Vous êtes sur la page 1sur 31

FORMATION AUX CONNAISSANCES 2

Devenir « parent spirituel ».

La vie de disciple.

Jésus, s'étant approché leur parla ainsi :


Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
Allez, faites de toutes les nations des disciples,
et enseignez leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.

Matthieu 28, 18-20.

Et ce que tu as appris de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes


fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

2 Timothée 2, 2.

Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci ?
Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime.
Jésus lui dit : Pais mes agneaux.

Jean 21, 15

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 1


TABLE DES MATIERES

Chapitre 1 - LA FOI............................................................................... 3

Les étapes de la foi. .......................................................................... 3


A cause de votre manque de foi........................................................ 4
Jean 3, 3 et 5, la différence entre « voir » et « entrer » .................... 5
1) Voir. Dimension prophétique................................................... 5
2) Entrer. Dimension apostolique................................................. 5
La puissance de la foi ....................................................................... 6
Dieu veut toujours accomplir sa vision en toi. ................................. 7

CHAPITRE 2 - LE MINISTÈRE DE CHRIST ET LE DISCIPLE. . 9

Le vrai disciple. ................................................................................ 9


Le ministère de Christ, un ensemble complémentaire.................... 10
Le disciple collabore au ministère de Christ. ................................. 10
Le Saint-Esprit est en vous, il est venu sur nous. ........................... 11
L'Eglise est la réalité que Jésus est vivant... ................................... 11
Tu peux expérimenter Dieu à travers Lui. .................................. 11
Un disciple a une communion réelle avec le Saint-Esprit. ............. 12
La moisson est blanche…........................................................... 12

CHAPITRE 3 - LE SAINT-ESPRIT, le fruit, les dons. .................... 14


Le Saint-Esprit................................................................................ 14
La personne du Saint-Esprit. ...................................................... 14
Marcher avec le Saint-Esprit. ..................................................... 14
Le fruit de l’Esprit ...................................................................... 15
Le baptême du Saint-Esprit ........................................................ 15
Les dons du Saint-Esprit............................................................. 16

CHAPITRE 4 - UNE EGLISE VIVANTE ET SOLIDE. ................ 19

L’Eglise dans les maisons est l’Eglise des réconciliations ! .......... 19


Dieu, Lui, a préparé la moisson ...................................................... 19
Nous devons être des ouvriers sérieux dans la moisson............. 20
Des ouvriers solides dans une stratégie complète. ......................... 20
La croissance doit continuer générations après générations....... 21

CHAPITRE 5 - LA FORTERESSE DE NOS PENSEES. ............... 22


Une forteresse est un endroit où celui qui s’y tient à l’avantage .... 22
Exemples, en se limitant au domaine des pensées...................... 22
Comment réagir ? ........................................................................... 22
Souvent, ce qui est entendu n’est pas mis en pratique................ 22
Sommes-nous aussi égarés dans nos pensées ? .......................... 23
Dieu n'appartient pas au monde des 5 sens. ............................... 24
Ne pas déranger ! ............................................................................ 24
Alors, laissons-nous déranger par les pensées de Dieu... ........... 25

CHAPITRE 6 - ENTRER DANS LA MOISSON............................. 27


La grande mission........................................................................... 27
Etre des parents spirituels ............................................................... 27
L'appel au service ........................................................................... 28
Rien n’arrivera et ne durera sans la prière. ..................................... 29
La prière...................................................................................... 29
Viens dans Ma présence. ............................................................ 30
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 2
Chapitre 1 - LA FOI
Marc 9, 23, 24 : Jésus lui dit : tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l'enfant s'écria : Je
crois, viens au secours de mon incrédulité !

Les étapes de la foi.

Luc 17, 5: Les Apôtres dirent au Seigneur : augmente-nous la foi.


La foi est un outil capable d'appréhender les choses surnaturelles.
Nos cinq sens servent à notre contact avec le monde extérieur, notre foi sert à notre relation avec le spirituel.

Ce n'est pas en quantité qu'elle doit augmenter, mais en qualité.


Peu importe d'avoir les yeux bleus ou noirs, de gros yeux ou des petits, l'important est de voir. Notre foi nous
permet-elle de voir l'amour du Père pour nous, de comprendre la portée de la vie de Christ dans notre vie de tous
les jours ? Votre foi vous sert-elle dans la vie courante ? Quel est le « niveau » de votre foi ?

* Certains ont une foi héréditaire, ils croient parce que leurs parents croient, ou croyait, sans démarche
personnelle, sans avoir ouvert leur cœur à ce qu’ils croient ; c’est une foi théorique, ils restent attachés à une
religion qui ne donne pas la vie.

* D'autres ont une foi intellectuelle, la foi de ce qu'ils savent sur Dieu, ce n'est plus une tradition, c'est une
compréhension de l'intelligence à laquelle on adhère. S'approcher de la vérité, cela rassure, mais ce n'est pas
suffisant, ce n'est qu'un point de départ qui oriente notre vie, mais il faut aller plus loin.

* Ceux qui cherchent, progressent vers la foi observation, la foi du cœur, ce que l'on ressent sur Christ. C'est
celle des habitants de Sichar qui disent à la femme samaritaine : Ce n'est plus à cause de ce que tu nous as dit
que nous croyons en Lui (foi intellectuelle) mais nous l'avons rencontré nous-même et nous savons qu'Il est
le sauveur du monde (foi observation) Jean 4, 42.
Bien des gens sont émus au contact de l'évangile mais ce n'est pas suffisant, voyez le jeune homme riche !

* Nous arrivons à la foi qui sauve, la foi action, c'est ce que nous faisons avec Jésus, puis pour Jésus, présent en
nous. La vie chrétienne n'est pas une religion confortable mais une relation vivante avec notre Sauveur et
Seigneur Jésus-Christ. Cette foi-là est très importante pour nous. Est-ce la foi pour laquelle Abraham fut appelé
le Père des croyants ? Non, il en est une meilleure encore, sans laquelle il est impossible d'être agréable à Dieu
(Hébreux 11, 6) celle qui fait de nous un disciple accompli, capable peu à peu de servir le Seigneur comme il le
demande :

* C'est la foi qui progresse, dont parle Paul dans 2 Thessaloniciens 1, 3 : Votre foi augmente et l'amour que
vous avez les uns pour les autres abonde de plus en plus.
C'est celle du centenier : Matthieu 8, 5-13 : Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda,
le priant et disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant
beaucoup. Jésus lui dit: J’irai, et je le guérirai. Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que
tu entres sous mon toit, mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Car, moi qui suis soumis à
des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l’un: Va, et il va, à l’autre : Viens, et il vient, et
à mon serviteur : Fais cela ! Et il le fait. Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux
qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi… Puis
Jésus dit au centenier : Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.
Romains 5, 1 : Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-
Christ.
Romains 10, 17 : Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

Cette foi nous maintient en relation avec la personne de Jésus-Christ. Elle fait de nous un homme capable de
réaliser des choses nouvelles, des oeuvres préparées d'avance pour que nous les accomplissions.
Cette foi nous donne la maturité nécessaire pour devenir des adultes en Christ, des parents spirituels qui
transmette la vie et sont capable d’élever les enfants pour en faire des pères et des mères à leur tour.

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 3


A cause de votre manque de foi...

Matthieu 17, 19, 20 : Les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier: Pourquoi n’avons-
nous pu chasser ce démon? C’est à cause de votre incrédulité (de votre petite foi) leur dit Jésus. Les
disciples n'ont pas eu la victoire ce jour-là.

A cause de notre foi limitée nous pourrions bien, nous aussi, perdre de grandes bénédictions :

1) l'assurance de notre salut.


Romains 8, 38. Le diable a été vaincu à la croix. Dieu a rétabli son Royaume dans tout l'univers. Le diable a été
précipité sur la terre. Il n'a plus que cette peau de chagrin pour agir. Dieu ne l'a pas écrasé ici-bas aussi, parce qu'Il
nous aurait détruits avec lui, comme l'ivraie semée dans le blé que l'on ne peut arracher sans déraciner le blé.
Notre foi personnelle permet à Sa grâce de nous sauver par l'œuvre de Christ sur la croix et de nous faire naître
en Lui.
Alors, l'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8, 16.
Avez-vous cette assurance ? Etes-vous certains de votre salut ? Sans une foi réelle, nous restons dans la crainte
de la mort et du jugement.
Si par la foi nous saisissons la certitude du salut, nous avons la paix.
Je peux m’engager avec assurance dans cette vie nouvelle, car mon salut ne dépend pas de moi, mais uniquement
de l'œuvre de Christ !

2) la paix intérieure.
Sans l’assurance de la foi, nous sommes perturbés et déprimés par les soucis de ce monde.
Romains 5, 1 Etant donc justifié par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ.
Jean 14, 27 Je vous donne ma paix, que votre cœur ne se trouble pas.

3) la joie.
Actes 2, 28 : tu me remplis de joie par ta présence. Joie du pardon reçu, reconnaissance d’appartenir à la
famille de Dieu, joie de le connaître comme notre Père, de voir l'œuvre de Dieu s'accomplir en nous et par nous.

4) À cause de notre foi limitée, nous tombons dans la tentation, le doute. Mais celui qui peut dire: Je
sais en qui j'ai cru, n'est pas vaincu, 2 Timothée 1, 12. La foi nous unit à Jésus qui donne le moyen d'en sortir,
1 Corinthiens 10, 13. Et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi, 1 Jean 5, 4.

5) À cause de notre foi limitée, nous n'entrons pas dans la vision de Dieu, nous ne recevons par l'onction
de l'Esprit, notre vie ne peut grandir, nous ne cherchons pas le secours de Dieu dans l'épreuve, nous comptons
sur nous même. On s'épuise de toujours se battre à l'intérieur de nous-mêmes, sans en avoir l'air. A force,
fatigué, on s'éloigne.
Jésus disait à ses disciples incrédules : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller. Jean 6, 67.

6) À cause de notre foi limitée, nous ne parvenons pas à marcher en communion avec le Saint-Esprit.
Ainsi, notre vie de prière reste faible, le fruit de l’Esprit ne grandit pas en nous, les dons de l’Esprit ne se libère
pas à travers nous,, nous n’avons pas la motivation nécessaire pour témoigner au monde.

7) À cause de notre foi limitée, nous n’apprenons pas à voir comme Dieu. Notre regard sur nos frères et
sœurs reste charnel, nos pensées sont humaines et prisonnières de nos raisonnements, notre amour pour les autres
s’en tient souvent aux apparences, nous ne discernons pas la moisson qui est mûre, nous vivons sans la
compassion des perdus dans notre cœur, nous ne voyons pas les besoins profonds de ceux qui nous entourent,
nous n’arrivons même pas à nous voir nous-même comme Dieu nous voit, dans Sa grâce et Son Amour, caché en
Jésus-Christ !

Le monde est souvent trop occupé et nanti pour s'inquiéter de son salut. Les chrétiens sont parfois trop occupés
et nantis pour s'inquiéter de leur consécration, pour aimer les perdus.
La vie chrétienne fait peur à certains par ses exigences, par les choix qu'elle implique. D'autres ont peur du
témoignage à rendre, du « qu'en dira-t-on » des sacrifices à faire, mais, à terme,
C'est terriblement plus dur encore de n'être pas chrétien, croyez-moi !

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 4


Jean 3, 3 et 5, la différence entre « voir » et « entrer »

1) Voir. Dimension prophétique.

Nous creusons la Parole de Dieu pour voir.


Nous voyons avec espérance bien des choses du Royaume de Dieu.

Nous goûtons à la présence du Père, dans des moments d'onctions que nous pouvons vivre comme les Hébreux
ont goûté à la grappe ramenée de Canaan par les espions. Mais il y a plus...
Le peuple dans le désert est tourné vers ses besoins personnels.
L’esprit de Josué et de Caleb se tourne vers la conquête.

Aujourd'hui, Dieu souffle pour que nous évoluions dans un esprit de foi. Nous attendons de voir s'accomplir les
promesses, de voir la vie de Dieu se répandre, parce que nous sommes sûrs que cela va venir, sinon, comme pour
un train annulé, nous ne l’attendrions plus.

2) Entrer. Dimension apostolique.

C’est par la foi... Et la persévérance que nous espérons avec certitude ce qui vient, mais maintenant, c'est le
temps d'entrer dans les promesses !
Dieu veut réveiller maintenant "l’esprit de Josué et de Caleb" pour nous faire entrer dans les promesses.

Josué 1, 7 : 3 exhortations : a) Fortifie-toi et prends courage b) Entreprends c) Je suis avec toi.

