autant de députés. tique gouvernementale. des futurs députés En marche !, casting volonté d’ex-Marcheurs de redonner
Pas même les socialistes du précédent innovant fondé sur la sélection de can- du sens à leur fonction de député au
quinquennat, bousculés par une tren- didatures déposées en ligne, CV et lettre sein de groupes plus modestes, en se

❙DEDES
taine de « frondeurs » bruyants mais DÉMISSIONNAIRES de motivation à l’appui ? Pensée par démarquant médiatiquement et politi-
rarement dissidents. La plupart d’entre Emmanuel Macron, cette méthode a fa- quement d’un groupe pléthorique.
eux avaient préféré faire entendre de
D’ABORD ISSUS vorisé la montée en puissance de la L’entreprise s’avère toutefois risquée :
l’intérieur leur opposition à la politique L’AILE GAUCHE « société civile » au Parlement. Mais lors des scrutins suivant leur départ, la
économique des premiers ministres Critiques d’un manque de démocratie elle a aussi permis l’émergence d’un at- quasi-totalité des démissionnaires sous
Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, ju- dans le groupe majoritaire, regrets telage au professionnalisme politique de Gaulle, ou des « frondeurs » socia-
gée trop « libérale ». Seuls six élus so- d’ambitions environnementales ou so- inégal. listes sous François Hollande, ont été
cialistes sont allés jusqu’à démissionner ciales jugées trop faibles, ou encore ré- Contraints de ménager leur aile gauche voués à la marginalité électorale. ■
en raison de désaccords politiques (Jé- probation du recours au 49-3 pour et leur aile droite, les numéros un suc- *« Historique des groupes parlementai-
rôme Lambert, Jean-Pierre Maggi, Phi- adopter la réforme des retraites… Les 43 cessifs du groupe LREM - Richard res gaullistes », Parlement(s), Revue
lippe Noguès, Pouria Amirshahi, Pa- Marcheurs manquant aujourd’hui à Ferrand, Gilles Le Gendre puis Christo- d’histoire politique, mars 2009.

1 Un délitement sans précédent de la majorité présidentielle 2 Sécurité, libre-échange, écologie :


Effectif du groupe majoritaire à l'Assemblée nationale, en début et en fin de législature, les 3 sujets les plus clivants
depuis 1958
Votes du groupe majoritaire
Total
Au cours de la législature l'UNR avait perdu 1 député Début Fin Perte/gain députés Contre Abstentions Pour
206 Loi Ratification du traité de libre-échange Réintroduction temporaire
Union pour la nouvelle République -1 « anticasseurs » entre l’Union européenne (UE) des néonicotinoïdes
1958-1962 205
579
(UNR) 5 février 2019 et le Canada (Ceta) – 23 juillet 2019 6 octobre 2020
Union pour la nouvelle République- 233 9 32
1962-1967 - 3 482
Union démocratique du travail (UNR-UDT) 230
50 52
Union des démocrates 201
1967-1968 - 4 487 36
pour la V République (UD-V) 197
Union pour la défense de la République 293
1968-1973 (UDR) - 20 487 241 229 175
273
Union pour la défense de la République 183
1973-1978
(UDR) 169
- 14 490
3 De l'euphorie à la désillusion ... répartis en divers
154 Une majorité de démissionnaires... groupes...
1978-1981 Rassemblement pour la République (RPR) +1 491
155
Démissions Non-inscrits
285 Agir Ensemble
1981-1986 Parti socialiste (PS) - 11 491
274 Exclusions 13 Libertés et territoires
212 Sièges perdus MoDem
1986-1988 Parti socialiste (PS) + 2 577 35
214 lors de partielles 11 1 PS
275 1 UDI et Indépendants
1988-1993 Parti socialiste (PS) - 12 577 7
263 4 7 1 Siège remis en jeu
Rassemblement pour la République 257 Siège remis en jeu 1 2 2 Sièges perdus lors de partielles
1993-1997 (RPR)
+1 577
258 Décès de Jean-François Cesarini 1

1997-2002 Parti socialiste (PS)


250
- 2 577
remplacé par une suppléante
passée au groupe PS
- 43 sièges
248
Union pour un mouvement populaire 365 ... élus pour la première fois * ... sans passé partisan*
2002-2007 - 6 577
(UMP) 359 Sans parti avant LREM
14
Union pour un mouvement populaire 320 Ex-PS ou divers gauche
2007-2012
(UMP) - 16 577
304 Néo-députés 36 Ex-UDI
12
295 Ex-LR ou divers droite
2012-2017 Parti socialiste (PS) - 10 577 4
285 Ex-EELV
4
314 Déjà députés 3 3 Ex-MoDem
A

2017 La République en marche (LREM) - 43 577 2


271 * Seulement démissions et exclusions Source : Assemblée Nationale
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

18 CHAMPS LIBRES
DÉBATS
DÉBAT
Alors que la France
Nicolas Baverez-François Lenglet :
qui va payer la facture de la crise ?
s’apprête à mettre
en place de nouvelles
mesures de
confinement pour faire
Sud qui partent au Nord, tandis que des
mais le potentiel d’activité de la plupart sant dans lequel l’Europe a failli, c’est ce-
face à la crise sanitaire, PROPOS RECUEILLIS PAR
ALEXANDRE DEVECCHIO £@AlexDevecchio vieux riches du Nord descendent pour la
des pays développés sortira amputé du lui de la protection des frontières vis-à-
les conséquences retraite dans le Sud ! Nous sommes en
choc d’offre provoqué par l’épidémie, vis des produits chinois. L’Europe est
économiques et sociales train de spécialiser l’Europe du Sud en en
notamment en France, où les pôles d’ex- tellement tendue sur son projet initial - la
de cette dernière LE FIGARO. - François Lenglet, faisant un Ehpad géant, et de spécialiser
cellence que constituaient l’aéronauti- suppression des frontières - qu’elle n’a
s’annoncent d’une rare dans votre nouveau livre intitulé l’Europe du Nord pour en faire la zone de
que, l’hôtellerie et la restauration, le tou- jamais vraiment défendu ses frontières
violence. Qui va payer Quoi qu’il en coûte !, vous posez production la plus compétitive. Tout le
risme, la culture et les loisirs sont extérieures. Au-delà de la secousse fi-
la question : « Qui va vraiment payer ? » laminés, amputant durablement la ri-monde s’accoutume à une forme de sou- nancière importante, je pense que nous
la facture ? Sur ce point, Alors, qui va payer la dette ? mission à la puissance politique et écono-
chesse nationale de l’ordre de 6 %. Le sommes enfermés dans la route qui avait
François Lenglet, François LENGLET. - L’épargnant, com- mique de l’Allemagne. Le système de
deuxième instrument est l’inflation : été choisie au départ. Nous pouvons l’ob-
dont le nouvel essai, me toujours ! Et en particulier les classes transferts qui se crée sous nos yeux
mais pour l’heure, les tendances défla- server avec l’exemple de la Chine et de la
« Quoi qu’il en coûte ! » moyennes et les classes populaires. consacre l’écart des niveaux de vie.
tionnistes continuent à dominer. Le troi- désindustrialisation des pays occiden-
(Albin Michel), vient Quand vous avez une bonne expertise sur C’est d’ailleurs dans ce sens-là que je dis
sième moyen, c’est l’augmentation des taux. Trump est le seul en Occident à
de paraître, et Nicolas les placements et un capital suffisamment dans mon livre que nous regretterons une
impôts et le contrôle des dépenses publi- avoir dit les choses telles qu’elles sont. Il
important - c’est-à-dire en général une crise monétaire « à l’ancienne », car elle
ques ; or les dépenses publiques explosent nous aura fallu trois ans de Trump pour
Baverez, chroniqueur mobilité internationale forte -, vous vous permettait de réajuster les parités. Une
alors que la base fiscale se contracte du- avoir une position claire, nous aussi, sur
au « Figaro », sont en sortez toujours. crise monétaire la Chine. Si l’Amérique n’avait pas initié
d’accord : les classes
moyennes et populaires
seront les premières
Pour comprendre cela, il faut agrandir la
focale temporelle. La tendance à l’endet-
tement par la création monétaire était
antérieure à la crise sanitaire. Elle date de
« Lorsque nous aurons consommé
la crédibilité à la fois de l’État et de la
est désagréable,
mais c’est le re-
tour du réel,
banque centrale, il n’y aura plus qu’à aller comme ce fut le
ce mouvement, jamais Bruxelles ne
l’aurait fait. Même quand l’Amérique est
de plus en plus solitaire et isolationniste,
il faut qu’elle se décide d’abord pour que
victimes de la crise de 2008-2009. En 2007, c’est le voir sur la lune. Le krach est la première cas lors de la cri- nous la suivions ! Il se passe aujourd’hui
l’hyperdette, qu’il faudra
soit rembourser soit
annuler d’une façon
secteur privé, trop endetté, qui est sauvé
par les États, assureurs en dernier ressort.
Ceux-ci voient leur dette augmenter de
route possible. La deuxième est l’inflation
FRANÇOIS LENGLET
1992. »
se monétaire de quelque chose de considérable : l’une des
plus vieilles démocraties, le Royaume-
Uni, sort de l’Union européenne. C’était
ou d’une autre. 30 % du PIB environ. Et voilà que la crise Autrement dit, un message très fort que l’Union euro-
Mais au sein de l’Union sanitaire arrive. Ce sont alors les États qui rablement et que les taux ne peuvent être cela signifie qu’une sortie de l’euro péenne n’a pas entendu. Est-ce que cette
ploient sous la dette, il faut faire appel à augmentés sauf à bloquer toute reprise. serait un moindre mal ? Nicolas Baverez, Union européenne n’est pas tout simple-
européenne, est-il un nouveau sauveteur, le dernier, les Le quatrième recours, ce sont les restruc- vous qui avez voté contre le traité de ment le projet obsolète d’une élite dont la
certain que l’Allemagne banques centrales. Lorsque nous aurons turations de dette. Suivant les régions et Maastricht, partagez-vous ce diagnostic ? vision du monde ne correspond plus à la
acceptera, en dernière consommé la crédibilité à la fois de l’État les pays, il faudra combiner ces différen- N. B. - Les critiques opposées au traité de réalité d’aujourd’hui ? Les peuples sont
instance, de payer et de la banque centrale, il n’y aura plus tes possibilités. Maastricht en 1992 étaient parfaitement désormais en quête de protection et de-
pour ses voisins ? qu’à aller voir sur la lune ou sur mars ! Si L’épidémie est universelle mais constitue fondées et ont été vérifiées par l’histoire. mandent le rétablissement des frontières.
vous avez épuisé saint Bernard, saint Ber- un test impitoyable pour la gouvernance L’euro, avec les institutions et les règles de Qui est capable d’entendre ce message en
Quoi qu’il en soit,
nard ne peut plus vous sauver. Dans le re- des nations, l’efficacité des États et la co- Maastricht, était insoutenable et la preuve Europe ? Le paradoxe est que les seuls qui
s’agissant de la France, cours croissant et systématique à cette hésion des sociétés. L’épidémie de Co- en a été donnée lors du krach de 2008 puis ont entendu ces messages sont ceux qui
une sortie de l’euro technique d’endettement par la création vid-19 sera la matrice du XXIe siècle. Les de la tourmente qui a été proche d’em- sont au ban de l’Europe : le Royaume-Uni
serait paradoxalement monétaire, nous sollicitons de plus en grands perdants sont pour l’heure les porter la monnaie unique. Mais nous ne ou la Hongrie. Nous, nous continuons
synonyme d’un retour plus saint Bernard, qui ploie sous un far- États-Unis, le Royaume-Uni, l’Europe du sommes plus en 1992. Le problème n’est comme avant…
au réel salutaire, deau de plus en plus lourd. Le krach est Sud et la plupart des grands émergents. plus de mettre en place l’euro mais de sa-
donc la première route possible. Du côté des gagnants, on trouve l’Asie, la voir s’il est plus coûteux pour la France de N. B. - La réalité, c’est qu’aucun des
plaide François Lenglet. La deuxième est l’inflation. Il y a de nom- Chine, l’Allemagne et l’Europe du Nord. continuer à en faire partie ou d’en sortir. grands pays européens, face au durcisse-
Nicolas Baverez breux exemples, dans l’histoire, de la La sortie de crise sera impitoyable et ac- Et il vaut aujourd’hui assurément mieux ment actuel de l’environnement écono-
pense au contraire perte de confiance dans la monnaie, qui cusera les écarts, déterminant largement en faire partie, ce que les électeurs fran- mique et stratégique, ne dispose aujour-
que la monnaie unique provoque un mouvement d’achat massif, la nouvelle hiérarchie des puissances. La çais ont parfaitement compris. d’hui d’une stratégie alternative à la
et le renforcement débouchant sur la hausse des prix et donc France, qui est entrée très affaiblie dans La sortie de la France de l’euro se tradui- construction de l’Europe. C’est ce qui a
la dévalorisation de la monnaie. Cette cette crise en raison des séquelles laissées rait en effet par un effondrement écono- conduit l’Allemagne à accepter de s’en-
de l’Union européenne
confiance, c’est comme la lumière élec- par le mouvement des « gilets jaunes » et mique et une paupérisation accélérée de detter pour financer le plan de relance
restent les meilleures trique : allumée ou éteinte, il n’y a pas par les grèves contre le projet de réforme ses citoyens. Elle implique une dévalua- européen, car elle a compris que les pays
options pour conjurer d’état intermédiaire. Soit nous avons to- des retraites, apparaît particulièrement tion de 20 % à 40 % de la nouvelle mon- du Sud, avec la fermeture de la Chine et le
notre déclin collectif talement confiance dans la monnaie vulnérable. Elle est à la fois diminuée en naie nationale qui ruinerait tous les dé- protectionnisme américain, sont désor-
et faire face aux - c’est ce que nous avons connu pendant termes de richesse par la déstabilisation tenteurs de revenus fixes, à commencer mais ses premiers clients. C’est ce qui l’a
nouvelles menaces quarante ans –, soit nous n’avons plus de la plupart de ses pôles d’excellence, par les retraités. Par ailleurs, le risque conduite à contribuer à hauteur de 40 %
confiance du tout. C’est à ce moment-là déclassée et profondément divisée. France monterait en flèche et les taux aux recettes du budget de l’Union. L’al-
internationales que pour se protéger les consommateurs d’intérêt avec lui, provoquant rapide- liance avec les États-Unis est finie ; le jeu
qui se font jour. achètent massivement - et c’est ce que L’Allemagne, a priori, ne souhaite pas ment un défaut sur la dette publique et un avec la Chine, la Russie ou la Turquie
nous avons vu à travers la crise grecque il d’inflation. Jusqu’à quand peut-elle passage sous les fourches caudines du n’est plus d’actualité. La seule solution

+
y a quelques années - car ils ne veulent accepter de payer pour le reste FMI. passe par l’alignement des intérêts euro-
» Lire aussi PAGES 6 ET 7 pas conserver l’argent sur un compte de l’Europe ? L’Euro et l’Union Surtout, la mondialisation est en train de péens. Et s’il en fallait une preuve supplé-
dont ils savent bien qu’il sera démonétisé. européenne vont-ils exploser ? se restructurer autour de pôles régio- mentaire, elle est apportée par le projet
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais

L’inflation est bien une autre façon de F. L. - L’Allemagne a en effet accepté de- naux. Le grand marché européen de mort-né de Global Britain porté par le
parvenir à la destruction du stock de ca- puis quelques mois de laisser de côté l’or- Brexit.
pital qui accompagne toujours une phase
de nettoyage des dettes. Une opération
qui est à la fois dangereuse, parce qu’elle
s’accompagne de troubles sociaux et po-
thodoxie budgétaire à laquelle elle tenait
tant. Et surtout, elle a accepté de s’endet-
ter pour les autres pays, le Sud en parti-
culier, avec le plan de relance. C’est un
« L’euro n’a plus rien à voir avec ce qu’il
était à l’origine. Si tout n’est pas parfait,
la Banque centrale européenne
Il y a deux
options. Soit
les Euro-
péens arri-
litiques, et nécessaire, pour libérer l’éco- changement de cap très important. On se est devenue un prêteur du dernier ressort, vent à fran-
nomie de ce fardeau excessif, et retrouver
des perspectives de croissance et d’em-
ploi. C’est ce que Keynes appelait
trompe lorsqu’on l’attribue aux qualités
de négociateur du président français.
C’est parce que l’Allemagne se sent dé-
des mécanismes de solidarité ont été créés
NICOLAS BAVEREZ
» chir le pas,
en achevant
l’union mo-
l’« euthanasie des rentiers ». sormais en situation de puissance qu’elle nétaire par
accepte d’aider les pauvres, de financer 450 millions de consommateurs - indis- l’union bancaire et des marchés des capi-
Nicolas BAVEREZ. - Les vagues histori- ses propres clients, en quelque sorte. sociable de l’euro -, l’État de droit conti- taux ; en construisant une union écono-
ques d’endettement des États correspon- L’autre explication du changement de nental, la libre circulation sont des atouts mique évitant la spécialisation entre une
daient jusqu’au XXe siècle aux périodes pied est le retrait des soldats américains majeurs, comme le prouve la lutte enga- Europe du Nord cultivant une industrie
de guerres. Après les guerres mondiales, du sol allemand, qui pousse Berlin à gée entre les États-Unis et la Chine pour performante, des excédents budgétaires
c’est l’inflation - et accessoirement la prendre ses responsabilités pour consti- tenter d’y asseoir leur domination. et commerciaux, une forte cohésion so-
croissance - qui a permis d’écraser les tuer une Europe sous sa gouverne. Les L’euro n’a par ailleurs plus rien à voir ciale, et une Europe du Sud vouée aux
dettes. L’inflation réalise l’euthanasie de harangues de Trump ont convaincu avec ce qu’il était à l’origine. Si tout n’est emplois de service à moindre valeur
l’épargnant. La Première Guerre mon- Merkel qu’il ne fallait plus rien attendre pas parfait, la Banque centrale européen- ajoutée, aux déficits et à la dette, à la pau-
diale a été fatale aux rentiers. Les dettes de l’Amérique. ne est devenue un prêteur du dernier res- périsation et aux inégalités ; en lançant
des grandes démocraties, qui atteignaient Nous entrons donc dans une union mo- sort, des mécanismes de solidarité ont été une union politique, dont la priorité doit
180 % du PIB en 1945, ont été effacées de nétaire renforcée, avec transferts budgé- créés, l’union bancaire et des marchés de être le contrôle des frontières et la sécuri-
la même manière au cours des Trente taires. C’est la victoire des fédéralistes. Ce capitaux se construisent. Il reste vrai que té en Méditerranée.
Glorieuses. plan de relance n’est que le premier, il y l’union monétaire a été bâtie à chaud, Soit les Européens échouent à s’accorder,
Il existe quatre moyens de réduire la det- en aura bien d’autres. dans la crise et dans la douleur, alors qu’il et grand marché, euro et État de droit se
te. Le premier moyen est la croissance : Car, à cause de l’union monétaire, toute aurait été infiniment préférable de la délitent. Aucun de nos pays ne sera alors
l’Europe du Sud est en train de s’effon- concevoir à froid. Mais c’est fait. de taille à peser sur l’âge de l’histoire uni-
drer, et ce depuis vingt ans. Rappelons les Aujourd’hui, l’épidémie accouche d’une verselle ni à faire face aux risques plané-
chiffres du PIB italien : depuis l’union union économique avec le plan de relan- taires qu’il comporte. L’Europe sera ré-
monétaire, ils ont connu 5 % de croissan- ce européen de 750 milliards d’euros qui duite au statut d’objet de la rivalité des
ce sur vingt ans. Il n’y a pas de précédent marque un tournant historique. Demain, empires qui se disputeront la maîtrise du
pour une telle catastrophe en dehors des sur le plan stratégique, la conjonction des XXIe siècle, comme elle fut l’enjeu de la
périodes de guerre ou de catastrophe menaces venant de Chine et des démo- lutte entre les superpuissances de la
naturelle. cratures russe et turque ainsi que du re- guerre froide. Le monde des années 2020
Ces pays, au Sud, n’ont jamais trouvé les trait désordonné des États-Unis de- invite donc à un moment européen. Mais
mécanismes de régulation de la compéti- vraient finir par donner naissance à une est très loin d’être réalisé et n’a rien
tivité qui auraient dû se substituer à la prise en mains par les Européens de leur d’inéluctable. Il va dépendre des diri-
gestion du taux de change, et ce pour des sécurité, ce qui constituerait le socle geants et des citoyens européens. ■
raisons historiques et culturelles. d’une Europe politique. Le texte intégral du débat
Nous entrons dans une situation entre François Lenglet et Nicolas Baverez
où le Sud est structurelle- F. L. - Il faut dissocier, dans l’idéal, est à lire sur FigaroVox Premium.
ment affaibli, et va ten- l’Union européenne de l’Europe. Nous
dre la sébile au Nord. aurions pu imaginer une Europe assez in-
La France, une fois tégrée sur le plan politique et stratégique
encore, est à mi-che- sans avoir choisi cet outil d’intégration ■ Quoi qu’il en
min entre les deux économique contraignant qu’est l’union coûte ! Qui va
FABIEN CLAIREDOND

hémisphères. monétaire. Les pays comme la Tchéquie, vraiment


Nous avons en la Hongrie ou la Pologne, par exemple,
conséquence des ont des degrés d’intégration économique payer ?
migrations qui se avec l’Allemagne beaucoup plus élevés François Lenglet
A

