Vous êtes sur la page 1sur 19

MACHINES ELECTRIQUES

GÉNÉRALITÉS

Mouhamadou Falilou NDIAYE

ÉCÔLE SUPÉRIEURE POLYTECHNIQUE DE DAKAR

Juillet 2017
Contenu

Contexte

Généralités

Constitution

Puissances

Modèle du moteur

Caractéristique mécanique
Contexte

I Le moteur asynchrone est le moteur le plus utilisé dans


l’ensemble des applications industrielles 70%
I et représente 80% de la puissance installé
Avantages
1. Facilité de mise en œuvre
2. faible encombrement et maintenance (sans collecteur ni balais
3. Faible coût, de son, de son bon rendement et de son
excellente fiabilité.

Inconvénients
Consommation d’énergie réactive
Principe
~ = i × ~l ∧ B
F ~

Figure: Principe de la conversion


Champ tournant

Définition
On appelle champ tournant la région d’espace où règne un champ
magnétique , de norme constante Bo , tournant spatialement à la
vitesse angulaire Ω par rapport au référentiel fixe.

Théorème de FERRARIS
Trois bobines décalées deux à deux de 2×π 3 , alimentées par un
réseau triphasé équilibré, crée dans l’entrefer un champ magnétique
radial, tournant à la fréquence de synchronisme Ωs .
Glissement
Ωs − Ω
g=
Ωs

I A vide Ω = Ωs ⇒ g = 0
I En charge Ω <= Ωs ⇒ 0 < g < 1

Fréquence courant rotorique


fR = g × fS

Angle électrique-Angle mécanique


αe = p × αm ⇒ ω = p × Ωs
f
Ωs = 60 ×
p
Constitution
Stator
Il constitué de disques en tôle magnétique portant les enroulements
chargés de magnétiser l’entrefer.
Il Il est le siège de la création du champ magnétique tournant. Il
est la seule et unique partie qui est alimenté

Rotor
Il constitué de disques en tôle magnétique empilés sur l’arbre de la
machine. C’est la partie tournant sur laquelle sera accouplée une
charge
technologie du stator
Le stator d’une machine asynchrone est cylindrique creux muni
d’encoches sur sa face interne où sont placé des conducteurs
formant un enroulement distribué
Technologie Rotor
Arbre de puissance

Pe Puissance électrique absorbée


Ptr Puissance transmise au rotor
PM Puissance mécanique transmise à l’arbe du moteur
Pd Puissance utilisable
Pjs Pertes joules statoriques
Pjr Pertes joules rotoriques
C Couple électromagnétique
Cu Couple utilisable
Pm Pertes mécanique
Pfs Pertes fer statoriques
Pfr Pertes fer rotoriques
Expression des puissance


Pe = 3 × U × Is × cos ϕ

Ptr = C × Ωs PM = C × Ω

Pd = Cd × Ω PC = Pm + Pfs + Pfr

3 3
Pjs = × Rsmes × Is2 Pjr = × Rrmes × Ir2
2 2


 2×r en étoile(Y )

Rmes =
 2

 ×r en triangle (4)
3
Modèle électrique

Rf Résistance équivalente aux pertes fer


Lm inductance magnétisante
R1 Résistance des conducteurs statoriques
L Inductance de fuite ramenée au primaire
0
R2 Résistance équivalente ramenée au stator
Détermination des paramétres

Résistance statorique
UDC
R1 =
IDC

Essai à vide
2 +P +P
P10 = 3 × R1 × I10 m f
Pc = Pm + Pf
En l’absence d’indication on considère Pf = Pm
U2 U2
Rf = 10 Xf = 10
Pf Qf

essai en court circuit rotor bloqué


s
0 P1C U1C  0 2

R1 + R2 = 2 X2 = √ − R1 + R2
3 × I1C 3 × I1C
Caractéristique mécanique
Définition: On appelle caractéristique mécanique la relation liant
la vitesse au couple et par extension au glissement
0 0
Pjr = 3 × R2 × I22
Pjr = g × C × Ωs
0 V2
I2 = v !2
u 0
t R + R2
u
1 + X22
g

Expression du couple
0
3 × V22 R2
C= × !2
g × Ωs R
0

R1 + 2 + X22
g
Expression approchée
3 × V2 × g
C≈ 0 =a×Ω+b
Ωs × R2

Courbes
Caratéristique mécanique C=f(g) Caratéristique mécanique C=f(Ω)
C_max C_max

Cd Cd

0 g_max 1 0 N_max N
Maximun de couple

Le couple de démarrage est obtenu par g = 1:


0
3 × V22 R2
Cd = × 0 2
Ω R1 + R2 + X22
Le couple maximal est obtenu par résolution de l’équation:
dC
=0
dg
0
R2 3 × V22 1
g|max = q Cmax = × q
R12 + X22 2×Ω R1 + R12 + X22
Point de fonctionnement
equation
Cu (Ω) = cr (Ω)

Type de charge
Point de fonctionnement
C_max

Cd Moteur
Couple Constant
Charge quadratique
charge linéaire
Hyperbolique

0 N_max N