C’est par la foi qu’on peut voir les choses spirituelles. Ainsi on se fortifie et on prend bon courage pour entrer
dans leur accomplissement.
Il faut savoir oser. Il faut oser entreprendre pour concrétiser ce que l’on a vu, pour commencer. Ce que Dieu a
prévu pour moi je suis le seul à pouvoir le réaliser. Pour mes frères et sœurs, ce sera d’autres choses.

Il faut entreprendre avec FOI.

Hébreux 11, 5 : Hénoc, celui qui a plu à Dieu le plus parmi les hommes, à tel point que Dieu l’a enlevé
avant le temps. « Je le veux avec moi tout de suite »
Pourquoi ? A cause de sa foi, c’est tout ce que l’on sait de lui, rien d’autre.
Hébreux 11, 6 : Dieu est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
Rémunérateur veut dire celui qui paie un salaire. Dieu ne paie rien pour nos œuvres.
Il « paie » beaucoup en présence de la foi. Il faut s’attendre à recevoir de Dieu. C’est cela (aussi) la foi.

L’esprit de Josué et de Caleb, c’est aussi l’esprit de ceux qui cherchent la présence de Dieu pour obtenir, de ceux
qui ne veulent pas seulement voir les promesses, mais y entrer pour les recevoir.
Hébreux 11, 3 : C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en
sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles.

La relation entre le voir et l’entreprendre, c’est la création. Par la foi, nous participons à cette capacité de Dieu.
Par notre foi, Dieu amène sur terre les choses invisibles et les rend concrète, visible, réel.
Nous passons du "voir" par la foi les choses invisibles à "entreprendre", rendre visible aux autres ce que l’on voit
des choses invisibles.

Comme Abram qui partit vers les choses invisibles (par la foi.) Il "entreprit" les choses invisibles, il s'avança
dedans, et devint ainsi le père de ceux qui entrent dans les promesses et provoquent la manifestation des réalités
invisibles, Dieu peut créer à travers eux.
Hébreux 11, 1 : Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles
qu’on ne voit pas.
A nous d’entrer à son exemple dans les promesses.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 5
La puissance de la foi

Mat 17, 20 : Si vous aviez la foi comme un grain de sénevé, rien ne vous serait impossible.

En quantité, la foi comme un grain de sénevé suffit largement si, en qualité elle est la foi qui progresse, la foi qui
vient de la Parole de Jésus-Christ, la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration des choses
qu'on ne voit pas, Hébreux 11, 1 :
- celle de Pierre quand Jésus lui dit : Viens, et qu'il marcha sur les eaux,
- celle d'André quand Jésus lui dit : Donnez-leur vous-mêmes à manger et qu'il Lui apporta les pains et les
poissons,
- celle du centenier qui partit en paix quand Jésus lui dit : Ton serviteur est guéri,
- celle de tous ceux qui sont capables de reconnaître dans une parole de Jésus, la volonté toute-puissante du
créateur, pour lequel il est si facile de multiplier des pains et des poissons, de faire marcher un homme sur l'eau, de
guérir toute maladie, et de faire toutes sortes de choses, impossibles à nos yeux, mais ordinaires, pour Lui.

Beaucoup ont tant de besoins, plaçons-nous sur le terrain de la foi, à l'endroit où l'on voit les choses comme Dieu
les voit, où l'on arrive à penser avec ses pensées, à comprendre tout de suite ce que, Lui, peut faire, comme cette
femme cananéenne dans Matthieu 15, 21–29 :
- elle continua à croire même devant une situation sans espoir,
- elle mit sa foi en Jésus malgré les disciples qui la repoussaient,
- elle continua de croire, même si le Seigneur semblait lui refuser, pire, semblait la remettre en place,
- elle continua de croire, même quand elle le quitta sans avoir vu de ses yeux l'exaucement, mais croyant en
Jésus qui lui avait dit : Oh, femme, ta foi est grande ! Qu'il en soit fait comme tu veux !

Les vrais chrétiens sont des gens ordinaires, mais qui ont cette foi-là.

- C'est une puissance d'endurance et de persévérance devant les difficultés et les déceptions de notre vie ici-bas,
y compris dans le service de Dieu.
- C'est une puissance de combat contre la tentation, contre les puissances des esprits méchants, contre la maladie,
contre le découragement.
- C'est une puissance de Dieu pour le témoignage à rendre au monde,
- C'est une puissance pour libérer les signes, les prodiges et les miracles que Dieu veut produire pour confirmer
Sa parole aujourd'hui encore pour l'expansion et le réveil de l'Eglise.
- C’est la puissance que les pères doivent transmettre aux enfants de Dieu pour qu’ils grandissent à leur tour.
Cette foi-là ne peut tolérer la somnolence, l'indifférence, la routine.

Cette foi puissante n'est pas notre fait, elle est possible par notre communion avec Jésus-Christ, directement,
source de vie et de foi.

La plupart du temps, quand les hommes pensent aux choses impossibles qui devraient s'accomplir par la foi, ils
ne songent pas du tout d’abord à voir vaincu les blessures du passé, la culpabilité, tout ce qui les fait souffrir et
qu'ils devraient renverser dans leur vie intérieure. Ils pensent plutôt à ces manifestations extérieures, spectaculaires,
miraculeuses, prodigieuses : marcher sur les eaux, apaiser la tempête, exercer des dons de révélation, de puissance,
guérir les malades...

Nous avons dépassé la foi héréditaire, la foi intellectuelle ou émotive. Nous avons connu la foi qui sauve, mais
maintenant nous avons la foi qui agit et qui progresse en Christ ! L'évangile c'est cela : accomplir l'impossible.
Oui, mais d'abord dans notre vie personnelle. Voulons-nous être de ceux qui croient d'abord à l'œuvre
miraculeuse de Jésus dans leur vie intérieure, et qui acceptent d'abord que le Seigneur agisse jusqu'au plus
profond d'eux-mêmes, pour que le salut soit complet en eux, non comme une façade, mais comme une réalité
profonde et véritable ?

Alors, nous serons de vrais témoins pour notre prochain car, non seulement, le salut nous aura réconciliés avec
Dieu, mais aura aussi profondément guéri notre vie, alors les signes, les prodiges, les miracles que nous
attendons, ne tarderons pas à paraître et à manifester visiblement la gloire du Dieu vivant. Cette profondeur de
l’œuvre de Dieu accompli en nous, libère ses enfants et son Eglise pour que la maturité des pères se transmette
aux enfants et aux jeunes gens, mais aussi pour que la croissance de l’Eglise s’accomplisse.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 6
Dieu veut toujours accomplir sa vision en toi.

Genèse 15, 1-6. J’aimerai vous encourager pour finir, avec l’exemple de la fidélité de Dieu pour Abraham. Dieu
a placé un appel, une vision, un rêve dans le cœur de beaucoup d’entre nous.
Levons les yeux vers Dieu et accrochons-nous aux visions divines, car Dieu veut encore et toujours accomplir ce
qu’il nous a montré.

Genèse 12 :
- Dieu veut donner un lieu, un espace où la vie peut s’exprimer.
- Dieu veut nous rendre féconds, que d’autres soient bénis à travers nous, que le monde qui nous entoure soit
vivifié par la vie qui est en nous.

Genèse 15, 1 : Après ces événements


Ce n’est pas seulement une question de temps, mais de changements, d’événements survenus, et des conclusions
que nous en tirons, qui nous font penser que tout ce que Dieu nous a montré dans le passé ne peut plus
s’accomplir. Erreur, Dieu veut encore et toujours accomplir en nous ce qu’il nous a montré.

Comme pour Abraham, Dieu a été bon pour nous, alors que nous ne le méritions pas. Rom 8, 6-11. Abraham ne
reproche pas à Dieu le non accomplissement de la promesse, la non venue d’un héritier. Non, Abraham remercie
Dieu pour sa grande bonté à son égard, bonté imméritée. Il est déjà béni, il a été gardé v 1-3, à ses yeux, c’est
déjà bien, aussi, il ne réclame pas du tout l’accomplissement de toute la promesse, il ne le mérite pas du tout !
Mais la grâce de Dieu est plus grande que son raisonnement,
Malgré les situations de vie que nous traversons, malgré nos erreurs, Dieu veut encore et toujours accomplir en
nous ce qu’il nous a montré.

Après ces événements... Pour Abraham, il y a eu :


- Le voyage en Egypte (Genèse 12 et 13) où Dieu a arrangé ses bêtises. Il était parti sans l’avis de Dieu, en
contradiction avec les promesses. Il avait pris des décisions stupides. Alors il croyait qu’il était disqualifié.
- La dispute des bergers, semblable a bien des conflits dans notre vie, qui nous enlève le sentiment d’être assez
spirituel pour être l’objet des promesses.
- La campagne de guerre pour libérer des membres de sa famille (Chapitre 14)

En tout cela, Dieu avait été son bouclier. Abraham disait à Dieu : ces grâces suffisent, je suis déjà sauvé, gardé...
Alors Dieu le conduit hors de sa “tente”, hors de son lieu de vie, hors de ses raisonnements, Dieu l’emmène
dehors, il ne le laisse pas sous la tente du doute, de l’indignité, des événements qui limitent la vision, parce que
Dieu veut encore et toujours accomplir en nous ce qu’il nous a montré, v 5.

Dieu est plus grand que les événements de ta vie. Dieu est plus grand que tout ce que tu as vécu, que tout ce que
tu as réussi ou échoué. Compte les étoiles, si tu peux... Dieu le peut !

La puissance de Dieu est venue en Abraham, et il a pu vivre l’accomplissement de la promesse, malgré son état,
son age, malgré ce qu’il avait vécu, car
Dieu peut et veut encore et toujours accomplir en nous ce qu’il nous a montré.

Des événements se sont produits dans votre vie, vous croyez que Dieu a laissé tomber ses promesses, non, Dieu
veut encore et toujours accomplir en nous ce qu’il nous a montré. Soyons conscients, toujours, des promesses
pour nous, levons les yeux, v 6 !

Alors comme à Abraham, Dieu nous donnera un lieu, un espace où la vie peut s’exprimer (notre église) et Dieu
nous rendra fécond, le cercle relationnel qui nous entoure sera béni à travers nous.
Nous amènerons des perdus au salut, nous élèverons ces enfants comme des jeunes gens, un jour ils seront à leur
tour des parents spirituels et la famille de Dieu s’agrandira dans des maisons vivantes qui témoigneront de
l’amour de Dieu. Elles porteront secours aux personnes qui les entourent car c’est le projet du Père céleste de les
aimer et de les aider. Rien n’empêche Dieu de faire ce qu’il veut faire à cause de Jésus, qui nous a acquis la
sainteté et la dignité en Lui. Romains 4, 18 ; 5, 2-5 :
Comme Abraham, espérons contre toute espérance.
Celui qui a fait la promesse est fidèle. Ayons foi en Dieu…
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 7
Notes personnelles

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 8


CHAPITRE 2 - LE MINISTÈRE GENERAL DE CHRIST ET LE DISCIPLE
Ephésiens 2, 1-10 ; 19-22 ; Ephésiens 3, 14-21 ; 4, 11-16.

Le vrai disciple.

Matthieu 16, 24 : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge (chaque
jour) de sa croix, et qu’il me suive.
Pour participer au ministère de Christ, il faut être un vrai disciple. Un disciple est une personne qui suit
Jésus-Christ de tout son cœur ; il se laisse enseigner par Lui, il s’entraîne quotidiennement à Lui obéir et vit par
la puissance de Son Esprit. Nous ne suivons pas des hommes, mais Jésus-Christ !
Nous suivons aussi des personnes qui suivent elles-mêmes Jésus-Christ.
Notre Maître, notre Seigneur, c’est Jésus-Christ.

Il y a 3 grandes missions dans la Parole de Dieu concernant l'Eglise.

- La première est assumée par le Seigneur lui-même, et est la base des deux autres : sur cette pierre je bâtirais
mon Eglise. Matthieu 16, 18.
- La deuxième mission, c'est l'ordre d'aller par tout le monde et prêcher la bonne nouvelle à toute la
création. Marc 16, 15.
- La troisième est exprimée dans Matthieu 28, 19 : Faites de toutes les nations des disciples. Elle concerne la
responsabilité et la grâce qu'ont reçu les cinq types de ministères d'équiper les saints pour leur service dans le
corps de Christ. Eph 4, 11-13.

Le ministère de Christ forme les disciples


pour que les disciples participent au ministère de Christ.