ALBIN MICHEL,
font aujourd’hui que nous sans pour autant avoir la même 252 P., 17,90 €
avec des jeunes du monnaie. Il y a un autre champ intéres-
mercredi 28 octobre 2020

CHAMPS LIBRES
LE FIGARO

OPINIONS 19
CHRONIQUE
Bertille Bayart
£@BertilleBayart
Chroniques de l’entre-soi

D
ans Forrest Gump, le hasard un peu, le haut fonctionnaire a vécu, et les arbitrages se décident au gré d’une ex du cabinet de Manuel Valls, aujourd’hui
met la grande histoire des de près, les plus grands moments soirée chez Laurent Fabius, d’un dîner à la fondation Jean-Jaurès, décrit
États-Unis sur le chemin de de l’histoire récente, de la création du Siècle ou chez Line Renaud, des hauts fonctionnaires « inamovibles
Tom Hanks. Il est là quand le de l’euro aux attentats de 2015, de la crise ou d’un match en loge du Parc des princes. de la République ». Son analyse, clinique
gouverneur George Wallace financière à l’exfiltration de Valérie Avec un pareil témoignage, l’élite et pertinente, cède cependant à une facilité
interdit l’accès à l’université Trierweiler de l’Élysée. Dans ses mémoires n’a plus besoin de détracteurs. quand elle dénonce « le monopole acquis
de l’Alabama à des étudiants noirs; (L’Envers du décor), Jouyet nous raconte Avec un tel conteur, l’ENA n’a plus besoin par la pensée libérale, à courte vue, au sein
il est là aussi, quand pleuvent les balles sa vie dont l’unique boussole fut l’amitié de contempteurs. Par exemple, quelle des élites ». « Là où l’ingénieur était roi,
dans le delta du Mékong ; il est toujours là que lui accorde François Hollande, payée meilleure définition peut-on faire le comptable - notamment l’inspecteur
quand éclate le scandale du Watergate de retour par une admiration sans borne. du placard doré, plaie d’un système dont des finances - règne désormais seul »,
à Washington. Et Forrest Gump le simplet Une drôle de vie, dans un drôle de monde. les participants semblent attendre un dû, dit-elle. Quel comble, tout de même,
rencontre tous les présidents américains Forrest Jouyet décrit « la Cour », que celle qu’il donne du poste de président pour un pays dont les finances publiques
de son temps, Kennedy, Johnson, Nixon… tout entière tendue vers les humeurs de l’Autorité des marchés financiers quand sont en ruine, que de le dire gouverné
Jean-Pierre Jouyet est le Forrest Gump de l’Élysée, le « Petit Paris », ce « centre on le lui propose ? C’est, dit-il, « une par des comptables…
de la République. Il a connu Mitterrand, du pouvoir sans bureaux, ni raison sociale, élégance » de la part de Nicolas Sarkozy, qui L’État n’est pas davantage
un peu, et puis Chirac, Sarkozy, Hollande ni liste d’adhérents », qui se résume lui offre « avec beaucoup de délicatesse » un inéluctablement empêché. Sinon,
et Macron. Jospin aussi. Le visage toujours finalement à « trois mondes - l’État, job « a priori paisible » ? Du moins jusqu’à comment expliquer que certaines
barré d’un sourire extralarge, l’air les affaires, les artistes et les médias - ce que l’escroc Bernard Madoff fasse parler des réformes les plus électoralistes,
du candide qu’il reconnaît lui-même être qui se retrouvent à table ». Les nominations de lui… Jean-Pierre Jouyet, ex-directeur presque unanimement considérées
du Trésor, ex-secrétaire d’État, ex- comme des erreurs, y compris par leurs
directeur général de la Caisse des dépôts, promoteurs - on pense ici bien sûr

@
ex-secrétaire général de l’Élysée - entre aux 35 heures - aient été mises en œuvre ?
autres - a aussi été patron de l’Inspection L’acharnement, masochiste quand il
100 000 citations
et proverbes sur evene.fr ENTRE GUILLEMETS des finances, autrement dit «DRH vient de l’intérieur, à décrédibiliser
de la République». Or, à ces jeunes gens l’appareil d’État ouvre un boulevard
28 octobre 1962 : référendum sur l’élection du président de la République au suffrage universel direct. à la tête bien faite, à cette élite parmi l’élite, aux mesures symboliques et populistes
Le oui l’emporte avec 62 % des voix. La participation s’élève à 77 %. il dit avoir souvent conseillé à contrecœur qui aggravent le problème plutôt qu’elles
d’aller faire carrière dans le privé. ne le résolvent. On exige à raison des
Un plus gros salaire et moins d’ennuis. responsables publics qu’ils rendent plus de
Allocution de De Gaulle Jouyet rejoint la liste étonnamment comptes, et on finit avec des perquisitions
l’avant-veille du scrutin longue des acteurs du pouvoir
qui décident, plus ou moins à chaud,
chez le ministre de la Santé en pleine crise
sanitaire. On réclame de la transparence,

La raison de cette de lever un coin du voile. Les livres


s’empilent qui s’assurent un succès
et on obtient le voyeurisme et la mise
en pièces des déclarations de patrimoine

proposition, c’est
d’édition en nous amusant d’anecdotes qui font état de plus qu’un livret A. On
sur les affaires de cœur de la République combat les conflits d’intérêts et on assigne
ou les projections de films X dans les salons à résidence professionnelle les serviteurs
qu’à l’époque moderne, privés de la Compagnie générale
d’électricité d’Ambroise Roux (Henri
de l’État. On souhaite l’excellence mais
on promet de supprimer la sélection

il faut une tête Proglio, Les Joyaux de la couronne).


Bienveillants, méchants, analytiques, tous
et l’ENA avec. On voudrait les meilleurs,
mais on finira par n’avoir plus que des

à un grand État»
se rejoignent sur le diagnostic d’un appareil médiocres prêts à s’engager en politique
d’État dysfonctionnel, prisonnier du jeu ou dans la haute fonction publique.
AFP

des réseaux, embolisé par la ventripotence L’État est en crise. Il a besoin de talents,
de l’administration. Chloé Morin, fussent-ils de l’Inspection des finances.

États-Unis : la guerre culturelle va continuer

A
+ » Lira aussi PAGE 10
u moment où ces lignes
sont lues et où l’on prédit
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais

le président élu
mensonge. Depuis, le Wall Street Journal,
à la suite du New York Post, s’est insurgé
dans un éditorial du 21 octobre de
le 18 juin dans ces colonnes :
« Quelque 7 400 hommes noirs sont morts
en Amérique en 2018. Dont 90 % tués
l’annulation de la culture, chasser les gens
de leurs emplois, faire honte à ceux qui
désapprouvent et exiger une soumission
d’ores et déjà battu, l’indulgence médiatique dont bénéficie par d’autres Noirs. Depuis sa création, totale de la part de toute personne qui n’est
je recommanderais Biden : « La plupart des médias ignorent en 2013, BLM s’est en effet radicalisé pas d’accord. C’est un nouveau fascisme
la prudence. Observateur les e-mails trouvés dans l’ordinateur à l’extrême, adoptant un discours d’extrême gauche qui exige une allégeance
échaudé devrait craindre la douche portable de Hunter Biden, mais cela néo-marxiste et anti-police extrémiste, totale dans les écoles, les salles de presse,
froide. Quoi qu’il en soit, mon propos ne signifie pas que ce ne sont pas et poussant villes démocrates après villes conseils d’administration des entreprises
est ailleurs : Quand bien même Donald des informations. Joe Biden a l’obligation démocrates à annoncer le démantèlement à travers le pays. Si vous ne parlez pas
Trump, président honni des États-Unis, de répondre aux questions sur le trafic des financements de leurs forces de l’ordre, sa langue, n’accomplissez pas son rituel,
serait-il éconduit, ne seront pas réglés les d’influence de son fils et ses propres tout en traquant le “privilège blanc” ne récitez par ses mantras et ne suivez pas
lourds problèmes qui pèsent sur son pays. transactions financières, notamment et en appelant à déboulonner les vestiges ses commandements, vous serez censurés,
Tout a été dit et écrit sur le fantasque, en ce qui concerne la Chine. » En France, du passé “raciste” (…). Bien sûr, les bannis, mis sur la liste noire, persécutés
sa coiffure, ses excès ; souvent l’affaire a été traitée par la presse experts des questions de police avertissent et punis… »
de manière excessive. Le « trumpisme » avec une discrète délicatesse. que ce vent révolutionnaire aura des L’homme qui a dit cela, le 4 juillet
est moins une cause qu’une conséquence Plus grave encore, l’Amérique souffre conséquences catastrophiques dans les dernier, devant le mont Rushmore,
des maux de l’Amérique actuelle de la maladie du multiculturalisme aigu quartiers noirs, où la criminalité galopante ne sera peut-être plus dans quelques
et ceux-ci perdureront, l’homme fût-il et de la dilection pour les minorités, a besoin de la police pour la contenir. » mois président des États-Unis. Il a bien
expulsé de la Maison-Blanche. forcément maltraitées. Si l’on voulait, plutôt que de des défauts. Mais je souscris à chaque
Contrairement à ce qu’on voudrait Les manifestations de cette pathologie rechercher frénétiquement le « racisme ligne prononcée par ce désigné aux
faire croire dans certaines rédactions, névrotique concernent principalement systémique » ou le « privilège blanc », flammes de l’enfer. Et l’enfer qu’il décrit
ce n’est pas Trump qui aura été le vecteur la peau et le sexe. constater, par exemple, que 67 % lui survivra quoi qu’il arrive.
de la division du peuple américain. S’agissant de la peau, jamais des enfants noirs naissent dans des * Avocat à la Cour. Dernier ouvrage paru :
Il a été élu précisément en raison le racialisme obsessionnel et délirant familles sans père, avec seulement « Névroses médiatiques. Le monde est
de celle-ci. Il n’avait pas prêté serment n’avait atteint un tel degré thermique. une mère à la maison, contre 34 % devenu une foule déchaînée » (Plon, 2018).
que des foules, magnifiées par la presse, Et le président honni n’y est pour rien. pour la moyenne nationale (selon
contestaient jusqu’à sa légitimité. C’est ainsi que, dans un esprit datacenter.kidscount.org), on pourrait
Des anti-trumpistes acharnés, tels Joel de rééquilibrage, le New York Times, mieux comprendre les causes de la
Kotkin, ont reconnu que jamais parangon de la morale médiatique, surreprésentation de Noirs parmi les
président américain n’avait été aussi mal
traité (voir son entretien dans Le Figaro
a décidé symboliquement de grandir
typographiquement le noir et de
auteurs d’actes criminels aux États-Unis.
Enfin, de façon plus générale, Les rencontres
du 17 juillet dernier). Même un ours mal
léché inspire un réflexe de sympathie
rapetisser le blanc, devenu minuscule.
Cette bouffée délirante est survenue
nulle réussite, aucune bonne nouvelle,
même la plus incontestable, n’aura été du FIGARO
DESSIN F. CLAIREFOND

lorsqu’il est trop bien lynché. après la mort de Georges Floyd portée au crédit de Donald Trump par
Dans un précédent article dans ces et les images diffusées à l’infini la grande majorité des commentateurs
mêmes colonnes, je montrais comment de sa souffrance insupportable. au cours de sa présidence. Et les mêmes
Rencontre avec
l’esprit critique acéré à l’égard des Il n’en demeure pas moins que le procès se seront montrés avares de citations PASCAL
défauts avérés du président républicain diligenté à l’encontre d’une police quant aux propos raisonnables qu’il lui BRUCKNER
n’avait d’égale puis d’une société américaines arrive de tenir. le 16 novembre
que l’occultation définitivement condamnées pour cause « Des foules en colère essaient
des graves travers de « racisme systémique » est expéditif. de démolir les statues de nos fondateurs, de
à 18 heures
DESSIN F. CLAIREFOND

GILLES-WILLIAM GOLDNADEL prêtés à son rival C’est dans l’excès de cette névrose défigurer nos monuments les plus sacrés Salle Gaveau.
Que Trump soit battu ou réélu le 2 novembre, démocrate, qui vont idéologiquement instrumentalisée qu’un et de déclencher une vague de crimes Réservations :
des accusations mouvement idéalisé en France, le Black violents dans nos villes (…). Une révolution 01 70 37 31 70 ou
les problèmes identitaires qui avaient contribué de viol et de Lives Matter, sévit violemment aux culturelle de gauche cherche actuellement
à son élection en 2016 ne vont pas disparaître, harcèlement au goût États-Unis. Je ne saurais trop rappeler à renverser les libertés des Américains. www.lefigaro.fr/
argumente l’essayiste*. pour le plagiat et le l’excellent article de Laure Mandeville, Une de leurs armes politiques est rencontres

“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais

Dassault Médias SOCIÉTÉ DU FIGARO SAS Directeur des rédactions Philippe Gélie (International), Directeur artistique FIGAROMEDIAS Impression L’Imprimerie, 79, rue de Roissy
(actionnaire à plus de 95 %) (société éditrice) Alexis Brézet Pierre Bayle 9, rue Pillet-Will, 75430 Paris Cedex 09 93290 Tremblay-en-France
14, boulevard Haussmann 14, boulevard Haussmann Étienne de Montety Midi Print, 30600 Gallargues-le-Montueux
Ce journal
Rédacteur en chef Tél. : 01 56 52 20 00 se compose de :
75009 Paris 75009 Paris (Figaro Littéraire), Frédéric Picard (Web) Ecoprint Casablanca Maroc. ISSN 0182-5852 Édition nationale
Directeurs adjoints de la rédaction Fax : 01 56 52 23 07 1er cahier 20 pages
Président-directeur général Bertrand de Saint-Vincent Directeur délégué Commission paritaire n° 0421 C 83022 Cahier 2 Économie
Charles Edelstenne Président Gaëtan de Capèle (Économie), (Culture, Figaroscope, Télévision), du pôle news Pour vous abonner Lundi au vendredi de 7 h à 18h ; 6 pages
Président-directeur général sam. de 8 h à 13 h au 01 70 37 31 70. Fax : 01 55 56 70 11 . Cahier 3 Le Figaro
Administrateurs Charles Edelstenne Laurence de Charette (directeur Yves Thréard (Enquêtes, Bertrand Gié Gérez votre abonnement, espace Client : www.lefigaro.fr/client et vous 10 pages
Aurore Domont Édition IDF :
Olivier Dassault, Thierry de la rédaction du Figaro.fr), Opérations spéciales, Sports, Éditeurs Direction, administration, rédaction Formules d’abonnement pour 1 an - France métropolitaine Cahier 4
Dassault, Olivier Costa Anne-Sophie von Claer Sciences), Robert Mergui 14, boulevard Haussmann Club : 459 €. Semaine : 319 €. Week-end premium : 260 €. Figaroscope
de Beauregard, Benoît Directeur général, Anne Pican 8 pages

Habert, Bernard Monassier, directeur de la publication (Style, Art de vivre, F), Vincent Trémolet de Villers 75438 Paris Cedex 09 Imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement.
Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100%. Ce journal
A

Marc Feuillée Anne Huet-Wuillème (Édition, (Politique, Société, Débats Opinions) Tél. : 01 57 08 50 00
Rudi Roussillon est imprimé sur un papier UPM porteur de l’Ecolabel européen
Photo, Révision), direction.redaction@lefigaro.fr sous le numéro FI/37/01. Eutrophisation : Ptot 0.009 kg/tonne de papier.
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

20
Jean-Marie Guénois
Jmguenois@lefigaro.fr

Mgr Aupetit : « Il faut


L
’archevêque de Paris, Mgr Michel

ne pas voler à
Aupetit, qui fut médecin généraliste
pendant une dizaine d’années avant de
devenir prêtre, publie pour la Tous-
saint un livre, très stimulant, chez Ar-
tège. Il est sobrement intitulé La Mort.

l’homme le mystère
Son sous-titre : Méditation pour un chemin de vie. Sa
réflexion s’appuie sur l’actualité de la pandémie,
mais se fonde sur sa double expérience, médicale et
théologique, pour tenter de répondre à une ques-

de sa mort »
tion humaine, taboue et… éternelle.

LE FIGARO. - Comment réagir à la mort injuste,


violente, d’un professeur assassiné par un islamiste ?

JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO


Mgr AUPETIT. - Chacun réagit selon son propre
cœur. Pour ma part j’ai confié ce professeur à la
bonté du Seigneur et j’ai prié pour son assassin,
afin que le Seigneur lui fasse miséricorde, lui qui a L’archevêque de Paris,
commis le plus terrible des blasphèmes : celui de
donner la mort au nom de Dieu. ancien médecin, plaide
Médecin puis prêtre, vous avez souvent vu la mort pour que la société accepte
« en face ». Peut-on « se faire » à la mort,
s’interroge votre ouvrage. Mais la fuite de la mort, de regarder la mort en face.
l’évitement ne sont-ils pas profondément humains ?
Le fait que nous ne puissions pas nous habituer à
notre fin, qu’il y ait au fond de nous une résistance
viscérale à la mort, particulièrement quand elle beauté de cette terre, d’une joie plus haute, d’une pratique de la foi. Aucune n’est dépourvue d’espé- corporelle que nous serons pleinement nous-mê-
touche un enfant, est le signe que nous ne sommes beauté qui demeure à jamais. rance. L’idée que le défunt a rejoint ceux qu’il mes. La foi chrétienne affirme la résurrection,
pas faits pour elle. Nous sommes faits pour la vie. aimait habite profondément notre cœur. L’espé- constatée par ceux qui ont vu, entendu et touché le
La mort est une contradiction radicale de notre Mais comment oser parler de vie éternelle, rance est le propre de l’homme. Pour nous, chré- Ressuscité. À son image, nous croyons en la trans-
existence. Mais qui exaucera notre désir de vivre ? de résurrection des corps, comme l’Église le fait, tiens, cette espérance a le visage du Christ qui ne figuration finale de notre corps, enfin libéré du pé-
« Qui nous fera voir le bonheur ? » dit le psaume. Le dans une société devenue totalement pluraliste vient pas nier la mort, ou minimiser sa douleur, ché et de la mort.
Christ seul est revenu du royaume des morts. En sur le plan idéologique comme sur le plan mais la prendre sur lui jusqu’à l’ensevelissement,
lui seul elle perd son visage terrifiant pour devenir religieux ? pour tout sauver dans la victoire de la résurrec- Vous allez jusqu’à parler à la fin de votre essai,
une Pâque, un passage vers le Père. Pourtant nous La vie éternelle et bienheureuse est au fond ce que tion. Quelle autre tradition religieuse évoque un tel du passage de la mort vers « la vie éternelle »
n’allons pas vers Dieu d’abord pour nous rassurer, tout homme désire. Dans les obsèques que nous mystère ? Elle vient exaucer l’attente de tout hom- comme d’un « repos » marqué par un seul « acte »
par peur de la mort, mais par désir de vivre, parce célébrons comme prêtres, nous rencontrons tou- me en ce monde. Nous ne sommes pas de purs qui serait « l’amour » Qu’est-ce que cela veut dire
que nous avons soif, à travers toute joie, toute tes sortes de familles, certaines très éloignées de la esprits. Ce n’est qu’en recouvrant notre condition pour qui ne croit pas ou ne partage pas votre foi ?
Nous pensons spontanément l’éternité comme une
réalité à venir. Mais saint Paul nous dit que
«l’amour ne passera jamais » (I Co 13, 8). Si Dieu
est amour, si « celui qui demeure dans l’amour
demeure en Dieu », comme l’exprime l’apôtre Jean

e
(I Jn 4, 16), alors l’éternité est déjà commencée,

l
dans la mesure où nous aimons. Seul l’amour

l
demeure. Tout le reste, le péché, la violence, la

e aine
haine, la jalousie et la mort, n’a pas sa place en
Dieu. Quand on a perdu ceux qu’on aime, on ne
retient que leur amour vécu et transmis. « On les
habille toujours, écrit Saint-Exupéry, de leur souri-
re le plus clair. »

t r
Cet « acte de mourir » dont vous soulignez

n
la dignité est aussi soumis à une forte pression,

m ’e
sur les plans éthique et législatif, pour « faciliter »
la mort… Pourquoi l’Église refuse-t-elle cette
requête de la société ?
Il ne faut pas voler aux hommes le mystère de leur
mort. Il se passe tant de choses dans ces derniers
instants. J’ai souvent vu des réconciliations dans
les familles, des pardons donnés. La parole de
l’Église se tient sur une ligne de crête : ni euthana-
sie, ni acharnement thérapeutique. Nous promou-
vons les soins palliatifs afin de soulager la souf-
france dans l’acceptation de notre finitude, sans
mettre la main sur une vie qui ne nous appartient
pas. Il nous faut mourir « en tenant » la main d’un
autre, pas « par la main » d’un autre… Cet équili-
bre subtil est vraiment digne de la personne dans

« neLe puissions
fait que nous
pas
sa vulnérabilité. L’euthanasie ne manquerait pas
de s’étendre toujours davantage avec des justifica-
tions fallacieuses et d’incessantes revendications.
Si nous franchissons le pas, jusqu’où irons-nous ?
nous habituer Jusqu’à tuer ceux qui sont en détresse psychique ?
à notre fin, Nous constatons déjà avec l’avortement l’exten-
qu’il y ait sion systématique de la culture de mort. Si je vois
quelqu’un sur le pont, prêt à se jeter dans la Seine,
au fond de nous est-ce que je le pousse pour l’aider à mourir, ou
une résistance est-ce que je le retiens pour l’aider à vivre ? Une
viscérale société est vraiment humaine dans la mesure où
elle prend soin des plus fragiles.
à la mort,
particulièrement Le lancinant cortège de morts de la pandémie a
quand elle touche révélé la constance du malaise de notre société face
à la mort. Mais qu’est-ce que cela révèle au fond ?
un enfant, est Nos médias alimentent la peur en reprenant quoti-
le signe que nous diennement le nombre de cas, le nombre de morts.
ne sommes pas Ils entretiennent un climat anxiogène. Mais plus
faits pour elle
MGR MICHEL AUPETIT
» fondamentalement, l’angoisse de l’homme occi-
dental devant la maladie prend sa source dans
l’athéisme pratique. Si Dieu n’existe plus pour
nous, si l’espérance de l’éternité a déserté nos
consciences, alors il nous reste la vie terrestre, qui
se rétrécit peu à peu, comme une peau de chagrin,
à notre capacité de jouissance. La santé, qui est un
bien précieux, devient alors le bien suprême qui
légitime tous les sacrifices.

