Vous êtes sur la page 1sur 75

MINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME ET DE LA VILLE

Document
Technique
Règlementaire

CONCEPTION ET MISE EN ŒUVRE


DES FAÇADES RIDEAUX
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME ET DE LA VILLE

Document Technique Réglementaire

(DTR C 6-1)

CONCEPTION ET MISE EN ŒUVRE


DES FAÇADES RIDEAUX

Centre NatÎonal d'Etudes ct de Rccherches Intêgrécs du Bâtiment

20 16
CI CNfRIB. 2017
ISB N : 978·9961· 84S·98·1
Dépôt ~gal : 2' - seme'Stre. 2011 .
- ·~'Jliiï!l ~ ~ ~ nf .,,, ~ .2011 ~.,J.. 2 Ji!;JI1431 ~ ~ 5 ..,tt.J.).o ,.J.J
.. ~1~..,tI ~.J"""''' ~ liu.; , -OTR C 6-1

.~ .,1 ,:) ~.,I <fi.JJ .JÛ.,I.J


2003 ~~,.29 "'''''1424 ~J":5 .)tJ:,..) 443-03 riJ~r,...yJI~
1982 ~Jlfol23 ,jtI,..J1403 ~r..-6 ";CJ)oI319-82 riJr"..~":';.,I<J>..t,,:.JI
~':JL.,I ..:J....LyIl~.,I LfiJ'A .ü,I4~ ~YI J d...IjlII ..,;.IoJA ~ ~ ~J
1 ~liAI"!.J Si·J

1986 <"';"~19 ,jiI.,..J I406 ~~~13 ..,.àtJ )d213·86 ri.Jr.J'"'",.JI~J


.~.~ '-JJ.JWJ :i~jjj~WI.IIo.! ............. J

~J 2015 JJ.. 14 J'I.,..J 1436 """'ÛS ,) tJ)d 125-15 ";J..,.-liY' r.J'"'yll ~J


.,JJ...lI .t..fo...II.~1 ~

~ .,wl.J/J) ,jO',.J 1429 ~ Y:.lI ""~ 27 .; CJ}ol118g...œ riJ"~ r.J'"'~\ ~J


.~ J,;) ~J,fi..J ...lUJ l'.J'' ')1 • .l.l>oJ él .~ ,J:.O.,.J .2008

,""L.,j,
19 ~I".n 1406 rk' ~ <S~ 13 ,)tJ,,.1213-86 riN,.."..JUo 2 i.IL.J~'i ~<J; .h'1t'JWI
~.,J,>- .... ,..,)) ;.)J Ij" û.Iw .~ .. u,.. ~....,J w..1Ji;;~ WlJoo.!,:;.....;.;Wl J 1986 ~ ~
J;J. ~ ~~ .. ~~..,J ~.,I""""" - 1.0.1.,.,."" -on C 6+'j j\;';;, ~
~ tJ~ ~ W Jo'.$.>- ••::;t.,.! ,)jil i.IL.J ,) .. Jfi:WI :ijOj\;,;,u ~F" ~)1 ~ """"' : l •.LJl
,~~.J.-.Fl V.»J ~J~ ~.:Jo ~.; J Y1 üo. ~ t!F v-.,..:J (3) ~.IoLj
YI....,JI ~ J ~'1' a - } -J .~ ct..IJo'lI ylLJ ~ ÜI~ J ~ ,.J . J..,.L<.: 3 •.L.II
,.::;t.,.!'Jfo:>..J :iJOj\;,ûl li'"'. -u;..,J ~ ~y.,..1 ,lp,) '~~.,I.4P ~
t ".....,. ··JOj\;,Ej1I·iMiU~". (:jJ h ~ ..lljlI :..I.15j,n ~YlJ..:u,>lU..,llo.,J .:fiy.J ~ : 4 i.W
JjJ üo.

.~~...,o....pI~.J.!ol~"....n:'-)I ~.).J~ 1» ~: 5 iJ...l

.2011 ........ .,;... 2 Jit.....


ARRETE MINI~"ERIEL PORTA NT APPRONAT ION DU
DOCUMENTTECIINIQ UE REGLJ:MJ:NTA IR E

" CONCEPTION ET MISE EN ŒUVRE DES FAÇADES RlDEAUX ~

u Miru"slre . ,'Habilal. • J'Urbani~ et. /3 Vilk

• Vu le dê<; ..... exkulif n' 03-Hl du 5 Chaoual 1424 conespoOOaru au 29 ~mb ... 2003. modifiant el
«IInl>lé1aru le déaeI n' 82·]19 du 23 CIc10bre 1982. poI1aAl lraudurmallon de l'1uslllul Nallot\31 d'Eludes el de
R.:ct..rcl'w$ du IUlimctll (lNERRA) en Cenrn. National d'Eludes el de RK~S lfll~ du IU limenl
(CNER lB) :

• Vu le décft:I n' 86·213 du 13 Dhoo El Hldja 1406 corn'SpO.1lian1 au 19 AOOi 1986 porlanl crialloo d'une
commi ssion IKhnique permanente pour le conlrOk- IKlmique dt la oo!lSlruc:Uon :

• Vu le décn:1 préidcnliel n' 15-125 du 17 Rajab 1436 conespondatll au 14 Mal 20 15 porIafll nominallon
des _mbres du gouvt1'M1TlI'fII ;

- Vu k: do!o=I exéculif n' 08-189 du 21 joumada Elhanla 1429 connpondanl au 0 1 Juill", 2008, modlrM!
el complt':lf, fixanl les allributions du ministre de l'habitai de l'urbanislTI!' et de la ville: •

ARRF.TF:,

ARTIC! [ 01 • Conforrnéfncnr aux d ispœil~ de l'an icle 2 du déc"", n' 86·213 dtJ 19 aoûI 1986 porWII
création d'une <:omml~ion tl'Cllnlque perrnaneflle pour le conU'6le IKhnlque dt la
construction, le ~t11 ~.! a POU' <X!IeI d' aopprouver Le do<;Utr'O't\l lechnlque ' t'glementain'
DTR C 6· 1 intilulé« ConœpIion el m~ l'tl œuvre des façades rideaux . a1llll'Xê ~ rorlgit\31
du pn'senl a~lê.
ABTICI ,f 01 • les di5pœ;lliolls du documenl lechnlque rtlgleml'Illaill'. v~ à 1'auidl' 1er ci.œs~us. ~
applicables 1 loute nouveLle .!tude de projet de conslroction. lrois (3) mois ~ la <bIe de
publicalion du ~nI arTèl~ au Journal OffiCiel de La Rtl"'blique Algêrienne Doimocra'ique
el PopuLai ... :

"'8IICI,[ 03. Les maitrnoouVTages. les maill'e$d '=vres, l.,. bu ...aux d ' trude.<. lechniq,-,lcsenlre~
de réalisation. les organismes de comrOle I«hnique de la cous.ruC1ion el le:< bureaux
d'expe,d~ leclrniques SOtII lenus de respccler le!; d'sposiUons du docurnenl .echnlque
r#gIeltll'nlai ... .;u.;<;1!~ :

ÂBTIÇ! E 0 .. _ Le Cenu\' Nalional d'Eludes et de Rocherches In!égrl:es du Wllrnen! (CNER IB), est chargl
de r~dilion el de la dirrU$ion du prt.'OCni documCI11 !C(hnique rtglemcmai.e. oojel dl! p~
atTe'é :

ARTIn f OS · le présent ,mité SCra publ ~ au Joo.nal OfficieL de la République Algêrienne IÀ'mocra!ique
"" Populaln::,

F~l'a~,Ie S ChaJjbane 1438


~~u2maJ2017

Abdelmadjid TEBBOUNE
Comp05aDle du G,..upe Teebaique Spieialisé

CONCEPT ION ET M.ISE EN ŒUVRE DES FAÇADES RIDEAUX


Prisideal
SOUICI Messaoud CNERIB

Viee-P risideDI
ABED Mohamw. Université de Blida

Rapponeurs
IOD1R Mustapha CNERIB
SAKHRAOUI Sard CNERIB

Membru
AHMED CIIAQ UC] 1 Ali USTlm
AIT BEI.KACEM MounÎ r CGS
ALI.AOUA Rachid CTCChi ef
AOUN MahieddÎne ALGAL +
BEI.DJOUDI Abdelmalek M'G
ernSALEM Akila COSI DER ConstruCtion
BO USSAA Tayeb CTCS ud
CHEU!. Al2edÎne MG'
DEKAR Karim ALGAUSATAL+
DJEDlDNadia MIIUV
GUISSI Redha crc Est
HAKJM l Med Tabar EPLA
HAKIMI Laabed CNERl8
KDROUSSI Belkacem CTCOUEST
TABERKOKTDjameI BEREG
TAURA T Nabila crc Centre
TOUZENE T ewfik APRUE
ZIRlATSabrina AGC
SOMMAIRE
PREAMBULE 7

Chapitre , . OBJET ET DOMAINE O'APFUCATION


1.1. OBJET l'
Ll . DOMAINE D'APPLICATION
"
Chapitrt Z- GENERALITES

2.1. OEFlNITION DE LA FAÇADE RIDEAU II

2.2. TYPOLOGIE DES FAÇADES RIDEA UX


2.2.1. Typologie des façades rideaux selon le montage "
12
2.2. 1. 1. Montage sur grille 12
2.2. 1.2. Montage par cadre Il
2.2.2. Typologie des façOOcs rideaux selon le remplissage l'
2.2.2.1. Mode de remplissage V EC 1S
2.2.2.2. Mode de remplissage VEP 1.
2.2.2.3. Façade rideall VEP capol-serrcur 17
2.2.2.4 . Mode de remplissage Vitrage Extérieur Agmft ou Attaché YBA 17

2.3. PRODUITS ET COMPOSANTS PRJNCIPAUX D'UNE FAÇADE RJDEAU 18


2.3. ] . OssatUTe porteuse dc la façade rideau
2.1.2. Produi ts de remplissage : prod uits v<:rTicrs l'l'
2.3.2.1. Produits de base
2.3.2.2. Produits transformés l'l'
Chapi/re3 - MATERIAUX, P ROD UITS ET COMPOSANTS

J.l . INTROD UcnON 24

J~ OSSATIfRE SECONDAlRE 14
3.2.1. Profiles ellôltncs en aluminium ou alliages d'alwninium
3.2. 1.1. Profil és tilts
3.2. 1.2. Tôleries aluminium
"
24

3.2. 1.3. Traitement de surface des profi lés ou tôleries aluminium vi sibles
3.2.2. Profilés ctlÔleries en acier
"
24
2S
3.2.2. 1. Profilés laminés à chaud 2S
3.2.2.2. Profiles formés li froid ÎI parti r de IÔles 2S
3.2.2.3. Tôleries acier 2S
3.2.2.4. Traite ment de surface des profilês ou !Ôleries aciclS 2S
3.2..3. Profi lés et IÔlcries en acier inoxydable 2S
3.2.4. Profiles à rupture de pont thcnnique (RP1) 2S

3..3. J>R.OOtm'S COM'PUMINTAIRES [T ACCESSOIRES Df..s OSSA1111I.ts StéO/llbAfRtS 16


3.3. 1. Profilés OU pièces intercalaires 26
3.3. 1.1 . Piêces d'assemblage 26
3.3. 1.2 . Visserie des éléments d'assemblage 26
J.4. PRODUITS DE CALt"Etrl'RE MENT 26
3.4.1. Mastics 26
3.4.2. Profilb extrudés â ba$C de caoulcOOuc ou thermoplastiques 26
3.4.3. Calfeutremenl llfl:\III 26
3.4 .4. Membranes d'étanchéilé 26

J~. PRODUITS VERRIERS ET PRODUITS DE REMPLISSAGE OPAQUES 27


3.5.1. Produits verriers 27
3.5.2. Ouvrants intégris daJl$la façade 27
3.5.3. Remplissages lransparmt.s non verriers
3.5.4 . Rempli~es opaques manufacturés "
3.5.5. Remplissages opaques ventiles, étanches ou permêarlts
3.5.6. Remplissages opaques ventilés et remplissages respirant visions (transparents) """
3.5.7. lsolant.s thermiques
"
J.6. DlSPOSITI.Jo'S DE UAlSON: ANCRAGES,ATTACHES
3.6. 1. Ant:r.lgt:s de la faça~ SUT la slruI.:tllre porteuse "
29
3.6. 1. 1. Structures en béton 29
3.6. 1.2. SlnK:~ en métal ]0
3.6.2. Attaches ]0
J .7. EQUIPEMENTS ET ACCESSOUU:S JO
3.7.1. Entties d'air de vem ilation 30
3.72. Garde-corps ]0
3.7.3. Liaisons ,.vec Ics nacelles ]0
JA. LABELS ET CERTFICATS ]0
Chapitre f· CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT DES FAÇADES RJDEAUX
". 1. CRTn:RES Or. CONCEPTION

4.2. PEIU'ORMANCr.5 STRUCTURALES


"
"
4.3. ACTIONS
4.3.1. Actions des chlll'ges permanentes gnavitaires
4.3.2. Actions du venl
"31
32
4.3.3. Actions de la neige 32
4.3.4 . Actions transmises par l'ossature primaire 32
4.3.5. Actions des charges d'exploitation SUT la façade 32
1.3.6. Effet5 du sti5mCl 32
4.3.7. Actions des variations de tempénllllJ'e et d'hygrométrie 33
4.3.8. Actions al.:d denteUes - Actions dues aux I.:hocs de corps mous et Jourds 33
4.3.9. Combinaisons de charges 34
4.3.10. Classification et désignation des performances d'une façade rideau 35

U. CONOmONS DE CONCEPTION ]6
4.4. 1. Comportement au feu 36
4.4 .2. Habitabilité 37
4.4.2. t . Isolation thermique 37
4.4.2. 2. Isolation acoustique 37
4.4.2.3. Permêabilîlé li J' air 39
4.4.2.4. Etan<:béi té li J'eau 39
4 .4.25. Uti lisation de pare vapeur 40
4 .4.2.6. Système de drainage d'eau ..0

4.5.STA.8ILITE [T DlMENSIONNEMENT DY. LA FACADE RroEA U 40


4.5. 1. Dispositions gelltrales ..0
4.5.2. Ossatute.scçondajre 41
4.5.2. 1. otfonnalion 41
4 .5.2.2. Resistance mteanique 4]
45.3. Vitrage 42
4.5.3. 1. Principe 42
4.5.3.2. Calcul de ['épaisseur 42
4.5.3.3. Vérification 42

4.6. FAÇA IlF-S RIDF..AUX AU DROIT DF-S JOINTS SISi\UQ UI:S ET/OU DE RUPTURE 43

4.7. PRESCRlfTIONS TECHN IQUES PAKTICULlERf.s A LA fAÇADE RIDEAU VEC 43


4.7. 1. Dispositi fsde retenue 43
4.7.2. Autres infonnations !eehIDques 43
4.7.3. Dime nsionnemc:nt du mastic de collage: du vitrage: 44

Chapitn 5 - M.ISE EN ŒUVRE

S.I . M.ISE EN ŒUVRE 45


5. 1. 1. Condit ions çoncernanl la mise en (!:uvn: 45
5. 1.2. Mode d'exécution des travaux 45
5.1.2. 1. Approvisionnement du chantier 45
5.1.2.2. Stoo.:kagç sur clULnlicr 46
5.1.2.3. Tolérance de pose de: la façade 46
5. 1.2.4. Mouvcmcnts dillërenlic:ls 47
5. 1.2.5. Calfeutrements 47

5.1, t:.S SA IIN SITII A I.' '': AII 41

ANN EXE 1 CA lCU L [T VERIFICATION DES ELEMENTS D' UNE FA ÇA DE RID EAU 48

ANNEXE2 ENTRETIEN ET REPARATION 51

ANNI:X[ l CE RTIFICATION DES VITRAG ES ISOLANTS 52

ANNEXE 4 PRINCIPAUX DOCUMENTS DE REFEREN CE 53

IlNNEXE 5 TERMINOLOGIE 5S

/lNNEXE" EXUtf'LE DE CA LCUL ET DIMENSIONNEMENT D'UNE FAÇADE RIDEAU sa


Le prisent Document Technique Reglementaire (DTR) in1itule« Conception et mise en ŒUvre des
façades rideaux" donne les prescriptions techniques pour la conception CI la mise en ŒUvre des
f~ades rid~aux. Il a pour objet de dMin,r les exigences rtqUises d~s produits et oomposal1ls de ce
systeme de façades leg~rcs. En OUlre. il prêcise les caractéristiques auxquelles doivent répondre les
différen1s eléments ell1rant dans la eonsti tution de ces façades rideaux.

Les normes et documcms rtglemen1aires. auxquels fait rHêrcnce ce Document Technique


Réglementaire (DTR), son1 celles ou ceux qui WIlt en vigueur en Algérie, ou li défaut, li l'êtrangcr.
[1 est entend u que ces rHêrcnces demeurenl valables même en tant qu'acrualisêes.

Le prtsem DTR s'impose donc com me un outil permeUant aux maitres d·œtI\'re, mailres d·ou\'rage
et façadiers d·assUTCT la qualitê et la durabilité de ces façades rideaux . Il permet également, au
contrôleur de contribuer à cene qua lité et durabilité.
SYMBOLES ET ABREVIAT IONS

A coefficient d'accélemtÎon de WIll!


C, lacteur de fOr1:e horizontal.::
C facteur d'adaptation pour un bruit rose
C. facleur d'adaptation pour un bruit de tmlic
C< roo:ffid"nl de topog".. ph ie
Cr(z) rocfficicnl de rugosite
Ce(z) rocllicicnl d'exposition
Cp< coefficient de pression eXlCrieur
Cpi rocfficient de pression intérieur
D d;mcn~inn d'e~'iCmhlc
E module d'élaslicité. action du séisme
FS facleur solaire
G, module de cisaillcmCllt. poids propre
H hauteur
Iy • Ix inerties
K coeffidem de transmission surfacique
K, facteur de terrain
L longueur
My moment de nl!xion
N effort normal
P dimension locale
Q surcharge d'exploitation
R., indice pondéré d'affa iblissement acoustique.'.
S section
T ébt métallurgique
TL U'1U1smi.sion Iwnincuse
Ux. Uy déplacements
V action du "enl
w, poids de l' élément considéré.

•b longueur
largeur
, facteur de reduction
, épaisscur
somme des q,aisseur5
"'« q,aisseur équi"a Jente
f flèche
f. limite d'élasticité
f. limite.: de ruplUrc
h hauteur
1 Ionl:\ucur
q. pression de référence

"".
q
pression dynamique
pression
wy, wx module de risistance
~ pIImmètre de rugosité
~ hauteu r minimale

'"
."
tolérance d'ensemble
tolérance locale. tolérance de bosse, ressaut ou creux localisé


raClo;:u~ d'.;q u iva lencI;C
Déformations d ilTmntielles entre deux niveaux consécutifs
, co.:fficient de Poisson
~OC'ffIÇÎCnl de d ilatation thermique linéaire
"p m asse unitaire
r' U,yN~ cocffidents paniels de 5tçuriu:
O. &:y.... coefficients pcT1T1l.'ltam de calculcr la " aria tion de pression dans la lame d'ai r

AEV Air. Eau. Vent


ATE Agrément Technique Européen
CE Marquage européen (Communalllé Eump...'cnnc)

,
CEKAL label frança is des \<ilra~cs
nhjCClif
EdR Elérncnts de Remplissage
ELS Elal Umite de Scrvicc
EL U Elat Limite U1cimc
EP Profilés files
EPOM Elhylênc. Propylène. Diène, Monomcrc
ERIS Tige el bam: filées
Tube filé
"PVB BUlyral de PolyVinyl
RPT profilés à Ruplurc de pool Thermique
VEA Vitrage Extérieu r Agrafé OlJ Attaché
VEC Vitrage Ex térieur Collé
VEP Vilt3gc Extérieur Parclose

,
Chapitre 1- OBJET ET DOMAI NE D'APPLICATION

1.1. OBJET

Le prése nt Document Technique Rc:glc:mc:n taire (DTR) a pour objet de fixer les règles de: conception
et de mise en œ uvre des façades rideaux. A ce ti tre. il traite :
• les nUllêriaux. produits et composants utilisé:; :
• les prc:sçripti ons techniques el exigences norma tives re latives li ra ptitude à r emploi des
êlêments constitutifs susnommês:
• les performan~es m:tuises permettant d·nssurer k eonfon d ·habi tabilitC: el la durabili lc de la
façade: rideau .

C"",m~"ta"rt
W perf<>nru!1tUS d 'ltabilabi/itê. '" façaih riJem. _ , iJSJruW::J par :
lA (""mI;"hili,; li ralr, 1""....Jt;;,; li l'"" ... 1, """pt I~" .)'8"""""''''''', la ~ ..... '""..if~1I'
u"irie~rt, le COIIfon aCOUSI;qw. lu ~lrW J'"ir, l'k/alroge. l'eAJ<>ldl/«tcMI. 1'<Up«( la salubri~

• la conception cl le dimensionnemenl des élémen ts poneurs de la façade rideau :


• les dispositions constructives:
• les cond itions requises pou r la mise cn œ u\'TC sur chantier.

1.2. DOMA.I NE D'APPLICATION

Cc document s'applique aux façades rideaux constituant l'enveloppe totale ou panielle des ouvrages
à usage administratif, industrie l, résidentiel, commcrçial.

le prescnt documenl CSt destiné à J'exécution de travaux neu fs, Dans le cas d'applicat ion â des
ouvrages existants, il convient de l'adapter au cas par cas,

11 s'applique aux façades \'cnîcalcs et aux façades dont l'i ndinai500 sur la verticale, tant ven
l'extérieur que vers l'intérieur, n'cxeède pas 1so.

"
Chapitre 2 - GENERALITES
2.1. DEFINITION DE LA FAÇADE RIDEAU

La façade rideau est une façade légère qui assure l'enveloppe d'un bâtiment SlIns panicipeT i SIl
stabilité. Ce type de façade est r;onstitué d'une ossature ~ montants et ua " erses ~ le plus souvent en
profilés en alliage d'alum ini um e!lou parfois Cl1 acier et de rempl issages vitres ou opaques montes
sur ~"",lIe-çi . La f ....-..lk rideau sc car.oo:trnsc <::umme suit ;
• elle est fixée sur la face tx!eroc de l'ossature poneuSt du bâtiment,
• son poids propre et les cha'ltes qu'tlle suppon e sont transmi s à 1'0000tUI"C par l'intermédiaire
d'atraches à travers des raccordements aux planchers et/ou aux éléments poneun venicaux de
l'ouvrage.

Une fa.;adt rideau n'est pas un produi t qui peUl erre fini sous tous StS aspects au sein d'une unilé de
fabrication, mai s il s'agit d'une sbit de composants et/ou de sous-ensembles prérabriques qui ne
f~nl un produit fini qu'une fois assemblés sur le site.

On di sti ngue la façade rideau de la façade sc:mi-rideau el de la façade panneau en fonction de sa


position vis·:\-vis du riel du planchtr et des ouvrages venicaux de structure :
• la façade rideau est fixée sur la face txteme de l'ossa lUre porteuse du bâtiment el file
devant les nel de plancher. Elle assure l"élanché ité à l'air tl à l'eau sur toule sa surface
(figure 1 et 2):
• l~ façade scl\"li-rideau sc: conslilUe de deux parois. une intérieure lourde et: l'autre
extérieure légère. el n 'existe que lorsque la stl"\JC1ure du bâtiment compon e des alléges
bélon ou maçonnées. Elle est alt ernativemenl consli1uée de bandes horizontales êlllnches.
et de remplissages vill"és ou opaques non obligatoirement ê13nches situ6i devant les
all~ges (figure 4 ):
• la façade panneau esl utilisee pour rempLi r Les vides lais..çês par l'os~alure. Daru: Le muf_
rideau au contraire. ]'OS$atUre est cachée deniêre la paroi, eLle n'inlcrvienl pas poUf
romposer la. façade (figure 3).

L'ossature dt la façadt rideau est appelée 1'ossalUre secondaiTt et celle de rou\lTllgt 1'ossalUre
primaire (voir figure 1),

-_.
o.. ......

R'h OH . . . .

•ï\:u r t 1. Schi:ma d'une façade rideau

"
- 1 ,


Figure 2. Façade rideau Fig urt J . Panneau roçadc
,
Figu r t 4 . Façade semÎ-rÎdcau

Légende pou' la fi",,,, 4:


A In,erieur.
S f.,.,.;rieu.,
r Zone de f>Çadt n'o,ssuraJII pas l '!k.ond.fid' l'ai. <tf.... , r""U.
2 Zo~ de r~ ....."'"' "éunchiil~ i rai. el i ru...
l Mu. "'"""""'" a...unml r êlanchéi,e i r.i, '" i l'eau.

2.2 ,TYPOLOG IE DES FAÇADES RIDEA UX

On distingue di ITcrcnlS types de façades rideaux en foocrioo de la (echnique de montage de leur


ossature (grille ou cadre) et de l'assemblage des remplissages vitrés sur cc llc~ i (vilnlge clIléricur
pan:losé. collé ou IlInché).

2.2.1 . T ypologie des façad es ridClu ~ stlo n Je monllilgt


Scion le ITIOlllagc, il existe deux typES de façades rideaux : les façades rideaux â ossatu re montCc tf1
gril le CI tes façades ridC3UJ< à ossature mentie en cadre.