Jésus-Christ bâtit son Eglise, Il pourvoit par les ministères qu'Il donne, à l'équipement des chrétiens jusqu'à leur
pleine stature. Celui qui écoute et suit le Seigneur dans ce chemin deviendra un disciple accompli participant au
ministère de Christ pour paître les brebis comme il l’a demandé à Pierre. Il y a un prix clair à payer dans la vie
du vrai disciple.

C’est un engagement de vie, un nouvel état d’esprit !

Voici quelques extraits d’un texte appelé « Le vrai disciple » :


J’ai saisi la vision. J’ai pris ma décision, j’ai choisi mon camp.
Les jeux sont faits : je le confesse, je persiste et je signe : je suis devenu disciple de Jésus-Christ !
L’aventure a commencé ! Je ne marche plus par la vue mais par la foi, plus dans la condamnation, mais dans la
libération, plus dans les ténèbres, mais dans la lumière. Je ne suis plus emprisonné, mais libéré, et je vais de
l’avant !
Je ne regarderai pas en arrière, ne me détournerai pas, ne ralentirai pas, ne me résignerai pas et ne baisserai
pas les bras. J’ai pris le départ de la course avec le Christ plein de force car il me délivre dans la faiblesse,
plein d’espérance car il me délivre du désespoir, plein de foi car il me délivre du doute, plein de courage car il
me délivre de Satan.
Je suis désormais plein d’assurance. J’en ai fini de ne voir que le bout de mon nez, de marcher à tâtons, de mes
rêves étriqués, de mes pensées négatives, de ma vision miniature, de mes gestes petits, de mes projets mesquins
et de mes paroles en l’air. Finis les engagements en demi-teinte, la médiocrité, les promesses brisées et la
discipline nonchalante ! Mon esprit est renouvelé ; je nourrirai des pensées qui sont saintes, je dirai des paroles
qui sont vraies.
D’un pas renouvelé, j’irai sur de nouveaux sentiers.
Fort d’un nouveau regard, j’aurai une vision transformée.
J’ai été racheté à un grand prix, scellé par le Saint-Esprit, et je suis devenu un héritier du royaume. A partir de
ce jour, je marcherai comme un prince qui prend pleinement possession de son héritage !

Quand pensez-vous ? Où en êtes-vous avec les différents points de ce texte ?


Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 9
Le ministère de Christ, un ensemble complémentaire

Le projet de Dieu n'est pas seulement de nous donner la Vie, mais de faire de nous des sources de vie pour que la
vie se répande, pour que la vie éternelle regagne le terrain perdu par la chute et guérisse les vies de ceux qui nous
entourent.

C'est bien de donner un verre d'eau à quelqu'un, il vaut mieux lui creuser un puits pour qu'il s'abreuve et donne à
boire autour de lui. Il vaut encore mieux lui apprendre à creuser des puits lui-même...
Dans son amour pour tous, Dieu veut faire de nous des ouvriers capables de répandre ainsi la Vie. Il ne nous veut
non seulement sauvés, mais aussi ouvriers avec Lui. Il espère que tous participent au ministère de Son Fils car le
Saint-Esprit est répandu sur tous.

Ephésiens 4, 11-16 : des fonctions de service et d’autorité se complètent dans le ministère de Christ. La Parole
de Dieu présente cet ensemble comme une équipe de ministère.
Les 5 ministères sont les 5 facettes du ministère de Christ qui concerne aussi chacun de nous.
Dans un corps physique, le vécu de chaque cellule est essentiel, déterminant pour son avenir.
Ainsi, le vécu de chacun de nous, est essentiel, déterminant pour la Vie de l’église.

Ephésiens 3, 18-19 : Afin que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la
longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ qui surpasse toute connaissance, en
sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu…
- La longueur, c'est l'apôtre,
- La largeur, c'est l'évangéliste,
- La hauteur c'est le prophète,
- La profondeur c'est le pasteur pour la profondeur des relations entre nous et le docteur pour la profondeur de la
révélation.

Ces ministères sont des fonctions pour la vie et la croissance du corps avant d'être des positions. Ils sont donnés
par Dieu à l’Eglise, inspirés et conduits par le Saint-Esprit. Certaines sont plus importantes que d’autres, vitales
parfois. Comme dans le corps humain, il faut les reconnaître, les soutenir, les protéger. Ils sont comme le
système nerveux du Corps et transmettent toutes les "impulsions" de la tête (Jésus) à l'ensemble.

Cette équipe remplit sa fonction, chacun pour sa part, en résumé :


- l’apôtre établit et élargit les fondements de la vision reçue dont il est le garant,
- le prophète accompagne l’apôtre. Il veille et intervient dans les directions spirituelles,
- l’évangéliste suscite la d’évangélisation et la dimension d’ouverture au monde par les cellules,
- le pasteur coordonne la mise en place et le vécu de la vision, il prend soin des brebis,
- le docteur transmet l’enseignement permanent de la Parole de Dieu et forme les gens à la vision.

Le disciple collabore au ministère de Christ.

Le ministère complet de Christ, réparti dans les cinq ministères, doit se répartir aussi dans l'équipement de tous
les croyants pour qu’ils deviennent des disciples accomplis, participant au ministère général de Christ :

- la vision de l'apôtre fera que tous auront les yeux ouverts,


- la révélation du prophète rendra aussi le peuple attentif à ce que Dieu voit et demande, à ses appels,
- la compassion de l’évangéliste fera proclamer la Bonne Nouvelle,
- le savoir du docteur fera que chacun pourra transmettre à son tour,
- l'amour du pasteur fera que chacun prendra soin des autres,

Chacun de ces ministères comprend en lui-même certaines qualités des autres, mais a reçu, comme point fort, ce
qui vit plus particulièrement dans son appel. Les disciples/parents, tous ceux qui œuvrent, quelles que soient
leurs tâches, sont comme le système sanguin du Corps, ils transmettent l'énergie et enlèvent les impuretés.

Nous avons aussi des qualités différentes, mais Dieu nous a donné des dons plus développés dans certains
domaines, qui détermineront ce que nous ferons le mieux. D’autres feront ce que nous ne savons pas faire.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 10
Les responsables doivent aider les disciples à reconnaître ces aptitudes et à discerner les dons spirituels qui les
accompagnent. Ils encourageront les personnes concernées à entrer dans leur appel, petit à petit, pour grandir
solidement dans des équipes complémentaires et solidaires.

La formation avec le Saint-Esprit continue de plus belle, le programme, c'est toujours nous !

Nous sommes les disciples que Dieu aime, et que le Seigneur veut équiper. Voilà le besoin de l'Eglise. Voilà le
plan de Dieu. Jésus-Christ a dit : Allez, ce n'est pas seulement pour les missionnaires, mais pour chacun d'entre
nous, engagés dans l'équipage et travaillant ensemble sous la conduite du Saint-Esprit.
Les groupes de bases, les équipes d'évangélisation et les cellules de maisons rassemblent les disciples dans des
"petites équipes de ministères" qui accomplissent sur le terrain l’œuvre de Christ..

Dieu est suffisant en Lui-même, Il pourrait faire sans nous.


Le Saint-Esprit nous rassemble pour servir. Il faut reconnaître et accepter Son appel personnel à faire partie de
l'équipage ! C’est pour nous qu’Il nous appelle à servir, pour que ce service finisse de nous intégrer encore
mieux à la Vie divine, au ministère de Christ. Nous sommes tous appelés à servir, parce que Dieu veut tous nous
amener plus près de lui, à la stature de Christ : Il ne néglige personne.

Il nous faut nous engager à être vrais, à nous laisser corriger, à nous laisser changer, briser parfois, en un mot, à
nous laisser équiper pour être animer d'audace, pour agir avec assurance.
C'est possible quand nous ne marchons pas seul mais en équipe, et cette équipe doit d’abord être à l’écoute du
Saint-Esprit, c’est la clé de l’accomplissement du ministère de Christ en nous.

Le Saint-Esprit est en vous, il est venu sur nous.

Jn 16, 7 ; 14, 8. Je vous enverrai l'Esprit de vérité, je ne vous laisserai pas orphelin... La solitude est un
grand fléau. La solitude spirituelle aussi... Vieillir n'est pas si terrible quand on a l’espérance, mais vieillir seul,
après les séparations inévitables, ça, c'est dur.
La séparation faisait peur aux disciples. Jésus dit : Je prierai mon Père, Il enverra un autre Consolateur, c'est
mieux pour vous... Mais ils n'avaient pas compris. Ils étaient tristes, abattus. Ils ont traversé toute la passion,
inquiets, perturbés. Après la résurrection, ils ont reçu l'ordre d'aller à Jérusalem.

A la Pentecôte, le vent, le feu... Ils avaient de nouveau Jésus, vivant avec eux, en eux, en Esprit. Ils pourraient
aller partout, chacun de leur côté, avec Jésus en eux, chacun réconcilié, sauvé, équipé, de vent et de feu.
Le Saint-Esprit leur a TOUT expliqué, ils avaient la puissance pour prier, prêcher, guérir, délivrer...
Ils étaient tous transformés par la présence de Jésus en eux. Ils n'étaient plus seuls. En peu de temps, Jérusalem
est remplie, de la réalité de Jésus vivant, de sa présence, en Judée, puis en Samarie... et jusqu'à nous !

L'Eglise est la réalité que Jésus est vivant...

Pour cela, le Saint-Esprit agit aujourd'hui de la même façon sur nous.


Il est un autre Consolateur, mais c'est Jésus en moi, Jésus qui me rassemble avec mes frères. Le Saint-Esprit
donne la vie comme Jésus donne la vie. C'est vraiment comme si c'était Jésus ! Nous allons vivre toute l'éternité
avec Lui ! Jésus ne change pas. Tous nous pouvons respirer, nous abreuver de sa présence.
Il n'y a qu'une lune, mais elle se reflète dans toutes les rizières...
Le Saint-Esprit est Jésus en chacun de nous. Le Saint-Esprit accomplit le salut, nous sanctifie... Le Saint-
Esprit nous assemble, nous donne l'onction... On peut lui parler, le réjouir, l'attrister...

Tu peux expérimenter Dieu à travers Lui.

Jésus est lui-même ici, vraiment, par le Saint-Esprit. C'est l'Esprit de Jésus qui est là, Esprit de sagesse, de
puissance, etc. Quand j'ouvre ma Bible, je dis : Saint-Esprit, ouvre mes yeux, ouvre mon intelligence, conduit
mon témoignage, ma prédication, montre-moi ce que je dois dire. Par Lui, Je discerne la révélation de Dieu, 1

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 11


Corinthiens 2. Je me rappelle ce que j'oubliais auparavant, j'ai la paix, comme la paix de Paul dans le bateau en
perdition, Actes 27.
Le Saint-Esprit veut t'aider dans tous tes besoins, tes limites, etc.
Le Saint-Esprit t'annoncera, t'avertira des choses à venir.
Le Saint-Esprit te donnera les directions, les priorités.
Le Saint-Esprit te reprendra si nécessaire.
Le Saint-Esprit intervient de façons miraculeuses dans nos vies.
Le Saint-Esprit va t'aider à prier en toutes occasions.
Le Saint-Esprit est avec toi, partout, toujours, Dieu présent.
Le Saint-Esprit donne toujours gloire à Jésus, pas aux hommes.
Le Saint-Esprit déversera l'onction sur ta vie, sur l’église.

Tu n'es plus jamais orphelin, nous sommes en communion, avec Dieu et entre nous. Dieu partage sa vie avec
nous, sans cesse... Comme nous partageons notre vie avec notre conjoint.

Découvrez l'importance de ce vécu avec le Saint-Esprit.


Il est avec toi depuis ta conversion, tu l'as négligé ?
Le Saint-Esprit est attristé, il s'éloigne... C'est pourquoi, nous n'avons pas de puissance. Il nous faut ce vécu avec
le Saint-Esprit !
Saint-Esprit, je t'aime, travaillons ensemble aujourd'hui !
Saint-Esprit, allons prêcher maintenant, allons témoigner ensemble...
Saint-Esprit, donne-moi tes révélations !
Saint-Esprit, dis à Jésus combien je l'aime, combien j'ai besoin de lui.
Le Saint-Esprit, je ne le vois pas, mais il est comme Jésus à mes côtés.
Sans le Saint-Esprit, tu ne peux faire aucune expérience avec Jésus.
Le Saint-Esprit veut aussi travailler avec toi dans ton service.
Le Saint-Esprit veut te communiquer l'amour de Dieu.
Le Saint-Esprit va envoyer vers toi ceux qui souffrent comme il a envoyé les poissons pour la pêche
miraculeuse.
Un disciple a une communion réelle avec le Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit est Dieu, souvent nous le traitons comme une chose, comme un simple don à recevoir...
Père, pardon, j'ai tant méprisé le Saint-Esprit ! Je veux vivre chaque jour dans sa communion.
Le Saint-Esprit devient mon Pasteur. On y va ensemble !