Faudrait-il donc « ré-apprivoiser » la mort


pour mieux « vivre » cette épidémie ?
Nous avons trop perdu les rites qui font de la mort
un mystère familier. Philippe Ariès, dans son
ouvrage sur la mort en Occident, utilise l’expres-
sion de « mort interdite ». Elle est devenue le nou-
veau tabou. À la mort en noir, celle des vêtements
de deuil, a succédé « la mort en blanc », celle des
hôpitaux, des professionnels, de la crémation qui
se généralise. Il faut que le corps disparaisse vite,
que l’on tourne rapidement la page. Mais le fait de
veiller le corps, de vivre cet « adieu au visage » si
douloureux et si précieux est une aide essentielle
au deuil. J’évoque dans mon ouvrage la si belle
chanson d’Aznavour, La Mamma, où tous les
A

enfants viennent dire au revoir à leur mère qui va


mourir. ■
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO - N° 23 700 - Cahier N° 2 - Ne peut être vendu séparément - www.lefigaro.fr

> FOCUS
lefigaro.fr/economie SODEXO
SUPPRIME
2 000 POSTES
EMPLOI VALEO EN FRANCE
NOUVELLES CRAINTES SUCCESSION EN DOUCEUR Dans la foulée d’Elior, Sodexo a annon-
POUR LE CHÔMAGE APRÈS À LA TÊTE DE cé, mardi, un plan de sauvegarde de
LA BAISSE DE CET ÉTÉ PAGE 23 L’ÉQUIPEMENTIER PAGE 24 Jacques
Aschenbroich
l’emploi (PSE) prévoyant 2 083 sup-
pressions de postes en France.
« L’onde de choc de la crise sanitaire

économie
mondiale a accéléré le besoin d’adap-

Risques de coupure de
tation », explique le groupe. Ce plan
portera sur moins de 7 % des effectifs
en France. Il concernera en majorité les
« services aux entreprises », dont l’ac-
tivité est lourdement pénalisée par la

courant pour les Français


crise du Covid. Pour « limiter l’impact
de ces réorganisations », le géant de la
restauration collective compte faciliter
la mobilité interne sur la base du volon-
tariat, en proposant des postes dans
Le parc nucléaire est moins disponible en raison de retards de travaux liés d’autres de ses activités : il y en a plus
de 600 disponibles à ce jour dans
à la crise sanitaire. En cas d’hiver très froid, il faudrait prendre des mesures inédites. l’Hexagone. Parallèlement, le traiteur
Lenôtre, qui lui appartient depuis 2011,
Des coupures d’électricité tournan- seau, RTE, dans ses dernières prévi- étude de l’institut IED réalisée pour passé récent. La crise sanitaire, sour- fait l’objet d’un autre PSE qui implique-
tes de deux heures, par paquets de sions hivernales publiées en septem- le comité social et économique cen- ce de retards de travaux dans le parc rait 197 postes. Enfin, des discussions
200 000 foyers français ou plus, bre. Il suffirait, pour que cela arrive, tral d’EDF SA, et dont Le Figaro a eu nucléaire, couplée à la fermeture de auprès des instances représentatives
pourraient être organisées dans les que la France connaisse un hiver vi- connaissance. Fessenheim et de centrales à char- seront prochainement entamées
prochains mois. Cette éventualité est goureux sans être exceptionnel, Cette mesure de dernier ressort n’a bon, rend cette perspective moins concernant le siège du groupe, où
évoquée par le gestionnaire du ré- comme en 2012 ou 2018, précise une jamais été prise en France dans le improbable cette année. PAGE 25 moins d’une centaine de postes de-
vraient être supprimés.
Avant même la pandémie, les cantines
de Sodexo en entreprises étaient
bousculées par la livraison de repas au
2020, année bureau et la montée en puissance du
télétravail. Depuis mars, elles subissent

noire pour de plein fouet les difficultés économi-


ques de leurs clients, et leurs nouvelles

le secteur de
façons de travailler. En plus du chôma-
STOCK.ADOBE.COM, JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO, FRANÇOIS BOUCHON/LE FIGARO

ge partiel, la généralisation du travail à


domicile les prive d’une grande partie
l’habillement de leur activité.
Pour les mêmes raisons, Elior a annoncé
début octobre la suppression de 1 888
Le marché français, postes en France, répartis sur 1 260
déjà fragile, devrait lieux de restauration en entreprise. Se-
lon son directeur général, Philippe
encore chuter de 20 % Guillemot, la restauration va structurel-
cette année en valeur. lement perdre 20 % en entreprise, du
fait de l’essor du télétravail. Les masto-
Le segment du luxe dontes des cantines au bureau doivent
accessible, longtemps donc s’alléger, tout en développant de
nouveaux services mieux adaptés aux
porteur, n’est plus envies des consommateurs (horaires
épargné. Par choix, élargis, livraison, click & collect…). « So-
la clientèle aisée dexo développera ses offres et adap-
tera ses modèles de production et
achète moins d’exploitation », promet le groupe, qui
de prêt-à-porter. publie jeudi ses résultats de 2019-2020.
Au troisième trimestre, Sodexo a perdu
Les spécialistes de la près d’un tiers de son chiffre d’affaires,
mode à prix bas s’en par rapport à l’an passé. M. V.

sortent mieux. PAGE 22

le PLUS du L'HISTOIRE Les réseaux sociaux


FIGARO ÉCO
PUBLICITÉ
Les concurrents de Google critiquent face au Sénat
Deux études son système d’enchères sur Android américain

C
prédisent l’avenir inq moteurs de recherche Un système biaisé, selon ces concurrents Les grands patrons de la tech du laxisme supposé des Gafa
des agences alternatifs à Google, les français qui ont adressé une lettre à la commissaire américaine, Mark Zucker- face aux discours haineux et
PAGE 26 Qwant et Lilo, l’allemand Ecosia, européenne à la Concurrence, Margrethe berg (Facebook), Sundar Pi- trompeurs, les républicains
l’américain DuckDuckGo et le Vestager. Ils lui demandent de les recevoir chai (Google) et Jack Dorsey s’estiment au contraire
tchèque Seznam.cz ont avec Google « dans le but d’établir un menu (Twitter) vont faire face au bâillonnés par des platefor-
LA SÉANCE demandé mardi à Bruxelles de revoir de préférence efficace », c’est-à-dire Congrès américain ce mer- mes nourries par des idéaux
DU MARDI 27 OCTOBRE 2020 la façon dont le géant du web répond à un choice screen plus ouvert, qui prendrait credi. Le titre de l’audition de gauche.
CAC 40 ses injonctions antitrust. Suite à une la forme d’une liste représentative annonce la couleur : « La Selon le Sénat américain,
4730,66 -1,77% amende de 4,3 milliards de dollars infligée de l’offre existante. De son côté, Google section 230 favorise-t-elle le l’audition « abordera les
par la Commission en 2018, Google estime qu’il donne un accès égal mauvais comportement des conséquences inattendues de
DOW JONES propose un choix entre plusieurs moteurs à tous ses concurrents. Si la Commission Big Tech ? ». Le Sénat fait ré- l’immunité dont jouissent les
27541,78 -0,52% de recherche par défaut sur Android. européenne décide de recevoir les moteurs férence à la loi du Communi- réseaux sociaux, et comment
Pour y figurer, ces moteurs doivent de recherche concurrents, ils tenteront cation Decency Act, votée en faire en sorte qu’internet reste
ONCE D’OR participer à des de la persuader du 1996 et pierre angulaire de un forum de libre expression ».
1898,90 (1901,60) l’internet américain. Elle sta- Les sénateurs républicains ne
enchères contraire. « Quand
tue que les plateformes inter- devraient pas manquer d’in-
trimestrielles on voit à quel point
PÉTROLE (lond) net n’ont aucune responsabi- terroger Jack Dorsey, le pa-
dans chaque la Commission lité juridique face aux
41,150 (40,460) tron de Twitter, sur l’inter-
pays européen. européenne laisse contenus problématiques diction durant 48 heures du
EUROSTOXX 50 Ceux qui sont Google abuser publiés par des tiers, et sont partage d’un article du New
3076,15 -0,94% prêts à payer de sa position libres de les modérer comme York Post sur Hunter Biden,
le plus cher dominante, la seule elles le souhaitent. le fils du candidat démocrate
FOOTSIE pour chaque explication qu’on a, Républicains comme démo- à la Maison-Blanche.
5728,99 -1,09% utilisateur c’est que Google crates s’accordent à dire que L’audition, en visioconféren-
qui choisit leur lui présente la section 230, votée bien ce, devrait nourrir les propo-
NASDAQ solution des informations avant la création de Face- sitions législatives pour ré-
11584,19 +0,69% remportent trompeuses », book ou Twitter, doit être former la section 230. Un
une place sur le accuse Qwant. ■ modernisée pour responsabi- projet de loi en ce sens a été
NIKKEI choice screen. SAMUEL KAHN liser les réseaux sociaux. Mais déposé le mois dernier par le
A

23485,80 -0,04% si les démocrates s’inquiètent ministère de la Justice. C. W.


mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

22 L'ÉVÉNEMENT
La baisse de la consommation L’ASIE TRÈS
TOUCHÉE

se généralise dans l’habillement


L’effondrement
des ventes d’habillement
en Occident a frappé,
en amont du secteur, les
usines et ateliers d’Asie du
Sud-Est. L’Asie-Pacifique
La clientèle aisée dépense moins, ce qui pèse sur le segment du luxe accessible. n’usurpe pas son surnom
d’« usine textile du
monde » puisqu’elle abrite
fonctionnaient à coups de promotions léré avec la crise du Covid. Il est lié d’une cinquantaine de points de 65 millions d’employés
CÉCILE CROUZEL £@ccrouzel avec un approvisionnement peu aux considérations écologiques, la vente en France, notamment dans dans cette industrie, soit
réactif, sont en mauvaise posture », mode étant réputée comme une des les villes moyennes et du concept trois quarts des effectifs
MODE Avec l’hôtellerie-restaura- résume Laurent Thoumine, respon- industries les plus polluantes. Ce « Suite.341 » (regroupant les mar-
mondiaux. Le poids du
tion et la culture, l’habillement est sable Europe du secteur retail chez changement d’état d’esprit et de ques). « Nous avions décidé d’aban-
un des secteurs qui aborde avec le Accenture. comportements de la clientèle aisée donner ce concept avant la crise du secteur est considérable
plus d’angoisse la perspective d’un Mais elles ne sont pas les seules à est un défi pour les marques du luxe Covid », précise Daniel Lalonde, son dans certains pays, ainsi
nouveau tour de vis sanitaire. Car être bousculées. Désormais, le seg- accessible, nombreuses en France directeur général. À l’inverse, le au Cambodge (12 % de la
cette industrie est très fragile. Avant ment premium n’est plus un refuge. (Bash, Sœurs, Berenice, etc.). groupe, dont le principal actionnai- main-d’œuvre totale, et
même la pandémie, les ventes « La clientèle aisée est celle qui se dé- re est chinois, ouvrira une vingtaine près de 20 % de la main-
étaient en berne en France, reculant sengage le plus de la mode, par choix. Savoir se renouveler de magasins par an en Chine.« En d’œuvre féminine) ou
en valeur chaque année depuis 2008 Elle alloue son budget à d’autres dé- Ce n’est donc pas un hasard si le Asie, le marché du luxe accessible se au Sri Lanka (plus de 6 %
(à l’exception de 2017). Entre des penses, comme la maison, les loi- groupe SMCP - qui possède Sandro, développe. En Europe, ce n’est pas le
de la main-d’œuvre,
clients tenant leur budget très serré sirs », souligne Hélène Janicaud, di- Maje, Claudie Pierlot et De Fursac - cas : notre stratégie est d’y gagner
et les perturbations générées par les rectrice d’unité secteur mode chez a présenté lundi un nouveau plan des parts de marché », admet Daniel et 15 % des travailleuses).
mouvements sociaux, les enseignes Kantar. Perceptible depuis deux ou stratégique pour la période 2020- Lalonde. D’où les investissements La baisse des commandes
et marques classiques ont été mises à trois ans, ce mouvement s’est accé- 2025. Au programme, la fermeture dans le digital - les ventes en ligne européennes, nord-
rude épreuve ces dernières années. doivent passer de 15 % du chiffre américaines et japonaises
2020 est en passe de porter l’esto- d’affaires en 2019 à 25 % en 2025 -, représente un manque à
cade. Les acteurs doivent faire face mais aussi dans le marketing des gagner de 37 milliards de
non seulement aux conséquences de marques et les collections. dollars par rapport à 2019,
la fermeture des magasins pendant le « Le marché du luxe accessible est
estime l’Organisation
confinement, mais aussi à celles de la concurrentiel. L’enjeu est de se re-
crise économique qui rend les nouveler, de ne pas s’endormir sur ses internationale du travail.
consommateurs encore plus frileux. lauriers, confirme Céline Choain, En proportion, les pays les
Après un rebond en juillet et août, associée chez Kea & Partners. La- plus touchés sont la Chine,
le chiffre d’affaires global des maga- coste a très bien réussi. Ou Sézane en l’Inde, les Philippines et
sins, sites et chaînes d’habillement a marque digital native. » Mais la tâche le Sri Lanka. L’export
baissé de 6,5 % en septembre dans n’est pas aisée, comme le montre la s’est effondré jusqu’à 70 %
l’Hexagone, selon les données de forte rotation des marques en vogue dans certains pays.
l’Institut français de la mode (IFM). - Comptoir des Cotonniers ou The
Les usines souffrent aussi
Pour l’ensemble de 2020, l’organis- Kooples ont perdu de leur lustre par
me table sur une baisse de 17 à 23 % exemple. « En mode, vous avez le en amont car les chaînes
du marché français en valeur. Les droit de rater une, voire deux collec- de production ont été très
premiers effets en sont déjà visibles. tions. Mais pas trois, car alors vous perturbées. Le Vietnam ou
Tout un symbole : Gap envisage très MOYENNE GAMME mettez votre marque en danger », af- le Cambodge, dépendants
sérieusement de quitter l’Hexagone firme Laurent Thoumine. de fournisseurs chinois
Les enseignes
et même l’Europe. La Halle, Naf Naf, Pour rester désirables, les mar- pour les matières
de moyenne gamme
Camaïeu, Orchestra-Premaman, souffrent, à l’image ques, et notamment celles du seg- premières ou des produits
André, pour ne citer que les ensei- de Camaïeu, qui a déposé ment premium, doivent créer une
gnes les plus connues, ont été pla- identité forte, à laquelle les clients
semi-finis, ont subi
le bilan et a été racheté.
cées en redressement judiciaire s’identifient. Et désormais démon- des ruptures
avant l’été. Elles ont certes été re- trer leurs engagements environne- d’approvisionnement.
LUXE ACCESSIBLE
prises, mais au prix d’une forte mental et sociétal. SMCP s’est ainsi Certaines usines ont aussi
Ce segment n’est plus
réduction du nombre de magasins. en croissance en Europe. fixé pour objectif d’utiliser plus de fermé parce que les
Celio s’est placé en procédure de Le groupe SMCP, 60 % de matériaux et produits du- autorités locales avaient
sauvegarde. « Les enseignes françai- qui possède rables en 2025 (contre 27 % aujour- décrété des mesures de
ses de milieu de gamme, qui avaient notamment Sandro, d’hui). Reste tout de même un fac-
confinement. Ainsi,
peu développé le canal numérique et a revu sa stratégie. teur positif : près d’un Européen sur
deux déclare être prêt, en mode, à au Bangladesh, cite l’OIT,
Effondrement des ventes de textile et d’habillement en France acheter des produits plus chers et de 348 établissements
Variation du chiffre d’affaires en % meilleure qualité, selon une étude étaient à l’arrêt
de la chaire l’IFM et PremièreVision. entre mars et avril.
2,3 2,2
0,6 Voilà qui pourrait permettre aux Ce marasme a eu des
-0,1 marques de luxe accessible - voire à conséquences délétères
-0,5 -1,2 -0,6 -1,2 -1
-2,4 -1,9 toute la filière - de tirer leur épingle sur l’emploi. Chaque
-2,8 -3,2 -2,9
du jeu, en vendant moins d’articles
ouvrier du secteur a en
en volumes, mais à un prix plus
cher. La transition sera difficile à moyenne perdu au moins
passer, entre la refonte des collec- deux semaines de travail
tions, les investissements à consen- depuis l’irruption de la
tir, les approvisionnements à recali- pandémie. En Indonésie,
Prévision -20 brer. Mais les acteurs qui auront su 800 000 employés, soit
2006 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 2020 s’adapter à cette nouvelle donne un tiers des effectifs du
Source : Institut Français de la Mode Infographie sortiront renforcés de la crise. ■ textile, ont été licenciés.
Et dans l’ensemble de la
région, deux travailleurs

Les rois de la mode


sur cinq n’ont toujours pas
retrouvé le chemin
de l’usine. La demande
à prix tenus tirent rectrice d’unité secteur mode chez
Kantar.
massive de masques
de protection a fourni

leur épingle du jeu


Zara est aussi un des gagnants de un ballon d’oxygène.
la période, avec un positionnement
L’UE, les États-Unis
JULIETTE PAVY/LE FIGARO, PHILIPPE HUGUEN/AFP

en gamme plus élevé, des boutiques


en centre-ville et dans les centres et le Japon ont multiplié
Alors que s’annoncent de nouvelles commerciaux. L’espagnol reste un par quatre les achats
restrictions sanitaires, être solide as de la mode, tout en sachant tenir de masques au Vietnam.
dans le digital est plus que jamais la ses prix. Lors de son deuxième tri- Mais ce surcroît d’activité
condition de survie pour les acteurs mestre, clos fin août, le groupe In- ne représente que 6 % de
de la mode. En septembre, les ven- ditex a renoué avec les bénéfices. la valeur des exportations
tes en ligne de textile et d’habille- Son concurrent H&M est également du textile-habillement
ment étaient encore en hausse de PETITS PRIX revenu dans le vert.
31 % en France, comparé au même
de ce pays, représentatif
En ces temps de crise,
mois de l’an passé, selon l’Institut les enseignes Le sport en tête de la région.
français de la mode (IFM). La part qui conjuguent mode « L’autre créneau porteur, c’est le vê- FABRICE NODÉ-LANGLOIS
de marché du web devrait dépasser et prix serrés, tement sportif et la basket (sneaker),
les 20 % des ventes cette année, comme Kiabi, utilisés pour le sport mais surtout pour
résistent bien mieux.

