Vous êtes sur la page 1sur 3

1

Ecole Supérieure privée A.U. 2019/2020 - Semestre 2


de l’Aéronautique et des Technologies Maths Appliquées - Niveau 3GA et 3GT
Enseignante : Marwa Bouali

TP : Résolutions des équations non linéaires


Objectif
L’objectif de ce TP est d’établir les méthodes d’approximation des racines d’une fonction réelle,
c’est-à-dire la résolution approchée du problème suivant :

étant donné f : [a, b] ⊆ R → R, trouver α ∈ R tel que f (α) = 0.

Introduction
Il existe toute une panoplie de méthodes numériques (point fixe, Dichotomie, Newton) conduisant
à chercher numériquement les zéros d’une fonction f , c’est-à-dire les valeurs de x telles que f (x) = 0.
La majorité de ces méthodes sont itératives. En d’autres mots, elles calculent des approximations
successives x1 , x2 , x3 , · · · de la véritable racine α de l’équation f (x) = 0, à partir d’une valeur initiale
x0 plus au moins bien choisie.
Dans ce sujet, on va exposer les principales méthodes itératives de résolution d’une équation de la
forme
f (x) = 0,
où f est une fonction continue définie sur un intervalle [a, b].

1. Méthode du point fixe


Le principe de la méthode du point fixe consiste à transformer la fonction f (x) = 0 en une fonction
x − ϕ(x) = 0. La fonction ϕ : [a, b] → R est construite de façon à ce que ϕ(α) = α quand f (α) = 0.
Trouver la racine de f (x) se résume donc à déterminer un α ∈ [a, b] tel que :

α = ϕ(α).

Dans le cas où un tel point existe, il sera qualifié de point fixe de ϕ. Le schéma numérique de cette
méthode est donné par : 
x0 donné
xn+1 = ϕ(xn ), pour n ≥ 0.
Les critères d’arrêts peuvent être le nombre maximal d’itérations et |xn − xn−1 | < , où  > 0.
1. Écrire une fonction Matlab intitulée PointFixe portant sur l’implémentation de la méthode du
point fixe qui donne une estimation de la racine ainsi le nombre d’itérations nécessaires pour
l’obtenir à partir des données x0 , , itmax et la fonction ϕ, où itmax est le nombre maximal
d’itérations.
2. Tester et valider votre programme par l’exemple suivant :

f (x) = x − cos(x), x0 = 0.8, itmax = 40 et  = 10−6 .

3. Matlab dispose d’une fonction prédéfinie de recherche de racine appelée fzero. Retrouver le
même résultat par la commande Matlab f zero(’f ’,x0 ).
2

4. Prenez quelques exemples de cours et de TD pour tester votre fonction Matlab PointFixe.
5. Tracer l’évolution de l’erreur relative en fonction du nombre d’itérations, en utilisant l’exemple
de la deuxième question.

2 Méthode de Dichotomie
Le principe de la méthode de Dichotomie encore appelée méthode de bissection, est basé sur le
théorème de la valeur intermédiaire. La méthode est décrite comme suit : soit f : [a, b] → R une
fonction continue sur l’intervalle [a, b]. Si f (a) × f (b) < 0, il existe donc au moins une racine de f (x)
appartenant à l’intervalle [a, b]. On prend c = a+b 2 la moitié de l’intervalle [a, b] tel que :
(i) Si f (c) = 0 −→ c est la racine de f (x).

(ii) Sinon, nous testons le signe de f (a) × f (c) et de f (c) × f (b) .
(iii) Si f (a) × f (c) < 0 −→ la racine se trouve dans l’intervalle [a, c] qui est la moitié de [a, b].
(iv) Si f (c) × f (b) < 0 −→ la racine se trouve dans l’intervalle [c, b] qui est la moitié de [a, b].
Ce processus de division par deux de l’intervalle (à chaque itération on divise l’intervalle par deux)
de la fonction est réitéré jusqu’à la convergence pour la tolérance  considérée (on arrête l’itération
lorsque la longueur de l’intervalle devient inférieure à un nombre  fixé au départ et lorsque le nombre
maximal d’itérations atteint). Ainsi, pour la nième itération, on divise [an , bn ] en [an , cn ] et [cn , bn ]
avec à chaque fois cn = an +b n
2 .
1. Écrire une fonction Matlab Dichotomie pour approcher la racine α de la fonction f ainsi le
nombre d’itérations nécessaires pour l’obtenir à partir des données a, b, , itmax et la fonction
f , où itmax est le nombre maximal d’itérations.
2. Utiliser ce programme pour déterminer une approche de la racine de la fonction :
10
f (x) = x + ex + − 5, pour a = −1.30, b = 3/2,  = 10−8 et itmax = 40.
1 + x2
3. Retrouver le même résultat par la commande Matlab f zero(’f ’,[a b]).
4. Prenez quelques exemples de cours et de TD pour tester votre fonction Matlab Dichotomie.
5. Tracer l’évolution de l’erreur relative en fonction du nombre d’itérations, en utilisant l’exemple
de la deuxième question.

3 Méthode de Newton
Dans cette partie, on s’intéressera à la méthode de Newton pour la résolution des équations non
linéaires à une variables. On cherchera ensuite à trouver la valeur α qui annulera la fonction f (x). La
méthode de Newton permet d’approcher par itérations la valeur α au moyen de la relation suivante :

 x0 donné
f (xn )
 xn+1 = xn − 0 , pour n ≥ 0.
f (xn )
Si |xn − xn−1 | < , alors xn est le résultat de l’estimation de la racine. Ce critère d’arrêt a l’avan-
tage d’éviter une possible division par 0. Un autre critère d’arrêt possible consiste à s’arrêter lorsque
|f (xn )| < . Il est nécessaire pour éviter une divergence de la solution, de bien choisir la valeur initiale
x0 .
1. Écrire une fonction Matlab Newton basée sur la méthode de Newton pour approcher la racine
α de la fonction f ainsi le nombre d’itérations nécessaires pour l’obtenir à partir des données x0 ,
, itmax, la fonction f et df , où itmax est le nombre maximal d’itérations et df est la dérivée
de la fonction f .
3

2. Tester et valider votre programme par l’exemple suivant :

f (x) = x + ex + 1, x0 = −1/2, itmax = 40 et  = 10−4 .

3. Retrouver le même résultat par la commande Matlab f zero(’f ’,x0 ).


4. Prenez quelques exemples de cours et de TD pour tester votre fonction Matlab Newton.
5. Tracer l’évolution de l’erreur relative en fonction du nombre d’itérations, en utilisant l’exemple
de la deuxième question.

4 Comparaison des trois méthodes


Soit f : [0, 1] → R une fonction continue définie par :

f (x) = 10 x − 9 e−x .

On donne  = 10−6 , x0 = 0.5 et itmax = 30.


1. Quelle est la méthode la plus efficace pour une bonne estimation de la racine ?
2. Représenter sur un même graphique l’évolution de l’erreur en fonction du nombre d’itérations
pour les trois méthodes (point fixe, Dichotomie et Newton). Que remarquez-vous ?