Vous êtes sur la page 1sur 2

IRM Imagerie de l'Hydrogène :

Chapitre 4 :
TD Le contraste et les pondérations :

il existe 4 pondération en IRM :


– T1
– T2
– T2*
– Densité de protons
On a aussi des contrastes spécifiques à des séquences :
– FLAIR (IR = Inversion Récupération)
– STIR (IR = Inversion Récupération)
Ce sont des séquences qui par des artifices améliorent la visibilité de certains contrastes
(suppression de certaines informations).
Le contraste est donc subjectif à l'objet et à l'environnement de cet objet.
L’hémochromatose est une pathologie du foie qui fait apparaître une concentration beaucoup plus
importante de fer dans le foie. Le fer va rendre le foie beaucoup plus susceptible au magnétisme et
il apparaîtra donc plus sombre sur l'image. Le premier signal étant la FID.

Le TE est le temps d'écho. Temps entre l'impulsion initiale de RF et l'apparition de l'écho. L'écho est
la répétition du signal. L'écho est une technique qui permet de s'affranchir de l'inhomogénéité du
champs magnétique. L'inhomogénéité est créée par le déphasage des SPIN. Faire un écho c'est
remettre dans un deuxième temps les SPIN ensemble. On a deux techniques différentes :
– Utilisation d'une deuxième impulsion de RF. Elle est produite dans le sens opposé à la
première, elle créer une bascule et un rephasage des SPIN dans le sens opposé. C'est l'écho
de SPIN.
– Utilisation d'un champs magnétique complémentaire dans le sens opposé à la première onde
de radiofréquence. C'est l'écho de Gradient.

Dans la première technique, l'onde fait orienter les SPIN en phase.


Dans la deuxième technique, les SPIN vont se mettre dans le même sens mais ne seront pas en
phase car il est nécessaire d'avoir une onde de radiofréquence pour remettre les SPIN en phase.

La première technique coûte chère en temps.


La deuxième technique a pour but de gagner du temps.
Les SPIN « lents » sont dans un milieu plus dense.

Le contraste en T1 :

Graisse = Hyper signal blanc.


Tissus = Gris
Eau = gris foncé-noir
Air-Corticale osseuse = hypo signal noir

Le TE court favorise également le contraste en T1.quand on fait une pondération T1 on choisit un


TE : temps d'écho court et un TR : temps de répétition (temps qui sépare deux impulsions initiales)
court.
Le TE est compris dans le TR.
Le contraste en T2 :

Le TR est d'au moins 1sec. donc il est assez long. Pour pondérer correctement le T2, il faudra
allonger le TE.

– le signal s'affaiblit un peu entre chaque écho, après de multiples échos, seuls les tissus qui
ont un T2 long donnent un signal.
– Le choix du TE influence beaucoup l'image : un TE long objective mieux les différences du
T2 et donc la pondération T2, inversement, un temps d'écho court favorise la pondération
T1.

Eau = Hypersignal
… (suite du tableau)

Si on fait des séquences avec un écho, il est possible d'avoir plusieurs échos qui se suivent dans un
même TR.
Chronogramme = schéma des événements dans le temps.
Plus l'écho arrive lentement et faiblement et plus on est pondéré T2.
Avec les TE très long, seuls les liquides stagnant donne du signal.

Pondération T1 Pondération T2
TR Court Long
(300 à 500 ms) (1800 à 6000 ms)
TE Court Long
(10 à 20ms) (80 à 120 ms)

Cela dépends du champs magnétique que l'on utilise et de la séquence qu'on utilise : ici on a utiliser
une séquence SPIN écho.

Le contraste en densité de protons :

C'est une pondération utilisée pour les zones articulaires. Elle permet de mettre en évidence le
cartilage en périphérie de la corticale osseuse.
Le nombre de protons atteint, sont maximum et la différence de ce nombre entre les tissus est
calculer pour aller dans le voxel.

Pour pondérer une image en T1, il faut raccourcir le TR. C'est aussi dépondérer en T2.
Pour pondérer une image en T2, il faut allonger le TE (le TR étant déjà long). C'est aussi
dépondérer en T1.

Séquence FLAIR : Le signal provenant du liquide céphalo-rachidien (LCR) est supprimé et un long
TE est utilisé afin de donner à cette séquence une forte pondération T2.

Séquence STIR :la séquence STIR supprime le signal de n'importe quel tissu ou liquide ayant un T1
plus court ou égale à celui de la graisse