42 %
contre 15 % en 2019. la vie quotidienne », ajoute Laurent
Sur ce terrain numérique, des en- Thoumine, responsable Europe du
seignes et marques traditionnelles des prix serrés et la mode. C’est la période allant de juin à fin août, secteur retail chez Accenture. Cette
tirent leur épingle du jeu, selon le l’offre de Kiabi et Gémo, que ces selon Kantar. tendance, à l’œuvre depuis des an-
baromètre Kantar. Certes, lors du
premier semestre 2020, les premiè-
enseignes ont su développer en ma-
gasin et en ligne avec notamment
Mais ce qui fait le succès de ces
deux enseignes sur ce segment ba-
nées, est montée en puissance depuis
la crise sanitaire. Les ventes de snea- des
res places du classement des sites de
mode ont été trustées dans l’Hexa-
du drive et du click&collect (retrait
de commandes en boutique). Ins-
taillé, où certains comme La Halle
sont allés au dépôt de bilan, c’est
kers ont bondi de 54 %, d’après Kan-
tar, sur la période allant de juin à fin femmes
gone par les « pure players » Zalan- tallées en périphérie des villes, aussi leur capacité à coller aux ten- août ! Intersport est désormais le et 30 % des hommes
do et Amazon, les destockeurs digi- s’adressant d’abord aux familles dances. Qu’elles soient sociétales premier vendeur en France de texti- en Europe prévoient
taux Veepee et Showroomprivé, et aux revenus moyens ou bas, ces (grandes tailles, articles en coton bio) le, Decathlon s’étant positionné sur de dépenser
le roi de la seconde main Vinted. chaînes de grande diffusion « profi- et tout simplement stylistiques. le pur sport. Et des marques comme moins en mode,
Mais H&M, Kiabi, Zara, Nike ont fait tent » du fait que, pour cette clien- « Pour les consommateurs moins Nike ou Veja sont peu touchées par la
partie du top 15. Un résultat en ligne tèle, l’achat de vêtement est une aisés, l’achat coup de cœur d’un arti- crise. Le géant américain s’attend
selon une étude
avec les tendances à l’œuvre dans le nécessité, notamment pour les en- cle de mode à petit prix est aussi une ainsi à un chiffre d’affaires en hausse de septembre 2020
monde « physique ». fants. L’enfant et le bébé sont façon de se faire plaisir sans complexe. de 8 % à 14 % pour son exercice de la chaire IFM
A

Une formule fait recette en ces d’ailleurs les seuls deux créneaux en Et le shopping reste une activité valo- 2020-2021 achevé au 30 mai. Des Première Vision
temps de crise : celle qui conjugue croissance annuelle en France, sur risée », ajoute Hélène Janicaud, di- chiffres qui font rêver. ■ C. C.
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

ÉCONOMIE 23

La baisse du chômage s’amorce lentement


Après une hausse historique au 2e trimestre, le nombre de chômeurs a enregistré un recul au 3e trimestre.
Mais les mois à venir pourraient être de nouveau compliqués.
en revanche de 444 700 pour les ca- gnes, cela signifie que toutes les per- s’expliquer par le rebond de l’intérim Au-delà du troisième trimestre, la
WILLIAM PLUMMER tégories B et C, qui recensent les de- sonnes qui s’étaient retrouvées au pendant l’été. Pour autant, et c’est Dares a également dévoilé mardi les
£@PlummerWilliam
mandeurs d’emploi qui ont travaillé deuxième trimestre sans aucune ac- sûrement là le point positif, l’effectif chiffres du mois de septembre. Et ces
Le nombre de
plus ou moins de 78 heures dans le demandeurs d’emploi tivité – et avaient basculé de facto des trois principales catégories de derniers confortent la tendance posi-
CHÔMAGE La décrue du chômage mois. Ces deux catégories affichent inscrits en catégorie A massivement en catégorie A – re- Pôle emploi diminue de 31 200, soit tive des précédents mois. Le nombre
amorcée ces derniers mois se pour- sur un trimestre une hausse de de Pôle emploi a fondu viennent peu à peu là d’où elles vien- une baisse de 0,5 %. Un chiffre qui de demandeurs d’emploi inscrits en
suit progressivement. Au troisième 26,7 % (9,7 % en catégorie B et de 475 900 en juin. nent, soit en activité réduite. Un confirme la dynamique déjà entamée catégorie A diminue de 15 200, soit
trimestre 2020, le nombre de de- 37,7 % en catégorie C). Entre les li- J.-C. MARMARA/LE FIGARO phénomène qui peut notamment au mois août. - 0,4 % sur un mois. Une baisse
mandeurs d’emploi inscrits en caté- portée par les jeunes de moins de
gorie A de Pôle emploi (sans aucune 25 ans, qui sont 14 100 à quitter cette
activité) a fondu de 475 900 en juin, catégorie.
soit une diminution de 11,5 % par
rapport au deuxième trimestre. Ce L’intérim tousse
qui en fait la baisse trimestrielle la Par ailleurs, pour la première fois
plus forte jamais enregistrée par le depuis mai, les catégories B et C sont
service statistique rattaché au minis- en baisse, avec un recul de 38 900
tère du Travail, la Dares. Après une chômeurs. Au final, les catégories A,
hausse historique de 815 500 au B et C voient leur solde diminuer de
deuxième trimestre, le nombre 54 100 individus, l’équivalent d’une
d’inscrits en catégorie A diminue baisse de 0,9 %.
donc pour s’établir désormais à Les signaux étaient donc positifs
3 673 000. Si de tels chiffres poussent en septembre. Mais avec le rebond
à l’enthousiasme dans ce climat mo- de l’épidémie ces dernières semai-
rose, il convient tout de même de nes et l’entrée en vigueur de proba-
garder une certaine prudence. bles mesures sanitaires plus strictes
D’abord, car ils n’éclipsent pas les ef- dans les prochains jours, la donne
fets de la crise sur l’emploi et la haus- pourrait être bien différente en oc-
se de 9,5 % du nombre de chômeurs tobre… D’autant plus qu’en se pen-
dans cette même catégorie sur un an. chant sur les chiffres du travail inté-
Ensuite, car ces résultats découlent rimaire - qu’on définit souvent
en majeure partie d’un jeu de bascule comme étant un indicateur avancé
entre les différentes catégories de de la conjoncture -, on constate que
Pôle emploi. la progression s’est totalement en-
En effet, si le nombre de chômeurs rayée au début du mois. Un signe qui
diminue en catégorie A, il progresse ne présage rien de bon. ■

EN BREF
En Espagne, plus d’impôt et priorité à la santé CHUTE DE 70 %
DU TOURISME MONDIAL
Le gouvernement espagnol présente son budget 2021 pour faire face à la crise du Covid. £ Les arrivées de touristes
internationaux ont chuté
de 70 % dans le monde

151 %
MATHIEU DE TAILLAC £@mdetaillac
200 000 euros annuels et ceux dont Au total, le budget augmente de lume d’investissement public mobi- sur les huit premiers mois
MADRID les revenus issus du travail sont su- 10,3 % par rapport à 2020 - avec un lisé ». Iglesias a inauguré « une de 2020 par rapport à l’année
périeurs à 300 000 euros. Au total, déficit qui va dépasser 11 % du PIB - nouvelle époque, qui laisse derrière précédente, sous l’effet du
EUROPE Des augmentations d’im- quelque 36 000 personnes seront et suppose un investissement public nous l’étape néolibérale et l’austéri- Covid-19, a annoncé mardi
pôts pour les plus riches, des dé- concernées par ces augmentations, record de 240 milliards d’euros. té ». À la même heure ou presque, l’Organisation mondiale
Hausse penses multipliées par deux ou par soit 0,17 % des contribuables. Le Une expansion facilitée par une tombaient les chiffres du chômage : du tourisme (OMT). L’Asie-
trois sur certains postes, et une gouvernement prévoit également première injection d’argent frais avec 355 000 sans-emploi de plus au Pacifique, atteinte en premier
du budget de la santé
en Espagne course aux superlatifs entre le pré- d’augmenter l’imposition des Soci- européen : sur les 140 milliards que troisième trimestre, le taux s’établit par la pandémie, est la plus
sident du gouvernement espagnol, mi, l’équivalent espagnol des so- l’Espagne doit recevoir, 27 milliards désormais à 16,3 % de la population durement frappée (-79 %),
Pedro Sanchez (Parti socialiste, ciétés d’investissement immobilier sont déjà intégrés au budget 2021. active. suivie par l’Afrique
PSOE), et son vice-président Pablo cotée (SIIC), et de supprimer pro- Reste à faire voter la loi des finan- et le Moyen-Orient (-69 %),
Iglesias (Podemos, gauche radi- gressivement les avantages fiscaux « Progressiste ces par un Parlement où les deux par- l’Europe (-68 %) et le
cale). Voilà en substance le budget aux plans d’épargne retraite. et exceptionnel » tis coalisés ne contrôlent que 155 des continent américain (-65 %).
2021, alimenté par les premières Côté dépenses, le poste de la san- Au cours d’un exercice de commu- 350 sièges. Le gouvernement a bon
avances sur les fonds européens. Un té explose : un peu plus de 3 mil- nication inhabituel, Pedro Sanchez espoir de convaincre les partis régio-
budget qui vise à faire face au choc liards d’euros lui seront destinés, et Pablo Iglesias ont présenté les nalistes ou indépendantistes, voire les L’ASSEMBLÉE VOTE
économique et social de la pandé- une hausse de 151 %. 2,4 milliards grandes lignes du budget mardi ma- centristes de Ciudadanos, de faire LE PROJET DE BUDGET
mie alors que l’Espagne va subir une financeront les achats de vaccins et tin, avant même que le Conseil des l’appoint. Un membre de l’exécutif se DE LA SÉCU POUR 2021
récession, cette année, de 12,8 % renforceront les centres publics de ministres ne l’entérine, et quelques montrait optimiste il y a quelques
selon les projections du FMI. santé. L’éducation verra sa dotation heures seulement après que leurs jours. « Le budget est le véhicule indis- £ L’Assemblée nationale
Côté recettes, la hausse de l’im- augmenter de 70 % et la recherche équipes respectives parviennent à un pensable à la distribution des fonds a voté mardi en première
pôt touchera deux catégories de et développement de 80 %. Les sec- accord lundi soir. Sanchez a défini le européens. Se désintéresser d’une telle lecture le projet de budget
contribuables : ceux dont les reve- teurs les plus sinistrés par la crise budget comme « progressiste et ex- manne apparaîtrait comme irrespon- de la Sécurité sociale pour
nus issus du capital dépassent les seront aussi largement favorisés. ceptionnel par la situation et par le vo- sable », confiait-il au Figaro. ■ 2021, plombé par la pandémie.
Le texte a été adopté
par 326 voix pour, 204 contre
et quatre abstentions.
Le projet qui doit être examiné

Petite production de vin attendue cette année par le Sénat prévoit un déficit
de quelque 28 milliards
en 2021, après 46,6 milliards
d’euros cette année.
En Europe, les viticulteurs ont eux-mêmes restreint leur production, faute de débouchés.
la pandémie génèrent de l’incerti- Les exportations ne se portent viticulteurs ont également de-
+@ » PEL : un surcoût
de 8 milliards d’euros
pour l’économie française
MARIE BARTNIK £@mariebartnik
tude », estime l’OIV. pas mieux. Elles sont encore pé- mandé la création d’un fonds de » Certains aéroports
L’Europe contribuera à la pro- nalisées par les fermetures des compensation de 500 millions européens pourraient fermer
AGRICULTURE Le vin ne coulera duction mondiale à hauteur de restaurants étrangers. Et pour les d’euros, mais jusqu’à présent sans si le trafic continue à baisser
pas à flots cette année. La produc- 62 %, soit un peu plus que l’année vins français, le Covid est un se- résultat. ■ www.lefigaro.fr/economie
tion est attendue inférieure à la dernière (60 %), et la France, cond coup de massue, après l’im-
moyenne des années précédentes, deuxième productrice de vin au position il y a un an par l’Admi-
comme en 2019. Mais alors que les monde derrière l’Italie, pour 17 %. nistration Trump d’une taxe de
viticulteurs avaient été victimes, A contrario de la production 20 %. Depuis le mois de janvier, PUBLICATIONS JUDICIAIRES

9%
l’année dernière, de mauvaises mondiale de vin, les volumes les exportations de vins français 01.49.04.01.82 - annonces@osp.fr
conditions climatiques, c’est cette français sont attendus en hausse ont reculé de 21 % en valeur.
fois de leur plein gré que certains de 4 % par rapport à 2019, à Face à ces débouchés réduits EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DU
ont choisi, notamment en Europe, 43,9 millions d’hectolitres. comme peau de chagrin, certains TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE STRASBOURG
de limiter leur production, faute producteurs français, italiens et es- N° affaire : 17006000003
de débouchés. Dans le monde, la Aide au stockage Chute pagnols, qui représentent à eux N° de jugement : AC192769
Par jugement contradictoire rendu par le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg -
consommation de vin devrait Les bonnes conditions climatiques de la consommation trois la moitié de la production
7ème Correctionnelle - le 5 septembre 2019,
chuter de 9 % cette année. laissaient en effet augurer une de vin dans le monde mondiale, ont d’eux-mêmes déci-
la SAS ALTER
Selon les dernières prévisions bonne récolte en Europe. Les ven- cette année dé de limiter leur volume de pro- N° SIREN/SIRET : 494 386 642
de l’organisation internationale danges, qui s’y déroulent entre les duction, souligne l’OIV. 18 rue Gay Lussac 68000 COLMAR FRANCE
de la vigne et de vin (OIV), la pro- mois d’août et d’octobre, n’ont En juin, le gouvernement avait a été reconnue coupable et condamnée pour:
duction mondiale devrait attein- pas non plus été perturbées par la déjà alloué aux viticulteurs fran- - OPERATION ILLICITE DE PRET DE MAIN D’OEUVRE EXCLUSIF DANS UN BUT
dre environ 258 millions d’hecto- pandémie. Mais celle-ci a drasti- çais une enveloppe pour trans- LUCRATIF COMMISE A L’EGARD DE PLUSIEURS PERSONNES PAR PERSONNE
MORALE faits commis à COLMAR courant septembre 2015 et jusqu’au 31 décembre
litres en 2020, ce qui représente quement réduit la consommation former en gel hydroalcoolique ou 2015 prévus par ART. L.8243-2, ART. L.8243-1 AL.2 1°, ART. L.8241-1 C.TRAVAIL.
une petite hausse de 1 % par de vin, en France comme à en bioéthanol jusqu’à 5 % du vin ART. 121-2 C.PENAL. et réprimés par ART. L.8243-2, ART. L.8243-1 AL.2 C.TRAVAIL.
rapport à l’année dernière, mais l’étranger. Les restaurants, long- déjà produit. Toujours en vue ART. 131-38, ART.131-39 1°,2°,3°,4°,5° ,8°,9°, 12° C.PENAL.
12 % de moins qu’en 2018. « Ce temps fermés au printemps et d’éviter la surproduction, une aide à payer une amende délictuelle de 8000 euros, à titre de peine principale
n’est pas nécessairement une mau- aujourd’hui soumis à un couvre- au stockage leur sera par ailleurs Le tribunal a ordonné la publication à ses frais de l’extrait du dispositif du jugement la
concernant dans les pages Economie du Figaro.
vaise chose pour le secteur, dans un feu dans l’Hexagone, représentent attribuée, pour un budget total de
A

contexte où les tensions géopoliti- 40 % des débouchés des viticul- 40 millions d’euros. Face à cette Pour extrait conforme, n’y ayant appel ou opposition,
Le greffier en chef,
ques, le changement climatique et teurs français. situation catastrophique, les
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

24 ENTREPRISES
Succession l’hybride et sur l’électrique. Elle
valide la pertinence de nos choix
stratégiques et nous rend confiants
quant à notre capacité à surperfor-

en douceur à la tête
mer le marché dans la durée.

Vous venez de proposer


la nomination de Christophe

de Valeo
Périllat comme futur patron, alors
que votre mandat a été renouvelé
l’an dernier. Pourquoi ?
Lors de mon renouvellement en
2019, nous nous étions engagés à
séparer les fonctions de président
Jacques Aschenbroich passera le flambeau du conseil d’administration et de
directeur général. J’ai proposé au
à Christophe Périllat, son numéro deux, début 2022. conseil d’administration, qui l’a
accepté à l’unanimité, que
Christophe Périllat, actuellement
d’aide à la conduite. Plusieurs Jacques Aschenbroich, directeur des opérations, soit
PROPOS RECUEILLIS PAR
marchés sont déjà supérieurs à PDG de Valéo, nommé administrateur et
VALERIE COLLET £@V_Collet le 26 octobre à Paris.
l’an dernier. En Chine, la hausse directeur général adjoint et qu’il
est de 7 %. En Amérique du Nord F. BOUCHON/LE FIGARO prenne les commandes en tant que
INDUSTRIE Jacques Aschenbroich, elle est de 0,5 %. En revanche, CEO en janvier 2022.
le PDG emblématique de Valeo de- l’Europe est à - 8 %, le Japon à Cela fait longtemps que j’apprécie
puis plus de dix ans, prépare sa suc- -11 %. Le Brésil et l’Inde traver- ses très grandes qualités profes-
cession. Il conservera la présidence sent une crise sociale, politique, sionnelles et humaines. Mon
du conseil d’administration de économique et sanitaire. travail, c’est bien sûr d’avoir les
l’équipementier automobile. En juillet, nous avions prévu qu’au bons produits, la bonne stratégie,
deuxième semestre notre Ebitda un bon contact avec nos clients,
LE FIGARO. - Valeo a souffert serait de 10 % du chiffre d’affaires mais c’est aussi, et c’est primor-
de la crise du Covid avec et que notre génération de cash dial, de savoir dénicher les talents.
une lourde perte au premier avoisinerait 400 millions d’euros. Christophe Périllat connaît
semestre. Comment se porte-t-il
aujourd’hui ?
Jacques ASCHENBROICH. - Il y a
En fait, l’Ebitda sera supérieur à
12 % et le cash sera supérieur à
600 millions, cela nous a amenés à
« aCette crise
clairement
extrêmement bien les marchés
automobiles, nos produits, nos
clients. Il est associé régulièrement
deux manières d’analyser le chif- revoir nos objectifs à la hausse. confirmé et depuis plusieurs années aux dé-
fre d’affaires de Valeo au troisième les choix Toutes les études montrent qu’il y Nous allons commencer à bénéfi- cisions de l’entreprise. Il a claire-
trimestre : l’une témoigne de sa La perspective de nouveaux a actuellement une désaffection cier de la forte demande pour les ment toutes les qualités pour ses
forte capacité de rebond et de ses confinements fait-elle peser
que nous des transports en commun et une produits de notre coentreprise nouvelles fonctions.
atouts dans le contexte actuel ; un risque sur votre activité ? avions faits préférence donnée aux transports Valeo-Siemens, laquelle propose Nous avons décidé de faire une
l’autre rappelle le caractère sans Le risque ne concerne pas le Japon, d’abandonner individuels, que ce soit la voiture, des solutions d’électrification hau- transition en douceur, privilégiant
précédent de la crise que nous tra- la Chine et la Corée où aucun nou- la trottinette ou le vélo. te tension (comme pour l’ID3 de la continuité. En janvier 2022, je
versons et les incertitudes qui pè- veau cas n’a été déclaré. Le pro-
le diesel, de Volkswagen par exemple). La quitterai mon poste de directeur
sent sur le marché. blème pourrait se poser en Europe nous focaliser On assiste à un fort rebond phase d’accélération va arriver général et garderai ma fonction de
Le marché automobile s’est heu- et en Amérique du Nord et avoir un sur l’hybride des ventes de véhicules électrifiés. maintenant et elle aura un impact président du conseil d’administra-
reusement redressé au troisième impact soit sur la production, soit En avez-vous profité ? sur le quatrième trimestre de cette tion. Ce ne sera donc plus moi le
trimestre. Notre chiffre d’affaires sur la logistique.
et sur Oui bien sûr, grâce en particulier à année et surtout en 2021. Cette cri- patron opérationnel, ce sera lui : il
a progressé de 70 % par rapport au
deuxième trimestre, porté par nos
Aujourd’hui, le marché automobi-
le est plutôt dynamique, notre
l’électrique »
JACQUES ASCHENBROICH,
notre technologie d’électrification
(48 volts notamment) et à nos pro-
se a clairement confirmé les choix
que nous avions faits d’abandon-
a la confiance unanime des colla-
borateurs, des administrateurs et
technologies d’électrification et chaîne logistique fonctionne bien. PDG DE VALEO duits d’aide à la conduite (Adas). ner le diesel, de nous focaliser sur de nos clients. ■

AMD rachète Xilinx pour 35 milliards de dollars


Cette opération relance la compétition entre l’américain et son éternel rival Intel dans les semi-conducteurs.

