Vous êtes sur la page 1sur 9

RESEAUX DE TRANSPORT NUMERIQUE

ET RESEAUX SANS FILS

TP : Conception des antennes patch pour les applications sans fil :


GSM 900 MHz et Wi-Fi 2.4 GHz

Objectif du TP

Le but de ce TP est de concevoir une antenne imprimée en utilisant la technologie micro-ruban (Microstrip,
en anglais) à partir d’un cahier de charge prédéfini et de donner un aperçu sur le calcul, la conception, la
simulation, et adaptation des antennes patch sous le logiciel ADS (Advanced Design System).

1. Description de l’antennes patch

Les antennes imprimées communément appelées antennes patch gagnent en popularité dans les applications
sans fil en raison de leur structure à profil bas. Par conséquent, ils sont extrêmement compatibles pour les
antennes embarquées dans les appareils sans fil portatifs tels que les téléphones cellulaires, les systèmes
multimédias sans fil (WiFi, Bluetooth), etc. Les antennes de télémétrie et de communication sur les
missiles doivent être minces et conformes et sont souvent des antennes patch. Ils sont utilisés avec succès
dans la communication par satellite et dans certains systèmes de radar ou de télédétection. Certains de
leurs principaux avantages sont :
▪ Faible poids,
▪ Faible volume et encombrement réduit,
▪ Faible coût de fabrication,
▪ Compatibilité avec des circuits intégrés (antennes actives), réseau d’antennes.
Ces antennes présentent également un certain nombre d’inconvénients qui peuvent limiter leur domaine
d’applications. On peut noter : Bande passante étroite, Faible gain, Supportent uniquement des faibles
puissances.
L’antenne patch micro-ruban est constituée d'un mince conducteur métallique (habituellement le
cuivre) de forme arbitraire (carré, rectangulaire, circulaire, triangulaire, elliptique, …), appelé
élément rayonnant, déposé sur un substrat épais utilisé pour augmenter la puissance rayonnée et
réduire les pertes par l’effet joule et amélioré la bande passante de l’antenne. La face inférieure est
entièrement métallisée pour réaliser un plan de masse, comme le montre la Figure 1.

t W
L
εr

Figure 1. Antenne patch rectangulaire

BELBACHIR K A 1
Pour un patch rectangulaire, la longueur L du patch est généralement 0.33 λ < L < 0.5 λ, où λ est la longueur
d'onde en espace libre. Le patch est sélectionné pour être très mince de sorte que son épaisseur soit t ≪ λ. La
hauteur h du substrat diélectrique est habituellement de 0,003 λ ≤ h ≤ 0,05λ. La constante diélectrique du
substrat εr est typiquement comprise entre 2,2 ≤ 𝜀𝑟 ≤ 12.
Le mécanisme de rayonnement d’une antenne patch rectangulaire s’effectue à partir de sa forme géométrique.
Une fois, la ligne d’alimentation excitée par une source RF, une onde électromagnétique se propage sur cette
ligne, puis attaque l’élément rayonnant. Une distribution de charge va donc se mettre à l’interface substrat-
plan de masse, sur et sous le composant rayonnant (le patch).

2. Conception et simulation d’une antenne patch rectangulaire 900 MHz

2.1. Cahier de charges

Dans cette partie on va simuler une antenne patch rectangulaire sur ADS. La conception consiste alors à
déterminer :
▪ La longueur L et la largeur W du patch,
▪ L’adaptation d’un patch avec la ligne d’alimentation.
Dans ce TP nous allons utiliser un seul type d’alimentation, il s’agit d’une ligne de transmission micro-ruban
directement connectée à un bord du patch (Figure. 1).
Afin de formaliser notre conception, nous allons travailler sur le cahier de charges suivant ;
▪ Substrat FR4 (époxy)
▪ Permittivité diélectrique 𝛆𝐫 = 𝟒. 𝟒
▪ Hauteur de substrat : 𝐡 = 𝟏. 𝟔 𝐦𝐦
▪ Tangente de pertes diélectrique : 𝐭𝐠 = 𝟎. 𝟎𝟐𝟓
▪ Métallisation de cuivre d’épaisseur : 𝐭 = 𝟑𝟓 𝐮𝐦
▪ Conductivité du conducteur Cond = 58.7 106 S/m
2.2. Calcul des dimensions du patch