1.2.1. 1. Mnnlag" ~Ur grill ~


La technique de l~ façade grille consiste il lixer l'ossature scrondaiI"C sur l'ossature primaire en
rÇa lisant une SOI1c de quadrillage. puis à poser les éléments de remplissage ct de finition. Cest le cas
le plus courant. L'ensemble ~ fixé aux nez des planchers de chaque niveau. (voir Iig.S).

J I~ k ........... OO

Plmcher b.aII _ J Cl
~ f .L T,w~
• r

P!.:Icher bat -

Figurt S. Façade rideau â ossaU.l~ type «grille»

"
Dans cc cas, J'ossature secondaire cS! consti tulX dl: profiles raidisseurs vc;nie.Ul\ (monbults) ct dl:
profilés IIorizontaux (traverses) qui soot assemblés entre eux SUT sile.

r.'en~bll' (le l'Cl' monl301$ et Irn,'C~~ con~titllent 1In 'lu3dril13gc dan~ lequel On insère les
remplissages maintenus par des profiles c.~tcrieurs fixés par des vis sur les momants et 1l.--s 1.r3' erses.

Le noccordcmem il l'ossature primaire se fai , par des paUes de Fixation reglab1es dans les trois
directions et fixées par des c hevilles metatliques â expansion ou des ra ils d·aocragt:. La grille doit
poul/oir etrç montêç et réglée pour reprendre les irregularites d'aligncmem des poteaux
d'ossature primaire ou nez de plancher. Les allaehcs li l'ossature primaire sont des points fixes
ou dilatables pcrmeHllnt la libre dilatation des éléments de la grille.

l .l,l.l. Montage par cad re


Une façade rideau li ossature« cadre >1 est entièremenl montée en 3telit'"r 3\'anl d'arri\"l:r sur le chantie r.
sous forme d'élémenlS autoporteurs. BI/CC ou sans ossatu n: secondaire, de (mme de façade variable,
Ce type de façack légèn: se compose de montants, lra"erses et d'un remplissage vitré. Le cadre eSI
fixe au plancher il raide d'accroches fixCcs aux angles (voir figure 6).

figurt 6. Façade rideau li ossalUn' type" cadre"

Contrairement â la façadc grille, ellaquC panneau cst inMpcndant. livré avcc son remplissage. sa
finition "oire une protection solaire (store. brisc·so1eil ). Il CSI directement th.': â l'ossature primaire.

les :lttaches hautes sont ftxes pour reprendre les charges \'crtieales et celles du vcnt. l es attaches
bass..'S presentent un ~u pour pcrmcurc un mou"cmcnt dl: dilatalion. Les profilés en caoutchouc
relient ou recouvrent le. cad res entre eux.

Ccuc techniquc cst sut10UI utilisée pourcoul/ri r les grand s bâtiments tertiaires. avcc l'assurance d'une
bonlK' o!'tancheÎIC a l'air. à l'cau et au ' ·cnt.

"
Figurt 7. Elements conslitutirs d'ossalure d'une façade rideau
(Montant CI !rlIv=)

2,2,2, Typologie des raçad es rid ea ux selon le remplissage


Scion le mode de remplissage, il existe lrois Iypes de façades rideaux :
• façade ri<kau i "ÎII1Ige r~ lericur roUI' (VECI :
• façade ridea u i vÎlTllge e~lêriC\lr pan;1osC (V IOPJ:
• façade rideau j \'Ît\':3ge ex'meur anaç~ CIU agrafe (VEA J,

_.- }--b: .-!

-
-_._._-
-
---
--
--

Figurt 8. Terminologie des façades rideaux VEC ct vEr

"
2.2.2. 1. Mode dt remplissagr VEC
La technique du VEC «vitrage extérieur collé" permet de mettre en valeur le s vitrages sans que
r oss:llure second3ire ne soit vue. Pour cela. les vitrages sont coUis sur des cadres grâce à des mastics
structuraux qui permenent le lransfert des cffons ,'ers les supports, voir figures 9 et 10.

•ïgu~ 9. Façade rideau VEC et


Figure 10, Coupe hori_tale d 'une Façade rideau VEC
ses composants
L~ ct ''''''';00108:''' pOUr b fii"'" 9;
( 1) MonIlN ; EIe"""" ,....,;';"J du cad",........,n.x. botds •·... icaux du ,·.trIo.... Il """,limiter b fkx'bil'!e du '· Ol~.
(2) T .. ,'fl'SC ; EIt"""" horimnlal du....m.,
(1) Dispositif ok "'""".. , Destine! • r~",n" le \'~"" .r.n de ridu' ... le dan&<" <fi cu lit dOfailLanœ du "",Wc de ~oIlagc.

l e systéme VEC est un système de collage et non un système mécanique. 11 existe plusieurs types
de VEC (voir fi gure I l );

• VEC bordé : le cadre aluminium entoure le cham du vitrage simple ou double;


• VEC non borde : le chant du verre est libre:
• VEC à bords décalês : le verre extérieur du doub le vi tnlgc es! plus grand que cclu i intérieur

-_.. sur l, 2, J ou 4 côtés.

".. .... __ . - """"._ .. - . -_. -.-.-


.- ---- --- '- .-
_..-- -- "-__4_. -.- - _... _. _. -
' "Il ..... .......
\'[C '-<II
.-
Figurt 11. Différents modes de remplissage du VEC 1 coopes horizontales

C_nwirn :
J. O<ms k
CO>rrp<IJ<MI
l'Il> * " ;,~ il bord< rJinIIh. 11.' dhtlklgt toc,rt ro"'flOU""S l'tITitrs
,y...u-T Ir pf/lS tpTIrId, .UI<U Jl<1tifiNAlM «JI'lf'I~l<Iirt plUfinlliirr
t;JIl~ "j J>i$ I"ip'ftt ... lAt
1. I.e ~"'I~ VEC <kil s ·tff«,w:r .... s·...."""', '1"'" :
• s~,,~ UoIunu. lu vltrtlgO doj ••"" rompontr" _ Jocr lieur pow ~,',...lt""'lage J/rveMd.
• 1 Drtp10i tir WTTr~i. impriw"" J;poII (~coIIage) ur ~Iw.
• kt vi~. i»/mtc som il I""II~, sil~_
• iii """,r~T dI.t Joi'" *
.illMM t3I pila 1"'fXJI"""'''' q .... ""Il~ d '~n "'''''' anIi~,., uro aJcr.l_ pow ~w
" '" ~"" dwt,,~ ' ..n, t.<nrie 1"" le '-;'nif'"

"
• ... "'" J'utili.<ut_ <k <Y1IIt:{",J li IrKIgMlrtm. il 01 ~aire d '~ /u ~Ite~ .....m~ Itaw"", pl...
«"'-'
1.."...,,,,,,1' pott" .... ';Im~ traJiI~.
~'''' t'4I dt- "i'rogeJ dicalc. l'c'''~>r-''' dt- /u COfICk H for" s." _ l a /argt'ur tÂJ dkaI,«~ et " . H ,raJ..•...,

P'" _ d!ffi'm.c~ .Uu.1k i..,i>i,,,bI~ (~ """"du '"Î/""'" 0 ·/ wmb..., nt <k 1 Ulü~"rJ,
• pt.>Mr' da l'Oiso#Is M >kwi';. I~ ,>rrtr ~'"' M' pnu jlJtNJis h..., ,...""".; afon d'loi,.,.. la J isf"Jr;,;o.. dr fa 1'-
pllk dr ""fT<'''' N I M bris tk lap,/Jr I..tb~...,.

Le systême: VEC doit disposer d'un Avis Tc:c:hniquc:

2.2.2.2. Mode de r f mpll$$lIgr VEP


VE P .,,'trft extérieur pare losé ... p6ur e:Cite Icchniqut. le verte t$I, mi~ en (tu,'re dans ~ feuilles
drainées e:t \'enlilêcs ct lI13intenu par des parcloses. (\oir figure 12).

Une parclose est un profilc çlippé ou visse sur le profil de cadre:. elle maintient le: vitrage dans la
feu illure.

Les parclosc:s peuvent être en aluminium. en acier. en bois ou e:ncore en PVc. Elles doivCl1t résister
aux sollicitations transmi ses par le: viTrage. au vent en d~prc:ssion ou e ncore: au choc intérieur. p;lr
e~emple.

J
_.- , ~-

--
i

Figure 13. Verre e~u:rieur


Figure Il. Façade rideau VEP
parelosé V EP (coupe horizontale)

Un dispositifdc sécurisation doit Cire prevu pourcmpêchcr la chute de parcloses en cas de disparition
de la garniture extcrieure qui maimicnt le serrage: entre le vitrage et la parclose.
En efTet. si celle garniture sc trouvc c:ndommagêt ou dispafllÎt. la parclose pourrait alors sc dêclipper
ou se déchausser et le vitrage ne serait plus maintenu,

Pl usieurs dispositifs de sécurisation sont uti lisables :


• dispositif ponclUe:l : vis. ri,'et. cale latérale anti-déboitement ;
• dis!HJ!ii tif filant: profilé caOUICOOuC ou thennoplastiquc servant de eale anti.dêboÎtement de:
la pare lose. garniturc du \·itrage avcc pied dans une gorb~. garni ture d'ctanchéi té du vitrage
realisée par mastic.

"
2.2.2.3. Faç:a de rid ea u VE P capol $er r eur
L'aspcci gri ll e extêrieur de la façade rideau sera obtenu par la mise en place de capots horizontaux ct
' <crticaux. clippés sur un semur CIl aluminium qui assurera la tenue des .. itrages. Pour assurer
l"êtanchêitê de la façade rideau. des joints en EPDM (Ethylène. Propylène. Diène. MonomèTe)
doivent ctrc insérés CIItrc les capou ct les montants de l'osSllture porteuse en aluminium de la fllÇadc
rideau.

Divers types de capots pcrrncucnt de moduler resth~ique exttrieun: ; toU$ ces capotS do;"ent être
munis d'une goulle d'cau afin de limiter les salissures liêes au ruissellement de reau sur les .. ilrages.

....'"
_ -
_.- ..
........
...........~
-
c.pat io di"" r
."aI....._
~r--::--,
~

T.... I0 ....., _

Fïgu rt' 14. Exemple de façade rideau VEP capot SC rTeur.

Les caractéristiques et les perronnances exigées pour l'ossature (Irdverses et montants) de la façade
rideau sont les mêmes que pour les profilés ("ertîcaux ou hon"lontau x) peonettant la fixat ion du
vitmge isolant dans le cas du VEP ou du capot serreur.

2.2.2.4. Mode d l' remp lissage Vll rage E X'ér ieur Agra fe ou Allae hé VEA
Dans J.:: cas d ' un .. itrage préalablemtnl pen:é de trous ou non tl maintenu par un syslême de fixations
méta ll iques ponctutlles. les 3n8ches sont fi xm sur rossature primaire: tlles comprennent une ;i
quatre bmoehes avtc bou lon â tête rotulie ou non .

Il existt sous forme de deux systèmes dt .. itrage:


• systeme de "ilrages simples, monolithiques ou feuillelês permellant d'aueindrc une
transmission lumineuse maximale et une rénexion lumineuse extérieure basse. Il permel de
meure en œu .. re des volumes de lrès gmndes dimensions, en fonclion des contmintes
eXlêrieures. en IOUle sécurité. Ce systeme exisle en 2 " arianles :
- systeme mlUlc entre verre el 3uache ; il s uppone des poids el sollicitations ~Ie"és et des
mouvements différentids impon ants: pour façades ct toitures:
- systême rotulê dans le plan du verre: pour façades el toitures.
• 5~lcme de doubles "itmges isolams 3\'C!: composanlS mooolil hiques ou feuilletés. Il CSI
pra:onise lorsque les ni"eaux d'exigences Ihcrrniques et solaires sonl éle'·ès.

17
,--=

tlo.io, 5 _

v_ _ _ -J""'1-_--'''''''-_-'
Figur~ 15. Figure type d 'une façade rideau VEA

C_",(l~:
ror" "",y,,W k.J clml'" '* 'VTl' lI~mpci fil 01J de bm u«:iJt""I, .:.b di$fKJISllifs do/,,,,m if,." pdlllf Je pan ~I d'o.un
dt! palU dt> 'wr<' VI::iI 'l'" ~_, da ""'......n:r _ " Ir _>Qg<! dts ~ DfI OQ.,1/ '''fJIo«b ... , J;I~ au-.dtwJl$
rkJ :OrfC dt! cln:"lmIOtl.
• '''' _~ doit ,..,~~Ir Ir "/rag<' acridmll dans son ,mw.v./;
_ DI_'i>.. COIUÎI_ Q uJilû" dl< ' ......... '''''mpfi-fe..;/kti utNJeUJ4 . . __ .............
ll<ms CO' ca. Ir li".. u .... dt! ",;",.. q,oweu, SIN _ ... /" f<>(alk <ifi" d 'ooten;, IIM ,..1"", ~ m
ffJkz--
Le systcme VEA doit disposer d' un Avis Technique:.

2.3. PRODU ITS ET COMPOSANTS PRI NC IPAUX D'UN E FAÇADE RIDEAU

23.1. Ou.lurt po rteuse de la fa çade rldu u


La composante prind pa1c d'un systêmc de façade rideau CSt le montant qui se rt de 51ructurc pour le
suppon du vitrage. Le matériau ut ilisé pour la fabrication de cc montant cst en génénll de J'al uminium
el peut ètrc de l' acier.
En gênenl. on IIli l isc l'aluminium principa lement pour deux raisons. il cst resistilnt et lits léger.
On le claSSç cn fonction de SOlI format, <.k: 5a qua lité et de sa çomposi lion chimi 'l U<:' L'aluminium est
i<.k:n!ifit par un çh ilTre qui rcpréscnu: son type et il est disponible en quali!!! "utilité" ct en qualité
Manodisation-.
Malgré la gr.mde quantité d'alliages d'aluminium disponibles. l'ex trusion. qui est la plus fréquemment
util isée pour la production des composantes d'une fa\Fade rideau, est l'a lliage de série EN AW 6063,

2.1.2. Produiu dc rempl issage: produlls "crriers


Le verre à rtUit fin i est obtenu en amenant le mélange li son point de fusion (== I6000C) puis cn le
refroid issant et çn if: transfonnanl.
Plusieurs typeS de VerTes p..'u\'eTll tire obtenus scion le prO('~dt! u!ilisé.

"
Pour la description des produits ,'emer.;, on fait la distinction entte :
• les produits de base. c'esl-i-dirc les produits velTiers silico-sodo-caleiqucs obtenus i la sort ie
du four, sanS traitement ultérieur:
• lcs produits trans formes. c ·cst·iI-dire les produits obtenus par lrans fonnat Îon des produits de
base. On peUl distin guer:
- les transformations primaires qui peu,'cnl êlre réalisées sur des grnndes dimensions
(plateaux) ou éventuellement des mesures fixes :
- les trans formations secondaires qui sont réalisées sur des mesures fixes.
C_ _ ,,"ùn
POf/T ln bew<ns <k « -"n_"" UI>IJ ln '"11"'8r s r>t'''- d«ns la n-poJ""'" des dt>.dU.. ""roga ~liI..a Jan. ""
S>~ IRor«ju(Qd~ "u,aIt MnH!1ul>ordb.
2J. 2. 1. Produits d e bue

• Float (N A 15454 el 15455)


VelTt' de silicate sodo-calciquc plan, transparent, clair ou colore (\'crt. gris. bronze, bleu). :1. faces
pa r1lllêlcs, Les épa isseur.; standard pour des applications :rrchite<:lurnles sont de 3. 4, 5. 6. 8. 10, 12.
15, 19 t1 25 mm: les dimensions maximales sont de 6000mm par 3210mm, Lc n om est le "ClTe de
base utilise dans toutes les opérations ultérieures de trnnsform3tion du vern::.

• Verre imprimr (NA 15454 ri 15458)


VelTt' romportan t un dessin sur une ou de ux faccs. obtenu en faisan t passer la feui ll e dc ,'erre entre
ck.-s rouleau x tex turés..
• Verre ~rm t{NA 15454 et 15459)
Verre imprime dans lequel un treillis de fils mctalliq ues est incorporé juste a\'ant le laminage emre
les rouleaux,
. ~- : -! ' T i.' !l';"l . , 1:-;'
.' .,
-. ",
,.,....
' L' .n:-
,', ...
. , •. .<1
:" '.
., , _ ~ j-.
" '~ . l ....
1 _••~ _ ~ J ._
Figurf 16. Fragmentation du "erre arm~

L ' armature a pour bu t de main tenir tes morceaux de ,'erre en place en cas de bris mais ne part icipe
pas à la résistance mecanique.
2.3,2.2. Produi ts Ira nsform k

2.3.2.2. 1. Tr~ n s fo rm a tio n primaire

• Vrrru. couc hes (NA 15484. 15485 et 15436)


Verres obtenus pa r dépôt d' une ou de pl usieur.; couches dc malii:res inorganiqucs afi n d'en modifier
Ics propriêtés physiques ( racteu r sola ire. émissivité. couleur. transmission el réneJ! ion lumineuse.. , .J.

• VerrfS ~ ~oue h u mag nelroD


Couches i base d'oJ!ydcs m~talliqucs ou de mébux. déposées sur un nom clai r ou coloré. sous vide
(hor.; dc la lignc de fabrication du "cm: noat) dans un magnétron, Différentes chamtm:s de dépôls
pcrmcllent de réaliser des produits multicoucllcs ayant des performances ê1e\"Ccs. Ces ~ •
couches peu vent être trempes. De part leur sensibili té aux agressions ct autres soll icitations, ces
couc hes ne peuvcnt jamais être utilisêes cn position 1 ct 4 (\'olr figu rc 21).

.
• Vrrr H' COUChH pyr olyliqu rs
Couches à base d 'oxydes métalliques déposées sur un nool clair ou colon! sur la ligI\C de produclion
du "erre, li la SOI1ie du bain d 'bain, lOI'5que le "erre 8 eocon: uoe lempénnure de l'ordre de 6OO~C, ce
qui leur confère uflC ~sisllilnçç n1tcanique et chimique élellée, Ces ~~rres a couches pçu,'enl de cc
fait èlrl' utilisés en simple ,·jll'3ge mais égalemcm êlre IrMnpés, bombes, émaillés ou sérigr;lphiês,
Ces couches permcnem d'obtenir des perfOfTl1ances élellees en termes de comrôle solaire,
• Vrrr n a U;l iiu rfaculrai lées

./ Ve r re mAté
Verre dépoli à l'acide qui peut être rendu mal partiellement ou inlegn.lemem. L' acide anaque ta
surfaçc du n:rrc Cl lui procure un aspccllranslucide et un toucher diffrnnL
./ Verre $IIbli
Verre qui a subi un sablage c'esHi·di!\' une projection d 'abrasif li haule pression; ce procede! pennet
d 'obtenir des motifs uniformes ou en multi·!\'lief.

• Vrrre feuill rlt (NA 8248, 8249. 8252, 8253, 15452. 1S453)
Ensemble constitué d'au moi ns deWl feuilles de vern:. assemblées sur tOule leur surface par un
inlerca laire. L' inlercalaire !X'ul êtrc un (ou plusieurs) fi Im(s) plaslique(s) (PV 8 , EVA •. , .J. une resine.
un silicate ou un gc1. Il a poor fonClioo de coller les feuilles de ..erre toul en coof6anl des
peTformal\Ces supplémentaires au produit fini. Les performances de cc lierre peu,'ent êl!\' :
,/ la sécurité des biens el des personnes (limitatioo du risque de blessure en cas de bris. protect ion
contre la défenestration, protection contre le vandalisme. prolection con lre .. effraction, ,.,);
./ la prol.:<:tion COlllre les armes à fcu et les ell plosiOl1s :
./ la protection contre l'ince nd ie :
./ l'isolation acoustique:
./ la decoration ,

Proux /ion Hmjorcêl:

Figurf I7.Type de protection du IIcrre feuilleté

,.. .. '- . ..

Fi~urrl8, fragmentation du ,'crre feuillde

Com_nr~

I.onq"., ln nrTugn <ont ",if ~ aJt,,... ,,'Off "" "" <ku bonh lilwn "''''1;roux. <kJ ~,IQ.j," iI,,_II.,. s... h!s l>aI'd$
(/tiles qrot bIorttIri-,,', bJ</1D. ~('.) IOIll pI"'ITsiMn qw dtw Ir ('OS~. 1/ yu /;", du'rus_ ""f"is ,h, f~t
q.... l~ """"';r _isugl SQ/iffoit,; CC' f}'P" tk ..lu ~ au'......

"
s._ g<mt~ftn dttfob.'K"<PtI. Il ~ ..." pu> pm ... .rc<pos.:da .~ frum.'t6" dn ~mp<;'''t''ffS '~"'",..,. ;'60 "C Us
«»>IIi,.",.. cI;...m/,,~ ,; RlfUldtm· et/a critM~ SIJII' dijI<tis ....... IrJ rrgI~'J t!t ~ ... 'ig"""" (voir ...._ 1
<lipt-r-' DTRI upplk"bI~ ma '''rrapl/k16 P"B. EVA n Rismcs "';'1roc1J'/Q(r~.
A '" ~ J.o r""'"pr,,'''''1T de ,_. k fàI>rlromfow~l.... la jU5'!fIl:",ijs rnaifi ,1 cm<" " ..llo/lolo.
1/ .,. a t;", par aill~"f> . . s·.....",..r =pf'h <lM jàbrlron, Ik /"apt" ...k ....... jtMt:/IonJ ,·um pow ln ,'it~ fowill~
M'j/un (~ di; ch«.......p;rn'u,../k un·~. t"Tf1"JI"''''I "'''' UV. f1O.JSibll,/i <k bot-th l':<p<nis. _ J.

2.3.2.2.2. T u nsform a tio n se<:ond alrt

• Vtrrt Ire mpf Ihe rmLqu emt nl (E N 121 50- 1)


Vcm.: qui a subi un tr:aitcmcntlhcnniquc consistant à le reehauffer:i environ 600"C puis:i le refroidi r
rapidement par jets d·air. Une contrainte superficielle permanente en compression cst dès lOfS indu ite
dans le ,·=e. Ceci lui procure une risisuncc accrue aux eontraintcs mécaniques elthcnniques CI des
cal3Ctéristiques de fragmentation pn:scritcs.
En cas de bris. le vem: sc fragmente en moreeau.~ peu coupants ct plus petits qlH: le verre recuil. cc
qui limite les risques de coupure; le ' ·crre trempé l'st dès Ion; considéré commc un ,"erre dl' securité
COIltn' les blessurcs.
POUf rappel. les prineipaics différences cm re II' 0001 ct II' verre trempé sont les sui vantcs :
./ risistance à la tractiOfl (50 N/mm') cinq fois plus élevée qu'un verrc simple (lU Nlmm'):
./ très bonnc rêsiSlancc aux chocs thcnniqucs : ils peu,·ent résistcr â un différentiel de
tcmpéroture de 200· C;
./ modc dl' rupture tci qu'il sc briS(: en morceau" t,es pel its aux arêtes émoussées. limitant le
risquc de blessutC.

.. :
F lgu~ 1 9. Fragmentation du ' ·crre trempé

• Vtrre Irem pe: Ib ermiqu emenll ra ile .. HU I Soa k T tsl- HST» ( EN 14 179, 1)
Un traitement thcnnique supplementaire CSt appliqué au vem: ttCmpé thcTmiquemeni, destinê â
éliminer la plupart des .. em:s trempés contenant des inclusions de sulfure de nickel non sublc ct
d'c.'itcr de la sorte les ruptures sponlanées.

• Vtrre durci (EN 1863- 1)


Verre qui a su bi un 'r:a ilemcnt thermique consisl3nt:i le réchauffer.li environ 6OO"C puis:i le refroidir
de manière COIltrôléc par jets d'a ir. plus lentement quI' dans le cas du ,'crre trempé thermiquement.
De la SOl1C. UI'\C COfltrainic superficielle permanentc cn compn'SSion CSi induite dans le "cm.: ce qui
lui procure unI' résistance accrue aUll eontr1l intes mécaniques et thermiques Cl des caractéristiqucs de
fragrTl('nl:l1ion prescrites.

, ,

Fi gurt 20. fragmcntat;Ofl du verre durci

"
En cas de bris. le verre durci se casse en grands morcC3W1 coupa nts comme le noat e1 n'est dts lors
pas considéré co~m1C un produit verrier de sécurité.
Les verTeS durcis ne nécessitent pas de traitement Heat Soalr.:,
• verr e fm.mf (EN 1863·1, EN 121 56-1, EN 141 79- 1)
Verre recouvert sur toute sa surface d' ul'lC' couche d'c'mail vitrifiee lors d'une opération de trempe ou
de durcissement. Le verre émaillé est le plus souvent mi lisê en alltge.