2,8
pèsera quelque 135 milliards de dol- ses puces Zen) et dans le secteur des actionnaires et pour ceux de L’annonce de l’acquisition de Xi-
ELSA BEMBARON £@elsabembaron lars et emploiera 13 000 personnes. serveurs. Ce dernier est porté par Xilinx », a affirmé Lisa Su, PDG linx a été faite en marge de la publi-
En effet, une des particularités l’explosion de la demande sur le d’AMD. Elle mise notamment sur cation des résultats trimestriels
TECH La consolidation se poursuit d’AMD est de ne pas posséder d’usi- cloud, mais aussi par le développe- 300 millions de dollars de synergies d’AMD. Le groupe affiche une inso-
tambour battant dans le secteur des nes. L’Américain sous-traite sa ment de l’edge computing (traite- annuelles, d’ici à 18 mois. lente bonne santé, avec un chiffre
composants électroniques. Après production au taïwanais TSMC. ment des données en périphérie de d’affaires de 2,8 milliards de dol-
milliards Nvidia, qui veut racheter ARM pour Avec l’acquisition de Xilinx, AMD réseau). Or, Xilinx dispose d’un sa- 2,7 milliards de R&D lars, en hausse de plus de 55 % sur
de dollars 40 milliards de dollars, c’est au tour
d’un autre américain, AMD, de se
se renforce face à son grand rival
Intel. En 2015, Intel a déboursé
voir-faire reconnu dans les data
centers, avec une offre de proces-
Les deux groupes disposeront d’un
budget annuel de recherche et déve-
un an. Mais cela n’a pas suffi à sou-
tenir le cours de Bourse. AMD a
Chiffre d’affaires lancer. Ce dernier a conclu un ac- 16,5 milliards de dollars pour met- seurs dédiés à des tâches données, loppement de 2,7 milliards de dol- perdu 3,5 % à Wall Street, tandis
d’AMD au troisième cord avec Xilinx, qu’il rachète pour tre la main sur Altera, concurrent par exemple l’encryptage de don- lars. Un point fondamental dans un que le titre Xilinx a bondi de 10 % à
trimestre, en hausse 35 milliards de dollars (environ direct de Xilinx ! AMD et Intel se nées ou la compression de vidéo. secteur en mutation constante. Les 125 dollars. Cela traduit en réalité
de plus de 55 % 29,5 milliards d’euros). L’opération font concurrence sur le marché des « C’est vraiment une combinaison groupes doivent innover en perma- un rapprochement des cours de
sur un an est entièrement financée en échan- puces pour PC (AMD est notam- pertinente, qui créera de manière nence pour répondre aux évolutions Bourse vers la parité retenue pour le
ge d’actions. La nouvelle entité ment connu du grand public pour significative de la valeur pour nos induites par l’intelligence artificielle. rachat de Xilinx par AMD. ■

LES DÉCIDEURS PAR Carole Bellemare www.lefigaro.fr/decideurs

â JEAN-BAPTISTE FROVILLE Jacques Biot, l’ancien patron de l’X, â ÉRIC ET MICHAEL DAYAN
Société générale président du conseil de Huawei France Sonia Rykiel
Frédéric Oudéa recrute chez Sanofi Les deux frères qui partici-
son directeur des relations presse et « Une longue marche nup- de l’X-Mines de 68 ans, en soutien de l’action pèrent à la création du site
de la communication institution- tiale… », lance l’homme de du PDG de 38 ans, Shi Weiliang, à l’œuvre Showroomprivé et repri-
nelle. L’ancien journaliste économique passé 68 ans élégant et posé. Un depuis 2017. Un défi qui plaît à ce père de trois rent en décembre 2019 la maison Sonia
par BPCE et Havas était responsable des rela- an après avoir rallié Huawei filles et trois fois grand-père, amateur de grand Rykiel, liquidée six mois plus tôt, relancent la
tions médias du groupe pharmaceutique. France comme administra- large et des hauts sommets du monde. « C’est le griffe sur internet, via une nouvelle boutique
teur, Jacques Biot, l’ancien président de l’Éco- prolongement de ce que j’ai fait à l’X… J’adore les de vente en ligne. Celle-ci s’appuie « sur une
le polytechnique, doit être nommé officielle- chercheurs », pointe l’ingénieur-aviateur, qui technologie qui permet de s’adresser à l’ensem-
ment ce 28 octobre président du conseil s’est toujours attaché à « donner du sens à la vie ble de ses clients en adaptant la langue, les
â NICOLAS HERIARD DUBREUIL d’administration de la filiale tricolore de des étudiants en rapprochant l’enseignement de taxes, le transport et la monnaie et ce, à travers
Oeneo l’équipementier télécoms chinois. Le fauteuil la recherche, et inversement ». plus de 100 destinations et 30 devises », préci-
était resté vide depuis près de deux ans après le Transformer l’innovation technologique en sent les nouveaux dirigeants. Les ventes
Changement de direction pour le fabricant départ « pour raisons personnelles » de valeur sociétale et en valeur économique, le avaient été divisées par deux, à 35 millions
de bouchons et de tonneaux contrôlé par la François Quentin, ex-Thales. Lyonnais, qui œuvra pour Roussel Uclaf et d’euros, en quelques années sous l’aile de
famille Heriard Dubreuil (Remy Coin- Mérieux et développa aussi son cabinet de l’actionnaire chinois First Heritage Brands.
treau). Nicolas Dubreuil, 43 ans, prend de L’après-Jean-Louis Borloo conseil et de lobbying, sait faire. Les recettes,
la hauteur comme président du conseil Et il devait alors être dévolu à Jean-Louis Bor- l’influence et le carnet d’adresses de l’ancien
d’administration. Dominique Tourneix, le loo, arrivé lui aussi comme administrateur, en administrateur aussi du groupe coté Guerbet
patron de la filiale Diam Bouchage (bou- 2016, mais qui finalement a renoncé et a fini par seront précieux à Huawei à l’heure où le mas- â MARTINA EHRMANN
chons de liège technologiques), devient quitter le groupe en juillet. Depuis, pour assurer todonte chinois, malgré ses déboires sur le Kärcher
directeur général. son lobbying politique, le chinois s’est attaché marché de la 5G et la défiance qu’il suscite,
les services de l’ancien médecin-député-mi- veut s’ancrer davantage sur le sol français. Le L’Allemande de 53 ans, quadrilingue
nistre PS Jean-Marie Le Guen, devenu macro- groupe, qui y est aujourd’hui partenaire des et amoureuse de la France et de sa
niste et qui fut aussi adjoint au maire de Paris. quatre opérateurs, emploie un millier de per- culture, succède au Français Fran-
â CHARLOTTE BERNIN Aujourd’hui, la nomination à la présidence non sonnes, a ouvert un mégastore à l’Opéra et çois Malmanche, qui a pris sa retraite après
Club Med exécutive de Jacques Biot, qui passa quator- vient d’implanter un sixième centre de quinze ans de maison, à la présidence de la fi-
ze ans dans les cabinets ministériels (Matignon recherche rue de Grenelle à Paris, travaille liale tricolore. Elle devient la première femme
Entrée au Club en 2009, la directrice notamment) et figure respectée du monde aussi à l’implantation d’une usine près de à occuper ce poste. Martina Ehrmann a no-
marketing et ventes d’Exclusive Collection scientifique, vient parachever le dispositif. Strasbourg. À la clé, plus de 200 millions tamment évolué au sein du groupe Robert
prend en main la direction commerciale « Aider à orienter la stratégie en lien avec les d’investissement et plusieurs centaines Bosch GmbH, à la division outillage électro-
A

et ominicanale France au sein de la BU besoins de la société française », tel sera le rôle d’emplois créés. C. B. portatif professionnel, dont elle présida la ré-
marchés Europe-Afrique. gion Europe et Asie-Pacifique.
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

ENTREPRISES 25

Les Français feront


face à des risques de
coupures de courant
organisées cet hiver
Des conditions météo semblables à 2012 ou 2018
suffiraient à déclencher des mesures inédites. Les coupures organisées servent, en cas de production électrique insuffisante, à éviter un black-out non maîtrisé
du pays et un effondrement incontrôlé du réseau électrique. PASCAL ROSSIGNOL/REUTERS

un effondrement incontrôlé du ré- réseaux locaux. Celui-ci pré-en- timait à 13 % la probabilité d’avoir CSE-C d’EDF. En cause : l’insuffi-

« deLal’hiver
situation
GUILLAUME GUICHARD
£@guillaume_gui
seau électrique. « Lors d’un black-
out, le réseau saute n’importe où, ex-
plique Mathieu Bineau, directeur
clenche alors ses programmes in-
formatiques - une étape prélimi-
naire qu’il n’a jamais eue à mettre en
recours au délestage cet hiver (et à
16 % à l’hiver 2021-2022). Mais
c’était avant l’arrivée du Covid-19.
sance des moyens de production pilo-
table (centrales nucléaires, au gaz ou
charbon, NDLR). Trois ans plus tard,
2020-2021, ÉNERGIE Un ciel d’un bleu imma- général de Voltalis (pilotage de œuvre à ce jour, souligne-t-on chez Le risque, qui a probablement aug- la situation n’est guère plus rassu-
sous vigilance culé, sans un brin de vent. Un froid chauffage intelligent). C’est imprévi- ce dernier. Les zones prioritaires à menté, sera réévalué en novembre rante. » Pour la CGT, la cause est en-
mordant, mais même pas excep- sible, car les gros postes de transfor- sauvegarder, dotées de services vi- par le gestionnaire des réseaux. tendue. « La politique énergétique
particulière, tionnel. Si cette situation se présen- mation qui parsèment le réseau se taux comme les hôpitaux, sont évi- Avant d’arriver aux coupures tour- menée par le gouvernement nous
est te cet hiver, des coupures d’électri- mettent à disjoncter automatique- demment exclues du dispositif. nantes, RTE dispose de plusieurs le- mène dans le froid et dans le noir,
exceptionnelle cité tournantes de deux heures, par ment. » Une situation cauchemar- Le jour J, RTE confirme tôt le ma- viers, de l’appel aux éco-gestes chez tonne Philippe Page Le Merour. Tout
paquet de 200 000 foyers français desque à éviter à tout prix. tin s’il faut vraiment « délester », se- les ménages, en passant par la cela à cause du développement des
car liée ou plus, risquent d’être organisées. « La situation de l’hiver 2020- lon le jargon en vigueur, les Français coupure de courant dans les entre- énergies renouvelables non pilotables
à l’impact Cette éventualité est évoquée par le 2021, sous vigilance particulière, est concernés. Deux plages de coupures prises volontaires, à l’importation et des fermetures de Fessenheim et de
de la crise gestionnaire du réseau, RTE, dans exceptionnelle, car liée à l’impact de de courant sont prévues, en matinée d’électricité de pays voisins. « RTE centrales à charbon sans investisse-
ses dernières prévisions hivernales la crise sanitaire sur la disponibilité et entre 19 heures et 21 heures compte sur une dizaine de gigawatts ment dans des énergies pilotables. »
sanitaire sur publiées en septembre. Il suffirait de production nucléaire pour cet hi- « Aucun foyer ne serait coupé plus de d’électricité importée (l’équivalent D’autres voient plutôt dans la si-
la disponibilité même, pour que cela arrive, que la ver, précise un porte-parole de RTE. deux heures, insiste-t-on chez RTE. d’autant de réacteurs nucléaires, tuation actuelle tendue le résultat
de production France connaisse un hiver vigou- Surtout si les températures sont si- Au bout de deux heures, si nécessaire, NDLR), mais si les conditions météo d’un manque de liberté tarifaire. « Il
reux sans être exceptionnel, com- gnificativement inférieures aux nor- les premiers foyers seront réalimentés sont les mêmes ailleurs en Europe, nous manque des tarifs variables en
nucléaire pour me en 2012 ou 2018, précise une males de saison. » À cause du Covid, et d’autres foyers seront à leur tour nous ne pourrons pas compter sur fonction des heures, permettant d’in-
cet hiver
RTE
» étude de l’institut IED réalisée pour
le comité social et économique cen-
EDF a pris du retard dans l’entretien
de ses centrales, qui produiront
coupés. » Le nombre de foyers
concernés peut dépasser les 200 000.
eux », prévient Philippe Page Le Me-
rour, secrétaire du CSE-C d’EDF SA.
citer les Français à reporter leur
consommation en dehors des heures
tral (CSE-C) d’EDF SA, et dont Le moins que prévu cet hiver. « RTE peut temporairement restrein- Si elles n’ont jamais été activées, de pointe », analyse Colette Lewi-
Figaro a eu connaissance. dre ou suspendre les fournitures à tout les coupures auprès des ménages ner, associée gérante chez Cap-
Les coupures organisées sont un Un pilotage quotidien ou partie des usagers, sous réserve sont une possibilité envisagée par Gemini et administratrice indépen-
ultime recours, évoquées à plusieurs Durant l’hiver, RTE réalise tous les que soit assurée la satisfaction des be- RTE dans ses prévisions hivernales dante d’EDF SA. Justement, la
reprises ces dernières années par soirs, vers 19 heures, des prévisions soins essentiels de la nation », détaille depuis l’hiver 2016-2017. « Le France travaille à l’application
RTE, mais jamais actionnées à ce pour le lendemain. Si l’opérateur l’arrêté précisant les conditions du 25 janvier 2017 autour de 19 heures, le d’une directive européenne de
jour. Elles servent, en cas de produc- estime qu’il faut couper des ména- délestage. réseau électrique français était passé à juin 2019 obligeant les fournisseurs
tion électrique insuffisante, à éviter ges pour éviter un black-out, il pré- Dans ses prévisions pluriannuelles deux doigts de l’effondrement, à proposer au moins une offre à
un black-out non maîtrisé du pays et vient Enedis, le gestionnaire des publiées en novembre 2019, RTE es- rappelle l’étude réalisée pour le « tarification dynamique ». ■

HSBC prise en étau entre la Chine et les États-Unis


La banque fait les frais de la guerre commerciale qui oppose les deux pays.
Hongkong, est mise à l’index par caine, qui l’a à maintes fois mena- divergents, explique Eric Dor, di- début des années 2000, l’institution
DANIÈLE GUINOT £@danieleguinot Pékin. Le différend remonte à l’ar- cée. Pour autant, la pression de recteur des Études Économiques à financière mondialisée a commencé
restation, fin 2018 au Canada, à la Pékin est montée d’un cran fin sep- l’IESEG School of Management. à perdre de sa superbe lors de la cri-
FINANCE L’année 2020 est décidé- demande de la justice américaine, tembre. Un journal d’État chinois a Cela remet en question son modèle se de 2008. « Elle a dû passer d’im-
ment très délicate pour HSBC. Au de Meng Wanzhou, la directrice fi- affirmé que le pays pourrait inscrire économique, car elle est à la fois pré- portantes provisions pour ses activi-
troisième trimestre, les conséquen- nancière et fille du fondateur du l’établissement sur sa liste noire sente aux États-Unis et sur les mar- tés américaines, payer d’importantes
ces économiques de la crise sanitai- géant des télécommunications dite « d’entités non fiables ». Ce qui chés du dollar et de plus en plus im- amendes et ses filiales européennes
re mais aussi l’aggravation des ten- chinois Huawei. Cette dernière est pourrait se traduire pour HSBC par plantée en Chine. » ont été impactées par les taux bas »,
sions entre la Chine et les États- accusée d’avoir contourné les sanc- une interdiction de financer des ex-
Le géant bancaire précise Jérôme Legras.
britannique nourrit Faible rentabilité
Unis ont à nouveau fait plonger ses tions américaines contre l’Iran. La portations ou des importations en de fortes ambitions Pour réduire ses coûts, HSBC a
bénéfices (-54,3 % à 1,35 milliard presse chinoise a immédiatement Chine. L’information a fait chuter dans l’empire du Milieu De fait, la première banque euro- annoncé en février un plan de res-
de dollars après -96 % au deuxième désigné HSBC comme responsable l’action HSBC, qui a alors retrouvé qui lui ont déjà attiré péenne avec 235 000 salariés et tructuration international qui pré-
trimestre). Cependant, ces résultats de cette arrestation. La banque ses niveaux d’il y a vingt-cinq ans ! les foudres 40 millions de clients à travers le voit la suppression de 35 000 postes
sont meilleurs qu’anticipé : le géant avait quelques années plus tôt ren- « HSBC est prise en étau entre la de l’Administration monde, nourrit de fortes ambitions d’ici à 2022, essentiellement aux
bancaire britannique a fortement contré Meng Wanzhou, pour lui de- Chine et les États-Unis et elle ne sait américaine. dans l’empire du Milieu. La Chine a États-Unis et en Europe, parmi les
réduit le montant des provisions mander des explications sur les re- pas comment concilier des intérêts J.-C. MARMARA/LE FIGARO ainsi représenté 40 % de ses revenus moins rentables. Sur le Vieux
devant lui permettre de faire face à lations de Huawei avec Skycom, en 2019 et 90 % de ses bénéfices ! Et Continent, la France est en premiè-
des impayés de crédit et il s’est dit une de ses filiales qui vendait des elle a revu sa stratégie en février re ligne. L’institution financière
prêt à redistribuer un dividende à équipements de télécoms à l’Iran. pour accentuer encore l’effort sur ce tente de vendre depuis près d’un an
ses actionnaires. Pour se racheter aux yeux de pays. « C’est là que son activité est la l’activité banque de détail, ex-CCF.
« Les résultats de HSBC sont plu- l’empire du Milieu, HSBC est sortie plus rentable », souligne Jérôme Le- Le processus traîne en longueur. La
tôt bons dans le contexte actuel, esti- de sa réserve habituelle, en juin, sur gras. Un point très important pour structure est en pertes. Rachetée
me Jérôme Legras, responsable de les questions politiques pour soute- HSBC, qui, à l’instar de nombreuses 11 milliards d’euros il y a vingt ans,
la recherche chez Axiom AI. Mais le nir publiquement la loi controver- banques du Vieux Continent, est elle pourrait être cédée pour 1 euro
groupe n’a pas apporté de réponse sée de sécurité nationale imposée peu rentable. « Sa rentabilité est trop symbolique et l’opération s’accom-
concernant ses deux principales dif- par Pékin à Hongkong. Les analys- faible. Cela est en partie lié à sa très pagnerait d’une recapitalisation de
ficultés : son plan de restructuration tes y ont vu une tentative de proté- importante diversité géographique, la part d’HSBC qui devra y injecter
reporté à février 2021 et surtout ses ger son accès à la Chine, Pékin source de coûts très élevés car elle n’a 500 millions d’euros. Elle pourrait
difficultés avec la Chine et les États- sanctionnant les entreprises qui pas toujours la taille critique », être ainsi bradée au fonds américain
Unis, son problème majeur. » De sortent du rang. Mais cela lui a valu avance Jérôme Legras. Cerberus à la tête de GE Money en
fait, depuis deux ans, la banque les foudres des autorités britanni- Après une décennie de croissance France et à une autre société d’in-
sino-britannique, créée en 1865 à ques et de l’Administration améri- effrénée sur tous les continents au vestissement, selon Reuters. ■

