Vous êtes sur la page 1sur 16

ELEMENTS DE

TOPOGRAPHIE

Prof. DJAGOUA Eric Valère

CURAT / UFR STRM /UFHB


SOMMAIRE
A. INTRODUCTION
B. RAPPEL: La carte  
A. Lire une carte
B. L’échelle
C. Orienter une carte
D. Les courbes de niveau 
E. Les formes du terrain
C. LES COORDONNEES GEOGRAPHIQUES
A. Les différents types de coordonnées
B. Comment calculer les coordonnées géographiques (Video)
C. Comment convertir les coordonnées longitudes/latitudes en degré décimal
et en coordonnées UTM
I. La carte
A. Lire une carte  

Prendre une carte topographique, et trouver les indications suivantes :


• le numéro et la série de la carte,
• l’échelle,
• la date de réalisation,
• la date de la dernière révision,
• la déclinaison magnétique et sa mise à jour,
• l’équidistance des courbes,
• le cartouche avec les symboles utilisés
A. Lire une carte  

Chaque information utilise une couleur particulière : 

Bleu : eau, hydrographie : mer, cours d'eau, sources et puits 

Vert : végétation naturelle ou cultivée : forêts, vergers, vignes... 

Orangé : voies de communication, en fonction de leur importance, et courbes


de niveau

Noir : tout le reste, notamment l'espace bâti ; monuments religieux, réservoirs


(gaz), hangars, serres, terrains de sport, château d'eau, moulins à vent. 

Les éléments de la toponymie = noms de lieux et leur statut administratif +


nombre d'habitants exprimé en milliers. (Par exemple 0,2 = 200 habitants).
B. L’échelle  

L’échelle est le rapport 

Par exemple, pour une carte au 1/25 000e, l’échelle se traduit par : 

Soit 1 mm sur la carte correspond à 25 m sur le terrain, ou encore

Soit 1cm sur la carte correspond à 250 m sur le terrain, 


c’est-à-dire que 4 cm sur la carte correspondent à 1 km sur le terrain.
EXERCICES

Exemple 1  : mesurer une distance de 5,5 cm sur une carte au 1/50


000 ème. Quelle distance représente-t-elle ? 
Solution 1  : Faire une règle de trois : 
5,5 cm donne X m et 1 cm donne 50 000 cm = 500 m :

Exemple 2  : Combien faut-il de cm pour représenter 18 km sur une


carte au 1/250 000e ? 

Solution 2: X cm donne 18 km et 1 cm donne 250 000 cm = 2,5 km 


C. Orienter une carte  

Orienter la carte, c’est faire correspondre la position de la carte avec


celle du terrain, et donc faciliter la traduction entre ce que l’on voit
réellement et ce qui est représenté sur la carte. 

Pour orienter la carte :  


Mettre le Nord du cadran de la boussole devant le repère de celle-ci
(ne pas s’occuper de la position de l’aiguille), Poser la boussole sur la
carte en alignant le bord de la carte et le bord de la boussole, comme
sur le schéma : 
Tourner l’ensemble carte —
boussole jusqu’à ce que le Nord
de l’aiguille arrive sur le Nord du
cadran. 
D. Les courbes de niveau Principe

Pour dessiner les courbes de niveau, il faut découper le terrain en « tranches


», que l’on projette ensuite sur du papier, comme indiqué ci-dessous : 
 L’ « épaisseur » des tranches est constante : elle est appelée équidistance
des courbes et elle est indiquée dans le cartouche de la carte;

 Tous les cinq ou dix courbes sont appelés courbes intercalaires,

 La courbe maîtresse est dessinée en gras, avec l’indication de son


altitude. Les chiffres de cette courbe sont toujours écrits dans le sens de
la montée. 

 Enfin, les points côtés (ici 187) donnent l’altitude de points particuliers
qui complètent les courbes de niveau
Calculer l’altitude d’un point  
Pour calculer l’altitude d’un point, il faut d’abord étudier les courbes de
niveau et les points côtés. Trois points A, B et C ont été indiqués sur le
schéma suivant : 
le point A est sur un point coté : son altitude est de 187 m 
le point B est sur une courbe de niveau : son altitude est de 170 m 
le point C... c’est plus compliqué !
 Comme C est situé entre deux courbes de niveau, il faut commencer par
dessiner la ligne la plus courte entre les deux courbes et passant par le point
C : c’est la ligne de plus grande pente. 

 Ensuite, il faut mesurer la longueur de cette ligne. Ici 5 mm. 

 Puis il faut mesurer la distance entre la courbe la plus basse (ici 120 m) et le
point : on trouve 1,5 mm dans l’exemple. 

 Enfin, une règle de trois permet de calculer le dénivelé : dans l’exemple si 5


mm représentent une élévation de 10 m (la différence d’altitude entre deux
courbes, c’est à dire l’équidistance), alors 1,5 mm correspondront à 1,5 x 10 /
5 = 3 m. 

L’altitude du point est donc de 120 m + 3 m = 123 m.


Calculer le pourcentage d’une pente  

Pour calculer la pente d’un trajet, il suffit d’appliquer la formule suivante :

Donc une pente est égale à 100% lorsque le dénivelé est égal à la longueur
parcourue :
Pente = (20 x 100) / 50
Pente = 40%
Comprendre : si je fais 100 m en longueur, je monte de 40 m. 
En allant de A vers B, je passe de la courbe 130 à la courbe 170 :
j’ai donc monté 40 m. La longueur du trajet à vol d’oiseau est de
450 m. Donc la pente est : 
P = (40 x 100) / 450
P = 8,9 %
En allant de A vers B, je monte : la pente est de + 8,9 %
En allant de B vers A, je descends : la pente est de – 8,9 %
E. Les formes du terrain (Définition)
Voici quelques définitions utiles pour décrire le terrain : 
II. LES COORDONNEES GEOGRAPHIQUES

A. Les différents types de coordonnées

B. Comment calculer les coordonnées géographiques (Video 1)

C. Comment convertir les coordonnées longitudes/latitudes en


degré décimal et en coordonnées UTM (Vidéo 2)