6 Verruirlgrllphlf ([N 1863·1. EN 12150-1 , EN 14179·1)


Procédé apparenté à l'c'maillage qui consiste à déposer un émai l sur une partie d'un "erre au lIavers
d 'un ttran et à le vitrifier par une opél1ltion de trempe ou de durcissement,

• Ve rre Iremp~ chim iquement (EN 12337·1)


Verre obtenu en soumenant un float à un procédé d "içhange ionique afin de donner UI'IC' résistante
accrue aux contrai ntes mecaniques et thermiques. Les ions de petit diamètre se trouvan t dans la
surface et la tranche du " erre sont remplacés par des ions dt: plus grond diamètre, cc qui se trodu it par
la mise en eompression dt: la s urface el des chants de "erre.
Le verre trempé chimiquement est essentiellement rêser;é à des applieations particulières telles que
l'aeronautique et lëclairoge.

• Verre bombi
Verre auquel 011 donne. par defomulion:li chaud. la coorbure du moule sur lequel il repose,
• Vitf.ge Isola nt (EN 1279· \ il 6)
Vitrage scellé en usi ne et consti tué de feuilles de verre (ciouble-v itrage.uîp le vitrage) séparées par un
espace d 'air el/ou de gaz déshydraté grâce i un espaceur.
Le but premier du double vitrage est d'augmenter l'isolation thermique par rapport :!. un simple
,'itrage.
On peut eombil'lC'r l"isolation thermique d u vitrage isolant:!. des fonctions de contrôle solaire.
d'iso lat ion acoustique ou dt: securité en utilisant les produits verriers adéquats com~ composants
du vitrage isolanl.
Les faces des composants d ' un double vitnge sont con,'entionncllemel1l numérotées. dt: l'extérieur
vers l"intérieur, de \ a 4.

figure 1l.Vitrage iso lan t : composants, orientation et numérotation des faces

"
• La ",ru_ mlen'W" /0 /Q_ ~_ JH!I'I ~~, du <1/o<'u ÙIIf'O'IOtt" dam '~ JO'''' dt> ~~nI. dam
UI1aÙ'lS "'" dt> d,_ioIU 0" SIIt,~ 6 """ ..,.,.;mÎOft d 'all;lude ou dt> ~"'péroll'U.
• ""i/-
1/ cv ....irItI dt> /0 ~mpbal_ mtn/wwJt '~iqw du cotnpOSOttJl ", lu ~_ de ~ tltermiqw
~1oaq1N! foi< '1"" I·.u...wptitm btrrgiriq"" dt> 1·"" ..... vi,,~~, UJOport""'~ n .... ~ d·~ po~'
pttlw/>tr k ~i_ IMrmique '* /Q /Qme "·0Û' (,10«, '''' j / é _ ÎItCO/"porh).
U joiNt dt> sulk_1Il subi, "" rJIM' 10"'1_ /0 Jo- dt> Ka: • ..b" une W1r/oliM dt> ""~ klK< /"4frt "" /0
IUtpf!ro",,,, " .. de /0 f"DSKNo utirltltU. Cet ~I ~I uprw,.,. daN pot" CM de joutt OU NI""". La rnltlroillle
.'" lei fl>'1IlS de \·lIroxe' ,*"1 etn ,-bifoh /"'""1"" /0 d'ffb~1f« ô ·époux", da C</ftJl;'U<J"" ul ,~ a 6
"' .... ~, /u 1"""", "" go: .,.1 '''Phir'''' ft 111",,,,- .i
l 'q,ol..Jcw /uluI~ d"all -ms IIIN' JiJt:o, QI 0" ""';IU êgtJk il 1] "'....
ou kt pila pttiM dUM,.."'" eli Î"jéTH:W"t il4 mm
• Pour "" vilr~ /saIOIll pri$ en foilillOl"r nr 4 ~ ("eW iMfi"i/ ""1"",lIt""'''' MM I,,,,ilt dt> 0. 95 NI""" â M
ptlJ dipauer ,..,.., =_10 ~ dwohU ..i dot sysll"", de ,«1"'-111 t ll 'abMfla ô·tmb~
• DoIU k cos ..... '·<lraga" bonb DtptJJb, 1't:A. 000 l'CC tl" suI~_1Il ,ilicOM, /0 /imilt""lwlk m dt 0.65
Nl mm,
'*'
W U"'f'ÔvI1Irt dv joUrt "'tlk_1Il <'J' auimilk 61" lempbot_ dt> 10 1_ d ·<liT. Olt M
gérlbale excMn 60" C ufln dt {j",iler ln ' UI/lla d~Mbu"Xe.
"'À' pa< dt fiJft;wt

"
Chapitre 3 -MATERI AUX, PROD UITS ET COMPOSANTS
J. I . INTRODUCTION
Dans eeue panic. on M finit ~ êlêment$ composant la raçade rideau. à sal'oi r :

• l'ossawll' SttOOdaire .. WIIS d cadrr.;. IÔlnin» ;


• le produits c""",lémemairn d acc<..5Oires dn ossalurn s«ondaires ;
• In calrcutll'nxnlS:
• In rcmplissagn "l'mers et opaqu~s an'C isolanls;
• les dispositirs de liaison" ancragn ~t attaches JI;
• les t'<juipemmlS d accessoires.
Rf marqU f : les normes ct lou documents techniques n:glemcntaires, dCfinissantles ~i fieations cl
exigences d'apti tude â l'emploi de ces eonstitu.llnts, peu"ent êm: nationaux ou internationaux.
Toutefois une liste non exhaust i,'e des n:férenccs normativcs Ct réglcmentail"C'S algtrienncs
ct ;ntemationales, rel ati,'cs au~ façades rideaux, t:'St donnée en a nne~e" du présent DTR.

3.2, OSSAT URE SECONDA IR E


Le mot bâti désigne un assemblage de pro fi lés ( montants et traverses) qu i supponC1\t directement ou
indirectement un (ou plusieurs) rcmpl issagc{s), On défin it par cadre le bâti péripheriquc qui suppone
diR-ç1ement ,'n rçmphSSI'gc.

L'ensemble de bâtis ct cadres const ituent l'ossature secondaire. Il s SOnt réalisés il pani r des produ its
ou de mi.produits ci·après:
• des profilés en aluminium ou ~lIiasc d'aluminium qui peu,enl "1", ck:s Jlfolilk 1i1t'5 ou fOll'llis Il pan,. de
lamint's;
• de$ profilés en acier lamines -' chaud ou fOfmés i pan,r de tiiles;
• deiii prolilés en aci~r ,no"ydable,
3.2,1. l'rofil" et tôleri e! en alu minium ou allia ges d' alu minium
Les all iages d'alum ;ni um utilisés sont earal:têrises par une Icm: ur en euiv!\, in férieu!\' à l "'.,
3.2,1.1. Profilis fil é$
les alliages sont généralement de la série EN AW 6060, con formes aux normes NA 8973, de
eompositionsehimiqucs eoofonncsà la norme NA 8782 et de caractéristiques mécaniques oonfomtCS
i la normc NA 877 1,
les tolér.mces sur dimensions sont conformes Il la nonne NA 8773.

3.2.1.2. T ôlerie!! al uminium


Les alliages d'aluminium sont généralement des séries AW 1 000. AW 3 000 ou AW S 000 de
compositions chimiqu es conformes il la nonne NA 8973 complétée par la l'l orme EN S73-3et de
caractéristiques mécan iqueS ÇQn fonnes â la nonne EN 485-2,
les caractéristiques des tôles CI bandes prilaquées sonl conformes à la l'Iorme EN 1396,
L'e~trusion la piuS fn:qucmmem u1ilisée pour la product ion des composants d'une façade rideau CSI
J"a1liag~ EN A W 6063 ou 6060 de classe n ,

3.2.1.3, Trai temen l de surfaer des profilk ou lôlrries aluminium "isibles


Ces traitements (anodisat ion ou thermo laquage) dO"'eTll respecter les préconisations de la norme
NA 1720 eompletée par la norme EN 485-2,
C_-"IIlI,..,
Afin dr pc"",,,I" ri<.luu J.o, lrolle_"" dr " "foce dr. P""filb dan, dn <YNJllions <>PlI"' ...... Il ~I ~J'uld,_
"" alliage 6fl6I1«qlllll/w bâti"",,,, . dam ID compruilÎOfl d".. jq'/e Joli rwr C(JIr}i>m'" à :
• '''.e,..Mt'' .... no''',...~ O.II!%:
• _l/'fWrI'etff'l-b ~ O. ql ".
'*
• _"""'." .... • 11...1111" tk ru à Il.H %.

J.l .2. Pro filés ellôlcri~ en acier


J.2.2.1. Profil és lam in és il chau d
La fonne et les diIDI:nsions des profilés doi'·enl Circ confOllflCi aux nollllCS en vigueur.

J.2.2.2. Profilés formes il froid il partir de tôles


Les tôles ulilisées poor la fabrication des profilés doivent ctrc eon formes aux sp&-irtcations des
d irrcrentes nOTJ1"le$.

J.2.203. Tôlni n licier


Les IÛles acier re"ètues sont génmlement confonnes au., normes en vigueur et EN 10169 pa n ics 1
ct 2.
Les tôles en acier gah·anisé sont gCnéralement ronronnes aux nonnes en "igueur et EN 10326.
J.2.2.4, Traltcment de surface des profilés ou tôleries aciers
Les traitements de surface doi\·ent respecter les prC<:onisatioos de la norme EN 14024.
3.2.3. Profill's ct lôleries cn acier in ol)·d able
Les princi~les nuances d'acier inoxydable. selon EN 10088-2 et EN 10088-3. il utiliser
conformém~nt aux spécifications de la nonne NA 5436 sont 1.:;; suiva ntes:
• aeier austênÎtÎque au chrome niekcl X5Cr NiI8-10 (dêsignation numérique: 1.4301)
(correspondam à l'ancienne nU:ln!X Z 7 CN 18·09) :
• acier ausllinitique au chrome nickel molybdène X2CrNiMol7-J2-2 (désignation numêrique :
1.44(4) (correspondant â l'ancienne nuance Z 3 CN D 17-12-02) :
• ~cit'Tf... rritique X6Cr 17 (cksignation lIummqul:: 1.40 16) (lvrrespom.lant à l'andl'Tlll(' lIuanœ
Z 8 C 17) ou X3CrTi 17 (désignation numbique: J .4510) (correspondant à l'a/lCienne nuance
Z4CTI7).
3.2.4. ProΠes il rupture de pont thermiqu e ( RPT)
les prolilés composés d.::vront êlre conformes à la TlOnne EN 14024 .
Sauf spéci fications pal1ieuliëres :
• les profilés RPT constitutifs de l'ossature d'un<: raçade rideau (grille ou cadre), de portée
erre<:tive supérieure à 2.25m seront. selon la TlOnne EN 14024, de catê-gone d'utilisation CW ct
de catéKorie de lempêraturc Te2 (- 20 "C + 80 oC):
• les profilés RPT constitutifs des fenètres. pones et cadres de r;:mplissagcs seront. selon la
norme EN 14024. de catégorie d'utilisation W et de catégorie de tempir.llure
TCI (- 10 "C + 7O'C) ou TC2 (- 20 ' C + 80"(:).

CommMwire
L'alfeJwtion de conformité 011 "cahier des charges qualité pour les profilés air/minium â mplrlre de
pont thermj'l"t' conformes à la EN 140]», \'alltla P"u,"1" dl' la con/amlité aUX exigl'f/ces dll present
doellment.
3.3. PRODUITS COMPLEM.ENT A IR ES ET ACCESSOIRES DES OSSATURES
SECONDA IRES

l.3.1.I'rofilis ou pièce! internlaires


r.es ffiIIri"rtS urilÎstts P"'" les profilés ou pièces Întt,orcalaÎm: s-.:ro lll conform ..-s au.\( spk-if!Calions Iks
normc:s qui Ics conccrnent. par cxe mp le: EN 12365 panics 1 il 4 et EN 1160~.
Les matières util i::iCes doi"cnt être en mesure cfassurer les ronctions pour lesque lles elles JOnt prevues.

l.3. I. I. I' ikts d 'lIuemblJge


Les matieresdes pii:cesd'assembl3ge réalisies:i panird'acier. d'acier inoxydable oud'alumi nium Iilé.
lamine ou moulé. sont conformes aux speci fications du paragraphe 3.2.
Dans le ~as de pièccs reatisies en fonderie d·alumin ium. la teneur en cuivre doit être intërieure:i l 'Y•.

3.3.1.2. Visse rÎc d es êlémenl s d ' ussemblage


I~ ,'isserie ulitisofe devra être :
• cn licier inoxydable (acier austcnitiq ue) de c1!lS5C A4 pour Jc~ usages ni! clk: est c;.;posCc
directement à la pluie:
• pour k:s usages ou elle n'cst p:Jl; cxposU à la pluie. dans le men'" matéria u!J Ul' pttcèdemment.
ou en ader trui te de classe A ! présentant une résistance à la corrosion au moi ns égale all grade
4 défini dans la !>Orme EN 1670.

3.4. PROI>UITS DE CAL I-' EUTREM ENT

Les cal feutrements sont des dispositifs pouvant assure r la continuile de l'élancho:'i té il l'eau. il l'air.
l'isolation acou~ique et thermique et la résistantt au feu.

3.4.1 . Muties
Les masties êlastomères et plastiques utilisés sous forme de cunJon e~trudê. doivent ':1re con formes
a1.l.'O
ma tériaux définis dans la norme ISO 11600.
Les mastics en cordons prHonnés doin'nt étre conformes aux prescriptions de la norme ISO 11600.
Les produits utilisés doivent etre en mesure d'assurer dans k lcmp~ les fondions pour ksqlldks Ils
sont prévus et doivent faire l'objet d'une dCmarche qualiu! validé~ par un organisme extérieur.
3.4. 2. FrofilM ulrudk il but d e cuoutchouc ou thrmophtSl iqu n
I.es pro filés extrodés il base de caou lchoU( sont conl<,rmes aux $pecifocations de la ~ EN 12365
part ies 1 à 4.
Ces profilés extrudés peu"cnt êt re combinés avec des p~es moulées de même nature.
L"s tolérances applicables aux produits mouJéset extrudé s en élastomercs sont définies dans la norme
en vigueur.

3.4. 3. Cll lrtul",mtnt .. ft u ..


Les caracteristiques des produits uti Jisb doivent réponoJre aux exigences réglemcntaires <le r,;s;stano;e
au rl.'u .

3.4, 4, Mcmbnrnes t1 'ttancMiti


[.cs membranes d'étanct>Citê souples il coller. ou autocollantes â froid. sont constituees de bitumes
mod ifiés o u de matériaux de synlhesc, renforces soit par Une armature. soit par un support .
Chaque produit doit faire l'objet d'un cahier des cha rges spo:ci fiant k s caractéristiques mécaniques ~t
ks coilditions d'uti lisation ou d'un avis tcchnique.

"
3.5. PRODUITS VERRIERS ET PRODUITS DE REM PLISSAGE OPAQ UES

3.5. 1. Produits H~ rrie n


Les produits verriers utilisés doivent être ~on formes aux normes en vigoeur les eoncem3nt.
Les produits utilisés doivent l'tre en mesure d'assurer dans k temps ks fonctions pour lesquelles ils
sont prt'vus.

L~~ produit.~ verriers doivent répondTl' au.~ exi.:enees suivantes :


• la ré-fis/{/n<:" mic,mif{U<! et la stahilite : les vitrages utilisés en façade doivent être eakules en
foncuon des actions du vent: dans certams cas, il faut en out re envisager le risque de, casse
thermiq ue :
• la ûcuriri ,''1 ca.f dïnc('ndic : dans ccnains cas, les vitrages doivent présentcr une risistance
au feu:
• 1'''YlIiêm:, la sam.! ,'t / '",,..jromremem : k vern: n'"mel pas de substances polluantes
susceptibles de provoquer des cflets nHast~'S sur la sante CI n'absorbe pas ou ne laisse fias
IIt'nétra d'lIumid i t~ :
• If. -"feuritt; d 'mill,mllan : au, coomÎl.s oû il pouffait prescnltr un risqoc pour la sécurité des
p.:rwnnes. le ~e pe Ul a"oir des caractêriSliqocs tc1ks qu'il "vite les chutes par elTacemcnt
de la prul.-clion (garde-('orps) Ou les blessures au contact d' arêt~'S vivl'S ct coupantes:
• la {JrOfec/iun ,'on/r<' J~ bruit : les vitrngo;s eontrib"o;nt à r Isolation 3COUSliqoc des bâtiments:
• f'~,'m",mi" d 'hrerl{ie Cf n .mla/hm (ht',m'II'''' . les vitrages actuels par1Ît'ipent à I"isolation
thetlrli4 ut: d...'!; bàtiments ct il ]'6:01l0mic d' energÎC tant en hiver 4u' en éte.
?our le ,·ilra.:e isolant double 00 muhiple. S(cllê CI $épar<' cn usine par un espace isotam renfermant
de l'ai r ou un ~az inene dt'shydr.l1é. le cahier d..'~ cha~es précis.: :
• les difTérentes performances an,-nùuc:s du vitmge telles qu ·':nc~êtique. lumineuse et
lltousliquc;
• les caractêristlqucs ct/ou aspects par1ieulicrs évenluels des kuilles composant le vitrage
isolant:
• J'cpaisscUl ou les solli ~ italions auxquelles les verres sonl soumis.
,...............,.....
&r R' "", .......w'... la ' .,/1"<1):0 ,,,,,..nu ,,""<pl,'s li rooc""', ,1 ~sl ""f'O"I'''' '" "'IJ>«~ /1' pt»'I~," ,J,: t.. <"0 ...."..
priNlf'l5tt piJf /~ fabrictllII oul'"..., Icrlwqw /ors '" /.. po~ du "/Ir"X". u.w ;flqU/!/IC ",diqur ~ ...".. tk PtJ.f<'-

3,5.2. Ounan.., Înt q;m dan s la façade


Les ouvrants intêgrt's dans la façadc doivent l'tri: mis en œ uvrc en Tl'spectant tes jeux ct dispositions
pre,·us pour reprendre les difl't'rentes actions.

Ces ouvrants peuvent être osci llo-bal1.:Ul1S. li la frança ise. a


l' ita lienne ou soumct integrcs a
directemen t li 1' 0SsatUlc secondaire. ou à des dormants intégrés li l'OSsat UlC $CCondairc.
Les ah'rotes de r ossalUre secondaire de façaùe doivent êtTl' conçues pour êtTl' ada ptees li. recevoir les
vantaux ouvr:mts oscillo-battants. à la française: ou li souffict. Po ur les ouvrants li lïtaliennc, les
alvéoles de l'ossature S«ondaire doiven t ctre conçues pour t'tTl' adaptées li recevoi r un cadre
dolmill\t et un cadre ouvrant.
Le cadre ouvrant est généralement fené sur le cadre dormant li l' aide d'une paire de compas..
Le mode d" fixation entre ossatures sco;onda ires de façade et donnant de fenêtre peuvent difTen:l des
spécifications de la norme relative au mode de fixation des felll.'1rcs sur un gros œuvre (maçonr\<:n c
ou bêton).

"
Si rOSS31Un: secondaire constitue le dormant d'un vanta il de feoctn:, les tolérances d u joint
cntre ou \'rant ct dormant doivcnt êtn: conçucs de façon :1 olMenir les mémes niveaux dc
performances de la paroi.

Lajustificat ion de la sécurité d'utilisation dcs ouvran ts est appreciéc par l'application des normes :
• EN 1191 : RésiSlallCC li r ouvcn un: ct 61a femtClllfC répétéc:
• EN 1311 S : Classification dcs propriétés mécanique:; - contrc\e-nte-rncm. torsion. ct errons de
manœuvre:
• NA S419: CaractérislÎques des fenêtres:
• NA 5420 : Méthode- d'essais des fenêt~:
• EN 14608 : Déiermination de \a résislllncc li une charge veni eale lcontre\'cntemcnt):
• EN 14609: Détermination de la résistance 11 une torsion stmique:
• EN \2400: O... rabil ité mécanique - Pn'scri ption et classification:
• EN 12046-1 : Forees de mano:'unc - méthode d·essai.

3,5.3, Re mp lissages t TllnSparenls non " errius


Cc &011 1 des matéri aux de s)'nthtsc (polyméthacrylates, po lycarbonatcs. etc,) monolith iques.
composés. ah,oolaires.
Les remplissages de cc type. n'étant pas normalises. doi"CTII bénéficier d'un Avis Technique favorable
t l en cours de vnlid;t': ,

3.5,4, Re mplissage!; opaques manuracturk


Il s'agi t essentiellement des remplissages monol ithiqucs suivants : fibn:s ciment. tôles d'acier
inoxydable ou d'aluminium ou d'aeicr, n:"êtucs ou non, pierres. matériau)!: de synthèse, cte.
Ils doivent ètre conformes au,\ normes qui Tegisscnt les matériaux dont ils sont composes.
l.çs n::mpli~sag<;'S mt>l\<Olithiques en JTI~trn~\" de syn tbè-sc ~insi qtlC les rçmrlissagçs OOlJlposÇs ~t
Ics parois en métal, en PVC. cn stratifié de "crre résine, ctc .. solidarisés par une âme en polyéthylène:,
en mousse plastiq ue al,'ooiairc. en nid d'abei lle. par cxemple. oc sont actuellement ni norma1iiiés. ni
UlIditionocls ct doivent bénéficier d'un A vis T eehnique fa" orable CI cn cours dt validité.

3.5,5, R empliuages opaques " entités, eta nches ou ptrmhnts


Un rempl issage pe~ant est une paroi permettanlle pa5S<lg<! de la vapeur d'cau d 'unc ambiance
li une autre 5êparec pa r cellC même paroi.
Ces remplissages doh'CIl t respeCter les di sposi t ions qui les concernent, indiqutts dans Ics documents
tcchniques réglemcntaires en vigueur.
Un remplissagc compost cst de type étanche si la pcrmé.ancc de la paroi extéricure est in férieure à
0.01 gfm>.h,mm Hg .
La pcrmé~ de l'cnsembk: dc la paroi intérieun:, ainsi que la pcrméanccdcs tranches du rcrnpli!S$3gc
doivent être Inferieures li 0.01 glm".h.mnt Hg.

J.5. 6, Remplissages opaq ues \'entités et r em plissages r es piunt \'isions (t r ans parents)
Un remplissage opaque "enlilé CSt une paroi dom la lamt d'air. silltée au contact de la face intérieure
de la paroi CJl tcrieure, est misc en commun ication a,·cc l'extérieur par des orifices d isposés en panic
basse, ct si néc<:ssain:. en panic haute du remplissage ct destinés essentiellement a limitcr la
condensation, Les orifices situés en panic basse Sonl destinés tant a la ventilation qu'au dl1linagc ,
Un remplissage m:pirant vision est une paroi dont la lame d'air, située au con tact de la faec intérieuTC-
de la paroi cAtérieun:. CSt mise en commun ica tion avcc l'cxtérieur par des orifices disposés sur une
même ligne horizontale, de f~çon il pou"oir considérer la paroi comme très f~iblc:ment ventilée. Ces
types dc remplissage ne sont pas considérés commc tl1ldi tionncls. par conséquent ils doi,'cnt
bénéficier d'un Avis Technique favorable: et en oours de valid ité,

"
J.S.7. IsolAnts th enniques
Les produits isolanlS doiven t être conformes aux normes qui les conce rnent.
Il s doi\'ent présenter des caractéristiques minimales (confonnément aux normes EN 13162 et EN
!3163).
l es produits utilisés doiven t être en mesure d'assu~r dans le temps les fonctions pour lesquelles ils
sont pré,·us.

3.6. DISPOSITIFS DE LI AISON: ANCRAGES, ArrACH ES

les dispositifs de liaison doivent être constitués de matériaux non cOl'l'Odables ou re"êtus d'une
prOlcction. selon les matériau.l . conforme à la norme NA 5436 et en considérant une ambi.. nce 12-
minimum (locaux à hygrométrie moyenne-te ls que les locaull: scolaires sous réserve d'une \'enti lation
appropritt).

3.6. 1. AncrageJ de la façade sur Il structurt porteuse

3.6.1 . 1. Slru ~t u rft~ t'n btllI.m


Les rail s. inserts ou douilles insttis a"ant coulage du béton suppon doivent faiTe l'objet d'un cahier
des charges du fabricant. défin issant les charges admissibles pour tOUtes les configural1ons
d'utilisation il en est de même pour les éliments insérés oprts coulage du belon suppon.
ct...; ............

"'"'" rd .!ft. ,........... lIflon

r---'-~'_ ....~ do Il. .......

Fl~ure 22.
"1 rail fixl! aprts II:' coul;oge du bét on b) rail l'lXi av~nt le coulage du béton

Fïgurt' 23. Platine fjxëe par chevill e métallique SUTsuppon et! béton
"
3.6.1 .2. Slrvctu ru t n mrta l
Dans ce cas,la platine solidaire de l'ossature est boulonnée li la structure primaire métallique. Les
rails. ioserts ou douilles il incorporer doivent faire l'objet d'un eahier des charges du rabricant.
définissant les charges admi~iblcs pour loutes les configurotions d'utilisation.

Figu r e 24. Fixation SUT ossatUfC métallique

3.6.2, Attatb n
Les artaches doivent être réalisées en ac ier. en alliage d'aluminium ou en acier inoxydable.
Les TlUltériallll constitutifs doivent répondre Illlll 00fTIIe5 corrcsponchtntc:s.