Je vis une profonde intimité avec le Saint-Esprit, alors, il m'emmène dans les profondeurs de la grâce et de la
pensée de Dieu.

L'église grandit, c'est l’œuvre du Saint-Esprit.


Tu n'es pas orphelin, le Saint-Esprit est là !
Tu peux faire l'expérience de la gloire de Dieu !
Le Royaume de Dieu est au milieu de nous.
Abandonne-toi au Saint-Esprit, Dieu est bon.
Il nous donne la Vie (spirituelle) en abondance.

Tu n'es pas séparé de Dieu, tu es avec Lui.


Tu es plus que vainqueur, car il est là, par le Saint-Esprit !
C'est par le Saint-Esprit que chacun de nous peut participer à l'œuvre de Christ.

La moisson est blanche…

Priez le Maître de la moisson qu'Il envoie des ouvriers dans Sa moisson. Mat 9, 38.
Comme Jésus lorsqu'Il était parmi nous, ces ouvriers seront conduits à chaque instant par le Saint-Esprit.
Veux-tu être cet ouvrier qui transmet la Vie et le bonheur ?

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 12


Notes personnelles

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 13


CHAPITRE 3 - LE SAINT-ESPRIT, le fruit, les dons.

Le Saint-Esprit.

La personne du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit est Dieu (pas une colombe, pas un "éternel 3e dans la trinité). Le Saint-Esprit est une personne et
non une chaleur ou un frisson. Il n'a pas commencé à agir à la Pentecôte, Il a aussi créé la terre, Il est intervenu
sans cesse dans l’Ancien Testament. Il a inspiré la bible.

Si Jésus-Christ était encore là, il faudrait aller le voir à Jérusalem. Il y aurait du monde, ça prendrait des jours et
des jours, la "salle" serait toujours complète. Jésus-Christ est maintenant assis à la droite de Dieu, Il envoie le
Saint-Esprit, jusqu’à nous ! Jean 16, 7 : Je vous donnerai un autre consolateur qui demeurera éternellement
en vous. C'est important de le connaître, quelques-uns ont-ils besoin d'un consolateur ?

Jean 16, 13-15 Le Saint-Esprit nous conduit à la vérité, la Bible est comme une carte routière, le Saint-Esprit est
comme un guide vivant.
Il est celui qui est avec nous aujourd'hui, celui qui nous enseigne, qui nous donne la puissance.

Jésus-Christ m'a révélé le Père, Il m'a donné le Saint-Esprit. Je les connais tous les 3 maintenant. Jean 15, 26.
Plus on connaît le Saint-Esprit, plus on connaît Jésus-Christ et plus on connaît le Père.
Quand on vieillit, on ne s'améliore pas physiquement (exemple : la vue) ni même moralement. Plus vous
attendez, plus c'est compliqué, venez au Saint-Esprit très vite et rester en relation avec Lui.
Pas besoin de crier pour les problèmes qui vous arrivent. Qu'on y croit ou pas, il y en aura, n'attendons pas la
perfection pour être heureux, recevons la joie de la vie nouvelle en marchant avec le consolateur.

Dieu n'est pas trop vieux pour faire des miracles et des guérisons physiques ou spirituelles. Si vous le voulez,
vous pouvez rester misérables jusqu’à la fin de votre vie ou rencontrer celui qui peut vous libérer de tout et vous
améliorer, vous préparer à entrer dans la vraie vie.

Marcher avec le Saint-Esprit.

Nous avons tendance à nous installer à chaque stade atteint de la vie spirituelle. Mais le Seigneur veut faire de
nous des disciples solides, à la personnalité équilibrée, dans un fonctionnement permanent, dans un mouvement
de vie divine et de progrès spirituels. Voilà la vie de l'Esprit, car Dieu est vie et mouvement.

Pour cela, Jésus dit aux disciples : Je vous enverrai le consolateur.


Ce qui veut dire littéralement "celui qui se tient à côté de nous pour nous aider à chaque instant" La communion
constante avec le Saint-Esprit est la seule façon de vivre cette dimension. C'est cela, la vie de l'Esprit.

Je veux l'authentique travail du Saint-Esprit en moi. J'en ai besoin même s’il n'est pas facile d'entrer, et ensuite
de rester dans la vie de l'Esprit. Changeons d'avis à notre sujet ! Nous pouvons entrer dans cette dimension, car
c'est le Saint-Esprit qui opère en nous. Sa mission est de faire de moi un adulte en Christ, de faire de l'église une
famille obéissante, un temple saint. Je suis l'enfant de Dieu, peut-il m'élever comme il veut ? Il s’attend à ce que
j’ai des enfants spirituels et que je les élève pour en faire des adultes spirituels.

Comment ma vie lui appartient-elle ? Suis-je l'argile entre les mains du potier ou la terre cuite qu'Il devra briser ?

Les apôtres avaient appris à compter sur Jésus en toute situation, apprenons à compter sur le Saint-Esprit, notre
aide aujourd'hui, c'est Lui. Quelle différence dans la conduite de Pierre avant et après la Pentecôte ! Actes 4, 8.

Rom 8 "Le Saint-Esprit lui-même nous aide dans notre faiblesse..."


Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 14
Le fruit de l’Esprit

Le fruit de l'Esprit représente le genre de personne que vous êtes appelé à être, les dons spirituels vous rendent
apte à servir Dieu par votre vie, ils vous équipent.
Le plus souvent, la méthode de Dieu est de faire croître d’abord le fruit de l'Esprit progressivement dans notre
vie, c'est la sanctification et la consécration du chrétien. Le Saint-Esprit nous change.
Le fruit grandit en nous dans la mesure où nous laissons Le Saint-Esprit nous diriger pour nous conduire à faire
l’œuvre de Dieu. 1 Corinthiens 2, 12 : Or nous... nous avons reçu l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous
connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

Pendant des siècles, les chrétiens n'ont pas eu la bible, mais Dieu a donné son Esprit. Il est impossible de
glorifier Jésus sans son Esprit. Avez-vous bien compris ce que vous avez reçu en recevant le Saint-Esprit ? Vous
avez reçu Celui qui donne la paix, la victoire, qui vous inonde de vie en attaquant le royaume des ténèbres, la
mort, elle-même. Voilà ce qu'est la Vie de l'Esprit de Dieu qui se trouve en nous.

Quand je suis conduit par l'Esprit, je sais ce que je fais, Dieu m'associe à Son Esprit, et c'est la plus grande
source de joie que j'ai connue à ce jour : constater que Dieu travaille en moi, avec moi. Ce que je n'avais jamais
résolu jusque-là, peut être réglé, vaincu, oh, ce n'est pas tout simple, ni toujours immédiat, mais ça arrive ! Je fais
partie de telle église mais j'appartiens au Dieu de l'Eglise. Oui, je la connais cette joie des 70 qui revinrent avec
joie disant : Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton nom. Luc 10, 17.

Sans le souffle de l'Esprit, l'église s'essouffle, elle devient humaine, religieuse, vide et forcément, elle déçoit
ceux qui s'en approchent. Quand quelqu'un refuse ce feu, cette onction, la médiocrité s'abat sur sa vie spirituelle,
qui devient pauvre, et stérile... parce que sans lui, nous n'avons plus rien à dire au monde, nous n'avons plus de
vie à transmettre, même ce que nous arriverions à faire pour Dieu serait comme de la paille.

La vie avec Dieu est plus que de patauger dans une flaque d'eau. Jean 7, 37-39 : Celui qui croit en moi, des
fleuves d'eau vive couleront de son sein. Pas un goutte-à-goutte, mais des torrents de vie portés par des
croyants individuels, des églises, Christ en nous, lui-même ! Avoir la plénitude du Saint-Esprit en nous donne de
nouvelles dimensions d'amour, de foi, d'enthousiasme pour la vie chrétienne. Nous sommes habités de l'Esprit
qui sonde les profondeurs de Dieu, quelle richesse pour la vie nouvelle, quelle sécurité, quelle plénitude.
Demandez le Saint-Esprit ! Dieu veut que nous invitions la vie de l'Esprit en nous : Luc 11, 13... le Père
donnera le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. Luc 12, 49 : C'est un feu que je suis venu allumer sur
la terre, comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !

Le baptême du Saint-Esprit

Partout ou Pierre, Jean, puis Paul passent pour fonder l'Eglise, le baptême du Saint-Esprit se manifeste. Actes 8,
16-17; 19, 6. etc. Mais ils ont d'abord vécu une action intérieure, le Seigneur les a préalablement remplis du
Saint-Esprit, Actes 2, 4; 4, 8; 7, 55 etc. La relation avec la personne du Saint-Esprit est à rechercher en premier.
Voilà la vie normale que le Saint-Esprit veut avoir avec nous.
Cette relation quand elle est bien établie s'appelle la plénitude, et la vie de l'Esprit en puissance peut commencer,
et nous pouvons exercer des dons très divers, c'est l'action extérieure, tout en restant à l'écoute de l'Esprit en
nous. Actes 2, 4; 4, 31; 10, 46 etc.

Jésus est entré ainsi dans la dimension de son ministère : Matthieu 3, 16 : Il vit l'Esprit de Dieu descendre du
ciel comme une colombe et s'arrêter sur lui. Luc 4, 18 : L'esprit de Seigneur est sur moi...

Avoir sur nous l'onction, qui fait écho à la vie intérieure de l'Esprit, quelle autorité nouvelle dans notre
progression personnelle, quelle assurance dans la vie de l'église, dans l’exercice des dons reçus !

Le jour de la Pentecôte, l’Apôtre Pierre dit au peuple : Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé
pour la rémission des péchés et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Actes 2, 38.

Par ces paroles, il précisait la progression de la vie nouvelle :


1) Le salut « repentez-vous » la conversion et la nouvelle naissance, le Saint-Esprit vient en nous.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 15
2) Le baptême d’eau, l’obéissance suit la vraie repentance.
3) Le don du Saint-Esprit qui correspond au baptême du Saint-Esprit survenant sur nous. Actes 11, 15-17.
Il y a, en effet, trois prépositions, qui, dans le Nouveau Testament, désignent les différentes relations du Saint-
Esprit et du croyant : avec, en, sur.
Dans Jean 14, 17, Jésus dit : Vous le connaissez car il demeure avec vous et il sera en vous.
Le Saint-Esprit était avec nous avant notre conversion, c'est lui qui nous a révélé Jésus comme la réponse à nos
besoins et à nos problèmes. C’est lui qui cherche ainsi à convaincre les incroyants de péché, de justice et de
jugement. Quand nous avons invité Jésus, nous l'avons accepté comme notre sauveur, il est venu et le Saint-
Esprit a commencé à habiter en nous.
Dieu a quelque chose de plus encore, la relation du Saint-Esprit sur nous. C'est une relation pour le service,
l'onction demeure sur nous, le Saint-Esprit nous équipe de ses dons ! Luc 24, 49 : Voici, j'enverrai sur vous ce
que le Père a promis, vous serez revêtus de la puissance d'en-haut. Actes 1, 8 : Vous recevrez une
puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous... Actes 10, 44 : Le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui
étaient dans la maison et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser.

La France ne sera pas gagnée par les discours intellectuels, les illusions perdues, les rêves nés des récits de
réveils d'ailleurs ou d'autrefois mais par cette poussée du royaume dans la plénitude de la vie de l’Esprit,
1 Corinthiens 2, 1-5 : Je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ et Jésus-
Christ crucifié... et ma prédication... reposait sur une démonstration d'Esprit et de puissance.
Dieu nous a appelé pour la "bonne nouvelle" pour la prêcher avec la démonstration de puissance. Cela ne dépend
pas de nous, mais de notre foi au Saint-Esprit. Que tu branches un vieux fil électrique ou un fil neuf, le courant
passe pareil, mais il n’y a aucun effet si tu ne branches pas. Si tu as le Saint-Esprit même si tu es faible les dons
agissent. Si tu n'es pas branché, il n'y a rien qui arrive.

Les dons du Saint-Esprit.

