Vous êtes sur la page 1sur 5

Exercice 15 :

Nombre d’obligations achetés le 9 mai 2012= 300000/150= 2000 obligations.

Duration :

Date de Flux actualisé au Flux actualisé pondéré par


Flux
paiement taux de 5.598% l’échéance
1 8.25 7.81 7.81
2 8.25 7.4 14.8
3 8.25 7 21
4 8.25 6.63 26.54
5 151.072 115.05 575.27
Total 184.072 143.89 645.42
D= 645.42/143.89= 4.48

S = - dV / Vdr = - (1+r)-1 Duration = - (1.05598)-1 * 4.48 = -4.24

Le 9 aout 2012 : le prix de l’obligation a augmenté pour se situer à 155.78. Cette hausse du
prix de l’obligation est causée par une diminution du taux de rendement à l’échéance.

Pour la sensibilité : si le taux de rendement à l’échéance diminue de1%, le prix de l’obligation


augmente de 4.24% et donc P= 150*1.0424= 156.36

Exercice n° 17 :

Soit une obligation ayant les caractéristiques suivantes :

Valeur nominale Coupon annuel Echéance Yield


DELTA 1000 Dinars 10 % 5 ans 20%

1) Prix de l’obligation :

P= 100*1.2-1 + 100*1.2-2 + 100*1.2-3 +100*1.2-4 + 1100*1.2-5 = 700.94

Date de Flux actualisé au Flux actualisé pondéré par


Flux
paiement taux de 20% l’échéance
1 100 83.33 83.33
2 100 69.44 138.88
3 100 57.87 173.61
4 100 48.22 192.9
5 1100 442.06 2210.32
Total 1500 700.92 2799.04
2) Duration :

D= 2799.04/700.92= 3.99
3) Si r =15%

P= 100*1.15-1 + 100*1.15-2 + 100*1.15-3 +100*1.15-4 + 1100*1.15-5 = 832.39

R/ 832.39= 100*(1+R)-1+100*(1+R)-2+100*(1+R)-3+100*(1+R)-4+1100*(1+R)-5

Donc R= 6.62%

Exercice 19

1) la duration des contrats de capitalisation est égale à son échéance soit 8 ans car aucune
somme n’est ni versée ni perçue par les assurés jusqu’à l’échéance (similaire à une obligation
zéro coupon).

2) P= 250*1.06-1 + 250*1.06-2 + 250*1.06-3 +250*1.06-4 + 250*1.06-5 +250*1.06-6

+ 250*1.06-7 + 250*1.06-8 + 250*1.06-9 + 5250*1.06-10 = 4631.99

3) Duration :

Date de Flux actualisé au Flux actualisé pondéré par


Flux
paiement taux de 6% l’échéance
1 250 235.85 235.85
2 250 224.5 445
3 250 209.9 629.71
4 250 198.02 792.09
5 250 186.81 934.07
6 250 176.24 1057.44
7 250 166.26 1163.85
8 250 156.85 1254.82
9 250 147.97 1331.77
10 5250 2931.57 29315.72
Total 9500 4633.97 37160.32
D= 37160.32/4633.97= 8.02

4)

a) si i =5%

Total des flux = 250 *1.057 + 250 *1.056 + 250 *1.055 + 250 *1.054 + 250 *1.053 + 250 *1.052
+ 250 *1.051 +5250 = 7387.277

Donc 5000= 7387.277 (1+k)-8

K= 5%
Exercice n° 20 :

1) P0= 5*1.06-1 + 5*1.06-2 + 5*1.06-3 +5*1.06-4 + 105*1.06-5 = 95.79

2) r = 5% : lorsque le taux de rendement sur le marché diminue, le prix de l’obligation


augmente. Or i = r = 5%, P0 = VN = 100

Date de Flux actualisé Flux actualisé pondéré


Flux
paiement au taux de 6% par l’échéance
1 5 4.71 4.71
2 5 4.45 8.9
3 5 4.2 12.6
4 5 3.96 15.84
5 105 78.46 392.31
Total 125 95.78 434.36
3) Duration :

D=434.36/95.78= 4.53

S = - dV / Vdr = - (1+r)-1 Duration = - (1.06)-1 * 4.53 = -4.27

Si le taux d’intérêt sur le marché diminue de 1%, le prix de l’obligation augmente de 4.27% :

P0 = 95.79*1.0427= 99.88

4) Total des flux = 5 *1.0552 + 5 *1.055 + 105 = 115.84

K/ 100=115.84*(1+k)-3

K=5.02%

Exercice 22 :

1) Les risques liés aux obligations peuvent être spécifiques aux titres sélectionnés ou
systématiques (c’est-à-dire, relatifs à l’ensemble du marché obligataire).

1. Risques spécifiques

Risques spécifiques des placements obligataires sont :

 Le risque de défaut :

Il est également appelé risque de spread, de crédit ou de l’émetteur. Le spread est égal à
l’écart entre le taux d’intérêt payé par cet émetteur et celui applicable à l’emprunteur de
référence.
 Les autres risques spécifiques :

Ce sont essentiellement les risques de rachat et de liquidité.

- Le risque de rachat (cas d’obligation avec CALL) : Certaines obligations


comportent des clauses de rachat qui permettent à l’émetteur de retirer
(rembourser) ses titres avant l’échéance. L’émetteur exercera ce droit
lorsque les taux baissent suffisamment pour que le refinancement s’effectue
dans des conditions plus favorables. Pour l’investisseur qui a acheté des
obligations avec une clause de rachat, les flux monétaires futurs ne sont pas
connus avec certitude. Il y a également le risque de réinvestissement à un
taux plus bas lorsque la dette est rachetée. La combinaison de l’incertitude
entourant les flux monétaires et le taux de réinvestissement constitue le
risque de rachat qui est un risque spécifique aux obligations comportant des
clauses de rachat.

- Le risque de liquidité : il constitue également un risque spécifique lié aux


placements obligataires. C’est le risque de ne pas pouvoir trouver preneur
aux obligations lorsqu’on désire les revendre ou les revendre sans consentir
une baisse substantielle de prix. Il s’agit d’un risque majeur pour les
obligations dont l’émetteur est peu connu ou émises en quantité limitée.

2. Le risque systématique :

Il s’agit du risque lié à une variation des taux d’intérêt sur le marché et de son impact sur le
prix des obligations. Toutes choses étant égales par ailleurs, une variation des taux d’intérêt
sur le marché entraine un changement du prix des obligations cotées.

2) duration :

Date de Flux actualisé Flux actualisé pondéré


Flux
paiement au taux de 7% par l’échéance
1 70 65.42 65.42
2 70 61.14 122.28
3 70 57.14 171.42
4 70 53.4 213.61
5 1070 762.89 3814.47
Total 1350 1000 4387.2
D= 4387.2/1000=4.3872

La sensibilité : S = - dV / Vdr = - (1+r)-1 Duration = - (1.07)-1 * 4.3872 = -4.1


Lorsque le taux d’intérêt augmente de 1%, le prix de l’obligation diminue de 4.1% :

P0 = 1000*(1-0.041)= 959