3.7. EQ UIPEMENTS ET ACCESSOIRES


Les êquipements de façade (si éventuellement prevus) et leurs liaisons avec la façade. doivent ètre
riaLisés en mau!riaWl compatibles avec UlllI de celte façade.
La prou:Clioo des mélllux utili5ts sen! conforme aUIl exigences de la norme NA 5436.

3.7.1. [ntria d'a ir de vetl tilatio n


En règlc générale. les façades ne sont pas conçues pour con uibucr aux apportS d'air nécessaires a
la ventilation des locaux en dehors des possibili u:s d'aénllion naturelle par J'ouverture del OUvrMlS
de conrort. Sauf élUde spêcifique. toute intervention ultérieure de perco.:mcnt afin. par exemple de
disposer des entrées d'air. es! proscrite.
3.7.2. Gard~rp5
Les dimensions CI earactêristiques des gan,le..corps doivent être conrormes aux nonnes les concc:mant.

3.7.3. LÎ.IIÎSODS ,,,ce 1", n a«lIn


Dans Jes cas où sont prtvus des di spositiCs de liaison avec des nacelles de: nelloyage. ceux-ci doivent
êlrC eonformes ala nonne EN 1808.

3.8. LABELS ET CERTI FICATS


En plus de la rtCércnec aux nonnes en vigueur, des produits cÎtés dans ee présent chapitre. Je label
attestant (je la qualité d'u.n produit peut ètre pris en cOl1$idération. A titre d'exempl e :
·pour le nitemcnt de surface des prordés en aluminium de L'ossature secondaire de la Caçade
rideau: les labels QUALINOD. QUAUCOA T. QUALIMARINE ;
• pour les produits varien : le label CEKAL:
- pour les mastics et joints : le label SNJF ;
- pour la façade rideau VEC (Vitrage Extérieur Colté): Je label PASS VEC.
POUf les produits tcls que : les prordés à rupture de pont thermique . les membranes d 'étanchéité
utilisées pour les jonctions façade rideau gros œuvres. les "itrages iS(llants etc .. un cahier des
charges doit ètrc établi.

"
Chapitre 4- CONCEPTION ET DlMENSIONNEMENT DES
FAÇADES RIDEAUX
4.1. CRITERES DE CONCEPTION
De (;,çon gênêralc:, lors de la conception, il faut s.'IlÎsfaîre les principaux critères suivants:
• assurer la Slabilité globale de la façade rideau ;
• parnCltre tes dêflexioos dans les limites admissibles ou autres mouvements de l'ossature
secondaire de la façade rideau ;
• 8SSW\.... la sécurite au fcu et a\lX chocs;
• 3$$U1'1:r le conron thermique et acoustique ;
• anpêcher l'air chaud de monler li l'intcricurdes membrons vers des espaces froids:
• empêcher t'ÎnfiltnUion de l'eau dans le batiment sous la pttSSion maximum du venl ;
• empêcheT la formation de condensation S\lt la surface intérieure des élements de métal avant
que Ioule surface de VC!l'e eJ\posée n'oncigoe la tempêratun:: de point de rosêe :
• assurer le drainage de l'eau de condensation.

4.2. PERFORMANCES STR UcrU RALES

La façade. y compris ses fixations. esl conçue el rialisée de SOI1e que:

il , sous l'ensemble des sollicitations représentant les Hab limites de K I'Ytc:C. la résiSWK:e
mécanique est as:suréc et les déformations (f1khe, tor.;ion, déplacements d'appui) des élimenlS
de l'ossature se<:ondai re. de bâtis. de menuiseries cl de remplissages sont limitées pour Que :
• vis-â·vÎs des liaisons à d'autres ouvrages (doisolU. plafonds, etc.) leur ampl itude raie dans
les limites admissibles spécifiées;
• J'effiçaeité des garnitures et systèmes d'ét.anchéité soil assurée :
• la manœuvre clics performances des parties mobiles ne soient pas affectées.

h / !ICI"" l'ensr:mhle de« sollicil.3lion.~ re~Lant Ie.~ ,.tab limitH ultians :


• le maintien en phKe des menuiseries et rempl issages doit être assuré :
• le maintien de tous les éléments fixés li la façade reste 8SSU1é.

4.3. ACTIONS
les actions à considérer sur la façade rideau sont :
• les charges pronanellles (poids propre des éléments);
• le vent
• la neige:
• les actions transmises par l'ossature primaire en ~ton armé ou en eharpente mêtalliquc :
charge d'ellploitation, tassement différentiel. etc .. :
• les surÇharses d'çllploitation;
• le séisme ;
• les variations de lempéral!Jrt et d'hygrométri e;
• les chocs et les actions accidentelles.

4.J. 1. AtliODs dei ebarteS permaaelltes lnlvitaires


Au poids des él6nents de façade à prendre en comple dans les calculs de stabilité doivent ëtIt ajoutées
les charges résultant des équipcmems extérieurs ou inlétietm supponts et prévus par le cahier des
charges.

"
-Dans le cas d 'absence de valeurs certifiées par le fabricant de chaque matériau, le poids propre peUl
être calculé suivant le docwnent technique reglementaîre DTR R C 2.2.
La flèche maximale d ue a des cliarges venicales de tOUI element horizontal principal de l'ossature
seeondaire ~ doi t pas dépasser 1/500 de la portee ou 3 mm (voi r la norme: EN 13830. NA 17222)
selon la valeur la plus pelite.

4..3..1. A.:tOops du Vf Pt
w valeurs de pressions. dépressions. vibrations induites par le vent sur les façades d'un bâtilrK'nt
sont soi t cakulées par applicalion des regles moncées dans le DTR C2. 47 1 RNV 2013 en vigu.:ur
definissant les dJ.:ts du vent sur les constructions soit delCmlinru par des .:ssais en soume ri.: dans
le cas où les conditions d'cllposition. la hautcur cl/ou la forme: du bâtimcntlcs nêcC:S.5itcnt.
La ntthe frontale maximale des éléments d 'ossature de la façade rideau ~ doit pas dépasser la plus
petite des valeurs U2UO ou 15 mm, lorsqu'eI~ cst mesurée entre Ics points d 'appui ou d'ancrage à la
$UUdure du bâlÎmcnt conformement li. la norme NA In24.

4.3.3. AClioll'!l de la ofile


Il n'y a généralement pas lieu de tenir compte de l'action de la neige sauf prescriptions particul ières
ou présence de pare-!<Oleil ou aulre~ rdie[~ notable.~ "'-'r lesquel~ la neige (>OulT3il s'accum uler. Pour
tmir compte des soll icitations mêcaniquesdues aw; charges de neige. il y 'a lieu de se rëférer au DTR
C2. 47 I RNV 2013.

4.3.4. Ac:tioDs lra osmises par l'oslllCure primai",


w dispositions prises dans IOUte façade concemantles organes de liaison de la façade li. la structure
du batiment lattachesel fixations) ou lesllulres éléments de la façade (joints en particulier). consistant
à absorber les effets des mouvements privisibles génêrës ou transmis par la structure ou li. s'en
accommoder, doivent requérir une a"ention partieulirn de façon li. ne pas gênêrer des sollicil3tions
dynamiques, pe-nn.anentes ou momentantes sur l'ossature secondaire, les menuiseries. les
remplissages ou cal feutrements.

Sauf spêc ificaùons contraires les dépllKemc:nts maximaux que devront pouvoir reprendre Ics façades
rideaux pooseeset régl«:s sont de '" 5 mm pour les façades cadres et de '" 2 mm pour les façades gri lles.

4.3.5, Actions da chuga d 'ex ploitation Slir la façade


Ce sont dcs charges statiques ou dynamiques non permanentes :
• poussées sur la paroi sau f spêcifications techniques particulières au projet. la poussh
horizontale en charge, répartie sur la traverse de l'ossature secondaire. à prendre en compte est
1 kN/m linéai re appliquée li. 1 m du sol sc ion la nonne EN J99J·I,1 et sous .:e"e charge on ne
dépasse pas la limite tlastique; pour les vitrages œ t1e vérification n'cst pas nécessai re ;
• pour les espaces susceptibles d'accueillir des foules imponan tes, par exemple les bâtiments
destinés à des événements publics. telles que salles de concen, salles de sport. y compris les
lJibunes. les terrasses el aires d' accês. Ics quais de gare, la charge à prendre en compte à lm du
sol est de 3KN/m i. La contraÎnte admÎssible du verre est alors il vtrifier:
• Pour les naœlles elles disposi tifs de nenoy age, il y a lieu de respecter les exigc:nces dc la norme
EN 18008.

4.3.6. I:fJd, du ,éisme


Le Règlement Parasismique Algérien (RPA) en vigueur donne des éléments de vérification afin de
s'assurer du compon cment des éléments secondaires en cas de séisme.

Commentaire
Dans le cas de /açadu rideaux de gronde imporla1lCe ou porliculilrement dangereux (quond les
conditions dt Mllleur ou de/orme dll bâtiment/·exigent). l 'ana/yse si,mique doit être/ondée 'lU une
modélisation réalisfe des Slr-ucfures concernées el sllr l'utilisation de spectres de répoflJe appropriés.

"
Cf'$ ,k,,,iu;r $0"/ dhluils .Ie la ripalU" de;r élélftf'nlS de ;r'~'IJ'" /0,,,,,,,,, ;fIJPPU" e/ fU/;rampal /ie
du. ;ry;r,bm: ;rismiqu.t ",tnci""l.
Une justijicU/i(/n expùimenrale peut au.ui êlre enl"isugee. Une milhode applicable polir les bardages
es, INClile dans le cuhie, du eSTB J7ZJ - Janvie, 1013 (l'Oi, documenr de , éférence en annexe 4).

L'effort sismique est calc ule conformément au Règlemem Parasismi que Algérien (RPA) en vigueur
scion la fonnule suivante :

'"C,:A: Coefficient
Facleur
d'accélération de zone oblenue pour
de fOKe horizontale pris égal li. 0.3 (cas
la zone et le groupe d'usage appropriés.
de la façade ridea u),
w,: Poids de l'élément considCré.

La distributi on de ces fo rces doit M faite comme po ur les forces de gravité se rapportant li. ces
éléments.

L'annexe 1 du rTésent D~, donne pl lL~ de detail~ concernant ,


• la concc ption des an aches et des ancrages li. l'ossature primaire;
• le choix oks produit:) verriers ;
• le ttaitement des poi nts singuliers.

4.3,7, A cti oM d o ,..riatio Rll d .. te mphalu", et d ' bYl!!romi trk


Pour apprécicr les effets sur les dimensions des variations de température et d'hygrométrie. les
lempêratur..'S limites des profLIts de l'ossature seçoodaire à prendre 1." 0 compte sont -20"<' et +80"<".
sau f conditions climati ques ou j ustîflcations particulières.

Une prevision de variations dimensionnelles de.:l:l mmlm peut être adoptée pour les pro lilês en
al uminium ains i que pour les jeux resultanlS ménages dans les assemblages; dans le cas contraire un
calcul es!: néçessaire.

En OUtre, une brusquc variation (de l'ordre de WC) de la tcmptnu ure de la paroi extérieuR: des
remplissages, consé<:utive par exemple li. un ensoleillement prolongé suivi d'une averse brutale nedoit
provoquer aUl.:un dêsordn': mécanique sur ceux-<:i.
Cer1aines dispositions constructives. par exemple celles comporumt des lames d'air même ventilées.
ou respir.mtcs. derrière des vitnlges non opaques, nécessitent préalablement au c hoix. définitif de ces
vi trages une détennination du régime des températures extrêmes pouvant être atteintes au soleil.
Vérifier les risques dc chocs thermiques dans les vitrages et les contraintes dans les joinlS de
scellement du double vitrage. Le zonage cl imatique II. considérttcst celui donnê dans les DTR C3.214
«Reglementation themlique du biitimenl».

C~ :
Lt DnJ 19 Parl;" 1, "Ii/id .. l ftre ITdIIrflO~ difmit 1",liMÎlU d'~mp/oj dt:t vitrag<!~ ~"J-nK>n dt:t rlJqut:I dt tQI_
tlrctttiqllt:l,

4..3.8, A(1 ;ons aceid eAtd lu · Actions duu aua chocs d e corp$ InOUS et lourds
Selon la nonne EN 13830 (NA 17222), lorsque cel a est s pêC"ifKjuemenl requis, les essais doj\"CTlt être
rialisés oonfonnêment i r AMide S de ]' EN 12600. Les resullalS doi vcnt être classés conformément
à la norme EN 14019. Si des produits en verre soot ooncemês. ils doivent être confonnes à la oonne
EN 12600.

Il n'est. pas prévu que les façadcs rideaux soient cxposées II. des charges horizontales autres que celles
définies ci-dcssus. Il n'cst pas prévu que les façades soient susccplibles d'être exposées II. des chocs

JJ
accidcnlels très sévères (vthicules, engins mobiles, Cie.). Il esl pour cela recommandê de privoir des
disposi tifs ~peodants limitanl les consêqueoces de tels chocs :

• les charge! dynamiques exceptionnel les o u les poussees autrcll qu'humaines sur la paroi,
devront è~ précisêes par le: Maitre d'Ouvrage ;
• La façade n'a pas à participer à la sécuri~ des biens et des personnes contre les attaques
vnlnntaÎreS. Elle n'est donc pas privue pour rêsister ni aux effraetions ni aux sollici tations
grnérics par les explosions ou le vandalisme.

Sous l'actinn de ehocs exceptionnels, l'ouvrage de façade peut être dl!grade dans La hauleur
réglementaire de sécurité, mais cette dégradation éventuelle: ne doit pas mctlfç en cause Ja sécurité
des personnes n'~ tant pas:li l'origine du choc, sc: trouvant il l'int~rieur ou il l'extérieur.
La personne qui occasionne le choc ne doi t pas pouvoir U3vcrsc:r la f~.
Si La justiftcation dcs performancc:s du vitrage il résister aux chocs interieurs ct extérie urs el de:
dwahilité n'est pas prouvée, il devient nécessaire l'exigence d ' une protec tion résiduelle, au moÎns
équivalCl'1te à la protcction réalisée par une lisse supérieure (main cowante à l m), une lisse médiane
(il 0 .45m), ct une lisse basse (plinthe à 0. 15m).
La hauteur d 'allège assurant La securite aux chutes des peTSODneS doit respecter la norme en vigueur.

Les vitrageS réputês sat isfaisants pour résister aux chocs, ct admis sarL'l essais. sont :
• Pour les vitrages s imples : le:s vitrages fcuilletl$ reçuits 33.2 ; 44.2 ; 55.2 : 66.2 avec
intcn:aJaires l'VB, et classés I.B.! , suivant la norme EN 12600, pour des SUrfllCCS maximal es
limitées respa;tivement à 0.50 ; 2.00; 4 .5 et 6.00 m'.
• Pour les viuages isolants, CI'1 régie gëM!rale les compositions de vitrages isolants ct les
justiftcationséventuelles, pour être adm is sans essais, sont prêcisées dans le tableau ci-
dessous.

Vilnl~ Vitrace opposé au ehO<':


isolaal Recuit Durci Trempé Feuil1et~

Recuit Noo MO Noo 0"'


Dw<i Noo MO Noo oui
••
~
-Avec protcction
- A Vtt protection A'~
•• ro!s)duelle , résiduelle. Justification
~ -A Vtt Justification -Avec Justification de de: La non-casse
T~",
•••
~

de la llOn-CaSSIe du la oon-cassc du de l'un ou ""'


vitrage opposé au vitrage opposé au l'autre
~
">OC. des composants.
••••
,00<.

., Avec Justificati on Avec Justification de


> Feuilleté
de la non-eas:se du la OOIl-casse du
o., oui
vi trage oppose au vitrage oppose au
""". .
,ho<.
.
Ta bleau I ,Assoclahon adml5CS en douhlc vitrage.
4.3.9. CombiDaiJons de eb. ",cs
Pour la vérification par calcul des contraintes , les combinaisons se feront cn respectant la coh~rence
des 1I.:JC tl"S utilisés.

Quel que soit le matériau de l'ossature secondaire (acier ou aluminium). les combinaisons d'actinn à
considérer sont les suivantes :
Etat limite ullime - ELU
rYGJ" GJ + YQ.I "Q, + D>rr'Q.• " Ij/O, " Qi

Etat limite de iIC",," · ELS


• une sc ule action variable : r Gj + QI
• plusieurs actions variables: rGJ + 0.9 r Q.

Co ~bilUli'OQ d 'a4'ttoQ , ismiqu<l' :


G +Q+E

A vec :
G actions permanen tes :
Q actions variables:
E actions sism iquoes;
'f'o~ ooeffick n t dtlini ssant ta valew de combinaison d'une actÎOn variable;
y o. roefficient dit partiel (de sêeurité 01,1 d'aptitude au servke).

Pour l' acier. les codes de calcul cohërents sont rnpectivemcm le Ont BC 2.44 (CCM 97 pour l'acier
laminé il drnoo et J'eurocooe 3 panie 1.3 pour l'acier formé il froid. Pour l'aluminium on ~ rtfêrera Il
l'eurocode 9.

Pour la vérilication p;u calcul des défonnations d'une manière générale, ct sauf spécifK:ations
particulières, on combinera les actions pennallCnlCS dues éventuellement au vent et il la neige.

Dan:; l~ cas particulier des elTers du :léismc:. la combinaison d'action c:SI cc:: lle dOOlVX dans
ranno:xe 3 du présent Ont. on combinera urtiquemcnt les actions pomnancntcs et s ismiq ues. On doit
entre autre respecter les lexies régleTTll:Tllaires ~-péçiliqm:s.

4.3.10. ClauifintioD d déligaatioD des performaa ces d ' uoe façade rideau

.....
oDTI<
Okip..llioD rail ... o.••
·U.!

'" ....
Rtw.-.., :ru , "CIl! t..lIt fIi

."
m
"' ....
RiliWlli"l' :MIl: cbln
HMn.I di: (ŒIt (~)
10

(u )
Il

COO)
n
(lOO) (450)
Il
"
(700)
lt"""~ alD cIIi:a
" " " " "
4 ·C .]

H .!4
""""'"
HmlINJ dt (bute
Pumê:l1lWti ;i r.
Pl ......... d"~
~fD:XiK li \"e;JIU
Pœwcad"~
(=

(h)

(h)
) (~)

.
AI
(150) '"
1150) "
(~)

( lOO)

" R7
( lOO,
(lOO)
Al
(450)

(450)
... ""'"
(4 SO)

.. ""'"
(

(
)

)
(700)
AE

'"
4.P :! bokfrrm IIUX bnJan
(OB,
.-'nm< ~ (C:<'a")
TnDSIIIISSIOD ~
4 .4 . ' 1 \\"'1Il1"K.
~
h~ 311!ni
E<mcbr.lI' (E)
(IIIÎD) D' EJO E" E"
4 4. 1
E.l;mcbBII' ~ JSOk:mm!
(m) El" El" El .. El"

<-
(El)

- """
R"'5Qatt aœ; dmllft
îo b!IM...
U .S doo l mcl< 110
=~

Tablnu 2. Perfonnances d' une façade rideau


"
4.4. CONDITIONS DE CONCEPTION

4.4. 1. Comportt'mt'nl a" (t'u


Lt' classement est t'lfecluë con fonnément aux normes EN 13501-2, EN 1364-3 t't ENI364-4
resp«"ti vcment norme de dassification. norme de rtsistalltt' t'\ norme d ·essai.

• Reaction a u (eu
l.orsq uecela est sp<!'cifiquemenl requis. la rêaçlion au feu doi t être exprimëe conformement à la norme
NA 16230.

• Propagalion du feu
Lorsque ala t'St spécifiq~ent requis. la façade rideau doi t incorporer les coupe-feu ct les pare-
fumét' de natlU'e i t'm pêcherla propagatÎon du feu ou de la fumée li. tra~ les vides de la constructÎon
de la façade rideau au niveau des nez de plancher' tous les niveaux.
Les niveaux de protection contre l'incendie selon les normes EN 12 10 \ ·1 ct EN 13501·2 sont donnés
dans le tableau ci-dessous.

pouibJc.
CSI

• Clll!M [W: ttanchéitl! el: f.ible rayOMemenltherm ique ou ~paci!C de l'l!lrmmt j em~r Je pnsqe
des Ilammeset" limit,.,.1c niveau de tnnsfen thenniqUol" tra' ·CB le vitrage' mllX 15 kw/ml.
• Ca...- El : intcgrité et Î!KIlatÎO<l ou çapaeitc de rclCmmt il cmpe.;her le passage des flam mes et •
em p«her le Innsf..rt Ihermique i travns le vitrage en limitlR1la tempm.ture il max 140"<: t'n moyenllt'
sur la $ürfacc protégée.

Le niveau de protettion nécessaire cootœ les in«ndies est spo;c irté par les ~glementllûons nationales
awlieables ail ~t"",r de la eoI\struçtion suite i une evallllllion des risques basée sur les U1IO:têristiqUt'S
du bâtiment et la localisation des éltrn.:nts en question (faça. séparation. ""aliers. etc .).

• CI_ DH : ecran de canto.memem des fumées empêchant leur propagation i l'inlêrieur du bâtiment.

T.bleau 3. Niveaux de protection contre l' incClld ie des façades rideaux

"
(.OiJtJJvnJOft .
U S ....,.n <:OIlpe-ft:ll n "..,e-j/""' _ __ P'in;ipaI~_ duti<lh " ......... Imbitw".. ()a,u fO'" la t"aJ.. dpi..,
ptTlicuI~_ ell CM d 'lIfilizot;o" Df faç"'* lb JonI oo_iz" <ln Il,,,ifD d 'lIfü;JOIÎOII ..".,..,.....,'10 f~mpbot...., '"
senotu. Ir ct:N/lOt:1<nft" ln UY ~I k conurl <1>"« 1·"u",itJ;,~.
La pI~ '* ~mpbOl"U d ·Wilizalio.n t.u comprlJt Drin .ltJ"(.' d ~ -IO"C.
Afill '" se ~",,,,,ir COIOIn «1ft 1ItOIIlh. on peu( rio/is" .... _~ t ll ,.~ isoIlBtl (~ a>'ft: "" JiI~) n.'ou
1/11 fo,.;lkll <1>"« 1/11 ~ .,.. COItU6Je wJaiTe.
f:n ca< J '",ilismioll iIIIb;nn tll ",ilieu hwtow. I~ boNJJ du wm: do-i_ ~rn pro~ r-" "" ndJDn p;ripIririqlit:
spkid.
El! ca< d 'tuDf{f' ~/b_. In NID: '*
pluw ft ks pnssion.r '" ,..,111 a u g _ It rl$qlit:"" f"h~1IC~ d"nnl daIfS la
fouil/ura. U~ poK dans .... cl,....,;! drai.w tI >"til/Ut at dU Ion 'eql'iM "..., /i",;1U la ~ÎOII d '_ f:t pt"""''''~

~--
'""" d '~ w ilismÎOfl. C/Mr/lnU1l dzo .-u~ I .....~alai,.., i~ doit tint. protIgé da r;I)'O'U Wlroviold:J ptT ""film
t'YBq"; bIoqllflpl... de ~""Ce$ 'II)<W,
lAI "i~ '" pn1I«IioIo ;,,,,,,,"'.,, ~_ l m! m" tll _ tI wi/Gb COIt/ormémenl au Prot:h.wdxJ d'u"'; de
CÛJ.Ht_ ttr misl<""u_fou.

4.4.2. Habitabilitt

4.4.2. l.lsubtion tbfl"l!liqUf


Les eltigen<:es concernant aussi bien la thermique d'hive r que la thermique d'été doivc nt suprimer
sous fonne de valeurs ma.Jtimales admi ssib les du çodlie icnl de tra/lsmissÎOn surfadque, K, et du
facleur solaire. FS.
Le coefficicnt de transmission surfacique K ct le facteur solaire FS de la façade doive nt ê~ ealculés
confOl"lnêment aux ~Ie.o; du Dllt.CJ.1J4 «Rtg.l"mcntation thcnnique de~ hâtimcnt. ».

Les vitrages ont pour fOllCtion d'llSSW"Cr le confort visuel et thermique des occupants, en gérunt les
apportS solaÎres et en o ptimisant l'ënergie disponible. De ee point de vue. lc choix de la couleur ct des
caraeteristiques lumineuse et énergétique des vitrages se fera sur la base du meilleur équilibre entre
coefficient de transmission lumi neuse et facleur solaire appelé séleetivilé d'un vitrage (rapport TU
FS tompns cntre 0 et 2); voir les nonnes:
• EN 13947 : Performa.nees thermiques des façades légères - Cakul du toemeient
de transmi ssion thermique ;
• ct EN 410 : Verre dans la eonstruct ion - Détc rmination des caroctéristiql.lCs lumineuses ct
solai res des vitrages.

Au nivellu de l'ossatme.les déperd itions thenniques seront limiléts par :


dans le cas de III grillc et tram<: : par un intercalaire isolanten~ la structwe Clic scnctJ:r. Celui-
ci doit êln; de largeur comprise enlTC 10 el 1S mm ;
dans le cao; du VEP, par l'utilisation de profils à rupture de pontlhcmtique et de J barrières de
joints ;
- dans le cas du VEC, par l'utilisation de J barrières de joints.