Jésus vivant, se manifeste avec puissance par son Esprit.


au lieu de vouloir limiter Dieu à la mesure de notre intelligence, disons avec les apôtres : Actes 2, 32-33 :
Le Christ est ressuscité, Il est vivant, Il répand l'Esprit Saint et c'est là ce que vous voyez et entendez.
1 Corinthiens 12, 1-11 ; 14, 12.

Jésus lui-même a manifesté ses dons aux hommes quand il était sur terre, ensuite à la venue du Saint-Esprit à la
Pentecôte, ces dons se sont étendus à l’église. Je n'ai pas les dons par moi-même, j'ai le Saint-Esprit qui agit en
moi. Plusieurs dons se manifestent souvent de façon complémentaire.

Les dons du Saint-Esprit sont donnés pour que nous puissions en profiter dans différents domaines :
- Confirmer la prédication de la parole. Marc 16, 20.
- Convaincre le non-croyant. 1 Corinthiens 14, 24-25.
- Apporter une solution au besoin des hommes. Actes 3, 7.
- Edifier l’église. 1 Corinthiens 14, 12.

Il y a 9 dons mentionnés en 3 catégories :

- les dons de révélation


la parole de sagesse
la parole de connaissance
le discernement des esprits

- les dons de puissance


le don de la foi
le don de la guérison
le don d’opérer des miracles

- les dons d’inspiration


la prophétie
le parler en langue
l’interprétation des langues
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 16
I. LES DONS DE RÉVÉLATION

1) La parole de sagesse : Dieu nous dit comment faire dans une situation donnée
Actes 9, 10-16 : Dieu révèle une partie de son plan pour l’avenir dans la vie de quelqu’un.
Cette parole peut se présenter sous plusieurs formes : dans une vision ou un rêve (Joseph), par une voix audible
(Moïse et le buisson ardent), par la prophétie d’un prophète. Actes 11, 28-30. 21, 10-11.

2) La parole de connaissance : Dieu nous dit ce que nous devons savoir sur une situation donnée. Elle parle du
temps présent. Elle est parfois donnée avec une parole de sagesse. Apocalypse 2 et 3. Actes 9, 10-12. 2 Rois 6,
8-12. Ce don a aussi été utilisé pour dévoiler la vérité que certains essayaient de cacher. C’est comme cela que
Pierre sut qu’Ananias et Saphira avaient triché Actes 5, 1-10.

3) Le discernement des esprits : Il permet de percevoir le monde spirituel, les esprits bons et mauvais. Actes
16, 16-18. Une des fonctions de ce don, est d’aider à délivrer les affligés, ceux qui sont tourmentés, opprimés. Il
permet de découvrir les agissements et les ruses du diable pour s’infiltrer dans l’église, et de les déjouer.

II. LES DONS DE PUISSANCE

1) Le don de la foi : C’est une manifestation surnaturelle du Saint-Esprit qui nous rend capable de recevoir un
miracle. Cette foi nous fortifie pour croire en Dieu d’une manière surnaturelle afin de recevoir un miracle sans
tenir compte des obstacles qui se dressent contre nous.
C’est une foi particulière qui se distingue des autres genres de foi, comme la foi qui sauve Ephésiens 2, 8, la foi
générale, Romains 12, 3, la foi ou la fidélité qui est le fruit de l’esprit, Galates 5, 22-23.

2) Le don des guérisons : Jésus a donné à ses disciples l’autorité pour guérir les malades. Matthieu 8, 10 ;
Actes 10, 38. Jésus a toujours été le Fils de Dieu, mais il n’a été guéri qu’après avoir été oint du Saint-Esprit et
de force. C’est par ce même Esprit que les dons de guérison peuvent se manifester aujourd’hui. Jacques 5, 14.

3) Le don d’opérer des miracles : L’opération des miracles est un acte particulier, comme par exemple diviser
un fleuve en le frappant avec un manteau, 2 Rois 2, 8, changer l’eau en vin, Jean 2, 1-11. C’est une intervention
surnaturelle dans le déroulement normal des choses. Ce don se manifeste pour pourvoir au besoin des
nécessiteux, il peut aussi permettre d’exercer le jugement de Dieu. 1 R. 17, 12-16 ; 2 R. 4, 1-7.

III. LES DONS D’INSPIRATION

1) La prophétie : C’est une communication surnaturelle énoncée dans une langue connue. 1 Corinthiens 14, 5.
Le mot grec traduit par prophétiser veut dire parler pour quelqu’un d’autre (porte-parole de Dieu)
Le don de prophétie édifie, exhorte et il console, 1 Corinthiens 14, 3, tandis que le ministère du prophète
parle dans la révélation (parole de connaissance ou de sagesse)
Chacun de nous doit aspirer au don de prophétie, 1 Corinthiens 14, 1.
Le don est manifesté en accord avec la foi, et non pas avec des pensées et des aspirations humaines.
Romains 12, 6. Comme tous les dons, il est toujours manifesté dans l’amour de Dieu.

2) Le parler en langue : Le parler en langues est l’expression surnaturelle du Saint-Esprit dans une langue qui
n’a pas été apprise par celui qui parle et qui n’est pas comprise avec l’intelligence par l’auditoire. Marc 16, 17.
Le parler en langue fait partie des miracles, c’est une preuve de baptême dans le Saint-Esprit. La bible nous
révèle son importance d’abord pour notre vie de prière 1 Corinthiens 14, 2.

3) L’interprétation des langues : Ce don annonce surnaturellement par l’esprit le sens de ce qui a été dit dans
une langue inconnue. Ce n’est pas une traduction mot à mot, mais la pensée du message qui est donné. Il est
important pour notre vie de prière personnelle et pour la vie de l’église. 1 Corinthiens 14, 13. Il faut être
sensible à la voix de Dieu, simplement se laisser conduire par le Saint-Esprit.

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 17


Notes personnelles

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 18


CHAPITRE 4 - UNE EGLISE VIVANTE ET SOLIDE.

L’Eglise dans les maisons est l’Eglise des réconciliations !

Dans ce monde de crainte, de solitude intérieure, de vies, divisées par le diable en nous-mêmes et entre les
hommes, seules la destruction et la mort sont devant nous. Les conséquences de la faute originelle
s’accomplissent toujours pour ceux qui demeurent dans ces principes de division, d’insécurité, de solitude. Tu es
poussière, séparation, mort, et tu retournes à la poussière à moins que tu saisisses la main tendue.
Jésus est celui qui est venu rétablir les relations, avec Dieu, avec nous-mêmes, avec les autres. Dieu nous a
donné le ministère de la réconciliation !

L'Eglise doit être la main du Seigneur tendue vers le monde.


Elle ne peut l’être qu’en étant elle-même dans le style de vie de Dieu. Toute la question est là. L'Eglise est
souvent une main dans une poche, recroquevillée et barricadée dans ses réactions protectrices.
La mort de Jésus-Christ a été comme une branche arrachée à l’arbre de vie. Dieu accueille les fleurs coupées et
les greffe dans cette blessure d’amour pour qu’elles retrouvent leurs racines de vie.
Ceux qui s’approchent de ces maisons vivantes où la relation est vécue à nouveau avec Dieu et entre nous,
retrouvent une main tendue. Ils sentent une vie nouvelle s’accomplir en eux.
Les vies changent d’elles-mêmes ! Il se produit des retrouvailles dans le cœur de Dieu,
C’est une fête ! Une fête !

Mon fils que voici était mort, il est revenu à la vie ;


il était perdu et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir…

C’est un mouvement de relations retrouvées, vraies et profondes. C’est un mouvement de sécurité dans les
cœurs, d’adoption et d’amour. Partout les hommes créés à l’image de Dieu ont ce même besoin vital. C’est
pourquoi il se répand partout où il est vécu, quelle que soit la culture, quel que soit le contexte religieux ou
politique.
Le ciel s’ouvre pour une relation nouvelle avec les hommes quand l'Eglise vit à l’image de Dieu. L’esprit
d’adoption met les nations dans nos cœurs et le prochain dans notre maison. «Que j’aime la famille de Dieu !
C’est là où je suis bien, c’est là qu’on me comprend»
C’est la vie retrouvée, oui, c’est la fête ! C’est l’adoration que nous célébrons dans les cultes rendus à Dieu !
Mais beaucoup d’autres sont invités à la fête et ne sont pas là ! Où sont-ils donc ?

Dieu, Lui, a préparé la moisson

Jean 4, 35 : Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez-
les yeux et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.
Ne regardons plus le monde comme un désert spirituel stérile et sec. Dieu a préparé la moisson autour de nous
comme il a fait venir les poissons pour la pêche miraculeuse.
C’est l’aveuglement et l’incrédulité des disciples qui a fait qu’ils n’ont jeté à la mer qu’un filet au lieu des filets
que Jésus avait demandé. Luc 5, 4-5. Les poissons sont là autour de nous pour être pêché ! La moisson est mûre,
encore faut-il lever les yeux et regarder avec le regard de Dieu !
Voilà la vision spirituelle qui doit être la nôtre :

Dieu le Père aime tout homme et a adopté chacun d’entre eux dans son cœur.
Jésus Son Fils a donné Sa vie pour le salut de chacun d’eux.
Il est ressuscité pour donner la Vie et que chacun d’eux puisse naître de nouveau.
Le Saint-Esprit accomplit sa mission de convaincre les perdus, de péché, de justice et de jugement, ce sont là, les
poissons que Dieu amène pour la pêche miraculeuse, il faut les pêcher, ce sont là les épis de blés qui sont mûrs
pour la moisson, il faut les moissonner !

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 19


Nous devons être des ouvriers sérieux dans la moisson.

Pour cela l’église doit vivre d’abord dans une relation permanente avec le Saint-Esprit.
Lui seul nous conduit à retrouver les grands principes de la Vie de Dieu avant de chercher des méthodes pour
notre vie ou notre église. Sans ce fondement de Vie, notre vécu spirituel ne serait que programmes personnels ou
mode nouvelle et passagère.

Nous devons croître par Dieu et en Dieu avant de multiplier.


Nous devons être certains d’être entrés, nous d’abord, dans cet héritage de relations vivantes avec Dieu avant de
vouloir en conduire d’autres sur le chemin de la Vie. Il faut entrer dans la mentalité de pères et de mères avant de
vouloir avoir des enfants et de pouvoir les élever.

Les cinq ministères d’éphésiens 4 doivent être à l’œuvre dans l’église. Nous devons voir se lever ces aspects du
ministère complet de Christ. Négliger ce point de départ serait une fois de plus passer à côté de l’essentiel. Trop
souvent, les hommes ont pris des matériaux divins pour construire humainement l’Eglise à la place de Jésus-
Christ. C’est une fuite en avant pour garder le contrôle à la place de Dieu ! Jusqu’à quand fuirons-nous ainsi ?

Pour faire face et relevé le défi de gagner des âmes, nous devons être des ouvriers sérieux dans la moisson. C’est
pour entrer sérieusement dans cette obéissance que notre église a mis en place l’ensemble des rencontres
nécessaires à notre vécu devant Dieu, à notre croissance et à notre édification.

C’est le temps de se repentir et de revenir tous vers la Maison du Père.


C’est le temps de nous préparer à renouveler notre alliance avec lui.
Le temps de nous préparer à établir ou à renouveler l’alliance de Vie entre nous.
Le temps de nous mettre en route et de payer le prix pour être des ouvriers solides dans la moisson qui nous
attend.

Des ouvriers solides dans une stratégie complète.

1) le culte du dimanche avec tout le monde, notre volonté étant d’adorer Dieu, c’est là le premier et le plus grand
commandement.

2) les maisons vivantes lieux d'évangélisation et d’accueil des nouveaux pour la consolidation de leur conversion
Là est posé le fondement de leur vie nouvelle. Les amitiés et les liens fraternels qui s’y établissent se prolongent
par des rencontres ou des appels téléphoniques toute la semaine. Elles se réunissent une fois par semaine.

3) les groupes de base des responsables des maisons vivantes, lieux d’édification dans la part du ministère
accomplie par chacun. Là s’élargit le fondement de l’église. Ils se réunissent tous les 15 jours.

4) Des rendez-vous ponctuels, comme les retraites spirituelles ou les "week-ends rencontres", toute une journée
de témoignages, de partages et d'exercice du ministère, pour "nettoyer" les vies par la guérison intérieure et
déclencher des "déclics" positifs dans les motivations des disciples.