LA SÉANCE DU MARDI 27 OCTOBRE


LE CAC JOUR %VAR. +HAUTJOUR +BAS JOUR %CAP.ECH 31/12 JOUR %VAR. +HAUTJOUR +BAS JOUR %CAP.ECH 31/12 LES DEVISES MONNAIE 1 EURO=
L’OR JOUR VEILLE 31/12
AUSTRALIE ................................................................................
DOLLAR AUSTRALIEN 1,6585 AUD
AIR LIQUIDE ........................... 129,75 -1,22 131,3 128,85 0,202 +2,81 MICHELIN ..............................................
92,3 -3,69 95,62 92,12 0,387 -15,4 CANADA ................................................................................
DOLLAR CANADIEN 1,5589 CAD
COTATION QUOTIDIENNE ASSURÉE PAR LOOMIS-CPOR
AIRBUS .............................................. 64 -2,81 65,83 63,07 0,317 -50,95 ORANGE ..............................................9,168 -2,03 9,472 9,168 0,264 -30,12
www.cpordevises.com
GDE BRETAGNE ................................................................................
LIVRE STERLING 0,9072 GBP
ALSTOM ..............................................39,63 -1,66 40,34 39,54 0,243 -6,16 PERNOD RICARD ........................... 144,75 -1,13 146 143,65 0,226 -9,19 HONG KONG ................................................................................
DOLLAR DE HONG KONG 9,1699 HKD
LINGOT DE 1KG ENV .....................................................
52040 52000 +18,89
JAPON ................................................................................
YEN 123,74 JPY
NAPOLEON ..................................................... 310,9 310,9 +20,08
ARCELORMITTAL SA ........................... 11,78 -5,38 12,392 11,78 0,876 -24,69 PEUGEOT ..............................................16,18 -2,35 16,58 16,13 0,459 -24,04 PIECE 10 DOL USA .....................................................
875 875 +12,18
ATOS .............................................. 62,62 -0,76 64,14 62,48 0,646 -15,74 PUBLICIS GROUPE SA ..................... 30,9 -2,71 31,81 30,79 0,455 -23,44 SUISSE ................................................................................
FRANC SUISSE 1,0732 CHF PIECE 10 FLORINS .....................................................
308 317,9 +14,97
ETATS-UNIS ................................................................................
DOLLAR 1,1832 USD PIECE 20 DOLLARS .....................................................
1690 1690 +12,74
AXA .............................................. 14,198 -3,06 14,66 14,096 0,404 -43,46 RENAULT ..............................................22,745 -6,59 24,365 22,745 0,91 -46,08
TUNISIE ................................................................................
DINAR TUNISIEN 3,235 TND PIECE 20F TUNISIE .....................................................
305 310 +17,35
BNP PARIBAS ACT.A ........................... 31,375 -4,78 33,4 31,375 0,44 -40,61 SAFRAN ..............................................91,18 -2,56 93,6 89,26 0,262 -33,76 MAROC ................................................................................
DIHRAM 11,103 MAD PIECE 5 DOL US (H) .....................................................
454 454 +14,94
BOUYGUES .............................................. 28,18 -5,44 29,83 28,16 0,442 -25,61 SAINT GOBAIN ........................... 33,15 -2,79 34,05 33,15 0,42 -9,18 TURQUIE ................................................................................
NOUVELLE LIVRE TURQUE 9,6466 TRY PIECE 50 PESOS MEX .....................................................
1959,75 1920 +18,2
CAPGEMINI ..............................................
101,25 +2,13 107 100,75 0,483 -7,02 SANOFI ..............................................81 -2,2 82,99 80,86 0,185 -9,62 EGYPTE ................................................................................
LIVRE EGYPTIENNE 18,54 EGP PIECE FR 10 FR (H) .....................................................
159,9 151,2 +8,26
CARREFOUR ..............................................13,61 -2,12 13,97 13,58 0,331 -8,96 SCHNEIDER ELECTRIC ..................... 106,75 -0,19 108 106,15 0,22 +16,67 CHINE ................................................................................
YUAN 7,9345 CNY PIECE SUISSE 20F .....................................................
305 304,9 +19,14
INDE ................................................................................
ROUPIE 87,1635 INR
PIECE LATINE 20F .....................................................
307 308 +20,96
CREDIT AGRICOLE ........................... 7,026 -4,46 7,434 7,006 0,268 -45,64 SOCIETE GENERALE ........................... 11,944 -5,09 12,818 11,944 0,819 -61,49 SOUVERAIN ..................................................... 378 383,9 +14,89
DANONE ..............................................49,11 -2,83 50,36 49,11 0,357 -33,55 STMICROELECTRONICS ..................... 27,2 -2,75 28,2 27,2 0,244 +13,48 ALGERIE ................................................................................
DINAR ALGERIEN 152,05 DZD KRUGERRAND .....................................................
1684,75 1684,75 +15,39
DASSAULT SYSTEMES ........................... 146,15 +0,41 147,15 144,3 0,162 -0,27 TELEPERFORMANCE ........................... 254,7 -1,13 258,3 253,4 0,298 +17,16
ENGIE .............................................. 10,895 -1,94 11,115 10,845 0,249 -24,34 THALES ..............................................58,64 -4,34 61,92 58,6 0,269 -36,62
VALEURS LIQUIDATIVES EN EUROS (OU EN DEVISES), HORS FRAIS
ESSILORLUXOTTICA ........................... 111,4 -1,55 113,25 110,7 0,157 -17,97 TOTAL .............................................. 26,185 -3,22 27,2 26 0,429 -46,78 VALEUR DATE DE
HERMES INTL ........................... 825,4 -0,1 830 817,2 0,058 +23,9 UNIBAIL-RODAMCO-WE ..................... 36,12 -4,01 38 35,75 0,725 -74,32
RETROUVEZ
LIQUID. VALORISAT.
Cybèle Asset Management
KERING ..............................................545,6 -0,69 547,9 535,4 0,191 -6,77 VEOLIA ENVIRON. ...........................16,705 -2,42 17,135 16,55 0,422 -29,54 37 av. des Champs-Elysées
75008 Paris

L'OREAL ..............................................287,1 +0,63 287,7 284,1 0,097 +8,75 VINCI .............................................. 69,2 -2,07 70,56 68,68 0,285 -30,1 Tel. : 01 56 43 62 50
A

LEGRAND ..............................................65,52 -1,68 66,74 65,12 0,221 -9,8 VIVENDI ..............................................25,05 -0,91 25,23 24,92 0,206 -2,98 BETELGEUSE ................................................
39,90 22/10/20 SITE D’INFORMATIONS EXCLUSIVES
BELLATRIX C ................................................
294,63 22/10/20
LVMH .............................................. 418,85 -0,69 420,85 415,2 0,108 +1,12 WORLDLINE ..............................................
63,22 -4,47 66,98 63,22 0,87 +0,11 SIRIUS ................................................48,66 22/10/20 WWW.WANSQUARE.COM
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

26 MÉDIAS et PUBLICITÉ
Facebook se lance
sur le marché
très concurrentiel
du cloud gaming
Son offre est gratuite et se limite aux jeux mobiles.
Elle s’accompagne d’un nouveau format publicitaire.
puis à l’international. Seuls quel- L’offre de Facebook,
CHLOÉ WOITIER £@W_Chloe ques titres sont disponibles, dont intégrée à l’application
un jeu de courses de voitures, un et au site,
JEUX VIDÉO Après Microsoft, jeu de golf et un autre de cartes. sera gratuite et
Google et Amazon, c’est au tour de Facebook précise qu’il proposera se concentrera
sur les jeux mobiles
Facebook d’investir le segment du des jeux d’action et d’aventure en
gratuits avec achats
cloud gaming, ou streaming de 2021. optionnels. vice-président de Facebook char- ne prélève aucune commission sur renvoyés vers les magasins d’ap-
jeux vidéo. Mais si les premiers L’ambition de Facebook est ANADOLU AGENCY VIA AFP gé du jeu vidéo. En étendant son les revenus générés. Mais à cause plications pour télécharger le lo-
ambitionnent, contre un abonne- double. Avec la technologie du catalogue, Facebook pourra allon- des règles très contraignantes giciel. Outre Gameloft, de grands
ment, d’apporter dans les foyers cloud gaming, qu’il a acquise en ger le temps passé sur le réseau d’Apple autour du cloud gaming, acteurs du jeu mobile comme Fu-
des jeux vidéo de qualité console rachetant l’an passé la start-up social. Il pourrait aussi redevenir le service de Facebook ne sera pas nPlus, Glu ou Rovio afficheront
sans téléchargement ni achat espagnole PlayGiga, le réseau so- une plateforme majeure du jeu présent sur iPhone et iPad. des publicités jouables afin de tes-
d’une machine dédiée, le réseau cial va pouvoir proposer sur sa grand public, comme il le fut il y a La principale ambition de Face- ter leur efficacité, qui devrait être
social joue dans une tout autre ca- plateforme des jeux bien plus di- dix ans avec les phénomènes Far- book reste publicitaire. Grâce au supérieure à celle de simples ima-
tégorie. versifiés qu’aujourd’hui. Pour mville puis Angry Birds et Candy cloud, le réseau social lance un ges ou vidéos du jeu.
« Nous n’allons pas faire des l’instant, son onglet Gaming abri- Crush. nouveau format qui permet aux Ce format publicitaire va aussi
promesses techniques que nous ne te à ce jour des centaines de titres mobinautes d’essayer sans télé- être utilisé dans le monde des
tiendrons pas, et nous n’allons pas qui reposent sur le langage Des publicités jouables chargement une version d’essai consoles. Microsoft a noué un par-
tenter de remplacer votre console HTML5. Ce dernier est technique- Ses milliards d’utilisateurs ont en du jeu vidéo dont ils voient la ré- tenariat avec Facebook pour y
de jeux préférée », souligne Face- ment limité et n’abrite que des tout cas de quoi allécher les édi- clame. « Dans le jeu mobile, vous promouvoir son service d’abon-
book dans un communiqué. Son contenus simples, comme des jeux teurs de jeux mobiles. « Nous al- avez quelques secondes pour nement Xbox Game Pass, qui
offre, intégrée à l’application et au de cartes ou de mots, qui sont uti- lons pouvoir atteindre ces inter- convaincre », souligne Guilherme fonctionne partiellement dans le
site Facebook, sera gratuite et se lisés par 320 millions de personnes nautes sans coût de développement Lachaut. « Nous allons diffuser sur cloud. « Nous allons héberger
concentrera sur les jeux mobiles par mois. supplémentaire, l’offre de Facebook Facebook des publicités jouables de des démos de jeux Xbox qui tourne-
gratuits avec achats optionnels « Pour atteindre une audience reposant sur les versions Android 10 à 30 secondes. » Les mobinautes ront sur l’infrastructure cloud
(free-to-play). Le service est pour plus gamer, il faut proposer des de nos jeux », explique au Figaro convaincus pourront accéder à la de Microsoft », explique Jason
le moment réservé à une poignée jeux plus avancés, et la solution Guilherme Lachaut, directeur des version complète du jeu au sein de Rubin. « C’est pour eux une grande
d’États américains et sera pro- pour nous est le cloud gaming», partenariats chez Gameloft. Autre Facebook si le titre est disponible opportunité de toucher nos
gressivement déployé dans le pays explique à Protocol, Jason Rubin, atout pour les éditeurs : Facebook dans le cloud, ou bien seront utilisateurs. » ■

Publicité : les coupes budgétaires vont changer les agences


Forrester prédit leur profonde évolution sous l’effet de l’automatisation et de la personnalisation des messages.
analyste principal de Forrester Re- consiste alors à les embarquer dans mieux tous ces bouleversements. » messages et des créations publici-

« sommes
Nous
ALEXANDRE DEBOUTÉ £@axel_deb

COMMUNICATION La crise du co-


search. Mais nous sommes au début
d’une reconfiguration des formes de
communication et du monde des
des programmes de fidélité et à
améliorer, à tous les points de
contact, les relations avec eux. Cela
En termes de redimensionne-
ment des agences, Forrester estime
à 49 000 le nombre de salariés des
taires en fonction de leur destina-
taire, du support sur lequel il est
exposé, du moment de sa journée
au début d’une ronavirus aura occupé les trois agences pour faire face aux baisses passe par des investissements dans grands réseaux qui devraient per- ou du stade de son processus
reconfiguration quarts de 2020 et affectera sans de budgets. Celles-ci devraient at- l’ergonomie de sites d’e-commer- dre leur emploi dans les prochains d’achat.
doute une grande partie de 2021, teindre 30 % en 2020 et probable- ce, dans l’amélioration de la rela- trimestres, soit plus de 10 % de leur Autant de techniques marketing
du monde des avec de lourdes conséquences éco- ment autant l’année prochaine. » tion client (via divers canaux) ou masse salariale. WPP, Omnicom ou qui vont se massifier et induiront
agences pour nomiques pour l’industrie publici- Le boom de l’e-commerce dans la personnalisation des mes- Publicis seront touchés mais aussi de nouveaux modèles collaboratifs,
faire face taire. Les coupes budgétaires se- - dans toutes ses composantes, sages. D’un point de vue créatif, et surtout de nombreuses agences plus légers, plus agiles, internatio-
ront plus dures que prévu, ce qui l’alimentaire notamment - corrélé cela suppose d’industrialiser les de petite taille. Certaines tâches se- naux et pluridisciplinaires dans ces
aux baisses devrait modifier profondément à la banalisation du télétravail, in- dispositifs pour les adapter non ront automatisées. Ce sera le cas segments en croissance. « On ob-
de budgets. l’écosystème des annonceurs et des duit les annonceurs à accélérer la plus seulement aux supports publi- dans les relations presse ou dans serve en particulier l’essor de ré-
Celles-ci agences. Deux études publiées ce migration de leurs dépenses mar- citaires mais aux cibles visées. l’événementiel, à la faveur de la seaux de créatifs ou de spécialistes
mercredi par le cabinet américain keting vers le digital. En parallèle, virtualisation des temps forts des marketing free-lance aux États-
devraient Forrester prédisent ce que sera le le comportement marketing des 49 000 emplois menacés marques ou des entreprises, ou Unis », souligne Thomas Husson.
atteindre 30 % marché de la communication à entreprises change. Ces dernières « Ce sont à la fois les outils et les dans l’achat médias, la plupart des Des réseaux d’un nouveau type se
en 2020 et court et moyen termes, et com- passent de stratégies d’acquisition technologies qui évoluent, souligne campagnes en ligne étant désor- mettent en place, comme &The-
ment devraient évoluer ses acteurs. de nouveaux clients, qui supposent Thomas Husson. Là où le bât blesse, mais automatisées. Une évolution Network, une alliance que vien-
probablement « La crise a un rôle d’accélérateur d’importants investissements en c’est que les agences doivent opérer que devrait aussi connaître la créa- nent de lancer seize agences indé-
autant l’année fulgurant de tendances qui préexis- mass media et des créations publi- une transformation culturelle mais tion avec le développement des pendantes (dont Herezie en
prochaine
THOMAS HUSSON,
»
VICE- PRÉSIDENT DE
taient dans le monde de la communi-
cation. Il n’y a donc pas littéralement
de “monde d’après”, décrypte Tho-
citaires déclinables selon les sup-
ports, à des stratégies de rétention,
c’est-à-dire de conservation de
aussi organisationnelle de grande
ampleur. Ce qui suppose de donner
un rôle clé aux fonctions RH et
techniques dites de « Dynamic
Creative Optimization », littérale-
ment l’adaptation dynamique
France) couvrant plus de vingt
marchés dans le but de répondre à
des appels d’offres internatio-
FORRESTER RESEARCH mas Husson, vice-président et leurs clients existants. Le but recrutement afin d’accompagner au (selon un protocole à définir) des naux. ■

EN BREF
Le groupe M6 s’adapte aux montagnes russes NETFLIX ET UBISOFT
VONT ADAPTER
Après un rebond au troisième trimestre, il est prêt à affronter une nouvelle crise. « ASSASSIN’S CREED »
£ Netflix et l’éditeur de jeux
vidéo français Ubisoft vont
décliner en plusieurs séries la

856
ENGUÉRAND RENAULT £@erenault la crise en engageant immédiate- enfants Poly. Il a pleinement profité lions d’euros. En cas de coup dur, il
ment un plan d’économies de de la fenêtre de répit avant l’instau- pourra encore mobiliser ses lignes saga Assassin’s Creed, à la fois
100 millions sur l’année dont ration du couvre-feu à 21 heures et de crédit. en prises de vues réelles
AUDIOVISUEL À quelques jours 90 millions ont déjà été réalisées. avant le prochain durcissement des Il a, par ailleurs, engrangé les et en animation. « La première
d’un possible reconfinement, le Pendant le premier confinement, mesures sanitaires. fruits de sa politique de gestion des série sera une adaptation
groupe M6 a publié ses résultats sur
les neuf premiers mois d’une année
les chaînes de télé ont réduit leurs
coûts de grille grâce au report de
millions Ce constant souci d’adaptation et
cette réactivité devraient permettre
diversifications. Il a ainsi apporté sa
filiale iGraal au groupe GSG dont il
spectaculaire en prises
de vues réelles qui bousculera
très agitée en raison de la crise sani- l’Euro de foot 2020 et à la rediffu- d’euros d’affronter une fin d’année qui est devenu l’un des premiers ac- les conventions du genre »,
assurent les deux groupes.
taire. Les rebonds enregistrés du- sion de programmes de catalogue. Chiffre d’affaires s’annonce difficile. Déjà le mois tionnaires et enfin, il a ouvert le ca-
rant le troisième trimestre des chif- Mais le groupe a aussi réduit ses du groupe M6 au d’octobre a été bon ce qui devrait li- pital de sa filiale technologique
fres d’affaires publicitaires de la télé coûts de structure et d’organisation troisième trimestre miter l’impact sur le quatrième tri- Bedrock à RTL Group. Cette filiale CAPGEMINI
(+3 %), de la radio (+2,8 %) et de et a prouvé qu’il était capable de mestre. fournit des solutions de streaming
l’activité cinéma (+40 %) n’ont pas créer des émissions comme « Tous vidéo au groupe M6, au groupe RTL RÉSISTE BIEN
réussi à effacer complètement la en cuisine » avec Cyril Lignac, avec Bilan renforcé mais aussi à Salto, la plateforme £ Sur les neuf premiers mois de
forte chute de l’activité du premier des coûts de production plus faibles. Pour affronter les montagnes russes commune à TF1, France Télévisions l’année, le groupe Capgemini
semestre. Résultat, sur neuf mois, le Côté cinéma, le groupe M6 a soute- de la conjoncture, le groupe dirigé et M6. Au total, le groupe a pu exté- affiche un chiffre d’affaires
chiffre d’affaires du groupe a baissé nu les salles en ressortant pendant par Nicolas de Tavernost a géré au rioriser 119 millions d’euros de en hausse de 10,6 %,
de 15,2 %, à 856 millions d’euros et l’été le film De Gaulle, dont la car- plus près ses finances. En neuf mois, plus-values en neuf mois, qui sont à 11,5 milliards d’euros
le résultat opérationnel a chuté de rière a été stoppée en mars, mais il a renforcé ses fonds propres à venues gonfler son résultat net. Ce en incluant Altran. Mais
A

24,2 %, à 138,3 millions d’euros. aussi cinq autres films à succès dont 987 millions d’euros et affiche une dernier progresse de 80 %, à à périmètre constant, le chiffre
Très agile, le groupe M6 a fait face à Les Blagues de Toto et le film pour trésorerie disponible de 100 mil- 196 millions d’euros. ■ d’affaires recule de 3,5 %.
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO - N° 23 700 - Cahier N° 3 - Ne peut être vendu séparément - www.lefigaro.fr

CINÉMA EXPOSITIONS
PORTRAIT D’ANTONIO DE LA TORRE, VOYAGES DANS LES MUSÉES PARISIENS
LE « DEPARDIEU ESPAGNOL », AVEC LES OLMÈQUES AU QUAI BRANLY
À L’AFFICHE D’« UNE VIE SECRÈTE » ET LE JAPON ANCESTRAL À CERNUSCHI
PAGES 30 ET 31 PAGE 33
JULIETTE PAVY/LE FIGARO, THIBAUD CHAPOTOT/DDC, MUSÉE DU QUAI BRANLY, EPICENTRE FILMS

À PARIS, MARSEILLE OU
LYON, DES ÉTABLISSEMENTS
PROPOSENT DES FORMULES
ATTRAYANTES MIXANT DÎNER
ET NUIT SUR PLACE.
PAGES 28 ET 29

LES HÔTELS, DERNIÈRES BULLES D’ÉVASION


BRUCE SPRINGSTEEN,
RETOUR AU ROCK

L’HISTOIRE DU JOUR LE BOSS LIVRE « LETTER TO YOU »,

UN ALBUM BRUT, ENREGISTRÉ AVEC SON GROUPE HISTORIQUE. *Anniversaire 40 Ans

après ma venue. J’ai alors pris


OLIVIER NUC £@oliviernuc
conscience que j’étais le dernier survi-

D
vant de cette aventure collective. » C’est

«
onald Trump va perdre ainsi que Last Man Standing est née et
l’élection, je vous le pro- que la conception de l’album a été
mets. Le cauchemar na- amorcée. « J’ai écrit les chansons en dix
tional va cesser, j’en suis jours, et nous les avons enregistrées en
sûr. Et j’espère que la cinq jours », se félicite l’Américain.
victoire de Biden sera large et nette. »
C’est ce qu’affirmait Bruce Springs- « C’était très exaltant »
teen sans ambages il y a quelques Jamais encore Springsteen n’avait
jours, dans le cadre d’un échange avec gravé d’album dans les conditions du
une quinzaine de journalistes euro- live, sans retoucher les prises ou si
péens réunis le temps d’une visiocon- peu. « Comme ça, le disque était termi-
férence. La consigne nous avait pour- né avant qu’on en ait marre. Certains
tant été donnée clairement : aucune des arrangements se sont écrits tout
question ne devait porter sur la politi- seuls, c’était très exaltant. » Chaque
que américaine. À quelques semaines jour, le Boss chantait deux morceaux à
de l’élection, difficile pourtant de ne ses musiciens avant d’aller les consi-
pas solliciter l’artiste, vieux compa- gner en groupe. « J’ai tout traversé
gnon de route du Parti démocrate. avec eux, le pire et le meilleur. Mais les
Mais, désormais, Bruce Springsteen vingt dernières années ont été les
préfère parler de musique. meilleures », raconte-t-il au sujet du
L’homme, qui n’a jamais été très E Street Band, à ses côtés depuis près
productif, sort Letter to You, son ving- de cinquante ans. « J’ai aussi retrouvé
tième album studio, un an seulement de vieux morceaux en assemblant un
après Western Stars. Si ce dernier disque d’inédits pour le Disquaire Day :
marquait un pas de côté dans la carriè- j’en ai utilisé trois sur l’album. »
re du septuagénaire, le cru 2020 resti- Parmi celles-ci, Song for Orphans
tue le Boss dans son incarnation la plus avait été interprétée en 1972 par l’aspi-
rock, avec ses accompagnateurs de rant rock star lors de son audition de-
toujours, le E Street Band. « Je n’avais vant John Hammond, directeur artis-
pas écrit pour le groupe depuis sept ans. tique légendaire de la Columbia. Quant
Je me demandais si j’étais encore capa- à Jeannie Needs a Shooter, elle remonte
ble de le faire », explique-t-il. C’est à 1978, époque à laquelle Springsteen
après avoir rendu visite à un de ses préparait son chef-d’œuvre, Darkness
plus vieux amis, George Theiss, très on the Edge of Town. Un classique BOUTIQUES
malade, que Springsteen a eu le déclic auquel se réfère souvent le son de CLASSIC FUSION
COURCHEVEL • MONACO
et s’est mis à écrire une première Letter to You, qui, s’il n’est pas le meil- PARIS • ST-TROPEZ 40 YEARS ANNIVERSARY*
chanson. « Il faisait partie de mon pre- leur album de son auteur, atteste de sa
mier groupe, The Castiles, dans les an- foi indéfectible dans le rock’n’roll. ■
A

nées 1960. Il est mort quelques jours Letter to You (Columbia/Sony Music).
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