4.4.2.2. Iso lation unll$tiqu t


Les parois vert ieales clttérÎCW"Cs, eompte tenu de la liaison il l'ossature primaire, doivent elre telles
que :
• les bruits aériens courants extérieurs à l'immeuble ne: eonstituent pas WlC gêne excessive pour
les occupants;
• des bruits désagréables (dilatation, vibratiollS de colormc d 'ai r, etc.) ne soient pas engendrés
par l'ouvrage soumis aux actions extérieur-'$ et intérieures normales.
C_""'nlairt'
D·...... fllÇOll t;btbak. iifi"d'IlU"y, '·oo/..ion _ 'iq .... d·"""flrt_/~ ""doit ."
• ....."...,. _ bontot: ;'""dwili ., 1"ai, nrln ln "",..~ Q""""""" ~ /Q "",iDfna du .......Ùft"Jn .-
• fUl'OTI$U'" ,.~ diu)wtirriq".,..~" ipDWnI .-
• u/ll...". k l'I'B"".""riq....
dam I~ = ...
>'Îl'QRr~f~"'I~ ;
• Df'ptNkt' """ arMfion fX"icoJim "" ~_", ~1tIn kt c:1flJui.t If ln ~ .. ,i kt joi.., "" U>fII ~
00"• . r:e/JJ~iu /'_isoeme" du pvfonrwitcn trOtIS'iq_ de Ûlflrtllde .
pcw 1.,.. iJn_lIhk. d<! ~ hao.InI". •/~... prIforabI~. prbi;; I~ _'ru d ·...........",. pouilHo ....,," /'"",bkw .-
~"ejJtf. /Q Joi"', d 'o~ f<r-isenl k ~ du ,,",il /H' ~ QIJJ:.JoUru de. cMuis flMS ;
• ap{Wfer llII!'at!tmioll ~uliùe Ig<li_ uur diJposiltft d'_rh d 'arr w.Im.!' WJ grilla œ \'elllilmlOII paT
",,~mpk.-

• bi'" .,1Ot IDforade 1Igtn .... ~~ tll~_ J,. /mtiJ (NJUJ l 'ac'ion J,. ....11(. por ~pI~).

La cara<:ltrisation acoustique d'un produit de construction s'effectue suivant une: procédure de


mesurage normalisée scion la norme EN ISO 140- 1.
Dans le cas des vi trages. pour lesquels on parle d'isolal ioo acoustique aux bruits aêriens. la mesure
proprement dite se rail selon la norme EN ISO 140.J.
L'indice d 'affaiblissement acoustique Rw (C, Cu ) défini par la norme EN ISO 717- 1 CS! défini de la
man ière s uivante :
• Rw : indiCiteut'\ valeur unique IppelC indice pon<Iére d' affaiblis.semo:nt acOUStique:
• C: r.CleUr d'adaptation pou' un bruil rose c~ i une prldominancc de &.:qocnoce haute et
moyenne;
• Ctr : fKiwr d'adaptation pour Un bnlil de traficcornspond il une plmrninance de rriquenccs buses
et moyennes .

Les valC\lr,S /1 considérer pour CllmCtmser l'isolation ucoust ique d'un vinage SOIIt donc donnees,
scion les cas (Rw+'C) oU (Rw+Ctr).

C_ "",""'in ."
Q,t p.!IIJ ' If_ Ii!!f lJ(Ietl1 ol}\ft' UN mjI~ lW /a.-oumqllfl dt!'l'ill'~1'f de la _im fljiwftt :
EnsJmpk~ :
A - - " " " , de l''~ . I~ DItOiIit1<'Oiiott.
U'üiwlion de ....,.,.,.pillnt If dt - fouill.... """".,i'l"" : aN/ion S;K"i{lCalMme'" Ia~.
&dwbk~ ;
Rffo.... d "" ~il . . . dW,.,.wvill_ dan$ Iota ,~ (">0:1".

V/l'iJ<lIiotr d 'lI1tI!J /mM d 'ilÎI" illlpOf"ln1Ile.


U,;lholi<Nt d'_ (l' ''B lFOih'ioN>d de s«witi) poli" ,...",pJoct, WI des ....... """'" .."..,!i,lrlq...,..
~ feuil/ni

Uti/IJ","" J'"" wrr< jêIIükli """" fl'B _iq..c pu_.' """""'0 ~ """""an/a.

Selon le décret exécutifn 0 93-1 &4 du 27 juillet 1993 (J .O W50) règlementant l'imission des brvil$,
les niveaux sonores maximums admis sont de 70 dB et 4 5 dB en période diurne el 45 dB ct 40 dB en
periode nocturne. pour respectivement, les zones d' habilation et établissements hospitali ers ou
d·cnseignement.

Les perfOlll\iLl1CeS acoustiq ues doivent être vérifiées en fonctio n des di spositions du DTR
C J . I . L1< Isolation acoustique des parois aux bruits aêriens - Règles de calcul )o.

A titre d'exemple. pour les biti ments ,\ usage d'habitation, Ic niveau .'lOnore ne doi t pas dépasser
J8Db (A) pout les pièœs habitables et 45 DB (A) pour le s piêees de service pour des nivea ux de bruit
d 'émission ne dêpas~t pas :
• 86 DB (A) pour les locaux d'habitation:
• 76 DB (A) pour les circulations communes et autres:
• 91 DB (A) pour 1e:s\ocatIX il. usage autre que ceux cites p!icédc:mment.

"
4.4. 2.3. Pu mta bîlîlt i l' al r
la perméabilité il rai r consiSlc en un contrôle des flux d'ai r entre les ambiances inlérieure et
extérieure. La façade rideau, comme toute façade légère, doit assurer une bonne étanchéité.il rai r.
Un essai de permê3.bilile à l'air doit é~ .. O'ectué conformément ' la nOlllle EN 12153. Les resultats
doivent être exprimés con formément à la norme EN 12 152.

4.4.2.J.1. Vi rlfl ca lion dl'5 performa nces


La "érification des performances peut être rialiséc soi t :
• sur ouvranlS indépendants, el dans ce cas un classement AEV (Air, Eau. Vent) est possible
suivant les nOlll"lCS des feneues ;
• sur une maquette comprenant fi xes + ouwants et dans cc cas les ouvrants seront caractêrises
par d iO'érence entre le flux tota l sur tou t le corps d'épreuve (ouvrants + fi...:es) et le flu...: mesuri
aprk avoir obtllfi lc-s joints ouvrants au sens des dé fi ni tions de la figure 3 de la norme EN
12152.

Parties ou,'ranles
Les performances et classi fication sont ce lles des fenêtres el portes determinêes conformémenl aux
normes suivantes:
• EN 12207. Fenêtres et pones - PemJêabilité à rai r - Classification :
• NA 5419. Caractéristiques des fenètres; cetle nonne n'estlÎ mîliser que pour la détermination
des su rfaces de fenêtre:
• NA 5J8J. Fenètres et porIes - Pemleabi lÎte à l'alr - Méthode d'essai.

l'aMies fius
Les perfonnances ('1 classifications son t déterminées con formément a ux nQfTl"leS suivantes :
• EN 12] 52. Façades ridcaux~Perméabilîté.il l'a ir-Ex igences de performan~ et classi fication;
• EN 12 1H. Façades ride-aux-Perméabi lité.il l'air-Méthode d'essa i.

4.4.2.3.2. Juslification de!! performan ces el critères d l' c hoÎl


Pour tOliles les panies fi xes de raçade. les performances ou classes d'étanch6té il l'air doi,'cnt
comspondre à au moins 25 % de la pression de "ent caractéristique lelle que défi nie a u § 4.3.2 sans
teni r compte des actions loc al es.
La perméabilité doit l'trI' inrérieure 00 l'gale à 1.5 m'/h.m' ou 0.5 m'/h métre linéai re de joint des
pa n ies fixes selon ta norme EN 12 152.

Pour tootes les panies ouvrantes. un cl assement mi nimum A· J ou une perméabi lité il "ai r de 9
m'Ih.m' sous pression CI dépression de 100 Pa est requis.

4.4.2.4. Elanchélli 6- I'ClI u


La façade ri deau doit l'tre étanche à l'ca u. Pour vérifier sa periormance. elle est soum ise :i. une
diO'érenee de pressions ent re l'ambiance intérieure ct ex térieure el à une projection d·eau. cc qui
simule les effets de la pl uie associés li ceu...: du venl.
Un essai d'éta nchéité à l'eau doit ètre effcctué au laboratoire conformément il la norme EN 12155.
Les résul tats doivent être exprimés conformément â la norme EN 12 154.

Aussi. afi n dt conser....er une bonne élanchéi té â l' eau. il est tres imponant de- bien trai ter les poi nts
de singulari tés qui se résument dans les poi nts suivants:
• la discon tinu ité des ga rn itures d'étanc héité aux angles et aux raccordements:
• la défonnmion des châssis sous l'effet du "ent entraine 1"000wcn ure des garni tures qui permet la
pénétratio n d'eau;
• l' absence de contact cnlre le mastic d'étancMitc du mur-rideau ct l'ossature primaire:
• les trous de drainage mal dimensionnés:
• ks orilim de "entilation:
• les dispositifs en acrol:CTc,

En ClIS de défauts d'étanchéitc. il est passible d' eITeetu!.'r un essai in situ afin dc les localiser,

4,4,2,5, Ulî liulio n de parr npe ur


En plus de limi!~r l'entrée de l'cau dans les façades de l'ellterieur ven l'intérieur, il est néœssaire de
gffer la mi~t;'Ition de la vapeur d'eau de l'inlêrieur du bilimen! vers l'e:uérieur. En effet, un bâtiment
un peu "entilé contient une importante quantité de vape1.lr d'eau , CeUe d!.'mièrc qui est unI.' cau i
a
l'eut ga7.eUll aura tendancl' passe r de l'intérieur du bâtiment où la pression de vapeu r d'cau est
élevtt ""rs l'elltérieur du bâtiment où la pression de vapeur d'eau eS! moins éle,-ec, Lors dc cene
migration de vapeur d'eau. si la tempénlture baisse, il y a un fon ri sque de condensation. Cene
condensation risque alors d'affecter l'isolant qui perdra ses çapacités de résistance thermique, On doit
pn:çiscr qu'il s'agit des panies opaques.

L'utilisation de pa r,vapeur CS! une solulion pour supprimer ces risques de condensation_ Le pare.
\'apeur pennettra de bloquer la migration de la vapeur, laqu~lIe sera bloquée du côté intérieur de
l'isolant.

Ce parc-vapeur peut être une tôle métallique, une tôle bitumée ou autre equivalau_ éTPnehe en
périphérie 'Wtc un produÎ! lui-même eTanche il la vapeur d·eau.

4.4.2,6, Systèml' de d rainlgl' d 'eau


Toute garniture d'éUlnchéité li l'eau directement ellpos« il. l',,au d~ pluie ou de ruisscll~melH. soit entre
dormant ct ouvranT, soit entre parties filles. bien quc destinée à realiser une éunchéitc durable. est
considérie comme susceptible d'infiltration accidente llc d'eau.
Un systeme de recupénltioo el d'é,'aCll3tion (systeme de drainage) est donc obligatoire.
Les raçades posées avec une inclinaison ,'ers l'inTérieur doiven t avoir une conception des drainages
et des gardes il l'eau tant des ou,'rnnlS que des dormants adaptée il. ces Înelinaisons.

On distingue donc dcux types de draiMge :


• les .. drainages fonctionnels" qui permettent l'évacuation \'ers l'uterieur de l'eau de plu ic qui.
par conception, peut penetrer il l'interieur d'un \'olume d'air de la façade (par cumple.
drainage devant le joint centra! d'une fenêtre battante. draÎnagl' de la partie extmeurc du seuil
d'une fcnêtre coulissante, drainage de la lame d'air qui se trou,'e derrière une paroÎ CIITêrieure
àjoîms OUI'Crts) ~
• les .. drainages d'Înfilmllions acxidentcllcs " qUÎ permettent 1·....,acualÎon ,'crs l'elltéricur dc
l'eau qui penê!rcrait accidentellement dans le \'olume. paruemple. lor-; de la defaÎlIanœ d'une
garniture d'étanchc'ite.

4.5. STABILITE ET DlM ENS IONNEMENT DE LA FAÇADE RIDEAU

4.5.1. Oi'iposilions gé nfra ln


Aprês 6 -alu3lion des charges permanentes (poids propre) et cclles liées à l'action du "cnt ct du
séisme, Of) doit procéder il. des "<!ri ficatiOlls "Îs-â- ,'is de ta stabi lite d' cnsemble et locale de l'ossature
primaire cornple tenu des nou"clles charges apportées par le système de façade I<!gère.

La stabi lité d' ensemb le consiste i "érifier la sécurité de l'ossature primaire, is,à-\'is des sollicitations
apportees par la façade rideau. ct Ct. compte tenu des sections ell istantl:S.
La slabilito! locale consist~:i l'~r â de~ "erificatiOfl~ local~ au droi t œ.. fix3tion~ "" la laçacle
rideau sur l'ossature ~t d'étudier la nécessite ou non de disposer de renfon:ements locaux.

Des dispositiOnS dohTnt être prises au niveau des filiations de la façade â la structure primaire et/ou
au\teSélêmentsde façade ÛoinL~). Ces dispositions consisterll à prendre en considc!ration l'absorption
des effets de mou"ements previsibles. génerés ou transmis par la structure primaire. Elles doivem
requérir une attention pat1Îculiere de façon li éviter des sollieilations dynamiques, permanentes ou
momcnlanCes sur les "itrages etleursjoin ls. En effet. ces mouvements peu"ent a"oir pour origine des
sureharges d·clIploitation. des dHonnations ou taSsemcnts différen tiels. des "ibrations ()U toutes
sollieiullions susceptibles de prO"oql,lÇr des dUormalion~ de la SU'w;tun:.

A cel effel. il y'a lieu de rnp«ter les lrois conditions ci·dessous :


• utiliser une cheville disposant d'un ATE (Agrement Techniq ue Europêm ou autre agrement
equivalcn t);
• vérificat ion des chevilles au séisme, dans Ic$ zoocs sismiques:
• ne pas implanter k's chevilles dans I~'S zones cri tiq ues (lones susceptibles de plastification) de
la stru cWrc primaire.

Par ailleurs les pn;scripl;ons complémentaires ci-dessous doi,'em être rcspcçttt!i:


• les sections des montants (lTICT1Caux ) ct tra\'e~ SOnt donnCi:s par la note de ea!cul établie pour
le projct ;
• les proftlés de rossalUrc secondaire en aluminium (montant (meneau ) et traverse CI autre
renforts), les détails de filiation du panneau façade rideau. les poi nts Singuliers üonction façade
rideau ct ossatu re primaire ou maçonncric de l'ouvrage) doivent ':trc indiqu~ sur des pianS
d'exCcution approuvés par le maître d'œu\'re;
• les re1c,·t.'s in situ des trames, prevues pour la réceplioo œs façades rideau.'. doiwnt èlre
effectués avant la pose des façades rideaux; un pl an de calepinage doil être alon; établi sur un
plan d 'cxCcution approu"é par le maître d'œu" n::
• eomptc tenu de la spécificitê CI du groupe d'usage dc rou"rage, d'autres exigences pcu"en t ètre
spécifiées par le maitre d'ouvrage ct le mllÎm: d'œuvre:
• [a ré$istanee â la comprcssioo du béton de: support dc fixation de la façade rideau doit ,;\te au
minimum de 20 Mpa. Dans tous les cas, il )1'3 liL'U de sc rérérer li cell e exigec dans ravis
te1:hnique dt: la cheville de fixation de la façade rideau.

4.5.2. Oss ature 5t'(Cond aire

4. 5.2. 1. Déform at ion


la déformat ion maximale des ossatures sous raction des eombina isoos les plus dCfav0f3bles des
charges de vent â l'état lim ite de sen'ice. ne devra pas dépasser 11200 de la panée considérée ()U 15
mm (voir EN 13830. NA 17222).
La méthode applicable pour les profilés li coupure thenniquc est indiquCc en Annexcs A (Iimitc
éla!itique) ct C (inct1ie) de la nonne EN 14024,

4.5,2.2. RfsiJl a nee mk llniqut


La résistance mecaniquc dcs Cléments de façade, Ct des disposit ifs de liaison est ,'êrifiéc par
application des textes en vigueur,

C _..... i...
À /" do,~ Œ ""blic.. _ dti prè eltl ~ltl. /... rig/n .... calClj/ S,",,' ln rigln du DTft BC 1.44 fJ'O'" l'<>JSQlU,,, ""
ad ", ri ln "'gll>S dt> I·,..~ Il pI)H' l '.. ~... 'we~,, uI""'Jniu ....
La contrainte ealeult\' résultant des sollicitations à l'état limite ultime. tenant eomple des
combinaisons des charges. sera inférieure ou tgale à la lim ile t lastique.
En comp ltmcnt pour les profilés à ruplure de pont Ûl<'nnique la méthode applicablc est indiquée en
Anllcxcs A 1:1 C tle la nonne EN 14024.

4.5..3. Virragt
4.5.3.1. Principt
La pression du \"tn l de takul est ulilistt dans les fOlTllults pour dtttrmincr unt tpaisseur e l.
Un facteur de réduction c lié au I~ de châssis est appliqué et le produi l (rixe) eM mult ipl i~ par un
faCleur d'équÎ\-alence [1 [,Zt:.3, dépendant du type de l'itrage.
La somT1lC el des épaisseurs nom ina lcs ct/ou équivalenlCS des composants du vitragt doit CITe: au
moins égale: au prod uit (e: I ~C>.E).
A partir dcs êpaisseurs dëterm incrs preœdc:mmcnt. on takulc une: tpaisscur équivaltntt el. uti lis«
pour la vtri fie:at ion de la flètht. Si la flê<:he dtpassc la va leur admiss ible. l'épaisstur dcs composants
doit Çl~ augnwntCc jusqu'au n:Spççl dt l'ensemble dcs e",i gences.

4. 5.3.2. Ca kul de l'êpai$K ur


L'épaisseu r e: lcst detcnn iocc par applicatioo des formules prédséc:s dans le DTU ]9 partie: 4. utili!iC.
titre: transitoin: :
• pour 1t':S vitrage.~ reposant SUr leur périphérie;
• pour lc:s vilrages reposant sur 3 CÔ!l~5; 5u.2 CÔlts ct en appui sur 2 c6tts opposés avcc ma intien
ponctucl Su r ks haulf;urs;
• pour les vitrages collés enlre eU1\;
• pour Ics vi trages simples bombés.
La "alcu r e: ldoit être arrondie:' la dcrimale:.

4.53.3. Vtrifiulion

4.5.3.J.I . DHorma tions


La déformation maximale des vitrages sous l'attion des tombinaisons les plus dCfavorable:s des
charges à l'état limite de service. devra vérifie:r les condi tions suivantes :
• saufspét ifkalÎon particulière. la flcrhe au centre d'un vi trage suppon é à sa périphérie: ne doit
pas dtpasscr 1/6d de 53 plu s pet ite: dimension ou )() mm;
• Indéptndamment des autres cntercs (étanchéité) e:t saufspécifie:ation par1;euli<'n::. la flèche au
milieu du bord libre d'un vitrage simplt supporté sur deux bords opposés ne doit pas
dépasser 1/100 de la poncr ou 30 mm :
• indépendammem des autres cntéres (éUlnchéilc) et sauf spétifiution paniculiére. la flèche au
milieu du bord libre d'un vit rage isolant supporté surde:u1\ bords opposés ne doi t pas dépasser
Ifl50 de la partte ou 20 mm.

4.5.3.3.2. Ca raet f risliqu es mk a nique


La contrainte admissible des vitrngcs sollititCs en flc1tion par la pt""cssion du vent vis·iI·vis de la
sél;urité. cst dCtcnni néc par les trn ittmcnlS du VCITC le:; I:onstiluants ;
• Trempé : 50 MPa;
• Durei : 35 MPa ;
• Rccuit : 20 MPa;
• Émaillé tn:mpé : 35 MPa;
• Emaillé durti : 20 MPa:
• Coefficient de Poisson 1) - 0.2;
• Module d'Young E'" 70 000 MPa.
42
L'épaisseur équivalente eq d'un vilr.lge feuilleté est donnée p3T la rela tion oon\'entionnelle suÎ\llInle:
eoq " ~e~ + e~ + 0.2 (el + ez)l
Pow plus ue uél:lils dt- calc ul. se rHérer au DTU 39 Partie 4 MémenlO calculs pou r
le dimensionnement des vitrages. utilisé à tÎtre transitoi re,

4.6. FAÇADES RIDEA UX AU DROIT DES JOI NTS SISM IQ UES ET/OU DE
RUPTURE

Les façades rÎdeaull ne doivent pas traverser les joints sismiques et/ou de rupture de bâlimenlS
adjacents, Dc:s cou ne -joints adl!quats sont mis en pla«: pour assurer la cont inuité .

4.7. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULlERES A LA FAÇADE


RIDEAU VEC

4.1.1. Dis positifs de r elenue


Il con" ient de pr6'oir des dispositifs propres à mainten ir des vitrages décollés ou â en provoquer la
fragmcnun ion en petits é léments ("erre trempé) cc qui limiteT1l le risque: de blessure ST3''''. Ces
disposi lifs so nt réa lisês â l'aide SOil de pitces d·angles disposées aUll 4 angles ou de tronçons de
profités; ~ allia ge d'aluminium riv60 au voisinage des angles., le perçage PQUr leur fixation éta llt

. _
réal isé avant le ool1age.

... . -'
00-;.;1'" ...... i14 .........
,~

, _ dOoI.m. ... "" ''''p


-, ~[_.
1
iko" .. .... roi... ,-", .........
Figure 25. Ellemples schématiques illu strnm les dispositifs de retenus

Type 1 : Tflnsfen mécanique du poids propre du remplissage vus le cadre support de collage et de li. "Cil la
51ruclun:. Lc mastic de coll age transRn: IOUln ln ilUlTCS action$. Do: dispositifs!IOnt util isés pour n!duire le
danger m cas de dtr.iIlance du collage.
T)-pr Il : Tl1Insfen mkaniquc: du poids prOpre du m'llplissag~ ' ·cnIle cadn: support de to lla~ ct de li, ,'er,;
la structure. Le mastic de collage tOlnS~ toUles luauttn IKtionset aucun dispositifn'est "tiliR pour rMuin:
le danger Cn cas de défaIllance du collage.

T ypr III : Le mastic: de collage tnmSrUl: IOUles les a.ctio!ls. y ,ompris le poids propre du rtmpliS53le ' ·en le
cadre support dt! cona~ el doe 1•• "U$ 13 $!I,OCII"" au moyen de ce mastic dt! col1~ge, Des <lispositifs 5OI1t
ulilisis pour réduin: le danger Cn us de dHailiance du collage.

Typr IV : Le mastic de collage tOlnsfën: lou'n les actions. y compris le poids propn: du rempliSSilgc ' ·us le
cadn: SlJppoM de collagc CI de là. ,'Cil la SU'UCture. AUnlII dispositifn'est ul ili~ pour r6:1lIire le danger en cas
de défaillance du collage,

4. 7.2. A ulres informations tK hn ique!l


Cc sont [cs mastics qui doivent transfêrcr les coolraint es ClIlêrieurcs vers le su ppot1. l es mastics
jouant Ic mlc de jaint de Structure doivent résister aux e ffons engcndrés par le vent, b'tntucllcmcnt
le poids propre du vit rngc CI les d ilalation s d ifférentielles entre ' ·CfTC Cl cadre suppon. En aucun cas.
ils nc dai"ent ~ Ics dé fOfTT13tions pré visibles du bâtiment. Ce ll l.'S-ci doÎ\'e nt être reprises
au niveau de [a lia ison ~cadrclstructure· poncuse du VEC .
4.7.3. Mlllitic dt" coU_gt" du \'llragt
Le mastic de collage cst défi ni par sa hautC1.lr h-et soo êpaisseur t_.

Le roaslie utilisé doit a\'oir fait robjt:!. d·un , --11-- """oc <If , .....,.
ugrtmcnl OU aUlre cenifklll valide pour cel
emploi wou un label VEC répondant â celle
exigence.

Figun 26. Dimensions du mastic de collage

Le systeme de façade VEC doit faire robjet d·un Avis Technique.