5) les classes de formations :

- La formation de base pour les nouveaux convertis : devenir « enfant de Dieu »


- La formation de disciples pour les chrétiens baptisés : devenir des « parents spirituels »
- La formation à la vision cellulaire pour que les parents spirituels fondent des « familles nouvelles » dans leur
maison.
- La formation d’aide au ministère, pour les parents spirituels qui deviennent « grands-parents » et vont devoir
aux côtés des responsables, participer au ministère de Christ répandu sur l’église.
- La formation pour les "Week-Ends Rencontres" pour nous aider à vivre une libération des séquelles du passé et
nous préparer à vivre ces week-ends essentiels à la guérison intérieure et la croissance spirituelle.
- La formation à la prière, pour nous mettre au clair sur les différents types de prières et nous exhorter à une vie
de prière indispensable pour être gardés et marcher victorieux dans les combats spirituels.

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 20


Ces formations indispensables sont ouvertes à tous selon les besoins et le niveau de chacun. Elles ont lieu 6
samedis matins chaque trimestre de l'année scolaire, et sont données par les responsables à tour de rôle, qui
transmettent à leur tour ce qu’ils ont reçu selon 2 Timothée 2, 2.

Un nouveau chrétien devra suivre, le trimestre après son arrivée, la formation de base qui le préparera au
baptême, puis les 2 formations suivantes qui le prépareront à ouvrir sa maison. Chacun devra aussi suivre les
formations complémentaires d’aide au ministère pour entrer dans des responsabilités plus grandes, sur la prière
et les Week-Ends Rencontre, pour armer sa vie et vivre les guérisons intérieures nécessaires pour se libérer des
séquelles du passé qui continueraient de stériliser nos vies, de nous garder dans la culpabilité ou les souffrances.

Les chrétiens qui n'allaient plus dans une église et qui nous rejoindraient doivent suivre toutes ces formations,
tout en expérimentant la vie d'une cellule, c’est ainsi qu’ils pourront se faire au nouvel état d’esprit nécessaire à
s’intégrer dans la vision de l’église telle que nous la vivons.

La croissance doit continuer générations après générations

Pour cela, gardons en tête la stratégie que nous avons reçue qui vise un double objectif :

- 1) constituer un fondement de plus en plus large avec les disciples affermis des groupes de bases. Sur ce
fondement, le Seigneur va bâtir Son église.

- 2) d'ouvrir beaucoup de maisons comme des centres de vies et d'évangélisation, avec les nouveaux. Les
rencontres ne sont que la partie visible de l'iceberg, mais c'est notre vécu de disciples dans la semaine qui
donnera la dynamique nécessaire à créer un "mouvement de vie".

Voici le temps de devenir ainsi un témoignage vivant pour ceux du dehors qui meurent.
Le temps d’être la main tendue de Dieu vers le monde. La main qui fait la moisson…

Notes personnelles

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 21


CHAPITRE 5 - LA FORTERESSE DE NOS PENSEES.

2 Cor 10, 3-5 …Les armes, avec lesquelles nous combattons, ne sont pas charnelles ; mais elles sont
puissantes par la vertu de Dieu pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute
hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et amenons toute pensée captive à l’obéissance de
Christ.

Une forteresse est un endroit où celui qui s’y tient à l’avantage

et où des forces sont rassemblées. Un endroit à partir duquel on peut étendre ses positions. Les forteresses
peuvent venir de grandes souffrances, de péchés commis ou subis, de marchés passés avec l’ennemi, de
malédictions héréditaires possibles, les racines peuvent être très variées.

Quand l’ennemi prend pied quelque part, il appelle des amis et installe une position, petit à petit, discrètement.
Les forteresses spirituelles sont invisibles. L’ennemi laisse se développer les bonnes choses visibles dans les vies
du moment qu’il peut développer ses forteresses invisibles.

Le ministère de Jésus consiste, sur ce point, à révéler ces forteresses dans les vies, à ce que les gens le
reconnaissent, alors Jésus peut les abattre comme Il aime tant à le faire. « Il a paru pour détruire les œuvres
du diable » 1 Jean 3, 8. Et quand Jésus libère quelqu’un, il ordonne à la garnison de la forteresse de partir.

Exemples, en se limitant au domaine des pensées.

Ces forteresses sont l’orgueil du raisonnement, des raisonnements qui s’élèvent contre la pensée de Dieu !
Exemples de raisonnements :

1) les syllogismes :
« Tous les membres de ma famille sont alcooliques, je fais partie de ma famille, donc je serai alcoolique » Une
hypothèse principale et une hypothèse secondaire impliquent une conclusion. Les deux hypothèses peuvent être
vraies, mais la conclusion est fausse.

2) les faux-semblants, les fausses idées, à partir desquelles l’ennemi construit.


« J’aimerai être comme cette personne qui n’a jamais de problème » le semblant est faux, chacun a ses combats.
« Il y a une solution immédiate à nos problèmes, si seulement j’étais dans cette église, tout serait réglé ! »
Les pensées sont les champs de batailles préférés de l’adversaire.
L’ennemi prépare des « modèles » pour qu’on puisse les suivre, par exemple dans les feuilletons télévisés, dans
la musique, le cinéma… on ne se rend pas compte.

Comment réagir ?

Le discernement des esprits permet de voir bien plus clair dans la situation. 1 Corinthiens 12, 10.
La sagesse de Dieu permet de réagir. Jacques 1, 5.

Si vous demandez à Dieu, Il vous montrera les forteresses de votre vie, de votre église : l’ambition,
l’autoritarisme, la jalousie, la susceptibilité… bien cachées derrière des extérieurs, des façades bien étudiées. Ces
forteresses discrètes paralysent notre évolution spirituelle.

Souvent, ce qui est entendu n’est pas mis en pratique.

Nous ne pouvons pas entendre ! Quel est l’obstacle le plus grand ? Quel est celui qui m’empêche d’entendre ? Le
plus grand obstacle est le suivant : il y a en nous une forteresse, un schéma de pensée qui nous pousse, qui nous
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 22
incite à écouter, non pas pour faire, mais écouter pour entendre, pour paraître. Lorsque nous écoutons pour
seulement entendre et rassurer notre pensée, nous ne pouvons pas réellement entendre pour changer d’idée ou
pour agir.
Ezéchiel 12, 2 : Ils ont des oreilles pour entendre, mais n’entendent pas. Pourquoi ? Parce qu’ils n’écoutent
pas pour agir en conséquence ; ils n’écoutent pas pour faire, mais seulement pour entendre et se rassurer.
Actes 28, 26-27 : vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos
yeux et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles
et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles,
qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse.
Moi, je prie Dieu de la manière suivante :
« Seigneur, accorde-moi de nouveaux yeux, une nouvelle paire d’oreilles ; Je ne suis pas heureux avec les yeux
et avec les oreilles avec lesquels j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui. Je veux voir et entendre comme toi pour
comprendre les choses spirituelles ! »

Dieu nous demande très souvent d’obéir avant d’être capables de comprendre !
Nous, nous voulons connaître, et ensuite, seulement faire (parfois)
Dieu nous demande de faire, ensuite, Il nous fait connaître, Il nous révèle ce que nous sommes prêts à
comprendre parce que nous avons obéis !

Si je veux entendre, je dois écouter avec mon oreille intérieure qui dit :
« Seigneur Jésus, je veux faire ce que j’entends ; je veux faire…, je veux faire… , car je ne veux pas être
seulement un « écouteur » de la Parole, je veux être une personne qui fait ou agit en conséquence ! Aide-moi à
écouter avec une oreille qui veut mettre en pratique. » Jacques 1, 22-25.

Savoir écouter : c’est un entraînement journalier ! Notez que Jésus dit, dans Es. 50 : 4 « Il éveille mon oreille
chaque matin »
En constatant le peu de fruits dans ma vie spirituelle, le peu de disciples formés après plusieurs années dans mon
église, je me suis dit, il y a quelque chose qui ne marche pas. Dans notre façon d’écouter Dieu, il y a un grand
problème. Malgré la conversion du cœur, quelque chose restait bloqué ! La Parole de Dieu m’a répondu : Nous
avons besoin d’être renouvelé dans notre façon de penser.

Romains 12, 2 : Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformez par le renouvellement de
l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
Romains 1, 21 : ...ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont pas rendu grâces ;
mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

Sommes-nous aussi égarés dans nos pensées ?

La séduction est dans la pensée du monde, dans l'esprit du vieil homme.


Que penser d'un pilote de rallye guidé par un navigateur sourd et aveugle ? La meilleure voiture perdrait à coup
sûr toutes ses chances.

Les pensées sont le navigateur de notre existence.


La vie la meilleure peut se perdre simplement par de mauvaises pensées
2 Corinthiens 11, 3 : "Je crains que vos pensées ne se corrompent"
Colossiens 1, 21 : "Vous étiez ennemis par vos pensées... mauvaises".

Dès que vous acceptez Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel, la vie de Dieu se répand dans votre être
spirituel pour la vie éternelle.
Mais votre système de penser doit être également renouvelé selon votre esprit né de nouveau.

C’est une énorme forteresse qui reste en nous si cela n’est pas fait, cela désamorce notre vie spirituelle !
Ce renouvellement doit être saisi par la foi, et ensuite, il se développe pendant la vie entière.

De nombreuses personnes font l'expérience de la nouvelle naissance, mais elles ne laissent pas leur intelligence
être renouvelée, afin de bien saisir la pensée divine. C'est pourquoi, Dieu qui habite en elles, ne peut agir

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 23


librement, en se servant de leur intelligence : Elles analysent les pensées de Dieu à travers leur esprit personnel.
Elles interprètent tout, à travers leur filtre de connaissance pourtant si limité !

Dieu n'appartient pas au monde des 5 sens.

Dieu est Esprit. Si vous n'avez pas un Esprit, une pensée renouvelée, Dieu ne peut pas vraiment vivre sa
communion avec vous. Vous ne pouvez :
- rencontrer sa personne qui est Amour, qu'avec votre cœur, et,
- saisir sa révélation, que dans le domaine de la pensée, par le Saint-Esprit.

Les pensées de Dieu sont transmises par Sa Parole ou par Son Saint-Esprit. Ses pensées entrent en contact avec
vos pensées, et c'est par ce moyen que vous pouvez le rencontrer.

Galates 6, 18 : Frères, que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec votre esprit !

Quand la grâce n’est pas avec notre esprit, au lieu de nous guérir, de nous conduire dans la lumière pour
comprendre le vrai sens de toutes choses, les pensées de Dieu nous heurtent et nous dérangent.
Au bout d’un moment, fatigués de cette insistance, nous mettons sur notre front la pancarte : Ne pas déranger !

Ne pas déranger !

Puis-je te déranger ? Qui peut nous poser une telle question, Jésus, le Seigneur peut-il dire à chacun de nous :
"Est-ce que je peux te déranger ?"
L'église est-elle une chambre à coucher pour s'y reposer, un hôpital, une banque, une école ? Même si parfois
elle est un peu tous ces rôles, et bien d'autres, son appel est de servir.

Je dirai surtout que l'église est un office, là où sont ceux qui servent, et qui sont donc souvent dérangés.
Déranger, c'est bousculer ce qui est rangé, ce qui est habituel, ce que nous trouvons "comme il faut", ce qui est
enfin bien à sa place dans notre vie, parfois après tant d'efforts et de patience.

Jésus a été dérangé d'un bout à l'autre de l'évangile. Celui qui veut sauver sa vie la perdra. Marc 8, 35.
Celui qui ne veut pas se déranger pour les autres, sera dérangé un jour par les autres et par sa conscience.
Jésus dérange sa vie jusqu'à marcher vers la mort en retournant à Jérusalem.
Jésus reprend Pierre qui lui dit de sauver sa vie : tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, ta vision n'est
pas celle de Dieu. Matthieu 16,23
Pierre n’avait rien compris !

Dieu dérange la logique de l'homme, notre logique, l'ordre de nos pensées bien rangées humainement, l'ordre de
nos vies bien organisées. Quand Dieu fait passer Sa vision divine en nous, cela dérange !
Jésus vient déranger des pensées reçues petit à petit et qui ont introduit en nous une réalité de vie, qui ont
construit une dimension de nous-même, un univers de convictions limitées. Il vient nous donner les pensées de
Dieu qui édifieront en nous la réalité et la dimension de Dieu. Matthieu 16, 24 :
"Si quelqu'un veut me suivre, qu'il renonce à lui-même, chaque jour, et qu'il me suive..."
Je peux vous dire, ça dérange vraiment de vivre ça ! Mais enfin, nous vivons avec la « vraie » réalité en nous !
Comme Pierre, chercherons-nous à arrêter le processus qui dérange notre vie ?
Ou serons-nous assez éclairés par la pensée de Dieu pour entrer dans ses plans ?