La démarche adoptée pour déterminer les paramètres géométriques du motif imprimé s’articule autour des
deux étapes suivantes :
▪ Calcul de la permittivité effective 𝛆𝐫𝐞 en fonction de la largeur du motif W.
▪ Calcul de la longueur L du motif imprimé en fonction de la permittivité effective 𝛆𝐫𝐞 .
Calcul de la largeur W du patch
La largeur du patch a un effet mineur sur les fréquences de résonance et sur le diagramme de rayonnement de
l’antenne. Cependant, elle affecte l’impédance d’entrée Zin (sur le bord) de l’antenne et la bande passante.

𝐜 𝟐
𝐖= √ W=101.43 mm
𝟐𝐟 𝛆𝐫 + 𝟏

Où c = 3 × 108 m/s est la célérité de l’onde électromagnétique dans l’espace libre et f est la fréquence de
résonance de l’antenne.

Calcul de la permittivité effective 𝛆𝐫𝐞


Le calcul de la permittivité effective d’une ligne microstrip repose sur la largeur de la ligne et sur la hauteur
du substrat :

BELBACHIR K A 2
𝛆𝐫 + 𝟏 𝛆𝐫 − 𝟏
𝛆𝐫𝐞 = + ∙ 𝐅(𝐖⁄𝐡) − 𝐊 re = 4.2568
𝟐 𝟐

Avec

(1 + 12 h⁄W)−1⁄2 + 0.041 (1 − h⁄W)2 pour (W⁄h ≤ 1)


F(W⁄h) = {
(1 + 12 h⁄W)−1⁄2 pour (W⁄h ≥ 1)

εr − 1 t⁄h
K= ∙
4.6 √W⁄h

Calcul de la longueur L du patch


𝐠 𝐜
𝐋= − 𝟐 ∙ 𝐋 = − 𝟐 ∙ 𝐋 L = 79.291 mm
𝟐 𝟐𝐟√𝛆𝐫𝐞

W
(εre + 0.3) ( + 0.264)
L = 0.412 h ∙ ℎ
W
(εre − 0.258) ( + 0.8)

2.3. Conception du circuit de l’antenne sur ADS

Une fois les différents paramètres sont définis ; on passe au travail sur le logiciel de simulation. Pour la
conception de cette antenne, on a choisi le logiciel ADS. L’antenne qu’on va concevoir est composé
principalement par deux composants : une partie rectangulaire comme patch (une ligne à une seule entré
et ouvert de l’autre côté MLOC) et d’une ligne d’alimentation (une ligne de transmission classique MLIN)
On commence par créer un nouveau projet nommé « TPantennes ». Dans la fenêtre du projet, faire File/New
Design..., taper « antenne900 » dans la zone Name pour créer une nouvelle fenêtre des schémas, choisir les
unités en millimètre, puis valider par OK. On ouvre la palette des lignes micro-ruban TLines-Microstrip

et on insère la ligne en circuit ouvert de type MLOC (qui représente le patch) dans la zone de

conception du circuit. Insérer ensuite une deuxième ligne de type MLIN (qui représente la ligne

d’alimentation). Double cliquer sur MSUB dans la palette à gauche pour insérer le substrat puis ses
propriétés :
• Constante diélectrique du substrat : Er = 4.4,
• Epaisseur du substrat H = 1.6 mm (1mil = 25 um),
• Epaisseur du conducteur (cuivre) T = 35um
• Conductivité du cuivre Cond = 58.7 106 S.m-1
• Angle de pertes TanD = 0.025

Placer un port d’impédance 25  nommé Term1 (qui représente la source RF) à partir de la palette

Simulation-S_Param. Relier les composants entre eux et ajouter la masse à la source RF comme
le montre la Figure 2.