Chapitre 5- Mise en œuvre
5.1. MISE EN ŒUVRE
5. 1.1. Co nditlun s cu ncerna nt l!! mi 5t' en U'u\'r e
la pose des façades ne peul être entreprise que si les conditions suivantes sonltoules salisf!!ites :

• le momage de la façade ne peul dêbuter dans les conditions normales quc lorsque les suppons
(ossature primaire ou structure qui doit rccC1o'oir ou surplomber eclte façade) sont ent iercmcnt
termines: dans le cas execptionnel où la pose de la façade e$l débutc:c a' 'lInt la fin des travaux
de l'ossature primaire. pour la poursuite de ces travaux , les axes de référenee ne pourront se
faire qu'à panir de ce ux cOll" cnus au début de la pose de celle façade: il est aussi nCcessaire.
dans cc cas. de prévoir une prote<:!Îon lourde alin dc préscl"\'er la sécurite des intcn enants ct
de la façade;
• les travaux de stllJÇt ure (béton. métal. bois. etc.) sont suffisamment a" ancés pour pcnncllre le
traçage de I:i façade et d'autre pan. pour qu'il n'y ait pas, par la suite. risque de détérioration
ou dêTéglDge de eeue façade ;
• les "., es de réfêrcnce du bâtimcm sur chaque façade ct les niveaux li chaque étage sont ,,,,,és,
Ces axes sont tracés à un t:I1droit qui restera \'isib lc jusqu'à l'appl ication des revêtemen ts des
murs intérieurs :
• les tolérances dimensionnelles des ossatures primaires doh'cm être conformes aux tolêranees
dimensionnelles prévues du gros œuvre ",n général destiné;i fCee\'oir des façades rideaux.
scmi·rideaux ou panneaux:
• les abords du bàtilllCnt son t dCgagL's ct ni"clés pour permcllre les ti\'T1IÎsons par camion au
pied du bâtiment;
• les accès aux nh'eaux sont exéeutés:
• les su ppons de la façade ct la zone de pose sont dégagés ;
• les protcctions colle<:tivcs de chantier doi"ent ':trc adaptées au mode de mise en !ru"re de la
façadc ct en particulier ne doh'ent pas utiliser. sau f accord du maitre d'œuvre, les ancrages
prévus pour la façade:
• les ancrages doh'cnt être positionnés confonncm(,'nt aux plans T(,'mis par Ic façadÎcr a\'CC les
tolérantes indiquées dans la norme en vigueur:
• les :lntrages en œuvfC sont réputés avoir les performances déllnies dans leur 3vis technique
ou équÎ\·alcnI. par e~cm ple. qualité du béton presc rite. nuance des aciers. ctc:
• les conditions doivent étre compléu!cs par celles contenues dans le paragraphe « <1.5. 1
Dispositions getléralcs »d u chapitre 4 du présent DTR.

c_"'"'"""
C~I"fQ~
;
düpœi'ia", COMll'Vt:lhn ~Mn' ",,~ ~ <'curl:< di_i"mnds phu Uooportanll. /.ftu ~mpJ<>i,
""l"fiatlWlflJff'nI '·II .... ' .. tir /" sén..i/l, Û<Ji, Wc j NJ/if';

5. 1.2. Mode d 'uécu tio n des tra\'il U1


5. 1.2.1. Ap p ro"isionnement du c hantier
lc déchargement ct la manutention ne doivent pas cntnlÎner :
• de défO!lTl;ltion permanente qui peut nuire ;i la resistance des assemblages. ;i l'aspect t t li
la pose de la façade. des rempl issages et des fenêtres :
• de dégradation qui ri sque d'afTcctC!' les pc,formomccs. la résistance à la corrosion des
matériaux ct l'csthétique de la raçade.
5. 1.2.2. Stockage su r cha ntwr
Les éltlTlClllS de façade (ossature. fellClre. Ed R. village. produits de a-Ifeutrement. etc.) doivef1t être
stock.és :
• sur des dispositifs appropriés stables. évitant toute déformation :
• sur un empl acerrK'nt non expooC à des projections. Ce choix doit en outre teni r comple de
la sensi bilité de cen.ains matériaux li l'humidité. à l'ensoleillement. aU!( "apeurs nocives
ou autre:; mal':riaUl< qui peuvent s'y tfOUVCf".

5. 1.2.3. Tol f raoce5 de post' de la façad e


Les lotérances de pose de la faç ade ne peUVC"f11 tin: re5pcclm que s i la SllIJelUre el panieulièn:menl
les supportS respectent les tolérances dimensionnelles pri\'UCS du gros (EUVIl: destiné il recevoir des
façades rideaWi. scmi-rideaul< ou panneaux .

L'écart cntll: la positiOfi d'exécution oonstatêe el la posit ion théoriquc définie par les plans doit
respecter deux crilCIl:S :
• la tolêrance d'ensemble : Ile :
• la tolfflince locale Ap. lol"rane .. dc bosse. Il:SsaUI ou creU!( loc:al isf.

La toléranc .. ôe est dé finie dans le t.ableau suivant en fonction de D. où D" max HI . L 12) et 1·1est la
ligne verticale dCvelopp« de la partie de façade concernee el LI2 sa. demi. longueur hOl'i7.ont.ale
dê,·d oppêe.

Dm) '" <m • ,'0"'' '1


D < 2.6 0.5
2.6 < 0 < 10 0.027.0 + 0.43 •••
10 < 0 < 30 0.7
30 < 0 0.01.0 + 0.4 " ... · 0.' ... . O.Ol .O.D . •
T.bl ca u 4 . Tolerances d'ensemble •••
••• ... . I .D17.0 ' D.' J

•••
. . .
.... _ O~

.. .
01"'1
'.'
• *
Figure 27 : Tolérances d'ensemble
La tolmnee âp CSI définie dans le I2ble:lu $ UÎV3n1 en fonction de p ; di sune<: développée entre. deux
poinls quelconques de la façadc.

P ( m) ,m ,
:s 2.6
"
2.6 < P < 10
10 < P < JO
30 < P
O.OS4. P + O.1t6
'A
0.02.P+ 0.8
' . ,______ 6 P - IU1P + (1.'
"
,, "
...,.
T a blea u 5. TolcnlOco locales

" • ••
Figure 28 : Tolcrances locales

La tolérance sur l·entr.lJie de deux montants consécut ifs su r la hauteur de la fenètre lorsque ceWl-ci
constituent le dormant des ouvrants est de ± 1 mm. La IOlénmcc sur la longueur des diagonales de la
baie constituée des ossatures formant dormant est ± 2 mm .

S.1.2.4. M o u\'em ~ n tJ dillére ntiels


Les ouvrages de façade doivent étre mis en ttuvre en rcspeclllnt les jeux el s)'sttmes prevus poUT
reprendre les d ifférentes actions dans les conditions in diquées dans la norme correspondante en
vigueur.

Commentaire :
1/ s 'UXit notmnm"nl des ''l'rlaIIQll$ dinllmsiOl,nelles dl/es UW' effel.1 de la lenrpêmture el. d<!S
deJormDliolif prb·i.Jibles de /a slrllCn.re primai,.,..

5.1.2.5. Ca lfeut rem ents


Les Cahier des Cha.rge s qui concernent les «:gles de mise en œuvre des différents ca.lfeutrements
utilisés doivent ~tre respectés .
Dans le cas de l'utilisation d'une membrane d'êtanchéité, il est important de teni r com pte notamment.
de la température et de la préparntion des supportS. des surfaces d'adhêrence nlinimale. des
recouvrements Crltre les membranes. des projections accidentelles du primaire éventuel.

5, 2. ESSA I IN SIT U A L' EAU


a
Dans Ic cas d'appari tion d'un défaut d'ctan chêi tc l'c au sur une façade rideau. scmi ·rideaux ou
panneaWl. une méthodologie d'éprcu\'e in sit u i l'cau décri te dans la nOlTnC NA 1720S pem1et de
localiser cc ou ces défauts CI de \'érifier t'efficacité des répara tions. Cct essai a pou r objet de ~rmir
les conditions d'applicll1ion

Commentaire :
Ctll'S5ai ne peUl se SIIMlin.er 01<1 essais en la/Joratoire prb'lfS dam les lelles réglemellfaires. De ce
fail, Cl't essai Ile rt!f/lel pas en cause la performunce:s d'origi/W. ni tksfenêtres. ni de:! Jaçades. Il esl
recommolldê de procider d'abord â une allall'se sur pltm afill de rl'Chercher les arigi/le:s possibles
d'UlM' infi/lrulion accidentelle.

"
ANNEXE 1 : CALCUL ET VERIFICATION DES ELEMENTS D' UNE
FAÇADE RIDEAU
CctJe ann<::JCC
~ uoc ontthoOOlogie d 'mluation des ~ pour le çak:ul c ... ~Cri flÇalion des clements d'uoc
&çade riôeaLi. (lie pmnet -.si, en fonction des <Jt,jOClir,. de stcwiIC. d'c~ le dIoix des"in&<:< dans l e s _
.i5miqucs.

On tvDluc:n..., o.1\Iqes vntiatles ~ OD poid:I prvpn: de la raçaœ n.se.... cample!enu Œsciltmcnt5 COII5Iitlitir, (poë
des IIM'ndl0iX. 101_..... 5fflCS. ~irragcs CI produiI.t d 'élanchôi.é • ~i5$oric) conformémen •• u DTR B,C 2.2 charges
p!1IIP"m'e'! ct~ d '''''pltl ......,., oiMi qu' _ r~ _iques def nuo.~iowt ct rnm~. do .. ~ .~.

L MI•• I" des Hrio•• d...... "".1

1 1. A . I .....
la .cIions sc I!UIÎscn, par :
• des ad:ÏIlnS appliquCcs i rêlanent. en Iilnttion de la masK de rêlêmcn. CI des ooeffltienls sislniqules ;

--..
des défurmations di ffé<enticlles Îm.,....;a entre dewc ni.. caw. corm!cuIif. par les dêpbI<:emcnls de 1't)ssafWc

ÛIIm"'_
3.1. AClio ...
L·odion ';""icp.Ie est cak:uI6e conformémenl ou ~ 6.2 du RèglcnK'" ...... imliquoo All'iricn (RPA) ....
wizo<u. rlon" """nlc <ui_ :
F. - 4A C,W.
Où A: C... fTlCienld'ocdlétalion de zone: <>btenupo..- Ia:wnc ct le gr<>Upe d '~e'! ~iés;
Cp : Focteur do fi::,rœ ~ pri.~;>J i 0.3;
Wp : l'<Nds do I·tlémm. c:onPdéri.

l i SoIllci.......
les OCIions appliquOcs' WC""... , de (oçode c...ge"dou,. des scllicicatioots d..., les COftipMallts de rclémen, CI _les
RIf'I'O'U qui le liononnen. , la _ prinuoire.

Ilr.u.tenir compIC: de la !lai...., ct du nombre do dqris de liberté .... ftŒIIds des Clêmcftts ( liai-. .... tn: cléments, écime.
UiRlinuité. <&c.) el ..... appuis de fDtOticn.

:1.4. vtriralioa ~If.."vi. des d'fem do.. les Hé.."." ,,1 fiulio • •
Seloo le d,ap~ VI f 6. 1. 1 eom.,.tibilité des dépbc:emms du Rq,1cmmt r alaSismiqllC AIgtricn ( RrA) en vigueur.tous
la tltmcltu d'OSU!Un: qui ne: I"0oI pas partÎc du.yutrnc: de c:onIJcvcnlancn, doînm tire: "mfob pour , ,,pp!llta 1a
dwJIcs vcnicalc$ CIl même Icmp!I que les mcmcnu rbultan .. dus i R fois. <>il R ~ le coeffIcient de ...... p<><tcmcnt.1es
déplacemcn .. ""CUQ t. par a foron IaItl"llo:-s spéçirtla.

15. V~rificoÛMi ............ da .upIM:~_ .... de" s l....:I_"


c....fo"...!""",1
lU thapitrc VI f 6.2 .• du RéglcmUII r........... iqIIC Algerien (RP.... ) ... ~igueur. les diJposiricns
UlnStnIC,;"a de la floÇadc doivcm pcnncttno d'absorba a déformations CI ,'accommcder des mou-.ancnts de la slrUCltln:
provoqués po!" des forces I.. ênle$ OU de, dwogcmmts do IU'llpéralun: (voi. f,guru 29 el 30),

la vale"" de akul des déf_ions d ifTêtclllic:l\cs licntre dau niveaux con!lleulifs 1Itl'" ç,:llcs calculées pour
la _...., pOI1I/1.ISe (voir fogwa 29). Elles doivm ive limÎt6es • : !O& hltOO ou 2S mm .

.
, • Il .... . ... . ,,,0. FigIft 30. EMmpk d'un disposKif de fixation {~
Figure 29. DilOnnations jUip ... fIU avec: Cdisae)

DaM ks deux difec:licm X et Y. les ~Lages devrartI autoriser le: plus a;nnd cid mouvement!! cn~ ........
d<\pbcemcnc ",Iotif des ..... au moins épi • R fuis le dépllcancnt C3II!Ié p.- les fun:cs 5Ùmiques de calwl. le:
m""YuncnI ",lIotif i œnHdoé= n·étant pB inférieur' 2 an.

J." C_biuo-s d' adiou


l.Jo tlIUlbinai""" lI"lICtKm. ."JditfU'l!e IVJ( éléments de rllÇldi:, 'considérer ft.! la wi.lUlle :

Où : E es! r"""ion sÎSnl;q.,.: ''''


G :iOn! ks .... ions dues IIVJ( chuges pcrrn2R(llLa..

J .7. Dtsposlliou pan".IM-rn a....11 .... ~


DaM le eu de yitn,ge isoIam. IOUS les c:omposanlS y..n.n >00\ c<:ncernk


• • •

l
, ,
Fig...., n . AUYmt
Fi.... e J 1. Oakons

J.7 .•. o..·... CU fo ........ t nuptadH


s.:... ~ COInme """"'8" formw réc<:ptacles pour les duJteS de débris.1e:s b.okons, Iouias.. ....venlS et 0UYTIge5
simiJ.ires. dont Je. <J;mcnsiGlS ~ les entm.s svi..- :

• Balcon : h dCsia;nant la haut... d'euge.led&orddu bo\con clDit êtrc...,a;.....I :


AIl oô le: ..... de beJcon possède un rein<! supm... .1 0. 10 m:
hI2,S dans le cas c:oncnire (...,if flglR ] 1).
• Au ..ent : H dCsianant III ... ut.... KlUIc: du bllimm, le dd>ord de rllu_ doit M ... ~ • :
HlIO pour les bâtimentsde hau\e\r in~ii 21 m, s:wu.fIn: infme..-.1 1.50 m :
H1lO . 1.40 m pour les bil,menude haIIttw supme.n' 21 m \yoil" fipn 12).

J.7~ E.. plcM dos vi'...,..


En fonctlo<! lb objcail"s dH"mis d .....,...... de la haute\lO" du bitiment. de la pri:<eft<:e de dÎSpOSili0n5 ..:hit_1es
....œptihlc:s de retenir les debris \par exemple prbcnce d'uo baJcoa "" loggia f.....- rU:cptaclel. I\Hilislliall de
mllêNwr. frogilc:s tels que la gbca nKasilc glinn"alancnt dtsjuslifiwions par ...,ie d'asais. ........ IOUle""" mo&bode
",;a,.if~1 éublic "".... sanctionlo!e par I·npm..-.

En f.bsenœ de Cel ju.g.iIiarions,1es ditpawtlllS sui...us doi...ent fin: """"m :


ObJ..,tlf.
Rkflll..ell' Type' clio \ 'urY [0 El ou El.! ROC. EI.lf:~ EU
1 1
Emploi d ••-II ... ~.

RCC1IÎI ""i ""i ~ 00"


Sans ticqIlKle
T"""" "", 0,.. oui IC3 ~

Feuillelo' "", O., ou; Ja2


ooi
ou; 28 2
ooi
""""~ ""i ""i
R~u;1

_...
""i ""i 00' ~

A.'ec réce,uclc Tn!:""'" o..i o..i oui 10 ~

Feu;11e.e o..i ""i .... '2B2 ou; 2B2


o..i 0..; 00; 00;
.
Tabll'. u 1.1. 0.0.. do. "\Jages en fonc hon des oo,ccur. do l'Mecho,, . ...r"que

Llano œ Lableau.
EO : f.~ I<aércs pOU' 1foq...,11es """Unoe .'mfoell;"" n·... demIond~ CI mi..,. CIl au". da ... des li",. d'IoCI'.-,li
'nlo!ricun:s ou ex ....... """ dans Ic$qucll ....... exc .... ""'te ""Ii. ilt hum.nne ~'WII un sejour dc Ion"" dur«.

El Objtc1if Skwrll' : f:oç~ Iégm:$ POU' 1c""".11es il ... ml dt pd.'cn;. let ri"'llin d'ctTondrcmcnl el de chOMS
d'êli"",nl5~""" pou. In " Î<$ hlJnuinn.

El Obj..,tif I.I"rit~ : façadco lqC1n qui doi.'" ," de phu .... in"""r rCiSCIII;cl de leun foneti""" : penné"bilile à rli. CI
Nnc~i1<' , r...... prGlC<:'Îon dos oc.... p.anIS ,is"',-i. d....11........

El. 1 0160,,,,, rubjo:ctof El """'1""' les ,i""II'-"' ,'" paolÎ<:'p""1 pa".


La fur ..,,,,,, du. <'1 ,........ , • •
EJ:.1 de,i"", robjcctif El lonque les ' ';l''gos participau i 1. fonc1lon clos CI """'-011.
lc:i objcc.if, de pnlIœlion ,iuruque donnt1 III IIblcau 1.1 ...,... lin rnimmum • fnIlttlcr ; il Ipplrtic-nt ~u maître de
rou,'rage d'uÎiC'" le ni,-cau des ot.;ccLif< i r",e •.

lac1...iftcalÎnfl .. choc..,1oco la """"" F. N 12600 de!; ,-= d .. I'nllle d'une pan Il ,,"uLeur de ch"' .... d'IULn!: pan le
de ca'se,
1}"JlC
H...,,,,,... do chu ... :
1 : LIDO mm.
l : 4$0 mm_
l : l90mm.
T)"JlCI d. <1_ :
Jo. : Ii.. un.. , a"", fra",,~n ... Kpan's (l'ttu;I. d..-e" tremr<' rhimiqucmcniJ.
B ; tiUUfC$ nec fragmml$ uniS (fnoillfl':. umê. fil .. !oUf ,'.~ m:uil),
C : d"int~ "" pc!iltS paniruks (trempe; themoiq""rned'"
Exempl"" : Vern: r"",I1<1< 2U2 : n'$istc ;, un "'>pIC! d'~noe haulcU' d. d ...... de: 450 mm $ailS pcrmctl'" La pt-nêtratÎQo\_
Tmnp! IC3 : ";$il-lC il un imp""1 d·uoc lutuL"" de chu .. de 190 mm.

1.7.3. Mal nlkll dH rtmp!iwoKn


Ilions tt ras. La conttpOon des biIis. (~=, r... ilhtrcs. etc,) .-..:e>-anl les "'mpli..... ga (>i'"'I"'" F. ])II.. knitre .. etc.) doit
.... i. ""mpOc cIcs d<fonnailOM .....i'... par le sttsme.

3.7.4. J Oldi d. dll.I.lion


t.c.; \"'11""'" de p nl p.é'-1In poo' La . INc.ure doi'''''1 ôtA: rigoun:uscmcnl 'cspecoea poor la f:oçode.
ANNEXE 2 : ENTRETIEN ET REPARATION
l~ f~itr sc do,( c!' asSllfa III fa'sab,~" l«hn i q~ dt j'onlf'tClitn t'l cl< l, ma,nlenancc,
l c mailœ d',",H"!!" sc doil de ~"oir les ",oyens d' acce. ~u~ composa,"" nécessilanl un entretie n,
l n difTmnl$composam< de la f~ p<u"enl a,·oir&. modcsdc 1I<:<l0)... ~ dilTéœnl$. ci --erre. 1... principaux,

Pour 1.. ,'il""!:", ,


Le. ,·im.ges doj"enl w-e ~'h (l<!nodoquernenl • l'cau clon ou en ,"il~ des dan'gcnl$ 140ft"
La surfKC des ""... gn "'''1 ......
essu)'oOe apm (I\'"-I\e ,II OS! 'nIJIOrUIU cl< ne pas "')~ 1. "elT. ,
En "'810 ~Io,IU mo;n. ...... ~ IIe<l0)'38'" par ... """' . oc:<>mmar><Jes,

Pou. 1.. qulaalll~.; .. :


Ces oom~ doi ''i: n'.:t~ con'rôles lU moi... ...., ro;s par ln, pour , 'mlk. 10 ....nge des ~~~ .... 10 bon
fon<:,wnMmtnl de. ft nttrn, 1* htmpl • .

• Poo. 1., l'fllnlt. ~ n .Iun.inlum :


Pou, b profllk .nodish, don, b coudl<: d'.nod,sa''''" es, s..1IS,bl. lUXprodu ilS acides (pH :s S) '" calca,rc
(pli:!: 8). 1< ntIIO)'lgc cI<.'S prolilk anodises do<l SC r, in: i l'ClOU ~i1""'1IK d'un ~I doux (5 < pli < 8).
l'our le> prolilk lhmnotaq ...... il esl fOrlemon' dOoonsc;lIt d·"' ili ..... un Ib.,..if qui pnu",,~ eodomma8'"" Il
rouelle de: 1aqu;1g<'. ~in5i un b"as. dou~, (gmmc cdu' propD~ p<>Ul1 ... promis ..ooi~s cs' m:ort1IfWldt.
Il flul au"; déboucher les onlica de drainag<'.

• l'o •• lo.p •• U.rt> d'tt.ndo'l.f:


AlII:un neuo)'"-I\c parlieul;'. n'm l'f''conis<' cL>. ... 10 cas de garnllun:s d '<!\l1nclM!il<!,
Un I ,mplo cOl\lIVIo annpcl pcnntt de ,'irlf... la bonne ad~ des maSl;" d 'Nnd,,;i,t el 4>10 ....,,' de
...",'e,lIe, .. les Ign:5S"'nllC<'odm,.,11n se """. poodui~ (e ......... dcs coups de C<MIICM1 ~ ou dcs coups de becs
d' oi$<'3\1.' , pli' Cl<emplc ~

Il <SI conseille de fa;'" ,~:nlier por dc$ sp«i.olist .... l'N' .."" façades. .lin d'y déa:kr d'i-'cn'lII:l... icillÎ$srnlcn ls
pr...... lurff dt cc,,",nS mltbiau_' '" ok pri\'eni r les i""odmlScn .., mpl....... ' les pikescndornrnag""',

Pou, la ,,;paral1011. knqu' un con'ra' de ma,,,lcnancc ... , ...... " ,'OC: des profc .. ionnd .. ca dern iers """VI"'" i

~ocide! il deoi e:o;an_liogIIliefs cl<.os dilfiml1S COIISlilUallli el éliUlllemeOOi el il as...-.ulef lrul ~",place,"e.~ en cas de
néce5silé. Il. pcu'-",' épl<mem ;nleneni. en Cas de non for.:lioo .......... de rm.ains ,;qui""menls_

"
ANNEXE 3 : CERTIFICATION DES VITRAGES ISOLANTS
Ils uistent pb.osiews labds de notifiaolion de witrage ICb qI>C : le CE ( Eurupéen). L'lINT (HalÎen). le CEKAL (FI'1VIÇais).
=

1. Objti

U notificao.Îan 1 pour objcI d'.a.csta" que .... c:mua notifiés MI mis en plaa des lDO)'en5 de taV6Ic ... lfuanu ......
~ dm wMIPM il9lants W7"P"1 el f(ujllnts 11)' ' ' ' des ~iques dann6es. dites ~éristiqua emifoéa OU
~iques ..aifoées. Ces lI1O)'eftS de rontrOlc.ccs ~ elles proc6Iures 1ppIiquft$ par CEKAL pour la
r.,..
liaÎYftr1et ti lt rtnOu'Iellcmenll "" dI'.:.;t d'u$ll8e dt' la ot1Iifocati<:ln l'objtC dts Rlgld ~ etr'! if,,** ~ R!t;1e! ~
Qi!fliflUCion sonodéfinies ..... le Rqlemmt ledlnique de la ç,:rriflClllion CEKAL
n comprend .... <Ioa..Ie'''' ..... _ :
• Rê&Iots &i!nén.... de urIif.a.\ÎOn.
• Rtp:s plrticulièrt:s de unification.
• ~ tcduùques &<'n<'n1es inti.... les modes op!rMoira d'essai .. el le ~ c:oh;"'dcs chlrga..
~ R~l,""""" tcdoniq ... ..t .., ••,....tanle. l' A."""iaI ..... ŒK.AI. ft dans Ieoo <:m1n':O. curifot<

1. CarKltriUiq . .. m .... irof,es.


La catiflUCÎon CEKAL porte ..... les caractéristiques ....;y... les :
• 1...... des vÎlragCS awc lets normal..." de vicilli.scmcnt climalîque.
• dosse __ os.ciq .... d"fonie • po:ni.- des résuluu. d'essais obtenus en bbonr.loiruur des échllltilions de 1,41m x I,2Jm
~É$conf"""êm .... l aux lndic:llions de la _ ISO 140,
- cl~ thermique d~fmit i panir des n!sultats de eakul conduits selon les indiatims des nonnes NF P 1&.460 Cl
EN 673, a wc<:, tri donnCa do calaol, 10$ perfOmun<:C$ d'o!rn i$sjwn.; des yittaga et .... taUX minimums de n!ftrence
de rempliw&e des wi~ lU gaz.

), C ...etn-u.iq... y&-inks.
La e&I'Ictéristiques ... iwarrla. rc..1 'ob~ de ~rlC8lions. pour un ......pIoi n<JmU.I des pro4tit.< :
- lpIillMk li l'emploi dc$ con&ùtulll1lS u.iliW$ dans le: c:ldR: des prOI:Iidurq d'ancislrcmm~
_ toiérwlca dimcmionnc:l.... des produits r",is ... la base! de II\C$&US effcctllCcs sur des élbnc:ms en stock au COIII'S
da wisÎlO$ d'înspe<:!;a",
- bon ranplissl«e du gu.. ...... la bue d '6chant~lons prtlC\'es une fois par Ill .