Jean 3, 7 : Il faut que vous naissiez de nouveau", c'est pour tous les jours, c'est pour chaque jour.. Arrêtons de
résister au dérangement que Jésus-Christ provoque dans notre vie. Arrêtons de bétonner nos positions ! Nos
positions, quelle forteresse devant la volonté de Dieu !

Quand les chrétiens se laissent déranger par le Seigneur, ils forment une église qui dérange le diable, qui va
bousculer ses plans et vaincre, une église qui guérit les vies ! Jean 16, 33 :
Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.

Nous ne sommes pas arrivés, ce n'est pas le moment de nous installer dans une vie confortable.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 24
Il a envoyé ses disciples dans le monde, mais il y a un réel bonheur à son service quels que soient les problèmes.
L'Eglise semble avoir perdu ce courage et cette force, résidant dans la pensée claire du Seigneur, donnant une
volonté et une détermination à toute épreuve.
Nous sommes devenus un peuple émotif, ballotté par ses émotions, baignant dans un monde devenu spécialiste
dans la manipulation des émotions. Nous devons redevenir un peuple solide, fondé sur Jésus-Christ !
Notre joie ne dépend pas des circonstances extérieures... Mais de notre communion avec le Seigneur, avec Dieu,
avec le Saint-Esprit.

Alors, laissons-nous déranger par les pensées de Dieu...

L’œuvre que Dieu nous confie est grande, il faut une grande foi pour faire cette oeuvre ! La foi ne peut agir
qu’avec une coopération étroite avec vos pensées renouvelées, à travers ce que nous entendons.

Rom 10, 17 : La foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la Parole de Dieu. Tout d'abord
vous devez entendre. Lorsque vous entendez la Parole de Dieu, Ses pensées entrent dans votre esprit et
engendrent la foi. La foi vient de ce qu'on entend
Mais qu'entendons-nous vraiment, comment entendons-nous?

Ephésiens 4, 20-24 : Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez
entendu, et si conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en Lui que vous avez été instruits à vous
dépouiller par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses,
à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau créé selon Dieu pour
une justice et une sainteté que produit la vérité.

Nous ne sommes pas en mesure d'entendre la Parole de Dieu, si nous ne laissons pas le Saint-Esprit renouveler
notre intelligence et nos pensées. Nous devons procéder dans l'ordre, il y a trois étapes pour cela :

1) Changez votre manière de penser.

Dépouillez-vous de la vieille nature, et de ses émotions charnelles (Ephésiens 4, 21, 22) tant pour fermer la
porte aux tentations, que pour ouvrir notre vie aux oeuvres de Dieu, à la pensée adulte du créateur.
1 Corinthiens 13, 11 : Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je
raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu un homme, j'ai aboli (écarté) ce qui était de l'enfant.

On passe ici d'une attitude négative à une attitude positive. Pensez toujours de manière positive. En Dieu, tout est
positif. En communion avec Lui, nous allons vivre des choses extraordinaires. C'est possible !
Nourrissez vos pensées avec les Ecritures, la Parole de Dieu est positive. Ne vous enfermez pas dans les limites
de ce que vous croyez seulement possible.
Si vous changez votre façon de penser en recevant la Parole de Dieu, vous allez faire des actes qui dépasseront
vos limites actuelles. On appelle ça des miracles... Suivez la Parole de Dieu, donnez à votre intelligence de
nouvelles dimensions, en accord avec les Ecritures. Dieu est celui qui peut faire infiniment au-delà de ce que
nous pensons

Exemple de Pierre marchant sur les eaux. Pierre ne pouvait pas marcher sur les eaux, mais quand il a entendu
l'ordre de Jésus, il a changé ses pensées. Il a cru, et il l'a fait. Les miracles sont le propre d'une intelligence
renouvelée. Il marchait vraiment sur les eaux. Mais quand il s'est mis à penser comme auparavant : "Je suis un
homme, un homme ne marche pas sur l'eau", il s'est enfoncé.

Aux moments importants de votre vie, Que pensez-vous ? Quelles sont vos références ? Qu'est-ce qui influence
votre de vie ?
Autour de moi, j'entends à ces moments là, "touchons du bois", de quel signe es-tu ? Quand on me pose cette
question, je réponds "Moi, je suis du signe de la croix !" Si quelque chose ou quelqu'un m'influence, c'est Jésus-
Christ, Ses pensées sont en moi ! J’ai changé ma façon de penser !

2) Habituez-vous à penser en termes de miracles.

Soyez renouvelés par l'Esprit dans votre intelligence.


Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 25
Il y avait deux écoles de pensée, lors de la multiplication des pains celle d'André et celle de Philippe. Certains
font partie de l'école de Philippe et se contentent de parler de tout ce qui est impossible, à quelle école
appartenez-vous ? Dieu a montré combien l'école d'André était la meilleure, malgré ses faibles moyens, il a
compté sur le Seigneur ! Marc 6, 30…

Bien des gens croient que lorsqu'on a la foi, tout devient facile, et qu'il n'y a plus de problèmes. Il n'en est rien.
Abraham, le "père des croyants" a connu vingt cinq ans d'épreuves. Jacob presque vingt ans. Joseph treize,
Moïse quarante, les disciples de Jésus, ont subi épreuves et tentations toute leur vie.

Ne vous découragez donc pas, lorsque vous passez par quelques semaines ou quelques mois difficiles. Ne levez
pas les bras au ciel, criant "où est Dieu ?" Au contraire, changer vos pensées.
Ne regardez qu'à Dieu, même si vous ne "ressentez" rien, n'ayez pas peur, il agira toujours en son temps.

Voyez grands, ayez de grands objectifs. Vous n'avez qu'une vie à passer ici-bas, ne vous traînez pas, en pensant
constamment à vos échecs.

Votre vie est précieuse aux yeux du Seigneur. Pensez que Jésus-Christ habite en chaque chrétien. Par
conséquent, vous possédez des ressources inépuisables. Sa force puissante agit en vous aussi. Pensez-y !

3) La loi de l'offre et de la demande.

Ephésiens 3, 20 : Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de ce que
nous demandons ou pensons...
Bien des gens pensent qu'ils ne recevront que s'ils demandent. Cependant la bible dit : demander ou penser.
C'est à dire être installé dans la pensée de Dieu !
Il faut revêtir la nature nouvelle, créée selon Dieu pour recevoir la pensée de Dieu (v.24)

Que pensez-vous ? Pensez-vous craintes, maladies, pauvreté, échecs, impossibilité ? Si vous êtes dans de telles
pensées, Dieu ne peut pas vous parler comme il le voudrait.
A quoi ressemble votre manière de penser ? L'avez-vous renouvelée ?

Vous devez lire la bible, mais ne la lisez pas pour fortifier vos pensées personnelles. Lisez-la pour nourrir votre
intelligence spirituelle et renouveler votre pensée. Remplissons notre vie de la Parole de Dieu, Il pourra ainsi
pénétrer dans notre vie et accomplir en nous de grandes choses pour sa gloire.
Nous qui sommes des hommes faits, ayons cette même pensée...
La paix de Dieu gardera vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 3, 15; 4, 7.
Lire 1 Corinthiens 2.

Notes personnelles

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 26


CHAPITRE 6 - ENTRER DANS LA MOISSON

La grande mission

Matthieu 28, 18-20 : Jésus s'étant approché leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur
la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-
Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours,
jusqu'à la fin du monde. Jean 4, 35 : Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ?
Voici, je vous le dis, levez les yeux, regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.

De grands champs ont blanchi et attendent la moisson. Notre région est un champ immense, pour une récolte
immense. Nous avons besoin d'avoir le regard de Jésus-Christ sur cette région qui nous entoure. C’est le regard
du Père qui voit ses enfants perdus dans le monde.

C'est en comptant sur sa parole vivante que nous devons agir maintenant comme les disciples l'ont fait ! Pour lui,
il est temps. Pour nous aussi, Il a parlé, et nous sommes en train de Lui répondre. Son Saint-Esprit agit de plus en
plus, cette région va connaître une ère nouvelle, car son amour divin et son pardon demeurent.

Luc 5, 5 : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre, mais sur ta parole, je jetterai le filet.

Ne soyons pas prisonniers du passé, mais enthousiasmés par l'espérance de cette Parole, portés par l'amour de
notre Père, et motivés par la foi qu'il suscite en nous.

Marc 16, 20 : Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui
l'accompagnaient.

Dieu est prêt à m'utiliser de la même façon, mais aux mêmes conditions. Pour que Jésus se tienne à mes côtés
dans ma vie, je dois choisir de me tenir à Ses côtés aussi, motivé par Son Amour en moi, pleurant sur Jérusalem
avec Lui, discernant par Son regard les moissons qui lèvent en toutes saisons, conscient de ma pauvreté et de
mes limites, me donnant à Sa grâce, recevant Sa formation pour devenir un disciple accompli, me laissant parfois
conduire par des chemins que je n’avais pas prévus.

Il ne s’agit pas seulement de toucher quelques perdus, mais de constituer une armée de moissonneurs et de
parents spirituels ! Il ne s'agit pas seulement de courir soi-même, mais de former une armée de relayeurs !

Etre des parents spirituels

Dieu veut nous communiquer Son cœur de père et nous donner soif de communiquer la Vie d’en-haut à ses
enfants. Lors de notre nouvelle naissance, nous sommes devenus enfants de Dieu, maintenant, Dieu veut faire de
nous des parents spirituels pour aller chercher Ses enfants perdus, les accueillir dans nos maisons en Son nom,
les rassembler dans Sa famille, les éduquer, les former pour qu’ils deviennent parents à leur tour et qu’ils sauvent
d’autres enfants du Père. C’est pour entrer dans ces dimensions de l’Amour du Père que je dois me former moi-
même pour devenir un disciple accompli.

Pour cela, je dois grandir, me libérer de la mentalité égoïste de l’enfant.


Il est urgent de changer ce qui s’est enlisé depuis si longtemps pour répondre aux attentes de Dieu et aux besoins
de la société. Il faut grandir et être nombreux à transmettre la Vie, car des millions sont perdus.
Il ne s'agit pas seulement de grandir, mais aussi d'équiper tous les membres des maisons vivantes au fur et à
mesure pour leur transmettre un salut complet, sinon ils resteront des bébés spirituels, ils ne seront jamais des
« parents spirituels » et l’église ne grandira pas bien et pas longtemps.
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 27
Alors, le Saint-Esprit veut renouveler ma relation avec ma famille, mes collègues de travail, mes amis, mes
voisins ou me conduire vers de nouvelles relations. Il me faut créer un espace dans ma vie pour les rencontrer
et avoir avec eux des contacts sympathiques, pour les aider, m’intéresser à leur vie, simplement, avec, dans mon
cœur, l’Amour du Père pour eux. Je pourrai ensuite les accueillir, et ma maison deviendra un centre de Vie où ils
se sentiront reçus avec amitié, sans jugement ni "distance de sécurité". Ils verront la dimension familiale, le
climat confiant, les relations franches. Ils trouveront une ambiance de vie qu’ils ont cherchée toute leur vie.
Bientôt, ils s’ouvriront à leur tour, videront leur sac si lourd au pied du Sauveur qui les affranchira de
l’insécurité, de la culpabilité et du désespoir. Le salut sera entré dans une maison de plus. La joie nouvelle de
cette maison rayonnera à son tour vers les relations de ces nouveaux chrétiens.

Vous êtes entré dans la moisson ! Avec vous, l’équipe de l’église va accueillir et former ces enfants spirituels
pour en faire des parents et des disciples accomplis.

L'appel au service

Luc 5, 1-11 (la 1ère pêche miraculeuse) Ce service comprend :

1) Une rupture complète avec leur vie passée; prêts à quitter...

2) une création divine qu'il accomplira en eux qui n'ont qu'à le suivre.
C'est Lui qui les fera pécheurs d'hommes. Le verbe faire ici implique un acte créateur continu. La capacité de Le
servir, l'inspiration et la puissance du service viennent d'en haut, Actes 1, 8.

3) une vocation qui est en même temps une promesse.


Tout le Nouveau Testament en est l'accomplissement. A l'école du parfait Serviteur, ces humbles pêcheurs,
"hommes du peuple sans instruction" sont devenus des témoins dont l'autorité fait trembler les grands de cette
terre et a changé le cours des événements de ce monde. Actes 4, 13.