28 L'ÉVÉNEMENT

QUI DÎNE DORT


L’HÔTELLERIE
CONTRE-ATTAQUE
JEAN-MARC DE JAEGER
jmdejaeger@lefigaro.fr
LA FORMULE TIENDRA- sur la capitale. Damien et Aline, sé-
duits par l’offre « Un resto et au lit »
MARIE-ANGÉLIQUE OZANNE
maozanne@lefigaro.fr
CLAIRE RODINEAU crodineau@lefigaro.fr
T-ELLE JUSQU’À LA FIN lancée vendredi dernier, resteront
dormir sur place. La direction, non

DE LA SEMAINE ?
sans humour, a fixé le tarif de cette of-
VALÉRIE SASPORTAS vsasportas@lefigaro.fr
ET PHILIPPE VIGUIÉ-DESPLACES fre à 135 € (le prix de l’amende pour
non-respect du couvre-feu). « C’est
À PARIS, STRASBOURG,
pviguiedesplaces@lefigaro.fr
un moyen de nous faire plaisir tout en

E
soutenant les hôteliers, même si je doute
n imposant un couvre-feu, le
gouvernement a mis les gran-
LYON ET MARSEILLE, que ce soit très rentable pour eux », ex-
plique le jeune couple de Parisiens ha-
des métropoles à l’heure des
coins les plus reculés de DES HÔTELIERS- bitué du « staycation ».
Offre « Un resto et au lit » incluant
France. Là où l’on dîne tôt. Le
Parisien, par exemple, pour qui la soi-
rée débute à 21 h 30 ne s’y retrouve pas.
RESTAURATEURS la nuitée, deux plats et une boisson
(cocktail, verre de vin ou soft) à partir

PROPOSENT DE RESTER
de 135 € pour une personne, 180 €
Les hôteliers-restaurateurs non plus. pour deux. Tél. : 01 46 06 72 85 ;
« Je cours toute la journée, alors si le soir Terrass-hotel.com.
aller au resto consiste à avaler trois plats DORMIR APRÈS
l’œil rivé sur sa montre… Autant rester
chez moi, explique Romain, cadre et
LE DÎNER À DES PRIX uLYON, EN MODE DOLCE VITA En plein quartier Confluence, à
trentenaire à la Défense, je ne paye pas 2 minutes à pied de la Sucrière et 5 mi-
un loyer hors de prix à Paris pour avoir
la vie nocturne de Châteauroux ». Le IRRÉSISTIBLES. nutes du Musée des Confluences, MOB
Hôtel joue la carte de la convivialité et
constat établi, reste à imaginer la para-
de pour ne pas priver les urbains du
plaisir de la table, de la convivialité et
DE QUOI RÉENCHANTER la créativité. Son pied de nez au cou-
vre-feu ? L’Offre « Fugue » (nuit + pe-
tit déjeuner + late check-out + 2 pizzas,
du partage. Trouver une idée pour les
distraire, leur offrir une bulle de dé-
NOS SOIRÉES AU TEMPS au restaurant ou en room-service) à
129 € pour deux. La literie est digne
compression et d’évasion, les inviter à
sortir le soir sans enfreindre la loi, voilà
DU COUVRE-FEU. d’un hôtel de luxe et les pizzas sont une
invitation au voyage. La pâte, confec-
un défi que les hôteliers-restaurateurs tionnée à partir d’une farine ultradiges-
sont bien décidés à relever. À la vue des te en provenance d’un moulin d’altitu-
hôtels à moitié vides et des restaurants de italien (toute une histoire !) est fine
qui ne font pas le plein, le secteur fait comme à Naples. La garniture : fraîche
preuve d’imagination. Les idées pleu- et saine. En un mot : Andiamo !
vent. « Au lieu de pleurer sur notre sort, Tél. : 04 58 55 55 88 ; mobhotel.com.
on a cherché des solutions et on s’est
aperçu qu’on avait le droit, si un client
uPARIS, COCKTAIL GAGNANT 2
dormait à l’hôtel, de prolonger son dî- En temps normal, l’Hôtel des
ner », explique Louis Solanet, qui prési- Grands Boulevards profite de l’effer-
de aux destinées du Rochechouart, le vescence des sorties de théâtre. Mais
dernier né des 4-étoiles de la capitale, en ce premier vendredi de couvre-feu,
parmi le tout premier à dégainer. Son l’ambiance est calme, trop calme. Son
équipe a détourné sciemment le « qui bar à cocktails, The Shell, est certes
dort dîne » (lire ci-contre) en une for- Le Terrass’’ Hotel, 4-étoiles implanté plein à craquer dès 18 heures. Dans une
à Montmartre depuis 1911, a aménagé
mule marketing plus appropriée aux ambiance feutrée, Maxime Potfer y
un restaurant éphémère sur son rooftop
nouvelles règles sanitaires : « Qui dîne, couvert, en remplacement du restaurant mixe avec panache ses créations origi-
dort ». « Nous proposons une chambre permanent (ci-dessous). nales. Sous la grande verrière du res-
double à partir de 60 € par personne, un L’hôtel HOY propose une carte végétale, taurant, une vingtaine de convives dé-
tarif volontairement attractif pour un de saison et locavore, conçue gustent des classiques français
établissement comme le nôtre, avec par Lauren Lovatt, la gourou British influencés par les origines japonaise et
l’obligation pour le client de dîner au sein de la cuisine des plantes (en bas). italienne des deux chefs. « Rassurez-
de l’établissement, mais nous avons fait moi, on peut bien rester à
le choix de ne pas imposer de table après 21 heures ? »,
menu, ni un minimum à la demande Simon, un
carte. C’est cette liberté Français installé à Lon-
de choisir qui a tout de dres de passage à Paris.
suite fait un carton, on a « Bien sûr ! Entre nos
même été un peu dépassé murs, vous êtes comme
au début par le succès de chez vous », répond
notre offre », conclut Eugène, le chef de salle.
l’hôtelier plutôt satisfait. À 20 h 38, un groupe de
Tout comme une clientèle trois amis se presse de
pour qui passer une nuit à commander un VTC. pleinement de ce balcon sur la Médi- avec terrasse privée. L’enseigne au de-
quelques pas de chez soi Trente minutes après terranée, il faut arriver tôt (avant le sign chic, éthique et abordable du
dépayse. Un peu comme le couvre-feu, deux coucher de soleil) pour l’apéro ou en- groupe AccorHotels. « Vous êtes venue
de courtes vacances mais couples et un autre trio core mieux… dormir sur place. Le nou- comment ? », s’enquiert notre hôte. À
sans voyager… Ces escapa- s’éternisent à leur ta- veau package « Qui dîne dort » (pour vélo. Une piste cyclable passe devant
des nocturnes ajoutent ble, profitant de leur un dîner à la carte au restaurant – en- la porte. « Donnez-moi vos clefs, je le
évidemment du piment dessert ou d’un der- viron 50 euros -, la chambre est à gare au parking. » Il a surgi du bar, qui
dans cette soupe à la gri- nier cocktail. Des 100 euros, toutes catégories confon- fait office de comptoir d’accueil, ouvre
mace que les citadins sont chambres spacieuses dues) a pris comme un feu de brousse. sur un rez-de-chaussée appelé « Social
contraints d’avaler, sans et douillettes, déco- « Cette offre a été pensée au départ pour Hub », autour d’une verrière ouvrant
mot dire. L’idée fait son rées dans le style Marie-Antoinette, les les locaux, afin qu’ils puissent s’évader sur un jardin animé d’un film muet sur
chemin. À une autre échel- attendent à quelques marches d’esca- un peu, même en période de couvre- un mur. On s’y installe sur une table
le, le groupe Accor réfléchit à un lier de là, dans l’une des quatre ailes du feu », nous confient les fondateurs du basse dotée de prises USB, on s’y étale
concept proche, actuellement testé au bâtiment, construit peu avant la Révo- groupe hôtelier. Au final, elle a séduit sans craindre de devoir tout ranger
Novotel Paris-Porte-de-Versailles, lution. tout le monde ! pour aller dîner : on vous sert là où
sous la forme d’une invitation à dormir Offre « Parenthèse parisienne » incluant Compter 150 € pour une personne en vous êtes des petits plats à partager. Il
et à « dîner avec les poules… » ! Une ha- la nuitée, le petit déjeuner, -15 % chambre simple, et 200 € pour deux en est déjà l’heure du couvre-feu. Im-
bitude qu’il faudra bien adopter si le sur le dîner, un « late check-out » chambre double, dîner compris. Valable pression grisante de s’être laissé enfer-
couvre-feu tombe à 19 heures comme à 14 heures et un surclassement garanti, du dimanche au jeudi soir jusqu’au mer. Dans une ambiance d’auberge de
redouté. à partir de 247 € pour deux personnes. 9 novembre. Tél. : 04 13 94 34 00 ; jeunesse, on regagne sa chambre. Sous
Tél. : 01 85 73 33 33 ; lesbordsdemer.com/fr le lit, une niche où glisser son bagage ;

uPARIS, LE DÎNER ET LA NUIT


AU PRIX DE L’AMENDE
fr.grandsboulevardshotel.com sur le mur, un écran géant ; dans la

uPARIS, AMBIANCE douche, des produits d’accueil Kevin


Le bruit des conversations masque à
uMARSEILLE, AUBERGE AUSTRALIENNE Murphy au parfum exotique de prune
TERRASS’ HÔTEL ; SOPHIE VAN DEN HOEK

peine celui de la pluie qui tombe sur le LES PIEDS DANS L’EAU « Bienvenue au Tribe » (prononcer de Kakadu. On a bien fait de rester !
rooftop couvert du Terrass’’ Hotel, ce À quelques minutes du cœur de Mar- « traillebe ») vous accueille un « wel- Compter 100 € en moyenne
4-étoiles implanté à Montmartre de- seille, dans un bâtiment des années comer » qui s’avance au-devant de par personne en venant à deux (repas
puis 1911. Un restaurant éphémère y a 1930, l’hôtel littoral Les Bords de Mer vous. Dans le quartier des Batignolles, autour de 30 €, et chambre double
été aménagé en remplacement du res- (19 chambres) surplombe la grande entre le marché couvert et le jardin à 140 €), petit déjeuner : 22 €.
taurant permanent qui n’ouvre désor- bleue. Outre la déco signée par l’archi- Martin-Luther-King, le Tribe intrigue. Tél. : 01 42 63 50 00 ; mytribehotel.com
mais plus qu’à l’heure du déjeuner tecte marseillais Yvann Pluskaw, la Ce 4-étoiles au nom nouveau venu
(durant la période de couvre-feu).
Parmi la vingtaine de clients présents
piscine chauffée sur le toit et la savou-
reuse cuisine de la mer de Camille
d’Australie ressemble tout à la fois à un
coffee-shop, à un espace de cowor- uSTRASBOURG,
TOUT NOUVEAU TOUT BEAU
ce soir-là, essentiellement des habi- Gandolfo, la vue est l’atout essentiel de king, et à un bar à cocktails propice Deux étoiles de plus ! L’Hôtel des Vos-
A

tants du quartier venus prendre un ce petit hôtel de la collection Les Do- aux apéros dînatoires. C’est aussi un ges a rouvert la semaine dernière face
verre entre amis en profitant de la vue maines de Fontenille. Pour profiter hôtel de 79 chambres dont 5 singles à la gare centrale de Strasbourg après
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

L'ÉVÉNEMENT 29
LE GÎTE
ET LE COUVERT
Le lit est une autre table pour
les Français. Qu’on en juge
un peu : « On fait la grasse
matinée », « on mange l’oreiller »
et « qui dort, dîne ». Cette
dernière expression signifie
aujourd’hui « oublier sa faim en
dormant ». Un sens qui serait
bien éloigné de celui de son
origine. En effet, le conditionnel
est de mise. Si l’on note la formule
au XVIIe siècle, sa naissance
fait débat. Selon certains, nous
la devrions aux aubergistes
du Moyen Âge. Lorsque ceux-ci
recevaient des voyageurs
voulant dormir, ils les obligeaient

JULIETTE PAVY/LE FIGARO ; ALDO PAREDES ; BENOIT LINERO ; STÉPHANE ABOUDARAM/ WE ARE CONTENT(S)
d’abord à dîner. Autrement dit,
« qui dort dîne » aurait été
une façon d’imposer le couvert
avant le gîte. Dans son livre
Les 1001 expressions préférées
des Français, Georges Planelles
précise que, selon le linguiste
Alain Rey, le proverbe dériverait
de la pensée de Ménandre :
« Le sommeil nourrit celui qui n’a
pas de quoi manger. » Voilà de
quoi nous laisser sur notre faim…
ALICE DEVELEY

deux ans de travaux, qui ont hissé battu par la pluie, la terrasse du café Offre « Qui dîne dort ». Pour deux, dîner le seuil, zelliges turcs, lanternes indien-
l’établissement datant de la fin du Panache, attenante à l’hôtel éponyme, (entrée-plat ou plat-dessert) et chambre nes et velours émeraude vous transpor-
XIXe siècle dans la cour des 4-étoiles. est la seule source de lumière. L’éta- double à 140 €. Petit déjeuner à 12 €. tent dans un ailleurs romanesque. Le
Ascenseur ancien, boiseries murales, blissement affiche complet, malgré la Tél. : 01 47 70 85 87 ; hotelpanache.com restaurant bar Galanga affiche complet
mobilier design… Dès l’entrée et jus- pénurie de voyageurs. 140 € pour le ce soir-là. Le chef, Thomas Danigo, a
que dans les 63 chambres et suites, la
décoration nous plonge dans le faste
gîte et le couvert, c’est la moitié des ta-
rifs habituels de ce 4-étoiles à la fière uPARIS, EXOTIQUE CHIC
Un couple, une petite valise de
concocté un menu couvre-feu (en-
trée+plat ou plat+dessert à 42 €) servi
des années 1930. Une salle de sport, un allure Art déco signée Dorothée week-end à la main, arrive à la récep- « à l’américaine dès 18 heures », dit-il.
bar caché et un sauna ouvriront dans Meilichzon. Dans l’étroite salle de res- tion de l’hôtel Monsieur George, salue Mais les deux tiers des clients ont opté
les caves voûtées quand la situation sa- taurant, dînent au coude à coude des et tend ses clés de voiture. « Avez-vous pour le package comprenant, en plus,
nitaire le permettra. Pour inciter les couples en mal de virées romantiques fait bonne route ? » demande la directri- une nuit sur place, avec petit déjeuner.
Strasbourgeois à s’approprier ce nou- et des fratries, heureuses de se retrou- ce. « Excellente ! Nous arrivons des But- Le lendemain matin, comme dans un
vel établissement, l’hôtel propose la ver sans contrainte horaire autour 1. À Montmartre, derrière sa façade tes-Chaumont ». La scène se passe sa- club de vacances, on retrouve les mê-
chambre à un prix canon aux clients d’un bon petit plat : risotto aux cham- Art déco, le restaurant de l’hôtel medi dernier. Comme les autres clients, mes visages, penchant la tête avec un
qui dînent dans son restaurant, la pignons émulsion Ossau-Iraty ou pou- Rochechouart, qui a lancé majoritairement des Parisiens et des sourire en signe de reconnaissance et
Brasserie K : soit 118 € pour deux per- let jaune panais rôti. Un passage éclair le concept « Qui dîne dort ». Franciliens, ces quadras ont voulu s’of- de bonheur partagé.
2. Les tables de l’hôtel MOB Lyon
sonnes, avec le repas (menu 3 plats), la de la police, venue tâter le terrain sur frir une escapade dépaysante à deux pas Menu Couvre-feu, chambre double
Confluence où déguster
nuitée et le petit déjeuner. les coups de 21 h 30, ne met pas fin à la les délicieuses pizzas maison. de chez eux. Le dernier hôtel 5-étoiles et petit déjeuner : 290 € pour deux
Tél. : 03 88 62 62 30 ; fête. « On continue de servir en salle 3. Le chic intemporel d’une chambre du quartier des Champs-Élysées a été (au lieu de 390 € la chambre seule).
hoteldesvosges-strasbourg.com tant que c’est possible », assure-t-on à de l’hôtel Monsieur George, décoré par la grande Anouska Hempel, -20 % sur le spa. Tél. : 01 87 89 48 48 ;
la réception. Téméraire, le serveur à deux pas des Champs-Élysées. inspirée par un palace du Bosphore. Dès monsieurgeorge.com.

uPARIS, CONFINEMENT
ZEN ET PÉTILLANT
nous propose même un dernier verre.
Il est 22 heures passées. Panache n’a
4. La vue imprenable sur la grande bleue,
à l’hôtel Les Bords de Mer, à Marseille.
Ouvrir un refuge zen en haut de la vi-
brante rue des Martyrs, à deux foulées
jamais si bien porté son nom ! LAURENT DUC
de Pigalle, tenait de la gageure. Mis- PRÉSIDENT DE LA BRANCHE HÔTELLERIE FRANÇAISE DE L’UMIH
sion réussie pour l’hôtel HOY (acrony- 3
me de House of Yoga, et traduction
d’« aujourd’hui » en espagnol), le nid
« Le protocole est mieux respecté
douillet imaginé par la Franco-Mexi- au restaurant qu’en chambre »
caine Charlotte Gomez de Orozco. Stu-
dio de yoga, atelier de composition Laurent Duc, président de la branche hô- hôtelière étant exclue du couvre-feu,
florale, choix infini de soins et autres tellerie française de l’Umih, principal syn- cela comprend son restaurant s’il le ré-
massages : HOY est un hôtel qui vous dicat patronal des métiers de l’hôtellerie serve à sa clientèle qui, ainsi, respecte
veut du bien. Quitte à ce que vous de- et de la restauration, est consterné, bien l’interdiction de « déplacements de
viez laisser à la porte certaines mau- après avoir entendu Jean-Baptiste Le- personnes hors de leur lieu de résidence
vaises habitudes. Dans les chambres moyne, secrétaire d’État en charge du entre 21 heures et 6 heures ». Or, cette
(au nombre de 22), pas de télévision Tourisme, préciser que l’interdiction faite interprétation doit être validée par cha-
mais une barre d’étirement et un drap aux restaurants de servir après 21 heu- que préfet de chaque département
pour faire du yoga aérien. Côté assiet- res concerne aussi les hôtels-restau- concerné… Après la déclaration de Jean-
te, une carte végétale, de saison et lo- rants. Jusque-là, ces derniers avaient Baptiste Lemoyne, plus aucun ne va la
cavore conçue par Lauren Lovatt, la profité d’un flou dans le décret ministé- valider. Mais les clients ont-ils un Covid
gourou british de la cuisine des plan- riel pour accueillir en salle leurs résidents plus agressif après 21 heures ? Le pro-
tes. Pour le couvre-feu, l’hôtel propo- sans limite d’heure. blème, est que le room service n’existe
se une formule à 220 € pour deux com- pas dans tous les hôtels !
prenant le dîner (entrée-plat-dessert LE FIGARO. - Le concept
au choix entre deux options), la nuit, 4 « Qui dîne dort », à la popularité Le room service est une obligation
et un petit déjeuner ouvert d’esprit, contagieuse de Paris à Marseille pour les hôtels 5-étoiles uniquement…
entre viennoiseries, tartines au beurre en passant par Toulouse et Lyon, Absolument. Il n’est obligatoire qu’en
fermenté (végétal, of course) et graines a déjà fait long feu. Seul le room 5-étoiles et ne concerne donc que
de chia. Dans le contexte actuel si dif- service est autorisé après 21 heures, 500 établissements sur 18 000 en Fran-
ficile, l’apaisante « “city retreat” car- a tranché Jean-Baptiste Lemoyne, ce. Et puis les protocoles sont bien plus
tonne », précise la direction, qui vient le secrétaire d’État en charge respectés dans un restaurant que dans
de lancer une deuxième option, l’offre du Tourisme. Comment réagissez- une chambre d’hôtel. Certaines villes
« Better than home » : le dîner, la nui- vous à ce tour de vis ? comme Lyon ont d’ailleurs interdit le
tée, le petit déjeuner, 2 cours de yoga Laurent DUC. - Le décret est flou. Selon room service.
et un soin pour 290 € pour deux per- son article 51, en zone de couvre-feu,
sonnes. Namasté ! « les autres établissements recevant du Vous étiez favorable
Tél. : 01 77 37 87 20 ; hoyparis.com public ne peuvent pas accueillir de public au « Qui dîne dort » ?
entre 21 heures et 6 heures du matin Oui. C’était de la résistance intelligente,

uPARIS, LE COUVRE-FEU
AVEC PANACHE
sauf pour les activités mentionnées à
l’annexe 5, dans laquelle figure : hôtels et
de la logique de terrain que les ministres
n’ont pas. Maintenant, je serai cynique,
A