... Mlrqale< da ~it"r:a mniroôs.


La yitnga urIir,." sont marqués de façon Înd8ébile ct contrôlable ...... le WClt'C et ......... illlcrQlaÎn:S. Il ,'agil da
infomw ions .... _ qui pamett<n. :

Lnridnt ifintioe ,
- m........ du produit.
_ ........ ct ... minimum.....-cde fal:lrQion (,1 ou 02).
- CEKAL (marque de la ..... ifoc.ion du produit).
• nOdu o;crm: de: pruduction.

Lnrdolllli.t "_plol pal1icali..., si .tc_ I",


_ V, lIIilisaion en VEC,
- R. ..ilisllion en ";"""'ao:Îon.
- E, n!sisunce da joirus • l'ffISOk,illcmeno.

~rJ ptrlormu«$, si _lia _I_..-tili~ ,


- TR. pout indiqua- """ CWM: thmnique.
- AR, pout indiquer """ classe a<"""'ique.

"
ANNEXE 4 : PRJ.NCIPAUX DOCUMENTS DE REFERENC E

A Il dw: de publialion du priscm DTll le:. """,,.., los DocumCftH Tccm;q.... Rqlemcruaires (DTR) ct lutra
documm'" de rtf"rmol: ~ ç~ «101 0;<1 v~
Pour les ri r~ _ cblies, la dnniCre édition du docu;ment de: rifi«nc:e s'lf'pliquo (y (ompO. le:. é\lUlluds
"""" odc; .. ",nu).

NA 1710 - Anodisation de " ."""in i"", ct de ..,. alli,og.. - Dnermination de l' épaisseur clos <'OI.d>...
NA 1770 - Aluminium el alliages d'aluminium - Barres, lUba el pro lilés-- ccnditlom techni<f.ots de contnSle.
N A 1771 + Aluminium el allia&" d 'aluminium - Barres. tubes et prolilo!$ - concto!ristiques mêcaniquts.
NA .m - Aluminium el alliages d'a1 ..... inium - l'rolilo!$ de précision tiJh Cft alliage - CondiOOns t""~'" contrôle
ct de ~~Qisoa.
NA 'TIl_ AlumilliUIII ct *11. d'a'umini\ltll - 1'To1i1l$ de fllkision Iile5 "'" al~t - T olmotw:t SlItie diJJlc.oS:ioo.""""'"
ct le forme.
NA m. - Aluminium ct .ll ia~ d 'ahunmium - teomes ct dérVlition<.
NA I7U - Aluminium el allia&es d'aluminium - Composition c himique ct ronne
cIosprodultscom»'Cs.
NA Il1O - Mtf.aWllégm ct Jeun all~ Tmne.stt dermllîom- Matériiu.'l.
NA ml - Aluminium ct alliages d'aluminium - J>rock>iH ronoyû- Coonposition chimique ct fo"",, des produits
- ~ do dê..ignolion fOndé .." 10:0 ~~chimÔ<J"<"_
NA " " _ Alumi .. ium ct alliages d '.tu:minium. - Désignalion des étaIS métalluoJ"","_
NA 5139 - F~c Itgèn! - ~Ii .. iti<lns - Classific .. ioos- Tmninologie.
NA 5257 _ Joints dans le bitiment - Mtthode: d'esuj en Iabontoirc: de permêabilité 1 l'air ""'joints.
NA 162..1a - C lassement al r<:ll des produits el êltments de """"truclion - Classement il pMir clos donnêes d'~is
de rbction au fw.
NA 17195 - Foçadts ridawc - o!tancho!itt t l'cau - Essais.. site.
NA InM - f-..des rideaux - Rc!sistanoo ,la pm.sion du ~ .... - Méthode d'eSlSli

NA 5363. F~ el pM6 - Perméabilil~ i rlir - MédIode d"es~i .


E/'I Il ' ' - Ftno!ues et porIC$ - Ro!sistance il r .... venure ct rcnnctuIC n!po!t .... - Mahode d'essai.
N... S<W7 - Quinc:ailkrico po:u le bi.,imcnC - Ro!sis\ano:c;, la_ion - Ex~ ct mtthodcsd'c::uoi.
EN Il 151 - façades RÎdc:Iu>: - Pmnbbilitt. rair - Exig...... de petr"""",,," ct classiroeatiorl.
EN IU SJ - FllÇaÔl::sridc:aull - Pmnéabiliiii rair - Médœc d'~i.
EN 111 5<1- f.,.acIes ridauJ: - Etanchtilt t rClll- E>cigenœdo: performance ctd.ssir..;alion,
r.N 111 .55 _ F~ rid.2wo _ 1)o;t..... itâÎ<ln ok rétanch<'dl l tHU _ F~uai ... IabotaklÏl"e _ ~ion_.."..

EN J3SO I-2 _ ç~_ .. feu dn prOduits ct ~Ietn...., de cotI$ltuClion _ Classem<:nl ;, partit "'" """"""" d'--,<
de oisistM<c au fcu et la _ _ NA l61lQ de n!acl ion au r....
EN 12207· fmêtrcs ct pœles - Pctméabîli1ê i l'ait - Clal:sification.
EN 11165 - (tou!.. 1cs paIÛes). QuÙl<aÎlJcric pout le bitim...c - Prolilo!s 4ê1anc.h<'~t de ~inp ct entre .......... ct
doom:ant pout pottes. fcnEou. rmnctutes
ct fi,çades rideaux..
ENV IJe54I - Façades rideaux - Euncbtilt i tau - Essroi "" 1abcn10i:re SOUS pression d'ait d'yNmiquc et projedion
,-
NA l m . - façades tidt:aux _ R6i _ _ .... Iie al \IUIl - P,",,"plionsdo: petfotmlO'lCe$.
EN 1.lIJi. N A 17n1 · F..,-s rideaux - Norme de prodorit.
EN 1441 19· Façades rideaux _ R,;,iSlanCCou choc - Pfaaiptionsde perroomance5.
EN 14014 . Profilés mé!all~ i l\IjlIlIn de pool thmnîque - Puformances mo!caniques- Exigences.. pmM" et essais
po:ub<aluatioo..
EN 1396 -Mats 1997- Aluminium ct ~II. d'lluminîum - nies d lwIIIts =éruesen bobino: pout IIJ!Ili<:3ûons
~Ies · Sp<!cif1l'abons..
EN 1ll65· panie:< 1 ;,. et EN I 260B Nonnes des prolilês .... piêca intercalaires.
EN 1670 Nonnes a>n<:cmIIlI les ~lêments de ~isserie ct d 'asseonblage.
+

EN 12J65 panic:. 1 • • Nonnes clos prolilês uuudo!s ilwcdo: caoutchouc .... Ihennop'""Ôquts.
r.N Il'K - Aluminiwn ct Alliage! d 'Aluminium. produils p.,;bquCs I;vn!s "" IOle ou ... bande - Canocto!rioliquts.
EN 10147 + Novembre 2000 -Tôles Cl bandc5 en Ka de consùudion ph"anisécs ;, chaocl "" continu -
CoroIitions lCdVliquts de li...aison.
EN 1l2(l6..1 • Juillet 2003 - hinlur.:s ct ~mUS - RcvittmenlS de r.luminiutn Cl des alliage! d'aluminium pour
applicat""", architecnnlc:s _ Partic 1 : rcvÔlemenls .i panit do peintures "" pou<ft.

NA 1S4S4 -Vcm dans la consùudion - l'rocklns de base : vern: de silitalt sodo-<:alciqut: - Partie 1 : dt!flnitioos
ct prt>priI!tC:i physiques ct mCcaniqucs génêraIes.

NA 150155 - glace.
NA 154S6 - "cm: arme poli .
NA 15457 - ,-c"" ..
ir;;.
NA 1545S - "''''' impnmô.
NA 15~59 - 'cm: ''''1''"''''''
arme.
NA ISoI60 _ , ...,.." profi k! . nn.! .... _ a",,".

[N 1096-L . (k,: ..... bre L999 ~ VelU ;, «>"""'" _


Parti.t 1 : dc.'r,nitÎom tt rI .. ~ir.... hon.
1:,''1' 1096-1 . Juil,., 2001 _ Verre • .......:hes - l' ...ic 2: C1ig<:~ tt ~ d'O$SII; l'''''r ks CO<IChcs de classe A. " tt S.
t:."I' 1096-J _ Ju;lk, 2001 - V~~r~ ....... la ~UOSInI<1r"" _ Verre lr cuuclon ~ Por'",) : nilelK"tS d rr~ d'<:SS/Ii pu...-
los .......:hcs dt c~.. C e, D.

r" . 1279 - Vcm: "","s 1. COOSIruct;"" V; Ir.lgc ~'" pdf. briqué ocello!
-l'anle Z : milbodc d"=ai de klnguc dul"tç tt c"'ger«s en n~lit~ dt péntlr.uion d"h\ll!1idi.t (aoù,lOO));
- Panie ) : mr!tbodc d"eSloI; à long •......, el p<oscrtpt ..... s pour le da._ "" fui,. do gu el pour 1.. IOlkances de WflCcnlJal;""
du ~ (juin 1003):
..... rtie 4 : môlhoclos d'essai 0.. propriAA ph)"$rq..:s des produilS de ocel lerneru (dê<-cmbre 2001):
..... rtie (, : .ooltOlo de produc1.;"" on usi". tt...."os p<riodiqucs (dc.'<:....,bro 2001).

r,.... ISO IlSoll _ Dtttrnbre 1998 VCrK d.lns la coru.truclion ~ V""" f.... ,lIel~ el , -cm: f.... illel;; de ..,;...,nit.
....·A SUS · dc.'fini ...... s el descriplÎon des COrnposanlS.
NA I54BJ · ''''''' f.... illel<! de ....... nl<!.
NA ISoI5Z - ,..,...., .cu,II.,~ .
NA 8H Z· rnôthoodeJ d·....... ' ronc.man' la d...-.billli.
NA 8H3 " d imtDWons el t"o(~ des !»rd!.
NA ISoISJ : l.SjINL
E.~ ISO 140-4 - Oêœmbre 1998 - ACOllSlique - Mesurase dt ri50lalioo ~tolt!IliqOC des immcublcli el des ~I~mcnts
de "",,"''''':lion Partic 4 : """"""le in silu de l'i!okrnenl a u. bnoits .. ri"", on,,,,'" pi«n.
EN lSO I -W-~ -I)kembrc 1998 - AI:OUSlIquc - M.. urage de rioolltion a<;Uu>liquc: do imrn<ubIQ CI da; iltrncnu;
de c;on,,"""ôon - P2nic: S : Mesur:otcS in si, u de la lransmiuÎOrl des bnoiu "ric:1'I$ pa.- .... ~I';rne .. ~< de: r~ <"1 ks
'EN-ISO
' 10161 ·Ju"'" 1999. R..•..el<1TlCnI' par pl""ISIIIOII :i. C............' prodults finis ~ ~ SpeeifIC:llI...... et mtthodes
d'os""is_

DTR R. C.l .... • RI'A 991 , ..... ;.,., 2003 - R"s ......... ' PanI.i.rniquo AIBm"",
DTR ç U7 _ RNV 2013 ~tLtmtnl Neii< el v ..... .
DTR CU - Rq;~d< OlIlcul ..... d<per-diIÎ01l$ calonroq..:s.
DTR C 3 .1. 1 • 1>oll,;on KOIüIiquc: du "'...'iu .... bnoilS "On.... R~tlet dt calt..!
DT R C J .Va • (Conci lIions cll .... tiques :i. cc,,,oidérof pour 1. c. leul dei lempéra'ur •• ","" imale. CI min ..... I.. des ' ·ill3gOSl.

E..... 1999 h""'"'<k' · Calcul dei ",,,,,,,u",,, en aluminium.

Vi"",,,, OA I<!ricurs ",lIk IVEC) :


Ca .. "', du CSTB J.OJ . li"ra""", 4)4 Nm"",1N.- 2001"
\'EC • C. h'u da p..,sc. lp'lo . . .... bniq u.. ~ Cahic:f 148g - V2 man; 2011 .
GIlde d "ATE OOZ - ... l'1''J<I .... aluminium lhermobij"';.
Clld< d "A TE OOZ - . uppOn .........,i nium """"l><' OU .... oci ... ino~ydable.

Cahior dl CSTB J 71 5 - b .. " .. lOI} - S... boIM tn ~01l<S ~isrn,ques : Sys~rnes d< banblOS r.oopportê$ (ai""1 l'obj <l d 'un
A, .. T"chn"",".
Al'\'NEXE 5: TERMINOLOGIE

Allegc : p,ani~ d'uoc façao:k-rideau sitU« entre dew; ZOM'S horizontal<:$. g"néral~ment viuies d .:achanlle nez
d~ dalle.

Ancr:l;C: ancrage du cadre suppun derollag~ sur l'ossature de la f~.

Cale d'assi'lt' : ptlilC pin:t tn nulmau adapte. plact :wu:; le chant infweur d'un "itnlgt simple. doublt ou
d'un rempJissag~ ION de: SGn position,.,.,IDc:nt dans un tadrc.

C.IH d' usi'lt' : élêments porteurs sit~ emr~ le support mecanique du poid>. ~t un bort! Inferieur du
vitrage, afin de: positionner le ,·jtrage dan. le udre suppon de collage.

Capot d e montant : profilê d'habillage extêrieur, gmmolemenl mainlalu pardippage !iur ks profil.:s5Crr~urs
des montants .. t assomlntl·3spect architecturaI.

Capot de tra,·nR: profilé eXlirieur. g"n"ral~ment mainH.'nu par di ppage ~ur les protil6; sem:urs des
travencs '" "'Isurant l'asp<<"t arehitectural.

Cou pure th ermiq ue: composant de faible conduç",·it'; Ihermiqu.: ,"~ni dans un ~mbI3g.. pour r6:luire
l;.os nux thermiques entre deux matériaux ayanl une fone condueti,·;t'; th~rmique,

Couronnern.e n ts d· ... rotèr .. : éléments de liai!iOl'l assunlnl la pn)Ie<:tion conlre ln agems climaliques de
la jonction ent", la façade dia rou,·mu",.

Espa«u r ad hkif, bande: con tinue priforméc dCfinlS5amla section du cordon de mastic de collage CI scn·3nt
li !"l'ilionocr el il aligner 1.. verre par rappon au .. >KIre suppon de collage.

t:tanthfitt pfr lphfriquf: gamilull: d'étançMil,; appliqute enlre La rive d~ la façadl:-rideau et la SlfUGIUI"l; du
bâliment ...... uram la "o.ninuité de I·étançhéit,; â l'air et li I·... u du mur.

Équilibrage d e pression : principe de oonceplion de la f....de pour assurer 1'"tanchéili ,.1·eau par'" miSl: en
communicalioo do tonc:s de feuillures II·IX l'ai r atmeuc.

Êclis'lt' : tronçon IX profilé d'a~mblage usine pour assurer la jonction de:~ profilés d'œsature.

façade ,·en1i ~e : princIpe de façade,rideau dom la panic extérieure rompone une lame d'air ,·emilee tOUI cn
assumnt l'cl:lnc he'il,; et J'i,,;olation lnltrieure.

Façad .. rid t>! u : fllÇaik cxt~rieure d'un b.ilim...,t g<fnnalement ronSlitu« de nw!\al. bois OU PVC, oomportam
00 o!lérntfltS d'()S!.3I1.l~ horizonlaux CI \';;nicaux 3SSttt\blés enlrt tllX CI fi~~ :1. la siruellll'C portèust du
bâtimo:n1.. qui lISSu", elle-m.:me OU en rompl':ln<'nl de la structure du bâliment.. l'ensemble tk$ fonctions
d'un mur ~xleritur, par contre. elle ne participe p;iS li la stabilité du œ,limenl.

façade dou bl l'-pcau , principe de faça!lc,rideau ronslilUCe d'une peau ulkicurc vitree Ct d'une
paroi Înlmeure façade ride3U qui 3'·ec la peau ut.:n..ure assure: IOUles les fonctions d'un mur.

Façadc g rille: principe de façade, COII'lIÎluCe de composants as~mblés ;n Silu '" in~mnl des ",mplissages
(vitrage::< s;mpl~. \'itmg~ ouvlllnlS fIOU'·CIlUJt).

•'açadc VEC : pnncipe de miS<' en œu,·re d'un vitrage p3r rollage SUr son cadre. pour conslilu~ une façade
entièremenl vitrée.
Façade cadre : p<Odd~ de flllÇllde eonstitué d'ëlêmems p,,;-assc:mblés ave.; vitrages et remplissages posés en
alr:]iCT ayant tI/1t llauleur de un ou plusiwrs ttages,

f~r: dInde : princ ipe de façade rideau dont la parlk: inlério:::un: est isola: th(rmiquemcnl CI tlllllChëc de
l'ai. elucrieu.,

l'il. aDn-adWsif : film situé i l'intcrl'ace' entre dell)< rnattrÎault pour cvilCf leur adhérence,

Flipol : pièce usim permettant Tassemblage rM<:aniquc d'un profilé de traVef$e e l d'un montant.

F ..... de joi.l : bande continue prHorma: limitanlla seçtion CI la hau\o:ur d 'un cordon de mastic: d'étanchéité.

C.nilare d ·ita.e"';it~ nti ......e : profilé d'élan<;héilé e n ilastornCre dispose enlre la face' utmeure du
rcmpli5sage ou d'un VÎI""ge simple OU isolant CI le .;.adre qui TenlOUre, parck>sc OU SC""",r,

C ...illlre d 'i",..,.,i iti i.li .... re: profilé d'élMeho!iti en élastomère disposoê enlre la face ;ntirieure d'un
vitnu, d'un """bic viu,,&!, "" d'un "''''1'1;$-<:18''' elle cad"" 'lui Ten,,,,,,,, "" une parcl ..... _

Ca ... itare d 'élalle ... it'; : cordon de rnu,ic élastique OU proli loi d'étanchéité de """lion convenable, conslimanl
une barrière satisfaisanle à rlir el â l'cau.

C.icle Da(tl~ : profilé specifique continu en reI""it Ou en saillie (par ""l'POrt au nu de la façade), intégri OU
rlXt sur les monUllll'l CI permclWl t le guillage d'une nacr:1I~

HlIlltClif de rollll&e: dimell'lÎOn du mastic de collage mesurêe IIl1Illllë\ement au vitrage au niveau d' un
panneau. Ce tmnc fait igalement Tifércoçe i la <Mme dimension du mllSiie de sçelle:meol d'un viu-age isolant.

Jout d e dila"'lio. : joint permC1lant la reprise de mouvements dÛ!: i la dilatation Ihcnnique ou i


d'autres mouvcmc-nts de la façade rideau ou de la structun: poorkuse.

Masnc d e fi.itio. : cordon de: mas,ic formé en solin de scçtÎOQ convenable:, qui lorsqu'il CS! extrodi. wllSlÎIUoe
WlC barrie..: i l'air CI i r cau satisfllis.nte OU profilé d '~héité de s«tlonsllClaptCcs.

Masne dt «>Ilar;~ : cordon de maslie élastique '"l'pli'lut cn usine. qui lorsqu'il c:st polymCriséo~ Ulle section
su ffisante pour Iian..... elln:: les charges enln: le: vi""'gc CI le cadn:: .u ppon de collage. /1 peul s '.gir éga.lcmcn'
du mastic de _llernen! des vitrages isolllni lorsqu'il doit rr.n .....cnre le. charscs entre Ie:. detIJI vitrages.

Mo.t. .t de rive : ilément vertical de rossarure de façade: situé en rive de la façadc-ride.u.

Mo.la.l : élêmcnl vertical de roualure 5CCOIldairc de la fllÇ3dc-ridcau,

OrifKC dc d niul:e; petilc ouvcfturc au Ir.Ivers de laquelle rellu e~t dJ3.inéc vers rCJ(térieur du biotimclll.

OnltlU dl!''' r~dol: élêments auxque]S est relié le cadre 5Uppon de collage et qu i IIlUIsntelles charges au
bilimelll.

h ..cal d ' allofte : n::mplissage sÎll,lê en alli:ge.

""rdose : profilé assurant le: maintien d'un vitrage OU de toul aUI'" rernpliSSllge dam! 5011 cadre.
PaR: vapeur : baniè", COO5titu« d'un malériau ou ",vêtement plus risistalll i .. tran ..... issio<l de vapeur que
Ic:s autrcs éléments de la façaok di..s le: but de controler les mouvements de vape ur io t""vcrs la façadc.

h"~ d~ liulio. : a.sscmbla&c n.etallique conçu pour trallSH"ICI\l"e i la $InKl\ln:: du bâtiment le:s
c:har&cs app liquoécs il la f~. rideau lOul en autorisantlcs mouvements nécessain::s.

"
Ph'Ct d t mUallt , surf_ continue sur le v~ OU sur le cad~ Süpp<.N1 de çoIlage sur laquelle s·..tTectue
l'~cc du mastie de collagt.

Ke",pIWaC~ : remplissage opaque ou nrulucidc ou .rhabillage comportant un OU plu$ÔC'ulS ODnSIIituan~ et


mis Cil ~vrc dans un çadrc,

Sc rrnr : profile disposO Il la peripherie d'un remplissage, (vilnlge. double vitrage) ou panneau pmnen.anl
le maintien slruclunol ct la compression des gamitura d'élanchCiti.

Sttlltftle Dt (périplli' rique): ensanble des déments dispo6is' la ptriphtrie des vrtnges isolants assuranl lin
5«llemal1 n;mclK;. Résille .i la pioêtnllioo d'COIIu ct de vapeur d'cau, .i la lumière ~ ;i l' llZOIX 10Ut en
pmncttanl Je dtplac,....ent des vitrages sous les eff"'S du vent ou d ' autres charges, ~ ceruoines
configunlioos. ce systeme de Sl:ellemcoi peut avoir des fOllCl ioos ..structurelles »,

Slippon de u le d 'usiH: i'lémcnt situé sous le bord inftrieur du vitngc. qu i tra/lSlërc le poids du vitrage au
cadre s upp<.N1 d~ collage,

T",~'t nt : élément horizontal d~ l'ossature sewndlin: d'une f~ridc:au . fmttrcs. vitrages. remplissage ou
pon<.

T",n nc SlI péritllrt : Clirnent horizontal de l'ossature de façade situê en partie haule de façade ou Iu-dessUS
d'une ran~ de vilfages. remplissages. ou pan"_

T",vtnt baMe: élCmcnt horizonllli de rossalli re sa.:ond.I.ire situé en partic basse de façade.

V.,.,üboooo , Ventilation de la lame: .rlir derrière un parement p<M' <!Yil~ 1" moisissures.

ViI",c,. ""'. . t : IlSscmblal!e d'lU moins deux. feuilles de v~ sailécs hmnêl:iquerncnl pour IlSSUrtr des
pcrform....:es thctmiqucs ct acoustiques_

Vit",C'" clémml m VaTe conSli\ué de. soit :


• un vingc simple (monolithique 0\1 feuil leté) ;
• un vinge isoIanl,

Un vitrage isolant peul tut: de deux types :


• un vitrage isot.nl pour lequel ks deux eomposanlS vcrrict's onl La même dimension nomin.le:
• lin vitrage isolant' bords dêcalt9 1.2. JOlI" côtés dtcalés pour kquel ks deux composants
v~rri<:n ont des dimensions différentes.

"
ANNEXE 6: EXEMPLE DE CALCUL ET DlMENSI ONNEMENT D' UNE
fAÇADE RIDEA U

L'exemple est donné il titrt' infommtif, il concerne seu lement une variante d'ossaturt' secondaire.
Chaque projet doit fai re l'objet d'une noie de calcul au cas par cas.

L'c:x.emple trai~ de la stabi lité au ~ent et au séisme d'une façade habillée d'u ne façade rideau de
type V EP de hauteur 17,04 m el de largeur 6.60 m. La façade rideau est montée sur la façade d'un
bâliment composé d'un sous·sol surmonu! de 0:5 n;veaux. Le bâtimcnt esl COlluc\'cnlé par des
voi les.
Les Clapes successi ves de: verification de stabilite de: la façade: rideau aussi bien vis-à-vis du séisme
que vis·à· vis du vent sont prêsmtées.

la démarche consiste il détermi ner d' abord les errons induits par les actions oonsidéties (séisme et
vent) puis à dimensionner les éléments sollicités dt la façade ridea u.

La oonfiguration de la fBçade ride au est donnée sur la figure: 1 ci-dessous.

4.26 J"- ctage

- +
4.26 2"- ctage

_ _ :- 17.04

4.26 1" ctage

- -+-
4.26 ROC

•• •• ..
6>< LlO
• , . -
6.60
1: :1

"
T,-... ......... 1-'
Il 11
1
,,1 ri ,J .......
00.......