BELBACHIR K A 3
Figure 2. Circuit d’une antenne patch sur ADS

Les dimensions L et W du patch (du MLOC) sont calculés à partir des relations précédentes en utilisant un
script MATLAB.
Reste à déterminer les dimensions 𝒍 et 𝒘 de la ligne d’alimentation (du MLIN). Une ligne peut être
caractérisé soit par des dimensions physique (𝑙 et 𝑤) soit par des grandeurs électrique : l’impédance
caractéristique 𝒁𝟎 et la longueur électrique 𝒍.
A l’aide du calculateur des lignes « LineCalc » d’ADS nous pouvons calculer les dimensions physiques à
partir des grandeurs électriques de la ligne ou vis-versa. La ligne d’alimentation qui relie la source et
l’antenne doit avoir une longueur électrique 𝒍 égale à 𝟏𝟖𝟎° (c.à.d. une longueur physique demi-onde
𝒍 = 𝒈 /𝟐 ) pour ne pas changer l’impédance de l’antenne, et une impédance caractéristique 𝒁𝟎 = 𝟐𝟓 
égale à l’impédance de la source.
Ouvrir « Tools / LineCalc / Start LineCalc » et choisir le composant « MLIN » figurant dans la liste
« Type ». Entrer ensuite les propriétés du substrat. Enter les valeurs Z0 = 75 Ohms et E_Eff = 180° dans la
zone « Electrical ». La fréquence de fonctionnement Freq = 900 MHz. En cliquant sur le bouton
« Synthesize », nous donne les valeurs de 𝒘 et 𝒍 de la ligne d’alimentation en milimètre.

Figure 3. Interface du programme LineCalc

w = 8.317 mm et L = 86.997 mm

BELBACHIR K A 4
Dans la fenêtre « Schematic » d’ADS, double cliquer sur les lignes MLOC et MLIN et faire entrer les
dimensions trouvées.

Finalement, configurer une analyse fréquentielle S_Param (double cliquer sur S P dans la palette de
gauche) pour une fréquence f variant de 500 à 1500 MHz par pas de 10 MHz.

Afin de voir l’antenne en taille et forme réels, on doit créer le schéma ou le layout en anglais. Cliquer sur
Layout / Generate / OK. La structure suivante s’affiche dans une nouvelle fenêtre :

Figure 4. Le layout de notre antenne patch

Dans cette fenêtre cliquer sur Momentum RF / Substrate / Update from Schematic pour importer les
paramètres du substrat à la structure layout. Cliquer sur View / 3D View / ALL pour voir la structure de
l’antenne en 3D.

Figure 5. Une vue 3D de l’antenne patch

2.4. Simulation électrique de l’antenne sur ADS

Simuler le circuit du la fenêtre « Schematic » en cliquant sur le bouton Simulate . A la fin de la


simulation une fenêtre résultat va s’ouvrir. Dans cette fenêtre, relever la courbe du paramètre de réflexion

BELBACHIR K A 5
S11 (module en dB) en fonction de la fréquence à l’aide de la représentation Rectangular_Plot .
Relever la courbe du paramètre de réflexion S11 (module et phase) en fonction de la fréquence dans le

diagramme de Smith à l’aide de la représentation Smith .

Conclusion sur les valeurs de S11 et de l’impédance de l’antenne à la résonance (900 MHz) ?

2.5. Adaptation de l’antenne patch et la ligne de transmission à 900 MHz

Ligne
d’alimentation Ligne
𝐙𝟎 = 𝟐𝟓 d’adaptation
𝐙𝐂

Figure 6. Adaptation de l’antenne patch à l’aide d’une ligne quart-onde

Les résultats précédents montrent qu’il faut adapter l’antenne patch avec la ligne d’alimentation. Nous allons
utiliser une ligne quart-onde 𝐠 /𝟒 pour cette adaptation.