Samedi, 21 h 05. À deux pas des Grands hébergements similaires ». Dès lors, c’est « qui dort dîne ».
Boulevards, dans un Paris désert et nous pouvons considérer que, l’activité PROPOS RECUEILLIS PAR V. S.
mercredi 28 octobre 2020 LE FIGARO

30 CULTURE

« UNE VIE SECRÈTE » :


LA FEMME
ET LE PRISONNIER
la porte ouverte sur la rue ? Le clandestin
PENDANT LA GUERRE CIVILE s’enterre, observe les visites par le trou de
ESPAGNOLE, UN MILITANT la serrure. Le temps passe goutte à goutte.
Le film est découpé en chapitres.
RÉPUBLICAIN ÉCHAPPE AUX L’ennui pèse. La lumière du jour devient
FRANQUISTES EN SE TERRANT un danger. La peur est une compagne de
tous les instants. Les journaux le
CHEZ LUI. CETTE CHRONIQUE tiennent au courant de l’actualité. Les
bulletins à la radio, puis à la télévision,
D’UN ENFERMEMENT, QUI ponctuent les journées. Il y a ce qu’il ap-
SE DÉROULE SUR TRENTE ANS, prend. Le reste, il l’imagine. Un bref
coup d’œil par la fenêtre, derrière un
EXPLORE TOUS LES SENTIMENTS rideau, voilà le maximum qu’il peut
s’offrir. Cela n’en finira donc jamais ?
AVEC UNE NOIRCEUR Parfois, la jalousie lui saute à la gorge.
GLAÇANTE DE RÉALITÉ. « Les taupes »
Le fils grandit, a de plus en plus de mal à
garder le silence. Des haines mijotent.
ÉRIC NEUHOFF eneuhoff@lefigaro.fr Rosa attise les convoitises des mâles

R
alentour. Higinio vieillit. En ce qui le
apide calcul : le film dure concerne, le terme confinement aurait
deux heures et demie et le hé- été un peu faible. Ces prisonniers à domi-
ros passe trente ans caché cile ont existé. On les appelait « les
dans un placard. Cela repré- taupes ». Ils ont un teint de craie, des
sente cinq minutes par année, yeux vides, une mauvaise barbe. Un faux
ce qui n’est pas excessif. Une vie secrète pas, un mot de trop, et c’est la catas-

DE LA TORRE, LE « DEPARDIEU
n’est donc pas un film trop long. En trophe. Un coup de sonnette impromptu assez de mal. Il faudra patienter jusqu’à
1936, Higinio échappe aux troupes fran- risque de conduire au drame. Les autres 1969 pour que l’amnistie soit prononcée.
quistes. Ce militant républicain est obli- se transforment en ennemis. L’intendan- Trente ans perdus, trente ans pour rien.
gé de se cloîtrer chez lui. La guerre civile ce est d’une complication rare. C’est un cas très difficile. Les réalisateurs
bat son plein. Il se terre derrière une Les problèmes de la vie quotidienne se sont mis à trois pour le traiter. On ne
cloison. Sa femme, Rosa, maintient les prennent des dimensions incommen- sait pas comment ils se sont partagé le tion du confinement, la peur d’être dé-
OLIVIER DELCROIX £@Delcroixx
apparences à l’extérieur. surables. Comment expliquer à l’exté- travail, mais ils donnent à cette chroni- couvert, la manière de gérer une vie de
Non, elle n’a plus de nouvelles de son rieur qu’on fait sécher du linge masculin ? que d’un enfermement une impression couple clandestine, Antonio déploie une
mari. Le couple se tient les coudes. Il s’agit Comment remplacer les vêtements d’un de noirceur et d’histoire vraie. Grâce à Il est tour à tour volubile, truculent, dé- palette d’émotions qui force le respect.
d’une gageure. On songe à la phrase de mari qui est censé avoir disparu ? La si- Antonio de la Torre, qui est un peu le sarmant et surtout plein de charme. De « Je me suis rendu compte il y a peu de
Chardonne : « L’amour, c’est beaucoup tuation s’éternise. Il y a des disputes, des Piccoli ibérique, et à la douce, la brune passage à Paris pour défendre le film es- temps, en jetant un œil sur une photo pro-
plus que l’amour. » Sur un calendrier, le sautes d’humeur. L’Espagne vit dans la Belén Cuesta, cette anecdote qui n’en est pagnol Une vie secrète, l’acteur Antonio motionnelle, que mon personnage, Higi-
reclus coche les jours. Les croix se succè- pénombre et la crainte. Le clandestin ré- pas une, qui n’est pas isolée, prend une de la Torre reçoit avec un mélange de nio, qui vit confiné la plupart du temps,
dent par milliers. Il souffre dans sa dignité. siste dans son coin. Il garde son quant-à- étrange beauté. Leurs solitudes se frottent candeur et d’enthousiasme qui le rap- porte également un masque durant plu-
Son épouse tombe enceinte. Il faut mentir. soi. Cela lui confère de la grandeur. comme deux silex. Des étincelles prochent d’une sorte d’Al Pacino ibère sieurs séquences, remarque-t-il. Alors
Dehors, les exécutions s’enchaînent. Le N’empêche, cela commence à bien faire. éclairent cette interminable attente à la mâtiné de Dustin Hoffman. À 52 ans, cet oui, curieusement, ce film historique nous
village est aux aguets. Un voisin suspi- La responsable de ces choses épouvan- Buzzati. Ce huis clos énumère toute la acteur râblé, vibrionnant d’énergie, ne rappelle par bien des aspects ce que nous
cieux rôde. Pourquoi ne laisse-t-elle plus tables est la politique. On n’en dira jamais gamme des sentiments. ■ ressemble pas aux différents personna- vivons en ce moment. Pour moi, cette pé-
ges qu’il a pu incarner dans ses films riode de Covid est un véritable défi. En
(plus de 80 à ce jour depuis presque tant que père de deux enfants de 4 et
trente ans). 9 ans, je dois faire attention à ce qu’ils ne
Pourtant, celui qui tourna deux fois grandissent pas dans la peur. En même

U avec Almodovar (Volver et Les Amants temps, il y a cette crise sanitaire sans

V EA VEMBRE passagers) sait, d’une simple mimique


ou intonation, voire un petit geste, de-
précédent qui fait que j’ai envie de les
protéger de la contagion. C’est un grand
U NO
NOOBRE /
venir un ex-taulard fraternel (Azul, paradoxe pour moi. Je ne sais pas com-
2007, qui lui valut un Goya), un clown ment m’y prendre. Car il est important de
de cirque fou amoureux (Balada triste, leur transmettre la notion de liberté. J’ai
T
OC
2011), un tailleur prestigieux au terri- toujours pensé que la peur nous faisait vi-
fiant secret (Amours cannibales, 2014), vre en dessous de nos possibilités. Par
un vengeur taciturne (La Colère d’un peur, on s’autolimite. Parfois même, on
homme patient, 2017), un prisonnier po- vit sous une chape de peur qu’on se fabri-
litique (Companeros, 2019) ou encore un que soi-même. Alors, combattre la peur
homme politique corrompu aux abois du Covid avec mes enfants, c’est une
(El Reino, 2019). Acteur incontournable bataille de tous les instants. »
depuis une dizaine d’années dans son Sans s’en rendre compte, l’acteur a
pays natal, il est considéré par ses com- commencé à faire de grands gestes. Il
patriotes comme un « Depardieu espa- vous regarde avec des yeux d’une gran-
gnol ». Car de la Torre sait tout jouer. de intensité et l’on repense à cette
Les rôles de composition sont devenus comparaison avec Gérard Depardieu…
sa spécialité. Un vrai caméléon… « Un Gérard Depardieu ibère ? Houla !,
Dans Une vie secrète, le comédien, qui fait-il en riant. Je vais me décomposer
a accumulé 14 nominations aux Goya tout de suite… » Loin de se décomposer,
(l’équivalent des Césars pour le cinéma il choisit de nous raconter une histoire à
espagnol) incarne Higinio, un républi- propos de notre acteur national. « Je me
cain espagnol contraint de se cacher souviens très précisément que dans
dans sa propre maison pour échapper à Green Card, de Peter Weir, j’ai été
la répression franquiste. « Ce film possè- soufflé par la façon dont ce géant du ci-
de une grande valeur pour moi, raconte-
t-il. Il m’a permis de me représenter pré-
cisément la vie de mes parents, cette
génération d’Espagnols modestes qui a
subi et vécu le franquisme. Ma mère a été
analphabète toute sa vie et mon père a dû
commencer à travailler dès l’âge de
Comment les communistes ont pris le pouvoir en Chine 12 ans. Ce destin-là, il était important
Née en 1912 sur les ruines d’un régime impérial séculaire, Alors que les relations entre la Grèce et la Turquie ont connu pour moi de le faire exister au cinéma à
la république de Chine sombra dans le chaos dès ses un regain de tension en Méditerranée orientale, Le Figaro travers ce film. »
premières années. Anarchie suscitée par les seigneurs Histoire éclaire l’inimitié séculaire entre les deux voisins et Certains dialogues sont même issus
de la guerre, émergence du Guomindang et de ses chefs l’attitude va-t-en-guerre du président Erdogan, qui vient de de phrases prononcées par sa propre
Sun Yat-sen puis Chiang Kai-shek, guerre contre le Japon, retransformer Sainte-Sophie en mosquée. Côté reportage, mère. « Je me souviens l’avoir entendue
guerre civile et victoire du Parti communiste : Le Figaro il vous emmène visiter la stupéfiante Saline royale d’Arc-et- dire : “Que Dieu ne m’envoie pas toutes
Histoire revient sur l’histoire mouvementée de la Chine au Senans, conçue comme une cité utopique par l’architecte les souffrances que je suis capable d’en-
XXe siècle. Aidé des meilleurs spécialistes, il décrypte les Ledoux, et vous explique les raisons du succès phénoménal durer”. Mes parents, comme beaucoup
mécanismes par lesquels Mao Zedong hissa au pouvoir des youtubeurs d’histoire, dont les chaînes inventives d’Espagnols de cette génération, ont ap-
le Parti communiste et dresse le bilan du maoïsme et de fleurissent sur Internet. pris à manier une langue occulte, une
ses millions de victimes, du Grand Bond en avant à la langue figurée et métaphorique. Ils ont
Révolution culturelle. Le Figaro Histoire, 132 pages. développé un langage de secret pour
évoquer la terreur sans la dire. »

8
Dans Une vie secrète, titre français qui
En vente actuellement chez tous les marchands

ne rend pas tout à fait justice à l’original,
La trinchera infinita, signifiant « la tran-
de journaux et sur www.figarostore.fr/histoire
,90
chée éternelle », le personnage incarné
par Antonio de la Torre se réfugie dans
Retrouvez Le Figaro Histoire sur Twitter et Facebook sa propre maison et se retrouve sous la
protection de sa jeune épouse Rosa (in-

6,99€
terprétée avec beaucoup de nuances par
Version digitale également disponible sur figarostore.fr à Le Figaro Histoire, l’actrice Belén Cuesta). Cette captivité Antonio de la Torre, 52 ans,
A

tout reste à découvrir durera plus longtemps que prévu : un acteur caméléon qui a plus de 80 films
trente-trois ans ! Entre la représenta- à son actif. BERZANE NASSER/ABACA
LE FIGARO mercredi 28 octobre 2020

CULTURE 31

AVEC MAÏWENN, L’« ADN »


EST LOIN DU GÉNIE GÉNÉTIQUE
CINQ ANS APRÈS « MON ROI »,
LA CINÉASTE LIVRE UN FILM
INTIMISTE SUR LE DEUIL
ET LA RECHERCHE DE
SES ORIGINES. UN PORTRAIT
FAMILIAL UN PEU FOUTRAQUE
ET TROP NARCISSIQUE.

MALGOSIA ABRAMOWSKA
C’
est un film sur la mort
plein de vie. Dans
ADN, le nouveau film
de Maïwenn, tout
commence par le
joyeux chaos d’une réunion de famille Devant la caméra de Maïwenn, Fanny Ardant, Dylan Robert, Omar Marwan et
dans un Ephad. Émir, grand père algé- Caroline Chaniolleau composent une tribu foutraque et pleine de vie.
rien atteint de la maladie d’Alzheimer,
concentre toutes les attentions. ractéristiques d’une famille le personnage pétillant et drôle incar-
Autour de lui, un incessant ballet dysfonctionnelle, tout en avançant né par Louis Garrel apporte une légè-
d’enfants, de petits-enfants, de filles comme un seul homme. Une fois l’an- reté comique.
Antonio de la Torre et Belén Cuesta et de mères qui s’accrochent, rient, se cêtre mort, la tempête éclate. Mais en resserrant la focale sur Nei-
dans Une vie secrète, un huis clos disputent, s’engueulent. Le grand li- ge dans la seconde partie, Maïwenn
qui brosse une histoire décalée vre des photos d’une vie circule de Goût d’inachevé perd l’effet de groupe. Recentré sur la
de l’Espagne franquiste. EPICENTRE FILMS mains en mains. Le passé d’Émir défi- Chez Maïwenn, un être vous manque quête des origines, l’ADN d’une femme
le. Un parcours entre militantisme en- et tout est exalté. L’indispensable tra- écartelée par son muliculturalisme, le
gagé, fait de réflexions littéraires, so- vail de deuil est balayé par les vicissi- film plonge dans une démonstration
ciales et politiques, rythmé par la tudes du réel. La réalisatrice de Polisse qui frise le narcissisme ou l’autofiction

ESPAGNOL »
guerre d’Algérie et ces braises mal (2011) filme le choix du cercueil dans à la Christine Angot. Cette manière
éteintes. Pourtant, ce patriarche aux le bureau étriqué des pompes funèbres décomplexée de montrer sans fard les
grands yeux et au sourire si doux reste telle une terrifiante séquence dans une soubresauts émotionnels provoqués
un repère de bienveillance dans un comédie noire à l’italienne. L’enfer par le décès d’un proche est louable.
océan de névroses familiales qui s’en- des mille et un détails scabreux (faut- Pourtant le film cesse de captiver et
néma posait un regard plein d’amour et Jamais je n’aurais osé l’approcher. Mais trechoquent. il acheter un cercueil en carton, re- laisse un petit goût d’inachevé. Lais-
de tendresse sur Andie MacDowell. Je me en jouant une pièce ensemble où nous in- Maïwenn met en scène Neige, son couvert d’une toile intérieure blan- sant le spectateur sur le bas-côté, livré
revois encore en train de me dire : “Si un carnions les deux personnages princi- héroïne (incarnée par elle-même), di- che…) forme un chemin de croix à lui-même et à ses propres doutes
jour j’arrive à avoir ce type de regard, paux, je me suis senti un autre. Un peu vorcée et mère de trois enfants, per- autant lié aux querelles familiales qu’à existentiels. ■
alors j’aurai réussi quelque chose dans comme si un pouvoir m’avait été donné à due dans la tourmente. Elle filme à vif, la paperasse administrative qui se O. D.
ma vie.” » Des instants magiques de ci- travers le biais du jeu d’acteur. Pour moi, à fleur de nerfs, joue sur le fil à la limi- dressent face au chagrin. Ce sens du
néma qui ne se produisent pas à chaque cette troupe, c’était comme la Comédie- te de l’improvisation totale et du do- détail cueille le réel dans son essence.
tournage. Mais c’est pourtant cette Française, ou la Royal Shakespeare cumentaire. Les vingt premières mi- Jusqu’à l’enterrement, ce portrait « ADN »
grâce naturelle qu’il recherche tout en Company ! C’était ce qu’il y avait de nutes se présentent comme une d’une fratrie extravagante et excessive Drame de Maïwenn
continuant d’analyser le phénomène mieux au monde. » collection d’instants volés, une série se déroule dans une gigue enivrante. Avec Maïwenn, Fanny Ardant,
Depardieu. « Il a quelque chose d’une Pourtant, influencé par ses copains de de polaroïds attachants, qui reconsti- ADN capte le désarroi et la sidération Louis Garrel
bête. C’est un animal qui fonctionne à classe, il délaisse bientôt cette classe de tuent un drôle de puzzle un peu fou- d’une cellule qui implose. Fanny Ar- Durée 1 h 30
l’instinct. C’est pour cela qu’il possède théâtre et continue sa vie. À 24 ans, traque. Cette famille a toutes les ca- dant en mère toxique est jubilatoire. Et ■ L’avis du Figaro : ○○¡¡
une palette d’émotions si large. Il peut après la mort de son père, il devient
tourner à 360 degrés et tenter de saisir journaliste à Canal Sur et commence à
toutes sortes de choses, de l’amour à la gagner sa vie. C’est un autre ami vou-
colère, en passant par la tristesse. En lant être dramaturge qui le ramène vers
même temps, il a le visage d’un gamin. le théâtre et le cinéma. Antonio de la JEAN-MARC DUMONTET PRÉSENTE

RICHARD BERRY
Cet air d’enfance est toujours là. Et dans Torre décide de s’installer à Madrid,
ce film-là, le regard qu’il a est vraiment prend des cours avec une professeur de
inégalable. » théâtre exceptionnelle, Cristina Rota,
On n’est pas au bout de nos surprises qui forma également Penélope Cruz.

PLAIDOIRIES
concernant Gérard Depardieu. Car « Ce fut une révélation », se souvient-il.
Antonio de la Torre enchaîne avec un Il enchaîne les petits rôles, qui devien-
autre souvenir. Un souvenir de tour- nent de plus en plus grands. En 2007, il
nage. « Figurez-vous que j’ai tourné obtient son premier Goya pour son rôle
avec Depardieu, poursuit-il. C’est un dans le film Azul.
souvenir extraordinaire. C’était pour « Il s’est passé quelque chose de mer-
United Passions : La Légende du foot- veilleux à cette époque, note-t-il. Lors du
tournage

« J’adore le cinéma français. Je l’ai d’Amours can-

JE VOUS DEMANDE L’IMPOSSIBLE


nibales, je pre-
découvert à Madrid dans un ciné-club, nais un verre au
en regardant les films de Jean Renoir, bar lorsqu’un
Claude Sautet, Leos Carax ou Rohmer
ANTONIO DE LA TORRE
» type me tape
dans le dos.
C’était un garçon
qui était dans la
ball, un film français réalisé en 2014 par classe de théâtre avec moi. Il me dit : “Tu
Frédéric Auburtin racontant l’histoire de es donc devenu acteur ! Le jour où tu es
la Fifa. Après les divers scandales qui ont parti, notre professeur nous a confié que
touché cette institution, il n’a été présen- tu étais du bois dont sont faits les ac-
té qu’au Festival de Cannes, et n’est sorti teurs.” Cela m’a donné la chair de poule.
qu’en DVD. J’interprétais l’ambassadeur Comme si devenir acteur était ma desti-
d’Uruguay face à Jules Rimet, incarné née… »
par Depardieu. La scène se passait au En attendant que cette même desti-
bord d’un lac. Juste avant qu’on tourne la née ne le pousse dans les bras de Woo-
scène, Depardieu vient me chercher et dy Allen, des frères Coen, de Christo-
m’attrape par la manche : “Regarde- pher Nolan ou de réalisateurs français
moi ! Tu sais ce que l’on va faire ? On va tels Jacques Audiard, François Ozon ou
répéter tous les deux. Je vais jouer ton Luc Besson (il confesse adorer Le Grand
rôle, et tu vas jouer le mien.” Ce fut une Bleu), comme il les cite pêle-mêle, An-
extraordinaire leçon de cinéma. J’étais tonio de la Torre vient d’achever le
comme un gamin tout fou ! Après, il nous tournage d’Entre la vie et la mort, de
a invités dans sa caravane, et il nous a Giordano Gederlini, le scénariste des
régalés avec tout un tas de victuailles, du Misérables, de Ladj Ly. Dans ce polar
jambon… Il était drôle ! Ce que nous urbain contemporain, il joue un chauf-
avons ri ! Tout cela me donne envie de le feur de métro bruxellois au côté de
revoir, tiens ! J’aimerais bien refaire un Marine Vacth. « Je rêve surtout de tour-
film avec lui. » ner en France, car j’adore le cinéma
Faire du cinéma, on y revient. Chez français, conclut-il. Je l’ai découvert à
Antonio de la Torre, il semble que cela Madrid dans un ciné-club, en regardant
soit une seconde nature. Et pourtant, les films de Jean Renoir, Claude Sautet,
comme il le confie volontiers, sa carriè- Leos Carax ou Rohmer. Mais tout ça ne
re ne s’est pas construite sans difficul- dépend pas de moi. Encore faut-il qu’on
tés. Né à Malaga en 1968 dans une fa- m’appelle… » ■
mille modeste andalouse, de la Torre
découvre sa passion pour l’interpréta-

JEUDI - VENDREDI 19H DURÉE


tion vers 11 ans, quand une troupe de « Une vie secrète »
théâtre vient donner des cours dans son Drame de Jon Garano, Aitor Arregi
école. « Ma vocation, je l’ai sentie très et José Mari Goenaga
Avec Antonio de la Torre, Belén Cuesta,