-"_.. r-
"",,-.ml Hw...... k -

l' -
- · - ______ O' ......r
_....w~.
••
....a.. , " lM •
1<........
,, , ,. ·
, !, .1
B 'j
- " .r
1 -
. · r- ,._ .... j -


·•, •
-. . - . -.. ........ - •

, •- 1
1
_
1 1
.... h

I
1 1,. 1
, '" ,,' , , ,,'
:t.::'9
1
,
H"'e .... 1 _ L-

• 1 110 1
<M '"
•• 1
.
Figure 1. Vue en elév.'II1Of1 de la f;,çôW(' ndeau

1. VêrificatÎon ,'is-à.,'js d fS diplacemenl5 d e la stru ct ure principale

Les déplacements inter-êtages donnés par la noie de calcu l de la structure poneuse (ossature
primaire) du h:ïtiment doivent \'érir.~ la condi tion ~u ivanle:,.:;<i Min (hl l OO ; 25 cm) _

~cemenlS scion X oe lacements scion Y


ô (cm)
Ni " eau ô(cm)
U ()
x em
Ô (cm) imer
état U)' (cm)
Înlc:r cta , admissible hl lOO
ROC 1.31 0.77 0.6 1 0.54 4.26
, <téta c 2 . iO 0.79 1.28 0.67 4 .26

,
2 ~"
cla e
2.79
3.33
0.69
0.54
1.83
2.23
0.55
0.40
4.26
4.26
ô~ Mm (h/l00 : 2.5 cm) '"' 2.5 cm

Les assemblages de panneaux de\'fQIlt aUlorisa le plus grand des mouvements engendres par un
déplacement rel:l1îf des étages au moins égal à R fois le déplacement causé par les forçes sismiques
de ealçul. le mou\'emcnt relatif li considérer n'étant pas inférieur â 2 cm, Dans les dell,~ directions X
et y, comme les déplacements relatifs sont inférieurs à 2 cm, les assemblages dOÎ\'enl donc au toriser
lin mou\'emenl au moins égal â :

1ù:.2 - 3.5 x 2 • 7 cm. ( R" ).5 cOl1lrevenlcmenl du hàlimcnl par des voiles),

"
2. 1 tva luatiOD de!! rbargH veniulH dUe!! au poids propre de La rafade riduu
A panic de I"ttude de ealepinaile Illlr.une de la façade rideau aduptée est la suÎ vante :
Tl1Iversc
"
C~,
0 03'

Montant
0 u.
4. 26
(1·i a uteu.r d ·étage)

0 1.31

1.10

Figu", Z. Tnune de la façade rideau

Poills du monlllnt S. 143 daN/mI: S.l 43 ><4 .26><2 soil 44 daN


Po ids de la tflI,·er.;c 1.641 daN/mi : 1.641><4 ><1.10 soit 7 daN
Poids de la cassetle 1.070 daN/ml : 1.07 >< (1. 10><6 + 2><4.26) soit 16 daN
Vitrage (êpaisseur du vitrage 2><6 mm) : 2S00 >< 4 .26>< 1.10><0.0 12 soi t 140 da."J

NB:
les ma s.ses linéiqucs des montants et1nlverses sont dédui tes du dimmsionncment des 5C.'CtÎons vis-
â-vis du vent (voir § 2.4).
La masse linéique de la easctte est fournie par le fabricant du double vitrage une fois l 'l'paisscur du
vÎtnlge calculée (voir § 25).

Soit W, " 211 daN (y oompris produits d'l'tancheité + vi.w:rie).


Le poids surfacique de la façade rideau sel1l de : 211/( 1. 10><4.26) soit 4S daN Im1 .

2.2. tval ual iOD du efforts sismiq uH


L'l'ITon sismique est calculé conformement au chapiue 6.2.3 du Règlement Parasismiquc Algérien
(RPA) en vigueur selun la formule suivante:
f p - 4A C,W,
0,;
A : Coefficient d'accl'Iêration de zone fonction du groupe d'usage pris égal â O.2S:
C,: Facteur de foree horizontal e pr is égal â 0.3 (cas de la façade rideau):
Wp ; Poids de I"élément coasidl'ré.

La distribution de ces forces doit M faite comme pour les forœs de gn yiu! se npponant a ces
éléments (montants, In,,·erses et fixations). EUe sera diS{ribu« a1,l prorata des surfaces reprises par
chaque élément. Les forces semnt appliquks dans toutes les directions.

"
2.2.1 Effort $Îsmiqu~ repris par lei fiutwnlI
Le poids IOtal repris par la fixation sera de :
45 daN/m 2 (poids surfac iq ue)" 1. 10" 4.26 (surface) soi t Wp (fixation) = 211 daN
Fp (fixation) - 4 A C,W,... 4" 0.25 " 0.3 ,,211 soit 63,3 daN

2.3. t " aluation d rs .riions du n n!

L'action du vent est êvalu~ conformtDl<'nt au Règlement Neige ct Vent DTR C2.47. Les données du
projet sont les suivantes :
• Zone 1 q..t= 375 N/ml:
_ Catégorie de terrain Il KT - 0. 19 ,1.0 - 0 .05 . Z - - 2. (; - 0 .52;

Les montants et traverses sont des profilés en aluminium. Les constantes des matériaux à adopter
dans les calculs des alliages d·aJuminium eou\'e11$ par le present DTR sont prises en compte de la
manic:re $Uj"ante :
_ Module d'élaslieité E - 70 000 N/ mm1;
• Module de eisaillement G =27.000 mm::
- Coefficient de Poisson V " 0.3:
_ Coeffieicnt de dilatation !hennique linêaire 11 - 2]" 1006 par oC;
_ Masse unitai re p - 2 700 kg/ml.

CantCtéristiqUC3 ues :
Alliage
EN-AW
Forme
de oduit Métall ,
Elat Epaisseur t r.
N!mm l
r.
N/ mml
A
%
6063 EP, ET, ERIB T5
~

,<~

3 13. 175 8
Légende : EP- Profilés filés; ET - Tube filé ; ERIB - Tige ct barre rtl~s
f~ : valeur caractéristique de la rêsistancc à la charge d 'éprelNc de 0,2 %;
f. : valeur caractéristique de la résistance uhimc en trattîon ;
A : "a/eur d'al longemen t mesUJ"éc avec une: longueur de référence 5.65..JAo (AlI aire de
la section transversale d'ori ine de l'é rouvctte\.

Les coefficients partiels de sécurité pour les élats limites ultimes sont pris en compte de la manière
Suivante :
_ résistance des sections transversales el resistanec des barres il l'instabilitê : YMI - 1.1;
_ résistance ala rupture des scetions transversales en traction: YM2 - 1.25.

"
Dimensionne men! d u montant

A l'ELS, la flèche maximale sous l'action du \'en l q(vent) (voi r lableau ~ 2.3) ne doit pas
dépasser min (11200: IS mm)" min (21.3 mm ; IS mm) soit 1S mm,

Selon l'axedc grande inertie, on doit l'érifier. f · SqI~/384EI :5 15 mm. D'oû 1 • 727.7 cm~ ,
Le montant 52 008 d'inertie Iy"' HlO8.20 C'm~ conltien! (l'oir nomenclature des profiles illustrée à
la paf;.e 71).

A l'E LU. sous l'action de G (poids de la raçade rideau rapportée au montant) el V (\'eIll) agissant
selon l'axe de gra nde inertie, le montant esl soumis à :
101 "' 1,]5KG '" 1.35"21) soit N " 285 daN
1 1
My · l.S K VL /8 - 1.5" 1782 K 4.26 /8 soil M y - 606356 N.m

<

Vcri ficalion: 101/5 ± My/wy ~ r(l/'r..,~


Monlalll 52008 : lx ~ 76.2 cm' \l'X = 29.31 cm l
Iy - 1008.2 cm~ wy "' I06. 13cmJ
A = 15cm1
ro· 130 N/mm! (L 300 daNkm!) el YMl " 1.25
Applicatioll : 285/ 15± 60635.61 106
Soi, (+591.0] daNkm1 ; -553.03 daN/cm!) <130011.25- 1040 daN/cm!

A l'E LU
.""" , G ,1 E
r ac l'Ion d ,
(st ',,~ )(G tE m'~ m:<: Ion , e mon an es sourll!S
• •..
Efforts verticaux Effons Efforts
dus au poids "crticaux dus globaux
Niveau propre G de la au séisme E N .. G+ E
raç~e ~eau (daN) (daN )
d,N
A chaqlK'
211 63 274
ni\'Côlu

Vérification : NIS ~ rof'r..t t

"
Application : 274115 soi t 18.27 daN/cm 2 <130011 .1- 1182 daN/cm2

A l'ELU, sous l'actÎon de G ct E (0 ct E de diltttion perpendiculaire, 0 effort gravitairc et E


perpendiculaire à la paroi), cc cas de charge n'est pas pris en compte pour Ic calcul du montant.

• Dimensionnemmt de la tnvene
A l'ELS, selon l'axe de grande inertie, la l1eche ll1alI;i ma le sous l'action du vent ne doit pas dépasser
min (/1200: 15 mm) - (5.5 mm ; 15 mm) soit 5.5 mm.
q(vent) - 1620 x 1.44 ., 2333 Nlml

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11
0 0
• LlO

Verification: f - SqI~/384EI S 5.5. D'oû Iy ., Il .55 em 4. La travc~ 52014 d' inertic 46.56 cm~
convient (voir nomenclature des profi lés, page 71).

A l'ELS, sc ion l'uc dc la petite inertie. la fli:eoo maximale due.i des charges verticales (POids du
double vitrage) ne doit pas dépasser min (11500; 3 mm) ~ (2.2 mm; 3 mm) soit 22 mm.
q(vitrage) - 2500xI.SOxO.OI2 - 45daN Imi

1 1 1 11 1 1 ] ] ] ] 1]]] ]
o o
LlO
Verification: f - 5qrl384E1 S 2.2 mm. D'ou II - 5.5 7 cm~.
La inverse 52 014 d'ina1ie 20.73 cm~ convicnt (voir nomcnclatuTC dt.\ profilts).

A l' ELU, sous l' action de G (poids du doublc vitrage et de la traverse) et V (vent) la traverse est
soumise: il :
Selon l'axe de grande irtertic : My - 1.5 VL1/8 - 1.5 ,,2333 " 1.101/8 soit My - 529.30 Nm
Selon l'axc de peti te iocnîc : Mx - 1.35 GL l /8 '" US " 450" 1.10118 soit Mx - 92.0 N.m
Verification: MxIwx + Mylwy ::; fo
Travcrse5201 4 Ix "' 20.73cm~ wx " 7.97 cm!
Iy - 46.56 cm' wy - 14.78 cm!
A ~ 6.90 cm'
Co - 130 N/mm~ - ( 1300daNlcrn1) et p.a - 1.25

Application : 5293n.97 + 9201 14.78 " 726.36 da..~/cml <130011.25" 1040 daN fcm1
A l'ELU, sous raelion du poids du vitragc G agissant scion l'axc de la petite inertie et l'action du
séisme E (E ct G de dire<:tion perpendiculaire) la uaversc est sownisc à :

q(vitrage) - 450N/mI
Eff~
Moments
dus au poids du
horizontaux 1 1 1 1111 11 1 I l 1 111
Niveau dus au stîsme E - 0 0
viU3Qe G
Mx .. Gl ll1 (N.m)
N- E
(daN)
• LlO •
il chaque
68 21
nÎveau

"
Vêrification : NIS ± Mlwx ~ for'yNl .
Application : 2116.90±6.8017.97 - (+3.9OdaN/cm 2 ; +2. 19daN/cm:):5 130011 . 1- 1040 daN/cm l .
A rELU, sous I" al:tion de G el. E (G el. E m~c din:ction) n'eSI pas un cas de e~e il considen:r
pour le calcul de la lraversc.

2..5. Di.m elUioaacQlcat du viln ge

On m r !l;r. un vitrage iSQIMt ÇQMin,,~ d ' un dQuble vjtr.ge monoli thique tR'm[>é sépani: 1""" une IllQ"It
d'aire di: 6 mm. Le dimcnsionncmcnt des épaisseurs el et e2 des vitrages au regard des charges
climatiques de vent ct du poids propre sc rCfll en verifiant simultanement les nèches ct contraintes au
cenUl: du vitrllge.

Le calcu] des êpaisseUl'S peut CUl: effectue scion :


• ]'anicle 4.5.3 Vitrllge, du present DTR:
• II. mêtbode du CPT VEC CSTB N° 3483 pour tes vÎln,cs pris en feuillures lUrquaw çotés:
• ta métbodc de catculi (théorie des plaques) aux ~témenu finis OU abaque~ avec vmfication des
contraintes et des flt.::hcs.

A partir du plan de calcpinage,le schéma statique du vitrage isolant et les pressions de vent â l'EL U
ct i l' ELS sont donnés sur la figure suivante.

:-1
···..: _.............. ....: I~-"''
l' . ". )0 1
Les constanlt'S des matériaux li adopter dans les calculs des vilnlges couverts par le présent DTR
doivent être ,,"ses en Mmpte de la manière ~ui vaote :
• coefficient de PO ISSON - 0,2 ;
• mod ule d'YOUNG: 70000 MPa;
• resistance mécanique (verre lrempê): 50 Mpa.

2..5. 1. Ca kul du i paisH un H loD la Dorme N F DT U 39

e, '" ((SPI72))".J S- 1.I 0~1.5{): P - 1 6~0 Pa : 6.10 mm


0:", '" [(] . I O>< 15 0" 16.!0)nr'
et - o:",-I"j- C, "c>< " C '" 1: r, '" 1.:": e. '" 6. 10,, 1><1 :" 9. 1 ~ IIUll

C:! . (t'~J) fi e! "' 9 . 1 ~J.:" 6. 10111111

r- uPu' · 1.2l"l f - 1.18:"7><1610>< 1.10"'" ( 1.2><6.I(P) -1 58 IIUII

r -; (11,60 011 JO Hun) IO.J2 mm -1 ..~8 nun <: 10 32 mill

Pour I~ ~i~nificatiou dts t l"llUC:~ utiliS(is \"o ir fi~UI'l" dOlu~ l"1l 25.2.1 .

.
2.5.2. Calcul des épaisu u n se lo,," .. mélbod~ d u C PT VEC CSTO N° J488 V2 - 2011

2.S.2. 1. Edlte",cH

a) A l'état limite de service (ELS), la flèche au centre: du vitrage ne doit pas dipasser 1I6Oc: de la
plus petite dimension ou 30 mm (valeur la plus petite). Le calcu l des flechc:s à l'ElS ~ donné
dans le tableau suivant.

Vitra e E)(t~rieur I nt~rieur

Monolithique ri .. 1l.Q"b" r,=-•.Cb,b"


" "
La charge q. à prendre en compte il'El S correspond au cas le plus d~ravorable des combinaisons
d'action ci·apres. (CII$ des parois verticales inclinées au plus de SOpar rapport à la verticale).

Combinaison e: sur vi c extérieur C e sur vi e intëtieur


Vent ql. '"' W(I-t:&Y#2) - W.( I-k) ql.o " W.tO-f+ '"' W.k
~ avec 0 et issus des tableaux ci-a ris

b) A l' ~tat limite ultime: (ElU). la contrainte au centre d 'un vitrage ne doit pas dépasser les valeurs
donntC:s en 25.

Vilra e
Monolithique:
F.xtérieur
...
Le calcul des contraintes i r ELU est donne dans le tableau suivant.

G ' - -'-'-

La chatge q. il prendre: en compte a. 1.ELU COlTtSpOnd


"
'
"
...
Intérieur
ru = -'-'-'
au cas le: plus défavorable dcs combinaisons
d'action ci-apres et tenant compte de la durie de ces actions. (Cas des parois vert icales incl inées au
plus de 50 par rappon i.la venical~).

Combinaison c e sur vil e extérieur e sur VI e intérieur


Vm. 1. '"' 1.5W. 1 '" I.S W. I-k 1.... 1.5W. - 1.5W.k
k- avC(: li, &. et
Les coefficients 0. et ~ utilises re:spe:o;:tivcmcnl pour le calcul de la flèche: li l'ELS el des contraintes i.
l' ELU $ôIlt dôrm6 dans le tableau Suivant.

Valeurs des coefficients (1 el ~ poul" 11


'"' 0.20 pour un vitrage en appuis libres continus sur 4 côtés
(Voir CPT VEC V2-20 11 )
~ ri aIb - 1501110 Flèche: (1 Contrainles
l.3 < aIb = 1.36 < 1.4 1.052< u < I.I66 0.418 < <0.456

Dans les tableaux précédents, les coefficients S, &, Y clip permettant de calculer la variation de
pression dans la lame d'ai r, sont fonction de: l'épaisseur des verres. du rapport aIb, de: l'q,aÎSseur de
la lame d'air, et de la rigidite du verre: extirieur. Ces coefficients sont donnês dans les tableaUJI ci-
après.
Coefficicnll: · lnflucllCC du rapport a/b

b
0.6
1
0.322
1.2
0.864
lA
0.890
. rt""
1.6
0.906
1.'
0.916
2
0.922
2.5
0.9] 4
3
0.940
>3
1
0.7 0.898 0.924 0.940 0.948 0.954 0.958 0.964 0.968 1
O., 0.938 0.954 0.964 0.970 0.974 0.976 0.980 0.982 1
O., 0 .962 0.9n 0.978 0.982 0.984 0.986 0.988 0 .988 1
1 0 .976 0.982 0.986 0.988 0.990 0.990 0.992 0.994 1
1.2 0 .984 0.988 0.990 0.994 O.... 0.996 O.... 0.998 1
lA 0.994 O.... 0.998 0.998 0.998 0.998 0.998 1 1
> 1.6 1 1 1 1 1 1 1 1 1

..
2.5.2.2. MHbod~ d~ n lcul

• Si les compositions verrières ne sont pas prédêfinic$. la première étaJX consiste en un pré-
dimensionnemcnt de l'épaisscur totale du vilrage et des épaisseUJ'$ individuelles de ses
oomposantll. Pour ce faire. les fonnules simplifiées ci-aprà pourront être utili$écs :
[lQubJe viirage
Pour Q 1 b :S 2.S er_ " I .S )( (ab.q.l93t ' Monolithique trempê
EiCT"e! + eJ ~ er_
{
Pour Q 1 b :> 3 er_ " O.2S.b x q.G..I

ApplicaJ..ion : aJb " 15011 10 - 1.36:S 2.5


qD - 1.5W , ,
e-r_ == 15 JI (a.b.q.f93t J
er_ " 1.5 >< (1.5><1 . 10><2430193)0..1

D' oil CT_ "'9.85 mm, comme CT " e! + el 2: CT_


On prendra el .. el '" 6 mm

• La deuxième étape consiste en la satisfaction aux 2 exigences ênoncées en 2.5.2.1 .

1. Ven
" 1ilcatmn Il. r ELS
Vilnl e Exlérieur Intérieur
Monolithique
.'
f!" IUI,.b·

aIb - 1.36 ; 0. - 1.166


ql> " W(I..ocyq,I2)
fl '" ".q... b·
"
aIb " 1.36 ; o. " 1.166
qZi"' W(ôqfp)
w- 1620 N/m2 W ", 1620 N/m l
1) - l, t : 0.99.1 = 1. '1' = 1 1) - 1. t = 0.99.1 = 1, '1' ''' ,
Application q " - 8 18 N/ml _ 818 Pa q:z." 1604 N/m! .. 1604 Pa
b - 1.I0m b - 1.I0m
e !" 6mm c2 - 6mm
d'oil f, - 6.47 mm d·oilf2-1280mm
f_ - min (bl60 = 18.33 mm ' 3Omm) f_ " min (bl60 "' 18.33 mm : 30nun)
f! e16 vtrilient la condition fi< " min bl60; 30 mm .. 18.33 mm
NB : Unités ur le calcul des neches fi el f2 : 1. ct 1lI en Pa: ben m : CI CI C2 en mm
, ,
2 Vêrifieat"on il J'ELU
Vitra ~
Monolithiqlll: ... '
01 _ --!.!!..-
.'
aIb " 1.J6;
Exterieur

~ .,
0.456
Ol - ~'~'"
.'
Interieur

aIb " 1.J6 ; j} " 0.456


ql. " I.SW.([-&y,.,n ) qlo'" I.SW.lieylp
W- [620 Nlm1 W - 1620 Nlm
2
Ii - I.E = O.99, y - l.(j) = 1 6 - I,E = O.99.y = l.(j) : 1
Application ql. = 1227.15 N/ml = 1227.15 Pa =
q:z. = 2406 Nlm 2 2406 Pa
b - l.l00m b - l.l0m
e, - 6mm t l - 6mm
d'oûO"I - 18.gl Mpa d' oû Gl '* 36.gg Mpa
rp50M~ 0" '" 50M
0"1 el a2 \'trifient la eooditioll ai <c .. SO M
NB ; Unîtês~Ie c~eul des e~traintc~ 0"1 ~t O"l ; 1. el .en Pa; ben m ;e, et C"lenmm
. .
On adoptera pour Ie$ vItrages exténeur et Lflténeur une epalsseur egaIe a 6 mm.

J. DimtDsioDDcment des rU. liobS

Les actions se rapportant â chaque fi:talÎon sont le poids propre de la façade rid eau, l'action du , 'ent
clics effo\U dus au séisme:. Les combinaisons d'action il considérer sont lcs sui vantes ;
• Actions pennaneTltcs et ,-cnt ; 1.35G + I.SV;
• Aetions pennanentes el séisme ; G + E.

Entre autre. selon le RPA § 6.1. 1 Compatibilite des &:placements. (()US les e[éments d'ossature qui
De fonl pas pal1ie du syslmte de ~ontreventell1l'nt doiVC'DI êlre vtrifiës pour supporter les charges
~icales en même temps que les moments résultants dus:i. R (coeffieient de comportement) fois les
dCplacemcnlS engendrés par les forees latmles $pécif.ccs.

Compte tenu des déplacernents très petits de la slrocture. les moments supplémentaires dus au
dtplacement de la structure sonl négligeables.

Les efforts sur les fixations sont donnés dans les tableaux su ivants.

A~tions rmanentes et vent : 1.3SG + I.SV


Efforts verticaux Efforts ' Efforts d'onadx:ment
dus au poids propre G d·nnacheJlll.'nt dus dus au vent V dans
a~~~)V
de la façade rideau chaque fixation
Niveau lm'
ROC 21hd .3S 28S 1I0lxl.Sx 1. IOx4.26 7721
l"étage 2 11 x US 28S 13S0x I.Sx LlOx4_26) 9467
~e tage: 211xl.35 28S 150SxUx 1.I0x4.26 10554
3" é~ 2 1\>d .3S 2&5 1620x 15>< 1.10>14.26 113g7
-La ression du vent est:i. multî lier al la surface re ~
. , ue fixation

"
Actions pennanentes et séisme : G '" E
• Co> ou le stismc: ct le poids de la raçade rid eau agissent dans la même direction :
Errons verticaux
EffM>
. EITons

(-
dus au poids
Niveau propreG
verticaux dus
~""'~
au sCisme E G+E
de la façade rideau
(<bN)
(d.Nl
A chaque
211 63 27'
niveau

.. . .
Cas ou le selSillC et le poids propre de la façade rideau agissent dans deux directions
perpendiculaires .
Efforts vertieaux Efforts
dus au poids propre G horizontaux
Niveau
de la façade rideau dus au séisme E
(<bN) (daN)
A chaque
211 63
ru veau

A partir des tableaux de charges précédents. les fixations seron! calculées sous ["action des
combinaiSOf\s de charges suivantes :
• Actions petrnl/W'nle! ct vent : U SG '" I.SV
M - 57 daN.1n

,.,-,
Ny - IIJ6diN

T~ - 2S5 daN

• Actions pmn.anm1eS ct séisme : G'" E


Le séisme elle poids propre de la façade rideau agissent dans la même direction
M - 55 daN.m '
Ny - O
Ty " O
Tz " 274 daN

Le séisme ct le poids propre de la façade rideau agi:;sent dans deux d.irtttiom perpendiculaires
M - 42daN.m
Ny " O
Ty "' 63 daN
Tz - 211 daN

Les moments M 5()()1 dus li l"exccntricite des errons Tz de 20 cm par rapport au support
(M '"' Tv< 0.20). L' excemrici té est donnc!e dans la figure ci-dessous.

L' lUlCrage de 1" ossature 5e(:ondaife de la façade rideau s' c:lTectue par l' imc:rm6diaire d'une platine
fIXée pardes c:hevilJes mét.alliqu~ i. rossat ure principale en béton (voir figures ci-dCSSOl&S).

"
Figure J. Configunllion de .. pl atine/excentricité des ~harge$ verticales pw rapport l u support (..20 cm)

I.e calcul et la vérification de la platine et des chevilles de fillllti on seront mené!; conrOllTlémcnt au.'l
dispositioru du guide ETAG 01 "cbevîllcs métalliques utilisées dans le béton".

Nom enolarure des profilés

_u_ -
1 (l)
Rd. Section Désignation PoÎ Ib
-
P.UI.
1 (y)
,.'

Lg 51k

..
,,~

C"'"
-"
'w ~,
"n
,,®
L F. M<n< ... llll_
'"' ~lU
""
21 4 16
"
1- ~
.,,-
61.1
,,~ _ IM_ 4.4}.1 61B uu
"
" T_. -E= _ 1'lO_
'"
.. ..
114) 61H
1001.1
"
~ -~-
uO> .~
,JI .O
[}= T....... n ... .
14.11
m'
.
,~
'1 011
~

L . ""
.
T_"_
-
,~
II 011 HI.l

_lJ_
41 .' 1

r): T.... m, »n

..
'I~H 1.311
IlU

I ZOI_
Cf T".,..,.,. il _ t .M I ~.
.""..