Afin de dimensionner cette ligne quart-onde, il convient de connaitre son impédance caractéristique 𝐙𝐂 . Cette
impédance est exprimée en fonction de la longueur d'onde guidée 𝐠, de la longueur de la ligne d’adaptation
𝐋 = 𝐠 /𝟒, de l'impédance de l’antenne patch 𝐙𝐋 (impédance de la charge) et de l'impédance d’entrée 𝐙𝐢𝐧 de
l’ensemble « patch + ligne quart-onde » (qui doit être égale à l’impédance de la ligne d’alimentation
𝐙𝐢𝐧 = 𝐙𝟎 pour avoir l’adaptation), comme le montre l'équation :
ZL + jZC tan(βL)
Zin = ZC
ZC + jZL tan(βL)
2π λg
En remplaçant dans l’équation par β = et L = , on trouve :
λg 4

BELBACHIR K A 6
ZC2
Zin = → 𝐙𝐂 = √𝐙𝐢𝐧 𝐙𝐋
ZL
Quant au coefficient de réflexion 𝜌 (ou S11), il vaut :
ZL − Z0 𝟏+𝛒 𝟏 + 𝐒𝟏𝟏
ρ= → 𝐙𝐋 = 𝐙𝟎 𝒐𝒖 𝐙𝐋 = 𝐙𝟎
ZL + Z0 𝟏−𝛒 𝟏 − 𝐒𝟏𝟏
Pour calculer la valeur de l’impédance de l’antenne patch 𝐙𝐋 , dans la fenêtre des résultats précédente cliquer

sur Equation à gauche et taper l’équation suivante :

Avec 𝐙𝟎 = 25  l’impédance de la ligne d’alimentation.

Enfin cliquer sur List puis sur Advanced et taper 𝐙𝐋 puis cliquer sur OK. Double cliquer sur ZL puis
choisir le format des valeurs affichées.
Relever la résistance 𝐙𝐋 à la résonance (900 MHz) et conclure ?

ZL = 34.254 + j 30.781  c.à.d ZL= 25  (1.37 + j 1.231) 


La ligne d’alimentation et le patch de l’antenne sont désadaptés car : ZL  Z0

Calculer le module de l’impédance caractéristique 𝐙𝐂 de la ligne quart-onde pour que |𝐙𝐢𝐧 | soit égale à 𝐙𝟎 ?

ZC = 33.93 

Dans un premier temps, allez dans la fenêtre Schematic et sauvegarder le design dans un autre fichier.
Nous allons utiliser l’outils LineCalc pour calculer les dimensions physiques W et L de ce ligne quart-onde
à partir des grandeurs électriques 𝐙𝐂 et 𝛃𝐋 (pour une quart-onde βL=90°) ?

W = 5.484 mm et L = 44.401 mm

Ajoutez dans la fenêtre schematic la ligne correspondant au quart-onde comme le montre la figure 6,
sauvegardez et simuler de nouveau le circuit de l’antenne. Visualiser les courbes de S(1,1) et commenter ?
Relever le nouveau antenne patch (circuit et layout) et les nouveau résultats de S(1,1) ?

BELBACHIR K A 7
2.6. Opération d’ajustement (ou le tuning)

Pour remédier au problème de décalage de la fréquence de résonnance qui est différente de la fréquence
définit dans le cahier de charge et pour améliorer les résultats de simulation, on va utiliser la procédure
Tuning. L’idée est d’agir sur la longueur L du patch afin de répondre à notre cahier de charge, car la
fréquence de résonance est inversement proportionnel à la longueur du patch.
Double cliquer sur la ligne MLOC qui représente le patch. Sélectionner la longueur L puis cliquer sur le
bouton « Tune ». dans la boite de dialogue qui s’affiche sélectionner « Enabled » dans la zone Tuning
Status, puis modifier les valeur maximales, minimales, et le pas si nécessaire, ensuite valider par OK.

Dans la fenêtre schématic cliquer sur le bouton Tuning .


Modifier la longueur L de la ligne MLOC dans la fenêtre Tune Paramters et visualiser son effet sur la
résonance dans la fenêtre des résultats. Pour valider la longueur convenable cliquer sur le bouton « Update
Schematic » dans la fenêtre Tune Paramters.
Relever le nouveau antenne patch (circuit et layout) et les nouveau résultats de S(1,1) ?

BELBACHIR K A 8
Commenter les résultats ?

3. En suivant la même procédure, concevoir, simuler, et adapter une antenne patch


rectangulaire à 2.4 GHz pour les applications Wi-Fi ?

Travailler sur le même cahier de charges précédent.

4. Puis comparer les caractéristiques et les performances et des deux antennes ?

BELBACHIR K A 9