4) une seule condition : le suivre. C'est l'obéissance, l'identification à Celui qui est venu pour servir.
Il ne faut pas confondre ce premier appel avec leur appel en vue de l'apostolat. Marc 3, 14.
Il s'agit ici de la vocation que le Seigneur adresse à tous ses disciples.
Cet appel n'a rien perdu de son actualité. Jésus met toute son affection en ses disciples qu'il appelle à lui. Les
bénédictions du Psaume 16, 5-8 sont pour eux.

Ses appels sont pleins d'amour et d'autorité ! Que notre réponse soit pleine et entière !
Quand nous parlons de Lui, que nos paroles viennent de son Saint-Esprit, de sa grâce et de sa vérité.
Quand nous n'avons rien à dire, sachons nous taire. Les silences de Jésus sont aussi inspirés que ses paroles.

Matthieu 4, 18 il passait… il vit... qui jetaient son regard divin sait percevoir dans ce geste familier les
aptitudes qui feront de ces hommes des collaborateurs de Dieu : Un filet dans la mer, des pécheurs" (Luc 16, 10
: Celui qui est fidèle dans les petites choses...)
v 19 suivez-moi... et je vous ferai... un ordre et une promesse : l'affaire de Simon et d'André, c'est d'obéir à
l'ordre, celle de Jésus, d'accomplir la promesse ; l'un ne va pas sans l'autre ni l'inverse.
v 20 "Pécheurs d'hommes" ils laissèrent leurs filets tant de choses à laisser dans nos vies.
ils le suivirent, le suivre, de près ou de loin, un peu, sans cesse ?
v 21 il vit… dans une barque… ils réparaient leurs filets… réparer les filets dans le royaume de Dieu, n'est
pas moins utile, pas moins nécessaire que de les jeter. Il y a place pour des dons divers.
Ils laissèrent leur père dans la barque, avec les ouvriers. 1 Corinthiens 12, 4-11; Romains 12, 4-8.

Quel est votre appel ? Etes-vous prêts à y entrer ? Vous êtes bien plus prêts que vous ne le croyez…

Le projet de Dieu n'est pas de faire une église avec quelques spécialistes qui conduisent les choses devant des
spectateurs. Allez, ce n'est pas seulement pour les missionnaires,

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 28


Le Seigneur a la vision de voir chaque chrétien équipé de l'Esprit et participant à l'édification et à la croissance
du Royaume de Dieu, en étant impliqués eux-mêmes dans les services de la Communauté.

C'est l'Amour divin de Jésus en nous qui nous pousse à continuer son oeuvre ! Cette oeuvre : la plus grande
mission du monde ! Nous vivons sa vie, le fruit de l'Esprit grandit en nous, ses dons sont répandus les ministères
exercés, que manque-t-il encore ? Il est vivant ! Sommes-nous remplis de sa vie nouvelle, portés par son pouvoir
universel, accompagnés par son Esprit ? Oui, alors : Allons...

Juges 20, 11 Ainsi tous les hommes d'Israël s'assemblèrent contre la ville, unis comme un seul homme.
Les Israélites étaient organisés de sorte qu'aucun d'entre eux ne combattait seul, mais plutôt avec la force de la
nation entière.
Chacun aidant et protégeant l'autre. L'église a été appelée par Dieu à former un seul corps, comme des cellules
tissées ensembles. Notre succès dans ce monde dépend de notre unité.

Dieu veut agir surnaturellement parmi son peuple, de l'un à l'autre. C'est possible quand son église vit une telle
harmonie. La force va de l'un à l'autre, tous sont en bonne santé spirituelle, dans la paix et la joie. Le Saint-Esprit
se réjouit en nous. La victoire est pour ceux là quand ils prient, quand ils louent Dieu ensemble. Le diable
s'enfuit loin d'une telle puissance.

I Jean 3, 1 : Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu, et
nous le sommes !
1 Jean 4, 9-11 : L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans
le monde, afin que nous vivions par Lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu,
mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés,
si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.

Pouvons-nous dire :

Alors maintenant, que le monde puisse voir cet Amour que le Père nous a témoigné, pour que les enfants du
monde soient appelés enfants de Dieu, et qu'ils le soient !
L'amour de Dieu est manifesté envers eux en ce qu'Il nous envoie dans le monde, afin que le monde vive par Lui.
Et cet amour consiste, non point en ce que le monde nous aime, mais en ce que nous aimions nos semblables
dans le monde et que nous allions vers eux.

Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi aimer nos semblables dans le monde et être envoyé
comme témoins de son Fils, victime expiatoire pour leurs péchés à eux aussi.
Il veut aussi leur faire connaître le nom de l'Eternel, pour que son Amour divin soit aussi en eux, que lui-même
soit en eux et qu'ils vivent pour toujours dans l'Amour du Père.

Rien n’arrivera et ne durera sans la prière.

Briser les résistances spirituelles est vital pour gagner des âmes ! Jésus dit que la vision de Paul deviendra une
réalité quand il pourra les faire passer des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu. Actes 26,
18. La croissance sensible et durable des grandes églises cellulaires de par le monde, ne s'est pas faite par hasard.
Leurs groupes de bases ont passé des milliers d’heures dans le combat spirituel pour les perdus.

Les croyants voient leur rêve d’évangélisation s’accomplir quand ils se joignent à d’autres dans une cellule par le
jeûne et la prière pour les perdus. Quand les croyants poursuivent un objectif commun, vivent un partenariat, et
agissent ensemble dans la prière, le résultat est spectaculaire.

La prière.

La prière est une nécessité absolue. Dieu attend que nous soyons un peuple qui prie, Luc 18, 1 ; 21, 36. Je dois
changer mon attitude, car je sais bien que c'est au travers de mes prières que Dieu travaille. Des prières inspirées
Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 29
par l'Esprit-Saint engendrent des révélations, des évolutions de situations, des directions personnelles
prophétiques, des changements de vie, des guérisons et des miracles, à titre individuel comme pour l'église !

Prier, c’est d’abord venir près de Dieu. Il m'attend. C’est là que je réjouis Son cœur d’une façon particulière. Le
ciel est ouvert pour ceux qui croient en Jésus-Christ.
« Viens près de moi ! Reviens près de moi ! Reviens quand tu veux ! »

C’est d’abord cela, la prière. Pour Dieu, la prière c’est me voir venir vers Lui, me rencontrer pour parler avec
moi, voir ma foi dans la grâce, ma confiance dans Son amour, ressentir que j'apprécie Sa présence.

Dieu aime se révéler dans ces moments pour que je Le connaisse mieux ! Ceux qui ont goûté quelques fois cette
onction merveilleuse les animer, aiment venir et rester près de Lui, disponibles, à Son écoute.

- Ce qu'ils entendent là s’accomplira toujours !


- Ce qu'ils reçoivent là portera du fruit qui demeure.
- Les dons ou les ministères reçus là seront reconnus par tous.
- C’est là que le ministère va être équipé pour l’accomplissement de la vision reçue.
- Dans cette communion, la dimension prophétique va se libérer peu à peu.

Il faut vivre la relation retrouvée avec Dieu dans la prière aussi d’une façon profonde, intime, familiale.

Dieu n’est pas à mon service. Dieu ne livre pas à domicile, il dit : VIENS.

Viens dans Ma présence.

Quand on se connaît bien, on se parle bien, on se comprend bien. Ma vie de prière prend tout son sens dans le
cadre d’une relation profonde entre Dieu et moi.

Avant même la création, Dieu voulait partager Son amour avec moi, Jean 17, 20-26.
Dieu m'attend dans Son intimité, pas seulement pour que je le prie.
Son Saint-Esprit me dit : Viens dans Ma présence, présente-toi à Moi, viens souvent, devenons amis ! Jean
15, 15.

Matthieu 7, 22 et ss. …Je ne vous connais pas !


Jésus me connaît-il ? Est-ce que je connais vraiment Jésus ?
Peut-être ce passage vous choque-t-il ? Il veut nous sortir d’un certain flou, d’un vécu loin de Dieu, malgré tout.
Il est temps de sortir de l'à-peu-près et de l'inconscience.

- Comment est-ce que je connais mes frères et sœurs dans l’église ?


- Comment est-ce que je connais mes relations dans le monde ?

Comme pour le Seigneur, je les connais presque exclusivement dans les besoins ou les services échangés, dans le
fonctionnement.

Dieu veut être connu pour Lui-même, les frères et sœurs de l’église aussi, mes relations aussi, l'homme de la rue
aussi.

Je suis le chemin, Jean 14, 6, c'est aussi vers les autres que ce chemin nous appelle ! Ce n’est pas seulement à
l’heure de ma mort que je dois suivre ce chemin qui mène au Père !

Dieu souffre de voir les perdus qui restent loin de Lui.


Dieu souffre aussi parce que Ses enfants, sauvés, nés de nouveau, ne viennent pas plus, en Sa présence pour faire
enfin connaissance avec leur Papa qui les attend avec tant d’amour depuis si longtemps !
Dieu aspire à ce que Ses enfants vivent Son relationnel d'amour et le communiquent au monde.

Venez à moi vous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos, Matthieu 11, 28 ; Esaïe 55.

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 30


Tu ne te sens pas digne ? Viens avec assurance, couvert par le sang de Christ, Hébreux 9, 24. Crois en Moi,
viens ! Réjouis ton Dieu, Il t’attend. Il t'attend avec joie et impatience, avec émotion, Luc 15, 20. C’est près de
Lui que tu peux entrer dès maintenant dans la vraie Vie, que tu peux vivre dans un amour inimaginable, que tu
recevras tout ce dont tu as besoin ! Hébreux 10, 22, 35-39.

Viens et adore ! Le voile est déchiré, entre, viens ! Hébreux 10, 19.

Jean 4 : Dieu cherche des adorateurs en esprit et en vérité. Si tu connaissais le don de Dieu équivaut à
"si tu savais que le ciel est ouvert au-dessus de toi !"

J’ai envie de te connaître, dit le Seigneur, de vivre déjà une relation avec toi. Tu es en mon Fils ! Tu peux
venir ! Par la foi en Jésus-Christ, mon Fils, c’est possible, viens devant Moi.

Pour être sûrs d’être reçus au ciel plus tard, acceptez l’invitation de Dieu de Le rencontrer (en esprit) maintenant,
vous comprendrez qu’Il est depuis longtemps déjà avec vous. Il attend seulement que vous soyez aussi avec Lui.

Je me rappelle Philippe disant : montre-moi le Père, et la réponse de Jésus : Tu ne me connais pas encore ! Il
y a si longtemps que je suis avec vous ! Jean 14, 8-9.

Le ciel est ouvert, le ciel reste ouvert au-dessus de nous, le cœur de Dieu est ouvert, la Vie est disponible ! Il est
un fleuve, coulant du cœur de Dieu, il faut s’y plonger complètement. (Cantique : le fleuve de vie qui descend du
trône...) Des moissons sont prêtes. Des foules attendent le souffle de la Vie ! Des milliers de chrétiens espèrent
un réveil spirituel !

Le réveil, ce n’est pas une décision de Dieu jetée sur une terre aride.
Qui veut le réveil ? Qui ira le demander devant le trône, le vivre devant le trône pour le répandre sur terre ?
Qui veut un réveil déjà dans son cœur, puis dans son église, puis vers le monde ?
Quelle église veut le réveil, en équipe, ensemble ? Il faut décider de payer le prix en laissant Dieu nous
rééduquer en ce sens. C’est une histoire de cœur et d'amour, de volonté et d'obéissance.
Le réveil, c'est la manifestation de l'ardent désir de Dieu de sauver Ses enfants encore perdus dans le monde !
Le réveil, c’est une réponse de Dieu à ceux qui viennent devant Lui dans la prière et qui vivent dans Sa présence.

Un disciple, c’est un enfant de Dieu qui a fait le rêve d’un réveil spirituel et qui oriente toute sa vie pour vivre
son rêve parce qu’un jour il comprend que c’est aussi le rêve de Dieu !

Dans cette marche, il entre dans le cœur du Père céleste, et d’enfant qu’il était, il devient aussi un père (ou une
mère) pour répandre la vie autour de lui.
C’est cela le bonheur, et la joie du service est dans cette communion et cette collaboration avec Dieu.
C’est ainsi que nos noms sont inscrits dans le ciel, sur le registre des ouvriers agissant dans la moisson.

Merci à chacun et bon courage pour accomplir ce que Dieu attend de vous !

Prochain trimestre, un regard sur l'Eglise dans les maisons.


A bientôt, merci.

Formation 2 Devenir parent spirituel A4.doc 28/05/2015 31